Vous êtes sur la page 1sur 9

Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

A. Privatisation
B. Offre publique d’échange
FINANCE DE MARCHE C. Offre publique d’achat
MBA 1- FINANCE D. Radiation de la valeur
TD 1 : INTRODUCTION AUX MARCHES FINANCIERS Le marché primaire est le marché des titres proposés pour la première fois par appel
public à l’épargne lors des introductions en Bourse et du lancement des emprunts
obligataires. La privatisation entre dans la catégorie des introductions en Bourse. Elle
Partie 1 : Validation des fondamentaux : QCM se fait donc sur le marché primaire.
5. Quelle proposition est bonne ?
Une ou plusieurs réponses sont possibles : A. La déflation signifie la baisse de prix
1. Parmi ces hypothèses, laquelle n’est pas une hypothèse de la B. La déflation signifie la baisse du taux d’inflation
concurrence pure et parfaire : C. La stagflation signifie stagnation et désinflation
A. La transparence totale D. Aucune réponse n’est correcte
B. L’hétérogénéité des produits La stagflation est la coordination d’une croissance faible ou nulle et de l’inflation. La
C. La mobilité complète des facteurs de production désinflation est le ralentissement de l’inflation. La déflation est la baisse des prix.
D. L’atomicité de l’offre et de la demande 6. Une économie est dite :
E. Le principe de libre entrée sur le marché A. Economie d’endettement car l’Etat se finance sur le marché
Les cinq conditions de la concurrence pure et parfaite dont l’homogénéité des B. Economie de marché car l’Etat se finance sur le marché
produits C. Economie d’endettement lorsque seules les banques financent les
2. La politique monétaire européenne peut avoir comme objectifs entreprises
principaux : D. Economie de marché lorsque seules les banques financent les entreprises
A. La stabilité des prix La distinction des deux types d’économie a été établie par Hicks qui définit une
B. Les taux de change économie de marché comme étant une économie dans laquelle les entreprises se
C. La maîtrise de la masse monétaire financent essentiellement par appel public à l’épargne. L’économie d’endettement est
D. La croissance celle dont les entreprises se financent par recours aux banques.
E. Le plein emploi 7. Parmi ces affirmations, laquelle est vraie :
En Europe, la BCE n’a qu’un seul objectif, celui de la stabilité des prix. Aux États- A. La dette de l’Etat est celle liée au déficit budgétaire
Unis, la Fed a trois objectifs (prix, croissance et plein-emploi) qu’elle accommode en B. La dette de l’Etat est liée au déficit extérieur
fonction de la conjoncture. C. Le déficit budgétaire est un stock
3. Un système financier a pour fonction D. Aucune réponse n’est correcte
A. Le transfert des ressources dans le temps uniquement Le déficit budgétaire est lié à un déséquilibre entre les dépenses et les recettes de l’État.
B. Le transfert des ressources dans l’espace uniquement Si les dépenses publiques sont supérieures aux recettes, l’État est contraint à financer
C. La gestion des risques le déficit par endettement. En cas d’un cumul de deux déficits, commercial et déficit,
D. La gestion de l’information relative aux prix et des asymétries on évoque la notion des déficits jumeaux (situation caractéristique des États-Unis dans
d’information uniquement les années 1980)
Le système financier composé des banques et des marchés de capitaux a trois 8. Parmi les affirmations suivantes, laquelle est vraie
fonctions principales : (1) le financement de l’économie, (2) la mise à disposition des A. L’inflation n’affecte pas la valorisation de la monnaie de la zone
liquidité et la fixation des prix ; et (3) la gestion et la couverture des risques. économique concernée
4. Lors de quel cas peut-on parler de marché primaire ? B. L’IPC signifie l’Indicateur des Prix Compétitifs

1
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

C. L’IPC signifie l’Indice des Prix à la Consommation Il faut calculer la valeur future de l’investissement dans sept ans (il s’agit d’une
D. L’inflation affecte la valorisation d’une monnaie étrangère capitalisation de l’investissement sur 7 ans au taux annuel de 1,5%) :
L’IPC est l’indice des prix à la consommation. Il mesure l’inflation qui induit une perte 𝑉7 = 10 000 (1 + 0,015)7 = 11 098,45
en matière de pouvoir d’achat de la monnaie. 12. Combien devrait être investi aujourd’hui pour bénéficier dans 20 ans
9. Déterminer la proposition vraie pour les éléments suivants : d’une somme de 30 000 euros pour un départ à la retraite ? Le taux
proposé par la banque est de 2,5%
Cas A Cas B A. 49 158,49
Augmentation des prix 5% 2% B. 18 308,13
PIB de l’année N 2 500 2 000 C. 17 225,46
PIB de l’année N-1 2 300 1 900 D. 17 403,17
Il s’agit de calculer la valeur présente d’un capital égal à 30 000 dans 20 ans au taux
A. Taux de croissance du PIB : 8,69% d’actualisation égal à 2,5%
B. Indice de production en euros constants : 103,20 𝑉20 = 𝑉0 (1 + 0,025)20 ↔ 𝑉0 = 𝑉20 (1,025)−20 = 30 000 (1,025)−20 = 18 308,13
C. Indice de production en euros courants : 103,47
D. Aucune réponse n’est correcte 13. Si 4 000 euros sont investis dans un produit d’épargne qu’ils
Cas A : Le taux de croissance du PIB nominal [(2500-2300) /2300] =0,0869=8,69% rapportent 7 000 euros au bout de dix ans, quel est le taux de
Cas B : Le taux de croissance du PIB nominal [(2000-1900) /1900] =0,0526=5,26% rémunération du placement ?
L’indice de production en euros constants tient compte de l’indice de production en A. 4,28%
euros courants, soit 108,69 et de l’inflation soit 105. On déduit alors l’indice déflaté : B. 5,76%
(108,69/105) x 100=103,51 C. 6,25%
10. Parmi ces politiques, laquelle n’est pas une politique économique D. 4,95%
A. Politique de marché Il s’agit de calculer le taux d’intérêt en posant l’équation suivante :
B. Politique budgétaire 𝑉10 = 𝑉0 (1 + 𝑖)10
C. Politique extérieure 7 000 = 4 000 (1 + 𝑖)10
1
D. Aucune réponse n’est correcte 7 000 10
La politique économique tient en compte de l’ensemble des interventions de l’État, des 𝑖=( ) − 1 = 0,0576 = 5,76%
4 000
administrations publiques et de la banque centrale à savoir : les politiques budgétaire, 14. Calculez le montant des intérêts pour un placement sur 42 jours de
monétaire, de change, de l’emploi, commerciale et industrielle (les politiques à la fois 1 000 000 euros au taux de 1,2%. Ce produit a une convention annuelle
conjoncturelles et structurelles) de 360 jours
La politique de marché est synonyme de stratégie de marché. Elle correspond à la mise A. 1 000
en place de manière simultanée de la politique de produit, de la politique de prix, de la B. 1 250
politique promotionnelle et de la politique de distribution (Le marketing Mix ou les C. 1 400
4P). D. 1 382
11. Combien rapportera, dans sept ans et au taux de 1,5% un Le calcul se fait au prorata temporis car la durée est inférieure à un an :
investissement de 10 000 euros 42
A. 11 098,45 𝐼 = 1 000 000 × × 1,2% = 1 400 𝑒𝑢𝑟𝑜𝑠
B. 26 600,20 360
15. Un investissement va générer les quatre cash flows suivants à la fin de
C. 9 010,27 chaque année.
D. 8 745,26 Année 1 5 000

2
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

Année 2 6 000 12% + 4% − 8% + 7% + 4%


= 3,8%
Année 3 7 000 5
Année 4 8 000
17. Calculer l’étendue de la série
A. 15%
Le taux de rentabilité proposé est de 5,25%. Quelle est la valeur B. 10%
actuelle de cet investissement C. 20%
A. 19 324 D. 5%
B. 26 000 L’étendue est la différence entre les valeurs maximale et minimale :
C. 18 595 L’étendue est une mesure de dispersion d’une série statistique
D. 22 690
12% − (−8%) = 20%
Il s’agit de calculer la valeur actuelle d’une série de cash flows :
5 000 6 000 7 000 8 000
18. Calculer l’écart-type de la série
𝑉0 = + + +
(1,0525)1 (1,0525)2 (1,0525)3 (1,0525)4
= 22 690,13 A. 7,36%
16. Soit la série statistique qui décrit les performances annuelles d’une B. 6,58%
entreprise sur les cinq dernières années C. 6,24%
D. 5%
2016 12% L’écart type est la racine carrée de la variance que l’on calcule par la formule :
2017 4% ∑𝑛𝑖=1(𝑋𝑖 − 𝑋̅)2
2018 -8% 𝜎=√
𝑛
2019 7%
2020 4% (12% − 3,8%)2 + (4% − 3,8%)2 + (−8% − 3,8%)2 + (7% − 3,8%)2 + (4% − 3,8%)2
√ = 6,58
Calculer le mode, la médiane et la moyenne arithmétique de la série : 5
A. 4%/4%/3,80% L’écart-type représente la moyenne des écarts par rapport à la moyenne. Il mesure en
B. 0%/4%/4% pratique la volatilité des données (la façon dont celles-ci s’écartent de leur moyenne)
C. 3,80%/0%/4% Plus l’écart est élevé et plus la série présente de fortes variations sur la période étudiée.
D. -8%/4%/4% Les volatilités sont publiées sur une base annuelle. Pour annualiser une volatilité, il
Le mode est la variable qui apparaît le plus fréquemment : 4% suffit de la multiplier par la racine carrée du nombre de périodes dans l’année :
La médiane répartit un échantillon en deux sous-groupes d’effectifs égaux avec 50% 𝜎𝑎𝑛𝑛𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 = 𝜎𝑚𝑒𝑛𝑠𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 √12
des données au-dessus et en dessous de la valeur trouvée. Le calcul de la médiane 𝜎𝑎𝑛𝑛𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 = 𝜎𝑗𝑜𝑢𝑟𝑛𝑎𝑙𝑖è𝑟𝑒 √250
nécessite de classer les données par ordre ascendant : -8%, 4%, 4%, 7% et 12%
250 est le nombre de jours de l’année de bourse
La position de la médiane est donnée par (n+1) /2 avec n le nombre de valeurs. Nous
19. Un échantillon aléatoire de 1 000 clients révèle que les clients
avons cinq valeurs de performance, la position de la médiane est la troisième donnée
dépensent en moyenne 100 euros dans le magasin. Si la distribution
(5+1) /2 donc 4 dans le classement ascendant
est supposée normale et que l’écart -type de la population est de 30
La moyenne arithmétique est la somme de l’ensemble des données observées divisée
euros, quel est l’intervalle de confiance de la moyenne de la
par le nombre d’observations.
population à 95%
La moyenne arithmétique est égale :
A. 98,14 à 101,86 euros
∑𝑛𝑖=1 𝑋𝑖
𝑋̅ = B. 95 à 105 euros
𝑛 C. 98,14 à 105 euros
D. 95 à 101,86 euros

3
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

Sous l’hypothèse d’une loi normale, la statistique de la table à 95% correspond à 1,96 La rentabilité des fonds propres, en pourcentage, est de 8,5%/70% = 12,14%.
L’intervalle est donné par les formules suivantes : La rentabilité économique est inchangée à hauteur de 10%.
100 + 1,96
30
= 101,86
L'effet de levier est de 12,14% – 10% = 2,14%.
√1000
30
100 − 1,96 = 98,14 Exercice 2
√1000
Soit une entreprise dont les caractéristiques sont les suivantes :
20. Une analyse statistique des performances de la bourse américaine le Le chiffre d’affaires est de 1 200 000 euros
lundi après la victoire en Grand-Chelem d’un golfeur américain le Les achats de matières premières s’élèvent à 400 000 euros
dimanche, a mis en évidence une covariance de 0,0025. L’écart-type L’achat de matériel de bureau est de 20 000 euros
sur la performance de la bourse américaine est de 8% et celui sur les Les salaires sont de 480 000 euros
victoires des champions américains de golf de 25%. La qualité du Les impôts s’établissent à 250 000 euros
modèle mesurée par R2 : Question
A. 10% environ Calculer la valeur ajoutée
B. 2% environ La valeur ajoutée mesure la valeur créée par une organisation : elle est égale à la
C. Aucune production (chiffre d’affaires) moins les consommations intermédiaires.
D. 35% environ La valeur ajoutée est égale à : 1 200 000 – 400 000 – 20 000 = 780 000 €.
On calcule le R2 qui mesure le pouvoir explicatif d’un modèle par le carré du coefficient On remarquera que les salaires et les impôts ne sont pas pris en compte car ils entrent
de corrélation. Le coefficient de corrélation est le rapport entre la covariance et le dans le concept du compte d’exploitation.
produit des écarts-types
0,0025 Exercice 3
𝜌= = 0,125
0,08 × 0,25 Soit la balance des paiements de la France suivante :
𝑅 2 = 0,1252 = 0,015625 Question
Partie 2 : Exercices intermédiaires et avancés Expliquer les différents éléments de cette balance.

Pour certains exercices, il est recommandé d’utiliser Excel.

Exercice 1
Soit une entreprise dont l’actif économique est de 100, entièrement financé par capitaux
propres et rapportant 10% après impôts.
Cette entreprise décide de réviser sa structure de financement au profit d’une dette à
hauteur de 30% de l’actif rémunérée 5% ; le résultat d’exploitation après reste inchangé.
Question
Calculer l’effet de levier

L'emprunt de 30 % de l’actif rémunéré à 5 % génère des frais financiers de 5 % × 30


% = 1,5%.
Le résultat net après impôt est de 10% – 1,5% = 8,5%.

4
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

Les erreurs et omissions sont indispensables pour équilibrer les débits et crédits de la
balance des paiements. C’est la différence entre les réserves et les éléments autres d’une
part et la somme des balances des comptes courants, de capital et financiers d’autre
part.

Exercice 4
Un couple de jeunes actifs souhaite faire l’acquisition d’un appartement en banlieue
parisienne. Le prix de l’appartement est de 285 000 euros sans les frais de notaire. Il
souhaite emprunter 100% de la somme. Une analyse de différentes offres bancaires
révèle que les taux à 15 ans sont 1,95% et ceux à 20 ans de 2,2%.
Questions
1. Calculer les mensualités pour chacun des prêts immobiliers (utilisation des
taux équivalents)
2. Compte tenu de leurs salaires, le couple opte pour le prêt à 20 ans, établir le
tableau d’amortissement sur les cinq premières années sur la base d’annuités
constantes de remboursement.
La formule de la valeur actuelle dans le cadre de cash flows constants est la suivante :
1 − (1 + 𝑖%)−𝑛
𝑉0 = 𝐶𝐹 ( )
𝑖%

Avec V0, le montant emprunté, CF la mensualité, i % le taux d’intérêt et n la durée.


Exprimons toutes les données sur une base mensuelle :
n = 15 × 12 = 180 mois ou 20 × 12 = 240 mois ;
V0 = 285 000 euros ;
i % se calcule par un taux équivalent :
La balance des paiements est une présentation synthétique des transactions 1
𝑖𝑀 = (1 + 𝑖𝐴 ) ⁄12 − 1
économiques et financières entre les agents résidents et non-résidents.
Les flux de la balance des paiements comprennent : Soit
Le compte des transactions courantes qui reprend les échanges de biens et de services, Pour 15 ans, i % mensuel est 0,161 %,
les revenus liés à la production et la propriété (dits primaires), ainsi que les transferts 1
(dits secondaires) ; 𝑖𝑀 = (1 + 1,95%) ⁄12 − 1 = 0,161%
Le compte de capital qui reprend les transferts en capital (à savoir les remises de dettes, Pour 20 ans, i % mensuel est 0,181 %.
1
les pertes sur créances, les aides à l’investissement) ; 𝑖𝑀 = (1 + 2,2%) ⁄12 − 1 = 0,181%
Le compte financier qui se décompose entre les investissements directs (prises de En remplaçant dans la formule,
participation au moins égales à 10 % du capital, bénéfices réinvestis, prêts et emprunts 𝑖%
𝐶𝐹 = 𝑉0 ( )
intragroupes), les investissements de portefeuille (achats et vente de titres), les 1 − (1 + 𝑖%)−𝑛
instruments financiers dérivés, les « autres investissements » (opérations de prêts et
emprunts) et les avoirs de réserve. Les mensualités sont :
Pour 15 ans, CF = 1 825,09 euros.

5
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

0,161% 10% et qu’à partir de la sixième année, la croissance deviendra constante et


𝐶𝐹 = 285 000 ( ) = 1 825,09 infinie à 2%. Le dernier dividende versé par action est de 1,50 euro.
1 − + 0,161%)−180
(1
Pour 20 ans, CF = 1 465,09 euros. 2. Un titre de dette de l’Etat français. Cette obligation paiera un coupon ou un
0,181% intérêt de 4 % et sera remboursée dans sept ans à la valeur de 1 000 euros.
𝐶𝐹 = 285 000 ( ) = 1 465,09 3. Enfin une rente immobilière perpétuelle dont le loyer annuel est de 20 000
1 − (1 + 0,181%)−240
On recalcule l’annuité avec la formule précédente en utilisant 20 ans pour la durée, euros
Questions
2,2 % pour le taux annuel et 285 000 euros en V0.
𝑖% 1. Déterminer la valeur de l’action pour un taux d’actualisation de 8%.
𝐶𝐹 = 𝑉0 ( ) 2. Déterminer la valeur de l’obligation pour un taux d’actualisation de 2,5%.
1 − (1 + 𝑖%)−𝑛 3. Déterminer la valeur de la rente perpétuelle immobilière pour un taux
2,2% d’actualisation de 5%.
𝐶𝐹 = 285 000 ( ) = 17 768
1 − (1 + 2,2%)−20
Appliquons la formule de la valeur actuelle en actualisant les cash flows intermédiaires
Le résultat est : 17 768 euros. sur cinq ans et estimons la valeur terminale à l’aide du modèle de Gordon-Shapiro.
On calcule le montant de l’intérêt, noté I, sur la valeur du capital restant dû en début Calculons les cash flows :
de chaque période : D0 = 1,50
𝐼𝑡 = 𝐶𝑎𝑝𝑖𝑡𝑎𝑙 𝑖𝑛𝑖𝑡𝑖𝑎𝑙𝑡 × 𝑖% D1 = 1,50 × 1,1 = 1,65
Et l’on déduit la partie amortie de la différence entre la valeur de l’annuité et le montant D2 = 1,65 × 1,1 = 1,815
des intérêts versés : D3 = 1,815 × 1,1 = 1,9965
𝐴𝑚𝑜𝑟𝑡𝑖𝑠𝑠𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑡 = 𝐶𝐹 − 𝐼𝑡 D4 = 1,9965 × 1,1 = 2,196
Le tableau ci-dessous reprend les calculs sur les cinq premières années : D5 = 2,196 × 1,1 = 2,416
D6 = 2,416 × 1,02 = 2,464 (la croissance devient constante à l’infini à 2 %)
Période Capital dû Amortissement Intérêt Capital dû Annuité Sachant que la croissance à partir de la date 6 devient constante, on applique la formule
(En début (En fin de de Gordon-Shapiro suivante :
de période) 𝑉5 =
𝐶𝐹5 (1 + 𝑔) 2,416 × (1 + 2%)
= = 41,072
période) 𝑖−𝑔 8% − 2%
1 285 000 11 498 6 270 273 502 17 768 Il suffit d’actualiser ensuite tous les cash flows :
1,65 1,815 1,9965 2,196 2,416 + 41,072
2 273 502 11 751 6 017 261 751 17 768 𝑉0 = + + + + = 35,88
(1 + 8%)1 (1 + 8%)2 (1 + 8%)3 (1 + 8%)4 (1 + 8%)5
3 261 751 12 009 5 759 249 742 17 768
4 249 742 12 274 5 494 237 468 17 768 Pour déterminer le prix de l’obligation, on actualise les coupons et la valeur terminale.
5 237 468 12 544 5 224 224 925 17 768 Les coupons sont de 40 euros et la valeur terminale de 1 000 euros.
40 40 40 40 40 40
𝑉0 = + + + + +
Exercice 5 (1 + 2,5%)1 (1 + 2,5%)2 (1 + 2,5%)3 (1 + 2,5%)4 (1 + 2,5%)5 (1 + 2,5%)6
40 + 1 000
Un jeune étudiant en école de commerce se passionne pour les placements financiers. + = 1 095,25
(1 + 2,5%)7
Il souhaiterait valoriser différentes classes d’actifs et mettre en application son dernier
Dans le cadre d’une rente perpétuelle, la valeur actuelle est égale à :
cours de finance. Il observe trois produits financiers avec les caractéristiques suivants : 𝐶𝐹 20 000
1. Une action dite de rendement qui paie régulièrement des dividendes. Il estime 𝑉0 =
𝑖%
=
5%
= 400 000
que les dividendes vont croître pendant les cinq prochaines années au taux de

6
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

Exercice 6 4 166 375 254 678


Un chef d’entreprise hésite à réaliser un investissement dans une machine par manque
5 183 013 264 411
de confiance en l’avenir. Il mandate néanmoins son directeur financier sur deux projets
alternatifs. Le tableau suivant synthétise les caractéristiques des projets. 6 201 314 280 782

7 221 445 294 821


Projet 1 Projet 2
Investissement initial 1 000 000 1 650 000 8 243 590 309 562
Cash-flow opérationnel l’année 1 125 000 220 000 9 267 949 325 040
Cash-flow opérationnel l’année 2 137 500 231 000
Cash-flow opérationnel l’année 3 151 250 242 550 10 294 743 661 292
Cash-flow opérationnel l’année 4 166 375 254 678 VAN(8%) 1 258 779,46 € 1 946 562
Cash-flow opérationnel l’année 5 183 013 264 411
-1000000 -1 650 000,00 €
Cash-flow opérationnel l’année 6 201 314 280 782 I0
Cash-flow opérationnel l’année 7 221 445 294 821 VAN 258 779,46 € 296 562
Cash-flow opérationnel l’année 8 243 590 309 562
Cash-flow opérationnel l’année 9 267 949 325 040 On retient le projet qui maximise la valeur actuelle nette, donc le projet 2 avec 296562
Cash-flow opérationnel l’année 10 294 743 341 292 euros.
Valeur de revente en année 10 - 320 000 Pour calculer les TRI, on utilise la formule Excel = TRI (valeurs) en sélectionnant tous
les cash-flows opérationnels, y compris la valeur terminale dans le projet 2 (à ajouter
au dernier cash-flow opérationnel en date 10) et les investissements initiaux.
Questions Il faut mettre un signe moins devant la valeur de l’investissement initial pour que la
1. Calculer la VAN des deux projets sur la base d’un taux d’actualisation de 8% formule Excel propose une solution. L’investissement initial est une dépense, donc un
2. Lequel des deux projets est recommandé pour l’entreprise flux négatif.
3. Calculer le TRI des deux projets
Pour calculer les VAN, on utilise la formule Excel =VAN (taux ; valeurs) en mettant 8 Dates Projet 1 Projet 2
% pour le taux d’actualisation et en sélectionnant tous les cash-flows opérationnels, y
compris la valeur terminale dans le projet 2 (à ajouter au dernier cash-flow opérationnel 0 -1000000 -1650000
en date 10). 1 125 000 220 000
Il ne faut pas sélectionner l’investissement initial : il sera déduit du résultat trouvé.
En effet, VAN dans Excel correspond à la valeur actuelle et non à la valeur actuelle 2 137 500 231 000
nette. 3 151 250 242 550
Le tableau suivant présente les résultats obtenus :
4 166 375 254 678
Dates Project 1 Project 2
5 183 013 264 411
1 125 000 220 000
6 201 314 280 782
2 137 500 231 000
7 221 445 294 821
3 151 250 242 550

7
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

8 243 590 309 562 A partir des informations ci-après, indiquer l’objectif de cours de bourse de la société
Alpha que proposera Marie.
9 267 949 325 040

10 294 743 661 292 PER sectoriel 12


Coût de la dette 6,5%
TRI 12,63% 11,30%
Coût des capitaux propres 8,5%
BNPA (Bénéfice par action) 2,5
Exercice 7 Distribution de dividende 50%
La société X prévoit de distribuer l’an prochain un dividende de 1,25 euro par action. Croissance BNPA 3,5%
Question
Déterminer le cours de l’action selon les hypothèses relatives au taux de croissance Selon la méthode du PER :
infini des bénéfices et du coût des capitaux propres : 𝑃
𝑃𝐸𝑅 =
𝐵𝑁𝑃𝐴
Taux de croissance On en déduit la valeur de l’action selon la méthode PER :
𝑃 = 𝑃𝐸𝑅 × 𝐵𝑁𝑃𝐴 = 12 × 2,5 = 30
Coût des capitaux propres 1,50% 2,25% 3,00%
Selon la méthode d’actualisation (le modèle Gordon-Shapiro :
10% 𝐷1 𝐵𝑁𝑃𝐴 × 𝑇𝑎𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑠𝑡𝑟𝑖𝑏𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛 2,5 × 50% 1,25
11% 𝑃= = = =
𝑘 − 𝑔 𝐶𝑜û𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑎𝑝𝑖𝑡𝑎𝑢𝑥 𝑝𝑟𝑜𝑝𝑟𝑒𝑠 − 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑐𝑒 𝐵𝑁𝑃𝐴 8,5% − 3,5% 5%
= 25
12% L’objectif de cours est donc :
Selon le modèle général des Dividend Discount Models (DDM), le prix d’une action 50% × 30 + 50% × 25 = 27,5
s’écrit :
𝐷1 Exercice 9
𝑃0 =
𝑘−𝑔 Le PER estimé de l’action Bêta s’élève à 19 alors que le cours de l’action est de 380
D1 : Le dividende de la période 1 euros.
k : Le coût des capitaux propres Questions
g : le taux de croissance des dividendes (bénéfices) 1. Déterminer le BNPA estimé et en déduire le taux requis par le marché
avec k > g 2. La société Gamma qui évolue sur le même secteur d’activité affiche un PER
Taux de croissance de 24. Sur la base de cette information laquelle des deux valeurs, faut-il
Coût des capitaux propres 1,50% 2,25% 3,00% recommander ?
10% 14,71 16,13 17,86 D’après la formule du PER
11% 13,16 14,29 15,63 𝑃
𝑃𝐸𝑅 =
12% 11,90 12,82 13,89 𝐵𝑁𝑃𝐴
Le BNPA s’établit à :
𝑃 380
𝐵𝑁𝑃𝐴 = = = 20
𝑃𝐸𝑅 19
Exercice 8 Le taux requis par le marché est égal à l’inverse du PER soit 5,26%
Marie valorise les entreprises en pondérant les estimations réalisées à partir de deux La valeur avec le plus faible PER est préférée. (Bêta)
méthodes : la méthode d’actualisation (50%) et le PER (50%).
Question

8
Finance de marché-TD Wissem BEN YOUSSEF

Exercice 10
La veille de détachement de son dividende égal à 3,25 euros, l’action Lambda est cotée
85 euros. Le taux de croissance infini anticipé des dividendes s’élève à 4,50%
Questions
1. Déterminer la rentabilité exigée par les actionnaires
Le jour du détachement de son coupon, la société Lambda diffuse un communiqué à
ses actionnaires les informant que la croissance devrait être meilleure que prévue pour
les deux prochains exercices. Elle devrait s’établir à 6,50%. A terme, la croissance de
4,5% est maintenue.
2. Déterminer à quel prix devrait être cotée l’action.

D’après la formule Gordon et Shapiro, on peut écrire


𝐷1
𝑃=
𝑘−𝑔
Soit
3,25 (1 + 4,5%)
85 − 3,25 =
𝑘 − 4,5%
3,39625
81,75 =
𝑘 − 4,5%
k=8,65%
Le prix devrait s’établir 85,08
𝐷1 = 𝐷0 (1 + 6,5%) = 3,46 𝑒𝑢𝑟𝑜𝑠
𝐷2 = 𝐷1 (1 + 6,5%) = 3,69 𝑒𝑢𝑟𝑜𝑠
𝐷3 = 𝐷2 (1 + 4,5%) = 3,86 𝑒𝑢𝑟𝑜𝑠

Le prix de l’action selon Gordon et Shapiro après les deux ans :


𝐷3
𝑃2 =
𝑘−𝑔
𝐷3 (1 + 𝑔)
𝑃3 =
𝑘−𝑔
3,69 × (1 + 4,5%)
𝑃2 = = 93,01
8,65% − 4,5%
Le prix de l’action aujourd’hui
𝐷1 𝐷2 𝑃2
𝑃0 = 1
+ 2
+
(1 + 8,65%) (1 + 8,65%) (1 + 8,65%)2
3,46 3,69 93,01
𝑃0 = + + = 85,08
(1 + 8,65%)1 (1 + 8,65%)2 (1 + 8,65%)2

Bon travail.

Vous aimerez peut-être aussi