Vous êtes sur la page 1sur 17

Chapitre I

INTRODUCTION

EQUILIBRE INTÉRIEUR D’UN SOLIDE

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


I.1 Objectif du cours
Transmettre les connaissances de base de la résistance des
matériaux (RDM) nécessaires à la conception des structures ou
projet de construction.

I.2 Programme du cours

I Introduction-Equilibre intérieur d’un solide

II Traction-compression

III Cisaillement Simple

IV Torsion simple

V Flexion
UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction
I.3 Généralités

• Objectif: Etudier les corps solides déformables, dans le but


d’assurer la sécurité et le le bon fonctionnement des constructions.

• Deux buts Principaux

a- Calcul des effots specifiques internes ou contraintes (σ)


provoquées par les forces extérieurs.

b- Calcul des déformations (ε) entrainées par les efforts intérieurs.

• Donc la résistance des matériaux doit faire le bon choix de la


solution la plus économique.
En faisant des simplifications et en se basant sur l’expérience.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction
Sachant qu’il existe une autre approche avec le même but que la
résistance des matériaux c’est la théorie d’élasticité, mais par un
cheminement mathématique.

I.4 Equilibre intérieur d’un solide


I.4.1 Hypothèses Fondamentales
La résistance des matériaux est basée sur cinq hypothèses, dont trois
hypothèses fondamentales concernant la constitution de la matière et
deux autres hypothèses concernant la nature des déformations :

a-Trois hypothèses fondamentales concernant la matière:


La continuité, l’homogeniété et l’isotropie.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction
b-Deux hypothèses fondamentales relatives à la nature des
déformations
 Proportionnalité entre contraintes et déformations.
Loi de HOOKE (1678): σ =E ε

 Faible grandeurs parrapport aux dimensions du solide étudié.


En conséquence les conditions d’équilibre en statique rationnelle
pour les corps solides indéformables sont applicables aux solides
réels ou déformables en RDM.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


I.4.2 Efforts interieurs et contraintes
 Efforts inetrieurs
• Considérant un corps solide en équilibre sur lequel agissent
différents types de forces, généralement des forces surfaciques
et massiques.

Figure I.1 Corps solide en équilibre

Découpant le corps solide en deux parties (A) et (B), où les


forces extérieures relatives aux deux parties forment deux
systèmes opposés, donc elles constituent un système nul.
UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction
Figure I.2 Deux parties A et B

La statique permet de remplacer l’action globale de (B) sur (A) par


par une force R et moment M, appliqués au centre de gravite G de S.
(R,M) constituent le Torseur des efforts intérieurs.

Figure I.3 Torseur des efforts intérieurs

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


Projetons sur un système d’axes Gxyz de vecteurs unitaires i,j,k
avec Gy et Gz comme axes principaux d’inertie de la section S.
Le torseur se décompose comme suit:

N: Effort normal - Composante de R selon Gx.


T: Effort tangentiel - Composante de R dans le plan de S.
Mt :Moment de torsion - Composante de M selon Gx.
Mf :Moment de flexion - Projection normale de M dans le plan de
S.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


Figure I.4 Décomposition du Torseur
Sachant que:
T = Ty j + Tz k
Mf = Mfy j + Mfz k

Figure I.5 Projection de T et M sur le plan de S

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


 Les contraintes
En vertu de l’hypothèse de continuité ; l’action globale de (R,M)
de (B) sur (A) se traduit par une infinité d’actions locales.
Considérant un élément de surface Δs autour de Mo de S. Sur
lequel agit une force élémentaire ΔP.

Figure I.6 Le vecteur contrainte P et ces composantes

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


• La contrainte P sur cet élément de surface est par définition:

Sachant que l’unité est:

• La contrainte normale σ est la projection de P selon la normale


à S.
• La contrainte tangentielle τ est la composante de P dans le
plan s, elle se décompose en contrainte τy etτz .

I.4.3 Principe d’équivalence


L’action globale de (R,M) de (B) sur (A) est égale à l’ensemble
des contraintes P de la section S.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


Par projection sur les axes on aura six relations scalaires qui
donnent N, Ty ,Tz, Mfy , Mfz et Mt par:

et

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


I.4.4 Cas particuliers d’efforts intérieurs

• Traction ou compression simple


Le torseur des efforts intérieurs (R,M) se reduit à l’effort normal N.
Si: N > 0 Traction
N< 0 Compression
 La contrainte normale dans la section S, σ est constante.
(Voir figure I.7)

• Cisaillement simple
Le torseur des efforts intérieurs (R,M) se reduit à l’effort tangentielle
T.
 La contrainte tangentielle τ est constante en grandeur et direction.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


• Torsion simple
Le torseur des efforts intérieurs (R,M) se reduit au moment de
torsion Mt .
 La contrainte dans S se reduit à τ , mais variable en grandeur et
direction.

• Flexion simple
Le torseur des efforts intérieurs (R,M) se reduit à l’effort tranchant
T et moment flechissant Mf .
 La contrainte dans S comporte une contriante normale σ et
tangentielle τ.
 Si T=0 la flexion devient pure.

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction


Figure I.7 Différentes sollicitations et déformations

UMBB/FHC/DTEH M. BETTAYEB Résistance des Matériaux-Introduction

Vous aimerez peut-être aussi