Vous êtes sur la page 1sur 5

Licence Professionnelle Professeur : D.

Lamrani
er
Université Hassan 1
Faculté des Sciences et Techniques – Settat
Centre d’excellence en Ingénierie et Management Industriel ( CIGMA )

Module : Outils Mathématiques & Informatique Enseignant : D.Lamrani

EQUATIONS DIFFERENTIELLES

II –Equations différentielles linéaires du deuxième ordre à coefficients constants :


1- Définition :
• On appelle équation différentielle linéaire du deuxième ordre à coefficients constants une équation
différentielle de la forme : (E) : ay′′ + by′ + cy = f ( x) où a ,b ,c sont des réels ; a ≠ 0 et y est
une fonction inconnue de la variable réelle x deux fois dérivable.
• On appelle équation différentielle homogène associée à (E), l’équation différentielle
(H) : ay′′ + by′ + cy = 0
2- Théorème fondamental :
La solution générale de l’équation différentielle (E) s’obtient en ajoutant à la solution générale de (H)
une solution particulière de (E).

3-Solution de l’équation homogène (H) : ay′′ + by′ + cy = 0


Définition :
L’équation : ar ² + br + c = 0 appelée équation caractéristique de l’équation différentielle homogène :
(H) : ay′′ + by′ + cy = 0 .
Théorème :

• Si l’équation caractéristique de (H) admet une racine réelle double r0 , alors les solutions de (H)

sont : x → (λ x + µ )e où λ , µ ∈ ℝ
r0 x

• Si l’équation caractéristique de (H) admet deux racines réelles distincts r1 et r2 , alors les solutions

de (H) sont : x → λ er1 x + µ e r2 x où λ , µ ∈ ℝ

• Si l’équation caractéristique de (H) admet deux racines complexes conjuguées : r + i s et r − i s

où r ; s ∈ ℝ alors les solutions de (H) sont : x → (λ cos ( s x ) + µ sin ( s x ))e r x

Exemples :
1/ y′′ + 2 y′ + y = 0
……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

Page 1
Licence Professionnelle Professeur : D. Lamrani
……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

2/ y′′ + 2 y′ − 3 y = 0
……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

3/ y′′ + 2 y′ + 2 y = 0
……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

4- Recherche d’une solution particulière de (E) : ay′′ + by′ + cy = f ( x)


Théorème de superposition :
n

Lorsque f se présente sous forme d’une somme: f = ∑f


k =1
k , on cherche une solution particulière ϕk

de ( Ek ) : ay′′ + by′ + cy = f k . Une solution particulière de (E) est ϕ = ∑ϕ .


k =1
k

4.1- Le second membre est un polynôme.


Théorème :

Si f ( x) est un polynôme de degré n alors :


Si c ≠ 0 , il ya une solution polynôme de degré n
Si c = 0 et b ≠ 0 , il y a une solution polynôme de degré n + 1
Si c = 0 et b = 0 , il y a une solution polynôme de degré n + 2
Exercice d’application
Résoudre les équations différentielles suivantes :

Page 2
Licence Professionnelle Professeur : D. Lamrani
1/ y′′ − 5 y′ + 6 y = x ² + 1

2/ y′′ − 5 y′ = x ² + 1
3/ y′′ = x ² + 1
4.2-Le second membre est un produit d’un polynôme et d’une exponentielle
Théorème :

Si f ( x ) = e k x .P ( x ) où P est un polynôme de degré n et k ∈ ℝ *

Notons ( ∗) : ar ² + br + c = 0 l’équation caractéristique de l’équation homogène : ay′′ + by′ + cy = 0

Si k n’est pas une racine de ( ∗) , il y a une solution x ֏ ekx .Q( x) où Q est un polynôme de degré n .

Si k est une racine simple de (∗) , il y a une solution x ֏ ekx .Q( x) où Q est un polynôme de
degré n + 1

Si k est une racine double de ( ∗) , il y a une solution x ֏ e kx .Q ( x ) où Q est une polynôme de

degré n + 2
Exercice d’application
1/ y′′ + 4 y′ + 13 y = e −2 x (π − x )

2/ y′′ − 5 y′ = ( x + 1)e5 x

3/ y′′ + 6 y′ + 9 y = ( x − 2)e −3 x

4.3- Le second membre est : A( x ) cos(k x ) + B ( x )sin(k x ) où A et B sont des polynômes réels, et

k un réel non nul.


Théorème :

Si f ( x ) = A( x ) cos(k x ) + B ( x )sin(k x ) où A et B sont des polynômes réels, et k un réel non nul.

Notons ( ∗) : ar ² + br + c = 0 l’équation caractéristique de l’équation homogène : ay′′ + by′ + cy = 0

-si ik n’est pas racine de ( ∗) ,il y a une solution :

x ֏ U ( x) cos(kx) + V ( x) sin(kx) avec (U , V ) ∈ ( ℝ [ x ]) et sup ( deg U , deg V ) = sup ( deg A, deg B )


2

-si ik est une racine de ( ∗) il y a une solution :

x ֏ U ( x) cos(kx) + V ( x) sin(kx) avec (U , V ) ∈ ( ℝ [ x ]) et sup ( deg U , deg V ) = 1 + sup ( deg A, deg B )


2

Exercice d’application
Résoudre l’équation différentielle suivante :
y′′ + y′ = x cos x

Page 3
Licence Professionnelle Professeur : D. Lamrani
EXERCICES SUR LES EQUATIONS DIFFERENTIELLES LINEAIRES
DU DEUXIEME ORDRE A COEFFICIENTS CONSTANTS

Exercice 04 :
On considère l’équation différentielle ( E ) : π 2 y + 9 y′′ = 0 .
π  π 
1/ Soit g la fonction numérique définie pour tout nombre réel x par : g ( x ) = 2cos  x  + 4sin  x .
3  3 
Vérifier que la fonction g est une solution de l’équation différentielle ( E ) .
2/a/ Donner la solution générale de l’équation différentielle ( E ) .
b/ Déterminer f la solution particulière de l’équation différentielle ( E ) qui vérifie :
π
f ( 0) = 1 et f ′ ( 0) =
3
π π
c/ Montrer que , pour tout nombre réel x , f ( x ) peut s’écrire sous la forme : f ( x ) = 2 cos  x− 
3 4
d/ Résoudre dans [ 0;3] l’équation f ( x ) = 1
Exercice 05 :
Un circuit électrique est composé d’une bobine d’inductance L (en henrys), d’un condensateur de
capacité C (en farads) et d’un interrupteur K . l’unité de temps est la seconde. On donne:
C = 125 × 10 − 4 F et L = 200 ×10 − 3 H
À l’instant t = 0 , on ferme l’ interrupteur K ,le circuit est alors parcouru par un courant. On désigne par
q ( t ) la charge , mesurée en coulombs, du condensateur, i ( t ) l’intensité du courant qui parcourt le
circuit, mesurée en ampères, et u ( t ) la tension aux bornes de la bobine à l’instant t ,mesurée en volts
À l’instant t = 0 , la charge du condensateur est q ( 0 ) = 10 − 3 et l’intensité est nulle : q′ ( 0 ) = 0
1/ On admet que la charge du condensateur est solution de
1
l’équation différentielle ( E ) : q′′ ( t ) +q (t ) = 0
LC
a/ Résoudre l’équation différentielle ( E )
b/ Démontrer que l’unique solution de l’équation
différentielle ( E ) vérifiant les conditions initiales est la
fonction q définie par : q ( t ) = 10 − 3 cos ( 200t ) où t ∈ ℝ + .
2/ Les fonctions i et u vérifient pour tout t ∈ ℝ + :
i ( t ) = − q′ ( t ) et u ( t ) = − L i′ ( t ) .
a/ Montrer que , pour tout t ∈ ℝ + , u ( t ) = − 8cos ( 200t )
b/ La tension efficace U eff aux bornes de la bobine est
π


100 100
u ( t )  dt
2
définie par : U eff =
π 0
Déterminer la valeur exacte de U eff ( On pourra utiliser la

linéarisation : cos 2 ( a ) =
1
2
(1 + cos ( a ) )

Page 4
Licence Professionnelle Professeur : D. Lamrani

Exercice 06 :
Résoudre sur l’intervalle I = ℝ les équations différentielles :

a/ y′ − 3 y = xe3 x
x
2 y′ + y = ( 2 x 3 + 3 x ) e

2
b/

c/ y′ − 4 y = 4
Exercice 07 :
Résoudre sur l’intervalle I = ℝ les équations différentielles :

y′ + 2 x y = e x − x
2
a/

b/ y′ + x y = x

c/ (1 + x ) y′ + x y =
2 1
1 + x2
Exercice 08 :
Résoudre les équations différentielles suivantes :
1/ y′′ + 2 y′ + y = 0
2/ y′′ + 2 y′ − 3 y = 0
3/ y′′ + 2 y′ + 2 y = 0

Exercice 09 :
Résoudre les équations différentielles suivantes :
1/ y′′ − 5 y′ + 6 y = x ² + 1
2/ y′′ − 5 y′ = x ² + 1
3/ y′′ = x ² + 1

Exercice 10 :
Résoudre les équations différentielles suivantes :
1/ y′′ + 4 y′ + 13 y = e −2 x (π − x )

2/ y′′ − 5 y′ = ( x + 1)e5 x

3/ y′′ + 6 y′ + 9 y = ( x − 2)e −3 x

Exercice 11 :
Résoudre l’équation différentielle suivante :
y′′ + y′ = x cos x

Page 5

Vous aimerez peut-être aussi