Vous êtes sur la page 1sur 3

Gestion des risques

Rapport de gestion
FACTEURS DE RISQUES

Gestion des risques

FACTEURS DE RISQUES

Risques de liquidité et de contrepartie

La gestion du risque de liquidité est centralisée au niveau de la Ainsi, Accor dispose au 31 décembre 2008 d’un montant total de
Direction générale de la Trésorerie, des Financements et du Credit liquidités de 2 400 millions d’euros.
Management. La gestion de trésorerie globale au niveau du Groupe
Le Groupe peut également mettre en place, selon ses besoins, des
permet de compenser les excédents et les besoins de trésorerie
ressources financières diversifiées (bancaires/obligataires) à moyen
internes avant de lever des ressources sur les marchés financiers.
et long terme nécessaires à son développement.
La politique de financement de Accor est d’assurer à tout moment
Afin de renforcer sa liquidité, Accor a émis en janvier 2009 un
la liquidité nécessaire au financement des actifs du Groupe, de ses
emprunt obligataire de 600 millions d’euros.
besoins de trésorerie court terme et de son développement tant en
termes de durée que de montants, et ce au moindre coût. Aucune restriction à l’utilisation des capitaux n’est susceptible
d’influer sensiblement sur les opérations de l’émetteur.
Accor dispose en permanence de lignes de crédit confirmées non
utilisées à moyen terme auprès de banques de première qualité, qui Le Groupe n’encourt donc aucun risque de liquidité.
permettent au Groupe de sécuriser ses sources de financement à
Par ailleurs, il est précisé qu’il n’existe aucune clause de
court terme (voir note annexe 29B des comptes consolidés page
remboursement anticipé dans les contrats de financement qui serait
196). Ainsi, au 31 décembre 2008, Accor disposait de 1 345 millions
déclenchée suite à une détérioration de notation (rating trigger).
d’euros de lignes de crédit long terme confirmées non utilisées dont
1 065 millions d’euros sont à échéance juin 2012. En revanche, le remboursement anticipé peut être demandé en
cas de changement de contrôle c’est-à-dire au cas où plus de
Accor dispose également d’un montant de placements de trésorerie
50 % des droits de vote seraient acquis par un tiers. Sur la dette
d’un montant de 1 054 millions d’euros d’une durée moyenne de
brute (1 981 millions d’euros) seuls 1 185 millions d’euros sont
trois mois (voir note annexe 29E des comptes consolidés page 199),
contractuellement soumis à cette clause de remboursement
disponibles à tout moment et utilisés principalement pour financer les
anticipé.
activités de l’hôtellerie. Les produits utilisés sont essentiellement des
dépôts à terme et des titres de créances négociables d’établissements Enfin, aucune clause de défaut croisé (cross default), par laquelle le
financiers de premier plan. défaut sur une dette peut entraîner le défaut sur une autre dette, ne
figure dans les contrats de financement négociés par Accor. Seules
La politique du Groupe en matière de gestion du risque de
des clauses d’exigibilité croisée (cross acceleration) existent pour
contrepartie consiste en :
des dettes d’une durée au moins égale à trois ans, étant entendu que
w une diversification du portefeuille des contreparties ; ces clauses ne peuvent être actionnées que si l’exigibilité croisée
porte sur des dettes financières et sur un montant significatif.
w des limites de montant par contrepartie ; et
w un suivi régulier de la qualité de ces contreparties.

Risques de change et de taux d’intérêt

L’utilisation des instruments financiers par Accor, tels que swaps, membre du Comité exécutif. L’utilisation de ces instruments
caps ou achats et ventes à terme de devises, a pour objectif la s’intègre dans le cadre des politiques menées par le Groupe en
gestion et la couverture des risques de taux d’intérêt et de change matière d’investissements, de financements et d’opérations de
liés à l’activité du Groupe. La politique suivie par le groupe Accor couverture (gestion de la dette et des flux commerciaux). Pour ce
en matière de gestion des risques répond au triple objectif de faire, Accor dispose d’outils informatiques (GTM, Microlis) qui lui
sécurité, liquidité et rentabilité. La gestion des risques de taux et permettent de suivre la répartition taux fixe/taux variable et par
de change est centralisée au niveau de la Direction générale de la devise de l’endettement du Groupe et de produire des états de
Trésorerie, des Financements et du Credit Management, directement reporting, ceci en totale interconnexion avec les bases de données
rattachée au Directeur général délégué en charge des Finances, Reuters et Bloomberg.
de la Stratégie, du Développement des systèmes d’information,

Document de référence 2008 ACCOR 65


Gestion des risques
Rapport de gestion

FACTEURS DE RISQUES

Gestion du risque de change Dans le reste du Groupe, les opérations de couverture de change sont
très peu utilisées. Cette position s’explique par le double fait que les flux
intra-Groupe en devises demeurent limités et que le produit des ventes
Politique d’investissement long terme est réalisé dans la même devise que les charges d’exploitation.
Lorsque Accor Société mère investit, directement ou indirectement, Le volume des opérations de ventes à terme s’élevait à 131 millions
dans une filiale étrangère, l’investissement est généralement réalisé d’euros au 31 décembre 2008 et celui des achats à terme à
dans la devise du pays bénéficiaire. Jusqu’à présent la politique 785 millions d’euros. Toutes ces opérations viennent à échéance
du Groupe a consisté à ne pas couvrir la position puisqu’il s’agit en 2009.
d’investissements à très long terme.

Opérations de financement Gestion du risque de taux d’intérêt


De par sa notoriété sur les marchés internationaux des capitaux, La dette consolidée de Accor est composée pour partie de taux fixes
Accor a accès à des sources de financement bancaires diversifiées et pour partie de taux variables dans différentes devises (voir note
ou faisant directement appel aux investisseurs (marché des billets annexe 29D des comptes consolidés page 198). En fonction des
de trésorerie en France et marchés obligataires). évolutions anticipées de la dette consolidée (nouvel endettement
ou remboursement) et des évolutions attendues des taux d’intérêt
En fonction des opportunités offertes par le marché, Accor peut pour chaque devise, le Groupe se fixe des objectifs de répartition
être amené à lever une ressource dans une certaine devise et à taux fixe/taux variable.
un certain prix, puis à utiliser un swap de change pour transformer
cette ressource dans la devise et le taux d’intérêt requis pour le Ces objectifs de répartition sont régulièrement examinés et
financement de besoins opérationnels (voir note annexe 29C des déterminés pour les périodes à venir par la Direction générale du
comptes consolidés page 197). Groupe, puis mis en œuvre par la Direction générale de la Trésorerie,
des Financements et du Credit Management.
De façon générale, la politique du Groupe est de financer ses actifs
et ses besoins opérationnels dans la devise du pays concerné afin de Les contrats d’échange de taux d’intérêt (swap) et de garantie de
créer une couverture naturelle et d’éviter tout risque de change. taux (caps) sont les instruments les plus couramment utilisés.

L’utilisation de ces instruments financiers permet également Ces instruments sont soumis à la documentation FBF négociée avec
d’optimiser le coût des ressources du Groupe et d’utiliser la trésorerie plusieurs banques bénéficiant d’une notation de qualité.
disponible des filiales sans prendre de risque de change. Le volume des opérations de couverture de taux s’élevait à
267 millions d’euros au 31 décembre 2008 dont 235 millions
Autres opérations de couverture de change d’euros correspondent à des swaps payeurs de taux fixe en euros
avec une échéance en 2013.
Dans l’activité des Services où la présence dans les pays d’Amérique
latine est importante, Accor limite la détérioration de ses résultats due En conclusion, Accor n’a pas la vocation de faire des opérations de
aux possibles dévaluations, comme ce fut constaté dans ces pays, spéculation ou de développer une activité financière. Tant au niveau
en utilisant des instruments de couverture de change tels que des de Accor SA que du Groupe, il n’existe pas de positions ouvertes
swaps de change ou des achats à terme, consistant à transformer de change ou de taux d’intérêt susceptibles de dégager des risques
en monnaie forte les résultats accumulés. significatifs.

Risques sur les actions détenues en portefeuille

La stratégie de Accor est de ne pas détenir des actions cotées a entraîné la déconsolidation des titres Club Méditerranée dans les
ou non cotées en dehors de son activité industrielle. Seules sont comptes de Accor. La participation restante, qui représente 6 %
détenues, au titre d’une participation financière, des actions du du capital du Club Med, est comptabilisée au 31 décembre 2008
Club Méditerranée. Dans le cadre de la stratégie de recentrage sur en actifs financiers non courants, à sa juste valeur, conformément
l’Hôtellerie et les Services, le Groupe a cédé en 2006 la majeure aux principes comptables du Groupe pour une valeur de 14 millions
partie de sa participation dans le Club Méditerranée. Cette cession d’euros (voir note annexe 23 des comptes consolidés page 187).

66 Document de référence 2008 ACCOR


Gestion des risques

Rapport de gestion
ANALYSE DE SENSIBILITÉ

ANALYSE DE SENSIBILITÉ

À partir des données publiées en 2008, Accor a effectué des d’intérêt et des RevPAR (ou « revenu par chambre disponible » qui
analyses de sensibilité afin de mesurer l’impact sur le résultat avant se définit comme le produit du taux d’occupation par le prix moyen
impôt et éléments non récurrents (RAI) d’une variation du cours par chambre).
de change des principales devises par rapport à l’euro, des taux

Services Prépayés
La variation des taux d’intérêt de 50 points de base entraîne un impact de 10 millions d’euros sur le RAI (1).
La sensibilité au cours de change, pour les Services Prépayés se décompose de la manière suivante :

Sensibilité au cours de change


Devise Sensibilité RAI (1) +/-10 %
BRL Brésil 7 millions d’euros

RON Roumanie 3 millions d’euros

MXN Mexique 2 millions d’euros

(1) RAI : Résultat avant impôt et éléments non récurrents.

Hôtellerie
Sensibilité du RevPAR : l’analyse de sensibilité démontre que l’impact sur le résultat avant impôt et éléments non récurrents de un point du
RevPAR serait la suivante :

Sensibilité au RevPAR
RevPAR +/-1 % Haut & milieu de gamme Économique hors US Économique US TOTAL
Impact RAI 17 millions d’euros 10 millions d’euros 5 millions d’euros 32 millions d’euros

La sensibilité au cours de change se décompose de la manière suivante :

Sensibilité au cours de change


Devise Sensibilité RAI (1) +/-10 %
USD États-Unis 5 millions d’euros

GBP Royaume-Uni 3 millions d’euros

BRL Brésil 1 million d’euros

(1) RAI : Résultat avant impôt et éléments non récurrents.

Groupe

La sensibilité au taux d’intérêt sur l’endettement net Groupe est l’activité Services Prépayés à hauteur de – 10 millions d’euros et
positif de 3 millions d’euros pour toute variation négative de 50 de + 13 millions d’euros sur le RAI de l’Hôtellerie et des Autres
points de base. Elle se décompose en un impact sur le RAI pour activités.

Document de référence 2008 ACCOR 69