Vous êtes sur la page 1sur 23

PLAN

INTRODUCTION

I. DEFINITION DE L’INDIVIDU
1. SUR LE PLAN SOCIAL
2. SUR LE PLAN JURIDIQUE
3. EN COMMUNICATION

II. DEFINITION DE LA PERSONNALITE

III. TYPOLOGIE DE LA PERSONNALITE


1. SELON LE MBTI
2. SELON L’ENNEAGRAMME
3. SELON LE PCM

IV. ETUDE D’UN CAS PERSONNALITE MODELE DE LA PCM

CONCLUSION

1
INTRODUCTION
En parlant de la communication à notre ère, nous avons étudié les
obstacles freinant l’évolution de celle-ci. De ceci nous avons remarqué que les
obstacles de nature psychologique découlaient de l’émetteur et du récepteur.
C’est dans ce contexte que la personnalité croise la voie de la communication
.La personnalité est ce qui différencie quelqu’un des autres, il s’agit aussi d’une
combinaison de caractéristiques émotionnelles, d’attitudes et de comportements
d’une personne. De ce fait la personnalité impacte la communication par
diverses voies au moyen de l’émetteur et du récepteur qui sont des êtres
jouissant de personnalités qui leurs sont propres. Comment la personnalité
influence telle réellement le processus de communication ? Dans l’optique
d’éclairer ce point d’ombre il nous incombera donc de présenter les multiples
définitions de la personnalités et de l’individu ainsi que les typologies de
personnalités suivant plusieurs modèle.

2
I. DÉFINITION DE L’INDIVIDU

1) Définition de l’individu sur le plan social


L'individu s'emploie en sociologie à la fois dans le sens commun d’humain,
mais aussi en tant qu'objet d'analyse conceptualisé dans les approches
individualistes. Il fait aussi référence au processus d'individualisation, un
processus social apporté par Georg Simmel pour expliquer la formation de
l'individu et de son individualité par l'entrecroisement des cercles sociaux qui
s'accroît avec la modernité. En  analyse des réseaux sociaux, l'individu désigne
une entité sociale spatio-temporellement situable : l'identité sociale typique
désignant les êtres humains des sociétés individualistes.
2) Définition de l’individu sur le plan juridique
Lorsque nous parlons des individus comme sujet du droit international donc
des individus capables d’avoir des droits et des devoirs en vertu du droit
international ; le terme « individu » ici a une connotation plus large
juridiquement, les juristes disent parfois des choses surprenantes.

Individu au sens juridique veut dire tout sujet de droit international, donc
l’être humain, mais aussi une entreprise commerciale avec une personnalité
juridique, mais aussi une fondation, non pas évidemment que tous les individus
aient les mêmes droits, mais « individu » est pris au sens plus large.

3) Définition de l’individu en communication


Dès le XIXe siècle, l’individu est l’objet de nombreuses études dans les
champs des sciences sociales, humaines et biologiques. Si l’individu est souvent
mis en relation avec le social, le politique ou le vivant, il intéresse peu nos
sciences de l’information et de la communication. Comme souvent, la
communication « est sous-valorisée ou dévalorisée » (Wolton, 2012).
Au XXIe siècle, au moment où l’humain établit ses relations au monde à partir
d’informations personnelles ou publiques, nous soutenons que l’individu
communiquant peut se définir à partir de références psychologiques et
psychiques, sociologiques, biologiques ancrées dans le XXe siècle, afin d’éviter
sa réduction en un fournisseur d’informations pour ferme de données.

3
II. DEFINITION DE LA PERSONNALITÉ

 Étymologie
L'étymologie permet de mieux en appréhender le sens : Persona,
terme latin dérivé de l'étrusque ou le grec ancien προσοπων, désigne
le masque de théâtre antique grec, qui était l'interface entre l'acteur, son rôle, et
le public. Artifice d'un théâtre d'effigie il présentait les trois particularités
suivantes :

 Grâce au masque le public devait pouvoir prédire l'action du comédien ;


 Il y avait un nombre défini de masques possibles ;
 Chaque acteur n'avait le droit d'utiliser qu'un seul masque par
représentation.
 Sens général contemporain
Aujourd'hui l'idée générale qui ressort des différentes visions de la
personnalité est qu'elle est l'ensemble des comportements qui constituent
l'individualité d'une personne. Elle rend compte de ce qui qualifie l'individu :
permanence et continuité des modes d'action et de réaction, originalité et
spécificité de sa manière d'être. C'est le noyau relativement stable de l'individu,
sorte de synthèse complexe et évolutive des données innées (gènes) et des
éléments disponibles dans le milieu social et l'environnement en général.
La connaissance de la personnalité est souvent un enjeu important qui
regroupent des valeurs et des normes en se figurant dans des codes notamment
dans une organisation qui permet de prévoir avec une marge d'erreur limitée le
comportement de la personne dans des situations ordinaires, par exemple
professionnelles. Elle est aussi l'objectif de la connaissance de soi.
 Tempérament et caractère
Sans être clairement consensuel, la notion de personnalité est fréquemment
définie comme une somme de traits provenant d'une part du tempérament (inné)
et d'autre part du caractère (acquis). Le tempérament serait ainsi fixé à la
naissance (génétique) et le caractère forgé avec le temps et par son
environnement. Cette somme n'étant pas linéaire puisque ces deux types de traits
ne sont pas nécessairement exogènes.

4
C'est en ce sens que Hans Eysenck définit la personnalité comme la somme
totale des schémas de conduite d’un organisme, actuels ou potentiels, déterminés
par l’héritage et l’environnement.
On retrouve également, dans le modèle de la personnalité de Cloninger, ces deux
notions de caractère et de tempérament, mises en opposition. Le caractère
correspond aux « dimensions de la personnalité déterminées par l'apprentissage
social et l'apprentissage cognitif ».

 Théorie du type
Parmi les théories des types, la plus connue est probablement la typologie
jungienne qui propose un modèle de la personnalité basé sur deux modes
d'investissement de l'énergie (introversion et extraversion) ainsi que sur 4
fonctions de base de l'appareil psychique:

 intuitif / factuel et
 intellectuel / affectif.
Les préférences d'une personne pour un des deux pôles, sur ces trois axes,
fondent le type psychologique. Des questionnaires peuvent contribuer à la
détermination du type (MBTI, GOLDEN...).

 Théorie du trait
Dans les théories de psychologie sociale (Charles Osgood, par exemple), un
trait de personnalité est un adjectif qui décrit un comportement, des états
affectifs, mais aussi des formulations sur la valeur des individus. Le trait c'est ce
qui vient en nous, on naît avec ça.
Pour chaque trait, des outils psychométriques peuvent être élaborés, qui
permettent de situer un individu par rapport au reste de la population de
référence. La plupart des tests de personnalités utilisés se fondent sur la théorie
du trait.
les traits de personnalité sont répartis en deux groupes :

 les traits appartenant à la notion de la sociabilité (exemples: Sympathique;


malhonnêtes…),
 les traits appartenant à la notion d'évaluation des compétences (exemples:
compétent; dynamique…).

 Biologie
La base biologique de la personnalité est la théorie selon laquelle les traits de
personnalité ont une base biologique. Cette théorie découle de
la neuropsychologie, qui étudie la façon dont la structure du cerveau est liée à
divers processus et comportements psychologiques. Par exemple, chez les êtres
5
humains, les lobes frontaux sont responsables de la prévoyance et de
la planification, et les lobes occipitaux sont responsables du traitement
des informations visuelles. En outre, certaines fonctions physiologiques telles
que la sécrétion d'hormones affectent également la personnalité. Par exemple,
l'hormone testostérone est importante pour la sociabilité, l'affectivité,
l'agressivité et la sexualité4. En outre, des études montrent que l'expression d'un
trait de personnalité dépend du volume du cortex cérébral auquel il est associé5.
Le premier cas célèbre ayant permis de faire un lien entre la biologie et la
personnalité est Phineas Gage.
 Behavioriste
La personnalité est une somme de comportements réductibles aux rapports
entre stimuli et réponses. L'approche behavioriste refuse l'idée d'unité, et dans sa
forme la plus extrême réduit l'individu à des centaines d'habitudes indépendantes
et spécifiques.
 Cognitiviste
La construction, de la personnalité, débute par la catégorisation de l'élément
vu en rapport à des éléments déjà mémorisés, puis l'élément est classé à
proximité des données présentant les mêmes attributs. Suit alors l'amorçage qui
consiste à faciliter le traitement d'une information par une sorte de préparation
qui entraîne la formation de concept trait, qui lie entre eux les différents
contenus mémoriels, permettant de créer des raccourcis mentaux.
 Psychobiologique
Elle est promue par Cloninger et repose sur des données de la neurobiologie.
Cette approche consiste à faire des liens entre des données psychologiques et des
explications sous-jacentes de nature neurobiologique qui renvoient
principalement à des neuromédiateurs.

III. TYPOLOGIE DE LA PERSONNALITÉ

1) Typologie de personnalité selon le MBTI


Le test MBTI est un test de personnalité qui permet de déterminer quel est
votre type MBTI sur les 16 existants. Ce test permet de déterminer les
mécanismes que vous utilisez au quotidien et peut ainsi identifier assez
précisément la manière dont vous pensez et agissez. Un peu comme un test de
magazine que l'on feuillette à la plage, mais basé sur des recherches sérieuses en
psychologie et donc beaucoup plus pertinent.

6
 La personnalité « Architecte »

On se sent seul en haut et, comme ils sont un des types de personnalité
les plus rares et les plus capables sur le plan stratégique, les Architectes ne
le savent que trop bien. Les Architectes forment juste deux pourcent de la
population et les femmes de ce type de personnalité sont particulièrement
rares, car elles ne forment que 0,8 % de la population. Pour les Architectes,
il est souvent difficile de trouver des individus de même sensibilité qui
soient capables de suivre leur implacable intellectualisme et leurs
manœuvres de joueurs d’échec. Les gens qui ont le type de personnalité
« Architecte » sont imaginatifs mais catégoriques, ambitieux et pourtant
secrets, étonnamment curieux, mais ils ne gaspillent pas leur énergie.

 La personnalité « Logicien »

Le type de personnalité « Logicien » est assez rare, car il ne constitue


que trois pourcent de la population, ce qui est incontestablement une bonne
chose pour eux, car rien ne les attristerait plus que d’être « ordinaires ».
Les Logiciens s’enorgueillissent de leur inventivité et de leur créativité, de
leur perspective hors du commun et de la vigueur de leur intellect.
Habituellement connus sous les traits du philosophe, de l’architecte ou du
professeur rêveur, les Logiciens ont été à l’origine de nombreuses
découvertes scientifiques tout au long de l’histoire.

7
 La personnalité « Commandant »

Les Commandants sont des leaders nés. Les gens qui ont ce type de
personnalité incarnent les dons du charisme et de la confiance, et dégagent
de l’autorité d’une manière qui rassemble les foules sous l’égide d’un but
commun. Cependant, à la différence de leurs homologues plus
sentimentaux, les Commandants se caractérisent par un niveau de
rationalité souvent implacable. Ils utilisent leur dynamisme, leur
détermination et leur esprit vif pour accomplir le but qu’ils se sont fixé,
quel qu’il soit. Ils ne représentent que trois pourcent de la population et
c’est peut-être une bonne chose car, autrement, ils pourraient écraser les
types de personnalité plus timides et sensibles qui constituent une grande
partie du reste du monde ; cela dit, il nous faut remercier les Commandants
pour avoir créé beaucoup des entreprises et des institutions que nous
considérons quotidiennement comme allant de soi.

 La personnalité « Innovateur »

Le type de personnalité « Innovateur » est l’avocat du diable ultime qui


prospère en décomposant les arguments et les croyances et en laisse les
lambeaux flotter au vent pour que tous puissent les voir. Les Innovateurs ne
le font pas parce qu’ils essaient d’atteindre un objectif plus profond ou un
but stratégique, mais pour la simple raison que c’est amusant. Personne
n’aime plus le processus de lutte mentale que les Innovateurs, car il leur
donne l’occasion d’exercer leur bel esprit rapide et fluide, la large somme
de connaissances qu’ils ont accumulée et la capacité de relier entre elles des
idées disparates pour prouver qu’ils ont raison.

8
 La personnalité « Avocat »

Le type de personnalité « Avocat » est très rare et constitue moins de un


pourcent de la population, mais cela ne les empêche pas de laisser leur
empreinte sur le monde. Ils ont un sens inné de l’idéalisme et de la morale,
mais leur détermination et leur fermeté les différencie des autres types de
personnalité. Les Avocats ne sont pas des rêveurs inactifs, mais des gens
capables de prendre des mesures concrètes pour réaliser leurs buts et
laisser un impact durablement positif.

 La personnalité « Médiateur »

Les Médiateurs sont de vrais idéalistes qui recherchent toujours un


soupçon de bien, même chez les pires personnes ou dans les pires
évènements, et recherchent des moyens d’améliorer les choses. Bien qu’ils
puissent être perçus comme étant des gens calmes, réservés ou même
timides, les Médiateurs ont une flamme et une passion intérieures qui
peuvent vraiment briller. Comme ils ne constituent que 4 % de la
population, le risque de se sentir incompris est malheureusement élevé pour
les gens du type de personnalité « Médiateur », mais s’ils trouvent des gens
de même sensibilité qu’eux avec qui passer leur temps, l’harmonie qu’ils
ressentiront sera une fontaine de joie et d’inspiration.

 La personnalité « Protagoniste »

Les Protagonistes sont des leaders nés, pleins de passion et de charisme.


Ils constituent environ deux pourcent de la population et sont souvent nos
politiciens, nos coachs et nos enseignants. Ils tendent la main aux autres et
les inspirent pour qu’ils accomplissent et fassent le bien dans le monde.
Avec une confiance naturelle qui génère de l’influence, les Protagonistes ont
beaucoup de fierté et de joie à aider les autres à travailler ensemble pour
s’améliorer et améliorer leur communauté.

9
 La personnalité « Inspirateur »

La personnalité « Inspirateur » est un véritable esprit libre. Ils sont


souvent l’âme d’une soirée mais, à la différence des Explorateurs, ils sont
moins intéressés par l’excitation et le plaisir purs du moment présent que
par l’appréciation des connexions sociales et émotionnelles qu’ils établissent
avec autrui. Charmants, indépendants, énergiques et compatissants, les 7 %
de la population qu’ils représentent peuvent certainement se repérer dans
n’importe quelle foule.

 La personnalité « Logisticien »

On considère le type de personnalité « Logisticien » comme le plus


courant, car il constitue environ 13 % de la population. Leurs
caractéristiques intrinsèques d’intégrité, de logique pragmatique et
d’infatigable dévouement envers le devoir font des Logisticiens le coeur
vital de nombreuses familles, aussi bien que des organisations qui
soutiennent les traditions, les règles et les normes comme les cabinets
d’avocat, les organismes de réglementation et les militaires. Les gens qui
ont le type de personnalité « Logisticien » aiment être responsables de leurs
actions et s’enorgueillissent du travail qu’ils font. Quand ils travaillent pour
atteindre un but, les Logisticiens ne comptent pas leur temps et leur énergie
pour achever chaque tâche pertinente avec exactitude et patience.

 La personnalité « Défenseur »

Le type de personnalité des Défenseurs est tout à fait unique, car


beaucoup de leurs qualités défient toute définition de leurs traits
individuels. Bien que compréhensifs, les Défenseurs peuvent être farouches
lorsqu’ils doivent protéger leur famille ou leurs amis. Bien que calmes et
réservés, ils ont un sens solide du contact humain et des relations humaines
approfondies. Bien qu’ils recherchent la stabilité et la sécurité, ils sont
souvent réceptifs au changement et aux nouvelles idées. Comme tant de
choses, les gens qui ont le type de personnalité « Défenseur » sont plus que
la somme de leurs parties et c’est la manière dont ils utilisent ces points
forts qui définit qui ils sont.

10
 La personnalité « Directeur »

Les Directeurs sont les représentants de la tradition et de l’ordre. Ils


utilisent leur compréhension de ce qui est bien, mal et socialement
acceptable pour rassembler les familles et les communautés. Les gens qui
ont le type de personnalité « Directeur » adoptent les valeurs d’honnêteté,
de dévouement et de dignité, sont appréciés pour la clarté de leurs conseils
et heureux de montrer la voie quand la route est difficile. Les Directeurs
sont fiers de rassembler les gens. Ils assument souvent le rôle
d’organisateurs communautaires et travaillent dur pour rassembler tout le
monde dans le cadre de la célébration d’évènements locaux qui leur sont
chers ou de la défense des valeurs traditionnelles qui maintiennent la
cohésion des familles et des communautés.

 La personnalité « Consul »

Les gens qui partagent le type de personnalité « Consul » sont, faute


d’un meilleur terme, populaires, ce qui est logique, vu que c’est aussi un
type de personnalité très répandu qui représente douze pourcent de la
population. Au lycée, les Consuls sont les majorettes et les quarterbacks,
ceux qui donnent le ton, captent la lumière des projecteurs et mènent leur
équipe vers la victoire et la célébrité. Plus tard dans leur vie, les Consuls
aiment encore soutenir leurs amis et ceux qu’ils aiment, organiser des
rencontres sociales et faire de leur mieux pour s’assurer que tout le monde
est heureux.

 La personnalité « Virtuose »

Les Virtuoses adorent explorer des mains et des yeux, toucher et


examiner le monde qui les entoure avec un rationalisme calme et une
curiosité pleine d’allant. Les gens qui ont ce type de personnalité sont des
Faiseurs nés qui évoluent d’un projet à un autre, construisent des choses
utiles et des choses superflues pour le plaisir et apprennent de leur
environnement au fur et à mesure. Souvent mécaniciens et ingénieurs, le
plus grand plaisir des Virtuoses est de se salir les mains en démontant les
choses et en les remontant un petit peu mieux qu’elles n’étaient auparavant.

11
 La personnalité « Aventurier »

Les types de personnalité « Aventurier » sont de vrais artistes, mais pas


forcément dans le sens typique où ils sortiraient peindre de joyeux petits
arbres. Cependant, assez souvent, ils en sont parfaitement capables. Ils ont
plutôt tendance à utiliser l’esthétique, le design et même leurs propres choix
et actions pour repousser les limites des conventions sociales. Les
Aventuriers aiment bouleverser les attentes traditionnelles avec des
expériences sur la beauté et le comportement. Il y a des chances pour qu’ils
aient plus d’une fois exprimé l’idée : « Ne me rangez pas dans un tiroir ! »

 La personnalité « Entrepreneur »

Les types de personnalité « Entrepreneur » ont toujours un impact


sur leur environnement immédiat. La meilleure façon de les repérer lors
d’une fête est de chercher le tourbillon de gens qui évoluent autour d’eux
alors qu’ils passent de groupe en groupe. Riantes et distrayantes avec un
humour brusque et truculent, les Entrepreneurs aiment attirer l’attention.
Si on demande à un membre du public de monter sur scène, les
Entrepreneurs se portent volontaires, ou désignent un ami timide comme
volontaire.

 La personnalité « Amuseur »

Si une personne est susceptible de se mettre spontanément à chanter


et à danser, c’est le type de personnalité « Amuseur ». Les Amuseurs se
laissent emporter par l’excitation du moment présent et veulent que tous les
autres ressentent les choses de la même façon. Aucun autre type de
personnalité n’est aussi généreux avec son temps et son énergie que les
Amuseurs quand il s’agit d’encourager les autres, et aucun autre type de
personnalité ne le fait avec un style aussi irrésistible.

12
2) typologie de personnalité enneagrame

 Profil 1 : le perfectionniste ou le réformateur


Le premier profil est celui du perfectionniste : rigoureux, toujours à la recherche de
l’excellence, le perfectionniste vise toujours la reconnaissance sociale. D’ailleurs, les
personnes de profil 1 s’épanouissent principalement dans le cadre professionnel. Leur
implication sans limite et leur droiture peuvent être perçues par les autres comme de la
rigidité ou de la froideur. Toutefois, leur sérieux à toute épreuve en fait de véritables
modèles à suivre.

 Profil 2 : le serviteur ou l’altruiste


Ce qui définit le plus les individus du second profil, les “altruistes”, c’est leur
engagement sans faille envers les autres. Bénéficiant de réelles aptitudes pour
comprendre les besoins d’autrui, elles sont vues comme des personnes chaleureuses,
souvent de bon conseil et protectrices, d’une grande amabilité… et parfois, légèrement
intrusives.

 Profil 3 : le gagneur ou le battant


Très actifs, soucieux de trouver les meilleures solutions, les personnes de profil 3
se caractérisent par leur capacité à réussir et à relever tous les défis. Très attentifs à leur
image, ils se construisent au travers de leurs succès (et souvent, de l’argent que cela
leur rapporte). Séducteurs sur le plan social, ils sont parfois considérés comme des
baratineurs.  

 Profil 4 : l’artiste ou l’original (le tragique romantique)


Les personnes de profil 4 sont créatives et imaginatifs. Elles sont généralement
connues et reconnues pour leur goût inné de l’esthétique. Ce sont des individus qui
aiment marquer leur singularité. Côté émotions, ils oscillent entre des moments
d’euphorie et des moments de mélancolies introspectives. Redoutant plus que tout
d’avoir une vie ordinaire, ils peuvent se perdre dans leur imaginaire et incommoder
leur entourage par leur hypersensibilité.

 Profil 5 : l’observateur ou l’investigateur


Cérébrales, cultivées… les personnes de profil 5 ont un besoin viscéral de
comprendre les processus de fonctionnement et son également avides de
connaissances. Plutôt que d’être sous le feu des projecteurs, elles préfèrent observer,
analyser ou réfléchir. Généralement, elles exercent des professions intellectuelles ou
des postes d’experts. Calmes, réservés voire introvertis, ils peuvent être perçus comme
dédaigneux.

13
 Profil 6 : le loyal ou l’homme de troupe
Ce qui définit le mieux les personnes de profil 6, c’est bien leur loyauté. Ce sont
des coéquipiers respectueux, sur lesquels on peut compter. Généralement, ils n’aiment
pas attirer l’attention sur eux et préfèrent se fondre dans la masse. Ces individus
s’épanouissent majoritairement dans un groupe de confiance, et ce même dans le cadre
professionnel où ils sont vus comme des employés dévoués. Pour autant, la plupart des
personnes de profil 6 sont anxieuses et peuvent manifester une agressivité passive.

 Profil 7 : l’idéaliste ou l’épicurien


Joie de vivre et bonne humeur sont les maîtres-mots qui illustrent le mieux la
personnalité des individus de profils 7. Généralement extraverties et séductrices, ce
sont des personnes appréciées pour leur entrain, et ont souvent “une idée à la seconde”.
Dans leur métier, ces personnes de profil 7 sont optimistes et créatives, deux
ingrédients essentiels qui leur permettent de surmonter bien des obstacles. Leur vitalité
excessive peut fatiguer leur entourage qui les trouve parfois trop exubérantes.

 Profil 8 : le commandant ou le moraliste


Les personnes de profils 8 sont reconnues pour leur force et leur courage. Leur vie
n’est qu’une succession de combats et leur rôle consiste principalement à faire front
tout en protégeant leur famille. Dans le cadre professionnel, ce sont souvent des
dirigeants qui brillent par leurs capacités de décision rapide et leur gestion des risques.
Mais cette assurance peut être perçue comme excessive voire tyrannique.

 Profil 9 : le diplomate ou le médiateur


Le neuvième profil est celui des médiateurs. Ce sont des personnes reconnues pour
leur ouverture d’esprit et leur tolérance, mais aussi leur agréable compagnie et leur
qualité d’écoute. Elles aiment les ambiances familiales et ce même dans le cadre
professionnel, mais leur calme peut les faire passer pour des personnes peu impliquées
voire paresseuses.

3) Selon le PCM (Process Communication Model)


Le Process Communication Model ou Management (PCM) est un
modèle élaboré par Taibi Kahler, psychologue, en 1978 à la demande du
médecin psychiatre de la NASA. L'objectif était de valider un questionnaire sur
les modes relationnels, en tenant compte des types de personnalité, que nous
allons présenter, les points forts du caractère, les canaux de communication, les
perceptions, les environnements préférentiels, les styles de management, les
besoins psychologiques et les patterns de détresse personnels et professionnels.
Lorsqu’on s’intéresse aux comportements des individus, on s’aperçoit
qu’un certain nombre de caractéristiques communes sont nettement
identifiables, et qu’elles peuvent être regroupées en grandes catégories
correspondant à six types de personnalité de base du modèle de la Process

14
Communication  : Persévérant, Travaillomane, Empathique, Promoteur, Rê
veur ou Rebelle.
Les six types de personnalité du test PCM :

a) L’Empathique
Comme nous l’avons vu plus haut, une personne empathique est souriante et
chaleureuse c’est une personne qui se soucie beaucoup de l’autre il fait attention
aux mots qu’il utilise dans la conversation, en tant qu’émetteur il est quelqu’un
de très sensible et qui veille a ne pas blesser celui qui l’écoute.
b) LeTravaillomane
Grace a son sens de la logique, ses développements au cours d’une situation
de communication seront toujours très structurés. Dans le processus de
communication il aura alors une cohérence dans son raisonnement ce qui
empêche toute incompréhension de la part de celui qui est en face de lui.

c) Le Persévérant
Une personne persévérante va toujours s’assurer que le processus de
communication est bien établi car tout d’abord il s’assure que la personne en
face de lui est dans une bonne situation pour le comprendre et met tous les
moyens en œuvre pour faire comprendre son message par son locuteur.

d) Le Promoteur
Un promoteur est une personne très directe dans ses propos, il veut se faire
comprendre par son locuteur très directement et utilise les bons mots pour attirer
son attention. La discussion avec est brève mais le message est transmis.
e) Le Rêveur
Un rêveur est une personne très pensive et donc pas très bavarde dans le
processus de communication le peu de fois ou il parle sera illustré par des
exemples crées a partir de son imagination.
f) Le Rebelle

15
Un rebelle est une personne très émotive Sa franchise peut être appréciée
dans le processus de communication car il va directement dire a son
interlocuteur que telle ou telle phrase n’a pas été appréciée et ainsi faciliter la
communication pour être a l’aise.

IV. ÉTUDE D UN CAS DE PERSONNALITÉ MODÈLE DE LA


PCM

1) quelques explications
Il est bien vrai que la définition de la personnalité a été donne plus haut
mais attardons sur comment se forge la personnalité
Pour cela nous allons travailler sur l’arbre de la personnalité. L’arbre de
la personnalité est un test qui nous permet d analyser nous même notre propre
personne afin de mieux nous connaitre et nos émotions Ainsi dans le processus
de communication une personne qui maitrise a 100% ses émotions peut
parfaitement s exprimer et être ouvert a la communication

16
17
Un arbre est constitue de trois parties : les racines, le tronc, et les
branches.
Au Premier niveau qui correspond aux racines on a :
-L’hérédité qui est l’ensemble des caractères transmis d’une génération à une
autre ;
-La constitution, les aspects morphologiques ;
-Le sexe ;
-Le tempérament qui est la constitution psychologique de l’individu ;
Ce sont donc un ensemble de facteurs innés.
Au deuxieme niveau se trouve le tronc.
Le tronc représente l’influence externe de certains facteurs comme la culture,
l’éducation, le vécu bref l’environnement dans lequel l individu grandit définit
son comportement.
Troisième partie qui est les branches.
On y retrouve alors le fruit qui est la personnalité L’Homme évolue
différemment suivant le milieu social dans lequel il progresse mais tout ceci
concoure a son épanouissement et a la constitution de sa personnalité.
Maintenant que nous avons établit comment se construit la personnalité,
intéressons nous alors à une typologie précise de personnalité qui est celle de la
Process Communication Model

2) atouts de chaque personnalité dans le processus de communication

 L’Empathique

Les points forts :


l’Empathique est sensible, chaleureux et compatissant. Il aime s’occuper des
autres, être utile, donner aux autres en s’occupant de leur confort.

Les comportements :
il s’habille pour plaire aux autres. Son visage est souvent souriant. Il aime
travailler en groupe et recherche des ambiances bienveillantes, dans un décor
sympathique et personnalisé.

18
Le mode de perception et de communication :
il perçoit les gens et les situations avant tout par ses ressentis. Son langage
exprime de nombreux sentiments et émotions.

Les besoins psychologiques :


il souhaite être reconnu en tant que personne, se sentir aimé pour lui-même et
pas pour son travail ou ses opinions. Il recherche également la satisfaction des
besoins sensoriels (voir, entendre, sentir, goûter)

Le choix d’une activité :


il sera attiré par les métiers de relations, les métiers de service ou d’assistance
(infirmières, psychologues, assistantes sociales, hôtesses), ou des métiers liés à
l’usage des sens.

Les points négatifs sous stress :


il aura tendance à se sur-adapter aux besoins des autres, il a du mal à s’affirmer
et peut commettre des erreurs absurdes

 Le Travaillomane

Les points forts :


le Travaillomane est logique, responsable et organisé. Il capable de penser avec
logique, possède un bon esprit d’analyse et de synthèse. C’est un rationnel très
structuré, un pragmatique apprécié pour son sérieux, son sens de l’ordre, son
efficacité, son respect des plannings.

Les comportements :
il s’habille en fonction de la situation avec une recherche d’ordre et de propreté.
Pour donner le meilleur de lui-même, il cherche à travailler avec une ou deux
personnes, et dans un environnement fonctionnel, ordonné ou chaque chose est à
sa place.

Le mode de perception et de communication :


il pense en premier en classifiant les personnes, les événements, les idées. Son
langage exprime avant tout des pensées et bien peu les émotions.

Les besoins psychologiques :


il a besoin d’être reconnu pour ce qu’il fait et pour son talent de planificateur

Le choix d’une activité :


c’est souvent un ingénieur, un technicien, un scientifique, un gestionnaire.

19
Les points négatifs sous stress :
il a tendance à sur-contrôler, à se surmener et à tout faire par lui-même.

 Le Persévérant

Les points forts :


le Persévérant est consciencieux, engagé et observateur. C’est avant tout un
homme ou une femme d’opinion et de conviction. Il va au bout de ses projets et
vous pouvez compter sur ses engagements et sa parole. Ils sont capables de
défendre leur point de vue avec force et ténacité.

Les comportements :
il s’habille selon des normes et parfois pour montrer ses engagements. Il cherche
à travailler avec de petits groupes et dans un environnement « sérieux »,
traditionnel et qui respecte des normes personnelles, culturelles,
professionnelles.

Le mode de perception et de communication :


il évalue en premier les gens et les situations.  Son langage exprime des
opinions, de nombreux jugements et peu d’émotions

Les besoins psychologiques :


il a besoin d’être reconnu avant tout pour la valeur de ses opinions et aussi pour
la qualité de son travail.

Le choix d’une activité :


il recherche un pouvoir d’influence pour faire passer ses convictions, un poste
hiérarchique élevé. Ce sont souvent des leaders dans le monde de l’économie, de
la politique, du syndicalisme….

Les points négatifs sous stress :


ils ont tendance à partir en croisade contre ceux qui ne partagent pas leurs point
de vue.

 Le Promoteur

Les points forts :


le Promoteur est adaptable, charmeur, et plein de ressources. Il aime l’action, le
risque, il fonctionne à l’intuition, il aime charmer même sans enjeux de
séduction. C’est un fonceur que l’excitation du succès stimule.

20
Les comportements :
il s’habille pour montrer sa réussite. Il travaille aussi bien seul qu’en groupe car
il est très adaptable. Il apprécie le luxe et les environnements luxueux.

Le mode de perception et de communication :


il agit avant tout puis ajuste l’action en fonction des résultats. Ferme et direct
dans ses propos, il n’exprime pas sentiments considérant que c’est un signe de
faiblesse.

Les besoins psychologiques :


il a besoin d’excitation et recherche les sensations fortes

Le choix d’une activité :


il apprécie les métiers de l’action et activités (vente, négociation, sports,
vitesse…) avec de forts enjeux.

Les points négatifs sous stress :


il manipule son entourage et biaise la situation à son bénéfice.

 Le Rêveur

Les points forts :


le rêveur est calme, imaginatif et réfléchi. Il est efficace si les taches sont
clairement expliquées et qu’il peut travailleur seul. Il garde son calme et son
sang-froid même dans les coups de tempête

Les comportements :
il s’habille selon le temps qu’il fait et ne se préoccupe pas de son aspect
extérieur. Il recherche un coin isolé et tranquille pour travailler de façon efficace
et parfois sur  des tâches concrètes et répétitives qui peuvent ennuyer les autres.

Le mode de perception et de communication :


il ne prend l’initiative et qui attend des directives claires et précises pour se
mettre en action. Peu bavard si on ne va pas le chercher. Plutôt réservé, il n’aime
pas exprimer ses sentiments.

Les besoins psychologiques :


il a un grand besoin de calme et solitude.

Le choix d’une activité :


il est attiré par des activités solitaires permettant une riche vie intérieure :
chercheurs, artisans et certains artistes, écrivains.

21
Les points négatifs sous stress :
dans un environnement agité, trop stimulant, il rentre dans sa coquille, se sent
débordé et a du mal à achever sa tâche en temps voulu.

 Le Rebelle

Les points forts :


le rebelle est créatif, ludique et spontané. Rayonnant, enthousiaste, c’est une
personne qui aime les contacts, le travail en groupe dans une atmosphère
stimulante et ludique. Il vit l’instant présent et aime jouer et plaisanter.

Les comportements :
il s’habille pour être original et attirer l’attention. Très expressif et rieur. Il
travaille bien dans un environnement riche en contacts stimulants et ludiques.

Le mode de perception et de communication :


il réagit en disant tout de suite ce qu’il adore ou déteste.

Les besoins psychologiques :


il recherche des contacts ludiques, dynamiques.

Le choix d’une activité :


il est attiré par les métiers de la créativité, des loisirs, les professions
indépendantes et artistiques.

Les points négatifs sous stress :


privé de contacts stimulants et ludiques, il va contester systématiquement,
blâmer les autres sévèrement et se défendre de toute responsabilité dans ce qui
lui arrive.

A la suite de notre intérêt sur les différents types de personnalités et sur le


Process Communication Model, on comprend que chaque type de personnalités
aussi différents soient ils facilitent la communication d’une façon ou d’une
autre.

22
CONCLUSION
Rendu au terme de notre analyse qui portait sur la personnalité et la
communication, il en ressort que via l’émetteur et le récepteur, la personnalité a
sa partition à jouer dans l’optimisation du processus de communication. Ainsi il
doit exister une certaine complémentarité entre la personnalité du locuteur et
celle de son/ses interlocuteur(s). S’il n’existe pas de complémentarité alors la
communication risque de souffrir d’un handicap énorme, surtout si aucun des
deux parties n’est prêt à faire de compromis quant à la personnalité de l’autre.
Mais s’il est vrai que la personnalité joue un rôle prépondérant dans la
communication, quand est-il des lois ?

23

Vous aimerez peut-être aussi