Vous êtes sur la page 1sur 5

Ecole Nationale Polytechnique Année universitaire: 2019/2020

2ème Année Cycle Préparatoire Chargée de la matière: Dr. N. E. BENALIA


Date: 19/09/2020 Durée: 1 heure et demi (1h30)

Examen de connaissances: Bases de données (Informatique 4)


Corrigé type

Remarques: - Toute réponse doit être justifiée, précise et concise.


- Toute copie mal entretenue sera exclue.

Partie 01 ( 08 pts: 02 pts pour chaque réponse)


Répondre aux propositions suivantes :
1. Parmi les avantages de l’utilisation des systèmes de gestion des bases de données (SGBDs), on peut
citer: la centralisation des données et le contrôle centralisé de l’accès aux données.
Expliquer en quelques lignes ce que veut dire ces deux avantages tout en signalant le fait de leurs
présences dans un SGBD.
Réponse (la réponse n’est pas exhaustive):
• Définition de la centralisation des données: est le regroupement et l'unicité des données, ainsi que
par la centralisation des moyens de gestion de ces données. (0.5 pt)
Avantage: (0.5 pt)
 La cohérence de l'information;

 l'indépendance des programmes et des données.

 Intégrité des données.

(s’il arrive à dire un seul avantage, il aura 0.5 pt)


• Définition du Contrôle centralisé de l'accès aux données : est l'administration unique et centralisée
des données. (0.5 pt)
Avantage: Sécurité accrue. (0.5 pt)
(s’il arrive à dire un seul avantage, il aura 0.5 pt))
2. Il existe plusieurs utilisateurs des bases de données, citer les, en expliquant brièvement le rôle de
chacun.
Réponse:
Il existe plusieurs types d’utilisateurs des bases de données:
a. L'administrateur de la base qui est chargé de: (0.75 pt = 0.5 + 0.25)
– Contrôler la base de données, en particulier, de permettre l'accès aux données aux applications et
individus.
– Sauvegarder et procéder la reprise après les pannes.
b. Le programmeur qui (0.75 pt = 0.50 + 0.25)
• Ecrit des applications qui utilisent la base de données.
c. L'utilisateur (0.50 pt): c’est la personne qui utilise la base selon ses interêts suivant un contrat
avec l’administrateur.
• N'a accès qu'aux données qui lui sont utiles, par l'intermédiaire d'applications en interrogeant
directement les tables ou vues sur lesquelles l'administrateur lui a accordé des droits.
3. La création d’une base de données est caractérisé par le développement de trois niveaux
d’abstraction. Citer les, puis énumérer les avantages de la séparation de ces trois niveaux.
Réponse:
Niveaux d'abstraction On distingue généralement les 3 niveaux :
1 Niveau interne ou physique (0.50 pt)
2 Niveau conceptuel (0.50 pt)
3 Niveau vue (niveau externe) (0.50 pt )
L’avantage de la séparation (0.50 pt):
La séparation des niveaux d’abstraction présente plusieurs avantages :
• On peut limiter les modifications liées aux changements de matériel, de système d’exploitation ou
des logiciels utilisés.
• La vision de chaque utilisateur est indépendante des visions des autres utilisateurs et n’est pas
modifiée par les modifications du schéma conceptuel qui ne le concernent pas.
4. Quel est le rôle de la normalisation? Illustrer votre réponse à travers un exemple.

Réponse:
La normalisation est une étape de performance d’une BD afin d’éviter certaines erreurs de conception
qui génèrent de la redondance, la limitation ou la perte de données, l’incohérence ou l’effondrement
des performances des traitements. (0.75 pt)
L’exemple doit contenir la relation (0.5 pt), la clé (0.25 pt), la limitation (0.25 pt), le remède (0.25
pt).

Un exemple illustratif:
Fournisseur (NF, NomF, TelF, Nprod,libellé) (redondance)

Cette relation Fournisseur a comme clé NF. Le problème de cette relation est la redondance. Pour
remédier à ce problème, on doit diviser cette relation en deux: une contient que les information du
fournisseur et l’autre contient les informations du produit.

Partie 02 (12 pts)


Exercice 01 (06 pts)
Dans le but d’organiser des examens dans une région éducative, l’inspection académique gère la
procédure des épreuves de la façon suivante:
 Un dossier d'inscription numéroté doit être rempli par les candidats avant le 31 décembre de
l'année scolaire en cours. Ce dossier est caractérisé par le nom, la date de naissance,
l’établissement du candidat et le nom de l'examen. Un établissement est identifié par son
code, son nom, son adresse et la ville.
 Un examen contient une série d'épreuves, dont chacune est dotée d'un coefficient. Chaque
épreuve d'examen se déroule en mêmes dates et heures dans tous les établissements.
 Une dizaine d'enseignants de la région éducative sont convoqués à la commission de
rédaction du sujet de chaque épreuve. Cette commission se réunit au plus tard 2 mois avant la
date de l'épreuve.
 Les corrections ont lieu le lendemain de l'épreuve.

 Un enseignant est connu par son matricule, son nom, son téléphone, adresse, ville et son
établissement.
 La centralisation des notes du candidat est faite sur un bordereau transmis au jury chargé de
l'admission définitive du candidat.
1. Donner le Modèle Conceptuel de Données correspondant (Le MCD).
2. Faire le passage du MCD au MLD (Modèle Logique de données).
3. Donner une des contraintes d’intégrité de votre modèle.

Solution:
1. Le Modèle Conceptuel de Données correspondant (05 pt)
Bien sur, un MCD n’est unique, donc vous allez juger le modèle de l’étudiant en vérifiant les
régles pour la bonne conception d’un MCD.

1/ Entité (0,5 pt)


2/ Association avec les bonnes cardinalités (0,25 pt) sinon (0 pt)

2. Le MLD est par rapport au modèle MCD proposé. (0.50 pt)


3. Une contrainte d’intégrité: la clé primaire de la table épreuve est Ep_Nom. (Bien sur , ils
peuvent donner autre contraintes d’intégrité) (0.50 pt)
Exercice 2 (06 pts)
On considère la relation suivante décrivant les caractéristiques des voitures:
R (NumImmat, Puissance, Marque, Pays, Agence, ChiffreAffaire)
Soient les hypothèses suivantes :
- Chaque véhicule est caractérisé par une puissance et une marque.
- Une marque est spécifique d’un pays.
- Le chiffre d’affaires fait référence à une agence pour une marque donnée.
- Une agence peut représenter plusieurs marques.
1) Trouver l’ensemble des Dépendances Fonctionnelles (DFs) décrites par ces hypothèses.
2) Trouver une clé à cette relation ?
3) En quelle forme normale est cette relation par rapport à cette clé?
4) Donner la couverture minimale des DFs.
5) Trouver la fermeture transitive.

Solution:
1. DF = { NumImmat → Puissance, NumImmat → Marque, Marque → Pays, Marque, Agence →
ChiffreAffaire } (01 pt)
2. La clé est : NumImmat, Agence. (01 pt)
3. La relation est en 1FN. La relation n'est pas en 2FN.
NumImmat → Puissance (l'attribut non clé Puissance dépend d'une partie de la clé)
(autre exemple: NumImmat, Agence → Puissance, ici il y a une dépendance entre la clé et un
attribut non clé qui n'est pas élémentaire.) (02 pt)
4. La couverture minimale des DFs est (on peut pas réduire l’ensemble): (01 pt)
NumImmat → Puissance
NumImmat → Marque
Marque → Pays
Marque, Agence → ChiffreAffaire
Le graphe des DFs est (n’est pas demandé):
5. La fermeture transitive est : (01 pt)
NumImmat →Puissance
NumImmat →Marque
Marque →Pays
NumImmat →Pays (par transitivité)
Marque, Agence →ChiffreAffaire
NumImmat, Agence →ChiffreAffaire (par pseudo-transitivité)

Vous aimerez peut-être aussi