Vous êtes sur la page 1sur 3

AMELLAL Sabrina Spécialité 

: Finance et Assurances

Thématique :
L’impact financier de la sinistralité automobile sur les compagnies d’assurance en
Algérie: Cas de la Wilaya de Tizi-Ouzou
Problématique
Le secteur des assurances est très spécifique par rapport aux autres secteurs
d’activité, dans la mesure où le cycle de production est inversé. En effet, dans toute activité
économique, le prix de vente d’un bien est déterminé à partir de son prix de revient ; par
contre en économie des assurances, le prix de vente correspond à la cotisation encaissée
immédiatement.
Dans ce secteur particulier, le prix de revient correspondant à la prestation ou bien au
règlement de l’indemnité qui ne peut être connue qu’à postériori. Initialement, de cette
inversion du cycle, la compagnie d’assurance dispose d’une trésorerie excédentaire qu’elle
doit gérer au mieux dans son intérêt et celui de ses assurés. De ce contrat d’assurance, la
compagnie prend des engagements qu’elle doit honorer envers ses partenaires économiques
(clients). Cette antériorité d’encaissement lui permet de contrôler sa solvabilité et d’améliorer
son image d’opérateur économique fiable.
Parfois ou conjoncturellement, la solvabilité reste un objectif primordial ou vital
difficile à atteindre dans un marché concurrentiel avec des enjeux cruciaux. La survie de ces
entreprises d’assurance est étroitement liée à l’efficacité de gestion du poids de la sinistralité.
Cette dernière peut engendrer des indemnisations importantes qui entament la solvabilité
financière de la compagnie d’assurance en réduisant la marge de manœuvres de ses leviers
économico-financiers. Dans cette situation financière difficile, les indicateurs d’analyse
financière constitueront le véritable tableau de bord de prise de décision pour les dirigeants
des compagnies d’assurances.
En Algérie, la branche automobile est directement la plus concernée par la sinistralité.
Ce phénomène est logiquement expliqué par le nombre exorbitant des accidents de la route
qui engendrent des incapacités physiques et des dégâts matériels. Ces conséquences
matérielles et physiques sont exprimées en terme monétaire qui agit négativement sur les
indicateurs financiers (solvabilité) de la compagnie d’assurance. En effet, l’Algérie enregistre
une perte de cent (100) milliards de dinars pour indemniser les assurés et réparer les dégâts.
Comment la sinistralité automobile affecte-elle la solvabilité des compagnies
d’assurance ? Quel est le poids de ce phénomène en Algérie à travers le cas de la wilaya
de Tizi-Ouzou ? Quels sont les leviers financiers qui permettent de quantifier le poids de
la sinistralité automobile ? Quelles sont les mesures nécessaires pour réduire les déficits
budgétaires engendrés par la sinistralité automobile ?
Pour répondre à ces questions fondamentales de notre thèse de doctorat, nous
émettrons les deux hypothèses suivantes :
Hypothèses de recherche
Hypothèse 01 : La sinistralité automobile dépend majoritairement du facteur humain et
matériel.
Hypothèse 02 : Le nombre de contrats souscrits auprès des compagnies d’assurance
constitue le point de déséquilibre financier des compagnies.
Pour réaliser cette thèse, nous suivrons le cheminement suivant, composé de quatre
chapitres équilibrés avec trois sections chacun.

Plan de travail

Introduction

Chapitre I : Evolution chronologiques de l’économie des assurances.


Section 01 : Emergence des assurances
Section 02 : L’impact économico-financier des assurances sur l’économie
Section 03 : Les principes fondamentaux de l’économie des assurances

Chapitre II : L’émergence de l’économie des assurances en Algérie


Section 01 : Le marché algérien des assurances
Section 02 : Evolution et état des lieux de l’assurance automobile en Algérie
Section 03 : Les règles prudentielles appliquées en Algérie

Chapitre III : Les déterminants de la sinistralité automobile en Algérie


Section 01 : Concepts et définitions
Section 02 : Les facteurs déterminants de la sinistralité automobile en Algérie
Section 03 : L’impact financier de la sinistralité automobile sur les compagnies d’assurance

Chapitre IV : Etude comparative sur l’impact économico-financier de la sinistralité


automobile 
Section 01 : les instruments de la quantification financière
Section 02 : Présentation des indicateurs financiers
Section 03 : Analyse des résultats

Conclusion
Bibliographie
Annexes
Pour faire cet avant projet, nous avons utilisé la documentation suivante :

1. FERRARI J.B. (2002). Economie du risque : Application à la finance et à l’assurance.


Paris : Bréal.
2. HASSID A. (1984). Introduction à l’étude des assurances économiques. Alger : ENAL.
3. LAMBERT D.C. (1996). Economie des assurances. Paris : Armand Colin.
4. MARMUSE C. et al. (2000). Management du risque. Paris : Vuibert entreprise.
5. PERCIE DU SERT A.M. (1999). Risque et contrôle du risque. Paris : Economica.
6. ROUSSEAU J.M. (2001). Introduction à la théorie de l’assurance. Paris : Dunod.
7. TAFIANI B. (1987). Les assurances en Algérie. Alger : OPU et ENAP.
8. TAURAN T. (2004). Les assurances. Paris : Publibook .
9. YEATMAN J. (1998). Manuel international de l’assurance. Paris : Economica.
10. Atlas Magazine : différents n°.
11. Revue Finassurance : différents n°.
12. Revue l’Argus de l’assurance : différents n°.
13. Revue Sigma Ré : différents n°.
14. CNA. Revue de l’Assurance : différents n°.
15. ONS. Différentes statistiques.
16. UAR. Revue algérienne des assurances: différents n°.

Echéancier de travail : Pour respecter les délais impartis pour réaliser cette thèse de doctorat,
en tenant compte de mes obligations pédagogiques (assister aux cours et aux travaux dirigés),
nous comptons finaliser le premier chapitre avant la fin 2021. Le deuxième et le troisième
chapitre seront achevés à la fin de 2022. Le dernier chapitre peut être terminé à la fin de
l’année 2023.

Vous aimerez peut-être aussi