Vous êtes sur la page 1sur 88

DÉMARCHE D’INTÉGRATION

DES INTÉRIMAIRES
DANS LE BÂTIMENT
ET LES TRAVAUX PUBLICS

Propositions d’applications

Quand on travaille dans l'urgence,


la seule manière de garantir la qualité de la mission,
c'est de prendre du temps pour la préparer.

ED 836
Ce document a été conçu et réalisé par Michèle Lefebvre (INRS)
avec la participation de :
• la Caisse régionale d’assurance maladie Midi-Pyrénées
(CRAM-MP)
• la Fédération française du bâtiment (FFB),
la Fédération régionale du bâtiment Midi-Pyrénées,
• la Fédération nationale des travaux publics (FNTP),
la Fédération régionale des travaux publics Midi-Pyrénées,
• le Syndicat des entreprises de travail temporaire (SETT),
• l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment
et des travaux publics Midi-Pyrénées (OPPBTP).

Nos remerciements aux entreprises de la région toulousaine


qui ont apporté leur concours :
entreprises MALET, OULES, SCAM-TP, SPIE-CITRA,
MANPOWER, ADECCO, TOULOUSE-INTERIM, ATP.

2
SOMMAIRE

AVANT-PROPOS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
LES CONDITIONS DE LA RÉUSSITE DE CE DISPOSITIF .............. 7
COMMENT UTILISER CE DOCUMENT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT ........................ 9
1. Mieux se connaître pour mieux travailler . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
2. Analyser le besoin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
3. Penser sécurité au moment de la demande . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
4. Établir des contrats pour plus de prévention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER . . . . . . . 27


1. Faciliter l’arrivée de l’intérimaire sur le lieu de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
2. Accueillir l’intérimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
3. Assurer la "mise au poste" de l’intérimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

SUIVRE L’INTÉRIMAIRE TOUT AU LONG DE SA MISSION . . . . . . . . . . . . 41


1. Encadrer et guider l’intérimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
2. Inciter l’intérimaire à faire part de tout changement de poste . . . . . . . . . . . . . . . . . 44

ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . 47


1. Tirer les leçons de la mission pour améliorer les missions futures . . . . . . . . . . . . . . . 48
2. Apprécier le niveau de sécurité au fil des missions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

ANNEXES . 21 FICHES POUR VOUS AIDER . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55


1 Agence Stage pour identifier les risques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
2 Agence Chantier Canevas de réunion agence/chantier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
3 Agence Visite type de chantier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
4 Agence Questions à se poser pour identifier le profil du poste . . . . . . . 61
5 Chantier Points à préciser à l’agence pour expliciter le besoin . . . . . . . . . 62
6 Agence Chantier Exemples de fiches de liaison agence/chantier . . . . . . . . . . . . . . 63
7 Agence Série de fiches sur les métiers du BTP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65
8 Agence Formation à la prise de renseignements . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
9 Agence Aide au choix de l’intérimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
10 Agence Chantier Liste des travaux interdits aux intérimaires . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
11 Agence Chantier Travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale . . . . . . . 69
12 Chantier Obligations en matière de postes à risques particuliers . . . . . . . 70
13 Chantier Dresser la liste des postes à risques particuliers . . . . . . . . . . . . . 72
14 Chantier Exemple de liste de postes à risques particuliers . . . . . . . . . . . . 73
15 Chantier Faute inexcusable pour défaut ou insuffisance de formation
renforcée. Jurisprudence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
16 Chantier Procédure d’accueil qui définit les rôles de chacun . . . . . . . . . . 75
17 Chantier Exemple de fiche d’accueil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
18 Chantier Points clés de la "mise au poste" de l’intérimaire . . . . . . . . . . . . 77
19 Agence Évaluation de la mission par l’intérimaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
20 Agence Éléments d’appréciation du niveau de sécurité de l’entreprise . . 80
21 Agence Aide à l’analyse de l’accident . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81

BIBLIOGRAPHIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 83
3
4
AVANT-PROPOS

Ce document est le fruit d’un travail commun, réalisé par l'INRS,


la CRAM Midi-Pyrénées, les syndicats professionnels de l’intérim,
du bâtiment et des travaux publics, l’OPPBTP et plusieurs
entreprises de travail temporaire et du BTP.
Son objectif est d’aider à la fois les entreprises utilisatrices
et les agences d’intérim à mieux cerner les difficultés liées
au statut particulier d’intérimaire. Il leur propose une action
concertée pour permettre une meilleure intégration
de ce dernier sur les chantiers. De cette intégration dépendent
à la fois la qualité et la sécurité de la mission.
La démarche proposée suit la chronologie des différentes
étapes d’une mission : de l’expression du besoin d’intérimaire
en entreprise au recrutement en agence... et jusqu’à
l’évaluation finale de la mission. Cet ordre a été choisi pour
faciliter le repérage des différents thèmes abordés : demande,
accueil, formation...
Elle a été expérimentée dans huit entreprises de la région
toulousaine qui ont accepté de travailler en binôme (agence
et chantier) et de réfléchir sur leurs pratiques communes
durant deux ans. Les propos rapportés dans le texte
ont été tenus lors de cette expérimentation.
Cette démarche cherche non seulement à mettre en évidence
les actions de nature à améliorer les conditions de travail
et la sécurité dans les missions, mais aussi à clarifier le rôle
de chacun. Elle se veut pratique et réaliste.

5
LE BOOM DE L’INTÉRIM

On note une croissance du travail temporaire depuis plusieurs


années. Le nombre des intérimaires en équivalent temps plein
est en constante augmentation : entre fin septembre 1997
et fin septembre 1998, la progression est de 26,6 %.
La population d’intérimaires représente 2,9 % de la population
active en équivalent temps plein.
Le travail temporaire est représenté par près
de 900 entreprises sur près de 4 000 agences. Le nombre
de contrats d’intérim conclu en 1998 s’élève à 10,4 millions
et a représenté plus de 450 000 emplois équivalents temps
plein. La durée moyenne des missions est de deux semaines.
La population intérimaire est à une grande majorité composée
d’hommes (70 %), entre 25 et 39 ans (50 %), travaillant surtout
dans l’industrie (54 %), le transport et les services
(26 %), le bâtiment et les travaux publics (17,2 %).
Dans le bâtiment et les travaux publics, ce mode
de gestion du personnel est très présent. ITIÉ
Les intérimaires représentent 6,8 % LA MO GRAVES
S
de la population salariée du secteur, soit 27 604 E S A C CIDENT IRES
D TÉRIMA
emplois en équivalent temps plein. Les entreprises DES IN ANS LE BTP
EU D
réagissent ainsi à la double contrainte d’une ONT LI lui seul
la moit

il
crainte de gonfler les effectifs en période encore à va
compte s du tra
incertaine et de répondre rapidement à des Le BTP cidents grave es,
des ac es intérimair ue 17, 2 %
demandes en dents de scie. Cette progression d nte q e
ne résulte cependant pas seulement de facteurs ’i l n e représe ail temporair
r s q u u t r a v
alo plois d rance.
conjoncturels. Le travail temporaire devient pour des em en F
les entreprises un mode de gestion des ressources
humaines à plus long terme, et pour les salariés
un tremplin d’accès à un emploi définitif.

6
LES CONDITIONS
DE LA RÉUSSITE DU DISPOSITIF

• S’approprier les différents outils en les adaptant


à l’entreprise, à sa culture, à ses habitudes.
• Mettre en place un dispositif adapté à la structure de façon
à ce que chaque personne concernée (entreprise de travail
temporaire (ETT) : commercial, assistante, chef d’agence...,
entreprise utilisatrice (EU) : conducteur de travaux, chef de
chantier...) soit formée et convaincue de l’utilité de tels outils.
Il s’agit en fait de "vendre en interne" le dispositif. Si ce point
n’est pas très sérieusement traité, rien n’avancera réellement
pour les intérimaires.
• Ne pas vouloir tout faire en même temps. Chaque entreprise,
en fonction des moments et de ses disponibilités, pourra
commencer par mettre en œuvre et expérimenter l’un
ou l’autre de ces thèmes, puis, celui-ci mis en place, avancer
dans un autre domaine. Vouloir tout faire en même temps,
sauf à y mettre de gros moyens, aboutirait à ne rien faire.

COMMENT UTILISER CE DOCUMENT


Pour faciliter la lecture,
l’entreprise utilisatrice d’intérimaires
sera appelée chantier et la couleur bleue signalera
les parties la concernant spécifiquement.
L’entreprise de travail temporaire
sera appelée agence
et associée à la couleur orange.
Tout au long du document, des renvois sont faits vers
des fiches-outils, rassemblées en fin de volume.

7
8
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE
QUI CONVIENT

1. MIEUX SE CONNAÎTRE
POUR MIEUX TRAVAILLER
Agence Chantier Connaître les risques généraux
Agence Chantier Informer/former les personnes qui passent
la commande ou effectuent les délégations
Agence S’informer des particularités du chantier

2. ANALYSER LE BESOIN
Chantier Identifier le profil du poste
Chantier Planifier les missions

3. PENSER SÉCURITÉ
AU MOMENT DE LA DEMANDE
Chantier Expliciter le besoin
Agence Faire préciser la demande en posant
des questions
Agence Choisir l’intérimaire et communiquer
son profil au chantier
Agence Apprécier le niveau de sensibilisation
des intérimaires aux risques

4. ÉTABLIR DES CONTRATS


POUR PLUS DE PRÉVENTION
Chantier Communiquer la liste des postes à risques
particuliers
Chantier Prévoir les équipements de protection
individuelle et ne demander aux agences
que casques et chaussures
Agence Faire que le contrat reflète la situation
concrète de travail

9
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

L 'intérim dans le BTP


est plus développé
1. MIEUX SE CONNAÎTRE dans le Sud de la France.
POUR MIEUX TRAVAILLER La profession réalise seulement
17,2 % de son chiffre dans le secteur
Chantier et agence d’intérim représentent deux réalités différentes, du bâtiment et des travaux publics.
deux mondes qui se connaissent mal. Le niveau de rentabilité et de risque
que représente cette profession incite
Les permanents des agences sont bien souvent issus du secteur ter- en effet les grands groupes à limiter
tiaire (commerciaux, gestionnaires, etc.). Leur mission de "recruteurs" se le développement de leurs agences
traduit essentiellement par des tâches administratives ou commerciales. dans ce domaine.
Il est en outre relativement rare que les agences soient spécialisées Ces sociétés sont plus présentes
dans le BTP. dans le BTP du Sud de la France.
C’est ainsi qu’en Midi-Pyrénées
le BTP constitue presque 20 %
L’étude des accidents du travail survenant aux intérimaires a permis de leur activité alors que dans
d’analyser les dysfonctionnements générateurs d’accidents : mécon- les régions du centre et du nord,
naissance de l’entreprise, manque de précision sur le travail demandé, le ratio est plutôt d’environ 8 %.
méconnaissance de la nature du travail réellement effectué, insuffi-
sance générale de l’accueil et de la formation, etc. Aucun de ces fac-
teurs ne renvoie à un partenaire unique. Au contraire, tous
révèlent un problème de relation et de communication
entre les deux partenaires : agence et chantier. Faire qu’ils
apprennent à mieux se connaître
pour mieux travailler ensemble
est un objectif prioritaire. Cela
suppose une relation forte
de partenariat.

" L'existence du risque


est souvent niée."
(Jean, conducteur de travaux,
PME bâtiment)
"Chez nous il n'y a pas de risques
spécifiques. Nous faisons
de la maison individuelle."

10
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

CONNAÎTRE LES RISQUES GÉNÉRAUX


L’évaluation et la prévention des risques professionnels font partie
L e film des responsabilités de tout chef d’entreprise. Ce réflexe est un élément
essentiel dans la recherche de la qualité et le management.
Aucun risque.
Paroles de compagnons
L’encadrement de chantier minimise, voire occulte les risques. Un bon
traite des représentations
du risque dans les métiers nombre de chefs de chantier et conducteurs de travaux considèrent que
du bâtiment. le secteur du BTP n’est pas un secteur plus risqué que d’autres et qu’un
Les auteurs évoquent les rapports bon professionnel sait se protéger.
que les compagnons entretiennent Les statistiques nationales malheureusement prouvent le contraire :
dans leur travail avec la prise
de risque, la peur, le danger alors que le BTP représente 7,4 % des salariés, il cumule 18 % des acci-
ou l’habitude. Ce film peut dents du travail et le tiers de leur coût global (statistiques CNAM, 1997).
vous être prêté par
votre Caisse régionale Les permanents des agences n’ont pas nécessairement une
d’assurance maladie.
connaissance concrète du chantier et des risques. Pour l’as-
De nombreux documents OUS
POUR V E 1 sistant(e) d’agence, il n’est pas toujours facile de se faire
sont également disponibles F IC H
sur simple demande AIDER, ge une idée des risques. La plupart témoignent avoir surtout
(voir bibliographie un sta ier appris grâce aux contacts avec leurs collègues et aux expé-
entif
en fin de document). pour id ues riences des intérimaires confiées au retour des missions.
les risq
Des sociétés d’intérim importantes organisent des
stages de formation pour augmenter le niveau de connais-
sances de leurs permanents. Cependant, ces stages portent essen-
tiellement sur des
aspects législatifs,
réglementaires
ou techniques.
La sécurité est
Identifier ensemble généralement
les zones à risques abordée de façon
Après deux accidents mortels, secondaire et rapide.
l’entreprise (une PME de travaux Certaines sociétés l’ont
publics) décide d’accentuer
ses efforts de formation néanmoins intégré
à la sécurité du personnel de façon plus
permanent et temporaire. approfondie
Avec le CHSCT, la CRAM dans les pro-
et l’OPPBTP, un livret d’accueil,
un film de sensibilisation et grammes.
des tests de contrôle sont réalisés.
Des réunions avec l’encadrement
et les salariés permettent
d’identifier les zones à risques :
les tranchées ou fouilles
(éboulement), la circulation
d’engins (écrasement),
la circulation sur voie publique.

11
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

INFORMER/FORMER LES PERSONNES


QUI PASSENT LA COMMANDE U ne réunion agence/chantier
où les responsables
OU EFFECTUENT LES DÉLÉGATIONS de chantier en apprennent
sur leurs propres pratiques
Le chantier est un monde particulier avec ses habitudes, ses règles et
Durant la rencontre, la plupart
son langage. Ceux qui y travaillent régulièrement n’ont pas toujours à des conducteurs de travaux
l'esprit que, de leur côté, les personnels des agences évoluent dans un et chefs de chantier pensaient
contexte très différent qui a lui aussi ses références et sa culture. que la moitié des commandes
Le manque de connaissance concrète du terrain fait qu’il étaient passées dans un délai
supérieur à 24 heures.
leur est difficile d’apprécier les spécificités de l’entre-
prise et du chantier et, en conséquence, d’évaluer En réalité, la plupart d’entre
comment l’intérimaire pourra se faire une place elles sont effectuées la veille
pour le lendemain.
dans l’équipe.

Le permanent de
l’agence d’intérim ne
connaît pas toujours bien
les intérimaires (beaucoup
passent d’une agence à une
autre). De plus, les missions
se succèdent bien souvent
sans réelle évaluation
finale.
Dans une telle
situation, prendre le temps de réunir les per-
sonnes concernées par la commande et la
délégation n’est pas du temps perdu. Deux
heures peuvent suffire pour apprendre à se
connaître et se faire part des contraintes respec-
tives.
Pour la petite entreprise, cette réunion
peut concerner le chef d’entreprise,
le chef d’équipe et une personne de
l’agence d’intérim.

Dans le BTP, il arrive que la demande


ne soit pas transmise directement par le chantier mais par du personnel
de secrétariat ou par le service des ressources humaines. Depuis I
" l est difficile
quelques années, dans les grandes entreprises, pour rationaliser les de déléguer du personnel
sur des postes inconnus."
coûts et assurer une offre globale de prestations dans l’ensemble des
(Henri, responsable d'agence)
unités, les commandes sont passées directement par les services cen-
traux des achats. Ces derniers achètent dès lors "Nous sommes allés visiter
nos clients en leur demandant
de l’intérim comme s’il s’agissait d’autres ser- de voir réellement les postes
O U S vices ou de fournitures. de travail sur lesquels
POUR V HE 2 nos intérimaires sont appelés
F IC
AIDER, evas à travailler. L'agence prépare
le can ion ainsi les éléments qui lui
éun
d'une r antier permettront de répondre
ch
agence/ ultérieurement aux demandes
urgentes du client. Cette étude
de postes représente pour les deux
partenaires un triple avantage :
une meilleure information
des intérimaires avant qu'ils
ne partent en mission,
une meilleure délégation
d'un intérimaire le plus
à même de remplir la mission,
une meilleure rédaction
des contrats."
12
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

S’INFORMER DES PARTICULARITÉS DU CHANTIER


Il s’agit pour l’assistant(e) d’agence de mieux comprendre les impé-
"J'ai modifié mon type ratifs et les contraintes du chantier, afin de choisir et de déléguer l’inté-
de délégation." rimaire en connaissance de cause.
(Anne, assistante d'agence) Rien ne remplace les visites sur site. Elles seules pourront permettre
"J'ai besoin de me représenter
aux personnes chargées de la délégation de se représenter le travail réel
ce que va faire l'intérimaire, à effectuer et de mieux connaître les situations de travail et leurs
quel est le chantier. C'est une risques, les métiers de l’entreprise et sa culture.
question de professionnalisme Quelques heures peuvent suffire : elles n’ont pas pour objectif de tout
des permanents. On aimerait
avoir des connaissances connaître du chantier, mais d’identifier les spécificités du poste afin de
sur tous les métiers. Pour ça, les traduire en connaissances ou compétences
il faudrait passer une semaine requises pour l’intérimaire.
sur les gros chantiers." O U S Pour être profitables, ces visites doivent avoir
POUR V HE 3
F IC été préparées.
AIDER, vas
ca n e
Clotilde : "Une fois, j'ai vu de visit r
de cha n
e
t ie
que c'était un endroit clos
où on ne pouvait pas fumer..."
"Une autre fois, c'était en bordure
d'une autoroute en circulation ;
on ne pouvait pas y détacher
n'importe qui."

L es assistant(e)s
d'agence souhaitent
plus de contacts
avec le terrain
D’après une
enquête menée
en Midi-Pyrénées
(Mise en pratique
de la réglementation
dans les relations
entre les enteprises
de travail temporaire
et les entreprises utilisatrices
du secteur BTP), on note depuis
un ou deux ans une augmentation
du nombre de visites sur chantiers
des assistant(e)s, pour connaître
les postes et sélectionner
les candidats en fonction
de critères objectifs.

13
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

2. ANALYSER LE BESOIN
Les demandes qui parviennent aux agences de travail temporaire
sont trop souvent évasives. On demande un maçon ou un manœuvre
faute d’avoir correctement cerné sur le chantier quel était réellement le
travail à effectuer.
En absence d’une analyse du besoin, il n’est pas étonnant que l’inté-
rimaire délégué ne corresponde pas toujours aux attentes du chantier
et que quelques-uns soient renvoyés après seulement quelques heures.

IDENTIFIER LE PROFIL DU POSTE


Il semble que, dans beaucoup d’entreprises, Entendu sur des chantiers :
l’approche du besoin se fasse de façon intui- "On demande presque
tive. La demande fréquente de manœu- systématiquement
vres est à ce titre révélatrice. des polyvalents."
Des intérimaires ajoutent :
Identifier le profil du poste, c’est : - "On y va pour un travail,
• déterminer les différentes tâches après ça on évolue, on touche
un peu à tout. Pour travailler
et le temps qu’elles prendront à dans le bâtiment, il faut être
effectuer ; touche-à-tout."
• s’interroger sur le niveau Cette notion de polyvalence
d’autonomie souhaité est de plus en plus une réalité.
(poste isolé ? en équipe ? - "C'est un critère d'utilisation
coactivité ?) ; du personnel", dit un
responsable d’agence.
• lister les compétences ou - Dans une entreprise du bâtiment
qualités requises pour cha- importante : "On demande
que tâche (maçon qui sache un maçon ou un finisseur.
aussi..., manutentionnaire Comme ça, il sait tout faire."
capable également de..., ou - "Je suis N3P2, coffreur maçon.
qui a déjà travaillé sur tel ou Mais ici on est polyvalent.
C'est un peu toujours comme ça
tel type de chantier, etc.) ; dans le bâtiment."
• identifier les risques et les moyens
de protection.

Définir ce que l’on attend


obligera l’agence d’intérim à
répondre précisément sur tous
les points. Cette analyse amélio-
re la qualité du service final.

Dans le cas où les personnes qui passent


la commande ne sont pas les personnes OUS
POUR V HE 4
du chantier, toutes les précisions devront FIC
AIDER, stions
leur être transmises. des e ser
qu
à se po ier
entif
Identifier le besoin, c’est aussi réfléchir à pour id u poste
f il d
la "durée de la mission". le pro
Ceci est d’ailleurs prévu dans le contrat.

14
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

PLANIFIER LES MISSIONS


La planification n’est guère à la mode. Les contraintes du marché lais-
" D es demandes
pour le lendemain
sent peu de place à la possibilité d’anticipation et on a pris l’habitude
de planifier le matériel, pas les hommes. Les appréciations varient : pour
ou le surlendemain." les utilisateurs, la moitié des commandes de missions seraient effec-
(Robert, conducteur tuées la veille pour le lendemain. Les agences, elles, parlent de 90 %.
de travaux) Comment dès lors, en si peu de temps, contacter la personne la plus
"C'est la dernière semaine avant adaptée au poste proposé ?
le début du chantier que l'on sait
si l'on va avoir nos équipes Quand elle a lieu, la réflexion en amont dans le temps se fait plus faci-
ou pas. On ne connaît pas lement pour des postes jugés "importants" (grutier par exemple) que
les disponibilités et les congés
du personnel." pour ceux plus faciles à pourvoir.
"C'est souvent un pépin
de dernière heure." Planifier, c’est réfléchir quelques jours
On planifie avant aux besoins du chantier. Plus d’une
"La plupart du temps, conducteur
semaine est illusoire dans la plupart des cas :
de travaux et chefs de chantier avec les bons,
n'ont pas le temps de planifier il y a, côté chantier, trop d’incertitude. Par
ensemble." on ajuste ailleurs, les agences d’intérim ne peuvent pas
avec les autres. se permettre de mettre en réserve leurs bons
" N ous planifions
à la semaine."
éléments pour une mission incertaine.

(Léon, conducteur de travaux) L’important dans tous les cas est que la demande du chantier arrive à
"Tous les jeudis, tous
l’agence suffisamment en amont de la mission pour qu’elle ait le temps
les conducteurs de travaux font de choisir l’intérimaire le plus adapté.
le bilan de leurs besoins. Toutes
les demandes en intérim sont faites
le vendredi pour le lundi."

" O n attend quelquefois


plusieurs jours
pour avoir
l'intérimaire
choisi."
(Fabien,
chef de
chantier)
"Quand
on veut un
intérimaire
qu'on
connaît,
il nous arrive
de modifier
notre
planification."

15
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

3. PENSER SÉCURITÉ U ne demande imprécise...


AU MOMENT DE LA DEMANDE un surcoût de taille
Dans une petite entreprise
de travaux publics : "Nous avions
demandé un chef d'équipe,
EXPLICITER LE BESOIN notre agence d'intérim nous
a recommandé monsieur X comme
très bon chef d'équipe qui avait
déjà fait ses preuves. Nous l'avons
Formuler à l’agence la demande d’intérimaires gardé une quinzaine de jours
parce que nous savons que
de façon concrète la personne n'est pas forcément
en phase immédiatement.
Il ne suffit pas d’avoir clairement identifié quel En réalité, il était peut-être
OUS expérimenté mais sur des gros
POUR V E 5 était le profil du poste à pourvoir, il reste à en
F IC H chantiers où on a l'habitude
AIDER, ts
informer l’agence pour qu’elle puisse se faire une de casser pour refaire ce que l'on
les p o in
er idée précise du poste et de son contexte. a oublié, pas pour des petits
à p r é c is
pour chantiers comme les nôtres.
c e
à l'agen besoin Trop souvent les demandes sont formulées en Nous ne le savions pas. Il faut dire
er le que l'assistante de l'agence n'était
explicit termes de qualifications (manœuvre, niveau pas celle avec laquelle nous avons
N3P2, etc.). Même si théoriquement ces niveaux l'habitude de travailler.
correspondent à des niveaux d’autonomie, ce vocabulaire n’a pas Nous avons dû démonter
toujours la même signification pour les gens de chantier que pour les une bonne partie de ce qu'il avait
permanents des agences. Il en résulte pour l’agence, qui ne connaît pas fait. Il s'était trompé dans
le poste, une difficulté pour apprécier la tâche et, en conséquence, pour les niveaux. C'était le début
du chantier, ça n'a pas été facile.
recruter la personne la mieux adaptée. Le chantier était désorganisé.

Sur le chantier, on a quelquefois tendance à banaliser le travail que Nous avons perdu deux jours
et demi mais c'est surtout notre
fera l’intérimaire, considérant qu’il s’agit d’une tâche simple et habi- image de marque qui risquait
tuelle. Ainsi, on demande un manœuvre ou un manutentionnaire, d'en prendre un coup, vu que
comme si le travail ne présentait pas de spécificités particulières. le chantier était en face
de la mairie."
Et pourtant les tâches confiées à
un manœuvre peuvent
être très différentes
" J
e suis allé
dans l'agence d'intérim."
(Martin, responsable
sécurité TP)
"Je voulais mieux comprendre
les questions
qu'ils se posent.
Les assistantes
demandent
si les intérimaires
posent des
canalisations.
Mais la question
qu'il faudrait
poser, c'est
surtout :
quel genre de
canalisation ?
eau potable ?
ou génie
civil ?
voirie ?"

16
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

S ur un chantier routier, et nécessiter des qualités particulières (attention, aptitude au port de


un jeune étudiant... charges et au travail en hauteur, etc.) selon qu’on lui demandera de
intérimaire pour l'été, réguler la circulation en bordure de route, de balayer le chantier, porter
il est chargé de réguler des sacs de ciment,
la circulation. gâcher du mortier ou
Sans expérience,
ranger des ferrailles, ou
manquant d'assurance
selon qu’il devra aider
REDEMANDER
et d'autorité, il ne parvient
pas à utiliser clairement un maçon, un coffreur, UN INTÉRIMAIRE
son panneau de signalisation.
Les automobilistes
un plaquiste ou un QUI A DONNÉ
menuisier. De même, un
et les conducteurs d'engins
soudeur, même très
SATISFACTION
n'identifient pas facilement
les messages . Les risques compétent, peut par Cette pratique courante présente
de collision sont très importants. exemple n’avoir jamais certes un intérêt. Attention toutefois :
travaillé à 20 mètres de • si l'intérimaire est disponible,
hauteur. assurez-vous que la tâche
que vous lui confierez est identique
P réciser la demande...
à la précédente ;
• s'il n'est pas libre, l'agence d'intérim
encore beaucoup de flou
ne sait pas forcément sur quels critères
Un chef de chantier d'une grosse
entreprise de travaux publics l'intérimaire a été retenu.
témoigne : "Pour des missions En interprétant votre souhait,
d'un mois, nous précisons bien elle peut croire vous envoyer
le besoin, pas pour des missions un intérimaire qui possède les mêmes
de un ou deux jours !" qualités mais qui ne correspondra
Un responsable d'agence peut-être pas aussi bien au poste.
d'intérim confirme : À chaque demande,
"Le client nous dit : vous faites
comme d'habitude. Nous aussi, reformulez précisément le profil
par facilité." de la personne que vous recherchez.
Sur un autre chantier, la sélection
des intérimaires est effectuée
directement par l'entreprise
utilisatrice, "sinon on nous
aurait envoyé n'importe qui."
Faute d'explication concrète
du besoin, les intérimaires
ne correspondent pas
aux tâches proposées :
"Nous avons 20 à 30 % de rebut."

17
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

Établir une fiche de liaison avec l’agence :


définir le poste. L a fiche de liaison
agence/chantier, avis partagés
Il est conseillé de noter la définition du "Cette fiche est importante pour
poste à pourvoir, surtout si la commande la traçabilité." dit Jean-Pierre,
est faite par une autre personne que chef d'entreprise BTP.
le chef de chantier. Cette phase Pour un responsable d'agence
est d’une importance capitale d'intérim : "La fiche permet
puisqu’elle permettra de mettre de clarifier le besoin et évite
d'oublier des choses."
en regard la demande de l’en-
treprise et la réponse de Cependant beaucoup
d'entreprises restent réticentes à
l’agence et, en consé- l'idée de formaliser cette étape :
quence, soit de rechercher "Ce genre de document est trop
un autre candidat, soit d’adapter lourd à gérer. Les chefs de chantier
la tâche aux qualités de l’intérimaire n'ont pas l'habitude de l'écrit.
Il faut être conscient
proposé. Elle peut s’effectuer par des contraintes du poste."
téléphone ou par fax, notamment
pendant les périodes d’urgence. Emmanuel, responsable sécurité,
rapporte comment, au début,
les chefs de chantier ont
Certaines entreprises ont violemment repoussé l'idée :
élaboré des fiches de liaison "On n'a pas le temps,
c'est du papier", pour témoigner
avec leurs agences d’inté- que dans un second temps :
rim. "les conducteurs de travaux
Sur cette fiche, chacun en ont finalement bien compris
précise les éléments en l'intérêt."
sa possession. Elle doit
circuler entre les mains des personnes concernées par la demande sur le
chantier et par celles concernées par la délégation dans l’agence. Elle
précise les points principaux du futur contrat. Elle peut être remplie en
J
" e vois la fiche sur
le bureau du conducteur
moins de 5 minutes par chacune des parties. Elle ne remplace pas le de travaux. C'est son accusé
contact téléphonique mais l’enrichit. Elle ne remplace pas le contrat de réception."
mais le prépare. La mise par écrit de la demande du chantier et de la Dans l'entreprise S., une fiche de
réponse de l’agence oblige à un dialogue plus précis sur liaison a été élaborée avec l'agence.
la tâche, ce qui évite souvent les Georges, le responsable
sécurité de l'entreprise
incompréhensions et les renvois témoigne :
d’intérimaires. DIALOGUE ENTRE "Je suis allé porter
le document en projet
UN CHEF DE CHANTIER à l'agence. Nous l'avons
La bonne utili-
sation et l’effi- ET UNE DIRECTRICE D'AGENCE. modifié trois, quatre fois.
OUS En interne, je vois
POUR V E 6 cacité de la UN FILM : RENDEZ-VOUS. souvent ce document
FICH
AIDER, s fiche de liaison sur les bureaux des
exemple Il s'agit d'un outil pédagogique
liaison sont condi- de sept minutes destiné à favoriser conducteurs de travaux.
s de
de fiche er Finalement, ce document
a ge n c e/chanti tionnées par le dialogue et la transparence est une aide
la façon dont entre les permanents à la définition du poste,
elle aura été des agences de travail temporaire un préalable au contrat
présentée, assimilée et com- et les donneurs d'ordre du chantier. de mission. Ils se sont
tellement approprié cette
prise en interne dans chacune des La façon dont le film traite le sujet fiche que maintenant
deux entreprises partenaires. (échanges et réparties du tac au tac, cela leur paraît normal.
sur un ton d'humour quelquefois Le soir, le conducteur
grinçant) permet de mettre à plat a sa fiche avec
les indications qu'il
les non-dit et les arrière-pensées a fournies et la réponse
qui sous-tendent leurs rapports. de l'agence. Il sait
Ce film est disponible en prêt par exemple si
l'intérimaire
au service prévention de votre CRAM. a travaillé dans
Vous pouvez également l'acquérir des entreprises
auprès de l'INRS (voir bibliographie similaires."
en fin de document).

18
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

Poser des questions,


pas toujours facile
FAIRE PRÉCISER LA DEMANDE EN POSANT
La situation de l'assistant(e)
au téléphone avec le client tient DES QUESTIONS
de l'équilibriste :
- "On n'a pas fini de poser Poser des questions pour mieux cerner le poste
les questions qu'il faut déjà n’est pas du temps perdu. Faites valoir aux gens de
la réponse." OUS chantier les gains de temps et d’argent qui en
- "Ils croient qu'on a la science POUR V E 7
, F IC H résultent. Le temps perdu à des essais multipliés
infuse." AIDER ches
ie d e fi de main d’œuvre ou la désorganisation du chan-
sér tiers
Un conducteur de travaux de PME m é
sur les tier coûtent en effet cher.
de travaux publics affirme : du BTP
"Elles posent beaucoup de questions,
même des choses qui font sourire." Pour vous aider, l’INRS et l’OPPBTP ont conçu
Avec certains clients cependant, un jeu de fiches qui décrivent soixante métiers du
les assistant(e)s arrivent à obtenir bâtiment et des travaux publics. Elles vous permet-
les informations et en soulignent
l'intérêt à la fois pour l’agence tront de poser des questions précises en fonction
OUS
et pour leur client qui progresse POUR V E 8 du métier et d’acquérir peu à peu une vision clai-
F IC H
en général dans la définition AIDER, o n
re de chacun d’eux.
de son besoin. for m a ti
is e Chaque métier fait l’objet d’une fiche de ques-
à la pr tionnement pour le chantier et d’une fiche pour
ents
eig m
n e
de rens l’intérimaire.
L 'expérience de Catherine,
assistante d'agence
"Tant que je n'arrive pas à me faire
une idée précise et à m'imaginer
concrètement ce que va faire
l'intérimaire, je pose des questions.
Je suis sûre de moi quand j'envoie
quelqu'un. Je sais qu'il correspond
au poste."

" U n outil pour évaluer


la manutention sur les postes
de travail." (Gérard, directeur
régional travail temporaire)
"Nous souhaitions faire baisser
le nombre des accidents du travail,
notamment ceux liés à
la manutention manuelle.
Vingt-deux assistantes d'agence
se sont familiarisées, pendant
une journée, avec l'outil de
questionnement que nous avons
élaboré. Il leur permet au téléphone
ou lors des visites chez le client
d'évaluer concrètement
la manutention sur chaque poste
de travail : posture,
dimensionnement du poste,
masses et fréquences de
manipulation de charges,
distances, efforts, etc.
Par ce diagnostic réalisé
conjointement avec
l'entreprise, nous
souhaitons aider nos clients
à améliorer leurs postes Dans l'entreprise cliente,
de travail. Nous pouvons
alors mieux les présenter ce questionnement
à nos intérimaires est vécu comme
et proposer, le cas un gage de qualité.
échéant, des formations
Gestes et Postures."

19
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

CHOISIR L’INTÉRIMAIRE N
" ous cherchons
ET COMMUNIQUER à vérifier l'expérience
annoncée." (Thomas,
SON PROFIL AU CHANTIER responsable d'agence)
Si elle ne peut vérifier la qualité du travail que les "Nous proposons des fiches qui
vérifient l'expérience professionnelle
intérimaires peuvent fournir, l’agence doit vérifier annoncée à partir de questions
la qualification annoncée par les salariés : certificats pratiques et théoriques."
de travail, diplômes, références... Elle est tenue à une
obligation de moyens dans le choix de l’intéri-
maire. Elle doit certifier qu’il possède la qualifica-
tion contractuellement définie, qu’il est apte à
exécuter le travail confié par le chantier. Il s’agit
non seulement de s’enquérir auprès de l’intéri-
maire de sa qualification professionnelle mais
également de vérifier systématiquement
l’exactitude de ses déclarations.

En ce qui concerne les postes de conduite (engins...) ou les travaux


particuliers (électricité...), l’agence doit vérifier l’aptitude médicale et "Je demande systématiquement
l’habilitation ou l’aptitude à la conduite en sécurité. les références et l'expérience."
(Michelle, assistante d'agence)
Dans le choix de l’intérimaire, elle s’attachera également à vérifier s’il "Je fonctionne toujours sur rendez-
est apte pour ce poste sur le plan aussi bien médical que physique. vous, parce que je considère qu'il faut
Certaines entreprises de travail temporaire demandent systématique- prendre le temps : une heure par
ment au médecin du travail de vérifier si la condition physique de l’in- personne. Les références sont
contrôlées. L'expérience doit être
térimaire ne lui interdit pas le port de charges lourdes ou les travaux en justifiée. Je leur fais remplir
hauteur. On peut être cariste et souffrir de problèmes de dos, qui ren- un papier sur lequel ils cochent,
dent inapte à effectuer des manutentions manuelles. On peut être seuls, les travaux qu'ils savent faire.
Ensuite je discute avec eux des croix
peintre et ne pas pouvoir travailler à une certaine hauteur parce qu’on qu'ils ont cochées. Je leur demande
est sujet au vertige. aussi ce qu'ils aiment faire. C'est très
important. Ils le feront mieux.
La fiche de liaison mentionnée dans le paragraphe précédent devrait Avec les entreprises, j'ai une relation
permettre un échange entre les deux entreprises sur de confiance. Systématiquement,
ces points. j'appelle le client pour lui dire qui
je lui envoie."
Communiquer au chan-
tier le profil de l’intéri-
maire qu’on a retenu
est très important. Il est
Des intérimaires racontent
- "J'ai un CAP de carreleur. Mais ici,
rare que l’intérimaire je suis pris comme manœuvre.
corresponde à 100 % à En fait, les agences ne m'ont proposé
la demande. un travail de carreleur qu'une seule
L’entreprise utilisa- fois. J'ai aussi été chauffeur-livreur
et j'ai fait des travaux de maçonnerie
trice pourra adapter et de plomberie."
le poste et fournir
- "La première fois, ils demandent
des explications ce qu'on sait faire, la qualification,
plus détaillées à l’inté- les problèmes, les allergies
rimaire en connaissance par exemple."
de cause. - "Je suis inscrit à l'agence comme
maçon-coffreur. Mais il m'arrive
de faire de la finition (N3P2).
J'ai un CAP de maçon
OUS et un de coffreur. Ici on vérifie
OUS OUS POUR V E 11
POUR V E 9 POUR V E 10 F IC H les qualifications. Contrairement
F H
IC FICH AIDER, ux à d'autres agences ils ne surclassent
AIDER, AIDER, v a
a e
id travaux tra et ne sous-classent pas."
liste des its ant
nécessit nce
a choix e
u interd s v e il la
rimair rimaire une sur péciale
de inté
l' aux inté le s
médica
20
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

"Même l'été, en période


d'urgence... une phase à ne pas
négliger." (Paul, chef d'agence)
"Dans les périodes de forte activité,
notamment l'été, il est quelquefois APPRÉCIER LE NIVEAU DE SENSIBILISATION
difficile de passer du temps avec
les intérimaires. Un 25 juillet, DES INTÉRIMAIRES AUX RISQUES
nous avons compté 50 appels
téléphoniques par jour, 10 à 15 Des agences de travail temporaire ont, ces dernières années, accen-
accueils d'intérimaires, autant en fin tué leurs efforts sur la prévention et mis en place des supports variés
de mission, 30 rédactions de contrats... pour sensibiliser leurs intérimaires :
Nous avons mis en place des actions tests, carnets, affiches,
ciblées en direction de la population cassettes vidéo et
des jeunes l'été, de façon CD-Rom. Ils peuvent
à les sensibiliser aux risques.
C'est une population très vulnérable. être utilisés indivi-
Cette opération a porté ses fruits : duellement ou en
réduction de 80 % des accidents groupes. Plusieurs
sur la population d'été." grandes entreprises
de travail temporaire
ont élaboré des pro-
Des intérimaires demandeurs grammes informatiques
pour identifier et
- "Ce qui compte, c'est le contact évaluer les compé-
avec l'assistante."
tences des
- "Le test de sécurité, c'est très bien. intérimaires et
On ne m'a pas bousculé. J'ai trouvé
que ce n'était pas difficile. C'est les notions mini-
plutôt du bon sens que des males de sécurité.
connaissances. Je regrette cependant D’autres sociétés
qu'il n'y ait pas eu une correction des préfèrent une forme
erreurs que j'avais faites."
plus ludique pour sensi-
biliser les intérimaires à la
sécurité (concours en équipes, jeu doté de prix...)
D es compétences
professionnelles identifiées Cela est intéressant à condition que ces documents donnent lieu à
par tests commentaires et discussions avec une personne formée de l’agence.
"Nous présentons à l'intérimaire des
modules pédagogiques qui le mettent L’important en effet n’est pas tant le contenu délivré que l’occasion
en situation face à un risque. de dialogue et d’échange qui se crée à l’occasion de leur utilisation. La
Nous le soumettons aussi à des tests.
Ces actions visent à répéter plupart des intérimaires interrogés se souviennent, longtemps après,
des messages forts. En effet, des situations qui ont été commentées par l’assistant(e).
les intérimaires sont une population
mouvante et l'on a toujours besoin Outre les retombées en termes de sensibilisation aux risques, les inté-
de leur répéter un certain nombre
de messages forts pour qu'ils s'en rimaires voient dans ces discussions de 15 ou 20 minutes le signe d’un
imprègnent." intérêt de l’agence à leur égard.

U n programme d'éducation
à la sécurité
"Chaque intérimaire passe un test
de sécurité (bâtiment ou travaux
publics) lors de sa première embauche.
À son issue, on lui remet un carnet.
Jusqu'à cinq fautes, on considère que
le niveau de sensibilisation
de l'intérimaire est très satisfaisant.
Ses résultats sont inscrits dans
son dossier. S'il fait trop de fautes,
on lui fait passer des vidéos sur
la prévention, commentées ou non
et il recommence le test. De toutes
façons, on ne l'envoie pas n'importe
où, pas sur un poste à risques
particuliers ni dans une entreprise
qu'on ne connaît pas.
Le test dure 15 à 20 minutes."
21
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

4. ÉTABLIR DES CONTRATS L es entreprises


POUR PLUS DE PRÉVENTION ont tendance à occulter
les risques particuliers.
Selon un directeur d'une entreprise
de bâtiment : "Il n'y a pas de postes
COMMUNIQUER LA LISTE DES POSTES à risques tels qu'ils nécessitent
À RISQUES PARTICULIERS une formation renforcée."
Pour lui, même l'emploi
C’est le chef d’entreprise qui doit dresser la liste des postes de travail des engins de chantier ne pose
pas de problèmes particuliers.
présentant des risques particuliers pour la santé et la sécurité des sala-
riés sous contrat de travail temporaire. Cette liste doit être établie après Les intérimaires ont tendance
à réagir de la même façon
avis du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou à et à considérer que leur métier
défaut des délégués du personnel s’il en existe, et du médecin du travail n'est pas plus dangereux
(art. L. 231-3-1). Elle est obligatoire quelle que soit la taille de l’entre- qu'un autre si on est prudent :
prise. "C'est à nous de savoir calculer
le risque."
Un état néant peut être établi s’il y a lieu. La liste ou l’état néant
est tenue à la disposition de l’inspecteur du travail.

En complément de l’information générale à la sécurité et


de l’accueil, les intérimaires affectés à ces postes de tra-
vail doivent bénéficier d’une formation renforcée à
la sécurité dans l’entreprise dans laquelle ils sont
occupés (art. L. 231-3-1). En
cas d’accident du travail,
il y a présomption de
U R V O US faute inexcusable de
PO
E R , F ICHE 12 l’utilisateur si cette
AID
ère de
en mati ques formation n’a pas
ris
postes à s:
eu lieu.
lier
particu
ons
oblig ti
a
Dans la réalité, les risques
généraux sont minimisés,
voire occultés... les risques par-
ticuliers l’étant plus encore.
OUS
POUR V E 13
F IC H
AIDER, liste
s e r la
dres ues
s à isq
r
de poste liers
particu FAUTE INEXCUSABLE
Si le salarié intérimaire "Ce sont les intérimaires
n'a pas bénéficié de la formation qui ont signalé les risques
renforcée à la sécurité, à l'agence."
OUS
POUR V E 14 en cas d'accident du travail, (Jeanne, assistante d'agence)
FICH la faute inexcusable
AIDER,
de liste "Il y avait des travaux
exemple risques peut être retenue
de démolition qu'on ne nous
sà contre l'entreprise utilisatrice.
de poste liers avait pas mentionnés. Ce sont
pa cu
r ti les intérimaires eux-mêmes
qui sont venus le dire.
Cela arrive de la même façon
pour les travaux en hauteur."
OUS
POUR V E 15
FICH
AIDER, cusable
ex
faute in
rmation
pour fo
ante :
insuff is nce
de
jurispru

22
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

PRÉVOIR LES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION


INDIVIDUELLE ET NE DEMANDER AUX AGENCES
QUE CASQUES ET CHAUSSURES
Les équipements de protection indi-
"Les intérimaires ont pris de viduelle sont fournis par l’utilisateur.
l’avance au niveau sécurité." Toutefois, certains équipements per-
(Bruno, sonnalisés définis par voie de
conducteur de travaux) convention peuvent être fournis
"Ils arrivent avec casques par l’agence ; cette dérogation
et chaussures. Cela nous a aidés ne concerne que certains
à progresser. Ils ont l'esprit équipements individualisés
sécurité. Ils montrent même
l'exemple à nos gars." (casques et chaussures).

Dans le cadre de la concur-


rence, les agences peuvent
être sollicitées pour offrir
O
" n m'a demandé des équipements supplémen-
de signer un papier..." taires. Outre que la réglementa-
(William, intérimaire) tion est formelle, ces pratiques
"Sur un chantier, j'ai dû signer sont néfastes sur le plan de la
un papier où je m'engageais prévention. Ces équipements
à porter mes chaussures
et mon baudrier." peuvent ne pas être adap-
tés au contexte de travail

Ce papier n'a aucune valeur du chantier. Les gants d’un électricien par exemple ne sont pas ceux
d’un ferrailleur ni d’un manutentionnaire. Et pour ce dernier, les gants
juridique et cette signature pour manutentionner du verre ne conviennent pas à la ferraille.
ne présente pas la moindre
De même, un casque antibruit n’est pas adapté à toutes les
garantie.
ambiances sonores.

Le contrat de mise à disposition doit men-


tionner la nature des équipements de pro-
tection individuelle que le salarié doit utiliser
et, le cas échéant, préciser si ceux-ci sont
fournis par l’agence (L. 124-3).

Les salariés ne doivent pas


supporter la charge financière
des EPI (L. 124-6).
Certaines pratiques
visant à faire supporter
le coût des EPI
au personnel intérimaire
sont illégales.

23
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

FAIRE QUE LE CONTRAT REFLÈTE


LA SITUATION CONCRÈTE DE TRAVAIL
L’article L. 124-3 du code du travail précise que le contrat de mise à dis-
position liant l’utilisateur à l’entrepreneur de travail temporaire doit
préciser les caractéristiques particulières du poste de travail à pourvoir.

Cela suppose que l’agence ait à sa disposition les données fournies


par l’entreprise, notamment sur : S
" ur le contrat,
nous inscrivons
• la nature et l’importance des charges, si le travail est en hauteur."
• les contraintes de temps : travail de nuit..., (Béatrice, assistante
d'agence)
• les horaires du poste, "On inscrit si le travail
• les habilitations particulières demandées, est en hauteur et aussi
d'autres détails :
• les situations ou positions de travail particulières, conduite d'engins,
qualifications multiples,
• les nuisances physiques : bruit, vibrations, chaleur, éclairage... marteau-piqueur par exemple.
ou chimiques : produits corrosifs, toxiques..., Mais, pour les clients connus,
c'est nous qui rajoutons
• etc. systématiquement ces éléments,
sans les questionner."
Les précisions doivent non seulement concerner les caractéristiques
du travail à exécuter mais aussi celles du poste envisagé : endroit précis
du travail, personne sous les ordres directs de laquelle l’intérimaire va
travailler. L’objectif est d’indivi-
dualiser le poste et égale-
ment d’informer le salarié
des risques spécifiques
éventuels.

24
CHOISIR L’INTÉRIMAIRE QUI CONVIENT

25
26
AIDER L'INTÉRIMAIRE À SE FAIRE
UNE PLACE SUR LE CHANTIER

1. FACILITER L’ARRIVÉE DE L’INTÉRIMAIRE


SUR LE LIEU DE TRAVAIL
Agence Fournir des informations précises
à l’intérimaire

2. ACCUEILLIR L’INTÉRIMAIRE
Chantier Donner à l’intérimaire le temps
de se présenter

Chantier Présenter le chantier à l’intérimaire

3. ASSURER LA "MISE AU POSTE"


DE L’INTÉRIMAIRE
Chantier Désigner une personne qui accompagne
l’intérimaire au cours de sa mission

Chantier Présenter concrètement le travail


et l’équipe de travail

Chantier Prévoir une formation renforcée


pour les postes à risques particuliers

27
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

1. FACILITER L’ARRIVÉE
DE L’INTÉRIMAIRE
SUR LE LIEU DE TRAVAIL

FOURNIR DES INFORMATIONS PRÉCISES


À L’INTÉRIMAIRE
Cette phase ne doit en aucun cas se substituer à l’accueil proprement
dit qui sera effectué sur le chantier. Il s’agit à cette étape :
Quelques minutes
pour préparer l’arrivée
de l’intérimaire.
• d’expliquer à l’intérimaire dans quelle entreprise il va travailler et en
quoi consiste sa mission, Un intérimaire : "Je vais
à l'agence et on discute.
• de préparer son arrivée sur le chantier. Ils m'indiquent l'endroit
du travail sur un plan,
comment y aller,
La présentation de l’entreprise peut être succincte et ne nécessiter s'il y a un chauffe-gamelle,
que quelques minutes. L’important est de permettre à l’intérimaire de des sanitaires."
se représenter son nouveau contexte de travail et de situer, même rapi- Un autre : "Dans une agence
dement, son activité dans l’activité générale. On mentionnera par d'intérim, ce qui était bien,
exemple la taille de l’entreprise, ce qu’elle fabrique, sa position sur le le premier jour, c'est qu'on
marché ainsi que le travail effectué en général. me conduisait sur le chantier."
Un troisième : "Le premier jour,
Pour préparer l’arrivée du nouveau sur le chantier, il est important de l'agence m'a donné le numéro
donner à l’intérimaire, dans l’agence, les moyens de joindre facilement de téléphone d'un autre
intérimaire pour y aller à deux."
le lieu du travail, de se repérer dès son arrivée sur place et de se diriger
directement vers la personne chargée de le piloter.

28
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

Dans certains cas, le livret Pensez à lui fournir :


d’accueil est remis à LE MANUEL D'ACCUEIL • l’adresse précise du chantier,
l’intérimaire dans l’agence Le manuel d'accueil • le numéro de téléphone,
L'assistant(e) passe 10 minutes est considéré par tous
environ à le commenter. comme important même si • un plan d’accès : transports,
Les intérimaires manifestent leur on s'accorde à reconnaître parkings, possibilités
satisfaction : "On voit les grands
axes, les points auxquels ses limites. Il est très apprécié de stationnement,
l'entreprise tient. Le fait que cet par les intérimaires qui y voient
outil existe témoigne le signe que l'entreprise • le nom de la personne
de l'importance qu'ils accordent les traite avec considération à contacter,
à la sécurité." et a le souci de leur sécurité. • les horaires de travail,
Bernard, intérimaire : "Avec le
livret, j'ai appris les choses qu'il • les indications utiles à la vie
faut respecter : ne pas monter sur dans l’entreprise : habitudes
n'importe quel engin par de repas, vestiaires, etc.
exemple."
Certains intérimaires regrettent de Si ces informations sont transmises oralement, vérifiez que l’intéri-
ne pas aller plus loin : "Ce serait
bien si, dans l'agence, quelqu'un maire les a bien comprises. Faites répéter, questionnez. Au téléphone
prenait le temps de nous surtout, n’hésitez pas à faire reformuler les indications. Le mieux :
l'expliquer. Sur le chantier, on n'a une petite fiche préparée à l’avance que l’intérimaire gardera avec
pas contrôlé si je l'avais lu." lui, avec le plan d’accès photocopié.

Les permanents des agences


Attention toutefois : peuvent s’aider des supports de pré-
AVEZ-VOUS PENSÉ
se servir d'un livret d'accueil sentation de l’entreprise cliente : pla-
ou de fiches descriptives quettes, vidéos, fiches de présenta- À VÉRIFIER
de postes de l'entreprise tion... QUE L'INTÉRIMAIRE
cliente ne suffit pas.
Leur contenu devra être
EST BIEN ARRIVÉ
relayé sur le chantier SUR LE BON
et donner lieu CHANTIER ?
à des explications Une adresse mal notée
plus complètes ou incomplète,
et concrètes sur le poste. deux chantiers
dans une même
entreprise
au même endroit...
Un simple coup de fil
peut éviter des pertes
de temps.

29
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

2. ACCUEILLIR
L’INTÉRIMAIRE
Nous abordons dans ce paragraphe le
"premier accueil". Accueil et mise au
I
" l y a des endroits où
on est traité comme les autres."
poste sont deux phases distinctes. La (Thibaut, Yacine et Miguel,
"mise au poste" de l’intérimaire est abordée intérimaires)
page 35. Elle n’est pas nécessairement effec- - "Quand on a déjà travaillé
tuée par les mêmes personnes. avec la boîte, c'est plus facile. Mais
dans beaucoup d'entreprises, c'est
Un accueil agréable est souvent perçu par encore "débrouille-toi"".
le nouveau comme un bon prélude et peut - "C'est une question de mentalité. La
rendre son travail plus efficace. De plus, qualité de l'accueil n'est pas
forcément liée à la taille
les nouveaux arrivants sont souvent, de l'entreprise."
au cours de leurs débuts dans l’entre-
prise, plus disponibles et plus réceptifs
qu’ils ne le seront peut-être jamais
durant leur carrière. C’est donc le meil- T émoignages :
leur moment pour leur délivrer certains "Perdus les premiers jours"
messages. - "Dans une boîte, je ne savais même
pas où était le local à outils..."
Pour des besoins de rentabilité immédia- - "Dans certains endroits,
te, les entreprises sont quelquefois tentées s'il y a un accident du travail
de réduire le temps de l’accueil du nouveau. le premier jour, on ne sait pas où se
Être capable de s’adapter rapidement est trouve le téléphone..."
valorisé par les intérimaires eux-mêmes. Ils considè- - "Les trois premiers jours,
rent que cela fait partie de leur qualification. Pourtant, cette phase est on se sent un peu perdu.
Je ne savais pas où se trouvaient
extrêmement importante. les choses : le ciment,
la bétonnière..."
Un accueil réussi doit donner au nouveau les moyens de :
• se familiariser avec l’entreprise et son mode de fonctionnement,
• se repérer sur le chantier,
OUS
• réaliser un travail de qualité en sécurité. POUR V E 16
FICH
AIDER, ure
procéd
il qui
d'accue ôles
les r
définit un
de chac

30
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

La loi prévoit une information sur :


• les risques liés à la circulation sur les lieux de travail,
• les accès aux équipements de travail et aux locaux collectifs,
• les instructions d’évacuation (issues, dégagements),
• les risques liés au travail,
• la conduite à tenir en cas d’accident/incident.

Malheureusement, l’accueil et la formation au poste obéissent rare-


ment aux impératifs légaux. Seules quelques entreprises respectent l’as-
pect formel de cette procédure, notamment les entreprises certifiées.

L’information elle-même ne suffit pas. Il faut montrer :


• les vestiaires, la cantine, les sanitaires...,
• les cheminements habituels pour atteindre le poste de travail,
• les extincteurs, les postes de secours,
• le téléphone.

Il faut donner :
• les vêtements de tra-
vail et les protections
individuelles associées
au poste de travail.

LES TRAVAILLEURS
TEMPORAIRES DOIVENT
BÉNÉFICIER...
...des équipements collectifs
de l'entreprise utilisatrice
dans les mêmes conditions
que les autres salariés,
qu'il s'agisse des services
de transport et de restauration,
des douches, des vestiaires...

31
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

De quels supports peut-on s’aider


pour accueillir le nouveau ?
Le livret d’accueil est l’outil le plus couramment
utilisé. Il peut contenir des informations très utiles sur
la vie de l’entreprise et les règles de sécurité.
Un tel document ne suffit néanmoins pas pour
accueillir le nouveau. Il faut s’assurer que les informa-
tions ont été lues, comprises et assimilées. Toute
information doit être commentée et explicitée. De
plus, documents d’accueil, passeports, carnets,...
OUS
peuvent rencontrer la barrière propre à l’écrit. L’envie POUR V E 17
FICH
de lire n’est pas forcément présente, le temps non AIDER,
plus. exemple eil
d'accu
de fiche
L’essentiel n’est pas tant la forme du document que
la façon dont il est présenté et commenté à l’intéri-
maire. Ce qui compte le plus, c’est que les informations
S’assurer que l'intérimaire
est bien celui qui a été
délivrées soient assimilées : il est très important de faire reformuler et délégué pour cette mission
d’évaluer (en questionnant par exemple) ce qu’a compris l’intérimaire. et pour ce chantier.
Cela est important surtout
À la fin de la présentation, il est conseillé de laisser à l’intérimaire une sur les gros chantiers. Certaines
trace écrite pour lui rappeler les grandes lignes qu’on lui aura exposées assistantes d'agence effectuent
oralement. systématiquement cette
vérification : "Quand l'intérimaire
arrive sur les lieux, je contrôle par
téléphone qu'il est bien arrivé."
UN DÉPLIANT "Une fois, un intérimaire a envoyé
POUR SENSIBILISER un collègue à sa place. Ils s'en sont
aperçus à la fin de la journée."
LES RESPONSABLES
DU CHANTIER.
Ce dépliant O
" n m’a donné le livret
dans l’agence."
Évident ?
Pas pour (Francisco, intérimaire)
le nouvel arrivant "C'est la première fois que
est disponible je recevais quelque chose comme
sur simple demande ça. Je ne connaissais pas
auprès de votre l'entreprise. J'ai été favorablement
CRAM, référence surpris qu'une petite entreprise
ait réalisé ça. C'est plus humain
ED 1380. parce que souvent, l'intérimaire,
on s'en fout. Le manuel m'a
permis de cerner l'entreprise,
de voir quel genre d'entreprise
c'était, quelle était sa progression.
C'est rassurant quand on arrive,
La signature du nouveau on est moins dépaysé."
au bas d'une fiche
n'atteste pas que
la personne ait bénéficié
d'un accueil suffisant. N
" ous valorisons
Certaines entreprises l’intérimaire à travers
pensent se dédouaner le guide." (Théo, chef
de cette façon d'entreprise travaux publics)
de leurs obligations. "Les gens se sentant valorisés
donnent beaucoup d'eux-mêmes.
Ils font le maximum et on a moins
de souci au niveau qualité
et sécurité."

32
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

D es réactions sur les guides COMBIEN DE TEMPS ?


d'accueil QUI DOIT LE FAIRE ?
Ne pas submerger
- "Chez nous, le livret n'est pas le nouveau de détails Il est important
utilisé faute de temps." le premier jour. que ce soit
- "Le livret est rarement remis Le premier accueil le conducteur de travaux
en début de chantier." peut ne durer ou le chef de chantier
- "La qualité de l'accueil dépend que quelques minutes. qui effectue cet accueil.
plus des chefs que de l'entreprise." En revanche, il est conseillé Mis en confiance,
de revoir le nouveau l'intérimaire aura
- "L'intérimaire signe mais on après quelques jours. moins d'appréhension
ne vérifie pas qu'il a compris."
Il aura à ce moment-là à venir ultérieurement
- "Il faut savoir lire et en plus on des questions concrètes confier ses difficultés.
n'aime pas lire." à poser.
De leur côté, les assistantes
des agences témoignent :
"Pour un jour ou si c'est
un habitué, l'entreprise d'accueil
ne le fait pas."

DONNER À L’INTÉRIMAIRE LE TEMPS DE SE PRÉSENTER


Accueillir, c’est aussi échanger et s’intéresser à l’autre : où
il habite, comment il accède au chantier, s’il a prévu
quelque chose pour se restaurer. Un café peut être
l’occasion d’aider à le mettre à l’aise.

L’intérimaire se sent valorisé et traité comme


un salarié à part entière. Sa motivation et la qualité
du travail s’en trouvent souvent renforcées. Laisser
le temps à l’intérimaire de se présenter, raconter
son itinéraire professionnel peut permettre dans
certains cas de se rendre compte très vite qu’il
ne convient pas pour le travail proposé, mais peut-
être pour un autre poste.

L’accueillant peut se trouver confronté à une


certaine passivité de l’intérimaire. Il pose peu de
questions car il n’est souvent pas très à l’aise et a
le sentiment d’avoir peu de droits. De plus, l’idée
assez répandue que, si l’on est qualifié, on connaît le
travail et les risques, n’est pas de nature à favoriser
le questionnement.

33
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

PRÉSENTER LE CHANTIER
À L’INTÉRIMAIRE
Cette phase peut prendre de 5
à 20 minutes (en fonction de la
taille et de la complexité du
chantier). Il s’agit de présenter
l’ouvrage à réaliser :
• le type d’ouvrage, ses
spécificités... (immeuble
de trois étages, pont sus-
pendu de 30 mètres de
haut...),
• indiquer éventuellement
quelles sont les diffé-
rentes entreprises pré-
sentes sur le site, les dif-
férents lots,
• pour le gros œuvre, les
structures principales :
fondations, ossature,
planchers (plancher préfabriqué...), façades (voile béton...), escaliers, N
" ous, intérimaires,
etc., on a besoin qu'on nous dise
où se trouvent les choses."
• les délais (gros œuvre, fin des travaux...), (Grégory, intérimaire)
• les intervenants avec le nom des représentants de chaque entreprise, "Où se trouve le matériel,
par exemple la gamate (bac
• le plan de chantier avec répartition des ouvrages. à mortier), où s'approvisionner
pour le lendemain. Ce serait bien
aussi qu'on sache où il faut
Un tour de chantier est toujours nécessaire pour montrer concrète- brancher ça, où on range ça,
ment les choses et indiquer le poste où va travailler l’intérimaire. où sont les postes d'eau,
où se trouve le ciment, le point
coffrage, etc."

" J’ai besoin de savoir


ce qu’on est en train de faire."
(Henri, intérimaire)
"C'est important de nous expliquer
ce qu'on fait. Quel type de bâtisse
il faut construire, etc.
Dans une entreprise, il fallait
demander toutes les cinq minutes
où était le matériel. On ne nous
avait rien dit. Dans d'autres
boîtes, au contraire, on arrive,
on fait le tour du chantier
et on gagne du temps."

34
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

Environ 40 % des accidents 3. ASSURER


arrivent les premiers jours LA MISE AU POSTE
de la mission. DE L’INTÉRIMAIRE
Les statistiques relatives
aux accidents du travail mettent Cette étape qu’on peut appeler
en évidence le nombre élevé formation ou mise au poste
d'accidents les premiers jours
de travail dans l'entreprise a pour objectifs de permettre
(5 fois plus que à l’intérimaire de :
la moyenne
au cours
de la première
semaine).

L e responsable
sécurité
d'une entreprise :
"La partie accueil
est fondamentale. L'absence
d'accueil reste de loin notre
premier facteur d'accident. • comprendre le travail qui lui est demandé,
Les accidents ont lieu dans
les premières heures • connaître et utiliser les méthodes et moyens prescrits,
de délégation."
• être mieux armé pour maîtriser les risques,
• connaître les limites de ce qu’il peut faire,

U ne agence nationale
d'intérim analyse
et de permettre à l’encadrement de vérifier ce qu’il sait faire et ce qu’il
a compris.
les accidents.
"Dans la majorité des accidents
survenus, nous avons fait Cette formation doit être :
le constat que les intérimaires
avaient été mis au travail • répétée périodiquement,
de façon immédiate
sans formation." • refaite en cas de changement de poste.

La loi du 12 juillet 90 prévoit d’ailleurs que soient fournies au tra-


vailleur temporaire des informations sur les conditions d’exécution du
travail et que lui soient expliqués les modes opératoires et les risques
attachés au poste de travail.

35
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

D es formations
de 3 à 6 jours au tutorat
DÉSIGNER UNE PERSONNE QUI ACCOMPAGNE
La formation est dispensée
L’INTÉRIMAIRE AU COURS DE SA MISSION par les centres de formation
retenus par la profession
La désignation d’une personne-ressource (un "tuteur") permet des travaux publics, selon
d’accroître et d’accélérer l’adaptation et l’effica- un programme défini avec
cité de l’intérimaire. En cas les Compagnons du devoir.
de problème, sa présence À son issue, le stagiaire est inscrit
à l'"ordre des tuteurs" lors
pourra éviter des prises d'une manifestation annuelle
d’initiative intem- organisée par la FRTP
pestives ou dan- de sa région. À cette occasion,
une prime de 4 000 F du FICAS
gereuses de la (Fonds d'intervention conjoncturel
part de l’intérimai- d'action sociale spécifique
re. Mieux enca- aux travaux publics.) peut lui
dré, ce dernier être attribuée (si l'entreprise
de TP a cotisé au FICAS).
deviendra plus rapi-
dement opération-
nel. Cette désignation
offre également l’assu-
rance que le savoir-
J
" e suis à côté de
l'intérimaire, je lui explique."
faire, l’expérience et (Quentin, chef d’équipe)
le métier de l’entrepri-
"Comme dans beaucoup
se seront mieux trans- d'entreprises, la mise au poste
mis au salarié. ne fait pas l'objet d'une procédure
particulière. La taille
Le tuteur peut être de l'entreprise, sa structure
familiale et la personnalité du chef
un membre de l’enca- d'équipe permettent néanmoins
drement ou un com- aux intérimaires de s'intégrer
pagnon qui a reçu une peu à peu : "On met l'intérimaire
avec un gars de chez nous.
formation spécifique. L'intégration se fait au fur
Pour être tuteur, des qualités particulières sont requises : aptitude à et à mesure. Je suis à côté,
communiquer et à comprendre, capacité à créer la confiance, toléran- je lui explique, je surveille
ce, autorité naturelle, maîtrise pratique de l’activité... Cette fonction et parfois je travaille avec lui.
Les intérimaires m'appellent tout
doit être reconnue. le temps. Je passe plus de temps
avec eux qu'avec les ouvriers."
Il est le mieux placé pour effectuer la mise au poste.

Son rôle :
• il accueille et accompagne le nouvel embauché
dans son intégration,
• il transmet son savoir-faire
et ses compétences,
• il apprécie la progression
du salarié.

36
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

PRÉSENTER CONCRÈTEMENT LE TRAVAIL


ET L’ÉQUIPE DE TRAVAIL
Pour réduire les accidents, des entreprises
Une agence utilisatrices prennent le temps de délivrer
n'a pas des instructions indispensables à la mise au
la compétence poste : description, point par point, geste
pour connaître par geste, du poste de travail, de ses carac-
et expliquer téristiques, de son environnement, des dif-
correctement
férentes interventions prévisibles, etc. Le
les risques
particuliers nouveau venu sait ainsi précisément ce qu’il
d'un chantier. doit faire et ne pas faire, dans telle ou telle
situation. On évite de cette façon qu’il ne
soit confronté, à l’occasion du moindre dys-
fonctionnement, du moindre imprévu, à des
LE RÔLE interrogations auxquelles il ne peut
DU CHEF répondre ou au risque de prendre des déci-
J
" 'ai été une semaine D'ÉQUIPE sions inopportunes.
avec le chef d'équipe.
Il m'a donné confiance." C'est au chef Cette prise de conscience est loin d’être
(Hubert, intérimaire) d'équipe générale. Les intérimaires, de leur côté,
de présenter minimisent souvent l’intérêt de cette "mise
"Le premier contact est très
important. Pour que l'intérimaire au nouveau au poste" : "Nous sommes des profession-
s'adapte, il faut le mettre avec l'activité réelle
nels, il n’y a pas à nous former..."
quelqu'un qui ait de l'expérience, et la tâche
faire avec lui. C'est l'adaptation qui lui est confiée
au chantier qui en dépend." au sein de l'équipe. Pensez à préciser à l’intérimaire qu’en cas
Un tuteur formé de problème quelconque ou même d’inter-
peut également rogation ou de doute, il n’hésite pas à venir
assurer cette phase. parler. Rappelez-lui où il
Utiliser le PPSPS pourra vous trouver.
OUS
Sur un chantier, une entreprise POUR V E 18
utilisatrice a proposé que FICH
AIDER, clés
les agences utilisent le PPSPS points
comme outil d'information ise
de la m
pour alerter les intérimaires
sur les risques particuliers. au poste e
rimair
de l'inté
Attention ! Cette
démarche
est intéressante
à condition
de se limiter aux risques
généraux, ces derniers devant
être commentés
et expliqués dans
le détail à l'agence.
Cela ne dispense pas
l'entreprise
utilisatrice de
la formation
au poste
des intérimaires,
qu'elle seule
peut réellement effectuer.
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

Le plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS) ou " N ous évoquons


le plan de prévention est un document obligatoire sur de nombreux systématiquement
chantiers. Il doit être avant tout un document de travail de l’entreprise ; au nouveau venu
il doit formaliser la préparation de chantier et doit servir de support les incidents qui ont déjà
pour permettre à l’équipe de savoir comment elle va agir face aux eu lieu."
risques de chaque phase de travail. C’est donc, s’il est bien fait, le sup-
(Fabien,
conducteur de travaux)
port privilégié d’accueil sur le chantier et au poste de travail.
"Notre but est de l'amener
à prendre conscience
Toute mise au poste doit aussi prévoir un temps pour la présentation des dangers liés à son travail.
de l’équipe de travail, pour permettre à l’intérimaire de mieux com- La personne en charge
prendre qui fait quoi et de repérer les différentes tâches. Cette prise de de la mise au poste évoque
contact facilitera son insertion au sein de l’équipe. également les dysfonctionnements
habituels ainsi que les consignes
de sécurité particulières."

38
AIDER L’INTÉRIMAIRE À SE FAIRE UNE PLACE SUR LE CHANTIER

PRÉVOIR UNE FORMATION RENFORCÉE


POUR LES POSTES À RISQUES PARTICULIERS
I
" l faut lui apprendre Les salariés sous contrat de travail temporaire affectés à des postes de
travail présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécuri-
à lire les étiquettes."
(Raymond, chef de chantier) té, eu égard à la spécificité de leur contrat de travail, bénéficient d’une
"Nous utilisons beaucoup formation renforcée à la sécurité (L. 321-3-1).
de produits chimiques différents.
L'intérimaire doit être informé Relèvent de "risques particuliers" les postes de travail :
sur les précautions à observer
lors de leur manipulation." • impliquant l’emploi de cer-
tains outils (pistolets de scel- LA FAUTE INEXCUSABLE
lement...) ou certains engins
(chariots...) pour lesquels Elle peut être retenue
une autorisation/habilita- à l'encontre de l'entreprise
tion est nécessaire, ou cer- à la suite d'un accident du travail
ou d'une maladie professionnelle
tains travaux (travaux élec-
concernant un intérimaire
triques...), ou un salairé sous contrat
• impliquant l’utilisation de cer- à durée déterminée,
tains matériaux ou produits, dès lors que les salariés
étaient affectés
• liés à des situations particu- à des postes de travail
lières ou non habituelles, présentant des risques
particuliers (...)
• liés à un environnement par- et qu'ils n'auraient pas
ticulier (risques chimiques, bénéficié de la formation
bruit...). à la sécurité renforcée
prévue (article L. 231-8).
POU R VOUS
AIDER
es
v ir fich
o
4 - 15
13 - 1

39
40
SUIVRE L'INTÉRIMAIRE
TOUT AU LONG DE SA MISSION

1. ENCADRER ET GUIDER L’INTÉRIMAIRE


Chantier Inciter l’intérimaire à signaler toute difficulté

Chantier S’assurer régulièrement de la bonne


exécution du travail et du respect des règles
de sécurité

Chantier Informer l’agence de tout changement


d’affectation

2. INCITER L’INTÉRIMAIRE À FAIRE PART


DE TOUT CHANGEMENT DE POSTE
Agence Créer un climat propice au dialogue

Agence En cas de changement de poste, redéfinir


auprès de l’entreprise les conditions
de la nouvelle mission

41
SUIVRE L’INTÉRIMAIRE TOUT AU LONG DE SA MISSION

1. ENCADRER
ET GUIDER L’INTÉRIMAIRE
L’intégration va au-delà de l’accueil des premiers jours.
Le nouvel arrivant a besoin, au fur et à mesure de son
travail, de données et d’informations complémentaires.

S’il est insuffisamment encadré, il risque de prendre des


initiatives qui peuvent se révéler malheureuses. Il en
prendra d’autant plus s’il veut rester dans l’entreprise et
plaire par tous les moyens.

Il arrive également, notamment dans des périodes


d’urgence ou l’été lorsque les effectifs sont réduits, que
des équipes fonctionnent avec un nombre de perma-
nents trop faible en regard du nombre de nouveaux.

INCITER L’INTÉRIMAIRE À SIGNALER " Souvent, ils oublient


TOUTE DIFFICULTÉ que vous êtes intérimaire,
ils ne vous donnent pas
L’intérimaire ne devrait jamais hésiter à demander des explications les explications."
(sur le travail, sur l’entreprise...) et de l’aide si’il y a incertitude ou pro- (Yvette, intérimaire)
blème. Cette attitude ne sera effective que si l’encadrement a su créer "Il faut poser des questions.
un climat propice à ce questionnement. Parce qu'ils sont en situation Une fois, ils avaient modifié
précaire, les intérimaires cherchent à prouver leur compétences, dans une porte-fenêtre en largeur.
On me dit de faire les tableaux
l’espoir d’une embauche. Bien sans me signaler la modification...
souvent aussi, les entreprises Il arrive aussi que le matériel soit
ne les considèrent pas bricolé et nous, on ne le sait pas."
comme des salariés à part
entière mais comme des
"bouche-trou" qui, s’ils sont de
vrais professionnels, doivent
" M oi, les intérimaires,
je les admire."
tout savoir en arrivant. Les inté- (Fabien, chef de chantier)
rimaires le disent eux-mêmes :
"Je les admire, parce que rentrer
"On n’a pas droit à la parole". comme ça dans une entreprise....
moi je leur laisse du temps.
Dites clairement au nouveau On ne peut pas tout voir
que vous souhaitez qu’il vienne tout de suite."
exposer ses difficultés.

Réfléchir à la proportion
d'intérimaires
Certaines entreprises affichent
une volonté de suivre
les intérimaires au cours
de leur mission : "Nous ne
prenons jamais plus d'intérimaires
(2 ou 3) que de gens de chez nous."
En revanche, sur certains
chantiers, le nombre
d'intérimaires peut être
plus important que celui
de compagnons permanents :
"En moyenne nous avons 10 %
d'intérimaires, jusqu'à 35 %
en été, 60 % sur certains
chantiers". Dans de telles
situations, l'encadrement
42 ne permet plus d'assurer
un travail de qualité en sécurité.
SUIVRE L’INTÉRIMAIRE TOUT AU LONG DE SA MISSION

S’ASSURER RÉGULIÈREMENT DE LA BONNE EXÉCUTION


DU TRAVAIL ET DU RESPECT DES RÈGLES DE SÉCURITÉ
La présence d’une personne
désignée dans l’entreprise
pour accompagner le
nouveau (voir des-
cription de son rôle
page 36) est tou-
jours conseillée.
Cette personne
devra notamment
s’assurer que l’in-
térimaire effectue
le travail de la
façon et selon les
règles propres à
l’entreprise. Elle
veillera égale-
ment à ce que
les équipement
de protection
individuelle
soient constam-
ment adaptés
(taille et corpu-
lence...) et que
l’intérimaire les porte. Un même "tuteur" peut suivre le travail de plu-
sieurs intérimaires. Son rôle au cours de la mission est de contrôler de
façon régulière la qualité du travail accompli. C’est lui qui sera en mesu-
re de donner un avis dans l’appréciation finale de la mission.

INFORMER L’AGENCE
DE TOUT CHANGEMENT
D’AFFECTATION
Il arrive que l’intérimaire soit, en
cours de mission, affecté à un poste
différent de celui qui avait fait l’objet
du contrat. Le travail prévu est terminé, il
y a un problème quelque part, une surcharge de
travail inopinée, ou tout simplement un coup de
main à donner... L’agence doit alors être avertie.
Elle seule pourra dire si l’intérimaire a la compé-
tence requise et l’aptitude médicale pour ce nou-
veau travail.

43
SUIVRE L’INTÉRIMAIRE TOUT AU LONG DE SA MISSION

2. INCITER L’INTÉRIMAIRE À FAIRE PART L


" 'agence incite
DE TOUT CHANGEMENT DE POSTE l'intérimaire à venir parler."
(Karine, assistante d'agence)
"On dit à l'intérimaire
qu'on est sensibles à la sécurité
CRÉER UN CLIMAT PROPICE AU DIALOGUE et surtout ce que ça veut dire :
un comportement mais aussi
Disposez l’affiche ci-contre dans l’agence. le rôle des gens de l'agence.
Elle sera le garant de votre volonté de dia- L'agence considère qu'elle a deux
logue auprès de l’intérimaire. Elle est dispo- clients : l'entreprise
nible sur simple demande dans votre Caisse et l'intérimaire."
régionale d’assurance maladie (référence "Les intérimaires sont mis
AZ 542). en confiance. On leur dit toujours :
si le chantier est dangereux,
vous venez nous voir. La plupart
Un certain nombre d’agences d’intérim du temps, s'il y a quelque chose
valorisent les contacts qu’elles entretiennent ou un problème relationnel,
régulièrement avec leurs intérimaires. Ainsi, ils viennent le dire dès la première
journée. Une fois, en démolition,
on peut lire dans les pages de présentation l'intérimaire est venu le soir même
d’une agence : en nous disant que c'était trop
"Au cours de la mission, nous maintenons dangereux. Immédiatement
des contacts réguliers : nous avons téléphoné
à l'entreprise et avons pris
• avec l’entreprise, à l’issue de la période d’essai et jusqu’à l’aboutisse- rendez-vous sur le chantier."
ment de la mission, Certains intérimaires confirment :
"Ils nous le disent, si tu as
• et avec nos intérimaires auxquels nous demandons de nous rendre un problème, tu nous appelles."
régulièrement visite pour maintenir un contact professionnel étroit,
qui nous semble être garant de motivation et de qualité de travail".

D’autres fournissent à leurs intérimaires des cartes téléphoniques, Signaler les difficultés
insistant ainsi sur l’intérêt qu’elles portent à ces contacts. à l'agence : les intérimaires
ont des attitudes différentes
"Si quelque chose ne va pas
on le dit plutôt aux ouvriers.
En général, c'est bien pris. S'ils ne
le font pas, je vais voir
le chef de chantier. Je
considère que,
si j'ai un problème,
c'est à moi de le régler
sur le chantier plutôt
qu'à l'agence."
Un autre, au contraire,
relate : "Si ça va pas,
on en parle à l'agence. C'est
arrivé sur un chantier de
bretelle routière, on a eu
un problème. C'était
la nuit. On devait stopper
les automobiles sur
la route pour que les gars
puissent passer.
Les halogènes étaient trop
faibles. Je l'ai signalé
à l'entreprise en vain. Puis
j'ai appelé l'agence. Ils ont
eu une réaction immédiate."

44
SUIVRE L’INTÉRIMAIRE TOUT AU LONG DE SA MISSION

EN CAS DE CHANGEMENT DE POSTE,


REDÉFINIR AUPRÈS DE L’ENTREPRISE LES CONDITIONS
DE LA NOUVELLE MISSION
La banque de données
ÉPICÉA, gérée par
l’INRS, relate un
certain nombre
d’accidents en
relation avec des
dysfonctionnements
liés à des changements
de poste. Il arrive ainsi que
l’intérimaire soit, en cours
de mission, affecté à un
poste différent de celui qui
L 'intérimaire doit nettoyer a fait l’objet du contrat. Le
travail prévu est terminé...
les allées. On l'appelle
à la centrale à béton. et voilà l’intérimaire, sou-
Dans un petit établissement deur ou manutentionnaire,
de fabrication de produits qui se retrouve
artisanaux, un ouvrier d'entretien occupé
intérimaire de 21 ans était à une tâche
en mission depuis cinq mois.
Son travail consistait à nettoyer qui n’était
les allées de circulation. pas prévue
On l'appella un jour à la centrale et pour laquelle
à béton suite au blocage il n’est pas forcé-
d'une benne de skip pour
donner un coup de main. ment apte
ou qualifié.
L'accident qui eut lieu est,
comme tous les accidents,
le résultat d'un faisceau En cas de change-
de facteurs... Mais devrait ment de poste, l’agence
figurer en bonne place le fait doit être avertie. Elle
qu'il effectuait une tâche
qui n'était pas prévue au contrat, pourra vérifier si l’intéri-
pour laquelle il n'avait reçu maire a la compétence requise et l’aptitude médicale pour ce nouveau
aucune information. travail. La faute inexcusable peut en outre être retenue à l’encontre de
l’entreprise utilisatrice si la formation au poste n’a pas eu lieu.

45
46
ÉVALUER LA MISSION
ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

1. TIRER LES LEÇONS DE LA MISSION POUR


AMÉLIORER LES MISSIONS FUTURES
Chantier Évaluer la mission de l’intérimaire

Agence Recueillir des informations sur la mission

2. APPRÉCIER LE NIVEAU DE SÉCURITÉ


AU FIL DES MISSIONS
Agence Apprécier le niveau de sécurité
de l’entreprise
Agence Chantier Analyser ensemble les accidents du travail

47
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

" L'évaluation de la prestation


est rarement formalisée."
1. TIRER LES LEÇONS DE LA MISSION (Bernadette, assistante d'agence)
POUR AMÉLIORER LES MISSIONS "Les clients apportent un commentaire
seulement s'ils sont soit très contents
FUTURES soit très mécontents. Du côté agence,
nous n'avons pas vraiment de canevas
L’évaluation de la mission de l’intérimaire, aussi bien dans l’entreprise d'évaluation des tâches remplies.
d’accueil que dans l’agence, n’est pas monnaie courante. Au mieux, les On note des informations
sur les missions sur un bloc-notes
entreprises recueillent des indices de satisfaction (content ou pas), rares informatique."
sont les outils formalisés. La mission terminée, chacun se prépare pour
la suivante.
Beaucoup d’informations sur ce qui a bien fonctionné et sur les
difficultés rencontrées sont ainsi perdues et, avec
elles, la possibilité d’améliorer les missions
suivantes.

Il s’agit à la fois pour l’agence et pour


l’entreprise d’évaluer les conditions dans
lesquelles la mission a été réalisée, de
comprendre et d’analyser les dysfonction-
nements ou les difficultés qui ont pu se
faire jour et d’apprécier le travail de l’intéri-
maire. Cela suppose qu’aient été détermi-
nés préalablement le type de tâche à réa-
liser, les conditions de réalisation et le
niveau d’exigence.

J
" e note des infos
sur mon calepin
mais je les garde pour moi."
(Jean, chef de chantier)
L'ensemble des chefs fait de même
et toute l'information est perdue,
aussi bien en ce qui concerne les bons
intérimaires que les mauvais.

48
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

ÉVALUER LA MISSION DE L’INTÉRIMAIRE


Il est conseillé d’établir des fiches écrites d’évaluation. Dans le cas
d’une mission non satisfaisante notamment, on gardera ainsi trace de
ce qui pourrait être amélioré :

" C'est vrai que nous • Les rôles étaient-ils


ne savons pas ce que nous clairement définis ?
coûtent les renvois de mauvais
intérimaires." • L’intérimaire savait-
(Cyril, conducteur de travaux) il précisément ce
"On a l'habitude de dire qu’il avait à faire ?
qu'il y a seulement 30 à 40 %
de gens compétents. • La tâche proposée
Mais nous ne faisons pas d'analyse correspondait-elle
des missions réussies, à sa qualification, à
ni des missions qui se terminent son expérience, à
par un échec.
sa formation ?
Nous n'avons pas de procédure
pour cela. Quand un gars • Lui a-t-on donné
nous convient, on précise juste : des occasions d’ex-
celui-là, je veux le reprendre." primer des doutes
sur le travail à
accomplir, de poser
D es remarques entendues des questions ?
sur l'évaluation dans la même • A-t-on suffisam-
entreprise . ment donné à l’in-
- Simon, responsable d'agence : térimaire au fur et à mesure
"Dans le cadre de la démarche de son travail, les informations
qualité, pour chaque délégation,
nous notons le relevé d'heures dont il pouvait avoir besoin ?
et le niveau de satisfaction
indiqué par le client. Ces • Quelqu’un dans l’entreprise
éléments font l'objet d'un a-t-il été désigné pour observer le travail et l’évolution de l’intérimai-
traitement trimestriel pour re et le conseiller si besoin était ?
chaque client."
• Les tâches confiées à l’intérimaire étaient-elles bien celles qui étaient
- Clément, directeur de PME :
"Nous avons une fiche prévues au départ ?
sur laquelle nous mettons
des croix en fonction • Etc.
de notre satisfaction.
Ce n'est pas facile : un gars peut
être mauvais chez nous et bon
ailleurs. Du coup, on met
des notes moyennes.
Nous préférons passer
un coup de fil à l'agence."
- Pablo, intérimaire manœuvre :
"Ils nous disent seulement
s'ils sont contents de nous.
À la fin de la mission,
on a la feuille et on s'en va.
Dessus il y a des croix : satisfait,
suffisant... Mais il n'y a pas
de discussion."

49
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

RECUEILLIR DES INFORMATIONS SUR LA MISSION


G
" râce à nos évaluations,
Beaucoup d’agences n’ont pas d’outils formalisés d’évaluation. nous optimisons les délégations."
Certaines d’entre elles, en revanche, valorisent cet aspect. Elles tiennent (Thérèse, responsable d'agence)
à la disposition de leurs clients une fiche permettant de recueillir l’avis "Nous avons une fiche à remplir
du service utilisateur sur la façon dont l’intérimaire a rempli la mission par l'utilisateur. Parallèlement,
et les tâches qui lui ont été confiées. nous l'appelons au téléphone.
Tous les éléments de cette évaluation
sont systématiquement
Un entretien téléphonique avec l’entrepri- enregistrés : cela nous
se cliente peut compléter cet échange ainsi permet de consolider
qu’une mise au point avec l’intérimaire notre connaissance de
l'entreprise, d'alimenter
lors de son passage en agence. l'historique des missions
et ainsi d'optimiser
L’évaluation doit permettre de s’inter- les délégations
roger sur les questions suivantes : suivantes."

• L’intérimaire a-t-il effectué


le travail prévu ? " J
'ai le sentiment
• A-t-il eu les moyens de ne pas être
nécessaires ? écouté."
(Manu, intérimaire)
• Y-a-t-il eu des inci- "Je remonte
dents ? les informations vers
l'agence le vendredi.
• L’intérimaire a-t-il Je pourrais raconter
signalé quelque comment s'est passée
chose ? la mission, ce que j'en
pense.... Cela pourrait
• Serait-il prêt à leur servir pour
retourner dans la les intérimaires
suivants. Mais
même entreprise ? j'ai le sentiment
de ne pas être écouté."
• A-t-il acquis de nou-
velles compétences ? Le vendredi soir dans
les agences, des dizaines
• Etc. de personnes viennent
chercher leur paye...
OUS
POUR V E 19 L'agence n'a pas de
FICH temps à leur consacrer.
AIDER, tion
évalua Dans d'autres agences en revanche,
ission
de la m e des intérimaires témoignent :
térimair
par l'in - "À l'agence, ils posent des questions
sur la mission et demandent s'il y a
eu des problèmes."
- "Par téléphone, ils demandent
si on a été bien accueilli."

" Ce qui est important n'est pas


tant le support que la définition
d'un moment où l'évaluation
se passe."
(François, directeur d'agence)

50
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

2. APPRÉCIER LE NIVEAU DE SÉCURITÉ


AU FIL DES MISSIONS

" Pour les accidents, APPRÉCIER LE NIVEAU DE SÉCURITÉ DE L’ENTREPRISE


le traitement est seulement Un certain nombre d’agences s’interrogent sur le niveau de risque des
administratif." entreprises clientes et cherchent à identifier les "clients à risques". Des
(Laure, assistante d'agence)
responsables disent même avoir refusé de déléguer des intérimaires sur
"Nous ne procédons à aucune des postes de travail qui leur paraissaient trop risqués.
étude particulière."
La plupart des agences s’efforcent de tenir des
statistiques par client en comparant le taux de fré-
quence d’accidents de l’entreprise cliente et le
OUS
POUR V E 20 taux de fréquence des intérimaires fournis par
F IC H
AIDER, nts l’agence à ce client. Cette démarche, complétée
élé m e
du d’une analyse des bilans de mission et d’entre-
ciation
d'appré sécurité tiens avec les intérimaires, est intéressante si elle
de
niveau eprise vise à établir une stratégie d’action en commun.
de l'entr Cependant, dans les entreprises de faible taille,
les taux relevés ne sont pas significatifs.

51
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

ANALYSER ENSEMBLE LES ACCIDENTS DU TRAVAIL


Des formalités sont prévues à la suite d’un accident du travail.
À
" chaque accident,
L’entreprise doit établir une information préalable (CERFA) dans nous demandons
les 24 heures qui suivent l’accident, par lettre recommandée avec à l'entreprise cliente de faire
accusé de réception, en trois exemplaires adressés à : l'analyse avec elle."
(Hervé, chef d'agence
• l’inspection du travail, d'intérim)
• le service prévention de la Caisse régionale d’assurance maladie, "Nous souhaitons nous rendre
sur place. Il ne s'agit pas de faire
• l’entreprise de travail temporaire. de l'ingérence dans l'activité
des clients mais de connaître
les causes des accidents pour qu'ils
L’agence, de son côté, doit établir une déclaration d’accident du ne se reproduisent pas."
travail dans les 48 heures qui suivent l’accident.

La journée de travail au cours de laquelle a eu


lieu l’accident doit être payée à l’intérimaire
même si l’accident a eu lieu en début de journée.

Une réflexion commune aux deux entreprises


sur les conditions dans lesquelles l’accident
s’est produit est fortement conseillée. Il est en
effet essentiel pour l’agence de mieux
connaître le contexte, les circonstances et les
causes qui sont à l’origine de l’accident pour
mieux informer les futurs intérimaires du
contexte et de l’environnement de l’entre-
prise.

L’analyse en commun peut être l’occa-


sion de mieux comprendre les méca-
nismes de l’accident et les risques et, à
partir de cela, de définir les actions à
conduire.

Mieux comprendre comment


l’accident est survenu
n’est pas tâche facile.

On a tendance à focaliser l’atten-


tion sur les causes immédiates de
l’accident. Par exemple, la victime
est tombée parce qu’il y avait de
l’huile, parce qu’elle roulait trop
vite...

C’est vrai, mais en partie seu-


lement ; l’accident ne serait
pas arrivé si le travail n’avait
pas été aussi urgent, si la
victime n’avait dû aller

52
ÉVALUER LA MISSION ET LE NIVEAU DE SÉCURITÉ

chercher une pièce manquante. Chacun des


faits évoqués ne contient qu’une part d’expli- FORMATIONS
cation de l’accident. À L’ANALYSE
N
" ous avons formalisé DES ACCIDENTS.
ADRESSEZ-VOUS
l'évaluation des missions." Toute démarche d’analyse doit commencer
(Evelyne, assistante d'agence) À VOTRE CRAM.
par RECUEILLIR TOUS LES FAITS qui ont joué un
"Mais l'entreprise n'arrive pas rôle, de près ou de loin, dans l’accident, en se
à le remplir. Nous sommes obligés gardant de tout jugement et d’apport de
de le faire nous-mêmes après
interviews." solutions (il n’y a qu’à...). Ce n’est qu’après qu’il
sera possible d’ORGANISER CES FAITS pour se
représenter la façon dont s’est construite l’histoire
OUS
POUR V E 21 de l’accident.
" La vision de l'acident AIDER,
FICH
aide
est souvent parcellaire
lyse
et subjective." à l'ana
c ident
(Grégoire, contrôleur de l'ac
de CRAM)
"Il est nécessaire de faire parler
entre eux, à différents moments,
utilisateurs, intérimaires
et responsables d'agence
du problème présenté
par l'accident. Pour cela,
une condition de base
est indispensable : parler tous
de la même chose.
Les formations que nous
organisons expliquent
ce qu'est un accident du travail,
ce qu'il met en jeu
et les mécanismes de survenue
de l'accident."

53
54
ANNEXES

21 FICHES
POUR VOUS AIDER

55
56
21 FICHES POUR VOUS AIDER

1 Agence Stage pour identifier les risques

2 Agence Chantier Canevas de réunion agence/chantier

3 Agence Visite type de chantier

4 Agence Questions à se poser pour identifier


le profil du poste

5 Chantier Points à préciser à l’agence pour expliciter le besoin

6 Agence Chantier Exemples de fiches de liaison agence/chantier

7 Agence Série de fiches sur les métiers du BTP

8 Agence Formation à la prise de renseignements

9 Agence Aide au choix de l’intérimaire

10 Agence Chantier Liste des travaux interdits aux intérimaires

11 Agence Chantier Travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale

12 Chantier Obligations en matière de postes à risques particuliers

13 Chantier Dresser la liste des postes à risques particuliers

14 Chantier Exemple de liste de postes à risques particuliers

15 Chantier Faute inexcusable pour défaut ou insuffisance


de formation renforcée . Jurisprudence

16 Chantier Procédure d’accueil qui définit les rôles de chacun

17 Chantier Exemple de fiche d’accueil

18 Chantier Points clés de la "mise au poste" de l’intérimaire

19 Agence Évaluation de la mission par l’intérimaire

20 Agence Éléments d’appréciation du niveau de sécurité


de l’entreprise

21 Agence Aide à l’analyse de l’accident

57
1 STAGE
POUR IDENTIFIER LES RISQUES

Le programme ci-dessous correspond à une formation menée


par une Caisse régionale d’assurance maladie
dans une agence de travail temporaire.
Prenez contact avec votre CRAM. Elle peut vous aider à préparer
et éventuellement animer un stage de ce type.

STAGE : "IDENTIFIER LES PRINCIPAUX RISQUES


LIÉS À CERTAINS MÉTIERS"

PARTICIPANTS
Commerciaux et assistant(e)s d’agence

Les visites sur postes


MÉTHODES PÉDAGOGIQUES de travail permettent
aux assistant(e)s
• Études de cas de découvrir
concrètement
• Travaux de groupe en quoi consiste
tel ou tel travail.
• Apports théoriques et méthodologiques Lors du stage, la plupart
ne connaissaient pas,
par exemple,
PROGRAMME la différence
entre deux soudeurs
• Présentation de l’action (TIG et MAG)
sur charpentes
• Approche statistique d'ossatures métalliques.
• Démarche d’identification des risques
• Visites de postes de travail dans des entreprises ● Différents métiers
• Visites de chantier sont étudiés : soudeurs,
chaudronniers,
• Réflexion sur les risques spécifiques à certains métiers ● tourneurs, fraiseurs,
maçons, bancheurs,
coffreurs, grutiers, etc.
DURÉE
1 journée

Pour des effets durables du stage,


prévoir une réunion dans les trois mois pour évaluer
les évolutions positives et les blocages.

58
CANEVAS DE RÉUNION AGENCE/CHANTIER
2
MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE

PUBLIC CONCERNÉ CONTENU


Plus précisément, les participants doivent :
Si possible, l’ensemble des personnes amenées
à travailler ensemble : • S’interroger sur leurs relations et leurs difficul-
tés.
• Chantier : encadrement et toute personne dans
l’entreprise en relation avec les agences d’inté- • Repérer, pour les agences d’intérim les difficul-
rim tés et les contraintes du chantier, pour les gens
du chantier les obstacles que peuvent rencon-
• Agence : assistants et commerciaux d’agences.
trer les agences pour déléguer les intérimaires
les plus adaptés : urgence des demandes, diffi-
culté à se représenter les tâches et leurs spécifi-
OBJECTIFS cités, méconnaissance des risques...
Au terme de cette réunion, les participants doi- • Réfléchir sur les incidences de leurs pratiques
vent : sur le recrutement de l’intérimaire : banalisa-
tion de tâches considérées comme "simples",
• Être convaincus de l’intérêt d’une meilleure information insuffisante du besoin et question-
connaissance mutuelle agence/entreprise (qua- nement trop rapide de l’agence pour se faire
lité du travail, sécurité) une idée précise de la tâche, de l’environne-
• Prendre conscience des contraintes et des ment du poste et son contexte, ...
impératifs des uns et des autres • Amorcer une réflexion et mettre en place des
• Envisager des procédures (analyse du besoin, modalités nouvelles de relations agence/entre-
commande, accueil, mise au poste, évaluation prise et de délégation des intérimaires.
de la mission)

MÉTHODES D’ANIMATION
LIEU • Échanges en groupe.
Dans l’entreprise utilisatrice. • Visites de chantier avec les permanents
d’agences.
• Supports : Film "Rendez-vous".

RENDEZ-VOUS DURÉE
(8 minutes)
Entre deux et quatre heures.
Un vidéogramme destiné à favoriser
les échanges entre les permanents
des agences de travail temporaire
et les donneurs d’ordre du chantier. RAM
Finalement, il aura bien lieu ce rendez-vous Votre C aider
us
entre la directrice de l’agence peut vo arer
et le chef de chantier de l’entreprise à prép ment
de bâtiment... après une série d’échanges vifs, tuelle
humoristiques, acides, révélateurs et éven ce stage.
er
de la nature de leur relation. à anim

59
3 VISITE TYPE DE CHANTIER

Cette visite, effectuée par une personne d’une agence de travail temporaire,
ne doit donner lieu en aucun cas à une critique positive ou négative
de l’entreprise utilisatrice. Elle doit servir uniquement à une meilleure connaissance
par l’agence de travail temporaire de l’entreprise utilisatrice de manière générale,
d’un chantier en particulier, avec ses contraintes propres
et les compétences particulières requises.
C’est donc bien une action permettant à l’agence de mieux répondre
à la demande de l’utilisateur sans s’immiscer dans la gestion de celle-ci.

CONTENU
À remplir en s’aidant de l’observation et d’entretiens
avec l’encadrement et les salariés

• L’ouvrage : type, importance, client, délai et planning,


mode de construction...
OBJECTIF
• exemple : immeuble R+4 traditionnel. Travaux sur 18 mois depuis juin.
Client : OPHLM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Connaissance : ..........................................................
..........................................................
• de l'ouvrage
à exécuter,
• L’environnement : dont les contraintes, accès, réseaux enterrés ou aériens,
• de l'environnement
particularités du voisinage... et les consignes
de l'ouvrage et
qui s’y rattachent.
de ses contraintes
principales, • exemple : accès par route étroite à sens unique. En bordure d’une école
primaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
• des différentes ...........................................................
tâches avec
leurs particularités
et les compétences
• Les tâches : les principales tâches de ce chantier avec leurs particularités
requises
(dues au matériel, aux matériaux, à la zone de travail),
pour l'exécuter,
avec les compétences spécifiques à rechercher.
• des risques • exemple :
et moyens
de prévention compétences
tâches particularités
à mettre en œuvre spécifiques
pose poids de aptitude médicale,
de menuiseries certaines menuiseries expérimenté
extérieures supérieurs à 70 kg, en manutention
travail en hauteur de menuiserie

• Les risques particuliers sur le chantier :


• exemple : risques dus à l’exiguïté du site et aux problèmes d’accès . . . .
...........................................................

60
QUESTIONS À SE POSER
POUR IDENTIFIER LE PROFIL DU POSTE 4
De nombreux échecs sont dus à une analyse insuffisante du poste à pourvoir
et de son environnement. La description de poste doit comporter au minimum
des renseignements sur la mission générale, les différentes tâches : travail courant et travaux
annexes, les marges de responsabilité et d’autonomie et les moyens mis à disposition.
Cette analyse doit s’effectuer à partir des situations de travail concrètes.
L’INRS met à votre disposition un recueil de fiches sur soixante métiers du bâtiment.
Même si elles sont conçues pour favoriser le questionnement des permanents des agences
d’intérim et leur permettre d’identifier les tâches à effectuer, elles peuvent vous aider
à répertorier les tâches habituelles des métiers concernés (maçon, étanchéiste, conducteur
d’engins, coffreur-boiseur, etc.) ainsi que les matériels utilisés, les matériaux, et les causes
de risques professionnels particuliers. Un exemple de fiche est donné page 65.

PRINCIPAUX RENSEIGNEMENTS

• Quelles sont les différentes tâches à effectuer (nature, fréquence, complexité) ?


exemple : tâche habituelle : enduit plâtre traditionnel sur murs briquettes. 1 jour par semaine :
quelques heures de traçage de cloisons et scellement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
................................................................................
................................................................................

• Quels sont les moyens mis à disposition (moyens humains, matériels, informations fournies) ?
exemple : malaxeuse et machine à projeter. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
................................................................................
................................................................................

• Quels sont les niveaux de responsabilités (étendue et limites) et la marge d’autonomie ?


exemple : travaillent avec un platrier. Habilitation électrique. Doivent suivre deux coffreurs.
................................................................................
................................................................................

• Quelles sont les conditions de travail (horaires, contraintes : ambiance sonore, thermique...) ?
exemple : horaires en 2 x 8, pas de parking sur le site, travail dans cage d’escalier.
................................................................................
................................................................................

• Quelles sont les particularités du chantier ?


exemple : travaillent à 50 m de haut sur échafaudage. Travaillent en bordure d’autoroute.
................................................................................
................................................................................

• Quel est le profil de l’intérimaire (qualification, savoirs, savoir-être et savoir-faire nécessaires,


expérience) ?
exemple : plâtrier projeteur. Expérience de repérage et prise de cotes. Niveau V minimum.
Ne pas avoir le vertige, être très attentif, ne pas être claustrophobe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
................................................................................
................................................................................

61
5 POINTS À PRÉCISER À L'AGENCE
POUR EXPLICITER LE BESOIN

• Le type de chantier
.....................................................................
.....................................................................
(préciser par exemple pour une entreprise de travaux publics s’il s’agit d’un chantier
d’assainissement, d’un travail de voirie, etc.)

• Les particularités du chantier


.....................................................................
.....................................................................
(l’intérimaire aura-t-il à effectuer des travaux en profondeur, en hauteur ?
En campagne ou en site urbain ?)

• Les contraintes propres au chantier


.....................................................................
.....................................................................
(travail à proximité d’un câble électrique, en bordure de route, près d’un hôpital
psychiatrique)

• Les caractéristiques du poste


.....................................................................
.....................................................................
(y-a-t-il des procédures particulières à ce chantier , quels outils, quels matériaux
l’intérimaire aura-t-il à manipuler ?)

• Le type d’équipements de protection nécessaire


.....................................................................
.....................................................................

• Les différentes tâches à effectuer


.....................................................................
.....................................................................
(ne pas oublier de mentionner les tâches annexes)

• Le niveau de responsabilité et d’autonomie requis


.....................................................................
.....................................................................

62
EXEMPLES DE FICHES DE LIAISON
AGENCE/CHANTIER 6
L'intérêt d'un tel document est de faire circuler entre les différents partenaires
(agence, chantier et intérimaire) des informations communes.
Cette fiche permet en outre de mieux définir le poste à pourvoir.
Elle ne remplace pas le contact téléphonique mais l'enrichit.

63
6 EXEMPLES DE FICHES DE LIAISON AGENCE/CHANTIER

64
SÉRIE DE FICHES SUR LES MÉTIERS DU BTP
7
JEU DE FICHES "INTÉRIM-BTP"
Outil de dialogue avec l'entreprise utilisatrice et l'intérimaire,
pour aider les permanents de l'agence d'intérim à mettre en adéquation
tâche et profil de l'intérimaire.
Ces fiches concernent 60 métiers du bâtiment et des travaux publics.
Elles se présentent en deux volets : l'un pour dialoguer avec l'entreprise,
l'autre (voir page 67) pour recruter l'intérimaire.

60 MÉTIERS DU BÂTIMENT, POUR MIEUX COMPRENDRE


EN QUOI CONSISTE LES TÂCHES.

Pour vous procurer ce document,


référence ED 1384, s'adresser au service
prévention de la CRAM ou à l'INRS.

65
8 FORMATION
À LA PRISE DE RENSEIGNEMENTS

REPÉRER LES RISQUES AU TÉLÉPHONE


OU LORS DE VISITES

L'exemple ci-dessous concerne une formation


au repérage des risques liés à la manutention manuelle.
Elle a été menée par une Caisse régionale d’assurance maladie
dans une entreprise de travail temporaire.

PARTICIPANTS
Assistant(e)s d’agence

PROGRAMME
• Présentation de l’action,

• Risques liés à la conception des postes de travail et à l’activité physique,

• Élaboration d’une grille de prise de renseignements. ● La grille de prise


de renseignements
comporte
une série de questions
MÉTHODES PÉDAGOGIQUES portant sur :
• Études de cas, • la posture,
• le dimensionnement
• Travaux de groupe, du poste,

• Apports théoriques et méthodologiques, • la masse des charges


et la fréquence
des manipulations,
• Jeu de rôle.
• les distances,
• les efforts...
DURÉE
1 journée

PARLEZ-EN À VOTRE CRAM.


ELLE PEUT VOUS AIDER À PRÉPARER UN STAGE DE CE TYPE.

66
AIDE AU CHOIX DE L'INTÉRIMAIRE
9
JEU DE FICHES "INTÉRIM-BTP"
Outil de dialogue avec l'entreprise utilisatrice et l'intérimaire,
pour aider les permanents de l'agence d'intérim à mettre en adéquation
tâche et profil de l'intérimaire.
Ces fiches concernent 60 métiers du bâtiment et des travaux publics.
Elles se présentent en deux volets :
l'un pour dialoguer avec l'entreprise (voir page 65),
l'autre pour recruter l'intérimaire.

60 MÉTIERS DU BÂTIMENT, POUR VOUS AIDER


À CHOISIR L'INTÉRIMAIRE LE MIEUX ADAPTÉ.

Pour vous procurer ce document,


référence ED 1384, s'adresser au service
prévention de la CRAM ou à l'INRS.

67
10 LISTE DES TRAVAUX
INTERDITS AUX INTÉRIMAIRES

TRAVAUX PARTICULIÈREMENT DANGEREUX

PRINCIPE DE L’INTERDICTION 2-naphtylamine (chlornaphazine), o-toluidine


(orthotoluidine) ;
Le recours au travail temporaire est interdit - chlorométhane (chlorure de méthyle) ;
pour faire effectuer des travaux particulièrement - tétrachloroéthane.
dangereux qui figurent sur une liste établie par
arrêté du ministre du Travail (ou du ministre de
l’Agriculture) et notamment pour certains des Les travaux suivants :
travaux qui font l’objet d’une surveillance
médicale spéciale au sens de la réglementation - les travaux exposant à l’inhalation des pous-
relative à la médecine du travail (C. trav., art. sières de métaux durs ;
L. 124-2-3-2°). - métallurgie et fusion du cadmium ; travaux
exposant aux composés minéraux solubles du
La liste des travaux interdits est fixée par l’arrê- cadmium ;
té du 8 octobre 1990 (JO du 9 novembre, Liaisons - polymérisation du chlorure de vinyle ;
sociales, Légis. soc. -A1- n° 6460 du 5 décembre - activités de fabrication ou de transformation de
1990) et du 27 juin 1991 pour le secteur agricole matériaux contenant de l’amiante, opérations
(JO du 17 juillet 1991), modifié par l’arrêté du d’entretien ou de maintenance sur des flocages
4 avril 1996 (JO du 18 avril) et l’arrêté du 12 mai ou calorifugeages contenant de l’amiante, activi-
1998 (JO du 23 mai) : tés de confinement, de retrait de l’amiante ou de
démolition exposant aux poussières d’amiante ;
- fabrication de l’auramine et du magenta.
Les travaux comportant
l’exposition aux agents suivants : Depuis le 1er juillet 1998 (arrêté du 12 mai 1998,
JO du 23 mai), il ne peut être fait appel aux sala-
- fluor gazeux et acide fluorhydrique ; riés sous contrat de travail à durée déterminée ou
- chlore gazeux, à l’exclusion des composés ; aux salariés des entreprises de travail temporaire
- brome liquide ou gazeux, à l’exclusion des com- pour tous travaux susceptibles d’entraîner une
posés ; exposition aux rayonnements ionisants dès lors
- iode solide, vapeur, à l’exclusion des composés ; qu’ils sont effectués dans des zones où le débit de
- phosphore, pentafluorure de phosphore, phos- dose horaire est susceptible d’être supérieur à 2
phore d’hydrogène (hydrogène phosphoré) ; millisieverts.
- arséniure d’hydrogène ;
- sulfure de carbone ; Sont considérés comme métaux durs, les
- oxychlorure de carbone ; métaux susceptibles de causer des affections pul-
- dioxyde de manganèse (bioxyde de manga- monaires. Entrent dans cette catégorie : le cobalt,
nèse) ; le tungstène, le vanadium, le chrome, le manga-
- dichlorure de mercure (bichlorure de mercure), nèse, le nickel, !e titane, le germanium, le gal-
oxycyanure de mercure et dérivés alkylés du lium, le bismuth, l’iridium, le lithium, le magné-
mercure ; sium, le molybdène, le strontium, le rubidium, le
- béryllium et ses sels ; palladium... En revanche en sont exclus : le
- tétrachlorométhane (tétrachlorure de car- plomb, I’or, I’argent, I’aluminium I’étain,
bone) ; I’hafnium, le platine, le cuivre. Les travaux de sou-
- amines aromatiques suivantes : benzidine, ses dure sur métaux durs font également partie des
homologues, ses sels et ses dérivés chlorés, travaux interdits, sauf dérogation (circulaire DRT
3,3’diméthoxybenzidine (dianisidine), 4-amino- n° 92-14 du 29 août 1992).
biphényle (amino-4 diphényle) ;
- béta-naphtylamine, N, N-bis (2-chloroéthyl),

68
TRAVAUX NÉCESSITANT
UNE SURVEILLANCE MÉDICALE SPÉCIALE 11
ARRÊTÉ DU 11 JUILLET 1977 FIXANT LA LISTE DES TRAVAUX
NÉCESSITANT UNE SURVEILLANCE MÉDICALE SPÉCIALE

• Travaux exposant à de hautes températures, à des poussières ou émanations toxiques


et concernant le traitement des minerais, la production des métaux et les verreries.

• Travaux effectués dans les chambres frigorifiques.

• Travaux exposant aux émanations d’oxyde de carbone dans les usines à gaz, la conduite
des gazogènes, la fabrication synthétique de l’essence ou du méthanol.

• Travaux exposant aux poussières de silice, d’amiante et d’ardoise


(à l’exclusion des mines, minières et carrières).

• Travaux de polymérisation du chlorure de vinyle.

• Travaux exposant au cadmium et composés.

• Travaux exposant aux poussières de fer.

• Travaux exposant aux substances hormonales.

• Travaux exposant aux poussières de métaux durs


(tantale, titane, tungstène et vanadium).

• Travaux exposant aux poussières d’antimoine.

• Travaux exposant aux poussières de bois.

• Travaux en équipes alternantes effectués de nuit en tout ou en partie.

• Travaux d’opérateur sur standard téléphonique, sur machines mécanographiques,


sur perforatrices, sur terminal à écran ou visionneuse en montage électronique.

• Travaux de préparation, de conditionnement, de conservation


et de distribution de denrées alimentaires.

• Travaux exposant à un niveau de bruit supérieur à 85 décibels.

69
12 OBLIGATIONS EN MATIÈRE
DE POSTES À RISQUES PARTICULIERS

TENIR LA LISTE DES POSTES PRÉVOIR, POUR CES POSTES, UNE FORMATION
À RISQUES PARTICULIERS À DISPOSITION RENFORCÉE À LA SÉCURITÉ AINSI
DE L'INSPECTION DU TRAVAIL. QU’UN ACCUEIL ET UNE INFORMATION ADAPTÉS.

Article L. 231-3-1. L’article 35 de la loi du 12 juillet 1990 com-


La liste des postes à risques particuliers est éta- plète l’article L. 231-3-1 du code du travail :
blie par le chef d’établissement après avis du "Les salariés sous contrat de travail temporaire
médecin du travail et du CHSCT, ou à défaut, des affectés à des postes de travail présentant des
délégués du personnel, s’il en existe : elle est risques particuliers pour leur santé ou leur
tenue à la disposition de l’Inspection du travail. sécurité, eu égard à la spécificité de leur
contrat de travail, bénéficient d’une formation
Parmi les travaux présentant des risques parti- renforcée à la sécurité ainsi que d’un accueil et
culiers, on peut retenir : d’une information adaptées dans l’entreprise
dans laquelle ils sont occupés".
• les travaux habituellement reconnus dange-
reux et nécessitant une certaine qualification
professionnelle (conduite d’engins, travaux
électriques, travaux de maintenance, travaux
sur machines dangereuses) ;
• les travaux exposant à certains risques ou nui-
sances particuliers (travaux en hauteur, au bruit
supérieur à 85 dB(A)) ;
• les travaux exposant à des produits et sub-
stances dangereuses pouvant entraîner une
maladie professionnelle ;
• les travaux soumis à surveillance médicale spé-
ciale (liste reprise dans l’arrêté du 11 juillet
1977) ;
• les postes de travail ayant été à l’origine d’acci-
dents, de maladies professionnelles ou d’inci-
dents répétés.

70
OBLIGATIONS EN MATIÈRE DE POSTES À RISQUES PARTICULIERS
12
DÉFINIR AVEC LE CE, LE CHSCT (OU LES DP) INFORMER L’AGENCE D’INTÉRIM
LE PROGRAMME ET LES MODALITÉS PRATIQUES SI LE POSTE À POURVOIR
DE LA FORMATION RENFORCÉE. EST UN POSTE À RISQUES PARTICULIERS

Un réglement d’aministration publique pris en Le contrat de mise à disposition doit mention-


application de l’article L. 231-2 fixe les conditions ner le ou les risques particuliers présents sur un
dans lesquelles la formation prévue au présent poste occupé par un salarié temporaire.
article est organisée et dispensée. L’article L. 124-3 du code du travail précise que
le contrat établi pour chaque salarié doit "préciser
Tout chef d’établissement est tenu d’organiser les caractéristiques particulières du poste de tra-
une formation pratique et appropriée en matière vail à pourvoir et notamment si ce poste figure
de sécurité au bénéfice des travailleurs qu’elle sur la liste prévue à l’article L. 231-3-1, la qualifi-
emploie. Cette formation a pour but d’instruire le cation professionnelle exigée, le lieu de la mission
salarié des précautions à prendre pour assurer sa et l’horaire.
propre sécurité et celle des autres salariés. Elle est
liée aux risques de l’entreprise et aux risques du
poste de travail.

Au niveau de l’entreprise, cette formation


porte sur les risques généraux, les conditions
d’exploitation, les conditions de circulation, l’or-
ganisation de la prévention, l’organisation des
secours.

Pour le poste de travail, il s’agit des risques spé-


cifiques à l’exécution du travail, de la conduite à
tenir en cas d’accident, de l’utilisation des équi-
pements de protection et du port des équipe-
ments, des modes opératoires.

Les formations renforcées concernent :


• la conduite des appareils de levage,
• la formation des secouristes,
• la formation gestes et postures de travail,
• la formation aux risques électriques
(habilitation),
• la formation incendie,
• la formation des salariés exposés
à des nuisances physiques ou toxicologiques.

La faute inexcusable est


En l’absence présumée établie pour les
de cette salariés, alors qu’affectés à
formation, des postes présentant des
la faute
risques particuliers, ils n’au-
inexcusable
peut être retenue raient pas bénéficié de la
contre vous. formation à la sécurité ren-
forcée (article L. 231-8).

71
13 DRESSER LA LISTE
DES POSTES À RISQUES PARTICULIERS

POSEZ-VOUS CES QUESTIONS

• Le poste de travail a-t-il déjà été à l’origine d’un accident du travail ? . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

d’incidents répétés ? . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

• L'intérimaire devra-t-il travailler en hauteur ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

• Aura-t-il à manipuler ou travaillera-t-il à proximité


- de produits nocifs pour la santé
(benzène, colles, solvants, etc.) ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

- de substances dangereuses
(cancérogènes (amiante), mutagènes, etc.) ? . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

• Les travaux à effectuer sont-ils soumis à surveillance médicale spéciale ?


(cf. fiche 11) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

• L’intérimaire peut-il être affecté sur un poste de conduite d’engins ? . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

• Le poste est-il soumis à habilitation ou autorisation


(caristes, électriciens, pontiers...) ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐

SI VOUS AVEZ
RÉPONDU OUI
À L’UNE DES QUESTIONS,
LE POSTE
EST CERTAINEMENT
UN POSTE À RISQUES
PARTICULIERS.

72
EXEMPLE DE LISTE
DE POSTES À RISQUES PARTICULIERS 14

Extrait d'une liste utilisée dans une grosse entreprise de travaux publics.

73
FAUTE INEXCUSABLE POUR DÉFAUT
15 OU INSUFFISANCE DE FORMATION
RENFORCÉE . JURISPRUDENCE

Un salarié d’une entreprise de travail temporai- De ces faits, la cour d’appel a retenu que
re, mis à la disposition d’une entreprise de l’entreprise utilisatrice avait nécessairement
bâtiment, s’est blessé au pied en manœuvrant la conscience du danger auquel était exposé le
flèche de la grue mobile qu’il conduisait. salarié, insuffisamment formé et inexpérimenté
en lui confiant la conduite d’un appareil de leva-
La cour d’appel a jugé que cet accident était dû ge, dont la manœuvre exige une totale maîtrise.
à la faute inexcusable de l’employeur.
Le pourvoi en cas-
Les juges du fond ont retenu plusieurs éléments Majoration de rente sation formé par
à l’appui de leur décision : de 2 % l’entreprise utilisa-
- la victime avait été sélectionnée pour une soit 28 840 francs. trice est rejeté.
mission de grutier alors que neuf mois avant
Montant
l’accident elle exerçait des fonctions d’aide de la réparation La FAUTE INEX-
cuisinier ; des préjudices CUSABLE de l’entre-
- au cours de ses premiers mois de mission, le subis par la victime : prise utilisatrice est
salarié avait été affecté essentiellement à des tra- 15 000 francs. confirmée au motif
vaux de manutention et de pose de préfa- essentiel que la vic-
briqués. Il n’avait de ce fait, au moment de time, aide-cuisinier
l’accident, conduit la grue que pendant une de profession, n’avait été initié qu’à la conduite
période très limitée qui ne pouvait lui faire acqué- d’une grue à tour au cours de missions précé-
rir la qualification de grutier professionnel ; dentes et qu’il se trouvait en charge, au moment
- la formation initiale professionnelle du salarié de l’accident, d’une grue mobile.
était insuffisante. La durée du stage effectué
avait été limitée à cinq jours et ne visait que le La Cour de cassation retient la responsabilité de
perfectionnement dans la conduite d’une grue à la société utilisatrice pour n’avoir pas donné au
tour alors que le salarié était affecté à la condui- salarié la formation appropriée aux fonctions
te d’une grue mobile qui demande une forma- qu’elle lui confiait.
tion initiale de douze semaines.

74
UNE PROCÉDURE D'ACCUEIL
QUI DÉFINIT LES RÔLES DE CHACUN 16
L’entreprise M. a mis au point une procédure d’accueil sécurité
dans laquelle sont définis les personnes en charge de l’accueil du nouveau
et les rôles qu’ils ont à jouer à l’arrivée de l’intérimaire et dans le suivi
de la fiche d’accueil qui lui est remise.
L’extrait ci-dessous peut vous donner des idées pour élaborer
une procédure propre à votre entreprise.

DIRECTIVES PERSONNES CONCERNÉES

DANS L’ENTREPRISE
• Informer le chef de chantier de l'arrivée d'un "nouveau" et rappeler Conducteur de travaux
l'obligation d'appliquer la procédure.

• Accueillir le nouveau
- Remplir la partie "Renseignements généraux" de la fiche d'accueil : Chef de chantier
nom, date d'entrée, contrat, autorisation de conduite, etc.
- Vérifier que le nouveau possède bien des protections individuelles Chef de chantier
adaptées au chantier. Les lui fournir si nécessaire.

SUR CHANTIER
• Remplir le reste de la fiche d'accueil en s'aidant du livret Chef de chantier
de sécurité.*
• Remettre un "guide de sécurité destiné aux nouveaux arrivants". Chef de chantier

DANS L’ENTREPRISE
• Fournir la fiche d'accueil remplie au conducteur de travaux. Chef de chantier
• Vérifier le contenu de cette fiche et donner cette fiche au service Conducteur de travaux
administratif.
• Archiver la fiche. Service administratif

* La fiche d’accueil prévoit une information en cinq parties :


- le chantier (présentation de l’équipe et de l’organisation du travail, présentation des travaux
à réaliser par l’entreprise et des travaux confiés aux "nouveaux") ;
- les risques propres au chantier (travaux sous circulation, à proximité de réseaux, à proximité d’eaux,
en tranchée, de nuit...) ;
- la circulation des engins et des personnes (règles de circulation) ;
- l'exécution du travail (risques liés au poste, aux modes opératoires, consignes de sécurité) ;
- les consignes d’appel des secours.

75
17 EXEMPLE DE FICHE D'ACCUEIL

Dans cette entreprise, l’accueil dure environ 1/4 d’heure.


Le document ci-dessous comporte trois fiches identiques :
une à destination de l’entreprise, une pour l’agence d’intérim,
une troisième est remise à l’intérimaire.

La visite du site est prévue dans


l’accueil de tout nouvel arrivant.
Des conseils pour l’accueillant
figurent au verso de la fiche ci-contre :
Nous allons faire ensemble le tour
du site.
• Les issues de secours sont : . . . . .
• Les vestiaires, la cantine,
l’infirmerie, les sanitaires
se trouvent . . . . . . . . . . . . . . . . .
• Le téléphone sera : . . . . . . . . . . .

Selon le destinataire (entreprise,


agence d’intérim ou intérimaire)
le verso de la fiche a un contenu
un peu différent. Celle que le salarié
intérimaire conserve lui signale
les points que la formation doit
prendre en compte (circulation,
accès, évacuation, risques,
conduite à tenir en cas d’accident
ou d’incident) et lui délivre
un certain nombre de conseils
de prudence.

La fiche qui restera dans


l’entreprise détaille dans son verso
"Ce que l’accueillant doit DIRE ou
FAIRE à tout nouvel arrivant",
notamment :
• Votre poste sera : terrassements,
banches, maçonnerie, coffrages,
préfabrication . . . . . . . . . . . . . . .
• Votre chef d’équipe est : ......
• Les risques liés à l’activité du poste
, le PPSPS
Quand il existe document sont : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
r un
peut constitue dialoguer
de bas e p o ur • Le matériel mis à votre disposition
av ec l'i nt érimaire. comprend : . . . . . . . . . . . . . . . . .

76
POINTS CLÉS
DE LA MISE AU POSTE DE L'INTÉRIMAIRE 18
À REMPLIR PAR LES PERSONNES
DIRECTEMENT EN RAPPORT
AVEC LE TRAVAIL QUI SERA CONFIÉ
À L’INTÉRIMAIRE

• Indiquer les différentes phases du travail en présentant les machines, les outils, les matières,
les approvisionnements…
...............................................................................
...............................................................................

• Exposer les dysfonctionnements habituels et la conduite à tenir.


...............................................................................
...............................................................................

• Exposer les incidents ou accidents qui se sont déjà produits pour amener l’intérimaire à prendre
conscience des dangers liés au poste.
...............................................................................
...............................................................................

• Faire une démonstration des gestes à effectuer. Montrer concrètement les modes opératoires.
...............................................................................
...............................................................................

• Mettre l’intérimaire en situation d’essai : observer et noter les points critiques, apporter précisions
et corrections.
...............................................................................
...............................................................................

• Faire restituer les points essentiels retenus par l’intérimaire pour s’assurer de leur compréhension.
...............................................................................
...............................................................................

• Évaluer le niveau de maîtrise du poste et faire le point avec le responsable qui décide
si l’intérimaire est prêt à commencer le travail ou s’il a besoin d’un complément de formation.
...............................................................................
...............................................................................

77
19 ÉVALUATION DE LA MISSION
PAR L'INTÉRIMAIRE

À REMPLIR PAR L’INTÉRIMAIRE

• Êtes-vous globalement satisfait de la mission ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Avez-vous trouvé facilement le lieu de rendez-vous ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Saviez-vous, avant d’arriver, qui vous deviez rencontrer ? . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Aviez-vous déjà une idée des activités de cette entreprise? . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Saviez-vous ce que vous alliez avoir à faire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Le poste correspondait-il à la description faite par l’agence ? . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Diriez-vous que, sur le chantier, vous avez été "bien accueilli" ? . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• L’équipe a-t-elle favorisé votre intégration ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Vous a-t-on expliqué les règles de circulation (plan véhicules et piétons, zones
de croisement, signalisation, cheminements piétons signalés et protégés...) ?. . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Une visite du chantier a-t-elle été organisée ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

78
ÉVALUATION DE LA MISSION PAR L'INTÉRIMAIRE
19
• Vous a-t-on présenté à l’arrivée l’environnement de votre poste de travail ?
vos collègues ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Saviez-vous précisément à qui vous adresser en cas de besoin ?. . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................

• Une personne a-t-elle été désignée pour jouer le rôle de "parrain"


au cours de la mission ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Vous a-t-on expliqué et montré les gestes à effectuer pour votre travail ?. . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Vous a-t-on formé à la sécurité ? Vous a-t-on expliqué le fonctionnement


des dispositifs de protection ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Vous a-t-on fourni des équipements de protection adaptés à votre tâche ? . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Accepteriez-vous une autre mission dans les mêmes conditions ? . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐
...............................................................
...............................................................

• Auriez-vous des remarques ou des suggestions d’améliorations ? . . . . . . . . . . . OUI ❐ NON ❐


...............................................................
...............................................................
...............................................................
...............................................................
...............................................................
...............................................................

79
20 ÉLÉMENTS D'APPRÉCIATION
DU NIVEAU DE SÉCURITÉ DE L'ENTREPRISE

QUESTIONNAIRE POUR L’AGENCE

• Visitez-vous systématiquement les lieux de travail ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• Si oui, abordez-vous les questions relatives à la prévention des risques professionnels ? . . . . . . . . .


...............................................................................

• Savez-vous si l’entreprise dispose d’un CHSCT ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• L’entreprise a-t-elle mis au point une procédure d’accueil ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• Dispose-t-elle d’un livret d’accueil ? Est-il commenté à l’intérimaire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• Vérifiez-vous que l’intérimaire reçoit une information sur les conditions de circulation dans
l’entreprise ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
...............................................................................

• Vous assurez-vous que l’intérimaire bénéficie d’une formation au poste de travail ? . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• Vous assurez-vous que l’intérimaire est informé des risques spécifiques dans l’entreprise ? . . . . . . .
...............................................................................

• Calculez-vous pour chaque entreprise les statistiques d’accidents de vos intérimaires ? . . . . . . . . . .


...............................................................................

• En cas d’accident du travail, l’information préalable rédigée par l’entreprise vous est-elle adressée
systématiquement ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
...............................................................................

• En cas d’accident du travail, l’entreprise vous fait-elle participer à son analyse ? . . . . . . . . . . . . . . .


...............................................................................

• Êtes-vous informé par l’entreprise des postes sur lesquels il y a eu des maladies professionnelles ? .
...............................................................................

• En cas d’affectation de l’intérimaire sur un poste différent de celui qui est prévu au contrat, en êtes-
vous averti par l’entreprise ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
...............................................................................

80
AIDE À L'ANALYSE DE L'ACCIDENT
21
Vis-à-vis des accidents, on a tendance à :
• minimiser l’importance de l’accident,
Analyser
un accident, • lier l’accident à l’attitude de la victime,

c’est comprendre • ne rechercher que la cause immédiate de l’accident


et une seule cause,
ce qui s’est passé,
• moraliser, rechercher un coupable ou une faute,
c’est-à-dire
• penser que l’accident est dû à la fatalité
POUVOIR DÉCRIRE
et qu’on ne peut rien faire,
L’ENCHAÎNEMENT
• se satisfaire des opinions sans analyser les faits,
DES FAITS et confondre faits et opinions,
QUI A CONDUIT • aller directement aux solutions.
À L’ACCIDENT. Seule la connaissance des faits et de leur enchaînement
peut ensuite permettre de choisir des mesures de prévention
efficaces.

La liste ci-dessous peut vous aider au recueil des faits.

L’ACCIDENT - accident de travail ou de trajet,


- date,
- heure,
- lieu,
- témoins.

L’ACTIVITÉ - nature du travail,


- horaires de travail,
- durée de travail effectué avant l’accident,
- degré d’urgence,
- procédures de travail,
- procédures d’information,
- tâches précédentes qui ont conduit à l’accident,
- tâche habituelle, prévue,
- raisons qui expliquent un écart entre l'activité réelle et l'activité
prévue,
- tâche définie ou non dans une procédure, information ou non
de la victime...

(suite au dos)

81
21 AIDE À L'ANALYSE DE L'ACCIDENT

LA VICTIME - âge,
- nationalité,
- niveau de formation par rapport à l’activité exercée,
- aptitude médicale pour ce poste,
- ancienneté,
- métier,
- formation à ce poste,
- formation à la sécurité.

LE MATÉRIEL - type,
- état,
- entretien,
- vérification,
- utilisation habituelle...

L’ENVIRONNEMENT - environnement physique (température, bruit, éclairage,


empoussièrement, vent...),
- environnement matériel (circulation, coactivité...).

ATTENTION :
On a souvent tendance à s’intéresser
seulement à l’individu,
au matériel qu’il utilise
et à la tâche qui lui était prescrite.
Tous les aspects de l’environnement
et de l’organisation autour de son travail
doivent également être analysés.

82
BIBLIOGRAPHIE

Pour vous procurer DES DOCUMENTS DE L’INRS


ces documents À VOTRE DISPOSITION
ainsi que les catalogues
de l’INRS,
adressez-vous
au service prévention SUR LE BÂTIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS
de votre CRAM
(liste en fin ED 790 Aide-mémoire BTP.
de ce document). Prévention des accidents du travail et des maladies
professionnelles dans le bâtiment et les travaux publics.
Pour les mallettes 128 pages, 1999.
intérim, ED 535 Hygiène et sécurité dans les travaux du bâtiment, travaux
s’adresser à l’INRS. publics et tous autres travaux concernant les immeubles
(décret du 8 janvier 1965 modifié par décret du 6 mai 1995).
Les documents 134 pages, 1999.
de l'INRS cités sont ED 659 La sécurité dans l’entretien des bâtiments
distribués gratuitement et des installations annexes des usines.
aux entreprises
136 pages, 2000.
du régime général
de la sécurité sociale. ED 719 Les bons gestes, ça s’apprend. Bâtiment
12 pages, 2000.
Les mallettes ED 611 La main (bâtiment et travaux publics).
Prévention-Intérim sont Dépliant 6 volets, 1997.
diffusées exclusivement ED 646 Construction de maisons individuelles.
à titre payant. Dépliant 6 volets, 1998.
ED 743 Le traitement curatif des bois en place.
Prévention du risque chimique.
32 pages, 1999.

Une collection d’ouvrages sur l’utilisation des engins de chantier


ED 475 Chargeuses sur roues
ED 499 Tracteurs sur chenilles
ED 500 Pelles hydrauliques
ED 516 Grues mobiles
ED 533 Compacteurs
ED 615 Moto-basculeurs, véhicules bennes et tombereaux
ED 631 Machines de forage
ED 633 Décapeuses
ED 664 Chargeuses-pelleteuses
ED 676 Grues de chargement
ED 764 Niveleuses
ED 813 Grues à tour
ED 825 Machines de construction et d’entretien routiers.

L’OPPBTP produit et diffuse également des documents sur la prévention


dans tous les domaines du bâtiment et des travaux publics.

Vous pouvez vous procurer son catalogue auprès du comité national :


204 rond-point du Pont-de-Sèvres - Tour Amboise - 92516 Boulogne-Billancourt Cedex.
Tél. 01 46 09 27 00. Site Internet http://.oppbtp.fr

83
BIBLIOGRAPHIE

SUR L’INTÉRIM
ED 806 Repères pour l’intégration de l’intérimaire.
Dépliant 4 volets, 1996.

ED 1384 Fiches "Intérim-BTP" à l'usage des permanents


des entreprises de travail temporaire.
60 fiches, 1993.

Trois mallettes sont également disponibles auprès de l'INRS,


au prix de 1 000 F (152,45 €) HT. Elles sont décrites ci-dessous.

VL 199 Mallette
Prévention-Intérim Industrie.
1991.

VL 210 Mallette agence


Prévention-Intérim BTP.
1993.

VL 211 Mallette chantier


Prévention-Intérim BTP.
1993.

Les dépliants et les affiches contenus


dans les mallettes peuvent être demandés
séparément auprès de votre CRAM
(la référence est indiquée entre parenthèses).

84
BIBLIOGRAPHIE

85
COMPOGRAVURE
I M P R E S S I O N , B RO C H AG E
I M P R I M E R I E C H I R AT
42540 ST-JUST-LA-PENDUE
AVRIL 2000
DÉPÔT LÉGAL 2000 N° 9088

IMPRIMÉ EN FRANCE