Vous êtes sur la page 1sur 5

Chimie

transformation chimique
Suivi temporal d’une
2

Série 
Exercice ☺ 
On réalise la transformation entre l’eau oxygénée 𝐻2 𝑂2 et les ions iodure 𝐼 − ; conduisant à la
formation du diode 𝐼2 . Les couples ox/red intervenant dans cette transformation sont : 𝐼2 /𝐼 − et
𝐻2 𝑂2 /𝐻2 𝑂.
1- Ecrire l’équation de l’oxydation et celle de la réduction. En déduire l’équation bilan de la réaction
étudiée.
2- On réalise cette transformation dans diverses conditions de concentration de l’un des réactifs et de
température. Les modes opératoires sont regroupés dans le tableau suivant :
N° de l’expérience   
Concentration 𝐶1 𝐶1 𝐶2 < 𝐶1
Température 𝜽 𝜃1 𝜃2 > 𝜃1 𝜃1
La figure ci-contre représente les courbes de l’évolution de la quantité de matière du diode formé dans
chaque cas.
2-1 Laquelle de ces expériences conduit à la transformation la plus
rapide ? Justifier et lui attribuer sa courbe correspondante.
2-2 Laquelle de ces expériences conduit à la transformation la plus
lente ? Justifier et lui attribuer sa courbe correspondante.
2-3 Compléter les correspondances en associant la courbe restante à
l’expérience qui lui convient.
2-4 Ces manipulations ont-elles une conséquence sur le temps de demi-
réaction ? Comment ?

Exercice ☺ 
On réalise l’étude cinétique de la transformation des ions peroxodisulfate par les ions iodure. Le
mélange réactionnel est réalisé avec un volume 𝑉1 = 25𝑚𝐿 de solution de peroxodisulfate de potassium
de concentration molaire en soluté apporté 𝐶1 = 5𝑚𝑚𝑜𝑙/𝐿 et un volume 𝑉2 de
solution d’iodure de potassium de concentration molaire en soluté apporté
𝐶2 = 0,25𝑚𝑜𝑙/𝐿 , de sorte que l’un des réactifs soit en large excès. L’équation
bilan de la réaction s’écrit :
𝑆2 𝑂82−(𝑎𝑞) + 2𝐼(𝑎𝑞)

→ 2𝑆𝑂42−(𝑎𝑞) + 𝐼2 (𝑎𝑞)

There are no limits to what you can accomplish,


Except the limits you place on your own thinking …
Brian Tracy

Ali AMZIANE http://ali-physique.e-monsite.com/ 1


Un graphe indiquant la variation de la
concentration molaire en ions peroxodisulfate en
fonction du temps a été tracé.
1- Parmi les réactifs, indiquer l’oxydant et le
réducteur.
2- Déterminer le réactif limitant.
3- Déterminer le volume 𝑉2 de la solution d’iodure
de potassium utilisée dans cette expérience.
4- Déterminer le temps de demi-réaction.
5- Déterminer la vitesse de la réaction à l’instant
t=0.
6- Comment varie la vitesse de réaction au cours du temps ? Quel est le facteur cinétique ?

Exercice ☺ 
On verse dans un récipient un volume 𝑉𝑆 = 50𝑚𝐿 d’une solution aqueuse d’acide chlorhydrique
+ −
(𝐻3 𝑂(𝑎𝑞) + 𝐶𝑙(𝑎𝑞) ) de concentration 𝐶 = 4. 10−2 𝑚𝑜𝑙/𝐿. Et, on y introduit une masse m=120mg de
cristaux de carbonate de sodium. Une réaction chimique se déclenche. On la modélise par l’équation
bilan suivante :
+ 2+
𝐶𝑎𝐶𝑂3 (𝑠) + 2𝐻3 𝑂(𝑎𝑞) → 𝐶𝑎(𝑎𝑞) + 𝐶𝑂2 (𝑔) + 3𝐻2 𝑂(𝑙)
Partie 1 : On mesure le volume du dioxyde de carbone formé, à pression et à température constantes,
dans ces conditions le volume molaire gazeux est : 𝑉𝑚 = 24 𝐿/𝑚𝑜𝑙. Les résultats de ces mesures ont
conduit à l’obtention de la figure ci-dessous.
On donne 𝑀(𝐶) = 12 𝑔/𝑚𝑜𝑙, 𝑀(𝑂) = 16 𝑔/𝑚𝑜𝑙, 𝑀(𝐶𝑎) = 40 𝑔/𝑚𝑜𝑙
1-1 Réaliser le tableau d’avancement de cette transformation. Déterminer l’avancement maximal 𝑥𝑚𝑎𝑥 .
1-2 Exprimer la vitesse volumique de cette réaction en fonction de VS, Vm et V(CO2) volume du gaz
formé.
1-3 Déterminer cette vitesse à la date t=50s.
Partie 2 : Au cours de cette transformation on a pu également suivre les variations de la concentration
+
des ions oxonium 𝐻3 𝑂(𝑎𝑞) restants à chaque instant. Les résultats obtenus sont regroupés dans le
tableau suivant :
t(s) 10 20 30 40 50 60 70 80 90
+]
[𝑯𝟑 𝑶 𝒎𝒐𝒍/𝑳 0.036 0.032 0.028 0.025 0.023 0.020 0.018 0.017 0.015
2-1 Exprimer la vitesse volumique de la réaction en fonction de [𝑯𝟑 𝑶+ ].
2-2 Peut-on déterminer la vitesse de la réaction à partir du tableau de mesures précèdent ? Justifier.
2-3 Exprimer la concentration molaire [𝑯𝟑 𝑶+ ] dans le mélange réactionnel, à une date t ; en fonction
de V(CO2) à la même date, VS, Vm et C.
2-4 Calculer la concentration [𝑯𝟑 𝑶+ ] au temps de demi-réaction t1/2.
2-5 En déduire la valeur t1/2.

Ali AMZIANE http://ali-physique.e-monsite.com/ 2


Exercice ☺ 
On étudie la transformation chimique modélisée par l’équation de
réaction suivante :
+ − + −
𝐶4 𝐻8 𝑂2 (𝑎𝑞) + 𝑁𝑎(𝑎𝑞) + 𝐻𝑂(𝑎𝑞) → 𝑁𝑎(𝑎𝑞) + 𝐶𝐻3 𝐶𝑂𝑂(𝑎𝑞) + 𝐶2 𝐻5 𝑂𝐻(𝑎)
A une date t=0, on introduit une quantité de matière d’éthanoate d’éthyle
𝐶4 𝐻8 𝑂2 dans un récipient contenant une solution d’hydroxyde de
sodium. Toutes les espèces chimiques du mélange de volume V=100mL,
ont des concentration égales : 𝐶 = [𝐻𝑂− ]0 =[𝑁𝑎 + ]0 =[𝐶4 𝐻8 𝑂2 ]0
La mesure de la conductivité 𝜎 de la solution au cours de la
transformation a donné les résultats suivants :

t(min) 0 5 9 13 20 27 ∝
𝝈(S/m) 0.250 0.210 0.192 0.178 0.160 0.148 0.091
On donne : 𝜆𝐶𝐻3 𝐶𝑂𝑂− = 4,1. 10−3 𝑆. 𝑚2 . 𝑚𝑜𝑙 −1, 𝜆𝐻𝑂− = 20. 10−3 𝑆. 𝑚2 . 𝑚𝑜𝑙 −1 , 𝜆𝑁𝑎+ = 5. 10−3 𝑆. 𝑚2 . 𝑚𝑜𝑙 −1
1- Vérifier la valeur de 𝜎0 conductivité du mélange à l’état initial.
2- Montrer qu’à la date t où l’avancement est x, la conductivité de la solution est 𝜎 = 0,25 − 159𝑥
3- La courbe de la figure ci-dessus donne l’évolution de la conductivité en fonction du temps.
3-1 Déterminer la valeur de 𝜎 au temps de demi-réaction t1/2.
3-2 En déduire la valeur t1/2.

Exercice ☺ 
Dans cet exercice, on étudie la réaction entre l’éthanoate d’éthyle de formule 𝐶𝐻3 𝐶𝑂2 𝐶2 𝐻5 noté E par
la suite et les ions hydroxydes 𝐻𝑂− . L’équation de cette réaction s’écrit :
𝐶𝐻3 − 𝐶𝑂2 − 𝐶2 𝐻5 + 𝐻𝑂− → 𝐶𝐻3 − 𝐶𝑂2− + 𝐶2 𝐻5 𝑂𝐻
A t=0, on mélange dans un bécher maintenu à température constante une quantité 𝑛1 = 10 𝑚𝑚𝑜𝑙 de
soude et une quantité 𝑛2 d’ester E en excès. On note V=50mL le volume total de la solution obtenue. Le
déroulement de cette réaction est suivi par conductimétrie, la conductance du mélange est mesurée
régulièrement. Les résultats obtenus sont présentés dans le tableau ci-dessous.
t(s) 0 15 30 60 90 120 Au bout d’un temps très long
G(mS) 46.2 28.6 18.6 14.0 12.3 11.5 10.7
Et 𝜆𝐶𝐻3 𝐶𝑂𝑂− = 4,09. 10 𝑆. 𝑚 . 𝑚𝑜𝑙 , 𝜆𝐻𝑂− = 19,9. 10 𝑆. 𝑚 . 𝑚𝑜𝑙
−3 2 −1 −3 2 −1
, 𝜆𝑁𝑎+ = 5,01. 10−3 𝑆. 𝑚2 . 𝑚𝑜𝑙 −1
1- Pourquoi la conductance mesurée diminue-t-elle au cours de la transformation chimique ?
2- Exprimer la conductance G en notant k la constante de cellule et 𝜎 la conductivité de la solution.
3- Donner l’expression de la conductance initiale G0 en fonction de k, ni, V et des conductivités molaires
ioniques 𝜆𝑖 .
4- On note x l’avancement de la réaction à la date t. Montrer que l’expression de la conductance G(t) à
la date t en fonction de x s’écrit sous la forme : G(t)=G0+ax avec a une constante dont l’expression à
déterminer en fonction des données.
5- Exprimer la conductance finale Gf de la solution.
𝐺(𝑡)−𝐺
6- Etablir l’expression suivante : 𝑥 = 𝐺 −𝐺 0
𝑓 0
𝑑𝐺
7- Une exploitation graphique des résultats du tableau a permis d’obtenir 𝑑𝑡 = −1,3𝑚𝑆. 𝑠 −1 à t=0.
7-1 Exprimer la vitesse volumique de cette réaction en fonction de G.
7-2 Déterminer cette vitesse à la date t=0.

Ali AMZIANE http://ali-physique.e-monsite.com/ 3


Exercice ☺ 
Les oxydes tels que NO, NO2, N2O5, … sont considérés parmi
les gaz les plus polluants : ils favorisent l’effet de serre et
participent à la formation des pluies acides. On s’intéresse
dans cet exercice à l’étude cinétique de la dissociation du
pentaoxyde d’azote N2O5 en NO2 et O2.
Données :
- Tous les gaz sont considérés comme parfaits.
- Equation d’état des gaz parfaits : PV=nRT
- Constante des gaz parfaits : R=8,31 (S.I)
On introduit à l’état initial (t=0) du pentaoxyde d’azote dans
une enceinte vide de volume constant V=0,5L. Un baromètre
permet de mesurer la pression totale p à l’intérieur de l’enceinte à température constante T=318K.
La pression mesurée au début de la dissociation à t=0 est p0=4,638.104 Pa. La dissociation du
pentaoxyde d’azote est modélisée par l’équation suivante :
2𝑁2 𝑂5 (𝑔) → 4𝑁𝑂2 (𝑔) + 𝑂2 (𝑔)
La mesure de la pression P à différents instants a permis de représenter les variations de la grandeur
𝑝 𝑝
en fonction du temps. La droite (∆) représente la tangente à la courbe de 𝑝 = 𝑓(𝑡) à l’instant t=0.
𝑝0 0
1- Calculer la quantité de matière n0 de pentaoxyde d’azote introduite dans l’enceinte à t=0.
2- Calculer l’avancement xmax de cette réaction.
3- Exprimer nT la quantité de matière totale des gaz dans le volume V à l’instant t en fonction de n0 et x
l’avancement de la réaction à cet instant.
𝑝 3𝑥
4- En appliquant l’équation d’état des gaz parfaits, établir la relation 𝑝 = 1 + 𝑛
0 0
5- Trouver l’expression de la vitesse volumique de la réaction en fonction de n0, V et la dérivée par
𝑝
rapport au temps de la fonction 𝑝 = 𝑓(𝑡). Calculer sa valeur à t=0.
0

Exercice ☺ 
A température élevée en phase gazeuse, le buta-1,3-diène de formule C4H6 se transforme en 4-
vinylcyclohexène de formule C8H12 suivant la réaction d’équation : 2𝐶4 𝐻6 (𝑔) → 𝐶8 𝐻12 (𝑔)
Afin d’étudier cette réaction, une certaine quantité de buta-1,3-diène est introduite dans un récipient
de volume V=100cm3 constant, maintenu à température constante T=609K. On mesure alors la pression
totale p dans le récipient en fonction du temps.
t(min) 0 8 15 30 60 90 120 150 180
p(t) (KPa) 101.3 91.6 86 77.8 69.2 64.7 62 60.2 58.9
Les variations de p(t) sont reportées sur le
graphe du schéma ci-contre. On considère
que les gaz du mélange sont parfaits.
Données : R=8,314 J.K-1.mol-1 et
NA=6,02.1023 mol-1
1- Montrer, en utilisant la loi des gaz
parfaits, que la connaissance de la
pression initiale p0 et de la température T
suffit pour calculer la quantité de matière
n0 du C4H6 à la date t=0. Calculer n0.
2- En utilisant un tableau de cette
transformation, exprimer l’avancement x à
la date t en fonction de p, n0, R, T et V.

Ali AMZIANE http://ali-physique.e-monsite.com/ 4


3- Déterminer la valeur de pression à la date t=t1/2. En déduire la valeur de t1/2.
𝑑𝑝
4- Quelle relation existe-t-il entre la vitesse volumique de réaction et 𝑑𝑡 ?
5- Déterminer la vitesse volumique de réaction à l’instant origine.
Que signifie « choc efficace » ? Déduire de la vitesse initiale le nombre Zeff de chocs moléculaires
efficaces, par unité de temps et de volume, dans le système initial.

Exercice ☺ 
On prépare l’eau de Javel par la dissociation du gaz de dichlore
Cl2 dans une solution d’hydroxyde du sodium (𝑁𝑎+ + 𝐻𝑂− ). On
obtient les ions 𝐶𝑙𝑂− qui donne à l’eau de javel son effet de
nettoyage.
1- Ecrire l’équation d’oxydoréduction dans un milieu basique de
la préparation de l’eau de Javel. On donne les couples :
− −
𝐶𝑙𝑂(𝑎𝑞) /𝐶𝑙2 (𝑔) et 𝐶𝑙2 (𝑔) /𝐶𝑙(𝑎𝑞)
2- On définit la concentration de l’eau de Javel par le degré du
chlore (°Chl) qui représente le volume du gaz Cl2, dans les
conditions normales, qu’il faut dissoudre dans la solution du
soda (𝑁𝑎+ + 𝐻𝑂− ) pour obtenir un litre de l’eau de Javel.
Calculer la concentration des ions 𝐶𝑙𝑂− et les ions 𝐶𝑙 − dans une
solution d’eau de Javel de degré du chlore égale 12 °chl.
3- L’eau de Javel perd son effet de nettoyage sous l’effet de plusieurs facteurs surtout la température et
la lumière, où la disparition progressive des ions de 𝐶𝑙𝑂− suivant la réaction :
1
𝐶𝑙𝑂− → 𝐶𝑙 − + 𝑂2
2
D’après l’étude expérimentale de cette réaction on trace le graphe ci-contre.
3-1 Analyser le graphe et proposer un protocole pour garder la qualité l’eau de Javel.
2- On met l’eau de Javel pour les consommateurs dans des bouteilles sombres. Expliquer pourquoi.

Exercice ☺ 
Dans un bécher on met une solution (S) d’acide chlorhydrique (𝐻3 𝑂+ + 𝐶𝑙 − ) de concentration C et
du volume V=60mL. A l’instant t=0, on met dans la solution un morceau de magnésium Mg de masse m.
Directement après, il apparait le gaz du dihydrogène H2. On laisse la réaction progresse jusqu’à la
disparition du morceau dans la solution. On utilise le pH-mètre pour suivre l’évolution de la
concentration des ions d’oxonium dans la solution en fonction du temps et on obtient le tableau suivant:
t(min) 0 1 3 5 6 7 8 9 10
[𝑯𝟑 𝑶+ ] 𝒎𝒐𝒍/𝑳 5 4.56 4.02 3.78 3.73 3.68 3.63 3.63 3.63
Ces résultats nous a permis de tracer le graphe ci-contre.
1- Ecrire l’équation de la réaction.
2- Déterminer la concentration C de la solution (S).
3- Déterminer le réactif limitant.
4- Déterminer la vitesse volumique de la réaction aux instants
t=0, t=3min et t=10min avec (T0) et (T3) les tangentes de la
courbe [𝐻3 𝑂+ ] = 𝑓(𝑡) aux instants t=0 et t=3min. Justifier les
variations de la vitesse de réaction pendant l’expérience.
5- Calculer la masse m.
6- Représenter sans échelle, la courbe des variations du volume
du gaz H2 en fonction du temps, en déterminant sa valeur
maximale.
Données : M(Mg)=24,3 g/mol ; VM=24 L/mol
Ali AMZIANE http://ali-physique.e-monsite.com/ 5

Vous aimerez peut-être aussi