Vous êtes sur la page 1sur 16

 PLANCHER A DALLE PLEINE 

Les dalles pleines sont des plaques généralement rectangulaires (grande portée ly,
petite portée lx, épaisseur hd) dont les appuis sont des poutres ou des voiles en béton
armé (dalles partiellement ou totalement encastrées sur le contour) ou des murs en
maçonnerie (dalles simplement appuyée sur le contour).

 III.3.1) Méthode de calcul :


lx
La méthode de calcul dépend du rapport ρ = ly
 Pour ρ < 0,4 ; la dalle porte dans un seul sens.

 Pour 0,4  ρ  1 ; la dalle porte suivant deux directions.


Les dalles de notre structure portent suivant deux directions (voir chapitre II)  le
calcul se fait en flexion simple.

Le principe de calcul est basé sur les points suivants :


-La dalle est considérée comme reposant sur 4 côtés ;
-Considérons 2 bandes :
 Une bande suivant le sens x de longueur lx et de largeur 1m et
 Une bande suivant le sens y de longueur ly et de largeur 1m

 Constatations :
Sous l’effet de la charge :
- Chaque bande se déforme
- Chaque bande dans un sens et soulagée par une série de bande élastique dans
le deuxième sens ;
- Les lignes de ruptures déterminées par essai de chargement figurent en traits
interrompus (voir Fig.III.18.).

B A B
A

E F

= 45°
D C D C
a- Panneau de dalle de forme carréeb-Panneau de dalle de forme
rectangulaire
Fig.III.18: Les lignes de rupture déterminées Par essai de chargement.

Conclusion :
- Deux moments fléchissant agissent est sont évalués forfaitairement;
- Les aciers sont porteurs dans les 2 sens.

Le diamètre des armatures à utiliser sera au plus égal au dixième de l’épaisseur de la


dalle.

[A.7.2,2 BAEL 91].


h
φ max ≤ d
10 Avec : hd = 16cm
16
⇒ φmax ≤ =1,6 cm
10
on prendra φ=10 mm .

Calcul de l’enrobage  :[ A.7.1/ BAEL 91].


La fissuration est considérée comme peu nuisible ⇒ a = 1 cm.
φ 10
C x =a+ C x =(10+ )mm=15 mm
2 2
φ 10
CY =a+φ+ CY =(10+ 10+ )mm=25 mm
2 2

Cy Ø/2
a Cx

Fig.III.19: Enrobage
Les hauteurs utiles :
1616
dx = hd – Cx = 16 – 1,5 = 14,5cm
dy = hd – Cy = 16 – 2,5 = 13,5cm
III.3.2)Evaluation des charges et combinaisonsfondamentales :
D’après la descente de charge effectuée dans le chapitre (II) ; on a :
G = 5.77KN/m2,
Q = 5 KN/m2
a. Combinaison fondamentale :

Etat limite ultime (E .L.U) :


qu = 1.35G + 1.5Q
qu = 1.35×5.77 + 1.5×5 =15.28Kn/m2

Pour une bande de 1m de largeur :

qu = qu×1.00 = 15.28kN/mL.

Etat limite de service (E.L.S) :


qser= G + Q
qser= 5.77+ 5 = 10.77kN/m2
Pour une bande de 1m de largeur :
qser = qser × 1.00 = 10.77 kN/mL.

b. Calcul des sollicitations :

 Etat limite ultime (E.L.U) :

M ux =μux×qu ×l 2
Suivant
x
la direction Lx ;
M uy =μuy ×M ux Suivant la direction Ly.
 Etat limite de service (E.L.S) :

M ser ser
×l 2x la direction Lx ;
Suivant
x =μ x ×qser

M ser ser ser Suivant la direction Ly.


y =μ y ×M x
Avec : μ x et μ y=f (ρ,ν)
 Coefficient de poisson :
 Etatsν limites
=0 ultimes (béton fissuré) 
 Etatsν =0
limites
.2 service (béton non fissuré).

c. Mode d’encastrement :

- + - - + - - + -
-

-
0.75My

0.85My

0.85My

++ + +
-

-
Les diffèrents types de panneaux de dalle :

Type 01 :
Lx =3.10

Ly=4.20 Ly=4.20

Lx= 3.12

Ly=4.20

Type 02 :

Lx=3.10 Lx=2.00

Ly=4.20 Ly= 4.20


Lx=4.70 Lx=3.60

Ly= 4.20 Ly=4.20

Lx=3.12 Lx=3.12

Ly=3.70 Ly=2.80

Lx=3.10 Lx=3.10

Ly=3.70 Ly=2.80

Type 03 :

Lx=3.60 Lx=3.60

Ly=3.70 Ly=2.80
Lx = 5.20 Lx=4.70

Ly=3.70 Ly =3.70

Lx=5.20

Ly=2.8

types panneaux Lx   Ly lx/Ly


  a 3,1 L 4,2 0,738095
1 b 3,12 L 4,2 0,742857
  c 3,1 L 4,2 0,738095
  d 2 T 4,2 0,47619
  e 4,2 T 4,7 0,893617
2 a 3,6 L 4,2 0,857143
  b 3,12 L 3,7 0,843243
  c 2,8 T 3,12 0,897436
  d 3,1 L 3,7 0,837838
  e 2,8 T 3,1 0,903226
  f 3,6 L 3,7 0,972973
  j 2,8 T 3,1 0,903226
3 a 3,7 T 5,2 0,711538
  b 3,7 T 4,7 0,787234
  c 2,8 T 5,2 0,538462
        ELU      
μx μy Mx My Max May Mtx Mty
0,0646 0,475 9,485916 4,50581 4,742958 2,252905 8,063028 3,829938
0,0633 0,4938 9,415345 4,649298 4,707673 2,324649 8,003044 3,951903
0,0646 0,475 9,485916 4,50581 4,742958 2,252905 8,063028 3,829938
0,1008 0,25 6,160896 1,540224 3,080448 0,770112 5,236762 1,30919
0,0466 0,7635 12,56053 9,589962 6,280263 4,794981 10,67645 8,151468
0,0506 0,6861 10,02026 6,874899 5,010129 3,437449 8,517219 5,843664
0,0517 0,6671 7,689942 5,129961 3,844971 2,56498 6,536451 4,360466
0,0466 0,7635 5,582456 4,262205 2,791228 2,131103 4,745088 3,622875
0,0528 0,6494 7,753194 5,034924 3,876597 2,517462 6,590215 4,279686
0,0456 0,7834 5,462661 4,279449 2,731331 2,139724 4,643262 3,637531
0,0392 0,9322 7,762729 7,236416 3,881364 3,618208 6,59832 6,150954
0,0456 0,7834 5,462661 4,279449 2,731331 2,139724 4,643262 3,637531
0,0671 0,4471 14,03619 6,275582 7,018096 3,137791 10,52714 4,706686
0,0584 0,5608 12,2163 6,8509 6,108149 3,42545 9,162224 5,138175
0,0922 0,25 11,04512 2,761279 5,522559 1,38064 8,283838 2,07096

        ELS      
μx μy Mx My Max May Mtx Mty
0,0708 0,6188 7,327779 4,534429 3,663889 2,267215 6,228612 3,854265
0,0696 0,6315 7,250054 4,578409 3,625027 2,289204 6,162546 3,891648
0,0708 0,6188 7,327779 4,534429 3,663889 2,267215 6,228612 3,854265
0,1038 0,3402 4,471704 1,521274 2,235852 0,760637 3,800948 1,293083
0,0537 0,8358 10,20208 8,526895 5,101038 4,263448 8,671765 7,247861
0,0576 0,7794 8,039762 6,26619 4,019881 3,133095 6,833798 5,326262
0,0586 0,7655 6,143594 4,702921 3,071797 2,351461 5,222055 3,997483
0,0537 0,8358 4,534256 3,789731 2,267128 1,894866 3,854118 3,221272
0,0596 0,7518 6,168582 4,63754 3,084291 2,31877 5,243295 3,941909
0,0528 0,8502 4,458263 3,790415 2,229132 1,895208 3,789524 3,221853
0,0465 0,9543 6,490433 6,19382 3,245216 3,09691 5,516868 5,264747
0,0528 0,8502 4,458263 3,790415 2,229132 1,895208 3,789524 3,221853
0,0731 0,594 10,77796 6,402108 5,38898 3,201054 8,083469 4,801581
0,065 0,6841 9,583685 6,556199 4,791842 3,278099 7,187763 4,917149
0,0961 0,3949 8,114376 3,204367 4,057188 1,602184 6,085782 2,403275
Fig.III.20:Schéma représentatif des différents types de panneaux de dalle avec
diagramme des moments fléchissant.

 calcul des moments fléchissant :


Le panneau porte dans deux sens lx et ly
Au centre de la dalle, pour une bande de largeur unité :

Mx = μxx qlx2 « sens lx » (bande parallèle à lx)


My = μyx Mx« sens ly » (bande parallèle à ly)

le panneau le plus sollicitée c’est le panneau 1e


Lx= 4.20m

Ly = 4.70m

Lx= 4.2m ; Ly= 4.70 m


Lx 4.20 Lx 3.75
ρ= = = =0,728 ⇒= 0.98> 0,4 → la dalle porte suivant deux sens .
Ly 4.70 Ly 5,15
Tableau.III.6: Valeur approchée des coefficients μx et μy

Calculs μx μy

à l’E.L. U 0.0466 0,7635

à l’E.L. S 0,0537 0,8358

 Etat limite ultime (E L U) :


M xu =μ x × qu ×l 2x =0.0466× 15.28 ×4.20 2=12.560 kN ⋅ m
M yu =μ y × M xu =0.7635 ×12.560=9.589 kN ⋅m

 Etat limite de service (E L S) :


M xs =μ x × qs ×l 2x =0.0466 ×10.77 × 4.202=8.853 kN ⋅ m
M ys =μ y × M xs =0.6063× 10.60=0.475 kN ⋅ m

 Remarque :
Pour les calculs des ferraillages de la dalle plein, on prendre le cas le plus
défavorable.

Tableau.III.7: Tableau récapitulatif des sollicitations maximales 

Sens

Moments SENS X-X SENS Y-Y

Combinaison E.L.U E.L.S E.L.U E.L.S

Ma (kN.m) -6,280 -5,101 -4.795 -4,263

Mt (kN.m) 10.676 8.672 8.151 7.248

III.3.4)Calcul du ferraillage de la dalle pleine :

14,5 16
A

100

.Fig.III.21: Section de calcul en travéesens x-x

Sens( X–X ) :
a) En travée :
 ELU :
 Vérification de l'existence des armatures comprimées :

M utx 10676
µ= 2
= =0.035
σ b × b ×d 14,2 x (14,5) ² x 100

FeE400 ⇒ µl = 0,392
µ = 0.035<µl = 0,392 ⇒ A' n'existe pas et 1000 s> 1000 l
f e 400
σ s= = =348 MPa
γ s 1,15
⇒ α =1,25 × ( 1 - √1 - 2 µ )=0.044
 = 1 – 0,4 x  = 0.98
Détermination des armatures :

u M utx 10676 2
Atx = = =2.15 c m /m L
σ s ⋅ β ⋅ d x 348 × 0.98× 14,5
Calcul des armatures minimales (condition de non fragilité):
Dalle qui porte suivant 2 sens (barres à haute adhérence de classe FeE400) 

-Condition de non fragilité : [A. B.7.4 BAEL91]


Amin=0,0008x100x16= 1,28cm2/ml

A = max (2.15 ; 1,28) A = 2.15 cm²/m

-Choix des armatures :

( 11T10 )/ml A = 2.15 cm²/ml

-E.L.S :

ser
=8.672kN.m
M tx
- Flexion simple
'
?
γ −1 f c 28
- Section rectangulaire sans A ⇒α ≤ + ⇒ σ b ≤ σ b=0,6 × f c 28
2 100
- Acier FeE400

Avec 
M utx 10676
: γ = ser = =1.23
M tx 8672
1.23−1 25
+ =0.37α =0,036
2 100
⇒ σ b=14,2 MPa<σ b=0,6 × f c 28=15 MPa

Conclusion :


σ
b  σ
b = 15MPa

 Fissuration peu nuisible  les armatures calculées à E.L.U seront


maintenues.
(Aucune vérification pour (σ s)

E.L.U 
100
En appuis : 16 A 14,5
 Vérification de l’existence des armatures comprimées :
M uax 6280
µ= 2
= =0.021
σ b × b ×d 14,2 x (14,5) ² x 100
µ = 0.021 < µl = 0,392 ⇒ A' n'existe pas et 1000 s> 1000 l Fig III.17: Section de calcul en
f 400
σ s= e = =348 MPa
γ s 1 , 15

α =1,25 × ( 1 - √ 1 - 2 µ )=0.027
 = 1 – 0,4 = 0.989
 Détermination des armatures :

M uax 6280
Auax = = =1.25 c m2 /ml
σ s × β × d x 348 × 0.989× 14 , 5
Calcul des armatures minimales (condition de non fragilité):

Dalle qui porte suivant 2 sens (barres à haute adhérence de classe FeE400) ;

 Condition de non fragilité :

Amin=0,0008x100x16= 1,28cm2/ml

Aa = max (1.26; 1,41) = 1,25 cm²/ml

Choix des armatures :

7T10/ml A = 1.26 cm²/ml

 E.L.S :
Max = 5.101kN.m
- Flexion simple
?
γ −1 f c 28
⇒ α≤ + ⇒ σ b≤σ b =0,6×f c 28
- Section rectangulaire sans A
'
2 100
- Acier FeE400
M uax 6280
Avec : γ = = =1.23
M ser
ax
5101

1.30−1 25
+ =0.40 α =0,029
2 100 

⇒ σ b =14 ,2 MPa<σ b =0,6×f c 28 =15 MPa



Conclusion :


σ b  σ b = 15MPa

 Fissuration peu nuisible  les armatures calculées à E.L.U seront


maintenues.
(Aucune vérification pour (σ s)

Sens (Y-Y ) :

a) En travée :

13,5 16
A

100

Fig.III.23: Section de calcul en travée sens y-y

Sens Y-Y :
En travée :
 ELU : M uty =8.151 kn .m
 Vérification de l’existence des armatures comprimées :
M uty 8151
μ= 2
=
σ b × b ×d y 1 4,2× 100× ¿ ¿
'
μ=0,031 μ AB=0,392 A N’existe pas
f e 400
1000 ε s 1000 ε l σ s= = =348 MPa
  γ s 1 , 15
⇒ α =1,25 × ( 1−√ 1−2 μ )=0,039
β=1−0,4 α =0,984
 Détermination des armatures :
u M uty 8151
Aty = = =1.76 c m2 /ml
σ s × β ×d y 348 ×0,984 × 13,5

Calcul des armatures minimales (condition de non fragilité):


Dalle qui porte suivant 2 sens (barres à haute adhérence de classe
FeE400) ;

A min =0, 0008×b×h=0 ,0008×100×16=1, 28cm2 /ml


A t =max ( A t ; A min ) ⇒ At =1. 76 cm 2 /m L

 Choix des armatures :


 (9T10)/ml A = 1.76cm²/ml

 ELS :
M sty =7.248 kn .m
- Flexion simple
- Section rectangulaire sans A'
?
γ −1 f c 28
⇒ α≤ + ⇒ σ b≤σ b =0,6×f c 28
2 100
- Acier FeE400
M uty 8151
- Avec : γ = s = =1.12
M ty 7248
1.12−1 25
- + =0 .31α =0 , 039
2 100
Conclusion :


σ b σ b=15 MPa
 Les armatures calculées en ELU sont maintenues
 Fissuration peu nuisible

(Aucune vérification pour


σs )

b) En appui :
A 16
13,5

100

Fig.III.24: Section de calcul en appuisens y-y

 ELU : M uay =4.795 kn . m


 Vérification de l’existence des armatures comprimées :
M uay 4795
μ= 2
=
σ b × b ×d y 1 4,2× 100× ¿ ¿
'
μ=0,018 μ AB=0,392 A N’existe pas
f e 400
1000 ε s 1000 ε l σ s= = =348 MPa
  γ s 1 , 15
⇒ α =1,25 × ( 1−√ 1−2 μ )=0.024
β=1−0,4 α =0,990
 Détermination des armatures :
u M uay 4795
Aay = = =1.031c m2 /ml
σ s × β × d y 348 ×0,99 ×13,5

Calcul des armatures minimales (condition de non fragilité):


Dalle qui porte suivant 2 sens (barres à haute adhérence de classe
FeE400) ;

A min =0, 0008×b×h=0 ,0008×100×16=1, 28cm2 /ml


A t =max ( A t ; A min ) ⇒ At =1. 28 cm 2 /m L

 Choix des armatures :


 (5T10)/ml A = 1.28cm²/ml

 ELS :
M say =4.263 kn . m
- Flexion simple
- Section rectangulaire sans A'
?
γ −1 f c 28
⇒ α≤ + ⇒ σ b≤σ b =0,6×f c 28
2 100
- Acier FeE400
M uay 4795
- Avec : γ = = =1.124
M say 4263
1.12−1 25
- + =0.312α =0 , 023
2 100
Conclusion :


σ b σ b=15 MPa
 Les armatures calculées en ELU sont maintenues
 Fissuration peu nuisible

(Aucune vérification pour


σs )

Il vous reste la vérification des contraintes de cisaillement et la vérification de


la flèche.

Vérification des contraintes de cisaillement :

 Tu max :

Le panneau le plus sollicité est le panneau:

Txu =(qu × lx/2)×( ly^4 /ly ^4+ lx^4)  =12.49 kn


Tyu =(qu × ly/2 )× (lx^4/lx^4+ly^4)=  13.65

 Calcul u : 
u = Tumaxb ×d  = 1364.50 ×10/(100 × 13.8)×100  = 0.09 MPa

u = 0.05 × fc28 = 1 MPa

u= 0.09 MPa <u = 1MPa       →Les armatures transversales ne sont pas
nécessaires.
Il n’y a pas de reprise de bétonnage. 

vérification de la flèche :
 Condition de la flèche : [BAEL 91 / B.7.5]

vérification de la flèche :
 Condition de la flèche : [BAEL 91 / B.7.5]
 h/Lx > Mtxser/20 Mxser
 A/b×d < 2/fe 
 Vérification si le calcul de la flèche est nécessaire:
Hd/Lx = 16/240 =0.066
Mtxser /20 Mxser = 10,67645/20*12,56053=0.042

→0.066>0.042 C.V
A/b×d = 2.15/ 100*13.8=0.01
2/fe =0.005
→0.01<0.05 C.V
 
⇒ les 02 conditions sont vérifiées, alors le calcul de la flèche n’est pas
nécessair

Vous aimerez peut-être aussi