Vous êtes sur la page 1sur 53

ÉNERGIE ET

ENVIRONNEMENT

Marcel Lacroix
Université de Sherbrooke
TROIS GRANDS PROBLÈMES
ENVIRONNEMENTAUX

1. Pluies acides et smog


2. Détérioration de la couche d’ozone
3. Réchauffement planétaire

M. Lacroix Énergie et environnement 2


3
PLUIES ACIDES
ET
SMOG

M. Lacroix Énergie et environnement 4


CONSTAT
1. Il y a près d’un milliard de véhicules à
combustion dans le monde!
2. Amérique: 4% de la population
mondiale et 50% de tous les véhicules!
3. Véhicules: principaux responsables du
smog.

M. Lacroix Énergie et environnement 5


PLUIES ACIDES: ORIGINE
• Combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz)
contiennent souvent du soufre et de l’azote qui
sont oxydés lors de la réaction de combustion.
• L’azote atmosphérique est aussi être oxydé à
haute température.
fuel + aO2 + b(3.76 N 2 ) + S
→ cCO2 + dH 2O + eN 2 + fCO + gNOx
+ hSOx + suies + cendres + chaleur
M. Lacroix Énergie et environnement 6
PLUIES ACIDES: ORIGINE
1. Acide sulfurique
1
SO2 + H 2O → H 2 SO3 ; H 2 SO3 + O2 → H 2 SO4
2
SO3 + H 2O → H 2 SO4 (Oxyde d’azote:
2. Acide nitrique couleur brune, toxique)

1
NO + O2 → NO2 ; ⇒ HNO3
2

M. Lacroix Énergie et environnement 7


SUBSTANCE pH
Acide batterie 0 PLUIES ACIDES:
Acide estomac 1.5 ÉCHELLE pH
Jus de citron 2 ⎡ + mole ⎤
Vinaigre 3
pH = − log ⎢ H ⎥
Tomates 4
⎣ litres ⎦
Café noir 5
Pluie acide: pH<5.6
Lait 6.5
Eau pure 7
Sang 7.5
Exemple: Pasadena,
Bicarbonate 9 Californie 1982: pluie
dont le pH ~ 2.5!
Lait magnésie 10
M. Lacroix Énergie et environnement 8
SMOG: ORIGINE
CO + NOx + (hydrocarbures) + ( soleil ) → O + O3 ;
O + O3 + (hydrocarbures) → ( polluants )

Oxygène monoatomique
et ozone: toxiques et
hautement réactifs

M. Lacroix Énergie et environnement 9


SMOG + MÉTÉO = CHAUDRON

M. Lacroix Énergie et environnement 10


PLUIES ACIDES:
CONSÉQUENCES SUR LA FORÊT

M. Lacroix Énergie et environnement 11


PLUIES ACIDES:
CONSÉQUENCES SUR LES LACS
pH Effet

6 Mort du plancton

5.5 Mort des truites

4.5 Algues seulement

3.5 Lac mort

M. Lacroix Énergie et environnement 12


PLUIES ACIDES:
CONSÉQUENCES SUR LES CONSTRUCTIONS

M. Lacroix Énergie et environnement 13


PLUIES ACIDES ET SMOG:
CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ
1. Maladies pulmonaires: asthme,
bronchite et emphysème.
2. Exemple: Londres, 1952: 4000 décès en
5 jours!
3. Précipitation acides libèrent les métaux
lourds des roches (plomb, cadmium et
mercure) qui s’accumulent ensuite
dans l’eau.
M. Lacroix Énergie et environnement 14
PLUIES ACIDES ET SMOG:
COMMENT Y ATTÉNUER LES EFFETS?
(EN AMONT)
1. Utiliser des combustibles plus propres et
dont le PCI est plus grand.
2. Accroître le rendement énergétique des
machines thermiques.
3. Favoriser les formes d’énergie
renouvelable.

M. Lacroix Énergie et environnement 15


PLUIES ACIDES ET SMOG:
COMMENT Y ATTÉNUER LES EFFETS?
(EN AVAL)
1. Pots catalytiques
(véhicules): CO et NOx
convertis en CO2, N2 et O2.
2. Scrubbers (centrales au
charbon): gaz rejetés
barbotés dans de la chaux
pour fixer les SOx dans le
gypse.
M. Lacroix Énergie et environnement 16
DÉTÉRIORATION
DE LA
COUCHE D’OZONE

M. Lacroix Énergie et environnement 17


COUCHE D’OZONE: C’EST QUOI?

Molécule
d’ozone

M. Lacroix Énergie et environnement 18


COUCHE D’OZONE:
POURQUOI S’EN PRÉOCCUPER?
• La couche d’ozone troposphérique est la
crème solaire de la planète terre. Elle
protège la vie des rayons ultraviolets nocifs.
• Sans cette couche de 3mm d’épaisseur (à
100 kPa), la planète terre deviendrait aussi
stérile que la planète mars.
• Le phytoplancton à la surface des océans
disparaîtrait, suivi du zooplancton, puis de
la vie marine et enfin de la vie terrestre.
M. Lacroix Énergie et environnement 19
CHLOROFLUOROCARBONES (CFC)
• Molécule inventée dans les années 1920 pour
remplacer l’ammoniac et le dioxyde de
soufre dans les systèmes de réfrigération.
• Avantage: molécule stable et inoffensive.
• Utilisée aussi dans les aérosols, les mousses
isolantes, les solvants, les détergents, les
parfums, etc.

M. Lacroix Énergie et environnement 20


UTILISATION DES CFC

Leur production atteint


un sommet dans les
années 70
M. Lacroix Énergie et environnement 21
PLANÈTE VÉNUS

1974: Deux
chimistes
américains,
Rowland et Molina,
étudient la chimie
de l’atmosphère de
la planète Vénus …

M. Lacroix Énergie et environnement 22


… et mettent en évidence la réaction chimique
suivante entre les molécules d’ozone et les
atomes de chlore …
M. Lacroix Énergie et environnement 23
En transposant leurs résultats à la planète
terre, ils découvrent alors qu’au rythme où l’on
produit les CFC, nous nous dirigeons vers une
catastrophe planétaire … 24
L’opinion publique est alertée et, pressés, les
chefs d’état doivent réagir. La production de
CFC sera finalement interdite …
M. Lacroix Énergie et environnement 25
Image radar de la
couche d’ozone au
dessus de
l’antarctique
(NASA)

Le trou dans la couche d’ozone semble,


pour l’instant, se stabiliser …
M. Lacroix Énergie et environnement 26
Prix Nobel de chimie 1995

M. Lacroix Énergie et environnement 27


RÉCHAUFFEMENT
PLANÉTAIRE

M. Lacroix Énergie et environnement 28


RÉCHAUFFEMENT PLANÉTAIRE

• On peut voir le smog,


constater l’effet des pluies
acides mais comment
appréhende-t-on le
réchauffement planétaire?
• Ce problème est insidieux.
Il dépasse nos sens et notre
échelle de temps.
M. Lacroix Énergie et environnement 29
EFFET DE SERRE: C’EST QUOI?
Le verre est transparent
au rayonnement visible
mais opaque au
rayonnement infrarouge.
Résultat: accumulation
de chaleur dans la serre.
⎛ dE ⎞ • •
⎜ ⎟ = E in − E out
⎝ dt ⎠ v.c.
M. Lacroix Énergie et environnement 30
EFFET DE SERRE BÉNÉFIQUE:
EXEMPLE DE LA PLANÈTE TERRE

Grâce à l’effet de serre, la température


moyenne sur terre est 150C. Sans cet effet, la
température moyenne s’établirait à ~ -200C!
M. Lacroix Énergie et environnement 31
EFFET DE SERRE SUR TERRE:
GAZ RESPONSABLES
1. Eau: H2O (10000 à 50000 ppm).
2. Gaz carbonique: CO2 (350 ppm).
3. Méthane: CH4.
4. Oxydes nitriques.
5. Ozone.
6. CFC.
7. Autres molécules asymétriques

M. Lacroix Énergie et environnement 32


EFFET DE SERRE MALÉFIQUE:
EXEMPLE DE LA PLANÈTE VENUS

À la surface, la
température est
4500C et la
pression 90bars!

M. Lacroix Énergie et environnement 33


Image radar de la sonde Magellan

M. Lacroix Énergie et environnement 34


LA CONCENTRATION DE
CO2 SUR TERRE AUGMENTE-T-ELLE?

Au cours des ~ 100000


dernières années, la
concentration de CO2 dans
l’atmosphère mesurée s’est
maintenue autour de 280
ppm et puis elle s’est mise
à croître au début du
19ème siècle.

M. Lacroix Énergie et environnement 35


À QUOI ATTRIBUE-T-ON
L’AUGMENTATION DE CO2 SUR TERRE?
1. Concentration de CO2 dans l’atmosphère:
elle s’est mise à croître pendant la révolution
industrielle, époque où la consommation
intensive de combustibles fossiles a
commencé.
2. Population mondiale: elle a triplé au 20ème
siècle.

M. Lacroix Énergie et environnement 36


À QUOI ATTRIBUE-T-ON
L’AUGMENTATION DE CO2 SUR TERRE?

3. Activité industrielle: elle est aujourd’hui 50


fois plus intense que ce qu’elle était en 1900
et on prévoit qu’elle décuplera au cours du
21ème siècle.
4. Agriculture intensive et déforestation
accélérée.

M. Lacroix Énergie et environnement 37


30 Key Energy Trends (IEA):
Émissions passées de gaz carbonique

M. Lacroix Énergie et environnement 38


30 Key Energy Trends (IEA):
Émissions prévues de gaz carbonique

M. Lacroix Énergie et environnement 39


Y-A-T’IL UNE RELATION ENTRE
L’AUGMENTATION DE CO2 DANS
L’ATMOSPHÈRE ET LE
RÉCHAUFFEMENT DE LA PLANÈTE?

• Le rapport deutérium/hydrogène dans l’eau


des échantillons de glace prélevés aux pôles
croît avec la température.
• Et la concentration en CO2 des bulles d’air
emprisonnées dans ces mêmes échantillons
croît.
• Datation jusqu’à 110000 années.
M. Lacroix Énergie et environnement 40
CORRÉLATION ENTRE CONCENTRATION
DE CO2 ET TEMPÉRATURE MOYENNE?

M. Lacroix Énergie et environnement 41


PEUT-ON ALORS CONCLURE QUE LE
RÉCHAUFFEMENT PLANÉTAIRE EST
DÛ À L’ACTIVITÉ HUMAINE?
• Personne ne nie le fait que l’augmentation de
la concentration de CO2 dans l’atmosphère
coïncide à la période d’utilisation intensive
de combustibles fossiles.
• En déduire que le réchauffement de la
planète est dû au CO2 généré par l’activité
humaine fait toutefois l’objet de vifs débats…

M. Lacroix Énergie et environnement 42


QUELS SONT LES SIGNES TANGIBLES
DU RÉCHAUFFEMENT PLANÉTAIRE?
1. Augmentation constante de la température
moyenne de la planète au cours des 200
dernières années.
2. Montée du niveau des océans: 15 cm au cours
du dernier siècle (expansion thermique).
3. Courants atmosphérique et marin perturbés.

M. Lacroix Énergie et environnement 43


QUELS SONT LES SIGNES TANGIBLES
DU RÉCHAUFFEMENT PLANÉTAIRE?
4. Canicules et sécheresses plus fréquentes
et prolongées.
5. Désertification accélérée.
6. Récession des glaciers et des calottes
glaciaires.
7. Population croissante d’insectes porteurs
de maladies tropicales: malaria, dengue,
fièvre jaune et maladie du sommeil.
M. Lacroix Énergie et environnement 44
EFFET DE RÉTROACTION

• Système: le climat.
• Résultat: le réchauffement planétaire.
• Rétroaction positive: accentuation du
résultat (indésirable).
• Rétroaction négative: atténuation du
résultat (souhaitable).

M. Lacroix Énergie et environnement 45


RÉTROACTION POSITIVE

• Augmentation de la température engendrée


par de l’effet de serre.
• Fusion des calottes polaires.
• Rétrécissement de la surface réfléchissante
du rayonnement solaire.
• Davantage de chaleur absorbée.
• Accentuation du réchauffement planétaire.

M. Lacroix Énergie et environnement 46


RÉTROACTION POSITIVE

• Augmentation de la concentration de CO2


dans l’atmosphère.
• Réchauffement planétaire.
• Évaporation d’eau accrue: gaz à effet de
serre.
• Eau plus chaude: CO2 libéré par océans.
• Accentuation du réchauffement planétaire.

M. Lacroix Énergie et environnement 47


Dissolution du CO2 dans l’eau (101kPa)
2
Vol. gaz / Vol. eau

1,6

1,2

0,8

0,4

0
0 10 20 30 40
Degrés C

M. Lacroix Énergie et environnement 48


RÉTROACTION NÉGATIVE
• Réchauffement planétaire engendré par
l’augmentation de la concentration de CO2.
• Évaporation d’eau accrue: davantage de
nuages dans le ciel.
• Rayonnement solaire réfléchi par les
nuages: moins de chaleur absorbée.
• Réchauffement planétaire atténué et même
renversé.

M. Lacroix Énergie et environnement 49


RÉTROACTION NÉGATIVE

• Augmentation de la concentration de CO2.


• Accélération de la croissance des plantes qui
s’alimentent de CO2.
• Consommation accrue de CO2 par les
plantes.
• Effet de serre se résorbe.

M. Lacroix Énergie et environnement 50


BILAN GLOBAL DE CO2: FRAGILE

CO2 CO2 CO2


OCÉANS ATMOSPHÈRE SOL

E CO
H ÈS M
N T PO
SY S IT
O IO
OT N
PH

PLANTES ORGANISMES
MORTS
ANIMAUX
M. Lacroix 51
QUE PEUT-ON FAIRE?
1. Remplacer les combustibles fossiles dont
le PCI est faible (ex:charbon, 24MJ/kg)
par ceux dont le PCI est plus grand
(ex:gaz naturel, 55MJ/kg).
2. Accroître le rendement énergétique par
unité de CO2 émise.
3. Passer des formes d’énergie non
renouvelable aux formes d’énergie
renouvelable.
M. Lacroix Énergie et environnement 52
ACCORD DE KYOTO: UN PREMIER
PAS DANS LA BONNE DIRECTION

16 février 2005

M. Lacroix Énergie et environnement 53

Vous aimerez peut-être aussi