Vous êtes sur la page 1sur 10

OBTENTION DES PIÈCES PAR MOULAGE

LE MOULAGE EN SABLE
1-GENERALITES :
Le moulage consiste à couler le métal en fusion dans un moule comportant une cavité de même forme que la
pièce à obtenir. Après refroidissement et solidification la pièce est retirée du moule.
Il existe plusieurs procédés de moulage :
◆ Le moulage en sable ; moules à utilisation unique, il convient aux matériaux à point de fusion élevé (fontes,
aciers)
◆ Le moulage en moules métalliques : moules permanents, il convient aux matériaux à point de fusion
inférieur à 900° C.
2-PRESENTATON DE LA PIECE :
La pièce ci-dessous intitulée palier se trouve au sein d’un mécanisme (palier porte galet) .elle sert à guider en
rotation un arbre horizontal. Elle est fabriquée en grande série (1000 pièces par an). Elle est réalisée en fonte.

3- FABRICATION DU PALIER :
La gamme de fabrication du palier, réalisé en EN-GJL100 prévoit
◆ Moulage en sable;
◆ Usinage: fraisage, perçage et tournage
Nous allons nous intéresser à la gamme moulage en sable.
4- INTRODUCTION
Le moulage en sable permet d’obtenir des pièces pleines ou creuses pouvant présenter des formes complexes.
Ce procédé nécessite un moule pour chaque pièce.
Il nous permet de réaliser une sensible économie de matière et de réduire considérablement les frais d’usinage.
4-1- Les différentes phases du moulage en sable :
Nous expliquons cette pratique à travers ce palier représenté par le dessin suivant ;

Phase 1 : La préparation du moule :


a- Préparation du modèle en bois :
◆ L’empreinte de la pièce est obtenue à l’aide d’un modèle en bois.
◆ Toutes les cotes du modèle sont celles de la pièce augmentées d’une certaine épaisseur selon catalogue
(Retrait).
◆ Prévoir des surfaces en dépouilles (pente 1%sur les flancs) pour extraire le modèle sans arracher de sable.
◆ Prévoir un modèle de trou évent pour évacuer le gaz
◆ Prévoir un modèle du trou de coulée pour couler le liquide en fusion.
Phase 2 : noyautage :
a- Préparation des noyaux :
A l’aide d’une boîte à noyau, on prépare
le noyau par soufflage de sable.
Son rôle est de réserver les creux et les
évidements intérieurs de la pièce,
LE MOULAGE EN COQUILLE
1- PRESENTATON DE LA PIECE :
La pièce ci-dessous intitulée support orientable est fabriquée en grande série (2000 pièces par an) et elle est
réalisée en alliage d’aluminium

2- FABRICATION DU SUPPORT ORIENTABLE :


La gamme de fabrication du support orientable, réalisé en EN-AB-21000 prévoit :
◆ Un moulage en coquille
Nous allons nous intéresser à la gamme du moulage en coquille.
3-INTRODUCTION :
On a vu que le procédé de moulage en sable déjà étudié implique la destruction du moule pour récupérer la
pièce moulée. Il faut donc autant de moules qu’il y a de pièces à mouler.
Le souci d’obtenir, avec un moule permanent, une série de pièces dont la forme et les dimensions soient
identiques a conduit à la réalisation de moule métallique (acier ou fonte ).
Les moules métalliques, ne permettent pas la coulée des métaux ou alliages à point de fusion élevé tels que les
fontes et aciers. On y moule donc des pièces en alliages d’aluminium, de cuivre, de zinc.
3-1- Les différentes phases du moulage en moule métallique ( ou coquille ) :

Nous expliquons cette pratique à travers ce support orientable dessiné ci-dessous.


Phase 1 : La fabrication du moule métallique (coquille)
Le moule est constitué de deux ou plusieurs parties solidement assemblées pendant la coulée, le métal en fusion
remplit les cavités sous l’effet de son propre poids.
Ces cavités comprennent, outre la forme en creux de la pièce à obtenir, les orifices de coulée et les
emplacements judicieusement choisis de masses nourrissantes appelées masselottes.
La fonction de celle-ci est d’assurer une meilleure alimentation des parties massives de la pièce pendant sa
solidification par refroidissement dans le moule.
a- Fabrication de la première partie du corps du moule métallique :

b- Fabrication de la deuxième partie du corps du moule métallique :


Phase 4 : le décochage
Après solidification du métal par refroidissement, on
ouvre le moule et on sort la pièce.
Phase 5 : l’ébarbage la finition et le contrôle
Cette opération consiste à débarrasser la pièce des
jets de coulée, et des évents. La précision et l’état de
surface obtenus sont excellents. On peut ainsi, dans
bien des cas, réaliser l’assemblage de pièces
moulées en coquille sans faire d’ usinage.