Vous êtes sur la page 1sur 23

5

CHAPITRE

LES ACIDES ET LES BASES

Réponses aux problèmes par section


5.1 Le tableau 5.1 comprend une liste des acides et des bases de Brønsted-Lowry importants.
a) Les deux (pourquoi ?) b) Base c) Acide d) Base e) Acide
f) Base g) Base h) Base i) Acide j) Acide
5.2 Rappelons que la base conjuguée d’un acide de Brønsted-Lowry correspond à l’espèce obtenue
après que l’acide a perdu un proton.
- -
a) Ion nitrite : NO2 b) Ion hydrogénosulfate : HSO4
- -
c) Ion hydrogénosulfure : HS d) Ion cyanure : CN
-
e) Ion formate : HCOO
5.3 En général, les composantes de chaque couple acide-base conjugués ne se trouvent pas du même
côté de la flèche dans l’équation. La base a toujours un proton de moins que l’acide.
- -
a) Les couples acide-base conjugués sont 1) HCN (acide) et CN (base) ; 2) CH3COO (base) et
CH3COOH (acide).
- - +
b) 1) H2PO4 (acide) et HPO42 (base) ; 2) NH3 (base) et NH4 (acide).
− +
c) 1) HClO (acide) et ClO (base) ; 2) CH3NH2 (base) et CH3NH3 (acide).
− - -
d) 1) H2O (acide) et OH (base) ; 2) CO32 (base) et HCO3 (acide).
− −
e) 1) H2O (acide) et OH (base) ; 2) CH3COO (base) et CH3COOH (acide).
5.4 L’acide conjugué d’une base n’est que cette même base additionnée d’un proton.
-
a) H2S b) H2CO3 c) HCO3 d) H3PO4
- - -
e) H2PO4 f) HPO42 g) H2SO4 h) HSO4
-
i) H2SO3 j) HSO3
5.5 La base conjuguée d’un acide n’est que ce même acide moins un proton.
− - - - -
a) CH2ClCOO b) IO4 c) H2PO4 d) HPO42 e) PO43
- - − -
f) HSO4 g) SO42 h) HCOO i) SO32 j) NH3
− − −
k) HS  l) S2 m) ClO
5.6 a) Les structures de Lewis sont :
O O O O
−O et −O O−
C C O H C C
-
b) H3O+ et C2H2O4 peuvent agir seulement comme des acides ; C2HO4 peut agir comme un acide et
-
comme une base ; C2O42 peut agir seulement comme une base.

5.7 [H3O+] = 1,4 × 10 3 mol/L
K eau 1,0 × 10−14
[OH − ] = = = 7,1 × 10−12 mol/L
[H 3O + ] 1,4 × 10−3

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 105 3/26/14 12:09 PM


106 Chapitre 5 • Les acides et les bases

5.8 [OH−] = 0,62 mol/L


K eau 1,0 × 10−14
[H 3O + ] = = = 1,6 × 10−14 mol/L
[OH − ] 0,62
−pH
5.9 Puisque pH = −log [H3O+], on écrit [H3O+] = 10 .
−2,42 -3
a) [H3O+] = 10 = 3,8 × 10 mol/L
−11,21 −12
b) [H3O ] = 10
+
= 6,2 × 10 mol/L
−6,96 −7
c) [H3O ] = 10
+
= 1,1 × 10 mol/L
−15,00 −15
d) [H3O+] = 10 = 1,0 × 10 mol/L
5.10 DÉMARCHE

On connaît le pH de la solution et on doit calculer [H3O+]. Par définition, pH = −log [H3O+].


Pour calculer [H3O+], il faut donc extraire l’antilogarithme de la valeur du pH, c’est-à-dire que

[H3O+] = 10 pH.
SOLUTION

Selon l’équation 5.7, pH = −log [H3O+].


a) On a pH = −log [H3O+] = 5,20.
−5,20 −
[H3O+] = 10 = 6,3 × 10 6 mol/L
VÉRIFICATION

Avec un pH qui se situe entre 5 et 6, on s’attend à ce que [H3O+] soit entre 1 × 10 5 mol/L et

1 × 10 6 mol/L. La réponse est donc plausible.
b) pH = −log [H3O+] = 16,00
−16,00 −16
[H3O+] = 10 = 1,0 × 10 mol/L
c) DÉMARCHE

On connaît la concentration de OH et il faut calculer [H3O+]. L’équation 5.4 de la constante du
produit ionique de l’eau, Keau, est une relation entre [H3O+] et [OH−].
SOLUTION

La constante du produit ionique de l’eau s’applique à toutes les solutions aqueuses. À 25 °C,

Keau = 1,0 × 10 14 = [H3O+][OH−].
En isolant [H3O+], on obtient :
1,0 × 10−14 1,0 × 10−14
[H 3O+ ] = −
= −9
= 2,7 × 10−6 mol/L
[OH ] 3,7 × 10
VÉRIFICATION
− −
Puisque [OH−] < 1 × 10 7 mol/L, on s’attend à ce que [H3O+] soit plus grande que 1 × 10 7 mol/L,
ce qui est conforme à la réponse.
5.11 a) HCl est un acide fort ; la concentration d’ions hydrogène est donc de 0,0010 mol/L. (Quelle est la
concentration des ions chlorure ?) Selon la définition du pH :
pH = −log [H3O+] = −log (0,0010) = 3,00
b) KOH est un composé ionique (pourquoi ?) et il se dissocie complètement. On trouve d’abord la
concentration d’ions hydronium.

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 106 3/26/14 12:09 PM


Réponses aux problèmes par section 107

K eau 1,0 × 10−14


[H 3O + ] = = = 1,3 × 10−14 mol/L
[OH − ] 0,76

On trouve ensuite le pH :



pH = −log [H3O+] = −log [1,3 × 10 14] = 13,89
c) Ba(OH)2 est un composé ionique et il s’ionise complètement dans l’eau. La concentration d’ions
− +
hydroxyde est de 5,6 × 10 4 mol/L. (Pourquoi ? Quelle est la concentration de Ba2  ?) On trouve la
concentration d’ions hydronium ainsi :
K eau 1,0 × 10−14
[H 3O + ] = = = 1,8 × 10−11 mol/L
[OH − ] 5,6 × 10 −4


Donc, pH = −log [H3O+] = −log (1,8 × 10 11) = 10,74

d) L’acide nitrique est un acide fort ; la concentration d’ions hydronium est de 5,2 × 10 4 mol/L.
On trouve le pH à l’aide de l’équation :

pH = −log [H3O+] = −log (5,2 × 10 4) = 3,28
−14 −
5.12 À 40 °C, on a Keau = 3,8 × 10 = [OH ][H3O+] = [H3O+]2, car dans l’eau pure [H 3O + ] = [OH − ].
Donc, [H 3O + ] = 3,8 × 10−14 = 1,9 × 10−7 mol/L

pH = −log [H3O+] = −log (1,9 × 10 7 ) = 6,72
L’eau de cet échantillon est-elle neutre ?
5.13 pH +
[H3O ] La solution est
−7
<7 > 1,0 × 10 mol/L acide
−7
>7 < 1,0 × 10 mol/L basique
−7
=7 = 1,0 × 10 mol/L neutre

5.14 a) Acide b) Neutre c) Basique


5.15 On peut trouver le pH grâce à l’équation 5.10 :
pH = 14,00 − pOH = 14,00 − 9,40 = 4,60
On peut trouver la concentration d’ions hydronium de la même manière qu’à l’exemple 5.4 :
4,60 = −log [H3O+]

L’antilogarithme de chaque membre de l’équation donne [H3O+] = 2,5 × 10 5 mol/L.
 1 L   0,360 mol 
5.16 5,50 mL  = 1,98 × 10 −3 mol KOH
 1000 mL   1 L 

[OH-] = 0,360  pOH = 0,437


5.17 La concentration molaire de la solution de HCl est :
 1 mol HCl 
 
36,46 g HCl 
18,4 g HCl   = 0,762 mol/L
 0,662 L 
pH = −log (0,762) = 0,118

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 107 3/26/14 12:09 PM


108 Chapitre 5 • Les acides et les bases

5.18 On trouve la concentration d’ions hydroxyde grâce au pOH :


pOH = 14,00 − pH = 14,00 − 10,00 = 4,00
−pOH −
[OH−] = 10 = 1,0 × 10 4 mol/L
Masse de NaOH :
 1 L   1,0 × 10−4 mol NaOH   40,00 g NaOH 
546 mL soln       = 2,2 × 10 −3 g NaOH
 1000 mL   1 L soln   1 mol NaOH 

5.19 a) Un acide fort comme HCl sera complètement ionisé ; diagramme B .


b) Un acide faible s’ionise très peu comparativement à un acide fort ; diagramme C .
c) Un acide très faible sera presque complètement à l’état moléculaire en solution ; le diagramme D
correspond le mieux à ce cas.
5.20 a) Un diacide faible s’ionise en deux étapes :

H 2 A(aq ) + H 2O(l ) H 3O + (aq ) + HA − (aq )

HA − (aq ) + H 2O(l ) H 3O + (aq ) + A 2− (aq )

Le diagramme qui correspond le mieux à un diacide faible est le diagramme C . Il ne montre que

la première étape d’ionisation parce que HA est un acide beaucoup plus faible que H2A.
b) Les diagrammes B et D représentent des situations impossibles chimiquement : étant donné que

HA est un acide beaucoup plus faible que H2A, il est impossible d’avoir une concentration de
− −
A2 plus grande que celle de HA . (Le diagramme A représente une situation plausible où un
diacide est fortement ionisé pour la première ionisation et très peu pour la deuxième.)
5.21 a) Acide fort b) Acide faible c) Acide fort (première étape d’ionisation)
d) Acide faible e) Acide faible f) Acide faible
g) Acide fort h) Acide faible i) Acide faible
5.22 a) Base forte b) Base faible c) Base faible
d) Base faible e) Base forte
5.23 La concentration maximum possible d’ions hydronium dans une solution de HA à 0,10 mol/L est de 0,10
mol/L. C’est le cas si HA est un acide fort. Si, par contre, HA est un acide faible, la concentration d’ions
hydronium est inférieure à 0,10 mol/L. Le pH qui correspond à [H3O+] = 0,10 mol/L est 1,00. (Pourquoi
trois chiffres significatifs ?) Pour une [H3O+] inférieure, le pH est supérieur à 1,00. (Pourquoi ?)
a) Non, le pH est supérieur à 1,00. b) Non, elles sont égales.
c) Oui. d) Non.
5.24 a) Non, elles sont égales.
b) Oui. Trouvez la valeur de log (1,00).
c) Oui.
d) Non, si l’acide est fort, [HA] = 0,00 mol/L.

5.25 La réaction devrait se faire dans le sens qui favorise la formation de F  (aq) et de H2O(l). L’ion hydroxyde
est une base plus forte que l’ion fluorure ; l’acide fluorhydrique est un acide plus fort que l’eau.
5.26 L’équation équilibrée serait :
CH 3COOH(aq ) + Cl− (aq ) CH 3COO− (aq ) + HCl(aq )
Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 108 3/26/14 12:09 PM


Réponses aux problèmes par section 109

Cependant, la réaction se produira plutôt de droite à gauche, car HCl est un acide beaucoup plus fort
− −
que CH3COOH, et CH3COO est une base beaucoup plus forte que Cl .
5.27 Construisons un tableau semblable à celui de l’exemple 5.8 pour résumer la dissociation :
C6 H 5OOH(aq ) + H 2O(l ) H 3O+ (aq ) + C6 H 5COO− (aq )
Concentration initiale (mol/L) : 0,10 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre
(mol/L) : (0,10 − x) x x
[H 3O + ][C6 H 5 COO − ] x2
Ka = = = 6,5 × 10−5
[C6 H 5 COOH] (0,10 − x )
− −
x2 + (6,5 × 10 5 ) x − (6,5 × 10 6 ) = 0

La solution de l’équation quadratique est x = 2,5 × 10 3 mol/L.
− −
[H3O+] = [C6H5COO ] = 2,5 × 10 3 mol/L

[C6H5COOH] = (0,10 − 2,5 × 10 3) mol/L = 0,10 mol/L
1,0 × 10−14
[OH − ] = = 4,0 × 10 −12 mol/L
2,5 × 10−3
On pourrait résoudre ce problème plus facilement si l’on considérait que 0,10 − x ≈ 0,10. Si cette
approximation était mathématiquement valable, il ne serait pas nécessaire d’utiliser une équation
quadratique, comme on l’a fait ci-dessus. Refaites ce problème en utilisant l’approximation. Est-elle
valable ? Sur quel critère basez-vous votre réponse ?
5.28 Calculons d’abord la concentration initiale de l’acide acétique avant toute ionisation :
0,0560 g 1 mol
C= × = 1,87 × 10−2 mol/L
0,005 00 L 60,05 g
L’acide acétique est un monoacide faible. En prenant l’exemple 5.8 comme modèle, appelons x
+ −
chacune des concentrations à l’équilibre des ions H3O et CH3COO . (Pourquoi sont-elles égales ?)
La concentration à l’équilibre de l’acide non ionisé doit alors être de (0,0187 − x) mol/L. (Pourquoi ?)
Résumons les variations dans le tableau suivant :
CH 3COOH(aq ) + H 2O(l ) H 3O+ (aq ) + CH 3COO− (aq )
Concentration initiale (mol/L) : 0,0187 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre
(mol/L) : (0,0187 − x) x x
On place ensuite les expressions des concentrations à l’équilibre de ce tableau dans l’expression de Ka  :
[H 3 O + ][CH 3COO − ] x2
Ka = = = 1,8 × 10−5
[CH 3COOH] (0,0187 − x )

En considérant que 0,0187 − x ≈ 0,0187 (voir l’exemple 5.8), on a :


x2
= 1,8 × 10−5
0,0187

x = 5,8 × 10 4 mol/L
Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 109 3/26/14 12:10 PM


110 Chapitre 5 • Les acides et les bases

5,8 × 10−4
Notez que la valeur de x équivaut à moins de 5 % de 0,0187, car × 100 % = 3,1 % < 5 %.
0,0187

L’approximation est donc valable. À l’équilibre :


−  −
[H3O+] = [CH3COO ] = 5,8 × 10 4 mol/L
[CH3COOH] = (0,0187 − 0,000 58) mol/L = 0,0181 mol/L
5.29 Trouvons d’abord la concentration en ions hydronium :
−pH −6,20 −
[H3O+] = 10 = 10 = 6,3 × 10 7 mol/L
− −
Si la concentration de H3O+ est 6,3 × 10 7 mol/L, cela signifie qu’il y a eu 6,3 × 10 7 mol/L de l’acide
faible HA qui s’est ionisée parce que le rapport molaire entre HA et H3O+ est égal à 1. Construisons
un tableau montrant les variations :

HA(aq)  + H2O(l)   H3O+(aq)  + A (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,010 0 0
− − −
Variation (mol/L) : − 6,3 × 10 7 + 6,3 × 10 7 + 6,3 × 10 7
− −
Concentration à l’équilibre (mol/L) : ≈ 0,010 6,3 × 10 7 6,3 × 10 7

Par substitution dans l’expression du Ka de l’acide, on obtient :


[H 3O + ][A − ] (6,3 × 10−7 ) (6,3 × 10−7 )
Ka = = = 4,0 × 10 −11
[HA] 0,010

5.30 Un pH de 3,26 correspond à [H3O+] = 5,5 × 10 4 mol/L. Soit x la concentration initiale d’acide

formique. Par conséquent, si la concentration de H3O+ vaut 5,5 × 10 4 mol/L, cela signifie que
−4
5,5 × 10 mol/L de HCOOH s’est ionisée selon le rapport molaire de 1:1 entre HCOOH et
H3O+(aq).

HCOOH(aq)  + H2O(l)   H3O+(aq)  + HCOO (aq)
Concentration initiale (mol/L) : x 0 0
−4 −4 −4
Variation (mol/L) : − 5,5 × 10 + 5,5 × 10 + 5,5 × 10
Concentration à l’équilibre (mol/L) : x − 5,5 × 10−4 5,5 × 10
−4
5,5 × 10
−4

Écrivons l’expression du Ka, puis remplaçons par les valeurs des concentrations trouvées à
l’équilibre.
[H O+ ][HCOO− ]
1,7 × 10−4 = 3
[HCOOH]
(5,5 × 10−4 )2
=
x − (5,5 × 10−4 )
x = [HCOOH]initiale = 2,3 × 10−3 mol/L

5.31 HF est un acide faible.


Exprimons les concentrations de toutes les espèces en fonction des concentrations initiales et d’une
seule inconnue x qui représente la variation de concentration. Soit −x la diminution de concentration
de HF en moles par litre. D’après la stœchiométrie de la réaction, l’accroissement des concentrations

de H3O+ et de F doivent être toutes deux égales à x. Construisons un tableau montrant ces
changements.

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 110 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes par section 111


HF(aq)  + H2O(l)   H3O+(aq)  +  F (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,060 0 0
Variation (mol/L) : -x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,060 − x) x x

D’après le tableau 5.2, la constante d’ionisation de HF est Ka = 7,1 × 10 4.
[H 3O + ][F − ]
Ka =
[HF]

x2
7,1 × 10−4 =
0,060 − x

Vérifions si l’on peut résoudre cette équation quadratique en supposant que 0,006 − x ≈ 0,006.
K −4
Non, car ici  a = 7,1 × 10 = 0,012 > 0,01.
[HA] 0,060
Il faut donc résoudre cette équation selon la formule générale. Par réarrangement, on obtient :
− −
x2 + (7,1 × 10 4 )x − (4,26 × 10 5 ) = 0

−7,1 × 10−4 ± (7,1 × 10−4 )2 − 4(1)(−4, 26 × 10−5 )


x=
2(1)
− −
x = 6,2 × 10 3 mol/L ou x = −6,9 × 10 3 mol/L
La deuxième solution est impossible physiquement, car les concentrations des ions obtenus lors de
l’ionisation de l’acide faible ne peuvent pas être négatives. La racine positive est donc la bonne
solution de cette équation quadratique.

pH = −log [H3O+] = −log (6,2 × 10 3 ) = 2,21
5.32 a) Le pourcentage d’ionisation a été défini ainsi à la section 5.5.1 :
concentration d’acide ionisé à l’équilibre
pourcentage d’ionisation = × 100 %
concentration initiale d’acide
Dans le cas d’un monoacide HA, la concentration d’acide ionisé est à la fois égale à la concentra-

tion des ions H3O+ et à celle des ions A à l’équilibre. On peut alors exprimer le pourcentage
d’ionisation ainsi :
[H 3O + ]
pourcentage d’ionisation = × 100 %
[HA] 0
+
où [H3O ] est une concentration à l’équilibre et [HA]0 est une concentration initiale.

Pour trouver les concentrations à l’équilibre de H3O+ et de HF, il faut suivre la même démarche que
celle déjà expliquée au problème 5.31 : il s’agit du même acide HF et il faut simplement remettre à
jour le tableau avec, cette fois, une concentration initiale de 0,60 mol/L au lieu de 0,060 mol/L. Avec
cette concentration initiale beaucoup plus forte, l’approximation est valable et l’on peut écrire :
[H 3O + ][F − ]
Ka =
[HF]

x2 x2
7,1 × 10−4 = ≈ ou x 2 = (7,1 × 10−4 ) (0,60)
0,60 − x 0,60

En isolant x, vous devriez trouver x = [H3O+] = 0,021 mol/L.


Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2-01_02I_105-127 111 2014-03-28 6:17 AM


112 Chapitre 5 • Les acides et les bases

Pour HF, dont la concentration initiale est 0,60 mol/L, le pourcentage d’ionisation est :
[H O + ]
pourcentage d’ionisation = 3 × 100 %
[HF]0
0,021 mol/L
= × 100 % = 3, 5 %
0,60 mol/L
[H 3O + ][F− ] x2
b) K a = = = 7,1 × 10−4
[HF] (0,080 − x )
− −
x2 + (7,1 × 10 4 )x − (5,7 × 10 5 ) = 0

x = 7,2 × 10 3 mol/L
7,2 × 10−3 mol/L
pourcentage d’ionisation = × 100 % = 9,0 %
0,080 mol/L

[H 3O + ][F− ] x2
c) K a = = = 7,1 × 10−4
[HF] (0,0046 − x )
− −
x2 + (7,1 × 10 4 )x − (3,3 × 10 6 ) = 0

x = 1,5 × 10 3 mol/L
1,5 × 10−3 mol/L
pourcentage d’ionisation = × 100 % = 33 %
0,0046 mol/L
[H 3O + ][F − ] x2
d) K a = = = 7,1 × 10−4
[HF] (0,000 28 − x )
− −
x2 + (7,1 × 10 4 )x − (2,0 × 10 7 ) = 0

x = 2,2 × 10 4 mol/L
2,2 × 10−4 mol/L
pourcentage d’ionisation = × 100 % = 79 %
0,000 28 mol/L

À mesure que la solution devient plus diluée, le pourcentage d’ionisation augmente.


5.33 L’ionisation est de 14 % ; les concentrations doivent être :

[H3O+] = [A ] = 0,14 × 0,040 mol/L = 0,0056 mol/L
[HA] = (0,040 − 0,0056) mol/L = 0,034 mol/L
On peut trouver la valeur de Ka par substitution :
[H 3O + ][A − ] (0,0056)2
Ka = = = 9,2 × 10 −4
[HA] 0,034

5.34 a) Ce tableau compile les changements observés :


C9H8O4(aq)  + H2O(l)   H3O+(aq)  + C9H7O4- (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,20 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,20 − x) x x

[H 3O + ][C9 H 7 O 4−] x2
K a = 3,0 × 10−4 = =
[C9 H 8O 4 ] (0,20 − x )

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 112 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes par section 113


Considérant que 0,20 − x ≈ 0,20, on a x = [H3O+] = 7,7 × 10 3 mol/L.
[C9 H 7 O 4−] 7,7 × 10−3 mol/L
pourcentage d’ionisation = × 100 % = × 100 % = 3,9 %
[C9 H 8O 4 ] 0,20 mol/L

b) I) À un pH de 1,00, la concentration d’ions hydronium est de 0,10 mol/L. (Pourquoi seulement
deux chiffres significatifs ?) Selon le principe de Le Chatelier (section 4.5), la réaction va
avoir tendance à réprimer l’ionisation de l’acide faible. Les ions hydronium supplémentaires
déplacent la position d’équilibre de manière à favoriser la réaction qui produit de l’acide non
ionisé, mais, à deux chiffres significatifs, on peut ignorer sans crainte la contribution de
l’acide faible à la concentration totale d’ions hydronium.
C9H8O4(aq)  + H2O(l)   H3O+(aq)  + C9H7O4- (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,20 0,10 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,20 − x) (0,10 + x) x

Le pourcentage d’ionisation de l’acide est :


[C9 H 7 O 4− ] Ka
pourcentage d’ionisation = × 100 % = × 100 %
[C9 H 8O 4 ] [H 3O + ]
3,0 × 10−4
= × 100 % = 0,30 %
0,10

II) L’acidité élevée du liquide gastrique augmente la vitesse d’absorption des molécules d’aspi-
rine non ionisées par la muqueuse de l’estomac. Dans certains cas, ce phénomène peut irriter
les tissus et causer des saignements.
5.35 Il n’y a pas de H2SO4 en solution parce que HSO4- n’a pas tendance à accepter un proton pour
former H2SO4. (Pourquoi ?) On ne s’intéresse donc qu’à l’ionisation suivante :

HSO4- (aq)  +  H2O(l)    H3O+(aq)  +  SO42- (aq)


Concentration initiale (mol/L) : 0,20 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,20 − x) x x
[H 3O + ][SO 42−] ( x )( x )
K a = 1,3 × 10−2 = =
[HSO ] 4

(0, 20 − x )

En résolvant l’équation quadratique, on a x = [H 3O+ ] = [SO42 − ] = 0, 045 mol/L


[HSO4− ] = (0,20 − 0,045) mol/L = 0,16 mol/L

5.36 Pour la première étape d’ionisation :

H2CO3(aq)  +  H2O(l)    H3O+(aq)  +  HCO3- (aq)


Concentration initiale (mol/L) : 0,025 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,025 − x) x x
[H 3O + ][HCO3− ] x2
Ka = = = 4,2 × 10−7
1
[H 2CO3 ] (0,025 − x )

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 113 3/26/14 12:10 PM


114 Chapitre 5 • Les acides et les bases


Considérant que 0,025 − x ≈ 0,025, on obtient x = 1,0 × 10 4 mol/L.
Pour la seconde ionisation :

HCO3- (aq)    +    H2O(l)      H3O+(aq)    +    CO32- (aq)


−4 −4
Concentration initiale (mol/L) : 1,0 × 10 1,0 × 10 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
−4 −4
Concentration à l’équilibre (mol/L) : [(1,0 × 10 ) − x] [(1,0 × 10 ) + x] x
[H 3O + ][CO32− ]
Ka =
[HCO3− ]
2

[(1,0 × 10−4 ) + x ]( x )
4,8 × 10−11 = =x
(1,0 × 10−4 ) − x

Puisque HCO3- est un acide très faible, il n’y a que très peu d’ionisation à cette étape. C’est pourquoi
on a x = [H 3O+ ] = [HCO3− ] = 1,0 × 10−4 mol/L et [CO32− ] = 4, 8 × 10−11 mol/L.
5.37 a) Soit le tableau habituel :

NH3(aq)  +  H2O(l)    NH3+(aq)  +  OH− (aq)


Concentration initiale (mol/L) : 0,10 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,10 − x) x x

x
+ 2
[NH ][OH ]
Kb = 4
= = 1,8 × 10−5
[NH 3 ] (0,10 − x )

En considérant que 0,10 − x ≈ 0,10, on a :


x2
= 1,8 × 10−5
0,10

x = 1,3 × 10 3 mol/L

pOH = −log (1,3 × 10 3) = 2,89 pH = 14,00 − 2,89 = 11,11
b) En utilisant la même méthode, on obtient pH = 8,96.
5.38 DÉMARCHE

Les bases faibles s’ionisent peu dans l’eau selon l’équation générale suivante :
B(aq ) + H 2O(l )  BH + ( aq ) + OH − ( aq )
Notez que la valeur de la concentration de la base faible est la concentration initiale de cette base.
Par contre, le pH de la solution concerne les valeurs mesurées à l’équilibre. Pour pouvoir calculer
+ −
Kb, il faut connaître les concentrations à l’équilibre de B, de BH et de OH . On ne tient pas compte

des OH provenant de l’ionisation de l’eau.
SOLUTION

Si le pH est 10,66, le pOH est 3,34, soit (14,00 − 10,66). La concentration d’ions hydroxyde est alors :
− −3,34 −
[OH ] = 10 = 4,6 × 10 4 mol/L
− −
Puisque la concentration de OH à l’équilibre vaut 4,6 × 10 4 mol/L, la concentration de la base

ionisée doit elle aussi être 4,6 × 10 4 mol/L. Voyons les changements :

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 114 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes par section 115

B(aq)   +   H2O(l)      BH+(aq)    +   OH− (aq)


Concentration initiale (mol/L) : 0,30 0 0
−4 −4 −4
Variation (mol/L) : - 4,6 × 10 4,6 × 10 4,6 × 10
− −4 −4
Concentration à l’équilibre (mol/L) : [0,30 − (4,6 × 10 4)] 4,6 × 10 4,6 × 10
[BH + ][OH − ] (4,6 × 10−4 )2
Kb = = = 7,1 × 10 −7
[B] 0,30 − (4,6 × 10−4 )
− −
5.39 Un pH de 11,22 correspond à [H3O+] = 6,03 × 10 12 mol/L et à [OH−] = 1,66 × 10 3 mol/L.
(Pourquoi ?) L’équation de la réaction à l’équilibre est :
NH 3 ( aq ) + H 2O(l )  NH 4+ ( aq ) + OH − ( aq )
Soit x la concentration initiale à trouver. On obtient ce tableau :
+
NH3(aq)  +   H2O(l)    NH4 (aq)  +   OH− (aq)
Concentration initiale (mol/L) : x 0 0
− − −
Variation (mol/L) : − 1,66 × 10 3 + 1,66 × 10 3 + 1,66 × 10 3
− − −
Concentration à l’équilibre (mol/L) : [x − (1,66 × 10 3)] 1,66 × 10 3 1,66 × 10 3
[NH 4+ ][OH − ]
Kb =
[NH 3 ]
(1,66 × 10−3 ) (1,66 × 10−3 )
= 1,8 × 10−5 =
x − (1,66 × 10−3 )

En supposant que 1,66 × 10 3 est petit par rapport à x, on obtient x = [NH3] = 0,15 mol/L.
5.40 Soit [OH − ] = [NH 4+ ] = x. À l’équilibre, on a :

[NH 4+ ][OH − ] x2 x2
= ≈ = 1,8 × 10−5
[NH 3 ] (0,080 − x ) 0,080
x = 1,2 × 10−3 mol/L
Le pourcentage de NH3 présent sous forme de NH 4+ est :
1,2 × 10−3
× 100 % = 1,5 %
0,080

5.41 La force de la liaison H—X est le principal facteur responsable des forces des acides binaires.
Comme dans le cas des acides hydrohalogénés, la force de la liaison H—X décroît de haut en bas
dans le tableau périodique pour les éléments du groupe 6A. Le composé dont la liaison H—X est la
plus faible sera l’acide le plus fort, d’où le classement suivant : H2Se > H2S > H2O.
5.42 Tous ces acides sont des oxacides qui contiennent différents éléments centraux appartenant au
même groupe du tableau périodique et ayant le même état d’oxydation.
L’acide le plus fort sera alors celui dont l’élément central est le plus électronégatif.
a) H2SO4 > H2SeO4
b) H3PO4 > H3AsO4
5.43 CH2ClCOOH est un acide plus fort que CH3COOH. Le chlore est plus électronégatif que l’hydro-
gène ; il attire donc les électrons vers lui, augmentant la polarité de la liaison O—H. L’atome
d’hydrogène dans le groupe COOH s’ionise alors plus facilement.
Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 115 3/26/14 12:10 PM


116 Chapitre 5 • Les acides et les bases

− − −
5.44 Les bases conjuguées sont C6H5O , pour le phénol, et CH3O , pour le méthanol. L’ion C6H5O est
stabilisé par résonance :
O− O O O

− −



L’ion CH3O ne possède pas de structure de résonance. Plus la base conjuguée est stable, plus la
force de l’acide correspondant est élevée.
5.45 DÉMARCHE

Pour savoir si un sel peut s’hydrolyser, posez-vous les questions suivantes. Est-ce que le cation est
soit un ion métallique fortement chargé, soit un ion ammonium ? Est-ce que l’anion est la base
conjuguée d’un acide faible ? Si vous répondez oui à ces deux questions, il y aura hydrolyse. Dans
le cas où l’anion et le cation réagissent avec l’eau, le pH de la solution dépendra des forces relatives
du Ka du cation et du Kb de l’anion. (Voir le tableau 5.6.)
SOLUTION
+ −
a) L’ion K ne réagit pas avec l’eau. L’anion Br est la base conjuguée de l’acide fort HBr, donc lui
non plus ne réagit pas avec l’eau. La solution sera neutre, pH ≈ 7.
+
b) L’ion Al3 est un petit cation métallique fortement chargé qui réagit avec l’eau en produisant des
-
ions H3O+. L’anion NO3 ne réagit pas avec l’eau, car il est la base conjuguée de l’acide fort
HNO3. La solution sera acide et le pH < 7.
+ −
c) Le cation Ba2 ne réagit pas avec l’eau. L’anion Cl est la base conjuguée de l’acide fort HCl.
Alors cet ion ne réagit pas avec l’eau lui non plus, et la solution est neutre avec un pH ≈ 7.
+
d) L’ion Bi3 est un petit cation métallique fortement chargé qui produit des ions H3O+ lorsqu’il
-
réagit avec l’eau. L’anion NO3 ne réagit pas avec l’eau, car il est la base conjuguée de l’acide fort
HNO3. La solution sera acide et le pH < 7.
5.46 Il y a deux possibilités : 1) MX est un sel dérivé d’un acide fort et d’une base forte, alors ni le cation
ni l’anion ne réagissent avec l’eau pour modifier le pH ; 2) MX est un sel dérivé d’un acide faible et
d’une base faible, et la valeur de Ka pour l’acide est égale à celle de Kb pour la base. L’hydrolyse de
l’un serait exactement compensée par l’hydrolyse de l’autre.
5.47 Notez que, à mesure que la force de l’acide diminue, la tendance qu’a sa base conjuguée à accepter
un proton augmente. (Voir le tableau 5.2.) En général, plus l’acide est faible, plus sa base conjuguée
est forte. La force des acides augmente dans l’ordre suivant : HZ < HY < HX.
+
5.48 L’acétate de sodium se dissocie complètement en solution, produisant des ions Na à 0,36 mol/L et
− − −
CH3COO à 0,36 mol/L. Les ions CH3COO réagiront avec l’eau parce que CH3COO est une base
faible.

CH3COO (aq)  +   H2O(l)    CH3COOH(aq)  +   OH−(aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,36 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre
(mol/L) : (0,36 − x) x x
[CH 3COOH][OH − ] x2
Kb = = = 5,6 × 10−10
[CH 3COO − ] (0,36 − x )

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 116 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes par section 117

Considérant que 0,36 − x ≈ 0,36, on a :


−5
x = [OH−] = 1,4 × 10

pOH = −log (1,4 × 10 5 ) = 4,85
pH = 14,00 − 4,85 = 9,15
+
5.49 Le chlorure d’ammonium se dissocie complètement en solution, produisant des ions NH4 à
− + +
0,42 mol/L et Cl à 0,42 mol/L. Les ions NH4 réagiront avec l’eau parce que NH4 est un
acide faible :
+
NH4 (aq)  +   H2O(l)    NH3(aq)  +   H3O+(aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,42 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,42 − x) x x
[NH 3 ][H 3O + ] x2
Ka = = = 5,6 × 10−10
[NH 4+ ] (0, 42 − x )

Considérant que 0,42 − x ≈ 0,42, on a :



x = [H3O+] = 1,5 × 10 5 mol/L

pH = −log (1,5 × 10 5 ) = 4,82

Puisque NH4Cl est un sel dérivé d’une base faible (ammoniac aqueux) et d’un acide fort (HCl), on
peut s’attendre à ce que la solution soit légèrement acide, ce qui est confirmé par les calculs.
5.50 Les réactions des acides et des bases sont :
acide : HPO42− (aq) + H2O(l)     H3O+(aq) + PO43− (aq)

base : HPO42− (aq) + H2O(l)     H2PO4 − (aq) + OH− (aq)


2− − −
Le tableau 5.3 indique que la valeur de Ka pour HPO4 est 4,8 × 10 13. Notez que HPO42 est la base
− −
conjuguée de H2PO4  ; alors la valeur de Kb est 1,6 × 10 7 (voir le tableau 5.3). En comparant les
deux valeurs de K, on s’aperçoit que l’ion hydrogénophosphate est plus un receveur (base) qu’un
donneur (acide) de proton. La solution sera basique.
5.51 Les équilibres en jeu sont :

HCO3− (aq) + H2O(l)     H3O+(aq) + CO32− (aq) Ka = 4,8 × 10 11
K eau 1,0 × 10−14
HCO3− (aq) + H2O(l)     H2CO3(aq) + OH− (aq) Kb = = = 2, 4 × 10−8
Ka 4, 2 × 10−7

HCO3 a une plus grande tendance à agir comme une base que comme un acide, car Kb > Ka. La
solution sera basique avec pH > 7.
5.52 a) Acide de Lewis (voir la réaction avec l’eau à la section 5.11)
+
b) Base de Lewis ; l’eau se combine avec H pour former H3O+.
c) Base de Lewis
d) Acide de Lewis ; SO2 réagit avec l’eau pour former H2SO3. Comparez à CO2 ci-dessus. En fait,
SO2 peut également agir comme une base de Lewis dans certaines circonstances.
+
e) Base de Lewis (voir la réaction avec H qui forme l’ion ammonium)
+
f) Base de Lewis (voir la réaction avec H qui forme de l’eau)
Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 117 3/26/14 12:10 PM


118 Chapitre 5 • Les acides et les bases

+
g) Acide de Lewis (L’ion H a-t-il des doublets d’électrons à donner ?)
h) Acide de Lewis. Comparez à l’exemple de NH3 réagissant avec BF3.

5.53 AlCl3 est un acide de Lewis possédant un octet d’électrons incomplet ; Cl est une base de Lewis qui
donne un doublet d’électrons.

Cl Cl



Cl — Al + Cl Cl — Al — Cl


Cl Cl

5.54 a) Les deux molécules ont le même atome récepteur (bore) et elles ont toutes deux exactement la
même structure trigonale plane. Le fluor est plus électronégatif que le chlore ; on pourrait
prédire, en se basant sur l’électronégativité, que le BF3 a une plus grande affinité que le BCl3
pour les doublets d’électrons libres ; il est donc l’acide le plus fort.
b) Puisque sa charge positive est plus élevée, le fer(III) est un acide de Lewis plus fort que le
fer(II).
5.55 Par définition, un acide de Brønsted-Lowry est un donneur de proton ; par conséquent, un tel
composé doit contenir au moins un atome d’hydrogène. Au problème 5.52, les acides de Lewis qui
ne contiennent pas d’hydrogène sont CO2, SO2 et BCl3. Pouvez-vous en nommer d’autres ?

Réponses aux problèmes variés


5.56 a) Acide b) Basique c) Basique d)  Acide
e) Neutre f) Neutre g) Amphotère h)  Acide
i) Amphotère j) Basique
5.57 Il faut d’abord trouver le nombre de moles de CO2 produites dans la réaction :
 1 mol NaHCO   1 mol CO 
0,350 g NaHCO3  3
  2
 = 4,17 × 10−3 mol CO 2
 84,01 g NaHCO 3 
1 mol NaHCO 3

nRT (4,17 × 10−3 mol) (8,314 L • kPa/K • mol) (37,0 + 273) K


V = = = 0,106 L
P (101,3 kPa)

5.58 Puisque les solutions sont d’égales concentrations, la base dont la valeur de Kb est la plus petite est
celle qui s’ionisera le moins, produisant la plus petite quantité d’ions hydroxyde. La base dont la
valeur de Kb est la plus élevée est celle qui s’ionisera le plus, produisant une quantité plus impor-
tante d’ions hydroxyde. Les bases, classées en ordre de Kb croissant, sont : C < A < B .
5.59 La réponse est c), parce que le pH de KOH à 0,70 mol/L est plus élevé que celui de NaOH à
0,60 mol/L.
5.60 Si l’on considère que le monoacide inconnu est un acide fort qui s’ionise à 100 %, [H3O+] sera de
0,0642 mol/L.
pH = −log (0,0642) = 1,19
Puisque le pH réel est plus élevé, l’acide doit être faible.
+
5.61 a) Pour la réaction directe, NH4 et NH3 sont respectivement l’acide conjugué et la base. Pour
-
la réaction inverse, NH3 et NH2 sont respectivement l’acide et la base conjugués.
+ -
b) NH4 correspond à H3O+ ; NH2 correspond à OH−. Pour que la solution soit neutre, on doit avoir
+ -
[NH4 ] = [NH2 ].
Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 118 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes variés 119

5.62 La réaction d’un acide faible avec une base forte est une réaction complète grâce à la formation
d’eau. Peu importe la force du monoacide qui réagit avec une base forte, il faut le même nombre de
moles d’acide pour réagir avec un certain nombre de moles de base. Donc, le volume de base requis
pour réagir avec des solutions d’acide (qu’ils soient tous deux forts, tous deux faibles ou l’un fort et
l’autre faible) de même concentration sera le même, et non plus grand.
5.63 L’équation équilibrée est Mg + 2HCl MgCl2 + H2.
masse de Mg 1,87 g Mg
moles de Mg = = = 0,0769 mol
masse molaire de Mg 24,31 g/mol

D’après l’équation équilibrée :


2 mol HCl
moles de HCl requises pour la réaction = 0,0769 mol Mg × = 0,154 mol HCl
1 mol Mg
Puisque HCl est un acide fort, on obtient sa concentration à partir du pH :
pH = −0,544 ; alors, [H3O+] = 3,50 mol/L
moles de HCl = C (mol/L) × V (L) = 3,50 mol/L × 0,0800 L = 0,280 mol HCl
Nombre de moles de HCl résiduel après la réaction :
moles totales de HCl − moles de HCl ayant réagi = 0,280 mol − 0,154 mol = 0,126 mol HCl
Concentration molaire volumique de HCl résiduel après la réaction :
0,126 mol
C= = 1,58 mol/L pH = −0,20
0,080 L
5.64 Un degré d’oxydation élevé donne des composés covalents, et un degré d’oxydation faible donne des
composés ioniques. Ainsi, CrO est ionique et basique ; CrO3 est covalent et acide.
5.65 a) H−  + H2O   OH−  + H2
base1 acide2 base2 acide1
b) H− est le réducteur et H2O est l’oxydant.
5.66 D’après le tableau 5.2, on a les réactions suivantes :
−5
CH3COOH(aq) + H2O(l) H3O+(aq) + CH3COO− (aq) Ka = 1,8 × 10

1
H3O+(aq) + NO2− (aq) HNO2(aq) + H2O(l) K a′ = = 2,2 × 103
Ka

dont la somme correspond à l’équation du problème, soit :


CH3COOH(aq) + NO2− (aq) CH3COO− (aq) + HNO2(aq)

On sait que quand deux réactions s’additionnent pour en donner une troisième, la constante d’équi-
libre pour cette dernière est égale au produit des constantes d’équilibre pour les deux premières.
Donc :
− −2
K = (1,8 × 10 5 )(2,2 × 103 ) = 4,0 × 10
5.67 Dans ce cas précis, la valeur de Ka pour l’ion ammonium est la même que celle de Kb pour l’ion
acétate. Tous les deux sont de forces exactement égales (à deux chiffres significatifs). La solution
aura donc un pH de 7,00.
Quel serait le pH si la concentration d’acétate d’ammonium était de 0,1 mol/L ? de 0,4 mol/L ?

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 119 3/26/14 12:10 PM


120 Chapitre 5 • Les acides et les bases

−6
5.68 Kb = 8,91 × 10
2,4 × 10−14
De K a K b = K eau , on obtient K a = = 2,7 × 10−9 .
8,91 × 10−6
pH = 7,40 [H 3O+ ] = 10−7,40 = 3,98 × 10−8

[H 3O + ][base conjuguée]
Ka =
[acide]

[base conjuguée] Ka 2,7 × 10−9


Alors, = = = 0,068
[acide] [H 3O + ] 3,98 × 10−8

5.69 On peut d’abord considérer que le sel s’est dissocié complètement dans l’eau :
0,100 mol/ L Na 2CO3 0, 200 mol/L Na + + 0,100 mol/ L CO32−

(Voir le tableau 5.3 pour la valeur de Kb.)


Ensuite, on peut supposer que les ions carbonate réagiront avec l’eau selon :
− −
CO32 (aq)  +   H2O(l)    HCO3 (aq)  +   OH− (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,100 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,100 − x) x x
[HCO3− ][OH − ]
Kb = = 2,1 × 10−4
[CO32−]
1

Appliquons cette valeur de la constante aux concentrations à l’équilibre données dans le tableau
précédent :
x2 x2
2,1 × 10−4 = ≈
0,100 − x 0,100 − x

En isolant x, on obtient :
x = 4,6 × 10−3 mol/L = [HCO3−] = [OH − ]

Après cette première hydrolyse partielle, une deuxième est possible, laquelle devrait être encore
plus incomplète :

HCO3 (aq)  +   H2O(l)    H2CO3(aq)  +   OH− (aq)
− −
Concentration initiale (mol/L) : 4,6 × 10 3 0 4,6 × 10 3
Variation (mol/L) : −y +y +y
−3
Concentration à l’équilibre (mol/L) : [(4,6 × 10 ) − y] y −
[(4,6 × 10 3) + y]
[H 2CO3 ][OH − ]
Kb =2
[HCO3−]

y [(4,6 × 10−3 ) + y ] y (4,6 × 10−3 )


2,4 × 10−8 = ≈ ≈y
(4,6 × 10−3 ) − y (4,6 × 10−3 )

Donc, y = 2,4 × 10 8 mol/L

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 120 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes variés 121

À l’équilibre :
+
[Na ] = 0,200 mol/L

[HCO3−] = (4,6 × 10−3 ) mol/L − (2,4 × 10−8 ) mol/L ≈ 4,6 × 10−3 mol/L

[H2CO3] = 2,4 × 10 8 mol/L
− − −
[OH−] = (4,6 × 10 3) mol/L + (2,4 × 10 8) mol/L ≈ 4,6 × 10 3 mol/L

1,0 × 10−14
[H 3O + ] = −3
= 2,2 × 10−12 mol/L
4,6 × 10
[CO32−] = 0,10 mol/L
− −
5.70 [CO2] = kP = (2,25 × 10 5 mol/L • kPa)(324 kPa) = 7,29 × 10 3 mol/L
CO 2 ( aq ) + 2H 2O( l ) H 3O + ( aq ) + HCO3− ( aq )
(7, 29 × 10−3 − x ) mol/L x mol/L x mol/L
x2 −7 x2
= 4,2 × 10 ≈
(7,29 × 10−3 ) − x 7,29 × 10−3

x = 5,5 × 10 5 mol/L = [H3O+]
pH = 4,26

5.71 Lorsque NaCN réagit avec HCl, CN se comporte comme une base et HCl, comme un acide pour
former HCN selon la réaction suivante :
NaCN + HCl NaCl + HCN
HCN est un acide très faible qui s’ionise très peu en solution.
HCN(aq ) + H 2O(l ) H 3O+ (aq ) + CN − (aq )

HCN est la principale espèce en solution et elle a tendance à s’échapper en phase gazeuse.
HCN(aq) HCN(g)

Puisque le HCN(g) est un poison mortel, il est très dangereux de faire réagir NaCN avec des acides
si la ventilation n’est pas adéquate.
5.72 pH = 2,53 = −log [H3O+]

[H3O+] = 2,95 × 10 3 mol/L

Voici l’équation de l’ionisation de l’acide formique :


Concentration à l’équilibre : HCOOH(aq ) + H 2O(l ) H 3O + ( aq ) + HCOO− ( aq )
y − (2,95 × 10−3 ) (2,95 × 10−3 ) (2,95 × 10−3 )

[H 3O + ][HCOO − ] (2,95 × 10−3 )2


K a = 1,7 × 10−4 = =
[HCOOH] ( y − 2,95 × 10−3 )
y = 0,054 mol/L
Il y a 0,054 mol d’acide formique dans 1000 mL de solution.

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2-01_02I_105-127 121 2014-03-28 6:22 AM


122 Chapitre 5 • Les acides et les bases

La masse d’acide formique dans 100,00 mL est :


0,054 mol d’acide formique 46,03 g d’acide formique
× × 100,00 mL = 0,25 g d’acide formique
1000 mL de solution 1 mol acide formique

5.73 Puisque HCl est un acide fort, il s’ionise complètement en ions H3O+ et en ions Cl . On a l’équilibre
suivant :

CH3COOH(aq)  +  H2O(l) CH3COO (aq)  +  H3O+(aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,150 0 0,100
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,150 − x) x (0,100 + x)
[CH 3COO − ][H 3O + ] x (0,100 + x ) 0,100x
Ka = = ≈ = 1,8 × 10−5
[CH 3COOH] 0,150 − x 0,150

x = 2,7 × 10 5 mol/L = [H3O+]

2,7 × 10 5 mol/L, c’est la contribution de [H3O+] provenant de CH3COOH, et HCl, étant un acide fort
qui s’ionise complètement, contribue pour 0,100 mol/L en [H3O+] dans la solution.

[H3O+]totale = (0,100 + 2,7 × 10 5 ) mol/L ≈ 0,100 mol/L et pH = 1,000
Le pH est donc totalement déterminé par le HCl et il est indépendant de CH3COOH.
5.74 Les réactions sont :
P4(s) + 5O2(g)   P4O10(s)
P4O10(s) + 6H2O(l)   4H3PO4(aq)
DÉMARCHE

Calculons d’abord le nombre de moles de H3PO4 produites. Ensuite, nous pourrons calculer la
concentration molaire de la solution d’acide phosphorique, puis il sera possible de déterminer le
pH de la solution de H3PO4 (un acide faible).
SOLUTION

1 mol P4 1 mol P4O10 4 mol H 3 PO 4


10,0 g P4 × × × = 0,323 mol H 3 PO 4
123,9 g P4 1 mol P4 1 mol P4O10

0,323 mol
concentration = = 0,646 mol/L
0,500 L

La valeur de Ka de H3PO4 se trouve dans le tableau 5.3. L’acide phosphorique s’ionise selon :
-
H3PO4(aq)  +   H2O(l)    H3O+(aq)  +  H2PO4 (aq)
Concentration initiale (mol/L) : 0,646 0 0
Variation (mol/L) : −x +x +x
Concentration à l’équilibre (mol/L) : (0,646 − x) x x
[H 3O+ ][H 2 PO 4 − ]
Ka =
[H 3 PO 4 ]
( x )( x )
7,5 × 10−3 =
(0,646 − x )

x2 + 7,5 × 103x − 4,85 × 103 = 0


Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 122 3/26/14 12:10 PM


Réponses aux problèmes variés 123

Après résolution de l’équation quadratique, on obtient :


x = 0,066 mol/L = [H3O+]
Comme il est indiqué à la section 5.5.2, on peut négliger la contribution de la concentration des ions
hydronium provenant des deuxième et troisième ionisations.
pH = −log (0,066) = 1,18
5.75 À l’équilibre, on a :
HCOOH + H 2O(l ) H 3O + + HCOO −
0, 400 − x x x
La concentration totale des particules en solution est (0,400 − x) + x + x = 0,400 + x.
En supposant que la concentration molaire volumique de la solution est égale à la molalité, on peut écrire :
∆Tcong = Kcong b
0,758 = (1,86)(0,400 + x)
0,408 = 0,400 + x

x = 0,008 = [H3O+] = [HCOO ]
[H 3O + ][HCOO− ] (0,008)(0,008)
Ka = = = 2 × 10−4
[HCOOH] 0,400 − 0,008
-
5.76 La réaction importante qui a lieu dans ce cas est l’hydrolyse de l’ion NO2  :
NO 2 − + H 2O HNO 2 + OH −
a) L’ajout de HCl causera une réaction de neutralisation avec le OH− déjà présent dans la solution,
ce qui déplacera l’équilibre vers la droite (davantage d’hydrolyse) de manière à s’opposer
partiellement à ce changement.
b) L’ajout de NaOH cause une augmentation de la concentration déjà existante du OH−, ce qui
perturbe l’équilibre. Il y aura, pour rétablir un nouvel état d’équilibre, un déplacement vers la
gauche (moins d’hydrolyse) s’opposant partiellement à ce changement.
c) L’ajout de NaCl n’a aucun effet.
d) Rappelons-nous que le pourcentage d’ionisation d’un acide faible s’accroît avec la dilution
(voir la figure 5.5). Il en est de même pour une base faible. Ainsi, la dilution causera
une plus grande hydrolyse et l’équilibre sera déplacé vers la droite.

5.77 a) NH2 + H2O NH3 + OH−

N3 + 3H2O NH3 + 3OH−

NH2 et N3− sont des bases de Brønsted-Lowry et l’eau est un acide de Brønsted-Lowry.
b) N3− est la base la plus forte puisque chaque ion produit trois ions OH−.
5.78 SO 2 ( g) + 2H 2O(l ) H 3O +(aq) + HSO3− (aq)
Rappelons-nous que 0,12 ppm en SO2 signifie 0,12 partie de SO2 par million (106 ) de parties d’air en
volume. Le nombre de particules de SO2 par volume est directement relié à la pression.
0,12 partie de SO 2
PSO = × 101,3 kPa = 1,2 × 10−5 kPa
2
1 × 10 parties d’air
6

On peut maintenant calculer [H3O+] à partir de l’expression de la constante d’équilibre :


[H 3O + ][HSO3 −]
K =
PSO
2

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 123 3/26/14 12:11 PM


124 Chapitre 5 • Les acides et les bases

D’après le tableau 5.3 :


− x2
K
K = 1,3 10 44 =
1,3 × 10
1, 2 × 10−5
− −
x2 = (1,3 × 10 4 )(1,2 × 10 5 )

x = 3,9 × 10 5 mol/L = [H3O+]

pH = −log (3,9 × 10 5 ) = 4,41
5.79 Quand la personne inhale les sels, une petite quantité se dissout dans la solution basique de la
muqueuse nasale. Les ions ammonium réagissent avec les ions hydroxyde selon la réaction :
+ −
NH4 (aq) + OH (aq) NH3(aq) + H2O
C’est l’odeur piquante de l’ammoniac qui prévient l’évanouissement.
5.80 Le fait que le fluor attire les électrons dans une molécule plus fortement que l’hydrogène devrait
faire en sorte que NF3 soit un mauvais donneur de paire d’électrons, donc une base faible. NH3 est
la base la plus forte.
5.81 La liaison P — H étant plus faible, PH4 aura tendance à s’ioniser plus facilement. NH3 est donc une
+

base plus forte que PH3.


5.82 Calculons d’abord le pH de chacune des solutions :
−pH −4,12 −
solution 1 : [H3O+] = 10 = 10 = 7,6 × 10 5 mol/L
−pH −5,76 −
solution 2 : [H3O+] = 10 = 10 = 1,7 × 10 6 mol/L
−pH −5,34 −
solution 3 : [H3O+] = 10 = 10 = 4,6 × 10 6 mol/L
On mélange des volumes des deux premières solutions pour obtenir la troisième. Le volume de la
deuxième solution est de 0,528 L. Soit x le volume de la première solution qu’il faut ajouter. Le
nombre de moles de H3O+ dans le mélange des deux premières solutions devra être égal au nombre
de moles de H3O+ dans la troisième solution.
mol H3O+ (1) + mol H3O+ (2) = mol H3O+ (3)
Puisque la concentration est égale au nombre de moles par unité de volume, on remplace le nombre
de moles par le produit de la concentration et du volume :
− − −
(7,6 × 10 5 mol/L)(x L) + (1,7 × 10 6 mol/L)(0,528 L) = (4,6 × 10 6 mol/L) [(0,528 + x)] L
− − − −
(7,6 × 10 5)x + (9,0 × 10 7) = (2,4 × 10 6) + (4,6 × 10 6)x
− −6
(7,1 × 10 5)x = 1,5 × 10
x = 0,021 L = 21 mL
5.83 Dans le chapitre 9 de Chimie générale, il est mentionné que les sels, à cause de leurs fortes attractions
électrostatiques, ont de faibles pressions de vapeur et des points d’ébullition élevés. L’ammoniac et ses
dérivés (des amines) sont des molécules polaires dont les dipôles exercent des forces d’attraction :
pourvu que N ait une liaison N—H, il y a des liaisons hydrogène. Mais ces molécules ont tout de
même une pression de vapeur beaucoup plus élevée que celle des sels. Alors, si l’on pouvait conver­­­
tir ce type de molécules ammoniacales en sels neutres, leur pression de vapeur et, par le fait même,
leur odeur diminueraient. Le jus de citron contient des acides qui peuvent réagir avec ces amines
pour former des sels ammoniacaux.
+ +
NH3 + H3O NH4 + H2O
+ +
RNH2 + H3O RNH3 + H2O
où R représente le reste de la molécule d’amine.

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 124 3/26/14 12:11 PM


Réponses aux problèmes spéciaux 125

5.84 a) Plus le pourcentage d’ionisation à une certaine concentration est élevé, plus fort est l’acide et plus
grande est la valeur de Ka. Le degré d’ionisation peut facilement être déterminé par la ­quantité
d’ions hydronium (H3O+) produits. Les acides en ordre croissant de Ka sont : HY < HZ < HX.
b) Plus un acide est fort, plus sa base conjuguée est faible. Les bases conjuguées placées en ordre
− − −
croissant de Kb sont X  < Z < Y  .
c) Dans chacun des diagrammes, il y a huit molécules d’acide présentes avant l’ionisation. On calcule
le pourcentage d’ionisation en divisant le nombre d’ions H3O+ produits par le nombre initial de
molécules d’acide présentes multiplié par 100 (afin de convertir la valeur en pourcentage) :
+
nombre d’ions H3O produits
pourcentage d’ionisation = × 100 %
nombre initial de molécules d’acide
6
pourcentage d’ionisation de HX = 8  × 100 % = 75 %

2
pourcentage d’ionisation de HY = 8 × 100 % = 25 %

4
pourcentage d’ionisation de HZ = 8 × 100 % = 50 %

d) Ces sels contiennent les bases conjuguées des acides montrés dans les diagrammes. Comme
mentionné en b), plus l’acide est fort, plus sa base conjuguée est faible. L’acide HX étant le plus

fort des trois, sa base conjuguée X  est la plus faible. Les trois sels ont la même concentration,
donc la base la plus faible produira la solution dont le pH sera le plus faible. La solution de NaX
a le pH le plus faible.
5.85 Commençons par calculer la concentration de chacun des acides :
16,9 g HX 1 mol HX
[HX] = × = 0,0939 mol/L
1 L soln 180 g HX
9,05 g HY 1 mol HY
[HY] = × = 0,116 mol/L
1 L soln 78,0 g HY

Puisque les deux solutions ont le même pH, elles ont la même concentration en ions H3O+. L’acide
ayant la concentration la plus faible (HX) a le pourcentage d’ionisation le plus élevé et est donc
l’acide le plus fort.

Réponses aux problèmes spéciaux


5.86 a) L’équation globale est :
Fe2O3(s) + 6HCl(aq) 2FeCl3(aq) + 3H2O(l)
et l’équation ionique nette est :
+
Fe2O3(s) + 6H3O+(aq) 2Fe3 (aq) + 9H2O(l)
Puisque c’est HCl qui donne l’ion H3O+, il est l’acide de Brønsted-Lowry. Chaque unité de Fe2O3
+
accepte six protons H  ; Fe2O3 est donc la base de Brønsted-Lowry.
b) La première étape est :
+ - -
CaCO3(s) + HCl(aq) Ca2 (aq) + HCO3 (aq) + Cl (aq)
et la seconde étape est :
- -
HCl(aq) + HCO3 (aq) CO2(g) + Cl (aq) + H2O(l)

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 125 3/26/14 12:11 PM


126 Chapitre 5 • Les acides et les bases

L’équation globale est :


CaCO3(s) + 2HCl(aq) CaCl2(aq) + H2O(l) + CO2(g)
Le CaCl2 formé est soluble dans l’eau.
c) Il faut trouver la concentration de la solution de HCl pour pouvoir ensuite calculer le pH.
Supposons un volume de 1,000 L ou 1000 mL. La masse de 1000 mL de solution vaut :
1000 mL × 1,073 g/1 mL = 1073 g
Le nombre de moles de HCl dans une solution à 15 % est :
15 g HCl 1 mol HCl
× 1073 g soln × = 4,4 mol HCl
100 g soln 36,46 g HCl

Il y a donc 4,4 mol de HCl dans un litre de solution, et la concentration est 4,4 mol/L. Le pH de
la solution est :
pH = −log 4,4 = −0,64
Il s’agit d’une solution fortement acide (remarquez que le pH est négatif). Cette forte acidité est
nécessaire pour dissoudre de grandes quantités de roches au cours du procédé d’extraction du
pétrole.
5.87 L’équation est :
HbH + + O 2 HbO 2 + H +
Une fois libéré, ce proton existe dans l’eau surtout à l’état de H3O+.
a) Selon le principe de Le Chatelier appliqué à cet équilibre, une concentration élevée en oxygène
favorise le déplacement de l’équilibre vers la droite, et HbO2 est favorisé.
b) Une forte concentration de H3O+(aq) aura tendance à faire déplacer l’équilibre vers la gauche, ce
+
qui favorisera le relâchement de l’oxygène tout en faisant augmenter la concentration de HbH .
+
c) La diminution de CO2 fait diminuer H (aq) sous forme d’acide carbonique, donc le pH augmente
trop (alcalose) et provoque du même coup un déplacement de l’équilibre vers la droite. Il se
formera plus de HbO2. La respiration dans un sac en papier empêche la concentration de CO2 de
trop diminuer (car la personne inhale à nouveau le CO2 expiré), ce qui aide à rétablir le pH tout
en causant un plus grand relâchement d’oxygène, et ce, en déplaçant cette fois l’équilibre vers la
gauche.

5.88 Les deux composés NaF et SnF2 sont des sources d’ions F en solution.
+ −
NaF Na + F
+ −
SnF2 Sn 2 + 2F

Parce que HF est un acide beaucoup plus fort que H2O, F est par conséquent une base beaucoup

plus faible que OH−. Les ions F remplacent les ions OH− durant la reminéralisation.
-
5Ca2+ + 3PO43 + F- Ca5(PO4)3F  (fluorapatite)
(Voir aussi « Chimie en action – Le pH, la solubilité et la carie dentaire ».)
5.89 Au chapitre 4, la loi de Van’t Hoff (voir l’équation 4.14) permet de calculer la valeur d’une constante
d’équilibre à différentes températures si l’on connaît à la fois la constante d’équilibre et le ∆H° à une
certaine température.

K 2 −∆H °  1 1 
ln =  − 
K1 R  T2 T1 

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 126 3/26/14 12:11 PM


Réponses aux problèmes spéciaux 127

Calculons d’abord la valeur de ΔH° pour l’ionisation de l’eau selon les données de l’annexe 4 :
H 2O(l ) H + ( aq ) + OH − ( aq )

∆H ° = [∆H f°(H + ) + ∆ H °(OH
f
)] − ∆ H °(H
f 2
O)
ΔH° = (0 − 229,94 kJ/mol) − (−285,8 kJ/mol)
ΔH° = 55,9 kJ/mol
Écrivons les valeurs de ∆H° et de la constante d’équilibre à 25 °C (298 K) dans l’équation de Van’t
Hoff, et résolvons l’équation pour la constante d’équilibre à 100 °C (373 K) :

K2 −55,9 × 103 J/mol  1 1 


ln =  −
1,0 × 10−14 8,314 J/mol • K  373 K 298 K 

K2
= e4,537
1,0 × 10−14
−13
K2 = 9,3 × 10
Le produit ionique de l’eau à 100 °C est donc :
K2 = Keau = [H3O+][OH−]
−13
9,3 × 10 = x2

x = [H3O+] = 9,6 × 10 7 mol/L

pH = −log (9,6 × 10 7 ) = 6,02
Notez bien que cette eau n’est pas acide à 100 °C parce que [H3O+] = [OH−].
5.90 Pour l’équilibre HClO(aq ) + H 2O(l ) H 3O + ( aq ) + ClO− ( aq ) , on a :
[H 3O + ][ClO − ]
K a = 3,0 × 10−8 =
[HClO]

Un pH de 7,8 correspond à [H3O+] = 1,6 × 10 8 mol/L.
En remplaçant [H3O+] par cette valeur dans l’expression de la constante d’équilibre, on peut isoler
[ClO − ] .
le rapport
[HClO]

[ClO − ] 3,0 × 10−8


= = 1,9
[HClO] 1,6 × 10−8

Ce calcul nous fait conclure que pour obtenir un pH de 7,8, la concentration de ClO doit être
1,9 fois plus grande que celle de HClO, ce qui veut dire :
parties de ClO− 1,9
pourcentage de ClO− = × 100 % = × 100 % = 66 %

parties de ClO + parties de HClO 1,9 + 1,0

Par différence, le pourcentage de HClO est 34 %.

Chimie des solutions, 4e édition Reproduction interdite © TC Média Livres Inc.

3258-RS2_Ch05.indd 127 3/26/14 12:11 PM