Vous êtes sur la page 1sur 3

L’EPILEPSIE

1) Définitions
L’épilepsie est une affection neurologique qui se manifeste à l’adolescence ou durant
l’enfance et plus rarement à l’âge adulte. Elle se caractérise par l’apparition de crises soit
Partielles (ne touchant que l’un des deux hémisphères) soit Généralisées (touchant tous les
neurones et court circuitant l’individu et créant une crise complète)

Facteurs de Prédisposition : Lésions dès la naissance ou acquise, Malformation,


L’épilepsie tonico-clonique : est une forme ou l’individu présente des crises convulsives
pouvant durer plusieurs minutes.
L’épilepsie Réfractaire : est une forme d’épilepsie qui résiste aux traitements
antiépileptiques. Lorsqu’elle se manifeste, la crise n’a pas de causes précises
L’épilepsie Absente : est une forme d’épilepsie ou les crises sont très légères et n’engendrent
que des états d’absences durant plusieurs secondes.
Les Symptômes : perte de conscience, myoclonies (mouvements brusques soudains), trouble
de l’attention, grande fatigue, hallucinations, troubles sensitifs (engourdissements), amnésie,
confusion lexicales, troubles végétatifs (accélération cardiaque, nausée)
Causes des crises : Fatigue, anxiété, stimulation lumineuses répétées, toxiques

2) Autres Syndromes Epileptiques


-Syndrome de West : épilepsie avant 1 an, grave, spasmes, mauvais développement,
ralentissement psychomoteur
-Syndrome de Lennox-Gastaut : épilepsie de 2 à 6 ans, avec crises tonico-clonique
-Syndrome de Dravet : myoclonies sévères chez le nourrisson (6 – 8 mois)

3) Recherches Scientifiques
Il faut savoir que l’épilepsie touche toutes les tranches d’âges, mais l’âge le plus critique est
l’âge des nourrissons et l’âge des personnes âgées. (Iasemidis, 2003). Les crises sont dues à
des décharges synchrones et fortes des neurones dans le cerveau (Iasemidis, 2003). Les
symptômes peuvent être d’ordre cognitifs, psychiques et sensoriels (Iasemidis, 2003)
L’épilepsie peut être présente chez le jeune enfant (entre 6 mois et 2 ans de vie) mais disparaît
généralement à l’adolescence. (Dravet et Bureau, 1981) L’insula serait la zone concernée par
l’épilepsie (Guenot, 2008)
La Crise d’épilepsie à un début et une fin, c’est à la fin qu’interviennent les symptômes. Ces
symptômes peuvent affecter soit un soit plusieurs éléments parmis la mémoire, la conscience,
la sensorialité, la motricité, la cognition (Fischer, 2005)
Durant les crises la cognition est affectée : Attention, Mémoire d’exécution, Phasie (Fischer,
2005)
Il peut y avoir des souvenirs négatifs (oublis) ou des souvenirs positifs (intrusions fausses) en
mémoire (Fischer, 2005)
4) Imagerie
Figure 1 – Hyperexcitation des signaux électriques cérébraux

Figure 2 – Hypersignaux (en blanc) de décharges électriques cérébrales

5) Références
Dravet, C., & Bureau, M. (1981). L’épilepsie myoclonique bénigne du nourrisson. Revue
d&’apos ; Electroencéphalographie et de Neurophysiologie Clinique, 11(3-4), 438–444.
doi:10.1016/s0370-4475(81)80083-4
Fisher, R. S., Boas, W. van E., Blume, W., Elger, C., Genton, P., Lee, P., & Engel, J. (2005).
Epileptic Seizures and Epilepsy: Definitions Proposed by the International League Against
Epilepsy (ILAE) and the International Bureau for Epilepsy (IBE). Epilepsia, 46(4), 470–472.
doi:10.1111/j.0013-9580.2005.66104.x
Guenot, M., & Isnard, J. (2008). Épilepsie et insula. Neurochirurgie, 54(3), 374–381.
doi:10.1016/j.neuchi.2008.02.010 

Iasemidis, L. D., Deng-Shan Shiau, Chaovalitwongse, W., Sackellares, J. C., Pardalos, P. M.,
Principe, J. C., … Tsakalis, K. (2003). Adaptive epilep