Vous êtes sur la page 1sur 8

Les acteurs de la prévention en santé au travail

Introduction

La prévention des risques professionnels est l’ensemble des actions anticipées destinées à maitriser les
risques d’accidents de travail ou de maladies professionnelles et à améliorer les conditions de travail par
des solutions techniques, organisationnelles et humaines.
Selon l’OMS :
-la prévention primaire : ensemble des moyens mis en œuvre pour empêcher l’apparition d’un trouble,
d’une pathologie ou d’un symptôme : information de la population, de groupes cibles ou d’individus
(éducation sanitaire ou éducation pour la santé), vaccinations…
-la prévention secondaire : détection précoce des maladies, dans le but de les découvrir à un stade où elles
peuvent être traitées.
La prévention tertiaire : éviter les complications des maladies déjà présentes.
Le code du travail marocain ne comporte pas de prescriptions spécifiques sur la prévention mais il y fait
allusion dans plusieurs articles.
Il y a plusieurs acteurs de la prévention à l’intérieur et l’extérieur de l’entreprise.

Les acteurs de prévention

A l’intérieur de l’entreprise
 L’employeur
 Le médecin du travail
 Infirmier du travail
 Le salarié
 Les délégués
 Les représentants syndicaux
 Le comité d’hygiène et de sécurité
 comité d’entreprise
 L’ergonome
 L’hygiéniste
 Le toxicologue
 Ingénieur de sécurité

A l’extérieur de l’entreprise
 Les ministères
o Emploi
 Agent chargé de l’inspection du travail
 Le médecin inspecteur du travail
o Santé
1
o Intérieur
 Conseil national de médecine du travail
 Le médecin traitant
 Les associations
 …

A l’intérieur de l’entreprise

 L’employeur

Article 24 : De manière générale, l'employeur est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires afin de
préserver la sécurité, la santé et la dignité des salariés dans l'accomplissement des tâches qu'ils exécutent
sous sa direction et de veiller au maintien des règles de bonne conduite, de bonnes mœurs et de bonne
moralité dans son entreprise.
C’est le premier responsable sur :
1. conditions d’hygiène adéquates
2. locaux de travail: propres et bien aménagés
3. machines conformes aux normes de sécurité
4. Mettre à la disponibilité des salariés les dispositifs de Protection
5. Informer les travailleurs sur les moyens préventifs à appliquer
6. Interdire au salarié d’effectuer une tâche sans prendre les précautions nécessaires
7. Imposer aux salariés
a. Les différentes visites médicales
b. Le respect des mesures d’hygiène
c. Se conformer aux mesures de sécurité lors de l’exercice de leur tâche
8. Informe ses salariés sur les conséquences possibles de manquement à ses obligations
a. Licenciement
b. Absence d’indemnisation

 Le médecin du travail

Le fonctionnement des services médicaux du travail est assuré par un ou plusieurs médecins dénommés
«médecins du travail» qui doivent exercer personnellement leurs fonctions.
Les médecins du travail doivent être titulaires d'un diplôme attestant qu'ils sont spécialistes en médecine
du travail.

Rôles et missions: clinicien, gestionnaire, expert…


1. Rôle clinicien : préventif 218, 237,238…
2. Rôle technique : Conseiller 320,321
Consultant 322, 323

2
Audit et expert : 325, 326
3. Rôle administratif : administration et gestion 307 / 324
Le médecin du travail tient une fiche d’entreprise qu’il actualise de manière régulière. Cette fiche comprend
la liste des risques et des maladies professionnelles, s’ils existent, ainsi que le nombre de salariés exposés à
ces risques et maladies.
La dite fiche est adressée à l’employeur et au comité d’hygiène et de sécurité. Elle est mise à la disposition
de l’agent chargé de l’inspection du travail et du médecin inspecteur du travail.
Le chef d’entreprise doit accorder toutes les facilités au médecin du travail pour lui permettre d’une part,
de contrôler le respect des conditions de travail dans l’entreprise, particulièrement en ce qui concerne les
prescriptions spéciales relatives à la sécurité et à l’hygiène, pour l’exécution des travaux dangereux.

 Infirmier(e) du travail

 Infirmier Diplômé d’état


 Pas de formation spécifique obligatoire au Maroc mais elle est disponible à la FMPC
 Autorisé à exercer ses actions d’assistance médicales
 A temps plein
 Pas d’obligation légale

 Le salarié

 Observer les consignes de sécurité portées à sa connaissance.


 Respecter les règles d’hygiène sur les lieux de travail.
 Se présenter aux visites médicales.
 Sauveteur secouriste.

 Les représentants des salariés

Les délégués du personnel /Les représentants des syndicats /Le CHS / CE

1. Les délégués
-Elus dans les établissements employant au moins dix salariés permanents.
-Mission : Présenter à l'employeur toutes les réclamations individuelles
 conditions du travail
 contrats du travail
 conventions collectives du travail
 règlement intérieur
 Saisir l'agent chargé de l'inspection du travail sur les réclamations où un désaccord subsiste

3
2. Les représentants syndicaux
-23 syndicats au niveau national
-Présenter à l'employeur ou à son représentant le dossier des revendications.
-Défendre les revendications collectives
-Participer à la conclusion des conventions collectives.

3. Le comité d’entreprise
-Créer dans les établissements employant au moins 50 salariées
-Constitué par: le chef d’entreprise, deux délégués, un ou deux représentants syndicaux
-Se réunit Chaque semestre et chaque fois que c’est nécessaire
-Les membres du CE sont tenu au secret professionnel
-Missions : est chargé dans sa mission consultative des questions suivantes :
 Transformations structurelles et technologiques
 L’approbation du bilan social de l’entreprise
 L’élaboration des projets sociaux au profit des salariés et leur mise en exécution
 Programmes d’apprentissage et de formation continue en matière de sécurité et santé au travail
4. Le comité d’hygiène et de sécurité
-Doit être créé dans les entreprises industrielles, commerciales et d'artisanat, et dans les exploitations
agricoles et forestières et leurs dépendances qui occupent au moins 50 salariés.
-Missions :
 Détecter les risques professionnels auxquels sont exposés les salariés de l'entreprise
 Assurer l'application des textes législatifs et réglementaires concernant la sécurité et l'hygiène
 Veiller au bon entretien et au bon usage des dispositifs de protection des salariés contre les risques
professionnels
 Veiller à la protection de l'environnement à l'intérieur et aux alentours de l'entreprise
 Susciter toutes initiatives portant notamment sur les méthodes et procédés de travail, le choix du
matériel, de l'appareillage et de l'outillage nécessaires et adaptés au travail
 Développer le sens de prévention des risques professionnels et de sécurité au sein de l'entreprise

 L’hygiéniste du travail

 Étude de l’environnement du travail


 Détecter les nuisances
o Les mesurer
o Les comparer aux normes
o Les corriger

4
 L’ergonome

-Recherche de la meilleure adaptation du travail à l’homme

-Champ d’action est très large :

1. l’organisation d’un processus de production ou de travail


2. métrologie d’ambiance
3. la mise en place d’une usine
4. la conception d’un produit ou d’un objet utilitaire
5. la sécurité du travail

 Le toxicologue

1. Évaluation du risque chimique


2. Entreposage des produits chimiques
3. Signalisation
4. FDS
5. Étiquetage
6. Le transport
7. Les plans d’urgence

 L’ingénieur de sécurité

-Animation et organisation des campagnes de sécurité


-Participation à l'enseignement de la sécurité
o Formation continue
o L’accueil des nouveaux embauchés
-Interventions directes dans des domaines précis :
o lutte contre le feu…

 Autres
Epidémiologiste / Psychologue du travail / Assistantes sociales…

A l’extérieur de l’entreprise

 Le ministère de l’emploi
-Rôle primordial dans l’élaboration d’une politique nationale de prévention sur les lieux du travail
-Il comprend :
 Un service central de médecine de travail créé en 1996
 Services extérieurs
5
o Inspections médicale du travail
 inspecteurs du travail
 médecins inspecteurs du travail

 L’inspecteur du travail
-Assurer l'application des dispositions législatives et réglementaires relatives au travail.
-Fournir des informations et des conseils techniques aux employeurs et aux salariés sur les moyens les plus
efficaces en conformité avec les dispositions légales.
-Porter à la connaissance de l'autorité gouvernementale chargée du travail les lacunes ou les dépassements
de certaines dispositions législatives et réglementaires en vigueur par les employeurs.
-Procéder à des tentatives de conciliation en matière de conflits individuels du travail.
-visites de contrôle, rapport…
-formation ?

 Médecin inspecteur du travail


-Son action porte en particulier sur l'organisation et le fonctionnement des services médicaux du travail
-Exerce une action permanente en vue de la protection de la santé physique et mentale des travailleurs au
lieu de leur travail
-Participe à la veille sanitaire au bénéfice des travailleurs.

 Ingénieurs chargés de l’inspection du travail


Les dispositions relatives aux attributions et obligations des agents chargés de l’inspection du travail
prévues aux articles 530, 532 et 533 et celles de l’articles 539 s’étendent aux médecins et ingénieurs
chargés de l’inspection du travail, chacun dans la limite de sa spécialité.

 Le ministère de l’intérieur

-Commission préfectorale ou provinciale de gestion des risques


o évaluation des risques
o plan particulier d’intervention: PPI
-Les sapeurs pompiers
o les normes de sécurité
o plan d’intervention: PPI
o formation: sauvetage secourisme
-les BMH

6
 Le ministère de la santé
Deux structures principales:
 Le conseil national de la santé
 Homologuer les certificats de congé maladie et d’inaptitude
 Suivi des dossiers médicaux de ses fonctionnaires
 Service de la santé des travailleurs DELM
 la santé au travail du personnel du ministère de la santé
 coopération
o pêche
o artisanat
 coopérations internationales : OMS, BIT

 Autres ministère
 Pêches: antennes médicales
 Artisanat
o unité de santé au travail (Marrakech – Fès)
 Industrie et commerce
o SNIMA
 Mines

 Conseil national de médecine du travail et de prévention des risques


professionnelles

-Présenter des propositions et avis afin de promouvoir l'inspection de la médecine du travail et les services
médicaux du travail.
-Il s'intéresse également à tout ce qui concerne l'hygiène et la sécurité professionnelles et la prévention des
accidents du travail et des maladies professionnelles.
-Présidé par le ministre chargé du travail ou son représentant. Il comprend des représentants de:
1. l'administration
2. l’organisation professionnelle des employeurs
3. l’organisation syndicale des salariés les plus représentatives.
4. Le président du conseil peut inviter, pour participer aux travaux du conseil, toute personne compte
tenu de ses compétences dans les domaines intéressant le conseil.

 Le médecin traitant
-Diagnostic de maladie
-Coopère avec le médecin du travail
-Aide à la décision de l’aptitude

7
-Déclaration de maladie professionnelle ou à caractère professionnel

 Les associations
-Médecins du travail
-Lutte contre le sida
-Lutte contre le travail des enfants
-Lutte contre l’analphabétisme

 Autres
 Organisme de prévoyance sociale
o Assurances – CNSS …
 Indemnités journalières
 Rente

 Organismes indépendants
o Cabinets d’audits
o Bureaux d’études
 Formation information

Conclusion
-Les intervenants en matière de santé sécurité au travail sont multiples mais le nombre des entreprises
couvertes reste limité par manque :
o Réglementation réaliste
o Compétences
o Moyens de contrôle