Vous êtes sur la page 1sur 3

BREVET GÉNÉRAL 2021

Épreuve d’histoire-géographie et enseignement moral et civique

Exercice 1. Géographie : les espaces de faible densité et leurs atouts

Document 1

1. Les deux difficultés que rencontrent les territoires de faible densité sont « un
déficit de services » (accès aux soins, à l’éducation, à la culture, à l’administration
et aux services du quotidien), et la « disparités d’accès aux technologies
numériques » (la fracture numérique).

2. L’accessibilité est un enjeu majeur pour les espaces de faible densité car les
« territoires les plus isolés souffrent d’un déficit de services de plus en plus
préoccupant ».

3. L’activité touristique dynamise les territoires ruraux par la création


« d’infrastructures légères (sentiers de randonnée, écomusées, etc.) » et le
« maintien ou le développement d’autres activités : artisanat, productions
agricoles, etc. ».

Document 2

4. L’objectif des auteurs du document et d’attirer des touristes dans le Haut-Jura.

Documents 1 et 2

5. Les espaces de faible densité disposent de nombreux atouts. Ils sont considérés
comme authentiques (doc. 1), ce qui entraîne le développement du tourisme vert
(doc. 1). Ils offrent aux visiteurs des « balades dans le parc naturel régional » (doc.
2), des sites incontournables et des activités artisanales traditionnelles (doc. 2).

Exercice 2. Histoire. Un monde bipolaire au temps de la guerre froide

Très vite après la fin de la seconde guerre mondiale, les deux blocs vont s’affronter. C’est
la guerre froide (1947-1991).

D’un côté, le bloc occidental autour des États-Unis et de l’american way of life : réussite
individuelle et liberté d’entreprendre. De l’autre, le bloc soviétique autour de l’URSS et
un modèle de développement collectif autour d’un parti unique qui encadre la
population et l’économie.

L’URSS étend son influence en Europe de l’Est en créant des démocraties populaires et
Mao Zedong installe un régime communiste en Chine (1949).
Les États-Unis répliquent avec un plan d’aide à l’Europe (Plan Marshall, 1947) et
soutiennent tous les États qui résistent à la poussée soviétique (politique de
l’endiguement).

Les deux superpuissances mettent en place des alliances militaires : OTAN (1949) et
Pacte de Varsovie (1955) autour de l’URSS.

Le candidat doit développer un des exemples suivants :


• La crise de Berlin (le blocus de Berlin, 1948-1949), et la division de l’Allemagne
(RFA et RDA),
• La guerre de Corée (1950-1953),
• La guerre du Vietnam (1963-1975).

La mort de Staline (1953) est l’occasion d’une période plus calme. Mais les tensions
reprennent avec la construction du mur de Berlin (1961) et surtout la crise des missiles
de Cuba (1962) qui est le moment le plus grave.

La détente des années 1970 n’empêche pas la course aux armements (et la signature
d’accords de désarmement) et des affrontements indirects, par pays interposés (guerre
du Vietnam), ou lors des rencontres sportives (jeux olympiques, tournoi d’échec).

Exercice 3. L’exercice des valeurs et des principes de la République dans la


commune

Document 1

1. L’objectif de la création du conseil municipal des enfants est de « proposer des


idées et des projets qui pourront être réalisés avec l’aide des services compétents
de la mairie ».

2. Le centre d’action communal de la ville « instruit les demandes de RSA », permet


« d’accéder aux soins en résidences ou à domicile », de « participer à un
programme de loisirs » (une seule réponse demandée).

Documents 1 et 2

3. Les missions du centre communal répondent au principe d’égalité en


« conseillant, orientant » le public. C’est également le principe de solidarité avec
la mise en place du RSA pour « les personnes en situations précaires » (Doc. 1).
Les missions du centre communal répondent également à l’article premier de la
constitution : La France est une « République… sociale » (Doc. 2).

4. Comme membre du conseil municipal jeune, je développerai des installations


sportives pour les jeunes (skateparc…) afin de développer la citoyenneté (valeurs
de la démocratie). Il y a aussi les actions en faveur du vivre ensemble comme
installer des bancs, organiser des rencontre entre jeunes et personnes âgées
(aide aux devoirs, contes…) ou accepter la différence.
La solidarité pourrait aussi être dans l’accompagnement des personnes âgées
dans des promenades. Il y a aussi l’amélioration du cadre de vie avec le
ramassage des ordures, la sensibilisation au tri (avec la journée mondiale de
l’environnement).