Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 1 :

Introduction :

Le contrôle non destructif est devenu un outil indispensable en contrôle de la qualité


des produits. Ces techniques permettent de détecter les hétérogénéités et anomalies
d’une pièce, sans altérer leur utilisation future. Cet article reprend tout d’abord les
bases théoriques de la détection des défauts. Il présente ensuite les principes et la
mise en œuvre des six principales familles de procédés du contrôle non destructif, à
savoir : les procédés optiques, le ressuage, les procédés à flux de fuite, les procédés
par courants de Foucault, les procédés radiographiques, enfin les procédés de
contrôle par ultrasons.

Utilisations :

Ces méthodes sont utilisées dans l'ensemble des secteurs industriels. On peut citer
notamment :

 l'industrie pétrolière (pipelines, tubes, barres, soudures, réservoirs) ;

 l'industrie navale (contrôle des coques) ;

 l'aéronautique (poutres, ailes d'avion, nombreuses pièces moteurs, trains


d'atterrissage, etc.) ;

 l'aérospatiale et l'armée ;

 l'industrie automobile (contrôle des blocs moteurs) ;

 la sidérurgie ;

 la fonderie ;

 la chaudronnerie et la tuyauterie en fabrication ;

 l'industrie de l'énergie : réacteurs nucléaires, chaudières, tuyauterie, turbines,


etc. (maintenance des installations) ;

 le ferroviaire en fabrication et en maintenance notamment pour les organes de


sécurité (essieux, roues, bogies) ;

 l'inspection alimentaire ;

 le Génie Civil et le bâtiment ;

Et en règle générale dans tous les secteurs produisant :

 des pièces à coût de production élevé en quantité faible (nucléaire,


pétrochimique, par exemple) ;
 des pièces dont la fiabilité de fonctionnement est critique (BTP, nucléaire,
canalisation de gaz, par exemple).

Mais également dans des secteurs moins industriels comme l'archéologie  !

Les agents qui effectuent ces contrôles peuvent être certifiés selon les normes en
vigueur, si la réglementation l'exige, si le client le demande, ou si l'entreprise utilise
ce moyen comme assurance de la compétence de ses opérateurs dans le cadre de sa
politique qualité.

On peut classer les méthodes de contrôles non destructifs sous deux familles à
savoir les méthodes surfaciques et les méthodes volumiques, comme dans le tableau
suivant :

Tableau 1.Différentes méthodes de contrôle