Vous êtes sur la page 1sur 48

COMMUNES DU MILLENAIRE

REGION DES SAVANES


BP. 249 Dapaong
Tel. +228 770 8565 / 770 8554

TRAVAUX DE REALISATION DE 10 NOUVEAUX FORAGES DANS


LES COMMUNES DE NAKI-EST
(PREFECTURE DE KPENDJAL) ET DE KOUNTOIRE
(PREFECTURE DE L’OTI)

DOSSIER D’APPEL D’OFFRES

MAITRE D’OUVRAGE : MINISTERE DELEGUE AUPRES DU PREMIER


MINISTRE, CHARGE DU DEVELOPPEMENT A LA
BASE

REPRESENTANT HABILITE
DU MAITRE D’OUVRAGE DIRECTION REGIONALE DE LA COOPERATION, DU
DEVELOPPEMENT ET DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE - REGION DES SAVANES.

MAITRE D’OUVRAGE DELEGUE : SYSTEME DES NATIONS UNIES

REPRESENTANT HABILITE
DU MAITRE D’OUVRAGE DELEGUE UNITE REGIONALE DE GESTION DU PROGRAMME
COMMUNES DU MILLENAIRE (URGP - CM).

FINANCEMENT : SYSTEME DES NATIONS UNIES

Mai 2010

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


SOMMAIRE

REGLEMENT PARTICULIER DE L’APPEL D’OFFRES ...............................................................................................5

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES ...........................................................................................................12

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES ........................................................................................................23

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ......................................................................................................................39

Travaux de réalisation des forages dans la commune de Naki-Est


AVIS D’APPEL D’OFFRES
Article 1: Objet
Le Gouvernement togolais a obtenu du Système des Nations Unies au Togo un appui financier pour
la mise en œuvre d’un programme dénommé : Programme Conjoint Communes du Millénaire dont la
phase pilote a démarré dans la région des savanes.

Dans le cadre des activités du Programme, la Direction Régionale du Développement et de


l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes, en sa qualité de Représentant Habilité du
Ministère Délégué auprès du Premier Ministre Chargé du Développement à la Base, lance un appel
d’offres pour les travaux de réalisation de dix (10) nouveaux forages dans les Communes de
Naki-Est (préfecture de Kpendjal) et de Kountoiré (préfecture de l’Oti)

Financement : Système des Nations Unies.

Article 2: Acquisition du dossier


Le dossier d’appel d’offres établi en français peut être obtenu à l’Unité Régionale de Gestion du
Programme Communes du Millénaire/ Région des Savanes ; Tél. : 770.8565, BP. 249 Dapaong, à
partir du 25 Mai 2010 à 10 heures ou sur le site www.tg.undp.org. Les soumissionnaires
intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires auprès du même service.

Article 3: Dépôt des offres


Les offres, établies en français et en quatre (04) exemplaires dont un (01) original et trois (03) copies
marquées comme telles seront déposées à l’Unité Régionale de Gestion Programme Communes du
Millénaire/ Région des Savanes au plus tard le 18 juin 2010 à 09 heures T.U.

Article 4: Délai de validité des offres


Les offres sont valables pour une période de 90 jours à compter de la date limite fixée pour la remise
des offres.

Article 5 Allotissement
Les travaux sont subdivisés en deux lots :
- Lot1 (05 nouveaux forages) dans les villages de :
N° Villages Communes
1 Wakpelgou Naki-Est
2 Djambengou Naki-Est
3 Nambenga Naki-Est
4 Nadjoungou Naki-Est
5 Batbogou Naki-Est

- Lot 2 : (05 nouveaux forages) dans les villages de :


N° Villages Communes
1 Boumbouli Naki-Est
2 Djibonli Naki-Est
3 Kpimpiogue Naki-Est
4 Danhanka Kountoiré
5 Naboli Kountoiré

Article 6: Délai d’exécution


Le délai d’exécution est de un (01) mois. Le soumissionnaire s’engage à exécuter les travaux dans
ce délai maximum imposé à compter de la date inscrite dans la notification de l’ordre de service de
commencer les travaux après la notification de l’approbation du marché
Article 7: Ouverture des plis
Les plis seront ouverts 18 juin 2010 à 10 heures 00 minutes T.U dans la salle de réunion de la
Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes, en
présence des soumissionnaires qui désirent assister à la séance.

Article 8: Consultation du dossier


Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires auprès du
Programme Communes du Millénaire/ Région des Savanes Tél. : 770 8565, BP 249 Dapaong.

Article 9: Garantie de soumission


Les offres doivent être accompagnées d’une caution de soumission d’un montant compris entre 2 et
3% du montant prévisionnel de l’offre sous la forme d’un chèque certifié, d’une caution bancaire, ou
sous toute autre forme admise dans le règlement particulier de l’appel d’offres.

Travaux de réalisation des forages dans la commune de Naki-Est


REGLEMENT PARTICULIER DE L’APPEL D’OFFRES

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


Article 1: Objet de la consultation
Dans le cadre des activités du Programme, la Direction Régionale du Développement et de
l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes, en sa qualité de Représentant Habilité du
Ministère Délégué auprès du Premier Ministre Chargé du Développement à la Base, lance un appel
d’offres pour les travaux de réalisation de dix (10) nouveaux forages dans les Communes de
Naki-Est (préfecture de Kpendjal) et de Kountoiré (préfecture de l’Oti)

La consistance des travaux est définie par le Cahier des Prescriptions Technique, le Cahier des
Clauses Techniques particulières (CCTP), le Cadre du Devis Estimatif et les divers Plans et Détails
Graphiques joints au dossier de consultation.
L'ensemble des travaux du présent appel d’offres sont en un lot et comporte les travaux de
réalisation de dix (10) nouveaux forages dans les Communes de Naki-Est (préfecture de
Kpendjal) et de Kountoiré (préfecture de l’Oti).

Article 2: Clauses et conditions générales


2.0. L’appel d’offres est ouvert aux entreprises de BTP régulièrement installées au Togo.
2.1. Les concurrents sont tenus de soumissionner pour le projet tel que défini par le Maître
d’Ouvrage. Les éventuelles variantes et toutes suggestions feront l’objet d’un additif à joindre en
annexe.
2.2. Les offres reconnues recevables seront jugées sur la base du prix offert Hors taxes et de la
capacité technique des entreprises.
2.3. La Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région
des Savanes, se réserve le droit de ne pas donner suite au présent Appel d’Offres.

Article 3: Dossier d’Appel d’Offres


3.1. Le dossier d’Appel d’Offres comprend :
Le présent Règlement Particulier de l’Appel d’Offres ;
Le Modèle de Soumission ;
Le Cahier des Prescriptions Spéciales ;
Le Cahier des Prescriptions Techniques ;
Le Cadre de Bordereau des Prix Unitaires ;
Le Cadre du Devis Estimatif ;
3.2 Il peut être retiré à l’Unité Régionale de Gestion du Programme du Millénaire (URGP - CM) à
partir du 25 Mai 2010.

Article 4: Présentation des offres


4.1. Les offres doivent comprendre :
A Offre technique
a1- Une carte d’opérateur économique valide ;
a2- Une Attestation ou quitus fiscal valide ;
a3- Une Attestation ou quitus de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale valide ;
Communes du Millénaire/ Région des Savanes ou son représentant;
a4- Les Références Techniques de l’Entreprise comprenant :
1. L’expérience relative à des travaux de même nature et de volume semblable ;
2. Les premières et dernières pages des contrats et procès-verbal de réceptions
relatives aux expériences citées ;
3. La liste des principaux équipements et matériels qui vont être utilisés pour l’exécution
des travaux concernés par l’appel d’offres.
4. Les qualifications et expériences des principaux responsables et techniciens sur le
chantier dont les candidatures sont proposées pour l’exécution des travaux.
a5- Le cahier des Prescriptions Spéciales paraphé à chaque page, daté et signé à la dernière
page avec la mention « lu et accepté par l’entrepreneur »;
a6- La capacité financière de l’Entreprise comprenant :
1. Le chiffre d’affaires (5 dernières années) ;
2. Le ratio de trésorerie (5 dernières années) ;
3. Le ratio de solvabilité (5 dernières années) ;
6
4. Le ratio d’autofinancement (5 dernières années).

a7- Le cahier des Prescriptions Techniques (CPT) paraphé à chaque page, daté et signé à la
dernière page avec la mention « lu et accepté par l’entrepreneur »;
a8- Le Programme des travaux (méthodologie et planning) paraphé à chaque page, daté et
signé à la dernière page.

B Offre financière
b1- La Soumission paraphée à chaque page, datée et signée à la dernière page ;
b2- Une caution de Soumission dont le montant doit être compris entre 2 et 3% du montant
prévisionnel de l’offre ;
b3- Le Bordereau des Prix Unitaires paraphé à chaque page, daté et signé à la dernière
page ;
b4- Le Devis Estimatif paraphé à chaque page, daté et signé à la dernière page ;
b5- Les relevés de compte des six derniers mois du soumissionnaire.

4.2. Les offres doivent être remises en quatre (04) exemplaires dont un (01) original et trois (03)
copies. Le montant de l’offre, toutes taxes comprises (TTC) exprimé en francs CFA sera indiqué
en chiffres et en lettres. Chaque page des documents constituant l’offre doit être paraphée par le
soumissionnaire. La dernière page de chaque document doit être signée et datée. En cas de
divergence entre l’offre « originale » et l’offre « copie », seule l’offre « originale » fait foi.

L’absence, la non-conformité ou la non validité de l’une des pièces principales suivantes, conduit
automatiquement au rejet de l’offre :

Pour l’Offre Technique:


Les Pièces Administratives (a1- a2- a3)
Les Références Techniques de l’Entreprise comprenant (a4)
Le cahier des Prescriptions Spéciales (a5)
La capacité financière de l’Entreprise (a6)
Le cahier des Prescriptions Techniques (a7)
Le Programme des travaux (a8)

Pour l’Offre Financière:


La Soumission (b1)
Le Cautionnement de la Soumission (b2)
Le Bordereau des Prix Unitaires (b3)
Le Devis Estimatif (b4)
Les relevés bancaires des dix derniers mois (b5)

4.3. La soumission sera présentée comme suit :


Une enveloppe intérieure contenant l’original et les copies de l’offre technique et portant la
mention « offre technique ». Cette enveloppe contient les pièces listées au point A ;
Une enveloppe intérieure contenant l’original et les copies de l’offre financière et portant la
mention « offre financière ». Cette enveloppe contient les pièces listées au point B.

Ces deux enveloppes porteront le nom et l’adresse du soumissionnaire et seront cachetées et


placées dans une même enveloppe extérieure portant la mention ci-après : « Appel d’offres »
« pour les travaux de réalisation de dix (10) nouveaux forages dans les Communes de Naki-
Est (préfecture de Kpendjal) et de Kountoiré (préfecture de l’Oti) Lot…» « A n’ouvrir qu’en
séance d’ouverture de plis ».

Article 5: Connaissance des lieux


Par le fait même de déposer leur soumission, les soumissionnaires sont réputés avoir une parfaite
connaissance de l’état des lieux, de la nature des travaux à réaliser, des conditions de travail locales
ainsi que toutes les sujétions que ces travaux comportent.

7
Article 6: Engagement
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant un délai de quatre vingt-dix (90)
jours à compter de la date limite fixée pour la remise des offres.

La Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes


se réserve la possibilité de demander aux soumissionnaires, avant la date limite de validité des
offres, de prolonger la période de validité de l’offre d’une durée, qui en tout état de cause, ne
dépassera pas 30 jours calendaires.

La demande et les réponses des soumissionnaires seront faites par lettre ou par fax. Un
soumissionnaire peut refuser de se conformer à une telle demande. Le soumissionnaire acceptant la
demande de prolongation ne peut, en aucun cas, être autorisé à modifier son offre mais dans ce
délai devra proroger la durée de validité du cautionnement provisoire en conséquence.

Article 7: Dépôt des offres


Les offres devront être remises contre un récépissé à l’Unité Régionale de Gestion Programme
Communes du Millénaire/ Région des Savanes au plus tard le 18 Juin 2010 à 09 heures T.U.

Article 8: Ouverture des plis


L’ouverture des plis aura lieu le 18 Juin 2010 à 10 heures 00 minutes dans la salle de réunion de la
Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes, en
présence des soumissionnaires qui désirent être présents.

Article 9: Caractère confidentiel


Aucune information relative à l’examen, à l’évaluation et à la comparaison des offres, et aux
recommandations relatives à l’attribution du marché ne pourra être divulguée aux soumissionnaires
ou à toute autre personne étrangère à la procédure d’examen et d’évaluation, après l’ouverture des
plis et ce jusqu’à l’annonce par La Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du
Territoire/ Région des Savanes de l’attribution du marché au soumissionnaire retenu.

Article 10 : Evaluation et comparaison des offres


Elles seront réalisées en trois phases à savoir :
1. Vérification de la présence et de la validité des pièces administratives ;
2. Evaluation des offres techniques avec la cotation des rubriques ;
3. Evaluation des offres financières.

Le Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué effectuera l’évaluation et la comparaison des


offres qui ont été reconnues conformes pour l’essentiel aux conditions requises sur la base des
offres, Hors taxes (HT) suivant les trois ci-après :
1. Vérification de la présence et de la validité des pièces administratives
L’observation de cette exigence conditionnera l’étude de l’offre technique.
2. Evaluation des offres techniques avec la cotation des rubriques
Pour être jugée recevable, l’offre technique devra avoir une note égale ou supérieure à 60 points
sur 100 pondérées à 70%.
a. Capacités de l’entreprise et de son associé 20 points
Ce critère appréciera ici les moyens matériels autres que ceux affectés au programme. Il est jugé de la
façon suivante :
- chiffres d’affaires (5 dernières années) 4pts
- ratio de trésorerie (5 dernières années) 3pts
- ratio de solvabilité (5 dernières années) 3pts
- ratio d’autofinancement (5 dernières années) 3 pts
- personnel d’encadrement déclaré (en nombre) 3 pts
- nombres d’ateliers de sondage et de véhicules d’accompagnement 4 pts

La note zéro est attribuée aux négatifs. Pour toutes ces rubriques, le meilleur reçoit la note maximum,
et les notes suivantes sont calculées par rapport à cette dernière.

8
b. Les références techniques de l’entreprise comprennent :
i. L’expérience relative à des travaux de même nature et de volume semblable : 20 pts ;
- Nombre d’années d'activité de l’entreprise dans le domaine du forage d’eau : 5 pts
- nombre total de forages réalisés dans le socle : 5 pts
- nombre de forages réalisés en terrains sédimentaires : 5 pts
- nombre total de mètres de forages réalisés : 5 pts
Pour chaque rubrique de ce critère, le soumissionnaire le plus qualifié reçoit la note maximum (5)

ii. La liste des principaux équipements et matériels qui vont être utilisés pour l’exécution des
travaux concernés par l’Appel d’Offres : 20 pts ;
- matériel conforme aux spécifications techniques 20 pts
- matériel jugé insuffisant pour assurer une exécution des travaux conforme aux spécifications ou
défaut d’appareils jugés indispensables (note éliminatoire) 0 pts

iii. Les qualifications et expériences des principaux responsables et techniciens sur le chantier
dont les candidatures sont proposées pour l’exécution des travaux : 20 pts.
- Responsable du programme hydro 5 ans : 10 pts
- Chefs de chantier 5pts
- Chefs de poste 5pts

c. Le Programme des travaux (méthodologie et planning) paraphé à chaque page, daté et


signé à la dernière page : 20 pts
Ce critère apprécie l’organisation du chantier, l’enchaînement des opérations, les techniques de
forage mises en œuvre et les propositions de solutions variantes.
Les notations en fonction de ces appréciations sont les suivantes :

i. Méthodologie 10 pts

- Méthodologie conforme aux spécifications techniques 7 pts


- Mises en œuvre de techniques d’un niveau supérieur aux spécifications entraînant un
accroissement de la qualité d’exécution 3 pts

ii. Planning 10 pts

Seules les offres financières des entreprises techniquement valables seront ouvertes.

3. Evaluation des offres financière

La note 100 est attribuée à l’entreprise la moins disante. Les autres soumissionnaires sont notés
suivant la formule suivante :
100 x moins disant
Montant de l’offre considérée

La note financière sera pondérée à 30%.


Les trois premiers soumissionnaires sont retenus pour la visite des
locaux qui déterminera en définitive l’attribution du marché.

Article 11: Critère d’attribution du marché


La Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes
retiendra les offres conformes pour l’essentiel au dossier de consultation, et les classera en tenant
compte de leurs qualités techniques et du facteur de mieux-disance.

Article 12: Droit reconnu à la Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du


Territoire/ Région des Savanes d’accepter ou de rejeter toute offre

9
La Direction Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire/ Région des Savanes
se réserve le droit de ne pas donner suite à l’Appel d’Offres, d’annuler la procédure de consultation
et de rejeter l’ensemble des offres aussi longtemps qu’il n’a pas attribué le marché et ce avant 90
jours courant depuis la date de dépôt des offres, sans encourir pour autant une responsabilité
quelconque à l’égard des soumissionnaires concernés, ou sans devoir informer le ou les
soumissionnaires des raisons pour lesquelles il a rejeté leurs offres.

Article 13: Notification de l’attribution du marché


Avant l’expiration du délai de validité des offres, le Programme Communes du Millénaire/ Région des
Savanes notifie à l’entreprise adjudicataire du marché que son offre a été retenue.

Article 14: Signature du marché


14.1 Le Programme Communes du Millénaire/ Région des Savanes enverra à l’entreprise en
même temps que la notification de l’acceptation de son offre, le modèle de marché.
14.2 Dans les trois (03) jours suivant la date de réception, l’Entrepreneur fournira en quatre (04)
exemplaires le marché signé. Il le fera parvenir au Programme Communes du Millénaire/
Région des Savanes.

Article 15: Cautionnement définitif


15.1 Dans les dix (10) jours suivant la date de notification d’acceptation de son offre, l’attributaire
présentera à l’Unité Régionale de Gestion du Programme Communes du Millénaire (URGP–
CM) un cautionnement définitif sous forme de caution bancaire ou un chèque certifié d’un
montant équivalent à trois pour cent (03%) du montant du marché.
15.2 Si l’attributaire du marché ne remplit pas l’obligation définie au 15.1, le Représentant
Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué annulera l’attribution du marché. Dans ce cas, le
Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué peut attribuer le marché au
soumissionnaire classé deuxième.

Article 16: Renseignements complémentaires


Pour obtenir tous renseignements complémentaires qui seraient nécessaires au cours de leurs
études, les candidats sont invités à prendre contact avec :

Programme Communes du Millénaire/ Région des Savanes


Tél. : 770.8565, BP. 249 Dapaong

10
MODELE DE SOUMISSION

Je soussigné……………………………………………………………………………………
Agissant au nom et pour le compte de l’Entreprise……………………………………………..
Dont le Siège social est à ……………………………………………………………………….
Inscrite au registre du commerce ………………sous le n°…………………………………….

Après avoir pris connaissance de toutes les pièces du dossier d’appel d’offres relatif aux
travaux de réalisation de dix (10) nouveaux forages dans les communes de Naki-Est et
Kountoiré : Lot….

Après avoir étudié personnellement et en connaissance de cause, la nature, les difficultés, et


les conditions d’exécution des travaux.

M’engage à exécuter les travaux ci-dessus dans un délai de ……………mois conformément


aux clauses et conditions des documents de l’appel d’offre moyennant la somme globale et
non révisable de …………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………….
calculée sur la base des prix unitaires indiqués aux bordereaux des prix unitaires et des
quantités au devis estimatif qui sont joints à la présente soumission, et à respecter les
conditions du Marché.

Je m’engage à maintenir le montant de mon offre pendant un délai de 3 mois (90 jours) à
compter de la date limite fixée pour la remise des offres.

Fait à …………, le

Le Soumissionnaire
Signature

Sont annexés à la présente soumission


1. Les bordereaux de prix datés et signés
2. Les autres documents

11
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

12
1- INDICATIONS GENERALES ET DESCRIPTION DES TRAVAUX

Les travaux objet du présent Cahier des Prescriptions Spéciales concernent les travaux les
travaux de réalisation des forages dans la Commune de Naki-Est

2- DEFINITIONS ET INTERPRETATIONS

Dans le marché, tel qu’il est défini ci-après et sous réserve des exigences du contexte, les
termes suivants doivent être entendus comme suit :

a. « Maître de l’Ouvrage » désigne MDPMDB (Ministère Délégué auprès du Premier


Ministre, Chargé du Développement à la Base).
b. « Représentant habileté du Maître de l’Ouvrage » désigne DRDAT (Direction
Régionale du Développement et de l’Aménagement du Territoire).
c. « Maître de l’Ouvrage Délégué » désigne SNU (Système des Nations Unies).
d. « Représentant Habileté du Maître de l’Ouvrage Délégué » désigne URGPCM-RS)
(Unité Régionale de Gestion du Programme « Communes du Millénaire/ Région des
Savanes »)
e. « Entrepreneur » ou « Attributaire » signifie la personne morale chargée d’exécuter les
travaux.
f. « Travaux » comprend les travaux prévus au marché.
g. « Marché » signifie les documents énumérés dans l’accord du marché.
h. « Montant du marché » signifie le montant mentionné dans l’accord du marché, sous
réserve de toutes additions ou déductions qui pourraient y être apportées en vertu des
stipulations du marché.
i. « Matériel de construction » signifie tous appareils ou objets de toute nature
nécessaires à l’exécution des travaux mais ne comprend pas les matériaux ou autres
choses destinés à s’incorporer ou s’incorporant aux travaux définitifs.
j. « Chantier » signifie le terrain et les autres emplacements sur, sous, dans ou à travers
lesquels les travaux prévus au marché et tous autres terrains et emplacements fournis
par le Maître de l’Ouvrage en tant que lieu de travail ou à toute autre fin et
spécifiquement désignés dans le marché comme faisant partie intégrante du chantier.
k. « Approuvé » signifie approuvé par écrit et comprend la confirmation écrite subséquente
d’une affirmation verbale antérieure.
l. « Ordre de service » désigne tout certificat, notification ou ordre écrit donné à
l’entrepreneur par le maître de l’ouvrage. Les ordres de service sont datés, numérotés,
enregistrés et signés par le maître de l’ouvrage.
m. « Coût » est considéré comme incluant les frais généraux encourus sur le chantier ou
ailleurs.

3- DOCUMENTS CONTRACTUELS

3.1. La langue et droit applicable

La langue du marché est le français ; tous les documents contractuels et tous les documents
de travail seront rédigés en français en utilisant le système métrique.

3.2. Documents

3.2.2. Pièces contractuelles

En cas de divergence entre certains chapitres ou articles des documents contractuels, l’ordre
de priorité et de préséance sera le suivant :

13
1- la soumission ;
2- le cahier des prescriptions techniques ;
3- le bordereau des prix ;
4- le devis estimatif.

4- OBLIGATIONS GENERALES

4.1. Obligations générales de l’Entrepreneur

4.1.1. L’Entrepreneur doit, sous réserve des stipulations du marché, avec soins et une
diligence appropriés, exécuter les travaux et fournir toute la main-d’œuvre y compris la
supervision de celle-ci, ainsi que les matériaux, le matériel de construction et toutes autres
choses provisoire ou définitive, nécessaires pour cette exécution, dans la mesure où ces
fournitures sont spécifiées dans le marché ou en découlent raisonnablement.
4.1.2. L’Entrepreneur est entièrement responsable de l’adéquation, de la stabilité et de la
sécurité de toutes les opérations de chantier et des méthodes de construction.
4.1.3. Modifications apportées aux dispositions contractuelles.
L’Entrepreneur ne peut de lui-même, apporter aucun changement aux dispositions
techniques prévues par le marché.

4.2. Garantie d’exécution

La garantie de bonne fin sera constituée par une retenue de 10% effectuée à chaque
paiement sur les montants des travaux dus à l’Attributaire.

4.3. Adéquation de la soumission

L’Entrepreneur est présumé s’être forgé une opinion suffisante avant de soumissionner
quant au caractère exact et adéquat de sa soumission pour les travaux et quant au caractère
exact et adéquat des tarifs et prix énumérés dans le détail estimatif et le bordereau des prix ;
ces tarifs et prix de soumission sont supposés couvrir toutes ses obligations au titre du
marché et tout ce qui est nécessaire pour la bonne exécution des travaux.

4.4. Exécution des travaux

A moins que cela ne soit légalement ou physiquement impossible, l’Entrepreneur, doit


exécuter les travaux en stricte conformité avec le « Marché ».
Tous certificats ou « Ordres de service » doivent être, pour être valables, signés par le
Représentant Habileté du Maître de l’Ouvrage Délégué.
L’Entrepreneur ne pourra, en aucun cas, se prévaloir d’instructions ou ordre donnés par des
personnes qui n’auraient pas été expressément désignées à cet effet par le maître de
l’ouvrage.
Les « Ordres de service » sont obligatoirement écrits. Ils sont datés, numérotés, enregistrés
et notifiés sous forme d’original.
Lorsque l’Entrepreneur estime que les prescriptions d’un ordre de service dépassent les
obligations de son marché, il doit, sous peine de forclusion, en présenter l’observation écrite
et motivée au maître de l’ouvrage dans un délai de dix (10) jours. La réclamation ne suspend
pas l’exécution de l’ordre de service, à moins qu’il n’en soit ordonné autrement.

4.5. Programme d’exécution


L’Entrepreneur se doit de tenir à jour le programme d’exécution au fur et à mesure de
l’avancement du chantier. Les programmes d’exécution actualisés doivent permettre de
respecter le délai contractuel. La non remise à jour du programme peut entraîner le report de
l’approbation des décomptes provisoires.

14
4.6. Personnel de l’Entrepreneur

Le Maître de l’Ouvrage ou le Maître d’Ouvrage Délégué ont toute latitude de s’opposer à la


présence sur le chantier et d’exiger que l’Entrepreneur retire immédiatement des travaux
toute personne employée par l’Entrepreneur en relation avec l’exécution des travaux, s’ils
estiment que cette personne est incompétente ou négligente dans le bon accomplissement
de ses fonctions ; cette personne ne doit plus être employée dans les travaux sans une
autorisation écrite.

4.7. Maintien en bon état du chantier

Du commencement des travaux jusqu’à leur réception, l’Entrepreneur est pleinement


responsable du maintien en bon état du chantier.

4.8. Lois et Règlements- Droits

Le marché est soumis à la législation de la République Togolaise sur la base de laquelle le


marché sera interprété.

4.9. Assurances obligatoires

Dans les dix (10) jours qui suivent la notification du marché, l’Entrepreneur doit souscrire les
contrats d’assurance appropriés permettant de garantir contre les risques d’accidents de
circulation, d’accidents de travail, de dommages aux ouvrages et installation.
Le payement du 1er décompte est subordonné à la présentation de la quittance d’assurance.

4.10 Repliement du chantier

Après l’achèvement des travaux, l’entrepreneur doit procéder au repliement du chantier et


enlever tout matériel de construction, matériaux excédentaires, détritus et travaux provisoires
de toutes sortes et laisser l’ensemble du chantier et des travaux propres et dans un état
convenable.

5- MAIN D’ŒUVRE

5.1. Embauche

L’Entrepreneur doit faire son affaire, le recrutement de toute la main-d’œuvre nécessaire au


niveau local (Populations riveraines pour les ouvriers) et de son transport, logement,
ravitaillement et paiement.

5.2. Liste des effectifs

L’Entrepreneur doit établir chaque mois la liste détaillée des effectifs, pour chaque catégorie
de main-d’œuvre qu’il emploie, au fur et à mesure de l’avancement des travaux sur le
chantier ; il doit également fournir dans les mêmes conditions les informations relatives au
matériel de construction.

15
6- DEMARRAGE DES TRAVAUX, RETARDS ET RECEPTIONS

6.1. Démarrage des travaux

L’entrepreneur doit démarrer les travaux sur le chantier dans les cinq (05) jours suivant la
notification de l’ordre de service écrit du Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage
Délégué à cet effet.

6.2. Délai d’exécution


Le délai d’exécution est de deux (02) mois. Le soumissionnaire s’engage à exécuter les
travaux dans ce délai maximum imposé à compter de la date inscrite dans la notification de
l’ordre de service de commencer les travaux après la notification de l’approbation du marché

6.3. Extension du délai d’exécution

Si le volume d’un travail complémentaire ou additionnel de toute nature ou si une cause de


retard mentionnée dans les présentes conditions justifie d’accorder à l’Entrepreneur une
extension de délai pour l’achèvement des travaux, le maître de l’ouvrage doit déterminer la
durée de ce délai et le notifier à l’Entrepreneur.

6.4. Indemnité forfaitaire pour retard

6.4.1- Si l’Entrepreneur ne réussit pas à achever les travaux dans le délai prescrit ou s’il ne
fournit pas en temps voulu les documents justificatifs prévus au marché, il doit payer au
maître de l’ouvrage, pour cette défaillance, les sommes indiquées ci-après au titre
d’indemnité forfaitaire pour retard, pour chaque jour de retard. Le maître de l’ouvrage peut,
sans préjudice d’autres méthodes de recouvrement, déduire le montant de cette indemnité
de toute somme qu’il détient et qui est due ou qui pourrait devenir due à l’Entrepreneur. Le
paiement ou la déduction de cette indemnité ne relève pas l’Entrepreneur de son obligation
d’achever les travaux ou d’aucune autre de ses obligations ou responsabilités au titre du
marché.

6.4.2- Les indemnités prévues pour retard sont appliquées, sans mise en demeure préalable,
sur la simple confrontation de la date d’expiration du délai contractuel d’exécution et de la
date du certificat d’achèvement des travaux ou de réception. Le montant des indemnités
s’élèvera à 1/1000 du montant initial du marché par jour calendaire de retard, et sera
plafonné à dix pour cent (10%) du montant du marché.

7- MODIFICATIONS, ADDITIONS ET OMISSIONS

7.1- Le maître de l’ouvrage peut décider toute modification de quantité des travaux ou d’une
partie de ceux-ci qu’ils estiment nécessaire. Aucune de ces modifications ne vicie ou
n’invalide en aucune manière le marché. Les prix du marché restent applicables tant que la
variation des quantités du marché est inférieur à dix pour cent (10%) en plus ou en moins.
Dans le cas contraire, la valeur de toutes ces modifications doit être prise en considération
pour évaluer le montant du prix du marché.

7.2- Aucune de ces modifications ne doit être entreprise par l’Entrepreneur sans un ordre
écrit. Il est toutefois entendu qu’un ordre écrit n’est pas exigé pour l’accroissement ou la
diminution de la quantité d’un travail dès lors que cette augmentation ou cette diminution
n’est pas le résultat d’un ordre donné au titre du présent article, mais résulte du fait que les
quantités excèdent ou sont en quantités moins importantes que celles qui sont indiquées
dans le détail estimatif.
7.3- Les quantités finales de tout travail supplémentaire ou additionnel effectué et de tout
travail supprimé doivent être évaluées aux taux et prix établis dans le marché.

16
Si le marché ne contient aucun taux et prix applicable au travail supplémentaire ou
additionnel, le Représentant Habilité du Maître d’Ouvrage Délégué et l’Entrepreneur doivent
se mettre d’accord sur des taux ou prix appropriés. En cas de désaccord, le Représentant
Habilité du Maître d’Ouvrage Délégué fixe les taux et les prix qui lui paraissent raisonnables
et adéquats.

7.4- Le maître de l’ouvrage peut, s’il estime nécessaire ou désirable, ordonner par écrit qu’un
travail additionnel ou substitué soit exécuté sur une base de travail en régie.
Dans ce cas, l’Entrepreneur est payé pour ce travail dans les conditions établies par le tarif
du travail en régie compris dans le marché et aux taux et prix qui y ont été inscrits par lui
dans sa soumission.

7.5- Réclamations
L’Entrepreneur doit envoyer au Représentant Habilité du Maître d’Ouvrage Délégué, une fois
par mois, un décompte donnant des détails aussi complets que possible sur toutes les
demandes de paiement additionnel auquel l’Entrepreneur considère avoir droit et de tout
travail supplémentaire ou additionnel ordonné qu’il ait exécuté pendant le mois précédant.
Aucune demande finale ou intermédiaire pour le paiement d’un tel travail ou d’une telle
dépense ne sera prise en considération si elle n’a pas été comprise dans ces décomptes
mensuels.

8- METRE DES TRAVAUX

8.1. Quantités
Les quantités indiquées dans le détail estimatif sont des estimations des quantités de travail
pour le besoin d’évaluation des offres. Elles ne doivent pas être considérées comme des
quantités réelles ou forfaitaires des travaux qui doivent être exécutés par l’Entrepreneur pour
l’accomplissement de ses obligations au titre du marché. Elles doivent être vérifiées et
recalculées par l’Entrepreneur.

8.1.1- Métré des travaux. Le Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué doit, sauf
stipulation différente, évaluer et déterminer par mesure sur place, la valeur selon les termes
du marché, du travail réalisé. Si l’Entrepreneur ne vient pas examiner ou donner son accord
à ces mesures, elles sont considérées comme exactes. Si, après examen de ces mesures,
l’Entrepreneur ne les accepte pas, ou ne les signe pas pour accord, elles sont néanmoins
réputées exactes à moins que l’Entrepreneur, dans un délai de huit jours (08) jours à partir
de cet examen, n’adresse au maître d’ouvrage délégué un avis écrit des points sur lesquels
il considère ces mesures comme inexactes.

8.1.2- Les mesures effectuées sur place conformément au marché seront aussi
appelées « attachements ». Il en sera de même pour le document donnant le résultat de ces
mesures.
Les attachements détailleront les mesures effectuées et pour chaque poste du bordereau
des prix entrant dans le coût de l’ouvrage ou de la partie d’ouvrage mesuré, le calcul des
quantités d’ouvrage ou de la partie d’ouvrage.
Ces attachements seront visés pour accord par le Représentant Habilité du Maître
d’Ouvrage Délégué et par l’Entrepreneur ou leurs représentants.

8.2- Méthode d’exécution du métré

Seules sont prises en compte les mesures nettes des travaux conformément au cahier des
clauses techniques particulières, nonobstant toute coutume générale ou locale, sauf si cela
est autrement ou spécifiquement décrit ou prescrit dans le marché.

17
9- CERTIFICAT ET PAYEMENT

9.1. Avance forfaitaire

9.1.1. L’entrepreneur a droit, sur sa demande, dès notification de l’ordre de service de


commencer les travaux et sans justification de débours de sa part, à une avance de
démarrage égale à trente pour cent (30%) du montant initial du marché cautionnée à 100%.
L’encaissement de cette avance par l’Entrepreneur ne doit pas conditionner le démarrage
des travaux
9.1.2. Son remboursement s’effectuera conformément aux stipulations de l’accord du
marché.

9.2. Monnaie de paiement

La monnaie de compte de paiement est le franc CFA. Les paiements des sommes dues au
titulaire au titre du présent marché seront effectués par virement bancaire au compte ouvert
à…………………………………………ou par chèque délivré à l’ordre de………………………

9.3. Décomptes provisoires

9.3.1. La base du règlement des comptes est le décompte établi par application aux
quantités d’ouvrages réellement exécutés et régulièrement constatés, des prix du bordereau
des prix unitaires.

9.3.2. L’Entrepreneur établira et présentera au maître d’ouvrage délégué, sur la base des
attachements établis conformément à l’article précédent, un décompte provisoire chaque
mois en vue de se faire payer les quantités de tous les travaux réellement exécutés durant le
mois considéré.

9.3.3. L’Entrepreneur est tenu, pour le règlement mensuel des sommes qui lui sont dues, de
présenter avant le cinq (05) du mois suivant, en quatre (04) exemplaires, ce décompte
provisoire basé sur les attachements pris dans le mois considéré et sur le montant des prix
unitaires.

9.3.4. Les décomptes provisoires mensuels seront réalisés sous forme cumulée indiquant
- Pour chaque prix du bordereau :
La quantité cumulée jusqu’au mois précédent le mois considéré, telle qu’elle ressort
du mois précédent ;
La quantité éventuelle relative au mois considéré, en plus, telle qu’elle ressort des
attachements correspondants.
- Pour les travaux en régie
Les attachements correspondants contresignés par le représentant du maître
d’œuvre ;
Les décomptes mensuels fourniront donc :
Les montants des travaux réalisés depuis le début du chantier jusqu’à la fin du mois
considéré ; les montants des travaux réalisés depuis le début du chantier jusqu’à la
fin du mois précédant le mois considéré ;
Par différence, les montants des travaux relatifs au mois considéré.

9.3.5. Il n’y a pas de montant minimum pour l’acceptation des décomptes

9.4. Décompte définitif

9.4.1. Le montant total du marché est fixé par le décompte général et définitif.

18
9.4.2. Le décompte général et définitif sera présenté par l’Entrepreneur dans un délai
maximum de quinze (15) jours à partir de la date de l’établissement du certificat de
réception.

9.5. Calcul des décomptes

Les décomptes provisoires ou définitifs seront calculés en diminuant leur montant des
sommes dont l’Entrepreneur est débiteur envers le maître de l’ouvrage à l’occasion de
l’exécution de son marché (retenue de garantie éventuelle, remboursement d’avance,
indemnité, pénalité de retard, etc.).

9.6. Acceptation des décomptes

9.6.1. Le Représentant Habilité du Maître de l’Ouvrage Délégué disposera pour accepter ou


modifier les décomptes, de cinq (05) jours pour les décomptes provisoires et de dix (10)
jours pour le compte définitif. En cas de modification, il avisera l’Entrepreneur par ordre de
service dûment notifié, d’établir un nouveau décompte. En cas d’acceptation, il en avisera
l’Entrepreneur en lui faisant parvenir une copie du décompte approuvé.

9.6.2. L’acceptation des décomptes par l’Entrepreneur lie celui-ci définitivement en ce qui
concerne tant la nature et les quantités d’ouvrages exécutés dont le métré a pu être arrêté
définitivement que les prix qui leur sont appliqués.

9.6.3. Si l’Entrepreneur ne se conforme pas à l’ordre de service prévu au paragraphe (9.6.1)


du présent article ou établit le décompte en faisant des réserves, il doit, par écrit, exposer en
détail les motifs de ces réserves et préciser le montant de ses réclamations au Représentant
Habilité du Maître de l’Ouvrage Délégué avant service précité et qui est de :
Cinq (05) jours en ce qui concerne les décomptes provisoires
Dix (10) jours en ce qui concerne le décompte général et définitif.
La procédure relative aux contestations est alors employée.

9.6.4. Il est expressément stipulé que l’Entrepreneur n’est plus admis à relever des
réclamations au sujet de décomptes qu’il a été invité à notifier après expiration des délais
indiqués au paragraphe (9.6.3) du présent article.
Passés ces délais, le décompte tel que modifié par le Représentant Habilité du Maître de
l’Ouvrage Délégué est accepté par lui quand bien même il ne l’aurait signé qu’avec des
réserves dont les motifs ne seraient pas spécifiés comme il est dit au paragraphe (9.6.3).

9.7. Paiements

Les paiements des décomptes sur le compte ouvert par l’Entrepreneur se feront dans un
délai maximum de quinze jours après acceptation des décomptes.

9.8. Révision des prix

Il n’est pas prévu de révision des prix pour les travaux objet du présent marché. Les prix sont
non révisables, donc fermes et définitifs.

10- RECOURS ET POUVOIRS

10.1. Défaillance de l’Entrepreneur

Si l’Entrepreneur tombe en faillite ou fait l’objet d’une ordonnance de mise sous séquestre,
ou dépose son bilan, ou accepte un concordat ou une cession en faveur de ses créanciers

19
ou accepte d’exécuter le marché sous la surveillance d’un comité de ses créanciers ou, si
s’agissant d’une société, cette société est déclarée en liquidation (autre qu’une liquidation
volontaire pour les besoins d’une fusion ou d’une opération de restructuration) ou si
l’Entrepreneur cède le marché sans le consentement écrit préalable du maître de l’ouvrage
ou si les biens de l’Entrepreneur font l’objet d’une saisie ou si le maître de l’ouvrage délégué
certifie par écrit au maître de l’ouvrage que, selon son opinion, l’Entrepreneur :
a) a abandonné son marché,
b) a interrompu, sans motif acceptable par le maître de l’ouvrage, l’exécution pendant huit (8)
jours après avoir reçu du représentant habileté du maître d’ouvrage délégué l’ordre écrit
de les poursuivre, ou
c) n’a pas exécuté, en dépit d’avertissement préalable écrit du maître d’ouvrage délégué, les
travaux conformément au marché, ou a négligé d’une manière persistante ou flagrante
d’exécuter ses obligations au titre du marché
d) a cumulé un retard de plus de trente (30) jours par rapport au délai contractuel,

Dans l’un de ses cas, le représentant habileté du maître de l’ouvrage délégué peut,
moyennant un préavis écrit de sept (07) jours, adressé à l’Entrepreneur, résilier le marché.

10.2. Evaluation au moment de la résiliation

Le représentant habileté du maître d’ouvrage délégué doit, aussitôt que possible après cette
résiliation, déterminer et certifier le montant éventuel auquel, lors de cette résiliation,
l’Entrepreneur a raisonnablement droit ou qui doit raisonnablement revenir à l’Entrepreneur
en rémunération du travail réellement exécuté par lui au titre du marché.

10.3. Paiement après résiliation

Si le représentant habileté du maître d’ouvrage délégué résilie le marché en application du


présent article, il n’est pas obligé de payer à l’Entrepreneur une quelconque somme au titre
du marché avant les indemnités de retard éventuelles et toutes les autres dépenses
encourues par le représentant habileté du maître d’ouvrage délégué n’aient été évaluées.
L’Entrepreneur a alors le droit de recevoir seulement la somme éventuelle, dont le
représentant habileté du maître d’ouvrage délégué certifie qu’elle lui aurait été payable après
le bon achèvement des travaux et après déduction dudit montant.

11- CAS DE FORCE MAJEURE

L’entrepreneur n’encourt aucune responsabilité de quelque nature que ce soit, et il ne


pourra lui être demandé aucune indemnité ou autre dédommagement, en cas de
destruction des travaux ou d’un dommage causé aux travaux sauf s’il s’agit d’un travail
rejeté pour malfaçon ou négligence de la part de l’Entrepreneur avant le surgissement
d’un cas de force majeure mentionnée ci-après, ou en cas de dommage corporels ou de
décès si ces faits sont la conséquence d’un cas de force majeure tel que défini ci-après.

11.2 Si Les travaux ou les matériaux sur le chantier, ou si tout autre bien de l’Entrepreneur
utilisé ou destiné à être utilisé pour les besoins des travaux sont détruits ou
endommagés en raison de l’un de ces cas de force majeure, l’Entrepreneur a un droit
de paiement pour :
a) tout travail définitif et tout matériau ainsi détruit ou endommagés,
b) remplacer ou remettre en états les travaux ainsi détruits ou endommagés ;
c) remplacer ou remettre en états les matériaux ou les autres biens de l’Entrepreneur
utilisés ou destinés à être utilisés pour les besoins des travaux.

11.3 La destruction, les avaries, les dommages corporels ou le décès causé par l’explosion
ou l’impact, survenant à tout moment ou à tout endroit, d’une mine, d’une bombe,

20
d’obus, d’une grenade ou de tout autre projectile, missile, munition ou explosif de
guerre sont réputées être une conséquence de ces cas de force majeur.

11.4 Le représentant habileté du maître d’ouvrage délégué doit rembourser à l’Entrepreneur


toute augmentation du coût de l’exécution des travaux ou en rapport avec cette
exécution (à l’exception du coût afférent à la reconstruction d’un travail rejeté avant
l’apparition d’un cas de force majeure) dans la mesure où cette augmentation est
attributaire de quelque façon que ce soit, à ces cas de force majeure, ou en est la
conséquence ou le résultat, ou se trouve en relation avec ces cas de force majeure
sous réserve toutefois des stipulations suivantes du présent article relatives à
l’éclatement de la guerre.

11.5 Les cas de force majeure sont la guerre, les hostilités (que la guerre soit déclarée ou
non), l’invasion, l’action d’ennemis étrangers, le risque nucléaire et des ondes de
pression, ou par autant que cela se rapporte au pays dans lequel les travaux sont ou
doivent être exécutés ou entretenus, la rébellion, la révolution, l’insurrection, le pouvoir
militaire ou usurpé, la guerre civil, ou (sauf le cas où ces évènements impliquent
seulement les employés de l’Entrepreneur ou des sous-traitants et découlent de la
conduite des travaux) l’émeute, les troubles ou le désordre.

11.6 Si pendant l’exécution du marché survient un cas de force majeure et que cela affecte,
financièrement ou autrement, de façon négligeable l’exécution des travaux,
l’Entrepreneur doit, à moins que le marché n’ait pas pris fin en vertu des stipulations
du présent article, continuer ses meilleurs efforts pour achever l’exécution des travaux.
Il est toutefois entendu que le Maître d’Ouvrage a le droit, à tout moment après
l’apparition du cas de force majeure, de mettre fin au marché en adressant un avis
écrit à l’Entrepreneur, à partir du moment où cet avis a été donné, le marché prend fin,
sauf en ce qui concerne les droits des parties découlant du présent article ainsi que
l’article 12 mais sans préjudice des droits de l’une quelconque des parties résultant de
toute violation antérieure du marché.

11.7 Si le marché prend fin en application des stipulations de l’alinéa précédent,


l’Entrepreneur doit, avec toute la célérité raisonnable, enlever du chantier tout le
matériel de construction et donner des facilités comparables à ses sous-traitants pour
faire de même.

11.8 Si le marché prend fin comme il a été dit précédemment, le Maître d’Ouvrage doit
régler l’Entrepreneur pour tout travail exécuté avant la date à laquelle le marché a pris
fin (dans la mesure où le payement de ce travail n’aura pas déjà été couvert par les
acomptes) et aux taux et prix stipulés dans le marché, plus :
a) Une somme certifiée par le Maître d’Ouvrage délégué comme étant le montant des
dépenses raisonnablement supportées par l’Entrepreneur pour achever la totalité des
travaux et pour autant que ces dépenses n’aient pas été couvertes par les paiements
précédemment mentionnés dans le présent alinéa
b) Toutes sommes complémentaires payables au titre des dispositions des alinéas1, 2,
et 4 du présent article.
Il est toute fois entendu que le Maître d’Ouvrage a le droit de compenser tout
payement dû par lui en vertu du présent alinéa avec le montant de tout solde dû et
impayé par l’Entrepreneur au titre d’avances sur le marché et avec toutes autres
sommes qui, à la date où le marché a pris fin, étaient récupérables par le Maître
d’Ouvrage sur l’Entrepreneur en vertu des du marché.
c) Si la force majeure est invoquée pour des précipitations exceptionnelles, elle ne sera
prise en compte qu’en cas de pluies dont l’intensité est égale ou supérieure à 200
mm pendant une période de 24 heures (relevés de station météorologique couvrant
la région du sinistre).

21
12- REGLEMENT DES LITIGES

Si un litige ou différent, de quelque nature que ce soit, survient entre le Maître d’Ouvrage et
l’Entrepreneur, et qui ne pourrait être réglé par voie de négociation, il sera soumis à la
demande de l’une ou l’autre partie. Chacune des parties désignera un arbitre et les arbitres
ainsi désignés en nomment un qui présidera l’arbitrage. Si, dans les quinze (15) jours qui
suivent la nomination des deux arbitres, le troisième arbitre n’est pas désigné, l’une des
parties pourra demander au président du tribunal de première instance de Dapaong de
désigner un arbitre. La procédure d’arbitrage sera arrêtée par les arbitres et la sentence
arbitrale sera motivée et sera acceptée par les parties comme règlement définitif du différent.
Les arbitres désigneront la partie qui supportera les frais de l’arbitrage.

13- DEFFAILLANCE DU MAITRE DE L’OUVRAGE

Si le Maître de l’Ouvrage néglige de payer à l’Entrepreneur le montant dû au titre d’un


décompte dans un délai de deux (02) mois après approbation de ce décompte,
l’Entrepreneur aura le droit de mettre fin à ses obligations au titre du marché après avoir
adressé au Maître de l’Ouvrage un préavis écrit de trente (30) jours.

14- TYPE DU MARCHE- COMPOSITION DES PRIX DU BORDEREAU

Le présent marché est passé sur bordereau des prix unitaires, pour les quantités et travaux
réellement exécutés dans les limites prescrites par le marché.
Les prix unitaires du présent marché comprennent toutes les dépenses de l’Entrepreneur
sans exception en vue de réaliser la totalité des travaux prévus au présent marché, le
bénéfice ainsi que tout droits, impôts, taxes (conformément à la législation en vigueur pour
ce type de marché), frais généraux, faux frais et d’une façon générale, toutes les dépenses
qui sont la conséquence nécessaire et directe du travail.

15- VALIDITE DU MARCHE

Le marché ne sera valable qu’après signature de l’accord de marché par les parties.

16- SUJETIONS RESULTANT DE LA PROTECTION DES OUVRAGES EXISTANTS

L’Entrepreneur protégera les installations existantes de toutes sortes contre tout dommage
ou interruption de service.

17- INSTALLATIONS DE CHANTIER

L’entrepreneur fera son affaire des emplacements nécessaires aux installations de chantier,
au stationnement du matériel, au stockage des matériaux et consommables.
Les branchements d’eau et d’électricité nécessaires à la marche du chantier sont à la charge
de l’entreprise.
A la fin des travaux, après le déménagement définitif, les emplacements des installations et
le site des emprunts utilisés devront être libérés et réaménagés.

22
CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

23
Article 1 : Objet
Le présent Cahier des Prescriptions Techniques (C.P.T.) donne les conditions d’exécution
des travaux de forages dans les Communes de Naki-Est.et de Kountoiré Les ouvrages sont
destinés à l'alimentation en eau potable des villages.

Article 2 : Consistance des travaux


Les travaux objet du présent Cahier des Prescriptions Techniques (C.P.T.)) concernent la
réalisation de dix (10) nouveaux forages productifs équipés de pompes à motricité humaine.
Les travaux sont subdivisés en deux lots :
- Lot1 (05 nouveaux forages) dans les villages de :

N° Villages Communes
1 Wakpelgou Naki-Est
2 Djambengou Naki-Est
3 Nambenga Naki-Est
4 Nadjoungou Naki-Est
5 Batbogou Naki-Est

Lot 2 : (05 nouveaux forages) dans les villages de :

N° Villages Communes
1 Bounbouli Naki-Est
2 Djibonli Naki-Est
3 Kpimpiogue Naki-Est
4 Dananka Kountoiré
5 Naboli Kountoiré

Article 3: Description et prescriptions techniques du matériel de forage.

Compte tenu des conditions hydrogéologiques de la zone des travaux, les techniques de
forage utilisé et le matériel à mettre en œuvre doivent être spécialement conçu pour les
travaux d’hydraulique villageoise.

3.1 Technique de forage.


Le matériel de forage devra permettre une foration efficace dans les deux types de terrains
suivants :

Terrain tendre.
Rotary ou marteau fond de trous avec mise en place d’un tubage de protection pour la
traversée de terrains boulants.

Terrain dur.
La technique utilisée sera le « marteau fond de trou » (forage roto percussion à l’air avec
système de percussion à l’extrémité du train de tiges)

L’emploi d’un atelier mixte forant au rotary dans les terrains tendres et au marteau fond de
trou dans les terrains durs est donc exigé.

3.2 Etat du matériel du forage


Le matériel requis pour l’exécution de ce projet sera neuf âgé de trois ans au plus ou remis à
neuf depuis moins de trois ans

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


En tout état de cause, le matériel mis en œuvre par l’Attributaire devra permettre d’assurer,
sur la durée de ‘exécution prévue, la sécurité d’un fonctionnement optimum et des
performances élevées en qualité et en rendement (faible fréquences de pannes, puissance
maximum, précision du travail, etc.)

3.3 Spécifications techniques du matériel de forages


Dans son offre, l’Attributaire devra préciser la liste exacte du matériel qu’il affectera à la
réalisation de ce projet, avec la date d’acquisition du matériel.
Les caractéristiques et les performances du matériel ne sont données qu’à titre indicatif ; le
soumissionnaire peut, s’il le désire, proposer un autre type de matériel, à condition de le
justifier.
Les performances, dans ce cas doivent être au moins équivalentes.
Le matériel de forage devra toutefois utiliser obligatoirement la technique du marteau fond de
trou pour traverser les terrains durs.
L’attributaire devra travailler en haute pression (17 bars au moins)

3.3.1 Sondeuse
Appareils de forage mixte rotary marteau fond de trou, fonctionnant à l’air, à l’eau, à la
mousse ou à la boue, équipés de tous les accessoires nécessaires avec possibilité
d’utilisation du marteau fond de trou et éventuellement tubage de travail en acier. Ils
permettront de forer indifféremment les terrains tendres et les terrains durs.
- Entraînement et rotation par tête ou table de rotation hydraulique ou mécanique,
actionnée par un moteur indépendant ou par le moteur du porteur (moteur gas-oil avec
une puissance de 200 à 300 CV)
- Couple de rotation de 500 à 1000 mkg pour une vitesse de rotation de 0 à 60 T/mn
- montée et descente de la tête de rotation par chaîne ou vérin, force de traction de 6 à
15 t de poussée 6 à 10 t. Un système d’avance automatique et de réglage de la
poussée du marteau est nécessaire
- derrick = longueur 6,5 m à 8 m ou plus pour tiges de 3 à 6m, monté et descente par
vérin hydraulique, charge admissible = 15 à 20 t.
- Potence avec dispositif de translation pour la descente des tubages.
- Treuil = 1 ou 2 treuils mécaniques, hydraulique, puissance 1 à 3 t (au moins 3t. pour
l’un) ; éventuellement un cabestan de 0,5 à 1t.
- Les performances demandées aux matériels sont :
- Forage au rotary 120m en 12’’1/4 ’’1/4
- Forage marteau fond de trou 100 m en 8’’ ½

3.3.2 Garniture et outils de forage


- Rotary = tiges, diamètre 4’’ ½ - longueur 225 m par élément de 3 ou 6 m avec tricorne
de 8 à 12’’ ¼ pour terrains durs, normaux et tendres
- Marteau fond de trou haute pression, adaptée au diamètre de forage (6’’ à 10’’) avec
taillant au carbure de tungstène.
- Tubage de travail acier, diamètre minimum =7’’5/8 en élément de 3 à 6m longueurs
50m

3.3.3 compresseur
Compresseur haute pression dont la puissance est adaptée au marteau utilisé, monté sur un
porteur indépendant tout terrain.
Dans le cas d’un développement par une équipe indépendante des ateliers de forage,
cette équipe sera dotée d’un compresseur d’au moins 5 m3/mn à 7 bars.

3.3.4 Accessoires
Lot de pièces de rechange sondeuses et véhicules, et outils de forage pour 1 mois de
fonctionnement
- pompe à essai
- poste de soudure électrique
- chalumeau oxyacéthylénique
- produit à mousse
25
26
- produits à boue biodégradable
- tous les accessoires nécessaires au chantier
- tubes et tubage pour essai air lift

3.3.5 Matériel de mesure d’exhaure


- sonde électrique de 160m
- sonde de profondeur, pour mesure du niveau de gravier et du fond de trou
- bac de mesure (501)
- chronomètre

3.3.6 Véhicules porteurs


- sondeuse : camion tout terrain 4x4 ou 6x6 puissance 150 à 260 CV équipé de deux
vérins de calage arrière, d’un ou deux vérins, avant, coffre à outils et système de
transport des tiges et outils de forage.
- Compresseur : Camion tous terrains 4x4 ou 6x6 d’environ 5t. de charge utile avec
coffre à outil et citerne à gas-oil de 2 à 3 m3

3.3.7 Véhicules d’accompagnement et matériel annexe


- Camion tous terrains porte-citerne avec pompe remplissage
- Camion tous terrains à ridelles avec grue hydraulique

3.3.8 Accessoire pour essai d’exhaure


- camion tous terrains avec moins de manutention
- groupe électrogène
- pompe immergée 4’’ capable d’atteindre 10m3 par h à30m de hauteur manométrique,
et 6m3/h à 80m
- tous accessoires nécessaires aux essais :
décamètre
sondes électriques pour mesurer les niveaux
sonde de fond pour mesurer le fond de l’ouvrage
chronomètre
bac volumétrique de 501
tube de Pitot et diaphragmes pour contrôler le débit de l’essai.
Ph-mètre
Conductivimètre…..
3.3.9 Matériel divers
- matériel de campement nécessaire pour le personnel de chantier
- atelier d’entretien pour les véhicules et engins affectés au chantier
- poste émetteur-récepteur (1poste) ;
Les fréquences de travail seront communiquées à la signature du marché.

3.3.10 Vérification de conformité du matériel de forage


Vérification de conformité
Elle aura lieu sur la base principale de l’Attributaire de forage. Elle aura pour but de vérifier la
conformité du matériel avec les listes descriptives fournies par l’attributaire.
A cette occasion l’attributaire devra montrer qu’il est en règle vis à vis des administrations
fiscales et douanières togolaises.

Contrôle de performances des ateliers de forage


Il aura lieu sur le chantier lors de l’exécution de 1er forage dans le but de constater la
compatibilité entre les capacités de ce matériel les prescriptions techniques du CPT et délais
d’exécution.
En cas de non-conformité du matériel l’attributaire sera tenu d’y remédier à ces frais dans les
meilleurs délais.

26
Article 4 : Description des travaux
FORATION
Cette partie consiste à :
1. Procéder aux opérations de foration à l'aide de matériels, personnels et techniques
appropriés pour une exécution des travaux dans les règles de l'art;
2. Mettre en place dans les forages positifs les colonnes de captage ;
3. Assurer le remplissage de l'espace annulaire par gravillonnage, cimentation ; bouchon
étanche et matériaux de remblai ;
4. Reboucher à l'aide des cuttings de foration et sceller les forages négatifs ;
5. Procéder au développement des forages, par le procédé de air-lift, immédiatement après
l’équipement des forages ;
6. Procéder aux essais de débit par pompage dans un délai de dix jours maximum après
la réalisation du forage ;
7. Procéder aux analyses physico-chimiques et bactériologiques de l'eau ;
8. Fournir les rapports, comptes-rendus, coupes, et généralement tous documents d'usage
dans ce domaine d’activités (les documents sont à produire en langue française) ;
9. Construire la margelle de la pompe (INDIA MK II), fournir et installer les pompes,
désinfecter le forage ;
10. Procéder à l'aménagement constitué essentiellement d'une clôture circulaire en
maçonnerie de 3,50 m de diamètre et 1,50 m de hauteur, construite pour protéger les
alentours du forage. Elle sera en parpaings de 15 cm x 20 cm x 40 cm pour la fondation
et de 10 cm x 20 cm x 40 cm pour le mur. 4 poteaux de dimensions 12cmx12cm seront
coulés dans le mur avec un chaînage dosé à 350 kg/m 3 à 60 cm du plancher. Elle sera
crépie sur ses deux surfaces. Elle doit être munie d'une porte métallique de hauteur 1,20
m et de largeur 1.10 m (tôle de 10/10 et tube carré de 20).

11. L'intérieur (le plancher) doit être en béton armé dosé à 350 kg/m3 avec un quadrillage en
fer de 6 sur une épaisseur de 10 cm et recouvert d'une chape lisse d'épaisseur 2 cm.

12. Prévoir une légère pente pour canaliser les eaux perdues vers une rigole d'évacuation.
Celle-ci sera exécutée en béton armé dosé à 350 kg/m3 sur une longueur de 6 m.
Prévoir entre la clôture et le puits perdu un abreuvoir en béton armé de 40 cm de large,
1m de long et 10 cm de profondeur. Cet abreuvoir sera situé 2 m du puits perdu. Le puits
perdu est en maçonnerie de 1,50 m de profondeur et de diamètre 1,00 m remplit de
moellon et recevra toutes les eaux perdues. Il est recouvert d'une dallette en béton armé
(fer 8) de 10 cm d'épaisseur

NB: Une visite préalable des sites est obligatoire pour tous les soumissionnaires.

4.1 Profondeur des forages.


Les profondeurs de foration sont indiquées dans le cadre de devis joint.

4.2 Mode d'exécution des forages


Les forages seront réalisés par un atelier utilisant le procédé rotary fonctionnant à l'air, l'eau,
la mousse ou la boue, spécialement adapté à l'utilisation du marteau fond de trou, équipé
d'un dispositif de tubage à l'avancement ou permettant l'emploi d'un tubage provisoire de
travail en acier ou en PVC.

Sauf dérogation accordée par le Représentant Habileté du Maître d'Ouvrage Délégué, le


forage du socle au marteau fond de trou ne pourra se faire avant la mise en place d'un
tubage provisoire de travail au droit des formations d'altération, et correctement ancré dans
le socle.

27
28
La traversée des niveaux non consolidés pourra nécessiter une injection de mousse ou
l'utilisation de la boue. Les produits utilisés dans ces cas seront d'une composition propre à
ne pas colmater les couches productives et devront être auto-biodégradables.

Le choix des méthodes et des matériels à mettre en œuvre ainsi que des diamètres exacts
de forage seront sur l'initiative de l'Entrepreneur et sous sa seule responsabilité. Toutefois il
est précisé que :
- Les forages jugés exploitables c'est-à-dire avec un débit en fin de forage
supérieur ou égal à 0.8 m3/h seront équipés de tubage PVC de diamètre intérieur
5"; des crépines seront installées au droit des arrivées d'eau ;
- Le diamètre de foration dans les zones non consolidées de couverture sera au
minimum de 9 7/8 " (251 mm), pour permettre la mise en place de tubes de
travail. La foration sera poursuivie dans la roche peu ou pas altérée au marteau
fond de trou à l'aide d'un taillant de 6" ½ de diamètre minimal.

Le mode opératoire se présente généralement de la manière suivante:


1. Forage des formations argileuses ou argilo-sableuses jusqu'au toit de la roche dure ;
2. Mise en place d'une colonne de travail en PVC ou en acier ;
3. Poursuite du forage dans la roche dure à l'aide du marteau fond de trou jusqu'à une
profondeur indiquée ;
4. Mise en place d'une colonne de captage au droit des arrivées d'eau et du tubage
d'extension en PVC de diamètre 5" à condition que le débit du forage soit supérieur ou
égal 0.8 m3/h ;
5. Mise en place du massif filtrant ;
6. Mise en place d'un bouchon étanche d'argile expansive au-dessus du massif filtrant ;
7. Comblement de l'espace annulaire au-dessus du bouchon d'argile expansive ;
8. Développement du forage ;
9. Cimentation en tête du forage ;
10. Fermeture du forage à l'aide d'un capot métallique cadenassé ;
11. Essai de débit sur les forages jugés exploitables.

4.3 Echantillonnage
Quelle que soit la méthode de forage utilisée, l'entrepreneur prélèvera les échantillons de
toutes les formations traversées. En particulier il prélèvera un échantillon :
à chaque mètre (1 m) ;
à chaque changement de terrain ;
à chaque zone de fractures ;
à chaque arrivée d'eau.
Les échantillons (200 à 300 g) seront conservés dans des sacs en plastique. Sur chaque
sac seront indiqués le nom et le numéro d'ordre du quartier, le numéro du forage, la
profondeur de prélèvement.
L'entrepreneur avec l'appui du Représentant Habileté du Maître d'Ouvrage Délégué chargé
du suivi, de la surveillance et du contrôle des travaux fournira une description géologique
écrite et détaillée des échantillons qui composent la coupe du forage.

4.4 Mesures en cours de travaux


L'entrepreneur devra communiquer au Représentant Habileté du Maître d'Ouvrage Délégué
toutes les informations demandées, en particulier :
La description géologique précise des couches traversées ;
Les profondeurs du socle, des zones fracturées, des différentes arrivées d'eau;
Les débits d'eau, à chaque changement de tige, à chaque nouvelle arrivée d'eau notable
et en fin de forage, avant équipement ;
Les vitesses d'avancement pour chaque tige.

28
En fin de forage, l'entrepreneur communiquera au représentant du maître d'œuvre délégué
sous forme écrite dans le cahier de chantier la profondeur totale du forage, la profondeur
des venues d'eau, ainsi que le débit en fin de forage.

4.5 Instruments de mesure


L'entrepreneur maintiendra en permanence sur ses chantiers les instruments de mesure
adéquats et les mettra à la disposition des agents du Représentant Habileté du Maître
d’Ouvrage Délégué pour que ceux-ci puissent opérer à tout moment les contrôles
nécessaires.
L'entrepreneur devra disposer de tous les instruments nécessaires à l'exécution des travaux
dans les règles de l'art, en particulier :
Une sonde de 130 m au moins de longueur pour la mesure des profondeurs ;
Une sonde passant librement dans l'espace annulaire trou du forage-PVC, permettant de
mesurer le niveau supérieur du gravier ;
Une sonde électrique de 150 m pour la mesure des niveaux d'eau ;
Un seau métallique de 12 litres et deux bacs métalliques jaugés de 50 et 100 litres pour
la mesure des débits ;
Un chronomètre ;
Un GPS pour prendre les coordonnées géographiques des sites.

La précision exigée pour les mesures sera de :


10 % pour les débits ;
2 cm pour les niveaux d'eau ;
5 cm pour les profondeurs.

Article 5 : Pourcentage de réussite


Le pourcentage minimum de réussite attendu est de 70%.
Le pourcentage indiqué représente le seuil au-dessous duquel l’Unité Régionale de gestion
du Programme se réserve le droit d’interrompre le projet où de changer les intervenants.
L’implantation étant faite par le Géophysicien de l’Entreprise, elle devra prévoir un stand-by
de deux semaines sans coût supplémentaire pour permettre à ce dernier chargé des
implantations de fournir de nouveaux sites à forer, ceci interviendrait dans le cas où le taux
de réussite serait inférieur au taux prévisionnel ou au cas où la liste des sites implantés
serait épuisée.

Article 6 : Equipement des forages productifs


Les forages jugés productifs c'est-à-dire avec un débit en fin de forage supérieur ou égal à
3
0,8 m /h seront nettoyés systématiquement et obligatoirement pendant 15 minutes au moins
par soufflage avant la mise en place de l'équipement.
Les forages productifs seront équipés sur décision du Représentant Habileté du Maître
d’Ouvrage Délégué. Le plan de captage est défini après concertation entre le Représentant
Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué chargé du contrôle des travaux et le chef de chantier
de l'Entrepreneur, mais la réalisation du captage selon les règles de l'art relève de la
responsabilité de l'Entrepreneur.
Tout équipement de captage sera fait de matériaux neufs et devra être approuvé par le
représentant du Maître d'œuvre délégué avant son installation.
Les forages productifs seront équipés sur toute leur hauteur en tubes PVC rigides (DN 126-
5 ‘’) de la manière suivante:
Tubage d'extension en PVC plein de 126 mm de diamètre intérieur. L'épaisseur des
parois est de 6,5 mm. Il doit présenter toutes les garanties de résistance aux efforts
de cisaillement ;
Crépines en PVC de 126 mm minimum de diamètre intérieur. L'épaisseur des parois
est de 6,5 mm. Les crépines seront fabriquées en usine et comporteront des fentes

29
30
de 1 mm d'ouverture et un taux d'ouverture d'au moins 9%. Il doit présenter toutes les
garanties de résistance aux efforts de cisaillement.

La base de la colonne de tubage comportera un tube de décantation en PVC et sera obturée


par un bouchon de pied fabriqué en usine en PVC vissé et du ciment. La hauteur du
bouchon ne dépassera pas 10 cm.
La colonne de captage devra être munie de centreurs en matière inoxydable installés autour
des crépines tous les 4 mètres pour permettre une bonne répartition du massif filtrant autour
des crépines.
Pour permettre une bonne adaptation du plan de tubage au profil géologique rencontré,
l'Entrepreneur devra disposer sur le chantier d'éléments de tubes pleins et de tubes crépinés
de 1 m, de 3 m et de 6 m.
Les quantités qui sont prévues en moyenne par forage sur le chantier sont les suivantes :
3 éléments de 1 m de tubes pleins ;
2 éléments de 1 m de crépines ;
2 éléments de 3 m de tubes pleins ;
2 éléments de 3 m de tubes crépines ;
et d'autres éléments pleins ou crépinés de 3 m à 6 m de longueur.

Les tubages PVC stockés sur le site doivent être correctement protégés contre les rayons
directs du soleil.

L'espace annulaire sera comblé avec du gravier de quartz roulé, jusqu'à 5 mètres au-dessus
de la côte supérieure des crépines. L'emploi de gravier latéritique ou de granite concassé est
interdit. La granulométrie du gravier sera adaptée aux formations aquifères. Dans les roches
fissurées cristallines, un massif filtrant de gravier de 2-4 mm sera utilisé ; dans les formations
d'altération d'arènes grossières et les couches meubles, du gravier de 1-2 mm sera utilisé.
Les graviers de ces deux granulométries devront être disponibles en quantité suffisante sur
le chantier afin d'éviter des retards lors de l'équipement des forages.
Directement au-dessus du massif filtrant, un barrage constitué d'argile expansive sera mis en
place afin d'isoler la partie captée. Le barrage sera constitué de pellets d'argile expansive
(argile montmorillonitique sèche ou équivalent) sur une hauteur de 2 mètres. Après
l'introduction du massif isolant, l'Entrepreneur est tenu d'attendre pendant une (1) heure au
moins avant le comblement de l'espace annulaire situé au-dessus du bouchon d'argile
expansive.
L'espace annulaire sera ensuite comblé avec du tout-venant, jusqu'à une profondeur de 6
mètres en dessous de la surface du sol.

La tolérance sur la verticalité des tubes sera de 0,5%. Le tubage PVC dépassera la surface
du sol d'au moins 50 cm et sera fermé par un capot métallique cadenassé. Ensuite
l'Entrepreneur prendra soin que des branches épineuses ou autres éléments de protection
soient mises aux alentours directs du tube PVC sortant du sol en guise de protection.

La partie inférieure d'un forage pourra être comblée jusqu'à une certaine profondeur
indiquée par le Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué chargé du contrôle,
avant de procéder à son équipement. Le comblement sera fait avec le gravier de massif
filtrant. Une attente de trente (30) minutes au moins est obligatoire avant la poursuite de
l'équipement. Dans ces conditions, toute la profondeur forée sera prise en compte dans la
facturation mais le comblement ne sera pas rémunéré.
En règle générale, le comblement ne sera pas inférieur à 10 m.

Le maître d'œuvre délégué pourrait être amené sur certains forages jugés négatifs à
astreindre l'entrepreneur de laisser en place un tubage provisoire de travail en PVC au droit
des formations d'altération dans le but de réaliser ultérieurement la fracturation hydraulique.
Ce tubage correctement ancré dans le socle, dépassera la surface du sol d'au moins 50 cm
et sera fermé par un capot métallique cadenassé. Ensuite l'Entrepreneur prendra soin que
des branches épineuses soient mises aux alentours directs du tube PVC sortant du sol en

30
guise de protection. Pour cette opération, seul le tubage PVC sera pris en compte dans la
facturation mais les opérations annexes ne seront pas rémunérées (retrait éventuel de
tubage métallique provisoire, capot métallique cadenassé, temps mis pour effectuer
l'opération…).

Article 7 : Développement des forages


Le développement des forages jugés productifs se fera à l'air lift à l'aide d'une colonne
d'injection d'air en tuyaux galvanisés ou souples de diamètre 1"1/2. Le tube d'eau sera
constitué par le PVC du forage.
Le développement sera poursuivi jusqu'à l'obtention d'une eau claire sans particules
sableuses ou argileuses (contenu de sable inf. à 0,2 g / 10 l). L'Entrepreneur devra contrôler
la teneur en sable par la méthode dite de la "tâche de sable (dépôt de moins d’un centimètre
de diamètre de la tache de sable au fond d’un sceau de 10 litres centrifugée et décantée). La
durée minimum du développement est de deux heures. Dans les cas rares où la base des
altérations a été captée la durée du développement sera de quatre (4) heures au minimum.
Le débit obtenu en début de développement ne devra pas être inférieur de plus de 10 % au
débit obtenu en fin de forage.
Les débits seront mesurés toutes les 15 minutes pendant toute la durée du développement.
Le niveau d'eau et la profondeur du forage seront mesurés obligatoirement avant et après le
développement. Seul le représentant du Maître d'œuvre délégué décidera de l'arrêt ou de la
poursuite du développement.

Si des défauts d'exécution apparaissent lors de la réalisation d'un forage ou pendant son
développement, la poursuite des opérations de développement au-delà de quatre (4) heures
sera à la charge de l'Entrepreneur. Au cas où ce développement n’aboutirait pas à
l'obtention d'une eau claire, l'ouvrage ne sera pas pris en attachement. L'Entrepreneur est
tenu de reprendre à ses propres frais l'équipement du forage, à défaut un nouveau forage
sera réalisé à proximité du premier.
Dans le cas où d'une unité indépendante de développement, le retour de l'atelier de forage
pour reprise partielle ou totale du forage, reste entièrement à la charge de l'Entrepreneur au
même titre que les opérations de reprise.

Article 8 : Cimentation des forages


Les dix (6) premiers mètres de l'espace annulaire en surface seront cimentés après
développement du forage afin de rendre étanche l'espace annulaire, empêcher la pollution
par les eaux de surface et ancrer la colonne dans le terrain. La mise en œuvre de la
cimentation est laissée au choix de l'Entrepreneur. Il pourra par exemple utiliser un tube type
"gaz" descendu dans l'espace annulaire. Le laitier pour la cimentation sera constitué de 50 l
d'eau pour 100 kg de ciment.

Article 9 : Protection des ouvrages


Afin d'éviter tout risque de détérioration, les ouvrages seront fermés aussitôt après les
opérations de développement. L'extrémité supérieure de la colonne de PVC, dépassant le
niveau du sol de 50 cm, sera fermée par une tête de forage constituée d'un capot métallique
cadenassé sur le tube hors sol. Tout autour du tube sortant du sol, l'Entrepreneur disposera
de branches épineuses en guise de protection. Si avant la construction de la margelle et
l'aménagement de surface des détériorations d'ouvrages dues à un défaut de protection
étaient constatés, l'Entrepreneur sera seul responsable. Il devra prendre toutes les
dispositions utiles pour réparer les détériorations constatées. Si ces détériorations ne
peuvent être réparées l'Entrepreneur sera astreint à réaliser un nouvel ouvrage à proximité.

Article 10 : Description des essais de pompage


Tous les forages jugés exploitables seront soumis à un essai de pompage

31
32
Les essais de pompage seront réalisés au moyen d'une pompe électrique immergée
3 3
permettant de jauger avec précision une gamme de débit allant de 5 m /h à 10 m /h avec
une hauteur manométrique totale (HMT) de 50 à 80 mètres.
Les essais de pompage seront réalisés par une équipe spécialement affectée à ce travail.
L'essai de pompage doit être réalisé obligatoirement 10 jours au plus tard après le
développement du forage.
Ils seront effectués en suivant la méthode préconisée par le CIEH pour les forages
d'hydraulique villageoise.
L'essai sera réalisé de la manière suivante :
Le débit obtenu en fin de développement est inférieur à 1 m3/h : pompage en un seul
palier de 4 heures à un débit voisin de 0,8 m3/h avec une remontée de 1 heure ;
Le débit obtenu en fin de développement est entre 1 et 2 m3/h : pompage en deux
paliers enchaînés de 2 heures chacun aux débits Q1= 0,8 à 1 m3/h et Q2= 1,5 à 2 m3/h
avec une remontée de 1 heure ;
Le débit obtenu en fin de développement est supérieur à 2 m3/h, pompage en trois
paliers comme suit :
 1er palier de pompage : durée 2 heures au débit Q1= 0,8 à 1 m3/h
 2e palier de pompage enchaîné : durée 1 heure au débit Q2= 1,5 à 2 m3/h
 3e palier de pompage enchaîné : durée 1 heure au débit Q3= 70% environ du débit
maximum du développement

Une observation de la remontée pendant 1 heure.


Pendant le temps de pompage aucun arrêt ne doit avoir lieu, sinon l'Entrepreneur
recommencera l'essai après rétablissement du niveau statique initial. La reprise d'un tel
pompage est à la charge de l'Entrepreneur et l'irrégularité de l'essai de pompage sera
immédiatement communiquée au Maître d'œuvre délégué et obligatoirement notée dans le
carnet de chantier.

Le rythme des mesures sera le suivant :


er
1 PALIER 2ème PALIER 3ème PALIER REMONTEE
Niveau statique 125ème minute 190ème minute 5ème minute
3ème minute 130ème minute 200ème minute 10ème minute
5ème minute 140ème minute 210ème minute 20ème minute
10ème minute 150ème minute 220ème minute 30ème minute
15ème minute 160ème minute 230ème minute 40ème minute
20ème minute 180ème minute 240ème minute 50ème minute
30ème minute 60ème minute
40ème minute
60ème minute
80ème minute
100ème minute
120ème minute

La mesure du débit se fera à partir d'un compteur d'eau, et des bacs jaugés de 50 et 100
litres. Les niveaux d'eau seront mesurés au moyen d'une sonde électrique. La profondeur du
forage sera mesurée avant et après chaque essai de pompage. L'Entrepreneur aura en
réserve sur le chantier, une sonde électrique de secours.
L'Entrepreneur doit garantir la régularité du débit de pompage durant l'essai, ainsi que
l'exécution correcte et intégrale des mesures, observations et analyses demandées.
L'Entrepreneur devra disposer sur le chantier du matériel nécessaire pour toute l'exécution
du travail : par exemple un groupe électrogène et des pompes immergées adéquates pour
assurer un pompage d'essai de bonne qualité, les sondes pour les mesures de niveaux
d'eau, des chronomètres, des bacs jaugés.
Afin d'éviter tout risque de détérioration, les ouvrages seront fermés aussitôt après les
opérations d'essai de pompage par un capot métallique cadenassé. L'Entrepreneur sera seul

32
responsable de toutes détériorations d'ouvrages dues à un défaut de protection.

Article 11: Analyses d'eau


Les opérations de développement seront accompagnées d'une analyse complète des
caractéristiques physicochimiques de l'eau: température, pH, résistivité, alcalinité, anhydride
carbonique libre, hydrogène sulfuré (en cas d'odeur caractéristique uniquement), etc.
Ces opérations seront réalisées directement sur le terrain à l'aide de matériel portable in situ.
Les opérations de pompage, outre les analyses ci-dessus, seront accompagnées d'analyses
complémentaires, portant sur les teneurs totales en chlore libre, sels dissous- notamment
nitrates- en ions Fe ++ et silice libre, ainsi que la l’analyse bactériologique notamment les
coliformes fécaux.
Ces analyses seront confiées à un laboratoire compétent qui sera soumis à l’agrément de
l’Unité Régionale de gestion du Programme

Article 12: Désinfection des forages


A la fin de l'essai de pompage le forage sera désinfecté par l'Entrepreneur sous sa seule
responsabilité à l'aide d'hypochlorite de calcium en solution préparée dosée à 1 %. Le
volume de la solution sera fonction du volume d'eau dans le forage.
A la fin des travaux de construction de forages, avant la réception provisoire, l'Entrepreneur
désinfectera le forage à l'hypochlorite de calcium dosé à 1%.

Article 13: Ordre d'exécution des ouvrages


Le maître d'œuvre délégué ou son représentant communiquera à l'entrepreneur par note de
service le cheminement de chaque atelier indiquant par ordre de priorité les sites à forer.
En aucun cas et pour quelque raison que ce soit, ces implantations ne doivent être modifiées
par l'entrepreneur.
Le maître d'œuvre délégué se réserve toutefois le droit de modifier ces implantations, en
temps utile, sans que l'Entrepreneur puisse faire valoir une réclamation quelconque.
Le maître d'œuvre délégué remettra également à l'entrepreneur les schémas des villages sur
lesquels les sites à forer ont été positionnés grâce aux coordonnées géographiques obtenues
par GPS. Avant d'entreprendre le forage, l'Entrepreneur est tenu de s'assurer que le site est
bien celui qui lui a été communiqué par le maître d'œuvre délégué. Aucune réclamation ne
sera admise pour un site foré qui ne correspond pas aux indications données par le maître
d'œuvre délégué et les travaux réalisés seront entièrement à la charge de l'entrepreneur.
Tous les villages seront accessibles en saison sèche. Le débroussaillage éventuel des zones
d'implantation et de leur accès, ainsi que la remise en état des lieux en fin de chantier resteront
à la charge de l'entrepreneur.

Article 14: Documents à produire par l’entrepreneur


L’entrepreneur à obligation de tenir à jour sur le chantier, un cahier d’ordres et un cahier de
chantier. Les deux cahiers seront visés au jour le jour par le Représentant Habileté du
Maître d’Ouvrage Délégué et celui de l’entrepreneur.
- Le cahier d’ordres servira à inscrire les instructions et consignes particulières même
celles données par téléphone du Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué.
Les remarques ou réserves du chef de chantier y seront aussi consignées. Ce cahier
sera du type manifold triple autocopiant.
- Le cahier de chantier contiendra tous les détails liés aux travaux. Il sera maintenu en
permanence sur le chantier et devra être présenté à la demande du Maître d'œuvre
délégué ou de ses représentants.

Il sera inscrit dans le cahier de chantier tous les détails techniques des travaux, notamment :

1- Les caractéristiques du chantier : Identification du village

2- Les travaux de forage :

33
34
- date du début des travaux
- différents diamètres de forage et technique utilisée
- profondeur des altérations (côte du tubage provisoire), profondeur totale forée
- nature et épaisseur des couches rencontrées
- profondeur des arrivées d'eau et débits mesurés
- vitesses d'avancement
- tubage de travail (diamètre et longueur)
- coupe technique du forage

3- Les opérations d'équipement :


- plan détaillé des tubages (longueurs, diamètres et côtes par rapport au sol)
- positions des crépines (cotes inférieure et supérieure)
- hauteur du bouchon de pied
- hauteur de comblement éventuel et volume de gravier utilisé
- plan de gravillonnage et de cimentation
- volume de gravillonnage et de cimentation
- coupe d'équipement du forage

4- Le développement :
- profondeur du tube d'air
- profondeurs de forage avant et après développement
- observations et mesures prescrites

5- - Essai de pompage :
- débits et rabattements
- remontée

Tous les éléments écrits ci-dessus seront mentionnés sur le cahier de chantier au fur et à
mesure de la manifestation des événements correspondants.
D’une manière générale, le cahier de chantier devra contenir toutes les informations
pertinentes, remarques, observations,

Toute demande de règlement de décompte provisoire ou définitif devra être accompagnée,


pour être prise en considération, de la fiche signalétique des ouvrages correspondants.
L'entreprise est libre d'utiliser tout modèle particulier qui répond aux critères de
renseignements définis ci-dessus.

Article 15: Fourniture et installation de pompes


Caractéristiques et type de pompe :
La pompe à installer est le type INDIA Mk II
Ces travaux consistent-en :
La fourniture de la pompe complète (Pompe complète à zéro mètre + tringles et tubes
inox pour 50 mètres d’équipement, fixation avec embase)
La construction de la margelle en vue de l’installation de la pompe.
La désinfection du forage à l’aide de pastille de chlore et installation de la pompe. Les
artisans réparateurs de la zone concernée doivent participer à l’installation de la pompe.
Les pompes seront garanties pour un an à compter de la date de la réception provisoire
des travaux.

L’entreprise fournira les caractéristiques techniques (Fiche technique) des pompes à


installer. Les pompes seront réceptionnées sur la base de ces prescriptions techniques.
(Tête de pompe galvanisée : Norme ISO 9301 ; Colonne d’exhaure en acier inoxydable :
AISI 304 ; tringles en acier inoxydable : AISI 304 ; etc…)
Le cylindre à extra- grande capacité se fera d’un corps en fonte inséré d’un manchon en
laiton et doit se composer des éléments de bronze à canon et de nitrile de caoutchouc.

34
N.B.
1- Seuls les forages déclarés positifs seront équipés en pompes. L’entreprise adjudicataire
sera payée en fonction des forages positifs réalisés.
2- Toutes les pompes doivent faire l’objet d’une réception sanctionnée par un procès verbal
de réception avant leur installation.

Direction et suivi contrôle de l'ensemble des travaux


Le Représentant Habileté du Maître d’Ouvrage Délégué aura la responsabilité de :

15.1 La direction des travaux. Elle concernera entre autres :


Les implantations des ouvrages;
Les décisions sur la poursuite ou l'arrêt des forages, leur équipement ou leur abandon ;
Les décisions sur la poursuite ou l'arrêt des développements ;
La décision de la réception provisoire et la rédaction du procès-verbal ;
La décision de l'arrêt éventuel total ou partiel des travaux et la durée de cet arrêt ;

Ces décisions résulteront soit de l'application des consignes générales notifiées à


l'entrepreneur par notes de service, soit de consignes particulières notifiées sur le cahier
d'ordres ou transmises par les liaisons radio ou téléphonique. Lorsque les consignes sont
données par liaison radio ou téléphonique, elles doivent être reprises dans le cahier d'ordres
puis visés par le chef de chantier et le représentant du maître d'œuvre délégué.

Dans le cahier d'ordres, sera noté toutes les décisions de l'agent chargé du contrôle y
compris les réserves éventuelles de l'Entrepreneur.
Pour les opérations et décisions particulières (arrêt des travaux, modifications de
programme, etc.), le maître d'œuvre délégué établira un ordre de service séparé.

15.2 Suivi contrôle des travaux, il portera entre autres sur :


La sécurité sur les chantiers ;
Le personnel et le matériel affecté au chantier et le stockage des matériels;
Les matériaux mis en œuvre ;
Le prélèvement, la conservation et le transport des échantillons d'eau à analyser ;
La tenue du cahier de chantier, du cahier d'ordres et la rédaction des fiches en
particulier en ce qui concerne la vitesse d'avancement et les venues d'eau, la nature des
terrains traversés (coupes stratigraphiques), les débits mesurés par l'Entrepreneur et la
profondeur des ouvrages ;
La conduite des travaux de forage, d'équipement, de développement, de l'essai de
pompage.
L'entrepreneur devra assurer aux représentants du maître d'œuvre délégué le libre
accès aux lieux où s'exécutent les prestations du marché.

1. Réunions de chantier
L'entrepreneur est tenu d'assister à toutes les réunions de chantier fixées par le maître
d'œuvre délégué. Il aura la faculté de se faire représenter par un agent dûment habilité à
prendre des décisions au nom de l’entreprise.

2. Réception technique préalable


Avant le démarrage des travaux, le matériel mis en œuvre donnera lieu à une réception
technique préalable dans le but de constater:
La conformité entre les matériels proposés par l'Entrepreneur dans son offre avec
les listes descriptives fournies par lui ainsi que les spécifications techniques
relatives à ce matériel ;
La conformité entre les capacités de ce matériel et les délais d'exécution.

35
36
Cette réception aura lieu à la base de l'Entrepreneur à la demande de celui-ci dès
l'arrivée du matériel de forage, essai de pompage, des véhicules, des engins, des
matériaux (massif filtrant, argile expansive, ciment, PVC…) et des fluides de forage.
La réception mentionnée ci-dessus sera complétée par une réception technique qui aura
lieu sur le chantier lors de l'exécution du premier forage et au vu de ses résultats.
Cette réception technique préalable ne libère en rien l'entrepreneur de ses engagements
aussi bien par rapport aux délais que par rapport aux prescriptions techniques.
Les approvisionnements ultérieurs (PVC, gravier, centreurs, argile expansive…) devront
être également réceptionnés à la demande de l'entrepreneur par le maître d'œuvre
délégué avant leur mise en œuvre sur le chantier.
Tout changement du matériel proposé dans l'offre (type, caractéristique, origine, etc.)
avant ou après la visite de conformité, et pendant la réalisation des travaux est
formellement interdit sauf sur accord écrit du maître d'œuvre, sur la demande de
l'entrepreneur.
L'arrêt des travaux à cause du changement de matériaux non autorisés engage la
responsabilité de l'entrepreneur, et tous les frais occasionnés par cet arrêt seront à sa
charge.

3. Conditions de réception provisoire


La réception provisoire des forages sera prononcée ouvrage par ouvrage, elle fera
l'objet d'un procès-verbal.
La réception provisoire sera prononcée au vu des résultats des essais de pompage,
lesquels devront corroborer les observations et estimations de débits effectuées au
cours du développement (sauf réserves faites par l'entrepreneur dans le cahier de
chantier lors de la décision d'équipement de l'ouvrage).
Les réceptions provisoires et attachements ne porteront que sur des ouvrages terminés
(développement, essai de pompage, remise en état des lieux) et pour lesquels les
documents (Cahier de chantier et les fiches récapitulatives de travaux) auraient été
remis.
Les profondeurs forées qui ne peuvent pas être équipées à cause d'un éboulement,
pour n'importe quelle raison que ce soit, ne seront pas prises en compte dans la
facturation.

La facturation d'un poste ou d'un ouvrage partiellement exécuté ou en cours d'exécution


ne sera pas admise.

4. Conditions de réception définitive


Les réceptions définitives seront prononcées à l'expiration du délai de garantie d'un (1)
an, sauf pour les ouvrages non productifs dont les travaux seront réceptionnés
définitivement dès leur achèvement.
Lors de la réception définitive il sera procédé à un test grâce à l'équipement
d'exploitation en place et à une enquête auprès de la population pour s'assurer du bon
fonctionnement de l'ouvrage au cours de l'année écoulée. La réception définitive sera
prononcée au vu de ces résultats.
Si des conditions inférieures à celles de la réception provisoire sont constatées,
l'Entrepreneur sera dans l'obligation de rétablir les caractéristiques initiales, à ses frais,
quelle que soit la durée des travaux nécessaires.
Si au cours de l'exploitation des forages pendant la période de garantie, une chute de
caractéristiques des ouvrages (eau chargée, ensablement de l'ouvrage, débit
incompatible avec celui du développement etc.) devait être constatée et avoir pour
origine un défaut d'exécution, l'Entrepreneur sera dans l'obligation, et à ses frais, soit de
renouveler les opérations de développement et d'essai de pompage, soit de réaliser un
nouvel ouvrage à proximité immédiate.
Tous les frais liés à la réception définitive des travaux sont à la charge de l'Entrepreneur.

36
5. Garantie des travaux

L'Entrepreneur s'engage à exécuter, avec le matériel qu'il propose, tous les travaux
dans les règles de l'art, quelles que soient les conditions géologiques.
En cas d'incident en cours de forage, d'équipement, de développement ou d'essai de
pompage (chute de matériel dans le forage, coincement d'outils ou de tubages,
coincement de pompe etc.) pouvant entraîner l'abandon du forage, l'Entrepreneur sera
astreint à recommencer un autre forage dans le voisinage immédiat du premier. Il ne
pourra prétendre à aucune rémunération pour le forage abandonné.

6. Provenance et qualités des matériaux


6.1 Dispositions générales

L'Entrepreneur soumettra à l'approbation du Maître d'œuvre délégué les matériaux qu'il


compte employer avec indication de leur nature et de leur provenance.

Tous les matériaux reconnus défectueux devront être évacués par l'Entrepreneur à ses
frais. L'Entrepreneur assurera sous sa propre responsabilité l'approvisionnement
régulier des matériaux pour la bonne marche du chantier.
Nonobstant l'agrément du Maître d'œuvre délégué pour la qualité des matériaux et pour
leur lieu d'emprunt, l'Entrepreneur reste responsable de la qualité des matériaux mis en
œuvre. Il lui appartient de faire effectuer à ses frais toutes les analyses ou essais de
matériaux nécessaires à une bonne exécution des ouvrages.
Il appartient à l'Entrepreneur d'effectuer toutes les démarches, d'obtenir toutes
autorisations ou accords et de régler les frais, redevances ou indemnités pouvant
résulter de l'exploitation des carrières ou gisements et de l'emprise des installations de
chantiers.
L'Entrepreneur ne saurait se prévaloir de l'autorisation du Maître d'œuvre délégué en ce
qui concerne les lieux d'emprunt pour se retourner contre elle dans le cas d'une action
intentée par des tiers du fait de l'exploitation des carrières ou gisements.

6.2 Caractéristiques des tubages


Les tubages pleins et les crépines en PVC devront être conformes aux caractéristiques
énumérées dans le tableau ci-après. Ils devront présenter toutes garanties de résistance
aux efforts de cisaillement, d’écrasement et de tension au cours de la mise en place et
durant l’exploitation des ouvrages.
Les tubages PVC devront avoir une couleur homogène. Ils ne présenteront pas des
rainures marquées, des grains, des criques et soufflures.
Les tubages seront soumis à l’agrément préalable du Maître d’œuvre délégué lors de la
réception technique préalable et des approvisionnements ultérieurs. A cette fin tous les
certificats d’essais et les certificats d’usine donnant les caractéristiques techniques et les
normes éventuelles doivent être obligatoirement disponibles lors de cette réception.

Caractéristiques des tubages PVC


REFERENCE CARACTERISTIQUES NORME
Matière première PVC - U, de qualité alimentaire sans stabilisant au DIN 8101
plomb, masse d'additifs de craie 3 % au maximum,
module d'élasticité 3000 N/mm2, résistance à la
traction 45-55 N/mm2, poids 6.95 kg/m.
Diamètre intérieur 126 mm DIN 8102
Epaisseur des parois 6,5 mm DIN 8102
Filetage Filetage trapézoïdal dans la masse, pas 6 mm, DIN 4925
résistance à la traction 2000 kg
Fentes des crépines 1 mm d’ouverture, fabrication d’usine, taux DIN 4925
d’ouverture d’au moins 9 %
Résistance à la au minimum 17 bars DIN 19532
compression extérieure
37
38

6.3 Ciment
Le ciment à utiliser pour la cimentation de tête sera du ciment Portland CPA 325 ou
équivalent. Il devra être livré en sacs de 50 kg à l'exclusion de tout autre emballage.
Tout sac présentant des grumeaux sera refusé.
Les récupérations de poussières de ciment sont interdites.

6.4 Gravier pour massif filtrant


Le gravier introduit dans l'espace annulaire des forages sera du gravier de quartz propre
roulé, lavé et calibré. L'emploi de gravier latéritique ou de gravier de quartz contenant
des impuretés de latérite ou débris de roche ne sera pas autorisé.
Le gravier sera calibré entre 2 et 4 mm de diamètre pour les terrains cristallins et entre 1
et 2 mm dans les formations d'altération d'arènes grossières et les couches meubles.
Lors de la réception technique préalable, l'Entrepreneur devra fournir les résultats de
l'analyse de granulométrie réalisée par un laboratoire agréé par le Maître d'œuvre
délégué. Des échantillons significatifs seront conservés par le Maître d'œuvre délégué.
Ils serviront à comparer les approvisionnements ultérieurs. Dans le cas où
l'Entrepreneur change de carrière, une nouvelle analyse de granulométrie sera
indispensable.
Durant le forage le massif filtrant sera stocké proprement et couvert d'une bâche
plastique ou en toile.
Sur la demande du Maître d'œuvre délégué l'Entrepreneur sera à tout moment prêt à
l'accompagner à ses frais pour une inspection sur les sites de la provenance des
graviers pour massif filtrant

6.5 Massif isolant


Il sera introduit dans l'espace annulaire de chaque forage productif, au-dessus du massif
filtrant, un barrage d'argile expansive. Ce barrage aura une hauteur minimale de 2 m et
sera constitué d'un produit argileux expansif et isolant sous forme de pastilles
cylindriques composés de matières premières activées argileuses et minéralisées,
hautement gonflantes et rayonnantes, destinées à tous travaux d'étanchéité dans la
construction des forages.
Cette argile aura une capacité de gonflement d'au moins 15% en une heure et d'environ
110% en 100 jours.
L'Entrepreneur présentera lors de la réception technique préalable toutes les
caractéristiques techniques du produit qu'il compte utiliser telles que spécifiées dans une
fiche technique de présentation du produit fournie par le fournisseur.

6.6 Centreurs
Les centreurs seront en matière inoxydable et devront être adaptés au diamètre
extérieur du tubage. Les centreurs seront installés tous les quatre mètres uniquement
dans la partie captée du forage.

6.7 Fluides de forage


La boue de forage sera auto-biodégradable et ne doit pas être susceptible de colmater
les fissures. L'utilisation des boues bentonitiques est formellement interdite.
L'Entrepreneur présentera lors de la réception technique préalable toutes les
caractéristiques techniques des produits (boue, additifs à la boue et mousse) qu'il
compte utiliser telles que spécifiées dans les fiches techniques de présentation des
produits fournies par les fournisseurs.

NB: Dans ce descriptif, nous nous sommes efforcés de renseigner les Entrepreneurs
sur la nature des travaux à effectuer mais il convient de signaler que cette description
n’a pas un caractère limitatif et que le soumissionnaire devra exécuter comme étant
compris dans son prix sans exception, tous les travaux.

38
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


Prix unitaires
N° Désignation des tâches
FCFA
Prix et prix unitaires en toutes lettres
HT-HD
I ETUDE ET SONDAGE
Ce prix rémunère forfaitairement l’exploitation des cartes
hydrogéologiques, des photos aériennes et satellitaires de la zone, les
mesures géophysiques et toutes sujétions permettant d’implanter un
forage positif
UNITE

II FORAGE
II.1 Préparation, Amenée et repli du matériel

Ce prix rémunère forfaitairement la préparation, l'amenée et le repli de


l'ensemble du matériel et fournitures nécessaires à l'atelier de forage et
l'équipe d'essai de pompage pour l'exécution des travaux dans les délais
prévus. Il comprend les frais de transport, d'assurance. Il s'applique
lorsque l'atelier a été installé sur le premier site de forage et au vu des
résultats de la réception technique préalable.
FORFAIT
II.2 Foration de 8'' 1/2 en terrain tendre
Ce prix rémunère au mètre linéaire le forage en terrain tendre y compris
toute suggestion
METRE LINEAIRE
II.3 Foration de 6'' 1/2 en terrain très dur (socle)
Ce prix rémunère le mètre linéaire de forage au marteau fond de trou,
dans les horizons peu ou pas altérés des formations du socle. Les
différentes roches peuvent être dures ou très dures avec la présence de
passées peu ou pas consolidées et des zones de fractures ou de filons.
Ce prix s'applique uniquement au-delà des profondeurs rémunérées par le
prix 2.2 et jusqu'à une profondeur maximale de 130 m. Il inclut la
confection des caisses, la prise des échantillons et leur conservation
suivant les exigences du CCTP.
Dans le cas où la colonne de tubage PVC ne serait pas complètement
descendue jusqu'à la profondeur totale atteinte par le forage, sans que
cela puisse nuire à la productivité et à la solidité de l'ouvrage, ce prix ne
s'applique que sur la hauteur équipée en tubes PVC. Cette dernière
disposition n'est pas applicable au cas où l'équipement retenu comporte un
comblement de la partie inférieure stérile du forage
METRE LINEAIRE
II.4 Fourniture et pose de crépines 126/140mm
Ce prix rémunère la fourniture et la pose dans le forage de crépines en
PVC alimentaire. Les tubes doivent avoir les caractéristiques suivantes :
DN 126
(5"), Ø intérieur 126 mm, Ø extérieur 140 mm, fente de 1mm, taux
d'ouverture de 9%.
Les caractéristiques et la mise en place des crépines devront être
conformes aux spécifications du CCTP

METRE LINEAIRE
II.5 Fourniture et pose de tubes pleins en PVC, DN 126
Ce prix rémunère la fourniture et la pose dans le forage de tubes pleins en
PVC alimentaire. Les tubes doivent avoir les caractéristiques suivantes :
DN 126 (5"), Ø intérieur 126 mm, Ø extérieur 140 mm. Il s'applique pour la
partie du tubage située au-dessus de la surface du sol dont la longueur
facturée sera de 0.50 m.

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


Prix unitaires
N° Désignation des tâches
FCFA
Prix et prix unitaires en toutes lettres
HT-HD
Les caractéristiques et la mise en place des tubes pleins devront être
conformes aux spécifications du CCTP.
METRE LINEAIRE
II.6 Fourniture et pose de massif filtrant en quartz

Ce prix rémunère à l'unité la fourniture et la mise en place du massif filtrant


en quartz dans l'espace annulaire du forage suivant les spécifications du
CPT. Il s'applique quelle que soit la hauteur ou le volume de l'espace
annulaire nécessaire pour une bonne réalisation du captage ;
UNITE
II.7 Fourniture et pose d'un bouchon de fond en PVC

Ce prix rémunère la fourniture et la mise en place d'un bouchon de fond en


PVC conformément aux prescriptions du CCTP
UNITE
II.8 Fourniture et pose d'un pacquer en argile

Ce prix rémunère la fourniture et à la pose d’un pacquer en argile


conformément aux prescriptions du CCTP
UNITE
II.9 Cimentation de l'espace annulaire

Ce prix rémunère la cimentation des 6 m supérieurs de l'espace annulaire


de chaque forage productif conformément aux indications du CPT
UNITE
II.10 Développement par air lift

Ce prix rémunère à l’heure le développement air lift avec mise à


disposition de l’atelier de forage ou d’une unité indépendante jusqu’à
obtention de l’eau claire. Les opérations de développement auront une
durée minimum de deux (2) heures mais peuvent atteindre parfois quatre
(4) heures. Les heures de développement au-delà de 4 heures sont à la
charge de l'Entrepreneur
HEURE
II.11 Dispositif de protection de l'orifice
Ce prix rémunère à l'unité la fourniture et la fixation sur les têtes des forages
d'exploitation, d'une fermeture du forage à l'aide d'un capot métallique
cadenassé et toutes autres sujétions (protection à l'aide de branches
épineuses etc.).
UNITE
II.12 Essai de pompage

Ce prix rémunère toutes les opérations nécessaires à la réalisation d’un


essai de pompage, effectuées par une unité indépendante de la
sondeuse :
- Pose et retrait des dispositifs de pompage par pompe immergée
- Opération proprement dites de pompage, pendant 5 heures
UNITE
II.13 Analyse physico-chimique et bactériologique
Ce prix rémunère l'analyse complète de l'eau à l'issue des essais d’air-lift
et des opérations de pompage.
Liste des analyses physico-chimiques et bactériologiques à effectuer
Température ; P.H ; Conductivité ;
Alcalinité ; Anhydride carbonique ; libre ; Calcium (Ca 2+) ; Magnésium

41
42
Prix unitaires
N° Désignation des tâches
FCFA
Prix et prix unitaires en toutes lettres
HT-HD
(Mg 2+) ; Sodium (Na+) ; Potassium (K+) ; Ammonium (NH 4+) ; Fer total;
Carbonates (CO3 2-) ; Bicarbonates (HCO3 2-) ; Chlorures (Cl-); Sulfates
(SO4 2-);Nitrates (NO3-) ; Nitrites (NO2-) ; Phosphates (P) ;
Coliformes totaux ; Coliformes fécaux, Streptocoques fécaux
UNITE
II.14 Désinfection du forage
Ce prix rémunère la désinfection du forage productif avec de l'hypochlorite
de calcium y compris toutes sujétions.
UNITE
III EQUIPEMENT EN POMPE A MOTRICITE HUMAINE (PMH
Fourniture et installation de pompe à motricité humaine
Ce prix rémunère
La fourniture de la pompe complète (Pompe complète à zéro mètre +
tringles et tubes inox, fixation avec embase)
La construction de la margelle en vue de l’installation de la pompe.
La désinfection du forage à l’aide de pastille de chlore et installation de la
pompe. Les artisans réparateurs de la zone concernée doivent participer à
l’installation de la pompe.
L’entreprise fournira les caractéristiques techniques (Fiche technique) des
pompes à installer. Les pompes seront réceptionnées sur la base de ces
prescriptions techniques. (Tête de pompe galvanisée : Norme ISO 9301 ;
Colonne d’exhaure en acier inoxydable : AISI 304 ; tringles en acier
inoxydable : AISI 304 ; etc.…)
Le cylindre à extra- grande capacité se fera d’un corps en fonte inséré
d’un manchon en laiton et doit se composer des éléments de bronze à
canon et de nitrile de caoutchouc.
UNITE
IV CONSTRUCTION D'UNE MARGELLE ANTIBOURBIER ET DE
L'AMENAGEMENT DE SURFACE AMELIOREE
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de
surface améliorée
Ce prix rémunère :
La construction de margelle pour pompe manuelle INDIA Mk II ;
la construction d'une clôture circulaire en maçonnerie de
dimensions 3,50 m de diamètre et 1,50 m de hauteur, construite
pour protéger les alentours du forage. Elle sera en parpaings de 15
cm x 20 cm x 40 cm pour la fondation et de 10 cm x 20 cm x 40 cm
pour le mur. 4 poteaux de dimensions 12cmx12cm seront coulés
dans le mur avec un chaînage dosé à 350 kg/m 3 à 60 cm du
plancher. Elle sera crépie sur ses deux surfaces. Elle doit être
munie d'une porte métallique de hauteur 1,20 m et de largeur 1.10
cm (tôle de 10/10 et tube carré de 20).
L’aménagement 'intérieur (le plancher) : il doit être en béton armé
dosé à 350 kg/m3 avec un quadrillage de fer de 6 sur une
épaisseur de 10 cm et recouvert d'une chape lisse d'épaisseur 2
cm.
L’exécution d’une légère pente pour canaliser les eaux perdues
vers une rigole d'évacuation. Celle-ci sera exécutée en béton armé
dosé à 350 kg/m3 sur une longueur de 6 m. Prévoir entre la clôture
et le puits perdu un abreuvoir en béton armé de 40 cm de large, 1m

42
Prix unitaires
N° Désignation des tâches
FCFA
Prix et prix unitaires en toutes lettres
HT-HD
de long et 10 cm de profondeur. Cet abreuvoir sera situé 2 m du
puits perdu. Le puits perdu est en maçonnerie de 1,50 m de
profondeur et de diamètre 1,00 m remplit de moellon et recevra
toutes les eaux perdues. Il est recouvert d'une dallette en béton
armé (fer 8) de 10 cm d'épaisseur, y compris toute sujétion

FORFAIT

43
P.U
N° Désignation des fournitures & prestations Unité (Chiffres) P.U (lettres)
I Etude et sondage
Etude hydrogéologique et géophysique unité
II Forage
II 1 Amené et repli de matériel forfait
II 2 Foration de 8'' 1/2 en terrain tendre mètre linéaire
II 3 Foration de 6'' 1/2 en terrain très dur (socle) mètre linéaire
II 4 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 crépiné mètre linéaire
II 5 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 plein mètre linéaire
II 6 Fourniture et pose de massif filtrant en quartz nombre
II 7 Fourniture et pose d'un bouchon de fond en PVC unité
II 8 Fourniture et pose d'un pacquer en argile unité
II 9 Cimentation de l'espace annulaire unité
II 10 Développement par air lift nombre
II 11 Dispositif de protection de l'orifice nombre
II 12 Essai de pompage forfait
II 13 Analyse physico-chimique et bactériologique unité
III Equipement en pompe à motricité humaine (PMH)
Fourniture et installation de pompe à motricité humaine unité
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de
IV surface améliorée
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de surface
améliorée unité

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


CADRE DE DEVIS

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


Cadre de devis pour les forages de : Wakpelgou, Djabengou, Nambenga, Nadjoungou, Djibonli, Boubonli, Kpimpiogue, Danaaka, Naboli
P.U (F Montant (F
N° Désignation des fournitures & prestations Unité Qté CFA) CFA)
I Etude et sondage
Etude hydrogéologique et géophysique unité PM
Total 1
II Forage
II 1 Amené et repli de matériel forfait 1
mètre
II 2 Foration de 8'' 1/2 en terrain tendre linéaire 10
mètre
II 3 Foration de 6'' 1/2 en terrain très dur (socle) linéaire 70
mètre
II 4 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 crépiné linéaire 15
mètre
II 5 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 plein linéaire 65
II 6 Fourniture et pose de massif filtrant en quartz nombre 1
II 7 Fourniture et pose d'un bouchon de fond en PVC unité 1
II 8 Fourniture et pose d'un pacquer en argile unité 1
II 9 Cimentation de l'espace annulaire unité 1
II 10 Développement par air lift nombre 4
II 11 Dispositif de protection de l'orifice nombre 1
II 12 Essai de pompage forfait 1
II 13 Analyse physico-chimique et bactériologique unité 1
Total 2
III Equipement en pompe à motricité humaine (PMH)
Fourniture et installation de pompe à motricité humaine unité 1
Total 3
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de
IV surface améliorée
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de
surface améliorée Unité 1
Total 4
Total global
Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré
Cadre de devis pour le forage de Batébougou

P.U. Montant
N° Désignation des fournitures & prestations Unité Qté F CFA) (F CFA)
I Etude et sondage
Etude hydrogéologique et géophysique unité 1
Total 1
II Forage
II 1 Amené et repli de matériel forfait 1
II 2 Foration de 8'' 1/2 en terrain tendre mètre linéaire 10
II 3 Foration de 6'' 1/2 en terrain très dur (socle) mètre linéaire 80
II 4 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 crépiné mètre linéaire 15
II 5 Fourniture et pose de PVC 10 bars 4'' 1/2 plein mètre linéaire 75
II 6 Fourniture et pose de massif filtrant en quartz nombre 1
II 7 Fourniture et pose d'un bouchon de fond en PVC unité 1
II 8 Fourniture et pose d'un pacquer en argile unité 1
II 9 Cimentation de l'espace annulaire unité 1
II 10 Développement par air lift nombre 4
II 11 Dispositif de protection de l'orifice nombre 1
II 12 Essai de pompage forfait 1
II 13 Analyse physico-chimique et bactériologique unité 1
Total 2
III Equipement en pompe à motricité humaine (PMH)
Fourniture et installation de pompe à motricité humaine unité 1
Total 3
Construction d'une margelle antibourbier et de
IV l'aménagement de surface améliorée
Construction d'une margelle antibourbier et de l'aménagement de
surface améliorée unité 1
Total 4
Total global

Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré


Travaux de réalisation des forages dans les Commune de Naki-Est et de Kountoiré

Vous aimerez peut-être aussi