Vous êtes sur la page 1sur 15

LES UVEITES

RAPPEL ANATOMIQUE
• L’uvée = la membrane intermédiaire de
l’oeil
• Est constituée d‘arrière en avant par:

• ◊ la choroïde:
– tissu essentiellement vasculaire responsable de la
nutrition de l‘épithélium pigmentaire et les couches
externes de la rétine;
• ◊ les corps ciliaires:
– les procès ciliaires:
• responsables de la sécrétion d'humeur aqueuse;
– le muscle ciliaire:
• sa contraction permet l‘ accommodation
• ◊ l'iris:
– diaphragme circulaire centre par la pupille

LES UVEITES
• Définition:
– inflammations de l’uvée;
– représentent 5 à 10% des cécités;

• Classification:
– anatomique:
• Antérieure (iritis et iridocyclite);
• Intermédiaire;
• Postérieure (choroidites et
chorioretinite)
• Pan-uveite (concernent les 3 niveaux
anatomiques);
– évolutive:
• Aigue;
• Chronique;

LES UVEITES ANTERIEURES


• Signes fonctionnels :
– Œil rouge:
• Douleurs oculaires profondes;
• Larmoiement, blépharospasme, photophobie;
– BAV variable;
Œil rouge avec cercle périkératique;
• Signes physiques : Myosis; Hypopion; Membrane prepupillaire

– Œil rouge avec cercle périkératique (dilatation des vaisseaux


d’origine ciliaire)
– Cornée claire; précipites rétrocornéens inflammatoires;
– Pupille en myosis; synéchies irido-cristalliniennes
(postérieures);
– membrane exsudative pré pupillaire / nodules iriens;
– En lampe à fente : Précipites inflammatoires rétrocornéens
• Tyndall +++ de chambre antérieure (protéines et cellules
inflammatoires en suspension dans l’humeur aqueuse, visibles
en fente comme « des grains de poussière dans un rayon de
soleil »)
• Hypopion par sédimentation inférieure du Tyndall (niveau
blanchâtre inférieur)

Synéchies postérieures (irido-cristalliniennes)


• Etiologies fréquentes:
– la spondylarthrite ankylosante :
• uvéite antérieure récidivante avec hypopion;
• La confirmation repose sur la présence de l’antigène HLA B-27 et
l’image radiographique de sacro iléite;

– l’uvéite herpétique :
• suspectée en cas de hypertonie oculaire aux patients présentant
des antécédents d’herpes oculaire;

– l’arthrite chronique juvénile de l’enfant:


• uvéite antérieure sévère avec évolution rapide vers la cataracte
et la kératite en bandelette;

– la sarcoïdose :
• uvéite antérieure granulomateuse avec nodules iriens;
• associée a une inflammation vitréenne (hyalite) , choroidite et
vasculite rétinienne;

– la maladie de Behcet :
• uvéite antérieure récidivante a hypopion associée a une hyalite
et vascularite rétinienne.

• Complications:
– Récidives; corticodépendance;
– cataracte, décollement de la rétine;
– synéchies irido-cristalliniennes définitives
– glaucome secondaire;
– phtyse oculaire;

• Traitement
– traitement pathogénique:
• corticoïdes (et/ou des AINS) locaux le plus souvent en collyre, aussi en injections
sous-conjonctivales.

– traitement symptomatique :
• collyres mydriatiques pour la prévention ou la suppression des synéchies
postérieures,

– traitement étiologique:
• éventuel, selon la cause;

Les UVEITES INTERMEDIAIRES

• l’inflammation intéresse le corps ciliaire


postérieur, la rétine antérieure, la choroïde
antérieure et le vitré;

– Le terme de pars planite doit être réservé aux uvéites


intermédiaires idiopathiques avec la présence d’une
banquise;

• Signes fonctionnels :
– Début particulièrement insidieux avec trouble
visuel et perception de corps flottants;
– BAV par œdème maculaire;

• Signes physiques :
– L’aspect extérieur de l’œil et le segment antérieur
reste normal dans la plupart des cas;

– Apres dilatation pupillaire:


• Trouble vitréen;
• Opacités blanchâtres, rondes, dans le vitré
périphérique (ʺsnowballsʺ);
• Exsudats blanc-gris sur la pars plana et la rétine
périphérique inférieure (ʺsnowbankingʺ);
« Snowballs », « snowbanking » et
trouble vitréen majeur en pars-planite
– Bilatéralité asymétrique des anomalies dans la
majorité des cas;

• Bilan étiologique:

– la sclérose en plaque;
– la syphilis;
– la maladie de Lyme;
– le SIDA, le virus d’Epstein Barr (EBV), les maladies
intestinales inflammatoires;

– L’angiographie à la fluorescéine ou la tomographie


rétinienne détermine la présence de l’œdème
maculaire;

• Complications :
– Cataracte;
– Œdème maculaire;

– Décollement exsudatif de la rétine;


– Glaucome secondaire;

!!! Évolution chronique avec des périodes de rémission et


d’activité.

• Traitement:

– Causal (si possible);

– Pathogénique:
• Corticostéroïdes topiques et par voie générale;
• Traitement immunosuppresseur si la corticothérapie este
inefficiente / insuffisante;

– Des complications:
• après la résolution de l’inflammation:
– Chirurgie de la cataracte / du glaucome secondaire;
– Chirurgie des vitrites dense , hémorragie du vitre, décollement de la
rétine – par vitrectomie postérieure;

UVEITES POSTERIEURES

• Définition:
– inflammation de la choroïde (choroïdite), rétine et/ou
vitré postérieur (choriorétinite);

• Etiologies fréquentes:
– la toxoplasmose;
– La histoplasmose;
– Herpès, Syphilis,
– Tuberculose, Sarcoïdose

• Signes fonctionnels :
– BAV; scotome positif ou négatif;
– Perception de corps flottants et déformation
des images (metamorphopsia);
– Photopsies;

• Signes physiques :
– L’aspect extérieur de l’œil et le segment
antérieur reste normal dans la plupart des cas;
– Phénomène de Tyndall vitréen;
– Foyers de rétinite accompagne par Œdème
rétinien et inflammation vitréenne
importante;
– Œdème maculaire;
– Vascularite rétinienne (artérielle ou veineuse)

• Examens complementaires:
– typage HLA B27; créatininémie;
– sérologies de Lyme, syphilis, VIH;
– intradermoréaction à la tuberculine;
– Ponction lombaire dans le bilan des uvéites postérieures
(uvéoméningites);
– IRM cérébrale si signes neurologiques associés;

• Complications :
– La Cataracte;
– L’œdème maculaire;
– Le Décollement exsudatif de la rétine;
– La Névrite optique;
– Le Glaucome secondaire;

!!! Évolution chronique avec des périodes de rémission et d’activité.


• Traitement:

– Spécifique (si la cause est découverte);

– Pathogénique:
• Corticostéroïdes topiques et par voie générale;
• traitement immunosuppresseur si le corticothérapie
insuffisante;

– Des complications:
• après la résolution de l’inflammation:
– Chirurgie de la cataracte / du glaucome secondaire;
– Chirurgie des vitrites dense , hémorragie du vitre, décollement de la
rétine – par vitrectomie postérieure;

Vous aimerez peut-être aussi