Vous êtes sur la page 1sur 24

Université Sultan Moulay Slimane

Faculté polydisciplinaire Beni- Mellal

Master Management ressource Humaine


Comptabilité des charges de personnel

Exposé sous le Thème :

Traitement comptable des


charges de personnel

Réaliser par : Encadré par :


El HASSANOUY YASSINE Pr. BOUDHAR
EL HAMMOUMI IMAD
Table des matières
Introduction.......................................................................................................................................3
I. : Généralités sur la gestion et le traitement comptable....................................................................4
1-1Définitions et concepts clés.......................................................................................................4
1-2 L’obligation, l’organisation et la gestion comptable................................................................4
1-3 L’externalisation comptable.....................................................................................................5
1-4- Systèmes du traitement des donnés comptable.............................................................7
II. Les charges de personnel...............................................................................................................9
2-1) Définitions...................................................................................................................................9
2-2 Classification des charges de personnel........................................................................10
2-3 Prise en compte des charges de personnel........................................................................10
2-4 Calcul des charges de personnel................................................................................................11
2-5) Rémunération du personnel.....................................................................................................12
2-6 Charges sociales patronales......................................................................................................13
III. La comptabilité des charges du personnel...............................................................................15
3-1) La position des charges de personnel dans le bilan et le CPC de l’entreprise...........................15
a) Position dans Le bilan...........................................................................................................15
3-2) Position dans Le CPC.............................................................................................................15
3) Processus de comptabilisation de la paie..............................................................................16
4. Les écritures Comptables des charges de personnel :..............................................................17
4-2 APPLICATION :.....................................................................................................................18
4-3 Solution :...............................................................................................................................19
Conclusion...........................................................................................................................................22
Introduction
I. : Généralités sur la gestion et le traitement comptable

1-1Définitions et concepts clés


a) Traitement

Le mot traitement renvoie à une série de processus qui permettent d'extraire de l'information
ou de produire du savoir à partir de données brutes.

b) Traitement comptable

Le traitement comptable est l'enregistrement des opérations selon un système comptable


donné (norme comptable); il s'agit de l'imputation, la saisie et la validation de l’information
comptable. Ainsi que Le traitement est l'enregistrement des opérations selon un système
comptable donné ; il s'agit de l'imputation, la saisie et la validation générale faite par le chef
d'équipe ou le chef de département.

1-2 L’obligation, l’organisation et la gestion comptable

a) L’obligation comptable

Selon le régime fiscal adopté par chaque entreprise, les obligations comptables diffèrent, mais
ils sont tous dans l’obligation de tenir une véritable comptabilité, avec l'établissement d'un
bilan et d'un compte de résultat.

Loi n ° 9-88 relative aux obligations comptables des commerçants

b) L’organisation comptable

L'organisation comptable est un ensemble de procédure administrative comptable mise en


place dans l'entreprise pour satisfaire aux exigences de régularité, de sincérité, assurer
l'authenticité des écritures de sorte que la comptabilité puisse servir à la fois d'instrument de
mesure des droits et obligations des partenaires de l'entreprise, d'instrument de preuve et
d'information des tiers.

 L'identification, la classification et la conservation des documents de base et des


pièces justificatives;

 L'exhaustivité de la saisie des informations ;

 La continuité de la chaine de traitement allant de l'enregistrement de base aux états de


synthèse;

 La description du système comptable et des procédures ;

 Le respect des règles de fonctionnement des comptes et d'établissement des états de


synthèse ;

 les corrections d'erreurs.


c) La gestion comptable

La gestion comptable au sein d’une entreprise est assurée par les responsables du service de la
comptabilité qui sont chargés du traitement de toutes les données financières et comptables.

Cette mission englobe une multitude de tâches à savoir:

• Enregistrement des opérations comptables

• Etablissement documents comptables (bulletins et livres de paie, factures,…)

• Traitement des opérations bancaires

• Etablissement des rapports et déclarations d’impôts (IR, TVA,…)

• Etablissement des comptes annuels et états de synthèses (Bilan, CPC, compte de


résultats…)

1-3 L’externalisation comptable


a) Définition

L’externalisation de la comptabilité est un transfert de compétences vers un professionnel


qualifié. Pour ce faire, le chef d’entreprise a le choix des interlocuteurs : cabinet d’expertise
comptable ou association de gestion et de comptabilité.  
La réalisation de tout ou partie des opérations comptables est confiée à un de ces
professionnels, qui assurera selon la mission qui lui est confiée :

 La comptabilité générale et la comptabilité analytique


 La comptabilité clients et fournisseurs
 Les déclarations fiscales
 La gestion de la paie et les déclarations sociales
 L’assistance juridique
 L’accompagnement dans la gestion (tableaux de bord…)

Les professionnels de la comptabilité proposent un large panel de services externalisés. Le


fonctionnement est simple : la « lettre de mission » formalise et contractualise la relation entre
la société cliente et le professionnel pour la durée de la mission.

b) Pourquoi faire le choix de l’externalisation ?


Initier une opération d’outsourcing est le fruit d’une réflexion faisant apparaître plusieurs atouts
majeurs :

• Le manque de ressources internes et les économies de fonctionnement

Toutes les entreprises ne peuvent pas disposer d’un budget et d’un effectif suffisants pour
l’emploi d’un comptable en interne. Déléguer cette fonction à un professionnel allège
considérablement le niveau des salaires et charges. L’outsourcing génère ainsi de
substantielles économies.

• La recherche d’expertise
La comptabilité, la fiscalité et le droit social sont de plus en plus complexes et requièrent des
connaissances et un savoir-faire qui ne s’improvisent pas. Des tâches qu’il est bien souvent
préférable de confier à des experts. Une erreur peut coûter très cher ! Une société a ainsi tout à
gagner des conseils de professionnels.

• Le respect des obligations légales et la garantie d’une couverture

 Les obligations déclaratives sont soumises à un calendrier strict. Un oubli revient à s’exposer
à des pénalités de retard et amendes. Le recours à l’externalisation permet de lever ce risque.
Par ailleurs, un expert-comptable engage sa responsabilité quant aux éventuelles erreurs ou
retards de déclarations, une garantie pour le chef d’entreprise.

• Le recentrage sur le cœur de métier

Se dégager des multiples tâches comptables et administratives offre à une entreprise comme
atout majeur de pouvoir garder le focus sur la conduite de son activité, de pouvoir mobiliser
son effectif sur son cœur de métier.

c) Les limites de l’externalisation ?


Certaines entreprises hésitent encore à déléguer en externe. Plusieurs raisons sont évoquées :

 La perte de contrôle : l’engagement acté sur le moyen/long terme fait émerger un


certain sentiment de perte de contrôle du côté des chefs d’entreprises.

 La perte de confidentialité : les contrats, brevets techniques, données fournisseurs,


prix d’achats, marges… sont autant de données précieuses qu’une entreprise n’aime pas
divulguer, même à un expert-comptable. Cette crainte de la perte de confidentialité bloque
encore certaines sociétés.

 Le coût de l’opération : Avec des taux horaires moyens compris entre 50 et 150 HT


selon le niveau de l’intervenant au sein du cabinet, le budget annuel s’établit entre 4000 ET
6000 pour l’établissement du bilan et des comptes annuels. Le budget de l’externalisation
comptable peut parfois être conséquent. Cela étant, à l’usage, la balance penchera en faveur
de l’externalisation car les bénéfices sont plus importants que les freins.

1-4- Systèmes du traitement des donnés comptable


1.4.1 Système classique

A partir des pièces justificatives ou documents de base, les opérations sont enregistrées dans
l’ordre chronologique, au jour le jour, dans un journal unique, qui servit aussi pour
l’établissement des autres documents comptables à savoir le grand livre, la balance, le bilan ,
le CPC,…

Cette présentation traditionnelle est utilisée essentiellement par les TPE ou dans les
formations en comptabilité (livres, cours,...) pour des raisons pédagogiques, de simplification
et de clarté.
2.1.2. Exemple.

Exemple d’écriture classique :

Chaque écriture est datée, ainsi que Le libellé mentionne la nature et la référence ou numéro
du document de base (facture, chèque, ...) servant de preuve de l’opération économique
enregistrée. Préalablement à l’enregistrement de l’écriture, il est indispensable de repérer les
comptes utilisés et le sens de leur mouvement, débit ou crédit. Cette tâche d’imputation ou de
codification est très importante car située en amont des traitements comptables, elle détermine
la qualité et la fiabilité de

Etapes du
système
Classique
b) Système informatisé

C’est un ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer
de l'information1, en général grâce à un ordinateur. Il s'agit d'un système socio-
technique composé de deux sous-systèmes, l'un social et l'autre technique. Le sous-système
social est composé de la structure organisationnelle et des personnes liées au SI. Le sous-
système technique est composé des technologies (hardware, software et équipements
de télécommunication) et des processus d'affaires concernés par le SI.
L'apport des nouvelles technologies de l'information est à l'origine du regain de la notion
de système d'information. L'utilisation combinée de moyens informatiques, électroniques et de
procédés de télécommunication permet aujourd'hui, selon les besoins et les intentions
exprimés, d'accompagner, d'automatiser et de dématérialiser quasiment toutes les opérations
incluses dans les activités ou procédures d'entreprise.
 Les avantages d’un logiciel de comptabilité
 l’automatisation des tâches,
 la diminution voire l’absence de ressaisies de données comptables,
 la réduction des erreurs comptables,
 Le suivi et le contrôle des différentes situations de l’entreprise.

Exemples de logiciels de comptabilité :

Sage Ciel Ojra


com pta com pta

II. Les charges de personnel


2-1 Définitions
a) Les charges de personnel
Les charges de personnel sont toutes les charges que supporte l’entreprise engendrées par
le personnel, ils sont constitués de l'ensemble des rémunérations des salariés et des charges
sociales.

L'analyse de ces charges est très importante en raison de leur montant souvent élevé et elles
sont assimilables à de véritables frais fixes à court terme.

Les charges de personnels sont également régulièrement analysées en termes de productivité


et de croissance.

b) Les charges patronales

Les charges patronales correspondent aux cotisations sociales supportées par l’employeur au
profit du salarié, et qui vient s'ajouter au coût du salaire brut de ce dernier, à savoir: CNSS,
AMO,…

c) Les charges salariales

Les charges salariales (ou charges salariées) sont les cotisations et contributions sociales dues
par le salarié.

2.2 Classification des charges de personnel

Charges
Charges liés à l’exploitation
économiques

Les charges de
personnel Charges Sociales Les cotisations aux organismes sociaux

Les retenus versés aux percepteurs


Charges fiscales
d’impôts

2-3 Prise en compte des charges de personnel

Rémunération de personnel

Retenus à Retenus à Rémunération due


Retenus à caractère sociale caractère au personnel
caractère fiscal personnel
Charges de personnel

IR NET CNSS AMO CIMR Avance Opposition Salaire Net

Créanciers
du salarié
Percepteurs Entreprise
des impôts
Organisme Le salarié
sociaux

2-4Charge
Calcul des charges (part
sociale de personnel
patronale)
2-4-1 Rémunération du personnel

 SALAIRE BRUT IMPOSABLE

Salaire brut = Salaire de base + Heures supplémentaires + Prime d’ancienneté


+Avantages (Nature ou Argent) + Primes et gratifications+ Frais justifiés 

Salaire brut imposable = salaire brut - Indemnités justifiés

 SALAIRE NET IMPOSABLE

Salaire Net imposable = Salaire Brut imposable – les éléments déductibles


les éléments déductibles
Frais professionnelle = (SBI – Avantage)* 20% Conditions du
CNSS = SBI X 4 .48% avec plafond de 6000 DH logement économique:
AMO= 2,26% X SBI sans plafond
Retrait Complémentaire = SBI- x taux -Superficie entre 50 et
Autres assurances = SBI X taux 80 m2
Remboursement d’emprunt de logement
éventuel -Montant ne dépasse
pas 250 000 DH

Barèmes de prime d’ancienneté

Durée de travail Taux d’ancienneté

2 ans de travail 5

De 2 ans à 5 ans 10

De 5 ans à 12 ans 15

De 12 ans à 20 ans 20

Après 25 ans de travail 25

Barèmes et taux de cotisation à la CNSS (part salariale)


Source site web www.CNSS.ma

2-5 Rémunération du personnel


 IR BRUT

IR BRUT= (Salaire Net imposable  X Taux ) – Somme à déduire

 Barème de le l’IR

IR Net = IR Brut – Déductions


 IR NET

Les déductions
Charge familial : 30 DH/Mois de 6 personne y/c époux et les enfants <27 ans
Assurance vie: plafonné à 6% du SNI

 Salaire NET à payer

Le Salaire net est obtenu à partir de la différence entre l’ensemble des gains et les retenus sur
salaire.

Le Salaire Net à payer = Salaire brut – Total des retenues sur salaire (compris les avances
ou oppositions éventuels)

2-6 Charges sociales patronales

Cotisation patronale= ∑cotisations de chaque prestation

(Salaire brut imposable  X Taux)

Barèmes et taux de cotisation à la CNSS (part patronale)


Les services RH exploitent les données obtenus auprès des services comptables pour objectif 
de maîtriser des coûts du personnel, leur calcul et leur gestion sont indispensables au niveau
budgétaire pour assurer un niveau de rentabilité suffisant.

Parmi les indicateurs essentiels on trouve les éléments suivants:

• La masse salariale

Correspond aux rémunérations brutes versées au cours d’une période aux salariés de
l’entreprise.

La masse salariale = ∑(Rémunération des salariés) – (cotisations patronales + les rémunérations


en nature)

• Taux de croissance de la masse salariale 

C’est la différence de la masse salariale entre deux années successives

Taux de croissance de la masse salariale = (Masse salariale année N – Masse salariale année N-1) /
Masse salariale année N-1

• Le coût moyen d’un salarié

Pour avoir une idée du coût moyen d’un salarié dans une entreprise, on utilise les 2
indicateurs suivants :

 Masse salariale / Effectif : ce ratio donne le montant du salaire brut moyen dans une
entreprise.

 Charges de personnel ou coût global du personnel / Effectif: ce ratio permet


d’obtenir le coût moyen d’un salarié dans l’entreprise, en intégrant les cotisations
sociales et autres charges liées aux personnel
III. La comptabilité des charges du personnel
3-1) La position des charges de personnel dans le bilan et le
CPC de l’entreprise
a) Position dans Le bilan

Bilan au 31/12/N

Actif Passif

Classe 2 Classe 1
Personnel - Personnel
ACTIF IMMOBILISE FINANCEMENT PERMANENT créditeur;
débiteur - Organismes
(Avances et Classe 3 Classe 4
sociaux;
acomptes) - Etat
ACTIF CIRCULANT PASSIF CIRCULANT créditeur

Classe 51 Classe 55

TRESORERIE - ACTIF TRESORERIE - PASSIF

- Banque;
- Caisse
-

3-2) Position dans Le CPC

Charges de CPC au 31/12/N


personnel

Le personnel extérieur à
l’entreprise comprend le
personnel intérimaire, le
personnel occasionnel et le
personnel détaché ou prêté
à l’entreprise, ces charges
sont considérées comme
des autres charges
3) Processus de comptabilisation de la paie

Règlement des
charges
Calculs et salariales et
enregistrement patronales
Règlement des des charges
salaires patronales
Enregistrement
du bulletin de
Etablissement paie
du bulletin de
Enregistrement paie et livre de
des avances et paie
acomptes
éventuels

Eléments à comptabiliser du Bulletin de paie


4. Les écritures Comptables des charges de personnel :
4-1 Comptabilisation des comptes

15/03/2019

34331 Avance et Acompte au personnel X


5141 Banque X
Avance/ salaire

29/03/2019 X
6171 rémunération du personnel X
X
3431 Avance et Acompte au personnel
4432 Rémunération du au personnel X
X
4441 Caisse Nationale Sécurité Sociale
X
44525 ETAT-IR
X
4443 Caisse de retrait
X
4448 Autre Organisme
4434 Opposition sur salaire
Constatation des charge de personnel
29/30 …/N/NN
6171 Cotisation de sécurité sociale X
67142 Cotisation aux caisse de retrait X
61761 Assurance groupe X
4441 Caisse Nationale Sécurité X
4443 Sociale X
4448 Caisse de retrait X
Autre Organisme
Constations des charges patronales

30/03/2019

4432 Rémuneration due X


5141 Banque X
Reglément de salaire du personnel
10/ …15/N/NN

4441 Caisse Nationale Sécurité Sociale X


4443 Caisse de retrait X
4448 Autre Organisme X
Banque X
Règlement des charge salariale /patronale

44525 Etat- IR 10/ … X


15/N/NN
5141 Banque X
Règlement de l’impôt / revenu

4-2 APPLICATION :
L’entreprise << KING POWERS>> S a compté parmi son personnel une comptable pour le
mois de mars 2019, elle vous remet les renseignements suivant afin de réalisé le travail
demande ci-dessous.

ELEMENT INFORMATION
Salaire de base 55 DH
Heure de travaille 181 H
HS à 25% 5H
HS à 50% 6H
HS à 100% -
Prime d’ancienneté Recruter le 01/10/2005
Situation familiale Veuve
Avance sur salaire 600 DH le1 5/03/2019
Prime de rendement 300 DH
Frais déplacement justifié 200 DH
Logement de fonction -
Avantage en nature 200 DH

Information complémentaire :

-Madame MALAK a deux enfants SALMA lycienne âgées de 17 ans et ANOUAR âge de 15
ans qui poursuit une formation professionnelle en transport et logistique en 2009 Mm à
contacté un crédit logement d’un montant de 200 000 DH pour l’acquisition de son habitation
principale dont la superficie ne dépassant pas les 80m elle rembourse un mensualité de 800
(dont 250DH sous forme D’intérêt)
Cotisation d’assurance aux taux de 5% de SBI
Madame Malak cesse également une somme de 200 DH suite à un crédit de consommation
qu’elle obtenus en 2016, finalement Malak il cotise une retrait complémentaire au taux de
3%.le numéro
D’immatriculation à la CNSS 23567891456

4.3 Solution :
SALAIRE BRUT :
Salaire de base : 55 x 181 = 9955 DH
Heure supplémentaire : 55 x5 x 1.25 =343.75 DH
55 x 6 x1.5 = 495 DH
Prime d’ancienneté : (9955+343.75+495) x 15%= 1619.06 DH
Allocation familial : 300 x 2 =600
Prime de rendement : 300
Frais indemnité justifié : 200
Avantage en nature : 200
SB= 13712 .81 DH
SALAIE BRUT IMPOSABLE : 13712.81-(200+600) =12912.81 DH
SALAIRE NET IMPOSABLE : 12912.81 –
Frais professionnelle : (12912.81 –200) x 20% =2500 DH
CNSS: 6000 x 4.48%= 268.8
AMO: 12912.81 x 2.26% =291.83
CIMR: (12912.81-200) x 3%=381.38
Assurance : 12912.81 x5% =645.64
SNI 1 : 8825.16
Limite : 8825.16 x10%=882 .52
Intérêt(250) >851.55 DH on déduit l’intérêt
SNI2 = 8825 .16 – 250 = 8575 .16 DH
IR BRUT
IR BRUT = (8575.16x 34%)-1433.33 = 1482.22 DH
IR NET = (1482.22 – 60) =1422 .22 DH
SALAIRE NET =13712.81 – (381.38+645.64+291.83+268.8+1422.22) =10702.94DH
SALAIRE NET A PAYER = 10702.94 – (600 +800)= 9302.94 DH

-LA PART PATRONALE :


COTISATION VALEUR TAUX OBSERVATIO MONTANT
N
COTISATION D’allocation 12912.81 6.4% Sans plafond 826.42
familiale
Cotisation pour prestation 12912.81 8.6% Plafond de 6000 1110.50
sociale
Cotisation pour perte 12912.81 0.38% Plafond de 6000 49.06
d’emploi
Taux de formation 12912.81 1.6% Sans plafond 206.60
Assurance maladie 12912.81 4.11% Sans plafond 530.71
obligatoire
CIMR 12912.81 3% Sans plafond 387.84
Assurance 12912.81 5% Sans plafond 645.64
Totaux 21.09 1724.3
%
Comptabilisation :

15/03/2019

34331 Avance et Acompte au personnel 600


5141 Banque 600
Avance/ salaire
29/03/2019
13712.81
6171 rémunération du personnel
3431 Avance et Acompte au personnel 600
4432 Rémunération du au personnel 9302.94
560.63
4441 Caisse Nationale Sécurité Sociale
1316.93
44525 ETAT-IR
381.81
4443 Caisse de retrait
645 .64
4448 Autre Organisme
200
4434 Opposition sur salaire
Constatation des charge de personnel

29/03/2019

6171 Cotisation de sécurité sociale 516


67142 Cotisation aux caisse de retrait 387.38
61761 Assurance groupe 645.64
4441 Caisse Nationale Sécurité 516
Sociale
4443 Caisse de retrait 387.38
4448 Autre Organisme 645.64
Constations des charges patronales

30/03/2019

4432 Rémuneration due 9302.94


5141 Banque 9302.94
Reglément de salaire du personnel

10/04/2019

4441 Caisse Nationale Sécurité Sociale 1720.19


4443 Caisse de retrait 762.76
4448 Autre Organisme 1291.28
Banque 3774.23
Reglément charges patronales/ salariale

10/04/2019
44525 Etat- IR 1422 .22
5141 Banque 1422 .22
Règlement de l’impôt / revenu

Conclusion

BULLETIN DE PAIE
KING POWER BULLETIN D PAIE PAIE DE MOIS 03/2019

Madame MALAK SIDIKI Situation familiale : NOMBRE DES N°


veuve Déduction : 4 IMMATRICULATION
Date de naissance Date de Fonction : Bulletin N° 67 /2019
recrutement : Comptable
11/10/2005
Rubrique de Montant MT SOUMIS TAUX GAIN RETENU
Paie
SB (1 ) (2) 1X2
HS (1) (2) 1X2
(1) (2) 1X2
PA (SALAIRE DE BASE + HS) X TAUX Concerné X
AEN X
PR X
AF X
FDI X
CNSS SBI 4 .48% X
AMO SBI 2 .26% X
CIMR SBI- AEN TAUX Concerné X
ASS GROUPE SBI X TAU X
Concerné X
IR NET SNI X TAUX –
OPPSSITION Déduction X
AVANCE X

SALAIRE NET A PAYER


Conclusion