Vous êtes sur la page 1sur 5

Intervention des Esprits dans le monde matériel

Diapo 1
Thème du jour
Nous vivons dans un univers qui se présente sous deux formes : l'une, visible et matérielle,
dans laquelle habitent les êtres incarnés ; l'autre, invisible et immatérielle, dans laquelle
habitent les êtres désincarnés, ceux qui ont perdu leur enveloppe physique et qui sont
retournés à leur monde originel. Le monde matériel commence justement là où l'invisible et
l'immatériel finissent. Ces deux mondes se juxtaposent car toutes les intelligences concourent
à l’œuvre générale quel que soit son degré d’avancement.

Chacun, incarné ou désincarné, depuis le plus bas jusqu’au haut de l’échelle, s’instruit,
s’entraide, se prête appui, se tend la main pour atteindre le sommet, volontairement ou non.
Ainsi, la solidarité entre le monde spirituel et le monde corporel se met en place afin que se
perpétue la continuité des rapports et que se grandissent les sympathies véritables. Cela
explique pourquoi les désincarnés ne s’éloignent guère du monde terrestre.

Nous sommes tous liés les uns aux autres, soit pour des raisons matérielles, soit pour des
raisons affectives. Mais comment comprendre ces êtres invisibles qui sont constamment
auprès de nous ? Comment savoir ce qu’ils veulent ? 

Diapo 2
Pénétration de notre pensée par les Esprits
Les Esprits peuvent voir tout ce que nous faisons puisqu’ils nous entourent sans cesse mais
chacun ne voit que les choses sur lesquelles il porte son attention. Ils connaissent nos plus
secrètes pensées ainsi que les actes que nous cherchons à dissimuler.

Si les Esprits sérieux nous plaignent de nos travers, les Esprits légers s’en amusent et les
utilisent pour d’autres fins.
Exemple : Voir le sujet du mois d’août 2011 qui raconte l’histoire d’une mystification. Une
famille qui, sur les conseils d'un Esprit, va étape par étape, prendre des décisions
importantes. Puis, peu à peu, le cours de leurs vies en sera changé...

Les Esprits peuvent influencer nos pensées et nos actions et ils agissent plus souvent que nous
le pensons.

Pour distinguer nos pensées de celles des Esprits, il faut être attentif à cette voix intérieure ; la
prière peut nous aider à faire cette distinction d’autant que les bons Esprits ne conseillent que
le bien.

Les hommes d'intelligence et de génie puisent dans cette inspiration pour trouver les idées qui
permettent l’évolution ou le progrès de leur travail.
Exemple : Beethoven explique comment lui venait la conception de ses chefs-d’œuvre : « Je
me sens forcé de laisser déborder de tous côtés les flots d’harmonie provenant du foyer de
l’inspiration. J’essaie de les suivre, je les reprends passionnément ; de nouveau, ils
m’échappent et disparaissent parmi la foule de distractions qui m’entourent. Bientôt je
ressaisis l’inspiration avec ardeur ; ravi, j’en multiplie toutes les modulations, et, au dernier
moment, je triomphe de la première pensée musicale ; voyez à présent, c’est une symphonie...

1
Je dois vivre seul avec moi-même. Je sais bien que Dieu et les anges sont plus près de moi,
dans mon art, que les autres. Je communie avec eux et sans crainte. La musique est la seule
entrée spirituelle dans les sphères supérieures de l’intelligence. »

Diapo 3
La solidarité entre le monde spirituel et le monde corporel
Pour apprécier cette solidarité qui existe entre les deux mondes, il faut beaucoup de sagesse et
de persévérance et ce n'est qu'après des années de réflexion et d'observation qu’on l’acquière.
Comme on apprend à connaître les hommes, à juger leur caractère, à se garer des embûches
dont le monde est semé, on apprend aussi à connaître les désincarnés.

Cette connaissance de l'humanité invisible est plus difficile à acquérir et l’aide d’un centre
spirite devient indispensable. Ce monde invisible est, sur une plus vaste échelle, la
reproduction, la doublure du monde terrestre. 

Si les Esprits supérieurs ne se manifestent que dans les cas où leur présence peut être utile et
faciliter notre amélioration, les Esprits moins avancés interviennent très souvent, ils se sentent
indispensables et pensent que leur aide est essentielle. Au cours d’une vie terrestre, ils sont
donc des milliers à nous solliciter sans cesse et c’est à travers un apprentissage que nous
pouvons repousser ces intrus.

Outre ceux-ci, nous avons aussi dans la vie de chaque jour, d’autres Esprits qui nous entourent
et que l’on nomme des Esprits familiers. Ils sont soit des Esprits de personnes désincarnées
que nous avons connues dans notre vie en cours, comme une grand-mère, un grand-père soit
des Esprits côtoyés dans une autre vie comme un ancien mari, un fils, etc.
Ils sont comme les membres de notre famille, mais du côté invisible. Ils exercent une
influence non négligeable sur notre vie quotidienne comme peuvent le faire les personnes
physiques de notre environnement car ils nous aiment et désirent notre bonheur. Mais
comprennent-ils les choix que nous faisons ? Acceptent-ils facilement nos orientations ? Sont-
ils d’accord avec ce que nous entreprenons ? 
Exemple : Ces interventions d’Esprits familiers sont très fréquentes. Elles expliquent
notamment un grand nombre de défection dans les rangs des nouveaux adhérents des groupes
spirites. Ces familles invisibles qui ne souhaitent pas voir leur protégé suivre une voie qu’elles
ne comprennent pas ou qui les effrayent, usent de tous leurs moyens de pression pour les
éloigner du groupe. Ils agissent ainsi directement sur la personne ou sur son entourage.

Diapo 4
Pourquoi les Esprits imparfaits nous poussent-ils au mal ?
Tous les Esprits n’ont pas une perception juste de la vérité et de la science. La supériorité
intellectuelle et morale ne s'obtient que par un travail lent et continu, par l'accumulation de
progrès réalisés au cours d'une longue série de siècles. L'Esprit désincarné se retrouve au-delà
de la mort tel qu'il s'est fait lui-même pendant son séjour ici-bas. Il n'est ni meilleur ni pire.
Pour dompter une passion, corriger un défaut, atténuer un vice, il faut parfois une existence
entière ou plus. Il en résulte que, beaucoup d’Esprits, comme beaucoup d’hommes, restent
tourmentés à cause de drames ou de résolutions non prises. 

Se complaisant dans la matière, ils se mêlent à notre vie, ils participent à nos activités et se
sentent unis par des analogies de caractère ou d'habitudes. Parfois, ils cherchent à dominer et
subjuguent les personnes faibles qui ne savent pas résister à leur influence. Pour cela, ils
agissent sur les fluides en les manipulant comme on manipule des gaz, avec l'aide de la

2
pensée et de la volonté. La pensée et la volonté sont aux Esprits ce que la main est à l'homme.
Par la pensée, ils impriment à ces fluides telle ou telle direction ; ils les agglomèrent, les
combinent ou les dispersent ; ils en forment des ensembles ayant une apparence, une forme,
une couleur déterminées ; ils en changent les propriétés en les combinant suivant certaines
lois. Quelquefois, ces transformations sont le résultat d’une intention car il suffit à l'Esprit de
penser à une chose pour que cette chose se fasse. 

Ces Esprits imparfaits sont des instruments destinés à éprouver la foi et la constance des
hommes dans le bien. Nul Esprit ne reçoit la mission de faire le mal ; quand il le fait, c'est de
sa propre volonté, et par conséquent il en subit les conséquences. Dieu peut le lui laisser faire
pour vous éprouver mais il ne le lui commande pas et c'est à vous de le repousser. C'est ainsi
que Dieu laisse à notre conscience le choix de la route que nous devons suivre, et la liberté de
céder à l'une ou à l'autre des influences contraires qui s'exercent sur nous.
Exemple : Le cas d’Ester et de sa famille tiré du livre les missionnaires de la lumière.
Dans une modeste maison, Ester vit avec sa famille, elle est veuve avec ses trois enfants et ses
parents. Ils sont en train de souper ; autour d’eux, six entités de l’ombre s’alimentent par
absorption. Désincarnés mais liés par des attachements excessifs, ils se retrouvent chez eux
avec le même sentiment et demeurent liés à la maison par les fluides vitaux ; pour eux prendre
leur repas ensemble, dormir dans les mêmes pièces où dormait leur corps physique est
normal.

Diapo 5
Il faut s'affranchir de l'influence des Esprits qui sollicitent nos mauvaises pensées 
Il est de notre devoir lorsque l’on est instruit de l’existence du monde spirituel d’être attentif à
nos pensées afin que des Esprits ne soient pas attacher à nos désirs ou attirer par leurs idées.
En faisant le bien, et en mettant toute votre confiance en Dieu, on repousse l'influence des
Esprits inférieurs et on détruit l'empire qu'ils voulaient prendre.

Gardez-vous d'écouter les suggestions des Esprits qui suscitent en vous de mauvaises pensées,
qui soufflent la discorde entre vous, et qui excitent en vous toutes les mauvaises passions.
Défiez-vous surtout de ceux qui exaltent votre orgueil, car ils vous prennent par votre faible.
Voilà pourquoi Jésus vous fait dire dans l'oraison dominicale : Seigneur ! Ne nous laissez pas
succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. 

Diapo 6
Les symptômes
Lorsque nous éprouvons un sentiment d'angoisse, d'anxiété indéfinissable ou à l’inverse de
satisfaction intérieure sans cause connue, on peut dire que vous avez une connexion à votre
insu avec des Esprits.

Si les symptômes sont plus importants et dans le cas d’Esprits perturbateurs, on parle alors
d’obsession, de fascination ou de subjugation.
Les sensations sont très diverses suivant les individus, maux de tête, maux de ventre, maux de
dents et diverses douleurs.

Diapo 7
Affection des Esprits pour certaines personnes
Les bons Esprits sympathisent avec les hommes de bien, ou susceptibles de s'améliorer ; les
Esprits inférieurs avec les hommes vicieux ou qui peuvent le devenir ; de là leur attachement,
suite de la ressemblance des sensations. L'affection véritable n'a rien de charnel mais

3
lorsqu'un Esprit s'attache à une personne, ce n'est pas toujours par affection, et il peut s'y
mêler un souvenir des passions humaines.  Les bons Esprits font autant de bien que possible et
sont heureux de toutes vos joies. Ils s'affligent de vos maux lorsque vous ne les supportez pas
avec résignation parce vous êtes comme le malade qui rejette le breuvage amer qui doit le
guérir. 

Nos parents et nos amis nous protègent comme Esprits, selon leur pouvoir. Certains Esprits
s'attachent aux membres d'une même famille qui vivent ensemble et qui sont unis par
l'affection.  Les Esprits vont de préférence où sont leurs pareils ; là ils sont plus à leur aise et
plus sûrs d'être écoutés. L'homme attire à lui les Esprits en raison de ses tendances, qu'il soit
seul ou qu'il forme un tout collectif, comme une société, une ville ou un peuple.

Il y a donc des sociétés, des villes et des peuples qui sont assistés par des Esprits plus ou
moins élevés selon le caractère et les passions qui y dominent. Les Esprits imparfaits
s'éloignent de ceux qui les repoussent ; il en résulte que le perfectionnement moral des touts
collectifs, comme celui des individus, tend à écarter les mauvais Esprits et à attirer les bons
qui excitent et entretiennent le sentiment du bien dans les masses, comme d'autres peuvent y
souffler les mauvaises passions.

Diapo 8
Influence des Esprits sur les événements de la vie
Les Esprits peuvent exercer une influence sur les événements de la vie mais ils n'agissent
jamais en dehors des lois de la nature. Par exemple, ils peuvent provoquer la réunion de deux
personnes en inspirant à quelqu'un la pensée de passer par tel endroit ; elles auront ainsi
l’impression de se rencontrer par hasard.

Certains Esprits ont une action sur la matière, mais pour l'accomplissement des lois de la
nature et non pour y déroger.
Dans l'exemple de l'échelle rompue, on constate qu'elle était vermoulue mais comme il était
dans la destinée d’un homme de périr de cette manière, ils lui inspireront la pensée de monter
à cette échelle qui devra se rompre sous son poids, et sa mort aura lieu par un effet naturel et
sans qu'il soit besoin de faire un miracle pour cela.
Si l'individu ne doit pas être atteint comme dans le cas des accidents d’avion, un Esprit
bienveillant provoquera un retard ou un empêchement.

Diapo 9
Action des Esprits sur les phénomènes de la nature
Les grands phénomènes de la nature, ceux que l'on considère comme une perturbation des
éléments, ont tous un but providentiel car rien n’arrive sans la permission de
Dieu. Quelquefois, ils ont pour raison de permettre à l’homme d’affronter son destin et mais
souvent ils n'ont pas d'autre objet que le rétablissement de l'équilibre et de l'harmonie des
forces physiques de la nature. Les Esprits qui exercent une action sur les phénomènes de la
nature agissent avec connaissance de cause pour les plus évolués.

Pour les Esprits inférieurs, avant d'avoir la pleine conscience de leurs actes et leur libre
arbitre, ils agissent sur certains phénomènes dont ils sont les agents à leur insu ; ils exécutent
d'abord ; plus tard, quand leur intelligence sera plus développée, ils commanderont et
dirigeront les choses du monde matériel ; plus tard encore, ils pourront diriger les choses du
monde moral. C'est ainsi que tout sert, tout s'enchaîne dans la nature.

4
Diapo 10
Le pouvoir occulte, les talismans
Un homme, à l'aide d'un mauvais Esprit qui lui est dévoué, ne peut pas faire de mal à son
prochain. La croyance au pouvoir que certaines personnes auraient de jeter des sorts n’existe
pas. Certaines personnes ont un pouvoir magnétique très grand dont elles peuvent faire un
mauvais usage et dans ce cas elles peuvent être secondées par d'autres mauvais Esprits.

Les formules et pratiques à l'aide desquelles certaines personnes prétendent disposer de la


volonté des Esprits sont ridicules. Il n'y a aucune parole sacramentelle, aucun signe
cabalistique, aucun talisman qui ait une action quelconque sur les Esprits, car ceux-ci ne sont
attirés que par la pensée et non par les choses matérielles. Il n’y a que de la superstition et de
là la subjugation n’est pas loin. La bénédiction et la malédiction ne peuvent jamais détourner
la providence de la voie de la justice ; la justice divine ne frappe le maudit que s'il est méchant
et sa protection ne couvre que celui qui la mérite. 

Dieu n'écoute point une malédiction injuste, et celui qui la prononce est coupable à ses yeux.
Comme nous avons les deux génies opposés, le bien et le mal, il peut y avoir une influence
momentanée, même sur la matière mais cette influence n'a toujours lieu que par la volonté de
Dieu, et comme surcroît d'épreuve pour celui qui en est l'objet.

Diapo 11
Livres
Le livre des Esprits d’Allan Kardec, chapitre 9, Intervention des Esprits dans le monde
corporel
Les masques de l’obsession de Marlène Nobre

Diapo 12
Le prochain cours