Vous êtes sur la page 1sur 44

Cours Réseaux Informatiques Réseaux locaux : Protocoles, Administration.

I.S.I.G.

Savadogo Yassia yassias@yahoo.fr

Chapitre 1. Concept de réseau Réseau : ensemble d’entités communicant entre elles. Dans ce cours, nous nous intéresserons entre autres aux réseaux de données ou réseaux informatiques. Réseau de données : ensemble d’entités informatiques communicant ensemble.

Classification de réseau en fonction des distances entre les communicants.

Les réseaux LAN (Local Area Network):

Couvrent une région géographique limitée; Permettent un accès multiple aux médias à large bande; Ils assurent une connectivité continue aux services locaux (Internet, messagerie, …); Ils relient physiquement des unités adjacentes Exemple : Une salle de classe.

Les réseaux WAN :

Couvrent une vaste zone géographique; Permettent l’accès par des interfaces séries plus lentes; Assurent une connectivité pouvant être continue ou intermittente; Relient des unités dispersées à une échelle planétaire Exemple : Internet

Objectif de la mise en réseau : Partager des ressources telles que fichiers, imprimantes, données.

des ressources telles que fichiers, imprimantes, données. 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et

1.

Réseaux d'égal à égal

Pas de serveur dédié . Les ordinateurs ne sont pas soumis à une hiérarchie: Ils sont tous égaux. Les ordinateurs fonctionnent à la fois comme client et serveur. Aucun ordinateur et personne n'est désigné en tant qu'administrateur responsable pour le réseau dans son intégralité. L'utilisateur de chaque ordinateur choisit les données qu'il souhaite partager sur le réseau.

Réseau d’égal à égal 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 5

Réseau d’égal à égal

2.

Réseaux organisés autour des serveurs

La plupart des réseaux comprennent des serveurs dédiés. Serveur dédié: serveur qui n'est pas utilisé comme client ou station de travail. Les serveurs sont dits « dédiés » car ils sont optimisés afin de répondre rapidement aux demandes des clients du réseau et d'assurer la sécurité des fichiers et des répertoires.

Serveurs spécialisés Les serveurs utilisés pour des réseaux de grande taille ont été spécialisés afin de répondre aux besoins croissants des utilisateurs. Les types suivants de serveurs peuvent coexister :

1. Serveurs de fichiers et d'impression : gèrent l'accès des utilisateurs et l'utilisation des fichiers et des imprimantes et servent à stocker des fichiers et des données.

2. Serveurs d'applications : mettent à la disposition des clients la partie serveur des applications client/serveur, ainsi que les données. Par exemple, les serveurs stockent de grandes quantités de données qui sont structurées afin de faciliter leur extraction. Ils sont différents des serveurs de fichiers et d'impression à partir desquels les données ou les fichiers sont téléchargés vers l'ordinateur qui en fait la demande. Dans le cas d'un serveur d'applications, la base de données reste sur le serveur, et seuls les résultats d'une requête sont téléchargés vers l'ordinateur à l'origine de la requête.

3.

Serveurs de messagerie : gèrent l'échange de messages électroniques entre les Utilisateurs du réseau.

4. Serveurs de télécopies : gèrent le flux des télécopies entrant et sortant du réseau, en partageant une ou plusieurs cartes fax/modem.

5. Serveurs de communication : gèrent les flux de données et les messages électroniques entre le réseau du serveur et les autres réseaux, les ordinateurs centraux ou les utilisateurs distants qui utilisent des modems et des lignes téléphoniques pour se connecter au serveur.

6. serveurs de services d'annuaire : permettent aux utilisateurs de rechercher, stocker et

protéger les informations sur le réseau.

Serveur de fichiers Serveur d’impression
Serveur de fichiers
Serveur d’impression

Serveur de base de données

Serveur mail

Fonctionnalité

Réseau d'égal à égal

Réseau organisé serveurs

autour de

Taille

Appropriée dans la limite de dix ordinateurs.

Limitée uniquement par le matériel du réseau et des serveurs.

Sécurité

Sécurité mise en place par chaque utilisateur sur son ordinateur.

Sécurité étendue et cohérente pour les ressources et les utilisateurs.

Administration

Chaque utilisateur est également son propre administrateur. Aucun administrateur n'est nécessaire à plein temps.

Centralisée

pour

permettre

un

contrôle

cohérent

du

réseau.

au connaissances d'un administrateur.

Nécessite

minimum

les

La mise en réseau nécessite donc :

Des terminaux : Ordinateurs, imprimantes, postes téléphoniques,…

Des nœuds : Switch, Routeurs.

Un lien physique entre ces périphériques (terminaux, nœuds) : Câble, lien radioélectrique;

Des systèmes d’exploitation serveurs (Ex: Windows 20003) et clients (ex: Windows XP);

Un adressage : physique (MAC), Logique (IP).

Des applications : Base de données, logiciels de comptabilité,…

Services réseaux à configurer : DNS, DHCP, Service d’impression, messagerie,…

Une gestion du réseau : Tâches d’administration.

Et ceci en fonction d’un ensemble de protocoles à respecter.

Cette mise en réseau doit tenir compte de la sécurité des transactions entre communicants.

Chapitre 2. Modèles de réseaux

1. Modèle OSI

Le but de ce modèle est d’analyser la communication en découpant les différentes étapes en 7

couches ; chacune de ces couches remplissant une tache bien spécifique.

N°

Nom

Description

7

Application

Gère l’accès des utilisateurs à l’environnement OSI et offre des services d’information distribués.

6

Présentation

Affranchit les processus applicatifs des différences de représentation des données (syntaxe)

5

Session

Fournit la structure de contrôle nécessaire à la communication entre applications. Établit, gère et termine les connexions (sessions) entre les processus applicatifs partenaires.

4

Transport

Accomplit un transfert fiable et transparent des données entre les points d’extrémités. Assure une récupération d’erreur et un contrôle de flux de bout en bout.

3

Réseau

Présente aux couches supérieures une indépendance au mode transmission des données et aux techniques de commutation utilisées pour interconnecter les systèmes; responsable de l’établissement, du maintien et de la libération des connexions.

2

Liaison de

Assure le transfert fiable des informations à travers le lien physique. Envoie les blocs (trames) en exécutant les fonctions de synchronisation, de contrôle d’erreur et de contrôle de flux requises.

données

1

Physique

Assure la transmission de flux de bits non structurés sur le support physique. Gère les caractéristiques mécaniques, électriques, fonctionnelles et procédurales ayant trait à l’accès au rapport.

Exemple de protocoles pour le modèle OSI

Nom de la couche

Exemples

Application

Telnet/SSH,

HTTP,

FTP,

navigateurs

Web,

NFS,

passerelles

SMTP(Eudora),SNMP

 

Présentation

JPEG, ASCII, EBCDIC, TIFF, GIF, PICT, Chiffrement, MPEG, MIDI.

Session

RPC, SQL, NFS, noms NetBIOS

 

Transport

TCP,UDP

Réseau

IP,IPX, Apple Talk DDP

 

Liaison de données

IEEE 802.3/802.2, HDLC, Frame Relay, PPP, FDDI, ATM, IEEE

802.5/802.2

Physique

EIA/TIA-232, V.35, EIA/TIA-449, RJ-45, Ethernet, 802.3, 802.5,

B8ZS

Avantages du modèle OSI

Facilité de compréhension. Une subdivision des fonctions permet de mieux décrire et apprendre les nombreux détails des spécifications de protocoles.

Facilité de développement. Une réduction de la complexité facilite la modification des programmes et accélère l’évolution des produits.

Interopérabilité entre fabricants. Le fait de créer des produits qui se conforment à des normes communes permet aux ordinateurs et équipements de fabricants différents d’interagir au sein d’un même réseau.

Ingénierie modulaire. Un fabricant peut écrire un logiciel qui implémente les fonctions des couches supérieures (par exemple, un navigateur Web) pendant qu’un autre écrit un logiciel qui implémente celles des couches inférieures (par exemple, les services TCP/IP intégrés par Microsoft dans ses systèmes d’exploitation).

L'encapsulation Pour communiquer entre les couches et entre les hôtes d’un réseau, OSI a recourt au principe d’encapsulation.

Encapsulation : processus de conditionnement des données consistant à ajouter un en-tête de protocole déterminé avant que les données ne soient transmises à la couche inférieure.

Le principe de l'encapsulation dans le modèle OSI est une notion fondamentale pour bien comprendre le fonctionnement de la transmission d'un hôte d'origine à sa destination. Chaque couche parle à l'autre dans un contexte d'égal à égal.

17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 15

Les PDU des différentes couches Pour identifier les données lors de leur passage au travers d’une couche, l’appellation « Unité de données de protocole (PDU) » est utilisée.

Couche

Désignation

7

 

6

Données

5

4

Segment

3

Paquets

2

Trame

1

Bits

2.

Modèle TCP/IP

2. Modèle TCP/IP 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 17

Encapsulation

Encapsulation 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 18

3.

Analogie OSI - TCP/IP

3. Analogie OSI - TCP/IP 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 19

Chapitre 3. Câblage LAN

1.

Topologies

Topologie en bus

3. Câblage LAN 1. Topologies • Topologie en bus 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et

Topologie Star ou étoile

• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21
• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21
• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21
• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21
• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21
• Topologie Star ou étoile 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 21

Topologie Anneau

• Topologie Anneau 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 22

2.

Supports de transmission cuivre

Paire torsadée

2. Supports de transmission cuivre • Paire torsadée 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et
2. Supports de transmission cuivre • Paire torsadée 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et

Types de paires torsadées la paire torsadée blindée (ou STP pour Shielded twisted pairs) est entourée d'une couche conductrice de blindage. Cela permet une meilleure protection contre les interférences. Elle est communément utilisée dans les réseaux token ring ;

la paire torsadée non blindée (ou UTP pour Unshielded twisted pairs) n'est pas entourée d'un blindage protecteur. C'est le type de câble utilisé pour le téléphone et les réseaux informatiques;

la paire torsadée avec blindage général (ou FTP pour Foiled twisted pairs) est entourée d'une feuille d'aluminium. Elle est utilisée pour le téléphone et les réseaux informatiques. Il est conseillé de rapprocher de tels câbles le plus possible de l'alimentation secteur des éléments du réseau afin d'éviter de créer une boucle de masse;

la paire torsadée avec double blindage (ou SFTP pour Shielded and foiled Twisted pairs) est entourée d'une feuille d'aluminium et d'un blindage.

Catégories de câbles UTP

Catégorie

Débit

Description

UTP

maximal

1

-

Utilisée pour les téléphones, non pour les données.

2

4

Mbit/s

Étant destinée à l’origine à supporter Token Ring sur UTP.

3

10

Mbit/s

Peut aussi servir pour le téléphone. Par le passé, choix populaire pour Ethernet si ce type de câble était installé pour le téléphone.

4

16

Mbit/s

Étant destinée à la version rapide du Token Ring.

5

1 Gbit/s

Moins sensible aux interférences et offre une meilleure qualité de signal sur de longues distances.

5e

1 Gbit/s

Émissions faibles, plus onéreuse que la catégorie 5, mais représente un meilleur choix pour Gigabit Ethernet.

6

1 Gbit/s

remplace la catégorie 5e, avec la possibilité de supporter des débits de l’ordre de plusieurs gigabits.

Connectique RJ-45

Connectique RJ-45 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 26
Connectique RJ-45 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 26

o Brochage RJ-45

Norme EIA/TIA 568A

Nom

N°

Couleur

TD+

1

Blanc/Vert

TD-

2

Vert

RD+

3

Blanc/Orange

Non utilisée

4

Bleu

Non utilisée

5

Blanc/Bleu

RD-

6

Orange

Non utilisée

7

Blanc/Marron

Non utilisée

8

Marron

Norme EIA/TIA 568B

Nom

N

°

Couleur

RD+

1

Blanc/Orange

RD-

2

Orange

TD+

3

Blanc/Vert

Non utilisée

4

Bleu

Non utilisée

5

Blanc/Bleu

TD-

6

Vert

Non utilisée

7

Blanc/Marron

Non utilisée

8

Marron

o Câblage RJ-45

Câblage droit

o Câblage RJ-45 C â b l a g e d r o i t Câblage

Câblage croisé

RJ-45 C â b l a g e d r o i t Câblage croisé 17/02/2007

Câbles droits :

PC à Hub

PC à Switch

Switch à Switch

Switch à Routeur

Câbles croisés :

Switch à Switch

Hub à Hub

Routeur à Routeur

PC à PC

Hub à Switch

PC à Routeur

Un câblage réseau correctement construit comprend généralement trois parties :

• le câblage fixe, constitué par l'ensemble de câbles montés sous goulottes ou sous gaines noyées, qui converge d'un côté vers le local technique dans l'armoire de brassage, et se disperse de l'autre, dans les divers locaux du bâtiment, se terminant par une prise murale;

• l'armoire de brassage, qui contient elle-même plusieurs éléments :

o

les arrivées de chaque connexion réalisée dans le bâtiment, ou la zone du bâtiment, ces arrivées sont constituées par une extrémité de la partie du câblage fixe;

o

les éléments actifs qui permettent l'interconnexion des noeuds du réseau (hubs, switchs, routeurs ),

• les bretelles (cordons) de raccordement qui permettent de relier de façon souple et démontable :

o

les postes de travail dans les diverses salles, aux prises murales,

o

les bretelles de brassage, qui permettent de relier chaque terminaison du câblage fixe aux éléments actifs, de manière à pouvoir facilement faire évoluer ces interconnexions si besoin est.

Baie de brassage

On peut avoir des coffrets de 6 à 21 U et armoires de 24 à 47 U.

Coffret ou baie de brassage, modulable, généralement dans un standard 19Pouces

Panneau
Panneau
généralement dans un standard 19Pouces Panneau Switch Ethernet 10/100 Mbit/s ou Hub comportant "x"

Switch Ethernet 10/100 Mbit/s ou Hub comportant "x" ports selon les besoins.

Câbles UTP, FTP, SFTP 4 paires torsadées

les besoins. Câbles UTP, FTP, SFTP 4 paires torsadées Cordons de raccordement UTP, FTP, SFTP souples
les besoins. Câbles UTP, FTP, SFTP 4 paires torsadées Cordons de raccordement UTP, FTP, SFTP souples
les besoins. Câbles UTP, FTP, SFTP 4 paires torsadées Cordons de raccordement UTP, FTP, SFTP souples

Cordons de raccordement UTP, FTP, SFTP souples avec prises RJ45 serties

Moteur RJ45, auto-dénudant, respectant le code des couleurs 568 A et B

respectant le code des couleurs 568 A et B de brassage permettant très simplement les modifications

de brassage

permettant très

simplement les modifications de configuration du réseau.

Baie ou armoire de brassage

Elle

se

situe

dans

un local technique

inaccessible

au

public

dans

une armoire

dans un coffret mural fermant à clé qui comprend :

ou

• un support métallique;

• un support pour concentrateur (hub) ou commutateur (switch); • un répartiteur modulaire de 12, 24, 32… prises RJ45; une mise à la terre .

de 12, 24, 32… prises RJ45; une mise à la terre . 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

Exemple d’un répartiteur

Point d'accès Poste client 1

Panneau de brassage RJ45 Cordon de brassage 8 emplacements minimum pour les matériels actifs (HUB,Switch,
Panneau de brassage RJ45
Cordon
de
brassage
8 emplacements minimum pour les matériels actifs
(HUB,Switch, pont )
Panneau de 9 prises secteur
Panneau de rocades
informatiques
Panneau de rocades
téléphoniques
Panneau de liaison téléphonique
entre les bâtiments
Panneau de liaison FO
entre les bâtiments
6
6
Armoire de répartition 19''
du répartiteur

Rocades

Lignes téléphoniques 64 paires torsadées 64 paires torsadées

Fibres optiques

FO de la loge.Lignes téléphoniques 64 paires torsadées Fibres optiques FO du bâtiment C. Câbles de liaison entre les

FO du bâtiment C.

Câbles de liaison entre les bâtiments.

Distributions horizontales entre les répartiteurs et les points d'accès

Point d'accès

Panneau de brassage RJ45 8 emplacements minimum pour les matériels actifs (HUB, switch ) Armoire
Panneau de brassage RJ45
8 emplacements minimum pour les matériels actifs
(HUB, switch
)
Armoire de répartition 19''
(HUB, switch ) Armoire de répartition 19'' Prise RJ45 Câble de distribution horizontale Cordon de

Prise RJ45

Câble de distribution horizontale

Cordon

de

brassage

Liaisons entre les répartiteurs et les sous-répartiteurs

17/02/2007

Vers les étages supérieurs

sous-répartiteurs 17/02/2007 Vers les étages supérieurs Point d'accès Panneau de brassage RJ45 Prise RJ45 8
sous-répartiteurs 17/02/2007 Vers les étages supérieurs Point d'accès Panneau de brassage RJ45 Prise RJ45 8
Point d'accès Panneau de brassage RJ45 Prise RJ45 8 emplacements minimum pour les matériels actifs
Point d'accès
Panneau de brassage RJ45
Prise RJ45
8 emplacements minimum pour les matériels actifs
Panneau de 9 prises secteur
Sous
Panneau de rocades
informatiques
Panneau de rocades
téléphoniques
Armoire de répartition 19''
du sous répartiteur

Répartiteur

Point d'accès

Rocades

Rocades

Panneau de brassage RJ45 8 emplacements minimum pour les matériels actifs Panneau de 9 prises
Panneau de brassage RJ45
8 emplacements minimum pour les matériels actifs
Panneau de 9 prises secteur
Panneau de rocades
informatiques
Panneau de rocades
informatiques
Panneau de rocades
téléphoniques
Panneau de rocades
téléphoniques

Panneau de liaison téléphonique Panneau de liaison FO entre les bâtiments entre les bâtiments
Panneau de liaison téléphonique

Panneau de liaison FO entre les bâtimentsPanneau de liaison téléphonique entre les bâtiments

entre les bâtiments

Panneau de liaison téléphonique Panneau de liaison FO entre les bâtiments entre les bâtiments

Armoire de répartition 19''

Savadogo Yassia Ingénieur R&D

du répartiteur

Réseaux et Télécommunications

Prise RJ45

Répartiteur

du répartiteur Réseaux et Télécommunications Prise RJ45 Répartiteur Câbles de liaison entre les bâtiments. 35

Câbles de liaison

entre les bâtiments.

35

Point d'accès aux réseaux informatiques et téléphoniques

Câble 4 paires torsadées FTP

Séparation

courants

faibles/forts

Conducteurs 3 X 2,5 mm2

Point d'accès "poste client" 3 prises secteur 230V 16A 2 prises RJ45 blindées
Point d'accès "poste client"
3 prises secteur 230V 16A
2 prises RJ45 blindées

Câble 4 paires torsadées FTP

Séparation

courants

faibles/forts

Conducteurs 3 X 2,5 mm2

Point d'accès "poste serveur" et "poste client" des bureaux 2 prises secteur 230V 16A 1
Point d'accès "poste serveur" et "poste client" des bureaux
2 prises secteur
230V 16A
1 prise secteur
secourue 230V 16A
2 prises RJ45
blindées

Connexion d'un poste de travail au réseau

Connexion d'un poste de travail au réseau Règles de câblage L1 + L2 < 10 m

Règles de câblage L1 + L2 < 10 m L3 < 90 m

2.

Fibre optique

Structure d’une fibre optique

2. Fibre optique • Structure d’une fibre optique 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et

Constitution d’un câble optique

• Constitution d’un câble optique 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications

Fibre monomode et mutlimode

• Fibre monomode et mutlimode 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur R&D Réseaux et Télécommunications 40

Fibre multimode ou MMF (MultiMode Fiber):

utilisée dans les réseaux locaux (quelques centaines de mètres).

diamètre important (50 à 85 microns). On utilise une LED pour générer le signal.

On distingue :

o

les fibres à faible indice ou saut d'indice (débit limité à 50 Mb/s);

o

les fibres à gradient d'indice (débit limité à 1 Gb/s).

Fibre optique monomode ou SMF (Single Mode Fiber):

utilisée pour les réseaux métropolitains ou les communications longue distance des

opérateurs. Cœur extrêmement fin (quelques microns). La transmission des données y est

assurée par des lasers émettant des longueurs d’onde de 1300 à 1550 nanomètres et par des amplificateurs optiques situés à intervalles réguliers. Plusieurs catégories de plus en plus performantes, tant en débit qu'en distance :

o

G.652 - fibre à dispersion non décalée : la plus courante. Elle permet une transmission à 2,5 Gbps au maximum.

o

G.653 - fibre à dispersion décalée : pour les câbles sous-marins.

o

G.655 - fibre à dispersion non nulle (NZDF : Non Zero Dispersion Fiber) :

conçue pour des applications de type WDM (Wavelength Division Multiplexing) amplifiés.

o

G.692 - plus récente, elle est compatible avec le multiplexage DWDM. Elle permet de soutenir les hauts débits sur des distances de 600 à 2000 km (câbles sous-marins).

Il faut noter que plus la distance est grande, moins le débit peut-être élevé.

Interfaces

GBIC (Gigabit Interface Converter) :

Module qui convertit un signal électrique en signal optique.

utilisé sur les équipements réseaux (commutateurs, routeurs,

)

pour offrir une

souplesse dans le type de signal souhaité. Principaux types de GBIC

o

1000Base-SX : module de conversion optique de faible puissance (signal obtenu à partir de diode-laser), dont la distance maximale est de 220m et qui fonctionne uniquement sur de la fibre optique multimode (500m sur si on utilise une fibre optique particulière).

o

1000Base-LX : module optique de forte puissance (signal obtenu à base de laser, dont le coût est plus important que les diodes-laser), dont la distance maximale peut aller jusqu'à 10km sur des fibres de type monomode et 550m sur de la fibre multimode.

o

1000Base-LX70 (ou 1000Base-ZX) : module optique de très forte puissance dont la distance maximale est de 70km.

La connectique la plus utilisée est le SC (SC/PC) en duplex (une fibre optique pour l'émission, une fibre optique pour la réception).

• Il existe aussi des GBICs 1000Base-T.

Connectique Optique

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

SC

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

FC

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

ST

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

LC

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

ESCON

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

SC Duplex

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

Biconic

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

MT-RJ

Connectique Optique SC FC ST LC ESCON SC Duplex Biconic MT-RJ CMIC 17/02/2007 Savadogo Yassia Ingénieur

CMIC