Vous êtes sur la page 1sur 10

2eme année

Classes Préparatoires SNV

Chapitre VI : Génétique bactérienne (suite)


Régulation bactérienne

1- Définition
La régulation génétique est un moyen pour la cellule qui lui permet de réprimer les gènes qui
codent pour des protéines inutiles et de les activer au moment où ils deviennent nécessaires.

Les gènes peuvent être régulés à différents niveaux :

- Modification du niveau de condensation de l’ADN


- Régulation au niveau de la transcription
- Régulation au niveau de la maturation de l’ARNm
- Régulation au niveau de la traduction
- Modifications post-traductionnelles

Chez les bactéries, la régulation s’opère généralement au niveau de la transcription. Le


principe de base de la régulation de la transcription est la liaison d’une protéine spécifique à
un site donné de l’ADN ce qui influence l’ensemble des évènements composant
l’assemblage du complexe d’initiation et\ou l’initiation d’une synthèse productive d’ARN par
l’ARN polymérase.

2- Les gènes de structure et les gènes régulateurs


Les gènes de structure codent des protéines qui fonctionnent dans le métabolisme ou les
biosynthèses, ou qui participent à la structure de la cellule.

Les gènes régulateurs sont des gènes dont les produits -ARN ou protéines - interagissent
avec d'autres séquences dont elles affectent la transcription ou la traduction. De nombreux
gènes régulateurs codent des protéines qui se lient à l'ADN.

3- Les gènes bactériens


Les gènes bactériens dont les produits participent à une même voie métabolique sont souvent
groupés et transcrits à partir d'un seul promoteur, donc en une seule molécule d'ARNm (ARN
polycistronique). Un groupe de gènes de structure bactériens transcrits ensemble plus leur
promoteur et les séquences qui contrôlent leur transcription constituent un opéron.

3-1- La structure d'un opéron : L'opéron comporte plusieurs gènes de structure. Ces gènes
sont transcrits en un seul ARNm qui est traduit pour produire des enzymes. Ces enzymes

1
2eme année
Classes Préparatoires SNV

catalysent une série de réactions biochimiques qui convertissent une molécule précurseur X
en produit Y. Les gènes d’un opéron sont transcrits à partir d'un seul promoteur où se lie
l'ARN polymérase pour transcrire les gènes de structure en aval.

3-2- Gène régulateur : Un gène régulateur contrôle l'expression des gènes de l'opéron. Bien
qu'il affecte le fonctionnement de l'opéron, le gène régulateur n'en fait pas partie. Le gène
régulateur a son propre promoteur et il est transcrit en une molécule d'ARN qui est traduit en
protéine régulatrice. Cette protéine régulatrice peut se lier à une séquence d'ADN appelée
opérateur et contrôler la transcription de l'opéron.

Transcription Transcription

ARNm ARNm

Traduction
Traduction

Protéines régulatrice Protéines (Enzymes) A B C

L'expression des opérons est régulée au niveau de la transcription, la cible principale de la


régulation génétique chez les bactéries

4- Contrôles positif et négatif. Opérons inductibles et répressibles


Quelques définitions
Activateur: protéine qui stimule l’initiation de la transcription et favorise l’expression d’un
gène.
Répresseur : protéine qui inhibe la transcription et empêche l’expression d’un gène.
Opérateur : site cible de la protéine répresseur (souvent proche du site d’initiation de la
transcription)
Gène structural : code une protéine structurale.
Gène régulateur : code une protéine impliquée dans la régulation d’expression d’autres
gènes.
4-1- Les opérons peuvent être inductibles ou répressibles
Les opérons inductibles sont ceux dont la transcription est normalement éteinte ; un
événement doit se produire pour induire la transcription (pour l'allumer).

2
2eme année
Classes Préparatoires SNV

Les opérons répressibles sont ceux dont la transcription est normalement allumée ; un
événement doit se produire pour réprimer la transcription (pour l'éteindre).
4-2- Le contrôle de la transcription peut être de deux types
Un contrôle négatif, dans lequel une protéine régulatrice agit comme un répresseur qui se
lie à l'ADN (à un site opérateur) pour inhiber la transcription,
Un contrôle positif, dans lequel une protéine régulatrice agit comme un activateur qui
stimule la transcription.

5- Les différents modes de régulation de la transcription des opérons chez


les bactéries
5-1- Opérons inductibles contrôlés négativement

La transcription et la traduction du gène régulateur produisent en permanence un répresseur


actif qui a une forte affinité pour l'opérateur. Ce répresseur, une fois en liaison avec le
promoteur, il bloque physiquement l'attachement de l'ARN polymérase, empêchant ainsi la
transcription et la traduction des gènes de structure (c’est l’état initial et normal de l’opéron).

Quand une petite molécule, un inducteur (qui est le précurseur lui même), se lie au répresseur,
La forme du répresseur est modifiée, ce qui lui fait perdre son affinité pour l'ADN. L'ARN
polymérase peut alors se lier au promoteur et transcrire les gènes de structure. L’ARN est ensuite
traduit en enzymes qui catalysent la conversion du précurseur en produit final utilisable.

3
2eme année
Classes Préparatoires SNV

Exemple : opéron lactose (Lac) d’Escherichia coli

La bactérie Escherichia coli trouve sa source de carbone dans le catabolisme des sucres. Si le
glucose est la source de carbone "préférée", le lactose peut également être consommé et
dégradé en galactose et glucose.

Lactose

Les enzymes nécessaires à l’utilisation du lactose ne seront synthétisées qu’en présence de ce


substrat (lactose).

L’organisation de l'opéron lactose :

Gène régulateur Opéron lactose

PI Lac I P O Lac Z Lac Y Lac A

Dans l’opéron lactose, on trouve les trois gènes indispensables à la dégradation du lactose. Ils
codent :

• La β-galactosidase (gène lacZ).


• La lactose perméase (gène lacY).
• La thiogalactoside transacétylase (gène lacA).

On trouve également en amont de l’opéron lactose, le gène régulateur (lacI) qui code une
protéine régulatrice. Celle-ci agit en inhibant l'expression des gènes de l'opéron lactose en se
liant spécifiquement sur l’ADN au niveau de l’opérateur. Par contre, son affinité pour
l'opérateur sera modifiée en présence de lactose.

En absence de lactose, le répresseur est sous sa forme active. Il va se lier spécifiquement au


niveau de l’opérateur de l’opéron lactose bloquant l’accès de l’ARN polymérase au site
d’initiation de la transcription.
Ainsi, il y a régulation négative de la transcription des gènes de l’opéron lactose. Les enzymes
nécessaires au métabolisme du lactose ne sont pas synthétisées car inutiles en absence de
lactose.

4
2eme année
Classes Préparatoires SNV

En présence de lactose, c’est l’allolactose, un isomère du lactose, qui va jouer le rôle


d’inducteur en se liant au répresseur pour l’inactiver. Cette liaison entraine un changement
conformationnel (de la forme) du répresseur qui perd alors son affinité pour l’opérateur.

Le site opérateur étant libéré, l’ARN polymérase peut atteindre le site d’initiation de la
transcription et synthétiser l’ARN polycistronique (polycistronique = plusieurs gènes).

La production des enzymes nécessaires au métabolisme du lactose est donc dépendante de la


présence du substrat (lactose).

5
2eme année
Classes Préparatoires SNV

5-2- Opérons répressibles contrôlés négativement

Certains opérons contrôlés négativement sont répressibles, ce qui signifie que leur
transcription, qui est normalement en activité, doit être éteinte (réprimée). La protéine
régulatrice de ce type d'opéron est aussi un répresseur, mais il est synthétisé sous une forme
inactive qui n'a que peu ou pas d'affinité pour l'opérateur. Comme il n'y a pas de répresseur lié
à l'opérateur, l'ARN polymérase se lie au promoteur et transcrit les gènes de structure.

Pour arrêter la transcription, le répresseur doit être activé. Une petite molécule, un
corépresseur, se lie au répresseur et augmente considérablement son affinité pour l'opérateur.
Dans l'exemple montré ci-dessous, le produit U est le corépresseur. Tant que la concentration
du produit U est élevée, U est disponible pour se lier au répresseur et l'activer, ce qui inhibe la
transcription.

Quand l'opéron est réprimé, les enzymes G, H, et I ne sont pas synthétisées, et le produit U n'est
plus produit à partir du précurseur. Cependant, une fois que tout le produit U a été consommé, le
répresseur n'est plus activé et ne peut plus se lier à l'opérateur ce qui permet aux gènes de
structure d'être transcrits et aux enzymes G, H, et I d'être synthétisées, avec comme résultat la
reprise de la conversion du précurseur en produit final U.

6
2eme année
Classes Préparatoires SNV

Exemple : Opéron Tryptophane (Trp) d’Escherichia coli

L’opéron trp code pour les enzymes requises pour la synthèse du tryptophane (trp)

L’organisation de l'opéron Tryptophane:


L'opéron trp contient cinq gènes de structure (trpE, trpD, trpC, trpB, et trpA) qui codent
les polypeptides formant trois enzymes. Ces enzymes catalysent la synthèse du tryptophane à
partir de chorismate.
Gène régulateur Opéron Tryptophane

Trp R P O Trp E Trp D Trp C Trp B Trp A


Z
La synthèse de l’ARNm de l’opéron est contrôlée par un répresseur qui bloque la
transcription lorsqu’il est lié avec le tryptophane (co-répresseur)

Fonctionnement :

Lorsque le tryptophane est absent, la transcription se produit


Lorsque le tryptophane est présent, la transcription est bloquée.

7
2eme année
Classes Préparatoires SNV

La transcription du gène trpR produit une molécule d’ARNm. Celle-ci est traduite en un
répresseur inactif.
Dans ce processus, le tryptophane joue le rôle de corépresseur (Un corépresseur est une
petite molécule qui agit conjointement avec un répresseur protéique pour désactiver un
opéron).
Lorsque la concentration de tryptophane augmente, un nombre croissant de molécule de cette
substance se lie aux molécules de répresseur ; l’une de celle-ci peut alors se fixer à l’opérateur
et inactiver la production du tryptophane.
Lorsque la concentration de tryptophane diminue, la transcription des gènes de l’opéron
reprend.

5-3- Le contrôle positif


Dans le contrôle positif, la molécule régulatrice est un activateur : elle se lie à l'ADN (le plus
souvent à des sites autres que l'opérateur) et stimule la transcription. Un contrôle de type
positif peut opérer dans des systèmes inductibles ou répressibles.

La transcription d'un opéron inductible contrôlé positivement est normalement éteinte parce
que la protéine régulatrice (un activateur) est produite sous une forme inactive. La
transcription a lieu quand un inducteur s'attache à la protéine régulatrice et l'active. Souvent,
l'inducteur est le substrat de la réaction globale catalysée par les enzymes codées par l'opéron,
et ces enzymes ne sont donc synthétisées que quand le substrat de cette réaction est présent.

8
2eme année
Classes Préparatoires SNV

Un opéron contrôlé positivement peut aussi être répressible ; dans ce cas, la


transcription est normalement allumée et doit être réprimée. La protéine régulatrice est
produite sous sa forme active qui se lie à l'ADN et stimule la transcription. La transcription
est inhibée quand une molécule s'attache à l'activateur et lui fait perdre son affinité pour
l'ADN. En bonne logique d'économie cellulaire, c'est souvent le produit P de la réaction
globale catalysée par les protéines de l'opéron qui provoque la répression, inhibant la
transcription de gènes qui permettent de synthétiser P une fois que P est disponible.

9
2eme année
Classes Préparatoires SNV

Résumé des quatre modes de régulation de la transcription chez les


bactéries

Références bibliographiques :

Biologie moléculaire de la cellule. Lodish et al, 7° édition publié par W.H.FREEMAN, New york.
Copyright2012.
L’essentiel de la génétique, Benjamin et al, 1° édition publié par W.H.FREEMAN, New york.
Copyright2011.
Génétique, William Klug et al, 8eme édition par Pearson Education. Copyright2006.
Introduction à l’analyse génétique. Griffiths, Wessler, Lewontin, Gelbart, Suzuki, Miller. De boeck, 4ème
édition, 2006.
Génétique médicale (de la biologie à la pratique clinique). Read Donnai. Edition De boeck, 2008.
L’essentiel en génétique. P.C Winter, G.I. Hickey et H.I. Fletcher. Berti éditions. 2002.
Mini manuel de génétique. J-M Petit, S Arico et R Julien. Dunod, 4ème édition, 2015.
Génétique médicale. B Lynn, C John, J Michael et L Raymond. Elsevier. 2003.

10