Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre 

II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

CHAPITRE II :

NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE

I- INTRODUCTION :
Un matériau métallique à l’état solide est constitué d’une infinité de petits volumes de forme en
général polyédrique appelés grains (cristaux). le matériau est dit monophasé Lorsque les
cristaux sont de même constituant physico-chimique, dans le cas ou les constituants sont de
nature différente le matériau est polyphasé (formé par plusieurs solutions solides).
II - NOTIONS DE CRISTALLOGRAPHIE :

II-1- SYSTEMES ET RESEAUX CRISTALLINS :

Un cristal idéal est formé par un empilement infini et périodique d’atomes suivants trois axes
non coplanaires de l’espace.
L’empilement d’atomes constitue un motif de forme prismatique appelé maille élémentaire, qui
se forme périodiquement suivant les trois axes pour construire un réseau cristallin.

z
y

y
x
Nœud 110

Figure 1 : Réseau cristallin Figure 2 : Maille élémentaire simple de forme


prismatique

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
-8-
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-2- PARAMETRES D’UNE MAILLE :

Les paramètres de maille désignent les dimensions de la maille élémentaire. Dans le cas le plus
complexe, le réseau triclinique, on a 6 paramètres : trois dimensions a, b et c, respectivement
suivant les trois axes x,y et z du système de coordonnées et trois angles alpha, bêta et gamma.

Selon les relations qui s'établissent entre les vecteurs a, b, c et les trois angles α , β , γ on
distingue sept systèmes cristallins différents ; en plaçant dans la maille primitive, des noeuds
supplémentaires soit au centre de la maille, soit au centre de chacune des six faces, on obtient 14
réseaux cristallins (réseaux de BRAVAIS) distincts. Tout cristal peut être décrit par l'un de ces
réseaux.

• Maille simple ayant un nombre d'atome


1
n = (8 × ) = 1
8
Maille simple

• Maille centrée contenent un atome au centre.


1
n = (8 × ) + 1 = 2
8
Maille centrée

• Maille à bases centrées avec un atome au centre


de 2 faces opposées
1 1
n = (8 × ) + (2 × ) = 2 .
8 2
Maille à bases centrées

• Maille à faces centrées ou les centres


des sixs faces contiennent un atome
1 1
n = (8 × ) + (6 × ) = 4
8 2
Maille à faces centrées

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
-9-
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

structure
à 2 faces à faces centrées
Système simple (P) centré (I) rhomboédique
centrées (C) (F)
( R)

cubique

hexagonal

tétragonal
(quadratique)

trigonal
(rhomboédrique)

orthorhombique

monoclinique

triclinique

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 10 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-3 – PLANS ET DIRECTIONS CRISTALLOGRAPHIQUES :

II-3-1- Plans cristallographique et indices de Miller :

Définition :
On appelle plan cristallographique, un plan contenant au moins trois noeuds non
alignées du réseau.
Désignons par π ce plan et interceptant les axes OX, OY, OZ respectivement en M (m, 0,0),
N (n, 0, 0) et P (p, 0 ,0) ; Ce plan sera désigné en cristallographie par ses indices de MILLER
1
(h k l) définis comme les plus petits entiers relatifs proportionnels respectivement à 1 , et 1
m l p
(voir figure ci dessous).

A titre d'exemple prenons :


1
m = 1 = 1
m
1 1
n = 2 alors =
n 2
1 1
p = 3 =
p 3
le même dénominateur est 6 ; donc
h = 6 , k = 3 et l = 2

par conséquent ce plan sera désigné par :


(hkl) = (632)

Figure.3 Exemples de plans cristallographiques (système cubique)

Remarques :
™ Ces indices (h k l) qu'on vient de définir représentent en fait toute une famille de
plan parallèle et équidistant.
™ Pour les indices de signes négatif, on les représentent par « un barre » au dessus
du chiffre et non pas de signe moins.
™ {h k l} : désignent une famille de plans cristallographiques équivalents de point
de vue densité surfacique d'atomes.

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 11 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

Application1 :
Déterminer les indices de MILLER des plans:
1 1 3 1
Π 1 : ( 1, ,0 ) ; Π 2 : ( 1 ,1 , ) et Π 3 : ( ,1, )
4 2 4 4

Application 2 :
2°/ Mettre en place les plan
( 1 10), (2 1 2 ), ( 1 01), (001)

II-3-2 Direction cristallographique :

Définition :
On appelle direction cristallographique, une droite passant par deux noeuds du réseau,
donc par infinité de noeuds. Si l'on suppose qu'elle passe par l'origine, on peut la désigner par
les coordonnées [u v w] du noeud le plus proche de l'origine.
Les nombres négatifs étant notés avec une barre au-dessus.

Fig.4 Exemples de directions cristallographiques (système cubique)

Application:
Repérer les directions cristallographique suivantes [1 0 0], [1 1 0], [2 2 1], [1 1 2]
Déterminer les indices de la direction Δ représenté ci
dessous.

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 12 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-4 - CALCULS SUR LES MAILLES :

Les mailles sont des motifs géométriques, des volumes ; la longueur de l'arrête dépend du rayon
des atomes (puisque ceux-ci sont à "touche-touche"). On peut donc calculer la masse d'une
maille, en fonction du nombre et de la nature des atomes qu'elle contient, et son volume ; ceci
donne accès à la masse volumique de la matière.

II-4-1- Compacité :

Un autre calcul intéressant est celui de la compacité : on voit qu'il reste du vide entre les atomes,
la compacité est le rapport entre le volume d'une maille et le volume occupé par les atomes.

Volume matière
C=
Volume de la maille

Elle est donc inférieure à 1, pour un empilement de billes, elle vaut au plus 0,74

II-4-2- Densité des nœuds et nœuds en propre :

Dans un réseau cristallin, il est souvent important de pouvoir déterminer la densité de nœuds soit
par unité de longueur (densité linéique), soit par unité de surface (densité surfacique), soit par
unité de volume (densité volumique).
II-4-2-1- Densité linéique :

Pour calculer la densité linéique de nœud selon une direction cristallographique, on choisit un
segment de référence de cette direction borné par deux nœuds.
nombre de noeuds en propre du segment
La densité linéique des nœuds et donc : dl =
longeur du segment

Exemple :Densité linéique de nœuds suivant la direction [110] d’une maille CFC de paramètre a.

dl= (1/2 + 1/2 + 1)*1/a√2


= 2/a√2
Nœud en propre = 2

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 13 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-4-2-2- Densité surfacique :

On procède de façon analogue pour calculer la densité surfacique de nœuds d’un plan
cristallographique.
nombre de noeuds en propre du plan
La densité surfacique des nœuds et donc ds =
surface du plan

Exemple : calculons la densité surfacique des nœuds dans les plans (100) et (111) dans un CFC
de paramètre de maille a.

La densité des nœuds dans (100)


ds = ((4*1/4) + 1)1/a² = 2/a²

Le nombre des nœuds en propre


(4*1/4) + 1 = 2

La densité des nœuds dans (111)


ds = ((4*1/4) + (4*1/2) + 1)1/a²√3= 4/a²√3

Le nombre des nœuds en propre


(4*1/4) + (4*1/2) + 1) = 4

NB : pour calculer la surface


du parallélogramme
base * hauteur =
a√2 * a√6/2 = a²√3

II-4-2-3- Densité volumique :

Le même raisonnement peut aussi s’appliquer au cas de calcul de densité volumique de nœuds.

nombre de noeuds en propre de la maille


La densité volumique des nœuds donc : dv =
volume de la maille

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 14 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-4-3- LES SITES INTERSTITIELS :

II-4-3-1 Site cubique :


Espace laissé libre par 8 atomes situés aux sommets d’un cube.

Exemple : Le chlorure de césium (Cs Cl) cristallise selon le réseau cubique simple.

Cl-

+ Cl- : aux sommets


Cs Cs+ : au centre, occupe le site cubique.

II-4-3-2 Site tétraédrique :


Espace laissé libre par 4 atomes situés aux sommets d’un tétraèdre.

II-4-3-3 Site octaédrique :


Espace laissé libre par 6 atomes situés aux sommets d’un octaèdre.

C.C

C.F.C

Sites interstitiels octaédriques possibles dans les structures C.C et C.F.C


Sites interstitiels tétraédriques possibles dans les structures C.C et C.F.C

II-5- STRUCTURE CRISTALLINE DES METAUX ET ALLIAGES :

La plus part des métaux cristallisent selon les trois structures les plus compactes.
Cubique centré (cc), cubique à faces centrées (cfc), et hexagonal compact (hc).

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 15 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

II-5-1- Structure cubique centrée :

Les atomes sont situés aux 8 sommets d'un cube d'arête "a" , ainsi qu'au centre du cube, le
diamètre des atomes étant tel que l'atome central soit tangent aux 8 atomes des sommets .

Fig. 5- Représentations schématiques du réseau cubique centré.

1
™ Nombre d'atomes/maille élémentaire n = ( x8) + 1 = 2 atomes/maille
8
™ Plans denses { 110}.
™ Directions denses < 1 1 1 >
™ Exemple de matériaux cristallisant dans cette structure : Fe , Cr.

II-5-2- Structure cubique faces centrées :


Les atomes sont situés aux 8 sommets d'un cube d'arête "a" ainsi qu'au centre des 6 faces du
cube. Chaque atome situé à un sommet est tangent aux atomes occupant le centre des faces
passant par ce sommet.

Fig. 6 - Représentations schématiques du réseau cubique faces centrées

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 16 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

Structure cubique faces centrées

a. 2
™ Relation entre paramètre de maille « a » et rayon atomique : r =
4
1 1
™ Nombre d'atomes/maille : n = ( x8 ) + ( x6) = 4 atomes/maille
8 2
™ Plans denses { 111 }
™ Directions denses <1 1 0>
™ Exemple de matériaux : Ni, Cu, Al,..

II-5-3- Structure hexagonale compacte :

Les atomes sont situés aux 12 sommets d'un prisme droit à base hexagonale, aux centres des deux
plans de base, et sur un plan intermédiaire entre les deux plans de base sur lequel se trouvent trois
atomes décalés de telle sorte qu'ils soient au contact des atomes des plans de base .

™ Relation entre paramètre de maille et rayon atomique : r =1/2 a


™ Nombre d’atomes/maille : n= (1/6*6)*2 + (1/2*2)*3 = 6
™ Plans denses : {111}
™ Directions denses : <1 1 0>
™ Exemple de matériaux : Zn, Mg, ....

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 17 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

III- DEFAUTS DES RESEAUX CRISTALLINS :

L'état cristallin a jusqu'ici été considéré comme un empilement parfait d'atomes


régulièrement répartis selon un système propre au matériau considéré. Les cristaux métalliques
sont en réalité imparfaits et présentent des défauts locaux.
III-1 - Défauts ponctuels :

Ils peuvent se répartir en quatre catégories selon leur géométrie :


1) Les lacunes ponctuelles
2) Atomes étrangers
III-1-1 - Lacunes :
Une lacune c'est l'absence d'un atome.

Fig. 7- Lacune : absence d'un atome


III-1-2- Atomes étrangers :
Un atome ne faisant pas partie de la composition chimique du cristal parfait peut s'y insérer ;
il s'agit d'impuretés ou bien d'éléments d'alliage.

Fig. 8- Atomes étrangers : a - atome en substitution ; b - atome en insertion

III-2- Défauts linéaires ou dislocations :

III-2-1- Dislocation coin :

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 18 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

Fig. 9- Dislocation coin

III-2-2- Dislocation vis :

Il existe une deuxième espèce de dislocation appelée dislocation vis et caractérisée


par un vecteur de Burgers parallèle à la ligne de dislocation AD

Fig. 10- Dislocation vis

Fig. 11- Représentation schématique d'une boucle de dislocation

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 19 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

Application1:

Pour chacune des structures (C.C) et (C.F.C) :

™ Déterminer les expressions des densités linéiques Dl surfaciques Ds , et ceux, selon les
directions et les plans les plus denses .

Nombre d' atomes Nombre d' atomes


On rappelle que : D l = et Ds =
Unité de longueur Unité de surface

™ Calculer la densité volumique (compacité)

Correction de l’application1 :

™ Calcul de Dl et Ds de la maille C.C


Soit les directions de densité maximale < 11 1 > :
1 1
+ 1+ 2
Dl = 2 2 =
a 2 + ( a. 2 ) 2 a. 3
Soit les plans les plus denses { 110} :
1
(4 x)+1 2 2
Ds = 4 = 2 =
a .( a . 2 ) a . 2 a2

™ La compacité de la maille C.C est :


1 4 3
volume occupé de la maille [(8. 8) + 1].[ 3 .π.r ]
C C.C = =
volume total de la maille a3

a. 3
Or en prenant le plan le plus dense on aura r = donc
4

3
[ .π.a 3 ]
8 π. 3
C C.C = 3 = = 0,68 = 68 0 0
a 8

™ Calcul de Dl et Ds de la maille C.F.C


Soit les directions de densité maximale < 11 0 > :
1 1
+ 1+ 2 2
Dl = 2 2 = =
a. 2 a. 2 a
Soit les plans les plus denses { 111} :

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 20 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

1 1
) + (4 x ) + 1
(4 x 4 4. 3
Ds = 4 2 = 2 =
a. 6 a . 3 3 .a 2
( ).( a . 2 )
2
™ La compacité de la maille C.F.C est :
1 1 4 3
volume occupé de la maille [(8. 8) + 6. 2 ].[ 3 .π.r ]
C C.C = =
volume total de la maille a3

a. 2
Or en prenant le plan le plus dense on aura : r =
4
donc
[16 .π .r 3 ] π
C C .F . C = = = 0,74 = 74 0
0
4 .r 3 3. 2
3 .[ ]
2

Application 2 :

Pour la structure (H.C)

™ Donner la relation reliant « a » et la hauteur « c » de la maille.


™ Calculer le volume de la maille .
™ En déduire la « compacité.

Correction de l’application 2 :

c 8
™ a = b = 2.r ; = ; α = β = 90° et γ = 120°
a 3
™ Le volume de la maille est :

3 8
V = 3.a2 . sin(120°).c = 3.((2.r )2 ).( ).(2.r. )
2 3

™ La compacité est alors :


4
6.[ .π.r 3 ] π
3
CHC = = = 0,74 = 74%
3 8 3 . 2
3.((2.r ) 2 ).( ).(2.r. )
2 3

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 21 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

Application 3 :

L’oxyde de magnésium MgO cristallise selon le système cubique

Trouvez:
a) les indices de Miller des plans P1 et P2
b) le réseau de Bravais et la valeur de « a »
c) type de site occupé par les ions Mg2+
d) la masse volumique théorique de la magnésie.

Correction de l’évaluation :

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 22 -
Chapitre II : NOTIONS DE METALLURGIE STRUCTURALE  

a) Plan P1:(110) Plan P2: (111)


b) Réseau C.F.C.; a = 2(rO+rMg) = 0,424 nm
c) Tableau 3.1: sites octaédriques
d) 4 ions O2- + 4 ions Mg2+

la masse volumique théorique de la magnésie est :

(MO + MMg )

NA
ρMgO = = 3,51 g cm3
a3

Test d’évaluation :

1. Citer les différentes familles de matériaux.


2. Citer les différents types de liaisons inter atomiques.
3. Qu’elle type on trouve dans les matériaux métalliques ?
4. Peut on avoir une idée sur le comportement macroscopique d’un matériau en observant
son comportement microscopique ?
5. Décrire brièvement une liaison atomique du type métallique.
6. Qu’appelle t on direction cristallographique ?
7. Qu’appelle t on plan cristallographique ?
8. Que désigne les indice de MILLER ?
9. La majorité des métaux cristallisent dans quel(s) système(s) cristallin(s) ?
10. Citer les structures cristallines du système cubique.
11. Ecrire l’équation permettant le calcul de la compacité dans une structure cristalline.

 JEDIDI. J  &  HADJ BRAHIM.F                                                                                              AU : 2006/2007
- 23 -