Vous êtes sur la page 1sur 4

Année

Universitaire :
2020/2021

Le Report Modal : Sa Faisabilité et ses bénéfices

Université Ibn Tofail -


Faculté des Sciences Economiques
et Juridiques.

Option :
Management Logistique S6
Module :
Economie des Transports
Réalisé Par :
Majda HADHOUD
I. Introduction :

Les transports apportent des multiples avantages à l’économie mondiale. ses activités jouent
un rôle important pour le développement économique et social et d’amélioration de la
compétitivité des entreprises. Mais ils génèrent aussi en contrepartie de nombreuses externalités.
Leurs effets sont critiques sur l’environnement (pollution atmosphérique, changement
climatique, bruit, écosystèmes, etc.) et sur la sécurité des usagers (blessures et décès consécutifs
aux accidents).

L’ enjeu majeur de politique publique est de Maîtriser ces impacts négatifs, sans pénaliser les
activités socioéconomiques. Il est donc important de s’interroger sur la nature et l’évolution des
coûts sociaux des externalités de transport de sorte à identifier les façons de les réduire et
d’orienter le choix des pouvoirs publics.

II. Définition du report Modal:

Le Report modal est une option qui consiste à orienter les pouvoirs publics d'un mode de
transport, généralement la route, vers un autre mode plus respectueux de l'environnement, Cette
démarche constitue un des leviers pour lutter contre les émissions de gaz polluants.

Lorsque les pouvoirs publics déclarent vouloir "favoriser le transfert modal", ils sous-entendent
généralement la diminution de l'utilisation de l'automobile au profit des modes de déplacement
moins générateurs d'effets négatifs externes que sont typiquement la marche à pied, le vélo et
les transports en commun. Pour le transport de marchandises cette option consiste à se détourner
du transport routier vers le rail ou le fret maritime et fluvial.

III. La faisabilité technique d’une politique à report modal:

En premier lieu, la principale difficulté sur laquelle bute la transition est la remise en cause
des certains avantages qui ont fait le succès du transport routier, et en particulier l'extrême
flexibilité qui permet d'acheminer des marchandises à peu près partout avec une souplesse
inégalée. Cette flexibilité freine d'autant plus cette transition que certains centres logistiques se
sont construits sur des sites peu ou mal desservis, mis à part par la route… Un problème

Majda Hadhoud 1
accentué par la longue durée de vie des équipements qui ne favorisent pas leur renouvellement
et le coût très élevé des nouvelles infrastructures.

Cela ne veut pas dire que la transaction est impossible, il existe plusieurs moyens pour réorienter
les tendances spontanées de la demande des usagers :

Augmenter le coût du transport routier pour l’usager en majorant les impôts et taxes qui le
frappent ou en instaurant des péages.

Diminuer le prix du transport ferroviaire en allouant des subventions à ce mode de transport.

Réduire ou cesser d’augmenter l’offre de transport routier, en terme d’infrastructures, c’est-


à-dire ne pas réaliser d’infrastructures supplémentaires en laissant augmenter les difficultés de
circulation afin de décourager les déplacements routiers.

Augmenter l’offre de transport ferroviaire en subventionnant sur fonds publics des voies de
chemin de fer nouvelles ou l’exploitation du système ferroviaire.

IV. Les effets et Bénéfices :

Surement le Report Modal apporte des avantages environnementaux, économiques et


sociaux importants pour la population en général mais aussi pour les acteurs de la chaine
logistique.

- Réduction des émissions de gaz à effet de serre et autres particules, et inscription dans
une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) source de
différenciation concurrentielle.

- Maîtrise améliorée des coûts : réduction de la fluctuation des coûts d’exploitation prix
du gazole) et moindre dépendance à terme vis-à-vis d’énergies non renouvelables ;
limitation de l’impact des taxes mises en place sur les transports par route (Maut en
Allemagne et Ecotaxe à venir en France)

- Amélioration de l’attractivité du métier des conducteurs poids-lourds avec moins de


découchés ou de travail de nuit et moins de risques d’infractions à la réglementation.

- Possible optimisation de la gestion du matériel

Mais si la mise en œuvre d’une politique de report modal apporte des solutions
satisfaisantes aux problèmes environnementaux dus au transport routier, notamment, elle peut

Majda Hadhoud 2
aussi s’avérer pénalisante pour la croissance économique. Des études réalisées à ce propos
mettent l’accent en particulier sur les aspects suivants :

- Le coût économique du report modal varie considérablement selon les instruments mis
en œuvre. Il est beaucoup plus bas lorsqu’on opte pour la mise en place d’instruments
fiscaux (péages, taxes) que lorsqu’on choisit de réaliser de nouvelles infrastructures
dans les modes alternatifs (ex. : construction de voies ferrées).

- Dans le cas où le report modal s’opère par la réalisation de nouvelles infrastructures, le


coût économique est beaucoup plus élevé que le gain environnemental occasionné par
la réduction de CO2.

Les études soulèvent aussi la problématique des contraintes de mobilité posées par le
report modal. Lorsqu’une diminution du transport routier est imposée, cela n’implique pas
nécessairement une augmentation du transport ferroviaire. Ceci est le cas, en particulier pour
certains types de transports routiers, comme par exemple les déplacements urbains ou les
transports de marchandises sur de courtes distances pour lesquels il n’y a pas et il ne peut pas y
avoir d’alternative ferroviaire. Ceci engendre, par conséquent, une diminution de la mobilité et
entrave la capacité de transport globale.

V. Conclusion :

En somme, une politique de report modal n’est pas forcement positive, en effet. Elle peut
l’être, lorsqu’elle diminue les coûts sociaux sans trop pénaliser la croissance économique ou
causer des contraintes de mobilité.
A la solution du report modal est souvent opposée l’amélioration technologique des véhicules
routiers, qui permettrait mieux et à un moindre coût d’atteindre des objectifs environnementaux.

Majda Hadhoud 3