Vous êtes sur la page 1sur 14

Compte rendu TP : conception d’un dalot

Introduction
 Description d’un dalot :
Ouvrage d’art est une construction artificielle de génie civil de grande importance liée
à l’établissement et à l’exploitation d’une ligne de communication ou de transport
terrestre, fluviale ou maritime.
Les dalots sont des ouvrages à section rectangulaire, Ils sont constitués par des murs
verticaux appelés les piédroits reposant sur un radier général ou une semelle, sur
lesquels repose une dalle en béton armé continu ou constituée par la juxtaposition
d’éléments préfabriqués. Les dalots sont des ponts de faible portées (jusqu’à 5 ou 6 m)
sous forme de cadres à section moyenne rectangulaire (les plus répandus en Tunisie).
Ils sont fondés sur semelle si le terrain est rocheux ou sur radier en béton armé dans le
cas contraire.

 l'utilité des dalots :


Le dalot est un ouvrage hydraulique semi-enterré, servant à l'écoulement des eaux ou
parfois un petit aqueduc en ciment ou en maçonnerie de moellons pour les pieds-
droits, éventuellement recouvert d'une dalle. Le dalot facilite souvent l'écoulement des
eaux à travers les remblais peu élevés.

But du TP :
 Bien manipuler logiciel ROBOT
 Conception de l’ouvrage
 Bien manipuler logiciel EXPERT BA
 Calculer le ferraillage du dalot
Conception de l’ouvrage :
La premier étape qu’on va faire pour construire cet ouvrage on lance le logiciel
ROBOT et on sélectionne l’icône « nouvelle fenêtre ».

Puis on définit les lignes de construction pour la mise en place en place des barres

On passe à la partie de modélisation le dalot sera composé par des profilés en béton
pour cela il faut définir des nouveaux profilés : poutre en BA et poteau et radier en BA
et pour réaliser cette tâche on clique sur le profilés dans la commande et définie sa
section (100*25) pour le poutre et le traverse.
Vue en 2D :
Vue en 3D :

Apres la modélisation on vue que le radier est posé sur le sol qui sera représenté par
des appuis élastiques. Ces appuis seront représentés par des ressorts de raideur Kz

On passe maintenant au chargement :

Avant de définir les charges on a besoin de distinguer les charges Permanentes des
charges d’exploitation.
 Les charges permanentes sont :

Le poids propre : G

Poussées de sol : Pouss

Poids propre de la chaussée : Grév

 Les charges d’exploitation sont :

A : charge routière normale

B Bc: composant des camions types

M MC120: véhicules militaires type à chenilles

D D240 : véhicules de type exceptionnel

Mais avant de saisir les valeurs des différents charges , il faut également créer les cas
des charges correspondant à chaque type de chargement.
Apres la création les cas des charges correspondants à chaque type de chargement, on
clique sur la commande charges et saisir les différents valeur des charges en
respectant leurs normes d’application dans ce cas on prend le poids propre de la
chaussée comme un exemple.

On clique sur l’icône charges puis on choisi barre après on choisi chargement repartie
et entrer 2.58 KN/m.

On fait la même procédure pour toutes les autres charges :

 Le poids propre du dalot G :


 Poussé de sol ‘‘ Pouss’’ :

 Charge routière normale A :

 Véhicule militaires type à chenilles MC120 :


 Véhicule type exceptionnel D240 :

Après ça, on veut définir la charge Bc :

Pour la définir on clique sur charge, on sélectionne autres charges puis on clique sur
roulantes. Enfin on remplit le tableau comme ci-dessous :
C2 mêmes étapes et on remplit le tableau comme Bc :

On passe maintenant aux combinaisons de charges :

L’étape suivante consiste à saisir toutes les combinaisons possibles à l’ELU et à l’ELS
dans le logiciel pour effectuer cette tache on doit cliqué sur chargement et choisir
combinaison manuelle
Diagramme des moments

Avant de lancer les calculs, il faut que s’assurer que la structure est stable et aucune
erreur ne sera affichée par le logiciel. !!

Une fois le calcul est lancée il faut afficher les différents diagrammes des moments et
des efforts normaux des différentes cas de charges étudies et garder ce qui correspond
à la combinaison la plus défavorable. et pour assurer cette tache il faut cliqué sur la
commande "résultats" puis on clique sur diagrammes des barres. Puis on passe a robot
expert pour déterminer les armatures.
Calcul du ferraillage du dalot :
Pour calculer le ferraillage du dalot on va utiliser logiciel Expert BA.

Le calcul d’un dalot, comme de tout autre construction, a pour objectif de vérifier que
le dimensionnement adopté lui confère le niveau (initial) de fiabilité requis compte
tenu de la qualité exigée des matériaux qui seront utilisés et du niveau de contrôle
prévu lors de l’exécution. Pour assurer sa fonction, il doit être capable de résister, avec
les marges appropriées, non seulement aux efforts engendrés par son poids propre,
mais aussi aux efforts dus à l’ensemble des actions d’origine naturelle et fonctionnelle
qui lui seront appliquées.

Le pré dimensionnement a pour but la détermination des sections des différents


éléments des dalots (traverse supérieure et inférieure, piédroit).
Détermination des armatures de la traverse :
Pour la traverse :

La traverse travaille en flexion, fissuration est préjudiciable, fc28=30 MPa, fe=400Mpa


et on utilise les aciers HA el la classe de béton est C25/30.

Pour le calcul de la traverse en flexion, on utilise les moments maximaux à l’ELU et à


l’ELS correspondants à la combinaison la plus défavorable.
Détermination des armatures des piédroits :
Pour le pied

Le pied travaille en flexion composée, la fissuration est préjudiciable, fc28=30 MPa.

Fe=400 MPa on utilisera des aciers HA avec une classe de béton C25/30.
Conclusion
La construction d’ouvrages d’art constitue l’une des activités principales entrant dans
le cadre de l’aménagement des routes en ce sens qu’elle permet non seulement de
franchir les obstacles naturels mais aussi d’assainir la route tout en évitant les
dégradations précoces dues à l’action de l’eau.

Le calcul des armatures a été fait conformément aux règles du BEAL91 modifié 99
pour un mètre linéaire. Les piédroits sont dimensionnés en flexion composé et les
traverses en flexion simple.