Vous êtes sur la page 1sur 11

Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion

DÉPARTEMENT CESAG GRANDE ECOLE


MASTER PROFESSIONNEL EN COMPTABILITE
ET GESTION FINANCIERE PREMIERE ANNEE
(MPCGF1C)
Année académique : 2019-2020
GROUPE 2

CHOIX D’INVESTISSEMENT, DE
FINANCEMENT ET CAPITAL RISQUE
(EXAMEN DE 40%)
Membres du groupe : Animateur du cours :

ABDEL-BASSIT AHMAT KARAMBAL Pr. HOUNKOU Emmanuel

FAYE Mame Diarra


HALILOU OUMAROU Mahaman Gali
SANGAM Atina-Edi Guy
SOALLA Yolande
SECK Mame Ngoné

1
Exercice traité (cas 15)

A Capitaux investis : 100.000.000


B EBIT : 12.000.000
C Rf (taux d’intérêt) = 9%
T (taux d’imposition) = 33%
Structure financière :
A : 100% Fonds propres
B : 80% fonds propres et 20% dettes
C : 50% fonds propres et 50% dettes

1. Selon la logique développée par Modigliani et Miller en ignorant les effets de la fiscalité 

a) Calcul du coût des fonds propres

 Calculs des résultats nets

A B C
EBIT 12.000.000 12.000.000 12.000.000
Charges financières 0 - 1.800.000 - 4.500.000
Bénéfice 12.000.000 10.200.000 7.500.000

Charges financière A = 0% x 100.000.000 x 9% = 0


Charges financière B = 20% x 100.000.000 x 9% = - 1.800.000
Charges financière C = 50% x 100.000.000 x 9% = - 4.500.000

 Entreprise A

kA = Bénéfice A / Valeur des capitaux propres A


= 12.000.000/100.000.000

kA = 12%

 Entreprise B

2
Selon MM2 en absence d’impôt :

kB = kA + (kA – Rf) * DB / CB
kB: coût des fonds propres de B
Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

DB / CB : levier financier de l’entreprise B


DB/ CB = 20% / 80% 25%

kB = 12% + (12% - 9%) * 25%


kB = 12,75%

 Entreprise C

Selon MM2 absence d’impôt :

kC = kA + (kA – Rf) * DC / CC

kC: coût des fonds propres de C


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

DC / CC : levier financier de l’entreprise C, il est égal à l’unité chez C


kC = 12% +( 12% - 9%) * 1

kC = 15%

Calcul de la valeur des capitaux propres

 Entreprise A

VCP A = Bénéfice A / kA
= 12.000.000 / 12%

VCP A = 100.000.000
 Entreprise B

VCP B = Bénéfice B / kB
= 10.200.000 / 12,75%

VCP B = 80.000.000
 Entreprise C

3
VCP C = Bénéfice C / kC
= 7.500.000 / 15%

VCP C = 50.000.000

b) Calcul du coût moyen pondéré du capital (CMPC) :

CMPC = k * (C / (C+D)) + Rf * (D / (C+D))

 Entreprise A

CMPCA = kA car A n’est pas endetté

CMPCA = 12%

 Entreprise B 
CMPC B = kB *(CB/ (CB + DB)) + Rf * (DB/ (CB + DB))

Avec :

kB: coût des fonds propres de B


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

CB : la valeur des capitaux propres de B


DB : la valeur des capitaux propres de B
CMPC B = 12,75% *80% + 9% * 20%
CMPC B = 12%

 Entreprise C

CMPC C = kC *(CC / (CC + DC)) + Rf * (DC / (CC + DC))


Avec :

kC: coût des fonds propres de C


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

CC : la valeur des capitaux propres de C


DC : la valeur des capitaux propres de C

4
CMPC C = 15% *50% + 9% * 50%

CMPC C = 12%

Rentabilité économique = EBIT/Actif Economique


Rentabilité économique = 12%

CMPCA = CMPCB = CMPCC = Rentabilité économique

c) Valeur de l’entreprise :

Valeur d’entreprise = Valeur des capitaux propres + Valeur des dettes

 Entreprise A

Valeur de l’entreprise A = Valeur des capitaux propres de A car A n’est pas


endetté

Valeur de l’entreprise A = 100.000.000

 Entreprise B

Valeur de l’entreprise B = Valeur des capitaux propres de B + Valeur des dettes de B


= 80.000.000 + 20.000.000

Valeur de l’entreprise B = 100.000.000

 Entreprise C

Valeur de l’entreprise C = Valeur des capitaux propres de C + Valeur des dettes de C


= 50.000.000 + 50.000.000
= 50.000.000 + 50.000.000

Valeur de l’entreprise C = 100.000.000

5
Récapitulatif

Rubriques A B C
EBIT 12 000 000 12 000 000 12 000 000

Charges financières (taux de 9%)   (1 800 000) (4 500 000)


Bénéfice 12 000 000 10 200 000 7 500 000

Coût des fonds propres (k) 12% 12,75% 15%


Valeur des CP (Bénéfice / k) 100 000 000 80 000 000 50 000 000

Valeur des dettes   20 000 000 50 000 000

Valeur de l'entreprise 100 000 000 100 000 000 100 000 000

Donc MM1 est validé car la valeur de l’entreprise ne dépend pas de la structure financière
2. Calculons les incidences de la prise en considération d’un taux d’imposition des sociétés de
33% :

a) Le coût des fonds propres

 Calculs des bénéfices

A B C
EBIT 12.000.000 12.000.000 12.000.000
Charges financières 0 - 1 800.000 - 4.500.000
EBT 12.000.000 10.200.000 7.500.000
Impôt 3.960.000 3.366.000 2.475.000
Bénéfice 8.040.000 6.834.000 5.025.000

Charges financière A = 0% x 100.000.000 x 9% = 0


Charges financière B = 20% x 100.000.000 x 9% = - 1.800.000
Charges financière C = 50% x 100.000.000 x 9% = - 4.500.000

 Coût des fonds propres

 Entreprise A

B é n é fice A
kA = Capitaux Propres A

6
= (8.040.000 / 100.000.000) * 100%

kA = 8,04%

 Entreprise B

DB
kB = kA + (kA – Rf) x C x (1 – T)
B

kB: coût des fonds propres de B


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

DB / CB : levier financier de l’entreprise B


DB / CB = 20% / 80% 25%

20.000.000
kB = 8,04% + (8,04% - 9%) x x (1 – 33%)
80.000.000

kB = 7,8792%

 Entreprise C

DC
kC = kA + (kA – Rf) x Cc
x (1 – T)

kC: coût des fonds propres de C


kA : Coût des fonds propres de l’entreprise A (non-endetté)
Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

DC / CC : levier financier de l’entreprise C, il est égal à l’unité chez C


50.000.000
kc = 8,04% + (8,04% - 9%) x 50.000.000 x (1 – 33%)

kC = 7,3968%

Calcul de la valeur des capitaux propres :

 Entreprise A

VCP A = Bénéfice A / kA
= 8.040.000 / 8,04%

7
VCP A = 100.000.000
 Entreprise B

VCP B = Bénéfice B / kB
= 6.834.000 / 7,8792%

VCP B = 86 734 693,8775 ≈ 86.734.694


 Entreprise C

VCP C = Bénéfice C / kC
= 5.025.000 / 7,3968%

VCP C = 67 934 782,6086 ≈ 67.934.783

b) Calcul du coût moyen pondéré du capital (CMPC) :

C D
CMPC = k + Rf (1 –
D+ C D+C
T)
 Entreprise A
CA DA
CMPC = k A+i (1 – T)
CA+ DA C A+ DA

Or A n’est pas endetté donc


CMPCA = kA

CMPCA = 12%

 Entreprise B

CB DB
CMPCB = kB + Rf (1 – T)
C B+ D B C B + DB

Avec :

kB: coût des fonds propres de B


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

CB : la valeur des capitaux propres de B

8
DB : la valeur des capitaux propres de B
T : Taux d’impôt des sociétés
80.000.000 9 % X 20.000 .000
CMPCB = x 7,8792% + (1 – 33%)
100.000.000 100.000 .000

CMPCB = 7,50936% ≈ 7,51%

 Entreprise C

CC DC
CMPCC = kB + Rf (1 – T)
CC + DC C C+ DC

Avec :

kC: coût des fonds propres de C


Rf : le taux d’intérêt de l’emprunt

CC : la valeur des capitaux propres de C


DC : la valeur des capitaux propres de C
T : Taux d’impôt des sociétés
50.000.000 9 % x 50.000 .000
CMPC = x 7,3968% + (1 – 33%)
100.000.000 100.000 .000

CMPC = 6.7134% ≈ 6,71%

CMPCC = 6.7134% ≈ 6,71%

c) Calcul de la valeur de l’entreprise

Valeur d’entreprise = Valeur des capitaux propres + Valeur des dettes

 Entreprise A

Valeur de l’entreprise A = Valeur des capitaux propres de A car A n’est pas


endetté

Valeur de l’entreprise A = 100.000.000

 Entreprise B

9
Selon MM2 en prenant en compte l’incidence fiscale, la valeur de l’entreprise endetté en présence
d’impôt des sociétés est égale à la valeur de l’entreprise non-endetté augmentée de la valeur actuelle
de l’avantage fiscal (c’est-à-dire la valeur actuelle de l’économie d’impôt)
T : taux d’imposition des sociétés

Valeur de l’entreprise B = Valeur de l’entreprise A + Valeur des dettes de B * T

= 100.000.000 + 20.000.000 * 33%

Valeur de l’entreprise B = 106.600.000

 Entreprise C

Valeur de l’entreprise C = Valeur de l’entreprise A + Valeur des dettes de C * T


= 50.000.000 + 50.000.000
= 100.000.000 + 50.000.000 * 33%
Valeur de l’entreprise C = 116.500.000

Récapitulatif

Rubriques A B C
EBIT 12 000 000 12 000 000 12 000 000

Charges financières (Rf = 9%) (1 800 000) (4 500 000)


EBT 12 000 000 10 200 000 7 500 000

Impôt (T= 33%) (3 960 000) (3 366 000) (2 475 000)


Bénéfice 8 040 000 6 834 000 5 025 000

Coût des fonds propres (k) 8,04% 7,8792% 7,3968%


Valeur des CP 100 000 000 86 734 694 67 934 783
Valeur des Dettes(D)   20 000 000 50 000 000
Valeur actuelle de l'impact
fiscal (D*T)   6 600 000 16 500 000

Valeur des entreprises 100 000 000 106 600 000 116 500 000

3. Comparaisons des deux situations avant et après impôt des sociétés et conclusion

Nous remarquons qu’en absence d’impôt sur les sociétés, la valeur des entreprises endettées
est égale à celle de l’entreprise non endettée, d’autre part le CMPC est indépendant de la
structure de financement et est égal à la rentabilité économique. De plus le taux de rentabilité
exigé par les actionnaires des firmes endettées est égal au taux de rentabilité exigé par les
actionnaires de la firme non-endettée majoré de l’effet de levier financier du fait de la

10
présence de la dette. Le marché est donc équilibré et il n’y a pas de possibilité d’arbitrage. Par
conséquent les deux propositions en absence d’impôt MM1 et MM2 sont bel et bien remplies
En présence d’impôt, nous constatons que la valeur des entreprises endettées est égale à celle
de l’entreprise non endetté augmenté de la valeur actuelle de l’avantage fiscale (c’est-à-dire
de l’économie d’impôt). De plus, le taux de rentabilité exigé par les actionnaires (ou le coût
des fonds propres k) des firmes endettées est égal au taux de rentabilité exigé par les
actionnaires de la firme non-endettée majoré de l’effet de levier du fait de la présence de la
dette et corrigé de l’atténuateur fiscal. Donc le marché est équilibré et les deux propositions
en présence d’impôt MM1 et MM2 sont validées.
En conclusion général nous retenons qu’en absence ou en présence d’impôt les propositions
faites par MODIGLIANI & MILLER par rapport à la structure financière sont parfaitement
remplies et donc le marché est parfaitement équilibré et il n’y a donc pas de possibilité
d’arbitrage.

11

Vous aimerez peut-être aussi