Vous êtes sur la page 1sur 9

1* Donnez une définition du droit de travail.

Le droit du travail est le droit applicable aux relations entre les employeurs de
droit privé et les salariés tant sur le plan individuel que collectif.

2* Définissez le contrat de travail.


Le contrat de travail est une convention par laquelle un travailleur s’engage,
moyennant une rémunération que l’employeur s’oblige à lui payer, à fournir à
ce dernier ses services personnels soit pour une durée indéterminée, soit
pour une durée déterminée ou pour accomplir un travail déterminé dans la
mesure où la dite convention ne porte pas atteinte à la liberté du travail

3* Qu’est-ce que la notion de subordination.


La notion de subordination se définit comme un lien juridique.

Elle est caractérisé par l’exécution d’un travail sous l’autorité d’un employeur qui
a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution
et de sanctionner les manquements de son subordonné.

4* Citez les sources légales et conventionnelles du droit social.


SOURCES DE DROIT DE TRAVAIL :

*SOURCES LEGALES :

o Sources internes :
- La constitution
- Les lois et règlements
- La jurisprudence
- Les coutumes, les usages
o Sources externes :
- Convention et traités internationaux, L’O.I.T

*SOURCES CONVENTIONNELLES :

- Les conventions et accords collectifs


- Les accords d’entreprises
- Le contrat de travail
- Le règlement intérieur

5* qu’est-ce que :
a. la convention collective.
b. Les accords d’entreprise
a/ La convention collective est un accord négocié et signés d’une part par une
ou plusieurs organisations syndicales de salariés reconnues représentatives à
l’échelle nationale ; d’autre part par un ou plusieurs groupements ou syndicats
d’employeurs individuels salariés pour une branche professionnelle.

b/ Lorsque l’accord ne concerne qu’une entreprise ou un ou plusieurs


établissements d’une entreprise, on parle d’accord d’entreprise ou
d’établissement ; accord du même type que la convention collective, il
doit, le cas échéant, respecter la convention collective et ne peut que la
préciser ou l’améliorer.

6* qu’est-ce que :
a. Un employeur
b. Un salarié.

a/ un salariée toute personne qui s'est engagée à exercer son activité


professionnelle sous la direction d'un ou plusieurs employeurs moyennant
rémunération, quel que soient sa rémunération, quel que soient sa paiement.

,
b/Un employeur toute personne physique ou morale, privée ou publique, qui
loue les services d'une ou plusieurs personnes physiques.

1) 7* qu’est-ce que :
a. Le CDD
b. Le CDI.
CDI : c’est le contrat conclu sans que son terme soit fixé à l’avance. Il demeure
le contrat de droit commun et sa rupture obéit à des règles particulières. le
contrat de travail à durée indéterminée

n’est pas obligatoirement écrit, La preuve de l’existence du contrat de travail


peut être rapportée par tous les moyens.
En cas de conclusion par écrit, le contrat de travail doit être établi en deux
exemplaires revêtus des signatures du salarié et de l’employeur légalisées par
l’autorité compétente. Le salarié conserve l’un des deux exemplaires.

CDD :Le contrat de travail à durée déterminée peut être conclu dans les cas où
la relation de travail ne pourrait avoir une durée indéterminée .

Le contrat de travail pour une durée déterminée ne peut être conclu


que dans les cas suivants :

 Le remplacement d’un salarié par un autre dans le cas de suspension du contrat


de travail de ce dernier, mais cette suspension ne doit pas résulter d’une grève;

 L’accroissement temporaire de l’activité;


 caractère saisonnier du travail
 Lors de l’ouverture d’une entreprise ou le lancement d’un produit. Dans ce
cas le contrat à durée déterminée peut être conclu pour une période
maximum d’une année renouvelable une seule fois. Passée cette période, il
devient à durée indéterminée .
Toutefois, le contrat conclu pour une durée maximum d’une année devient
un contrat à durée indéterminée lorsqu’il est maintenu au-delà de sa durée.

8* Définissez les principales caractéristiques du contrat du travail.


En général le contrat de travail est :
Un contrat de subordination : caractérisée par le pouvoir de direction, de
surveillance, d’instruction et de commandement de l’employeur à l’égard du
salarié, permet de distinguer le contrat de travail (Contrat de sociétés,
contrat de sous-traitance…).

Un contrat d’adhésion. Ces clauses sont généralement déterminées par


l’employeur sans que le salarié ait la possibilité pratique de les discuter.

Un contrat à titre onéreux moyennant un salaire


Un contrat intuitu-personae: Les obligations du salarié sont personnelles, il
ne peut pas faire travailler un autre à sa place. (C’est pour cela que
l’employeur n’est pas tenu de remplacer un salarié retraité ou décédé par son
fils.)

Un contrat de synallagmatique : Il fait naître des obligations réciproques à


la charge des deux parties. Chacun des contractants est à la fois débiteur et
créancier.

Un contrat successif : les prestations sont échelonnées dans le temps.

9* Qu’elles sont les principales restrictions à la liberté d’embauche


de l’employeur.

Il existe toutefois quelques limitations au principe de la liberté


d’embauche :

les restrictions liées à discriminatoires lors de l’embauche en raisonde


«l’origine, sexe, les mœurs, situation de famille, l’appartenance à une ethnie».

L’interdiction d’embaucher les enfants âgés de moins 16 ans, et lesfemmes


et enfants de moins 18 ans lorsqu’il s’ait qu’il s’agit d’un travail dans des
secteurs jugés dangereux (les mines )

Les restrictions liées à l’interdiction d’exercice des droits etfacultés


appartenant à toute personne humaine telle que celle de se marier,
d’exercer ses droits civils». art?. 109 du DOC

10* Comment appelle-t-on le droit qu'a un employé de quitter son poste de sa


propre initiative ?

Le démission

11* La durée de la période d’essai pour :


Les employés (vérifier)
12* Qu’ils sont les pouvoirs de l’employeur ?
Les pouvoirs de l’employeur sont de TROIS SORTES :
1)Le pouvoir réglementaire :
 Il se manifeste par l’édiction ou l’adoption de règles qui vont
s’appliquer dans son entreprise. Ex : Règlement Intérieur, mesures de
sécurité et d’hygiène, horaire de travail, circulations dans l’enceinte de
travail, pauses déjeuner, pointage…

Toutes ces règles édictées pas l’employeur doivent respecter la réglementation


en vigueur, et ne pas prévoir des mesures moins protectrices que cette dernière.

2) Le pouvoir de direction :
 L’employeur a un pouvoir d’organisation de l’entreprise et du travail au
sein de cette dernière. C’est son entreprise, c’est dont a lui de la diriger
comme il le souhaite : organisation interne, choix des salariés, répartition
des tâches…
A ce niveau, il est souvent aidé dans la pratique par un département des
ressources humaine lorsque la taille de l’entreprise est assez importante.

3) Le pouvoir disciplinaire:
l’employeur peut prononcer des sanctions à condition qu’elles ne soient pas
discriminatoires et doivent être proportionnée à la faute du salarié. L’échelle
des différentes sanctions est la suivante :
1.L’avertissement ;
2.le blâme ;
3.un deuxième blâme ou la mise à pied pour une duré e ne pouvant
excéder 8 jours ;
4. un quatrième blâme ou le transfert à un autre servi ce ou, le cas échéant,
à un autre établissement.
L’employeur applique graduellement les sanctions disciplinaires, lorsque les
sanctions sont épuisées dans l’année, l’employeur peut procéder au
licenciement du salarié. Dans ce cas, le licenciement est considéré comme
justifié.
13* Qu’ils sont les obligations du salarié ?
les obligations du salarié :
1.Les obligations générales :
Elles concernent:
 Subordination.

 Exécution
 du travail de selon les règles de l’art

 Respect
 des textes et de la déontologie.

 Obligation de conservation des bien de l’entreprise.



14* Quelle est la durée légale du travail au Maroc ?
la durée légale du travail au Maroc :

2288h/an 44h/semaine 10h/j 175h/mois


15* Quel texte régit le statut particulier des employés d'une même
branche professionnelle ?

La convention collective : Une convention collective est un texte signé par un groupement
d'employeurs et une ou plusieurs organisations syndicales de salariés dont l'objet consiste à
établir un ensemble de conditions d'emploi et de travail ainsi que de garanties sociales.

17* Il est possible pour les partenaires sociaux de conclure des


stipulations moins favorables aux salariés que la loi ?

vrai, justification :l’ordre public dérogatoire permet aux partenaire sociaux de conclure et
d’appliquer des stipulations moins favorables aux salariés que la loi, les règlements ou les
conventions de niveau supérieur.

18* Quelle est la conséquence d'un licenciement pour faute grave ?

Le salarié perd son droit aux indemnités de licenciement.


19* Deux copains, l'un âgé de 15 ans, l'autre 18 ans, se présentent pour

un emploi de serveur proposé aux horaires suivants : 11h-14h30 & 20h-


23h. Le plus jeunes est le plus qualifié des deux mais c'est le plus âgé
qui est engagé. Pourquoi ?
Il est trop jeune pour ce poste

20* Qu'est-ce que le SMIC ? Définissez le montant mensuel et son mode de


calcul.
Le SMIC est donc le salaire horaire légal minimum que doit percevoir tout travailleur âgé d'au
moins 18 ans, assurant de cette manière, un pouvoir d'achat acceptable et garanti, profitant
surtout aux personnes bénéficiant de bas revenus.

Définissez le montant mensuel et son mode de calcul.


A partir du 1/07/2015 le SMIG est fixé à 13.46/heure dans les secteurs commerciales

industrielles et activités libérales et 69.73 dirhams par jour dans le secteur agricole.

Etant donné que la durée de travail hebdomadaire est fixée à 44 heures (Du Lundi

au vendredi 8 heures/jour, soit 40 heures + Le samedi 4 heures avec un total

hebdomadaire de 44 heures).

Si les 44 heures hebdomadaires devront être réparties sur les six jours de travail y
compris l'après-midi du samedi, la moyenne par jour sera de 44/6= 7.33 heures /
jour. Dans ce contexte le nombre d'heures mensuel sera de :

26 (nbr de jours de trvl/ mois) * 7.33 = 190.58 ; arrondi à 191H /mois

le SMIG mensuel actuel est de : 13.46 * 191 = 2 570,86 dirhams.

2) 21* Vous venez de signer votre premier CDD de 3 mois, mais, au bout de
deux jours, votre employeur décide de mettre fin à votre collaboration.
Que s'est-il passé ?

Il fait usage de la période d'essai

22* Engagé pour une durée de 8 semaines, vous donnez votre démission, au
bout de 15 jours de travail, votre employeur vous la refuse et veut aller
devant les tribunaux. A ne compter que sur ces seuls motifs, qui a raison ?

Votre employeur

Quel sera la conséquence de cette décision pour la partie fautive ?


………….

23*Quelle est la conséquence d'un licenciement pour faute grave ?

Le salarié perd son droit aux indemnités de licenciement.

25*Si je suis malade, de combien de temps je dispose pour transmettre à mon


employeur mon arrêt de travail ?

48 heures

26* Que se passe-t-il si un salarié n'a pas de contrat de travail ?

Un bulletin de salaire fait office de contrat de travail


28* A combien de jours de congés payés un salarié a-t-il droit par an ?

30(àvérifier)

29* Je ne m'entends plus avec mon patron, quelle est la plus simple et
avantageuse des solutions ?

Le licenciement conventionnel, une sorte de divorce à l'amiable

30* Le salarié a aussi des devoirs. Lequel, parmi ceux-ci est


soumis à certaines conditions ? La clause de non-concurrence

31* Vous pouvez signer une rupture conventionnelle avec une salariée en
congé maternité. Justifiez. Faux

Justification : Pendant son congé de maternité, le contrat de travail de la


salariée est suspendu. Et cette suspension fait l'objet d'une protection particulière qui
interdit notamment tout licenciement.

32* Légalement, pour qu’un contrat de travail soit reconnu, il est


nécessaire que : 3 conditions soient cumulativement remplies :

prestation, rémunération et subordination.

33* Légalement le contrat est réputé suspendu quand le salarié est : En


congés(vérifier)

34*Qu’est-ce que les heures supplémentaires ? Déterminez leurs taux de


majoration.

Les heures supplémentaires sont des heures de travail effectuées au-delà de la


durée légale du travail applicable dans l’établissement.

Taux de majoration :

25% Entre 5h du matin - 22h du soir

50% Entre 22h du soir – 5h du matin

Le taux de Ces heures est majoré encore s’elles sont effectuées un jour de
repos ou jours fériés.
50% Entre 5h du matin - 22h du soir

100% Entre 22h du soir – 5h du matin

36* La clause de non-concurrence : Doit être limitée dans l’espace, le temps et


l’objet

37* Déterminer l’indemnité de licenciement. Comment calcule- t- on cette


prime ?
Elle est obligatoire en faveur d’un salarié engagé d’une période indéterminée
et ayant une ancienneté de 6 mois, le taux de l’indemnité varie en fonction de
chaque tranche de 5 années :

TRANCHE TAUX
5 premières années 96 heures
5 deuxièmes années 144 heures
5 troisièmes années 192 heures
Plus de 15 ans 240 heures

Vous aimerez peut-être aussi