Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercices et problèmes pratiques – TD5

Etude de l’isolation thermique des conduites d’eau chaude et de vapeur


d’une centrale thermique.

Exemple 1 : Cas de conduite de vapeur

On se propose d’établir le projet de conduites de vapeur pour une centrale destinée à


transporter de la vapeur à 85 atm à 488°C. Il est convenu d’utiliser comme isolant de
la magnésie de conductivité thermique m 0, 067kcal / h.m.C. Mais comme celle-ci
est insatisfaisante au-dessus de 316°C, une couche isolante à haute température,
plus chère, sera placée directement sur le tuyau. Le volume de cette couche devra être
de 15% de celui de l’isolant total. Une isolation suffisante doit être prévue pour que la
température de la surface extérieure du calorifuge ne dépasse pas 49°C. Les
tuyauteries de faible épaisseur sont en acier ordinaire ayant 30 cm de diamètre. Le
coefficient d’échange de chaleur côté vapeur est 9300 kcal/h.m²°C et celui du côté air
est égale à 7,8 kcal/h.m²°C. La température du local où passent les tuyauteries est de
29,5°C.
1. Calculez, par unité de longueur du conduit, le volume des deux couches isolantes?
En déduire la relation entre diamètres des deux couches isolantes respectivement
intérieure et extérieure d1 et d2 ?
2. Calculez toutes les résistances thermiques?
3. Ecrire la loi de conservation de densité de flux. Donner une deuxième relation entre
d1 et d2?
4. En déduire :
a) les épaisseurs respectivement pour l’isolant à haute température et l’isolant
en magnésie.
b) la conductivité thermique de l’isolant à haute température