Vous êtes sur la page 1sur 1

Différente Pratique de Validation Scolaire

Tous les êtres humains aiment être vus, appréciés et sentir qu’ils peuvent contribuer.
Faire sentir aux apprenants qu’ils sont bienvenus, qu’ils sont appréciés, qu’on apprécie leur
contribution et qu’on croit en eux peut faire beaucoup de différence. Solliciter leur
intelligence pour résoudre des conflits peut leur transmettre le message qu’on a foi dans leur
intelligence et dans leur bonne volonté.

Capitaliser sur les forces et les richesses des apprenants même si ces forces ne servent
pas directement les apprentissages académiques leur permet de se sentir compétents. Ils sont
bien plus que des élèves et vivre, c’est plus que courir après les bonnes notes. Il est important
que les apprenants se sentent utiles, acceptés, appréciés pour ce qu’ils sont, tels qu’ils sont en
dehors de toute performance scolaire ou sportive. L’appartenance sociale va de pair avec le
sentiment de bien-être et de sécurité car la recherche de réconfort est une stratégie efficace et
d’ordre neurobiologique face à la peur et au stress.

Par ailleurs, lorsqu’ils sont sociable, qui a des amis et prend soin des autres, possèdent
des compétences relationnelles qui ne sont pas notées. Pourtant, l’intelligence interpersonnelle
est une forme d’intelligence qu’il convient de valoriser au même titre que les autres formes
d’intelligence. La mise en confiance et la reconnaissance est un sentiment de non-sens
profond, assimilable à un manque d’intérêt global, à une résignation et à une impression
d’absurdité généralisée, est facteur d’échec scolaire.

L’apprenant recherche chez le formateur encadreur et le maître artisan les attitudes


positives, les gestes qui renforcent l’apprentissage. Afin d’être positif et de renforcer les
connaissances nouvelles, on appelle le formateur à suivre un processus en quatre étapes :
Évaluer les compétences développées chez l’apprenant ; Valoriser l’apprenant ; Critiquer en
identifiant les points à améliorer ; Encourager l’apprenant. Valoriser l’apprenant.

Valoriser, c’est reconnaître les efforts et les résultats d’une personne. En vue
d’assurer l’efficacité et la progression de l’apprenant, cette valorisation doit être positive et
structurée. Elle doit s’appuyer sur des faits concrets, s’exprimer par des exemples, souligner
les habiletés maîtrisées.