Vous êtes sur la page 1sur 15

L’évaluation des compétences professionnelles des enseignants stagiaires à

travers le portfolio numérique. Partage d’expérience1

The assessment of the professional skills of trainee teachers through the


digital portfolio. Experience sharing

Bouali Mostafa
CRMEF de Rabat / CRMEF in Rabat.
Souad Eddarouich
CRMEF de Rabat / CRMEF in Rabat.
Fatima Ou-zennou
CRMEF de Fès / CRMEF in Fès.

Abstract : Cet article vise à présenter le portfolio numérique comme substitut au portfolio
sous forme de dossier papier. La problématique de départ se rapporte aux difficultés que
rencontrent les jurys lors de l’évaluation des compétences des enseignants stagiaires à partir
du portfolio sous format papier. Ainsi, le portfolio numérique peut présenter une alternative
efficace pour réaliser ce genre d’évaluations. De même, il peut être d’une grande valeur dans
le développement des capacités réflexives des enseignants ; ce qui conduit à une amélioration
de la qualité de leurs prestations. Nous avons essayé, tout d’abord, de délimiter les termes «
portfolio » et « portfolio numérique ». Ensuite, nous avons procédé à une formation des
enseignants stagiaires. A travers l’élaboration de leurs propres portfolios numériques, ils ont
pu analyser leurs pratiques de la classe et ont pu se rendre compte de ce qui manque dans la
construction de leurs compétences professionnelles.

Mots-clés : Portfolio, portfolio numérique, analyse des pratiques, analyse réflexive, évaluation des
compétences professionnelles.

Abstract: This article aims to present the digital portfolio as a substitute for the portfolio in
the form of a paper file. The initial problem relates to the difficulties encountered by juries
when assessing the skills of student teachers from the paper portfolio. Thus, the digital
portfolio can present an effective alternative to carry out this kind of evaluations. Likewise, it
can be of great value in developing the reflective capacities of teachers; which leads to an
improvement in the quality of their services. We tried, first of all, to delimit the terms
"portfolio" and "digital portfolio". Then we proceeded to a training of teacher trainees.
Through the development of their own digital portfolios, they were able to analyze their
classroom practices and were able to realize what is missing in the construction of their
professional skills.

Keywords: Portfolio, digital portfolio, practice analysis, reflexive analysis, assessment of


professional skills.

1
Cet article a fait l’objet d’une communication à Al Akhawayn University lors de la 6ème édition de l’ICT DAYS, du
26 au 28 avril 2019.

74
Texte intégral

1. introduction

Actuellement, la révolution technologique a influencé tous les domaines de notre vie.


Elle a même commencé à opérer des changements radicaux sur le plan de nos mœurs, nos
habitudes et même sur nos goûts. Une telle influence a touché, avec la même ampleur, l’école
et par conséquent la formation des enseignants.

Depuis l’élaboration de La Charte nationale (C.S.E.F., 1999), le Ministère de


l’éducation nationale a pris conscience de l’importance des technologies de l’information et de
la communication dans tous les domaines de l’enseignement-apprentissage et de la formation.
Il voit en elles une possibilité avantageuse qui peut aider à la résolution de plusieurs problèmes
dont souffre le système éducatif. Les « NTIC doivent être investies en tant que voies de l’avenir
et, à tout le moins, elles doivent être mises à profit immédiatement pour : - parer, autant que
possible, aux difficultés d’enseignement ou de formation continue des enseignants, liées à
l’éloignement ou à l’enclavement des apprenants cibles » (C.S.E.F., 1999).

Cette même perspective se trouve renforcée par La Vision stratégique de la réforme


2015-2030 qui insiste dans le Levier 20 sur le rôle important des TIC dans l’enseignement et
dans la formation des enseignants (CSEFRS, 2015).

A partir de ces considérations, il s’avère d’une grande utilité de réfléchir à l’innovation


des procédures de formation et d’évaluation des compétences des futures enseignants lorsqu’ils
sont en stage dans les CRMEF.

Dans ce modeste papier, nous chercherons d’abord à expliciter la problématique de


départ. Ensuite, nous ferons le tour de la littérature relative au portfolio numérique et en dernier
lieu, nous exposerons l’expérimentation que nous avons réalisée en collaboration avec les
enseignants stagiaires du CRMEF-Rabat.

2. Problématique

Dans tous les documents ministériels qui organisent la formation initiale des enseignants
stagiaires aux CRMEF, nous constatons qu’il y a une grande insistance sur l’usage du portfolio
comme moyen de suivi et d’évaluation des enseignants stagiaires. Notre expérience de
formateurs, nous a montré, pendant plusieurs années, qu’il est très difficile de suivre ou
d’évaluer le progrès des stagiaires à partir d’un portfolio sous forme de dossier sur support
papier. Outre cela, les enseignants stagiaires, eux-mêmes, n’arrivent pas à développer une
réflexion cohérente sur ce qu’ils font au quotidien étant donné la difficulté de rapporter avec
exactitude le déroulement d’activités pratiques sous forme de comptes rendus. Ces difficultés
nous ont poussés à poser les questions suivantes : le portfolio numérique peut-il être une
solution aux problèmes que rencontrent les jurys lors de la soutenance des portfolios sous
format papier élaborés par les stagiaires durant leur formation ? Peut-t-il présenter aux
enseignants stagiaires un outil qui les aidera à s’auto-évaluer ? Peut-il les amener à construire
une réflexion cohérente autour de leurs pratiques de classe (MSP et Micro-enseignement) ? Y
a-t-il possibilité de prolonger cette pratique réflexive à travers le portfolio numérique, au-delà
du stage, pour l’installer dans la durée tout au long de la vie professionnelle de l’enseignant ?
Ce sont ces questions, ainsi que d’autres, qui orientent cette recherche et déterminent son
objectif optimal.

75
3. Objectifs de la recherche

Par le truchement de cette expérimentation du portfolio numérique, nous souhaitons atteindre,


entre autres, les objectifs suivants :

▪ Faire connaître en quoi consiste un portfolio numérique en comparaison avec le


portfolio sous forme de dossier sur support papier.
▪ Orienter, encadrer et évaluer l’évolution des compétences professionnelles des
enseignants stagiaires.
▪ Habituer les enseignants stagiaires à réfléchir continuellement sur leurs propres
pratiques.
▪ Permettre aux enseignants stagiaires de démontrer leurs compétences professionnelles,
la cohérence de leur réflexion et leur capacité à s’auto-évaluer.
▪ Réduire le temps que les jurys consacrent à l’évaluation des portfolios sur support
papier.
▪ Permettre la conservation d’une base de données qui peut être utilisée dans d’autres
circonstances que celles de la formation par les professeurs stagiaires, d’autres
enseignants, les formateurs et éventuellement par l’administration.

4. Hypothèse de la recherche

Nous supposons que l’usage du portfolio numérique peut permettre de dépasser les
difficultés posées par l’usage du portfolio sur support papier. De même nous considérons que
la version numérique du portfolio pourrait aider les professeurs stagiaires à construire une
réflexion cohérente et plus élaborée à partir de leurs pratiques de la classe. Lesquelles réflexions
pourraient conduire l’enseignant à avoir conscience de la nécessité d’une autoformation afin de
développer davantage ses compétences professionnelles.

5. Cadre théorique

5.1 Définition du portfolio

Du point de vue étymologique « Le terme portfolio vient de l'anglais et il désignait à


l'origine un carton double, pliant, servant à renfermer des papiers. Il avait lui-même été
emprunté à l'italien portafogli. Cet emprunt, admis en photographie, en arts et, plus récemment,
en éducation, ne doit pas être étendu à tous les domaines. Selon le contexte, on peut utiliser les
termes dossier de candidature, dossier professionnel, portefeuille, porte-documents ou carton
à dessin, par exemple »2.

Dans le domaine de l’éducation, Le Dictionnaire Legendre le définit comme étant un «


document écrit dans lequel les acquis de formation d’une personne sont définis, démontrés et
articulés en fonction d’un objectif » (Legendre, 1993).

Avec le développement des technologies de l’information et de la communication, cette


définition a évolué pour laisser place à celle du portfolio numérique ou e-portfolio. Dans une
étude publiée en 2005, De Rosario définie le e-portfolio comme suit : « Le e-portfolio
d’apprentissage tout au long de la vie est un outil unique, qui s’appuie sur une base de données

2
Site Eduscol, Url. http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/portfolionumerique/notion-de-
portfolio/etymologie-et-definitions , [consulté le 22/05/2020]

76
personnelles, un espace collectif de publication sélective, une méthode unique d’analyse des
situations professionnelles, une méthode générique d’apprentissage, et une technologie
interopérable. Il est multiculturel, transnational, et utilisable tout au long de la vie » (Gauthier,
2008).

5.2. Les types de portfolios

Des définitions précédentes se dégagent plusieurs types de portfolios. Le site Eduscol


classe les portfolios selon trois catégories :1/ du point de vue de l’acteur (ce qui donne le
portfolio de l’apprenant et celui de l’enseignant) ; 2/ du point de vue de la finalité (ce qui donne
pour l’apprenant, le portfolio d’apprentissage, celui de présentation et celui dit d’évaluation) ;
3/ du point de vue du support (ce qui donne le portfolio traditionnel sur support papier, le
portfolio numérique et le portfolio hybride 3. Selon Scallon, nous pouvons limiter les types de
portfolios en deux types essentiels : le portfolio de présentation et le portfolio de progression
(dit aussi d’évaluation) : « La plupart des textes récents limitent la typologie à deux catégories
essentielles : le dossier de présentation des meilleurs accomplissements de l’élève (best work
portfolio) et le portfolio de progression (developmental portfolio). C’est ce qui se dégage assez
clairement des banques électroniques accessibles sur le réseau Internet dans le domaine de l’«
assessment » (p. ex. : Jensen et Harris,1999). C’est aussi la position prise par Arter, Spandel
et Culham (1995) adoptée par nombre de chercheurs et qui renvoie essentiellement à deux
usages du portfolio : dans une perspective d’apprentissage et dans une perspective
d’évaluation » (Scallon, 2000).

Pour plus de précision concernant ce sujet nous reproduisons ci-dessous le tableau


récapitulatif des types de portfolios élaboré par Robert Bibeau (2007)

Description Buts Personnes Façon de faire


concernées
Dossier Collection de Suivre le Étudiant Choisir les
d’apprentissage travaux de cheminement de Enseignants productions à
l’étudiant l’étudiant conserver
faisant foi de Mieux Ajouter des
ses progrès comprendre le commentaires
pendant une processus et des
période donnée d’apprentissage réflexions
Apprendre à Analyser la
l’étudiant à collection
s’autoévaluer Reconnaître les
Aider l’étudiant forces et les
à prendre améliorations
conscience de possibles
son processus Se fixer des
d’apprentissage buts

Dossier de Collection des Apprendre à Étudiant Choisir les


présentation meilleures l’étudiant à Autres étudiants meilleures
productions s’autoévaluer Enseignants productions
d’un étudiant

3
- Ibid. [consulté le 22/05/2020]

77
Aider l’étudiant Établissements Ajouter
à parler de ses d’enseignement commentaires/
apprentissages supérieur réflexions
Employeur Analyser la
futur collection
Parents Choisir le
média de
présentation et
le public cible
Présenter la
collection

Dossier Choix de Faire la preuve Enseignant Choisir les


d’évaluation productions de la maîtrise Cégep productions
accompagnées d’une MELS Ajouter des
de compétence ou Étudiant commentaires
commentaires de plusieurs Parents et des
compétences réflexions
Analyser la
collection
Interpréter et
porter un
jugement
Communiquer
le jugement

Tableau 1 : Synthèse de trois types de portfolios

5.3. Les étapes de l’’élaboration du portfolio

D’une manière générale l’organisation du portfolio se fait selon l’intention qui a conduit
à son élaboration (Cf. la 5ème colonne du tableau 1 supra). L’enseignant stagiaire le compose en
suivant quatre étapes essentielles :

▪ La collecte des documents : pendant cette étape l’enseignant stagiaire choisit les
documents à insérer dans son portfolio numérique. Ces derniers peuvent être de divers
formats : documents écrits (Word, PDF...), pistes audio (Mp3 ou autres), des séquences
vidéo (enregistrements vidéo de leçons, d’exposés...). Ces documents sont des
témoignages des compétences qu’il acquises et peuvent, après l’analyse lui donner une
idée sur ses manques.
▪ La sélection des documents : il est évident que le professeur stagiaire ne doit pas intégrer
la totalité des documents qu’il a collectés. Il doit opérer une sélection rigoureuse des
documents qu’il a à intégrer dans son portfolio numérique. Effectivement un portfolio
ne doit contenir que les éléments qui représentent d’une manière tangible la progression
de l’évolution des compétences professionnelles du professeur stagiaire. « La mise en
évidence de votre progression, le choix des travaux à montrer, la justification de ce
choix et la mise en valeur des aspects caractéristiques d’un travail feront état de votre
capacité d’autoévaluation. » (Scallon, 2004, p. 305-306).
▪ La préparation du portfolio numérique : il s’agit dans cette étape d’opter pour une
organisation claire, simple et facile à consulter. Le souci essentiel que le professeur

78
stagiaire doit avoir c’est de donner des preuves faciles à consulter qui montrent le
progrès réalisé tout au long de la formation. La disposition des documents aura à
montrer que l’enseignant stagiaire s’est acheminé d’une position A, marquée par un
manque de compétences professionnelles vers une position B caractérisée par des acquis
professionnels lui permettant de pratiquer sans grands problèmes le métier de
l’enseignement. De même, cette disposition doit contenir des commentaires explicitant
l’expérience professionnelle acquise, un descriptif des situations professionnelles
vécues et une analyse des pratiques qui montre l’esprit réflexif de l’enseignant stagiaire.
Ainsi, le portfolio numérique que le professeur stagiaire doit préparer peut contenir,
entre autres, une présentation globale du portfolio, une présentation de l’enseignant
stagiaire sous forme de CV ou sous forme de narration portant sur son cursus, des
documents hiérarchisés selon l’objectif assigné, depuis le début, à son portfolio.
▪ La présentation du portfolio : la plupart du temps cette étape se réalise devant un jury
ou une commission d’évaluation. L’enseignant stagiaire expose, justifie et défend ses
choix. Il essaie de convaincre l’examinateur à qui il soumet son travail qu’il a évolué
dans l’acquisition des compétences professionnelles en comparaison avec la situation
du début de l’année (avant la formation)

5.4. Logiciels permettant l’élaboration d’un portfolio numérique

La classification de George Siemens (2004) nous permet d’établir la différence entre les
logiciels qui facilitent l’élaboration d’un portfolio et nous aide à choisir le logiciel adéquat aux
besoins et aux contraintes imposés par l’objectif du projet du portfolio. Dans sa classification
Siemens distingue cinq catégories organisées selon la difficulté et le degré d’interactivité que
présente le logiciel.

Figure 1 : Classification des logiciels de portfolio électronique (Siemens, 2004)

Ce qui apparaît, à partir de cette classification, montre que l’important du travail doit
porter sur la détermination de l’objectif et la sélection rigoureuse des documents et justificatifs.
Le choix du logiciel sera relégué au second degré puisque la technologie offre, actuellement
une très grande panoplie de logiciels outils de l’élaboration du portfolio. Ainsi, l’objectif et les
documents collectés guident le choix de l’outil adéquat à la réalisation du portfolio numérique.

79
Nous reproduisons à ce niveau le tableau de synthèse des logiciels et applications du portfolio
élaboré par Tami Belhadj (2010) :

Nom du produit Site Web


Produit Commercial
1 ANGEL E-Portfolio http://www.angellearning.com/products/portfolio numérique/
2 EPET – E-Portfolio http://www.portfolio numériques.ac.uk/epet
extension Toolkit
3 eXact Portfolio http://www.giuntilabs.com/info.php?vvu=35
4 iWebfolio http://www.nuventive.com/products_iwebfolio.html
5 LiveText http://www.livetext.com
6 PebblePad http://www.pebblelearning.co.uk/
7 Rapid Progress File http://rapidprojects.lboro.ac.uk/progress.html
for PDP
8 TaskStream http://www.taskstream.com/pub/electronicportfolio.asp
9 Epsilen http://www.epsilen.com/LandingSite/index.aspx
10 Factline http://www.factline.com/216915.0
11 Fronter http://com.fronter.info/
12 Digication http://www.digication.com
Logiciel libre
13 Elgg Learning http://www.elgg.com
Landscapes
14 KEEP-Toolkit http://www.cfkeep.org/html/index.php
15 Mahara Portfolio http://www.mahara.org
16 OSP – Open Source http://www.osportfolio.org/
Portfolio
17 Drupal ED http://groups.drupal.org/drupal-education
18 Movable Type http://www.movabletype.org/documentation/design
19 Wordpress http://wordpress.org/
20 Sakai http://confluence.sakaiproject.org/display/OSP/Sakai+3+port
folionumérique
Logiciel avec fonctions de portfolio numérique
21 Blackboard Portfolio http://www.blackboard.com/products/academic_suite/portfoli
o
22 Moofolio http://moodle.spdc.org/moofolio/
23 Exabis http://moodlekurse.org/moodle/
Gestionnaire de contenu avec fonctions de portfolio numérique
24 Factline Community http://www.factline.com
Server
25 Winvision – Digital http://www.winvision.nl/Products
Portfolio

80
26 Scioware Portfolio http://www.concord-usa.com/scio_ppm.htm
Presentation Manager

Tableau 2 : Synthèse des logiciels et applications du portfolio

Pour notre expérimentation du portfolio numérique nous avons choisi comme outil le
logiciel AutoPlay Media Studio vu que sa manipulation est facile et ne demande pas d’acquis
relatifs à la programmation.

5.5. Avantage du portfolio numérique par rapport au portfolio sur support papier

La comparaison du portfolio élaboré sur support papier au portfolio numérique nous


révèle que ce dernier présente plusieurs avantages.

▪ Durable dans le temps : l’enseignant stagiaire peut élaborer un portfolio numérique qui
peut couvrir une période qui a une certaine durée. L’analyse des pratiques deviendra
alors une activité qui renvoie à la comparaison d’activités professionnelles s’étalant sur
plusieurs années. Ainsi, le portfolio numérique s’inscrit dans la continuité et peut
s’étaler sur toute la vie professionnelle d’une personne.
▪ Facile à modifier et à consulter : en effet, le support numérique est plus maniable.
L’enseignant stagiaire peut à n’importe quel moment le modifier en insérant de
nouveaux documents ou en retranchant d’autres qui ne servent pas son projet
professionnel. De même, s’il s’agit de soumettre ce portfolio numérique à une
quelconque évaluation, il sera toujours possible de l’envoyer par courriel à plusieurs
personnes loin l’une de l’autre. Autrement dit, la contrainte de la présence physique peut
être résolue à travers le portfolio numérique. Par ailleurs, il peut être intégré dans un site
ou dans une plateforme et être consulté soit par un public restreint ou par un large public
selon le besoin et selon l’objectif recherché.
▪ Multimédia et interactif : Le portfolio numérique peut être la solution idéale lorsque le
professeur stagiaire veut présenter des documents authentiques de situations
professionnelles qu’il n’arrive pas à présenter sous forme de comptes rendus sans altérer
leur valeur. C’est le cas, par exemple, de la prise en charge de la classe qui ne peut
conserver sa vraie valeur que lorsqu’elle est présentée sous forme de séquences vidéo.
Outre cela, le portfolio numérique favorise l’interactivité et peut renvoyer par des liens
hypertextes à d’autres documents plus volumineux stockés par le biais d’Internet (liens
vers le cloud ou encore l'infonuagique, une chaîne YouTube personnelle, un site, une
plateforme…).
▪ Travail coopératif et feed-back : au-delà de toutes ces caractéristiques, le portfolio
permet le travail collaboratif et surtout l’échange de feed-back. Effectivement, le
professeur stagiaire peut analyser ses pratiques et échanger les idées avec ses pairs ou
avec ses formateurs en leur donnant la main à consulter et à commenter son portfolio
numérique.

Partant de ce qui précède, le portfolio numérique élaboré dans le cadre de la formation


initiale des enseignants « articule alors trois dynamiques : une dynamique de rappel des
expériences pour en constituer l’inventaire ; une dynamique réflexive portant sur les
expériences significatives du parcours professionnel ; une dynamique formative par le
déploiement de perspectives professionnelles » (Breton, 2013). Effectivement, il ne s’agit pas
d’une accumulation de fichiers numérisés mais l’essentiel consiste dans la réflexion que
l’enseignant stagiaire doit constituer concernant ses propres pratiques. Laquelle réflexion peut

81
l’amener, avec le temps, à procéder par autoformation et par conséquent à améliorer ses
compétences professionnelles.

6. Pratique du portfolio

Dans notre expérimentation du portfolio numérique dans le cadre de la formation des


enseignants stagiaires, nous avons suivi trois phases essentielles :

6.1. Formation des enseignants stagiaires

Cette formation a été basée sur l’apprentissage actif. Au début un exposé du formateur
a explicité aux stagiaires les définitions et les types de portfolios. Il leur a montré à quoi sert
chacun de ces types tout en insistant sur le portfolio de présentation et d’évaluation. La
formation a essayé de tenir compte des principes de l’archivage, de la valeur du passage du
portfolio sur support papier au portfolio numérique et du logiciel qui sera l’outil de l’élaboration
du portfolio numérique. Cette formation a conduit les enseignants stagiaires à commencer la
collecte des documents qu’ils souhaitent intégrer dans leurs portfolios.

6.2. Elaboration du portfolio numérique

Cette élaboration passe par plusieurs stades :

6.2.1. Conception de l’application

Le souci de l’enseignant stagiaire pendant cette phase et de déterminer les modules à


intégrer dans son portfolio (dans notre cas, il s’agit des trois modules professionnelles
planification, gestion et évaluation des apprentissages). Ensuite, il s’agit de fixer le design de
l’application en élaborant une interface facile à consulter, intuitive et ergonomique (dans ce
sens, le logiciel AutoPlay Media Studio présente beaucoup de facilités aux utilisateurs).

6.2.2. Développement

Pendant cette phase, le professeur stagiaire procède à l’élaboration des pages sur le
logiciel (choix du fond de la page, mise en place des boutons cliquables, fixer les ordres que
ces boutons doivent exécuter…).

6.2.3. Déploiement

Le professeur stagiaire, une fois les pages et leur design sont fixés, il procédera à
l’intégration des documents sélectionnés dans son portfolio. Ce à quoi il doit veiller c’est de
trouver un ordre de présentation pertinent qui mettra en exergue ses compétences
professionnelles et leur évolution.

6.3. Présentation d’un exemple de portfolio élaboré par une enseignante stagiaire

▪ Menu principal : présente la totalité des entrées sous forme de boutons cliquables :

82
Figure 2 : Page présentant le menu principal

▪ Bouton Planification : donne accès aux documents relatifs au domaine de la


planification des apprentissages :

Figure 3 : Page de planification des apprentissages

▪ Bouton Gestion : affiche des séquences vidéo de séances de lecture, langue, activité
orale et production écrite.

83
Figure 4 : Page de gestion des apprentissages

▪ Bouton d’évaluation : donne accès aux activités d’évaluations réalisées par


l’enseignant stagiaire dans les classes qu’il prend en charge.

Figure 5 : Page dédiée à l’évaluation des apprentissages

84
6.4. Analyse des pratiques

La disposition choisie par chaque enseignant stagiaire est accompagnée d’une réflexion
sur ses pratiques professionnelles. Cette réflexion est guidée par un ensemble de grilles :

- Grille d’observation :

Nom et prénom : ………………………………

Indicateurs T. Bien Bien Moyen Faible

Pertinence des situations problèmes et des activités

Usage adéquat des supports didactiques : tableaux,


manuel, ressources numériques, …
Gestion du temps
Niveau de réalisation des activités présentées

Réalisation des évaluations formatives


Animation/ Interaction (stimuler et motiver les
étudiants à participer / favoriser l’interaction entre
et avec les étudiants…)
Expression et qualité de la communication :
- Clarté : la diction claire / voix affirmée et
audible…
- Interactivité : stimulée, suscitée, …
- Attitude non verbale : expressivité, gestuelle…
- s’exprime correctement sans fautes de langue

Tableau 3 : Grille d’observation

- Grille d’auto-évaluation :

Nom et prénom : ………………………………………


Oui Non
Indicateurs
Bien Moyen
- Je choisis des objectifs spécifiques servant l’acquisition de la
compétence ciblée
- Je présente des situations problèmes pertinentes
- Je propose des activités et des exercices appropriés aux objectifs
et aux spécificités de mes élèves
- J’utilise de manière adéquate les supports didactiques :
tableaux, manuel, ressources numériques, …
- Je propose des ateliers adéquats aux éléments théoriques.
- Je respecte les durées allouées aux activités proposées : je gère
le temps
- Les activités présentées sont réalisables : la possibilité de gérer
ce que j’ai planifié

85
- Je prévois des évaluations formatives

- Je stimule les élèves pour susciter leur participation

- J’écoute les élèves

- Je favorise les interactions avec les élèves


- Je favorise les interactions entre les élèves, brainstorming….

- Ma diction est claire, ma voix est affirmée et audible

- Je m’exprime correctement devant les élèves sans fautes de


langue

Tableau 4 : Grille d’autoévaluation

- Grille de suivi et d’évaluation des compétences

Indicateurs Séance Séanc Séanc Sénac


1 e2 e3 e4
- Adéquation des activités avec les objectifs
pédagogiques du cours. 5
- Respect du temps : Respect du temps alloué aux
activités proposées. 3
- Réalisation des activités : Possibilité de gérer ce qui a
été planifié. 4
Animation / Interaction 2
- Communication 3
- Utilisation du tableau / Utilisation des supports
didactiques.
- Animation/ Interaction : stimuler et motiver les
apprenants à participer ; écouter les apprenants ;
favoriser l’interaction entre et avec les apprenants
- Expression et qualité de la communication :
Clarté (diction claire) / voix affirmée et audible ;
Attitude non verbale : expressivité, gestuelle…

Tableau 5 : Grille de suivi et d’évaluation des compétences

7. Conclusion

Dans cette recherche nous avons essayé de montrer l’importance que l’usage du
portfolio numérique peut avoir dans le domaine de la formation initiale des enseignants. Ainsi,
deux usages essentiels se dégagent dans ce domaine. Tout d’abord, il y a possibilité de l’utiliser
pour l’évaluation de l’évolution des compétences professionnelles de l’enseignant stagiaire.
L’outil numérique présente beaucoup d’avantages dans ce sens en l’occurrence la facilité de
consultation, d’exploitation et de partage. Ensuite, et il s’agit là d’un élément crucial pour la
formation des enseignants, le portfolio peut être exploité comme moyen d’analyse des
pratiques. Dans cette perspective, le portfolio numérique, par opposition au portfolio sur

86
support papier, peut contenir des séquences filmées de séances de cours. Ces dernières seront
facilement exploitables à n’importe quel moment afin de les analyser en présence du formateur
et d’autres stagiaires ou par l’enseignant lui-même dans une séance d’auto-évaluation.

En nous basant sur cette importance et sur l’expérimentation que nous avons réalisée,
nous pensons qu’une bonne intégration du portfolio numérique dans la formation des
enseignants nécessite de :

- renforcer les acquis des professeurs stagiaires et des formateurs dans le domaine de l’usage
des technologies de l’information et de la communication.

- relier le module TICE aux pratiques disciplinaires pour qu’il soit un levier essentiel de
l’innovation pédagogique.

-expérimenter l’usage du portfolio numérique sur un échantillon plus large composé des
stagiaires de plusieurs filières afin de prévoir toute difficulté qui peut entraver la généralisation
de son utilisation.

Ainsi, si cette généralisation réussit au niveau de la formation des enseignants, il sera


souhaitable de penser à expérimenter le portfolio comme moyen d’enseignement-apprentissage
au niveau des élèves du secondaire collégial et du secondaire qualifiant.

Bibliographie

Belhadj, T., (2010), Portfolio numérique en formation professionnelle : analyse d’une


pratique innovante, Université de Sherbrooke
Url.https://www.researchgate.net/publication/264159328_Portfolio_numerique_en_formation
_professionnelle_analyse_d'une_pratique_innovante [consulté le 25/05/2020].

Bibeau, R., (2007), « À chacun son portfolio numérique », Clic, n° 65,


Url. http://bulletinclic.profweb.ca/cgi-bin/aff.pl?page=article&id=2053 [consulté le
23/05/2020].

Breton, H. (2013), « La démarche portfolio : entre inventaire des expériences et pratique


réflexive », Dossier : Réflexivité et pratique professionnelle, Education permanente, n°
196/2013.
Url.https://www.researchgate.net/profile/Herve_Breton/publication/305806152_Les_demarch
es_de_portfolio_de_l%27inventaire_des_experiences_aux_pratiques_reflexives/links/57b6ed
1808ae1935155530df/Les-demarches-de-portfolio-de-linventaire-des-experiences-aux-
pratiques-reflexives.pdf[consulté le 25/05/2020].

Commission Spéciale Education Formation, (1999). Charte nationale d’éducation et de


formation, Levier 10.

Conseil Supérieur de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique, (2015).


Vision stratégique de la réforme 2015-2030.

Gauthier, Ph.-D. (2008), Usage du e-portfolio : de l’auto socialisation à l’identité


professionnelle numérique. Université catholique de l’Ouest. Url. http://www.phd-

87
gauthier.net/ePortfolioPhDGauthier/Publications/Entrees/2008/5/7_2008_Eportfolio_Montrea
l_2008-Publications_files/112Eportfolio2008AutoSocialistionIPN.pdf [consulté le
23/05/2020].

Legendre, R. (1993), Dictionnaire actuel de l’éducation. (2ème édition), Montréal, Guérin,


éditeur ltée. Cité par Scallon, G., (2000). Le portfolio ou dossier d’apprentissage : propos et
réflexions, Url. http://www.fse.ulaval.ca/gerard.scallon/fascicules/portfolio.pdf [consulté le
22/05/2020].

Scallon, G., (2000), Le portfolio ou dossier d’apprentissage : propos et réflexions,


Url. http://www.fse.ulaval.ca/gerard.scallon/fascicules/portfolio.pdf [consulté le 23/05/2020].

Scallon, G., (2004), L’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences,
Québec, Éditions du Renouveau Pédagogique.

Siemens, G., (2004), « EPortfolios », cité par Gogniat, Ch., (2010), Développement d’un
logiciel de suivi pour l’élève sur le site Educlasse, Université de Genève.
Url. https://tecfa.unige.ch/tecfa/maltt/memoire/Gogniat2010.pdf [consulté le 24/05/2020].

Site Eduscol,
Url. http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/portfolionumerique/notion-de-
portfolio/etymologie-et-definitions, [consulté le 22/05/2020].

88