Vous êtes sur la page 1sur 20

APPRENTISSAGE AUTOMATIQUE

Table des Matières


Introduction générale

Chapitre 1 : introduction sur l’intelligence artificielle

1. définition de l’intelligence artificielle

2. But de l’intelligence artificielle

3. Historique sur l’intelligence artificielle

3.1 .La naissance de l’intelligence artificielle

3.1.1. Les 3 lois de la robotique

3.1.2 .Le test de Turing

3.1.4. Premier programme d’IA

3.1.3. Conférence de Dartmouth

3.5. L’Age d’or de l’intelligence artificielle

3.6 :l’hibernation de l’intelligence artificielle

3.7 : Le BOOM de l’intelligence artificielle

3.8 : L’intelligence artificielle depuis 1993

4. Les applications de l’intelligence artificielle

5. Domaines d’utilisation de l’intelligence artificielle

6. Avantages de l’intelligence artificielle

7. Inconvenants de l’intelligence artificielle


Introduction générale

Ce qui était source de fantasme et de science-fiction, il Ya encore


quelques années a fini par rejoindre la réalité et contribuent quotidiennement
dans notre vie. On parle évidement d’intelligence artificielle.
(https://labo.fnac.com/guide/intelligence-artificielle-comment-est-elle-en-
train-de-changer-notre-quotidien/).
La perception commune de l'intelligence artificielle a souvent tendance à
se traduire en une peur de l'inconnu, alors qu'elle va en réalité de pair avec
notre vie quotidienne. https://www.usine-digitale.fr/article/tribune-l-
intelligence-artificielle-au-dela-du-futur-protegeons-ce-que-nous-aimons-
deja.N931819
Dans nos smartphones, nos voitures, nos ordinateurs et même nos
maisons… l’intelligence artificielle est quasiment partout ! Les géants comme
Google, Apple, ou encore Microsoft travaillent et développent toujours plus
d’applications et de modules fonctionnant avec de l’intelligence artificielle. Afin
d’améliorer et faciliter toujours plus l’expérience utilisateur.
https://www.echosciences-sud.fr/articles/entre-science-fiction-et-realite-l-
intelligence-artificielle-s-invite-dans-la-ville-rose
La recherche en IA a permis de réaliser d'importants progrès dans la
dernière décennie, et ce dans différents secteurs. Les avancées les plus
connues sont celles réalisées dans l'apprentissage automatique, grâce
notamment au développement d'architectures d'apprentissage profond, des
réseaux de neurone multicouche dont l'apprentissage s'opère à partir de gros
volumes de données sur des architectures de calcul intensif.
https://www.inria.fr/sites/default/files/2019-
10/AI_livreblanc_n01%20%281%29.pdf

L’intelligence artificielle est une avancée technologique incroyable que


nous expérimentons au quotidien, Mais mise à part ça qu’est-ce réellement
que l’intelligence artificielle ? Et quel est son but ?
Définition de l’intelligence artificielle :

L'intelligence artificielle (IA, ou AI en anglais pour Artificial Intelligence)


consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à
permettre aux machines d'imiter une forme d'intelligence réelle.

https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/informatique-intelligence-
artificielle-555/

Selon la définition du Larousse, l’intelligence artificielle est un ensemble


de théories et de techniques mises en œuvre en vue de simuler l'intelligence
humaine.

Selon Bellman en 1978« L’automatisation d’activités que nous associons


à la pensée humaine, des activités telles que la prise de décision, la résolution
de problèmes, l’apprentissage, etc. »
https://sites.google.com/view/depinfoia/cours

On peut donc décliner quatre façons de voir l'intelligence artificielle :

 Des systèmes qui agissent comme des êtres humains : « L’étude des
moyens à mettre en œuvre pour faire en sorte que des ordinateurs
accomplissent des choses pour lesquelles il est préférable de recourir à
des humains» (Rich et Knight, 1991)
 Des systèmes qui pensent comme des êtres humains : « L’automatisation
d’activités que nous associons à la pensée humaine »(Bellman, 1978)
 Des systèmes qui agissent rationnellement : « L’intelligence artificielle
est l’étude de la conception d’agents intelligents. »(Poole et al., 1998)
 Des systèmes qui pensent rationnellement : « L’étude des moyens
informatiques qui rendent possibles la perception, le raisonnement et
l’action. »(Winston, 1992)

But de l’intelligence artificielle :

L’Intelligence Artificielle est une branche de l’informatique dont le but


est de réaliser des systèmes intégrants un grand nombre de connaissances et
de traitements dits systèmes intelligents. Par conséquent, l’Intelligence
Artificielle fait en sorte que les machines puissent remplacer les êtres humains
dans certaines taches répétitifs.

Autrement dit le l’objectif premier de l’intelligence artificielle est de


simuler le raisonnement humain pour faire résoudre des problèmes complexes
par un ordinateur

http://staff.univbatna2.dz/sites/default/files/benbrahim_meriem/files/chapi
tre_1_introduction_a_l_intelligence_artificielle.pdf

Historique sur l’intelligence artificielle :

1.1. Naissance de l’IA :


1.1. Les 3 lois de la robotique :

Tout a commencé en 1942, lorsqu’Isaac Asimov a publié la « Runaround »,


cette revue racontait l’histoire d’un rebot fondé sur les 3 lois suivantes :

 Un rebot ne doit jamais nuire à un être humain.


 Un rebot doit toujours obéir a un être humain, sauf si ses ordre nuiront a
la 1 ère loi
 Un rebot doit toujours protéger son existence tant que cette protection
n’entre pas en conflit avec la première et la deuxième loi.

Le chercheur en intelligence artificielle Marvin Minsky a déclaré : « Après


la parution de « runaround » dans le numéro de mars 1942 de « Astounding  » ,
je n'ai jamais cessé de penser à la façon dont les esprits pourraient
fonctionner. »

Les avancées en neurologie ont elles aussi marqués les années 1940,
notamment lorsque ont montré que le cerveau était un réseau électrique de
neurones qui envoient des impulsions de type tout-ou-rien. Ce qui permit, plus
tard, de formuler les réseaux de neurones artificiels.

1.2.Test de Turing :

En tant que l'un des fondateurs de l'informatique moderne, Alan


Turing a introduit un concept après la Seconde Guerre mondiale pour mieux
définir les machines intelligentes. L'idée de départ était de savoir si la
machine peut ou sera toujours capable de « penser » Cependant, la pensée
était trop compliquée à décrire, il a donc remplacé cette question par une
expérience concrète. Il a d'abord conçu une expérience d'échecs en 1947,
dans laquelle la tâche d'une machine était de tromper les adversaires en
imitant avec succès les humains. Puis, en 1950, il envisagea une deuxième
expérience basée sur des jeux de questions-réponses et d'imitation : la tâche
d'une machine était de générer des réponses identiques ou impossibles à
distinguer des humains. Nous appelons ce second test le « Test de Turing ». Il
existe de nombreuses versions différentes. https://www.journaldunet.fr/web-
tech/guide-de-l-intelligence-artificielle/1501899-test-de-turing-definition-
mode-operatoire-et-cas-reussis/

Ce test consiste à mettre un humain en confrontation verbale à


l'aveugle avec un ordinateur et un autre humain. Si cette personne n'est pas
capable de dire lequel de ses interlocuteurs est un ordinateur, alors
l’ordinateur a passé avec succès le test.

1.3. Conférence de Dartmouth :

Depuis au moins le premier siècle avant notre ère, l'Homme s'est


penché sur la création de machines capables d'imiter le raisonnement humain.
Le terme « intelligence artificielle » a été créé plus récemment, en 1955 par
John McCarthy. En 1956, John McCarthy, Marvin Minsky, Claude Shannon ainsi
que Nathan Rockester ont organisé une conférence intitulée « Dartmouth
Summer Research Project on Artificial Intelligence » qui a donné naissance au
machine learning, au deep learning, aux analyses prédictives et, depuis peu,
aux analyses prescriptives. Un nouveau domaine d'étude est également
apparu : la science des données.
Ils sont considérés comme les pères fondateurs de l’intelligence artificielle

https://www.netapp.com/fr/artificial-intelligence/what-is-artificial-
intelligence/

2. Premier Programme d’intelligence artificielle :

En 1955, lorsque les ordinateurs sont devenus plus accessibles, des


scientifiques ont fini par comprendre qu’une machine qui pouvait manipuler
des nombres pouvait aussi manipuler des symboles, et la manipulation des
symboles et l’essence même de la pensée humaine.
https://sites.google.com/view/depinfo-ia/cours?authuser=0#h.wsz08s5kpcg8

Selon Simon et Newell : « Dans le langage que nous avons construit, nous avons
des variables (phrase atomique) et des connecteurs. Les connecteurs sont
utilisés pour combiner les variables en expressions. »
http://shelf1.library.cmu.edu/IMLS/BACKUP/MindModels.pre_Oct1/logictheor
ymachine.pdf

Simon et Newell considèrent que la condition nécessaire et suffisante


pour qu'une machine puisse faire preuve d'intelligence est qu'elle soit un
système physique de symbole .Aidés par un programmeur de la RAND, Cliff
Shaw, ils développent Logic Theorist en 1956, un programme de démonstration
automatique de théorème (voir l'article The logic theory machine : A Complex
Information Processing System, 1956)

https://home.mis.u-picardie.fr/~furst/docs/3-Naissance_IA.pdf

2. L’âge d’or de l’intelligence artificielle :


L’intelligence artificielle a connu une période active à l’aide de
financement du gouvernement, et cela a permis la création de plusieurs
programmes tel que :

 Le General Problem Solver (GPS) qui étend les principes utilisés


dans le Logic Theorist.creé en 1957 par Newell et Simon.
https://home.mis.u-picardie.fr/~furst/docs/4-Age_Or_IA.pdf

 Le General Problem Solver (1959): permet, en principe, de


résoudre n’importe quel problème formalisé, notamment des
puzzles simples avec un raisonnement semblable au raisonnement
humain.
https://sites.google.com/view/depinfo-ia/cours?authuser=0
 ELIZA (1964 - 1966): permet de traiter le langage naturel et de
simuler une discussion avec un humain.
 Le robot Shakey (1966 - 1972) : il s’agit du premier robot à être
capable de raisonner sur ses propres actions.

3. Hibernation de intelligence artificielle:

Durant les années 1970, l’image de l’intelligence artificielle a eu un


véritable Tournon, L’IA a connus des révères budgétaires et les scientifiques
sous-estime son potentiel à cause du manque de puissance de calcul, du
connexionnisme et les prix élevés de la traduction automatique

La publication du livre de Minsky et Papert en 1969


intitulé « Perceptrons. » Ce livre constate plusieurs limites à ce que les
perceptrons peuvent faire et note plusieurs exagérations dans les prédictions
de Frank Rosenblatt. L'effet du livre est dévastateur : aucune recherche dans le
domaine du connexionnisme ne se fait pendant dix ans. Ce n'est qu'après une
décennie, qu'une nouvelle génération de chercheurs se réattaque au problème.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27intelligence_artificielle

Malgré l'image négative de l'intelligence artificielle dans le grand public


à la fin des années 1970, beaucoup de scientifiques restent optimistes et de
nouveaux programmes furent crées tel que prolog qui a été essentiel dans le
calcul de prédicats ainsi que les systèmes experts qui ont réussi a reproduire le
travail d’un expert dans un domaine donné.

4. Le BOOM de l’intelligence artificielle : 1980-1987

Dans les années 1980, les systèmes experts donnent un nouveau


souffle à l’IA et sont adoptés par les entreprises. Et la connaissance devient le
sujet central de la recherche en IA. Au même moment, le gouvernement
japonais finance massivement l'IA à travers son initiative « ordinateurs de
cinquième génération (en) ». Un autre évènement est la renaissance
du connexionnisme à travers les travaux de John Hopfield et David Rumelhart.

La puissance des systèmes experts vient de l'expertise qu'ils


contiennent. Ils font partie d'une nouvelle direction de recherche en IA qui a
gagné du terrain à la fin des années 1970. « Les chercheurs en IA
commençaient à soupçonner que l'intelligence puisse très bien être basée sur
la capacité à utiliser une large quantité de savoirs divers de différentes
manières115 » remarque Pamela McCorduck. « La grande leçon des années
soixante-dix a été que les comportements intelligents dépendaient
énormément du traitement de la connaissance, parfois d'une connaissance très
avancée dans le domaine d'une tâche donnée116. »

En 1981, le ministère japonais de l'Économie, du Commerce et de


l'Industrie réserve 850 millions de dollars pour le projet des ordinateurs de
cinquième génération (en). Leur objectif est d'écrire des programmes et de
construire des machines qui peuvent tenir des conversations, traduire,
interpréter des images et raisonner comme des êtres humains.

En 1982, le physicien John Hopfield a démontré qu'un certain type


de réseau neuronal « réseau de Hopfield » pouvait apprendre et traiter de
l'information d'une manière totalement inédite. Au cours de la même
période, David Rumelhart a rendu populaire une nouvelle méthode de
formation des réseaux neuronaux appelée « rétropropagation du gradient » et
cela a déclenché ce qu’on appelle la renaissance du connexionnisme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l
%27intelligence_artificielle#Le_boom_1980%E2%80%931987

5. L’IA depuis 1993 :

Plusieurs objectifs que se fixaient les premiers chercheurs en


intelligence artificielle sont désormais atteints et de nombreuses innovations
rencontrent des applications scientifiques, industrielles et/ou commerciales.
Dans les années 90, l’intelligence artificielle a connu des développements
fondamentaux concernant, entre autres, l’apprentissage, la planification, la
compréhension du langage et sa traduction, la réalité virtuelle, les jeux ou
encore l’exploration de données.
L’évolution si rapide qu’a connue le domaine de l’intelligence artificielle
depuis les années 90 est évidemment lié à l’augmentation de la puissance des
ordinateurs et des données auxquels les systèmes ont désormais accès.

La victoire de Deep Blue d’IBM aux échecs contre le champion du monde


Garry Kasparov le 11 mai 1997 est l’un des tournants de l’histoire de
l’intelligence artificielle et découle du développement de la puissance de calcul
et des algorithmes. Il en est de même en ce qui concerne les impressionnants
succès des robots de Stanford et du CMU au Darpa Urban Challenge en 2005 et
2007, ou encore des récentes victoires de Watson d’IBM au Jeopardy en 2011
et d’AlphaGo de Google DeepMind au jeu de Go en 2015 et 2016 contre des
champions professionnels

Le domaine de l’intelligence artificielle se concentre désormais sur


différents aspects, outre les logiques commerciales, pour développer des
systèmes plus performants. En 2012, en appliquant le deep Learning, Google
Brain entraine un système à reconnaitre un chat sur les vidéos disponibles sur
YouTube. Les thématiques de l’apprentissage, souvent basées sur le bio
mimétisme, du langage et de la reconnaissance visuelle sont centrales et les
grandes firmes technologiques comme Google, Apple, Intel, IBM ou encore
Facebook et Twitter investissent de façon considérable en recherche.

https://www.actuia.com/dossiers/quelques-elements-concernant-lhistoire-de-
lintelligence-artificielle-22/

6. LES APPLICATIONS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L’intelligence artificielle a un impact considérable sur de nombreux


domaines, dont certains sont mentionnés ci-dessous,
 Les jeux : Elle joue un rôle important dans les jeux stratégiques que l’on
parle des échecs ou de jeux vidéo. La machine devrait alors être en
mesure de penser à plusieurs étapes possibles basées sur la
connaissance heuristique. 

Lorsque des humains jouent à un jeu vidéo, nous interagissons avec


l’intelligence artificielle. Dans le jeu auquel nous jouons, l’ordinateur est notre
adversaire. L’intelligence machine planifie le mouvement du jeu en réponse à
nos mouvements.

 Les systèmes experts : Un système expert est un programme


informatique qui peut modéliser des connaissances et reproduire le
raisonnement d'un expert dans un domaine particulier.

 Les systèmes de vision : Ces types de systèmes sont capables de


comprendre, d’interpréter et de saisir les informations visuelles sur
l’ordinateur. Exemple les drones.

 La reconnaissance de la parole : Vous trouverez des systèmes capables


de comprendre le langage utilisé par les humains et de leur parler. Ils
peuvent même comprendre l’argot, le bruit de fond, l’accent, etc.

 La reconnaissance de l’écriture manuscrite : Ce logiciel spécial sera


capable de lire le texte écrit avec un stylo ou un stylet sur papier ou à
l’écran. Il comprend également les formes des lettres et le convertira en
texte modifiable sur ordinateur.

 Les robots Intelligents : Les robots sont l’une des meilleures créations
humaines. Ils peuvent effectuer plusieurs tâches en un rien de temps.
Bien qu’ils ne puissent pas remplacer les humains, ils sont très efficaces
pour toutes les tâches répétitives et simples.

https://www.axiocode.com/avantages-inconvenients-intelligence-artificielle/

7. Domaines d’utilisation de l’IA :

Banques : Grâce à des performances dans le traitement


automatique des données, l’intelligence artificielle s’est invitée depuis
longtemps dans le secteur bancaire. Il est ainsi possible de recouper très
rapidement les données

Santé : L’intelligence artificielle (IA) est un domaine de recherche


en pleine expansion et promis à un grand avenir. Ses applications, qui
concernent toutes les activités humaines, permettent notamment d’améliorer
la qualité des soins. L’IA est en effet au cœur de la médecine du futur, avec les
opérations assistées, le suivi des patients à distance, les prothèses intelligentes,
les traitements personnalisés grâce au recoupement d’un nombre croissant de
données Big data), etc.

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-
information/intelligence-artificielle-et-sante

L‘industrie bénéficie elle aussi des dernières évolutions


technologiques de l’intelligence artificielle. Depuis la conception jusqu’à la
réalisation, c’est toute une chaîne qui opère grâce à l’automatisation. Les
industriels ont pris conscience depuis des décennies du rôle que peut jouer l’IA,
rôle qui ne fait que se perfectionner de jour en jour.

Sécurité : Autre domaine phare où l’IA est utilisée au quotidien, la


sécurité est en pleine croissance. Les logiciels de reconnaissance faciale sont en
effet l’un des outils mis en pratique au quotidien afin de recouper les
informations. A un autre niveau, l’intelligence artificielle est également en
œuvre dans la protection des données sur le web. Le machine learning a en
effet les moyens de prévoir des cyberattaque

Transport : Depuis longtemps déjà, les automobiles sont dotées


d’IA plus ou moins sophistiquée. L’heure est aujourd’hui à une plus grande
autonomie des véhicules, comme l’on prouvé les premiers taxis en circulation
dans certaines villes des États-Unis.

https://www.cmsinfo.org/high-tech/domaines-application-intelligence-
artificielle/

Avantages de l’intelligence artificielle :

1. La réduction d’erreur :

L’intelligence artificielle nous aide à réduire l’erreur humaine et les chances


d’atteindre la précision avec un degré de précision supérieur. Il est appliqué
dans divers domaines tels que l’exploration de l’espace.

2. L’exploration difficile :
Grâce à la programmation des robots, ils peuvent effectuer un travail plus
laborieux et difficile avec une plus grande responsabilité. De plus, ils ne
s’usent pas facilement.
3. L’application quotidienne :

1.1 .Les méthodes informatisées de raisonnement, d’apprentissage et de


perception automatisés sont devenues un phénomène courant dans notre vie
quotidienne. Nous avons notre dame Siri ou Cortana pour nous aider.
1.2. Nous prenons également la route pour les longs trajets et les
déplacements grâce au GPS. Le smartphone est un exemple approprié et
quotidien d’utilisation de l’intelligence artificielle.

1.3. Au travail comme dans notre vie privée, nous constatons qu’ils peuvent
prévoir ce que nous allons taper et corriger les fautes d’orthographe.

1.4. Lorsque nous prenons une photo, l’algorithme d’intelligence artificielle


identifie et détecte le visage de la personne et la marque lorsque nous
affichons nos photographies sur des sites de médias sociaux.

1.5. L’intelligence artificielle est largement utilisée par les institutions


financières et les institutions bancaires pour organiser et gérer les données. La
détection de fraude utilise également l’intelligence artificielle.

4. les assistants numériques :

Les organisations les plus avancées utilisent des «avatars», qui sont des
répliques ou des assistants numériques, capables d’interagir avec les
utilisateurs, ce qui évite des ressources humaines.

5. Les travaux répétitifs :

5.1. Les tâches répétitives de nature monotone peuvent être effectuées à l’aide
de l’intelligence artificielle. 

5.2. Les machines pensent plus vite que les humains et peuvent être soumises à
plusieurs tâches. 

5.3. L’intelligence machine peut être utilisée pour effectuer des tâches
dangereuses. Leurs paramètres, contrairement aux humains, peuvent être
ajustés. Leur vitesse et leur temps ne sont que des paramètres basés sur des
calculs.

6. Les applications médicales :

La robotique est souvent utilisée pour aider les patients en santé mentale à
sortir de la dépression et à rester actifs. 

Une application populaire de l’intelligence artificielle est la radiochirurgie. La


radiochirurgie est utilisée dans les tumeurs opératoires, ce qui peut
effectivement contribuer à l’opération sans endommager les tissus
environnants.

Inconvénients de l’intelligence artificielle :

1. Un cout élevé :

La création d’une intelligence artificielle nécessite des coûts énormes car ce


sont des machines très complexes. Leur réparation et leur entretien impliquent
des coûts importants également.

2. Aucune initiative :

Les machines n’ont pas d’émotions et de valeurs morales. Ils exécutent ce qui
est programmé et ne peuvent pas juger ce qui est juste ou faux. Même ne
peuvent pas prendre de décisions s’ils rencontrent une situation qui leur est
inconnue. Ils ne fonctionnent pas correctement ou tombent en panne dans de
telles situations

3. Pas de créativité :
Bien qu’ils puissent vous aider à concevoir et à créer, ils ne sont pas à la
hauteur du pouvoir de penser que possède le cerveau humain ni même de
l’originalité d’un esprit créatif.

4. chômage :

L’une des préoccupations majeures liées à l’intelligence artificielle est la


disparition de certains métiers qu’elle peut causer. Bien que sa mise en place
crée de nouvelles opportunités d’emplois (en particulier lors de la phase de
développement, avec le recrutement d’ingénieurs, notamment), l’IA génère
aussi un fort taux de chômage

https://www.axiocode.com/avantages-inconvenients-intelligence-artificielle/

CONCLUSION
La création d’une intelligence artificielle est peut-être le plus grand
événement de l’humanité. Si utilisé et développé de manière constructive,
nous pouvons utiliser l’intelligence artificielle pour éliminer la pauvreté et la
faim de la race humaine.

L’argument selon lequel nous parviendrons à atteindre ce niveau


suprême d’artificiel est toujours valable. Les créateurs et les auteurs
d’intelligence artificielle insistent sur le fait que l’intelligence artificielle est
bénéfique et qu’elle a été créée pour aider la race humaine.

Le pouvoir de l’intelligence artificielle qui provoque involontairement des


destructions et des dégâts ne peut être ignoré. Ce qui nous aidera à mieux le
contrôler, c’est la recherche et une étude approfondie de l’importance de
l’intelligence artificielle.

La recherche à elle seule peut contrôler les conséquences


potentiellement néfastes de l’IA et nous aider à profiter du fruit de cette
innovation.

L’intelligence artificielle et la robotique vont non seulement améliorer


notre façon de penser ou de vivre nos vies, mais aussi explorer de nouveaux
horizons, que ce soit l’espace ou l’océan. 

Comme le dit le vieil adage, le besoin est la mère de toutes les


innovations, il en va de même pour l’IA. Les humains définissent de mieux en
mieux leurs besoins et transforment rapidement ce besoin en réalité. 

Vous aimerez peut-être aussi