Vous êtes sur la page 1sur 9

RAZAFINDRASETRA Toussaint François

N° 603-M1/SE/D 2019-2020

TIC

→Principal caractéristique d’un ordinateur

Quelles sont les principales caractéristiques d’un ordinateur ?

Les principales caractéristiques d’un ordinateur sont : le processeur, le disque dur, la mémoire
vive, la carte graphique ou carte vidéo, l’écran, les connexions et les lecteurs.

→Activité de recherche

1.- Rédaction qui décrit :

 Premièrement, l’'ordinateur, un nom donné en 1955 par J.Perret, est une machine à
traiter les données (l'information). Il contient principalement un processeur, une mémoire et
des mécanismes. Il est composé d'un écran, d'une unité centrale, d'un clavier, d'une souris et
d'une carte vidéo. On peut lui ajouter plusieurs périphériques comme l'imprimante, le scanner,
etc.
L’histoire du développement de l’ordinateur se présente de la manière suivante :
En 1937, Howard Aiked crée le Mark 1 qui est un ordinateur programmable de 17 m de long
sur 2,5 m de haut; son temps de calcul est de 5 fois plus rapide que celui de l'homme;
En 1938, Konrad Zuse a créé le Z.3, le premier ordinateur à utiliser le binaire au lieu du
décimal et qui fonctionne grâce à des relais électromécaniques;
En 1947, il y a eu l’amélioration du Mark 1 (qui a été appelé Mark 2).L’unique différence
entre les deux était le remplacement des engrenages par des composants électriques;
1942, L’ABC (Atanasoff Berry Computer) est créé. Il représente le premier ordinateur à tube
(lampe allumée = 1, lampe éteinte = 0);
En1946, c’est la disparition des pièces mécaniques dans l'ENIAC (Electronic Numérial
Integrator And Computer) ; il occupe 1500 m2 et l’apparition des premiers programmes
stockés en mémoire. Cet ordinateur de 30 tonnes consommait 140 kilowatts et effectuait 330
multiplications par seconde;
En 1971, c’est la série des micros ordinateurs intégrant les transistors avec la naissance du
Ken-back 1 qui disposait d'une mémoire de 256 octets;

~1~
En 1976, il y a eu la création du premier ordinateur Apple doté d'un microprocesseur et d'un
cla-vier qui avaient consisté à améliorer davantage non seulement la capacité de stockage.
En 1981, c’est le grand tournant dans l'histoire de l'ordinateur avec l'apparition du premier
ordinateur personnel (Personal Computer). Cette époque constitue le point de départ de tout
ce que nous connaissons aujourd'hui comme ordinateur.
Si l’ordinateur a connu un tel développement, qu’en est-il de ses différents éléments ?
Deux illustrations sont considérées dans cet article, à savoir les disques durs et les processeurs
lesquels ont connu différents modèles depuis 1984.
Concernant les disques durs, nous pouvons noter l’apparition du premier disque dur en 1957
avec une capacité de 5 Mo, et en 2003 ces derniers ont non seulement été miniaturisés, mais
aussi atteint la capacité de 260 Mo. De nos jours, cette capacité est évaluée en Go.
Quant aux processeurs, nous en avons tellement connus que nous nous sommes permis de
présenter ci-après leur évolution :
- 1971 : Intel 4004 ;
- 1972 : premier processeur 8008 d'Intel à 8 bits ;
- 1973 : processeur 8080 ;
- 1976 : Steve Wozniak et Steve Jobs créent le Apple I à 1Mhz, 4 Ko de RAM et 1 Ko de
mémoire vidéo à 16 bits ;
- 1981 : processeur 8080 à 5 Mhz ;
- 1982 : processeur Intel 80286 ;
- 1984 : premier processeur à 32 bits ;
- 1989 : premier processeur 386 ;
- 2000 : processeur AMD K6-2 ;
- 2001 : Pentium III à 1,5 GHZ ;
- 2002 : Pentium IV.
Et pour mettre un terme à cet article, nous avons fouillé et trouvé pour vous une vidéo
relative à l’évolution de l’ordinateur, depuis les gros systèmes jusqu’aux micros ordinateurs.
C’est en principe un musée où le collectionneur a pu réunir l’essentiel des machines.
 Deuxièmement, l’évolution du système d'exploitation comme suit : MS-DOS
(abréviation de Microsoft Disk Operating System) est le système d'exploitation de type DOS
développé par Microsoft pour l'IBM PC d'abord, puis pour les compatibles PC. Il s'agit d'un
système fonctionnant en mode réel, mono tâche et mono-utilisateur, et équipé par défaut d'une
interface en ligne de commande. Des années 1980 au début des années 1990, il a été le
système le plus utilisé sur compatible PC, avant d'être progressivement remplacé par des

~2~
systèmes d'exploitation plus évolués, notamment Windows. Son développement est
maintenant arrêté.
Les premières versions de Windows, était en 16 bits, s'appuyaient sur l'OS existant :
MS-DOS. Celui-ci ayant été conçu mono tâche, on y lançait Windows comme un simple
programme, qui incorporait dès lors quelques-unes de ses fonctions (comme le tracking de la
souris au système). La limitation intrinsèque propre au mono tâche, ainsi que le côté marginal
de Windows 1 dont les fenêtres ne faisaient que partager l'écran sans superpositions, puis
Windows 2 permettant les superpositions, mais de faible performances n'inquiétèrent pas alors
le rival Apple, plus préoccupé de la stratégie d'IBM.
Windows 95 est un système d'exploitation à environnement graphique destiné aux
particuliers. La première version est sortie le 24 août 1995, vendue par Microsoft. C'est une
progression significative par rapport aux précédentes versions de Windows. Pendant son
développement, il avait été désigné sous le nom de Windows 4.0, ou par le nom de code de
Chicago. Il a pour objectif d'intégrer les produits précédents de MS-DOS et de Windows.
Windows 95 présente de nombreuses nouveautés par rapport à son prédécesseur, Windows
3.1 : programmation 32 bits, multitâche préemptif, nouvel environnement graphique.
Windows NT (« New technology » ou « nouvelle technologie ») désigne la série de
systèmes d'exploitation multitâche préemptif, multi-utilisateur, multiprocesseur, créés par
Microsoft et ne reposant pas sur le système historique MS-DOS de Microsoft, contrairement à
Windows 1.0, 2, 3.x, 95, 98 et Me. Il a permis à Microsoft et son partenaire Intel d'entrer sur
le marché des serveurs, une nouvelle stratégie qui a contribué à la très forte hausse des
sociétés de technologie de la seconde partie des années 1990.
Windows 98 (nom de code Memphis) est un système d'exploitation de la société
Microsoft, successeur de Windows 95.Le produit s'est décliné en deux versions principales :
la première sortie le 25 juin 1998, puis une mise à jour de la précédente dite "Second Edition",
sortie le 23 avril 1999. Il fut suivi par Windows Millennium (ME) pour le grand public et par
Windows 2000 pour les entreprises. Il constitue la seconde version de Windows 9x. Tout
comme son prédécesseur, Windows 98 est bâti sur MS-DOS 7.1 et aura été la dernière version
à prendre en charge le mode réel.
Windows Millennium Edition (parfois abrégé ME), ainsi nommé pour l'occasion du
millénaire, est la 3e édition de Windows 98, lancé par Microsoft le 14 septembre 2000.
Entièrement basé sur Windows 98, lui-même basé sur Windows 95, Windows ME était le
pendant familial et multimédia de Windows par rapport à la version professionnelle(Windows
2000). Il constitue donc la dernière version de Windows 9x. Cette édition de Windows était

~3~
livrée avec 2 CD, le premier contenant le système d'exploitation, et le deuxième une
formation interactive à cette nouvelle édition.
Windows XP (nom de code Whistler) est une famille de systèmes d'exploitation
multitâches, développée et commercialisée par Microsoft, permettant l'usage d'un ordinateur
tel qu'un ordinateur fixe, un portable ou encore un Media Center. Les lettres « XP »
proviennent d'expérience. Microsoft a mis fin au support le 8 avril 2014. Entre autres, il n'y a
plus de mises à jour et la base virale de Windows Defender n'est plus gérée. Windows XP est
officiellement le successeur de Windows Millennium et de Windows 2000. Windows XP est
sorti le 25octobre 2001 et selon une estimation d'un institut de statistiques américaines, il a été
vendu à près de 400 millions de copies en janvier 2006.
Selon Microsoft, Windows Vista contient des centaines de nouvelles fonctionnalités.
Les plus significatives d'entre elles sont probablement le renouveau de l'interface graphique,
une fonction de recherche plus développée grâce à l'indexation, de nouveaux outils de
création multimédia, comme le créateur de DVD Windows, la configuration réseau en partie
réécrite et, enfin, le noyau NT6 assurant une plus grande stabilité et de meilleures
performances. WindowsVista vise à augmenter le niveau de communication entre les
machines sur un réseau local en utilisant la technologie du peer-to-peer qui simplifie le
partage de fichiers et de médias numériques entre les ordinateurs et les périphériques. Pour les
développeurs, Vista introduit la version 3 du Framework .NET qui a pour objectif de faciliter
la programmation d'applications par rapport à l'utilisation traditionnelle des API Windows.
Windows 7 (précédemment connu en tant que Blackcomb et Vienna) est un système
d’exploitation de la société Microsoft, sorti le 22 octobre 2009 et successeur de Windows
Vista. Windows 7 est progressivement remplacé par Windows 8 à partir du 30 octobre 2012,
le support de Windows 7 RTM a pris fin le 9 avril 2013 tandis que la versionSP1 a vu son
support standard se terminer en janvier 2015 et verra son support étendu se terminer en
janvier 2020.Cette version de Windows reprend l’acquis de Windows Vista tout en apportant
de nombreuses modifications, notamment par divers changements au niveau de l’interface et
de l’ergonomie générale, un effort particulier pour la gestion transparente des machines
mobiles et le souci d’améliorer les performances globales du système (fluidité, rapidité
d’exécution même sur des systèmes moins performants, tels les netbooks) par rapport à son
prédécesseur.
Windows 8 est la version du système d'exploitation Windows multiplate-forme qui est
commercialisée depuis le 26octobre 20122. Version intermédiaire Windows 8.1 en 2013 et
son successeur est Windows 10, sorti en octobre 2015. Windows 8 a été dévoilé, avec

~4~
l'utilisation de l'interface tactile, le 1er juin 2011, mais la version RTM de Windows 8 à
destination des constructeurs OEM n'est disponible que depuis le 15 août 2012. Windows 8 a
été présenté en grande pompe, à l'instar des anciennes versions (7, Vista ou XP), le 25 octobre
2012, avant la sortie grand public le lendemain pour les différentes plates-formes (tablettes,
PC et smartphones).
Windows 10 est un système d'exploitation de la famille Windows NT développé par la
société américaine Microsoft. Officiellement présenté le 30 septembre 2014, il est disponible
publiquement depuis le 29 juillet 2015. Il est le successeur de Windows 8.1. À la conférence
Build 2015 qui s'est déroulée du 29 avril au 1er mai à San Francisco, Microsoft a annoncé que
le remplaçant d'Internet Explorer, connu jusqu'alors sous le nom de Project Spartan,
s'appellerait Microsoft Edge. De plus, Microsoft a donné de nombreux détails sur la création
d'applications pour Windows 10 qui seront disponibles sur PC, smartphones et tablettes
(notamment Surface Hub), Xbox One et Microsoft HoloLens (casque de réalité augmentée).
Les applications développées pour Windows 10 s'appellent désormais « Universal Windows
Apps ».
La légende Apple est née le 1er avril 1976 à Cupertino, suite à la collaboration de Steve
Wozniak et Steve Jobs, respectivement un programmeur de génie et un visionnaire en
informatique. En 1972, les deux Steve lancent leur premier projet baptisé « Blue Box »,
réalisée par Wozniak et commercialisée par Steve Jobs en porte-à-porte pour 150 dollars. Cet
appareil permet d’émettre des appels gratuits passant par l’opérateur AT&T. L’année suivante
Steve Wozniak est recruté par Hewlett-Packard alors que Steve Jobs se fait embaucher par
Atari, au sein du pôle du développement de jeux vidéo. Ils se réunissent une seconde fois pour
commercialiser un ordinateur, doté d’un clavier QWERTY et qui peut être connecté à un
téléviseur et fondent par la suite l'entreprise Apple Computer. Ronald Wayne, employé chez
Atari les rejoint par la suite, pour signer, en 1976, un contrat de partenariat. Steve Jobs se met
alors à la recherche de clients, faisant des démonstrations pour ses produits, notamment
l'Apple Computer note 2. Au fil des années, l’entreprise se développe pour devenir une
multinationale américaine et un acteur majeur sur le marché de l’informatique. 1976 :
Création de l'entreprise Apple Computer Inc. Dessin du premier logo d'Apple par Ronald
Wayne. 1976 : Changement du logo en un arc en ciel par le graphiste Rob Janoff. 1985 :
Départ de Steve Jobs. 1996 : Retour de Steve Jobs suite au rachat de NeXt Software par
Apple. 1998 : Sortie de l'iMac 2001 : Lancement de l'iPod. 2007 : Lancement des Iphones et
de l'Apple TV. 2008 : Sortie du Macbook. 2010 : Lancement de l'Iphone 4 et de l'iPad. 2011 :
Démission et décès de Steve Jobs. 2013 : Annonce du premier recul, depuis 10 ans, du résultat

~5~
net trimestriel d'Apple. 2015 : Sortie de l'Apple Watch. 2016 : Sortie des AirPods. 2017 :
Sortie de l'iPhone X. 2020 : Fête ces 10 ans de l'iPad.
 Troisièmement, s’agissant l’évolution des processeurs, les premiers processeurs
étaient énormes machines qui étaient assez lent par rapport aux normes d’aujourd’hui, si elles
représentaient un bond sans précédent en puissance de calcul, qui devait auparavant être fait à
la main. Développement sur les premiers ordinateurs numériques s'est produit autour de trois
grands chemins indépendants au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elles ont abouti à
l'Allemagne Zuse Z3, Turing ordinateurs complets sans branchements conditionnels, Colossus
Mark England 1 et Mark 2, et l'Amérique ENIAC - connu comme le premier ordinateur
entièrement fonctionnel
Première génération : Vide Processeurs Tube
Après la Seconde Guerre mondiale, le développement des ordinateurs a décollé.
UNIVAC, conçu par les architectes principaux de l' ENIAC , fut le premier ordinateur fait à
des fins commerciales .Seulement 46 ont été construits et livrés . Son processeur est capable
de 19.000 opérations par seconde w/2.25 horloge Mhz, et a vendu des millions de dollars . Un
autre ordinateur a été le début IBM 650, qui a expédié la première fois en 1954. Près de 2.000
ont été produites au cours de la prochaine décennie et demie, pour les entreprises, les écoles et
les gouvernements
Deuxième génération : Transistors
Transistors, inventé en 1947, a commencé à remplacer les tubes à vide dès 1955. De
plus petite taille, ils étaient connus comme " mini-ordinateurs ", mais plusieurs composantes
encore nécessaires et une salle dédiée. Un exemple de ces ordinateurs était l’IBM 1401. Une
autre caractéristique de cette époque était le PDP- 1, sorti en 1946, avec un processeur
comparable à 2 kilohertz - 100.000opérations par seconde. Cet ordinateur a été libéré en
quantités limitées , mais il a eu un grand impact sur les divers établissements d'enseignement ,
notamment du MIT
Troisième génération: Circuits /Microprocesseurs intégrés
Place des circuits intégrés de nombreuses unités individuelles d'un processeur sur une
seule puce, appelés « puces » dans la pratique. La quantité de transistors par puce a augmenté
rapidement, passant de dizaines au début des années 60, à dix milliers dans le milieu des
années 70. En outre, le prix moyen par circuit intégré est passé de 50 $ en 1962 à 2,33 $ en
1968, conduisant à l'adoption rapide des ordinateurs dans différentes entreprises. La dernière
étape dans le processus de développement, à partir des années 1980 et se poursuivant à travers
le présent, était « l'intégration à très grande échelle. " Le développement a commencé avec

~6~
des centaines de milliers de transistors au début des années 1980, et se poursuit au-delà de
plusieurs milliards de transistors à la fin de la première décennie du 21e siècle.
Systèmes Embarqués et multiples processeurs Core
Microprocesseurs ont proliféré à la fin du 20e siècle, la conception processeur a
continué à évoluer. Core multiples ont deux ou plusieurs unités de traitement travaillant en
parallèle sur une seule puce .En outre, les téléphones cellulaires et autres petits appareils ont
été les pionniers de la " micro : " une puce qui contient une unité de traitement minuscule
ainsi qu'une petite quantité de mémoire et les interfaces d'E /S intégrées. Ces microcontrôleurs
peuvent être la taille d'un ongle ou même plus petit.
 Quatrièmement, quant à l’évolution des disques durs, n'étant pas satisfaits des
systèmes de stockage sur tambours magnétiques car le rapport volume/capacité était très
faible, les ingénieurs d'IBM partirent à la recherche de nouvelles techniques de stockage.
1953 : un ingénieur eut l'idée de superposer des plateaux le long d'un axe et d'y joindre
une tête de lecture/écriture mobile parallèlement aux plateaux qui se déplaçaient verticalement
pour sélectionner le bon disque et horizontalement pour accéder à la bonne piste.
L'inconvénient était que cette tête devait se retirer entièrement pour passer à la lecture d'un
autre plateau.
1956 : le tout premier disque dur créé par IBM naquit. Il fut baptisé RAMAC 305 pour
Random AccessMethod Accounting & Control. Il s'agissait d'un disque dur d'une capacité de
5 Mo (soit 5 millions de caractères) qui tenait d'ailleurs plus d'une machine que du disque dur
tel qu'on le connaît aujourd’hui. Les dimensions de la carrosserie étaient de 1,52 m en façade,
0,74 m de profondeur et 1,72 m de haut. La largeur était limitée par la règle qu'IBM imposait
à tous ses produits : pouvoir passer par une porte standard (environ 75 cm). Ce meuble
contenait 50 disques ayant un diamètre de 24 pouces (à peu près61 cm) et recouverts d'oxyde
de fer, soit 100 faces d'enregistrement portant 100 pistes chacune. Ce disque proposait un taux
de transfert de 8.8 Ko/s. L'ensemble pesait plus d'une tonne et disposait d'un total de 50
plateaux. La vitesse de rotation étant d'environ 1000 tours/min. Il était compliqué de
maintenir les têtes au-dessus des plateaux, c'est pourquoi de l'air sous pression fut injecté au
travers de la tête pour la maintenir à une distance tête/plateau de 20,32 μm. À cette époque
IBM mettait à disposition ses solutions sous forme de leasing. Il en coûtait 50 000 dollars par
an pour disposer d'un tel disque dur soit un coût de stockage au mégaoctet de 10 000dollars!
Malgré tout, IBM a pu installer un parc total d'environ 1000 systèmes. Avec des plateaux
de24 pouces de diamètre, soit environ 61 centimètres, ce disque n'était pas du tout inscrit dans
l'ère du PC.

~7~
Le RAMAC avait déjà un concurrent : le Univac File Computer, composé de 10
tambours magnétiques chacun d'une capacité de 180 000 caractères. Bien que ce dernier ait eu
une vitesse supérieure, c'est le RAMAC, qui pouvait stocker trois fois plus d'informations, qui
avait le rapport coût/performance le plus intéressant pour le plus grand nombre d'applications.
1962 : IBM introduisit le modèle 1301 proposant une capacité de 28 Mo avec un taux
de transfert et une densité surfacique 10 fois supérieurs à ceux du RAMAC 305 et une
distance entre les têtes et la surface du disque passant de 20.32 μm à 6.35 μm. A partir de
1962 plusieurs fabricants commencèrent à commercialiser de tels disques durs.
1973 : IBM inventa un modèle composé de deux disques de 30 Mo chacun, l'un
amovible, l'autre fixe, ce qui lui valut le surnom de 30-30 et donc de "Winchester" (du nom de
la carabine 30-30). La distance entre les têtes et la surface du disque fut encore réduite et
passa à 0,43 μm.
1980 : le premier disque dur 5 pouces un quart voit le jour, développé par la firme
Seagate.
1998 : IBM commercialisa le premier disque dur de 25 Go dont la capacité était
considérée comme disproportionnée par rapport aux besoins des particuliers à l'époque.
2009 : La capacité d'un disque dur peut aller jusqu'à 2 To. La vitesse de rotation est
comprise entre 4 200 et15 000 tours/minute et la distance tête plateau est passée à environ 10
nm.
Depuis la fin des années 1990 des "micros" disques durs se développent, le micro
drives, allant de 384 Mo à10 Go. Ils sont en concurrence directe avec les mémoires flash qui
sont moins sensibles aux chocs et dont le prix d'achat devient de plus en plus abordable.
Cinquièmement, La mémoire DDR1 (Double Data Rate) est un type de mémoire à
circuit intégré fondé sur la technologie SDRAM et communément simplifié sous le sigle
DDR. La DDR offre une meilleur bande passante en transférant les données à la fois sur le
front montant et sur le front descendant des impulsions d'horloge, cela permet de doubler la
vitesse d'accès à la mémoire en lecture et en écriture. Aussi Elle fonctionne à une tension de
2,5 V, comparé au 3,3 V pour la SDRAM. Ceci permet de réduire la consommation
électrique.

La mémoire DDR2 SDRAM ou DDR-II permet d'accéder des débits deux fois plus
élevés que la DDR à fréquence externe égale. Ainsi elle est capable d'envoyer ou de recevoir
deux fois plus de données que la DDR. La DDR2 possède un avantage majeur avec une

~8~
tension d'alimentation à 1,8 V comparé aussi au 2.5 V pour la DDR, ce qui limite la
production de chaleur par effet joule.

La mémoire DDR3 SDRAM, plus généralement connu sous la forme abrégée aussi
DDR3, (Double Data Rate3rd génération Synchronous Dynamic Randon Access Memory,
signifiant en français Mémoire à Accès DirectSynchrone à Débit de Données Doublé de
troisième génération). Elle a été conçue dans le but de succéder au standard DDR2, en offrant
des améliorations de performances tout en diminuant la consommation électrique. La
consommation énergétique est de 1,5 V sur la DDR3 alors que de 2,5 V sur la DDR à 1,8 V
sur la DDR2. La mémoire tampon de pré-lecture pour la DDR3 est d'une largeur de bus de 8
bits, alors qu'elle était de 4 bits pour la DDR2 et 2 bits pour la DDR. Les barrettes DDR3 ont
240 connecteurs comme les DDR2 mais ne sont absolument compatibles la différence se fait
au niveau des détrompeurs.

La mémoire DDR4 SDRAM qui sera aussi connue sous le nom DDR4 fera son
apparition à partir de l'année de2012 mais sa démocratisation n'est attendue que vers 2015.
Toujours dans le même principe, le but c'est d'améliorer la performance de la consommation
électrique. En effet, ce module a une bande maximale de2.133 Gbps (gigabits) et fonctionne
avec une tension de 1.2 Volt contre 1.5 Volt pour les modules DDR3. Et jusqu'à 1.05 Volt
envers la version de basse consommation. La mémoire tampon de pré-lecture excédera à plus
de 12 bits.

Le tableau ci-dessous montre l'évolution de chacune des RAM (la bande passante - la
mémoire tampon – la consommation électrique).

~9~