Vous êtes sur la page 1sur 24

Résumé Niveau : Bac Eco

Partie 2 : Les mutations des structures économiques


Chapitre 2 : Les mutations de la consommation
Section 1 : L’amélioration du niveau de vie
Présentation de niveau de vie

Définition : Le niveau de vie est la notion quantitative de la consommation. Il


correspond à la quantité de biens et services qu’un individu ou un groupe social
peut bénéficier (consommer) pour satisfaire ses besoins.

Déterminants :
Le pouvoir d’achat ou Le revenu réel : l’ensemble des biens et services qu’un
agent économique peut l’acquérir suivant son revenu nominal disponible (il
dépend de revenu nominal et l’indice général des prix). Il est utilisé pour
mesurer le niveau de vie d’un individu
le patrimoine (l’ensemble des avoirs et dettes), Les services non marchands
(éducation, santé, transport…), Les avantages sociaux et fiscaux (indemnité de
chômage, allocations familiales…)

Website : www.TakiAcademy.com 1
Résumé Niveau : Bac Eco

Mesure du niveau de vie moyen :


Pour un pays :
𝑷𝑰𝑩𝒓é𝒆𝒍
𝑵𝒊𝒗𝒆𝒂𝒖 𝒅𝒆 𝒗𝒊𝒆 𝒎𝒐𝒚𝒆𝒏 = = 𝑷𝑰𝑩 𝒑𝒂𝒓 𝒉𝒂𝒃𝒊𝒕𝒂𝒏𝒕
𝒑𝒐𝒑𝒖𝒍𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍𝒆
= 𝑹𝒆𝒗𝒆𝒏𝒖 𝒑𝒂𝒓 𝒕ê𝒕𝒆

Mesure de l’évolution du niveau de vie moyen :


on utilise le
Taux de croissance du PIB réel/habitant = [Taux de croissance du PIB réel] -
[Taux de croissance de la population]
On peut déduire une :
Amélioration du niveau de vie moyen si : [Taux de croissance de PIB réel] >
[Taux de croissance de la population], Détérioration du niveau de vie moyen si :
[Taux de croissance de PIB réel] < [Taux de croissance de la population],
Stagnation du niveau de vie moyen si : [Taux de croissance de PIB réel] = [Taux
de croissance de la population]

Website : www.TakiAcademy.com 2
Résumé Niveau : Bac Eco

Croissance économique et amélioration du niveau de vie moyen :

Tout d’abord, au cours d’une croissance économique, on peut remarquer un


accroissement de la quantité produite de biens et services disponibles à un
individu ou à un groupe social (biens d’équipements, bien de consommation,
services publics ou privés), ce qui entraine une amélioration du niveau de vie
moyen. Ainsi, si le taux de croissance de PIB réel > taux de croissance
démographique : on parle d’une amélioration de niveau de vie
Ensuite, dans le cadre d’une croissance extensive, l’augmentation de la quantité
de facteurs capital et travail procure une augmentation des revenus des
travailleurs et des propriétaires des capitaux, ce qui entraine une
augmentation de leur pouvoir d’achat et une amélioration du niveau de vie.
Puis, pour une Croissance intensive, l’augmentation de la productivité génère
des gains de productivité, qui entraine une augmentation des salaires des
travailleurs et bénéfices pour les entreprises et les actionnaires. Ceci se traduit
par un accroissement du pouvoir d’achat et par là une amélioration du niveau
de vie. Ainsi, la réalisation des gains de productivité suppose une diminution du
coût moyen et par là une diminution des prix de vente, ce qui explique une
augmentation du pouvoir d’achat des consommateurs et amélioration de leur
niveau de vie.

Website : www.TakiAcademy.com 3
Résumé Niveau : Bac Eco

Enfin, au cours de la Croissance économique (extensive ou intensive), la


réalisation des économies d’échelle, se traduit par la diminution de coût de
production et du prix de vente, ce qui entraine un accroissement du pouvoir
d’achat et amélioration du niveau de vie. Ainsi, l’accroissement des recettes
fiscales pousse l’Etat à augmenter la production des services publics,
permettant d’accroitre la consommation de la population et d’améliorer le
niveau de vie.

Website : www.TakiAcademy.com 4
Résumé Niveau : Bac Eco

Section 2 : L’évolution de la structure de consommation


Définition : Structure de consommation : Répartition des dépenses de
consommation en différentes catégories (rubriques).

En Tunisie, l’I.N.S retient 7 rubriques ou fonctions :

Alimentation
Habitation
Habillement
Hygiène et soins
Transport et télécommunication
Enseignement, culture et loisirs
Autres dépenses

Mesures de la structure de consommation : → Coefficient budgétaire


𝑪𝒐𝒆𝒇𝒇𝒊𝒄𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒃𝒖𝒅𝒈é𝒕𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒅′ 𝒖𝒏𝒆 𝒓𝒖𝒃𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒅𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒐𝒎𝒎𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏
𝒅é𝒑𝒆𝒏𝒔𝒆𝒔 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒂 𝒓𝒖𝒃𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆
= × 𝟏𝟎𝟎
𝒅é𝒑𝒆𝒏𝒔𝒆𝒔 𝒕𝒐𝒕𝒂𝒍𝒆𝒔

Website : www.TakiAcademy.com 5
Résumé Niveau : Bac Eco

Croissance économique et évolution de la structure de la consommation : →:


Croissance économique → augmentation des revenus
1ère loi:
Augmentation du revenu → diminution du coefficient budgétaire de
l’alimentation, c.-à-d. : les dépenses d’alimentation augmentent à un rythme
moins élevé que le revenu.
2ème loi :
Augmentation du revenu → quasi-stagnation des coefficients budgétaires de
l’habitation et de l’habillement, c-à-d : les dépenses d’habitation et
d’habillement augmentent au même rythme que le revenu.
3ème loi :
Augmentation du revenu → augmentation des coefficients budgétaires des
services (hygiène et soins, transport et télécommunication, enseignement,
culture et loisirs), c-à-d : les dépenses des services augmentent à un rythme plus
élevé que le revenu.

Website : www.TakiAcademy.com 6
Résumé Niveau : Bac Eco

Section 3 : Les transformations des modes de vie

Définition du mode de vie : ou genre de vie : notion qualitative de la


consommation. Il désigne l’ensemble des manières de vivre dans un cadre
social, culturel, économique, géographique, politique et démographique…,
exemple :façon d’organiser le temps, de se communiquer, comportement de
consommation, utilisation des ressources…

Les déterminants du mode de vie : Le niveau de vie : Le mode de vie dépend


principalement du niveau de vie, mais à un même niveau de vie, les modes de
vie peuvent être différents, car le mode de vie dépend aussi
D’autres facteurs économiques et sociaux tels que le progrès technique,
ouverture sur l’extérieur, Les conditionnements sociaux, religions, traditions,
L’influence des mass médias : la télévision, la publicité, l’internet, Les rythmes
imposés par la société, Les habitudes culturelles, l’augmentation de la
productivité…

Website : www.TakiAcademy.com 7
Résumé Niveau : Bac Eco

La croissance économique et transformations des modes de vie : au cours de


croissance économique, on assistait à plusieurs transformations
(bouleversements) des modes de vie telles que :
Le progrès spectaculaires des modes de vie : Au cours de la croissance
économique, le progrès technique (Innovations des produits et des procédés),
l’amélioration de la productivité et l’amélioration des niveaux de vie (grâce à
l’accroissement des revenus surtout) se traduisent par des changements
qualitatifs remarquables qui apparaissent au niveau de chaque rubrique de
consommation. Ex : diversification de l’alimentation, accès à l’eau potable,
confortabilité des logements, modernisation de l’habillement , progrès de la
médicine et développement des soins médicaux, rapidité et sécurité des
moyens de transport et télécommunication, développement de l’éducation,
loisirs…

La Tendance vers l’uniformisation des modes de vie (surtout pendant la période


des trente glorieuses) : Rapprochement des modes de vie entre ouvrier et cadre,
milieu rural et milieu urbain. Ceci est expliqué par la Production de masse des
biens d’équipement domestiques (standardisation), élévation des revenus,
publicité, vente à crédit….

Website : www.TakiAcademy.com 8
Résumé Niveau : Bac Eco

Différenciation des modes de vie (surtout après la période des trente


glorieuses) : Les modes de vie ne sont pas devenus identiques, d’où on peut
signaler des différences profondes dans le même groupe social. Ceci revient à
l’élargissement de la gamme des produits (haute gamme, basse gamme),
inégalités de revenus, différenciation des produits, âge, sexe…

Changement de la manière d’utilisation du temps : l’amélioration de la


productivité implique une Diminution du temps de travail et une augmentation
du temps libre. Ce dernier temps sera consacré aux activités sportives,
culturelles et de loisir, ce qui modifie les modes de vie.

Website : www.TakiAcademy.com 9
Résumé Niveau : Bac Eco

Partie 3 : Le développement durable


Chapitre 1 : Les coûts de la croissance (effets négatifs)
Section 1 : Les coûts socio-économiques

Les coûts humains et sociaux : au cours de la croissance économique, comme on


peut avoir des bienfaits qui peut améliorer le bien-être, on peut avoir des
problèmes ou des méfaits qui le détériorer, d’où on distingue :
Les problèmes liés à l’urbanisation intensive (galopante) et à la
métropolisation :
Problèmes de logement : augmentation des prix de l’immobilier, Éloignement
du lieu de travail, Bidonvilles, Ghettoïsation, des Problèmes de circulation :
Embouteillages, Accidents, Pertes de temps, des Problèmes de criminalité :
Délinquance, Vols → à cause du chômage et de l’exclusion.
Problèmes liés aux travailleurs et à l’emploi : Au cours de la Croissance,
l’augmentation de la productivité et l’utilisation d’une combinaison productive
plus capitalistique se traduisant par une accélération des cadences,
Intensification de l’effort de travail, Fatigue et stress, déstabilisation, exclusion
et accroissement de chômage (à cause de l’adoption des contrats partiels et à
durée déterminée)

Website : www.TakiAcademy.com 10
Résumé Niveau : Bac Eco

Problème liés à la société : Développement de nouvelles maladies : Maladies


mentales ; Maladies nerveuses ; Maladies cardiovasculaires ; Cancer…
Délinquance juvénile et criminalité (drogue, terrorisme, violence…), L’Egoïsme
et séparation des liens sociaux : Réduction de la solidarité, Remise de la
communication, relâchement des liens familiaux et sociaux.
La persistance des inégalités
Les inégalités sociales (entre individus)
Les inégalités des revenus : une mauvaise répartition des fruits de la croissance
interprète l’approfondissement des inégalités des revenus entre les deux classes
sociales :
Classe riche (la partie minoritaire de la population) : composée des participants
à la production nationale (les capitalistes, les cadres et les travailleurs à haut
niveau de qualification) représentant les principaux bénéficiaires des fruits de la
croissance économique
Classe pauvre (la partie majoritaire de la population) : composée des jeunes
sans formation, des chômeurs, les travailleurs âgés, les détenteurs des petits
boulots qui sont marginalisés (les petits artisans, exploitant agricole, petits
commerçants écrasés par la CE) : appelés les délaissés ou oubliés de la CE

Les inégalités devant l’emploi : suite au développement des exigences des


entreprises et des besoins du marché, on peut distinguer des inégalités entre
travailleurs, ce qui interprète la présence de deux concepts :

Website : www.TakiAcademy.com 11
Résumé Niveau : Bac Eco

La vulnérabilité : le risque de tomber (ou de rester) en chômage, elle est forte


pour les jeunes sans formation, travailleurs peu qualifiés, les chômeurs âgés et
non qualifiés et les travailleurs en contrats à durée déterminée et faible pour
travailleurs qualifiés (surtout les jeunes compétents), travailleurs en contrat à
durée indéterminée.
L’employabilité : la probabilité d’avoir un emploi (et de le garder), elle est forte
pour les travailleurs qualifiés (surtout les jeunes compétents), travailleurs en
contrat à durée indéterminée et faible pour les jeunes sans formation,
travailleurs peu qualifiés, les chômeurs âgés et non qualifiés et les travailleurs
en contrats à durée déterminée.
Les inégalités entre les entreprises : au cours de la Croissance économique, on
peut parler d’un dualisme dans la structure de l’appareil productif :
Des Grandes entreprises, à forte intensité capitalistique, à productivité et
compétitivité élevée, utilisant des mains d’œuvre qualifiées et biens
rémunérées, les emplois sont stables, sécurisés et disposant d’une progression
dans la carrière.
Des Petites et moyennes entreprises (PME) : à forte intensité de main d’œuvre
(surtout peu qualifié), les emplois sont précaires, non sécurisé et à faible
rémunération. Elles rencontrent des faillites à cause de la faible compétitivité
contre ses concurrents

Website : www.TakiAcademy.com 12
Résumé Niveau : Bac Eco

Les inégalités régionales :

Régions favorisées (Milieu urbain (ville), Régions côtières) : disposantes d’une


Infrastructure développée qui attirent les investisseurs, niveau de vie élevé
Régions défavorisées (Milieu rural (compagne), Régions de l’intérieur) :
Infrastructure, médiocre, niveau de vie faible, délaissé par les Investissements
et exclus de la croissance économique

Website : www.TakiAcademy.com 13
Résumé Niveau : Bac Eco

Section 2 : Les coûts environnementaux

I) La dégradation de l’environnement : engendré par la pollution et l’effet de


serre à travers l’accroissement démographique de la population et les activités
humaines.
La pollution :
Au cours de Croissance économique, l’augmentation des activités humaines et
de consommation procure de la Pollution. D’où on distingue
Activités agricoles : Utilisation des produits chimiques (pesticides, insecticides,
engrais chimiques) provoque la pollution du sol et de la nappe phréatique.
Activités industrielles : Rejet des déchets chimiques et de la production et
l’émission de CO2 suite à l’utilisation des combustibles fossiles (pétrole, gaz,
charbon) engendrent Pollution de l’air, du sol et de l’eau
Bruits :
suite à l’utilisation des moyens des transports, l’embouteillage et des
équipements musicaux génèrent la pollution sonore.
Activités domestiques : Rejet des eaux usées, accumulation des ordures
ménagères et des urines, consommation d’énergie provoquent Pollution du sol
et de l’air.
1.2 Le réchauffement de la planète : ou Le réchauffement climatique ou global
est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et
de l'atmosphère et qui traduit une augmentation de la quantité de chaleur. Ceci

Website : www.TakiAcademy.com 14
Résumé Niveau : Bac Eco

revient à la forte utilisation des combustibles fossiles, qui représente la source


fondamentale de l’émission de CO2 (et d’autres gaz toxiques), produisant le gaz
à effet de serre, qui provoque lui-même le réchauffement de la planète. En
effet, ce phénomène se traduit par la déstabilisation des climats, la fréquence
des maladies, les catastrophes naturelles (inondation, incendies des forêts,
tempêtes, sécheresses), la disparition des espèces animales et végétales….
L’épuisement des ressources naturelles :
Au cours Croissance économique : l’exploitation intensive des ressources
naturelles (non renouvelable et renouvelables) s’effectue à cause d’une forte
croissance démographique, de la production et de l’urbanisation implique leur
épuisement.
L’épuisement des ressources non renouvelables : pétrole, gaz, phosphates…
A cause des exigences de croissance économique, qui traduit la forte demande
de ressources non renouvelables existantes en quantité limitée. Ceci implique
un déséquilibre entre offre demande de ressources et un risque de leur
épuisement au cours de temps.
L’épuisement des ressources renouvelables : Sol ; Eau ; Bois ; Faune (animaux)
et Flore (végétaux) : Rythme de renouvellement des ressources renouvelables
est inférieur au rythme d’exploitation imposé par la croissance économique et
démographique interprète le risque de leur épuisement. On distingue :
La déforestation : Diminution des surfaces forêts suite à l’utilisation massive des
bois des arbres, Incendies et l’extension des villes.

Website : www.TakiAcademy.com 15
Résumé Niveau : Bac Eco

La dégradation du sol : réduction des terres agricoles fertiles ou cultivables à


cause de l’érosion ; la Désertification ; Salinisation ; Pollution du sol ;
Le tarissement des ressources en eau douce : la diminution des ressources d’eau
est provoquée par la Pollution de l’eau et de la nappe phréatique ; Mauvaises
pratiques d’irrigation en agriculture ; Gaspillage d’eau ; Raréfaction de l’eau
douce.
L’extinction de certaines espèces animales et végétales : Appauvrissement des
réserves halieutiques ; Disparition de certains animaux ; Menaces sur la
biodiversité (faunes et flores) engendré par les mauvaises méthodes et
moments des pèches, les rejets des déchets chimiques et des combustibles
fossiles, pollution et réchauffement de la planète
Les coûts environnementaux sont plus aggravés par la croissance
démographique et par l’urbanisation.

Website : www.TakiAcademy.com 16
Résumé Niveau : Bac Eco

Section 2 : Les composantes de développement durable

Introduction : Le développement durable est la notion qui définit le besoin de


passage et de changement dont a besoin notre planète et ses habitants pour
vivre dans un monde plus équitable, en bonne santé et en respectant
l’environnement. Il se base sur 3 piliers
1. Les piliers du développement durable :

Le développement durable repose sur trois piliers :

• Le pilier économique : créer des richesses et améliorer les conditions de vie


matérielles en assurant une gestion saine et durable, sans dégât pour
l’environnement et pour l’Homme

• Le piler social : satisfaire les besoins essentiels (santé, éducation, habitat,


emploi, prévention de l’exclusion) des populations pour les générations
présentes et futures et réduire les inégalités sociales en assurant un partage
équitable de la richesse dans le monde et entre les générations.

• Le pilier environnemental : préserver les ressources de la planète et maintenir


l'équilibre écologique sur le long terme, en conciliant entre croissance
économique et sauvegarde de l'environnement à travers une exploitation
rationnelle des richesses naturelles.

Website : www.TakiAcademy.com 17
Résumé Niveau : Bac Eco

2- les conditions de développement durable


Pour qu’il soit durable, le développement doit répondre simultanément à trois
conditions. Il doit être équitable, vivable et viable :

• Équitable : cela veut dire juste, en donnant à chacun ce dont il a besoin sans
avantager ou désavantager personne.

• Vivable : qui donne à tous un cadre de vie agréable et épanouissant dans un


environnement préservé.

• Viable : qui peut fonctionner en permettant aux hommes de produire ce dont


ils ont besoins tout en respectant l’environnement.

Website : www.TakiAcademy.com 18
Résumé Niveau : Bac Eco

Section 3 : Les indicateurs de développement durable


1. L’indice de développement humain (IDH) :
est un indice synthétique (composé de plusieurs éléments pondérés), créé en
1990 par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour
évaluer le niveau de développement humain des pays du monde dans trois
dimensions essentielles à savoir :

Il tient compte 3 dimensions principales


  
Santé et Niveau de vie
Instruction : mesuré par 2 indicateurs
longévité décent
   
Mesuré par
RNB / hab.
Durée attendue (en PPA ajusté

Durée moyenne de scolarisation en $) qui


Mesurée par de exprime la
des enfants en
l’espérance de vie à
la naissance scolarisation âge scolaire qui capacité
(en années) qui des d’accès aux
expriment la
exprime la capacité
à vivre longtemps et adultes âgés de capacité à ressources
en bonne santé ; 25 ans (en indispensables
acquérir des
années)
connaissances. pour vivre
décemment.

Website : www.TakiAcademy.com 19
Résumé Niveau : Bac Eco

2. Classement des pays selon IDH


L’IDH, compris entre 0 et 1, représente la moyenne géométrique des indices
utilisés pour mesurer les niveaux atteints dans chaque dimension. Il classe les
pays dans 4 niveaux de développement humain et il permet de faire des
comparaisons dans l’espace. Un pays appartient ainsi, selon le rapport du
développement humain 2015, au :
• groupe « Développement humain très élevé » si son IDH est supérieur à 0,8 ;
• groupe «Développement humain élevé » si son IDH est compris entre 0,7et
0,799 ;
• groupe «Développement humain moyen » si son IDH est compris entre de
0,550 et 0,699 ;
• groupe «Développement humain faible » si son IDH est inférieur à 0,550.

Website : www.TakiAcademy.com 20
Résumé Niveau : Bac Eco

3. Les limites de l’IDH

L’IDH n’est qu’une moyenne, il cache plusieurs inégalités (inégalité de revenu,


entre hommes femmes, entre régions, etc.). En outre, il néglige de nombreux
aspects du bien-être tels que : la proportion des sièges parlementaires détenus
par des femmes et des hommes, la liberté d’expression, la malnutrition, la
mortalité infantile, l’accès à l'eau potable et à l'électricité, la possession de
matériel de transport et de communication, la corruption, la préservation de la
nature.

Website : www.TakiAcademy.com 21
Résumé Niveau : Bac Eco

4. Les autres indicateurs du développement humain :


Pour éviter les limites de l’IDH, le PNUD (le Programme des Nations Unies pour
le Développement) a mis en place d’autres indicateurs :

1- L’IDH ajusté aux inégalités (IDHI) : il tient compte non seulement des
avancées moyennes d’un pays en matière de santé, d’éducation et de
revenu mais il examine aussi la façon dont ces avancées sont réparties au
sein de la population. Ainsi, il prend en compte les inégalités dans les trois
dimensions de l’IDH. • Si IDHI = IDH, il s’agit d’une égalité parfaite entre les
individus Si IDHI < IDH, il y a une inégalité dans la distribution de la santé,
de l’éducation et du revenu. Plus la différence entre l’IDHI et l’IDH est
élevée, plus l’inégalité est forte.

2- L’Indice de développement de genre : Il mesure les différences d’IDH par


sexe. Il compare les valeurs de l’IDH pour les femmes et pour les hommes.
Plus il se rapproche de 1, plus l’écart entre les femmes et les hommes est
moindre.

3- L’Indice d’inégalité de genre. : Il est estimé selon trois dimensions : la santé


reproductive des femmes, leur autonomisation et le marché du travail. Plus
il est élevé, plus le pays est inégalitaire.

Website : www.TakiAcademy.com 22
Résumé Niveau : Bac Eco

4- L’Indice de pauvreté multidimensionnelle : Il mesure les aspects de la


pauvreté autres que le revenu. Il prend en compte les privations en termes
notamment de niveau d’études et de scolarisation, d’alimentation, de
mortalité infantile et d’accès à certains services de base (électricité, eau
potable…)

Website : www.TakiAcademy.com 23
Résumé Niveau : Bac Eco

Website : www.TakiAcademy.com 24