Vous êtes sur la page 1sur 556

2018

2019

Côte d’ivoire
COUNTRY GUIDE

www.petitfute.com
Akwaba !
EDITION
Directeurs de collection et auteurs :
Dominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE
Auteurs : Elodie VERMEIL, Jean-Paul
LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter
Directeur Editorial : Stéphan SZEREMETA Quelque part en Côte d’Ivoire existe un village nommé
Responsable Editorial Monde : Patrick MARINGE
Yakasse-me. Même si la graphie ne le précise pas, tout le
Rédaction Monde : Caroline MICHELOT,
Morgane VESLIN, Pierre-Yves SOUCHET, monde prononce Yakassé-mé, comme pour le mot espoir
Jimmy POSTOLLEC, Elvane SAHIN et son « e » sans accent. « Ben oui, y a qu’à s’aimer », diront
Rédaction France : Elisabeth COL, les doux rêveurs : une bien belle injonction pour un pays
Silvia FOLIGNO, Tony DE SOUSA, Agnès VIZY
qui a vécu tant de tourments, et dont la pluralité physique
FABRICATION et humaine constitue, en même temps que le creuset d’une
Responsable Studio : Sophie LECHERTIER richesse identitaire unique, parfois aussi une source de
assistée de Romain AUDREN
division cyniquement instrumentalisée à des fins purement
Maquette et Montage : Julie BORDES,
Sandrine MECKING, Delphine PAGANO, politiciennes. Partisans des « e » muets et de richesses plus
Laurie PILLOIS « sonnantes et trébuchantes », les pragmatiques cacaolo-
Iconographie : Anne DIOT gues, eux, clameront : « Ya ka semer... et puis ça pousse ! »
Cartographie : Jordan EL OUARDI Car le cacao avait déjà fait les beaux jours de la Côte
WEB ET NUMERIQUE d’Ivoire bien avant que l’insidieuse graine de l’ivoirité germe
Directeur Web : Louis GENEAU de LAMARLIERE dans son joli jardin, semant discorde et désolation autour
Chef de projet et développeurs : Cédric MAILLOUX, d’une conjonction de coordination. Aujourd’hui, hésitant
Nicolas DE GUENIN, Nicolas VAPPEREAU, Adeline CAUX entre ce passé qu’ils tiennent à distance par la litanie du
Intégrateur Web : Mickael LATTES
« plus jamais ça » et un avenir qui reste encore incertain
Webdesigner : Caroline LAFFAITEUR
Community Manager : Cyprien de CANSON
à bien des égards - notamment à l’aune de l’échéance
et Andrei UNGUREANU électorale de 2020, les Ivoiriens avancent un pas après
l’autre, s’entêtant à défier la mauvaise fortune d’un sourire
DIRECTION COMMERCIALE
Directrice des Régies : Caroline CHOLLET
ou d’un « ça va aller ». Bien sûr, la réalité multiforme et
Responsable Régies locales : Michel GRANSEIGNE insaisissable du pays pourra dérouter l’observateur, qui
Relation Clientèle : Vimla MEETTOO aura parfois du mal à trouver le juste équilibre entre un
et Sandra RUFFIEUX idéalisme naïf et une diabolisation souvent excessive. Mais
Chefs de Publicité Régie nationale : il faut s’être émerveillé sous l’or brûlé des savanes, dans
Caroline AUBRY, François BRIANCON-MARJOLLET,
Perrine DE CARNE MARCEIN, Caroline PREAU le vert profond des forêts mystérieuses, et celui délayé de
Responsable Clientèle : Déborah LOICHOT bleu des superbes plages du littoral ; il faut avoir partagé
avec les populations locales et tous les Ivoiriens d’adoption
REGIE INTERNATIONALE
amoureux du pays sans distinction de couleur, de race ou
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET,
Guillaume LABOUREUR, assistés de Michelle MAYER d’ethnie, la foi, la joie et l’espérance de gens qui ont pris
le parti de vivre en profitant de ce que le présent a à offrir
DIFFUSION ET PROMOTION de mieux, pour comprendre qu’au-delà des accents, des
Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET
assistée d’Aissatou DIOP et Vianney LAVERNE préjugés et des rapports officiels balancés par des orga-
Responsable des ventes : Jean-Pierre GHEZ nismes très sérieux et très compétents, le pays reste avant
assisté de Nelly BRION tout un magistral attrape-cœur. Et cette Côte d’Ivoire-là,
Relations Presse-Partenariats : Jean-Mary MARCHAL on ne peut que l’aimer, comme vous aurez vite fait de le
ADMINISTRATION découvrir par vous-même…
Président : Jean-Paul LABOURDETTE Élodie Vermeil
Directrice Administrative et Financière :
Valérie DECOTTIGNIES wwREMERCIEMENTS. Un grand merci à : Lionel et Anna
Directrice des Ressources Humaines : Labarre, Danouche et Brigitte, JC et Hélène, Marion et
Dina BOURDEAU assistée de Sandra MORAIS Salim, Serge, Sébastien, Sylvie, Oliv', Maureen, Val, Isa,
et Eva BAELEN Dellya, Moustafa, Cédric, Cissé, Mark, Yasmine, Isabelle.
Responsable informatique : Briac LE GOURRIEREC
Et tous les autres…
Comptabilité : Jeannine DEMIRDJIAN,
Christelle MANEBARD, Adrien PRIGENT
Recouvrement : Fabien BONNAN
assisté de Sandra BRIJLALL et Belinda MILLE
Standard : Jehanne AOUMEUR
PETIT FUTE CÔTE D’IVOIRE 2018-2019 IMPRIMÉ EN FRANCE
Les Nouvelles Editions de l’Université
18, rue des Volontaires - 75015 Paris.
&  01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 E
RC PARIS B 309 769 966
Couverture : Retour de pêche, plage de Mondoukou
© Elodie Vermeil
Impression : IMPRIMERIE CHIRAT -
42540 Saint-Just-la-Pendue
Dépôt légal  : 06/05/2018
ISBN : 9791033177791

Pour nous contacter par email, indiquez le nom


de famille en minuscule suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.com
Sommaire
INVITATION AU VOYAGE 
„„ Littérature.............................................99
Médias locaux.....................................102
Les plus de la Côte d’Ivoire..........................7 Musique..............................................105
Fiche technique...........................................9 Peinture et arts graphiques.................111
Idées de séjour......................................... 14 Sculpture............................................115
Comment partir ?..................................... 18 Festivités..................................................116
Partir en voyage organisé......................18 Cuisine locale.......................................... 120
Partir seul.............................................26 Produits caractéristiques.....................120
Se loger................................................29 Habitudes alimentaires.......................123
Se déplacer..........................................31 Recettes.............................................126
Jeux, loisirs et sports.............................128
DÉCOUVERTE 
„„ Disciplines nationales.........................128
Activités à faire sur place....................129
La Côte d’Ivoire en 40 mots-clés.............. 34 Enfants du pays....................................... 136
Survol de la Côte d’Ivoire......................... 42 Lexique....................................................142
Géographie...........................................42
Climat...................................................42
Parcs nationaux....................................43 ABIDJAN 
„„
Faune et flore........................................44 Abidjan....................................................152
Histoire..................................................... 51 Quartiers.............................................159
Politique et économie............................... 66 Se déplacer........................................166
Population et langues................................72 Pratique..............................................184
Mode de vie...............................................76 Se loger..............................................202
Vie sociale............................................76 Se restaurer........................................226
Mœurs et faits de société......................80 Sortir..................................................265
Religion................................................82 À voir – À faire....................................284
Arts et culture......................................... 85 Shopping............................................301
Architecture..........................................85 Sports – Détente – Loisirs...................321
Artisanat...............................................88 Les environs d’Abidjan............................ 331
Expressions modernes..........................91 Bingerville........................................332
Cinéma.................................................96 Île Boulay.........................................340
© ELODIE VERMEIL

Une vue panoramique de Man. Quelque chose d’une estampe...


© JEAN-PAUL LABOURDETTE
Tisserand à Tiébissou.

Songon............................................344 Parc national de la Comoé................494


Dabou..............................................344 Korhogo...........................................494
Jacqueville.......................................346 Nord-Est...................................................511
Grand-Lahou....................................348 Bondoukou......................................511
Tiagba.............................................353
PENSE FUTÉ 
„„
LITTORAL 
„„ Pense futé............................................... 518
Côte Est.................................................. 356 Argent.................................................518
Grand-Bassam.................................356 Bagages.............................................525
Assinie.............................................386 Décalage horaire.................................526
Aboisso............................................402 Électricité, poids et mesures...............527
Côte Ouest...............................................407 Formalités, visa et douanes.................527
Sassandra........................................407 Horaires d’ouverture...........................528
San Pedro........................................413 Internet...............................................528
Parc national de Taï..........................431 Jours fériés.........................................528
Langues parlées.................................529

LES TERRES 
„„
Photo..................................................530
Poste..................................................530
Les Terres.............................................. 436 Quand partir ?.....................................531
Yamoussoukro.................................436 Santé..................................................531
Tiassalé...........................................461 Sécurité et accessibilité......................536
Man.................................................463 Téléphone...........................................537
S’informer............................................. 539
ROUTE DU NORD 
„„
Avant son départ.................................539
Magazines et émissions......................539
Route du Nord.........................................476 Rester.................................................... 544
Bouaké............................................476 Être solidaire.......................................544
Katiola.............................................488 Étudier................................................546
Tortiya..............................................489 Investir...............................................546
Kafolo..............................................490 Index...................................................... 548
Capitale

4
Ville importante
MAL I Curiosité 1500
Frontière internationale
1000
Autoroute
Route majeure 500
Route asphaltée
Tengréla 250

Altitude (en mètres)


Manakoro Autre route
Parc national
Kimbirila Nord
Niéllé
Katogo
Minignan

Le r
Goulia B UR K I N A FASO

ab
Ko m o é

a
Mbengué
Samatiguila Kaniasso Ouangolodougou
Kouto Doropo
Kimbirila Sud
Madinani Téhini Varalé
Gbeleban é Savanes
go Ferkessédougou Kafolo
Ba

nc
Odiénné 914 m. Boundiali Korhogo

bla
Seguelon
Nassian

ma
PARC NATIONAL

da
Denguélé Com

Bako DE LA COMOÉ Bouna

Ban
Dikodougou
Bou Kong
Feremandougou Kiémou
go

1007 m.

Nzi
Irin

Monts Boutourou
Zanzan
Borotou
731 m.

Bo
Yar
GU I NÉE Koutouba

a
a
Niakaramandougou

ni
Koro
Kani Worodougou Vallée du
Bandama
Touba Bafing
Dabakala

M a ra h
Co

Tiéningboué
mo

Parc national

oué
Katiola
é

du Mont Sangbé
Foungbesso Basawa
Bondoukou
Séguéla
Mont Sangbé Sandegue
1072 m. Bouaké
Biankouma

Mont Tonkoui
1072 m. Bouaké
Biankouma

Réserve Intégrale Mont Tonkoui Lacs Koun-Fao


du Mont Nimba 1223 m. Zuénoula M’bahiakro
Man

i
Vavoua

Nz
Danané Dix-huit Lac de Tiébissou
Montagnes Mont Péko Kossou

Lo
Parc national 1002 m. Parc national Bocanda

bo
Parc animalier Daoukro Agnibilékrou
du Mont Péko de la Marahoué d’Abokouamékro
N’zi-Comoé

lly
Daloa Bouaflé

va
Ba
YAMOUSSOUKRO

Ca
nd

Nzo
Marahoué Abengourou
Duékoué

ama
Toulepleu Blolequin Haut-Sassandra Niablé
Dimbokro Bongouanou Moyen-
Guépaouo Djékanou Toumodi
Cavally Guiglo Comoé
Issia G HA NA
Co

Buyo Oumé Taabo Akoupé


m

Lac de Fromager

Buyo Nzi
Réserve de faune

Ca v
Gagnoa

Ag n e by
du N’zo

ally
Agnéby
Adzopé La Côte d’Ivoire
Taï Yabayo
é
M

PARC NATIONAL Lakota Agboville


DE TAÏ Soubré Tiassalé
Divo

na
a
CÔTE D’IVOIRE Ha Sud-Bandama Lagunes Sud-Comoé

Sa
s
Mont Niénokoué Anyama

sa
396 m.
Alépé Aboisso

B andam

nd
Parc national

ra
Djouroutou du Banco
Grand Lagune
Lahou Lagune ABIDJAN Aby
Lagune Dabou

Go
Ebrié Adiaké Noé
Bas-Sassandra Tadio
Parc national Grand
Fresco d’Azagny Bassam Assinie
Grabo Gabiadji
Sassandra
LIB ERIA
San-Pédro
5

Tabou 0 km 35 70 105 140 km


G O LF E D E G U I NÉ E
© ELODIE VERMEIL

Le dimanche, les plages de Grand-Bassam sont toujours très animées.


© JEAN-PAUL LABOURDETTE

© ANTONELLO LANZELLOTTO

Cathédrale Saint-Paul du Plateau. Sourire ivoirien.


© ELODIE VERMEIL

Tissage du coton dans la localité de Fakaha.


Les plus de la
Côte d’Ivoire
Un sens de l’accueil de peuples  », véritable plaque tournante et
creuset d’influences et d’identités toujours
incomparable en mouvement et en synergie  ; mais aussi à
En tant que «  toubabou  », on peut légitimement l’incroyable propension des Ivoiriens à récupérer,
se demander quel accueil réservent les Ivoiriens absorber et adapter « à leur sauce  » tout ce

INVITATION AU VOYAGE
aux Français, avec lesquels les relations ne qui vient de «   l’extérieur ». En Côte d’Ivoire,
furent pas toujours au beau fixe. Il ne s’agit plus qu’ailleurs, les barrières socio-culturelles
pas d’une critique, mais d’un simple constat s’effacent et les différentes communautés se
qui aura pu susciter quelques interrogations côtoient sans complexe et dans la joie.
chez certains, et sera d’ailleurs vite balayé par
la façon dont vous serez reçu sur place. Dans
la grande majorité des cas, on n’observe en
L’ivorian way of life
effet aucune animosité, et, à Abidjan, les seuls «  La nuit c’est la nuit/Tous les chats sont gris/
problèmes que l’on pourrait rencontrer sont Au programme, aucun rendez-vous/C’est vrai,
inhérents à l’insécurité que présentent certains on n’a rien, mais on consomme jusqu’au matin/
endroits à certaines heures de la nuit... Comme Ce qui est sûr, on est là/C’est Dieu qui nous
dans n’importe quelle grande ville du monde, protège/Tôt ou tard, le jour va se lever/Oh oh,
finalement. Les Ivoiriens gagnent vraiment à même Paris connaît/Abidjan est le plus doux
être connus : accueillants, chaleureux, drôles, au monde », chantait le groupe Espoir 2 000 il
solidaires, toujours prêts à aider ou à rendre y a quelques années. Et c’est vrai : Abidjan ne
service... et dotés d’un sens de l’hospitalité tient pas en place et ne dort jamais. Comme
et de la fête incomparable. Akwaba au pays ! si les Ivoiriens, hédonistes et jouisseurs dans
l’âme, champions de la « vivance » comme on
dirait au pays, voulaient prendre de l’avance
En Côte d’Ivoire, on se mélange  ! sur un possible malheur, vivant au rythme des
À la différence de certains pays d’Afrique où petites promesses et des joies du quotidien :
chacun reste un peu sur son quant-à-soi, en Côte boire, manger, danser, échanger, palabrer, rire
d’Ivoire, tout le monde se croise, se mélange, aux éclats... Bref : vivre la vie en couleurs et
se métisse. Une vocation de melting-pot que le prendre du plaisir dans tous les sens du terme
pays doit clairement à sa position de carrefour et à la moindre occasion, pour anticiper sur
de l’Afrique de l’Ouest, abritant, comme le les incertitudes de demain. Y goûter, c’est
veut l’expression consacrée, une « mosaïque l’adopter...
© ELODIE VERMEIL

Parsemé de vieilles bâtisses abîmées par le temps et les embruns,


le quartier France de Grand-Bassam est un musée à ciel ouvert.
8 LES PLUS DE LA CÔTE D’IVOIRE

Un réseau routier football et ses prestigieux ambassadeurs, le


zouglou des Magic System ou le coupé-décalé
et des infrastructures qui... de DJ Arafat, et le cacao récolté par des milliers
tiennent la route de paysans anonymes, dont vous avalez sans le
savoir quelques gouttes de sueur chaque fois
Hormis sur quelques axes et en comparaison
que vous savourez une douceur chocolatée.
avec d’autres pays d’Afrique, on ne peut être
Véritable carrefour civilisationnel et point de
qu’agréablement surpris par la qualité du convergence et de rencontre de nombreux
réseau routier en Côte d’Ivoire, qui permet peuples d’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire,
de rallier n’importe quel point du pays en une c’est aussi et avant tout des paysages et des
journée maximum. Qualité qui s’est encore hommes, avec trente et une régions toutes
améliorée avec la priorité accordée post- aussi riches les unes que les autres de poten-
crise par le gouvernement à la réhabilitation tialités touristiques, quatre biens inscrits sur
et l’extension du réseau routier ivoirien. Ceci la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco,
dit, pas d’inquiétude pour les amateurs de six zones protégées inscrites à la convention
brousse : il reste encore quantité de pistes bien de Ramsar, deux réserves de biosphère, huit
chaotiques à parcourir aussi  ! À noter qu’au- parcs nationaux, près de trois cents réserves
delà des routes, la Côte d’Ivoire est de façon naturelles, ainsi qu’une soixantaine d’ethnies
générale bien pourvue en infrastructures de et autant de façons différentes de dire bonjour,
base (routes, eau, électricité) et touristiques : se vêtir, se loger, se nourrir et cuisiner, célébrer
selon un rapport de fDi Intelligence, division du ou créer. Les spécificités géomorphologiques,
Financial Times, en 2016, le pays se classait climatiques et historiques de cette partie de
au quatrième rang continental pour la qualité l’Afrique, que beaucoup disent «  bénie des
globale de ses infrastructures, soit un bond de dieux  », ont donné naissance à un pays de
dix-neuf places depuis 2011 et la fin de la crise cocagne aux mille couleurs, riche d’un patri-
post-électorale. moine culturel dont l’extraordinaire diversité et
les identités plurielles s’expriment avec fierté
Une incroyable du Nord au Sud et d’est en ouest, à travers
danses folkloriques, rituels sacrés, sociétés
richesse culturelle initiatiques secrètes, mystérieux ponts de
D’un point de vue touristique, la Côte d’Ivoire, lianes, sorties des grands masques, artisanats,
c’est bien plus que «  Les Bronzés  » en goguette architectures et gastronomies propres à chaque
à Assinie et le premier village exporté par le Club région, et fêtes traditionnelles rythmant le
Med à l’extérieur des frontières européennes  ; cycle des saisons et de la vie. Laissez-vous
d’un point de vue culturel, bien plus que le envoûter  !
© ELODIE VERMEIL

Jeunes Ivoiriens.
Fiche technique 9

OBV, comme « orange-blanc-vert » !


Le drapeau ivoirien, défini comme
emblème national de la République par
l’article 29 de la Constitution ivoirienne,
a été adopté légalement le 3 décembre
1959, peu de temps avant que le pays
n’accède à son indépendance. Reprenant
la conception du drapeau tricolore
français, il se compose de trois bandes
ver ticales, respectivement orange,
blanche et verte, dont Jean Delafosse,
ministre d’État sous Houphouët-Boigny,
expliqua ainsi la signification lorsqu’il présenta le drapeau à l’Assemblée législative :
«   l’emblème national doit être le vivant symbole de la patrie  ; l’orange rappelant la
couleur de notre terre riche et généreuse, c’est le sens de notre lutte, le sang d’un peuple
jeune dans sa lutte pour notre émancipation  ; le blanc, la paix, mais la paix du droit  ;
le vert, l’espérance, certes pour d’autres, mais pour nous, la certitude d’un devenir
meilleur  ». Plus communément, on assimile l’orange à la couleur des savanes du Nord
et le vert à celle des forêts côtières, reliées entre elles par le blanc, qui figure l’union
et la paix. Symbole de la souveraineté et du sentiment national, le drapeau ivoirien doit
être placé au fronton de tous les édifices ou bâtiments officiels  ; mais vous n’en verrez
jamais autant à la fois qu’à l’occasion des matchs de foot, lorsque l’équipe nationale des
Éléphants défend l’honneur du pays.

Argent le pays pour moins de 10 000 FCFA. Cela


implique d’opter pour les maquis (la nourriture
La monnaie ivoirienne est le franc CFA y est généralement bonne, mais il faut bien
(Communauté financière africaine), indexé admettre que les Ivoiriens ont un estomac en
sur l’euro. Attention à bien distinguer le franc acier trempé et qu’à la longue, les bières et
CFA UEMOA (Union économique et monétaire sucreries ingurgitées et l’huile et le sel contenus
ouest-africaine) du franc CFA CEMAC dans la cuisine locale – par ailleurs agrémentée
(Communauté économique et monétaire de d’exhausteurs de goût ultra-chimiques –,
l’Afrique Centrale). Le franc CFA UEMOA utilisé peuvent s’avérer quelque peu indigestes, pour
en Côte d’Ivoire se décline en coupures de ne pas dire néfastes) et les courses dans la
10 000 (en nouchi : «  un dix  », «  dix krikas  » rue, les petits hôtels de quartier et les bus et
ou «  un touraco  », du nom de l’oiseau repré- transports en commun.
senté sur le billet), de 5 000 («  gbonhon  »), de
2 000 («  deux barres  » ou «  deux krikas  ») et wwBudgets moyens. Le budget normal, bien
de 1 000 («  barre  », «  krika  ») FCFA, et, depuis qu’un peu moins élevé que les standards
fin 2012, de 500 FCFA  ; ainsi qu’en pièces de occidentaux, reste malgré tout plutôt conséquent
500 («  gbesse  », onomatopée reproduisant le pour un pays d’Afrique. En gros, si vous voulez
son de cette pièce lorsqu’elle tombe sur le sol), dormir dans un hôtel propre, confortable et
de 250, de 200, de 100 («  togo  », «  plomb  »), correctement équipé, misez sur une moyenne
de 50, de 25 («  grosse  ») et enfin de 10 FCFA. de 40-50 000 FCFA la nuit. Pour un repas
Les Ivoiriens appellent les pièces de monnaie complet (entrée, plat, dessert, boisson) dans
«  jetons  », et les coupures «  billetage  ». un bon restaurant, comptez un minimum de
30 000 FCFA. Les prix d’une location de voiture
wwTaux de change fixe : 1 E = 655,96 FCFA. à la journée débutent à environ 30 000 FCFA
pour des déplacements circonscrits à Abidjan.
Idées de budget Début 2018, les prix (très volatils) des carburants
wwPetits budgets. Si vous vous débrouillez gasoil et super étaient de 595 FCFA le litre à la
bien, vous pouvez vous nourrir pour quelques pompe, contre une valeur moyenne équivalente
milliers de francs FCFA par jour, dormir pour de 737,45 FCFA dans le reste du monde sur la
20 000 FCFA la nuit ou moins, et traverser même période.
FICHE TECHNIQUE
10
wwGros budgets. Pour ceux qui sont wwCapitale économique : Abidjan.
«  financièrement aptes  », les hôtels Accor wwSuperficie : 322 463 km2 (318 003 km2 de
(Sofitel, Novotel, Ibis, Pullman et Sofitel Abidjan terres et 4 460 km2 de territoire maritime).
Hôtel Ivoire depuis 2012), ceux de la Société
des palaces de Cocody (Golf Hôtel), les hôtels wwVilles principales : Abidjan (4,86 millions
des groupes Onomo, Radisson Blu et Azalaï, d’habitants), Bouaké (762 000 habitants),
ainsi que quelques indépendants (Tiama, Yamoussoukro (259 000 habitants), Daloa,
Wafou, Ivotel...) offrent une qualité de confort Korhogo, Gagnoa, Man, San Pedro.
et de service aux standards internationaux à wwFrontières : Burkina Faso (545 km de
partir de 60 000 FCFA pour certains d’entre frontière avec la Côte d’Ivoire), Ghana (720 km),
eux, mais plus généralement aux alentours Guinée (816 km), Liberia (778 km), Mali
de 100-200 000 FCFA. Pour ce qui est de (599 km).
vos déplacements hors d’Abidjan, Air Côte
d’Ivoire effectue depuis mi-novembre 2014 des wwLittoral : 515 km.
liaisons intérieures (San Pedro, Bouaké, Man, wwPoint culminant : mont Nimba (1 752 m).
Odienné, Korhogo) et les meilleures offres wwLangue officielle : français.
de la compagnie, soumises à conditions et
disponibilités, peuvent parfois atteindre wwLangues nationales : une soixantaine de
40 000 FCFA pour les trajets les plus courts, langues vernaculaires (sénoufo et dioula au
bien que les prix tournent plus généralement Nord, baoulé et bété au Sud, yacouba, agni,
autour de 80-100 000 FCFA. Pour les entreprises attié, guéré, abbey, wobé, lobi, adioukrou...)
et/ou ceux qui ont vraiment les moyens, il est dont la plus utilisée est le dioula, qui sert de
également possible d’opter pour des vols privés langue véhiculaire commerçante entre les
à la demande à destination de l’intérieur du pays Ivoiriens.
et de la proche sous-région, mais il faut savoir wwReligions : musulmans 42,9 %, catholiques
que dans ce cas, les prestations se chiffrent 17,2 %, évangélistes 11,8 %, méthodistes 1,7 %,
en millions. tenants d’autres courants du christianisme
3,2 %, animistes 3,6 %, tenants d’autres
La Côte d’Ivoire en bref religions 0,5 %, sans religion 19,1 %.
wwNature du régime politique en place :
Le pays république présidentielle.
wwNom officiel : République de Côte d’Ivoire. wwChef de l’État : Alassane Ouattara.
wwCapitale politique : Yamoussoukro. wwVice-président : Daniel Kablan Duncan.
© ELODIE VERMEIL

Sur la lagune, Grand-Bassam.


11
wwPremier ministre : Amadou Gon Coulibaly.

© ANTONELLO LANZELLOTTO
wwPrincipaux partis politiques : le
RDR (Rassemblement des républicains),
parti d’Alassane Ouattara ; le PDCI (Parti
démocratique de Côte d’Ivoire), émanation
ivoirienne de l’ancien RDA (Rassemblement
démocratique africain) et parti d’Henri Konan
Bédié ; le FPI (Front populaire ivoirien), parti de
Laurent Gbagbo et principal parti d’opposition ;
LIDER ( Liberté et démocratie pour ma
République, dirigé par Mamadou Coulibaly) ;
MFA (Mouvement des forces d’avenir, dirigé
par Anaky Kobéna) ; UPCI (Union pour la Côte
d’Ivoire, dirigé par Brahima Soro) ; UDPCI
(Union pour la démocratie et la paix en Côte
d’Ivoire, dirigé par Albert Mabri Toikeusse),
ainsi qu’une constellation de quelque
144 autres petits partis, dont l’UDS (Union
des soroïstes, mouvement politique de soutien
à Guillaume Soro), solennellement lancée en
juillet 2017.
wwDevise de la République : Union, Discipline,
Travail.
wwHymne national : L’Abidjanaise.
wwSymboles nationaux : l’éléphant, les
couleurs nationales (orange, blanc, vert). wwRépartition de la population par âge :
wwIndépendance/Fête nationale : 7 août 1960. 0-14 ans (37,45 %) ; 15-24 ans (20,93 %) ;
25-54 ans (34,05 %) ; 65 ans et plus (3,42 %).
wwEthnies : une soixantaine d’ethnies réparties
sur tout le territoire et regroupées en quatre wwTaux net de scolarisation : 78,9 %.
grands groupes : Akans (originaires du Ghana), wwTaux d’alphabétisation : 53 % pour les
Krous (originaires du Liberia), Voltaïques hommes et 33 % pour les femmes.
ou Gours (originaires de la Haute-Volta) et
Mandés, répartis en Mandés-nord et Mandés- wwPopulation urbaine : 54,2 %.
sud (originaires du Liberia, du Mali et de la wwTaux d’urbanisation annuel : 3,69 %.
Guinée). wwPopulation active : 8 543 millions d’actifs,
dont 68 % dans le secteur agricole.
La population
wwPopulation vivant en dessous du seuil
wwPopulation totale : 23 740 424 habitants de pauvreté : 46,3 % dépensant moins de
(estimation juillet 2016). 737 FCFA/jour (1,10 euros).
wwRépartition ethnique : Akans 28,8 %, wwMortalité infantile : 57,2 ‰.
Voltaïques ou Gours 16,1 %, Mandés-nord
14,5 %, Krous 8,5 %, Mandés-sud 6,9 %, non wwTaux de prévalence VIH-sida : 3,17 %.
spécifiés 0,9 %, non-Ivoiriens 42,3 %. L’économie
wwCroissance démographique : 1,88 %.
wwPIB : 34,65 milliards de dollars.
wwDensité : 75 hab/km2.
wwTaux de croissance du PIB : 8 %.
wwEspérance de vie : 58,7 ans (57,5 ans pour
les hommes et 59,9 ans pour les femmes). wwIndice de développement humain :
0,474 (rang : 171e /188 pays du monde, et 37e
wwTaux de fécondité : 3,5 enfants par femme rang sur 54 pays africains).
en moyenne.
wwRépartition du PIB : agriculture (17,6 %) ;
wwTaux de natalité : 28,2 ‰. industrie (19,5 %) ; services (62,8 %).
wwTaux de mortalité : 9,5 ‰. wwPIB par habitant en parité du pouvoir
wwÂge moyen : 20,7 ans. d’achat : 3 600 dollars.
FICHE TECHNIQUE
12

Bon à savoir
Si jamais vous avez épuisé votre crédit (moins de 100 FCFA restants), que vous êtes
dans l’impossibilité immédiate de recharger et avez besoin de communiquer en urgence,
le service «  Quand y a drap, #170# te soutra  » (comprendre : «  En cas de pépin, le #170#
te sauvera la mise  »), mis en place par Orange, vous permet de recevoir des crédits de
secours allant de 250 à 2 000 FCFA, automatiquement prélevés sur votre rechargement
suivant. Toujours dans l’option «  dépannage  », les abonnés Orange peuvent également
envoyer du crédit ou se faire créditer, en composant ou en faisant composer par une
tierce personne le *116*, suivi du numéro de téléphone du bénéficiaire, du *montant
à transférer*, du code secret (par défaut, le 00000) et de #. Par exemple, pour un
rechargement de 1 000 FCFA, on composera le *116*XXXXXXXX*1000*00000#, que
l’on validera en appuyant sur la touche APPEL ou OK du téléphone mobile (52 FCFA
l’opération).

wwTaux d’inflation : 1,2 %. wwAppeler de la Côte d’Ivoire vers la France :


wwTaux de chômage : autour de 25 %, avec 00 33 suivi du numéro, sans le 0 initial. Pour les
350 000 nouveaux travailleurs arrivant sur le autres pays, 00 + indicatif du pays + numéro.
marché chaque année. wwPrincipaux opérateurs. Trois opérateurs
wwPrincipales ressources : cacao, café, huile se partageaient fin 2017 le marché de la
de palme, bois, hévéa, noix de cajou, coton, téléphonie en Côte d’Ivoire : le Français Orange
hydroélectricité, argile, sable de silice, tantale, et le Sud-Africain MTN pour la téléphonie fixe
nickel, or, bauxite, cuivre, manganèse, cobalt, (288 254 abonnés au 3e trimestre 2017), et
diamants, pétrole, gaz naturel... Orange, MTN et Moov (Maroc Telecom) pour
la téléphonie mobile (32 291 295 abonnés à la
wwExportations : 11,73 milliards de dollars.
même période). Le marché du mobile ivoirien
wwPrincipaux produits exportés : café, cacao, est largement dominé par Orange et MTN
bois, coton, bananes, ananas, huile de palme, (respectivement 42 et 35 % des parts de marché
poisson... au 30 septembre 2017 selon l’ARTCI, l’Autorité
wwPrincipaux partenaires à l’export (par de régulation des télécommunications de Côte
ordre d’importance) : États-Unis, Pays-Bas, d’Ivoire), qui sont les plus performants en termes
France, Allemagne, Nigeria, Burkina Faso, de qualité d’appel et de couverture réseau. Vous
Belgique, Inde, Ghana, Suisse. pouvez louer ou acheter des portables dans les
wwImportations : 8 966 milliards de dollars. boutiques franchisées (évitez les revendeurs
de rue, qui proposent généralement de la
wwPrincipaux produits importés : carburant, contrefaçon chinoise), mais le plus simple
biens d’équipement, denrées alimentaires... reste encore d’acheter une puce (500 FCFA)
wwPrincipaux partenaires à l’import (par que vous pourrez vous procurer en agence, et
ordre d’importance) : Nigeria, Chine, France, de l’insérer dans votre téléphone français. Pour
Bahamas... recharger votre crédit, rien de plus simple : les
wwTaux d’industrialisation : 8,5 %. opérateurs proposent des cartes de recharge et
des e-recharges à partir de 500 FCFA que vous
wwTaux d’épargne nationale : 18,4 % du trouverez en magasin, en agence, ou auprès
PIB. des «  cabines mobiles  » (vendeurs de rue), qui
wwDette publique : 50,9 % du PIB. peuvent également effectuer directement un
wwSources : The World Factbook (estimations transfert de crédit pour vous (plus avantageux,
2016), Banque mondiale, Institut national de la avec les différentes promotions et bonus qui
statistique de Côte d’Ivoire. ne sont pas valables avec les cartes). Mise
en place en 2012 afin de lutter contre la
Téléphone cybercriminalité et renforcer la sécurisation
des réseaux et services, l’identification des
wwAppeler de la France vers la Côte d’Ivoire : abonnés aux services de téléphonie et d’Internet
00 225 + le numéro. est désormais obligatoire : pensez-y si vous
13
achetez votre puce hors réseaux officiels. Pour
vous identifier, il vous suffit de vous munir de
Climat
votre numéro et d’une pièce d’identité valide On peut diviser la Côte d’Ivoire en deux grandes
et de vous rendre en agence ou auprès des zones climatiques :
revendeurs agréés. wwLe Sud, avec un climat équatorial caractérisé
par une température de faible amplitude,
Décalage horaire quasiment constante tout au long de l’année
(de 22°C à 35°C et plus), et un taux d’humidité
TU = + 1 en heure d’hiver, + 2 en heure d’été. élevé variant entre 65 % et 90 %. Le sud du
pays est régulièrement arrosé, mais l’on peut
Formalités néanmoins distinguer quatre saisons : grande
En plus d’un passeport encore valide pour saison sèche, de décembre à avril  ; grande
une durée de six mois minimum après la date saison des pluies, de mai à juillet  ; petite saison
de retour, depuis juillet 2009, les voyageurs sèche, en août et septembre  ; petite saison des
désireux de se rendre en Côte d’Ivoire (hors pluies en octobre et novembre.
ressortissants CEDEAO) sont soumis à l’obli- wwLe climat du nord du pays, au-delà de la zone
gation du visa biométrique. Pensez à vous y forestière, est plus contrasté. Il se caractérise par
prendre à l’avance, car de nombreuses pièces une température plus élevée et des différences
sont nécessaires pour constituer le dossier, dont thermiques plus prononcées (de 22°C à 35°C
un extrait d’acte de naissance ou le certificat à Bouaké). L’hydrométrie est plus faible et
de scolarité pour les enfants. Le visa coûte l’ensoleillement plus constant. On distingue
50 euros quelle que soit la durée du séjour, et deux saisons : la saison des pluies, de mai à
sur le site www.snedai.com, vous trouverez le novembre  ; la saison sèche, de novembre à mai.
détail de la marche à suivre pour son obtention wwLe début de l’année (janvier-février) marque
(formulaire téléchargeable en ligne, retrait à généralement la période de l’harmattan, vent
l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris avec venu du Sahara desséchant tout sur son
possibilité de prendre rendez-vous en ligne, passage. Il est parfois si dense que l’on n’y
possibilité de paiement sécurisé). À noter que voit pas plus loin que le bout de son nez, comme
depuis janvier 2014, il est également possible par temps de brouillard en France.
d’effectuer un pré-enrôlement en ligne (73 euros
pour un visa à entrées multiples d’une durée
de trois mois) et de se faire délivrer son visa à Saisonnalité
l’arrivée à l’aéroport d’Abidjan sur présentation La Côte d’Ivoire présentant un climat changeant
d’un document de pré-enrôlement approuvé à selon les régions, la meilleure période pour s’y
l’espace « Visa aéroport » (voir modalités sur rendre dépend de l’endroit où vous comptez
le site www.snedai.com).  séjourner. Pour un séjour sur la côte, la meilleure
Côté santé, le vaccin contre la fièvre jaune est période est la saison sèche, de mi-décembre
obligatoire, et les vaccins contre le tétanos, la à mi-avril et de façon élargie, de mi-novembre
diphtérie et l’hépatite A, indispensables. Il est à mi-mai. Pour un séjour dans les terres, il est
également fortement conseillé de se prémunir préférable de partir entre les mois d’octobre et
contre l’hépatite B, la fièvre typhoïde, la polio- de février  ; et de décembre à février si vous vous
myélite et les méningites A et C. rendez dans la région des Savanes.
Idées de séjour
Séjour court visite optimisée, assurez-vous si possible les
services d’un guide. De retour de votre sylvestre
Une semaine à dix jours, c’est bien court pour escapade, poussez jusqu’à Cocody-Riviera,
profiter pleinement des merveilles dont regorge direction l’Ivoire Golf Club, après l’Hôtel du golf.
la Côte d’Ivoire. Pour potentialiser ce peu de On a l’impression que c’est au bout du monde,
temps, le triptyque touristique de base (Abidjan mais la balade vaut vraiment le détour. Vous
– Yamoussoukro – Bassam/Assinie) s’offre pourrez savourer votre déjeuner en jouissant
à vous : d’une vue imprenable et enchanteresse sur
wwJour 1 : commencez par vous plonger de le green et les vallons arborés du parcours de
plein fouet dans l’agitation frénétique de la ville golf, et aussi profiter de l’une des plus belles
avec une visite du Plateau, grouillant quartier piscines d’Abidjan. Envie d’une soirée branchée
des affaires de la capitale économique et point pour clôturer la journée en beauté  ? Vous aurez
d’expansion originel d’Abidjan, dont le centre l’embarras du choix entre les nombreux bars
est largement couvrable à pied. Parmi les lounge et restaurants gastronomiques de la ville
incontournables de cette commune, la cathédrale et pourrez déterminer de quel côté des ponts
Saint-Paul et la Cité administrative, la grande passer la soirée en fonction de l’ambiance qui
mosquée du Plateau, l’hôtel du District et les convient à votre humeur du moment : plutôt
allées ombragées du Palais présidentiel et de expat’ en Zone 4, plus ivoirienne à Cocody,
la Primature, la Bibliothèque nationale, le Musée où le Bushman Café (d’ailleurs tout proche de
des civilisations de Côte d’Ivoire et le Jardin du l’Ivoire Golf Club, on dit ça on dit rien...), sorte
Tribunal, qui offre une vue imprenable sur la baie de Château Marmont à l’ivoirienne (si si  !),
de Cocody. L’après-midi, vous pouvez opter pour vous tend les bras pour une soirée cosy sur un
les marchés : le CAVA (Centre artisanal de la ville toit-terrasse magique.
d’Abidjan) en Zone 3, le marché de Cocody, ou Autres alternatives : vous pouvez prendre la
encore le grand marché Belleville de Treichville. journée pour aller visiter le village lacustre
Le soir, un petit tour chez Ambroise ou dans la sur pilotis de Tiagba, à une petite centaine de
rue des Mille maquis, à Marcory, s’impose : kilomètres à l’ouest d’Abidjan, entre Dabou
rien de tel pour s’initier à l’ambiance festive et Grand-Lahou. Au programme : tour de la
des nuits ivoiriennes. Les choses sérieuses presqu’île, balade en pirogue, déjeuner les pieds
commencent en général à la tombée de la nuit dans l’eau... Bref : dépaysement garanti après
et vont crescendo à mesure que bière et décibels votre première prise de contact avec le bruit et
inondent les maquis. la fureur abidjanais  ! Une autre option consiste
wwJour 2 : un peu fatigué par votre première à prendre la route direction l’île Boulay, à un
journée  ? Rassurez-vous : Abidjan a la bougeotte, quart d’heure et des poussières en bateau de la
mais on peut aussi s’y offrir d’agréables moments ville, depuis la marina de l’Asna (Treichville) ou
de chill out. Direction Cocody, donc, pour un celle du village ébrié de Biétry (Marcory). Sur
café alangui sur l’une des superbes terrasses place, vous avez la possibilité de profiter d’un
sur pilotis du mythique hôtel Ivoire (l’orthodoxie après-midi détente dans l’un des divers réceptifs
voudrait que l’on dise plutôt Sofitel Abidjan Hôtel de l’île, de partir en balade à la découverte des
Ivoire, mais vous conviendrez que c’est un peu environs (promenade dans le cadre enchanteur
longuet...), au Pavillon ou au Cacao Lounge, d’où et préservé de l’île, baignade dans le lac Bakré),
vous jouirez d’une très belle vue sur la skyline ou de vous adonner à des activités nautiques
du Plateau s’élevant par-delà la lagune, et sur (ski, wakeboard, bouée) sur la lagune. Enjoy !
la majestueuse piscine scintillant paisiblement wwJour 3 : direction Yamoussoukro, que vous
sous vos pieds. Ensuite, en route pour le Banco atteindrez après maximum trois heures de route,
– sous réserve d’être accompagné, vous pouvez sauf si vous choisissez (et vous auriez tort de
en cours de route faire une halte au «  Black  » vous priver !) de faire escale au Domaine Bini,
(le marché noir) d’Adjamé, qui vaut vraiment le à une trentaine de minutes de la Perle des
détour –, avant d’aller vous gorger de calme lagunes. Sur ce site agro-écologique présentant
et de sérénité en explorant à pied ou à vélo un écosystème mosaïque d’une superficie de
les allées méandreuses des lieux, protégé des soixante-dix hectares, vous trouverez une forêt
assauts du soleil tropical par la haute canopée primaire et diverses plantations ivoiriennes
de ce beau parc national. Allez-y de préférence typiques et pourrez vous adonner à la marche, au
le matin ou en début d’après-midi, et pour une VTT, aux bains d’argile ou encore à la tyrolienne,
Idées de séjour 15

et savourer un repas constitué d’ingrédients et à l’oubli. Mais sous l’outrage du temps se


du cru. De quoi reprendre la route bon pied cachent encore de beaux restes à la nostalgie
bon œil jusqu’à la capitale politique ! Mieux mélancolique, et la paisible bourgade, si elle
vaut passer la nuit à Yamoussoukro si vous semble bien calme en comparaison de sa
souhaitez prendre le temps de vous familiariser remuante voisine, n’en possède pas moins
avec la ville ; la visite de la basilique mérite à elle un rythme à part qui emporte le visiteur dans
seule quelques heures de «  digestion ». Sans un espace-temps au charme fou. De retour à
compter qu’il y a aussi la grande mosquée, les Abidjan, un verre sur la terrasse ombragée de
grandes écoles, le lac aux crocodiles sacrés, la l’hôtel Marly, boulevard de Marseille, pourra
Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la paix, clôturer agréablement la journée. Et si vous
le barrage de Kossou... Sur place, quelques souhaitez prendre un peu de hauteur, tentez un
maquis et restaurants avantageusement situés dîner au Tôa, de l’autre côté du boulevard Giscard
en bordure de lagune vous offrent la promesse d’Estaing : vous nous en direz des nouvelles  !

INVITATION AU VOYAGE
d’une agréable soirée, même si le vrai spectacle wwJour 5 : départ pour la ville de Grand-Bassam,
se situe sur l’avenue centrale, avec son rythme classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO
nocturne enfiévré et son lot de braiseuses et de depuis 2012. Avec la sortie d’Abidjan, comptez
passants «  par l’odeur alléchés ». une bonne demi-heure de route en tout. Vous
wwJour 4 : retour sur Abidjan avec, si possible, avez le choix entre la voie express, qui vous
une halte dans le parc archéologique d’Ahouakro permettra de profiter du paysage de bord de
(au nord de la sous-préfecture de Tiassalé, à mer, et l’autoroute, pour un trajet plus rapide. En
environ 150 km d’Abidjan), merveille injustement arrivant à l’entrée de la ville par la voie express,
méconnue de Côte d’Ivoire et curiosité touristique vous trouverez, installées de part et d’autre du
de grand intérêt se déployant au milieu d’un goudron, les paillotes du plus grand marché
massif de roches magmatiques et granitiques artisanal d’Afrique de l’Ouest. Intra-muros,
– dont certaines aux formes carrément on a vite fait de passer une journée entière à
anthropomorphiques – imposantes vieilles de s’émerveiller devant les vieilles bâtisses coloniales
plusieurs millions d’années. Attention, lieu à du quartier France, véritable musée à ciel ouvert,
haute charge sacrée : quand on entre ici, on mais il serait dommage de ne pas rendre une visite
n’apporte rien et on n’emporte rien non plus  ! De de courtoisie à l’antique phare de Bassam (allumé
retour sur Babi («  nom de caresse  » d’Abidjan), en 1915) situé du côté de Topéwo, ou de zapper
vous pouvez prendre l’après-midi pour flâner les douceurs de la plage et de sa ribambelle
dans les rues paisibles de Bingerville, visiter la d’hôtels-restaurants tous plus attrayants les
ferme Nouvelle Normandia, le Jardin botanique uns que les autres, sans oublier les balades
(ou plutôt ce qu’il en reste...), l’ancien palais du en pirogue sur la lagune et enfin l’effervescent
gouverneur, le musée Combes, la plantation de Bassam by night, dans la joyeuse agitation de
fleurs Bonafos, ou encore la réserve naturelle la rue Princesse locale ou au No Limit, la plus
partielle de Dahliafleur en bordure de lagune... grande boîte de nuit d’Afrique de l’Ouest (vous
Triste destin que celui de Bingerville, capitale découvrirez vite qu’en Côte d’Ivoire, tout est
morte-née progressivement livrée à l’abandon «  le plus grand --- d’Afrique de l’Ouest  »)...
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

Assinie, côté lagune.


16 Idées de séjour

wwJours 6 à 10 : last but not least, vous voici rafraîchissante du fleuve Bandama et de la
à Assinie, une soixantaine de kilomètres plus beauté bucolique des paysages environnants, ou
loin. Longues plages de sable fin, bordées d’un encore dans le parc archéologique d’Ahouakro,
côté par la lagune et de l’autre par une mer où reposent dans un équilibre parfois surprenant
jalouse et exclusive, dans une configuration des roches sacrées monumentales vieilles
paradisiaque. Ici, tout est possible : farniente de plusieurs millions d’années. Une fois à
sous les cocotiers, longues promenades sur la Yamoussoukro, vous pouvez opter pour un détour
plage, pêche, ski, bouée, wakeboard et même thématique d’un ou deux jours sur la «  route du
flyboard sur les eaux calmes de la lagune, cacao  » en passant par Gagnoa et Soubré, à la
excursions en pinasse ou en 4x4 à la découverte découverte du processus de culture du cacao
des environs, visite des villages de pêcheurs... dans les plantations villageoises (Gagnoa) et des
Vous avez quatre jours pour vous décider et/ou superbes chutes de la Nawa s’écoulant dans
tout faire. À ne surtout pas manquer : la passe, un écrin de végétation luxuriante (Soubré). De
où mer et lagune se rejoignent et, si vous en retour à Yakro, en route pour Bouaké la rebelle,
avez l’occasion, une escapade jusqu’à Élima capitale du centre ivoirien, seconde ville du
sur la rive orientale de la lagune Aby, berceau pays par son nombre d’habitants, et tombeau
du café et creuset du destin économique de la présumé de la mythique reine baoulé Abla
Côte d’Ivoire. Pokou, dont les mânes, selon certains historiens,
hanteraient la forêt sacrée de Gnamônou dans
Séjour long la localité de N’Drannouan. Ensuite, direction
Katiola et ses célèbres potières, et Tortiya la
wwPremière semaine : Abidjan à fond la forme  ! diamantifère si vous en avez le temps, avant
Et, pour conclure la semaine en beauté, une de partir à la découverte de la sahélienne
échappée belle à Bassam et/ou Assinie. Korhogo et sa constellation de villages d’artisans
wwDeuxième semaine : visiter la Côte d’Ivoire (Waraniéné, village de tisserands et son rocher
sans traverser le pays jusqu’au Grand Nord et sacré ; les perliers de Kapélé ; les peintres sur
ses savanes, c’est passer à côté de quelque toile de Fakaha ; la fabrication du beurre de
chose. Faites monter doucement la pression et karité à Natio, les forgerons de Koni, Niofoin et
imprégnez-vous des changements de paysages, ses cases à fétiches...). Depuis Korhogo, vous
d’habitat, de coutumes et de populations. avez la possibilité de pousser jusqu’à Sinématiali
Ménagez-vous des haltes dépaysantes et et faire escale à l’éco-ferme de Lokoli posée
éco-friendly au Domaine Bini, à une petite au bord du Bandama, puis poursuivre jusqu’à
cinquantaine de kilomètres d’Abidjan ; à Kafolo, où vous pourrez passer le week-end à
Tiassalé, où vous pourrez profiter de la douceur explorer le Parc national de la Comoé grâce au
programme à la carte concocté par l’équipe du
Kafolo Safari Lodge : promenades en pirogue
© ELODIE VERMEIL

sur le fleuve, observation de la faune le long


des galeries forestières bordant le cours d’eau,
safaris de vision et/ou de photos, découverte
des Lobis, l’une des plus anciennes ethnies de
Côte d’Ivoire... Chargé et intense  !
wwTroisième semaine : vous pouvez soit opter
pour la route des anciens comptoirs côtiers
(Jacqueville, Grand-Lahou la «  Cité aux trois
eaux  », Fresco, Sassandra, San Pedro, Grand-
Béréby... à elle seule, la musicalité de ces noms
évoque déjà l’évasion), soit tenter une excursion
dépaysante dans la douceur vallonnée et boisée
des montagnes de l’Ouest, vers Man. Depuis San
Pedro via Djorotrou, il est possible de se rendre
au Parc national de Taï, inscrit au patrimoine
mondial de l’UNESCO et connu pour abriter
une riche flore naturelle et plusieurs espèces
de mammifères menacées, dont l’une des plus
importantes populations de chimpanzés d’Afrique
de l’Ouest. Sur place, des guides spécialisés
vous présenteront les spécificités des arbres,
plantes et multiples espèces végétales de ce qui
constitue l’un des derniers vestiges importants
Assinie Mafia.
Idées de séjour 17

© TATUP.FR
INVITATION AU VOYAGE
Sur la route de Bouaké.
de forêt tropicale primaire en Afrique de l’Ouest, l’agrotourisme, avec la visite de grandes plan-
à travers un circuit ethno-botanique enchanteur. tations des diverses cultures pratiquées en Côte
Assurez-vous néanmoins que ces parties du d’Ivoire (café-cacao, hévéa, palmiers à huile,
pays sont bien «  voyageables  » avant d’y aller banane, coton, anacarde...). D’un point de vue
et balisez bien votre circuit, car l’Ouest ivoirien culturel, la richesse et la diversité des traditions,
a toujours été et demeure une région sinon fêtes, manifestations folkloriques et artisanats
instable, du moins bien fragile. propres à chaque région (particulièrement le
Nord à Korhogo et alentour, le «  V  » baoulé,
Séjour thématique et l’Ouest du côté de Man) ravira les férus de
Grâce à ses infrastructures de base de grande culture et d’histoire. Mentionnons également le
qualité et une configuration unique mêlant tourisme humanitaire (les missions, foyers, ONG
plages et lagunes sur le cordon littoral, forêts locales et/ou internationales n’étant pas en reste
humides de type équatorial à l’ouest, et d’activités à mener sur le territoire ivoirien) ou
paysages de savane au nord et au nord-est, la encore religieux, avec la cathédrale Saint-Paul,
Côte d’Ivoire bénéficie d’un cadre naturel qui le sanctuaire marial d’Adjamé, la Basilique de
favorise un tourisme aussi passionnant que Yamoussoukro, les mosquées séculaires de Kong
varié. Vous pourrez ainsi opter pour un tourisme ou Bondoukou et de nombreux autres édifices
purement balnéaire, avec farniente au soleil dédiés à la foi. Par ailleurs, Abidjan, capitale de
et foule d’activités nautiques assorties, mais congrès avérée, constitue un cadre idéal pour le
aussi historique, en longeant la côte d’est en tourisme d’affaires, avec l’organisation régulière
ouest via Assinie, Grand-Bassam, Jacqueville, de nombreux salons, rencontres sous-régio-
Grand-Lahou, Fresco, Sassandra, San Pedro, nales et internationales et divers get together
Grand-Béréby, Tabou, à la découverte des à caractère associatif et/ou business, ainsi que
anciens comptoirs dont subsistent encore l’existence de réceptifs hôteliers spécialisés
quelques beaux vestiges : factoreries, bâtiments dans l’accueil des séminaires, conférences et
administratifs, résidences... Les amateurs de délégations d’hommes d’affaires étrangers,
nature et d’écotourisme (un secteur qui a le sans omettre une pléthore de restaurants et
vent en poupe depuis quelque temps en Côte bars lounge proposant cuisine et boissons des
d’Ivoire) trouveront leur bonheur dans une large quatre coins du monde à des standards interna-
gamme de paysages propices aux randon- tionaux, le tout dans une ambiance cosmopolite
nées pédestres ou motorisées, la Côte d’Ivoire et ultra-trendy. Et enfin, le tourisme sportif, avec
regorgeant de sites naturels, réserves, parcs des installations et possibilités tout simplement
et réceptifs éco-friendly proposant une foule bluffantes sur Abidjan et alentour : du kayak au
d’activités au contact de la nature et où, sous parachutisme en passant par le parapente, le
réserve d’être accompagné d’un bon guide, on flyboard, le paddle, l’accrobranche, le surf, le
peut encore apercevoir dans un écrin de nature vélo, le motocross, l’équitation, le golf, la pêche
préservée une faune variée et sauvage : buffles, au gros ou le surf casting, tout ou presque est
antilopes, phacochères, singes, hippopotames, possible sur place  ! Alors, elle est pas belle la
oiseaux en tous genres... Autre possibilité : vie en Côte d’Ivoire ?
Comment partir ?
Partir en voyage organisé
Spécialistes „„ TERRE D’AFRIQUE
Galerie du Centre
„„ NOMADE AVENTURE rue des Fripiers 17
40, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève Bloc 1, 4e étage
Paris (5e ) BRUXELLES – BRUSSEL
& 01 46 33 71 71 & +32 2 218 03 55
www.nomade-aventure.com www.terredafrique.com
infos@nomade-aventure.com info@terredafrique.com
M° Maubert Mutualité ou RER Luxembourg Accueil uniquement sur rendez-vous.
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 18h30. Terre d’Afrique s’est imposé tant en France qu’en
Nomade Aventure, comme son nom l’indique Belgique comme le TO de référence pour le
doublement, est une agence qui vous change tourisme sur le continent africain. Terre d’Afrique
de vos habitudes sédentaires. Avec ses voyages est passé maître dans l’élaboration de voyages
placés sous le thème de la nature, de la culture de qualité en Afrique et dans l’océan Indien. Plus
et de la rencontre, elle vous propulse vers de qu’une société commerciale, Terre d’Afrique et
nouvelles aventures. En 9 jours, « Escapade son équipe composée de voyageurs confirmés,
marine sur l’île de Wight », au départ de assurent flexibilité et professionnalisme à tous
Granville, vous permet de découvrir le Sud de ceux qui souhaitent découvrir l’Afrique en toute
l’Angleterre en voilier, accompagné d’un skipper sécurité. Leur philosophie du voyage apporte un
professionnel. souffle nouveau au monde si contrasté des voya-
gistes. Excellent site web avec choix thématique
wwAutre adresse : Autres agences à Lyon, et par pays. Tous services d’accueil aéroport,
Toulouse et Marseille. réservation hôtels, location de véhicules avec
chauffeur,…).
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

Réceptifs
„„ ALTITUD VOYAGES & CO
Boulevard des Martyrs, galerie commerciale
de l’hôtel Ivoire Palm Club
Cocody
ABIDJAN
& +225 22 48 11 25
& +225 05 05 10 65
www.altitudvoyages.com
voyages@altitudvoyages.com
Agence de voyages (billetterie, conseil,
assurances voyages, hébergement, transferts,
voyages organisés). Ouvert du lundi au vendredi
de 8h à 17h30, et le samedi de 9h à 13h.
L’agence Altitud Voyages & Co propose des
séjours organisés et voyages thématiques
(circuits d’écotourisme à Sassandra ou au
domaine Bini, shopping tours, pèlerinages,
tour de Côte d’Ivoire,...) à destination des
entreprises, des groupes ou des individuels.
On saura vous conseiller en fonction de vos
besoins et attentes, afin que votre voyage en
Côte d’Ivoire se passe au mieux. Parmi les
services proposés, la billetterie, l’assurance
Vente d’ananas.
Comment partir ? 19

voyage, la réservation d’hébergements, ou


encore l’organisation d’événements et de
cocktails. Différents types de véhicules allant
du 4x4 au luxe sont également proposés à la
location, et l’agence assure des transferts par
autocar ou minibus.
„„ BELEM TOURS
Quartier CIAD, village de M’Pouto – Riviera
Golf
Cocody
ABIDJAN
& +225 07 90 80 35 / +33 6 03 24 57 18

INVITATION AU VOYAGE
info@belem-tours.com
Tour-opérateur spécialisé dans le tourisme
intérieur et lagunaire.
Un tour-opérateur qui sort de sentiers battus et
rebattus par les touristes et propose des excur-
sions à la journée en mode écotourisme (visites
d’Adjamé, du Banco, du Jardin botanique de
Bingerville, du domaine Bini, de Grand-Bassam,
d’Azaguié ; découverte du mont Mafa dans le
département d’Adzopé ; balades lagunaires...),
des séjours à la carte (découverte du pays
sénoufo dans le nord du pays, de l’Ouest ivoirien
en pays yacouba, du royaume agni à l’est, du
Parc national de Taï, organisation de safaris de
vision dans le Parc national de la Comoé...) et
des circuits taillés sur mesure en fonction de
votre budget, du temps dont vous disposez
et de vos envies, que ce soit dans un cadre Touchez
professionnel ou privé. Accueil et transfert
aéroportuaire, réservation de réceptifs hôteliers le monde
et restaurants, conseil et recommandations
diverses... détendez-vous et laissez faire : votre de plus près...
voyage sera intégralement pris en charge et vos
visites encadrées par des guides professionnels
qui connaissent parfaitement les domaines
lacustres et forestiers. Le plus de la maison :
hormis les circuits touristiques proprement dits,
vous pouvez également articuler votre séjour
autour des nombreuses activités proposées par
Belem Tours : planche à voile, ski nautique ou
canoë, randonnées VTT, camping, pêche en mer
au harpon... Grand passionné de nautisme et
de voile, M. Belem se propose notamment de
vous faire découvrir le magnifique patrimoine Pour tous vos voyages,
lagunaire d’Abidjan : remontée en hors-bord une solution.
de la lagune Ébrié, visite des îles Boulay et
Désiré, du cimetière à bateaux, découverte des voyages@altitudvoyages.com
villages lacustres, sensibilisation aux méthodes www.altitudvoyages.com
traditionnelles utilisées par les pêcheurs et (+ 225) 22 48 11 25/26/27 (Billeterie)
observation de la faune ornithologique de la
lagune... De quoi emmagasiner un beau paquet (+225) 05 05 10 65 (Mobile)
de moments inoubliables et découvrir la Côte (+225) 22 48 11 28 (Tourisme)
d’Ivoire sous un angle pour le moins inédit !
Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site. Abidjan - Cocody - Galerie
Vous pouvez aussi contacter directement M. commerciale, Complexe hôtelier
Belem par email ou téléphone, ou demander Ivoire Palm Club
un devis en ligne.
20 Comment partir ?

„„ CAPITAL CONNECT l’initiateur du projet et gérant de Mindz Group,


Boulevard du Général de Gaulle, au rez-de- Gilles Yannick Maxwell Zouzouko Zogbo, et
chaussée de l’immeuble N’Zarama, non loin de Laïka Pétula N’Doma, gérante associée
de l’ambassade de Turquie de Mindz Group, ainsi que ponctuellement,
Plateau de contributeurs de bonne volonté engagés
ABIDJAN dans la promotion des richesses culturelles
& +225 20 21 98 84 et touristiques du pays. Très professionnels et
& +225 20 21 98 86 persuadés que le tourisme constitue un pilier
www.capitalgroupes.com de développement essentiel de cette Côte
accueil@capitalgroupes.com d’Ivoire qu’ils connaissent comme leur poche
Agence de tourisme, de transport et et aiment de tout leur cœur, Gilles et Laïka
d’événementiel, tour-opérateur (billetterie, ont développé une solide expertise dans leur
assurance voyage, change, location de véhicules, domaine et n’ont de cesse de transmettre leur
réservations d’hébergements, assistance passion : voyager et découvrir. Extrêmement
aéroportuaire...). Ouvert du lundi au vendredi réactifs, ils peuvent dans un premier temps vous
de 8h à 17h30, et le samedi de 9h à 12h. fournir des conseils à titre gracieux (attention
Située sur le front lagunaire du Plateau, l’agence à ne pas en abuser tout de même) sur le choix
Capital Voyages, spécialisée dans le tourisme, de vos destinations et la meilleure façon d’en
le transport et l’événementiel, a développé profiter, vous aider à organiser votre voyage
plusieurs branches liées à son métier de au mieux (saisonnalité, itinéraires préférentiels
réceptif, en plus de l’activité de billetterie et et sécurisés, circuits touristiques, choix des
divers services annexes (assurances voyage, hôtels et des restaurants, etc.). Tout cela en
hôtellerie, envois de colis DHL, affrètement l’adaptant à vos envies et votre budget grâce
d’avions, vols spéciaux...). Vous pourrez ainsi aux nombreux partenariats qu’ils ont noués
partir à la découverte de la Côte d’Ivoire et avec les opérateurs touristiques nationaux
d’autres pays en toute quiétude grâce à des et qui leur permettent de proposer des tarifs
circuits sur mesure élaborés avec soin et profes- préférentiels, et vous faire des propositions
sionnalisme en fonction de votre budget et de de circuits touristiques personnalisées. Une
la durée de votre séjour. Que ce soit dans un excellente référence.
cadre professionnel ou purement touristique,
l’agence propose des séjours organisés et „„ DIM VOYAGES
personnalisables en Côte d’Ivoire, mais aussi Rue de la CNPS – Angré 8e tranche
au Burkina Faso, en Afrique du Sud, en Chine, Cocody
au Maroc et aux Émirats arabes unis. Un service ABIDJAN
intégré de bureau de change se chargera de & +225 22 50 46 78 / +225 07 03 90 22 /
régler vos demandes en devises étrangères. +225 05 05 11 97
Capital Connect propose également un service www.dimvoyages.net
d’accueil et d’assistance aéroportuaire et peut dimvoyages23@gmail.com
aussi prendre en charge votre réservation Agence de voyages (billetterie, tourisme,
d’hôtel ou vous proposer des véhicules à la conciergerie et assistance voyage). Ouvert du
location avec ou sans chauffeur. lundi au vendredi de 8h à 18h, et le samedi
de 8h à 15h.
„„ LE CARNET DU VOYAGEUR Dim Voyages est une agence réceptive orientée
ABIDJAN vers le tourisme culturel, les séjours balnéaires,
& +225 22 57 54 65 / +225 75 46 57 27 / l’écotourisme, l’agrotourisme, le tourisme de
+225 09 37 09 84 bien-être et le tourisme religieux. Outre son
lecarnetduvoyageur225@gmail.com service de billetterie, l’agence œuvre à la
Agence de voyages, tour-opérateur, événementiel promotion de la destination Côte d’Ivoire à
touristique. travers la conception de packages de tourisme
Le Carnet du voyageur (CDV) est une initiative interne (circuits thématiques – golf, surf, masso-
visant à promouvoir le tourisme ivoirien à travers thérapie, danses traditionnelles, culture et
l’organisation de voyages à la carte et la publi- patrimoine –, colonies de vacances, séjours
cation de contenus photo et vidéo sur Internet, linguistiques, d’étude et de découverte, balades
afin de mettre en valeur les différentes régions en mer, etc.) mais aussi externe. Dim Voyages
de Côte d’Ivoire avec la contribution des divers propose également un service d’assistance
conseils régionaux. Aujourd’hui, CDV est devenu voyage (réservation d’hôtels, assurances
le pôle touristique de l’entreprise de technolo- voyages, location de voiture, assistance visa,
gies et d’événementiel Mindz Group. L’équipe etc.). La structure est liée à l’hôtel l’Étoile du
dirigeante, jeune et dynamique, se compose de Sud à Grand-Bassam.
Tourisme - Transport - Evenementiel

Une satisfaction partagée ...

+225 202 198 84 / +225 202 198 86


Email: accueil@capitalgroupes.com
Site web: www.capitalgroupes.com
22 Comment partir ?

„„ LUNE VOYAGE (Aboisso, Krinjabo), de la région des grands


ABIDJAN ponts (Grand-Lahou), du pays baoulé (Toumodi,
& +225 87 23 23 43 / +225 74 83 83 34 / Djangomenou, Abokouamekro, Yamoussoukro
+225 22 50 57 64 – www.lune-voyage.com + circuit spécial fête des ignames), du pays
lunevoyage1@gmail.com sénoufo (Katiola, Korhogo, Ferkessédougou,
Agence de voyages (billetterie, tour-opérateur, Kafolo, Kong...) ou de la région des dix-huit
assistance visas, location de voitures, assurance montagnes (Man, Touba, Danané...).
voyage, événementiel, change...). Ouvert du
lundi au vendredi de 7h30 à 18h, et le samedi „„ LUXE VOYAGES
de 7h30 à 13h. Avenue 18, ABIDJAN
Comme beaucoup d’autres à Abidjan, cette & +225 21 23 07 08 / +225 57 85 56 81 /
agence de voyages offre la possibilité de louer +225 58 74 43 71 – www.luxevoyages.net
un véhicule (Peugeot, Mazda, 4x4...), réserver Agence de voyages, tour-opérateur (billetterie,
un hôtel ou un vol (service billetterie : Kenya tourisme, organisation de voyages, réservation
Airways, Corsair, Brussels Airlines, Royal Air d’hôtels, assurance voyage, événementiel).
Maroc, Air Côte d’Ivoire, Air France), ou obtenir En partenariat avec de nombreux hôtels et
une assurance voyage. Il vous sera aussi possible compagnies aériennes locaux et internationaux,
d’acheter et recharger une carte Visa prépayée Luxe Voyages propose des séjours à l’étranger
afin de faciliter vos paiements sur place, et même et des circuits thématiques à la carte : culture
au besoin de changer vos devises ou recevoir une et tradition avec le festival Adayé Kessié en pays
assistance pour l’obtention de visas. En plus de abron et le Popo carnaval de Bonoua ; tourisme
ces prestations de base, Lune Voyage se spécia- balnéaire (Grand-Bassam, Assinie, Jacqueville,
lise également dans l’organisation de voyages Grand-Béréby, baie de Monogaga...) ; agro-
d’affaires, de sorties éducatives et colonies de tourisme à la découverte des plantations de
vacances pour les bouts d’chou. Lune Voyage cacao, palmiers et ananas ; tourisme religieux
propose aussi plusieurs circuits touristiques (basilique de Yamoussoukro, cathédrale Saint-
internationaux ou au départ d’Abidjan, avec Paul d’Abidjan, mosquée sahélo-soudanaise
des excursions à la carte intégralement prises de Kawara datée du XVIIe siècle...) ; tourisme
en charge (déplacement, hébergement, visites, d’affaires, et écotourisme (parcs nationaux du
restauration), à la découverte du pays sanwi Banco, de Taï, d’Azagny et de la Comoé).

05 BP 1795 ABIDJAN 21
Tél. +225 21 23 07 08 / +225 57 85 56 81/08 48 20 63
luxevoyages@yahoo.fr - www.luxevoyages.net
Facebook: LUXE VOYAGES
Angré 8e tranche non loin de la CNPS ABIDJAN (Côte d’Ivoire)
+225 87 23 23 43 - +225 74 83 83 34

www.lune-voyage.com
24 Comment partir ?

Parmi les autres prestations de l’agence : assu- d’hôtels, et location de véhicule avec chauffeur
rances et organisation de voyages, location de pour tous vos déplacements sur Abidjan ou à
véhicules, événementiel et change. l’intérieur du pays.
„„ MARYLEE VOYAGES TOURSIME „„ ORGA VOYAGES INTERNATIONAL
Rue C50 Centre commercial du Vallon –
17 BP 29 Deux Plateaux Vallon
ABIDJAN Rue des Jardins
& +225 22 43 29 62 Cocody
& +225 22 43 37 71 ABIDJAN
inforyleevoyages@gmail.com & +225 22 41 51 00 / +225 22 41 02 84
En face de la mosquée de la Riviera – www.orga-voyages.com
Riviera 2 (Riviera Jardins) info@orga-voyages.com
Agence de voyages, tour-opérateur (accueil et Agence de voyages, tour-opérateur (billetterie,
assistance, billetterie, organisation de circuits organisation de circuits touristiques). Ouvert du
touristiques, transfert d’argent, assurances lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h,
voyages, réservation d’hôtels, location de et le samedi de 9h à 12h.
véhicules). Ouvert du lundi au vendredi de 8h Un service de billetterie (compagnies parte-
à 18h, et le samedi de 8h30 à 13h. naires : Air Côte d’Ivoire, Brussels Airlines,
Marylee Voyage est spécialisée dans l’or- Emirates, Royal Air Maroc, Turkish Airlines) et
ganisation de séjours sur mesure en Côte des circuits thématiques à la découverte de la
d’Ivoire et à l’étranger, en fonction des envies Côte d’Ivoire, modulables et personnalisables
du client, de son budget et du temps dont il en fonction de vos désirs. Les trois circuits
dispose. Point fort de l’agence : son personnel proposés par le tour-opérateur sont « Forêts
courtois, à l’écoute et fin connaisseur du pays. primaires et plages envoûtantes » (8 jours),
Entre autres prestations, Marylee Voyages « Côte d’Ivoire, au cœur du chocolat » (10 jours)
propose notamment assistance et conseil et « Dans la nuit des temps anciens » (15 jours).
afin de vous orienter au mieux pour un séjour Orga Voyages International peut également
optimal en terre d’Ivoire, billetterie et transfert mettre à votre disposition des guides spécialisés.
d’argent, assurances voyage, réservations Détail des circuits sur le site Internet de l’agence.

SPÉCIALISTE DU VOYAGE
ET DU TOURISME EN CÔTE
D’IVOIRE ET PARTOUT
DANS LE MONDE !
Comment partir ? 25

„„ SAHEL VOYAGES ET TOURISME frais de réservations ou de mise en relation


Rue du Commerce, immeuble le Général, qui peuvent être pratiqués, et aux conditions
rez-de-chaussée d’achat des billets.
Plateau
ABIDJAN „„ BILLETSDISCOUNT
& +225 08 68 10 34 & 01 40 15 15 12
Agence de voyages, tour-opérateur. Ouvert du www.billetsdiscount.com
lundi au vendredi de 8h à 17h30. Le site Internet permet de comparer les tarifs
Ce tour-opérateur, spécialisé dans l’élaboration de vol de nombreuses compagnies à destination
de circuits touristiques, l’organisation d’excur- de tous les continents. Outre la page principale
sions, de randonnées, d’événements culturels avec la recherche générale, des onglets spéci-
et de salons d’affaires, propose entre autres fiques (Antilles, océan Indien, Océanie, Afrique,
services une prise en charge complète et des Amérique du Nord et Asie) permettent de cibler

INVITATION AU VOYAGE
circuits touristiques à destination d’Assinie, davantage les recherches.
Assouindé, Grand-Bassam, San Pedro, ainsi
„„ EASYVOYAGE
que des séjours thématiques très complets à
& 08 99 19 98 79
travers toutes les régions du pays : « Rythmes
www.easyvoyage.com
et traditions », « Monts et merveilles », « Nature
contact@easyvoyage.fr
et fastes royaux », « Artisanat et fraîcheur des
Le concept peut se résumer en trois mots :
parcs », « Folklore et fraîcheur des parcs »,
s’informer, comparer et réserver. Des infos
« Akwaba tour », « Foire aux crustacés »,
« Fraîcheur du Sud »... des intitulés qui font pratiques sur plusieurs destinations en ligne
d’emblée rêver. Les circuits sont personnali- (saisonnalité, visa, agenda...) vous permettent
sables à la demande, et entre autres excursions, de penser plus efficacement votre voyage.
il est également possible de partir en croisière, Après avoir choisi votre destination de départ
à la découverte d’Abidjan et ses environs côté selon votre profil (famille, budget...), le site
lagune, ou dans le parc des îles Éhotilé vers vous offre la possibilité d’interroger plusieurs
Assinie. Un programme très fouillé qui met sites à la fois concernant les vols, les séjours
bien en valeur les nombreux atouts touristiques ou les circuits.
du pays, enrichi d’autres prestations parmi Grâce à ce méta-moteur performant, vous
lesquelles un service de billetterie et la location pouvez réserver directement sur plusieurs
de véhicules adaptés aux différents types de bases de réservation (Lastminute, Go Voyages,
voyages et de destinations. Plus d’informations Directours... et bien d’autres).
sur le site de l’agence. „„ EXPEDIA FRANCE
„„ SDV-SAGA & 01 57 32 49 77
Avenue Christiani, rez-de-chaussée www.expedia.fr
immeuble Bolloré Expedia est le site français n° 1 mondial
Treichville du voyage en ligne. Un large choix de
ABIDJAN 300 compagnies aériennes, 240 000 hôtels,
& +225 21 22 04 40 plus de 5 000 stations de prise en charge
Agence émettrice de billets. Ouvert du lundi au pour la location de voitures et la possibilité de
vendredi, de 7h30 à 16h30. Permanence assurée réserver parmi 5 000 activités sur votre lieu
le samedi, de 8h30 à 12h. de vacances. Cette approche sur mesure du
L’agence SDV-Saga s’occupe des réservations voyage est enrichie par une offre très complète
et émissions de billets d’avion et peut aussi comprenant prix réduits, séjours tout compris,
prendre en charge les locations de voiture. À départs à la dernière minute…
travers son service tourisme, elle gère également „„ ILLICOTRAVEL
les réservations d’hôtel, l’accueil et la prise en
www.illicotravel.com
charge d’hommes d’affaires et congressistes,
Illicotravel permet de trouver le meilleur prix pour
seuls ou en délégation via son assistance à
organiser vos voyages autour du monde. Vous
l’aéroport, le service « Meet and greet ».
y comparerez billets d’avion, hôtels, locations
de voitures et séjours. Ce site offre des fonc-
Sites comparateurs tionnalités très utiles comme le baromètre des
Plusieurs sites permettent de comparer les prix pour connaître les meilleurs prix sur les
offres de voyages (packages, vols secs, etc.) vols à plus ou moins 8 jours. Le site propose
et d’avoir ainsi un panel des possibilités et également des filtres permettant de trouver
donc des prix. Ils renvoient ensuite l’inter- facilement le produit qui répond à tous vos
naute directement sur le site où est proposée souhaits (escales, aéroport de départ, circuit,
l’offre sélectionnée. Attention cependant aux voyagiste…).
26 Comment partir ?

„„ JETCOST séjour de A à Z. Idéal pour vivre une expérience


www.jetcost.com unique, atypique et personnalisée dont vous
contact@jetcost.com reviendrez changés !
Jetcost compare les prix des billets d’avion et
trouve le vol le moins cher parmi les offres et les „„ QUOTATRIP
promotions des compagnies aériennes régulières www.quotatrip.com
et low cost. Le site est également un compara- QuotaTrip est une nouvelle plateforme de réser-
teur d’hébergements, de loueurs d’automobiles vation de voyage en ligne mettant en relation
et de séjours, circuits et croisières. voyageurs et agences de voyage locales sélec-
tionnées dans près de 200 destinations pour
„„ LILIGO leurs compétences. Le but de ce rapproche-
www.liligo.com ment est simple : proposer un séjour entière-
Liligo interroge agences de voyage, compagnies ment personnalisé aux utilisateurs. QuotaTrip
aériennes (régulières et low cost), trains (TGV, promet l’assurance d’un voyage serein, sans
Eurostar…), loueurs de voiture mais aussi frais supplémentaires.
250 000 hôtels à travers le monde pour vous
proposer les offres les plus intéressantes du „„ VIVANODA.FR
moment. Les prix sont donnés TTC et incluent www.vivanoda.fr
donc les frais de dossier, d’agence… contact@vivanoda.fr
Vivanoda.fr est un site français indépendant
„„ PRIX DES VOYAGES permettant en un clic de comparer et combiner
www.prixdesvoyages.com
plusieurs modes de transport (avion, train,
Ce site est un comparateur de prix de voyages
autocar, ferry et covoiturage) entre deux villes.
permettant aux internautes d’avoir une vue
d’ensemble sur les diverses offres de séjours Vivanoda est né d’un constat simple : quel
proposées par des partenaires selon plusieurs voyageur arrive à s’y retrouver dans les diffé-
critères (nombre de nuits, catégories d’hôtel, rents moyens de transports qui s’offrent à lui
prix...). Les internautes souhaitant avoir plus pour rejoindre une destination ? La recherche sur
d’informations ou réserver un produit sont Internet de ces informations se révèle souvent
ensuite mis en relation avec le site du partenaire très fastidieuse... Grâce à ce site, fini les nuits
commercialisant la prestation. Sur Prix des blanches et bonjour les voyages à moindre coût.
Voyages, vous trouverez des billets d’avion, „„ VOYAGER MOINS CHER
des hôtels et des séjours. www.voyagermoinscher.com
„„ PROCHAINE ESCALE Ce site référence les offres de près de
www.prochaine-escale.com 100 agences de voyages et tour-opérateurs
contact@prochaine-escale.com parmi les plus réputés du marché et donne
Pas toujours facile d’organiser un voyage, même ainsi accès à un large choix de voyages, de
sur internet ! Avec Prochaine Escale, rencontrez vols, de forfaits « vol + hôtel », de locations...
les meilleurs spécialistes de votre destination Il est également possible d’affiner sa recherche
et partez encore plus loin. En plus de trans- grâce au classement par thèmes : thalasso,
mettre leurs connaissances et leur passion des randonnée, plongée, All Inclusive, voyages
territoires, des cultures et des aventures, tous en famille, voyages de rêve, golfs ou encore
les spécialistes du réseau planifieront chaque départs de province.

Partir seul
En avion Principales compagnies
Le prix moyen d’un aller-retour Paris-Abidjan desservant la destination
oscille entre 450 E, pour un vol avec correspon-
„„AIR FRANCE
dance en basse saison, et 1 200 à 1 500 E pour
& 36 54
un vol direct en haute saison. La variation de prix
www.airfrance.fr
du billet dépend de la compagnie empruntée,
Un vol quotidien et direct à destination d’Abidjan.
mais aussi du délai de réservation. Pour obtenir Décollage à 13h45 et arrivée à Abidjan à 19h20.
des tarifs intéressants, il est indispensable de
s’y prendre très en avance, l’idéal étant, dans „„CORSAIR
la mesure du possible, d’acheter ses billets six Aeroport du Lamentin
mois avant la date prévue du départ. & 39 17 – www.corsair.fr
Comment partir ? 27

Surbooking, annulation, retard de vol :


obtenez une indemnisation !
„ air-indemnite.com
www.air-indemnite.com
contact@air-indemnite.com
Des problèmes d’avion (retard de vol, annulation ou surbooking) gâchent le séjour de
millions de vacanciers chaque année. Bonne nouvelle : selon la réglementation, les
voyageurs ont droit jusqu’à 600 € d’indemnité par passager ! Mauvaise nouvelle :
devant la complexité juridique et les lourdeurs administratives, très peu de passagers

INVITATION AU VOYAGE
parviennent en réalité à se faire indemniser.
w La solution? air-indemnite.com, pionnier et leader français depuis 2007, simplifiera
toutes les démarches en prenant en charge l’intégralité de la procédure. Analyse et
construction du dossier, échanges avec la compagnie, suivi de la procédure, versement
des indemnités : air-indemnite.com s’occupe de tout et obtient gain de cause dans
9 cas sur 1O. Air-indemnite.com se rémunère uniquement par une commission sur
l’indemnité reçue. Si la réclamation n’aboutit pas, rien ne sera donc déboursé !

La compagnie régulière Corsair dessert Abidjan que des combinaisons de vols exceptionnelles
trois fois par semaine, au départ d’Orly. dégageant des économies pouvant aller jusqu’à
50 % de moins que les vols de ligne classiques.
„„ ROYAL AIR MAROC
38, avenue de l’Opéra (2e ) Paris „„ MISTERFLY
& 0 820 821 821 & 08 92 23 24 25
www.royalairmaroc.com www.misterfly.com
callcenter@royalairmaroc.com Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 21h. Le
La compagnie marocaine propose un samedi de 10h à 20h.
vol quotidien à destination d’Abidjan, via MisterFly.com est le nouveau-né de la toile pour
Casablanca. Compter 9h40 de vol. la réservation de billets d’avion. Son concept
innovant repose sur un credo : transparence
Sites comparateurs tarifaire ! Cela se concrétise par un prix affiché
Certains sites vous aideront à trouver des billets dès la première page de la recherche, c’est-à-
d’avion au meilleur prix. Certains d’entre eux dire qu’aucun frais de dossier ou frais bancaire
comparent les prix des compagnies régulières et ne viendront alourdir la facture finale. Idem pour
low cost. Vous trouverez des vols secs (transport le prix des bagages ! L’accès à cette information
aérien vendu seul, sans autres prestations) au se fait dès l’affichage des vols correspondant
meilleur prix. à la recherche. La possibilité d’ajouter des
bagages en supplément à l’aller, au retour ou
„„ EASY VOLS aux deux... tout est flexible !
& 08 99 19 98 79
www.easyvols.fr „„ OPTION WAY
Comparaison en temps réel des prix des billets & +33 04 22 46 05 40
d’avion chez plus de 500 compagnies aériennes. www.optionway.com
Par téléphone, du lundi au vendredi de 10h à 17h.
„„ KIWI.COM Option Way est l’agence de voyage en ligne au
www.kiwi.com service des voyageurs. L’objectif est de rendre
Kiwi.com (anciennement Skypicker) fut créé la réservation de billets d’avion plus simple, tout
par un entrepreneur Tchèque Oliver Dlouhy en en vous faisant économiser. 3 bonnes raisons
avril 2012 et propose une approche originale de choisir Option Way :
de la vente de billets d’avion en ligne. Ce site
permet à ses utilisateurs de débusquer les vols wwLa transparence comme mot d’ordre.
les moins chers et de les réserver ensuite. Il Fini les mauvaises surprises, les prix sont tout
emploie pour cela une technologie unique en compris, sans frais cachés.
son genre basée sur le recoupement de données wwDes solutions innovantes et exclusives
et les algorithmes, et permettant d’intégrer qui vous permettent d’acheter vos vols au
les tarifs des compagnies low cost à ceux des meilleur prix parmi des centaines de compagnies
compagnies de ligne classiques créant ainsi aériennes.
recommandé par
Comment partir ? 29

QuotaTrip, l’assurance d’un voyage sur-mesure


Une nouvelle plateforme en ligne de voyages personnalisés est née : QuotaTrip.
Cette prestation gratuite et sans engagement joue les intermédiaires inspirés en mettant en
relation voyageurs et agences de voyages locales, toutes choisies pour leur expertise et leur
sérieux par Petit Futé. Le principe est simple : le voyageur formule ses vœux (destination,
budget, type d’hébergement, transports ou encore le type d’activités) et QuotaTrip se charge
de les transmettre aux agences réceptives. Ensuite, celles-ci adressent un retour rapide au
voyageur, avec différents devis à l’appui (jusqu’à 4 par demande). La messagerie QuotaTrip
permet alors d’échanger avec l’agence retenue pour finaliser un séjour cousu main, jusqu’à
la réservation définitive. Un détail qui compte : un système de traduction est proposé pour
converser sans problème avec les interlocuteurs locaux. Une large sélection d’idées de séjours

INVITATION AU VOYAGE
créée à partir des fonds documentaires du Petit Futé complète cette offre. QuotaTrip est la
promesse d’un gain de temps aussi bien dans la préparation du voyage qu’une fois sur place
puisque tout se décide en amont.
En bref, avec ce nouvel outil, fini les longues soirées de préparation, le stress et les soucis
d’organisation, créer un voyage sur-mesure est désormais un jeu d’enfant : www.quotatrip.com !

wwLe service client, basé en France et joignable Auto Europe négocie toute l’année des tarifs
gratuitement, est composé de véritables experts privilégiés auprès des loueurs internationaux
de l’aérien. Ils sont là pour vous aider, n’hésitez et locaux afin de proposer à ses clients des
pas à les contacter. prix compétitifs. Les conditions Auto Europe :
le kilométrage illimité, les assurances et taxes
Location de voitures incluses à tout petits prix et des surclasse-
ments gratuits pour certaines destinations.
„„ ALAMO Vous pouvez récupérer ou laisser votre véhicule
& 08 05 54 25 10 à l’aéroport ou en ville.
www.alamo.fr
„„ BSP AUTO
Avec plus de 40 ans d’expérience, Alamo possède
& 01 43 46 20 74
actuellement plus de 1 million de véhicules au
www.bsp-auto.com
service de 15 millions de voyageurs chaque
année, répartis dans 1 248 agences implan- Site comparatif acccessible 24h/24. Ligne
tées dans 43 pays. Des tarifs spécifiques sont téléphonique ouverte du lundi au vendredi de
proposés, comme Alamo Gold aux États-Unis et 9h à 21h30, le week-end de 9h à 20h.
au Canada, le forfait de location de voiture tout Il s’agit là d’un prestataire qui vous assure les
compris incluant le GPS, les assurances, les meilleurs tarifs de location de véhicules auprès
taxes, les frais d’aéroport, un plein d’essence et des grands loueurs dans les gares, aéroports
les conducteurs supplémentaires. Alamo met tout et centres-villes. Le kilométrage illimité et les
en œuvre pour une location de voiture sans souci. assurances sont souvent compris dans le prix.
Les bonus BSP : réservez dès maintenant et
„„ AUTO EUROPE payez seulement 5 jours avant la prise de votre
& 08 05 08 88 45 véhicule, pas de frais de dossier ni d’annulation
www.autoeurope.fr (jusqu’à la veille), la moins chère des options
reservations@autoeurope.fr zéro franchise.

Se loger
Hôtels simple expression, est globalement conve-
nable. Cependant le voyageur, pour ne pas être
L’offre hôtelière en Côte d’Ivoire varie du surpris, doit être conscient que le confort de la
réceptif de grand luxe aux standards interna- plupart des hôtels (hors villes principales) reste
tionaux à l’hôtel de quartier défraîchi. Hors des basique. Dans ce guide, par défaut, les prix sont
zones à vocation touristique comme Abidjan, donnés sur base double. Les chambres n’étant
Yamoussoukro et quelques localités du littoral pas nécessairement pourvues de moustiquaire,
(Assinie, Grand-Bassam, San Pedro), la qualité il est préférable d’en avoir une dans ses bagages
de service, quoique parfois réduite à sa plus ou d’en acheter une sur place.
30 Comment partir ?

Niveau commodités, les chambres bon marché les indépendants comme le Tiama ou le Wafou,
ou de catégorie inférieure se limitent générale- et les hôtels de la Société des palaces de Cocody,
ment à un ventilateur et une douche sans eau comme le Golf Hôtel. Dans ces établissements,
chaude, la classe au-dessus incluant climatiseur ce sont en général l’architecture et le cadre qui
et eau chaude (en même temps, l’eau chaude, sont mis en avant, assortis d’un confort et d’une
dans un pays où les températures oscillent entre propreté impeccables et de toute une gamme de
une vingtaine et près de quarante degrés...). services destinés à assurer le bien-être du client
Abidjan présente une offre hôtelière pléthorique (zones wi-fi, service de blanchisserie, room-
et variée, à l’instar de la côte, jusqu’à Assinie. service, télévision satellite, bars et restaurants,
À Yamoussoukro, hormis l’hôtel Président, piscines, points presse, business centers, salles
l’hôtel des Parlementaires et quelques hôtels de sport et de conférences, etc.). Les premiers
de standing correct, on se retrouvera vite dans prix pour une chambre dans certains de ces
la catégorie «  hôtel de quartier  » (néanmoins établissements (Onomo, Golf Hôtel) tournent
tout à fait convenable, les principaux désa- autour de 60-80 000 FCFA, mais dans la majeure
gréments étant l’isolation phonique poussive partie des cas, il faut plutôt compter entre 100 et
et la taille réduite des chambres). La plupart 200 000 FCFA pour une chambre standard. La
des autres villes du pays sont globalement bien moyenne à Yamoussoukro (hôtel Président,
fournies en réceptifs hôteliers, mais le manque hôtel des Parlementaires) se situe entre 50 et
de moyens ne permettant pas de les entretenir 100 000 FCFA. Côté mer et côte est, à Assinie,
ou de les gérer correctement, ces établisse- où plusieurs lodges somptueux nichent dans
ments présentent souvent un confort et une les splendeurs luxuriantes du cordon lagunaire,
propreté rudimentaires. Le lodge est un mode on prévoira un budget de 100 000 FCFA environ
d’hébergement très répandu sur les côtes et pour le logement, quand côté mer et côte ouest,
dans les régions où se pratiquent l’écotourisme les tarifs des réceptifs pétrussiens (San Pedro)
et le tourisme de vision. À Assinie, chacun de ces se situent davantage dans la tranche des
établissements rivalise de luxe et de recherche 50 000 FCFA (et plus si affinités).
architecturale, et les versions d’African Queen
que l’on trouve à l’intérieur du pays (l’hôtel Mon wwDans les villes et localités de l’intérieur,
Afrik et le N’zi River Lodge à Bouaké, la Paillote il est rare de ne trouver qu’une seule adresse.
de Marius à Tortiya et le Kafolo Safari Lodge, Côté budget, on peut se loger convenablement
dans le Nord) ne sont pas en reste non plus de pour 7 000 à 10 000 FCFA en chambre double
ce côté-là, certaines conservant un petit côté ventilée ou climatisée, même si les prix tournent
campement de brousse relooké qui leur confère le plus souvent autour de 15 000 FCFA. Moins le
une authenticité et un charme fous. Les hôtels prix est élevé, plus le confort sera sommaire, ce
de Grand-Bassam quant à eux proposent tous qui peut inclure des douches et w.c. communs.
sensiblement le même type de service et de Concrètement, dès que l’on descend sous la
qualité, à quelques exceptions près : plutôt barre des 10 000 FCFA, il faut s’attendre à
familial et les pieds dans l’eau... Hormis L’Étoile des chambres très basiques au confort et à la
du Sud, ils misent moins sur le luxe que sur le propreté limités. La plupart des établissements
côté «  belle auberge douillette en bord de mer  ». proposent au moins un ventilateur dans la
chambre et quelques chambres climatisées.
wwÀ l’intérieur du pays, les hôtels les Les différents degrés de confort et donc de
moins chers offrent un confort sommaire,
prix dépendent également de la situation de la
avec couchage, ventilation, w.c. et douche
douche et des w.c. qui sont internes ou externes.
interne, pour une somme qui peut descendre
Les w.c. sont généralement à l’européenne  ; plus
jusqu’à 7 000 FCFA. Il en va de même pour les
rarement à la turque, ou encore à l’africaine avec
missions catholiques.
un simple trou dans le sol. L’eau chaude peut
wwLes hôtels de catégorie moyenne y ajoutent se faire rare en dehors des villes d’importance,
de l’espace, un climatiseur et une télévision, mais compte tenu des températures, ceci n’est
parfois le téléphone et un minimum de recherche pas vraiment un problème, d’autant que l’eau
dans l’ameublement et la décoration. La nuitée froide en Afrique est plus tiède que glacée
y coûte en moyenne 15 000 à 30 000 FCFA ou comme sous nos latitudes. La télévision est
plus, selon que l’on est à Abidjan ou en province. elle aussi un critère de confort, plus cher
wwEnfin, les hôtels de la catégorie luxe, cependant aux yeux des autochtones que des
que l’on trouvera surtout sur Abidjan, Assinie voyageurs. Elle ne comporte souvent que les
et dans une moindre mesure à San Pedro et deux chaînes de la RTI, télévision nationale.
Yamoussoukro. Sur Abidjan, ils se répartissent La qualité de confort varie également avec
entre les hôtels d’affaires du groupe Accor, ceux la présence de serviettes et de draps sur les
des groupes hôteliers panafricains Onomo et matelas. Généralement, les matelas ont un
Azalaï et de la chaîne américaine Radisson Blu, drap-housse. Il est conseillé au voyageur d’avoir
Comment partir ? 31

dans ses bagages une serviette, un drap de lement de grands amoureux et fins connaisseurs
type «  sac à viande  », et un sac de couchage du pays –, les autres voyageurs de passage et
léger grâce auxquels il pourra compenser une les employés ivoiriens travaillant sur place. La
literie insuffisante, vieillissante ou à la propreté dimension personnalisée de l’accueil, de la déco,
douteuse. Certains lecteurs se sont plaints de la gastronomie proposée, des conseils et bons
de l’état des matelas de certains hôtels  ; il plans que vous pourrez solliciter et recevoir de
est donc conseillé d’y jeter un œil avant de vos hôtes, et les échanges que vous aurez avec
prendre possession de votre chambre. Enfin, eux, avec les autres résidents et avec l’équipe
pour compléter le tableau général des structures de la maisonnée, vous donnera le sentiment
d’hébergement ivoiriennes, il s’agit de prévenir le de partager ce bout d’aventure en famille et
voyageur que les coupures d’eau et d’électricité contribuera sans nul doute grandement à rendre
font également partie du voyage. Pour conclure, votre séjour plus agréable et mieux optimisé.
si l’offre hôtelière n’est pas partout sophistiquée

INVITATION AU VOYAGE
en Côte d’Ivoire, elle reste globalement plus
que correcte. De toute façon, au-delà de la
Bons plans
propreté et de l’hygiène, le voyageur en Afrique wwLes missions catholiques. Dans la plupart
de l’Ouest n’attache généralement pas beaucoup des régions, jusque dans les villes, il est possible
d’importance aux hôtels où il ne s’attarde pas. de trouver un logement dans un couvent, une
paroisse ou une mission catholique. Certains
Chambres d’hôtes de ces établissements, comme la mission
catholique de Korhogo, sont mentionnés dans
L’offre hôtelière ivoirienne s’est enrichie ces ce guide, et comptent d’ailleurs sur les petits
dernières années de propositions de logement revenus générés par l’hébergement ponctuel
alternatives que constituent les résidences, des voyageurs pour financer une partie de leurs
Bed and breakfast, villas et maisons d’hôtes. activités. Ces types d’hébergement sont souvent
Ces solutions d’hébergement à visage humain calmes et reposants. Il n’est bien entendu pas
ont le double avantage de proposer des tarifs nécessaire d’être pratiquant ni même croyant
plus avantageux que la plupart des hôtels de la pour y séjourner, et le gîte est ouvert à tous. Il
place – particulièrement les hôtels d’affaires convient cependant d’observer un comportement
généralement aussi fonctionnels qu’imperson- en accord avec le mode de vie de ses habitants.
nels, même si luxe et confort sont la plupart du Les missions sont souvent impliquées dans de
temps au rendez-vous – et de permettre une nombreuses causes sociales au niveau local,
réelle immersion par le contact rapproché qu’elles et certaines accueillent des volontaires pour
offrent avec les propriétaires des lieux – généra- les y aider.

Se déplacer
La découverte du pays se fait essentiellement transports en commun seront bien avisés de
en véhicule privé (standard ou 4x4) ou par le s’armer d’un bon stock de patience et de prévoir
biais des transports en commun (bus, gbaka, une rallonge budgétaire pour éventuellement
taxi-brousse). Localement, on peut aussi utiliser se rabattre sur un véhicule individuel, dans le
les deux-roues, motorisés ou non (et malgré cas où le bus ne s’avèrerait finalement pas leur
tout plutôt déconseillés si l’on tient compte de tasse de thé. Il est très vivement conseillé aux
l’état des routes et de la manière de conduire voyageurs de toujours se renseigner sur l’état
de certains... OK : de nombreux Ivoiriens), de la route avant de partir. Si les «  goudrons  »
la pinasse, la pirogue, ou tout simplement sont quasiment toujours praticables, une bonne
ses petits petons. Pour les amateurs, il est piste de latérite peut devenir très difficile, voire
également possible de voyager en moto (encore impossible à emprunter en saison des pluies. Il
une fois, une extrême prudence est recom- s’agit donc de bien évaluer les temps de parcours
mandée, ainsi que le port du casque, qui semble de la journée pour s’assurer d’atteindre son point
davantage relever de la coquetterie que de la de chute avant la nuit. Il est plus que fortement
nécessité vitale pour la plupart des motocyclistes recommandé aux voyageurs conduisant leurs
ivoiriens). Le choix du mode de déplacement propres 4x4 d’être absolument sûrs de l’état des
conditionnera fortement le voyage. Un véhicule routes, tant au niveau de la qualité de la signali-
privé permettra en effet de couvrir plus de sites sation que de la praticabilité. Pendant la saison
et de manière beaucoup plus confortable que des pluies, certaines pistes peuvent devenir tota-
le transport en commun, qui pour sa part privi- lement impraticables et des portions de routes
légiera davantage la découverte et le contact goudronnées se voir carrément emportées par
avec la population. Ceux qui opteront pour les les déluges torrentiels...
32 Comment partir ?

Précautions indispensables avant d’entre- d’atterrissage apte à accueillir le Concorde) et


prendre un voyage en brousse  : se renseigner desservies par des vols réguliers d’Air Ivoire.
sur l’état des pistes, prendre un guide local, Mais les crises successives qu’a connues le pays
avoir des outils de navigation complémentaires ayant sérieusement endommagé les infrastruc-
(boussole, GPS, etc.), maîtriser la conduite tures locales, les aérodromes encore en service
4x4, disposer de deux roues de secours et voyaient jusqu’à récemment surtout passer
d’une réserve d’eau suffisante au cas où... En des vols privés affrétés spécialement pour les
préparant son itinéraire depuis chez soi, on membres du gouvernement ou des Nations Unies
ne pourra guère se rendre compte qu’en Côte ou pour le compte de personnes privées, ou
d’Ivoire, les distances se calculent en heures des membres de l’Aéroclub d’Abidjan. En 2014,
davantage qu’en kilomètres. Selon le type de l’État ivoirien a investi dans la rénovation de cinq
route en effet, la vitesse du véhicule est de aérodromes de l’intérieur du pays, et au mois
90 ou 100 km/h sur goudron, de 70 à 80 km/h de novembre de cette même année, la nouvelle
sur les bonnes pistes, de 40 à 60 km/h sur les compagnie nationale Air Côte d’Ivoire démarrait
pistes moyennes, et de 15 à 25 km/h sur les ses vols domestiques. Fin 2017, elle proposait
pistes difficiles. Il faut également prendre en une desserte quotidienne de San Pedro, ainsi
compte les occasionnels ralentissements aux que quatre vols hebdomadaires pour Bouaké et
entrées et/ou sorties de certaines localités, Korhogo, et deux vols par semaine en direction
du fait des éventuels barrages et points de de Man et Odienné, pour des tarifs moyens de
ravitaillement (marchés ambulants) où les 100 000 FCFA ou moins en fonction de la période
Ivoiriens aiment généralement bien prendre et de la destination. Une fois achevée la mise
leur temps pour faire le plein de nourriture et à niveau des infrastructures aéroportuaires de
boissons. Enfin, comme le but du voyage reste Bouna, Bondoukou et Daloa, Air Côte d’Ivoire
avant tout la découverte de ce très beau pays, couvrira en tout huit destinations dans le pays.
il faut également comptabiliser les nombreuses Quant au réseau régional, il comprend pas
haltes qui ne manqueront certainement pas de moins de vingt destinations. Décollage réussi
ponctuer votre trajet.
donc, pour la jeune compagnie, qui a transporté
700 000 passagers en 2016. Du coup, pensez
Avion à vous y prendre un minimum à l’avance pour
La Côte d’Ivoire possédait autrefois un trafic réserver un vol, car ceux-ci sont souvent pris
aérien développé et les principales localités du d’assaut, particulièrement pendant les périodes
pays étaient dotées d’aérodromes (l’aéroport de fêtes qui marquent pour beaucoup d’Ivoiriens
de Yamoussoukro possédait même une piste le retour au village natal.
DÉCOUVERTE
© ELODIE VERMEIL
La Côte d’Ivoire
en 40 mots-clés
Abidjanaise (L’) s’il doit rire ou pleurer, au jeune faroteur (frimeur)
branché et sapé de marques qui ne se déplace
Adoptée en 1960 au moment de l’indépen- qu’en meute et interpelle allègrement toute jeune
dance du pays, L’Abidjanaise est restée l’hymne fille passant dans son périmètre, en passant
national de la Côte d’Ivoire, bien qu’Abidjan
par le boucantier, alias champagnard, dont la
n’en soit plus la capitale politique depuis 1983.
popularité se mesure au nombre de boissons
Les paroles sont de Mathieu Ekra, Joachim
payées dans les boîtes à la mode, et au prix de
Bony et Pierre-Marie Coty, sur une musique de
ces dernières (dans certains cas, ladite popularité
Pierre-Marie Coty et de Pierre-Michel Pango.
se mesure carrément en caisses de champagne).
L’Abidjanaise commence ainsi : «  Salut ô terre
Par extension, les verbes «  ambiancer  », «  gâter
d’espérance/Pays de l’hospitalité (...)   ». Une
le coin  », voire «  ivoiriser le coin  » signifient
phrase qui incarne à merveille la mentalité ivoi-
mettre une ambiance de tous les diables, comme
rienne. Elle s’exécute généralement à l’occasion
les Ivoiriens n’ont pas leur pareil pour le faire.
du salut aux couleurs, lors des manifestations
Confère l’hymne des ambianceurs, Ambiance à
sportives et des cérémonies officielles et au
l’africaine , du groupe Magic System.
début et à la fin des messages du président de
la République à la nation ivoirienne.
Cacao
Akwaba L’ « or brun » d’Houphouët, à l’origine du miracle
Plus qu’une salutation ou une formule tradi- économique des années 1970, qui valut à la Côte
tionnelle d’accueil, Akwaba, qui signifie d’Ivoire le surnom de « République du cacao »
« bienvenue » (Me ma wo akwaaba => « Je te (toujours mieux que république bananière). C’est
souhaite la bienvenue ») en twi, un dialecte akan à cette époque que le cacao détrône l’exploi-
parlé au Ghana (dont sont issus les Baoulés), tation forestière pour devenir avec le café l’un
est le mot-sésame par lequel les Ivoiriens, des piliers du développement fulgurant de la
réputés pour leur hospitalité, vous ouvriront Côte d’Ivoire. Faisant de l’économie de rente la
leur porte, leur cœur et leurs bras. Bien qu’on principale source de revenus du pays, le secteur
l’utilise moins souvent à l’oral que le bienveillant connaîtra dès le début des années 1980 des
« bonne arrivée » (celui-ci s’applique en toutes revers de médaille successifs qui entraîneront
circonstances : arrivée d’un visiteur, retour au une libéralisation de la filière en 1999. Malgré
foyer après le travail, un voyage ou une absence ces vicissitudes, la Côte d’Ivoire reste aujourd’hui
plus ou moins longue et de façon générale, dès encore le premier producteur à l’échelle inter-
que vous posez le pied par terre en sortant nationale, contribuant pour un peu moins de
de voiture ou arrivez quelque part). Et c’est 40 % à la production mondiale de fèves brunes.
sans doute le premier mot que vous verrez et
entendrez du pays, et celui que vous retrouverez Coupé-décalé
le plus souvent et assaisonné au plus grand À la base « Couper-Décaler-Travailler », le coupé-
nombre de sauces : Akwaba en Côte d’Ivoire, décalé est issu du courant musical appelé
rond-point Akwaba (rond-point de l’aéroport), « sagacité », mené par Stéphane Doucouré,
statue Akwaba (statue du rond-point de l’aéro- alias Douk Saga, décédé en 2006. Principale
port), résidence Akwaba, auberge Akwaba, caractéristique de ce mouvement et des styles
restaurant ou maquis Akwaba, « Akwaba » qui s’en réclament ou en dérivent (farot, boucan,
d’Alpha Blondy (compilation sortie en 2005), travaillement...) : il serait né hors des frontières
Akwaba association(s), akwaba.com, akwabetc. de Côte d’Ivoire, ramené de Londres et de Paris
par de jeunes Ivoiriens ayant quitté leur terre
Ambianceur natale pour se rendre en Europe au début des
L’ambianceur est celui qui n’a pas son pareil pour années 1990. De retour au pays, les chantres
faire la fête, mettre l’ambiance et d’une façon plus de la « sagacité » (du nom de l’album emblé-
générale, se faire remarquer. Il existe plusieurs matique de feu Douk Saga sorti en 2003) et
variétés d’ambianceurs. Cela va du sapeur un du « coupé-décalé » ont trouvé à la faveur de
peu éméché qui monopolise le micro en brisant la guerre un public conquis par l’ostentation et
les tympans d’un auditoire qui ne sait plus trop l’insouciance qu’ils incarnaient.
36 La Côte D’ivoire En 40 mots-clés

Aujourd’hui encore, le coupé-décalé et ses plus d’un (d’autant que de nombreux Ivoiriens
multiples émanations musicales abreuvent des classes populaires n’en comprennent pas
toute boîte ivoirienne qui se respecte, portés par forcément la signification) et a été mainte fois
leur chef de file incontesté DJ Arafat, le « Zeus détourné et malmené, non sans humour : à cette
d’Afrique », véritable phénomène en Côte d’Ivoire ambitieuse aspiration, portée par d’éclatants
et star internationale tellement omniprésente taux de croissance, l’Ivoirien pragmatique, ne
sur la chaîne musicale Trace Africa que pour voyant toujours rien venir-ma-sœur-Anne dans
un peu on l’en croirait actionnaire. son assiette, et déplorant même au contraire
Pour plus de détails, voir la partie « Musique ». une hausse généralisée des prix, a opposé un
problème émergent, celui de l’émergence de la
Drogba vie chère. La saison des pluies, particulièrement
dévastatrice en 2014, a de son côté donné lieu
Il y a peu de choses que les Ivoiriens aiment à la boutade de l’ « immergence ». Le président
autant que le foot et la bière, tous deux réunis lui-même a joué le jeu, présentant à son retour
dans le Bock Solibra, ou « grosse bière », une triomphal au pays (après une opération de la
blonde d’un litre baptisée Drogba et assimilée sciatique pour les besoins de laquelle il avait
par sa morphologie au puissant joueur ivoirien passé plusieurs semaines hors de Côte d’Ivoire,
(1,88 m pour 84 kg). Slogan officiel du breuvage : au point que la rumeur de son probable décès
« La bière de l’homme fort »... qui serait s’était emparée de tout le pays) sa « canne de
également très prisée du joueur en question. l’émergence », celle qui devait matériellement et
symboliquement l’aider à avancer plus sûrement,
Éléphants et à laquelle a succédé la CAN (Coupe d’Afrique
C’est le nom de l’équipe nationale de football de des nations) de l’émergence, qui a consacré la
Côte d’Ivoire, dont les joueurs ont remporté en victoire tant attendue de la sélection nationale
février 2015 leur deuxième CAN (Coupe d’Afrique après vingt-trois années d’espoirs malmenés,
des nations) après un précédent sacre remontant de déceptions et de défaites ; victoire qui n’a
à... 1992, qui avait d’ailleurs valu son nom (CAN) à bien évidemment pas échappé à la récupé-
l’unique éléphant du zoo national d’Abidjan, né le ration politique. Corollaire indispensable de
jour de leur victoire. Au pays, ils sont (redevenus) l’émergence, le noble (et pour tout dire assez
tellement populaires que de l’éléphant au singulier nébuleux) concept de l’ « Ivoirien nouveau », qui
ou des Éléphants au pluriel, on ne sait plus qui sortirait comme d’un chapeau magique des taux
est le plus emblématique de la Côte d’Ivoire de croissance avoisinant les deux chiffres : pétri
(ni qui sont les plus nombreux...). Une chose de fières valeurs et dépouillé de ses rancœurs,
est sûre : chaque fois que les « hommes en travailleur, courageux et ambitieux, il avance
orange » (nommés ainsi d’après la couleur de leur calme et droit, le regard fixé sur la ligne de
maillot) défendent l’honneur de la Côte d’Ivoire l’horizon 2020. Malheureusement, en plus des
sur les pelouses des stades, tous les Ivoiriens résidus mal digérés de près d’une décennie
oublient leurs rancœurs et se rassemblent autour de crises à répétition, ses belles aspirations
de leur équipe. D’ailleurs, si par chance, vous se heurtent à des statistiques empêcheuses
vous trouvez en Côte d’Ivoire au moment où les d’émerger en rond, comme celles du nombre
Eléphants disputent un match, ne loupez surtout d’Ivoiriens vivant en dessous du seuil de pauvreté,
pas l’expérience : vibrations contagieuses, quoi et des taux d’alphabétisation, de scolarisation
qu’il advienne ! et de chômage. Du coup l’Ivoirien nouveau
s’impatiente et ses vieux réflexes reprennent le
Émergence dessus : émeutes contre la hausse des prix de
l’électricité, manifestations contre la vie chère et
A remplacé dans l’air du temps le mot « récon- les conditions de travail, revendications salariales,
ciliation », très en vogue en 2012. L’émergence, sociales, mutineries, etc., etc. Comme dit le
c’est le défi que se sont lancé les autorités proverbe nouchi : « La patience est un chemin
ivoiriennes, à savoir faire de la Côte d’Ivoire d’or, mais si tu es trop patient tu ne trouveras
une nation émergente à l’horizon 2020, grâce jamais de l’or sur ton chemin, car quelqu’un sera
à l’ambitieux Programme national de dévelop- déjà passé pour le prendre ».
pement mis en place par le gouvernement. Ainsi
depuis 2014, la Côte d’Ivoire est-elle prise d’une
véritable émergence-mania : elle court vers son Enjaillement
terme, il faut l’attendre, elle ne mentira pas, etc., Synonyme d’« amusement ». Mot typiquement
etc. Les Ivoiriens étant toujours prompts à la nouchi, issu de l’anglais « enjoy », l’enjaillement
dérision, ce mot, qui, à force d’être martelé par signifie la joie, le plaisir. Exemple : « On va
les autorités, repris en chœur par la presse de s’enjailler » (On va se faire plaisir/s’éclater/
tous bords et servi à toutes les sauces, graine, s’amuser). En quatre mots comme en cent :
arachide et feuille(s) de chou, a fini par en excéder se mettre en joie. Tout simplement.
La Côte D’ivoire En 40 mots-clés 37

Faroteur des décennies / Généreuse pour des moments


de partage ». Tout était bien qui finissait bien. En
Cousin germain de l’ « ambianceur », dont il Côte d’Ivoire, tous les chemins mènent à la Flag !
se démarque surtout par sa propension à faire
le malin plutôt qu’à celle de « gâter le coin »
(mettre l’ambiance, mettre le feu), le faroteur Gaou
est l’équivalent de notre cacou à nous. À écouter Oui oui : il s’agit bien du même gaou que celui de
pour vous imprégner de l’état d’esprit, le tube « Premier gaou », le mémorable tube des Magic
Abidjan farot, du groupe Espoir 2000. System dont le refrain est devenu célébrissime.
Un gaou, donc, c’est un plouc, un villageois
Flag ignorant, un gars qui n’est pas branché, qui
n’est pas « yêrê » (au fait des choses). Féminin
Produite par les brasseries Solibra, la Flag est du gaou : la gaouase.
une bière emblématique inscrite dans l’ADN
de tout buveur de bière ivoirien, bien qu’on
la consomme aussi dans d’autres pays de la Lagunes
sous-région et que la Bock, également produite Réputée pour l’exceptionnelle générosité de sa

DÉCOUVERTE
par Solibra, ait fini par la détrôner dans le cœur terre, la Côte d’Ivoire est aussi un pays « béni
et l’estomac de nombreux consommateurs. des eaux », selon la formule consacrée. Eau
Elle se vend en deux formats : 33 et 65 cl (le qui emprunte ici les formes les plus variées et
plus petit format étant généralement appelé s’incarne de façon particulièrement spectaculaire
« Flaguette ») et existe également en canette. dans un réseau lagunaire absolument unique en
Les quatre lettres qui composent son nom ont Afrique occupant 60 % d’une façade littorale de
donné lieu à différentes plaisanteries : tandis quelque 520 km. Ce chapelet de limans s’égrène
que la publicité originelle vantait Flag comme d’ouest en est sur près de 350 km de longueur
« Force, Luxe, Action et Goût », les Ivoiriens se et 1 400 km² de superficie, et compte en tout
sont amusés à décliner l’acronyme de la boisson trente-deux lagunes : Abou-Abou, Aby, Adjin
maltée en « Fille Libre Attend Garçon », « Faut ou Aghien, Aoungon, Aziesso, Berou, Brédibéri,
Laisser Affaire Gbagbo » du temps de l’ancien Diabé, Descente, Digbé, Ébrié, Éhy, Fresco ou
président, puis « Faut Laisser Ado Gérer » après Gogley, Grand-Lahou, Hébé, Kanégaha ou Éhi,
l’avènement de ce dernier. Fin 2013, au grand Katibo ou Kotrohou, Kodioboué, Laparou, Makey,
dam de ses adorateurs, la Flag a été retirée Motobé, Ngi ou N’Gni, Niouzomou, Ono, Oua-Oua,
de la vente pour une durée indéterminée, afin Ouladine, Petit Digbé, Poopo, Potou, Tadio, Tagba,
de se refaire une beauté et regagner ainsi Tendo. De Fresco à la frontière ghanéenne, on
quelques parts d’un marché de plus en plus distingue trois grands systèmes lagunaires : le
concurrentiel. Un an plus tard, elle effectuait son système des lagunes de l’ouest ou de Grand-
retour triomphal pour les fêtes, avec une belle Lahou (250 km de long) ; le système de la
étiquette, une nouvelle formule, et ses quatre lagune Ébrié (130 km de long et 600 km2 de
lettres officiellement déclinées en « Fraîche superficie), et le troisième grand système, qui
et d’une finesse inimitable / Légère, avec les comprend les lagunes Aby, Éhy et Tendo (près
meilleurs ingrédients / Africaine, brassée depuis de 500 km2 de superficie).
© ELODIE VERMEIL

Pêche à l’épervier sur la lagune, Grand-Bassam.


38 La Côte D’ivoire En 40 mots-clés

Autour de ces écosystèmes d’une fascinante ont eux aussi rencontré un beau succès, tandis
diversité vivent plusieurs millions d’individus que Magic in the air (enregistré avec le chanteur
et des communautés culturellement variées marocain Chawki et produit par RedOne, qui a
dont les plus nombreuses se concentrent dans notamment collaboré avec Lady Gaga et Jennifer
l’agglomération abidjanaise. Ces peuples dits Lopez), hymne officiel de la coupe du monde
« lagunaires » se consacrent presque exclu- de football 2014, fait toujours danser et lever
sivement à la pêche. La lagune Ébrié – de son les mains en l’air sans discontinuer. D’ailleurs,
vrai nom N’Doupé –, qui baigne la majeure les singles Bouger Bouger, Zouglou Dance (Joie
partie d’Abidjan, a néanmoins gravement pâti de de vivre), Ambiance à l’africaine, Même pas
l’activité humaine et n’est aujourd’hui plus que fatigué ! ! ! et Chérie Coco sont arrivés n° 1 du
l’ombre d’elle-même : décharge à ciel ouvert dont club 40, classement officiel des meilleures diffu-
les eaux brunes et boueuses renferment quantité sions de nouveautés musicales en boîte de nuit.
de déchets ménagers, chimiques, industriels Emmenés par « le grand-frère » A’Salfo, nommé
et pharmaceutiques tandis qu’à sa surface ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco en
affleurent alternativement poissons morts et 2012, les Magic System sont une grande fierté
nappes de déchets plastique, elle dégage par nationale. Au-delà de la musique, les Magiciens
endroits une odeur pestilentielle qui la rapproche sont très impliqués dans les bonnes œuvres à
davantage du bourbier que de l’écrin aquatique travers leur fondation (www.fondationmagic-
de cette « Perle des lagunes » qu’est censée être system.org) et font beaucoup pour la promotion
Abidjan. Enjeu crucial d’un développement urbain de la Côte d’Ivoire à l’international. Pour la petite
harmonieux, la lagune n’est pourtant ni exploitée, histoire, leur nom de groupe viendrait du fait que
ni mise en valeur, ni appréciée à sa juste mesure n’ayant pas de tenue de scène pour leur premier
par les Abidjanais, et ses berges, quand elles ne show officiel, ils auraient enfilé à la va-vite des
sont pas squattées par des installations sauvages tee-shirts Maggi. Système D, à la Magic System !
ou industrielles, servent la plupart du temps de
dépotoirs ou de latrines. Plusieurs tentatives de
dépollution du plan d’eau lagunaire ont pourtant Maquis
été engagées par le passé, mais elles n’ont guère Restaurants populaires de rue, les maquis sont
été couronnées de succès et certains chercheurs avant tout des lieux de rencontre, d’échanges
ont même observé un transfert de la pollution du et de défoulement, emblématiques de la culture
milieu aquatique vers la chaîne alimentaire. Dans ivoirienne. Nés au début des années 1950 à
le cadre de la coopération Sud-Sud, le Maroc a l’initiative des mères de famille ghanéennes,
entamé en 2015 un chantier environnemental relayées depuis par les femmes baoulé, ces
considéré comme l’un des plus ambitieux de petites gargotes, que l’on appelait autrefois
toute l’histoire du pays : le projet de sauvegarde « culs par terre », appartenaient au départ au
et de réhabilitation de la baie de Cocody, dont secteur informel : à la base, il s’agissait en
la première phase devrait s’achever en 2019. effet d’écouler de la viande de brousse et de
Alors : les Abidjanais se baigneront-ils un jour l’alcool local à l’abri du fisc et des contrôleurs de
de nouveau dans la lagune comme il y a de cela qualité, d’où l’appellation « maquis » (une autre
quelques décennies, à la grande époque où interprétation explique l’origine de ce terme par
planches à voile, bateaux à pédales et skieurs le fait que sous le Parti unique, les membres de
nautiques sillonnaient ses eaux claires (oui vous l’opposition « prenaient le maquis » et se retrou-
avez bien lu : claires) ? En tout cas pour l’heure, vaient dans ces lieux pour échanger et débattre
nous ne saurions que trop vous déconseiller de de politique). Avec le temps, ces cantines sans
vous jeter à l’eau ! prétention sont devenues de véritables réceptifs
gastronomiques qui rivalisent parfois avec les
Magic System meilleures tables de la place en termes de qualité
et de service. Les maquis se présentent comme
« Vieux pères » du zouglou qui font de la résistance des espaces aménagés donnant le plus souvent
face au déferlement de DJ et autres chantres sur la rue, où les gens peuvent se restaurer et
du coupé-décalé (lui-même issu du zouglou) boire un verre en regardant la télévision ou en
et jouissent d’un capital sympathie inoxydable, écoutant de la musique. Lieux incontournables
même si certains puristes les accusent de faire de la vie ivoirienne, ils proposent en outre toute
de la musique pour « benguistes » (« Français », une variété de plats et de boissons locaux à des
Bengué étant le nom donné à la France en Côte prix défiant toute concurrence.
d’Ivoire). Extrêmement influents au pays et
jouissant également d’une belle notoriété hors
des frontières ivoiriennes, ils ont explosé sur la Nouchi
scène internationale avec leur tube Premier gaou, « Poil de nez » en dioula. Sorte d’équivalent
remixé par Bob Sinclar. Plus récemment, les ivoirien du pidgin parlé en Afrique de l’Ouest
singles Bouger bouger et Ambiance à l’africaine anglophone, le nouchi, c’est le créole adapté à
La Côte D’ivoire En 40 mots-clés 39

la sauce ivoirienne, le « parler Moussa » – par désignant le Blanc. Enfin, on le considérerait


opposition au « français standard » – mêlé dérivé du terme « two bob » (bob correspondant
de bambara, et de termes empruntant aux à l’argot de « shilling ») désignant les pièces
nombreuses langues parlées en Côte d’Ivoire de deux shillings utilisées lorsque la monnaie
ainsi qu’à celles de Molière et de Shakespeare. britannique était encore en vigueur en Gambie
Né au début des années 1980 dans les ghettos à l’époque coloniale. Quoi qu’il en soit, ce terme,
(« glôglô » en nouchi) d’Abidjan, ce langage aujourd’hui largement panafricain, a fini par
s’enrichit quasiment chaque jour de nouveaux caractériser l’Occidental nanti, et il est difficile de
termes et diffère selon qu’on le parle à Adjamé, savoir si cette appellation se range plutôt du côté
Treichville ou Yopougon, et même d’une région d’une interpellation amicale, péjorative, ou tout
à l’autre. Véritable argot populaire, il véhicule en simplement intéressée, le toubab étant souvent
des termes truculents et évocateurs la sagesse assimilé à un « père Noël ambulant », comme
de la rue et a même eu un temps sa pleine page au Sénégal, où l’on retrouve souvent ce terme
dans l’hebdomadaire Ivoire-Dimanche, ce qui dans la bouche d’enfants ou de personnes qui
suscita de nombreuses polémiques entre ses ne perdent rien à demander « toubab cadeaux »
détracteurs, qui voyaient d’un mauvais œil cette ou « toubab bic » avant même les salutations

DÉCOUVERTE
interférence des langues maternelles avec le d’usage. En Côte d’Ivoire, on l’utilise surtout
français, tandis que pour d’autres, le « parler sous la forme « toubabou ».
Moussa » était au contraire une façon d’affirmer
leur droit à la différence. À l’international, les
meilleurs ambassadeurs du nouchi furent sans
Yako
nul doute Alpha Blondy et les Magic System, Expression typiquement ivoirienne de la
avec leur tube « Premier gaou », dont beaucoup compassion, qui n’a pas son équivalent en
ont sans doute repris le refrain phonétiquement français. C’est probablement celle que vous
en en comprenant moins d’un mot sur deux... entendrez le plus souvent en Côte d’Ivoire, car
les Ivoiriens l’utilisent à tort et à travers, en toute
circonstance : si vous êtes grippé, fatigué, en
Reggae colère, si vous éternuez ou que vous venez de
En Côte d’Ivoire, il y a le reggae, et il y a toutes perdre un proche...
les autres musiques. Ne vous y trompez pas :
ici, on ne badine pas avec le vert-jaune-rouge,
en grande partie grâce à la renommée interna-
Zone 4
tionale d’un Alpha Blondy, mais aussi à celle Zone résidentielle d’Abidjan appartenant aux
d’autres chanteurs reconnus bien au-delà des quatre zones qui composent la commune de
frontières ivoiriennes, comme Tiken Jah Fakoly Marcory, elle se divise elle-même en 4 zones
ou Ismaël Isaac. Abidjan est ainsi considérée (4-A, 4-B, 4-C et 4-D). On y trouve un grand
comme la troisième capitale mondiale du reggae nombre d’expatriés occidentaux ayant essaimé
après Kingston et Londres, et sans aucune de l’autre côté des ponts (comprendre : plus
équivoque possible, la capitale africaine du près de l’aéroport car plus commode en cas
reggae. Amateurs, ne pas s’abstenir ! de troubles, les ponts de la ville étant des
points stratégiques infranchissables en temps
de guerre) après les événements de 2004,
Toubab, toubabou ainsi qu’une très importante concentration de
Terme générique communément utilisé en Afrique restaurants, bars, dancings et boîtes de nuit,
centrale et de l’Ouest pour désigner une personne du lieu ultra-chic au rade bien bien glauque. Car
de couleur blanche. Le mot toubab, passé dans Zone 4, c’est aussi le « petit Pigalle » d’Abidjan,
le vocabulaire courant, aurait plusieurs origines. réputé pour son haut degré de prostitution et ses
En argot militaire, le toubib c’est le médecin. nuits incandescentes, au point que « la Zone » a
Le mot, qui daterait de 1898, serait dérivé de même fait l’objet d’un livre éponyme, en forme de
l’arabe algérien « tbib », signifiant « sorcier ». Les confession impudique, publié courant 2012 par
médecins étant alors exclusivement des visages les éditions Fraternité Matin. À la tombée de
pâles, le mot toubab aurait fini par désigner la nuit, en effet, lorsque les lions (expatriés
en Afrique de l’Ouest une personne à la peau occidentaux, célibataires ou non) viennent
claire. On lui attribue également une origine s’abreuver au bord du marigot, les gazelles ne
sénégalaise. En wolof, ce terme correspondrait à s’enfuient pas pour autant, bien au contraire,
un verbe signifiant « convertir » (les médecins et car la proie n’est pas toujours celle que l’on
missionnaires des débuts de l’ère coloniale étant croit, et l’on y croise une foule de filles de joie
des Blancs venus d’Europe). Il serait aussi issu postées aux carrefours, aux feux rouges et aux
du mandingue (langue très répandue en Afrique stops, et près des établissements fréquentés
de l’Ouest, notamment au Sénégal, en Gambie, des toubabous ; ainsi que des travestis, rue
en Côte d’Ivoire et en Guinée-Bissau) « tubabu » des Serpents.
Faire – Ne pas faire
40

Faire (100, 200 FCFA) fourniront aux uns comme aux


autres un complément de revenu appréciable.
wwSourire et vous montrer avenant vous wwLorsque vous circulez en ville, surtout la
ouvrira bien des portes. Cette marque de nuit, privilégiez les artères principales. Beaucoup
savoir-vivre, qui vaut pour toute l’Afrique, est de personnes ont l’habitude de fermer les vitres
très importante en Côte d’Ivoire. Un « bonjour et verrouiller leurs portières, notamment aux
monsieur/madame » (l’ajout de la civilité est un feux rouges et dans les embouteillages où des
gage de respect supplémentaire) prononcé en vols à l’arraché peuvent parfois être commis.
souriant est le prélude indispensable à toute La nuit dans les zones peu fréquentées, le non-
interaction sociale. En Côte d’Ivoire, on se respect des feux relève de la tradition : c’est
salue partout et en toute circonstance, même ainsi que l’on se prémunit contre les braquages.
lorsqu’on ne se connaît pas. L’embrassade
traditionnelle, réservée aux initiés ou aux amis wwSortez toujours muni de vos papiers
estimés, s’effectue comme si l’on se faisait la d’identité ou à défaut, d’une photocopie
bise, mais front contre front, la tête légèrement certifiée de votre passeport, surtout lors des
penchée en avant. Le bonjour, lui, se claque virées nocturnes. Prévoyez aussi de la monnaie
en trois bises. au cas où, cela pourra toujours servir (péage,
mendiants, contrôles policiers…). Si jamais
wwPensez à toujours demander des nouvelles vous subissez un contrôle injustifié (les forces
avant d’entamer la conversation : « Comment de l’ordre ayant parfois une conception très
ça va à la maison ? », « Comment va la famille ? », personnelle des infractions), surtout gardez
« Et la santé ? », etc. votre calme et le sourire. Les palabres avec les
wwToujours marchander, sinon vous passerez « corps à billets » (détournement humoristique du
pour le pigeon de service. Prêtez-vous à ce jeu terme « corps habillés » désignant les forces de
social avec humour et malice (normalement, on l’ordre), c’est un peu comme le marchandage :
divise le prix annoncé par trois voire quatre pour il faut savoir faire preuve de courtoisie, de
remonter vers la moitié), mais sachez rester détermination et si possible d’humour. La Côte
réaliste et fixez un prix qui tienne compte de d’Ivoire a cela de magique que l’on y désamorce
la qualité de l'objet et de la quantité de travail (presque) tout avec un sourire.
qu'il a pu nécessiter. wwAux abords des feux et dans les
wwTenue correcte exigée. Par respect pour embouteillages, vous serez fréquemment
la population et compte tenu de la pudeur sollicité par des mendiants, souvent des
locale (et de la concupiscence décomplexée enfants envoyés par les adultes. Plutôt que de
de nombreux hommes), les filles éviteront les l’argent, prévoyez une petite réserve de biscuits
décolletés plongeants et le mini mini. En Côte à remettre en mains propres aux petits, et
d’Ivoire, on accorde beaucoup d’importance éventuellement quelques pièces pour les grands
à l’apparence et à la tenue vestimentaire, lorsqu’ils sont seuls. Si vous ne souhaitez pas
considérée comme une marque de respect donner d’argent ou de nourriture, donnez au
envers soi-même et les autres. Un minimum moins un regard, un sourire, un petit geste de
de dress code s’impose donc, particulièrement compassion.
dans les administrations et les établissements wwLa coutume veut qu’avant toute visite,
publics : une tenue trop débraillée pourra être on aille saluer le chef du village et la
perçue comme du j’men foutisme voire un notabilité et s’entretenir avec eux muni, dans
manque de respect. la mesure du possible, d’un pagne complet (3
wwSi vous circulez en véhicule privé, vous yards) et d’une bouteille de gin apportés en
aurez affaire à des gardiens de voiture et offrande. Cette formalité (parfois assez longue,
des « parkeurs ». Au Plateau, on les appelle car on ne s’adresse jamais directement au
« djosseurs de nama » et ils vous accueilleront chef, qui s’exprime toujours par le biais d’un
souvent d’un « Vieux Père/Tantie, ton petit est traducteur) passe par une libation de bienvenue
là », demande de rétribution pour vous avoir : (généralement de l’eau et de la cola, ou autre,
aidé à trouver une place et vous garer/gardé en fonction de la région) et l’échange des
votre voiture/ouvert et/ou fermé la portière. nouvelles, après quoi on expose l’objet de sa
De même au supermarché, un préposé à visite (qui, en fonction du site, pourra être
l’emballage vous aidera à porter vos provisions soumise à l'accomplissement d'un sacrifice
jusqu’à votre véhicule. Hormis dans le cas de ou au paiement d'un passe-droit). Bien que
certains djosseurs abusifs, quelques « jetons » cette tradition de courtoisie et d’amitié tende
41
aujourd’hui à disparaître, il sera bon de vous y salaces, ou de vous étendre ostensiblement
plier dans la mesure où vous en avez le temps sur des thèmes comme la politique, la religion
et les moyens. Pensez aussi à vous munir de ou le sexe.
denrées de première nécessité (savon, huile, riz, wwNe prenez jamais un taxi orange chargé
biscuits...) pour vos visites : outre que certaines de plusieurs passagers. Sous un abord
zones du pays ont énormément souffert des jovial et bienveillant et sous prétexte d’avoir
années de crise et demeurent livrées à elles- des problèmes de monnaie, de téléphone
mêmes, amener quelques « cadeaux d’arrivée » ou autre, ceux-ci, avec la complicité du
est toujours bien vu et sera particulièrement chauffeur, déploieront une folle ingéniosité
apprécié dans les localités enclavées. Après tout, pour vous entourlouper et vous dépouiller de
on n’agit pas différemment lorsqu’on est invité vos biens.
chez quelqu’un, où que ce soit dans le monde.
wwÉvitez de circuler de nuit sur les
wwSi vous séjournez chez des amis, dans une routes du pays : sur certains tronçons de
maison d’hôte ou en pension familiale pendant route, les voies sont jonchées de nids de
un certain temps, pensez à laisser un petit poule (humoristiquement rebaptisés « nids
quelque chose aux membres du personnel de d’éléphants »), et le seul éclairage dont vous
maison pour les remercier d’avoir pris soin de bénéficierez hors agglomérations est celui des
vous et de vos affaires. phares de route aveuglants (en Côte d’Ivoire on
ne connaît pas les feux de croisement...) de vos
Ne pas faire vis-à-vis... quand ceux-ci fonctionnent : certains
wwEn Côte d’Ivoire, on n’utilise jamais la main véhicules circulent parfois tous phares éteints
gauche, jugée impure puisque c’est avec cette et, la nuit, on ne les voit souvent qu’au dernier
main « que l’on s’essuie le derrière ». moment. Soyez aussi extrêmement prudent
avec les piétons, qui ont le chic pour traverser à
wwComme partout dans le monde, interdiction l’improviste et au dernier moment, dans la lueur
formelle de photographier les bâtiments officiels des phares qui leur éclairent la voie et sans avoir
et/ou militaires sans autorisation. Pour ce qui pris le temps de vérifier si celle-ci était libre.
est des personnes, ne le faites pas à leur insu En cas d’accident, la meilleure option est de ne
: une croyance persistante en Afrique veut pas s’arrêter (risque de mouvement de foule et
que l’appareil capture l’âme de celui qui est de lynchage), de contacter immédiatement les
photographié, et cela pourra être mal pris. pompiers, le SAMU et/ou les premiers secours,
wwEn taxi, dans les lieux publics ou en et de se rendre au commissariat ou au poste
compagnie de gens que vous ne connaissez de gendarmerie le plus proche pour expliquer
pas, évitez de tenir des propos grossiers ou la situation.
© TATUP.fr
Survol de la Côte d’Ivoire
Géographie
wwPar Francis Lauginie. La Côte d’Ivoire mètres d’altitude, est caractéristique de cette
s’étend sur une superficie de 322 463 km², soit planéité d’ensemble du paysage. La monotonie
environ 1 % du territoire africain. Elle présente de ces deux types d’horizons est rompue par
l’aspect d’un quadrilatère dont la partie sud la présence de reliefs isolés prenant la forme
offre une façade littorale de 550 kilomètres. Son d’alignements de collines, buttes tabulaires ou
histoire géologique est celle de la «  vieille plate- dômes granitiques. Seuls l’ouest et le nord-
forme africaine  », certaines roches étant vieilles ouest du pays, qui constituent l’extrémité
de trois milliards d’années. Le climat est marqué orientale d’une région montagneuse, la dorsale
par la transition entre un climat équatorial guinéenne, se distinguent par un relief plus
humide et un climat tropical sec. Le rythme contrasté et la présence de sommets de plus de
des précipitations y est réglé par la lutte entre mille mètres d’altitude. Quatre grands fleuves
une masse d’air humide d’origine maritime, la irriguent le pays du nord au sud : la Comoé
mousson (alizé frais et humide de l’hémisphère (longue de 900 km, elle prend sa source au
austral, soufflant du sud-ouest), et une masse Burkina Faso et coule du nord au sud pour
d’air continental sec, l’harmattan (alizé chaud se jeter dans l’océan au niveau de Grand-
et sec de l’hémisphère boréal, soufflant du Bassam), le Bandama (entièrement ivoirien,
nord-est)  ; la surface de contact entre ces ce fleuve traverse le pays en son milieu sur
deux masses d’air, le front intertropical (FIT), 950 km et se jette dans l’océan Atlantique à
se déplace au cours de l’année selon un axe Grand-Lahou  ; au centre du pays, à Kossou,
nord-sud, déterminant plusieurs grandes un barrage a été construit sur le Bandama.
zones dont les climats se répartissent selon Ses principaux affluents sont le Marahoué
un gradient à saison sèche croissant du sud au et le N’Zi), le Sassandra (long de 650 km, il
nord. Ce sont donc la pluviométrie, et surtout prend sa source en Guinée et coule d’ouest en
la répartition des pluies, qui déterminent les est jusqu’à Sassandra où il rejoint l’océan  ; il
zones climatiques de Côte d’Ivoire, avec le a de nombreux affluents, dont le Tiemba, le
passage progressif d’un climat subtropical Bafing, le N’Zi, le Lobo et le Davo) et le Cavally
humide à quatre saisons, au sud, à un climat (avec ses 600 km de long, il vient également
tropical plus sec à deux saisons au nord. Le de Guinée et sert de frontière naturelle avec le
relief, faiblement contrasté, pourrait se résumer Liberia sur la plus grande partie de son cours),
au «  triomphe de l’horizontalité  ». On distingue tandis qu’une série de lagunes orne la côte. Le
cependant trois grands types de relief. Le sud réseau hydrographique, également constitué de
du pays présente l’allure générale d’une plaine, plusieurs petits fleuves côtiers et de quelques
constituée en fait d’un moutonnement de petites affluents du Niger, assure des apports en eau
collines peu élevées. Le nord, succession de très importants, mais l’irrégularité saisonnière
plusieurs plateaux de deux cents à cinq cents est grande.

Climat
Le pays est divisé en trois zones climatiques et septembre. Deux saisons des pluies s’y
distinctes. intercalent : de mai à juillet pour la grande, et
wwLa zone subéquatoriale, le long de la région d’octobre à novembre pour la petite.
côtière, est caractérisée par des températures wwLa zone tropicale humide couvre la zone
d’amplitudes faibles (de 25 à 30°C), un fort taux forestière, ainsi que le sud de la région des
d’humidité (de 80 à 90 %), et des précipitations Savanes. On y relève des températures à
abondantes atteignant en moyenne 1 766 mm/ l’amplitude plus importante que sur la zone
an à Abidjan, et 2 129 mm/an à Tabou. Cette côtière, variant de 14 à 33°C, avec une
zone connaît deux saisons sèches : une grande, hygrométrie de 60 à 70 % et des précipitations
chaude, entrecoupée de quelques pluies annuelles allant de 905 mm à Bouaké à
de décembre à avril, et une petite en août 1 897 mm à Man. Une grande saison des pluies,
Survol De La Côte D’ivoire 43

de juin à octobre, et une petite de mars à mai à celle du sud du pays (de 40 à 50 %), et se
alternent avec une grande et une petite saison caractérise par la présence intermittente d’un
sèche, respectivement de novembre à mars et vent frais et sec, l’harmattan, entre décembre
de juillet à août. et février. Cette zone de climat ne connaît que
wwLa zone dite soudanaise, qui s’étend sur la deux saisons : une saison sèche, de novembre à
partie sud de la région des Savanes, présente juin, avec quelques pluies en avril, et une saison
des amplitudes thermiques quotidiennes et des pluies de juillet à octobre. Les précipitations
annuelles relativement importantes (de l’ordre annuelles sont en moyenne de 1 203 mm à
de 20°C), une humidité nettement inférieure Korhogo et 1 491 mm à Odienné.

Parcs nationaux
Au début des années 1970, les autorités natio-
nales adoptent une série de mesures environne-
Un beau potentiel de parcs
et de réserves

DÉCOUVERTE
mentales : création d’un secrétariat d’État aux
parcs nationaux, d’une commission nationale Bien que les premières réserves de faune (celles
de l’environnement puis d’un ministère de de Bouna et du Haut-Sassandra, actuellement
l’Environnement. Ces mesures reflètent une parcs nationaux de la Comoé et de Taï) aient
prise de conscience accrue des problèmes existé dès 1926, tous les parcs nationaux,
engendrés par le choix d’un mode de croissance sauf celui du Banco, classé en 1953, ont été
excluant tout souci de pérennité. Mais dans les créés entre 1968 et 1981. Ce réseau d’espaces
années 1980, les premiers signes de récession protégés est constitué de 8 parcs nationaux,
économique balayent ces préoccupations, et les 3 réserves partielles de faune et 2 réserves
structures créées se retrouvent réduites au rang naturelles intégrales. Il s’agit :
de simples directions centrales. Même chose
pour le ministère du Plan qui, au début des wwDes parcs nationaux d’Azagny (19 850 ha),
années 1970, compta en son sein une puissante du Banco (3 200 ha), de la Comoé (1 149 150 ha),
direction de l’Aménagement du territoire et des îles Éhotilé (550 ha), de la Marahoué
de l’Action régionale (DATAR) – avant de voir, (101 000 ha), du mont Péko (34 000 ha), du
lui aussi, ses attributions reléguées au rang mont Sangbé (95 000 ha) et de Taï (454 000 ha),
de préoccupations secondaires. La législation soit un total de 1 856 750 hectares.
actuelle constitue pourtant une base solide, wwDes réserves de faune d’Abokouamékro
mais la faire appliquer supposerait l’octroi d’un (20 430 ha), du Haut Bandama (123 000 ha)
budget autre que symbolique à l’administration et du N’Zo (96 000 ha), soit un total de
concernée. 239 430 hectares.
© ELODIE VERMEIL

Bassam côté lagune.


44 Survol De La Côte D’ivoire

wwDes réserves naturelles intégrales du Mont intégrale du mont Nimba). Le problème des
Nimba (5 000 ha) et de Lamto (2 585 ha), soit rapports entre les responsables des parcs et
7 585 hectares. les populations qui vivent à leur périphérie ne
Ces parcs nationaux et réserves présentent un peut être ignoré. Pour ces populations, qui vivent
large échantillonnage des différents écosys- souvent dans des zones enclavées, comme
tèmes de Côte d’Ivoire. Le terme de «  diagonale les Lobis dans le parc national de la Comoé,
écologique  » a d’ailleurs été employé pour la chasse, associée à la culture des terres, est
désigner la répartition dessinée par les deux souvent le seul moyen de subsistance, et le
parcs de la Comoé (en savane soudanaise) fait que celle-ci soit interdite les prive d’une
et Taï (en forêt dense humide), représentatifs source de nourriture, voire de revenus. Ces
des deux grands biotopes du pays. Ces treize populations ont donc tendance à considérer
espaces protégés couvrent une superficie de les espaces protégés comme des obstacles et
21 038 km², soit 6,53 % du territoire. Trois des contraintes. En réaction, elles pratiquent le
aires protégées ivoiriennes sont par ailleurs braconnage et font parfois pression pour tenter
inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco d’obtenir le déclassement partiel des terres
(parcs nationaux de la Comoé et de Taï, réserve afin d’étendre leurs activités (culture, chasse).

Faune et flore
Flore à contreforts. Les arbres peuvent y atteindre
cinquante mètres de haut ou plus.
Un domaine guinéen (paysage forestier) et un
domaine soudanais (paysage de savane) se wwLa forêt mésophile, qui s’étire de Man à
partagent schématiquement le territoire ivoirien. Bondoukou en passant par Séguéla, Bouaflé,
Mais tous deux offrent, en fait, une grande Singrobo et Dimbokro.
diversité de formations végétales. wwLes savanes de basse côte couvrent une
superficie relativement importante d’environ
Le domaine guinéen cent mille hectares.
Il regroupe quatre grands types de formation : wwSitué entre les deux grands domaines,
wwAu sud, la forêt dense humide qui se guinéen et soudanais, le district préforestier
caractérise par la présence de plusieurs guinéen se caractérise par une mosaïque d’îlots
strates et d’arbres aux racines échasses ou de forêt mésophile et de savanes entrecoupées
de forêts-galeries.
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

Les domaines subsoudanais


et soudanais
Ils sont constitués d’une juxtaposition de forma-
tions forestières et de formations savanicoles.
De nos jours, le paysage végétal est principa-
lement constitué par les différents types de
savanes : toute la Côte d’Ivoire septentrio-
nale est le domaine des forêts claires et des
savanes qui en dérivent. On distingue quatre
types de savanes : boisée, arborée, arbustive
et herbeuse.

Une destruction récente


et accélérée des milieux naturels
Aujourd’hui cependant, cette description relève
davantage de la théorie que d’autre chose, car
la disparition de la quasi-totalité du couvert
forestier sous la hache des exploitants fores-
tiers, le feu et la machette des planteurs, a
considérablement bouleversé le paysage végétal
ivoirien, notamment celui du Sud. La diminution
de la superficie de la zone forestière dense
humide entre 1880 et 1991 reflète l’accélération
Papayer.
Survol De La Côte D’ivoire 45

du processus de déforestation d’un pays qui, double en 24 ans et s’accroît le plus rapidement
avec près de seize millions d’hectares de cette du monde. Plus de 72 % de la population rurale
formation végétale, possédait à la fin du siècle et plus de 85 % de la population urbaine se
dernier l’une des plus belles forêts d’Afrique de trouvent dans la zone forestière. Entre 1955 et
l’Ouest. Aujourd’hui, la zone forestière dense 1990, la population rurale de la zone forestière
humide du pays est réduite à quelques lambeaux du pays est multipliée par quatre, la superficie de
de forêt secondaire, isolés au sein d’une succes- la forêt dense humide se trouvant, pour la même
sion de plantations villageoises ou industrielles période, réduite de trois quarts. Au cours de
et de jachères. Les 454 000 hectares du parc ces trente-cinq dernières années, la superficie
national de Taï, dans le sud-ouest du pays, d’espace forestier par habitant est donc passée,
constituent le dernier vestige de l’ancien bloc dans cette zone, de 8,5 hectares à 0,5 hectare.
forestier guinéen. Il en va de même pour les L’accélération du rythme d’urbanisation dans
formations forestières et arborées de savane, le sud du pays est également inquiétante (taux
dont la superficie est maintenant inférieure à annuel de croissance urbaine de 8 %), la seule
trois millions d’hectares. Une telle destruction agglomération abidjanaise représentant déjà en
se répercute forcément sur le climat : en 1983, 1990, avec deux millions d’habitants, 21 % de

DÉCOUVERTE
le feu a pénétré pour la première fois dans les la population totale et 51 % de la population
sous-bois des forêts du sud du pays, brûlant urbaine (direction de l’Environnement, 1991).
même parcelles reboisées et plantations, et En Côte d’Ivoire, le bois constituait, en 1983,
se soldant par vingt-quatre morts. Les feux 46 % de la consommation totale d’énergie. Dans
de brousse et incendies de forêt se sont alors les agglomérations, par le biais du charbon,
étendus sur plus de douze millions d’hectares, il demeure la principale source d’énergie,
impactant, avec l’effet conjoint de la sécheresse, y compris pour l’artisanat. Si la croissance
les deux principales productions du pays avec démographique est, indéniablement, l’une
des pertes estimées à cent mille tonnes de café des causes sous-jacentes du déboisement, la
et cent mille tonnes de cacao pour la campagne demande en bois de feu ne demeure toutefois
1983-1984. Bien que le lien de cause à effet qu’un facteur mineur.
ne soit pas avéré entre la disparition de la plus wwL’exploitation forestière. En apparence,
grande partie de la couverture forestière et la l’exploitation forestière, notamment celle des
pluviométrie, le déficit hydrique, dans la partie bois précieux, ne compromet pas l’avenir
centrale du «  sud forestier  », est passé de d’un massif forestier. Dans les faits, il en va
200 à 400 mm entre 1960 et 1986 tandis que tout autrement : la route qu’il faut tracer pour
la superficie, considérée comme bénéficiant que camions, hommes et matériel puissent
d’une pluviométrie normale, s’y trouve réduite, arriver à pied d’œuvre et évacuer les grumes,
pour la même période, de 83 %. Conséquence ainsi que l’installation des campements, la
directe de la déforestation et autre signe de création de pistes d’accès jusqu’au pied des
détérioration climatique, l’harmattan, qui ne arbres à abattre, puis la chute de ces arbres
soufflait qu’exceptionnellement à Abidjan dans et le déboisement autour de la bille pour
les années 1970-1975, s’y installe maintenant pouvoir la couper créent autant de clairières
plusieurs semaines entre décembre et février. artificielles et de ruptures d’équilibre. Dans
Les conséquences de ce dérèglement clima- les cas extrêmes, pour 43 % d’arbres abattus
tique, notamment l’irrégularité des apports sur un chantier, seuls 3 % de la coupe sont
en eau, seront lourdes à long terme. Cette réellement exploités. L’utilisation effective du
déforestation brutale, qui conduit à une «  sava- bois représente souvent moins de 10 % de
nisation  » du pays, s’accompagne également la disparition directe de la forêt. C’est avec
d’une disparition des savanes naturelles, du l’accession à l’indépendance, en 1960, que
fait de l’accroissement des activités humaines. l’activité forestière, encouragée par le faible
niveau des taxes d’abattage et des redevances
Les causes de cette destruction d’exploitation, s’est intensément développée. La
wwÉvolution démographique et demande production annuelle est plus que décuplée entre
en bois de feu. En moyenne, la population 1950 et 1960, pour dépasser quatre millions
de Côte d’Ivoire double tous les 20 ans depuis de mètres cubes en 1969 et atteindre le record
1920. Aux 3,1 % de croissance moyenne de plus de cinq millions en 1977. L’exploitation
annuelle de la population ivoirienne s’ajoute forestière s’est exercée selon un type minier,
l’apport de l’immigration, soit 1,3 %. Au total, sans la moindre parcimonie, mais, surtout, elle
avec 4,4 %, la Côte d’Ivoire possède, pour ces a ouvert la voie aux planteurs, faisant perdre à
dernières décennies, le taux d’accroissement la forêt son caractère sacré et la mettant à la
démographique le plus élevé d’un continent merci des fronts pionniers sur toute l’étendue
où, avec un taux global de 2,9 %, la population du territoire.
46 Survol De La Côte D’ivoire

wwLe développement agricole. Il eût été nouvelles, le système en vigueur conduit à une
surprenant que la Côte d’Ivoire devienne, mauvaise utilisation de la plus grande partie des
en seulement quelques décennies, l’un des terres à vocation agricole. Sur les 12 millions
premiers pays agricoles du continent sans d’hectares de forêt détruits en un siècle, un
considérablement dégrader ses espaces cinquième seulement est utilisé aujourd’hui pour
naturels. l’agriculture : 10 millions d’hectares de forêts
En 1965, la superficie des terres cultivées ont donc disparu sans être remplacés par une
était de 1 900 000 hectares, soit 6 % du quelconque utilisation durable des terres. La
territoire  ; 11 % du territoire en 1975, avec zone actuellement considérée comme forestière
3 500 000 hectares  ; et 23 % en 1989 avec comprend 23 % de cultures et 27 % de forêts,
7 500 000 hectares. La pression agricole sur 50 % des terres y étant laissées en friche et
les ressources forestières, dans la zone des en jachère. L’accroissement démographique
savanes, est évaluée, pour la période 1960- actuel ne permet évidemment plus le maintien
1990, à 200 000 hectares par an (direction de d’un tel système. C’est précisément dans le
l’Environnement, 1991). Ces résultats sont la secteur agricole, qui occupe près de 80 % de la
conséquence d’un choix politique délibéré  ; population active, que se traduit particulièrement
en l’absence de ressources minières, le déve- le manque d’adaptation à cette augmentation
loppement économique devait être supporté rapide de la population. Bien que leur cause
par l’agriculture. Il le fut, de deux façons, aux dans le processus de dégradation des paysages
conséquences très différentes quant à leur naturels ivoiriens ait été secondaire et envisagée
impact sur les milieux naturels : d’abord, les comme un mal nécessaire, les grands projets de
agro-industries au rôle effectif limité, qui ont développement économique y ont malgré tout
conduit à la création de grandes surfaces de joué leur rôle : les barrages hydroélectriques,
monoculture. La superficie des cultures agro- en engendrant des déplacements de population,
industrielles ne représente que le tiers des parcs ont indirectement contribué à intensifier la
nationaux et réserves. C’est en fait beaucoup pression exercée sur les forêts du Centre-Ouest
plus l’état d’esprit alors installé qui est respon- et du Sud-Ouest. L’implantation du réseau
sable de la dégradation actuelle, car il a laissé routier, bien que d’exceptionnelle qualité pour
croire qu’une terre n’avait de valeur qu’une fois la région ouest-africaine, aura également eu
le milieu naturel détruit et sa diversité génétique des effets similaires.
anéantie. Puis, le système traditionnel de la
culture itinérante sur brûlis : bien que constituant
60 % du PIB, l’agriculture est encore, de nos Faune
jours, basée sur des méthodes d’exploitation Au cours du Tertiaire, des périodes de forte
traditionnelle, selon un mode extensif et faible- humidité ont permis à la forêt tropicale de
ment productif. Grand consommateur de terres s’étendre jusqu’en Inde. Cette vaste extension
© TATUP.FR

Biche de l’hôtel Mon Afrik à Bouaké.


Survol De La Côte D’ivoire 47

est à l’origine de la présence, aussi bien dans wwLe tourisme cynégétique de vision. Le
le règne végétal qu’animal, d’un grand nombre tourisme lié à la faune exerce une action
d’ordres, de familles et même de genres, favorable sur l’aménagement du territoire, en
communs aux forêts d’Afrique et d’Asie, alors permettant la mise en valeur d’espaces délaissés
que celles-ci sont à l’heure actuelle séparées par l’agriculture ou l’élevage. Sur le strict plan
par des milliers de kilomètres d’étendues arides. de la rentabilité, la préférence mérite d’être très
La principale caractéristique de la faune ivoi- nettement accordée au tourisme de vision. En
rienne est la diversité des espèces que l’on effet, l’investissement engagé pour aménager
peut y rencontrer. Cette richesse s’est trouvée une aire protégée est plus facilement amorti
renforcée par trois phénomènes : avec cette forme de tourisme puisqu’un plus
wwL’existence des grands fleuves qui, selon grand nombre de personnes peuvent en faire
une hypothèse fréquemment avancée, mais usage. En Côte d’Ivoire, le courant touristique
restant à démontrer, auraient joué le rôle de n’est encore que timidement amorcé dans ce
barrières géographiques multipliant les sous- domaine. Bien que moins spectaculaire que
espèces dans plusieurs genres, notamment celle d’Afrique orientale ou australe, la faune
chez les singes. de Côte d’Ivoire n’en constitue pas moins une

DÉCOUVERTE
potentialité touristique très intéressante. Les
wwLa progression de la zone des savanes, «  amateurs avertis  » représentent une clientèle
le «  V  » baoulé, qui a conduit à la présence, au non négligeable qui s’est déjà orientée, entre
centre du pays, d’espèces animales du milieu autres, vers la découverte et l’approche de
soudanais. familles de chimpanzés. De nombreuses autres
wwL’interpénétration des différents milieux perspectives ne demandent qu’à être exploitées
végétaux qui assurent la transition entre la en jouant, comparativement au marché très
forêt dense humide et la savane soudanaise. organisé qui prévaut dans la plupart des autres
La Côte d’Ivoire possède 710 espèces d’oiseaux pays, la carte d’un tourisme beaucoup plus
et 332 espèces de mammifères. Les mammi- proche de la nature.
fères se répartissent en dix-sept espèces de wwLa production de viande de gibier. Trop
primates, dix-neuf espèces d’antilopes, douze rarement prise en compte, la consommation
espèces de chiroptères et 184 autres espèces de viande de gibier tient une place importante
de différents ordres. À lui seul, le parc national dans l’économie ivoirienne. On peut estimer à
de Taï compte, par exemple, quarante-sept environ cinquante milliards de francs CFA (soit
espèces de mammifères sur les cinquante- 152 millions d’euros) la valeur de la viande de
quatre connues pour la zone guinéenne, et gibier annuellement consommée en Côte d’Ivoire
231 espèces d’oiseaux, pour la plupart éthio- au début des années 1980 (ministère des Eaux et
piennes  ; avec, dans de nombreux cas, une forêts, 1987). Ce montant doit être comparé à la
sous-espèce typique d’Afrique occidentale. valeur de l’ensemble des productions d’élevage
qui, malgré les efforts d’investissement engagés,
Rôle de la faune dans l’économie ne s’élevait encore, dix ans plus tard en 1989,
En règle générale, et cela se vérifie pour qu’à trente-huit milliards de francs CFA (soit
la Côte d’Ivoire, les effets bénéfiques de la cent seize millions d’euros). La consommation
conservation de la faune sur les économies de venaison, répartie sur l’ensemble du territoire,
nationales sont systématiquement occultés. profiterait à 80 % aux populations rurales,
À la périphérie des espaces protégés, là où dont certaines n’ont pas encore retiré tous les
l’attention des promoteurs de programmes bénéfices de l’essor économique du pays. En
de développement se porte en priorité sur les zone forestière, où l’élevage bovin n’est pas
dégâts que les animaux sauvages pourraient encore développé alors que le gibier, encore
causer aux cultures, la faune en vient même à relativement abondant, y est le plus facilement
être considérée comme un facteur économique exploitable par des méthodes traditionnelles
négatif. La simple comparaison de ces éventuels de chasse, la venaison constitue, pour
dégâts aux bénéfices obtenus, ou qui seraient l’alimentation, un apport aussi important que
obtenus si les mesures de conservation étaient celui de la pêche. En zone de savane, malgré le
effectivement appliquées, aurait sans doute développement de l’élevage bovin, les quantités
permis de mieux éclairer certains choix lors consommées de viande de gibier et d’élevage
du lancement d’ambitieux programmes de demeurent comparables. Une étude relativement
monocultures, souvent destinées à l’exporta- récente estime que les prélèvements sur la
tion. La valeur économique de la faune relève faune sauvage équivaudraient à 120 000 tonnes
de deux principales formes d’utilisation : pour l’année 1996, soit plus du double de la
d’une part, le tourisme cynégétique et de production annuelle de viande d’élevage. La
vision, et d’autre part la production de viande valeur commerciale correspondante représente
de gibier. 1,4 % du PIB pour cette même année 1996.
48 Survol De La Côte D’ivoire

L’importance de cette consommation justifie protégées et seules les battues administratives,


donc que l’on s’intéresse en priorité à la possi- pour la protection des personnes et des biens,
bilité d’assurer, par l’élevage des animaux sont toujours autorisées.
sauvages, la pérennité d’une source de protéines wwLe développement d’une industrie du
qui permettrait par ailleurs, au même titre que braconnage. Les limites de cette décision
le tourisme lié à la faune, d’utiliser des zones de fermeture de la chasse, pourtant fort
«  marginales  », inaptes à l’agriculture ou à bienvenue, furent vite ressenties en raison du
l’élevage traditionnel. Mais la gestion ration- manque de mesures d’accompagnement et
nelle de la faune n’a jamais vraiment bénéficié des causes d’ordre général déjà mentionnées.
d’attention de la part de l’État. Cette fermeture s’est, en effet, rapidement
Ainsi, les efforts d’investissement dans les soldée par l’abandon de tout contrôle
années 1970-1980 pour satisfaire les besoins systématique (aucun moyen n’a été mis en
en protéines d’origine animale sont uniquement place pour l’assurer), tandis que les fabriques
liés au soutien du développement de la pêche et magasins de vente de cartouches étaient
et de l’élevage. Cependant, malgré ces efforts, toujours autorisés à fonctionner. Si le retrait
le développement de la pêche et de l’élevage des armes à canon rayé (carabines de grande
n’a ensuite globalement cessé de ralentir. Il chasse) fut obtenu, le maintien des très
apparaît qu’au total, si le pays est autosuffisant nombreuses armes à canon lisse (fusils de
à 100 % pour les œufs, il ne l’est qu’à 40 % pour calibre 12 notamment) ne pouvait, dans ces
les viandes et le poisson, et à 5 % pour le lait. conditions, que favoriser le développement du
Sur la base d’un tel constat, on ne peut qu’être braconnage. Les contrôles ne sont effectués que
étonné par l’acharnement qu’ont manifesté les sur les grands axes et sont donc faciles à éviter.
différents responsables des projets de déve- Dans la plupart des cas, les braconniers, tout
loppement à systématiquement écarter une autant passionnés qu’extrêmement efficaces,
composante aussi importante que l’utilisation sont sous la protection de personnes influentes,
rationnelle des populations d’animaux sauvages. ce qui ne fait qu’achever de démobiliser un
En Afrique occidentale, après le Burkina Faso, personnel pas moins incorruptible que sous
la Côte d’Ivoire commence tardivement à s’inté- d’autres cieux, et de toute façon peu enclin à
resser à cette forme de production avec un se sacrifier en raison des conditions de travail
projet de ferme-pilote de gibier à Lamto, et laissant à désirer. Le poids des traditions s’est
le projet Geprenaf (gestion participative des également exercé de façon négative. Tout ce
ressources naturelles). qui est produit ici sans intervention de l’homme
appartient, traditionnellement, à tout le monde.
État actuel : l’anéantissement Bien qu’assimilée à un produit forestier et, à ce
d’une ressource naturelle titre, considérée comme propriété de l’État,
Les effets de la disparition des habitats naturels, il n’y avait aucune raison pour que la faune
qui constitue à elle seule une raison suffisante échappe à cette règle, d’autant plus que le
de diminution des effectifs d’animaux sauvages, développement de l’élevage n’a pas répondu
se sont trouvés amplifiés par plusieurs autres aux espoirs qu’il avait suscités. Malgré les
facteurs, responsables d’une intensification des investissements considérables entrepris par
prélèvements exercés sur la nature. le gouvernement, la production de viande et
abats d’élevage n’a pu suivre la progression
wwDe l’abondance à la fermeture de la du nombre d’habitants au cours des trente
chasse. Avant le début des années 1950, les dernières années, alors que les besoins en
moyens traditionnels de chasse demeuraient protéines augmentent normalement de façon
limités et n’auraient jamais pu causer une régulière, en fonction de l’accroissement de
telle dégradation des ressources du pays. la population. Enfin, la récession économique
C’est la mise en vente pratiquement libre installée au début des années 1980 entraîna,
des fusils modernes qui, à partir de 1956, dans les centres urbains, la multiplication
a déclenché de véritables massacres que des «  maquis  », petits restaurants servant
ne limitait quasiment plus que le prix des principalement de la viande de brousse. La
cartouches. La situation n’a ensuite cessé demande en venaison, supérieure à l’offre,
de se dégrader jusqu’à ce que les excès de devint une source de profits substantiels,
chasseurs «  sportifs  », équipés de batteries tant pour les braconniers que pour les
de fusils sur le toit de véhicules tout-terrain commerçants trafiquants. L’exemple du marché
et laissant sur place les carcasses, amènent de Toumodi, une ville de 28 000 habitants
en 1974 à la décision d’interdire la chasse, située au cœur du «  V  » baoulé, se passe
pour une durée indéterminée, sur l’ensemble de commentaires : quarante-six «  maquis  »,
du territoire. Depuis cette date, toutes les qui versent chaque mois une redevance à
espèces sont considérées comme intégralement la mairie, y mènent des activités tout à fait
Survol De La Côte D’ivoire 49

officielles, à quelques centaines de mètres

© MISS HIBISCUS
des bureaux d’administrations normalement
chargées de réprimer leur commerce illégal.
En 1990, quatre-vingt-sept tonnes de viande
de gibier ont été vendues ou traitées sur ce
marché, ce tonnage ne concernant que les
transactions «  officielles  »... Pour l’ensemble
de ces raisons, la chasse n’est restée interdite
qu’en théorie, et les prélèvements sur la faune,
effectués de façon anarchique, n’ont cessé
de s’amplifier. Deux types de braconnages
coexistent : d’abord un braconnage de type
«   familial  » occasionnel. Il s’agit, le plus
souvent, d’une activité traditionnelle faisant
appel à des méthodes quelque peu archaïques
ou à des armes rustiques. Son produit est

DÉCOUVERTE
essentiellement absorbé par la consommation
familiale, l’éventuel excédent étant cependant
vendu le long des voies de communication. Puis,
un braconnage commercial, pratiqué avec des
armes modernes et beaucoup plus destructeur
que le précédent, les braconniers se mettant
au service des commerçants et de personnes
d’un rang privilégié qui leur fournissent armes
et munitions.
Les conséquences de cette utilisation irration- concernant la répartition passée et actuelle
nelle d’une ressource, dont la valeur économique de cinquante espèces de mammifères, font
a précédemment été démontrée, peuvent s’illus- clairement apparaître que la disparition de
trer par les deux constats suivants : certaines espèces d’une région donnée est,
dans la quasi-totalité des cas, de nature
wwLa régression de l’aire de répartition de récente (dix à trente ans). L’exemple de la
l’éléphant. Réparti, il y a plusieurs dizaines région de Lamto, seule zone pour laquelle les
d’années sur l’ensemble du territoire national, résultats d’une enquête antérieure et similaire
l’éléphant (emblème national) en occupe à celle qui se déroule actuellement sur le plan
aujourd’hui moins de 15 % (direction de la national sont disponibles, est particulièrement
Protection de la nature, 1991). Plus de 75 % significatif : sur les soixante-trois espèces de
de son aire de répartition actuelle correspond mammifères présentes avant 1950, l’existence
aux zones protégées qui vont inévitablement de cinquante-cinq d’entre elles avait pu être
être l’objet d’une pression croissante de la part confirmée au tout début des années 1970.
des braconniers. Ceci amoindrira un effectif Vingt ans plus tard, seulement trente-six de
déjà réduit à une trentaine de populations plus ces espèces pouvaient encore être observées,
ou moins isolées. De la centaine de milliers dont treize de façon exceptionnelle. La perte
d’éléphants présents au début du siècle en en diversité des espèces est encore plus nette
Côte d’Ivoire, seulement quatre mille survivaient si l’on ne s’intéresse qu’aux grands et moyens
au début des années 1980. Le cas du parc mammifères : trente-neuf espèces présentes
national d’Azagny, où des dénombrements avant 1950, trente-deux encore observées en
standardisés ont pu être effectués à une dizaine 1970 et seulement quatorze en 1990, dont huit
d’années d’intervalle, laisse supposer une de façon exceptionnelle.
aggravation générale de la situation puisque,
malgré l’attention dont a bénéficié ce parc dans Problèmes spécifiques
le cadre d’un projet d’aménagement financé à la conservation de la faune
de 1982 à 1986 par la Banque mondiale, le Il aura suffi d’un siècle pour que la forêt
nombre d’éléphants y est passé de 98 en dense humide de Côte d’Ivoire se réduise de
1978 à seulement 46 en 1987. Les dernières 85 %, l’essentiel de cette destruction s’étant
estimations pour l’ensemble du territoire, déroulé au cours des trente dernières années
basées sur des données scientifiques, font du XXe siècle. Il est permis de penser que les
d’ailleurs état d’un troupeau inférieur à deux modifications climatiques observées dans le
mille animaux. pays, comme dans toute l’Afrique occidentale,
wwLes premiers résultats, obtenus dans le sont une conséquence directe de ce saccage
Nord-Est et le Centre, d’une enquête en cours des milieux naturels.
50 Survol De La Côte D’ivoire

Ces modifications se traduisent par des effets de travail difficiles, voire dangereuses. L’évolution
constituant, pour les principaux, autant de comparative de superficies des zones forestières
menaces à long terme : extension jusqu’au et des aires protégées dans le Sud forestier
littoral de l’action de l’harmattan, «  savani- ivoirien est un bon reflet de cette réussite au
sation  » de plus en plus affirmée de la zone niveau continental : les six parcs nationaux et
guinéenne, accroissement des déficits hydriques réserves de cette partie du pays constituent
et irrégularité des apports en eau... Une exploi- 44 % de la superficie encore occupée à plus
tation forestière de type minier, sans souci de 90 % par la forêt, celle-ci ayant quasiment
du lendemain et gaspillant sans retenue une disparu de près de la moitié des départements. À
ressource difficilement renouvelable, a ouvert l’extérieur des parcs nationaux et des réserves,
aux planteurs la voie vers le cœur des forêts. seules les forêts classées auraient pu servir de
Combiné à la mauvaise utilisation d’une grande refuge à la faune. Insuffisamment protégées
partie des terres agricoles, leur système de contre une transformation du milieu, la plupart
culture itinérante sur brûlis, grand consommateur d’entre elles sont aujourd’hui trop morcelées
de terres nouvelles, a dévoré l’espace forestier pour constituer un habitat sûr pour la majorité
le temps d’une génération. Les grands projets des espèces. La dégradation actuelle des
de développement économique n’auront quant à milieux naturels tend donc à transformer les
eux eu qu’un rôle finalement secondaire dans le zones mises sous statut de protection en des
processus de dégradation des paysages ivoiriens. sortes d’îles, entourées de zones agricoles
L’absence d’une politique foncière et de gestion le plus souvent vouées à la monoculture.
des terroirs, le laxisme dans l’application des En Côte d’Ivoire, comme dans de nombreux
textes réglementaires, l’inexistence de droits autres pays africains, le recul et le morcellement
d’usage clairement définis et définitivement de la plus grande partie des zones naturelles,
établis ont conduit le paysan ivoirien à aban- opérés en seulement deux à trois décennies,
donner sa stratégie traditionnelle de négociation font que les problèmes de conservation relèvent
avec la nature pour une conquête destructrice. de plus en plus d’une biogéographie insulaire.
L’absence d’un plan national de conservation de Cette évolution s’accompagne d’un cortège
la nature, le trop fréquent manque d’appui de la de questions auxquelles bien peu de réponses
part des autorités administratives et politiques, le ont encore pu être apportées sur le terrain :
faible encadrement du personnel et le tout aussi comment maintenir les relations entre les
pauvre suivi des actions sur le terrain, ou encore différentes espèces, au sein de leur zone origi-
l’octroi de budgets le plus souvent symboliques, nelle de répartition, et assurer la pérennité
n’ont fait qu’aggraver ces causes fondamentales des échanges génétiques entre populations d’
de la destruction des milieux naturels, une expli- «  îles  » différentes  ? Comment limiter le taux de
cation suffisante à la réduction des populations disparition des espèces ou, encore, évaluer la
d’animaux sauvages. Ses effets se sont trouvés superficie nécessaire des aires protégées pour
amplifiés par l’absence de mise en application assurer la sauvegarde du plus grand nombre
des mesures prises pour renforcer la conser- d’espèces  ? Aucune raison ne permet de penser
vation de la faune. Comme pour la forêt dense que les causes qui ont précipité la destruction
humide, trois décennies ont suffi pour passer des milieux naturels puissent être enrayées à
de l’abondance à une situation alarmante pour court terme, et il est donc hautement probable
la plupart des espèces de grands mammifères. que le phénomène d’isolement de petites sous-
La décision de fermeture de la chasse, qui populations ne pourra que s’accentuer, pour la
aurait pu stopper la régression des populations plupart des espèces, au cours des prochaines
d’animaux sauvages, s’est rapidement soldée années. La fermeture génétique de ces isolats
par le développement d’une véritable industrie auxquels les réserves de faune et les parcs
du braconnage. nationaux risquent de se réduire sera, sans nul
doute, l’un des principaux problèmes auxquels
Les derniers bastions : vont se trouver confrontés les biologistes de la
vers une biogéographie insulaire conservation, l’absence de flux génique ayant
L’intégrité maintenue des parcs nationaux et probablement pour corollaire une moins grande
réserves, malgré les menaces des défrichements adaptabilité des espèces. La gestion des popu-
et du braconnage est, dans l’ensemble, l’une lations d’effectifs limités, que la Côte d’Ivoire
des caractéristiques de la conservation de la ignore encore aujourd’hui, sans doute en raison
nature en Afrique. Le réseau d’aires protégées d’un proche passé où l’abondance semblait
du continent, qui s’est même étendu au cours de éternelle, va ainsi devenir l’une des principales
ces dernières années, demeure en effet inégalé préoccupations. La réduction du patrimoine
ailleurs dans le monde. Il est avant tout l’œuvre faunique à des sous-populations de faible effectif
de techniciens dévoués et enthousiastes, qui se donnera alors une importance particulière au
sont le plus souvent confrontés à des conditions processus de «  dérive génétique  ».
Histoire
Les origines agricole, occupèrent longtemps la quasi-totalité
du Nord, jusqu’à la limite des villes d’Odienné,
Selon le mythe N’Zima, «  au début du monde, Bouaké et Bouna d’ouest en est. Peu enclins à
Nyamian (Dieu) créa sept tribus, auxquelles la guerre et aux luttes d’hégémonie, ils furent
appartiennent d’ailleurs tous les habitants de par la suite enserrés par les Malinkés d’un
la terre. Les unes après les autres, ces tribus côté, et les Abrons et Baoulés de l’autre, et se
quittèrent Aboléè, le lieu de la création ou replièrent progressivement sur un territoire ne
encore berceau de l’humanité. Elles descen- dépassant pas le proche périmètre de Korhogo.
dirent sur la terre dans d’immenses cuvettes Au cours du XVIe siècle, les Abrons, une branche
de bronze, ou aiiwoa, qui étaient fixées au des Ashantis du Ghana, quittèrent Koumassi
ciel par des câbles...  »... c’est ainsi que les

DÉCOUVERTE
et parvinrent à Bondoukou où ils soumirent
N’Zimas expliquent la naissance de l’humanité. les Koulangos.
Difficile en Côte d’Ivoire, de remonter si loin Plus au sud, d’autres ramifications de la
dans le temps, car les conditions climatiques ne vaste famille akan s’établirent entre Aboisso
permettent pas une conservation optimale des et Abengourou pour les Agni, tandis qu’au
ossements les plus anciens. Bien qu’imprécise, XVIII e siècle, les Baoulés, sous la conduite
la recherche fait néanmoins état de la présence de leur reine Abla Pokou, franchissaient la
d’industries lithiques sur le sol ivoirien, et la Comoé pour aller s’établir dans les savanes
découverte de fragments d’armes et d’outils sur du centre, repoussant à leur tour les Sénoufos
le territoire national attesterait d’une présence jusqu’à hauteur de Katiola. Le peuplement
humaine très ancienne dans les régions de des régions lagunaires, d’Aboisso à Grand-
savanes et de forêts, remontant probable- Bassam, s’effectua à partir du XVIIe siècle, par
ment au paléolithique supérieur (- 15 000 à vagues successives qui se superposèrent et se
- 10 000 ans). Les Éhotilés comptent parmi chassèrent mutuellement, avant de finir par se
les peuples les plus anciens de Côte d’Ivoire, stabiliser sur la côte est jusqu’à l’embouchure
mais les plus lointains ancêtres que l’oralité du Bandama, tandis que les Krous venus du
reconnaît sont les «  petits hommes rouges  » Liberia progressaient eux aussi vers le Bandama,
peuplant les régions des forêts, à savoir le répartis tout le long de la côte ouest. Là encore,
sud du pays. les tribus issues du royaume ashanti eurent vite
Le peuplement du Nord pour sa part, fut fait d’établir leur hégémonie sur les peuples déjà
largement conditionné par ce que les histo- installés sur place.
riens ont coutume d’appeler la «  poussée
mandingue  », et dès le XVe siècle, ses repré-
© ELODIE VERMEIL

sentants étaient déjà installés en petits groupes


dans les régions d’Odienné, Bondoukou et Kong,
où ils introduisirent par la suite l’islam, colporté
par les commerçants dioula ou, de manière
plus guerrière, à travers le djihad mené par des
armées de cavaliers. Sous l’impulsion de ces
immigrants, les villes de Bondoukou et de Kong,
centres de négoce importants au XVIe siècle, se
muèrent en véritables cités-États régies par une
rigoureuse organisation militaire et commerciale
organisée en castes et corps de métiers. Malgré
le passage du temps et les destructions de la
guerre, le prestige de ces illustres ancêtres est
aujourd’hui encore nettement perceptible dans
les villes mentionnées. En ce qui concerne les
Sénoufos, il semblerait que leur présence sur
le territoire ivoirien soit très ancienne, puisque
leurs récits fondateurs s’accordent à dire qu’ils
trouvèrent le pays quasiment vide lorsqu’ils s’y
établirent. Ignorant tout pouvoir centralisateur,
leurs communautés, à dominante pacifiste et
Siège de l’ancienne CFAO à Grand-Bassam.
Chronologie
52

De la découverte à l’indépendance président de l’Assemblée nationale, succède à


son aîné en tant que président. Il sera (ré) élu
wwXV siècle > découverte de la Côte d’Ivoire
e
en 1995 avec 95,25 % des voix.
par des explorateurs portugais. Le pays est ww1994 > adoption par le Parlement d’un
appelé tour à tour «  Côte des males gens  », nouveau code de la nationalité, qui exclut de
«  Côte des graines et de la malaguette  », «  Côte la course à la présidence Alassane Ouattara,
des dents  », «  Côte du Morphil  » pour enfin ancien Premier ministre et candidat des ethnies
prendre son appellation de «  Côte d’Ivoire  ». du nord du pays.
wwXVIIIe siècle > établissement de la France ww1999 > le 24 décembre, une mutinerie
en Côte d’Ivoire. militaire destitue Henri Konan Bédié. Le général
ww1886-1898 > lors de sa conquête de Robert Gueï prend le pouvoir et instaure un
l’intérieur des terres, l’armée française se trouve Comité national de salut public (CNSP) qui
confrontée au chef mandingue Samory Touré, aura pour fonction l’organisation des élections
qui lui livre une guerre sans merci, jusqu’à sa présidentielles.
capture en septembre 1898. ww22 octobre 2000 > > Laurent Gbagbo est
ww1904 > la Côte d’Ivoire intègre l’empire élu président à l’issue d’un scrutin controversé
colonial français. entaché de violences dont ont été exclus Bédié
ww1934 > Abidjan succède à Bingerville comme et Ouattara. Troisième président de Côte d’Ivoire,
capitale administrative de la colonie. il est le premier de l’histoire du pays à ne pas
appartenir au PDCI, parti historique de Félix
ww1946 > nomination de Félix Houphouët- Houphouët-Boigny.
Boigny comme député de la Côte d’Ivoire à
l’Assemblée nationale française. ww9 octobre-18 décembre 2001 > Forum pour
la réconciliation nationale.
ww1946 > accession de la Côte d’Ivoire au statut
de territoire d’outre-mer.
ww7 août 1960 > indépendance de la Côte Les années de braise
d’Ivoire. Félix Houphouët-Boigny en devient le wwDans la nuit du 18 au 19 septembre
premier président. 2002, une tentative de coup d’État éclate.
Une frange de l’armée dirigée par le sergent
Les années Houphouët Ibrahim Coulibaly, dit IB, se soulève contre le
régime de Laurent Gbagbo. Le général Gueï
ww1960-1970 > > période dite du «  miracle est assassiné. Les rebelles s’emparent de la
ivoirien  », qui assure à tous les paysans un moitié nord du pays. En octobre, un accord de
revenu régulier.. cessez-le-feu est signé sous les auspices de la
ww1982 > formation du Front populaire ivoirien CEDEAO. La force française Licorne, arrivée en
(FPI) dirigé par Laurent Gbagbo. renfort le 22 septembre, entame en octobre une
mission de sécurisation du cessez-le-feu entre
ww1983 > Yamoussoukro, ville natale de Félix
rebelles et forces loyalistes et occupe avec les
Houphouët-Boigny, devient la nouvelle capitale
Casques bleus onusiens une zone de confiance
de la Côte d’Ivoire.
(ZDC), bande démilitarisée de 12 000 km² qui
ww1990 > fin du « miracle ivoirien ». Suite à s’étend d’est en ouest, coupant le pays en deux
de violentes manifestations, Félix Houphouët- et consacrant la partition de la Côte d’Ivoire.
Boigny instaure le multipartisme et remporte les
élections. Le 10 septembre, le pape Jean-Paul II
ww24 janvier 2003 > signature des accords
de Linas-Marcoussis prévoyant le maintien de
consacre la basilique Notre-Dame de la Paix.
Laurent Gbagbo au pouvoir et un gouvernement
ww26 janvier 1992 > La Côte d’Ivoire remporte de « réconciliation nationale  » incluant la
pour la première fois la Coupe d’Afrique des rébellion. Le 7 avril 2003 se tient le premier
nations (CAN). Conseil des ministres élargi aux rebelles.
ww7 décembre 1993 > décès de Félix ww4 juillet 2003 > proclamation officielle de
Houphouët-Boigny. la fin de la guerre.
ww3-8 février 2004 > visite de « réconciliation  »
La course à la succession de Laurent Gbagbo à Paris.
ww1993 > Henri Konan Bédié, dauphin ww7 février 2004 > adoption de la résolution
constitutionnel de Félix Houphouët-Boigny et 1528 de l’ONU portant création de l’Opération
53
des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) et ww4 mars 2007 > suite à l’accord de paix
désignant Licorne comme force en soutien inter-ivoirien de Ouagadougou, Guillaume Soro,
de l’ONUCI. leader de la rébellion des Forces nouvelles, est
ww4 avril 2004 > début du déploiement de nommé Premier ministre.
l’ONUCI, qui doit compter plus de 6 000 hommes. ww16 avril 2007 > début du processus de
ww15 octobre 2004 > les rebelles refusent démantèlement de la zone de confiance.
de désarmer. ww29 juin 2007 > Guillaume Soro échappe de
ww4 novembre 2004 > lancement par le régime justesse à un attentat à l’aéroport de Bouaké.
d’Abidjan de l’opération «  Dignité  », contre- ww30 juillet 2007 > cérémonie de la «  flamme
offensive militaire destinée à permettre aux de la paix  » à Bouaké marquant la fin officielle
troupes loyalistes de reprendre le contrôle de la guerre et le début du processus de
de l’ensemble du territoire aux rebelles des désarmement.
Forces nouvelles. ww2008 > Les élections présidentielles sont
ww6 novembre 2004 > un raid de l’aviation programmées pour fin novembre. En avril,
ivoirienne sur un camp de soldats français plusieurs villes du pays sont le théâtre de
déployé dans la zone de confiance (lycée manifestations contre la vie chère.
Descartes de Bouaké) entraîne la mort de
neuf soldats français et d’un civil américain.
Sur ordre de Paris, l’armée française riposte en Les élections de 2010
détruisant une partie de l’aviation ivoirienne. Les et la crise postélectorale
violentes émeutes antifrançaises qui s’ensuivent
wwNovembre 2009 > l’élection présidentielle
conduisent à plus de 8 000 évacuations.
prévue pour se tenir le 29 novembre est reportée
Dans le chaos, l’armée française ouvrira le feu
à «  fin février, début mars 2010  ».
sur la foule hostile et incontrôlable (fusillade
de l’hôtel Ivoire) et fera entre 7 et 16 morts wwJanvier 2010 > Robert Beugré Mambé,
côté ivoirien. le président de la Commission électorale
indépendante (CEI), est accusé d’avoir tenté
ww15 novembre 2004 > l’ONU décrète un
d’introduire frauduleusement des milliers de
embargo total sur les armes à destination de
personnes sur la liste électorale provisoire.
la Côte d’Ivoire.
ww6 avril 2005 > accords de Pretoria. Signés ww12 février 2010 > Laurent Gbagbo dissout le
sous l’égide de l’Union africaine, ils prévoient la gouvernement et la CEI et reconduit Guillaume
fin des hostilités, le démantèlement des milices Soro dans ses fonctions de Premier ministre.
De violentes manifestations ont lieu dans
et la reprise du processus de désarmement.
plusieurs villes du pays. La police ouvre le
ww26 avril 2005 > Laurent Gbagbo accepte la feu. On dénombre 5 morts.
candidature d’Alassane Ouattara à l’élection
présidentielle. wwMars 2010 > la CEI est rétablie dans sa forme
initiale, mais avec un nouveau président issu
ww24 juin 2005 > adoption de la résolution du PDCI. L’opposition accepte d’entrer dans le
1609 de l’ONU, qui renforce les effectifs nouveau gouvernement.
militaires de l’ONUCI en prévision des élections
et prolonge le mandat de Licorne jusqu’au wwJuillet 2010 > après avoir été reportée
24 janvier 2006. 6 fois, l’élection présidentielle est fixée au
31 octobre 2010.
ww21 octobre 2005 > adoption de la résolution
1633 qui prolonge le mandat de Laurent Gbagbo ww31 octobre 2010 > Laurent Gbagbo
à la tête du pays en attendant de nouvelles arrive en tête du premier tour avec 38 % des
élections. voix (80 % de taux de participation). Bédié
éliminé, le second tour l’opposera à Alassane
ww19 août 2006 > le navire grec battant Ouattara.
pavillon panaméen baptisé Probo Koala
décharge une importante quantité de déchets ww28 novembre 2010 > second tour de la
toxiques dans le port d’Abidjan. Cette affaire présidentielle.
aura de graves répercussions sur le paysage ww2 décembre 2010 > la CEI proclame la
politique, environnemental, économique et sur victoire d’Alassane Ouattara (54,1 %) mais ces
les populations riveraines des lieux où a été résultats provisoires sont rejetés par le Conseil
déversé le contenu du navire. constitutionnel.
Chronologie
54
ww3 décembre 2010 > Laurent Gbagbo est wwAoût 2012 > entre août et décembre,
proclamé vainqueur avec 51,45 % des suffrages vague d’attaques ciblant les forces de sécurité
par le Conseil constitutionnel, invalidant les ivoiriennes. Les autorités incriminent les
résultats de la CEI. La Côte d’Ivoire se retrouve partisans de Laurent Gbagbo. Arrestation
avec deux présidents et deux gouvernements, de plusieurs hauts responsables du camp
et va vivre une crise sans précédent, rythmée Gbagbo.
par la fermeture de la plupart des banques, un ww2 octobre 2012 > Bruno Dogbo Blé, ancien
embargo sur le café-cacao, les médicaments, chef de la Garde républicaine, ouvre le premier
etc., ce qui débouchera sur un affrontement des grands procès de la crise post-électorale,
armé qui fera plus de 3 000 morts. qui concerne une quarantaine de militaires pro-
ww24 janvier 2011 > l’Union européenne Gbagbo jugés pour leur participation présumée
sanctionne le camp Gbagbo. à des crimes commis pendant la crise post-
ww12 mars 2011 > l’Union africaine reconnaît électorale ivoirienne.
la victoire d’Alassane Ouattara. wwNovembre 2012 > le 14 novembre, suite
ww28 mars 2011 > début de l’offensive des à un désaccord politique entre le PDCI et le
troupes pro-Ouattara qui prennent en quatre RDR, Ouattara dissout le gouvernement. Une
jours le contrôle de presque tout le pays. semaine plus tard, Daniel Kablan Duncan est
nommé Premier ministre et forme un nouveau
ww11 avril 2011 > sous la bannière de l’ONU, gouvernement dès le lendemain.
les forces françaises bombardent la résidence
de Laurent et Simone Gbagbo qui sont arrêtés ww17 janvier 2013 > arrestation de Charles
puis emmenés à l’hôtel du Golf où ils sont Blé Goudé au Ghana. Transféré en Côte d’Ivoire
constitués prisonniers. et emprisonné pour crimes de guerre, il sera
transféré le 23 mars 2014 à la CPI, qui le
ww6 mai 2011 > prestation de serment poursuit pour crimes contre l’humanité.
d’Alassane Ouattara.
ww10 avril 2014 > réforme de la CEI, vivement
ww21 mai 2011 > investiture d’Alassane critiquée par l’opposition.
Ouattara à Yamoussoukro.
ww12 juin 2014 > la CPI décide de juger
ww18 août 2011 > Laurent et Simone Gbagbo l’ex-président Laurent Gbagbo pour crimes
sont inculpés et placés en détention préventive contre l’humanité commis durant la crise post-
pour « crimes économiques ». électorale de 2010-2011, décision définitivement
ww30 novembre 2011 > Laurent Gbagbo est entérinée en septembre.
transféré et incarcéré au centre de détention de ww8 septembre 2014 > Retour de la BAD à
la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Abidjan après plus de 10 ans d’absence.
ww11 décembre 2011 > le RDR, parti d’Alassane ww16 décembre 2014 > inauguration du
Ouattara, obtient la majorité des sièges aux troisième pont d’Abidjan.
élections législatives.
ww26 décembre 2014 > ouverture à la Cour
d’assises d’Abidjan du procès de l’ex-première
La Côte d’Ivoire sous la présidence dame Simone Gbagbo, accusée d’ «  atteinte à
Ouattara la sûreté de l’État  ».
ww29 février 2012 > la CPI émet un mandat ww8 février 2015 > Victoire de l’équipe nationale
d’arrêt contre Simone Gbagbo, détenue à des Éléphants de Côte d’Ivoire en finale de la
Odienné dans le nord du pays. Les autorités CAN 2015 par 9-8 en séance de tirs au but.
ivoiriennes refusent le transfèrement de l’ex- ww10 mars 2015 > Simone Gbagbo est
première dame à La Haye. condamnée à 20 ans de prison.
ww8 mars 2012 > le Premier ministre Guillaume ww25 octobre 2015 > Première élection
Soro remet sa démission et celle de son présidentielle depuis la crise post-électorale.
gouvernement au président Alassane Ouattara. Alassane Ouattara est réélu pour 5 ans dès
Le 12 mars, il est élu à l’unanimité président de le 1er tour avec 83,66 % de voix, et investi le
l’Assemblée nationale. 3 novembre 2015.
ww3 juillet 2012 > la Côte d’Ivoire atteint le ww6 janvier 2016 > Daniel Kablan Duncan
point d’achèvement de l’Initiative PPTE dans le présente la démission de son équipe
cadre du programme économique et financier ministérielle. Une nouvelle équipe est présentée
2012-2014. le 12 janvier, sans changement majeur.
55
ww28 janvier 2016 > ouverture du procès pour ww18 décembre 2016 > le Rassemblement
crimes contre l’humanité de Laurent Gbagbo à des houphouëtistes pour la démocratie en
La Haye. L’ancien président plaide non coupable, Côte d’Ivoire (RHDP), coalition soutenant le
tout comme Charles Blé Goudé, qui comparaît président Ouattara, obtient la majorité absolue
à ses côtés. La durée estimée du procès est aux législatives, marquées par un faible taux
de 3 à 4 ans. de participation (34,1 %).
ww13 mars 2016 > l’attaque terroriste de Grand- ww5-6 janvier 2017 > plusieurs villes de
Bassam, revendiquée par Aqmi/Al-Mourabitoune garnison sont bloquées par les forces armées.
fait 19 morts. Le gouvernement décrète À Bouaké, Korhogo, Daloa et Daoukro, des
3 jours de deuil national et annonce une série militaires réclament des hausses de salaire
de mesures visant à renforcer la sécurité sur et l’amélioration de leurs conditions de vie et
l’ensemble du territoire. Le 21 mars, quatre de travail. Deux jours plus tard, le président
personnes suspectées de complicités avec les Alassane Ouattara promet de satisfaire les
terroristes ayant attaqué Grand-Bassam sont revendications des militaires.
arrêtées dans deux communes d’Abidjan. Kounta ww9 janvier 2017 > démission de Daniel Kablan
Dallah, le principal suspect, est activement Duncan et de son gouvernement. Réélection
recherché. de Guillaume Soro à la tête de l’Assemblée
ww7 avril 2016 > annonce de la réforme de nationale. Limogeage des chefs des forces de
la Constitution, promise de longue date par le sécurité. L’Intersyndicale des fonctionnaires de
président Alassane Ouattara. Côte d’Ivoire (IF-CI) lance un appel à la grève
ww28 avril 2016 > le Conseil de sécurité de sur l’ensemble du territoire. Des mouvements
l’ONU lève les dernières sanctions pesant sur sociaux impliquant différents corps de métier
le pays dont l’embargo sur les armes décrété ont lieu dans plusieurs villes du pays. Le mot
en 2004, et annonce le départ définitif de la d’ordre de grève sera levé fin janvier, laissant
mission ONUCI fin juin 2017. place à des négociations entre autorités et
fonctionnaires.
ww26 mai 2016 > arrestation à Abidjan de l’un
des membres du commando ayant perpétré ww10 janvier 2017 > le Secrétaire général de la
l’attentat contre Grand-Bassam en mars 2016. présidence Amadou Gon Coulibaly est nommé
Premier ministre. Daniel Kablan Duncan devient
ww25 juin 2016 > début de la révision de la liste
vice-président.
électorale en vue du référendum constitutionnel
et des élections législatives prévues avant la ww17 janvier 2017 > de nouvelles mutineries,
fin de l’année. concernant cette fois les gendarmes, éclatent
à Bouaké et Yamoussoukro, où des tirs font
ww21 juillet 2016 > manifestations contre
la hausse des prix de l’électricité à Daloa, quatre morts. Les mutins de Yamoussoukro
Yamoussoukro et Bouaké. On déplore un mort exigent la prise en compte de tous les corps
et des dizaines de blessés. La Compagnie d’armée (gendarmes, policiers et militaires)
ivoirienne d’électricité (CIE) présente ses dans le paiement des primes. Le lendemain,
excuses aux populations et annonce des le gouvernement annonce un plan d’urgence.
mesures. ww8 mai 2017 > nouveau mouvement d’humeur
ww20 août 2016 > Ruth Gbagbi et Cheick Cissé chez les ex-rebelles démobilisés qui bloquent
remportent le bronze et l’or de taekwondo aux l’accès à la ville de Bouaké. Un accord
JO de Rio. sera finalement trouvé avec les mutins le
16 mai.
ww5 octobre 2016 > Alassane Ouattara
présente l’avant-projet de Constitution pour ww29 juin 2017 > fin de la mission de maintien
une III e République à l’Assemblée nationale de la paix de l’ONUCI, après 13 années de
et confirme la création d’un Sénat et d’un présence dans le pays.
poste de vice-président. Vivement critiqué ww21-30 juillet 2017 > la Côte d’Ivoire accueille
par l’opposition, qui dénonce une «  dérive la huitième édition des Jeux de la francophonie.
monarchique du pouvoir  », celui-ci sera validé ww29-30 novembre 2017 > la cinquième édition
par les députés le 11 octobre. du Sommet Union africaine/Union européenne
ww30 octobre 2016 > le projet de nouvelle se tient à Abidjan.
Constitution est adopté à 93,42 % par les (Sources : Abidjan.net, rfi.fr, lemonde.fr, La
électeurs, avec un taux de participation de Crise ivoirienne, Thomas Hofnung, Éditions La
42,42 %. Découverte, Paris, 2011).
56 Histoire

La colonisation française tiser la poursuite des contacts préalablement


établis  ; concrétisation qui se traduisit par
Sous l’impulsion du roi Henri le navigateur et l’édification du fort Joinville sur la pointe de
alors qu’ils cherchaient la route des Indes, les Mafia et l’implantation plus durable de certains
Portugais furent les premiers à s’aventurer Français sur place  ; parallèlement à la signature
dans le golfe de Guinée, doublant dès 1445 le des traités, destinés à évincer les Anglais de
cap Bojador pour atteindre le cap de Bonne- la course, se répandit sur la côte le système
Espérance en 1488. Le navigateur Soeiro da des «  factoreries  » : c’est à cette époque que
Costa faisait partie de ces premières expéditions d’importantes maisons de négoce, dont les
et donna entre autres son nom au «  rio Soeiro  » sièges étaient basés en Europe, s’implantèrent
(l’embouchure de la rivière d’Assinie) tandis que, sur le territoire ivoirien  ; certaines d’entre elles,
quelques kilomètres plus loin, était découverte comme la CFAO et la maison Peyrissac, sont
une rivière qui fut baptisée «  rio Mayo  » (la d’ailleurs encore en activité de nos jours.
Comoé). La toponymie des villes et rivières de Fondée sur la collecte des produits locaux
la côte (San Pedro, Sassandra, Fresco...) atteste et l’écoulement des produits d’importation,
de la présence précoce des Portugais sur le la nouvelle économie allait conditionner de
littoral ivoirien, qu’ils abordèrent aux alentours façon décisive le destin de la Côte d’Ivoire,
de 1470-1471. Jusqu’à la fin du XVIe siècle, date puisqu’à l’initiative des Européens, se dévelop-
du déclin du royaume du Portugal, ils étaient les pèrent les premières exploitations agricoles à
seuls Européens présents sur la côte. Ils furent vocation commerciale : Verdier ouvrit ainsi la
cependant bientôt relayés par les Hollandais puis première factorerie en 1863, factorerie dont
au XVIIe siècle, par les navigateurs français et eurent successivement la charge Brétignère
anglais, qui entretenaient avec les populations (1881) et Treich-Laplène (1890). On doit ainsi
locales des relations essentiellement basées sur à Verdier la première plantation de caféiers
le commerce : le troc (c’est d’ailleurs à cette du pays à Elima, sur la partie orientale de la
époque que naîtra le wax hollandais, amalgame lagune Aby, pour ainsi dire berceau du destin
des étoffes indonésiennes réadaptées à la économique de la Côte d’Ivoire. Néanmoins
demande locale) et le trafic d’épices, d’or et les rivages assiniens furent progressivement
d’ivoire, mais surtout la traite négrière. Ainsi les abandonnés au profit de la côte ouest, particu-
Hollandais reprennent en 1642 le fort établi à lièrement Dabou et Grand-Bassam, où militaires
Axim (Ghana) en 1515 par les Portugais, tandis et administrateurs commençaient à s’implanter,
qu’en 1637, cinq moines capucins débarquent à non sans heurts du fait de la résistance des
Assinie, inaugurant sans le savoir le début d’une Ébrié (guerres de Jacqueville et Lahou en 1890,
longue présence française sur le sol ivoirien, guerres de Bonoua en 1894 et 1895). En 1890,
même si dans un premier temps cette implanta- la «  résidence de France  » fut donc transférée
tion se solda plutôt par un échec, les côtes étant d’Assinie à Grand-Bassam, et trois ans plus
alors plutôt insalubres et inhospitalières : deux tard, la Côte d’Ivoire devint officiellement une
de ces moines moururent tandis que les autres colonie française. Son premier gouverneur
allèrent trouver refuge dans le Ghana voisin. était Louis-Gustave Binger. Sous l’impulsion
Cinquante ans plus tard, une nouvelle mission, d’Amédée Brétignère, l’heure était désormais à
mandatée par Louis XIV afin de contrer les la pénétration en profondeur, motivée à l’origine
Hollandais et de repérer les points susceptibles par la recherche de mines d’or dans la région
d’accueillir l’implantation de comptoirs commer- de la lagune Aby. Mais ce furent les émissaires
ciaux, aborda à Assinie, sous le commandement Binger et Treich-Laplène, agents de Verdier,
du capitaine Ducasse. Confiés au chevalier qui marquèrent de façon décisive les étapes
d’Amon, deux jeunes Noirs, Aniaba et Banga, de cette nouvelle phase de rapports avec les
furent ramenés à la cour du Roi Soleil avant de autochtones : elles se traduisirent par une
rentrer à Assinie en 1701, où ils reprirent le cours véritable course aux traités de protectorat,
normal de leur vie avant de sombrer progressi- d’amitié et de commerce, signés avec les chefs
vement dans l’oubli, refermant la parenthèse de coutumiers des royaumes de l’intérieur. En 1899,
leur éphémère et improbable aventure à la cour l’espace colonial ivoirien comprenait ainsi les
de Louis XIV. Entre temps le chevalier d’Amon, savanes du nord tandis qu’un adversaire de taille
qui avait signé un traité d’établissement avec entravait les visées expansionnistes françaises :
le royaume d’Assinie, fit ériger un fortin, mais l’Almamy («  chef des croyants  ») Samory Touré,
une fois encore, la présence française sur «  Napoléon des savanes  » à la tête de son empire
les rivages assiniens prit brutalement fin en itinérant et fluctuant.
1703 pour ne se rétablir que cent quarante ans Au terme d’une longue traque qui ruinera litté-
plus tard. En 1843, le lieutenant de vaisseau ralement les régions du nord, Samory fut finale-
Fleuriot de Langle signa plusieurs traités avec ment défait à Guélémou (ou Guéouleu) en 1898 :
les chefs coutumiers locaux afin de concré- désormais nul obstacle majeur ne s’opposerait
Histoire 57

plus à la mainmise coloniale. Celle-ci se fondait


sur un système de quadrillage hiérarchisé du
Vers l’Indépendance
territoire comprenant les villages, les cantons, Sous la main de fer des administrateurs
les subdivisions et les cercles. Au même moment coloniaux, la colonie de Côte d’Ivoire poursuit
furent établis le travail forcé et le code de donc sa politique de mise en valeur et de
l’indigénat, véritable apartheid avant l’heure développement. Mise en valeur qui s’effectue
que Bernard Dadié décrit dans son ouvrage, bien évidemment au détriment des popula-
Climbié. Bien que les populations se soule- tions locales, puisque l’on recourt au travail
vassent encore sporadiquement, les colons, forcé pour employer une main-d’œuvre de
mieux équipés et mieux organisés, finissaient manœuvres sur les chantiers du chemin de
toujours par l’emporter. Par ailleurs, l’épisode fer, du port et dans les grandes exploitations
de la lutte armée contre Samory fit abandonner agricoles à vocation commerciale instaurées
aux administrateurs toute idée de pénétration par les Français. En 1937 est créé le Syndicat
pacifique du pays : désormais on emploierait agricole de Côte d’Ivoire auquel les planteurs
la manière forte, inaugurée par le gouverneur autochtones ne peuvent adhérer. Pour marquer
Angoulvant : «  Je désire qu’il n’y ait désormais leur désaccord, ceux-ci vont faire sécession

DÉCOUVERTE
aucune hésitation sur la ligne politique à suivre. avec l’ordre établi en fondant, le 10 juillet 1944,
Cette ligne de conduite doit être uniforme pour le Syndicat agricole africain, prise de décision
toute la Colonie. Nous avons deux moyens sans doute influencée par la Conférence de
de la mettre en pratique  ; ou attendre que Brazzaville organisée par le général de Gaulle
notre influence et notre exemple agissent sur cette même année : pour la première fois en
les populations qui nous sont confiées... ou effet, on y évoquait l’idée d’autonomie. Le
vouloir que la civilisation marche à grands discours de Brazza marque ainsi un tournant
pas au prix d’une action... j’ai choisi le second décisif dans la politisation et la conscientisation
procédé.  » (Angoulvant, Lettre circulaire aux des peuples colonisés.
administrateurs de cercle, chefs de service, À partir de 1946 en effet, plusieurs partis
Bingerville, 26 novembre 1908, in. Histoire de voient le jour, tous plus ou moins d’obé-
la Côte d’Ivoire, sous la direction de Pierre Kipré, dience communiste, et soutenus pour la
éditions AMI, Nathan, Abidjan, 1992). En 1912, plupart par des syndicats : il s’agit entre
la Côte d’Ivoire fut découpée en 16 cercles et autres du PDCI que l’on ne présente plus,
en 1915 en pleine guerre, la pacification était de la Section ivoirienne de l’Internationale
quasiment achevée, à l’exception des Lobis ouvrière (1946), du Parti progressiste de
et des Guérés. Les résistances locales furent Côte d’Ivoire (1947) et du Bloc démocratique
toutes définitivement vaincues en 1920. Mais éburnéen (1949). L’événement qui présida à
la mise en valeur de la jeune colonie française la fondation du Syndicat agricole africain fut
n’avait pas attendu la fin de la guerre pour la prime d’entretien accordée aux planteurs
commencer, puisque dès le début du XXe siècle de café au détriment des planteurs ivoiriens :
en 1904, suite aux conclusions des missions malgré leurs démarches auprès de la Chambre
Houdaille et Crosson-Duplessis au sujet du d’agriculture, les représentants de ces planteurs
tracé d’une ligne de chemin de fer sud-nord et ne reçurent pas la moindre compensation. Parmi
l’établissement d’un port intérieur, les travaux eux, quelques intellectuels, dont un certain Félix
d’édification furent entamés. Grand-Bassam, Houphouët-Boigny, qui s’était déjà fait remarquer
premier chef-lieu de la colonie, souffrait d’une en 1932 en prenant la défense des planteurs
situation d’insalubrité chronique, peu propice d’Abengourou auxquels le cacao était acheté
à une implantation définitive des autorités à un prix dérisoire.
coloniales, et en attendant que les travaux Peu de temps après la fondation du Syndicat
d’aménagement du site choisi pour accueillir agricole africain, Félix Houphouët-Boigny est
la voie ferrée et le port aient suffisamment désigné comme candidat pour représenter la
avancé pour permettre aux colons de s’y établir, Côte d’Ivoire à la première assemblée consti-
le gouverneur et ses services traversèrent la tuante française. Son élection sera détermi-
lagune pour aller s’installer provisoirement près nante puisqu’il en profitera dans un premier
du village d’Akoué-Santè, dans des maisons de temps pour faire voter, en 1946, la loi qui
bois préfabriquées au Havre. La ville de transi- abolit le travail forcé dans tous les territoires
tion ainsi créée de toutes pièces fut baptisée d’outre-mer.
Bingerville, en hommage au premier gouverneur De retour au pays, Houphouët est accueilli en
de la colonie, et allait devenir la seconde capitale héros : l’abolition du travail forcé l’auréole d’un
de la colonie de Côte d’Ivoire, bien qu’il soit prestige qui ne se démentira jamais  ; désormais
plus juste de parler à son égard de capitale de pour tous il est Houphouët le Bélier (boigny
transition. En 1934, le chef-lieu de la colonie fut en baoulé, signifie «  bélier  »), Houphouët-
officiellement transféré de Bingerville à Abidjan. Boigny.
58 Histoire

Dans la foulée est fondé à Treichville le Parti pays le statut d’État associé à la France.
démocratique de Côte d’Ivoire, tandis que L’indépendance à l’ivoirienne prendra donc
quelques mois plus tard, en octobre 1946, la forme d’une coopération permanente,
est créé à Bamako le Rassemblement démo- Houphouët refusant l’africanisation à outrance
cratique africain, organisation affiliée au Parti et creusant un sillon profond au sein duquel
communiste français qui se veut le fer de lance allaient germer les graines d’une France-Afrique
de la contestation anticoloniale en Afrique encore très vivace aujourd’hui. Pour cela, il
francophone. Houphouët est élu président du s’entoure, dès les années 1960 d’un vaste
nouveau parti fédéral dont le PDCI devient réseau de coopérants, opérateurs économiques
membre affilié sous le nom de PDCI-RDA. Les et décisionnaires français. Ainsi, jusqu’en
forces conservatrices ripostent à cet affront 1966, le ministre des Finances ivoirien est un
en arrêtant vingt et un dirigeants du PDCI, Français, Raphaël Saller, tandis que la Direction
considérés comme des agitateurs marxistes, et contrôle des grands travaux (DCGTX), ancêtre
et accusés de causer des troubles à la sortie du BNETD (Bureau national d’études techniques
d’une réunion politique ayant eu lieu dans un et de développement) échoit vingt-six années
cinéma de Treichville. Huit d’entre eux seront durant à un autre Français : Antoine Césaréo.
jugés au tribunal pénal de Grand-Bassam Cette dépendance du «  pré carré  » à l’égard
avant d’être condamnés à la prison  ; parmi de son ancienne tutelle après l’indépendance
eux, Bernard Dadié, Mathieu Ekra et Joseph se traduit notamment par la main mise de la
Anoma. C’est à cette occasion qu’aura lieu la Banque de France sur la monnaie sous-régio-
célèbre marche des femmes sur Bassam, dont nale via l’instauration de l’Union monétaire
l’épopée a été relatée par l’historienne Henriette d’Afrique de l’Ouest, mais également par de
Diabaté. Les prisonniers seront relâchés en nombreux investissements français et la forte
1952. Cette même année, Houphouët est élu présence d’opérateurs économiques appelés
à l’assemblée territoriale. En janvier 1956, il à jouer un rôle crucial dans le développement
entre au parlement français et, devenu ministre du pays.
délégué à la présidence du conseil au mois de Tandis que ses compatriotes français tenaient
février, aide le ministre de la France d’outre-mer les rênes de l’économie nationale, Houphouët,
à mettre au point la loi-cadre Defferre pour les désireux de s’arroger les services d’une
territoires d’outre-mer, qui sera votée quelques main-d’œuvre sérieuse et déterminée afin
mois plus tard : cette loi induit entre autres le de développer la Côte d’Ivoire, encouragea
transfert de nombreux pouvoirs de Paris vers une immigration massive des pays voisins
les autorités locales et ouvre de toutes nouvelles et notamment du Burkina Faso, en décrétant
perspectives à la Côte d’Ivoire puisque jusque- que la terre appartenait à celui qui la mettait
là, ses habitants n’étaient que de simples sujets en valeur. Ces initiatives lancèrent le pays sur
français sans droit de représentation. En mai la voie du libéralisme économique et furent à
1957, Houphouët-Boigny est élu président du l’origine du «  miracle ivoirien  » des décennies
grand conseil de l’AOF et déclare sa volonté 1960-1970, avec des taux de croissance
de voir naître une Côte d’Ivoire républicaine proches des 7 %. C’est l’époque où Abidjan
et indépendante. C’est quasiment chose faite se pare d’attributs qui symbolisent la réussite
dès 1958 puisque le référendum du 28 mars du pays : le Plateau et ses tours audacieuses,
de cette même année consacre l’instauration l’insolite cathédrale Saint-Paul, l’hôtel Ivoire et
de la Communauté franco-africaine qui ouvre sa patinoire, etc. Durant cette période, la Côte
la voie à l’indépendance. Le 30 avril 1959, d’Ivoire est littéralement «  dopée  » à la réussite
Houphouët est investi Premier ministre du économique et les bénéfices de la croissance
premier gouvernement de la Côte d’Ivoire par se font sentir dans tous les domaines : le pays
l’Assemblée législative. Le 7 août 1960 enfin, se dote d’un remarquable réseau d’infras-
au terme d’une tournée d’allégresse fêtant les tructures, on construit partout et à tout va,
indépendances successives du Bénin, du Niger surtout des écoles et des hôpitaux. Le secteur
et du Burkina Faso, la Côte d’Ivoire fête à son de l’embauche est florissant, tout le monde a
tour son accession à la souveraineté nationale. accès à l’éducation, l’insouciance marque tous
Houphouët promet alors solennellement que les comportements et le «  miracle ivoirien  »
«  l’Afrique sera la terre de réconciliation des profite à tous. Jusque-là l’habileté politique
peuples  ». d’Houphouët et sa propension à réprimer les
soulèvements dans le sang (révolte des Bétés
en 1970) tout en calmant les objections par des
L’ « ère » Houphouët pots-de-vin, étaient plus ou moins compensées
C’est pourtant à contrecœur que Félix par la concorde globale des années 1970 à
Houphouët-Boigny se résigne à l’indépen- 1985, favorisée par une remarquable prospérité
dance, lui qui aurait préféré obtenir pour son économique.
Félix Houphouët-Boigny,
père de la nation 59
De Félix Houphouët-Boigny, la raison ou coutumier désigné quasiment depuis le
l’intellect retiendront le mélange explosif berceau, se battant avec les armes fournies
d’un despote mégalomane doublé d’un génie par les institutions coloniales : tout comme
politique fin corrupteur et charmeur à ses Bernard Dadié, mais bien avant celui-ci, il
heures, tandis que l’affect aura tendance à passera par l’école William Ponty de Gorée
associer «  le Vieux  » à la seule période de au Sénégal, centre de formation des élèves
paix et de prospérité qu’ait jamais connue la les plus doués de la colonie. Mais renonçant
Côte d’Ivoire. Association renforcée par les finalement à une carrière d’instituteur ou
nombreux conflits et crises survenus dans de fonctionnaire, il poursuivra des études
l’histoire récente du pays, et qui confère de médecine avant de sortir major de sa
à Houphouët le statut d’une icône à jamais promotion en 1925 et de travailler quelques
vénérée et idéalisée, alors même que sa années au service de l’administration
fin de règne a été émaillée de nombreux coloniale.
troubles socio-politiques. Comme beaucoup Militant engagé et fervent défenseur des
d’hommes ayant marqué leur époque, le droits des planteurs dans le cadre du Syndicat
personnage reste extrêmement difficile à agricole africain, il embrassera un temps la
cerner : en premier lieu parce que le fait que cause communiste, notamment en fondant
l’on ait dit tout et son contraire sur Houphouët le Rassemblement démocratique africain qui
tend à brouiller les pistes de la perception que se réclamait du PCF, avant de s’en détacher
l’on peut en avoir  ; mais aussi parce qu’il se en 1950 pour se rapprocher de la France
délectait lui-même à se rendre insaisissable et d’un certain François Mitterrand alors
et à entretenir son propre culte de la ministre de l’Outre-mer, accédant ainsi à de
personnalité, à grand renfort d’aphorismes, plus hautes responsabilités politiques : il sera
de proverbes et d’auto-mystifications. en effet 6 fois ministre d’État du général de
Soufflant le chaud et le froid, l’homme d’État Gaulle sous les IVe et Ve Républiques. C’est le
était un fin stratège politique qui savait parer début d’une longue amitié avec la France, ses
à toute éventualité, écartant les objections Mitterrand et autres Foccart. Défavorable à
ou protestations d’une répression sanglante l’indépendance, Houphouët s’arrangera pour
ou d’un billet tentateur, et s’assurant de que la passation de pouvoir prenne la forme
la même façon des alliances ethniques à d’une gouvernance commune et, devenu «  le
travers le pays qui lui garantissaient paix et meilleur élève de la classe francophone  »
unité nationale, deux thèmes de gouvernance et «  protégé de Paris  », gardera ainsi toute
complémentaires dont on peut affirmer liberté d’action au sein de son «  royaume  ».
sans exagération qu’ils étaient une véritable Car le Vieux a bien l’étoffe d’un monarque.
obsession pour le Vieux. Renforçant son Absolu. Derrière le médiateur conciliant
prestige de «  père de la Nation  », la force du se cache un despote qui usera plusieurs
mythe dont il s’entoure, et qui le rattache à la fois de la stratégie du faux complot pour
geste baoulé (notamment à travers la légende briser ses opposants, réprimant par ailleurs
de la reine Abla Pokou avec laquelle plusieurs plusieurs révoltes régionales dans le sang
adorateurs houphouëtistes lui ont prêté tout en s’alliant dans le même temps aux
un lien de parenté), lui attire une foule de cadres du pays en leur permettant de tirer
courtisans dont il s’attire les bonnes grâces les bénéfices du développement. L’ambiguïté
en leur dispensant savamment menus dons et et le charisme politique du personnage sont
prébendes  ; elle est telle qu’à la fin des années cependant aujourd’hui encore une source de
1970, le Ballet national de Côte d’Ivoire ira fascination. Malgré une gestion du pouvoir
jusqu’à donner une représentation où le chef aux relents parfois dictatoriaux, ce que
de l’État ivoirien est ni plus ni moins présenté l’on retient d’Houphouët, c’est la paix et la
comme la réincarnation de l’enfant sacrifié de prospérité. À l’image du lac de Yamoussoukro
la reine Pokou. Autre caractéristique majeure où les Ivoiriens vont se perdre en réflexions
d’Houphouët : l’ambiguïté. Ambiguïté d’un le soir, hypnotisés par le festin des caïmans
homme qui entretient le mystère autour de sacrés dont le plus vieux est assimilé à la
sa date de naissance (officiellement 1905, réincarnation du « Père de la Nation », mais
mais on présume qu’il est né bien avant), oublieux du passé trouble que cache la
mais représente surtout le conflit du chef surface calme de l’eau.
60 Histoire

Cependant l’africanisation effective des cadres 1979 ; La Côte d’Ivoire, Philippe David, Éditions
et la conjoncture précipitée par la chute des Karthala, Paris, 1986 ; Côte d’Ivoire, le feu au
cours du cacao, devaient marquer une hausse pré carré, Judith Rueff, Éditions Autrement,
significative de la corruption et mettre en lumière Paris, 2004 ; La Crise en Côte d’Ivoire, 10 clés
l’ampleur des dettes contractées par le pays, pour comprendre, Thomas Hofnung, Éditions
inaugurant ainsi une période de troubles sociaux. La Découverte, Paris, 2005.
La révolte sociale et estudiantine commence à
gronder dans la rue. Au cours de la manifestation
du mois de février 1982, l’un de ces étudiants,
La présidence de Henri Konan Bédié
un certain Laurent Gbagbo, s’affirme en tant que wwPar Sébastien Thomas.
leader avant de fonder le FPI et de s’exiler en Après le décès de Félix Houphouët-Boigny en
France pour un moment. Dans le même temps, 1993, c’est son dauphin Henri Konan Bédié
les barons du régime réclament leur argent et qui devient constitutionnellement président de
l’on assiste à la naissance d’une opposition clan- la Côte d’Ivoire. Il est élu en 1995. Mais son
destine : le «  sage de l’Afrique  » apparaît de plus mandat est émaillé de nombreux scandales
en plus décrié et isolé. Lui qui a toujours affirmé et de détournements de fonds publics dont
«  préférer l’injustice au désordre  », qualifiant l’ «  affaire des 18 milliards  » est l’exemple le
le multipartisme de «  vue de l’esprit  », n’aura plus célèbre : près de vingt-huit millions d’euros
d’autre recours que de mettre fin au système du versés par l’Union européenne en appui au
parti unique, incité en cela par la conférence de secteur de l’éducation auraient été détournés
la Baule et la déclaration du président Mitterrand de leurs fins... Mais, au-delà des scandales, le
affirmant que «  l’aide de la France ira en priorité président Bédié n’a pas été à même de contenir
aux chefs d’État qui promouvront la démocratie les mécontentements, en particulier courant
dans leur pays  ». Le «  vieux sage  » cède et 1999. Un mécontentement généralisé, dû,
procède à plusieurs réformes allant dans le notamment à une inflation particulièrement
sens de la pression étrangère, dont l’autorisation élevée et à l’échec des politiques d’insertion de
de partis politiques d’obédiences différentes la jeunesse, s’installe. Par ailleurs, le président
et l’organisation d’élections pluralistes où les Bédié n’a pas su faire taire les revendications
étrangers (et notamment les Burkinabè) ont le d’une frange influente de sa population, sa
droit de vote. L’avènement du multipartisme propre armée, qui réclamait le paiement de
n’empêchera cependant pas le «  Vieux  » d’être certaines primes promises de longue date.
réélu à 89 % des suffrages exprimés face à son S’adressant à la Nation, le 22 décembre 1999,
adversaire socialiste Laurent Gbagbo en 1990. le président Bédié ne trouve pas les mots pour
Néanmoins, ses dernières années de règne apaiser ces divers mécontentements. Dès le
seront émaillées d’incidents et de troubles : lendemain, les militaires investissent la ville.
mutineries de l’armée, manifestations des Deux jours plus tard, la veille de Noël 1999,
étudiants et de l’opposition... un petit homme en treillis s’exprime à la RTI
wwSources : La Côte d’Ivoire aujourd’hui, Mylène (Radiodiffusion télévision ivoirienne) : la Côte
Rémy, Éditions Jeune Afrique, Paris, 1976 ; La d’Ivoire vient de connaître son premier coup
Côte d’Ivoire d’hier à demain, Abidjan, MAC, d’État. Bédié part en exil.

Houphouët, homme de paroles...


«  Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles.  »
« Nous n’avons pas d’opposant, notre opposant c’est la misère. »
« La terre promise est toujours de l’autre côté du désert. »
« Si impossible n’est pas français, découragement n’est pas ivoirien. »
« Mon cœur est si petit et si rempli d’amour qu’il n’y a pas de place pour la moindre
haine. »
« Houphouët ne parle jamais de ce qu’il fait. Demain, l’Histoire dira ce qu’il a fait. »
« L’homme qui a faim n’est pas un homme libre. »
« Le plus gros poisson de nos fleuves, c’est le capitaine. [...] Moi hors du peuple je
ne représente plus rien. C’est pourquoi je demeure dans le peuple avec le peuple. »
(Interview, Espace francophone, France 3, Yamoussoukro, 1985)
« La paix n’est pas un vain mot, c’est un comportement. »
Histoire 61

© ELODIE VERMEIL
DÉCOUVERTE
Façade de la maison Édouard Aka à Grand-Bassam.

Le coup d’état de 1999 l’ouest du pays. Mais la spirale de troubles


politiques dans laquelle s’enfonce le pays ne
wwPar Sébastien Thomas. s’arrêtera pas avec l’élection de Laurent Gbagbo.
Ce «  Père Noël en treillis  », c’est le général En effet, la question centrale à l’origine des
Robert Gueï. Ce militaire à la réputation sulfu- tensions sociales en Côte d’Ivoire, la question
reuse, formé en France (Saint-Cyr, puis l’École de la nationalité, n’est toujours pas réglée. Les
supérieure de guerre française) est un ancien populations dites d’origine étrangère (parti-
chef d’état-major des FANCI (Forces armées culièrement burkinabè) installées principale-
nationales de Côte d’Ivoire) âgé de 58 ans. Bien ment au nord et au centre du pays, que Félix
qu’il se soit défendu d’être à l’origine du coup Houphouët-Boigny avait auparavant accueillies
d’État, il crée, dès le 24 décembre 1999, le à bras ouverts et sur lesquelles il s’appuyait
Comité national de salut public «  afin de balayer pour le développement économique du pays
la maison  » et y associe les principaux partis (en particulier dans les plantations de café et
d’opposition dans le but de former un gouverne- de cacao), deviennent les cibles de la politique
ment dit «  de transition  ». Le Parti démocratique d’ivoirité du pouvoir en place. Pourtant, ces
de Côte d’Ivoire, PDCI, parti du président Bédié, personnes sont présentes en Côte d’Ivoire
en est bien entendu exclu. Alassane Ouattara depuis fort longtemps.
rentre pour sa part de Paris. Le général Gueï met Elles y sont souvent nées et n’ont plus aucun lien
aussi en place une commission consultative en avec la terre de leurs ancêtres. Elles trouvent
vue de la rédaction d’une nouvelle constitution, donc normal de revendiquer la nationalité ivoi-
qui sera adoptée par référendum le 23 juillet rienne. À cette fracture sociologique s’ajoute
2000. Mais les conditions de nationalité pour une fracture religieuse : les populations du
se porter candidat ne changent pas : «  ADO  » nord du pays sont supposées être en grande
est de nouveau exclu, et les ministres RDR majorité musulmanes, alors que le Sud est
quittent donc le gouvernement de transition. essentiellement chrétien.
La rébellion de 2002
Les années Gbagbo C’est dans ce contexte que, le 19 septembre
wwPar Sébastien Thomas. 2002, une faction armée du nord du pays (le
Les élections organisées en octobre 2000 voient MPCI, Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire)
la victoire de Laurent Gbagbo sur Robert Gueï. se soulève et tente de renverser le pouvoir en
Celui-ci conteste le résultat du scrutin, qu’il place. Si cette tentative n’aboutit pas, le pays ne
croyait remporter largement, fait arrêter le s’en trouve pas moins divisé en deux parties : le
président de la Commission nationale électo- Nord rebelle (dit «  zone CNO  », Centre, Nord et
rale et se proclame président. Des troubles et Ouest) et le Sud loyaliste. La France, à travers
manifestations éclatent à Abidjan. Contraint, le le 43e bataillon d’infanterie marine (BIMa), aura
général Gueï accepte de reconnaître sa défaite, un rôle important à jouer dans la stabilisation
et se réfugie dans son village d’origine, dans de la situation.
62 Histoire

Sur le plan diplomatique, elle jouera aussi de son chef de la rébellion des «  Forces nouvelles  »)
influence pour essayer de résoudre la crise, en et le président burkinabè Blaise Compaoré, qui
vain. Les intérêts économiques et géopolitiques s’est érigé en médiateur. Le 29 mars suivant,
de la France en Côte d’Ivoire étant importants, Guillaume Soro est nommé Premier ministre
les tentatives de médiation française sont donc par Laurent Gbagbo, qui signe aussi une ordon-
très mal perçues. Dès le mois de février 2003, nance d’amnistie en faveur des ex-belligérants.
suite à l’accord de Marcoussis (qui dépouille le L’accord politique de Ouagadougou était assorti
président Gbagbo de l’essentiel de ses pouvoirs d’un plan d’action, et permet de voir les reven-
et permet l’entrée de l’opposition au gouver- dications du Nord d’une part (identification des
nement), des manifestations anti-françaises populations afin d’obtenir des cartes nationales
éclatent à Abidjan, forçant les militaires du BIMa d’identité et inscription de trois millions de
à évacuer certaines personnes. Ses effectifs nouveaux électeurs sur les listes électorales,
sont alors portés à 3 000 personnes. Début réinsertion des anciens combattants, etc.)
novembre 2004, les forces aériennes ivoi- et de faire face aux demandes de la partie
riennes attaquent les bases rebelles du Nord, loyaliste du pays d’autre part (désarmement
mais touchent la base militaire française de des rebelles, etc.).
Bouaké. Neuf soldats français sont tués. En
représailles, les forces françaises détruisent L’élection présidentielle de 2010
plusieurs appareils ivoiriens sur la base de L’élection présidentielle, originellement prévue
Yamoussoukro. Une vaste opération anti-fran- en 2005 (cinq ans après l’élection de Laurent
çaise menée à Abidjan par un mouvement natio- Gbagbo) et reportée six fois, se tient finalement
naliste refusant la présence militaire française le 31 octobre 2010, après une campagne plutôt
s’en suit, et conduit la France à renforcer de polie et dans une ambiance festive. Laurent
nouveau ses troupes de 600 hommes et à Gbagbo arrive en tête du premier tour avec
évacuer 4 500 ressortissants français. La crise 38 % des suffrages, devant Alassane Ouattara
militaire laisse lentement place à une crise (32 %) et Henri Konan Bédié (25,2 %). Le taux
politique de fond. de participation atteint plus de 83 %. Laurent
Gbagbo et Alassane Ouattara se disputent ainsi
L’accord de Ouagadougou en 2007 le second tour près d’un mois plus tard, dans
Toutes les tentatives de médiation et de une atmosphère qui s’est déjà tendue après
règlement du conflit resteront vaines jusqu’à une campagne d’entre-deux tours bien plus
la signature, le 4 mars 2007, suite à l’initiative virulente, caractérisée notamment par des
du président Gbagbo dite du «  dialogue direct  », attaques personnelles entre les deux candidats.
de l’accord politique de Ouagadougou entre le Le vote se passe globalement bien et aucun
président Laurent Gbagbo, Guillaume Soro (le observateur ne fait état de fraudes massives.
La Commission électorale indépendante (CEI)
a trois jours pour annoncer les résultats, mais
© ELODIE VERMEIL

malgré une attente interminable de toute la


population, elle n’y parvient pas dans le temps
imparti. Le Conseil constitutionnel, dirigé par
Paul Yao N’Dré, un proche de Laurent Gbagbo,
décide alors de reprendre la main (comme la
Constitution l’y autorise). Le quatrième jour, la
CEI annonce la victoire de Ouattara avec 54 %
des votes, un résultat confirmé par l’ONU, mais
rejeté dans la foulée par le Conseil constitu-
tionnel. Le lendemain, celui-ci invalide les
résultats dans plusieurs régions du nord du
pays en immense majorité acquises à Alassane
Ouattara, et annonce sur les ondes de la RTI,
la télévision nationale, que Laurent Gbagbo a
gagné l’élection présidentielle. La Côte d’Ivoire
se retrouve ainsi début décembre 2010 avec
deux présidents : Alassane Ouattara, dont la
victoire a été certifiée par l’ONU et qui est
soutenu par la quasi-totalité de la commu-
nauté internationale, notamment dans la sous-
région ouest-africaine, et Laurent Gbagbo, qui
a derrière lui le Conseil constitutionnel. Le
4 décembre 2010, les deux leaders prêtent
Petites chercheuses d’or de Tortiya.
Histoire 63

serment chacun de leur côté : Gbagbo au palais Gbagbo et de volontaires. C’est à ce moment
présidentiel, et Ouattara dans une salle de que les forces pro-Ouattara entreprennent une
l’hôtel du Golf, où il avait installé son QG de descente sur Abidjan. Bloléquin est contrôlée
campagne. par les FRCI le 21 mars, Duékoué le 28 mars.
Des organisations humanitaires font état de
Cinq mois de crise post-électorale massacres dans ces deux villes, ainsi qu’à
Toulepleu. Le CICR (Comité international de
La Côte d’Ivoire a alors deux présidents et deux la Croix rouge) avance le chiffre d’au moins
gouvernements : Laurent Gbagbo nomme Gilbert 800 morts dans la seule ville de Duékoué...
Aké N’Gbo comme Premier ministre, tandis Après avoir pris San Pedro, deuxième grand
qu’Alassane Ouattara reconduit Guillaume port du pays, et Yamoussoukro, la capitale
Soro. La première d’une série de médiations politique, les FRCI encerclent Abidjan le
de l’Union africaine, menée le 5 décembre par 31 mars. Débutent alors dix jours de conflit
l’ancien président sud-africain Thabo M’beki, armé en plein Abidjan, opposant les forces
est un échec. Les suivantes, qui rassembleront loyales à Ouattara (FRCI) et les forces pro-
pourtant de grands noms de la sphère politique Gbagbo (FDS). Les combats se concentrent

DÉCOUVERTE
africaine, n’aboutiront à rien. Le 13 décembre, principalement dans le quartier résidentiel de
des combats ont lieu près de l’hôtel du Golf – où Cocody (nord-est), jusqu’ici épargné. Cocody
sont retranchés Ouattara et son gouvernement regroupe en effet les sièges des partis poli-
– entre les Forces de défense et de sécurité tiques, la résidence présidentielle, la télévision
(FDS) loyales à Gbagbo, qui ont entrepris un publique, des camps militaires stratégiques
blocus de l’hôtel, et des membres des Forces ainsi que l’École de police et de gendarmerie.
nouvelles qui assurent la sécurité de Ouattara. Le 4 avril, les forces de l’ONUCI (Opération
Trois jours plus tard, à l’appel de Ouattara et des Nations unies en Côte d’Ivoire) et celles de
Soro, des manifestations sont organisées à l’opération Licorne (armée française) attaquent
Abidjan et Yamoussoukro pendant deux jours, des positions pro-Gbagbo pour neutraliser
mais elles sont dispersées dans le sang par leurs armes lourdes. Une semaine plus tard,
les forces de Gbagbo. Ce seront les seules le 11 avril, et alors que la bataille d’Abidjan
manifestations des supporteurs de Ouattara. semble s’enliser, les FRCI – soutenues par
Le mois qui suit voit la tension relativement l’ONU et la Licorne – mènent l’assaut sur la
s’apaiser à Abidjan alors que les médiations résidence présidentielle et arrêtent Laurent
diplomatiques se multiplient sans succès. Les Gbagbo (depuis poursuivi par la Cour Pénale
affrontements reprennent mi-janvier 2011 dans Internationale) et sa femme Simone. Mais
l’immense quartier d’Abobo, bastion de Ouattara l’arrestation de l’ancien président ne met pas fin
dans le nord d’Abidjan, et opposent ce que la aux violences dans la plus grande ville du pays.
presse locale ivoirienne appelle «  le commando Des affrontements continuent d’éclater, cette
invisible  », emmené par Ibrahim Coulibaly, un fois à Yopougon, bastion de Gbagbo à Abidjan,
chef rebelle, aux forces loyales à Gbagbo. Abobo où des miliciens fidèles se sont repliés. Il faut
connaîtra un mois et demi d’affrontements attendre le début du mois de mai pour qu’un
violents. Les autres quartiers de la capitale certain calme revienne dans la ville. Le 4 mai,
économique sont relativement épargnés. Des Alassane Ouattara est officiellement proclamé
violences inter-ethniques éclatent par ailleurs au président par le Conseil constitutionnel.
mois de mars dans l’ouest du pays, une région
depuis très longtemps instable. Avant l’affron-
tement militaire, la bataille s’est aussi jouée au
La Côte d’Ivoire
niveau économique. La Banque centrale des sous Alassane Ouattara
États d’Afrique de l’Ouest, basée à Dakar, a wwAlassane Ouattara prête serment en mai
reconnu Alassane Ouattara comme président 2011 et promet de faire de la réconciliation
élu et force son gouverneur, un proche de l’une de ses priorités. L’ancien directeur
Gbagbo, à démissionner en janvier. Elle cherche adjoint du FMI prend les rênes d’un pays
ainsi à asphyxier le régime de Gbagbo, mais meurtri par dix années de crise politique. Au
celui-ci ordonne la saisie des agences de la moins 3 000 personnes ont été tuées lors des
BCEAO dans tout le pays. Dans le même temps, violences post-électorales. Ouattara annonce
Ouattara ordonne un embargo sur les exporta- la création de la Commission dialogue, vérité
tions de cacao, suivi par les exportateurs, ce et réconciliation (CDVR), dirigée par l’ancien
qui porte un autre coup au régime de Gbagbo. Premier ministre Charles Konan Banny. Dans
Le 17 mars, Alassane Ouattara crée les Forces le même temps, il s’attèle à rétablir la sécurité
républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), essen- intérieure et met en place un programme
tiellement composées des ex-Forces nouvelles, présidentiel d’urgence de 45 milliards FCFA
mais aussi des déserteurs des forces pro- afin de redresser l’économie nationale.
64 Histoire

Le premier mandat d’ADO voit la mise en qu’elle avait suscitées. On déplore également
œuvre d’un vaste programme de réhabili- une « justice des vainqueurs » et l’absence de
tation des infrastructures et l’adoption de main tendue vers l’opposition : les autorités
nombreuses mesures destinées à améliorer ont certes permis la libération des pro-Gbagbo
le climat des affaires et encourager les inves- détenus au motif de la crise post-électorale
tisseurs étrangers à venir s’implanter dans le et la restitution des avoirs gelés ou confis-
pays. Entre 2012 et 2014, malgré un contexte qués, mais la justice n’a encore inculpé aucun
post-crise difficile, les autorités multiplient proche du président et des anciens rebelles
les investissements publics et privés afin dont l’implication dans la crise est pourtant
de rattraper le retard accumulé pendant les avérée. Le premier grand procès de la crise
longues années de crise, rassurant de l’extérieur post-électorale – 80 accusés –, qui s’est
et construisant à tout-va de l’intérieur. En plus ouvert en décembre 2014, ne concerne que
de cette politique de grands travaux, plusieurs les proches de l’ancien président, dont son
réformes sont engagées en vue de dynamiser épouse Simone Gbagbo. Enfin, le dialogue
le secteur agricole et diversifier l’économie, politique avec l’opposition n’a enregistré que
conformément au Plan national de dévelop- très peu d’avancées, en partie du fait de la
pement (PND 2012-2015), qui pose les bases mauvaise foi manifeste des acteurs politiques
de l’émergence. Les résultats suivent rapide- de tous bords, largement considérés comme les
ment : ses indicateurs macro-économiques premiers responsables des années de crise et
passés au vert, avec un taux de croissance d’instabilité. Le Front populaire ivoirien peine
de plus de 10 % en 2012 contre – 4,7 % en à se reconstruire et à tourner la page alors
2011, le pays retrouve sa place de locomotive que l’ombre de Laurent Gbagbo plane encore
régionale et hub de l’Afrique francophone, fortement sur l’ancien parti au pouvoir. Henri
attirant un nombre croissant d’investisseurs et Konan Bédié, qui avait appelé ses partisans à
de multinationales. Fin 2015, à l’heure où les voter Alassane Ouattara au deuxième tour de
Ivoiriens retournent aux urnes, la Côte d’Ivoire l’élection présidentielle de 2010, a été réélu à
est dans une dynamique de relance écono- la tête du PDCI en 2013. Dès septembre 2014, il
mique, avec une croissance stabilisée autour a lancé « l’appel de Daoukro », à travers lequel
de 9 % depuis trois ans et des perspectives il enjoignait les membres et sympathisants de
très encourageantes. son parti à soutenir Alassane Ouattara en 2015,
Abidjan, qui rassemble environ un tiers de provoquant quelques dissidences internes et
la population, s’est métamorphosée : elle des candidatures solitaires.
est désormais bien plus propre, avec de C’est dans ce contexte qu’a lieu l’élection
nombreuses routes réhabilitées et une nouvelle présidentielle de 2015. Sans surprise, mais
université, tandis que le très attendu troisième sans heurts, celle-ci consacre la victoire du
pont, reliant les communes de Cocody au nord candidat Ouattara qui est réélu dès le premier
d’Abidjan à Marcory au sud, a été inauguré tour du scrutin avec 83,66 % des voix, pour un
en décembre 2014. Les autoroutes Abidjan- taux de participation n’atteignant toutefois que
Yamoussoukro et Abidjan-Grand-Bassam 52,8 %. La tenue pacifique de cette élection
sont elles aussi achevées et fonctionnelles. constitue une étape importante, notamment
Cependant, ces investissements peinent encore parce que la plupart des parties prenantes ont
à se traduire dans le portefeuille de la plupart reconnu que le processus électoral avait été
des Ivoiriens tandis que le chômage reste très transparent et crédible.
élevé, notamment chez les jeunes, et que 46 %
de la population vit encore sous le seuil de wwSi le premier mandat d’ADO était placé
pauvreté. L’objectif d’une réduction de moitié sous le signe de la (re) construction et du
de la pauvreté à l’horizon 2015 n’a pas été redressement économique, le quinquennat
atteint, bien que plusieurs initiatives aient été qui s’ouvre s’annonce éminemment plus
prises en ce sens, comme la revalorisation politique, avec en ligne de mire le référendum
du salaire minimum, passé de 36 607 FCFA sur la nouvelle Constitution prévu fin octobre
à 60 000 FCFA. La réconciliation elle aussi a 2016, suivi des législatives. D’un point de vue
encore un long chemin à faire. Si la sécurité est sécuritaire, la situation reste stable mais fragile,
globalement revenue dans le pays et que les marquée par des grèves des travailleurs et des
barrages ont presque tous disparu à Abidjan, étudiants, des manifestations de jeunes et des
beaucoup craignent une accalmie de façade, car conflits intercommunautaires liés au foncier
les fissures, profondes, n’ont pas été refermées. dans l’ouest du pays. Le 13 mars 2016, la Côte
La Commission dialogue vérité et réconciliation d’Ivoire subit sa première attaque terroriste à
(CDVR), dont le mandat avait été prolongé Grand-Bassam. L’attentat, revendiqué par les
d’un an, a achevé sa mission fin 2014 avec un Mourabitoun, groupe implanté au nord du Mali
bilan bien en deçà des nombreuses attentes et affilié à Al-Qaïda au Maghreb islamique,
Histoire 65

entraîne la mort de 22 personnes : 16 civils social est encore loin d’être acquise. D’un point
ivoiriens et étrangers dont un enfant, ainsi que de vue politique, l’unité de façade du RHDP
trois membres des forces de défense ivoiriennes continue de s’effriter, comme en ont témoigné
et trois assaillants. Le lendemain, Alassane les législatives : parmi les 700 candidats ayant
Ouattara convoque une séance extraordinaire choisi de se présenter en indépendants, de
du Conseil des ministres durant laquelle des nombreux « frondeurs » du RDR et du PDCI
mesures de renforcement de la sécurité qui s’étaient désolidarisés de la coalition au
sont adoptées, comprenant entre autres le pouvoir. À trois ans des prochaines échéances
déploiement de forces de sécurité dans tous électorales, le débat politique se polarise et se
les sites stratégiques et lieux ouverts au public. crispe déjà autour de la succession d’Alassane
Fin 2016, le chef de l’État fait adopter une Ouattara, ce qui ne laisse pas augurer d’élec-
nouvelle Constitution par voie référendaire. tions apaisées pour 2020. Sans compter que
Acte de naissance de la Troisième République, l’ « union sacrée » entre ADO et son aîné Henri
le texte est approuvé à l’unanimité par 93,4 % Konan Bédié est mise à mal par la question de
des votants le 30 octobre 2016, mais le taux l’appel de Daoukro et de ses implications, dont
de participation n’est que de 42,2 %. Les chacun semble avoir sa propre interprétation.

DÉCOUVERTE
nouvelles dispositions de la Constitution Pour justifier cette consigne de ralliement auprès
prévoient notamment la suppression de la des militants de son parti, Bédié avait laissé
condition d’ « ivoirité » pour accéder à la entendre que la présidence reviendrait à un
présidence, la création d’un poste de vice- cadre du PDCI en 2020.
président et l’institution d’un Sénat, mesure Or le RDR semble bien décidé à présenter
vivement critiquée et jugée anti-démocratique lui aussi un candidat issu de ses rangs à la
par l’opposition dans la mesure où un tiers de prochaine présidentielle. Si le vice-président
ses membres est nommé par le président. Les Daniel Kablan Duncan, nommé en janvier
élections législatives de décembre consacrent 2017 appartient au PDCI, les contours de son
la large victoire du RHDP (167 sièges sur les poste restent flous, tandis que l’influent Amadou
255 à pourvoir) tandis que le FPI s’effondre Gon Coulibaly, pur produit du RDR et ancien
avec seulement trois députés, et que les élus secrétaire général de la présidence parachuté
indépendants réalisent une percée notable en au poste de Premier ministre, passe pour être
remportant 75 sièges. Malgré la victoire du le favori du chef de l’État en tant que potentiel
RHDP et les promesses d’Alassane Ouattara successeur. La majorité des postes-clés du
de maintenir la réconciliation nationale comme nouveau gouvernement a par ailleurs échu à
priorité de son second mandat, celle-ci semble des membres du RDR, ce qui témoigne de la
encore loin d’être achevée : le référendum et les tendance du pouvoir à se replier sur lui-même
législatives ont été boycottés par l’opposition et et à privilégier la nomination de personnalités
le taux de participation lors des deux scrutins issues du sérail au détriment d’une politique
a été faible. Ajoutant à cela, les premiers d’ouverture. En juillet, sur fond de contexte
mois de 2017 révèlent des lignes de fractures politique et sécuritaire tendu, ADO procède à
d’ordre socio-économique et politique dans le un remaniement surprise, rétrogradant deux
paysage ivoirien. D’un point de vue socio- cadres du PDCI des postes-clés de la Défense
économique, les investissements et la et du Budget pour les remplacer par de proches
croissance ne sont pour l’instant pas assez membres de sa famille politique, dont Hamed
inclusifs et ne se répercutent pas suffisamment Bakayoko, challenger avéré de Guillaume Soro
sur la jeunesse et les couches pauvres de la en cas de candidature des deux hommes à la
population urbaine. présidentielle de 2020. Président de l’Assemblée
Le manque de travail, la qualité insuffisante nationale à la tête de laquelle il a été réélu à
des services publics, notamment en matière une large majorité en janvier, Soro a de facto
d’éducation et de santé, la corruption perçue, perdu sa position d’héritier constitutionnel avec
la vive perception des inégalités et de l’acca- l’avènement du poste de vice-président, mais
parement des richesses par certaines person- compte des appuis dans toutes les formations
nalités du pouvoir génèrent chez les citoyens politiques et reste encore très influent auprès
un sentiment d’exclusion et de frustration de des militaires. Pour plusieurs fins connaisseurs
nature à alimenter les tensions sociales. Les de la politique ivoirienne, le rapprochement
grèves dans la fonction publique survenues entre Bédié et Soro observé courant 2017 n’a
en janvier 2017 et reconduites par une partie rien d’anodin et, bien que toutes les conjectures
des syndicats deux mois plus tard illustrent soient possibles à l’heure où les alliances sont
ce climat social tendu. Quant aux mutineries en train de se définir et redéfinir, il semble que
militaires de janvier et de mai, elles portent les deux hommes aient chacun la capacité
un sérieux coup à l’image du redressement d’influer de façon décisive sur l’évolution du
ivoirien et témoignent que la guérison du tissu jeu politique d’ici à 2020...
Politique et économie
Politique le candidat à l’élection présidentielle doit être
exclusivement de nationalité ivoirienne, né de
wwPar Salim Ezzedine. père ou de mère ivoirien d’origine. Innovation
« Moi j’ai remarqué que, dans ce pays, pour majeure de la Constitution de la Troisième
être un bon président, il faut avoir une capacité République, la dévolution du pouvoir, inspirée du
physique, sportive, accomplie : il faut savoir modèle américain, avec la création d’un poste de
courir, faire le 400 m, surtout quand il y a vice-président élu sur un ticket avec le président.
des agitations, pour être dans la première Le « VP » devient donc la deuxième personnalité
ambassade rapidement. Il faut savoir sauter, de l’État et est appelé à succéder au président en
surtout le saut en hauteur, pour escalader la cas de vacance du pouvoir par décès, démission
clôture pour tomber chez le voisin, parce qu’on ou empêchement absolu. Conséquence : un
ne sait jamais, pour une question de sécurité. Il exécutif à trois têtes (président, vice-président,
faut savoir nager, parce que généralement nos Premier ministre) et un ordre de succession
résidences se trouvent en bordure de l’eau. » changé, puisque le président de l’Assemblée
Adama Dahico, cité à partir de Paroles d’Ivoire, nationale ou du Sénat ne pourra plus succéder au
film de Philippe Duval réalisé par Bernard Simon chef de l’État. Autre point majeur de la nouvelle
et Siriki Baïkro. Constitution, la mise en place d’un système
parlementaire bicaméral avec la création d’un
Structure étatique Sénat, destiné à permettre un meilleur équilibre
wwPrésentation du régime et des pouvoirs. législatif avec une représentation plus forte de la
Le 8 novembre 2016, la Côte d’Ivoire est diversité ivoirienne, des régions, des collectivités
officiellement entrée dans sa Troisième locales. Les deux tiers des 120 membres de
République, avec la promulgation par Alassane cette chambre haute sont élus au suffrage
Ouattara de la nouvelle Constitution (la universel indirect et l’autre tiers nommé
quatrième du nom) approuvée à 93,42 % par par le président. Mais les différentes crises
le peuple lors du référendum du 30 octobre survenues en 2017 (baisse du prix mondial du
2016, qui a enregistré un taux de participation cacao, mutineries militaires, revendications
de 42,42 %. Ce texte, emblématique de la salariales des fonctionnaires...) et les tensions
présidence Ouattara, vise notamment à se qu’elles ont fait peser sur la trésorerie
défaire des dispositions « confligènes » de la de l’État ont amené les autorités à reporter
précédente Constitution – adoptée en 2000 à l’instauration de cette institution à 2020.
la suite du coup d’État du 24 décembre 1999. wwDes institutions d’exception. Le président
Parmi celles-ci, l’article 35 qui consacrait de la République est le détenteur exclusif du
l’ivoirité et fut un des facteurs de troubles de pouvoir exécutif. Il est élu au suffrage universel
la décennie 2000 et 2010, puisqu’il excluait tout direct pour un mandat de 5 ans, renouvelable
candidat à la présidentielle n’étant pas d’origine une fois. Il choisit un vice-président qui est
ivoirienne, de père et de mère. Désormais, selon élu en même temps que lui, et nomme le
l’article 55 de la nouvelle Constitution en vigueur, Premier ministre, qui propose à son tour la

rique
Version nuurmél’achat
offe rte po
e papier
de tout guid
Des guides de voyage
sur plus de
700 destinations
www.petitfute.com
Politique Et Économie 67

nomination des membres du gouvernement. entre autres la charge d’y assurer le maintien de
Selon le texte de la nouvelle Constitution, le l’ordre public. Les sous-préfets de Côte d’Ivoire
pouvoir législatif est exercé par le Parlement, ont quant à eux pour mission de superviser et de
composé de l’Assemblée nationale et du Sénat. contrôler les activités des services administratifs
Mais dans les faits et au moins jusqu’à 2020, de l’État dans les sous-préfectures, mais aussi
il reste exercé par une Assemblée nationale de superviser les actions des chefs de villages,
composée de 255 députés, élus pour une durée entités de base de l’organisation administrative
de cinq ans au scrutin de liste majoritaire à ivoirienne.
un tour. Le Conseil constitutionnel, créé par
la loi du 16 août 1994 pendant la Première Partis
République, est une juridiction autonome dont wwUne démocratie jeune. La Côte d’Ivoire, sans
les membres sont nommés, pour certains, par n’avoir jamais été une dictature à proprement
le président de la République, et pour d’autres parler, n’en reste pas moins une démocratie
par le président de l’Assemblée nationale. jeune. L’accession de la Côte d’Ivoire à la
Cette institution veille sur la constitutionnalité souveraineté internationale le 7 août 1960 va
des lois, et assure un fonctionnement régulé amener son premier Président, Félix Houphouët-

DÉCOUVERTE
des autres institutions. La Constitution de la Boigny, à régner sans partage sur la scène
Troisième République prévoit, dans son titre politique ivoirienne pendant plus de trente ans.
VIII, l’existence d’un Conseil constitutionnel, Le multipartisme n’existe alors pas encore,
juge de la constitutionnalité des lois. Celui-ci se et son parti, le PDCI (Parti démocratique de
compose d’un président, de six conseillers ainsi Côte d’Ivoire), une section du Rassemblement
que des anciens Présidents de la République, démocratique africain (RDA) créé au sortir
sauf renonciation expresse de la part de ces de la Seconde Guerre mondiale, demeure
derniers. Le Conseil constitutionnel exerce à la pendant longtemps le seul parti autorisé. Les
fois un contrôle a priori et un contrôle a posteriori deux principales figures d’opposition d’alors
par la voie de l’exception d’inconstitutionnalité sont Laurent Gbagbo, qui est forcé de partir
soulevée par une partie au cours d’un procès. en exil, et Francis Wodié. Ces deux militants
Enfin, un Conseil économique et social, dont syndicaux créeront par la suite des partis
le rôle est purement consultatif, a été créé en politiques. Laurent Gbagbo créera le FPI (Front
1961. Le système juridique ivoirien est basé populaire ivoirien, de tendance socialiste) dans la
sur le droit civil français et le droit coutumier. clandestinité fin 1982, et Francis Wodié attendra
La justice est rendue sur toute l’étendue du pour sa part 1990, et l’ouverture (contrôlée) au
territoire national, au nom du peuple ivoirien, multipartisme avant de créer le PIT (Parti ivoirien
par la Cour suprême, la Cour des comptes, des travailleurs, de tendance communiste).
les Cours d’appel, les tribunaux de Première Au début des années 1990, des tensions
instance, les tribunaux administratifs et les sociales de plus en plus fortes se font sentir. De
Chambres régionales des comptes. La Cour nombreuses manifestations populaires éclatent
suprême et la Cour des comptes sont les deux et, le 30 mai 1990, le président Houphouët est
institutions juridictionnelles représentatives du contraint d’accepter le multipartisme et la liberté
pouvoir judiciaire. Depuis 1998, le Conseil d’État syndicale. En 1993, à la mort d’Houphouët-
et la Cour de cassation sont les juridictions Boigny, Henri Konan Bédié, alors président de
suprêmes de l’ordre administratif et judiciaire. l’Assemblée nationale, assurera l’intérim de
la présidence, ce jusqu’en 1995. Il est réélu
wwDécentralisation et déconcentration. Si, au cette même année, lors d’élections boycottées
lendemain des indépendances, la Côte d’Ivoire par l’opposition. Depuis lors, la Côte d’Ivoire
a eu un État fort pendant de longues années, apprend la démocratie, avec les heurts et
impliquant une importante centralisation du déboires que l’on sait... La crise sociopolitique
pouvoir, l’organisation administrative de la a amené quelques bouleversements sensibles
Côte d’Ivoire est, depuis 1980, en constante dans l’échiquier politique ivoirien. Les élections
évolution. La décentralisation avance depuis présidentielles d’octobre 2010 ont dégénéré
à grands pas. Les différentes circonscriptions en violences politiques, puis en guerre civile.
administratives existantes sont les districts, les Après une intervention de l’ONU, le président
régions, les départements, les sous-préfectures vainqueur, Alassane Ouattara, a officiellement
et les villages. À l’heure actuelle, le pays compte pris ses fonctions en avril 2011. Il existe au total
14 districts, dont deux districts autonomes plus de cent partis politiques différents en Côte
(Abidjan et Yamoussoukro). Les 12 autres d’Ivoire. Mais seule une poignée d’entre eux
districts sont subdivisés en 31 régions, elles- possède une véritable influence ainsi qu’une
mêmes subdivisées en 108 départements. Les base sociologique et idéologique réelle. Voici
départements sont subdivisés en 510 sous- quelques-uns des partis politiques de première
préfectures, et administrés par un préfet qui a importance :
68 Politique Et Économie

wwLe Parti démocratique de Côte d’Ivoire électorale de 2010-2011 et le transfèrement de


– PDCI (sociaux démocrates). Le PDCI l’ancien président Laurent Gbagbo à La Haye, le
est le parti créé par feu le président Félix FPI, miné par des dissensions internes, ne pèse
Houphouët-Boigny au sortir de la Seconde plus guère dans l’échiquier politique ivoirien.
Guerre mondiale, qui se veut une section du
grand parti panafricain, le Rassemblement Enjeux actuels
démocratique africain. C’est la raison pour Ayant longtemps assumé le rôle de puissance
laquelle on parle de « PDCI-RDA ». Parti unique sous-régionale et été depuis sous les « spot-
jusqu’à l’ouverture au multipartisme en 1990, lights » de l’actualité en raison des troubles
il est présidé par Henri Konan Bédié depuis la politiques qui l’ont secouée, la Côte d’Ivoire
mort du président Houphouët-Boigny. Sa base a acquis un poids ; certes relatif, mais non
sociologique est le peuple baoulé, et il a sa négligeable sur la scène politique internationale,
base géographique dans les villes de Bouaké, et africaine en particulier.
Yamoussoukro et Dimbokro.
wwAu niveau sous-régional, la Côte d’Ivoire
wwLe Rassemblement des républicains fait partie de la Communauté économique des
– RDR (libéraux). Le Rassemblement des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) depuis
républicains est beaucoup plus jeune que le
1975. Son rôle est central au sein de cette
FPI. Son président, Alassane Dramane Ouattara,
organisation, qui compte quatorze autres pays
faisait initialement partie du PDCI. Mais en 1994,
membres et a pour vocation le développement
le futur fondateur du RDR Djéni Kobina, alors
secrétaire national du PDCI, se voit refuser la économique, et désormais le maintien de la
parole lors d’un congrès extraordinaire de son paix au niveau sous-régional.
parti. Il décide donc de créer ce nouveau parti. wwLa Côte d’Ivoire fait par ailleurs partie des
Alassane Dramane Ouattara, surnommé « ADO » membres fondateurs (en 1962) de l’Union
prend les rênes du RDR en 1995. Ex-directeur économique et monétaire ouest-africaine
général adjoint du FMI, ex-gouverneur de la (UEMOA), avec sept autres pays francophones
BCEAO, ADO imprimera au RDR une tendance de la sous-région. L’UEMOA a permis, grâce à
libérale forte. La base idéologique du RDR est une concertation entre banques centrales des
à prédominance nordiste. états membres, l’adoption d’une monnaie unique
wwLe Front populaire ivoirien – FPI par ses membres : le franc CFA, dont la parité
(socalistes, tendance africaniste). Le FPI avec l’euro est fixe (1 E = 655,95 FCFA), et dont
a été créé dans la clandestinité en 1982 par la convertibilité est encore à ce jour garantie
Laurent Gbagbo, sa femme, Simone Ehivet, et par la Banque de France. Depuis mai 2011 se
quelques proches, alors que le multipartisme trouve d’ailleurs à la tête de la Banque centrale
n’était pas encore autorisé en Côte d’Ivoire. des États d’Afrique de l’Ouest (ou BCEAO, dont
Poursuivi par le pouvoir, le principal opposant le siège est à Dakar) l’Ivoirien Tiémoko Koné, qui
à Félix Houphouët-Boigny, Laurent Gbagbo, a succède à ce poste à ses compatriotes Charles
dû quitter la Côte d’Ivoire pour la France, où il Konan Banny, Alassane Dramane Ouattara et
est resté en exil jusqu’à 1988. Cette période Philippe Henry Dakoury-Tabley. Le poste de
lui a permis de se faire connaître dans les gouverneur revient en effet, depuis des années,
milieux socialistes européens et d’y nouer au pays dont la masse financière en FCFA est la
des amitiés politiques. À son retour en Côte plus importante. La Côte d’Ivoire compte encore
d’Ivoire, il est a été élu secrétaire général du pour près de 40 % de la richesse créée dans
FPI, qui naissait alors officiellement. Après les l’espace UEMOA. Le pays fait en outre partie
premières élections qu’il mène, en 1990 contre des membres fondateurs de l’Union africaine,
Félix Houphouët-Boigny, ses 20 % des voix lui créée en 1963 à Addis Abeba.
donnent le statut de leader de l’opposition. Il
sera ensuite élu lors des élections législatives wwLa Côte d’Ivoire est signataire de très
de 1990. En 1995, le FPI boycotte les élections nombreux accords et traités internationaux, au
présidentielles suite aux « réformes » opérées nombre desquels on trouve les Conventions de
par Bédié dans le code électoral. Laurent Genève et leurs protocoles additionnels, le Traité
Gbagbo deviendra président de la République d’interdiction des mines antipersonnel, le Pacte
de Côte d’Ivoire lors des élections de 2000, où international relatif aux droits civils et politiques,
il affrontera le général Gueï. Le FPI remportera le Pacte relatif aux droits économiques, sociaux
aussi la majorité des sièges à l’Assemblée et culturels... Elle a également ratifié le Statut
nationale lors des élections législatives de 2000, de Rome, donnant compétence à la Cour pénale
avec 96 sièges sur 225. La base sociologique internationale. Enfin, il faut relever que la peine
du FPI est en pays bété, dans le centre-ouest de mort a été abolie en Côte d’Ivoire par la
de la Côte d’Ivoire. Depuis la fin de la crise post- Constitution de 2000.
Politique Et Économie 69

« Du miracle au mirage ivoirien »


ww Extraits de Côte d’Ivoire : du mirage au naufrage, Sylvie Brunel, La Documentation
photographique nº 8048 « l’Afrique dans la mondialisation » (La Documentation française,
2005).
« En 1960, la Côte d’Ivoire est un pays de quatre millions d’habitants, sans matières
premières, qui ne paraît pas particulièrement favorisé. Mais son président, Félix
Houphouët-Boigny, décide de valoriser son sol en ouvrant largement les frontières aux
immigrés venus des pays enclavés du nord, Burkinabè et Maliens surtout. Il leur donne
accès à la terre, aux emplois publics, au droit de vote. Contrairement à la Guinée, il
décide aussi d’ouvrir le pays aux investissements occidentaux, français d’abord. En
vingt ans, la Côte d’Ivoire devient un riche pays agricole, dont les petits planteurs sont
assurés de vendre leurs récoltes à des organismes d’État qui leur garantissent un prix
rémunérateur. Grâce à d’importants investissements publics, elle se dote d’un réseau

DÉCOUVERTE
routier et urbain de qualité et d’industries dynamiques, dans le secteur agroalimentaire
surtout. La capitale a été déplacée à Yamoussoukro, village natal du président, mais
Abidjan reste le premier port d’Afrique de l’Ouest : la Côte d’Ivoire est un pays essentiel
pour l’économie de la région. On parle du « miracle » ivoirien.
Au début des années 1980, la conjoncture se retourne : le prix des matières premières
s’effondre, privant l’État de sa capacité redistributrice. Les riches terres à cacao du
sud du pays commencent à manquer (le pays reste actuellement le premier producteur
mondial de cacao), ce qui fait naître des tensions entre autochtones et allogènes. La
dette pèse lourdement sur les dépenses publiques. En 1987, Houphouët-Boigny se voit
contraint de suspendre son remboursement, puis de baisser de moitié le prix d’achat
du cacao aux planteurs, mettant ainsi fin au contrat implicite qui l’unissait à sa base
paysanne. Il doit accepter les plans d’ajustements structurels du FMI et de la Banque
mondiale, réduire le train de vie trop élevé de l’État, dégraisser une fonction publique
pléthorique. L’instauration du multipartisme permet l’émergence de l’opposant historique
Laurent Gbagbo. On commence à parler du « mirage ivoirien ».

Économie structurelle : une forte dépendance à l’extérieur,


doublée d’un très faible développement
wwPar Marion N’Gouan Ezzedine. industriel. La chute des cours du cacao au
Avec une population estimée à près de 24 millions début des années 1980 réduit considérablement
d’habitants et un PIB de 34,65 milliards de les recettes publiques et prive la Côte d’Ivoire
dollars en 2016, la Côte d’Ivoire est la deuxième de sa capacité de redistribution. Le poids de la
économie ouest-africaine après le Nigeria. dette publique contraint le pays à suspendre ses
L’espérance de vie y est stable depuis les remboursements en 1987 et à diminuer de moitié
années 1980, variant entre 50 et 55 ans, mais les prix d’achat du cacao aux planteurs. Les
le niveau de vie de la population n’a cessé de se différents programmes d’ajustements structurels
dégrader depuis le milieu des années 1980 et de la Banque mondiale et du Fonds monétaire
près de la moitié de la population ivoirienne vit international (FMI) ne suffisent pas à redresser
aujourd’hui en dessous du seuil de pauvreté, l’économie et en 1994, le PIB par habitant est
contre seulement 10 % en 1985. presque revenu à son niveau de 1960. La crise
wwLe miracle ivoirien. Dans les années qui ont économique se prolonge avec l’instabilité
suivi son indépendance, la Côte d’Ivoire a connu politique de la dernière décennie, déclenchée
un développement économique fulgurant qui par le coup d’État militaire de décembre 1999.
s’est traduit par un doublement de son PIB par De 2000 à 2003, le taux de croissance du PIB
habitant entre 1960 et 1978 et une augmentation ivoirien est négatif. Il redevient positif en 2004,
de l’espérance de vie de 13 ans entre 1960 et mais reste faible (environ 2 % par an). En 2011,
1983. La stabilité politique qui prévaut à cette il est de nouveau négatif, à près de – 6 %, du
époque et les exportations de produits dits de fait de la crise politique et des combats armés
rente (notamment le cacao, dont la Côte d’Ivoire qui ont profondément pénalisé les exporta-
est le premier exportateur mondial) procurent tions pendant plusieurs mois et gelé l’activité
d’importants revenus qui financent le « miracle économique pendant quelques semaines (avec
ivoirien ». Toutefois, l’économie présente les notamment la fermeture de la Banque centrale
symptômes caractéristiques d’une faiblesse et de la majorité des banques commerciales).
70 Politique Et Économie

wwL’une des économies les plus compétitives transformer sur place la majorité des produits
d’Afrique. Depuis 2012, le pays a enregistré une de l’agriculture. Elle représente près de 25 %
croissance de l’ordre de 8 % (7,9 % en 2016, du PIB et ses principales composantes sont
7,8 % en 2017). Si l’effet de rattrapage post- le raffinage de pétrole, l’énergie, l’agro-
crise justifie initialement ce taux d’expansion alimentaire et le BTP. Le secteur minier (or,
remarquable, cette performance repose fer, nickel, manganèse, bauxite) et celui des
aussi sur des facteurs structurels tels que la hydrocarbures (pétrole brut et gaz naturel)
stabilité politique (bonne tenue de l’élection connaissent depuis quelques années un essor
présidentielle d’octobre 2015, adoption d’une remarquable avec des taux de croissance
nouvelle constitution, organisation d’élections réguliers et des investissements massifs
législatives) et monétaire (appartenance à la visant à en faire le second pilier de l’économie
Zone franc), la diversification de l’économie et ivoirienne après l’agriculture.
l’amélioration du climat des affaires. Ainsi, au wwSecteur tertiaire – Services. Le secteur
cours de l’année 2016, le Centre de promotion tertiaire représente 47 % du PIB ivoirien. Il
des investissements de Côte d’Ivoire (CEPICI) est dominé par les télécommunications qui
a enregistré la création de 12 166 entreprises continuent de se développer avec l’essor du
contre un ratio de 9 534 en 2015, soit une mobile banking, les transports (portuaire
augmentation de 28%. Le ralentissement et aérien), la distribution et les activités
observé depuis 2016 est à nuancer : le taux financières, avec près d’une trentaine de
de croissance de l’économie ivoirienne a été banques commerciales et une trentaine de
le deuxième plus rapide du continent africain, compagnies d’assurance.
juste derrière l’Éthiopie, et 3 à 4 fois plus élevé
que la moyenne continentale en 2016. Selon wwCommerce extérieur. La Côte d’Ivoire est le
le rapport 2016-2017 du Forum économique centre des activités commerciales en Afrique de
mondial, l’économie ivoirienne figure parmi les l’Ouest grâce à ses infrastructures logistiques
dix économies africaines les plus compétitives. modernes (plus de 6 500 km de routes bitumées,
Tandis que le premier Plan national de 7 aéroports, 2 ports en eau profonde...). La
développement (PND 2012-2015) mis en œuvre balance commerciale excédentaire est portée
par les autorités mettait l’accent sur les grands par les exportations de matières premières
travaux d’infrastructures en tant que principaux agricoles (cacao, anacarde, café, coton,
catalyseurs de la relance économique, le PND caoutchouc, huile de palme, banane...) et de
2016-2020, qui doit principalement conduire produits pétroliers (raffinés et bruts). Les
à la transformation structurelle de l’économie produits importés sont principalement les
ivoirienne par l’industrialisation, est basé sur la carburants, biens d’équipement et denrées
consolidation de la stabilité macroéconomique alimentaires. En 2016 les premiers clients
et un niveau élevé d’investissements productifs du pays sont les États-Unis, les Pays-Bas, la
tant publics que privés. France, l’Allemagne, le Nigeria, le Burkina Faso,
la Belgique, l’Inde, le Ghana et la Suisse, tandis
Principales ressources que ses principaux fournisseurs sont le Nigeria,
Le Sud ivoirien concentre 85 % de l’activité la Chine et la France.
économique, notamment du fait du climat
tropical humide qui caractérise cette région et Place du tourisme
la rend très propice aux cultures. Bannie des destinations touristiques vendables
après le coup d’État de 1999, la Côte d’Ivoire
wwSecteur primaire – Agriculture. L’économie semble redevenue « fréquentable » depuis le
ivoirienne repose essentiellement sur dénouement de la crise post-électorale. Ces
l’agriculture qui représente 28 % du PIB, plus dernières années, la contribution du tourisme
de 50 % des recettes d’exportations, et les deux au PIB ivoirien n’a fait qu’augmenter, passant
tiers des sources d’emplois et de revenus de la de 0,6 % en 2011 à 7,5 % en 2016. Cette
population. En 2016, la Côte d’Ivoire demeurait même année, l’aéroport international Félix
le premier producteur mondial de cacao (plus Houphouët-Boigny accueillait plus de 1,8 million
de 35 % de la production mondiale), mais était de passagers, enregistrant une hausse de 11 %
aussi le premier producteur africain d’hévéa, de son trafic et un record inégalé depuis...
le cinquième producteur mondial de palmier à 1999. Avec l’Algérie, le Maroc, le Nigeria et
huile, le premier producteur mondial d’anacarde, Kenya, il semblerait que la Côte d’Ivoire fasse
et le premier producteur africain de bananes, les aujourd’hui partie du top 5 des destinations
autres productions agricoles d’exportation du les plus prisées en Afrique. Preuve de cette
pays (coton, sucre, café, cola, ananas, mangue) embellie, le taux de remplissage des hôtels est
se situant aux premiers rangs africains. passé de 58 % en 2012 à 69,4 % en 2015. Avec
wwSecteur secondaire – Industrie. un nombre total de 1 177 022 touristes dont
L’industrie ivoirienne est née de la volonté de 470 809 touristes étrangers et 706 213 touristes
Politique Et Économie 71

internes enregistrés en 2015, l’objectif de l’ambi- agriculteurs, la mise en place de la couverture


tieux programme de réhabilitation et de déve- maladie universelle et le relèvement des salaires
loppement touristique « Vision 2015 » mis en ont continué à tirer la consommation privée, dans
place il y a quelques années par les autorités un contexte d’inflation contenue. Néanmoins,
(500 000 touristes à l’horizon 2015 contre un bien que les perspectives économiques pour
peu moins de 300 000 en 2012) a été plus les années à venir restent dans l’ensemble
qu’atteint. Autant de données qui confortent favorables avec des projections autour de 7 %
l’optimisme des opérateurs du secteur, dont de croissance, de nombreux risques externes
Côte d’Ivoire Tourisme, à l’origine de diverses et internes imposent la prudence. En effet,
initiatives en faveur de la promotion de la desti- l’économie ivoirienne, dont la croissance est
nation Côte d’Ivoire, comme le Salon international conditionnée à une hausse des investissements
du tourisme d’Abidjan. Devenue un véritable privés et publics apparaît encore fortement
rendez-vous, cette plateforme internationale tributaire de facteurs exogènes (conditions
d’échanges entre les professionnels du secteur climatiques, cours mondiaux des matières
attire chaque année un nombre croissant de premières) et endogènes (cf. l’embrasement
visiteurs et tenait en 2017 sa septième édition. du front social et les revendications militaires

DÉCOUVERTE
Du côté des autorités, on relève aussi plusieurs de janvier et mai 2017). Les efforts doivent
initiatives en faveur du tourisme, comme la donc porter sur l’amélioration du climat des
facilitation de la procédure d’octroi du visa, affaires, le renforcement du capital humain
avec une réduction des tarifs et la possibilité (éducation/formation, filets sociaux) et les
de l’obtenir à l’aéroport depuis juillet 2013, ou réformes structurelles. Si de nombreux progrès
l’adoption en 2014 d’un code du tourisme destiné ont été accomplis depuis 2011 sur les plans
à favoriser l’investissement dans le secteur. Au juridique (codes des investissements, minier,
titre des autres mesures prises dans le but de de l’électricité, des télécommunications...) et
relancer ce mal-aimé de l’économie ivoirienne, institutionnel (création du tribunal du commerce,
on peut également citer le renforcement de la guichet unique...), la mise en œuvre des textes
formation professionnelle dans les secteurs de reste perfectible, notamment dans les domaines
l’industrie hôtelière, de la restauration et du fiscal, douanier, foncier et des marchés publics.
tourisme qui s’est concrétisé par l’ouverture Quant à la poursuite des réformes structurelles,
en 2016 de l’École Hôtelière de Grand-Bassam elle apparaît essentielle pour soutenir la
sous licence de l’École Hôtelière de Genève. croissance du PIB, réduire les inégalités de
L’installation massive de grandes chaînes hôte- revenus et améliorer les conditions de vie des
lières en terre ivoirienne (groupe hôtelier Carlson populations grâce à une meilleure redistribution
Rezidor avec le Radisson Blu, groupe Azalaï avec des richesses, permettant ainsi la transition
l’Azalaï Hotel de Marcory, groupe Mangalis avec de l’économie ivoirienne vers une économie
le Seen Hotel Plateau, et la mise en chantier de émergente.
plusieurs autres projets (démarrage des travaux
d’un hôtel de luxe Mövenpick au Plateau ; futur
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

hôtel Hilton attendu...) a permis la création de


101 000 emplois directs dans le courant de
l’année 2015. Quant aux recettes générées
par le secteur, elles étaient pour cette même
année de l’ordre de 419 milliards FCFA, avec
un apport considérable du tourisme d’affaires
(56 %) et de loisir (44 %). La tenue à Abidjan de
la huitième édition des Jeux de la francophonie
(juillet 2017) et la Coupe d’Afrique des nations
à venir (2021) devraient permettre au secteur
de poursuivre sa belle envolée, avec un taux
moyen de croissance annuelle estimé à 5,6 %
jusqu’en 2026.
Enjeux actuels
wwConstruire les bases d’un développement
durable. En 2016, la croissance est demeurée
solide, portée par la poursuite des grands travaux
publics de réhabilitation des infrastructures dans
le cadre du PND 2016-2020, l’amélioration du
climat des affaires et le renforcement de la
stabilité politique. En outre, les prix garantis aux
Cabanon sur la plage d’Assinie.
Population et langues
Ethnies pouvoir collégial, puisqu’il règne conjointement
avec la reine mère et est assisté dans l’exercice
« Mosaïque », « kaléidoscope », « patchwork » de son pouvoir par un conseil privé constitué
d’ethnies et de peuples différents, les dénomi- des chefs de famille de son clan, et un conseil
nations ne manquent pas pour mettre en avant de gouvernement, formé des chefs des grandes
la diversité du tissu socio-culturel ivoirien. provinces du royaume. Le système des classes
Bien que l’on parle généralement de soixante d’âge, garant de paix, de stabilité politique et
ethnies, aucun chiffre officiel ne peut donner de respect des valeurs, régit le fonctionnement
un ratio précis et les effectifs hésitent toujours social des Akans lagunaires. Ce système permet
entre cinquante et quatre-vingts, en incluant les l’exercice d’une démocratie villageoise et tribale
sous-groupes des diverses familles ethniques. par l’instauration de l’égalité politique et le
Néanmoins, derrière l’apparente complexité de renouvellement périodique du corps politique,
cette géographie humaine, on peut distinguer avec un pouvoir assumé par rotation sur une
quatre grands ensembles ethniques et linguis- durée de temps limitée. L’agriculture des Akans
tiques qui forment une trame simplifiant la est essentiellement vivrière, basée sur l’igname,
lecture des différents peuplements de la Côte la banane plantain, le manioc et autres cultures
d’Ivoire : il s’agit des Akans, des Gours, des secondaires. Chez les lagunaires, la pêche reste
Krous et des Mandés. l’activité dominante. Au niveau de l’artisanat,
wwLes Akans (38,1 % de la population selon les Akans se distinguent par le travail de la
l’Institut national de la statistique de Côte sculpture sur bois, le tissage avec les grands
d’Ivoire). Concentrés dans le quart sud-est pagnes à damiers baoulé, et des traditions
du pays, les Akans constituent le groupe musicales et chorégraphiques très élaborées
ethnique majoritaire de Côte d’Ivoire puisqu’ils (tambours parleurs, danses d’initiation). La
représentent à eux seuls près de 40 % de religion, enfin, comme dans beaucoup d’ethnies,
la population. Ils auraient émigré sur l’actuel est fondée sur la croyance en un dieu unique,
territoire ivoirien par vagues successives en force immanente au vouloir et au pouvoir des
provenance du Ghana, entre la fin du XVIIe siècle divinités secondaires et des hommes.
et le milieu du XVIIIe siècle, les premiers étant les wwLes Gours ou Voltaïques (21,2 % de la
Agnis-Bafrés, qui fondèrent le royaume du Sanwi population selon l’INS). Les Gours, que l’on
à la fin du XVIIe siècle. On distingue trois grands retrouve principalement dans le nord-est du
groupes au sein des Akans, parmi lesquels le pays, constituent l’un des plus anciens peuples
groupe des Akans dits frontaliers, qui rassemble de Côte d’Ivoire. Parmi eux on distingue trois
les Agnis et les Abrons, les Akans du centre (ou sous-groupes. Les Sénoufos occupent la partie
Baoulés) et les Akans lagunaires, rassemblant centrale du Nord ivoirien, débordant sur le Mali
plusieurs petites ethnies majoritairement et le Burkina Faso voisins. Les Lorhons et les
originaires de l’est elles aussi, bien que Koulangos (« ceux qui n’ont pas peur de la
d’origines plus diverses. Parmi ces dernières, mort »), proches parents des Sénoufos, sont
on retrouve notamment les Adioukrous et principalement répartis dans l’angle nord-est à
les Abidjis (venus de l’ouest), les Attiés, les la jonction des trois frontières, mais également
Abbeys, les Alladians, les Ébriés, les Abourés, présents à Bondoukou. Sous la conduite du
les Éhotilés et les N’Zimas (aussi appelés guerrier Bounkani, né d’une mère lorhon et
Apolloniens). La société akan est organisée d’un père dagomba (ethnie de l’actuel nord du
en lignages matrilinéaires répartis en plusieurs Ghana), ils fonderont au début du XVIIe siècle le
clans, constitués en royaumes dont l’influence royaume koulango de Bouna, considéré comme
s’étend aux villages et provinces environnants. le premier État à pouvoir centralisé à voir le jour
Les attributs du pouvoir sont le tabouret, ou bia, dans les frontières de l’actuelle Côte d’Ivoire.
qui symbolise l’autorité politique et religieuse Viennent enfin les Lobis, originaires de l’actuel
du roi ; le paquet contenant les poids à peser nord du Ghana et majoritairement concentrés
l’or, ou dja (symbole du pouvoir économique du dans la région de Bouna (on trouve notamment
souverain régnant) ; et le sabre d’apparat, un plusieurs villages lobi dans le Parc national de la
cimeterre, symbole de la force militaire. C’est Comoé). Les Lorhons, ancêtres des Koulangos,
en se soumettant à ce sabre que les peuples feraient partie des premiers occupants de la
vaincus et leurs chefs prêtaient serment de région, au sein de laquelle ils seraient présents
fidélité et d’allégeance. Le roi akan exerce un depuis plus de deux-mille ans. Les Koulangos, à
Population Et Langues 73

l’origine animistes, ont opéré, sous la pression les côtiers et certains septentrionaux touchés
de la culture mandé-dioula une conversion par les routes commerciales de la cola, les
massive à l’islam, sans pour autant renoncer au Krous ont longtemps été isolés et méconnus
culte des esprits de la nature qu’ils perpétuent du monde. La vie économique repose sur la
à travers des sociétés secrètes chargées de chasse, l’agriculture (riz, manioc, maïs, etc.) et la
l’initiation et dont les masques sont la principale culture itinérante sur brûlis, tandis qu’au niveau
émanation et expression artistique. Quant aux de l’artisanat, les Krous, particulièrement les
Lobis, peuple nomade par excellence, ils se Wés (Guérés, Wobés, Gnamboas), entretiennent
répartissent entre la Côte d’Ivoire et le Burkina une remarquable tradition de sculpture sur bois
Faso voisin. Ils auraient pénétré en Côte d’Ivoire (masques). Ce groupe ethnique se distingue
par vagues successives depuis le XVIIIe siècle. également par sa grande maîtrise de la musique
Farouches guerriers réputés pour être et de la danse. Quant à ses croyances religieuses,
d’excellents cultivateurs et tout naturellement elles se fondent sur l’existence d’un être suprême
de redoutables chasseurs, ces paysans sans lointain, relayé par une foule de divinités
chef ont vite fait de submerger les Koulangos secondaires, génies et autres esprits.
autochtones et de les réduire en esclavage. La wwLes Mandés (28,1 % de la population selon

DÉCOUVERTE
société chez les Gours est organisée en groupes l’INS). Principalement localisés dans le nord-
de filiation matrilinéaire unis par des mariages ouest et le nord-est du pays, leur présence
patrilocaux, bien que ce trait commun à de en Côte d’Ivoire correspond à quelques
nombreux peuples voltaïques ait été masqué avancées extrêmes du monde mandingue,
chez les Koulangos par la dynastie d’origine essentiellement centré sur le Mali, la Haute-
dagomba qui a importé un système de succession Guinée et le Haut-Niger. On distingue les
patrilinéaire à l’établissement du royaume de Mandés du nord (Malinkés, Bamanas, Dioulas,
Bouna. Les lignages sont soudés par le culte des Bambaras, Koyakas, Mahoukas...) et les Mandés
ancêtres et surtout celui, prégnant, des esprits du sud (Dans, Touras, Gouros, Gagous...).
de la nature, pérennisé par de grandes sociétés Les Malinkés, occupant tout le Nord-Ouest,
secrètes chargées des initiations, comme le poro sont les plus nombreux. On distingue les
des Sénoufos et le dyoro des Lobis. Les Gours Malinkés « orientaux », concentrés dans les
ont développé d’égales compétences dans les régions de Kong, Bouna et Bondoukou, et les
domaines de l’agriculture et de l’artisanat, qui Malinkés « occidentaux » (les plus nombreux),
sous-tendent toute la vie villageoise. principalement présents à Séguéla, Touba et
wwLes Krous (11,3 % de la population selon Odienné. Les Bamanas occupent l’ouest de
l’INS). On peut diviser les Krous en deux grands la région d’Odienné. Les Dioulas, eux, sont
ensembles, composés de vingt-et-une tribus principalement localisés dans la région de Kong,
de langues apparentées, dont six ethnies en mais aussi du côté de Bouna et de Bondoukou,
territoire libérien et quinze sur le sol ivoirien. En cités marchandes au sein desquelles ils
Côte d’Ivoire, on les trouve dans le Centre-Sud et fondèrent d’importantes colonies dans le passé.
le Sud-Ouest, où leur implantation s’est effectuée
sous la pression conjuguée de la poussée mandé
© ELODIE VERMEIL

et de l’effondrement du royaume ashanti. Les


Bétés constituent la principale population de cet
ensemble ethnique. Localisés principalement
autour des grandes régions de Gagnoa, Daloa
et Soubré, ils entretiennent d’étroits rapports
sociaux et culturels avec les autres ethnies de
ce groupe, parmi lesquelles on peut citer les
Mandés du sud (Yacoubas, Gouros...), les Didas,
les Wés et les Kroumens, pour les plus connues
d’entre elles. Les Krous se caractérisent par une
civilisation essentiellement forestière et une
société organisée en lignages patrilinéaires qui
contrôlent les activités économiques, politiques
et sociales. Conséquence du relief de cette partie
du pays et de l’ « acéphalisme » caractérisant leur
organisation sociale (absence de pouvoir central,
de machinerie administrative et d’organisation
judiciaire), leur habitat est souvent dispersé et,
à de rares exceptions près, la formation d’unités
politiques dépasse rarement le cadre du village,
constitué en communauté souveraine. Hormis
Portrait de famille à Katiola.
74 Population Et Langues

La société mandingue est organisée en lignages de la population ivoirienne serait constituée


patrilinéaires regroupés en différents clans, d’étrangers. Le recensement effectué en
eux-mêmes constitués en villages agglo- 2014 par l’Institut national de la statistique
mérés en cantons. La stratification sociale de Côte d’Ivoire faisait en effet état d’une
différencie traditionnellement les nobles des proportion de 5,4 millions d’étrangers sur une
castes artisanes (griots, forgerons, cordon- population estimée à 23 millions d’habitants.
niers) et des esclaves, mais la hiérarchisation Reflet de sa diversité ethnique, le pays offre
en apparence très stricte de ce système est ainsi une grande variété linguistique, et l’on y
rendue ambivalente par tout un jeu de relations dénombrerait quelque soixante-dix langues,
verticales court-circuitant les catégorisations dont seules dix-sept dépassent les frontières
socio-professionnelles. Les Dioulas, spécialisés du village et/ou de l’ethnie. Par son statut de
dans le commerce, forment avec les chasseurs langue véhiculaire commerciale, le dioula occupe
des associations professionnelles qui ont un rôle une position privilégiée et serait parlé comme
très important au sein de la société. Dans le seconde langue par plus de sept millions de
domaine des arts, les Mandingues pratiquent locuteurs, bien que ne constituant la langue
la sculpture sur bois, mais excellent surtout maternelle que de 15 % de la population. La
dans le travail du fer et le tissage. Leur religion majorité des petits Ivoiriens parleraient au moins
traditionnelle est fondée sur le culte des ancêtres deux langues locales parmi lesquelles le dioula,
et les sociétés d’initiation, pratiques qu’ils ont le baoulé, le bété et l’agni. Quant au français, il
su préserver tout en adhérant à l’islam dans un s’agit de la langue officielle adoptée par l’État,
syncrétisme harmonieux. Les Mandés du sud, enseignée dans les écoles et utilisée dans les
eux, occupent les zones forestières du Centre administrations. On estime qu’environ deux
sud-ouest : parmi eux, on retient surtout les tiers de la population âgée de six ans et plus
Dans (ou Yacoubas) et les Touras, localisés pratique « une forme de français », près d’un
dans les régions montagneuses de l’Ouest. À million de locuteurs n’utilisant qu’une variété
l’instar des Krous, ils se caractérisent par une « pidginisée » du français.
civilisation essentiellement forestière et une
absence de pouvoir central. Leur organisation
sociale repose sur des structures lignagères
La communauté libanaise
en principe toutes égales entre elles. Le village La diaspora libanaise de Côte d’Ivoire est
constitue la principale entité politique et les aujourd’hui la plus importante d’Afrique. On
différentes fonctions rituelles et/ou politiques estime cette communauté à une population
se répartissent entre les lignages, la primauté de 80 à 100 000 individus dont 90 % résidant
allant souvent au lignage des fondateurs du à Abidjan et la plupart possédant la nationalité
village. Leur activité économique repose prin- ivoirienne. Si d’un point de vue strictement
cipalement sur la cueillette, ainsi que sur la numéraire, les Libanais ne pèsent guère dans
culture du riz et des tubercules. Leur religion l’ensemble de la population, leur poids écono-
est fondée sur la croyance en un dieu tout mique est en revanche incontestable : selon la
puissant s’exprimant par le biais des esprits Chambre de commerce et d’industrie libanaise
de la nature et des ancêtres, incarnés par les de Côte d’Ivoire (CCIL-CI), mi-2011, ils contrô-
nombreux masques, tous de superbe facture. laient 40 % de l’économie globale ivoirienne,
dont 80 % du parc immobilier privé, 60 % du
commerce, 90 % de la distribution de détail et
Langues 60 % de l’industrie. Quant à l’apport fiscal de
Aux nombreuses ethnies peuplant la Côte la communauté levantine, que le président Félix
d’Ivoire, il convient tout naturellement d’ajouter Houphouët-Boigny qualifia en son temps de
Burkinabè (présents sur le sol ivoirien depuis « soixante-et-unième ethnie de Côte d’Ivoire »,
les années 1920-1930 où des Mossis, Bobos en 2017, il était estimé à 15 % des recettes
et Sénoufos en provenance de ce qui était fiscales de l’État ivoirien, les quelque trois-mille
alors la Haute-Volta furent amenés de force entreprises libanaises implantées localement
en Côte d’Ivoire pour construire le chemin contribuant par ailleurs à hauteur de 8 % au
de fer et travailler sur les plantations agro- PIB national.
industrielles nationales, leur population est Les premières vagues de l’immigration libanaise
aujourd’hui estimée à plus de deux millions en Afrique de l’Ouest ont lieu entre le milieu du
d’individus), Maliens, Guinéens, Ghanéens, XIXe siècle et le début du XXe siècle. Plusieurs
Libériens, Peuls, Touaregs, Sénégalais, facteurs favoriseront l’implantation de ceux que
Béninois, Togolais, Nigérians (notamment des les autochtones appellent à l’époque « demi-
Yorubas), Camerounais, Congolais de Brazza et Blancs » en raison de leur chaleur humaine
de Kinshasa, Européens, Américains, Libanais, et de leur mode de vie bien plus proche des
Chinois, Indo-Pakistanais... Environ un quart Africains que celui des Européens. Tout d’abord,
Population Et Langues 75

leur aptitude à s’adapter à la vie en brousse ww1970-2000 : cette nouvelle vague


et à s’installer dans les lieux les plus reculés, d’immigration est essentiellement due aux affres
là où aucun colon français n’oserait s’aven- de la guerre civile (1975-1990) et à l’occupation
turer. Ensuite, leur effort d’acculturation, qui du sud du pays par l’armée israélienne à partir
se traduit par l’adoption des mœurs locales, de 1982, qui précipitent une fois de plus bon
l’apprentissage des langues dites vernaculaires nombre de ressortissants libanais sur les
et, conséquence logique, une bien meilleure chemins de l’exil. Majoritairement chiites et
compréhension de la mentalité africaine. moins instruits que leurs prédécesseurs, ces
Toutes choses qui feront des membres de cette nouveaux arrivants vont changer en l’espace
communauté des intermédiaires de premier de trente ans le paysage économique de la
plan entre les grandes maisons de commerce Côte d’Ivoire : multipliant les commerces, ils
françaises et les Africains. Se spécialisant se spécialisent dans l’immobilier, l’exploitation
dans un premier temps dans le commerce de forestière, la petite industrie, la distribution
proximité, ils vendront leurs marchandises en (grandes surfaces et chaînes de distribution
faisant du colportage de village en village, puis alimentaire – on leur doit notamment les
ouvriront boutiques et épiceries et prospéreront groupes Prosuma, CDCI et Prima Center).

DÉCOUVERTE
rapidement, s’adjugeant le monopole du petit Souvent dépeinte comme corrompue, raciste
commerce de détail avant de s’insérer dans le et repliée sur elle-même, allant jusqu’à recréer
système de l’économie de traite et de concur- des quartiers similaires à certains quartiers
rencer ouvertement les commerçants européens de Beyrouth (on appelle d’ailleurs Marcory
grâce à leurs prix « discount » et leur opiniâtreté. résidentiel « petit Beyrouth » pour sa forte
À la veille de la Seconde Guerre mondiale, implantation libanaise) dans la ville et ouvrir
certains d’entre eux se retrouvent en position des écoles à majorité libanaise, la communauté
de relayer les Français, qui se désengagent levantine restera pourtant toujours présente
progressivement des comptoirs de négoce. Dans dans les moments difficiles et s’accommodera
la ville de Grand-Bassam, première capitale de tant bien que mal de ce « je t’aime moi non
la colonie de Côte d’Ivoire, quelques antiques plus » avec les Ivoiriens. Plus politique que ses
demeures comme les maisons Akil Borro ou prédécesseurs, cette vague de migrants compte
Ganamet témoignent encore de cette ascension dans ses rangs des personnalités comme Fouad
fulgurante. Omaïs et Roland Dagher, promus au Conseil
On peut distinguer trois grandes phases dans économique et social du temps de Laurent
l’immigration libanaise en Côte d’Ivoire : Gbagbo.
ww1880-1960 : cette période marque l’arrivée ww2004-2017 : cette troisième étape est
massive d’immigrants – essentiellement des à envisager sous des aspects économique
chrétiens maronites originaires du nord du Liban et sociologique. Depuis un peu plus d’une
(1880-1914) suivis de chiites en provenance décennie, on assiste ainsi à l’émergence
du Liban du sud (1918-1960) – qui se poursuit d’une nouvelle génération de Libanais à la
jusqu’à l’indépendance de la Côte d’Ivoire en fois plus « ivoirisés » et plus « occidentalisés »
1960. Les pionniers de cette émigration, poussés que leurs parents. En effet, le départ massif
par la misère et les tensions politiques agitant des Occidentaux suite aux événements de
alors le Liban (domination ottomane, enrôlement 2004 laisse le champ libre à la communauté
forcé dans l’armée du sultan) recherchent pour étendre son champ d’activités à un type
des terres propices à un nouveau départ et d’industrie répondant aux critères occidentaux,
s’embarquent pour l’Amérique. À Marseille, et investir des domaines jusqu’alors peu
escale obligée sur la route de l’eldorado, ils convoités (pâtisserie, nouvelles technologies,
seront détournés de leur destination finale par caves, cliniques privées, presse, etc.). Cette
les autorités françaises qui cherchent à mailler nouvelle génération, née en Côte d’Ivoire et
leurs colonies afin de mieux valoriser les filières ayant étudié à l’étranger, est plus ouverte au
agricoles et voient en ces lointains héritiers monde que les précédentes et entretient souvent
des commerçants phéniciens les candidats un lien moins fort avec le Liban. Elle favorise
idéaux pour cette tâche ingrate. Les « premiers un rapprochement entre les communautés
Libanais de Côte d’Ivoire » seront rejoints dans par les mariages mixtes, la maîtrise de la
les années 1970 par leurs homologues installés langue française et l’adoption des coutumes
au Sénégal au début du siècle, la nationalisation locales, ainsi que par la création en 2010 d’une
de l’économie prônée par le président Léopold chambre de commerce. Son niveau d’études
Sédar Senghor dans les années 1970 ayant la pousse à explorer des chemins jusque-là
poussé bon nombre d’entre eux à aller tenter leur délaissés par ses aînés, et elle commence
chance ailleurs et se délocaliser dans « le pays à changer l’image du Libanais, qui passe
d’à côté », alors en plein miracle économique. progressivement du statut de commerçant à
C’est l’époque de la « tentation ivoirienne ». celui d’industriel.
Mode de vie
Vie sociale
wwNaissance. Malgré un attrait certain pour etc.). À signaler également, l’adoption dans
le modernisme technique, qui permet surtout les milieux chrétiens d’un nom de baptême
d’étaler sa supériorité financière (et donc supplémentaire (Kouakou Kouassi Ernest,
sociale) de façon plus ou moins ostentatoire Kouamé Aya Georgette, etc.).
(voitures, téléphones portables, bijoux, wwÂge. Filles et garçons grandissent ensemble
vêtements, etc.), la grande majorité des Ivoiriens jusqu’à l’âge de sept ans, âge à partir duquel
reste profondément attachée aux traditions et, leurs vies se séparent, chacun étant orienté
à l’instar des différentes religions qui cohabitent vers les tâches spécifiques dévolues à son
toutes avec un fonds de culture animiste, ce genre. Ce que l’on retiendra avant tout de
modernisme reste souvent « superficiel », sous- l’âge en Côte d’Ivoire et plus largement en
tendu par un solide attachement aux us et Afrique, c’est qu’il est garant de sagesse et
coutumes séculaires. Cela se traduit notamment donc de respectabilité, et que l’on attribue
au niveau de l’attribution des prénoms : en une très grande importance au droit d’aînesse.
milieu traditionnel, les divers aspects de la Ainsi, le « cadet » devra toujours se montrer
vie quotidienne demeurent étroitement liés au déférent envers son « grand-frère », « tonton »
temps calendaire et au découpage des semaines ou « vieux père », même si celui-ci appartient à
en jours. Dans le groupe akan par exemple, à une catégorie socio-professionnelle inférieure
chaque jour de la semaine correspondent des ou n’est pas particulièrement digne d’estime.
noms masculin et féminin bien précis. Certains Contrairement à nos sociétés occidentales
groupes du nord appliquent aussi ce principe où recourir au terme « le vieux, la vieille » est
de nommer l’enfant en fonction du jour et d’un généralement perçu comme irrespectueux,
événement particulier marquant le moment de en Côte d’Ivoire, cela traduit au contraire une
la naissance. Cette pratique est notamment forme d’attachement indéfectible à la sagesse
très ancrée chez les Baoulés et les Sénoufos. ancestrale, qui se manifeste également par la
Dans l’Ouest, le prénom est choisi en fonction place toute particulière qu’occupent les doyens
des circonstances de la naissance. Chez les au sein de la communauté. Lors d’une visite
autres, le nom est déterminé selon l’ordre de au village par exemple, il est de rigueur d’aller
naissance. Les enfants portant, en plus de leur saluer les anciens, au même titre que le chef du
prénom, le prénom de leur père, cela multiplie village. Effet pervers de cette hiérarchisation par
les cas d’homonymie, notamment chez les petits l’âge (pour ne pas dire véritable « culte du grand
garçons (Kouassi Kouassi, Kouamé Kouamé, âge » dans certains cas), la société africaine
© TATUP.fr

Sur la route de Kapélé.


Mode De Vie 77

dans son ensemble reste très gérontocratique biens dans certains quartiers populaires) et
et a tendance à systématiquement déconsidérer l’immigration vers l’Europe, perçue comme la
les jeunes au profit des vieux. Cet état de fait est seule alternative pour s’émanciper d’un système
encore renforcé par l’influence de la structure perçu comme « verrouillé ». Les modèles
sociale traditionnelle où l’on impose certaines économiques dominants sont également
responsabilités aux jeunes tout en leur faisant en cause, car ils ne permettent pas d’ouvrir
comprendre que du fait de leur âge et de d’espaces au sein desquels les jeunes puissent
leur inexpérience, ils ne peuvent pas prendre s’épanouir et développer leurs idées.
d’initiative ni être porteurs de solutions. On en wwÉducation. Le système éducatif ivoirien
arrive ainsi au contresens d’une jeunesse dont apparaît à la fois paradoxal et changeant, selon
l’âge serait presque un handicap au lieu d’un que l’on se trouve à la campagne ou en ville :
atout, avec pour conséquence l’instillation du d’un côté, il est encore profondément ancré
doute au sein de cette frange de la population qui dans l’idée qu’une descendance nombreuse est
se retrouve entravée par des carcans sociaux, gage de prestige et de prospérité (en faisant
religieux et traditionnels, et finit par tenter de nombreux enfants, on s’assure en effet une
d’investir les espaces non contrôlés ou occupés main-d’œuvre abondante et on augmente ses

DÉCOUVERTE
par ses aînés ou par l’État, comme le secteur chances de couler de vieux jours paisibles,
des nouvelles technologies peu ou mal maîtrisé présupposé amplifié en milieu rural), mais de
des seniors, où bon nombre de jeunes Ivoiriens l’autre, les enfants apparaissent le plus souvent
s’illustrent. En Côte d’Ivoire, on est considéré livrés à eux-mêmes, leur existence conditionnée
comme jeune jusqu’à l’âge de quarante, par les aléas de la vie conjugale de leurs parents.
quarante-cinq ans, et bien que les lignes Ils pourront ainsi recevoir une éducation plus
commencent à bouger, il reste dans l’ensemble ou moins harmonieuse selon qu’ils grandissent
bien difficile d’être pris au sérieux avant cet dans un foyer épanoui ou se retrouvent ballotés
âge-là. Ce phénomène est particulièrement d’un membre à l’autre de la famille. Dans ce
perceptible dans le domaine de la politique, où ce dernier cas, leur éducation variera en fonction
sont encore et toujours les vieux qui font la loi. du statut social des proches qui les recueilleront,
Guillaume Soro, né en 1972 et Kouadio Konan mais aussi du degré de polygamie du paternel
Bertin (anciennement président de la jeunesse et des différents traitements de faveur que
du PDCI-RDA et candidat malheureux à l’élection celui-ci accorde à ses foyers respectifs, cette
présidentielle de 2015), né en 1968, sont les pratique étant encore largement répandue de
plus jeunes membres du paysage politique nos jours malgré l’instauration officielle de la
ivoirien. À l’inverse, Henri Konan Bédié, né monogamie par le Code civil de 1964. Bien que le
en 1934, ex-président de la République et pays enregistre des améliorations dues au plan
soutien déterminant d’Alassane Ouattara dans de scolarisation obligatoire des 6-16 ans initié
la course au pouvoir des élections de 2010, par Alassane Ouattara en 2015, le niveau de
faisait toujours office de référent voire de « vieux l’analphabétisme demeure relativement élevé. Il
sage » sous la présidence ADO. Le fait est que varie de 30,1 % pour la ville d’Abidjan à 84,7 %
malgré les belles paroles des catéchistes du dans la région du Folon (nord-ouest du pays) et
développement qui ne cessent de clamer que apparaît plus marqué dans les régions du nord
la jeunesse est l’avenir du continent, on remet (plus de 70 %) que dans celles du sud autour
sans cesse au lendemain la responsabilisation d’Abidjan, où les chiffres se maintiennent en
de cette « minorité majoritaire ». Dans une deçà de la moyenne nationale (63 %). En ce
société où plus de 75 % de la population a qui concerne la répartition des sexes, on relève
moins de trente-cinq ans (un peu plus de trois une prédominance des garçons sur les filles,
personnes sur quatre) et où l’âge moyen des phénomène qui se trouve amplifié en milieu
personnes détenant des responsabilités est de rural, notamment dans les régions du nord.
soixante ans (pour un âge moyen national de Toutes les petites filles ne sont pas envoyées
20,7 ans), on voit ainsi apparaître un véritable à l’école (le taux de scolarisation des filles
décalage entre le poids social et démographique s’élevait en 2017 à 55,8 % dans le primaire
déterminant de la jeunesse, et l’incapacité contre 67,1 % chez les garçons, et 24,6 %, dans
de cette dernière à s’approprier son propre le secondaire contre 33,1% chez les garçons),
destin. Cette situation est porteuse de risques, et beaucoup de celles qui sont scolarisées,
notamment de déconsidération générale du corvéables à merci sitôt rentrées à la maison,
système social et de crise identitaire. Risques ont souvent de moins bons résultats que leurs
dont les conséquences se manifestent déjà sous homologues masculins, raisons pour lesquelles
des formes extrêmes, avec le phénomène des elles arrêtent généralement les études plus
« microbes » (jeunes délinquants âgés d’environ vite que les garçons, ce qui induit un manque
huit à vingt-cinq ans qui attaquent les citoyens à gagner dans beaucoup de secteurs de la vie
à l’arme blanche pour les dépouiller de leurs publique et civile.
78 Mode De Vie

Autre fléau préoccupant et persistant, le besoins, relève quasiment du « devoir divin », et


phénomène des grossesses précoces en milieu ceux qui s’y dérobent ou ne sont pas capables
scolaire, qui entraîne systématiquement la d’assumer cette obligation que l’on pourrait
déscolarisation des jeunes filles. L’année scolaire presque considérer comme « institutionnelle »
2016-2017 a ainsi enregistré 4 471 cas de sont très mal vus, voire carrément dénigrés. On
grossesses survenues chez 1 153 filles âgées de notera cependant que cette pression sociale
9 à 14 ans, 2 393 de 15 à 18 ans, et 920 jeunes est plus ou moins accentuée selon les régions
femmes de plus de 19 ans, selon la Direction et les ethnies. Dans l’Ouest par exemple, où
stratégique de la planification et des statistiques les sociétés sont moins centralisées et où les
du ministère ivoirien de l’Éducation nationale. hiérarchies sociales sont moins pesantes,
Bien qu’en baisse par rapport aux années précé- ce phénomène n’est pas aussi marqué et il
dentes, ces chiffres sont révélateurs d’une n’est pas rare d’assister à des « coups d’État »
crise multiforme qui touche à la fois l’école, générationnels.
la société, la famille et l’économie. Car ces wwHabitat. L’habitat traditionnel emprunte les
grossesses, si elles sont dans la majeure partie formes et les matériaux les plus variés, et diffère
des cas le fait d’enseignants usant de leur d’une région à l’autre : des cases rondes en
statut pour opérer un « droit de cuissage » et banco et toits de paille aux cases rectangulaires,
délivrer ce que l’on appelle des « NST » (notes en passant par les cases à terrasse inspirées
sexuellement transmissibles) en opérant un de l’architecture soudanaise du XIVe siècle...
chantage sexuel auprès d’enfants souvent Cependant, sous l’effet de la modernité, cet
mineures, sont parfois aussi imputables aux habitat traditionnel tend à disparaître, remplacé
« chasseuses de notes » prêtes à tout pour par des logements « en dur » uniformisés,
passer dans la classe supérieure ou obtenir basés sur les modèles occidentaux. Par souci
des «  biens sexuellement transmissibles  » de prévention et de salubrité, mais aussi
(nourriture, fournitures scolaires, règlement des pour afficher sa réussite et son opulence, on
frais de scolarité). Chiffre proprement effarant : abandonne donc les matériaux traditionnels
selon le ministère de l’Éducation nationale, près (terre, paille, palmier, raphia...) pour ériger
de 50 % des enseignants ivoiriens auraient déjà des maisons rectangulaires construites en
eu des relations sexuelles avec leurs élèves.  briques et en ciment et couvertes de tôles,
wwFamille. La conception la plus répandue est avec un salon, des chambres et si possible,
encore celle de la famille élargie, incluant une une douche et des toilettes. Dans certaines
forte solidarité. Par un mécanisme d’intérêts enclaves villageoises comme Blokoss à Abidjan,
et d’avidités respectives, cependant, cette l’étalement résidentiel du village traditionnel
« obligation de solidarité » familiale, bien que a laissé place à la verticalité d’immeubles de
partant d’un principe fort louable, aura souvent rapport dont chaque étage abrite les générations
tendance à dégénérer en parasitisme. Face aux successives des familles de patriarches, puis des
nombreuses sollicitations, le concept de famille locataires venus de l’extérieur. Abidjan et les
nucléaire, importé par la colonisation, commence centres urbains d’importance du pays comptent
donc à gagner en importance. Ce concept est eux aussi leurs barres d’immeubles et leurs cités
d’autant plus tentant que la solidarité induite de logements sociaux, tristement semblables
par la famille élargie n’est pas génératrice de à nos HLM hexagonaux. Certains de ces
revenus, mais fonctionne au contraire comme un grands ensembles ont vu le jour dans l’optique
mécanisme d’appauvrissement et de nivellement d’accueillir une population d’ouvriers immigrés,
par le bas, en cela qu’elle favorise une politique quand d’autres, plus luxueux, regroupent une
de la main tendue, asservissant ceux qui s’en partie de la nouvelle bourgeoisie ivoirienne.
sortent à une redistribution forcée de leurs Quelques localités du pays et les anciens
gains. Le changement amorcé fait des malheurs comptoirs du littoral abritent encore de vieilles
pour le moment, mais s’avère nécessaire dans demeures coloniales ainsi que des maisons
la mesure où il tend vers une dynamique de patriciennes, petites bâtisses de planteurs au toit
progrès, social dans un premier temps, et de tôle à quatre faces et aux volets à persiennes.
économique à terme. La solidarité ancienne, Mais outre qu’il faut chercher pour les trouver,
bien que louable en soi, apparaît comme anti- la plupart de ces bâtiments sont aujourd’hui
épargne. Pour être véritablement efficace, il dans un état de délabrement avancé. Dans
faudrait qu’elle fonctionne sur la base d’une les quartiers populaires des grandes villes, on
partie de bénéfices non réinvestis. Reste que la observe une forme de réappropriation de l’espace
responsabilité des cadets envers leurs aînés est public à travers l’habitat sur cour, qui s’harmonise
encore très vivace dans les rapports sociaux et particulièrement bien avec le concept de
représente une pression sociale extrêmement famille élargie à l’africaine. Ce mode de vie
forte : s’occuper des parents, subvenir à leurs communautaire hérité de la tradition malinké
Mode De Vie 79

est très répandu dans des communes comme les différentes composantes sociologiques de
Abobo, et regroupe plusieurs unités familiales la mégapole. Aussi, certains lieux comme les
organisées autour du chef de la résidence. gares spontanées constituent-ils des zones de
Outre ses loyers attractifs, la cour commune se tension entre l’État, qui n’hésite pas à déguerpir
présente comme un mécanisme de résilience les intrus pour aménager sa ville rêvée, et les
dans un espace contraignant où les ressources populations mises en marge de ce processus
économiques sont difficiles à trouver, et reproduit de rationalisation qui ripostent à leur façon en
en pleine ville une dynamique communautaire conquérant l’espace public.
semblable à celle du village. Néanmoins, ceux wwSanté. Rongé par des logiques de corruption
qui en ont les moyens préfèreront opter pour qui entravent les effets des politiques publiques
une maison individuelle et afficher leur opulence et une « déshumanisation » du personnel de
en s’installant dans les quartiers huppés de santé, le système sanitaire ivoirien apparaît
Riviera ou Cocody. Ils pourront aussi choisir la fortement dysfonctionnel (voir http://www.
solution intermédiaire des cités résidentielles, yeyemagazine.com/zoom-actu/fxxxck/641-
regroupant les habitats d’Ivoiriens de classe le-chu-l-a-t-il-assassine). Le constat est sans
moyenne à élevée. Lieux fermés flanqués de appel : en Côte d’Ivoire, le mythe de l’État

DÉCOUVERTE
murs d’enceinte, de portails et de gardiens, de protecteur a vécu, et certains spécialistes
ruelles et dans certains cas d’espaces verts et/ estiment même que les traitements des
ou communautaires, ces ensembles immobiliers médecins ivoiriens, loin de favoriser une
constitués de maisons elles-mêmes clôturées éventuelle guérison, aggraveraient les
déclinent la cour commune en version « haut pathologies, parfois jusqu’à une issue fatale :
de gamme » plus ou moins individualisée, où ici on ne soigne pas, on se contente de faire
le syndicat fait office de « conseil du village ». taire la douleur à grand renfort de prescriptions
Il faut noter que l’évolution de l’habitat ivoirien médicamenteuses. En 2008, on dénombrait
est aussi fortement liée au contexte politique 0,14 médecin et 0,4 lit d’hôpital pour un ratio
et sécuritaire. Par exemple dans les années de 1 000 personnes (contre 1 médecin pour
1980, il n’y avait pas de clôtures autour des 2 000 habitants prescrit par l’OMS). Les
résidences. Celles-ci ont fait leur apparition consultations et les médicaments coûtant
au cours de la décennie suivante, quand la cher, les populations ne vont généralement
criminalité a grimpé en flèche à Abidjan. Montées à l’hôpital que lorsqu’il n’y a plus rien à faire,
puis élevées au fil des ans par ceux qui en raison pour laquelle celui-ci est bien plus
avaient la capacité financière, elles sont souvent souvent assimilable à un mouroir qu’à un lieu
« couronnées » de barbelés dissuasifs. L’ambition de guérison. Quant aux médicaments (en Côte
élitiste ayant présidé à l’édification d’Abidjan, d’Ivoire, le taux d’accessibilité à ces derniers est
ville-façade par excellence (vitrine du miracle estimé à 18-20 %), les Ivoiriens s’en procurent
économique, symbole de la modernité, projection souvent des versions périmées ou contrefaites
d’un fantasme occidental) érigée selon des plans dans ce que l’on appelle les « pharmacies par
d’urbanisme importés d’Europe sans prendre en terre » (vendeuses itinérantes de médicaments
compte les réalités des populations, a bien vite et étals de marchés), qui pratiquent des tarifs
montré ses limites, mettant à jour l’incapacité plus adaptés à leur maigre bourse. À Abidjan,
de l’État à gérer l’espace public. Cela a donné le tristement célèbre marché d’Adjamé Roxy
lieu à des logiques sociales et communautaires est de loin le plus grand dépôt de médicaments
qui se sont exprimées à travers des stratégies contrefaits. Mais là où le bât blesse, c’est que
de survie mises en place par des populations certains hôpitaux et pharmacies ayant pignon
en proie à une paupérisation croissante. Dans sur rue écoulent également des contrefaçons.
les années 1990, on assiste ainsi à une sorte De nombreuses raisons expliquent la présence
de « fabrique de la ville par le bas », offensive massive de ces médicaments contrefaits sur
populaire de réappropriation de l’espace qui les marchés ivoiriens : absence de législation
se traduit par la disparition des trottoirs, pharmaceutique et d’autorités de régulation
réquisitionnés pour monter des magasins, étals adéquates, faiblesse des sanctions pénales,
et marchés « sauvages ». À cela il faut ajouter corruption... Par ailleurs, les populations
le développement de « squats » et de zones perdant progressivement leur connaissance des
d’habitat spontané (euphémisme par lequel on plantes curatives et n’ayant pas suffisamment
désigne les bidonvilles) et la prolifération des d’argent pour s’offrir des soins « modernes »,
maquis, lieux de sociabilité urbaine érigés pour beaucoup de personnes recourent à la médecine
certains avec trois bouts de ficelle et de bois traditionnelle, qui présente l’avantage d’offrir
sur le moindre mètre carré disponible. Abidjan des consultations gratuites et un paiement
se développe aujourd’hui sous le joug d’une des traitements échelonnable en fonction des
logique capitaliste qui ne prend pas en compte moyens du patient.
80 Mode De Vie

Ce secteur, bien qu’officiellement reconnu par (OMD), les indicateurs de santé enregistrent des
l’OMS et tentant progressivement de se struc- progrès lents, dus aux faibles investissements
turer, notamment via la Fédération des tradi- dans le secteur (en 2014, les dépenses liées à
praticiens de Côte d’Ivoire, n’en est pas moins la santé représentaient 5,7 % du PIB national).
gangréné par de nombreux charlatans qui ne Si la mortalité des enfants de moins de cinq ans
connaissent rien aux vertus curatives des plantes reste préoccupante, elle a été quasiment divisée
et encore moins aux principes élémentaires de par deux entre 2012 (108 ‰) et 2016 (57,2 ‰),
la médecine. Résultat : de nombreux Ivoiriens ce qui est très encourageant. La santé maternelle
meurent « cadeau », là où il serait possible de post-natale, elle, demeure précaire, avec un
sauver une vie humaine. Le lancement de l’AMU taux de 645 décès pour 100 000 naissances
(Assurance maladie universelle) faisait partie vivantes contre 470 en 2008 : on est très loin
des chantiers initiés par Laurent Gbagbo lors des 150 ‰ fixés pour l’horizon 2015. Les indi-
de son arrivée au pouvoir en 2000, mais ce cateurs relatifs au paludisme, à la tubercu-
projet ne s’est jamais concrétisé. En décembre lose et au VIH/sida (2,7 % de prévalence en
2014, le gouvernement Ouattara a lancé la 2016 contre 3,7 % en 2012, pour un objectif
phase d’opérationnalisation de la CMU (Caisse de 1,8 % en 2015) enregistrent des progrès
maladie universelle), qui comprend un régime dus aux différents financements et fonds exté-
contributif financé par les cotisations d’assurés, rieurs dont bénéficie le pays. Les principales
pour un montant mensuel de 1 000 FCFA. La maladies infectieuses sévissant en Côte d’Ivoire
CMU est entrée en phase d’expérimentation en sont la diarrhée d’origine bactérienne, l’hépa-
avril 2017 tandis que le troisième volet, dit de tite A et la fièvre typhoïde (maladies d’origine
généralisation, était prévu pour 2018. On estime hydrique) ; la malaria, la dengue et la fièvre
qu’avant cela, seuls quelque 5 % d’Ivoiriens jaune (maladies à transmission vectorielle) ; la
bénéficiaient officiellement d’une couverture schistosomiase ou bilharziose (maladies liées
sociale. D’après les données recueillies par le à l’eau) ; la rage (maladies liées aux animaux),
PNUD (Programme des Nations Unies pour le et la méningite méningococcique (maladies
développement) dans le cadre de l’atteinte des respiratoires), infection saisonnière étroitement
Objectifs du millénaire pour le développement liée à l’harmattan.

Mœurs et faits de société


wwMœurs. Phénomène imputable au grand richesse culturelle, malheureusement maintes
nombre d’ethnies que l’on trouve (une soixantaine, fois instrumentalisée à des fins purement
issues de quatre grands groupes que sont les politiques. Le fait que les différentes ethnies
Akans, les Gours, les Krous et les Mandés) en composant le pays aient conservé des identités
Côte d’Ivoire, les habitudes relatives au bien et respectives fortes malgré un passé migratoire
au mal sont très variées. Même à l’intérieur de séculaire et en dépit de la colonisation atteste
ces groupes, les coutumes et usages peuvent de la force de leur cohésion sociale. Si le
différer de façon significative : le système sentiment ethnique demeure très fort chez les
matrimonial, le respect et la pratique des vertus, Ivoiriens, les échanges matrimoniaux entre
les comportements, changeront d’un groupe différents groupes sociaux sont des pratiques
à un autre. Les habitudes de vie sont quant à communes et répandues qui ont donné lieu à
elles réglées par des institutions qui évoluent un remarquable foisonnement socioculturel,
très peu – bien que des voies de contournement chaque famille reproduisant à son échelle le
existent -, avec des conséquences positives et tissage humain bigarré de la Côte d’Ivoire.
négatives. Il semble que la bonne conduite et la C’est notamment par le biais des unions
morale aient aujourd’hui tendance à se perdre, inter-ethniques que les communautés dioula
tandis que l’on observe, en marge des dérives ont essaimé dans le sud du pays, épousant
identitaires induites par le choc entre tradition des femmes locales et créant de nouvelles
et modernité, une augmentation sensible du dynamiques familiales et communautaires
nombre de marginaux. caractérisées par une belle harmonie
wwCaractère et identité. L’ensemble des économique et sociétale. Cette réalité historique
traits culturels propres à chaque groupe est et sociologique met à jour le caractère factice
fonction de la langue, de la religion, de l’art, de la dimension confligène dans les rapports
de l’éducation, de l’organisation sociale... En inter-ethniques, utilisée comme stratégie
Côte d’Ivoire, la diversité identitaire confère au de captation du pouvoir par des hommes
pays l’allure d’un vaste kaléidoscope humain. politiques ayant construit ces oppositions sur
Cette diversité est garante d’une incroyable une simplification des complexités sociales. La
Mode De Vie 81

« personnalité ethnique » de base des Ivoiriens maîtrisent la plupart des ressources essentielles
se délaye aujourd’hui dans un jeu d’interactions à la survie des grandes villes. Par ailleurs, en
multiples avec un monde extérieur de plus en tant que mères et procréatrices, elles sont de
plus accessible et globalisé, donnant naissance facto l’objet d’un respect quasi sacré rattaché
à ce que l’on pourrait qualifier d’ « Ivoirien à toute une symbolique magico-religieuse. Bien
nouveau ». On ne parle pas ici de l’être idéal mis sûr, la condition féminine varie selon que l’on se
en avant par les chantres de l’émergence, mais trouve en milieu urbain ou rural, traditionnel ou
bien de l’Ivoirien du XXIe siècle qui se projette moderne. L’image typique de la femme africaine
dans une société mondialisée structurée autour pillant le mil dans les villages résume à elle seule
de modes de consommation et de gratification les responsabilités dont celle-ci est investie :
uniformes. L’avènement du téléphone portable, de l’aube jusqu’au coucher, il s’agit en effet
d’Internet et des réseaux sociaux a court-circuité pour elle de subvenir aux besoins du foyer
les distances physiques et psychologiques ou de la communauté en assumant, outre les
entre les êtres, réduisant le fossé entre villes tâches ménagères, les travaux de récolte et
et campagnes et créant une sorte d’espace de production et l’éducation des enfants. Les
commun où les modes de vie et de consommation petites filles sont d’ailleurs initiées dès leur plus

DÉCOUVERTE
urbains s’imposent comme les maîtres étalons jeune âge à leur futur rôle de mères, et ont à
de la réussite sociale et du bonheur. Ainsi, dans cœur de s’occuper de leurs frères et sœurs
le fin-fond du nord-est, le post-adolescent lobi cadets comme s’il s’agissait de leurs propres
présidant l’association des jeunes de son village enfants. La nette amélioration de la condition
portera un maillot du Barça et des lunettes féminine, que l’on observe surtout dans les
de soleil griffées, quand la première chose villes, est cependant loin d’être la norme, et
que s’offrira l’orpailleur clandestin trimant à certaines pratiques traditionnelles discutables
Tortiya sera un écran plasma ou un congélateur, voire condamnables, comme le mariage forcé
ses frères abidjanais, eux, se retrouvant le ou l’excision, ont encore cours aujourd’hui,
samedi après-midi pour flâner et faire des notamment dans certaines régions de l’ouest, du
selfies dans les allées du centre commercial nord et du centre, entraînant des conséquences
Cap Sud, ou débriefant du dernier prime de sociales et médicales parfois irréversibles.
The Voice Afrique autour d’un hamburger qu’ils Selon l’OMS, la Côte d’Ivoire est l’un des pays
ne manqueront pas de photographier pour le d’Afrique les plus touchés par l’excision, avec
poster sur leur compte Instagram. Il n’est pas 36 à 38 % de femmes « coupées » (le ministère
jusqu’aux redoutables microbes qui n’aient de la Promotion de la femme, de la famille et
emprunté leur surnom aux gangs des favelas de la protection de l’enfant estime que sur la
brésiliens filmés par Fernando Meirelles et Katia seule ville d’Abidjan, le taux de prévalence
Lund dans La Cité de Dieu, adeptes, à l’instar est de 36,1 %), tandis que trois millions de
de nombreux marginaux ghettoïsés, de cette fillettes y sont encore soumises chaque année,
violence totalement banalisée et esthétisée, bien que les mutilations génitales soient en
forwardée à tour de clics et partagée à la vitesse principe interdites depuis 1998. Il n’est d’ailleurs
de la lumière dans la grande matrice du net qui pas rare de voir des jeunes femmes ou des
irrigue le village planétaire. mères-filles fuir leur foyer pour échapper à ces
wwPlace de la femme. Estimées à une pratiques ou aux responsabilités que leur famille
proportion de 49 % de la population ivoirienne souhaiterait leur voir endosser. Globalement, la
selon le rapport de recensement démographique femme est encore largement perçue comme une
national de 2014, les femmes ont en Côte productrice d’enfants, de biens et de services,
d’Ivoire un rôle à la fois central et sous-estimé. et se retrouve prématurément usée par toutes
Cependant, leur « soft power », s’il ne se traduit les tâches qu’elle doit assumer, poursuivant sa
pas dans les statistiques officielles, est bel et journée bien après que les hommes ont terminé
bien réel. Bien qu’officiellement, les femmes la leur. Dans certaines sociétés cependant,
restent généralement placées en situation comme les sociétés à État de type chefferie
d’infériorité dans les rapports hiérarchiques ou royaume que l’on retrouve chez les Akans
formels et que le poids des préjugés et des (dont la figure fondatrice est la reine Abla
perceptions culturelles les relègue presque Pokou), les femmes assument des fonctions
toujours à l’arrière-plan, officieusement, leur politiques d’importance : reines mères siégeant
influence à la fois discrète et ferme joue un aux côtés du chef dont elles sont les intimes
rôle considérable sur la manière dont évoluent conseillères, elles jouent le rôle de contrôle
l’économie, la politique et la société civile. de la « constitutionnalité », c’est-à-dire de
D’un point de vue strictement économique contrôle de la charte et de la conformité des
par exemple, les femmes, très présentes dans règles auprès du roi et du chef de village. Elles
les secteurs informels (80 % de l’économie représentent en outre la mémoire institutionnelle
ivoirienne) du vivrier et de l’alimentation, et juridique du peuple.
82 Mode De Vie

Dans les moments de risque, d’adversité, ce sont mis en place, dans l’optique de délivrer un projet
les femmes qui réquisitionnent les hommes et d’ici fin 2017 et de promulguer le texte en 2018.
prennent les décisions à travers une institution Même sous-représentées, beaucoup de femmes
dont elles ont le monopole. Dépositaires d’un se retrouvent aujourd’hui en bonne place dans
savoir considérable, notamment en matière de les milieux décisionnaires, politiques, écono-
généalogie, elles transmettent à la fois pouvoir miques et artistiques, témoignant d’avancées
et vie, et sont obligatoirement consultées sur le notables dans le statut de la femme en Côte
choix des héritiers. Dans les sociétés matriar- d’Ivoire. Outre les pionnières Henriette Diabaté,
cales, la femme joue aussi le rôle d’éminence première Ivoirienne à accéder à un poste
grise. D’ailleurs, quand on dit que la nuit porte politique d’envergure (en 1999, elle devient
conseil, cela signifie indirectement que la femme secrétaire générale du RDR dont elle a pris la
porte conseil à son époux et aux dirigeants. Les tête en 2017 à l’issue du troisième congrès
séances de prise de décision sont publiques et ordinaire du parti) et Simone Ehivet Gbagbo,
les femmes y ont bonne part. On dit couramment ancienne première dame de Côte d’Ivoire, on
que la chaise, le trône, appartiennent à la femme peut notamment citer Akissi Kouamé, première
qui les a cédés à l’homme pour des raisons de femme africaine promue générale de l’armée ;
maternité. Ainsi, quand l’homme cède sa place Yolande Doukouré, nommée présidente de
à une femme, symboliquement, cela signifie l’Ordre national des architectes de Côte d’Ivoire
qu’il lui restitue ce qui à l’origine lui apparte- en 2014 ; Christelle Vougo, Cheffe du Saakan,
nait : ce geste a valeur de reconnaissance de élu restaurant de l’année aux Abidjan Restaurant
l’autorité de la femme et non de galanterie. Awards 2017 ; Édith Brou, influenceuse web et
Cette perméabilité et ce partage des fonctions cyber-activiste ; Mariam Dao Gabala, à la tête
expliquent notamment que les parures des rois de l’ONG Oikocredit ; Illa Donwahi, présidente
et chefs akan ressemblent à celles des femmes. de la fondation Charles Donwahi pour l’art
Même si dans la plupart des autres organisa- contemporain ; Kadi Fadika Coulibaly, direc-
tions sociales la participation des femmes aux trice générale associée de la SGI Hudson &
prises de décision est moindre, voire parfois Cie ; Martine Koffi-Studer, ancienne ministre
quasi inexistante, la promotion de la femme déléguée à la communication de 2006 à 2007,
ivoirienne a tout de même progressé, ce qui directrice de l’agence conseil en communication
se traduit notamment dans sa représentativité Ocean Ogilvy, présente dans une vingtaine
au sein des institutions de l’État (Parlement et de pays africains, et présidente du conseil
gouvernement) : un peu plus de 11 % des sièges d’administration de Bolloré Transport & Logistics
au Parlement sont occupés par des femmes Côte d’Ivoire, ou encore Laureen Kouassi-
depuis les législatives de 2016, contre 8,44 % Olsson, directrice pour l’Afrique de l’Ouest du
aux législatives de 2000 et 5,44 % aux légis- capital-investisseur Amethis Finance basé à
latives de 1981. Par ailleurs, le gouvernement Paris, à travers son sous-véhicule Amethis West
ivoirien comptait fin 2017 six femmes sur un Africa. Reste que si les femmes occupent une
total de vingt-huit postes ministériels, soit un place de plus en plus importante au sein de
taux de 21% contre... 0 % entre 1961 et 1974. l’espace public, dans la sphère privée, l’épouse
La nouvelle Constitution ivoirienne adoptée par et mère aimante dévouée à son mari et ses
voie référendaire en novembre 2016 consacrant enfants continue d’incarner l’image d’Épinal de
la parité entre hommes et femmes, en août 2017, la femme idéale, aussi bien pour les hommes
un comité d’écriture de la loi sur la parité a été que les femmes.

Religion
« En Côte d’Ivoire, il y a 50 % de chrétiens, les chrétiens qui arrivent en tête avec 39 %,
50 % de musulmans et 100 % d’animistes » contre 30 % de musulmans. On ne peut donc
Félix Houphouët-Boigny. pas réellement parler de religion majoritaire
Selon les chiffres de l’Institut national de la en Côte d’Ivoire, mais plutôt d’un syncrétisme
statistique de Côte d’Ivoire, la population ivoi- décomplexé et harmonieux typique de la pratique
rienne se partage en deux grandes obédiences religieuse ivoirienne, toujours nourri d’un fond
religieuses : l’islam qui concentre 42 % des d’animisme et de croyances populaires ratta-
pratiquants, et le christianisme, qui en compte chées à la tradition villageoise et familiale.
34 %. Viennent ensuite les sans religion (19 %), Le résultat est une cohabitation à l’harmonie
les animistes (4 %) et les autres religions (1 %). plutôt surprenante de ces multiples religions
On note par ailleurs que la population étrangère et pratiques qui ne sont nullement source de
est constituée à 72 % de musulmans, tandis divisions ou de conflit. Certains apprentis
qu’au sein de la population ivoirienne, ce sont sorciers ont bien tenté d’instrumentaliser ces
Mode De Vie 83

© JEAN-PAUL LABOURDETTE
DÉCOUVERTE
Basilique Notre-Dame de la Paix à Yamoussoukro.

différences d’obédience pendant la crise post- sation (« Que Dieu te garde », « Dieu merci »
électorale, mais la sauce n’a pas pris et la et « Grâce à Dieu » sont presque devenus des
stigmatisation religieuse n’est jamais entrée en signes de ponctuation), tandis qu’à l’arrière des
ligne de compte dans les divers troubles qu’a innombrables taxis, gbakas, camions et autres
pu connaître le pays. À l’image des villages, véhicules sillonnant la ville et le pays, fleurissent
qui comptent souvent leur église, leur temple moult « C’est Dieu qui est fort », « Le crayon de
harriste et leur mosquée, la plupart des villes du Dieu n’a pas de gomme » et autres « God bless
pays sont « sectorisées » en quartiers de cultes Allah » (si si) en veux-tu, en voilà. Cependant, les
différents. Aujourd’hui encore, les grandes fêtes élus touchés par la grâce de Jésus, Marie, Allah
religieuses rythmant le calendrier annuel sont et même Claude Vorilhon (Raël) sont tout aussi
les fêtes de tout le monde, et il n’est pas rare susceptibles que les « mécréants » de céder à
qu’une même famille compte en son sein des l’appel de la fête et du farotage. Tandis que les
chrétiens et des musulmans. En Côte d’Ivoire, élans de religiosité succombent souvent aux
la religion transcende les clivages des différents derniers avatars du coupé-décalé, à la mode
dieux honorés. Si le sentiment religieux est dans cette vaste capitale des enjaillements
extrêmement présent dans le pays – phénomène qu’est Abidjan, la religion reprend vite le relais
que les années de crise ont considérablement à la moindre occasion, et chaque fois que vient
amplifié – et mis en perspective dans chaque l’heure de prier et d’effectuer sa « toilette spiri-
geste et chaque parole de la vie quotidienne, tuelle » en allant s’asseoir à l’église ou au temple.
il se banalise parfois au point de se vider de Mais l’ambivalence est bien vécue, d’autant
toute substance, allant jusqu’à s’incarner dans que les Ivoiriens ignorent le cartésianisme
le paradoxe d’une religiosité dépourvue de (l’hypocrisie ?) occidental, qui voudrait qu’un
spiritualité. Dans toutes les agglomérations ou fervent pratiquant, obéissant à une implacable
villages de Côte d’Ivoire, on croisera quelque part logique comportementale, ne boive ni ne s’exhibe
un « ministère de la montagne et du feu » ou gaiement dans des lieux de fête à la faveur de
assimilé, tandis que l’invocation à la protection la nuit. En Côte d’Ivoire, et d’autant plus dans le
de Dieu figure en bonne place sur les panneaux contexte d’incertitude et de précarité ambiant, la
publicitaires, enseignes de maquis, magasins survie morale des citoyens se traduit de manière
et revendeurs de rue (vu et lu à Abidjan, sur la quasiment schizophrénique en une propension
pancarte d’un revendeur d’unités téléphoniques : égale à la prière et à la fête. De la même façon,
« Jésus, 100 FCFA l’appel »), et parfois même à la les jeunes prostituées, gogo danseuses ou
fin des mails, notes de service et autres commu- entraîneuses de bars qui écument la Zone 4 le
niqués officiels (dans certains bureaux de la samedi soir, paradant dans les tenues les plus
place, il arrive que les journées commencent par affriolantes pour mieux aguicher le mâle, sont
des séances de prières collectives). Les bonnes les mêmes que l’on retrouve le lendemain à
grâces divines sont également invoquées pour Notre-Dame d’Afrique en train de prier la Sainte
clôturer chaque rencontre et chaque conver- Vierge avec ferveur.
84 Mode De Vie

Même s’il n’est pas nouveau, le phénomène d’autant plus indécente qu’elle « croît et se
le plus marquant de ces dernières années multiplie » sur le dos des démunis, moutons
reste toutefois l’incroyable prolifération de de Panurge et vaches à lait dociles : en dehors
sectes et d’églises locales fondées sur des des dîmes et des offrandes que ces derniers
religions syncrétiques parfois pittoresques versent « volontairement » aux ambassades de
aux doctrines abracadabrantes, variantes la folie religieuse, les adeptes sont soumis au
plus ou moins avérées et souvent réinter- paiement de divers frais destinés à financer
prétées du christianisme protestant pour la notamment des « séances de délivrance » et
plupart d’entre elles : outre les méthodistes, des « activités internes de l’église » (goodies,
les pentecôtistes et l’Église harriste (église pose de panneaux 4 par 3 dans la ville, cortèges
indépendante de type prophétique qui a foi de limousines derrière lesquelles galopent
en Jésus Christ, surtout implantée en Côte les adorateurs emboîtant le pas à leur Dieu
d’Ivoire ; fondée au début du XXe siècle par vivant sur la route de la dernière « grande
le Libérien William Wade Harris Wury, elle assemblée d’éveil »), sans compter la vente
appartient depuis 1998 au Conseil œcuménique de symboles religieux, de brochures, et de
des églises), on trouve par exemple l’Église des livres édités par le « prophète » et imposés
assemblées de Dieu, l’Église Papa nouveau, le aux clients de ces « supermarchés de la foi ».
Déima, Jésus le Rocher ou encore la Légion de « Heureux les pauvres, car le royaume des
Marie, pour ne citer que quelques exemples. Cieux est à eux »... Un véritable charity-busi-
Cette multiplication des liturgies a donné ness à l’américaine s’est ainsi développé ces
lieu à diverses dérives dont certaines sont dernières années, avec grands rassemblements,
particulièrement déplorables : le mal-être exorcismes et miracles en direct live à l’appui.
ambiant constituant souvent le terreau de Conséquence de cette intoxication mentale
conversions inopinées, on assiste ainsi depuis opérée sur des esprits d’autant plus crédules
plusieurs années à la floraison de « prophètes », qu’ils sont fragilisés, une perception biaisée
« visionnaires », « apôtres », « pasteurs », de la foi où le fidèle accumule les bons points
« guides », « faiseurs de miracles » et autres en fonction de son taux de fréquentation des
« Prophétikos » (liste non exhaustive) auto- lieux de culte et non des actes qu’il pose, et
proclamés, sortes de nouveaux brouteurs qui une tendance systématique à s’exonérer de
pratiquent leur catéchisme sapés comme des toute responsabilité personnelle en recourant à
DJs en hurlant leurs sermons dans des micros la pensée magique. Par exemple, si un croyant
mal réglés, n’hésitant pas à exploiter la détresse est recalé pour la énième fois à un examen ou
matérielle et morale de leurs émules de façon rate son entretien d’embauche, c’est parce
souvent plus que douteuse. qu’il est victime d’un « blocage mystique » ou
À l’image de Guy-Vincent Kodja, ancien membre d’un « totem ».
du groupe RAS, certains de ces « électri- Si une croyante ne parvient pas à tomber
seurs de foules » et charlatans charisma- enceinte parce qu’elle est stérile, c’est que
tiques proviennent du milieu du showbizz et telle ou telle cousine du village ou le deuxième
construisent leur prêchi-prêcha en apposant bureau de son époux qui la jalouse lui a jeté un
les codes du star-system au monde « religieux ». sort. Lorsqu’aucune explication satisfaisante
Se réclamant d’une illumination subite, les ne peut être avancée, on attribue hâtivement
« pasteurs-faroteurs » déclarent avoir reçu son malheur aux humeurs d’un Dieu ou d’un
l’onction suprême pour évangéliser les masses fétiche et l’on s’en va consulter son « guéris-
de « brebis égarées », et pendant que celles-ci, seur ». Car tous les moyens sont bons pour
incitées par leur « sauveur », s’abîment dans se défaire du « mauvais œil » et accéder aux
des prières censées exaucer tous leurs vœux, monts et merveilles promis par des bishops
il n’est pas rare de retrouver les sauveurs en sans scrupules : se parer d’un talisman que l’on
question en Une des magazines people en vogue garde dans sa poche ou arbore autour des reins
de la place, ou roulant à tombeau ouvert sur les ou des doigts, sous forme de bague ; sacrifier
boulevards de la ville dans le dernier modèle de un animal et enterrer ses ossements au pied
Porsche importé directement des États-Unis. de l’arbre de la cour commune ; récupérer les
Si les foules de croyants s’accommodent si cheveux ou effets personnels d’untel ou d’une-
bien de la doctrine protestante (et dérivés) telle ; cracher par terre à la vue d’un chat noir...
pour sa proximité avec les modes d’expression C’est ainsi que dans l’ombre des arrière-cours,
religieux des cultures traditionnelles (danse, marabouts et féticheurs continuent de rencon-
chant, transes mystiques, etc.), les prédicateurs trer l’assentiment des masses populaires,
dévoyés, eux, trouvent dans la concomitance et que les sacrifices et trafics de tous types
historique entre protestantisme et prospé- sont pratiqués régulièrement, dans l’espoir
rité économique le prétexte idéal pour ne pas d’améliorer un quotidien que l’on aimerait
avoir à justifier la provenance de leur fortune, plus rose.
Arts et culture
Avec la contribution d’Isabelle Zongo (fondatrice du numérique de promotion des arts et de la culture
blog www.originvl.com et de la première fondation avec un focus sur l’Afrique www.originalfound.com)

Architecture
L’architecture et l’habitat ivoirien varient selon les se voit délayée dans la prolifération anarchique
ethnies, les régions, les contraintes climatiques d’un modernisme de façade pas toujours adapté
et les apports et influences étrangers. À travers aux réalités sociales et aux contraintes clima-
une série d’adorables maquettes, le musée du tiques et géographiques du pays.

DÉCOUVERTE
Costume de la ville de Grand-Bassam donne wwL’architecture des villes se veut, elle,
un aperçu assez exhaustif des différents types résolument contemporaine, à peine tempérée
d’architecture traditionnels qui, pour différents par les honorables vestiges de veilles bâtisses
qu’ils soient d’une région à l’autre, n’en restent coloniales que l’on ne se donne la peine
pas moins sous-tendus par deux caractéristiques d’entretenir (et encore : c’est un bien grand
majeures : la technique utilisée pour la construc- mot dans certains cas...) qu’à Abidjan au Plateau
tion, et la forme architecturale empruntée. On – commune gérée par un maire très dynamique –,
peut distinguer trois techniques de construction. ou à Grand-Bassam, où la réglementation
La première relève de la poterie : les murs sont en vigueur vise théoriquement à préserver
alors constitués de couches de terre modelées l’harmonie d’ensemble du quartier France, classé
les unes sur les autres. La deuxième recourt à depuis 2012 au patrimoine mondial de l’UNESCO.
la vannerie : branchages plantés dans le sol, Du côté de Yamoussoukro, la tendance est au
assemblés entre eux et recouverts de feuillage gigantisme façon ubuesque dans une débauche
et/ou de papo (technique fréquemment utilisée de marbre, de bois précieux et autres dorures
en bord de mer et chez les peuples lagunaires). grand style avec notamment la Basilique Notre-
Enfin, la troisième, que l’on peut considérer Dame de la Paix, l’hôtel Président et la Fondation
comme la plus courante, combine les deux Félix Houphouët-Boigny, éléments disparates
premières techniques avec des murs en banco d’une splendeur révolue qui côtoient dans un
et un toit généralement conique en papo, paille paysage de savane urbaine de vastes zones
ou chaume. On la rencontre beaucoup chez d’habitat spontané, des quartiers-villages, des
les peuples du Nord et de l’Ouest, à quelques barres d’immeubles et des enfilades de logements
variations de taille et de forme près. On retrouve sur cours rappelant les réalités quotidiennes de la
en gros deux types d’architecture dominants : la population. Abidjan, elle, se distingue notamment
case en banco et toit conique en paille, de forme par le verre fumé, les murs-rideaux en aluminium
carrée ou ronde, typique des zones forestières anodisé, les faïences et le marbre des tours de
ou savanicoles, et la maison rectangulaire de son Plateau, cœur historique de la ville et vitrine
style soudanien, avec étage et/ou toit-terrasse, fièrement revendiquée du miracle économique
majoritaire du côté de Kong (aussi appelée la ivoirien. Symbole des grandes ambitions du pays
Tombouctou ivoirienne) et de Bondoukou, et au lendemain des indépendances, le quartier
généralement répandue dans les villes ayant été des affaires présentait à l’époque l’une des
sous influence dioula. On observe actuellement architectures les plus modernes d’Afrique, ce
une modernisation de ce type d’habitat et, tandis qui lui valut le surnom de « Petit Manhattan » ou
que le ciment vient remplacer le banco, aux « Manhattan des Tropiques ». À cette panoplie
éléments végétaux du toit se substituent les de réalisations futuristes cohabitant en toute
briques et les tôles ondulées. Ce phénomène harmonie avec la trame coloniale de la commune
résulte en partie de l’urbanisation galopante et s’ajoutent quelques ouvrages d’art résolument
de la fièvre constructrice qui s’est emparée du avant-gardistes comme la cathédrale Saint-Paul
pays, mais trouve aussi sa justification dans et l’immeuble de la Pyramide, qui contrastent par
des raisons d’ordre sanitaire et la nécessité leur singulière triangularité avec la verticalité de
d’une meilleure prévention contre la pluie et cette Babylone des affaires auxquelles répond
les éventuels incendies. La contrepartie est une la « tour d’Ivoire » de l’hôtel éponyme, de l’autre
certaine uniformisation du paysage où, faute de côté de la lagune, vestige glorieux et esseulé d’un
plans directeurs d’urbanisme, l’identité architec- pharaonique projet de « Riviera africaine » qui
turale traditionnelle des villes et villages ivoiriens n’aura jamais été mené à son terme.
86 Arts Et Culture

Autre ouvrage d’art emblématique d’Abidjan et (conformément à la tradition des bâtisseurs de


du Plateau en particulier, la grande mosquée cathédrales, il est d’ailleurs représenté sur l’un
Salam, projet mené par l’architecte Thierry des vitraux de l’édifice religieux) et mené à bien
Dogbo, lancé en 1996... et pas encore tout à la réhabilitation de l’hôtel Ivoire et du siège de la
fait achevé. D’une grande beauté, la mosquée BAD (Banque africaine de développement) dans
du Plateau est bâtie sur un terrain d’environ le contexte de la reconstruction post-crise, cet
7 500 m², et serait semble-t-il l’une des plus « architecte VIP », qui a toujours su dépasser
grandes d’Afrique de l’Ouest. D’une grande les clivages politiques, compte à son actif une
pureté de lignes, cet édifice doté d’un minaret multitude de réalisations variées et gère pléthore
de soixante-cinq mètres de haut et surmonté de grands chantiers à travers sa structure PFO
d’un imposant dôme aux couleurs bleu et or est (Pierre Fakhoury Operator) Africa.
recouvert de granit, de céramique et de marbre. wwSigne des temps et de la gentrification
Il est en mesure d’accueillir 3 500 fidèles sur du pays, les plus belles et les plus ambitieuses
son esplanade et 3 000 dans sa salle de prière. réalisations architecturales de ces dernières
wwPlusieurs maîtres d’œuvre ont marqué de années comptent de grands établissements
leur empreinte l’architecture post-indépendance bancaires, des centres commerciaux, des
de la Côte d’Ivoire, et contribué à donner à ses programmes immobiliers de luxe et des
deux capitales cette identité si particulière hôtels d’affaires construits selon les normes
qui frappe encore le visiteur aujourd’hui. Aux internationales. Le siège du groupe panafricain
Italiens Rinaldo Olivieri et Aldo Spirito, on doit Ecobank Transnational Incorporated (4 000 t de
respectivement l’immeuble de la Pyramide, béton, 2 000 t d’acier, 1 200 m2 d’Alucobond,
bâtiment emblématique de l’audace architecturale 3 000 m2 de vitrage pour 11 000 m2 de bureaux
et de la glorieuse verticalité du Plateau, et la répartis sur 10 niveaux), élaboré autour de la
surprenante cathédrale Saint-Paul, qui valut à son symbolique du tabouret akan et de l’éléphant,
concepteur le prix « Europe architecture 1982 ». a été officiellement inauguré en juillet 2015.
Henri Chomette, qui se vit confier le plan du centre Début 2017, c’était au tour de l’hôtel Azalaï de
d’Abidjan, fut l’auteur de plusieurs réalisations se dévoiler aux yeux des Abidjanais. Ces deux
d’envergure mêlant élégance et monumentalité, à bâtiments ont été conçus par le cabinet AR
commencer par l’Hôtel du District d’Abidjan et le 2000 de l’architecte Ibrahima Konaré, « bâtisseur
pont de Gaulle, reliant la commune de Treichville de banques » (entre autres) qui revendique des
à celle du Plateau. L’architecte français dessina œuvres ancrées dans la culture locale, et dont la
également les plans de l’Immeuble des Finances, vocation est née en même temps que la fastueuse
de la SGBCI (Société générale de banques en Yamoussoukro sortait de terre. Inauguré en mai
Côte d’Ivoire), de l’immeuble Alpha 2000 qui 2016, le Radisson Blu Abidjan Airport, lui, déploie
abrite la SIB (Société ivoirienne de banques) et sa façade vitrée autour d’une trame de poutres
du centre Nour al Hayat, qui abrite La Rotonde métalliques évoquant les branchages de la forêt
des arts contemporains. À Pierre Dufau, on doit tropicale. Il est l’œuvre de Bénié Adou, à qui
le majestueux palais présidentiel du Plateau, l’on doit entre autres les locaux de Bernabé en
inauguré en 1961 à l’occasion des fêtes de Zone 3, le salon VIP de l’aéroport d’Abidjan et
l’accession à l’indépendance. Autre bâtisseur l’hôpital mère-enfant de Bingerville, encore en
prolifique et homme d’affaires avisé bien cours de travaux au moment de la rédaction
connu des éminences du continent, le Français de ce guide. Autre réalisation d’envergure, le
d’origine tunisienne Olivier-Clément Cacoub dit centre commercial PlaYce Marcory développé
« l’architecte du soleil » (et celui du « Vieux », par le groupe CFAO, qui a accueilli le premier
ainsi que l’on surnommait affectueusement Félix supermarché Carrefour d’Afrique subsaharienne
Houphouët-Boigny), Premier Grand Prix de Rome et joue la carte de la simplicité géométrique, avec
en 1953 et auteur de nombreuses réalisations en les formes puissantes et décalées de ses grands
France et dans le monde, notamment en Afrique, cubes blancs au design inspiré d’un troupeau
signera le palais présidentiel de Yamoussoukro d’éléphants marchant en file indienne.
ainsi que la Fondation Félix Houphouët-Boigny wwDepuis la crise post-électorale de 2010-
et l’hôtel Président, toujours dans la capitale 2011, Abidjan fait peau neuve tous azimuts
politique. Au firmament des « hommes du et cela se traduit aussi dans le changement
président », l’incontournable Pierre Fakhoury, de physionomie architecturale de la ville. À
architecte ivoiro-libanais qui a travaillé main l’ambitieuse verticalité des années 1970-
dans la main avec tous les régimes et tous les 1980, succède désormais un étalement dans
chefs d’État ivoiriens depuis qu’il s’est mis à l’espace de bâtiments à l’esthétique épurée
son compte en 1975. S’il est surtout connu et design, qui se veut plus respectueux des
pour avoir piloté les travaux de construction de normes environnementales et moins coûteux en
la monumentale Basilique de Yamoussoukro entretien. Cependant, la question du bien-fondé
Arts Et Culture 87

© JEAN-PAUL LABOURDETTE
DÉCOUVERTE
Village sénoufo vers Katiola.

de l’horizontalité – surtout quand elle n’est pas les plus en vue du moment. Fondateurs de
maîtrisée, c’est-à-dire dans la majeure partie l’agence Koffi & Diabaté Architectes, créée
des cas – fait débat, et tous les spécialistes ne en 2001, ils comptent parmi leurs références
s’accordent pas sur la question. Par exemple, l’immeuble Teylium et celui de la Caisse de
face aux désastres écologiques qu’entraîne retraite par répartition avec épargne (CRRAE) de
l’extension horizontale des promotions l’Umoa, les sièges du port autonome d’Abidjan,
immobilières, l’architecte ivoirienne Seynabou de la Bridge Bank et de la Versus Bank, le
Yolande Doukouré préconise une densification superbe complexe immobilier Green, l’Onomo
par la construction verticale, qui aurait Abidjan Airport Hotel bâti selon une architecture
l’avantage de mutualiser les dépenses tout en écologique associant les ressources naturelles
utilisant peu d’espace. À terme, privilégier la locales aux matériaux de construction, l’élégant
« verticalisation » permettrait en effet de réduire immeuble Carbone à Cocody, ainsi que de
le nombre de voyages en voiture ainsi que les nombreux projets immobiliers et d’aménagement
distances parcourues et donc les émissions de urbain (logements, bureaux, usines, complexes
CO2, mais faciliterait également la collecte des résidentiels ou tertiaires, villas privées,
ordures ménagères avec, pourquoi pas, une hôtels...). À l’heure où les vastes opérations
possibilité de les traiter in situ. La mue d’Abidjan immobilières lancées dans l’urgence par des
se traduit également par le développement de gouvernements acculés et menées par des
projets de type logements sociaux et quartiers entrepreneurs privés s’inscrivant parfois dans
pavillonnaires, pour lesquels les architectes sont une démarche plus affairiste qu’architecturale
aussi mis à contribution, ainsi qu’un travail de font des mégapoles du continent des cités-
restauration du patrimoine, avec la réhabilitation dortoirs à l’anarchie déshumanisante, le cabinet
de bâtiments emblématiques comme le Koffi & Diabaté Architectes véhicule une vision
Novotel, l’hôtel Pullman, le Centre commercial de la ville africaine, de ses besoins et de son
international d’Abidjan (CCIA, 94 m, 28 étages), agencement où l’architecture accorde une place
la tour Postel 2001 (105 m, 26 étages) et surtout fondamentale aux problématiques urbaines,
la cathédrale Saint-Paul, qui depuis quelques humaines et environnementales locales. Une
années n’était plus que l’ombre d’elle-même. vision qui peine encore à s’imposer face à
wwEn termes de qualités techniques et l’agenda surchargé des artisans de l’émergence,
esthétiques et au vu de leurs nombreuses mais gagnerait à être prise en compte pour le
réalisations en Côte d’Ivoire et dans plusieurs développement harmonieux de villes comme
capitales africaines, Guillaume Koffi et Issa Abidjan, qui comptera près de sept millions
Diabaté se positionnent parmi les architectes d’habitants d’ici 2025.
88 Arts Et Culture

Artisanat
La Côte d’Ivoire est souvent qualifiée de pays dont la beauté ne s’exprimera jamais mieux
« béni des dieux », et les fées des Beaux-arts que par l’accord fondamental entre la pensée
n’ont pas oublié de se pencher sur le berceau religieuse ayant présidé à leur élaboration, et
de cette terre aux multiples richesses, dont la l’objet chargé de l’exprimer : en Afrique, la
principale, génératrice de beaucoup d’autres, est forme ne prime pas sur la fonction, et la beauté
sa vocation de lieu de rencontre et de conver- est perçue tout au plus comme un moyen, non
gence de peuples migratoires aux croyances comme une finalité. On peut distinguer quatre
et aux expressions plastiques diverses, qui en grands domaines dans l’artisanat ivoirien : la
ont fait le foyer artistique que l’on sait, pour sculpture, le tissage, l’orfèvrerie et la poterie.
ne pas dire un véritable musée à ciel ouvert, wwOrfèvrerie et tissage. Il suffit d’observer les
prenant parfois des allures de sanctuaire des tenues d’apparat des chefs et rois akan pour
arts premiers. On y distingue deux types d’arti- se faire une idée de l’importance accordée à
sanat : l’artisanat de tous les jours, expression l’or au sein de ce groupe ethnique. Symbole
du génie populaire qui se manifeste à travers fort de la prospérité de leurs royaumes et de
diverses activités à vocation utilitaire et/ou leur domination culturelle (c’est notamment
vivrière, comme la préparation de l’attiéké, du grâce à leur habile exploitation de l’or que les
beurre de karité, du savon, le fumage du poisson Ashantis venus du Ghana s’imposèrent sur le
ou la distillation de boissons locales typiques, littoral ivoirien et devinrent les interlocuteurs
bandji et tchapalo. Dans cette catégorie, on peut privilégiés des navigateurs occidentaux), l’or
également regrouper divers corps de métiers est décliné sous toutes ses formes et tous ses
appris de père en fils ou en autodidacte, avec aspects : attributs royaux et/ou de la noblesse
un sens de la débrouille et une habileté naturelle (lunettes, sandales, sièges, bijoux royaux, etc.),
que l’on retrouve chez bien des Ivoiriens : menui- poudre conservée dans des boîtes dédiées et,
siers, couturiers, tailleurs, cordonniers, tôliers, parmi les objets les plus emblématiques de la
mécaniciens... La liste est longue. culture akan, les poids baoulé (qui servaient
C’est cependant au niveau de l’artisanat tradi- d’ailleurs à peser la poudre d’or), symbiose
tionnel que la richesse du pays s’exprime avec parfaite de l’esthétique et de l’utilitaire fondus
le plus d’éclat, pour une raison inhérente à l’his- selon la technique ancestrale de la cire perdue.
toire du continent : les sociétés d’Afrique noire Ces petits pesons que l’on retrouve aujourd’hui
fondant leur culture sur la tradition orale, ce sont un peu partout sur les marchés, dans les galeries
les mythes et les expressions matérielles de et musées, mais aussi incorporés à divers bijoux,
cette culture qui deviennent les principaux dépo- vêtements et objets d’artisanat contemporain,
sitaires de l’identité des peuples les façonnant. représentent généralement des animaux ou
Ce que l’Occident qualifie d’art africain corres- des formes abstraites à motifs géométriques
pond en fait à des objets utilitaires ou cultuels évoquant les adinkras ghanéens.
© ELODIE VERMEIL

Peinture des tentures sénoufo.


Que ramener de son voyage ? 89
wwArtisanat : de ce côté-là, la Côte d’Ivoire n’est délivrer une autorisation de sortie du territoire.
pas en reste, et vous trouverez forcément votre Celle-ci s’élève à 2 000 FCFA pour l’imprimé
bonheur au CAVA (Centre artisanal de la ville + 500 FCFA par objet, et vous évitera des
d’Abidjan), au marché d’artisanat de Cocody, déconvenues au moment des formalités
à l’étage du grand marché de Treichville, au d’embarquement, comme d’être accusé de
grenier des perles africaines (avenue 17 rue détourner le patrimoine national, et de vous
13 à Treichville encore), ou au centre et aux envoler sans vos précieux souvenirs.
marchés artisanaux de la ville de Grand-Bassam. wwVêtements, tissus, bijoux et accessoires
Dans le désordre, parmi les incontournables des de mode : le must, si vous avez l’occasion de
souvenirs ivoiriens : les colons, les masques, voyager dans le nord du pays, reste la toile de
statuettes et sculptures en bois ou en bronze Korhogo (dont vous trouverez quelques-uns
des différentes cultures, ethnies et régions du des plus beaux exemplaires dans le village de
pays (éléphants, hippopotames, crocodiles, Fakaha ou le village des deux-cents tisserands
girafes, calaos, sculptures de femmes et de Waraniéné). Autres beaux tissages à ramener
d’hommes, vieux sages, etc.), les gadgets et en souvenir : les pagnes baoulé, dans le centre
objets utilitaires (saladiers, cuillères, sous- du pays, ainsi que les pagnes et ceintures kita
verres, plateaux, seaux à glace...), les awalés confectionnés par les tisserands bassamois.
et les djembés, les toiles peintes, batiks, toiles Dans les marchés et les centres artisanaux,
de Korhogo, vêtements, et les antiquités de type vous trouverez également de nombreux batiks
bâtons de commandement, chaises royales, aux couleurs chatoyantes représentant pour
portes dogon, lits funéraires sénoufo ou échelles la plupart des animaux emblématiques ou des
lobi (liste non exhaustive bien évidemment). Les scènes de la vie quotidienne. Vous pouvez
sculptures sont fabriquées par divers artisans
également vous offrir un wax, un ensemble
regroupés en coopératives en plusieurs endroits
de prêt-à-porter ou un sac en pagne de chez
de la ville et pour certaines d’entre elles, peuvent
Woodin (abordable) ou Vlisco (nettement moins).
parfois provenir de l’intérieur du pays ou d’autres
Plusieurs stylistes proposent en outre de fort
pays d’Afrique.
belles créations à des prix très attractifs,
Bon à savoir : globalement, vous ne trouverez
proposés à la vente dans des concept-stores
pas de pièce artisanale vieille de plus de
comme Ettyka au Plateau ou Le Comptoir des
cinquante ou soixante ans, la plupart des
artisans à Cocody. Côté bijoux, parures et
antiquités de grande valeur ayant rejoint les
accessoires, l’offre locale comprend notamment
fonds muséaux, vendues à des galeries d’art
des poids baoulé ou petits pendentifs figuratifs
occidentales ou simplement « razziées » par
représentant un dollar, un ananas, une croix
des collectionneurs privés. Bien évidemment,
d’Agadez, un cauri, une poupée de la fécondité
les pièces que l’on vous vendra seront toujours
« authentiques », néanmoins mieux vaut vous baoulé ou un palmier. Enfin, si vous poussez
méfier et ne pas être pressé lorsque vous jusqu’au Nord, des parures en perles d’argile
allez effectuer votre achat, ni vouloir boucler cuites et peintes à la main avec des pigments
l’affaire en cinq minutes, le vieillissement naturels comme celles du village de Kapélé,
artificiel des objets étant une spécialité dans les environs de Korhogo.
extrêmement bien maîtrisée des artisans wwDes marchés artisanaux de plus en plus
africains en général, et ivoiriens en particulier. nombreux. Abidjan renoue progressivement
L’artisanat « sérieux » englobe les pièces des avec sa vocation de capitale de la mode et de
ethnies Dan et Yacouba (à l’ouest du pays), l’artisanat de qualité. Depuis quelque temps, on
ainsi que celles des pays Sénoufo et Baoulé. voit ainsi émerger un réseau de créateurs tous
Meilleures adresses pour aller chiner : le CAVA, plus talentueux les uns que les autres, proposant
le marché d’art de Cocody, quelques-uns des une belle gamme de produits qualitatifs,
étals du marché de Treichville (à l’étage), et modernes et respectueux de l’environnement.
la galerie le Dompry au Plateau, considérée À cela s’ajoute la tenue régulière de foires,
par certains puristes comme le seul véritable marchés et villages artisanaux qui permettent
antiquaire d’Abidjan. Les prix sont à l’avenant, d’avoir un bon aperçu de l’ensemble des
mais au moins, vous êtes sûrs de ne pas vous créations originales locales. On voit aussi fleurir
faire pigeonner. Si vous avez acheté des objets en parallèle de nombreux concept-stores comme
artisanaux en bois précieux ou des antiquités, Ettyka, Nota Bene Créations, Espace Créateurs
assurez-vous bien, avant de quitter le territoire N’Zassa, Cocody Factory ou Le Comptoir des
ivoirien, d’avoir déclaré ces derniers au Musée artisans, véritables vitrines de la créativité
des civilisations du Plateau, afin de vous faire locale et ouest-africaine.
90 Arts Et Culture

Leur valeur patrimoniale est telle qu’aujourd’hui négoce où l’on vient échanger or, cola, épices
encore, certaines grandes familles akan les et bandes de coton tissées contre du sel, des
conservent précieusement dans des coffres et métaux précieux, bijoux, outils ou armes venus
calebasses d’où ils ne les sortent que pour les du Nord ou du littoral. Sous l’impulsion des
grandes occasions, comme la fête des ignames, premiers colons, notamment lors de la traite
qui donne lieu à des profusions d’ostentation des esclaves, d’autres centres seront créés,
(parfois factice...) en la matière. tandis qu’au début du XXe siècle, l’administration
Au niveau du tissage, s’il est vrai que c’est aux coloniale met en place tout un réseau de marchés
Soudanais, et particulièrement aux commerçants départementaux, situés pour la plupart le long
dioula que l’on doit l’établissement d’impor- de l’axe ferroviaire de la ligne Abidjan-Niger.
tants centres de tissage et de teinture dans les Cette officialisation de la pratique du marché,
cités marchandes de Bondoukou et de Kong doublée d’une réglementation, permit ainsi de
entre les XVIe et XVIIIe siècles, il faut cependant donner une impulsion notable au développement
reconnaître que ce sont indéniablement les de l’économie villageoise. Institution-clé de
Baoulés et les Sénoufos qui s’imposent dans ce la vie communautaire, le marché permet de
domaine. L’utilisation du tissage est avant tout mettre en avant les productions typiques de la
liée à la parure et/ou au costume, qu’il s’agisse région et favorise une forme de désenclavement
d’un costume de travail, de cérémonie ou de économique, fondamental pour la survie du
danse. Les étoffes tissées sont généralement village. On trouve ainsi des marchés un peu
plus onéreuses que les cotonnades industrielles partout en Côte d’Ivoire, et leur éclosion peut
importées, car elles représentent une forme de se justifier aussi bien par la proximité que
raffinement. Malgré cela, elles restent très prisées l’éloignement d’un grand centre urbain, ou
dans certaines régions, notamment dans les marquer une position de carrefour. Au cours
régions à dominante musulmane, qui accordent du voyage ivoirien, on passera ainsi du marché
une importance toute particulière au costume itinérant de bord de route, généralement situé
traditionnel et au confort vestimentaire. Dans le à l’entrée et à la sortie des villes ou villages
Nord, les vêtements de travail se caractérisent d’importance, au marché urbain établi. Au fil
par un tissage de coton épais et irrégulier, uni ou de la route, chacun d’entre eux, en fonction des
rayé d’indigo. Celui-ci sert également de support produits proposés, marque un changement plus
de travail aux peintres des tentures sénoufo. Les ou moins perceptible de région, d’us, coutumes,
costumes de danse enfin, de même que certains habitudes alimentaires et pratiques culinaires.
accessoires comme les coiffes ou les ceintures, Hors grandes villes, les marchés ont en général
sont confectionnés à partir des tissus typiques de lieu une fois par semaine et se présentent
la région. Dans l’Ouest par exemple, on peut en comme des institutions venant rythmer le temps
apprécier la variété à travers les costumes des calendaire propre à chaque communauté tout
différents groupes de danseurs. Les pagnes tissés en permettant un approvisionnement régulier.
ou pagnes kita sont également très développés La périodicité hebdomadaire confère souvent
chez les lagunaires et utilisés comme parure au marché des allures de fête, mais même
par les rois, les chefs et les notables (grands lorsqu’il a lieu quotidiennement, celui-ci reste
pagnes en damier). toujours prétexte à sociabilisation, à l’échange
Toutes ces étoffes ont en outre valeur de dons, et aux bavardages. Dans les villes d’importance,
échangés par les familles à l’occasion de fian- les marchés sont souvent circonscrits dans de
çailles, de mariages ou de funérailles où l’on voit grandes halles de béton aux murs ornés de
défiler quantité de pagnes tissés qui attestent, peintures publicitaires, tandis qu’à la campagne,
selon leur facture et leur variété, des différents ils peuvent surgir inopinément en bord de route,
degrés de richesse et d’élévation sociale des installés sous de petits apatams de fortune. Les
divers groupes en présence. Par exemple, produits alimentaires sont le plus souvent vendus
à l’occasion de funérailles nobles chez les par les femmes tandis qu’aux hommes revient
Sénoufos, le nombre de pagnes blancs utilisés l’apanage du commerce de l’artisanat. Dans ces
comme linceuls peut atteindre la cinquantaine et, lieux ouverts à tous se côtoient à la fois vendeurs
d’une façon générale, accumulés au fil des géné- ambulants et « tablières » (qui installent leur
rations, les plus beaux constitueront un capital marchandise sur de petites tables, d’où leur
familial qui se transmettra héréditairement, surnom), rabatteurs gouailleurs et « marchands
notamment chez les vieilles familles baoulé. établis » qui louent leurs emplacements dans
wwMarchés. L’implantation des marchés les passages d’affluence. Concentrés de vie
sur le territoire ivoirien serait antérieure à au-dedans aussi bien qu’au-dehors, les marchés
la colonisation française. Entre les XVI e et peuvent, selon leur taille, constituer une véritable
XVIIe siècles en effet, les villes du nord de la « ville dans la ville », et ont pour principale
Côte d’Ivoire, sous l’influence des commerçants caractéristique de s’agencer en différentes
dioula, se muent en importants centres de zones, chacune dévolue à une spécialité. Qu’ils
Arts Et Culture 91

© JEAN-PAUL LABOURDETTE
DÉCOUVERTE
Les fameuses toiles de Korhogo, spécialité artisanale du nord de la Côte d’Ivoire.

soient de grande ou moindre importance, perd avec un plaisir et une curiosité sans cesse
ceux-ci se présentent toujours comme des maintenus en éveil, à l’affût d’une odeur, d’une
labyrinthes aux ramifications multiples et plus couleur, d’une saveur, ou d’une scène de vie
ou moins alambiquées, dans lesquelles on se toujours inédite.

Expressions modernes
wwMode.  S’il est une capitale africaine où « farot-farot » et idole des « blakoros », ces jeunes
la mode est reine, c’est bien Abidjan, lieu de frimeurs sans le sou. Le terme farot-farot trouve
convergence de toutes les tendances, d’où ont son origine chez les fous traînant dans les rues
essaimé certains des plus grands créateurs, et d’Abidjan, vêtus de pantalons rapiécés et usés
jusqu’à la corde. Le fatô jean (« le jean du fou »
où même ceux qui sont sans le sou trouvent
en malinké) aurait ainsi donné à Étienne Marcel
toujours le moyen de rester in. Il suffit pour s’en
l’idée de concevoir des chemises et pantalons
apercevoir d’observer le spectacle permanent
à partir de pagnes et bogolans archaïques sur
qu’offre la rue, notamment à la tombée du jour,
lesquels étaient cousus des empiècements de
lorsque les décibels commencent à envahir vieux denim. Le fatô, ainsi « farotisé », a suscité
maquis et boîtes à la mode, et que la jeunesse un véritable engouement populaire, devenant
insouciante, tour à tour chaloupée et frimeuse, très vite le signe distinctif de toute personne
se dévoile dans un incessant défilé. Que ce soit branchée. Parmi les autres créateurs et stylistes
chez les Noirs ou chez les Blancs, ici l’apparence de renom ayant marqué le domaine de la mode
a une importance capitale. Chez les nantis, fils en Côte d’Ivoire, on retient le Malien Chris Seydou
à papa et autres faroteurs chevronnés, ce ne – premier styliste africain à travailler pour les
sont que vêtements de marques, bijoux tape- maisons Yves Saint-Laurent et Paco Rabanne, il a
à-l’œil, lunettes griffées, accessoires dernier passé de nombreuses années en Côte d’Ivoire et
cri et chaussures italiennes battant fièrement a notamment été le mentor du célèbre Pathé’O –,
et ostensiblement le pavé, au point que les qui a su faire un amalgame harmonieux entre la
fameux sapeurs congolais peuvent désormais... tradition vestimentaire africaine et les obligations
aller se rhabiller. Pour ceux qui ont moins de du monde moderne, ou encore Nawal El Assad,
moyens, reste toujours l’alternative du yougou- métis ivoiro-libanaise spécialisée dans la haute
yougou, fripe européenne bon marché importée couture et le prêt-à-porter. À travers des créations
en masse par les Libanais, mélangée, assemblée aussi originales que stylées, elle alliait l’éclat
et assortie en tenues toujours plus inventives et la variété des couleurs de pagnes imprimés
et exubérantes. Heureux bénéficiaire de cet art ou tissés à des matières de base telles que la
de la récupération qui caractérise beaucoup toile de coton, la soie sauvage, le denim, le lin
de créations artistiques ivoiriennes, le styliste et le bogolan, composant des pièces à la fois
Étienne Marcel (il doit son nom à ses débuts épurées et fantaisistes tout en contrastes et en
dans le quartier du Sentier à Paris), initiateur du nuances, comme pour témoigner de la pluralité
phénomène vestimentaire connu sous le nom de culturelle ivoirienne.
Dites-le avec des pagnes !
92
Contrairement à une croyance communément puisque, outre les créateurs occidentaux,
admise, le pagne imprimé sous cire dit « wax » ils sont dessinés sur place par des artistes
n’est pas un tissu d’origine africaine mais recrutés dans les différentes écoles d’art que
un tissu étranger, amalgame de traditions comptent le pays, écoles qui elles-mêmes
techniques indonésienne et hollandaise, qui a accueillent en leur sein de jeunes gens ayant
si bien « pris » sur le continent qu’il a fini par essaimé d’un peu partout dans la sous-
coloniser les esprits et devenir un symbole région. Les spécificités des motifs reflèteront
revendiqué de l’Afrique alors qu’il représente ainsi de façon plus ou moins marquée celles
en fait une part imposée de son identité. des origines de leurs dessinateurs. Qu’ils
C’est au Ghana, escale de la route des soient graphiques, rythmiques, descriptifs,
Indes, que commence l’épopée du pagne. À floraux ou ethniques, ces motifs empruntent
cette époque, les navigateurs hollandais ont leurs particularités à des textiles aussi
bon espoir de troquer les étoffes ramenées variés que la toile de Korhogo, le bogolan,
d’Indonésie contre les richesses du Ghana, le raphia ou les tissés akan, particularités
que l’on appelle encore la Côte-de-l’Or. qu’ils transcrivent dans le langage du
Mais les tissus en question ne répondent pagne. Bien que la Côte d’Ivoire soit dotée
pas aux critères locaux et devront donc être de plusieurs unités de production (dont la
retravaillés afin de satisfaire à la demande. célèbre usine Uniwax), les pagnes hollandais
Dans la seconde moitié du XIX e siècle, le jouissent encore d’un prestige inégalé qui se
premier wax de fabrication hollandaise traduit avant tout en termes de prix, comme
(« Marianne ») est introduit en Côte d’Ivoire le démontre l’exemple des wax-print de
et, dès 1934, l’industriel Van Vlissingen Vlisco, les plus chers et les plus cotés sur le
(qui donnera son nom à l’entreprise Vlisco) marché. Ainsi, bien qu’elles en connaissent
observe avec satisfaction que la plupart des pertinemment l’origine, les consommatrices
Bassamois portent des tissus produits dans de pagne continuent de revendiquer le wax
son usine. Curieux destin que celui du pagne, comme un produit typiquement africain.
emblématique de la culture africaine et Élément-clé de cette (ré) appropriation, la
pourtant conçu en Europe, où des créateurs dénomination du tissu, garante de sa viabilité
isolés dans leurs ateliers projettent leurs sociale et culturelle. C’est aux vendeuses
fantasmes de cet ailleurs lointain sur des semi-grossistes, les célèbres Nana Benz,
tissus destinés à être exportés en Afrique. Par que l’on doit ce phénomène. Véritables
le biais du motif, les pagnes se font en effet tendanceuses, elles sont les premières à
le creuset d’interactions culturelles multiples voir le tissu à sa sortie de l’usine et seules
© TATUP.FR
93
capables de reconnaître un pagne à succès. faire passer le message au mari infidèle
Les pagnes ainsi nommés deviendront des sans se l’aliéner davantage en lui criant
« classiques » qui marqueront leur temps dessus ; également utilisé pour signifier à
avec plus ou moins de bonheur selon qu’ils sa rivale que l’on sait) et enfin, les pagnes
durent ou non, au même titre qu’un tube de représentation sociale (« Mari capable »,
indémodable ou la chansonnette de l’été. Un affiche avec fierté l’aisance financière du
classique qui a vraiment réussi devient un conjoint ; « Poisson à la braise » révèle un
pagne « champion », attribut indispensable style de vie aisé avec sorties répétées au
se devant de figurer dans la garde-robe de maquis). Un mot aussi des pagnes ponctuels
toute élégante qui se respecte. Le classique ou commémoratifs, qui mettent en avant un
se déclinera en différentes couleurs selon évènement particulier, comme le pagne édité
les régions du pays où il est vendu : plutôt en 1982 à l’occasion de la venue en Côte
dans les tons ocre pour le Nord, et plus d’Ivoire de François Mitterrand, et sur lequel
coloré à mesure que l’on descend vers le on pouvait voir des médaillons à l’effigie des
Sud. Certaines mères conserveront même présidents français et ivoirien en compagnie
leurs classiques de nombreuses années de leurs épouses respectives, le tout sur fond
sans les porter pour les offrir à leur fille bleu ou vieux rose. Cependant il n’y a pas que
au moment du mariage, leur garantissant les motifs qui attestent de la qualité du pagne
ainsi l’indépendance financière en cas de et du statut de celle qui le porte, et celui-ci
besoin tout en assurant la pérennité du se décline en plusieurs catégories dont les
patrimoine familial. La parole graphique qualités textiles et esthétiques induisent
du pagne, qui fait dire au corps plus qu’à la déjà en soi une différenciation sociale : wax
bouche, véhicule ainsi un message implicite, hollandais, anglais, ivoirien, java, fancy,
tissant un réseau muet d’affinités et/ou de soso, etc., le hollandais restant le must et
concurrences inter-individuelles. Les noms démontrant le degré de respectabilité et
donnés aux pagnes se révèlent en outre un d’aisance financière de celle qui s’en revêt.
excellent indicateur des phénomènes sociaux Le fancy, par exemple, imprimé sur une seule
du moment. Tout y passe : depuis les séries face avec des procédés techniques moins
télévisées (« Dallas ») jusqu’aux pagnes dits complexes que le wax, offre une moins bonne
« urbains » (« Yamoussoukro goudron », qualité de tissu et ses couleurs se délaveront
« Abidjan c’est technique »), en passant par assez rapidement. Traditionnellement utilisé
les pagnes historiques, retraçant les aléas pour les travaux dans les villages, il a
de la vie politique et économique du moment longtemps été assimilé au pagne du pauvre.
(« Conjoncture », lors de la crise économique Le prestige dépendant également des
des années 1980 ; « La puissance de Laurent modèles et des coupes selon lesquels sont
Gbagbo », ou plus récemment le pagne assemblés les tissus, petit fancy deviendra
« Troisième pont », célébrant l’achèvement de grand, revalorisé par les soins d’un tailleur
l’ouvrage d’art attendu depuis tant d’années). habile qui le transformera en maxi, création
Parmi les « best-sellers », les pagnes des purement citadine se composant d’un haut,
insoumises (« Ton pied mon pied », « Si tu d’une jupe longue et d’une troisième pièce
sors je sors »), ceux des épouses trompées d’étoffe, généralement attachée au niveau
(« Œil de ma rivale », bien pratique pour des fesses ou nouée en mouchoir de tête.
94 Arts Et Culture

Chez les « anciens », valeurs avérées de l’élé- inspiré au peuple gouro, originaire de l’ouest
gance et du savoir-faire, citons également le de la Côte d’Ivoire et particulièrement affecté
styliste-modéliste Saint-Joe, le « Professeur par la crise post-électorale de 2010-2011.
styliste » Ciss Saint-Moïse et bien évidem- Sélectionnée dans la première liste Vogue
ment l’inoxydable Pathé’O (de son vrai nom Talents de Vogue Italia, elle a attiré l’atten-
Pathé Ouédraogo) qui a toujours son atelier à tion de Beyoncé et sa sœur Solange Knowles,
Treichville, en plus de nombreux points de vente tombées sous le charme de ses créations
en Côte d’Ivoire et à l’international, et s’est fait dont l’une apparaît notamment dans le clip
connaître en militant pour la réhabilitation des Formation de Queen-B. Autres talents, autres
tissus traditionnels africains (pagne imprimé ; styles également bien cotés dans le milieu
tissés comme le kita baoulé, le pagne korho- du prêt-à-porter made in Abidjan, Nackissa
golais, le faso dan fani ; voile mauritanien, et ses créations aux inspirations reggae et
bazin, bogolan, indigo, etc.), aidé dans son éthiopiennes, et la marque Ysand (créée par
combat par un prestigieux mannequin et sans Isabelle Andoh), caractérisée par un savant
doute le meilleur ambassadeur que l’on puisse mélange de matières et d’empiècements. Côté
rêver : Nelson Mandela en personne, auquel bijoux, la designer Akébéhi Kpolo se distingue
ont succédé Desmond Tutu, Marcel Desailly, avec son studio Ohiri, qui réinterprète à travers
Paul Kagamé, Laurent Gbagbo, Naomi Campbell différents médiums (bijoux, accessoires, objets)
et Alassane Ouattara, pour ne citer qu’eux. les codes et la symbolique du bijou dans les
Parmi les autres étoiles incontournables de la cultures anciennes – notamment akan –, et
mode : la styliste Angybel, qui porte la double réalise ses pièces en collaboration avec des
casquette de colonel des douanes ivoiriennes artisans ivoiriens, ghanéens et français. L’une
et de créatrice ; Aya Konan, créatrice de bijoux de ses créations, un poids akan unique baptisé
fantaisie et d’accessoires de mode d’inspiration Ehunba, a d’ailleurs été officiellement adoubée
africaine et fondatrice de Makeda Fusion ; Gilles par les chefs ébrié lors d’une cérémonie dédiée.
Touré, styliste-star de Côte d’Ivoire et véritable Au niveau des faiseurs d’événements, on peut
génie de la mode qui a fêté en 2014 les vingt citer Isabelle Anoh, initiatrice des Afrik Fashion
ans d’une carrière consacrée à sublimer la Show (dont la douzième édition a eu lieu en
femme et le pagne à travers des créations de octobre 2017 au Palais des Congrès du Sofitel
prêt-à-porter et de haute couture aussi spec- Abidjan Hôtel Ivoire), une manifestation dédiée à
taculaires que féeriques ; Coura Diop, créatrice la promotion de la créativité africaine qui réunit
de la marque Di Courtney ; le très talentueux sur les catwalks le gratin du stylisme africain
Zak Koné, créateur de la marque afro-urbaine avec des créateurs de renom comme Dieudonné
Pelebe et son nœud papillon signature ; Céline Tra, Reda Fawaz, Roger Bango, Barros, Pathé’O,
Koby, ou encore Elie Kuame, qui évolue depuis Anderson D., Habib Sangaré, Louise Turpin,
plus de dix-sept ans dans le secteur de la Grace Wallace, Modeste Ba, Nadia Druide,
mode et a fondé en 2006 la maison Elie Kuame Batj Dium... Ancien mannequin reconvertie
Couture. En plus d’avoir pris part à plusieurs en femme d’affaires, Isabelle Moreno, de son
grand-messes de la mode dont la prestigieuse côté, est à l’origine d’un autre événement,
New York Fashion Week et la montée des les Moreno’s Fashion, devenu lui aussi un
marches du 66 e Festival de Cannes grâce à rendez-vous incontournable de la mode en
Hapsatou Sy qui portait pour l’occasion l’une Abidjan. Si les promesses et les talents sont
de ses créations, il est également maître- bien présents dans le domaine de la mode
relookeur de l’émission Blackamorphoses, ivoirienne, on observe cependant qu’il n’y a pas
diffusée sur le continent via la chaîne A+ du de réelle symbiose entre l’ancienne génération
groupe Canal+ Overseas. et la nouvelle, laissant penser que les « vieux
Aujourd’hui, bien que son atelier soit basé à pères » campent jalousement sur leur position
Paris, il compte un point de vente à Abidjan de monopole et étouffent l’expressivité de la
et deux à Brazzaville et prévoyait d’en ouvrir jeune génération qui redouble de moyens pour
d’autres à Abuja et Nairobi. Chez les jeunes se rendre visible, quitte à aller s’exprimer hors
créateurs prometteurs, on retient la styliste des frontières nationales. Le secteur souffre
ivoiro-centrafricaine Loza Malhéombo, qui également d’un manque de structuration certain
met à l’honneur la richesse culturelle de son et reste dominé par l’industrie bulldozer du wax
continent d’origine à travers de superbes (Uniwax, Vlisco), imprimé sous cire d’origine
créations fusionnant tissus traditionnels javanaise majoritairement produit aux Pays-Bas,
africains (à bien différencier du pagne hollan- que l’on assimile à tort à un tissu emblématique
dais) et coupes ultra-tendance. Dans sa collec- du continent et qui limite non seulement la
tion printemps-été 2016, intitulée « Zaouli », portée et l’expressivité de la mode ivoirienne,
la jeune créatrice s’inspirait notamment du mais nuit aussi grandement à la visibilité et à
fameux masque zaouli pour rendre un hommage la pérennité des tissus traditionnels locaux.
Parce que vous êtes
unique ...
... vous rêviez d’un gu
ide
sur mesure  
© Sean Pavone - iStockPhoto.com

a vous de jouer !

mon guide sur mesure


www.mypetitfute.com
96 Arts Et Culture

Cinéma
En Côte d’Ivoire, le cinéma a vite été supplanté coproductions avec l’étranger (principalement
par le petit écran, pourtant au départ son la France), dont Le Gentleman de Cocody, film
principal vecteur de développement. Avec de Christian Jaque avec Jean Marais. Malgré
l’avènement des Smartphones et de l’Internet quelques belles réussites comme Abusuan,
haut débit, les amateurs potentiels ont migré second film d’Henri Duparc, et Concerto pour
vers des écrans encore plus petits. Les Ivoiriens un exil, qui fit de Désiré Écaré l’un des porte-
préfèrent largement suivre le foot, les clips paroles de la culture cinématographique
diffusés en boucle sur Trace TV ou les intrigues africaine naissante (statut jusque-là réservé
« capillotractées » des télénovelas (soap opéras au Sénégalais Sembene Ousmane), la SIC
brésiliens faisant fureur en Afrique) que payer montra vite ses limites et disparut à la fin des
pour aller voir des films souffrant généralement années 1970, relayée par le CPAAP (Centre de
d’un manque de moyens et de professionna- production des actualités audiovisuelles et de
lisme criant. C’est un fait : en Côte d’Ivoire, le perfectionnement permanent) qui ne rencontra
cinéma a du mal à rencontrer son public, hormis guère plus de succès. Causes de ces échecs
peut-être pour les films d’action. Mais avec successifs : un manque flagrant d’organisation,
l’avènement du câble, autant les regarder tran- un grave vide juridique et réglementaire, et une
quillement à la maison. Et puis en économisant absence totale de stratégie de développement
le prix d’un ticket de cinéma, on peut s’asseoir de la production cinématographique, qui se
au maquis jusqu’ààà, s’acheter quelques yards bornait tout au plus à une vague politique de
de pagne ou faire le plein au marché, alors coopération avec l’Occident.
franchement, quel intérêt ? Il est loin, le temps wwLa décennie 1990 marqua un léger
du cinéma Congo de Bassam, celui des projec- mieux, avec la création en 1991 du Centre
tions en plein air ou des ciné-bus sillonnant les ivoirien du cinéma et de l’audiovisuel (CIVCA)
routes du pays, comme dans un Tati revisité et l’organisation de la première Quinzaine du
couleur café. Les interminables files d’attente film ivoirien. L’année suivante, Au nom du Christ,
aux portes du Studio, du Paris, ou du cinéma de Roger Gnoan M’Bala reçut le grand prix
de l’hôtel Ivoire ne sont plus, elles aussi, qu’un du prestigieux FESPACO (Festival panafricain
lointain souvenir. du cinéma d’Ouagadougou). En 1995, une
wwLe cinéma ivoirien a pourtant un passé, convention pour le développement du cinéma
une histoire, et quelques jolies œuvres à son ivoirien signée avec la France permit au pays
actif. Née en 1962 avec la création de la SIC d’obtenir une aide financière échelonnée sur
(Société ivoirienne de cinéma), l’industrie 4 années, au terme desquelles fut mis en place
filmique locale a d’abord affiché une ambition un fonds d’aide à la création cinématographique.
pédagogique, se développant dans un premier Mais la gestion douteuse de ce dernier
temps grâce à la télévision, canal de diffusion produisit l’effet inverse, contraignant plusieurs
idéal pour relayer des messages et éduquer les réalisateurs à recourir à l’autofinancement.
masses. Au lendemain de l’indépendance, les L’avènement du numérique au début des années
priorités concernaient la santé, l’alimentation 2000 a certes été bénéfique au cinéma ivoirien,
et l’éducation. Or, quoi de mieux qu’un médium puisque cette technologie permet de réaliser et
de communication de masse pour sensibiliser monter un film avec très peu de moyens. Mais si
et éveiller les consciences ? Le premier objectif quelques longs-métrages se distinguent par un
de la SIC fut donc de servir et promouvoir la certain succès public (Couper décaler de Fadiga
vision des autorités par la projection d’actualités di Milano, sur un scénario de Digbeu Cravate ;
et programmes d’alphabétisation (Programme Les Bijoux du sergent Digbeu d’Alex Kouassi ;
d’éducation télévisuelle mis en place entre Un Homme pour deux sœurs, de Marie-Louise
1968 et 1980), la production de courts et Asseu), la qualité technique des productions
moyens métrages de persuasion (inciter le nationales reste dans l’ensemble plutôt inégale
spectateur à adopter une attitude donnée), et traduit un manque de professionnalisme
de promotion nationale et de publicité, l’aide certain.
à la production de longs-métrages de fiction wwMalgré un déblocage de l’aide de
(dont la fresque à base de légende populaire l’Union européenne et la création en avril
Korogo, téléfilm de Georges Keita diffusé 2008 d’un Office national du cinéma (ONAC-
en 1964, année où le court-métrage Sur CI, censé réorganiser et professionnaliser le
les dunes de la solitude de Timité Bassori cinéma ivoirien et promouvoir la coopération
inscrivait officiellement la Côte d’Ivoire sur cinématographique internationale), le secteur
la liste des pays producteurs de films), et la de l’audiovisuel reste précaire et la production
participation financière ou technique à des cinématographique locale, embryonnaire.
Henri Duparc, patrimoine national 97
Avec Timité Bassori et Désiré Écaré, Henri de la vie d’un éclat de rire. Les dérives de la
Duparc est considéré comme l’une des figures polygamie et du capitalisme y sont traitées
emblématiques de l’âge d’or du cinéma ivoirien. avec une franchise empreinte d’une tendresse
D’origine franco-guinéenne, Henri Duparc est profondément humaine qui rend chaque person-
né en 1941 à Forécariah en Guinée, où il a nage attachant. La mise en scène est réduite
effectué les débuts de sa scolarité avant de à sa plus simple expression, petit bijou de
partir poursuivre ses études secondaires à sobriété et d’efficacité porté par des dialogues
Paris. Passionné de cinéma, il obtient rapide- pleins de verve et d’humour. À travers ce film, il
ment une bourse pour l’École supérieure de apparaît que la force de Duparc réside dans sa
cinéma de Belgrade où il ne restera qu’un an. capacité à se faire observateur sans s’improviser
De retour à Paris, il travaille un temps dans une juge, observant plus qu’il ne les dénonce les
banque et passe avec succès l’examen d’entrée réalités d’un quotidien où finalement rien n’est
à l’IDHEC (depuis rebaptisé la FEMIS, École jamais grave ni irréversible. Après Bal poussière
nationale supérieure des métiers de l’image et suivront Le Sixième Doigt (1990), comédie
du son) dont il suit les cours de 1964 à 1966, coloniale avec Bamba Bakary, Jean Carmet et
en même temps que Désiré Écaré pour lequel Patrick Chesnay et Rue Princesse (1993), qui
il interprétera d’ailleurs un rôle dans Concerto connaîtra un tel succès à Abidjan que la rue la
pour un exil. En 1967, il quitte la France pour la plus chaude de la ville sera rebaptisée ainsi.
Côte d’Ivoire qui deviendra sa patrie d’adoption. Viendront ensuite Une Couleur café (1997),
C’est à cette époque qu’il tourne son premier Droits et devoirs (1999), film de sensibilisa-
film, Mouna ou le rêve d’un artiste (1969), tion commandé par l’Union européenne, Les
œuvre sans doute trop complexe pour satisfaire Aventures de Moussa le taximan (2000), série
aux attentes du grand public. Attaché à la SIC de sept films sur la prévention contre le sida,
(Société ivoirienne de cinéma) qui l’a aidé financé par le ministère de la Santé en France,
à réaliser Mouna, Duparc alternera ensuite Laurent Gbagbo : la force d’un destin (2003),
divers documentaires, films publicitaires et Les Nouvelles Aventures de Moussa le taximan
courts métrages avant de connaître le succès et Caramel en 2004. Dans un environnement
avec Abusuan (critique du parasitisme social à professionnel précaire, Duparc a ainsi réussi
l’africaine, réalisé en 1972), comprenant très le tour de force de rester prolifique sans se
vite que pour s’attirer les faveurs du grand répéter, et de continuer à tourner, parfois même
public, il faut traiter de sujets qui le concernent. sans financement (Bal Poussière a été financé
L’herbe sauvage, réalisé cinq ans plus tard, grâce au succès rencontré par Aya, une série
suscitera également l’enthousiasme général, pour enfants elle-même financée sur fonds
gardant l’affiche trois mois consécutifs dans propres), là où ses compatriotes abandon-
les cinémas d’Abidjan. Mais c’est sans nul naient ou s’orientaient vers une autre carrière.
doute Bal poussière, dont il écrivit le scénario Preuve de son succès populaire, ses films sont
lorsqu’il était encore étudiant à l’IDHEC, qui aujourd’hui les seuls que l’on trouve encore
reste à ce jour l’une des plus belles réussites de facilement dans le commerce, et tous ceux qui
Duparc, ainsi que l’un des films africains ayant se sont délectés des (més) aventures de Binta et
le mieux fonctionné lors de sa sortie en salles, de Demi-Dieu auront un sourire de connivence
générant plus de trois cent mille entrées sur le en évoquant le coq au vin du mariage, la partie
territoire français. Bal poussière incarne en effet de belote de la nuit de noces, la leçon d’œnologie
l’essence du cinéma à la Duparc, rattachée à du nouveau riche dans un grand restaurant
cette aptitude bien africaine d’évoquer le grave d’Abidjan ou encore la querelle chiffonnière
avec légèreté et de balayer tous les tracas entre « pagneuses » et « robeuses ».

Parce que vous êtes


© Shuttertong - Shutterstock.com

unique ... a vous de jouer !


... vous rêviez d’un gu
ide
sur mesure   mon guide sur mesure
www.mypetitfute.com
98 Arts Et Culture

En cause : l’absence de textes réglementaires la voie du samouraï, de Jim Jarmusch et dans la


solides protégeant les œuvres et leurs auteurs ; superproduction Black Panther) qui n’était pas
la difficulté de créer des mécanismes de finan- revenu au pays depuis 17 ans. Plus récemment,
cement fiables ; l’exiguïté du marché ivoirien, les autorités ivoiriennes se sont engagées
et les attentes du grand public, surtout friand dans la production de Bienvenue au Gondwana
de blockbusters américains. Confortées par réalisé par l’humoriste Mamane, « première
l’intérêt commercial de ce type de cinéma, les comédie panafricaine » coproduite par la société
sociétés nationales de production privilégient française Mandarin Production et l’État de
donc les films étrangers de médiocre qualité Côte d’Ivoire. Autres signes encourageants
au détriment des films africains, souvent consi- pour le cinéma national : la belle trajectoire
dérés comme des produits culturels didactiques de L’Interprète d’Olivier Koné, prix du meilleur
et ennuyeux. L’arrivée des cinémas Majestic montage au FESPACO 2017 et premier film
en 2015 n’a guère changé la donne, puisque ivoirien projeté à bord des avions Air France, et
leur programmation se limite exclusivement la perspective d’une première édition du Festival
aux productions Marvel et aux succès des international du film d’Abidjan, annoncée pour
box-offices américain et européen, à quelques fin 2018 par le ministre de la Culture Maurice
exceptions près bien sûr (L’Interprète, Abidjan, Bandaman. Wait and see !
quand la ville se révèle...). De plus, les tarifs
prohibitifs (5 000 FCFA la séance ; 2 500 FCFA
wwÀ l’échelle publique comme privée, on
pour les films africains) tiennent toujours une relève aussi plusieurs initiatives de promotion et
bonne partie de la population à l’écart des de repositionnement du cinéma en Côte d’Ivoire
salles obscures, empêchant de facto la démo- (DISCOP Africa/Marché africain de l’audiovisuel,
cratisation du médium. Les autres opérateurs Festival international du film des lagunes),
du secteur privé, eux, s’intéressent davantage auxquelles s’ajoute l’appui non négligeable
aux séries, moins coûteuses à produire et bien de structures comme l’Institut français et le
plus appréciées du public. Goethe Institut, qui œuvrent de façon continue
à la promotion du cinéma africain en général
wwÀ l’heure actuelle, le bilan s’affiche donc et ivoirien en particulier (projections régulières,
en demi-teinte. Pour les rares réalisateurs conférences et rencontres-débats avec les
arrivant à sortir un film se pose la question acteurs et réalisateurs, organisation de cycles
de la diffusion nationale et internationale. Le thématiques et manifestations dédiées). À
parc cinématographique ivoirien, qui comptait mentionner également, quelques heureuses
autrefois 80 salles de cinéma, est aujourd’hui initiatives privées comme le Bushman Film
totalement sinistré si l’on omet les 3 salles Festival (premier festival ouest-africain de films
exploitées par les cinémas Majestic. La plupart réalisés sur Smartphone), organisé fin 2017 par
des cinémas ont été remplacés par des centres le Bushman Café.
commerciaux, salles de spectacle ou églises
évangéliques, à l’instar du cinéma Liberté wwUn mot pour finir sur l’émergence du
d’Adjamé. Autre problème : la contrefaçon, qui cinéma d’animation, particulièrement
pénalise lourdement le secteur. Grand succès dynamique en Côte d’Ivoire grâce à des
de l’été 2011 en Côte d’Ivoire et lauréat de studios comme Arobase, C kéma et le pionnier
l’Étalon de bronze au FESPACO, Le Mec idéal Afrikatoon, une structure sœur du journal
d’Owell Brown a cependant amorcé un certain Gbich ! , regroupés en avril 2015 pour former
retour en grâce du cinéma ivoirien. Une embellie l’Association ivoirienne du cinéma d’animation
confirmée en 2013 avec la sortie de Pokou, (AIFA) et promouvoir ce genre à l’échelle
princesse ashanti, premier film d’animation 3D nationale et internationale. Fondé en 2005 par
ouest-africain, et en 2014 par la participation Lassane Zohoré et Abel Kouamé, Afrikatoon
de la Côte d’Ivoire au 67e Festival de Cannes avait pour objectif initial de donner vie sur les
avec le film Run, du réalisateur franco- écrans aux personnages de bandes dessinées
ivoirien Philippe Lacôte, sélectionné dans la appréciés des Ivoiriens. Financé dans un premier
catégorie « Un certain regard ». Une première temps par la production de courts-métrages
historique pour la Côte d’Ivoire, qui a financé institutionnels et publicitaires, le studio a profité
ce long-métrage coproduit par le ministère des recettes générées pour se lancer dans un
ivoirien de la Culture et de la Francophonie projet plus ambitieux : la réalisation de longs-
à hauteur de 7 % via le Fonds de soutien à métrages d’animation relatant à travers des
l’industrie cinématographique (FONSIC), et fictions accessibles à tous la vie et l’œuvre
au casting duquel on retrouve notamment de grandes figures de l’histoire africaine.
Isaach de Bankolé, acteur ivoirien de renommée Premier long-métrage d’animation produit en
internationale (lauréat du César masculin du Afrique de l’Ouest, Pokou, princesse ashanti,
meilleur espoir pour Black Mic-Mac de Thomas librement inspiré de la vie d’Abla Pokou, reine
Gilou, il a entre autres tourné dans Ghost Dog, africaine fondatrice du royaume baoulé, fut
Arts Et Culture 99

plébiscité par le public ivoirien et international que beaucoup qualifient d’effrayants. Quatrième
et valut au studio le surnom de « Walt Disney opus d’Afrikatoon, Dia Houphouët, sorti début
africain ». Suivit Soundiata Keita, le réveil du lion 2018, relate l’enfance et l’adolescence du
(2014), contant l’histoire du grand souverain premier président de la République de Côte
mandingue fondateur de l’empire du Mali, et d’Ivoire. Un travail qui remet les pendules de
Wê, l’histoire du masque mendiant, une fiction la culture et de l’histoire africaines à l’heure
visant à donner une autre image de l’Ouest et sensibilise petits et grands à la beauté de
ivoirien, notamment connu pour ses masques leur patrimoine et à la grandeur de leur passé.

Littérature
Amadou Hampaté Bâ (qui a fini ses jours en littérature nationale demeurant sans conteste
Côte d’Ivoire et que l’on surnomme ici « le sage Bernard Dadié, à qui l’on doit le premier véritable
de Marcory ») disait à juste titre qu’en Afrique, roman ivoirien, Climbié, paru en 1956. Avec
chaque fois qu’un vieillard meurt, c’est une Ahmadou Kourouma, ce dernier figure parmi les

DÉCOUVERTE
bibliothèque qui brûle. La tradition de l’oralité auteurs ayant le plus contribué au rayonnement
n’est pas une pratique familière à l’Occident, de la littérature ivoirienne à travers le monde.
et aux sages paroles du père d’Amkoullel, Néanmoins, ces dernières années, plusieurs
nous opposons cette maxime bien connue : auteurs locaux ont acquis une solide réputa-
« Les paroles s’envolent, les écrits restent ». tion à l’international. C’est notamment le cas
Deux jeunes Assiniens envoyés à Paris en 1687 de Marguerite Abouet avec Aya de Yopougon,
par le roi Zéna et protégés par Louis XIV en et plus récemment d’Armand Patrick Gbaka-
personne, ou encore l’école ouverte en 1882 par Brédé dit Gauz, dont le jouissif Debout-payé
l’épouse du gérant de la première plantation de s’est vu décerner le Prix des libraires Gibert
café accordée à un Français par le roi Amatifou, Joseph et a été sacré meilleur premier roman
pourraient être associés aux débuts du français français de l’année 2014 au classement annuel
en Côte d’Ivoire. L’importation de la langue du du magazine Lire. Au niveau local, de jeunes
colon en Afrique a naturellement engendré le écrivains prometteurs comme Essie Kelly, Yahn
besoin de transcrire la parole, et les contes Aka ou encore Malicka Ouattara se mobilisent
narrés par les ancêtres sous l’arbre à palabres pour valoriser la lecture et l’écriture et s’im-
ou auprès du feu sont devenus des livres qui pliquent dans l’organisation d’événements litté-
attendent bien sagement de trouver preneur raires qui trouvent progressivement leur place
en librairie ou dans les bibliothèques. Même dans la vie culturelle ivoirienne. Concernant
s’il fige le dire, l’événement est cependant la distribution, la Librairie de France, acteur
heureux, car, outre qu’il nous permet d’accéder historique de vente de produits culturels et
à la beauté des divers contes, légendes et leader du secteur en Côte d’Ivoire, a fait peau
proverbes de Côte d’Ivoire recueillis et traduits neuve et tente aujourd’hui le pari de la diver-
en français par d’éminents spécialistes des sification et de la digitalisation afin de ne pas
langues et de la littérature ivoirienne, il a présidé se laisser distancer par ses concurrents dont
à l’éclosion de talents qui ont pu faire entendre la FNAC (ex-Mediastore), qui propose depuis
leurs voix par-delà les frontières du terreau fin 2015 une gamme élargie de livres ainsi que
africain. Ainsi la littérature ivoirienne de langue toutes les nouvelles sorties et les best-sellers
française, si elle s’est dans un premier temps internationaux dans ses deux magasins de Cap
développée dans le sillage du théâtre et de Nord et Cap Sud. Les prix des livres restent
la poésie, a connu un essor considérable à toutefois élevés pour le panier moyen de la
partir du milieu du XXe siècle et compte parmi ménagère, d’où l’importance de la digitalisation
ses pionniers des auteurs comme Aké Loba qui permet le développement d’une littérature
ou Charles Nokan, la figure de proue de la plus abordable, accessible en ligne.

rique
Version nuurmél’achat
offerte po e papier
de tout guid
Des guides de voyage
sur plus de 700 destinations
www.petitfute.com
100 Arts Et Culture

wwÉtat des lieux. Maurice Bandaman, ministre Salon du livre de Paris, en 2012. Autre actrice
de la Culture et de la Francophonie sous la très engagée de la scène littéraire ivoirienne, la
présidence Ouattara, s’est impliqué avec jeune Yehni Djidji, écrivaine, blogueuse (www.
beaucoup d’énergie à redynamiser la littérature yehnidjidji.com), chroniqueuse, scénariste et
en Côte d’Ivoire. Un domaine qu’il connaît promotrice de sites internet et d’événements
bien pour avoir été lui-même romancier et littéraires. Médaillée de bronze aux VII es
couronné du Grand prix littéraire d’Afrique Jeux de la francophonie dans la catégorie
noire en 1993, avant de diriger pendant littérature et premier prix des Prix jeunesse de
quatre ans (2000-2004) l’Association des la francophonie 35<35, elle est à l’origine du
écrivains de Côte d’Ivoire (AECI), co-fondée rendez-vous « Livresque », qui réunit tous les
entre autres par Paul Ahizi, Daniel Zongo et deux mois les amoureux des belles lettres, et
Joseph Anoma. L’AECI joue aujourd’hui un de l’agence littéraire du même nom, spécialisée
rôle fondamental dans la promotion de la dans l’accompagnement des personnes ayant
littérature ivoirienne et s’implique beaucoup un projet d’écriture en format papier, audio
auprès des jeunes auteurs. Depuis quelques ou numérique, ainsi que dans la création de
années, plusieurs initiatives privées s’emploient solutions numériques destinées à faciliter
elles aussi à replacer la lecture et l’écriture au l’activité des opérateurs de la chaîne du livre et
cœur de la vie sociale et culturelle ivoirienne favoriser la vulgarisation de la littérature. Parmi
à travers la tenue d’événements comme le les autres actions entreprises en faveur de la
SILA (Salon international du livre d’Abidjan) ou littérature, citons l’association de Marguerite
le Prix Ivoire. Organisé pour la première fois Abouet « Des livres pour tous » et ses maisons
en 2008, ce prix pour la littérature africaine de quartier-bibliothèques pour les enfants issus
d’expression francophone est une initiative de milieux précaires, ou encore la création en
de l’association Akwaba Culture, présidée par 2016 du collectif « Abidjan lit » (www.abidjanlit.
Isabelle Kassi Fofana, directrice de FratMat com) par cinq « activistes du livre », avec des
Éditions et infatigable promotrice de la rencontres bimestrielles entre passionnés
littérature ivoirienne, à qui l’on doit entre autres de lecture échangeant et débattant autour
la première participation de la Côte d’Ivoire au d’un thème dans un endroit insolite. Autre

Aya superstar
Fruit de la collaboration entre Marguerite Abouet, scénariste ivoirienne, et Clément
Oubrerie, illustrateur français, Aya de Yopougon a reçu en 2005 le prix du meilleur premier
album au Festival de BD d’Angoulême. Véritable phénomène d’édition, la série s’est
vendue à 700 000 exemplaires en France et a été traduite en quinze langues. Un succès
justifié qui rend grâce au charme pétillant se dégageant de cette réjouissante bande
dessinée, véritable concentré de joie de vivre et de bonne humeur. En 2013, la BD devenue
culte a même fait l’objet d’une adaptation animée réalisée conjointement par Marguerite
Abouet et Clément Oubrerie, avec entre autres les voix d’Aïssa Maïga (Aya) et Tatiana Rojo
(Adjoua). « Aya, c’est un peu notre Tintin à nous », explique sa créatrice. Loin des partis-
pris misérabilistes que l’on retrouve souvent lorsqu’il s’agit d’Afrique, cette saga croque
avec bonheur la Côte d’Ivoire insouciante des années 1970 dans le quartier populaire de
Yopougon, « Yop City », à travers le quotidien de ses trois héroïnes, trois adolescentes aux
prises avec les préoccupations de leur âge : études, copains, parents, amours... Tandis
qu’Adjoua et Bintou ne pensent qu’à traquer le mâle et aller gazer au « Secouez-vous »
ou au « Ça va chauffer », Aya, elle, a l’ambition de devenir médecin, afin d’échapper à la
série des trois « C » : coiffure, couture et chasse au mari. Galerie de personnages hauts
en couleur, dialogues vifs et enlevés émaillés de nouchi, et crayonnés précis et expressifs
aux couleurs plus chatoyantes que la caresse d’un pagne, font de cette Aya une chronique
sociale pleine de fraîcheur et de tendresse. C’est un véritable hymne à une Afrique dont on
ne parle pas assez souvent, mais qui existe bel et bien, au-delà du prisme guerre-famine-
misère trop souvent relayé par les médias occidentaux : une Afrique contée à l’ivoirienne
et en V.O., pleine de rires et de vie, une Afrique dynamique, festive et solidaire, pétillant
de bonne humeur, de dérision et de vitalité. À lire de toute urgence pour une immersion
totale dans la comédie humaine ivoirienne !
ww Aya de Yopougon, aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Bayou, Paris ; tome
1 (2005), tome 2 (2006), tome 3 (2007), tome 4 (2008), tome 5 (2009), tome 6 (2010).
Arts Et Culture 101

initiative originale et unique de promotion de Lapoass, indécrottable malchanceux devant


la lecture sur le continent, l’émission Radio l’éternel. La bande dessinée ivoirienne doit
livre imaginée par la grande star de reggae ses lettres de noblesse à des auteurs comme
ivoirienne Alpha Blondy, qui lit chaque soir de Jean-Louis Lacombe, Appolos Beugré, Gilbert
21h à 23h une sélection de grands classiques Groud, Lassane Zohoré, Benjamin Kouadio,
de la littérature – puisés en grande partie dans Karlos Guédé Gou, Mendozza, Kan Souffle, Illary
le patrimoine africain – à l’antenne de sa radio Simplice, et le journal Gbich ! a grandement
lancée en 2015, Alpha Blondy FM. « J’aime lire contribué à sa valorisation. Cependant au niveau
et je voudrais contaminer mes auditeurs avec local, il n’existe pas d’éditeurs spécialisés dans le
ce plaisir. Quelqu’un a dit ‘‘Si tu veux cacher neuvième art, considéré comme un genre mineur
quelque chose à un Africain, tu le mets dans par les grandes maisons de la place qui misent
un livre’’, parce que les Africains n’aiment pas plutôt sur les romans, les essais et les manuels
lire. Mais ceux qui n’aiment ou ne savent pas scolaires pour gonfler leur chiffre d’affaires. Les
lire, au moins ils savent écouter. C’est ce but auteurs ivoiriens ont donc du mal à se faire éditer
que nous recherchons : inciter les jeunes à lire. sur place, et encore plus à l’international, même
Si on peut faire d’une pierre deux coups, les si certains sont parvenus à briser le plafond de

DÉCOUVERTE
distraire tout en faisant des érudits, on aura verre, comme Gilbert Groud (Magie noire, Albin
servi à quelque chose », explique le chanteur Michel), Benjamin Kouadio (Les Envahisseurs,
aux millions d’albums vendus qui se mue chaque L’Harmattan) et bien sûr la conteuse Marguerite
soir en conteur pour ses compatriotes. Abouet et son désormais culte Aya de Yopougon
wwBD, jeunesse. La bande dessinée ivoirienne (Gallimard). Afin de mieux défendre et valoriser
fait son apparition dans les colonnes de leur métier, les dessinateurs de presse et de
l’hebdomadaire Ivoire Dimanche au début bande-dessinée ivoiriens ont constitué en
des années 1970. Le premier grand feuilleton 1999 l’association « Tache d’encre », à l’origine
dessiné voit le jour en 1973 et met en scène de « Coco Bulles », festival international du
les aventures cocasses de Dago, un paysan dessin de presse et de BD en Côte d’Ivoire et
qui a quitté son village pour Abidjan. Cette premier du genre au pays. Après dix années
série d’Appolos et Maïga introduit aussi pour d’absence pour raisons financières et socio-
la première fois le français populaire dans le politiques, cette grand-messe biennale des
dessin de presse. Elle est suivie en 1978 des phylactères, organisée pour la première fois
aventures du pétulant Monsieur Zézé, de Jean- à Grand-Bassam en 2001, a opéré un retour
Louis Lacombe, qui se moque des travers de en force pour son édition 2017 consacrée au
la société ivoirienne en croquant le quotidien thème « Dessin, Démocratie et Développement »,
d’un parasite urbain sans emploi, anti-héros comptant parmi ses invités de grands noms
par excellence. Si certains créateurs comme du neuvième art dont les Français Plantu et
Jess Sah Bi, Pépé et Soumaïla Adigun se font Damien Glez, Uri Fink, figure majeure de la
remarquer par la suite, il faut attendre la fin bande dessinée israélienne et l’irrésistible
des années 1990 pour que le neuvième art Nadia Khiari, artiste emblématique du printemps
retrouve l’engouement populaire qui avait ses tunisien avec son personnage Willis from Tunis.
beaux jours trois décennies plus tôt. Né en Pour ce qui est de la jeunesse, la tradition
1999 d’une idée de Lassane Zohoré et Illary ivoirienne s’inscrit dans l’ancestrale pratique des
Simplice, anciens caricaturistes de Fraternité contes oraux, inestimables passeurs de valeurs
Matin, Gbich ! « journal satirique d’humour et profondément ancrés dans le patrimoine culturel
de bande-dessinée » remédie à l’absence de africain. L’art traditionnel du récit sous l’arbre
support dédié aux comics et s’impose comme un à palabres ayant malheureusement tendance
marqueur très fort de son époque en réussissant à perdre du terrain face à l’exode rural et à la
le tour de force de tourner la vie politique et mondialisation, les acteurs du secteur se sont
sociale en dérision sans afficher aucun parti attachés à retranscrire par écrit le contenu de
pris. Élaboré dans l’optique de toucher le plus ces histoires empruntes de belles morales et de
large public possible, il accorde la part belle aux valeurs éducatives. Parmi les grands classiques
gags dessinés et fait rentrer dans l’imaginaire ayant accompagné plusieurs générations de
collectif nombre de héros hauts en couleur bien petits Ivoiriens, Thiéni Gbanani, l’enfant terrible
qu’ils soient imprimés en noir et blanc : Cauphy de Mamadi Kouyaté, La belle histoire de Leuk-
Gombo, l’homme d’affaires roublard ; Joe Bleck, le-lièvre de Léopold Sédar Senghor, Le petit
séducteur impénitent et son équivalent féminin Bodiel et autres contes de la savane d’Amadou
Gazou la Doubleuz ; Papou, le gamin (pas si) Hampâté Bâ, ou encore Les contes du Père
innocent (que ça) ; Sergent Deutogo (le togo Voilà pourquoi, livre de lecture primaire utilisé
est le nom donné en nouchi à une pièce de en complément aux méthodes d’apprentissage
100 FCFA), militaire corrompu, ou encore Tony de la langue française.
102 Arts Et Culture

Bien que l’offre ne soit pas exactement d’un département Jeunesse au catalogue bien
pléthorique, certains écrivains comme Fatou fourni (notamment des versions locales très
Keita font encore la grâce de jolies histoires réussies des magazines J’aime lire et Planète
au public enfantin, comme les incontour- Okapi), le Français met en place des actions de
nables Le petit garçon bleu, La Voleuse de sensibilisation à l’apprentissage de la lecture
sourires ou Le Coq qui ne voulait plus chanter. chez les jeunes enfants à destination des
Plus récemment, c’est le groupe Bayard qui parents, du corps enseignant et des jeunes
a posé ses valises en Côte d’Ivoire. En plus Ivoiriens.

Médias locaux
wwPresse.  Le moins qu’on puisse dire en certains supports ayant pignon sur rue, et
ce qui concerne la société ivoirienne, c’est des lacunes sur le plan de la gestion. Dans ce
que la presse y est omniprésente, et parfois contexte, coïncider avec les attentes du lectorat
malheureusement bien trop omnipotente, au ne suffit donc pas toujours et pour beaucoup il
point que l’on a pu qualifier les médias ivoiriens est difficile de perdurer, d’autant que l’achat de
de « médias de la haine » pendant les crises la presse est considéré comme une dépense
successives qu’a connues le pays, accusant superflue par la majorité de la population, et qu’il
ces derniers d’entretenir confusion et paranoïa faut aussi tenir compte de l’analphabétisme et de
au sein de la population. Il suffit, pour se faire la percée d’Internet. Au second trimestre 2017,
une idée de l’importance de la presse en Côte seuls deux quotidiens, Fraternité Matin et Soir
d’Ivoire, d’observer les attroupements de Info, réalisaient des taux de ventes supérieurs à
« titrologues » (la titrologie, c’est la lecture et 100 000 exemplaires par mois – soit quasiment
les commentaires des gros titres en Une des moitié moins qu’en 2014 pour le quotidien
quotidiens par ceux qui n’ont pas les moyens gouvernemental Fraternité Matin – et le taux
d’acheter le journal) rassemblés autour des gros d’invendus des journaux locaux oscillait entre
titres, le matin, à la livraison des quotidiens. Et 26,26 et... 98,34 %. Une véritable désaffection
de façon générale, vous ferez difficilement cent (les organes de presse ont d’ailleurs réduit la
mètres sans croiser les grands panneaux en voilure et drastiquement diminué leurs tirages)
bois des boutiquiers ou, à défaut, des vendeurs qui s’explique sans doute par l’augmentation des
ambulants ou de petites échoppes proposant prix de la presse initiée il y a quelques années,
cartes téléphoniques, boissons, bonbons, avec des quotidiens passés de 200 à 300 FCFA
cigarettes et la revue de presse du jour. Même et des hebdomadaires vendus 500 FCFA au
un dimanche, dans un petit village, vous aurez lieu de 300 FCFA. Décidée en 2014 par le
toujours moyen de vous procurer Fraternité Groupement des éditeurs de presse de Côte
Matin (le quotidien gouvernemental). Au second d’Ivoire (GEPCI) cette mesure, mise en œuvre
trimestre 2017, le marché de la presse ivoirienne afin de palier le manque à gagner déjà observé
comptait vingt-quatre quotidiens réguliers à au niveau du secteur, avait suscité la colère des
caractère essentiellement politique, une consommateurs, qui avaient saisi la commission
trentaine d’hebdomadaires dits « culturels » de concurrence et de lutte contre la vie chère
(people, presse féminine, sportive, religieuse, de l’Union économique et monétaire ouest-
économique, BD, etc.), vingt mensuels et africaine (UEMOA) pour dénoncer cette hausse
quelques bihebdomadaires, bimensuels et jugée « inopportune, injustifiée et impopulaire ».
bimestriels. Il faut signaler cependant que bien Tous les journaux ivoiriens sont édités au format
qu’extrêmement dynamique, ce secteur n’en tabloïd, et, bien que dits « d’informations
demeure pas moins fluctuant, et qu’en raison de générales », se focalisent exclusivement sur
difficultés financières, il arrive souvent que des la politique et le sensationnalisme.
titres disparaissent des kiosques aussi vite qu’ils Au rang des quotidiens, on compte un journal
y sont apparus. Le principal défi d’une entreprise gouvernemental (Fraternité Matin) censé
de presse ivoirienne est en effet d’ordre être neutre, les journaux pro-RDR favorables
économique, les frais d’impression représentant à Alassane Ouattara (Le Patriote, Nord-Sud
40 à 45 % des charges des journaux, et la Quotidien, Le Jour Plus, etc.) et pro-PDCI (Le
diffusion 30 %, sans compter que le papier Nouveau Réveil), les titres de la « presse bleue »,
coûte cher et que certains imprimeurs exigent proches du Front populaire ivoirien, actuel parti
d’être payés d’avance. À cela, il faut ajouter d’opposition (Notre Voie, Le Temps, Le Nouveau
les charges de fonctionnement, l’étroitesse et Courrier, LG Info, Aujourd’hui...), et enfin les
la saturation du marché publicitaire, avec des indépendants, comme L’Intelligent d’Abidjan,
annonceurs déjà hyper-sollicités et fidèles à L’Inter et Soir Info, dont le capital est détenu
Arts Et Culture 103

© ELODIE VERMEIL
DÉCOUVERTE
Korhogo, peintures des tentures sénoufo.

par des privés. Le podium des meilleures ventes exemple, Notre Voie est le journal officiel du
périodiques est trusté par les supports du groupe FPI, le capital du Patriote est détenu par un
Gbich ! : Go Magazine, Allô Police et Gbich ! , membre du RDR, et celui du Nouveau Réveil
essentiellement focalisés sur les « affairages » par un membre du PDCI, pour ne pas dire Henri
et l’humour. Avec un effectif de plus de trois cent Konan Bédié lui-même), dont la fonction est
cinquante personnes, plus de sept titres édités davantage d’attaquer l’adversaire que de
en période de grande activité, une imprimerie véhiculer une information professionnelle et
et une maison d’édition propres, le groupe objective : on préfèrera nuire à l’ « ennemi »
Fraternité Matin demeure sans conteste une plutôt que défendre la vérité. On assiste ainsi
référence en tant que premier groupe de presse à une « clanisation » de la presse (Notre Voie,
de Côte d’Ivoire. En place depuis décembre organe du FPI, le parti créé par Laurent Gbagbo,
1964, son quotidien phare affiche les plus gros est ainsi humoristiquement appelé la « Gbgible »,
tirages en termes de nombre de pages (entre tandis que Le Patriote, acquis au RDR et à
30 et 40 selon les jours et les cahiers théma- Alassane Ouattara, est surnommé le Coran), les
tiques, contre 10 à 20 grand maximum pour journaux se muant en véritables tribunes popu-
les autres publications) et de diffusion (environ laires où des journalistes-militants défendent
4 000 exemplaires journaliers vendus à un peu la cause de leur parti, parfois au mépris de
plus de 70 %). Au deuxième rang, le talonnant toutes les règles de déontologie et d’éthique
de près, on trouve le groupe Olympe, avec les journalistique. Quant à l’objectivité, dans un
les quotidiens Soir Info et L’Inter. pays qui se positionne 81e sur 180 au classement
Après la mort du président Félix Houphouët- mondial de la liberté de la presse RSF 2017 (tout
Boigny et l’avènement du multipartisme, la de même une progression de vingt places par
presse ivoirienne a progressivement gagné en rapport à 2014), et où de nombreux journalistes
indépendance. Conséquence de cette libérali- sous-payés vivent essentiellement des per
sation : le nombre de personnes se déclarant diem qu’ils perçoivent pour couvrir tel ou tel
journalistes a augmenté de façon proportionnelle sujet, autant dire que c’est la grande sacrifiée.
aux organes de presse et aujourd’hui, beaucoup Pots-de-vin, clientélisme et course au pouvoir
de reporters et gestionnaires de rédaction se en font donc davantage des instruments entre
retrouvent sans formation professionnelle et les mains des politiciens et hommes d’affaires
très engagés politiquement. Par ailleurs, de que des garants de la liberté d’expression et de
nombreux journaux sont devenus pour ainsi la vérité due aux citoyens. Honorat de Yédagne,
dire les bras armés des différents partis dont directeur général de Fraternité Matin en 2003,
ils véhiculent les opinions et idéaux. On peut stigmatisait ce phénomène par ce qu’il appelait
ainsi affirmer sans exagérer qu’en Côte d’Ivoire, alors « le virus I3P » : information partiale,
lorsque des politiciens créent un parti, leur partielle et partisane, le paysage de la presse
première idée est de créer un journal, censé écrite ivoirienne restant pour lui dominé par
être leur « vitrine » et outil promotionnel (par des « feuilles de chou ».
104 Arts Et Culture

Parmi les caractéristiques burlesco-tragi- partie du territoire national. Avec la libéralisation


comiques de cette presse du parti pris à du secteur dans les années 1980, le paysage
outrance, le recours excessif à la rumeur, une audio ivoirien s’est enrichi de nombreuses
nette tendance à ne pas recouper ses sources, stations émettant en modulation de fréquence
une mise en relief quasi inexistante assortie (FM) parmi lesquelles on distingue plusieurs
d’un manque d’analyse flagrant, la reprise in catégories : radios de proximité (Cocody FM,
extenso de communiqués et d’interviews non Radio Yopougon, etc.), commerciales (Radio
sourcés, et la publication de textes en prépa- Nostalgie, Radio Jam, etc.), étrangères (RFI,
ration (ordonnances, projets de décrets, textes BBC Africa, Africa N°1, Voice of America, etc.),
de loi, etc.) présentés comme des arguments confessionnelles (Radio Al Bayane, Fréquence
dont on tire des conclusions hâtives. Le tout Vie, etc.) ou musicales : Nostalgie, Alpha
écrit dans un style emphatique et ampoulé, à Blondy FM, Zion FM. Fin 2015, le réseau de
mille lieues de la clarté et de la concision que radiodiffusion ivoirien s’est encore agrandi,
l’on exige généralement d’un journaliste, et qui avec l’arrivée de Vibe Radio (groupe Lagardère)
entretient la théorie du complot et maintient et du groupe Trace, qui a choisi Abidjan pour
les Ivoiriens dans un état de tension et d’alerte lancer sa première radio sur le continent, Trace
permanents. Car il ne faut pas oublier que pour FM. On recense près de cinquante-deux radios
une grande partie de la population, désargentée de proximité, dont une bonne dizaine émet
et peu éduquée, les titres qui s’étalent en carac- depuis Abidjan, avec interdiction de diffuser
tères gras en Une des journaux accrochés aux des émissions à caractère politique et de faire
panneaux de bois des vendeurs de rues consti- de la publicité ; une demi-douzaine de radios
tuent le seul accès à l’information. Consciente commerciales et confessionnelles couvrant
de cela, la presse semble miser sur le choix de la région d’Abidjan, et une centaine de radios
l’accroche la plus tapageuse possible (l’article locales qui émettent à travers le pays.
correspondant à cette accroche se résume wwTélévision.  La télévision ivoirienne est
d’ailleurs souvent à un misérable entrefilet, représentée par la RTI (Radiodiffusion télévision
quand il n’est pas tout simplement inexistant), ivoirienne) et composée de deux chaînes à
lue et discutée par les « titrologues » de la rue tendance gouvernementale : la Première chaîne
qui répandent « la bonne parole » comme une et RTI2, anciennement TV2. La programmation
traînée de poudre, se faisant les relais de la alterne entre infos et docs de société,
paranoïa ambiante. publireportages institutionnels, retransmissions
wwLes principales agences de presse de films et de blockbusters étrangers, émissions
présentes ou ayant des correspondants thématiques quotidiennes ou régulières, reprises
en Côte d’Ivoire sont : l’Agence ivoirienne de de concepts étrangers (Intervilles, Qui veut
presse (AIP), l’Agence française de presse (AFP), gagner des millions, Stars 2 demain, sur le
Reuters, Associated Press (AP), Panafrican modèle de Star Academy) et les inénarrables
News Agency (PANA), Xinhua, Anadolu News télénovelas (soaps brésiliens), véritables
Agency, la BBC, le Dow Jones, Bloomberg phénomènes de société par l’engouement
et enfin l’Integrated Regional Information collectif et généralisé qu’elles suscitent auprès
Networks (IRIN). Les médias étrangers sont du public. En dehors de la télévision nationale,
aussi très bien représentés en Côte d’Ivoire : il existe des chaînes câblées, dont Canal+ est
RFI, BBC, la Voix de l’Amérique ; France 24, le distributeur exclusif à travers son bouquet
Canalsat. Présente sur le bouquet Canal
TV5 Monde, Africa 24, LCI, Euronews, CNN et
depuis 2008, la RTI émet dans plusieurs pays
autres pour la télévision (chaînes auxquelles
d’Afrique et d’Europe. Après la libéralisation de
on a accès dans la plupart des hôtels équipés
la presse écrite dans les années 1980 et celle
du câble), et pratiquement tous les quotidiens
des radios FM en 1992, le paysage télévisuel
d’actualité que l’on trouve en France, ainsi
ivoirien est actuellement en plein boom avec
que de nombreux hors-séries, magazines
le basculement universel vers la télévision
thématiques et périodiques anglophones,
numérique terrestre (TNT). L’ouverture à la
allemands, arabes, et même chinois, pour
concurrence d’un secteur jusque-là dominé par
la presse écrite. Les publications locales,
la RTI et Canal+ se concrétise par l’arrivée de
qu’il s’agisse de journaux ou de livres, sont plusieurs chaînes privées parmi lesquelles le
généralement assez bon marché, les prix chinois StarTimes, la filiale du Japonais Strong
augmentant sensiblement dès lors qu’il s’agit Technologies, Akwaba Télé SA, et la filiale du
de presse ou de romans étrangers. Béninois TV-Com (TV-Com Côte d’Ivoire SA).
wwRadio.  Depuis 1991, on dénombre deux À terme, la Haute autorité de la communication
chaînes publiques de radiodiffusion : Radio audiovisuelle (HACA) devrait porter à dix le
Côte d’Ivoire et Fréquence 2. Suite à la crise de nombre des distributeurs de chaînes en Côte
2002, la radiodiffusion ne couvre plus qu’une d’Ivoire.
Arts Et Culture 105

Musique
Impossible d’évoquer la Côte d’Ivoire sans faire Abidjan, se produisant au Refuge, alors l’un
un détour par la case « musique », et le sujet est des clubs les plus courus de « Treichtown »,
si vaste et si intimement lié à la vie ivoirienne capitale dans la capitale où se concentrait la
qu’il est difficile de l’évoquer autrement que de fantastique effervescence festive et musicale
manière incomplète. À l’instar du football qui de ces années dorées.
transcende tous les clivages, on peut affirmer que wwDécennie 1960 : les précurseurs. Le
la musique, quelle que soit sa provenance, est 7 août 1960, jour de l’indépendance de la Côte
l’un des principaux ferments et une composante d’Ivoire, le jeune Amédée Pierre se produit pour
essentielle de l’identité nationale. Comme le dit si la première fois en concert à Treichville. Jusque-
bien Gérald Arnaud, « le silence ivoirien n’existe là, la variété française, le highlife ghanéen et la
pas. Dans tout le pays, la musique est le bruit le rumba congolaise dominaient le paysage musical
plus familier, le plus nécessaire et inévitable ». ivoirien. Mais en une soirée, celui que tout le
wwAu lendemain des indépendances et pays surnommera bientôt le « dopé national »

DÉCOUVERTE
jusqu’au début des années 1980, tout semble (dopé signifie « rossignol » en bété) va changer
réussir à la Côte d’Ivoire et son emblématique la donne. Composant dans sa langue maternelle,
capitale, qui apparaît comme la plus occidentale le bété, il est le premier à s’émanciper de la
et la plus dynamique des villes africaines. Cité tutelle de l’ancienne puissance et à mélanger
ouverte sur le monde, libérale, cosmopolite et rythmes traditionnels et modernité pop mâtinée
toujours à l’avant-garde en matière de musique, d’influences cubaines et congolaises. Auteur de
Abidjan accueille avec enthousiasme toutes nombreux disques qui seront tous des succès
les tendances du moment (musiques noires populaires, il devient en quelques années l’
américaines, rythmes cubains, pop française, « olêyê », le précurseur qui va ouvrir la voie à
lyrisme mandingue, highlife ghanéen, fusions des chants et musiques spécifiquement ivoiriens.
congolaises...) et devient naturellement le À sa suite, les big bands cuivrés qui ont vu le
carrefour musical de la sous-région. Avec ses jour dans les clubs mythiques de Treichville,
nombreux clubs, ses studios d’enregistrement Adjamé et Cocody (la Boule noire, le Tropicana, le
et ses maisons de disques, la Perle des lagunes Bracodi bar, l’Étoile du sud, la Cabane bambou...)
attire tous les artistes du continent. Dans les abandonnent à leur tour l’espagnol des musiques
années 1970, au plus fort d’une prospérité latino et le français des yéyés pour chanter dans
éclatante, le pays est le principal importateur de leur langue maternelle – le plus souvent en bété
disques du continent et aux yeux de nombreux ou en dioula –, et font vibrer les noceurs jusqu’au
artistes, sa capitale survoltée constitue le bout de la nuit. À la même époque, les Sœurs
tremplin rêvé pour se lancer à l’international. Comoé (surnommées ainsi pour la pureté de
À l’image de son impressionnant patrimoine leur voix, comparée à l’eau du fleuve Comoé),
culturel, riche de plus de soixante ethnies Madiara et Mariam N’Goran, jumelles d’origine
comptant chacune ses musiques, chants et baoulé, marquent l’entrée officielle de la gent
danses, la Côte d’Ivoire est à la fois berceau féminine dans l’ère des musiques urbaines.
et terre d’accueil d’une incroyable profusion Découvertes au début des années 1960 par
d’énergies créatrices issues de la sous-région le ministre de l’Information ivoirien Mathieu
et d’ailleurs : s’y côtoient aussi bien Dioulas, Ekra (également co-auteur de l’hymne national
Baoulés, Bétés, Didas, Attiés, Guérés, Gouros, de Côte d’Ivoire, L’Abidjanaise), elles mêlent
Burkinabè et Guinéens (Mory Kanté le « griot influences antillaises et tradition akan au très
électrique », auteur du tube planétaire Yéké Yéké, populaire gbégbé – danse traditionnelle du pays
qui s’installe à Abidjan à la fin des années 1970) bété –, composant une musique minimaliste à la
que Congolais, Camerounais (Manu Dibango, fraîcheur ingénue, gracieusement ancrée dans
qui prit en 1976 la tête du prestigieux orchestre le terroir. Véritables pionnières, elles ouvriront
de la RTI et composa jusqu’à la fin des années la voie à d’autres chanteuses (Aïcha Koné, Reine
1970 des arrangements pour plusieurs chanteurs Pélagie, Chantal Taïba...), plus nombreuses à
ivoiriens), Maliens (les orchestres du Rail Band et partir des années 1970.
des Ambassadeurs au sein desquels Salif Keïta, wwSeventies : les réformateurs. En 1968,
qui a longtemps séjourné à Abidjan et s’y produit quelques années avant son homologue
encore, fit ses armes), Nigérians (Fela Kuti), Mohammed Ali, James Brown se rend pour
Ghanéens, Béninois, Sénégalais, Sud-Africains la première fois en Afrique, direction Abidjan,
(Myriam Makeba, qui a séjourné plusieurs années où il se produit en concert privé pour Félix
en Côte d’Ivoire avant de s’exiler en Guinée), et Houphouët-Boigny. Avant lui, seuls les jazzmen
même français, puisque la chanteuse Barbara Louis Armstrong et Duke Ellington avaient fait
elle-même passa une partie de l’année 1961 à le pèlerinage vers le continent.
106 Arts Et Culture

Son passage en Côte d’Ivoire marquera dura- le ziglibithy conquerra le pays à la sortie de
blement la jeunesse, notamment un certain Gnoantré dans ziboté, album-manifeste et
Ernesto Djédjé, découvert par Amédée Pierre fondateur du genre enregistré à Lagos en 1977.
qui lui confie dès 1965 la direction de son Réputé aussi bien pour son style vestimentaire
orchestre, l’Ivoiro Star. À la fin des années 1960, glam-chic et sa coupe afro à favoris que pour
Djédjé s’essaie aux rythmes afro-cubains avant ses shows scéniques et ses chorégraphies à
d’être initié au jazz, au blues et au makossa base de déhanchés et mouvements de tête
par Manu Dibango. Bien décidé à révolutionner caractéristiques (les « blocages »), le « Gnoantré
la musique ivoirienne, il s’intéresse aussi bien national » (« l’homme avec lequel toute une
au disco qu’à la rumba, tout en poursuivant nation lutte ») est considéré comme l’inspira-
sa « musique de recherche », qui puise abon- teur du zouglou et du coupé-décalé, nés dans
damment dans la tradition. L’afrobeat de Fela les années 1990-2000. Courant majeur des
Kuti, qu’il découvre lors d’un séjour au Nigeria, années 1970, son ziglibithy s’imposera dans
provoque le déclic : peu de temps après, Djédjé toute l’Afrique subsaharienne, réconciliant
devient le chef de file des musiques urbaines une génération en quête d’identité avec les
ivoiriennes en créant le ziglibithy, un style fondements de sa culture. Après son décès
inspiré des sonorités traditionnelles de l’Ouest soudain en 1983, plusieurs artistes tenteront
ivoirien (notamment le tohourou, art oratoire avec plus ou moins de bonheur de perpétuer
de la poésie chantée) auquel l’artiste associe l’héritage de « l’épervier » à travers différentes
des touches funk et soul tout en transposant le variantes du ziglibithy.
jeu rythmique des percussions à la guitare. À wwGénération 1980 : désillusions et
la fois genre musical et danse tradi-moderne, résistances. À partir des années 1980, le

L’électro sous les tropiques


Par Isabelle Zongo.
Après quelques balbutiements, la scène électro de Côte d’Ivoire a commencé à se mettre
en place par le biais d’initiatives privées. Première plateforme de promotion du genre
en Côte d’Ivoire, Électropique a été fondée en août 2015 par la Catalane Paola Bagna
et l’Ivoirienne Isabelle Guipro, deux passionnées de musique électronique. L’ambition
du projet était double : en plus de sensibiliser le public ivoirien à ce style musical
encore confidentiel au pays, il s’agissait de valoriser et promouvoir l’électro à travers
l’organisation d’événements impliquant des DJs locaux et régionaux ainsi que des DJs
non-africains dont les morceaux mixaient rythmes du continent et sons électroniques.
À travers les huit éditions des soirées Électropique, les amateurs ivoiriens ont ainsi pu
découvrir des DJs comme Black Charles, Anis, Raoul K, Watonn, Isa (Côte d’Ivoire),
Steloo (Ghana), Paola (Espagne), Praktika (France) et Red Axes (Israël). Le frémissement
initié par cette première initiative a débouché sur la formation en 2016 du collectif
abidjanais AkwaBeat, composés de divers acteurs de la scène électro (DJs nationaux
et internationaux, producteurs, mélomanes...) réunis dans l’optique de mutualiser leurs
connaissances et leurs expériences afin de mieux structurer leur activité et de gagner
en visibilité, notamment par la mise en place d’un calendrier commun et l’organisation
des soirées Uniwatts.
wwLe Bushman Café, haut lieu de la vie culturelle et sociale abidjanaise, se présente
comme un écosystème alternatif engagé dans un processus de « renaissance esthétique
africaine », dont la musique électronique est l’une des tendances phares. Hub artistique
et véritable carrefour de l’électro à Abidjan, l’établissement accueille de nombreuses
rencontres dédiées à l’afrobeat, l’afro-tro et l’afro-house, et a notamment abrité la
première édition des Apéros électro en mai 2016, qui a enregistré la présence du DJ
sud-africain Mo Laudi, grand défenseur de l’afro-électro dans le monde. Si le public
local se montre de plus en plus sensible aux sonorités afro-électro, le pays demeure
cependant en retrait des scènes africaines et internationales, contrairement à une nation
comme l’Afrique du Sud, considérée par certains comme l’une des scènes musicales
actuelles les plus créatives. Mais le public ivoirien étant très demandeur et prompt à se
réapproprier avec bonheur toutes les influences extérieures, on ne peut que suivre d’un
œil attentif les évolutions de cette tendance musicale fraîchement débarquée dans la
Perle des lagunes.
Arts Et Culture 107

pays entre en phase de récession. Si le miracle

© ANTONELLO LANZELLOTTO
ivoirien a bel et bien vécu, le miracle culturel, lui,
poursuit sa fructueuse odyssée. Dans le sillage
de leur illustre aîné Ernesto Djédjé, plusieurs
crooners à voix d’or incarneront l’heureuse
fusion de la musique traditionnelle avec d’autres
courants musicaux plus modernes (gospel,
soul, funk, etc.). Parmi eux, François Lougah,
autre monument de la chanson ivoirienne et
showman d’exception, considéré comme l’un
des précurseurs de la sape, et Bailly Spinto.
Surnommé « le chanteur à la voix aux mille et
une octaves », « l’homme à la voix d’or » ou
encore le « rossignol bété », ce dernier, très
influencé par le chant religieux et des artistes
comme Otis Redding, Percy Sledge, Wilson

DÉCOUVERTE
Picket et Tom Jones, compose une œuvre aux
accents soul et blues naviguant entre le chant
traditionnel bété, l’opéra et les sonorités afro-
américaines. Son langoureux Taxi signon, sorti
en 1979, s’écoule à près de 40 000 exemplaires
et le propulse en tête des hit-parades ivoirien
et africain. Avant que la déferlante zouglou et
son émanation, le coupé-décalé n’inondent les
ondes (inter) nationales, c’est à travers le reggae Danse ngoror dans la région de Boundiali.
que la Côte d’Ivoire confirme sa réputation de
grande nation musicale. En 1982, l’onde de du reggae après la Jamaïque et l’Angleterre, la
choc Brigadier Sabari (« Brigadier pardon ! ») scène locale, extrêmement riche et dynamique,
ou Opération coup de poing ébranle le pays compte de nombreux chanteurs et groupes de
et gagne rapidement toute la sous-région, talent. Infusant l’ensemble de la société ivoi-
illustrant avec éclat l’idée du retour à l’Afrique rienne – dont la communauté rasta est estimée
théorisée par Marcus Garvey et chantée par à 2 500-3 000 individus –, le reggae ne se
Bob Marley dans des titres comme Africa Unite cantonne pas aux nombreux lieux dédiés que
(« ‘Cause we’re moving right out of Babylon, And compte la capitale économique, mais se joue
we’re grooving to our Father’s land... »). Récit aussi dans les maquis, les bars, les maisons,
d’une rafle nocturne dégénérant en passage les taxis, et est diffusé à grande échelle sur
à tabac, cette chanson écrite en dioula par un les ondes radiophoniques du pays via Alpha
jeune rasta nommé Seydou Koné, alias Alpha Blondy FM (97.9) et Zion FM (105.3), créée
Blondy, sonne comme une provocation risquée en 2015 par Moussa Dosso, alors ministre de
dans une Côte d’Ivoire encore réglée à l’heure l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation
du parti unique. professionnelle. Dosso est également à l’origine
Enregistrée en une journée avec les cinq autres d’un festival inédit sur le continent, qui a vu le
titres de l’album Jah Glory (pour la petite jour en avril 2015 : l’Abi Reggae Festival, au
histoire, l’une des trois choristes de l’album, cours duquel chaque année pendant quatre
une jeune ghanéenne surnommée Bibie, se jours, la Perle des lagunes se mue en véritable
fera connaître en France avec les titres Tout « Zion City ». En plus des concerts donnés par
doucement et J’veux pas l’savoir), elle rencontre des stars internationales (Alpha Blondy, Kojo
un succès instantané et marque la naissance Antwi...), des groupes mythiques et des artistes
du reggae africain, dont les chanteurs ivoiriens jamaïcains (Third World, Morgan Heritage,
s’imposeront, avec le Sud-Africain Lucky Dube, Ky-Mani Marley – l’un des fils de l’icône du
comme les meilleurs ambassadeurs. Outil reggae), l’Abi Reggae accueille des confé-
de conscientisation et de dénonciation des rences et colloques thématiques réunissant
souffrances du peuple, ce style musical a de nombreuses sommités universitaires et
trouvé en Afrique un terrain particulièrement autres experts du reggae et du mouvement
propice à son développement. Si les tubes rastafari (Hélène Lee, Julius Garvey – fils de
d’Alpha Blondy, le « Marley ivoirien », et de l’illustre Marcus Garvey, Yacouba Konaté,
son dauphin, le prophète panafricaniste Tiken Horace Campbell...).
Jah Fakoly ont largement dépassé le cadre (Source : « Côte d’Ivoire – West African
des frontières nationales, propulsant la Côte Crossroads », série « African Pearls », Discograph,
d’Ivoire au rang de troisième nation mondiale 2009)
108 Arts Et Culture

wwDans le sillage du reggae, la récession ville dans son développement. Cette diversité,
économique des années 1980 a donné naissance favorisée par les rencontres sportives et joutes
au premier courant musical fédérant l’ensemble chantées de quartier, a donné naissance à
des Ivoiriens : le zouglou. Réponse d’une un genre musical unique qui se distingue par
jeunesse désenchantée à la fin de règne agitée son aspect supra-ethnique et son recours à
d’Houphouët, cette musique de contestation l’argot des rues. C’est d’abord à cette fusion
sociale et politique se caractérise par des des terroirs, des rythmes et des mélodies que le
textes à l’ironie douce-amère et une tendance zouglou doit sa popularité, puisque chacun peut
à l’humour et l’autodérision. L’histoire de cette s’y reconnaître. À partir de 1990, le mouvement,
nouvelle forme de contre-culture, à la fois danse, relayé par les étudiants, prend une couleur
chant, philosophie et état d’esprit, remonte clairement revendicatrice, la jeunesse y trouvant
au milieu des années 1980. Le zouglou voit le une plateforme idéale de participation au débat
jour dans la cité universitaire de Yopougon, où public, ainsi qu’un moyen direct de s’adresser
un groupe d’étudiants emmenés par Christian aux autorités pour dénoncer sans détour la
Gogoua et Serge Bruno Porquet manifestent galère des campus plombés par les coupes
leur fraternité à travers des pas de danse inédits budgétaires. Le terme zouglou serait d’ailleurs
compréhensibles d’eux seuls. Le mouvement issu de l’expression baoulé be ti lè zouglou
gagnera ensuite les cités d’Abobo et d’Adjamé (« entassés comme des ordures »), en référence
avant d’essaimer dans les quartiers. Genre aux conditions de logements précaires dans
novateur fait par et pour les jeunes, le zouglou les dortoirs des cités universitaires. Quant aux
s’inspire notamment du tohourou (également l’un pas de danse accompagnant ces doléances
des référents musicaux d’Ernesto Djédjé) et de chantées, ils consistent à lancer les bras en
l’aloukou (danse traditionnelle de réjouissances l’air en mimant une supplique adressée au
et de funérailles du pays bété accompagnée par Tout-Puissant.
des ensembles de percussions), très populaires wwLe phénomène coupé-décalé. Si le
dans les centres urbains pendant les années groupe Magic System a le premier contribué
1960-1970. D’un point de vue musical, le à internationaliser la musique ivoirienne – en
zouglou se base sur un style de chants connu l’occurrence le zouglou -, aujourd’hui, même
sous le nom d’ « ambiance facile » ou « wôyô », ceux qui n’ont jamais été en Côte d’Ivoire
rythmés par des battements de mains et des connaissent ou ont entendu parler du coupé-
tambourinements sur des supports de fortune décalé et l’assimilent à un élément-clé des
tels que grattoirs en métal, bouteilles vides, musiques du continent et de l’ « ivoirité » (au
caisses ou tambours. L’ambiance facile est elle- sens noble du terme). Grande particularité
même née des chansons qui accompagnaient de ce mouvement : contrairement aux autres
les rencontres sportives inter-villages et genres musicaux ayant marqué le pays, il n’est
les manifestations de groupe organisées à pas né en Côte d’Ivoire, mais à Paris. Au début
l’occasion des vacances scolaires dans les des années 2000, tandis que Premier gaou
années 1980. Les élèves, réunis en comités de enflammait les dance-floors français, une bande
supporters, créaient des chansons et rivalisaient de noceurs familiers des boîtes de nuits afro de
de prouesses afin d’encourager au mieux leurs la capitale française initiait sans le savoir ce qui
équipes respectives, transposant la rivalité allait se révéler comme un véritable phénomène
sportive de leurs camarades sur le terrain de musical et social. Cette clique emmenée par
l’expression vocale et chorégraphique. Les Douk Saga se faisait appeler la Jet Set afin
équipes et leurs comités de « wôyôs » voyageant de bien marquer sa différence avec les autres
à travers toute la Côte d’Ivoire pour jouer contre fêtards de la diaspora, qui se traduisait par
d’autres écoles, leurs chants et danses se sont une surenchère de frime et de bling bling :
naturellement enrichis des mélodies et rythmes vêtements de marque portés de préférence près
de chaque région du pays. La version urbaine de du corps, bijoux clinquants et grosses bagnoles,
l’ambiance facile, particulièrement appréciée et champagne à gogo, distribution de billets aux
pratiquée dans les communes populaires, a elle artistes en prestation (le « travaillement ») pour
aussi intégré la dimension pluri-ethnique de la étaler son opulence, et surtout une façon bien

... vous rêviez d’un guid


Parce que vous êtes e
a vous de jouer !
unique ... sur mesure  

mon guide sur mesure


www.mypetitfute.com
Arts Et Culture 109

particulière de danser. Forte de son succès, Saga et les boucantiers (littéralement « faiseurs
cette nouvelle tendance finit par attirer de boucan ») débarquent à Abidjan en 2003, ils
l’attention du producteur David Monsoh qui sont donc en terrain conquis. La période 2002-
convainc le « Président » de la Jet Set Douka 2004, qui correspond au succès ivoirien de ces
Saga de rentrer en studio pour y enregistrer le chanteurs et DJs venus de France, précise un
titre Sagacité. Cette chanson deviendra l’hymne peu plus les contours du mouvement à travers
et le manifeste emblématique du mouvement des concepts-clés comme l’atalaku (éloge
du même nom, et lancera véritablement le chanté, art d’animer et de faire des dédicaces),
coupé-décalé. Mais si Douk Saga est souvent le farot-farot (la frime) et le boucan (faire parler
considéré comme le « père-fondateur » du de soi). Ce genre musical, qui jusque-là se
coupé-décalé, en réalité, il n’a fait qu’hériter a limitait à une certaine partie de la population,
posteriori de la paternité du mouvement, dont conquiert progressivement une audience plus
les origines demeurent aujourd’hui encore assez large. En 2004-2005, le coupé-décalé connaît
floues. Pour certains, le coupé-décalé serait son âge d’or et se répand dans toute l’Afrique
inspiré d’une danse d’Akoupé en pays attié. de l’Ouest. Bientôt, les « coupeurs-décaleurs »
Sur le plan musical, il devrait son origine à DJ font le tour de l’Afrique noire francophone,

DÉCOUVERTE
Hervé Denon, auteur de l’Hymne national de la enflammant toutes les scènes sur lesquelles
Sagacité, un morceau instrumental produit en ils se produisent et négociant leurs cachets à
2002 qui présente les bases formelles du coupé- prix d’or. Au pays, les artistes, chanteurs et DJs
décalé : instrumentation minimale et répétitive affiliés au genre se multiplient, leurs créations
d’origine électronique, percussions évoquant plus que jamais marquées par l’esprit de fête,
les musiques populaires d’Afrique de l’Ouest et la drague et l’ostentation. Leurs thèmes de
lignes mélodiques au synthétiseur. Enfin, autre prédilection (le quotidien, la religion, le football,
titre fondateur du mouvement, Réconciliation, de les rêves d’opulence matérielle, l’actualité...)
DJ Jacob fait déjà danser le Tout-Abidjan dès fin donnent naissance à une myriade de concepts
2002, avant même la sortie de l’album Sagacité chorégraphiques dont DJ Lewis est l’un des
et l’arrivée en Côte d’Ivoire de Douk Saga pour plus prolifiques artisans. Son tube Grippe
sa tournée promotionnelle. Héritier direct du aviaire (2006), lancé en pleine pandémie de
zouglou, le coupé-décalé va paradoxalement grippe H5n1 et mimant les convulsions d’un
exploser pendant la crise et recevoir au pays un poulet en pleine agonie, a rencontré un succès
accueil d’autant plus enthousiaste qu’il permet international et été suivi de nombreux autres
aux Ivoiriens d’oublier en s’amusant. Suite à la tubes et concepts, jusqu’au dernier en date,
tentative de coup d’État du 19 septembre 2002, Non mais allô quoi... Le décès de Douk Saga
le pays se retrouve coupé en deux et, placé en 2006 marque un tournant avec l’émergence
sous État d’urgence, subit un couvre-feu qui d’artistes affranchis de l’influence des « Vieux
freine toute velléité de fiesta. Mais il en faut pères » qui produisent un coupé-décalé moins
plus pour décourager les noceurs ivoiriens qui axé sur la frime. De 2006 à nos jours, le
continuent de guincher au cours des soirées en genre connaîtra de multiples déclinaisons et
plein jour organisées par les gérants de boîtes dérivés, une nouvelle mode musicale et/ou
de nuit, bars et espaces plein air de la capitale chorégraphique directement inspirée du coupé-
économique, ou s’enferment carrément dans décalé faisant son apparition pratiquement
les discothèques avant l’heure du couvre-feu chaque année. Entre 2002 et ces dernières
pour faire la fête jusqu’au petit matin. Avec ses années, pas moins de cent cinquante danses et
textes légers et ses pas de danse qui défoulent, concepts dérivés du coupé-décalé auraient ainsi
le coupé-décalé représente l’antidote idéal à la vu le jour en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, grâce
sinistrose ambiante et transcende les questions à des artistes de la nouvelle vague comme DJ
d’appartenance en rassemblant les Ivoiriens Arafat, Serge Beynaud ou Bébi Pilipp, ce genre
autour de la danse et du divertissement. Tout musical tient toujours le haut de l’affiche et fait
comme le zouglou, ce genre musical s’adresse plus que jamais partie intégrante de la culture
d’abord à la jeunesse et aborde à travers ses populaire nationale.
textes la question de l’avenir qui concerne tout le (Source : « Le Swing identitaire du Coupé
monde. Si le zouglou traitait cette question sous Décalé », Thomas Jacques Le Seigneur/Mémoire
forme de dénonciations et de revendications, de master 1 en ethnomusicologie et critique
le coupé-décalé met au contraire en scène la réalisé sous la direction de Mme Sandrine
vision idéale d’un avenir doré dans lequel chacun Loncke & Mr Christian Corre/Année universi-
peut se projeter en rêve, échappant le temps taire 2012/2013 - Université Paris VIII Vincennes
d’une chanson ou plus à un quotidien morose. – Saint-Denis, UFR Arts, philosophie, esthé-
Un rôle exutoire qui explique le succès fulgurant tique  ; Département de musique => Mémoire
rencontré par le coupé-décalé dans cette Côte consultable en ligne sur https://thomasjls.files.
d’Ivoire en plein questionnement. Lorsque Douk wordpress.com/2013/10/mimory1.pdf)
110 Arts Et Culture

wwScènes alternatives. Autre courant Ivoiriens. En 2006 deux jeunes de Yopougon,


musical indissociable de la Côte d’Ivoire, le Soo et Oli, redonneront ses lettres de noblesse
très entraînant et populaire zoblazo, qui a fait à ce genre marginal en formant le groupe Garba
danser le pays tout entier dans les années 50 qui reste, à ce jour, l’un de ses meilleurs
1990 et reste aujourd’hui encore indémodable. ambassadeurs. Étudiants pas propres sur eux
Créé par le Bassamois Désiré Frédéric Ehui qui « pissent dans la rue et puis ça va pas
dit Meiway, ce style, qui mêle des sonorités quelque part », ils défraient la chronique et
contemporaines aux rythmes traditionnels ouvrent la voie à la renaissance d’un hip-hop
et festifs du Sud côtier ivoirien et du Ghana, résolument engagé dont les porte-étendards se
est basé sur des percussions et inspiré par nomment Billy-Billy, Nash, Gbonhi Yoyoyo, Rudy,
des éléments de fanfare et d’Abissa (fête Raj Man, Mobio l’Ébrié... Enfin, à mille lieues du
traditionnelle de Grand-Bassam). Débordant hip-hop, on assiste depuis quelques années à
d’une énergie irrésistible et communicative, le l’émergence d’une intéressante scène jazz qui,
zoblazo se danse traditionnellement avec un bien qu’encore confidentielle, compte un nombre
mouchoir blanc, symbole de paix, de joie et de croissant d’adeptes. Plusieurs particuliers et
pureté. Petit test : écoutez 100 % Zoblazo ou structures privées ont entrepris de promouvoir
Ma folie de Meiway, et voyez si vous parvenez ce style musical mal-aimé associé – en Côte
à rester longtemps en place. Il existe également d’Ivoire comme dans le reste du monde – à une
une scène hip-hop en Côte d’Ivoire, même musique élitiste et bourgeoise alors même qu’il
si l’écrasante domination du coupé-décalé est né dans les bas-fonds des États-Unis et
a aujourd’hui relégué ce courant majeur des s’inspire de rythmes plus anciens directement
années 1990 au rang d’épiphénomène musical. hérités de la tradition africaine. Événement phare
Le rap ivoirien est né en 1985 lorsque l’étudiant du genre, L’Émoi du jazz, initié en 2009 par le
Yves Zogbo Junior, de retour au pays après des regretté Désiré Coffi Gadeau, affiche une belle
études en France a lancé sur la RTI l’émission pérennité et fait aujourd’hui partie des grands
Zim Zim Flash, entièrement consacrée à cette rendez-vous culturels d’Abidjan. Cette grand-
nouvelle culture urbaine dont les danses (smurf, messe des jazzophiles a notamment enregistré
breakdance) et le look (casquettes, joggings, la participation d’artistes internationaux tels que
sweats et baggies de rigueur) ont fortement Lisa Simone et Seun Anikulapo Kuti, rejetons
impacté la jeunesse d’alors. Cet été là, le groupe respectifs des légendaires Nina et Fela. Autre
ACB (Abidjan City Breakers) sort le premier manifestation d’envergure, l’Abidjan Jazz by
EP de hip-hop ivoirien, ACB Rap. À la fin des BICICI, elle aussi devenue incontournable
années 1980, le rap ivoirien effectue sa mue depuis la première édition organisée en
et intègre un mélange de beats américains et 2012 par le groupe bancaire à l’occasion de
de rythmes du terroir auxquels se superposent son cinquantième anniversaire. Cet événement,
des flows en nouchi, l’argot des ghettos. Les qui s’inscrit dans la politique de mécénat de la
principaux artisans de cette « ivoirisation » du banque française, compte à son « tableau de
genre sont les RAS qui explosent les charts avec jazz » un beau panel de stars internationales
le « rap-fanfare » de leur album Agnangnan, dont l’immense Salif Keita ou Cheick Tidiane
et Roch Bi, enfant de la rue et « djosseur Seck, et bien sûr les « Éléphants » et chefs de
de nama » (gardien de parking) au Plateau, file du jazz ivoirien : le bassiste Luc Sigui, le
qui rappe en gouro la condition des jeunes saxophoniste Isaac Kemo, et le bassiste-pianiste
galériens urbains. La décennie 1990 marque Évariste Yacé, avec à leur tête le monument
l’apogée du rap ivoirien : émissions télévisées vivant et batteur de légende Paco Sery, déjà
dédiées, sortie de la première compilation de auréolé de trois Grammy Awards. En dehors
rap 100 % ivoirien Rapivoire ; organisation des festivals et grandes rencontres dédiées,
des rappeurs en collectifs, battles à guichets plusieurs structures privées œuvrent de façon
fermés dans les plus grandes salles d’Abidjan, continue à la promotion du jazz en Côte d’Ivoire.
concerts avec de prestigieux featurings dont Parmi elles, Abijazz, à la base un groupe d’amis
Oxmo Puccino... Mais, victime de dissensions passionnés constitués en association afin de
internes et de querelles entre les partisans vulgariser ce genre musical tout en dénichant
du rap « original » (aux couleurs locales) et et formant des talents locaux qui se produisent
du « vrai » rap (made in USA), le mouvement dans les soirées régulièrement organisées par
s’essouffle progressivement, avant de sombrer l’asso et à l’occasion de rendez-vous annuels
définitivement sous les assauts répétés du (International Jazz Day, Ivoire Jazzz Night). La
zouglou, dont les adeptes traitent leurs confrères structure d’événementiel, de management et de
« rappologues » de « yoyoyos », les accusant promotion Serena Music, dirigée par l’opératrice
de singer les Américains et de produire une culturelle Marie-Hélène Costa, est également
musique élitiste et occidentalisante en total à l’origine de nombreux événements de qualité
déphasage avec les préoccupations des autour de la musique et du jazz.
Arts Et Culture 111

Peinture et arts graphiques


L’art contemporain ivoirien trouve ses origines 1961, dans le cadre du soutien à la coopération
dans les débuts de la colonisation. D’abord culturelle. C’est le sculpteur Marcel Homs,
fortement influencé par l’académisme occi- lauréat du Grand prix de Rome en 1939, qui
dental, il s’émancipe au début des années est mandaté pour mettre sur pied et diriger
1950 grâce à la prise de conscience panafricaine cette école, dont l’enseignement est confié
impulsée par le mouvement de la Négritude. à son épouse et son fils, ainsi que plusieurs
Parmi les pionniers de l’art moderne ivoirien professeurs-assistants venus de France. La
figure le sculpteur Christian Lattier, dont les structure a pour mission première la formation
compositions cordées défraient la chronique de jeunes cadres, enseignants diplômés d’un
en bousculant les conventions formelles de la niveau équivalent à ceux de la métropole qui
sculpture traditionnelle. Délaissant les matériaux transmettront à leur tour savoir et technique
nobles habituels (bois, pierre) pour du fil de fer à la jeunesse du pays. Christian Lattier et le
et des ficelles, il se détache et de l’héritage céramiste Yao Dogo sont les premiers artistes

DÉCOUVERTE
des ancêtres et de celui des Blancs, dans une ivoiriens à intégrer le corps professoral, assistés
pratique qu’il baptise « expérience sculpturale ». par Josette Dagnogo, artiste française formée
Surnommé « l’Arbre tutélaire » de l’histoire de aux Beaux-arts de Roubaix. L’école accueillera
l’art en Côte d’Ivoire, le peintre Michel Kodjo beaucoup des futurs grands noms de l’art
est, lui, le premier artiste ivoirien à avoir exposé contemporain ivoirien, dont le groupe d’étudiants
individuellement à l’Hôtel de Ville d’Abidjan, trois à l’origine du Vohou Vohou, courant majeur de
ans avant l’indépendance du pays. Ses œuvres la post-indépendance basé sur une remise en
figuratives empreintes de mysticisme incarnent cause des canons esthétiques importés de
la fusion de l’art traditionnel et contemporain France. En 1963 est créé l’Institut national
et seront notamment exposées à Paris, New des arts (INA, aujourd’hui INSAAC – Institut
York et Francfort. national supérieur d’art et d’action culturelle), qui
wwPeu après l’indépendance, la jeune Côte fonctionne sous tutelle de l’Académie française
d’Ivoire se retrouve dans un contexte d’urgence : des Beaux-arts avec des cours dispensés par des
il lui faut constituer une culture nationale forte professeurs expatriés. En 1969, un couple de
qui puisse l’amener à intégrer le rang des nations coopérants français, M. et Mme Bieth, mettent
modernes. Dans tous les domaines de la vie en place le Centre de peinture artistique Charles
culturelle, l’accent est donc mis sur la formation, Bieth à Abengourou, qui prépare les enfants
ce qui se traduit notamment au niveau de déscolarisés particulièrement doués aux
l’audiovisuel par une politique de sensibilisation Beaux-arts et à l’INA tout en leur permettant
et d’éducation des masses. L’École nationale de poursuivre leur formation secondaire jusqu’au
supérieure des Beaux-arts d’Abidjan est créée en BEPC.
© ELODIE VERMEIL

Le jeune peintre Aboudia, lors du vernissage de son exposition à la galerie Amani.


L’art naïf au quotidien
112
En Côte d’Ivoire, les manifestations écrites langue du « bizness » s’il en est (sur la route
et/ou dessinées de la gouaille populaire et d’Assinie au niveau du village Modeste
de son humour investissent avec plus ou sur la gauche, un petit apatam encadré
moins d’ingéniosité et d’originalité tous les d’un comptoir rudimentaire et recouvert
supports pouvant accueillir le moindre coup de tôle affichait fièrement il y a quelques
de pinceau ou de crayon apte à entrer dans années : « American bakery of village
le champ visuel du passant. Le but : attirer Modeste » tandis qu’un peu plus loin, un
l’attention et, surtout, se singulariser. Les autre panneau précisait que dans la paroisse
enseignes commerçantes sont à cet égard du coin, « on [faisait] aussi les messes en
particulièrement savoureuses. Et puisque l’on anglais ») et l’usage quasi systématique du
parle de saveur, autant commencer par celles titre « docteur » pour tout ce qui concerne
des maquis : en carton-pâte, en contreplaqué les métiers manuels et mécaniques. D’une
ou en métal, toutes se disputent le regard manière générale, en Côte d’Ivoire, on est
du visiteur à grand renfort de slogans et de rarement un simple réparateur, garagiste
formules lapidaires agrémentés de dessins ou prestataire de service au sobre intitulé.
naïfs aux couleurs vives. Chopes de bière On sera plutôt « docteur de montres »,
dégoulinant de mousse fraîche, poulets dodus « chirurgien de la moto », employé de
et grillés en train de rôtir sur leur broche, la « clinique internationale de l’auto »
crustacés rose bonbon aux yeux énamourés, ou maître esthéticien « très très fort en
poissons luisants et argentés et scènes beauté ». Les tradipraticiens (médecins
d’apéritif ou de repas. Voilà pour les dessins. traditionnels auxquels recourent encore
Pour les slogans aguicheurs : « Ouvert de très fréquemment les Ivoiriens) ne sont pas
7h30 jusqu’à fatiguer », « Maquis coup de en reste, qui font illustrer sans détours la
frein : venez à moi » (en général à l’entrée variété de maux dont leurs préparations
et à la sortie des villes et villages), « Roi de guérissent ou prétendent guérir. On ne vous
la langouste » (du poulet, de la pintade, du parlera pas du spécialiste du sida, qui fait
lapin..., etc.) en sont quelques exemples. disparaître le virus en quelques semaines
Ces slogans sont souvent complétés à l’aide d’un onguent maison, mais reste
de proverbes et de maximes populaires que les pathologies sexuelles, génitales et
apportant – de façon souvent hilarante – leur scatologiques, en particulier l’impuissance,
valeur ajoutée à l’enseigne en lui donnant les hémorroïdes et la diarrhée, ont le vent en
une petite touche personnelle qui en dit un poupe au niveau des artistes qui semblent
peu plus sur l’ambiance de l’établissement et se faire un plaisir de les illustrer de la façon
la personnalité du patron. Ainsi : « Pauvre a la plus explicite possible. Pour peindre leurs
tort », « Cabri mort n’a pas peur du couteau », enseignes et/ou slogans, les commerçants
« L’estomac d’abord », « Maquis le RDV : le (mais aussi les gbakas, camions, taxis, etc.)
Refus De Vieillir », ou encore « Bouffe-partie font généralement appel à l’artisan-peintre
tous les week-ends : découvrons autre du quartier (plus on met les moyens plus on
chose ». Les enseignes des coiffeurs donnent aura de beaux dessins), qui commence par
elles aussi lieu à l’expression d’originalités représenter le symbole de leur profession et
et de créativités variées. Y figurent souvent l’agrémente ensuite au goût du client. Une
cinq à six têtes arborant des coiffures plus forme de course au plus bel « emballage »
ou moins improbables sur des visages aux qui donne à certaines affiches un véritable
traits figés, voire légèrement grimaçants ou
cachet et transforme parfois les véhicules en
carrément patibulaires. On y voit des Elvis
œuvres d’art sur roues. Outre leur vocation
locaux, avec ou sans rouflaquettes, coupe
promotionnelle, tous ces panonceaux et ces
banane sur le devant ou retroussée en arrière,
habillages ont en plus le mérite d’apporter
afro-revival, tressés façon West Coast et
une touche de gaieté à un quotidien souvent
autres variantes, chacune assortie de sa
précaire, rehaussant de leurs éclatantes
dénomination (coupe cafard, zazou, coq,
couleurs celles d’une vie un peu trop terne.
Santiago, casino, mode Ghana, hair black
coiffure style, etc.). Parmi les autres plus- wwPour aller plus loin, VeneZ’Y Voir la Côte
values de ces panneaux autopromotionnels : d’Ivoire ! , Kaïdin M. Le Houelleur, Uwe Ommer,
le recours de plus en plus fréquent à l’anglais, Venance Konan, NEI-CEDA, 2017.
Arts Et Culture 113

wwLes naïfs. Le Centre, par la suite wwEn dehors du Vohou Vohou et des naïfs, on
rebaptisé « Collège d’enseignement artistique distingue quelques beaux parcours individuels,
d’Abengourou », avant de devenir en 1995 le comme ceux de Jacques Samir Stenka et
Conservatoire régional des arts et métiers Ouattara Watts. Originaire de Bingerville, Stenka
d’Abengourou, est à l’origine d’un important se considère comme un mystique abstrait et a à
courant de l’art contemporain ivoirien : les son actif plus de 25 000 toiles, dont certaines
naïfs. Certains des anciens petits pensionnaires ont rejoint le fonds muséal du quai Branly.
du Centre Bieth figurent aujourd’hui parmi Premier peintre africain à intégrer les Beaux-
les plus grands maîtres du genre : Augustin arts de Paris, il met en scène à travers ses
Kassi, Camille Kouakou, Idrissa Diarra, œuvres les figures stylisées d’une cosmogonie
Roger Djiguemdé, Losseni... Leurs tableaux, personnelle où figurent en bonne place la femme
concentrés de fraîcheur et d’innocence, livrent et les ancêtres égyptiens. Son langage pictural
un art immédiatement lisible qui ne se prend serait le fruit d’un voyage dans l’au-delà à
pas au sérieux. Peinture des petits riens de tous travers les grandes civilisations de l’Égypte
les jours dont l’extension hyper-démocratique antique, des Mayas, des Sumériens et des
trouve son inspiration jusque dans la rue Nubiens, toutes marquées de façon indélébile

DÉCOUVERTE
qu’elle représente souvent au quotidien, elle par l’homme noir. Passeur des messages
a l’avantage de parler à tout le monde, ce qui de « l’Autre-Monde », il compose un corpus
explique que les naïfs soient si populaires en ésotérique et mystérieux dont le langage a été
Côte d’Ivoire et que leurs chefs de file aient qualifié de « médiationnisme ». Avec celles de
été exposés maintes fois dans les galeries son aîné Michel Kodjo, quelques-unes de ses
les plus réputées d’Abidjan. Parmi les plus toiles sont exposées à la Maison du patrimoine
illustres représentants de ce courant, Augustin culturel de Grand-Bassam. Ouattara Watts, lui,
Kassi, connu pour ses Ivoiriennes opulentes et est le plus américain des artistes ivoiriens. Initié
ses scènes de marché ; Camille Kouakou, ses par son grand-père guérisseur aux mystères
couleurs douces-acidulées et sa vertigineuse de la nature et du cosmos, le peintre est une
profusion de détails, et l’un des maîtres légende non seulement parce qu’il a contribué
incontestés du genre malheureusement décédé à ouvrir la voie des galeries aux artistes noirs,
en 2015, Idrissa Diarra, dont l’œuvre prolifique mais aussi pour son intense amitié avec Jean-
se caractérise par une remarquable complexité Michel Basquiat, qui l’a convaincu d’aller tenter
« architecturale » et une extraordinaire pureté sa chance à New York. Ses toiles-sculptures,
de trait et de couleurs. imposantes et rythmiques, interrogent sa
wwAutre courant majeur de l’art moderne relation au monde à travers un entrelacs de
ivoirien, le Vohou Vohou, officiellement né en symboles cryptiques, matériaux et objets chinés
1985 avec l’exposition-manifeste organisée au çà et là, parés de couleurs tour à tour sombres
Centre culturel français par de jeunes peintres et lumineuses. Bien que l’on y perçoive en partie
« dissidents ». Vohou Vohou (« n’importe quoi » son héritage africain, l’artiste-plasticien met un
en dialecte local), se présente comme un art de point d’honneur à les enrichir des « ailleurs »
la récupération, de l’empiècement et du collage et des « autres » dont il nourrit son inspiration.
sur châssis de matériaux hétéroclites mettant wwEnfin, figure majeure de l’art contemporain
à l’honneur les richesses naturelles du terroir et passeur de la sagesse du continent, Frédéric
ivoirien : tapas (écorce de bois battue), cauris, Bruly-Bouabré (1921-2014) échappe à toute
rotin, sable, colle, plumes, arêtes de poisson... classification et s’impose comme un monument
En rejetant le matériel onéreux importé de du patrimoine national toutes catégories
France pour lui substituer une matière première confondues. Avec Ouattara Watts, il fait partie
locale (toile de lin remplacée par du tapas et de des artistes ivoiriens les plus cotés sur la scène
la toile de jute, huiles et acryliques délaissées internationale de l’art contemporain depuis plus
au profit de colorants naturels obtenus à partir d’un quart de siècle. Inspiré par ses propres
de décoctions), les membres du Vohou Vohou impulsions, il a travaillé en dehors de toute règle
entendent promouvoir une esthétique purement académique et n’a jamais appris le langage de
africaine libérée de l’académisme et de ses l’art plastique. En ce sens, il peut-être assimilé à
contraintes formelles, ouvrant ainsi la voie à un représentant de l’art brut, bien que son œuvre
une liberté créatrice dont les émanations iront soit sous-tendue par une démarche intellectuelle
jusqu’à l’art abstrait. Décliné en divers courants et philosophique. À la fois dessinateur, scribe,
(Vohou conservateur, Vohou immatériel, Vohou philosophe et poète mystique, ce « Champollion
synthétique, Vohou flottant, etc.), le Vohou Vohou africain » fut, à l’âge de soixante-dix ans, la
donnera naissance quelques années plus tard grande révélation de l’exposition « Les Magiciens
à un mouvement similaire nommé Daro Daro de la terre » organisée en 1989 à Beaubourg
(« victoire » en langue adioukrou), initié par et à la Villette, première du genre à mettre en
l’artiste Yacouba Touré. avant les arts actuels non occidentaux.
114 Arts Et Culture

Repéré par Théodore Monod lorsqu’il travaillait à comparé à Basquiat et aujourd’hui reconnu
l’Institut français d’Afrique noire, Bouabré est le internationalement –, qui s’est fait connaître
génial inventeur d’une « poégraphie » élaborée avec ses toiles monumentales dépeignant
à partir des signes naturels inscrits dans les la bataille d’Abidjan, et dont les « peintures
pierres de son village natal. Créé à la suite d’une nouchi » bariolées, sauvages et enfantines
révélation qu’il eut lorsqu’il travaillait en tant ont rejoint les cimaises de la prestigieuse
que fonctionnaire commis aux écritures pour galerie Saatchi ainsi que la collection privée
la ligne ferroviaire Dakar-Niger, son alphabet d’art contemporain africain de Jean Pigozzi,
pictographique composé de 448 signes lui sert considérée comme la plus importante du
à retranscrire les grands récits mythologiques monde. On retient également le sculpteur
du peuple bété. Naïveté d’outre-monde, pureté Demba Camara et ses « art toys », fétiches
tombée des cieux, son « dire » se décline en revisités à la sauce manga ; le peintre Pascal
écriture automatique dans d’étranges petits Konan, extraordinaire interprète de la ville
tableaux enfantins, tous réalisés au même africaine et de ses émotions, et le plasticien
format, avec un stylo-bille et des crayons de Yéanzi, auteur d’incroyables « portraits
couleur, sur des cartons servant à emballer les recyclés ».
mèches de cheveux importées d’Asie dont se Du côté de la photographie, Abidjan voit se
parent les Abidjanaises. développer depuis une petite décennie une scène
En 2013, Frédéric Bruly-Bouabré, âgé de plus dynamique et éclectique. Si les aînés (Ananias
de 90 ans, a pris part à la 55 e Biennale de Leki Dago, Macline Hien, Franck Abd-Bakar
Venise. La prestigieuse rencontre fut sa dernière Fanny, François-Xavier Gbré, Seybou Traoré,
participation à une exposition publique : Cheick Dorris Haron Kasco...) ont déjà fait leurs preuves,
Nadro, « Celui qui n’oublie pas », s’est éteint ils confirment un talent qui se bonifie avec le
le 28 janvier 2014 à Abidjan, laissant derrière temps. Quant à la relève, elle est assurée avec
lui un patrimoine artistique et culturel d’une éclat par de jeunes photographes épatants parmi
valeur inestimable. Quelques-unes de ses lesquels Joana Choumali, Paul Sika ou encore
œuvres sont exposées au Musée des civilisa- Phillis Lissa (Ly LaGazelle).
tions de Côte d’Ivoire et à La Rotonde des arts Le design ivoirien n’est pas en reste, puisqu’il
contemporains. compte trois lauréats de la Biennale d’art
wwBeaucoup d’Ivoiriens s’improvisent africain contemporain de Dakar, Dak’Art :
aujourd’hui peintres ou artistes et se Vincent Niamien (1996), Valérie Oka (2000 et
forment en autodidactes, dans la seule optique 2003) et Issa Diabaté (1998), dont certaines
de reproduire des tableaux « best-sellers » créations figuraient également dans l’exposition
qui répondront aux attentes des touristes collective « Design en Afrique : s’asseoir, se
et autres potentiels clients. On trouve ainsi coucher et rêver », tenue au musée Dapper
un peu partout du pseudo-naïf inspiré des à Paris en juillet 2013. Designer, ébéniste et
grands maîtres de l’école d’Abengourou, ou sculpteur, l’artiste Jean Servais Somian, lui, s’est
du sous-Vohou approximatif. Les véritables taillé une solide réputation en taillant dans le
talents, eux, rencontrent le plus souvent leur cœur des cocotiers, pour produire des meubles
public à l’étranger et, quand ils en ont les longilignes et racés d’une grande élégance qui
moyens, s’expatrient, opérant une véritable rencontrent un succès croissant en local et à
« fuite des pinceaux » hors du pays. Car le l’international.
domaine des arts plastiques, traditionnellement wwDepuis quelques années, une belle
laissé pour compte d’un système exclusivement effervescence artistique s’est emparée
axé sur la gestion de priorités brûlantes, d’Abidjan. Même si le secteur souffre d’un
demeure la portion congrue des politiques de manque certain de financements et gagnerait
développement. Face à l’absence d’implication à être plus structuré, les galeries et salles
de l’État, ce sont les galeristes, mécènes de d’expositions accueillent de plus en plus
bonne volonté et structures privées (fondations, d’événements et mettent à jour une scène
banques, centres commerciaux) qui prennent le artistique foisonnante. Parmi les promoteurs
relais. Bien utilisés, les réseaux sociaux, relayés incontournables des beaux-arts, on retient
par le bouche-à-oreille, permettent aussi à Simone Guirandou (LouiSimone Gallery),
quelques artistes de sortir de l’anonymat, mais Yacouba Konaté (La Rotonde des arts), Illa
sans politique de suivi et/ou d’aide, difficile de Donwahi (Fondation Charles Donwahi), Thierry
percer et de se maintenir. On assiste malgré tout Dia (galerie Houkami Guyzagn), Jacob Bleu
depuis quelques années à un envol de la scène (LeBasquiat Art Gallery), Werewere Liking
artistique, qui se concrétise par l’émergence (Village Ki-Yi), Marie-Josée Hourantier (Bin
de beaux talents comme Aboudia – souvent Ka Di So), Cécile Fakhoury (galerie Cécile
Arts Et Culture 115

Fakhoury), Monique Kaïdin Le Houelleur (Villa artistes comme Halidou (peinture), Essoh Sess
Kaïdin)... Moins connus du grand public mais (peinture, poésie, street art) et Ly LaGazelle
tout aussi engagés, de jeunes gens passionnés (photographie), ou encore Isabelle Zongo,
agissent à leur échelle pour faire bouger les qui nous a apporté une aide précieuse dans
lignes « d’art-d’art » et mettre en lumière les l’élaboration de ces pages, et a lancé fin
talents prometteurs. Ainsi de l’association 2017 la première plateforme numérique de
A’Lean & Friends qui organise Cité des Arts, promotion des arts et de la culture avec un
une manifestation lancée en 2016 grâce à focus sur l’Afrique, la Fondation ORIGINVL
laquelle le public a pu découvrir de talentueux (www.originalfound.com).

Sculpture
Bien qu’elle emprunte de nombreuses formes cauris, cartouches... Ils sont souvent portés
(portes sculptées du nord de la Côte d’Ivoire, avec un costume volumineux fait de tissu, de
oiseaux de culture, cuillères du mérite, bâtons fibres, de peaux, de feuilles et de diadèmes

DÉCOUVERTE
de commandement, sièges, tabourets ashanti, emplumés. À mille lieues de là, les Dans ont au
lits funéraires, etc.), la sculpture ivoirienne peut contraire développé une sculpture figurative aux
se résumer aux deux figures majeures que sont formes épurées et à la morphologie aérienne
les masques et les statuettes, instruments (voire éthérée), qui n’est pas sans rappeler la
liturgiques par excellence. sérénité orientale. Chez les Sénoufos du Nord,
Tandis que les masques constituent une l’usage des masques est intimement lié aux rites
composante culturelle essentielle du nord et funéraires et au poro, un système initiatique
de l’ouest ivoiriens, on notera que les Akans, sur lequel reposent l’identité et la cohésion
particulièrement les peuples lagunaires, lui de la communauté. Réalisés par des castes
préfèrent la statuette, même si l’on retrouve spécifiques et portés par d’autres, ces masques
également chez les Baoulés des masques- se dévoilent à l’occasion de manifestations
autels à vocation familiale, ou des masques précises, ou sont conservés dans l’enceinte
sacrés. C’est dans les régions de Man et de du bois sacré, interdit aux femmes et aux
Korhogo que l’usage du masque se manifeste non-initiés : ce sont les masques animaliers
de la façon la plus spectaculaire, puisque ou sculptures anthropomorphes de haute taille,
celui-ci fait office d’intermédiaire entre les associant les attributs de différents animaux
diverses émanations d’une divinité suprême symboliques ou totémiques, et incarnant les
et l’homme. Ce faisant, il a ainsi une double esprits de la forêt, qui veillent sur le village
vocation de « foyer d’accueil » des puissances et sur la classe d’âge en cours d’initiation.
de l’au-delà (souvent des ancêtres qui se mani- Il est à noter cependant que le rapport des
festent aux vivants par son biais) et de talisman Sénoufos au sacré s’exprime également par
contre les forces maléfiques, nuisibles à la le biais de la statuaire, à travers les motifs
communauté. du couple originel et des animaux-totems
La principale différence entre les masques primordiaux : le caméléon, la tortue, le python
et les statuettes réside dans la façon dont ils et le calao.
sont utilisés lors du rite : on se servira parfois
de la statuette pour accompagner certaines wwLe Musée des civilisations de Côte
danses rituelles (c’est notamment le cas lors d’Ivoire, créé en 1942 par l’administration
de l’Abissa), mais celle-ci reste la plupart coloniale, présente un bel échantillonnage
du temps immobile, tandis que le masque, des masques, sculptures et statuettes des
revêtu et « dansé » par un initié, participera à grandes aires culturelles du pays. Construite
chaque étape du déroulement du rite, agissant sur un terrain de deux hectares, cette structure
comme force inhibitrice des ondes négatives, dispose d’un fonds muséographique d’une
ou propageant au contraire un rayonnement grande richesse, estimé à plus quinze-mille
positif sur l’ensemble de la communauté. Les pièces authentiques parmi lesquelles des
masques sylvestres des Wés de l’Ouest, de masques, statues, pièces archéologiques et
nature expressionniste, se distinguent par des photographies qui en font l’une des institutions
reliefs tourmentés systématisant l’expression patrimoniales les plus importantes de la sous-
de l’horreur de manière cathartique par le région. En dehors du Musée des civilisations,
biais de formes mi-humaines, mi-animalières, les amateurs de masques, statuettes et autres
auxquelles peuvent s’incorporer des éléments objets et accessoires rituels ou utilitaires se
externes tels crocs, plumes, clochettes en perdront avec plaisir entre les murs de la galerie
laiton, fibres, griffes, becs de rapaces, perles, M’Pataô, qui a ouvert ses portes en 2016.
Festivités
Il n’est pas évident de dresser un aperçu intel- relle ivoirienne a repris en 2014, après avoir
ligible des différentes fêtes et manifestations été interrompue plusieurs années pendant la
d’ordre culturel qui jalonnent l’année ivoirienne. décennie de crise.
Le temps calendaire et la périodicité de ces célé-
brations varient en effet en fonction de chaque „„ LE FEMUA (FESTIVAL DES MUSIQUES
ethnie (et Dieu sait qu’elles sont nombreuses !), URBAINES D’ANOUMABO)
des différents rites saisonniers et des décalages ABIDJAN
temporels auxquels les soumettent les aléas Projet à caractère humaniste et évolutif, le
sociaux et climatiques (notamment pour tout FEMUA a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif
ce qui concerne les fêtes des moissons). Le Traoré, lead vocal du groupe Magic System et
mieux sera encore de vous renseigner sur commissaire général de cette manifestation
place. Encore une fois, le calendrier fourni ici artistique et culturelle qui réunit chaque année
l’est à titre indicatif. Hormis les fêtes majeures à un nombre croissant de festivaliers issus d’hori-
périodicité fixe (Abissa, Dipri, fête des ignames, zons variés. Cet événement a été créé afin de
etc.) ou celles appartenant à un cycle plurian- vulgariser la musique urbaine dans les quartiers
nuel (notamment la fête des générations, qui défavorisés et ainsi permettre aux populations
n’a pas lieu à la même date selon l’ethnie locales d’avoir accès à la culture à proximité
par laquelle elle est célébrée...), il existe une de leur domicile. Pendant les quelques jours
foule d’autres manifestations à caractère plus qu’il dure, les populations les plus démunies,
ponctuel et aléatoire : ainsi, les fêtes marquant la qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un
fin de l’initiation chez les peuples du Nord et de ticket de concert, peuvent alors assister aux
l’Ouest et les fêtes des moissons, comme celles prestations de quelques-unes des plus grandes
marquant la fin de la récolte du riz, dans l’Ouest, stars de la musique africaine et internationale,
sans parler des cérémonies de mariage, des ce dans leur environnement de tous les jours.
funérailles, baptêmes... En marge de ces fêtes Le FEMUA, dont la programmation artistique
à forte connotation traditionnelle et religieuse, symbolise l’intégration, se tient chaque année
il faut également mentionner les carnavals de à Abidjan, plus précisément dans le quartier
Bonoua et de Bouaké, pratiques profanes et plus d’Anoumabo. Témoignage de reconnaissance
modernes mais malgré tout vivaces. S’y ajoutent des membres du groupe Magic System envers le
également les fêtes marquées par des jours quartier qui les a vu naître et grandir, ce festival
fériés, parmi lesquelles les dates-clés des calen- se veut porteur de développement, puisqu’il
driers chrétien (Pâques, Ascension, Pentecôte, permet de poser des actions sociales au profit
Assomption, etc.) et musulman (Ramadan, des populations ivoiriennes et africaines. Ainsi,
Tabaski, etc.), sans oublier la Toussaint, Noël, depuis sa création, il a permis la réhabilitation
le jour de l’An, la Saint-Valentin, à laquelle les et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de
Ivoiriens attachent une grande importance, et pouponnières, des dons aux réfugiés, ainsi que
pour finir la fête nationale célébrant l’Indépen- la construction de plusieurs écoles offertes à
dance du 7 août 1960. Outre ces célébrations l’État de Côte d’Ivoire. Devenu une véritable
traditionnelles, historiques et d’ordre religieux, la institution au fil des ans, ce festival, pérennisé
Côte d’Ivoire compte plusieurs fêtes folkloriques, par la volonté de diverses personnes intimement
artistiques et culturelles plus récentes qui ont convaincues que la culture possède un pouvoir
également leur importance. d’enrichissement sans limites, constitue une
plateforme d’échanges unique entre les artistes,
„„ CARNAVAL DE BOUAKÉ les festivaliers et la presse. Situé sur la rue
BOUAKÉ principale du village d’Anoumabo, le site du
Mars-avril. FEMUA est d’abord un symbole pour les Magic
Le Carnaval de Bouaké, lancé en 1964, se System, puisque l’espace réservé aux logos des
concrétise par une semaine entière de festivités partenaires du festival (Kampala) était autrefois
marquées par la tenue d’une foire, d’un défilé de le quartier général du groupe, qui y signait tous
chars, de majorettes, bal masqué, élection de ses contrats. Pendant les jours de fête, ce petit
miss, etc., et s’achève en apothéose avec l’inci- village populaire de la commune de Marcory
nération de la statue du carnaval. Rebaptisée devient un véritable carrefour de brassage
« Foire forum du carnaval de Bouaké », cette culturel. En 2016, FEMUA Kids a vu le jour pour
manifestation emblématique de la vie cultu- offrir un moment de partage et de découverte
Festivités 117

aux tous petits – notamment ceux évoluant dans encyclopédique de la Côte d’Ivoire, tome 5,
les milieux modestes. Cette activité organisée Raymond Borremans, Les Nouvelles éditions
autour d’ateliers ludiques, de chants, d’anima- africaines, Abidjan, 1988). Célébrées chaque
tions et de prestations d’artistes permettait aux année à Bonoua pendant la période Pâques,
enfants de sortir de leur quotidien. En 2017, à la fin du mois d’avril, les festivités s’étalent
pour le dixième anniversaire du Festival, un sur deux semaines et attireraient quelque
hommage a été rendu à Papa Wemba, décédé le 100 000 visiteurs. La première semaine de
24 avril 2016 lors de sa prestation à la neuvième célébration se concrétise par des animations
édition du FEMUA. À cette occasion, la « Place variées (matchs de football, représentations
Papa Wemba », située à Marcory-Anoumabo, de théâtre de rue, fanfares, danses folklo-
a été inaugurée. riques, etc.), tandis que le Popo carnaval en
lui-même, qui commence un samedi pour
„„ POPO CARNAVAL s’achever le lendemain, est caractérisé par
Chez les Abourés de Bonoua (sud-est), la un défilé d’hommes masqués, ponctué de
coutume voulait qu’à chaque fête des ignames danses et de scènes burlesques. La matinée du
une nouvelle danse fût présentée au grand dimanche est traditionnellement consacrée au

DÉCOUVERTE
public. Cette pratique subit de profondes modi- culte ancestral et aux réunions familiales tandis
fications en 1946, lorsqu’un groupe de jeunes que l’après-midi, commence un défilé au cours
résolut d’innover en organisant le Popo, mot duquel ont lieu des manifestations coutumières
abouré signifiant « masque ». Cette manifes- abouré. Suivent les majorettes, les marion-
tation, placée sous le triple signe de la bonne nettes géantes et les chars magnifiquement
humeur, du comique et du déguisement, eut décorés, escortés dans l’euphorie générale
un grand retentissement dans les villages par des hommes, femmes et enfants de tous
et les campements environnants, aussi les âges déguisés, des danses folkloriques, des
jeunes gens à l’origine de cette manifestation, groupes de fanfares, etc. Cette manifestation
une fois devenus adultes, décidèrent-ils de populaire est devenue célèbre pour son folklore,
redynamiser cette réjouissance. Ils la bapti- ses travestis tous plus excentriques les uns que
sèrent cette fois-ci « Popo carnaval », le terme les autres, et son grand bal populaire, point
carnaval rappelant la note moderne apportée d’orgue du carnaval ayant vocation à chasser
par l’introduction d’un défilé de chars. Depuis « le roi Popo » (l’incarnation des masques
1972, l’organisation de cette fête s’inscrit dans dans la tradition abouré ; incarné par un grand
les mœurs des Abourés qui, chaque année, monstre en papier mâché et symbolisé par le
se retrouvent pour se recréer dans une même masque hideux trônant sur la place centrale
liesse populaire. Lors des journées du Popo de Bonoua, il est l’équivalent d’une sorte de
carnaval, toutes les générations, nouvelles croque-mitaine qui effraie les enfants et affole
et anciennes, se confondent pour célébrer les grands) et ses monstres loin de la Côte
cette fête populaire (Le grand dictionnaire d’Ivoire. Du moins jusqu’à l’année suivante.
© TATUP.FR

Les feux d’artifice du Nouvel an sont devenus une tradition festive


qui se perpétue jusque sur les plages d’Assinie.
Quelques fêtes traditionnelles
à la loupe
118

„„ FÊTE DES GÉNÉRATIONS „„ FÊTE DES IGNAMES


Cette fête s’inscrit dans un cycle de célébra- La fête des ignames est célébrée chaque début
tions pluriannuel et marque l’arrivée à maturité d’année par les ethnies appartenant au groupe
d’une nouvelle génération, qui acquiert par ce akan. Elle rend hommage au tubercule nour-
biais son émancipation, et le premier statut ricier qui sauva le peuple ashanti lors de son
social grâce auquel son rôle aura désormais exode de l’ancien Ghana vers la Côte d’Ivoire.
une influence déterminante sur la vie de la D’ailleurs à cette occasion, la consommation
communauté, tandis que pour les « survivants » d’igname est formellement interdite, celui-ci
de la précédente génération, elle marque le n’étant utilisé qu’à des fins rituelles. Fête de
début de la retraite. La fête des générations se reconnaissance marquant le commencement
déroule sur deux jours, mais sa préparation peut d’une nouvelle année que l’on souhaite placée
durer plusieurs mois ; les journées précédant sous le signe de la prospérité, cette célébration
celles de la célébration sont généralement réaffirme par ailleurs la pérennité du lien existant
rythmées par le chant des futurs émancipés entre les vivants et les morts et, à l’instar de
défilant gaiement et fièrement dans les rues nombreuses fêtes akan, se concrétise par la
du village. Au cours de la cérémonie, tam-tams tenue de rites purificateurs. La veille de la
et tambours, instruments de prédilection des cérémonie, les tam-tams, tambours, oliphants
peuples lagunaires, résonnent généreusement. et autres cors royaux annoncent officiellement
La fête se déroule en trois étapes : la première la fin d’une année et le commencement d’une
consiste en une danse guerrière visant pour les autre. Le jour de célébration proprement dit, le
« nouveaux venus », à démontrer leur virilité et roi, paré d’attributs richement dorés (parfois des
prouver qu’ils seront aptes à relever les défis imitations en bois sculpté pour plus de sécurité)
et endosser les responsabilités induites par se rend à la rivière, escorté du peuple et de ses
leur nouveau statut social. Vient ensuite la nanans (chefs coutumiers), y accomplit des
parade en pirogue, par laquelle ces derniers libations purificatrices, s’y baigne et danse,
montrent qu’ils ont la maîtrise de l’eau, élément lançant un message d’espoir à ses sujets qui
primordial chez les Abourés. La troisième phase, le raccompagnent en un long et joyeux cortège
apothéose de la fête des générations, se traduit une fois ses ablutions terminées. Après ce
par une série de danses de réjouissances et de bain rituel a lieu la présentation des chaises
liesse populaire collégiale qui se poursuivent et tabourets sacrés reproduisant dans leurs
en fanfares jusqu’à une heure plus ou moins différentes formes et spécificités stylistiques les
avancée de la nuit. hiérarchies complexes des différents lignages
© ELODIE VERMEIL

Liesse villageoise, à l’occasion de la sortie du masque zaouli, en pays gouro.


119

en présence. Bénis et lavés à leur tour, ils sont terme de cette semaine de « retraite mystique »,
alors enduits du sang d’animaux sacrifiés et de sur la place publique où tout le monde danse
poudre d’igname et brandis avec force invoca- dès le lundi, à l’occasion du Gouazo, qui marque
tions aux ancêtres disparus. La présentation le début officiel des festivités. Le mardi est le
achevée, les restes des offrandes animales jour des rois, le mercredi celui des femmes, le
sont en partie brûlés, tandis que l’autre partie jeudi celui des cadres et le vendredi celui des
est consommée par l’ensemble des participants chefs de village. Le samedi lors de l’Ewoudolé,
à la cérémonie, scellant ainsi l’union entre les tout le monde danse à nouveau ensemble tandis
vivants et les morts. que les sept familles n’zima font allégeance
au roi. L’Abissa atteint alors son apothéose et
„„ L’ABISSA chacun défile, déguisé et maquillé. Le dimanche
GRAND-BASSAM a lieu la cérémonie d’adieu au génie de l’Abissa
Fin-octobre/début novembre. et le rite de purification du roi au bord de la
Si Grand-Bassam a parfois des airs de famille mer. Fête multiforme, puisqu’elle célèbre à la
avec La Nouvelle-Orléans, alors l’Abissa pourrait fois l’arrivée à maturité des graines de palme,
être son carnaval. Célébrée une fois l’an par les le passage d’une année à une autre et les
Apolloniens, cette fête traditionnelle se veut retrouvailles entre les sept tribus du clan n’zima,
avant tout une manifestation de contestation l’Abissa fait aussi office de régulateur social, en
du pouvoir et de critique sociale sur la place cela que la parole s’y exprime publiquement et
publique, expression folklorique du principe librement, dans le but de rétablir l’équilibre au
démocratique régissant la communauté n’zima. sein de la communauté : réunies en un grand
D’après la légende, le chef des N’Vavilés, une défoulement de gaieté expiatoire, toutes les
des sept tribus composant le clan n’zima, se classes sociales y expriment leurs doléances
rendant un jour en forêt, y aurait surpris des ou critiques, dénoncent et se confessent, afin
êtres surnaturels exécutant une danse rituelle d’obtenir le pardon ou d’exprimer leur repen-
autour d’un tam-tam céleste. Ayant ramené chez tance vis-à-vis de la société. Les barrières
lui le tam-tam parleur (Edogbolé), il se serait sociales et les interdits sont alors abolis et les
vu enjoindre par les esprits de la forêt d’exé- chefs de tribu et le roi peuvent être critiqués
cuter une fois l’an cette danse avec les siens, publiquement pour mauvaise gouvernance et
au moment où les graines de palme arrivent actes répréhensibles. La contestation est double,
à maturité. Les N’Vavilés devinrent ainsi les puisqu’elle s’exprime à travers la parole, mais
gardiens de l’Edogbolé et les principaux dépo- aussi par le biais du déguisement, qui identifie
sitaires de la danse sacrée de l’Abissa. La célé- celui qui le porte à la catégorie décriée. Lors
bration de l’Abissa s’étend sur deux semaines. de l’Abissa, les rôles sont inversés : on peut y
Au cours des sept premiers jours (Siédou ), voir des hommes maquillés dansant vêtus de
chacun prépare ses costumes et ses choré- perruques et de colliers de perles. La fête se
graphies, et mûrit ses critiques. Les travaux termine en une grande fanfare carnavalesque qui
des champs s’arrêtent, les pratiques occultes scelle à la fois les retrouvailles des sept tribus
et les funérailles sont interdites, et l’Edogbolé n’zima autour de l’Edogbolé et la joie de s’être
est emmené du domicile du chef n’vavilé vers libéré de ses rancœurs et de ses frustrations à
un lieu tenu secret, avant d’être transporté, au travers le Koundoumé, ou journées du pardon.
Cuisine locale
Sauce claire, sauce graine, sauce feuille, sauce koutoukou, grosse bière... La liste est à la fois
arachide, sauce aubergine, foutou, kédjénou de longue, non exhaustive, musicale, et alléchante...
poulet, de lapin, de pintade et plus si affinités, Côte d’Ivoire, pays des mille saveurs ? En tout cas,
ragoût d’igname, poulet, carpe et mouton braisés, pas le plus mal loti en termes de gastronomie,
agouti, alloco, attiéké, attoukou, riz, riz gras, même si certains estomacs auront peut-être
klaklo, pain-brochette, galettes de mil ou de maïs, besoin d’un temps d’adaptation pour manger si
jus de bissap, tamarin, jus de gingembre, bandji, copieux sous de telles latitudes.

Produits caractéristiques
wwLe manioc : tubercule introduit au XVIe siècle (voire «  stimulantes  ») et réputé pour ses vertus
en Afrique, on en compte aujourd’hui plus digestives et médicinales.
de trois cents variétés. C’est avec le manioc wwL’arachide : introduite en Afrique par les
que l’on fabrique le tapioca et l’attiéké, sorte Portugais et les Espagnols. On la retrouve non
de semoule de manioc, plus légère que le seulement à côté de chaque boisson qui vient
couscous et particulièrement appréciée dans égayer l’heure de l’apéritif, et vendue un peu
le Sud côtier. partout dans de vieilles bouteilles de Johnny
wwL’igname : racine à la texture et au goût Walker et consorts, mais également dans la
proche de celui de la pomme de terre. sauce arachide, particulièrement appréciée
L’igname est un aliment aux vertus nourricières dans le nord du pays.
hautement symboliques, et on le fête un peu wwLe gombo : légume qui se donne des airs de
partout dans le pays. Un tubercule peut peser piment et/ou de courgette et peut être préparé
jusqu’à vingt-cinq kilos et ceux que l’on de diverses manières. La plus connue est la
trouve sur les marchés vont en général d’un à sauce gluante qui, à l’instar du nattô japonais,
trois kilos. On le prépare en ragoût, en frites rebute souvent les Occidentaux.
(gigantesques, relativement étouffe-chrétiennes
wwLa noix de palme : fruit du palmier à huile,
et parfois légèrement amères), en foutou et de elle se caractérise par une pulpe orange vif
bien d’autres manières. très huileuse à partir de laquelle on prépare
wwLe gingembre : tubercule utilisé comme la sauce graine et l’huile de palme. À manier
base à la préparation de boissons tonifiantes avec délicatesse si jamais vous entreprenez
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

L’enseigne de maquis : un atout indispensable pour attirer la clientèle.


Cuisine Locale 121

Maquis là, c’est quoi même ?


Largement répandus en Afrique centrale et australe, et composante essentielle de la
vie ivoirienne, les maquis font à ce point partie du paysage culturel et social du pays
que l’on a du mal à croire qu’ils n’existaient pas il y a seulement quelques décennies.
On s’accorde généralement à faire remonter leur apparition aux années 1950-60 et à
en attribuer l’initiative aux Ghanéennes, bientôt relayées par les femmes baoulé. Basés
sur un échange de bons procédés, les maquis se présentent à l’origine comme des
espaces d’accueil visant à recréer un semblant de cour familiale pour les ouvriers venus
de toute la sous-région, à une l’époque où la Côte d’Ivoire drainait une main-d’œuvre
importante. De leur côté, les mères de famille qui géraient ces cantines populaires en
retiraient un complément financier leur permettant d’augmenter le budget consacré à
la maisonnée. Gérés de façon familiale et privée, ces petits restaurants fonctionnaient
souvent dans l’illégalité la plus totale et l’on y écoulait en quantité viande de brousse et
gin de fabrication artisanale, ce qui constitue l’une des possibles origines de l’appellation

DÉCOUVERTE
« maquis ».
La période de récession de la fin des années 1980 (connue sous le nom de
« conjoncture  ») qui a suivi le miracle ivoirien, peut également expliquer le succès
grandissant que connurent alors les maquis, dont le principal atout, outre la convivialité
de l’ambiance qui y régnait, était de proposer à des prix plus qu’abordables, une
bonne synthèse des plats typiques de la gastronomie ivoirienne. Espace démocratique
par excellence, puisque l’on y retrouve aussi bien l’ouvrier que l’homme d’affaires
venu traiter d’importants dossiers, le maquis se décline aujourd’hui en de multiples
variantes : cela va du « maquis-cour » d’origine bien sûr, généralement réservé
aux connaisseurs et habitués, au maquis « cul-parterre » et au kiosque où l’on se
sustente à la sauvette, en passant par le maquis itinérant, avec ses braiseuses à l’affût
du travailleur de chantier, jusqu’au «  maquis-ministre  » ou à l’ « hyper », modèles
au-dessus avec leurs flots de décibels, leurs DJ et physio-videurs, comme ceux que
l’on trouve rue des Mille maquis à Marcory.
En général au maquis, on mange avec les mains, des plats cuisinés à la demande, ce
qui fait que le temps d’attente peut parfois être assez long. Ainsi avant de vous servir
votre plat, on vous apportera la plupart du temps un seau d’eau afin que vous puissiez
vous rincer les doigts. Pendant le repas, le seau attend bien sagement par terre à vos
côtés et, complété d’un petit sachet de lessive Omo ou Nil, se révèlera bien utile pour le
dégraissage de phalanges post-ripaille.

de préparer vous-même votre sauce graine du Sud asiatique, la mangue, à l’instar de la


ou votre poulet à l’huile de palme : certain(e) papaye, peut se consommer verte à la croque-
s ont perdu leur tee-shirt dans l’affaire, et au-sel ou en salade, ou bien mûre, préparée
ont dû aérer leur appartement pendant plus «  façon hérisson » avec ses joues découpées
d’une semaine  ! en damier. La saison des mangues en Côte
wwLa banane plantain : ou banane-légume, d’Ivoire s’étend de février à juin et certaines
pouvant mesurer de 30 à 50 cm de long et des meilleures mangues que vous mangerez
immangeable crue à cause de sa forte teneur jamais de toute votre vie sont cultivées dans
en amidon. On peut la manger bouillie, bouillie le nord du pays, qui compte de nombreuses
et pilée (foutou banane), mais les préparations unités de production.
les plus populaires restent sans nul doute les wwLe soumbara : condiment typique de l’aire
allocos et les klaklos. « dioula  », dans le nord de la Côte d’Ivoire.
wwAu royaume des fruits, la noix de coco Fabriqué avec de la graine de dakissé concassée
bien sûr, dont les arbres et les cultures ont et fermentée, il se présente sous la forme
accaparé toute la frange côtière du Sud ivoirien. d’une boulette que l’on ajoute directement
La papaye, quant à elle, se consomme verte ou aux préparations culinaires.
mûre et est réputée pour ses nombreuses vertus wwLe saka-saka ou « feuille de patate ».
médicinales. Il en va de même pour l’ananas, Cousin de l’épinard, tout aussi riche en fibres.
que l’on ne présente plus, mais dont la chair On l’utilise pour la préparation de la sauce feuille,
est particulièrement tendre et sucrée en Côte mais il peut également se consommer pilé avec
d’Ivoire, où il est largement cultivé. Originaire du poisson et du manioc ou autre.
122 Cuisine Locale

wwViande(s) de brousse. Les gibiers rattachés réputation de faire dormir, mais peut-être est-
à cette catégorie sont généralement braconnés ce seulement parce qu’il rassasie bien. En tout
en brousse : cela va du populaire agouti, dont cas, ses vertus nourrissantes et son prix ultra-
la chair est très prisée des Ivoiriens et qui se démocratique en font un mets prisé de tous.
cuisine à peu près à toutes les sauces, à la L’attiéké connaît de nos jours une telle popularité
biche (terme générique utilisé pour tous types qu’il commence à s’exporter à l’international,
d’antilopes) et au serpent, en passant par le sous forme séchée et lyophilisée. D’ailleurs,
phacochère, le porc-épic (que l’on appelle ici la Côte d’Ivoire, pourtant terre originelle de
hérisson) ou encore le tatou, la chauve-souris et l’attiéké, ne serait classée que troisième
même le chimpanzé. Officiellement bannie des mondiale en termes de production, supplantée
assiettes et cuisines ivoiriennes en septembre par... la Chine au rang de premier producteur.
2014 à cause du virus Ebola, la venaison a Début août 2016, les ministres réunis en conseil
opéré un retour fracassant dans les maquis en ont ainsi demandé au ministre de l’Industrie
septembre 2016, avec la levée de « l’embargo » « de prendre les dispositions nécessaires pour
ayant frappé la viande de brousse pendant assurer la protection juridique internationale de
deux ans. Comme quoi le bonheur des uns fait (l’) appellation ‘’attiéké’’ ainsi que du mode de
le malheur des autres : pour le gibier, dont la production de cette denrée », afin de créer une
chasse est censée avoir été interdite par un marque internationale de produits et de services
arrêté promulgué en... 1974, le répit aura sans qui ferait de cette semoule de manioc cuite un
doute été de trop courte durée... produit à forte valeur économique.
wwL’attiéké : ou semoule de manioc, wwLe foufou ou foutou est une sorte de boule
spécialité de la basse côte ivoirienne. Dans molle à la surface légèrement granuleuse
les maquis et chez les braiseuses, on l’achète obtenue à partir de manioc, de banane plantain
traditionnellement sous la forme de petits ou d’igname bouillis. Très apprécié dans les
sachets plastiques, « boules » de 100 grammes zones forestières de Côte d’Ivoire.
vendues 100 FCFA l’unité, d’où la fréquente wwLe kédjénou, en baoulé, signifie « mélanger ».
question : « Tu veux l’attiéké pour combien  ? » Il s’agit en fait tout simplement d’une préparation
La préparation de l’attiéké est l’apanage des à l’étouffée, le plus souvent de la volaille (pintade
femmes, qui se regroupent en petites unités ou poulet) mise à macérer avec des légumes
familiales et se partagent les différentes tâches dans un canari.
de sa transformation. Le manioc est d’abord
mis à fermenter dans l’eau pendant des jours, wwLe tôh : surtout consommée dans le Nord
puis séché au soleil, broyé, essoré, vanné et ivoirien, cette préparation à base de farine
enfin mis à cuire à la vapeur. Toutes ces étapes de maïs se présente sous forme de petites
permettent d’éliminer l’acide cyanhydrique que boulettes. Le placali est une variante du tôh à
contient naturellement le manioc. L’attiéké se base de manioc.
mange traditionnellement en accompagnement wwLe bissap : boisson commune à plusieurs
de viande ou de poisson, souvent avec une sauce pays d’Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mali, etc.),
(claire ou graine) dans la partie sud de la Côte préparée à base de Roselle, une fleur plus
d’Ivoire et bien sûr avec les doigts, en faisant connue sous le nom d’hibiscus sabdariffa.
de petites boulettes. Cet accompagnement a la Également appelé carcadé ou encore thé rose

Partager un repas avec des Ivoiriens


Il y a plusieurs choses à savoir concernant, d’une part, le repas à l’ivoirienne et de
l’autre, la sociabilité autour d’une table. Tout d’abord, ici, le concept « petite salade
fraîche  » ou « non merci, juste une entrée  » n’existe pas. Qu’il pleuve ou qu’il vente et
surtout malgré le fait qu’il fasse un soleil de plomb et une chaleur à fondre des dents,
les repas sont toujours aussi copieux. Explication : les entrées, fromages, desserts,
trous normands, pousse-café et autres ne sont pas des pratiques culinaires avérées
et, les repas se limitant généralement à un seul plat, ceci explique sans doute cela... Si
jamais vous êtes invité à dîner au maquis ou chez un particulier, ne mangez pas pendant
trois jours. Régaler son invité est une priorité absolue pour l’hôte ivoirien. Priorité qui
se traduit qualitativement bien sûr, mais aussi quantitativement. Outre que le fait de
laisser des restes est forcément accueilli avec des sentiments mitigés, en ne faisant pas
honneur à sa cuisine ou au repas qu’il vous offre, vous risqueriez de blesser votre hôte.
Ici ce n’est pas l’assiette qu’il faut finir, c’est le plat  !
Cuisine Locale 123

© TATUP.FR
DÉCOUVERTE
Alléchant Alloco...

d’Abyssinie (tout de suite ça sonne beaucoup wwLe bandji, ou vin de palme, est une
mieux  !). On le prépare en portant à ébullition boisson traditionnelle d’Afrique de l’Ouest
quelques poignées de fleurs, jusqu’à obtenir et d’Afrique centrale, obtenue à partir de la
une sorte d’épais sirop rose que l’on délaye fermentation de la sève des palmiers à huile du
ensuite dans de l’eau bien fraîche, avec plus raphia et du rônier. Tirée tôt le matin du tronc,
ou moins de sucre selon la préférence. Chacun la sève donne pour commencer un vin blanc
a ses petits secrets de fabrication et le jus de et laiteux au goût sucré et doux. Au fil de la
bissap peut-être amélioré avec un peu de jus fermentation, ce vin devient légèrement pétillant,
de citron et/ou d’ananas. Reconnaissable à sa plus âpre et alcoolisé. Son degré d’alcool
couleur rose sombre, il est vendu en petites oscille entre 7,5 et 11,5°, et il a les mêmes
bouteilles dans la rue et dans certaines grandes effets que la bière, qui tend de plus en plus à
surfaces et supermarchés. le remplacer.

Habitudes alimentaires
Loin de nos anorexiques ambassadrices et du simplement hors de propos. Et les régimes,
diktat du macrobio, en Côte d’Ivoire, manger, c’est pour les riches, ceux qui s’ennuient, ceux
c’est avant tout partager la joie, être libre, aisé, qui ne savent pas apprécier la vie. Végétariens,
bien portant. Pour preuve, l’expression populaire végétaliens, adeptes des repas « sans  » (sans
«  Ça mange pour lui  ! » (Il a bien réussi, ça cholestérol, sans produits d’origine animale,
roule pour lui  !) Oui. De manière générale en sans gluten, sans sel, sans beurre, sans œufs,
Afrique, bien manger, et surtout manger à sa sans bouillon de viande ou de poisson, sans
faim, c’est la première et la plus grande définition porc, sans volaille, sans viande rouge, sans
du bonheur. La publicité pour un riz fabriqué caféine, à basse teneur en graisse ou sucres,
localement, placardée un temps sur les murs etc., etc., liste non exhaustive), passez votre
et les 4 par 3 d’Abidjan, est d’ailleurs explicite chemin. Sans compter qu’en Côte d’Ivoire on
à cet égard : « Qui vous a dit qu’on ne peut pas ne mange pas, moins encore picore-t-on : on
acheter l’amour  ? RIZ L’AMOUR : la meilleure dévore, tout simplement, avec gourmandise
voie qui va au cœur passe par le ventre  ». Alors et jubilation, souvent le nez dans son assiette
quand on en a les moyens, on mange pour tous ou dans son plat. On croque, on sépare et on
ceux qui ne les ont pas, on mange pour toutes arrache la viande de son os ou de son arrête à
les fois où l’on a eu faim, et l’on prend peut-être belles dents  ; on mastique avec délectation  ;
aussi de l’avance sur toutes les fois où l’on aura on aspire sonorement la sauce ou le bouillon  ;
faim, car sur ce continent, on ne sait jamais trop on tète goulument (et bruyamment) les pilons
ce que l’avenir réserve. Ici, laisser de la viande et les os des carcasses, les arrêtes, et on lèche,
sur les os ou les arrêtes, laisser la moindre relèche et pourlèche ses doigts avant de les
miette d’attiéké ou de riz dans le plat est tout rincer à l’eau et à l’Omo.
124 Cuisine Locale

Oui, les Ivoiriens aiment manger et ils sont fiers calmer sa fringale à moindres frais avant de se
de cette cuisine à laquelle ils sont indéfectible- replonger dans le travail. Entre les croquettes,
ment attachés (en témoigne le succès croissant les chips de mangue et de banane, la coco
rencontré ces dernières années par les diverses râpée et les beignets en tous genres, le choix
fêtes dédiées aux spécialités culinaires du cru : ne manque pas. Et puisqu’on parle de beignets,
«  Attiéké-poisson tour  », «  Choukouya festi’  », ne quittez surtout pas le pays sans avoir goûté
« Brochette party  », « Bouffe partie  », « Festival aux gboflotos, dont le nom restitue si bien
des grillades  », « Garba party festival  »...), car l’apparence dodue et gonflée. Décrit comme
elle est liée, comme dans beaucoup de cas, ça ce n’est pas très sexy on vous l’accorde,
aux réminiscences des saveurs de l’enfance et mais attendez un peu de goûter à ces merveilles
aux grands moments de la vie. Tout comme de dont le fumet alléchant embaume chaque matin
notre côté à nous de l’océan finalement, sauf les carrefours et petits coins de rue de la capitale
qu’il faut bien admettre que Proust, avec sa économique  ! Idem pour les jaune-jaune,
petite madeleine, ne risquait pas de s’étouffer... beignets salés qui doivent leur nom à un colorant
La vie en Côte d’Ivoire apparaît ainsi rythmée alimentaire et sont servis accompagnés de
par toute une série de rituels liés aux joies de vermicelles bien assaisonnés, ou encore les
la table (et de la boisson), et les gourmets tra-tra, préparés à base de farine de blé, de
locaux n’ont que faire d’explorer la subtile variété sucre et sucre vanillé, de noix de muscade et
des plaisirs gustatifs ou de s’extasier devant de levure boulangère délayée dans de l’eau
les microscopiques assortiments cachés sous tiède. Le centre du Plateau regorge ainsi d’une
les pompeuses dénominations de quelque multitude de petites boulangeries, kiosques à
cuisine nouvelle sortie tout droit de la toque nems, grill-bus et autres autocars réformés
d’un chef plus homme d’affaires que gastro- reconvertis en stands à gourmandises, où
nome... Et puis on prend forcément moins le chacun se presse en foule ou en rang à l’heure
temps d’intellectualiser la chose quand on de la revue de presse ou du déjeuner, ou entre
mange pour vivre au lieu de vivre pour manger. deux rendez-vous d’affaires pour les plus nantis.
Pour reprendre les propos d’Eddy Mitchel dans Pour les autres, sauter le repas du midi n’a rien
Le Bonheur est dans le pré : « Ici on prend du d’exceptionnel, et ils feront ce qu’on appelle ici
plaisir, tu sais ce que ça veut dire, le plaisir  ? » « mort subite  », se contentant d’un garba (attiéké
Le plaisir à Abidjan, et un peu partout dans le de qualité secondaire et morceaux de thon frits
pays, commence tôt le matin, généralement au accompagnés d’oignons et de piments frais
kiosque, exclusivement fréquenté par des hachés arrosés d’huile de friture) plus ou moins
hommes qui s’y retrouvent avant de commencer généreux selon le nombre de jetons qu’ils ont
la journée, autour d’une omelette (les petits en poche : avec la banane braisée-arachides
déj’ à base d’œufs sont très populaires au pays, et l’alloco-œuf de midi ou de seize heures,
et vous en trouverez même sur les cartes autres grands classiques de la « restauration  »
d’hôtels perdus au fin fond de la brousse) ou sur le pouce et à moindres frais, c’est le casse-
d’un « pain-confiance  » ou « pain condiment  » croûte rapide et bon marché type des étudiants
(une demi-baguette de pain garnie d’aliments et autres jeunes (ou moins jeunes) Abidjanais
divers et variés allant des pommes de terre aux sans le sou. En fait, c’est surtout en fin de
pâtes en passant par les petits pois, les œufs, journée que la gourmandise reprend ses droits.
le poisson, la viande ou les abats, parfois Car après le travaillement vient l’amusement,
associés en combinaisons improbables comme le temps de décompresser et de prendre... du
spaghettis-avocat-haricots-rognons), d’un PFA bon temps. Ainsi, à mesure que la lumière du
(poisson fumé-attiéké), d’un café clair (café au jour décline, d’alléchantes odeurs s’invitent un
lait ultra-sucré) assorti de tranches de pain peu partout dans les rues et près des maquis,
généreusement arrosées de lait concentré sucré tandis que les braiseuses et les braiseurs
ou d’un café aboki (lait concentré sucré+poudre s’activent au son de la joyeuse mélodie des
de chocolat+pain tartiné au beurre). Dans la ustensiles de cuisine : petites galettes de maïs
capitale survoltée, le café a la vie belle et vous ou de mil frites dans le Nord et les quartiers
trouverez de nombreux pousse-pousse Nescafé musulmans (si vous en avez l’occasion, ne
proposant le gobelet à 100 FCFA  ; mais aussi, manquez pas de goûter les gnonmis ou wonmis,
chez les musulmans, le café sauvage délicieux petits beignets de mil cuits dans une
« agrémenté  » de poivre et de piment, vendu poêle compartimentée spéciale et très prisés
par des marchands ambulants que l’on reconnaît des musulmans pour rompre le jeûne), allocos
aisément aux thermos qui se balancent au bout et klaklos en descendant vers le Sud, et dans
de leur bras. En journée, les « tablières  » (ainsi beaucoup de petits quartiers d’Abidjan, les
appelées parce que leurs marchandises sont pains-brochettes qui font la joie des travailleurs
disposées sur une table) proposent toujours et des gamins du quartier. Certains disent que
deux-trois bricoles, et l’on pourra aisément quand la viande posée sur le fourneau est rose,
Cuisine Locale 125

il se peut que l’on mange du Médor (d’où le

© JEAN-PAUL LABOURDETTE
surnom humoristique du pain-brochette : «  pain-
chien  »... bon en même temps sous nos latitudes
on a bien le hot-dog...), mais quoi qu’il en soit
(et après test si jamais vous avez des réti-
cences), ces petites brochettes vendues une
misère et servies au choix telles quelles ou dans
une demi-baguette de pain frais, assaisonnées
d’huile de friture, de mayonnaise (optionnelle)
et de piment en poudre, se révèlent un véritable
délice entre midi et deux ou au moment de
l’apéro (et puis, vous n’êtes pas venus ici pour
perdre des kilos n’est-ce pas  ?) Le soir, la fête
se fait en fonction de la pitance et de l’état des
finances, bien qu’en général on puisse un peu
partout manger à sa faim pour pas trop cher.

DÉCOUVERTE
L’omniprésente composante de la cuisine en
général, c’est avant tout la boisson, avec laquelle
les Ivoiriens entretiennent des rapports très
fraternels. Côté soft-drinks, vous pourrez vous
procurer dans la rue une variété de sucreries
et jus naturels (bissap, gingembre, ananas...) L’ananas frais du sud Comoé,
parfumés et délicieux, préparés avec dextérité un des fruits phares du riche verger ivoirien.
sous vos yeux. C’est d’ailleurs un régal (au sens après avoir bu, vider par terre le fond du
propre comme figuré) de suivre le processus récipient, en une forme de libation adressée
de bout en bout et d’être le témoin de l’une de aux ancêtres. Bon, ça y est, on a fait le tour  ?
ces nombreuses expressions de l’inventivité et Hep hep hep, minute  ! Pas question de quitter
de la débrouillardise populaire : par exemple, la Côte d’Ivoire sans avoir goûté le fameux
deux-trois fruits, une machette, une passoire, koutoukou, sorte de gin de fabrication locale
quelques sachets plastiques, une bouteille et obtenu par distillation du vin de différents
une petite dizaine de minutes suffisent à la palmiers, notamment le palmier à huile, le raphia
préparation d’un jus d’ananas « première et le rônier. Si la bière est vendue comme «  la
pression à froid  ». Modus operandi : on pèle boisson de l’homme fort  » alors à qui s’adresse
l’ananas à coups de machette habiles, on utilise le koutoukou  ? Petit indice : normalement après
les sachets plastiques comme gants pour la première gorgée, vous devriez laisser
presser le fruit ainsi dévêtu dont on recueille la échapper un « J’ai connu une Polonaise qu’en
pulpe dans la passoire en équilibre sur le goulot prenait au p’tit déj »... Méfiez-vous, il y en qui
de la bouteille, et on presse la purée obtenue disent que le koutoukou rend aveugle et encore,
pour la filtrer en un jus sucré 100 % naturel. on vous a épargné le karavi  !
Vous y auriez pensé, vous  ? Concernant la On distingue quatre grandes aires gastrono-
consommation de boissons alcoolisées, la miques en Côte d’Ivoire :
grosse bière le midi n’a rien d’une hérésie, et
avant que vous ayez le temps de dire « ouf  ! », wwLe Sud côtier : influence de la mer oblige,
plusieurs cadavres s’empileront sur la table. avec une forte concentration de pêcheurs venus
Retrouver le chemin du bureau ou de la maison  ? aussi bien du Ghana que du Togo ou du Bénin,
C’est une question d’habitude, voyons  ! Tout la population, dans la partie côtière du pays,
comme consommer en plein cagnard... La bière, consomme exclusivement des fruits de mer
très urbaine, a commencé à remplacer les et du poisson, le plat emblématique de cette
pratiques éthyliques ancestrales, jusque dans région restant la carpe braisée accompagnée
certaines villes de l’intérieur où l’on a fini par d’une salade d’oignons, de tomates et de piment
la préférer au traditionnel bandji. Cependant, doux et assortie de son traditionnel attiéké ou
les coutumes, en plus d’avoir la vie dure, ont attoukou (galette d’attiéké).
fort heureusement la peau dure. Ainsi, dans la wwLe pays akan : dans les régions du Centre et
plupart des villages, ce vin de palme a-t-il encore de l’Est, c’est l’igname qui domine. Cette racine
de beaux jours devant lui. En brousse, sa dégus- nourricière, qui a permis aux populations ashanti
tation obéit à certaines règles bien précises et, migrantes de survivre pendant leur exode du
plutôt que de le boire d’un trait, on préfèrera Ghana, conserve une forte portée symbolique
faire doucement rouler le liquide dans la et possède même sa propre fête. Les Baoulés
calebasse ou le verre, verser au sol la mousse sont ainsi particulièrement friands du foutou
qui en recouvre la surface avant de boire et, igname et/ou banane.
126 Cuisine Locale

wwL’Ouest : les Bétés sont de grands du ragoût d’igname et de la sauce arachide. Côté
consommateurs de riz. Le foutou sauce graine boisson, c’est le nyamakoudji des Mandingues
est également très prisé dans les régions de (boisson épicée aux propriétés tonifiantes à base
la frontière ivoiro-libérienne. Sur la côte, enfin, de gingembre), le jus de tamarin, aux vertus
on consomme en grande majorité du poisson rafraîchissantes particulièrement appréciées
frais accompagné de riz ou de foutou banane. pendant le ramadan, et le tchapalo, bière de
wwLe Nord : la cuisine du Nord, à tendance mil dont le goût se rapproche de celui du cidre.
sahélienne, est influencée par la production Concernant les fruits, enfin, mangues sucrées
céréalière de la région. On y consomme donc et juteuses à souhait et noix de karité à la
beaucoup de riz et de mil, que l’on déguste en délicieuse pulpe se partagent l’exclusivité de
bouillie et en galettes pour ce dernier, mais aussi la gourmandise locale.

Recettes
Kedjenou de poulet tomates et les oignons émincés ainsi que l’ail pilé
mélangé au cube et les piments frais. Ajouter
wwIngrédients : un poulet • 3 tomates fraîches • sel, poivre, thym et laurier et bien remuer le tout
1 grosse aubergine • 2 gros oignons • 1 gousse avant de refermer la cocotte hermétiquement
d’ail • 2 piments frais ou gingembre • 1 cube de façon à ce qu’aucune vapeur n’en sorte au
d’assaisonnement • sel • poivre • thym • laurier. cours de la cuisson. Cuire à feu moyen pendant
wwPréparation : laver et couper le poulet 45 minutes et remuer toutes les 5 minutes en
préparé, le mettre dans une cocotte-minute faisant tourner la cocotte par les poignées. Servir
et y ajouter l’aubergine pelée et découpée, les avec du riz ou de l’attiéké en accompagnement.

Ivorian food : la cuisine ivoirienne


(et bien plus encore) à portée de clic !
Disponible gratuitement sur App Store et Google Play, l’application Ivorian Food, créée
par Tatou Dembele et régulièrement enrichie de nouveaux contenus, se présente
comme une plateforme contributive destinée à faire la promotion de la gastronomie
ivoirienne et par extension africaine, mais également de la culture et de la géographie
gastronomiques du continent. À travers une interface colorée et pleine de peps et
une prise en main à la fois dynamique et fonctionnelle, cette appli, qui se répartit en
quatre catégories (recettes, images, vidéos, gouassou – comprendre « bonus ») vous
fait découvrir la richesse et la diversité du patrimoine culinaire ivoirien. Très complète
et ultra-ludique avec sa bande-son entraînante, ses photos gourmandes et son joyeux
esprit nouchi, Ivorian Food propose non seulement un beau panel de recettes (plus d’une
centaine) locales et régionales allant des boissons aux desserts en passant par les hors-
d’œuvre, amuse-bouche et grands classiques de la gastronomie locale (travaillés à la
sauce traditionnelle ou revisités, et détaillés à travers des pas-à-pas vidéo simples et
clairs), mais aussi des tips sur les aliments typiques de la cuisine ivoirienne et leurs
bienfaits, des conseils et astuces de préparation, des recettes diététiques et détox, des
instantanés de cuisson, braises et autres «  mitonnades  » gourmandes typiques et, alloco
sur le foutou, les hilarantes (mes) aventures culinaires de «  Monsieur Gadeau  » ainsi
que quelques clins d’œil humoristiques du journal satirique Gbich.Bref. Vous souhaitez
épater la galerie avec une recette de smoothie framboise-hibiscus, un jus de baobab
frais, un cake au chocolat diététique, une soupe de crabe poilu à la bassamoise ou une
sauce djoumgblé de derrière les fagots ? Vous vous demandez quel est le plat préféré
de Didier Drogba ? Vous ne connaissez pas la marque de jus naturels Ivorio 100 % made
au pays ? Vous vous demandez quel est le prochain event gastronomique se tenant non
loin de chez vous ? Toutes les réponses (et bien plus encore) sont sur l’appli Ivorian
Food et sur www.ivorianfood.com, alors n’hésitez pas : cliquez et réveillez le gourmet
qui sommeille en vous !
Cuisine Locale 127

Les indispensables
La cuisine ivoirienne excelle dans l’art de relever les saveurs : de la plus basique sauce
vinaigrette aux exquises marinades en passant par les sauces et même les « pain-bro »
(pains-brochettes) de plus en plus assaisonnés, ici avec trois fois rien, on vous concocte
des mets aux arômes aussi surprenants que sophistiqués. Trois fois rien  ? En fait, tout le
secret réside dans l’utilisation judicieuse de quelques précieuses épices et condiments qui
feront toute la différence et constituent la Bible de tout amateur de gastronomie éclairé. En
plus de l’indétrônable cube Maggi®, empereur des exhausteurs de goût (et des maladies
cardiovasculaires...), il y a bien sûr les classiques tomate, oignon, gingembre et piment,
mais aussi les poudres de crevette ou de poisson, notamment utilisées pour assaisonner
les sauces.Parmi les autres condiments très prisés en Côte d’Ivoire, on peut également
citer l’akpi (graine ronde et blonde issue d’un arbre fruitier de la forêt tropicale, elle est
généralement pilée et broyée puis incorporée aux plats chauds dont elle relève les saveurs
de son goût prononcé aux accents de cacahuète), le cancancan (mélange d’épices de

DÉCOUVERTE
type piment, poivre, cannelle, gingembre, graine de moutarde, etc., cette préparation
est originaire du Niger et du Mali et utilisée pour aromatiser les grillades), le djumble ou
djoumgblé (poudre de gombo  ; la sauce du même nom est une spécialité du village de
Kpakpabo, en pays baoulé), ou encore le gnangnan (poudre issue de graines de gnangnan
pilées qui apporte une légère touche d’amertume aux plats et se marie particulièrement
bien avec le ragoût de bœuf accompagné de foutou d’igname ou de banane).

Ragoût d’igname épluchés et coupés en dés. Laver les bananes et


les éplucher. Les ajouter aux légumes et piler à
wwIngrédients (pour 6 personnes) : 2 grosses nouveau ou écraser le tout à pleines mains, puis
ignames • 1 kg de viande découpée • 4 tomates placer la purée obtenue dans un bol. Ajouter
fraîches • 1 petite boîte de purée de tomates • les deux farines, du sel et le bicarbonate. Faire
1 oignon • 5 tiges d’oignons verts • 2 piments chauffer l’huile dans une poêle creuse. Former
• 1 feuille de laurier • 2 gousses d’ail pilées • des boules à l’aide d’une cuillère à soupe puis
1 petite tasse d’huile de palme • sel • poivre. les plonger dans la friture. Retirer de l’huile
wwPréparation : mettre à bouillir 15-20 minutes quand elles sont dorées et les placer sur du
la viande et l’oignon émincé. Saler, poivrer. papier absorbant. Servir bien chaud accompagné
Dans l’intervalle, éplucher les ignames puis d’une sauce tomate-oignons relevée d’un peu
les couper en cubes et les réserver dans un de piment.
récipient rempli d’eau. Découper les tomates en
charpie puis hacher les tiges d’oignons verts et
© JEAN-PAUL LABOURDETTE

faire revenir le tout dans une grosse poêle avec


l’ail préalablement pilé. Attendre une dizaine de
minutes et ajouter la tomate concentrée, les
piments et le laurier. Laisser mijoter quelques
minutes puis verser par-dessus la viande et son
bouillon. Couvrir et faire cuire 5 minutes à feu
vif puis rajouter les ignames réservées et un
peu d’eau. Assaisonner à votre convenance et
poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la sauce
s’épaississe légèrement.

Klaklos
wwIngrédients (pour 4 personnes) : 4 bananes
plantain bien mûres • 50 g de farine de riz •
30 g de farine de blé • 1 oignon • 2 oignons
verts • 1 cm de racine de gingembre • huile
de tournesol pour la friture • sel • 1 pincée de
bicarbonate de soude.
wwPréparation : dans un mortier, piler les
oignons, les cives et le gingembre lavés,
Une braiseuse en action. Sur le grill,
du crocodile et des poissons.
Jeux, loisirs et sports
Disciplines nationales
Le football, sport-roi n’y a pas que les enfants qui rêvent de devenir
footballeurs professionnels. Leurs parents en
À l’instar de beaucoup de pays d’Afrique et rêvent aussi pour eux...  » Certains s’endettent
du monde, le football incarne en Côte d’Ivoire jusqu’au cou et vendent même terrains et maison
la possibilité de transcender les limites d’un dans l’espoir d’offrir une place au soleil à leur
quotidien souvent rude, et représente un vecteur rejeton. Malheureusement, beaucoup d’appelés,
d’unité nationale et de réussite sans pareil. peu d’élus. Et entre les deux, des fossoyeurs de
Il suffit pour cela de voir l’émotion et l’impli- rêves sans scrupules qui n’hésitent pas à profiter
cation des supporters ivoiriens lorsque leur de cette naïve espérance, comme les faussaires
équipe défend les couleurs nationales, et le à la tête de centres de formation fantômes
statut légendaire auquel ont accédé des stars s’enrichissant grâce aux tontines familiales...
internationales et désormais historiques du foot Vous l’aurez compris, en Côte d’Ivoire, le foot est
comme Didier Drogba, que l’on ne présente plus qu’un sport, c’est presque une religion. Ses
plus, et avant lui, le légendaire Laurent Pokou, messies se nomment Didier Drogba, Gervinho,
considéré comme l’un des meilleurs joueurs de Salomon Kalou, Yaya et Kolo Touré (ces trois
l’histoire du football ivoirien et africain, sacré derniers étant issus du mythique centre de
meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations formation de l’ASEC Mimosas, rival éternel
en 1968 et 1970, avec un record de 14 buts qui de l’Africa Sports). Leurs héritiers assurent
n’a été battu qu’en 2008 par le Camerounais désormais la relève, comme ils l’ont magistra-
Samuel Eto’o. Les adultes désenchantés et lement prouvé en remportant la Coupe d’Afrique
la génération sacrifiée de la crise reportent des nations début 2015 : Éric Bailly, la nouvelle
ainsi une grande partie de leurs espoirs sur perle et coqueluche du football ivoirien ; Wilfried
les enfants, ce qui se traduit dans plusieurs Kanon, la « belle promesse » ; Wilfried Bony,
domaines et tout particulièrement le sport. « Le considéré comme le successeur de Drogba, et
foot, c’est tout ce que nous avons », clament-ils, Serey Dié, « la nouvelle sentinelle ». Ainsi dans
expliquant que le sport roi constitue en Afrique toutes les cours du pays, les enfants rejouent
l’unique moyen de transcender sa condition en Le Ballon d’or (un film guinéen contant l’his-
s’enrichissant sans recourir aux armes, à la toire de Bandian, petit Africain qui va s’extraire
violence, au mensonge ou à la corruption. « Il de sa condition de paysan en devenant une
© TATUP.fr

Il n’est pas rare de croiser des cavaliers sur les plages du littoral. Ici, à Grand-Bassam.
Jeux, Loisirs Et Sports 129

star du football) et à Abidjan, chaque mètre juin 2017, Ruth Gbagbi remportait l’or aux cham-
carré qui n’est pas investi par les constructions pionnats du monde. En plus d’athlètes exception-
sauvages est susceptible d’accueillir des matchs nels et de ses quelque quarante-mille licenciés,
improvisés. Variante brésilienne du football, la Côte d’Ivoire compte quatorze arbitres inter-
le maracanã est lui aussi pratiqué ici et là, et nationaux parmi lesquels maître Christophe
particulièrement apprécié à l’intérieur du pays Ediémou (6e dan), qui a notamment officié sur
où il constitue le jeu vedette des récréations les tatamis des Jeux olympiques d’Athènes
dans les écoles primaires. En ville, certains en 2004, maître Emmanuella Acé (5 e dan),
clubs, comme l’Étoile Football Club (Zone 4, seule arbitre féminine africaine présente aux JO
Marcory), l’Akwaba Club (rond-point Akwaba de Rio, ainsi que la jeune Chantal Anoh (4e dan),
vers l’aéroport), Bojardin (Cocody), l’Athletic Club autre étoile montante de cette discipline qu’elle
(Biétry, Marcory) ou Le Club (Marcory résiden- a commencé à pratiquer seulement en... 2008.
tiel), louent des terrains à la partie, mais il doit Si les arts martiaux ont depuis longtemps le vent
être bien plus amusant de s’immiscer dans des en poupe en Afrique, et particulièrement au pays
matchs de quartier. Le marché de Marcory par des Éléphants où les Ziguéhi (jeunes loubards
exemple, se tient autour d’un petit stade de foot, qui imposèrent leur loi dans les rues d’Abidjan

DÉCOUVERTE
et le quartier abrite aussi le stade Champroux, où et des autres villes du pays dans les décennies
se disputent des parties et matchs de football et 1980-1990 et furent recrutés par le président
de rugby. À Treichville, on trouve également pas Félix Houphouët-Boigny pour devenir des VS,
mal d’endroits propices, notamment le terrain de Volontaires pour la sécurité) ont contribué à les
Biafra, en empruntant le pont Charles de Gaulle populariser auprès de la jeunesse et à en faire un
pour se rendre au Plateau. C’est d’ailleurs sur élément constitutif de la culture et de l’identité
ce terrain que José-Benoît Poelvoorde repère urbaine, le taekwondo ivoirien doit beaucoup à
Yaya-Marc Zinga dans Les Rayures du zèbre, l’implication de la FITKD (Fédération ivoirienne de
un film sur les dérives du foot-business tourné taekwondo) et à l’excellence de ses entraîneurs
en 2013 à Abidjan. et maîtres de salle. Les experts coréens mis à la
disposition des fédérations africaines dans les
années 1980 pour développer le taekwondo sur
Le taekwondo, noble second le continent ont également joué un rôle détermi-
Avec plus de 35 000 licenciés, le taekwondo, nant dans la démocratisation de cet art martial
bien que nettement moins médiatisé et populaire sud-coréen, dont la relative accessibilité est par
auprès des foules, se place au rang de deuxième ailleurs un avantage puisqu’il ne nécessite pas
sport national après le football. La Côte d’Ivoire beaucoup d’équipements et d’infrastructures
n’a d’ailleurs pas attendu le doublé historique et que les pratiquants peuvent se procurer un
des athlètes Ruth Gbagbi et Cheick Cissé Sallah dobok (équivalent du kimono en taekwondo)
– respectivement médailles de bronze et d’or aux pour quelques milliers de francs CFA chez la
JO de Rio 2016 – pour figurer parmi les grandes couturière. Des clubs se développent donc un peu
nations du taekwondo, et rivalise aujourd’hui partout dans le pays, notamment dans les cours
avec des pays comme la Chine ou les États-Unis. d’école. Malheureusement, les infrastructures
En 2013, elle était consacrée pays-hôte de la adaptées à la pratique du haut niveau (sports-
Coupe du monde de taekwondo, organisée pour études, système de bourses) manquent et pour
la première fois en Afrique. Cette même année, les amateurs, il est difficile de vivre de ce sport,
elle décrochait le titre de championne du monde raison pour laquelle beaucoup finissent par
à l’issue de la 9e Coupe du monde francophone mettre un terme à leur carrière afin de privilégier
de taekwondo. Début 2016, le pays confirmait les études et la vie active.
sa réputation d’excellence en se hissant à la wwPour plus d’infos : www.fitkd.org ; pages
seconde place sur les vingt-six nations partici- Facebook « FITKD- Fédération ivoirienne de
pant à l’Open de Louxor en Égypte, tandis qu’en taekwondo » et « Fondation Heart Angel ».

Activités à faire sur place


Arts martiaux tarifs souvent dérisoires. Quelques salles et
clubs : Studio Pilates, Ivotel, dojo du stade Félix
Judo, karaté, aïkido, tai-chi-chuan, kung fu, Houphouët-Boigny (Plateau) / Vitalis Fit & Form,
viet vo dao, vocotruyen, qwan ki do, ju-jitsu, Cours Sévigné, Athlétic Club, Les Ribambelles,
penchak silat, wushu, kendo, boxe thaï, capoeira, le Calao, Le Club (Marcory) / Equinox Fitness,
kravmaga... Chacun de ces arts martiaux est Espace Gym, Ligne et équilibre, 100 % Fitness,
pratiqué et enseigné en Côte d’Ivoire, pour des Casa Club, École de capoeira Owlavé (Cocody).
130 Jeux, Loisirs Et Sports

Le Hash d’Abidjan
Le Hash de Babi est une randonnée courue ou marchée qui s’inspire du Hash House
Harrier (HHH, H3 ou simplement Hash), un jeu d’équipe associant course à pied, rigolade
et dérision créé en 1938 par des officiers britanniques en poste à Kuala Lumpur. Le
HHH est lui-même inspiré du jeu victorien Paper Chase... lui-même inspiré de la chasse
à courre. Le Hash d’Abidjan rassemble des personnes de tous horizons qui ont plaisir à
se retrouver une fois par semaine pour explorer les environs de la ville (souvent d’une
exceptionnelle beauté) tout en faisant un peu de sport. Ces randonnées ludiques ont
souvent un caractère familial et communautaire, et même si l’on y retrouve pas mal
de gens « en place » (diplomates, fonctionnaires internationaux, cadres et patrons
d’entreprises, hommes et femmes d’affaires, etc.), elles permettent de faire tomber les
barrières et de nouer des liens qui pourront se révéler fructueux, qu’ils soient amicaux
ou professionnels. Le parcours du Hash, qui avait auparavant lieu une fois par semaine
mais est désormais organisé une ou deux fois par mois, est publié sur le site Internet du
Abidjan HHH (www.abidjanhhh.org). Le rendez-vous est généralement fixé au samedi
pour une course de onze à vingt kilomètres, avec pause-boisson à mi-chemin. Les
participants se retrouvent sur le coup de 15h au point de rendez-vous donné, s’inscrivent
et, vers 15h30, le départ de la randonnée est sonné au clairon. Beaucoup de courses
se déroulent dans les environs de Bingerville, entre palmeraies, lagunes, fromagers
majestueux et plantations d’hévéas, mais aussi vers le quartier de Riviera, dans la
forêt du Banco, derrière l’aéroport, derrière la zone industrielle de Yopougon ou parfois
exceptionnellement à l’île Boulay, voire carrément en dehors d’Abidjan. Les hasheurs
d’Abidjan ont leur propre hymne, « Les Gaous du Hash », qui se chante sur l’air de
Premier Gaou des Magic System. La contribution est de l’ordre de 3 000 FCFA et peut
augmenter selon la localisation du Hash, la logistique et les moyens déployés pour son
organisation. Par ailleurs, si c’est votre première participation, attendez-vous à vous
faire baptiser. On ne vous en dit pas plus...

Course à pied, marche et randonnée 21 km et 42 km), misait pour son édition de


novembre 2017 sur la participation de plus
Les Abidjanais courent généralement dans
de quinze-mille coureurs. À un niveau plus
les environs de leur quartier et à proximité
modeste, l’association ivoirienne Sport dans
de leur domicile. Tout le monde n’étant pas
ma vie (SDMV), créée en 2009 dans le but
logé à la même enseigne (c’est le cas de le
dire), ceux qui n’ont pas la chance d’habiter d’encourager la pratique du sport et un mode
dans un quartier résidentiel – généralement de vie plus sain, organise chaque week-end une
plus calme, un minimum règlementé et rela- grande marche collective suivant des parcours
tivement préservé du trafic chaotique ayant bien définis (Lycée technique, Université de
cours dans les parties très fréquentées de la Cocody, Lycée Blaise Pascal, Ivoire Golf Club,
ville – se contentent d’avaler leurs kilomètres Plateau, Abata un peu avant Bingerville...)
de goudron (et leur dose de particules fines) là dont la distance varie entre 8 et 12 km. Seul
où ils peuvent. S’il est vrai qu’Abidjan ne croule petit hic : les départs ont lieu à... 6h15. Un mot
pas vraiment sous les espaces verts aménagés, également sur le projet Afric’Art, né à Bamako
quelques endroits en ville se prêtent tout de en 2013 et installé à Abidjan en 2014, qui
même agréablement à la pratique de la course vise entre autres la promotion de la culture
à pied. C’est notamment le cas de l’université africaine à travers l’organisation d’excursions
de Cocody (attention, parcours vallonné), du touristiques, culturelles, écologiques et soli-
collège catholique Notre Dame d’Afrique à daires, dans le but de créer des liens entre
Biétry sur le boulevard de Marseille (accessible les passionnés de nature, de détente et de
aux sportifs seulement les week-ends), ou randonnée. À son actif, quelques belles sorties
encore de la forêt du Banco, sur l’autoroute vertes dans Abidjan et ses environs, notamment
du Nord. Pour les joggers amateurs de défis et le Parc national des îles Éhotilé près d’Assinie. À
de grandes rencontres sportives, sachez que proximité de la capitale économique, on retient
depuis quelques années, le marathon de Côte quelques sites où il est possible de jogger ou
d’Ivoire réunit une fois l’an tous les passionnés marcher au plus près d’une nature encore rela-
de course. Cette grand-messe du footing, tivement préservée, comme le Jardin botanique
qui compte quatre parcours (3 km ; 10 km ; de Bingerville et la réserve naturelle partielle
Jeux, Loisirs Et Sports 131

de Dahliafleur. Spécialement aménagé pour quand même attention à ne pas finir dans un
les balades, le circuit de randonnée de Green arbre #basé sur une histoire vraie).
Village, à quelque sept kilomètres de Bingerville wwSurf, bodyboard. On trouve de nombreux
dans le village d’Akoyaté, permet de cheminer spots de surf et de bodyboard en Côte d’Ivoire
de piste en piste à travers forêts, plantations, et quelques belles pointures y ont fait leurs
et collines verdoyantes offrant un superbe griffes (parmi lesquelles Frédéric Roux,
panorama sur la lagune. Sur la route d’Alépé, le unique représentant de la Côte d’Ivoire aux
complexe Green Valley dispose également d’un championnats du monde de surf de Huntington
joli sentier de rando serpentant à travers les Beach) ou posé leurs valises le temps d’un surf-
plantations d’hévéa, tandis qu’à une demi-heure trip, notamment Tom Curren, légende vivante
environ d’Abidjan, le Domaine Bini, écosystème du surf mondial, qui y a été invité en 2014 avec
mosaïque et site agro-écologique réparti entre sa fille Lee Ann, à l’occasion du Kame Surf
forêt primaire, champs et plantations, propose Contest. Pour les surfeurs et bodyboarders
également des parcours de randonnée dans un confirmés, Bassam et Mondoukou, malgré
cadre enchanteur. Enfin, sur le site Trek it Easy, leur shore-break, feront d’agréables « piscines
vous trouverez un agenda de sorties rando à à vagues », le spot le plus pratiquable restant

DÉCOUVERTE
la découverte d’espaces naturels préservés, Assinie où, à la faveur du phénomène de barre
de leurs particularités, leur culture et leurs conjugué à une déclivité progressive, les
secrets, permettant de partager un moment vagues peuvent parfois monter jusqu’à plus
de détente sportive entre amis ou collègues. de trois mètres. La majeure partie du temps,
les vagues assiniennes, essentiellement des
Sports nautiques gauches creuses et rapides, forment des mini-
tubes très agréables à rider et idéaux pour
wwSki nautique, wakeboard, bouée & l’initiation ou l’entraînement. Au-delà de 1,70 m
Co. Grâce à ses nombreux plans d’eau de houle cependant, elles saturent et deviennent
lagunaires, le Sud côtier constitue un impraticables. La meilleure saison pour surfer à
véritable paradis pour les sports nautiques Assinie coïncide avec la période de l’harmattan
à traction comme le wakeboard, la bouée et s’échelonne de décembre à mai, période de
ou le ski nautique. Les plans d’eau d’Abidjan vent off-shore et de petit swell qui offre un
ont d’ailleurs favorisé l’éclosion de sportifs déferlement glassy, surtout après la pluie. La
d’envergure internationale qui ont fait – et barre reste cependant difficile à franchir, et
font toujours – les beaux jours de l’équipe de même pour les surfeurs et nageurs aguerris,
France, puisque c’est sur la lagune de Cocody les baïnes (courants de hauts fonds) peuvent
que s’entraînait à l’époque Aymeric Benet, s’avérer traîtres. Plus vers l’ouest, le littoral
multiple champion du monde de figures auquel se découpe en amples criques et nombreux
a succédé le jeune Thibaut Dailland, aujourd’hui spots, véritables paradis pour les amateurs,
membre de l’équipe de France multi-médaillé d’autant que cette partie de la côte est moins
aux championnats de France et d’Europe, qui fréquentée que l’Est. Parmi les coins privilégiés
fait partie des meilleurs skieurs mondiaux. pour la pratique du surf ou du bodyboard :
C’est d’ailleurs à Assinie, dans l’enceinte de Dagbego, comparé par les surfeurs locaux à
l’African Queen Lodge, qu’eurent lieu, en 1994, un mini-Jeffreys Bay (spot sud-africain, et
les tout premiers championnats d’Afrique de l’une des cinq destinations mondiales les plus
ski nautique. À cette occasion, la lagune prisées des surfeurs), Sassandra et Drewin,
avait accueilli des skieurs qui comptaient ce dernier offrant une fort jolie petite droite
à l’époque parmi les meilleurs du monde très convoitée des surfeurs dès que la route
(Aymeric Benet en ses terres, ou plutôt ses est praticable, et les spots du Cannelle et de
eaux, ainsi que Pierre Carmin, Philippa Roberts, l’hôtel Sophia, également intéressants ; les
Jarret Llewllyn, Christophe Duverger, et bien vagues ne creusent pas, mais tiennent bien
d’autres). Aujourd’hui, la lagune Ébrié n’est plus la houle, et il vaut d’ailleurs mieux y aller en
praticable, mais on peut malgré tout se faire saison des pluies et privilégier les sorties
plaisir à Assinie, bien que les tarifs appliqués par fortes houles, car le reste du temps, on
par les différents clubs et hôtels du coin ne se retrouve généralement face à de petites
soient pas forcément très incitatifs. Pour les vagues de rochers, et vous risquez de plus vous
chanceux qui ont déjà des relations sur place ennuyer qu’autre chose. Encore un peu plus
ou une forte capacité à se faire rapidement des à l’ouest, Monogaga, qui déroule des vagues
amis, reste l’option du bateau du voisin. Sans exceptionnellement longues et constitue un
doute la meilleure, car les Abidjanais de longue spot particulièrement exceptionnel par temps
date connaissent les petits coins où il fait bon de grosse houle, Grand-Béréby et sa mythique
skier, ainsi le canal qui mène à la partie de la baie des sirènes, et enfin juste à la frontière
lagune par laquelle on rejoint la passe (faites libérienne, Tabou et le spot de Tolou.
132 Jeux, Loisirs Et Sports

Pour tout savoir des conditions et prévisions Senghor, champion du Sénégal, vainqueur du
météo sur les spots ivoiriens, rendez-vous sur Challenge David Legleye et initiateur de l’école
magicseaweed.com ou surf-forecast.com, ce Senegliss’ et du Senegliss’ Challenge.
dernier ayant l’avantage de préciser l’énergie wwCanoë, paddle, voile. Là encore, l’amateur
des vagues en kilojoules. Il faut noter enfin sera gâté par la configuration naturelle du
que la scène du surf ivoirien et ses spots sont pays. La Côte d’Ivoire jouit en effet d’un
suffisamment attractifs et bien mis en valeur réseau lagunaire unique en Afrique, qui longe
pour avoir attiré l’attention de références en la sur quelque 350 km (de la frontière avec
matière, dont l’équipe du mythique magazine le Ghana jusqu’à Sassandra) une côte aux
Surf Session, qui a notamment fait le déplace- contours mobiles : le champ des possibles
ment à l’occasion des 5e et 6e éditions du Kame laisse songeur ! Si vous possédez votre
Surf Contest, en 2009 et 2010. Freinée par la propre matériel, c’est vraiment au feeling et
crise militaro-politique, cette compétition que vous n’aurez que l’embarras du choix entre les
l’on doit à Nassar Hassan Habib, alias Kame, environs d’Abidjan (île Boulay, Songon, Abata,
grand promoteur du surf en Côte d’Ivoire, Bingerville, domaine aéroportuaire...) et les
affiche des ambitions ouest-africaines, pour villes côtières. De nombreux établissements
ne pas dire continentales, et attire des compé- et centres sportifs et de loisirs proposent par
titeurs bien au-delà des frontières ivoiriennes ailleurs paddles et canoës à la location, que
(Sénégal, Ghana, Liberia...). L’édition 2009 a ce soit sur Abidjan même (International Club
inauguré un championnat sous forme de circuit & Paintball Park de Yopougon, INJS Marcory,
en deux étapes, l’une à Assinie et l’autre à où est logée la Fédération ivoirienne d’aviron,
Drewin sur la côte ouest, tandis que le Kame
pirogue, kayak et canoë) ou à Assinie, où vous
Surf Contest 2010 enregistrait la présence de
pourrez glisser rêveusement sur les ondes lisses
pointures internationales du milieu, comme
du cordon lagunaire tout en vous émerveillant
le juge en chef (ASP) Ander Ithurbide, avec au
devant un paysage paradisiaque. Côté voile, le
programme de la soirée de clôture le surfeur-
pays n’est pas réputé des plus venteux, mais il
chanteur Tom Frager et Tiken Jah Fakoly en
y a malgré tout de quoi se faire plaisir. Pour ce
guest-star pour un concert exceptionnel. Fait
faire, vous avez le choix entre le Club de voile
notable, la Côte d’Ivoire compte depuis 2016 le
Yves Lambelin (du nom de l’ancien directeur
premier atelier de shaping de planches de surf
général du groupe Sifca, passionné notoire
made in Abidjan (une première en Afrique
de voile, tragiquement enlevé et assassiné
de l’Ouest, où la majorité des planches sont
en avril 2011, pendant les heures noires de
importées d’Afrique du Sud et d’Europe),
la crise post-électorale) à Riviera M’pouto,
The West Factory. Fondée par Pierre Nicoud
l’International Club & Paintball Park, où l’on
(champion de surf de Côte d’Ivoire de 1994 à
2003) et Hadi Beydoun, cette structure, qui se dispense des cours de catamaran (Hobie Cat
veut aussi un lieu d’échange pour les surfeurs 16), et le Cercle de la voile d’Abidjan (CVA), dans
vivant et passant dans le coin, ambitionne de le village d’Abobo Doumé, en face du Plateau et
promouvoir et développer la culture du surf du port d’Abidjan. La flotte du CVA se compose
dans la région. Pour finir, un petit mot sur le de catamarans Hobie Cat 16 et Mystère 6.0, de
bodyboard ivoirien qui se porte lui aussi très dériveurs, d’optimistes et de petits habitables.
bien, puisque le CIV Bodyboard Club a organisé Parmi les excursions possibles, des sorties en
en 2017 la première édition de l’Africa Contest lagune jusqu’au pont de Jacqueville et l’île
Tour, événement inédit qui a vu le jour en parte- Boulay avec sa célèbre Baie des milliardaires,
nariat avec la Amaury Academy et enregistré ou en mer via le canal de Vridi.
la présence de légendes de la discipline dont wwPêche de loisir et pêche sportive. La pêche
le Français triple champion du monde Amaury est un loisir très apprécié en Côte d’Ivoire,
Lavernhe et Aymeric Senghor, arrière-petit- notamment grâce à une faune aquatique
neveu de l’ancien président Léopold Sédar diversifiée et abondante ainsi qu’un large

Parce que vous êtes


© Shuttertong - Shutterstock.com

unique ... a vous de jouer !


... vous rêviez d’un gu
ide
sur mesure   mon guide sur mesure
www.mypetitfute.com
Jeux, Loisirs Et Sports 133

choix de techniques. La pêche de loisir se de profondeur. On préférera cependant s’y


pratique aussi bien en mer que dans les terres, rendre en semaine afin d’éviter le côté « Grande
le pays offrant une grande variété d’espaces Motte » et la surpopulation qui la caractérise
aquatiques comme les lagunes, mangroves, les week-ends...
lacs, rivières, fleuves, embouchures, ainsi
que des kilomètres de côtes accessibles
facilement. Autour de la capitale économique,
Vous pouvez aussi vous faire plaisir
on trouve des spots de pêche très fréquentés et entretenir votre forme...
par les Ivoiriens le week-end, comme le canal wwÀ cheval. Bien que la Côte d’Ivoire ne dispose
du port d’Abidjan, les berges des lagunes ou pas d’une grande tradition équestre à l’inverse
encore la plage de Vridi. Les pêcheurs prisent de ses voisins burkinabè, malien et nigérien et
généralement les carpes rouges et/ou blanches, que l’équitation reste inaccessible à une grande
les carangues, les barracudas ou les capitaines. majorité de la population (750 licenciés en
La pêche se pratique depuis le bord avec des tout : on est loin des scores du football ou du
appâts ou des leurres, ou à bord de petites taekwondo...), la terre des Éléphants compte
embarcations en bois. Les embouchures des malgré tout quelques passionnés impliqués

DÉCOUVERTE
rivières, lagunes et fleuves se déversant dans depuis des années dans la démocratisation
l’océan offrent des spots de choix pour les de ce sport. C’est dans cette optique que
pêcheurs sportifs. C’est notamment le cas la FISE (Fédération ivoirienne des sports
d’Assinie, Grand-Lahou et Grand-Béréby. Les équestres) a organisé le premier GP équestre
poissons recherchés sont alors les grosses de Côte d’Ivoire, le Grand Prix de la CEDEAO
carpes rouges, les raies guitare, les mérous, (Communauté économique des États d’Afrique
et surtout le mythique tarpon, dont certains de l’Ouest) dont la première édition, remportée
spécimens peuvent atteindre plus de 90 kg. sur l’épreuve reine du 2 400 m par un cavalier
La pêche en mer peut-être pratiquée depuis le et un cheval nationaux, a eu lieu en mai
bord avec du matériel de surf-casting. Les bars 2017 à Grand-Bassam. L’équipe nationale de
(sosso), courbines et soles sont des poissons Côte d’Ivoire s’est également illustrée plus
que l’on trouve fréquemment entre Abidjan et d’une fois en Coupe de monde des clubs,
Grand-Bassam. Enfin, les pêcheurs les plus remportant notamment l’or au saut d’obstacles
fortunés pourront aller rechercher les grands en 2014 et arrivant juste derrière l’Italie et
poissons pélagiques au large d’Abidjan ou de devant la France, la Grande-Bretagne et le
San Pedro et se frotter au roi de l’océan, le Luxembourg en 2017. Abidjan compte deux
grand marlin bleu de l’Atlantique dont certains clubs « historiques » affiliés à la Fédération
montent allègrement jusqu’à 600 kg. Les thons française d’équitation : le Club Saint-Michel,
albacores sont aussi présents toute l’année sur le boulevard Giscard d’Estaing non loin du
ainsi que les wahoo et daurades coryphène, carrefour Ancien Koumassi, et Horse Academy
très appréciés des pêcheurs sportifs pour leur sur la route de Bassam. On trouve deux autres
rapidité et leur puissance. structures sur la route de l’aéroport : le Jaïpur
wwNatation. La ville d’Abidjan est plutôt (très) Club et les Crinières d’ivoire, clubs hippiques
bien dotée en piscines. Outre les piscines originaux et « débridés » (dans le sens équestre
dont disposent de nombreux hôtels et même du terme, c’est-à-dire moins formels et plus
la plupart des maisons d’hôtes, on trouve « démocratiques ») qui se spécialisent dans les
quelques bassins semi-olympiques propres spectacles équestres, la voltige, le dressage,
et bien entretenus comme ceux du Calao et les courses de vitesse et organisent également
d’Equinox Fitness-Spa, ainsi que le bassin des randonnées, pique-niques, sorties camping,
olympique de la piscine d’État de Treichville. etc. Les cours du Club Saint-Michel et de
Les piscines du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire et Horse Academy sont assurés par des moniteurs
de l’Heden Golf Hotel, si elles sortent du lot, d’équitation diplômés d’État français et les
se distinguent surtout par leur côté paysager activités proposées sont variées : dressage,
et il faut par exemple savoir qu’à l’Ivoire, attelage, reprises, saut d’obstacles, cours
malgré l’impressionnante taille du bassin, d’éthologie, stages, concours, spectacles
vous aurez pied partout, ce qui pour certains et fêtes hippiques, balades et randonnées.
pourra s’avérer un peu frustrant. Si vous voulez Le matériel est importé et les cavaleries se
notre avis, la meilleure expérience piscine sur répartissent selon les clubs entre chevaux
Babi (mais malheureusement pas la moins locaux, chevaux de race pure (pur-sang arabes,
onéreuse...) reste la piscine de l’Ivoire Golf espagnols et anglais), chevaux importés
Club à la Riviera Golf, dotée de trois bassins d’Europe (selles et trotteurs français, étalons),
dont un bassin (plus qu’) olympique de 60 m chevaux de CSO (concours de saut d’obstacle),
de long (en comptant la plage artificielle à étalons soudanais ou nigériens, Appaloosas,
pente naturelle) par 25 m de large et 3 m Falabellas, poneys Shetland, etc.
134 Jeux, Loisirs Et Sports

wwEn écrasant le champignon. Sur deux ou international de développement des arts


quatre roues motrices, vous pouvez en effet vivants » (musique, théâtre, danse), Abidjan
choisir de mettre le tigre dans le moteur... est depuis 2012 le siège d’un festival annuel
ou de le regarder rugir en vous plongeant de danse contemporaine, Afrik Urbanarts, initié
dans l’ambiance si particulière des courses de par « l’Haïtienne qui danse en Côte d’Ivoire »
motocross et des rallyes. Abidjan compte deux Jenny Mézile et Massidi Adiatou, danseur et
clubs de moto-cross (Moto-club du Centre, chorégraphe à l’origine de la compagnie de
Moto Club de Côte d’Ivoire) et divers circuits danse N’soleh, créée en 1994 et distinguée en
aux niveaux techniques variés allant du facile au 2012 par Maurice Bandaman, ministre ivoirien
moyen-difficile. Le circuit de l’aéroport (niveau de la Culture et de la Francophonie. Dans
moyen ++) comprend notamment un petit un autre registre, le Sofitel Ivoire accueillait
circuit annexe propice à l’initiation. En dehors de en octobre 2017 la seconde édition des
ses plateaux, bosses et enchaînements balisés, Awards du coupé-décalé... Concernant les
les environs offrent par ailleurs la possibilité de cours de danse, l’offre abidjanaise est plus
très belles et agréables balades, tout comme que substantielle : de la danse classique à
les circuits de Gonzagueville (niveau facile), la danse africaine traditionnelle ou moderne
Yopougon Baobab (niveau moyen +/difficile) (coupé-décalé) en passant par le street
ou Yopougon Toit rouge (niveau moyen). San dance, le hip-hop, le djembel, le modern
Pedro compte également un magnifique circuit jazz et la danse contemporaine, l’inévitable
de cross (niveau moyen-difficile) déployant ses zumba, la danse orientale, le kizomba (danse
courbes entre forêt, collines et mer. Les routes africaine originaire de l’Angola), le rock, la très
côtières et de l’intérieur sont bien évidemment populaire salsa, le tango, la bachata et le
l’occasion de superbes excursions et constituent merengue (République dominicaine), mais aussi
une façon unique de découvrir le pays, mais le brazilian zouk, les claquettes, et jusqu’au lap
encore plus qu’ailleurs, à partir du moment où dance et au body acceptance, quasiment tout
« caisseux » et motards cohabitent, la prudence ou presque est possible. On danse notamment
est de mise. à l’Insaac (Institut national supérieur des arts
Pour profiter au mieux du potentiel qu’offre et de l’action culturelle), à l’École de danse
le pays en matière de balades à moto, l’idéal et d’échange culturel (Fondation Marie-Rose
reste d’intégrer une « meute » de motards Guiraud), à l’école de danse Mamma Mia, au
aguerris, et pour cela pas de souci : les groupes Bushman Café, au centre artistique Artkoya,
d’aficionados ne manquent pas sur Babi. La au Calao, à la Case des arts ou à la Fabrique
Côte d’Ivoire est aussi une terre de rallye et le culturelle.
berceau du célèbre Rallye du Bandama, une wwSur deux roues. Même si en Côte d’Ivoire,
course qui depuis sa création inspire le respect être au guidon d’un vélo n’est pas aussi
aux plus pointus des pilotes, dont beaucoup prestigieux que se trouver derrière le volant
n’hésitent pas à le comparer au légendaire East d’une voiture, les Ivoiriens qui en possèdent un
African Safari Classic Rally. Considéré comme ont une grande affection pour leur nêguêsoh
l’Everest de la discipline de par la technicité, (comme on appelle le vélo en malinké, c’est-
la diversité et l’imprévisibilité de ses routes, à-dire littéralement « cheval de fer »), car
et officiellement adoubé en 1972 par la revue il leur rend divers services et constitue une
L’Échappement, avec le titre « Rallye du garantie de bien-être : bien utile dans les
Bandama, le rallye de l’impossible ! », il a campagnes enclavées, il permet en ville
intégré le Championnat du monde des rallyes de réaliser de précieuses économies sur le
de 1978 à 1992. Depuis quelques années, budget transports et de gagner du temps
le classement est dominé par les Ivoiriens dans les embouteillages... non sans danger,
Gary Chaynes et Soumaoro Moriféré, qui a la circulation et la conduite ivoiriennes étant ce
battu lors de la quarante-troisième édition qu’elles sont. Associé de par son histoire aux
de l’épreuve (février 2017) le record du peuples travaillant la terre (Baoulés, Sénoufos,
nombre de victoires pour le même pilote, travailleurs saisonniers burkinabè ; d’ailleurs,
détrônant avec son quatrième triomphe son le modèle le plus utilisé par les lycéens
dauphin Gary Chaynes, qui en totalisait ivoiriens est un vélo de fabrication locale
jusque-là trois. appelé Babanicongo, expression malinké qui
wwEn dansant. L’Afrique en général et la signifie : « Heureux retour du champ, papa »),
Côte d’Ivoire en particulier ont une longue le vélo tend à devenir de plus en plus populaire
tradition de l’art de la danse, promu par de en Côte d’Ivoire et à Abidjan, où son usage
talentueux représentants. En plus du Masa déborde progressivement le simple cadre de
(Marché des arts et du spectacle africain), l’utilitaire. Signe de cet engouement croissant,
créé en 1993 et devenu en 1998 « Programme du 3 au 5 juin 2017, Abidjan a accueilli la
Jeux, Loisirs Et Sports 135

première édition du Salon africain du vélo et d’amateurs passionnés organisent ponctuelle-


du transport vert, qui visait à sensibiliser aux ment des excursions et randonnées collectives
valeurs et aux divers intérêts de ce mode de à la découverte des environs immédiats et
transport éco-friendly. En ville, particulièrement plus lointains d’Abidjan (Bingerville, Bassam,
les week-ends, il n’est pas rare de croiser des Assinie, Bonoua, Tiassalé...) ainsi que des
cyclistes du dimanche entretenant leur forme courses ponctuelles. Le pays compte par
dans la forêt du Banco (où l’on peut d’ailleurs ailleurs sa propre grand-messe de la petite
louer des vélos électriques), sur la passerelle reine, le Tour de Côte d’Ivoire – Tour de la
du pont Henri Konan Bédié, à l’Université de réconciliation, qui a lieu plus ou moins régu-
Cocody ou dans les allées de la réserve Dahlia lièrement depuis 1953 et figure au calendrier
Fleur. Si vous choisissez de vous frotter au de l’Union cycliste internationale (UCI). Si
goudron du centre-ville, en plus d’une infinie dans les premières années de son existence,
prudence, assurez-vous d’être extrêmement le tour est remporté majoritairement par des
visible (attention : fragile !) : cela incitera les champions européens, depuis 2012, ce sont
automobilistes à faire attention. Vous sacrifierez les Ivoiriens et les Marocains qui dominent le
certes à l’esthétique, le harnachement idéal classement.

DÉCOUVERTE
passant par le port du casque et si possible
d’une chasuble réfléchissante – sans oublier wwUne raquette en main. Il en va des courts
les lumières, d’une impérieuse nécessité la de tennis d’Abidjan comme de ses routes : si
nuit –, mais au moins vous gagnerez des le revêtement de certains est impeccable et
points de vie. Pour ce qui est des routes moins très agréable à jouer, d’autres nécessitent une
fréquentées, il y a quantité de somptueuses approche plus « tout-terrain ». La qualité des
balades à effectuer dans les environs immédiats terrains s’améliore en fonction du standing de
d’Abidjan, notamment sur l’autoroute du Nord l’hôtel ou du club et des moyens dont celui-
au niveau d’Attinguié, à travers les plantations. ci dispose. En gros, vous êtes sûr de ne pas
Un autre circuit populaire est celui qui s’étend vous tromper en optant pour des sites comme
derrière l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, le complexe sportif du Sofitel Abidjan Hôtel
longeant le tarmac et passant devant l’ancien Ivoire (qui concentre le plus grand nombre
club de paintball (Call of Duty Paintball) jusqu’au de terrains), Sol Béni (qui allie la qualité des
petit bac menant au village d’Abouabou, d’où terrains et des professeurs à un environnement
une longue ligne droite de terre ocre vous plein de charme), l’Heden Golf Hôtel, l’Athletic
ramène vers Port-Bouët et Adjouffou (dans Club (seulement trois terrains donc c’est un peu
la mesure du possible, évitez le retour par la la foire d’empoigne pour réserver son cours)
voie express Abidjan-Bassam, très dangereuse et l’université de Cocody. Si vous préférez
pour les cyclistes, et demandez la direction la tranquillité des petits clubs de quartier et
de l’aéroport afin d’éviter les grands axes) en n’êtes pas ultra-exigeant quant à la qualité
contournant un bras de lagune à travers des de la surface de jeu, la Sotra Tennis Academy
paysages proprement paradisiaques : berges (Zone 4), le Club House Le Vallon (Cocody
verdoyantes, carrières à l’abandon mangées de Deux Plateaux Vallon), le Club Chardy au sein
verdure, sentiers se perdant dans la brousse, de l’AIP (Agence ivoirienne de presse) au
troupeaux de buffles et pâturages, villages Plateau, ou encore le Seamen’s Club, dans la
et fermes, clairières, fromagers centenaires, zone portuaire de Treichville, feront parfaitement
termitières géantes, papillons et oiseaux rares... l’affaire, chacun dotés d’un certain charme (avec
difficile d’imaginer, dans cet écosystème en outre l’avantage de quelques milliers de
relativement préservé de la néfaste emprunte de francs CFA en moins au niveau des fourchettes
l’homme, que la grande et folle symphonie de tarifaires) et de professeurs de toute façon tout
la ville bat son plein à quelques kilomètres aussi compétents quel que soit l’endroit où ils
à peine ! exercent. Bon plan pour le week-end : une partie
Dans le coin, les possibilités d’exploration sont en pleine verdure au Tennis Club de Bingerville
vraiment nombreuses et vous aurez vite fait de (ex-Cercle sportif), l’un des plus anciens clubs
passer des heures sur Google Earth et Google de tennis de Côte d’Ivoire, qui abrite également
Map à planifier votre prochaine sortie « nature un extraordinaire kapokier doté de contreforts
et découverte ». Pour optimiser votre escapade, impressionnants.
chargez Google Map et activez le GPS sur votre Concernant les autres sports de raquettes,
Smartphone ou à défaut, imprimez un plan, vous avez le choix entre le squash, que vous
même approximatif, car on a vite fait de se pourrez pratiquer à l’Ivoire Golf Club ou Vitalis
perdre dans les méandres de ces innombrables Fit & Form ; le badminton (Calao/Zone 3 -
pistes, même si vous croiserez toujours une 100 % Fitness/Université de Cocody – Equinox
bonne âme pour vous indiquer le chemin ou Fitness & Spa/Cocody Riviera), et enfin le
vous aider à le retrouver. Plusieurs groupes tennis de table.
Enfants du pays
Alpha Blondy il habite chez des amis et répète au Bracodi bar
d’Adjamé, accompagné de musiciens ghanéens.
Alpha Blondy, de son vrai nom Seydou Koné, C’est à cette époque qu’il adopte le pseudo
est né en 1953 à Dimbokro, en pays baoulé.
«  Alpha  », dans l’espoir d’un renouveau. En 1981,
Aîné d’une fratrie de neuf enfants, il a été élevé
Roger Fulgence Kassy, un de ses amis d’enfance
par sa grand-mère à laquelle il doit d’ailleurs
travaillant à la RTI, lui propose de passer dans
son accidentel «  nom de caresse  » (surnom).
l’émission qu’il anime, La première chance. Alpha
Pour la petite histoire, blondy serait en fait une
y chante quatre titres qui remporteront un succès
déformation de «  bandit  », surnom d’Alpha dans
inespéré et, en 1982, il sort l’album Jah Glory.
le quartier et mot français que sa grand-mère,
ne comprenant guère que le dioula, n’arrivait Son producteur hésitera un temps à y inclure
pas à prononcer. En 1962, Seydou Koné rejoint Brigadier Sabari (Brigadier pardon  !), chanson
ses parents dans le nord de la Côte d’Ivoire qui dénonce les violences policières. Contre
où il poursuivra sa scolarité jusqu’en 1973, toute attente, c’est le tube qui vaudra à Alpha
date à laquelle il part en stop au Liberia afin d’acquérir une renommée internationale. Il se
d’y apprendre les rudiments de l’anglais. De produira dès lors aux quatre coins de la planète,
retour en Côte d’Ivoire en 1974, il décide de accompagné de son groupe Solar system. Le
poursuivre l’expérience aux États-Unis, dans nouveau «  Bob Marley  » africain rencontre
l’idée de suivre des cours à l’université tout en alors un tel succès qu’un jour à Conakry, on
créant son propre groupe (à l’internat de Korhogo les menace de mort lui et son groupe s’ils ne
il avait déjà monté les Atomic Vibrations, groupe se produisent pas en dépit d’une pluie dilu-
dans lequel il chantait sous le pseudo d’Elvis vienne et pour stopper une émeute qui a déjà
Blondy). À cette date en effet, il a déjà plusieurs fait plusieurs victimes. Le temps et le succès
chansons à son actif, dont Come back Jesus, aidant, le chanteur s’est mué en véritable homme
écrite au Liberia et figurant sur l’album Apartheid d’affaires et possède aujourd’hui de nombreuses
is nazism, sorti en 1985. En 1976, Alpha Blondy maisons et appartements à Abidjan ainsi que le
débarque à New York où il suivra pendant deux Café de Versailles, bar-boîte au look totalement
ans les cours de l’American Language Program improbable situé aux confins de Cocody. Sorti
de la prestigieuse Columbia University tout en 2007, Jah Victory, nouvel opus enregistré à
en alternant les petits jobs alimentaires pour Kingston et à Paris et produit par la maison de
subvenir à ses besoins. C’est au cours de cette disque ivoirienne Showbiz, marque le retour
période new-yorkaise que Blondy, qui fréquente tant attendu d’Alpha sur la scène musicale.
alors exclusivement les milieux afro-caribéens, Quasiment chacune des chansons qui composent
sera initié à la philosophie rasta, initiation dont cet album est devenue un hit en Côte d’Ivoire,
le concert donné par Burning Spear à Central ainsi Sankara, Les salauds, le messianique Gban
Park en 1976 marquera l’apothéose. Entre temps, gban et son intro à l’accordéon, ou encore la
Alpha a quitté New York pour le Texas où il se reprise reggae et cornemusée de frais de Wish
trouve un emploi chez un distributeur de disques you were here des Pink Floyd. Pari osé et réussi
de musique chrétienne. Présenté aux Sylvesters pour cet album qui mêle influences musicales et
par le Jamaïcain Clive Hunt (qui a notamment instrument divers, symbole de mixité culturelle
réalisé le premier album des Abyssinians et et de cohésion sociale revendiquée par l’artiste
travaillé en collaboration avec Max Romeo), il se comme un message de paix en cette période
produira en première partie du groupe qui joue post-crise. En 2011, Alpha sort un nouvel album,
régulièrement dans les petites salles de l’État de Vision. L’année 2012 scelle sa réconciliation
New York. C’est à cette époque qu’il compose officielle avec Tiken Jah Fakoly, à l’occasion
des titres comme Burn down the apartheid et de la caravane de la réconciliation. Emmenée
Bory Samory (parus sur l’album Cocody Rock en par les deux «  frères ennemis  », cette série de
1984). Alpha place un immense espoir dans les concerts censés encourager en musique à la
huit titres enregistrés au studio Eaggle Sound de réconciliation nationale réunit près de trois-cents
Brooklyn sous la direction de Clive Hunt, mais artistes ivoiriens et voyage à travers sept villes
celui-ci se désengage au dernier moment et la du pays entre mi-octobre et début novembre
collaboration des deux musiciens ne se soldera 2012. En 2013, le prolifique musicien récidive
pas par l’album tant attendu. Déçu par son avec un nouvel opus, Mystic Power, un album
expérience américaine, Alpha rentre en Côte cathartique qui recycle en chansons les peines
d’Ivoire au début des années 1980. À Abidjan, et traumatismes de la crise ivoirienne. Composé
Enfants Du Pays 137

de reprises (I shot the Sherif de Bob Marley, Le d’abord dans l’animation de manifestations
Métèque de Georges Moustaki), de pamphlets locales. Ce succès populaire incitera les « Fab
et professions de foi, genres caractéristiques de four de Babi », Goudé Sodoua, Manadja Fanny,
l’œuvre d’Alpha, et du titre Réconciliation, chanté Tino Boue-Bi et A’Salfo, à se lancer dans une
en duo avec Tiken, Mystic Power, à l’inverse de carrière professionnelle. Si leur premier album,
son prédécesseur Vision, pourtant sorti dans sorti fin 1997, séduit les mélomanes et les DJs
la foulée de la dernière crise post-électorale de la ville, le succès commercial, lui, n’est pas au
ivoirienne, aborde directement les «  événe- rendez-vous. Suivront quelques années de galère
ments  » de 2010-2011 et se présente comme un où les « petits gars d’Anoumabo » voient plusieurs
manifeste aux allures de mea culpa, solde de tout de leurs anciens camarades percer tandis qu’eux,
compte de plus de onze années de crise nationale les gaous, vivotent toujours au quartier, en
et d’un engagement personnel que certains arrivant même à taxer les filles qui tressent pour
auront pu juger sujet à polémiques. En mai 2015, récolter de quoi payer leurs séances en studio.
l’infatigable Jagger sort son vingtième album, 1999 est l’année de la révélation. Enregistré au
Positive Energy, produit entre Abidjan et Paris. printemps, l’album Premier Gaou fait un tabac,
Une œuvre métissée au cœur reggae composée s’écoulant à plus de quarante mille exemplaires

DÉCOUVERTE
de douze titres à l’énergie contagieuse portée en seulement deux semaines tandis que le raz-
par un Alpha toujours aussi en forme qui s’est de-marée Magic System déferle sur les capitales
pour l’occasion entouré de prestigieux guests : du continent et fait vibrer jusqu’aux dancefloors
la Congolaise Pierrette Adams, l’Ivoirien Ismaël de Tunis. Avec 300 000 cassettes vendues en
Isaac, les Jamaïcains I Jahman Levi et Tarrus Côte d’Ivoire et plus d’un million dans le reste de
Riley, et le grand Jacob Desvarieux, du groupe l’Afrique, les quatre gaous pleins d’avenir passent
Kassav. En mars 2015, le reggaeman se lance du statut de galériens à celui de Magiciens. À
dans une aventure d’un tout autre genre en créant l’automne 2002, la version de Premier Gaou
sa propre radio, Alpha Blondy FM, sur laquelle remixée par Bob Sinclar arrive en troisième
il anime chaque soir l’émission Radio Livre, se position des ventes en France. Un record inégalé
transformant en lecteur-conteur pour tous les depuis le tube Yéké Yéké du Guinéen Mory
auditeurs qui ne savent pas lire ou n’ont pas les Kanté, qui remonte à... 1987. Premier Gaou est
moyens de s’offrir de littérature. sacré double disque d’or album et single et la
foule des « gaouphiles » grandit de jour en jour
A’Salfo et les Magic System tandis que la machine à danser Magic System
A’Salfo est le leader et parolier des Magic enchaîne les tubes : Bouger Bouger, tube de l’été
System, considéré aujourd’hui comme l’un 2005 ; Zouglou Dance, chanson de l’été 2008 ;
des plus grands groupes africains de par ses Même pas fatigué, en duo avec Khaled (2009) ;
nombreux succès commerciaux (seize disques Ambiance à l’africaine (2010) ; Chérie Coco, avec
d’or et trois disques de platine en France) et Soprano en featuring (2011) ; sans oublier le hit
son rayonnement international. En Côte d’Ivoire, instantané Magic in the air, interprété en duo
les ex-petits « wôyôs » (chanteurs d’ambiance avec le Marocain Chawki et produit par son
facile) à la success-story fulgurante font office compatriote RedOne (qui a notamment collaboré
de véritables role models. Pourtant, de l’aveu avec des artistes internationaux comme Usher,
d’A’Salfo lui-même, « ce n’était pas évident ». Jenifer Lopez, Pitbull, Nicki Minaj et Lady Gaga),
Né en 1977 dans la commune populaire d’Anou- devenu l’un des hymnes du Mondial 2014 de
mabo d’un père ouvrier et d’une mère au foyer, foot. Si le groupe vogue de succès en succès,
il grandit au milieu d’une fratrie de huit frères se produisant un peu partout dans le monde
et sœurs. Les moyens manquant, il ne pourra et enchaînant les featurings et collaborations
pas être scolarisé avant le secondaire, où il se prestigieuses, il n’en oublie pas pour autant d’où
retrouve dans des classes surchargées de plus il vient. C’est dans cette optique que sous l’égide
de soixante-dix élèves. Il arrêtera l’école en d’A’Salfo, les quatre « grands-frères » initient
troisième pour se consacrer à la musique tout en en 2008 le Festival des musiques urbaines
suivant des cours par correspondance jusqu’au d’Anoumabo (FEMUA).Plateforme d’échange
niveau terminale. À cette époque se développe culturel et musical où se croisent différentes
en Côte d’Ivoire un mouvement musical contes- générations d’artistes, ce festival se veut aussi un
tataire à travers lequel la jeunesse, laissée sur événement à vocation sociale, et est l’occasion
le carreau par la crise économique, exprime de sensibiliser les foules à des problématiques
ses griefs et son désenchantement. C’est le contemporaines (l’édition 2017 du FEMUA avait
zouglou, auquel A’Salfo s’initiera au début des pour thème la lutte contre le réchauffement
années 1990 avec son groupe Fabio Choc, qui climatique ; en plus des chanteurs, des scien-
se produit essentiellement à l’occasion de joutes tifiques se sont succédé sur scène pour parler
chantées, baptêmes, mariages et enterrements. de ce phénomène) et d’améliorer les conditions
Formé en 1996, Magic System se distingue de vie des populations.
138 Enfants Du Pays

Avec leurs droits d’auteurs et par le biais de leur olympique de l’histoire de la Côte d’Ivoire,
fondation, les Magic System ont notamment devient un modèle pour la jeunesse, et la preuve
fait construire six écoles pouvant accueillir vivante que l’ «  on peut toujours y arriver avec
quelque 1 800 élèves, et contribué à la four- du courage et de la détermination  ». Né en
niture d’équipements, de dons matériels pour 1993 à Bouaké dans le centre du pays, c’est
les hôpitaux, de réfections et de réhabilita- par le karaté que Cheick Cissé s’initie aux arts
tions de centres de santé, de pouponnières martiaux à l’âge de six ans, poussé par son
et d’orphelinats. « Il y a tellement d’inégalités père Abdel Kader, un instituteur qui élève ses
dans ce monde que lorsqu’on a un peu, on doit enfants dans une discipline rigoureuse voire
en faire profiter ceux qui n’ont rien », explique quasi-militaire. À sept ans, il quitte Bouaké
A’Salfo, qui a été nommé en 2012 ambassa- pour Abidjan et s’installe avec son père dans
deur de bonne volonté de l’UNESCO chargé le quartier de Koumassi. Abdel Kader contribue
de l’alphabétisation et de la promotion de la à la création d’une section taekwondo (Ineka
culture et de la paix. Son implication dans les Taekwondo Club) dans l’école de l’arrondisse-
domaines éducatif et culturel et ses actions en ment Inch’Allah où il a été affecté, et y fait venir
faveur de la réconciliation nationale lui ont valu son fils, qui y rencontre celui qui deviendra son
en 2014 une prolongation de son mandat. En maître, Lucien Christian Kragbe. S’entraînant
2017, A’Salfo, Goudé, Tino et Manadja fêtaient avec les moyens du bord sur le macadam de
les vingt ans de Magic System avec la sortie de l’école, le petit Cheick révèle talent et motiva-
deux albums (Ya Foye, destiné au public africain tion et commence à accumuler les médailles
qui voit en eux des messagers, et un album dès ses premières compétitions en cadet. En
de reprises pour le public international qui les 2009, tout en révisant son bac, le jeune homme
considère plutôt comme un groupe de fête) et s’entraîne de plus en plus dur. En 2013, à l’occa-
enchaînaient sur un(e) « Magic Tour (née) » sion de la Coupe du monde de taekwondo par 
de quatre mois dans quinze pays africains. équipes (CMTE) organisée à Abidjan, il fait son
Vingt années au cours desquelles le quatuor entrée dans la cour des grands en remportant
a développé un style et une identité uniques, l’argent dans la catégorie -80 kg. C’est là que
emmenant le zouglou à la rencontre du raï, du tout commence vraiment. Tout en restant fidèle
rap, de la techno ou du R’n’B pour produire une à l’Ineka, il intègre le programme de Cheick
musique d’ouverture qui a permis à ce style si Daniel Bamba, président de la Fédération ivoi-
typiquement ivoirien d’enflammer les pistes et rienne de taekwondo, et enchaîne les médailles
les cœurs indépendamment des frontières, des (dont l’or aux championnats d’Afrique 2014 et
barrières sociales ou de la couleur de peau, 2016, aux Jeux africains de 2015 au Congo-B,
fédérant son public autour des valeurs de joie, et au Grand prix de taekwondo 2015 à Moscou)
d’espoir et de partage. avec une seule obsession en tête : se qualifier
pour les prochains JO. Ce sera chose faite en
Cheick Sallah Cissé 2015 où son brillant palmarès le propulse au
rang de sixième meilleur taekwondoïste mondial
Avec sa compatriote Ruth Marie-Christelle dans sa catégorie, entraînant sa qualification de
Gbagbi, médaillée de bronze dans la catégorie facto aux JO de Rio. Prochain rendez-vous :
des -67 kg femmes et première médaillée Tokyo, en 2020.
féminine de l’histoire du taekwondo ivoirien
aux JO de Rio 2016, le jeune Cheick Sallah
Cissé, alias «  Polozo  », est définitivement la Didier Drogba
sensation sportive et historique de l’année En voilà un qui met tout le monde d’accord :
2016 en Côte d’Ivoire : trente-deux ans après même s’il ne songe pas à entrer en politique,
l’argent remporté par Gabriel Tiacoh au 400 m estimant que l’avenir de tout un pays ne peut
des JO de Los Angeles en 1984, l’enfant dépendre d’un footballeur, nul doute que s’il se
prodige de Dar-es-Salam (Bouaké) arrache présentait aux élections, Didier Drogba, allias
l’or en l’espace d’une seconde éblouissante «  Tito  » serait élu haut la main. Pour l’instant
au Britannique Lutalo Muhammad, au terme il est et/ou fut, dans le désordre : ambassa-
d’un combat épique des -80 kg (8-6). Une deur de la marque de téléphonie Orange, de
victoire d’autant plus éclatante qu’elle s’est Pepsi Cola et de Samsung  ; troisième footbal-
jouée à la dernière seconde du combat, dans un leur missionné par le PNUD (Programme des
incroyable coup de poker. Fêté en héros national Nations unies pour le développement) après
à son retour au pays, félicité et encouragé Zinedine Zidane et Ronaldo  ; meilleur buteur de
par Wilfried Bony, Kolo Touré, Jo-Wilfried la Premiership (20 buts) ; premier footballeur
Tsonga, Christophe Lemaître..., élevé officier africain à atteindre la barre des cent buts en
de l’Ordre national par le président Ouattara, Premier League  ; «  meilleur joueur de l’histoire
le «  gars de Koumassi  », premier champion de Chelsea  ».
Enfants Du Pays 139

Selon un sondage effectué en 2012 par le courant été 2008, un mouvement de supporters


magazine officiel du club auquel ont pris part de l’OM s’est même créé sur le net pour racheter
20 000 supporters des «  Blues  » ; ex-capi- la star à Chelsea  ; coût estimé du transfert pour
taine emblématique de l’équipe nationale le revoir jouer sous les couleurs de l’Olympique
des Éléphants de Côte d’Ivoire qui a pris sa de Marseille : 28 millions d’euros). Que de
retraite pour «  laisser la place aux jeunes  » ; chemin parcouru pour ce héros national qui ne
de nouveau attaquant de Chelsea après un sort d’aucun centre de formation et sur lequel,
détour par la Chine (Shanghai Shenhua) et la fut un temps, aucun entraîneur n’aurait misé  !
Turquie (Galatasaray) ; ex-ambassadeur de la
ville du Mans  ; ambassadeur actif pour la paix
en Côte d’Ivoire impliqué dans de nombreuses Marguerite Abouet
actions caritatives dont la Fondation Didier La maman d’Aya de Yopougon, c’est elle. Née
Drogba, créée en 2007 et financée grâce aux en 1971 en Côte d’Ivoire, elle a passé les douze
gains publicitaires du joueur et aux ventes de premières années de sa vie dans la commune de
sa biographie (en 2010, le magazine américain Yopougon, que l’on appelait alors «  Joie-ville  ».
Time l’incluait dans la liste des 100 personnalités Puis ses parents décident de l’envoyer en France,

DÉCOUVERTE
mondiales les plus influentes, notamment pour «  le pays de la réussite  » et le 30 août 1983,
son implication dans l’effort de réconciliation la petite Marguerite débarque à Paris où elle
en Côte d’Ivoire) ; joueur africain de l’année en n’aura aucun mal à s’intégrer, mettant à profit
2006 et 2009  ; Golden Foot 2013  ; actionnaire les contes que lui racontait son grand-père et
à 5 % de la société des mines d’or d’Ity (SMI) son côté garçon manqué adepte du foot pour
contrôlée par les Canadiens de La Mancha  ; s’assurer une belle popularité dans la cour de
actionnaire du Phoenix Rising FC, équipe de récré. Après le bac, elle poursuit des études de
USL (seconde division nord-américaine) qu’il
droit pour devenir assistante juridique et travaille
intègre en avril 2017 après un passage à l’Impact
Montréal, et dont il pourrait bien devenir le cinq ans dans un cabinet d’avocats, jusqu’en
directeur sportif ; créateur avec son petit frère 2005, année où sort le premier tome d’Aya.
Jordan de la marque de chaussures de luxe Forte du succès rencontré, Marguerite Abouet
pour homme JAD ; surnom d’une bière locale, décide de se consacrer entièrement à l’écriture
modèle, idole, icône vivante, référence et héros pour laquelle à l’origine, elle ne nourrissait pas
d’un pays tout entier, et label exploité et décliné de passion particulière. «  À 17 ans, je vivais
sur tous les supports possibles et imaginables dans une chambre de bonne et ma vieille télé
(reprise de souffle). Au point qu’on s’étonne est tombée en panne. J’ai donc commencé
que parmi tous les syncrétismes mystico- à écrire, plus pour ne pas devenir folle entre
religieux émaillant le paysage de la ferveur ces quatre murs que par réelle passion de
populaire, il n’y ait pas déjà un Drogbisme avéré, l’écriture. Au début, je racontais mes souvenirs
avec son calendrier et ses ères, à l’instar du d’enfance, puis j’y ai pris goût et me suis mise à
Maradonisme argentin. L’attaquant de Chelsea a relater tout ce que je voyais et entendais, dans
son sosie officiel dans un petit salon de coiffure le métro, la rue... C’est devenu une forme de
de Treichville, et toujours à Treich’, certains thérapie  », explique l’auteure, qui a notamment
magasins proposent des «  goodies  » et autres été encouragée dans sa démarche par la lecture
reliques Drogba, tandis qu’à l’autre bout de du Persepolis de Marjane Satrapi, avec laquelle
la ville, le chef autoproclamé de Drogbakro elle partage cet arrachement à la terre natale.
(«  village Drogba  » en baoulé) donne régu- Contre toute attente, Aya n’est pas une enfant
lièrement de la trompette pour annoncer le désirée et c’est la petite Akissi, double fictionnel
moindre événement lié à sa «  divinité vivante  ». de l’enfant qu’était Marguerite Abouet, qui l’a
Même au fin fond du pays dans un marché de
précédée. Les historiettes plairont tant à l’illus-
brousse, vous croiserez forcément au rayon
trateur Clément Oubrerie qu’il proposera d’en
fripes un tee-shirt de bon goût à l’effigie de
la football-star, et si l’ancien ex-attaquant de faire une bande dessinée et en tirera des croquis
Chelsea joue un match diffusé sur les ondes ou qu’il montrera à Gallimard. L’esprit colle tout à
dans le tube cathodique à ce moment-là, vous fait à la collection «  Bayou  », que Joann Sfar
avez de bonnes chances de pouvoir braquer est alors en train de créer, mais l’éditeur trouve
une banque ou fomenter un coup d’État sans le projet trop enfantin. En faisant «  grandir  »
que personne n’y prête la moindre attention : Akissi, Marguerite donnera naissance à la très
dans ces instants, hommes, femmes, enfants, populaire Aya. Si populaire qu’elle a donné lieu à
imams, féticheurs, paysans et cadres supérieurs un long-métrage animé co-réalisé avec Clément
confondus sont suspendus au jeu de jambes Oubrerie, sorti dans les salles en 2013 et nominé
du «  Blue  ». Drogbamania, Drogbattitude, aux Césars dans la catégorie du meilleur film
Drogbakro, Drogbacité, Drogbathon (hé oui, d’animation.
140 Enfants Du Pays

Dans les cartons et l’actualité de Marguerite d’Afrique en 2016, remportant l’or au 200 m.
Abouet, plusieurs autres projets et activités : Cette même année à l’occasion du London Grand
la poursuite des aventures de la petite Akissi Prix, l’Ivoirienne, dont le record personnel était de
(sept tomes à ce jour) et leur adaptation en 11s02 au 100 m, descend pour la première fois
dessin animé, illustrées par Mathieu Sapin ainsi de sa carrière sous la barre des onze secondes
que celles, bien plus parisiennes et douces- (10s96). Aux Jeux olympiques de Rio, elle échoue
amères, de Bienvenue, jeune étudiante aux malencontreusement au pied du podium du
Beaux-arts (trois tomes parus à ce jour) ; la 100 m, voyant le bronze lui échapper à quelques
série Commissaire Kouamé, bande dessinée millièmes de seconde près. À cette occasion,
réalisée en collaboration avec Donatien Mary ; elle améliore cependant une nouvelle fois ses
des contributions occasionnelles aux doublages performances, battant son record personnel
de films d’animation, dont Le Chat du Rabbin avec un temps de 10s86 au 100 m (record
et Aya bien sûr, dans lequel elle prête sa voix national de 10s78 détenu par Murielle Ahouré) et
aux personnages de Fanta et de la mère de établissant un nouveau record de Côte d’Ivoire au
Mamadou ; la co-écriture avec Charli Beleteau 200 m avec un temps de 22s21. Chrono qu’elle
(Plus belle la vie) de la série panafricaine C’est battra de nouveau à Lausanne (22s16) en juillet
la vie, en-passe-de-devenir-culte-si-ce-n’est- 2017, puis lors des mondiaux d’athlétisme de
déjà-fait, qui vise à sensibiliser le public aux Londres où elle remporte l’argent au 100 m et
problématiques de santé en Afrique et dans au 200 m avec des temps respectifs de 10s86 et
laquelle on suit les tribulations d’une équipe du 22s08, passant à un cheveu de l’or au profit de
centre de santé de Ratanga ; un projet d’adap- la Néerlandaise Dafné Schippers et se plaçant à
tation de Bienvenue en série... et même derrière deux centièmes du record d’Afrique du 200 m
la tête une idée de western africain en film (22s06), toujours détenu par la Sud-Africaine
et en bande-dessinée, avec Charli Beleteau. Evette de Klerk. Digne représentante de la scène
Depuis quelques années, Marguerite Abouet est sportive africaine, Marie-Josée Ta Lou, qui
également très investie dans son association Des s’entraîne au Centre international d’athlétisme
livres pour tous, qui œuvre à mettre en place de Dakar sous la houlette de son coach Anthony
des bibliothèques de quartier dans les villes Koffi, consacre l’essentiel de son temps à sa
africaines afin de lutter contre l’illettrisme en discipline. De la désillusion de Rio, elle a retenu
rendant la culture et les livres accessibles aux une leçon : désormais, elle ne court plus «  contre
enfants issus de milieux défavorisés. quelqu’un  » mais avant tout contre «  le chrono  ».
Un état d’esprit qui devrait lui ouvrir la voie de
Marie-Josée Ta Lou la prochaine échéance olympique et l’a déjà
portée sur la seconde marche du podium au
Dans le sillage de son illustre «  grande sœur  » 100 m et au 200 m lors des championnats du
Murielle Ahouré, Marie-Josée Ta Lou, sprinteuse monde d’athlétisme de Londres en août 2017.
ivoirienne élue meilleure athlète africaine de
l’année 2015 par l’Association des comités
nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), Tatiana Rojo
incarne avec son compatriote Wilfried Koffi la En 2014, vous avez pu la voir dans plusieurs
relève du sprint ivoirien avec lequel les pistes films qui ont fait un carton au box-office : Le
rouges continentales, longtemps trustées par Crocodile du Botswanga où, le temps d’une
le Nigeria, doivent compter depuis quelques apparition furtive, elle faisait tourner la tête de
années. Née en 1988 en Côte d’Ivoire, la jeune Fabrice Éboué ; Les Rayures du Zèbre, dans lequel
femme s’initie tôt au sport et hésite un temps elle tenait le principal rôle féminin et donnait la
entre l’athlétisme et le football. Après de brèves réplique à Benoît Poelvoorde, et Qu’est-ce qu’on
études en médecine puis en comptabilité-finance, a fait au Bon Dieu  ? où elle incarnait Viviane
la sprinteuse de Bouaflé s’envole pour la Chine Koffi, sœur de l’infortuné candidat au mariage
grâce à une bourse de la Fédération ivoirienne Charles Koffi. Véritable boule d’énergie, ce petit
d’athlétisme. Sa carrière connaîtra dès lors une bout de femme, qui n’a pas sa langue dans sa
rapide ascension. L’année 2012 la révèle en tant poche, est en passe de devenir une actrice
qu’athlète qui compte, avec deux médailles incontournable des petit et grand écrans. Si
de bronze remportées aux championnats la télévision la révèle dès 2002 dans Fatou,
d’Afrique au 200 m et au 4x100 m. Deux ans l’espoir de Daniel Vigne, suivi d’une interprétation
plus tard, la jeune femme décroche le bronze remarquée dans La Rivale d’Édouard Carrion
sur 100 m et l’argent aux épreuves du 200 m (2008), c’est sur les planches que son talent
et du 4x100 m. En 2015, elle réalise un doublé explose en 2009, lorsque son spectacle Amou
au 100 m et au 200 m lors des Jeux africains Tati, la dame de fer, vibrant hommage à sa mère,
organisés à Brazzaville, et se hisse sur la plus «  l’héroïne de [s]a vie  », à toutes ces mères
haute marche du podium des championnats courage africaines et de façon plus large à toutes
Enfants Du Pays 141

les mères du monde, achève de la populariser la maison [s’il ne voulait pas que celui-ci] soit
auprès du grand public. auditionné par l’Assemblée nationale  ». Né
Dans ce one-woman-show caustique et survita- Doumbia Moussa Fakoly en 1968 à Odienné,
miné en forme de fenêtre ouverte sur le continent Tiken Jah monte son propre groupe, les Djelys
africain, la comédienne campe une douzaine de dès la fin des années 1980. À partir de là, tout
personnages entre Côte d’Ivoire et France dont va très vite puisqu’il fait son apparition sur la
le principal, Michèle, vendeuse d’ignames sur scène reggae abidjanaise dès 1990, année
le marché d’Adjamé à Abidjan, rêve de voir ses où il décroche un producteur et enregistre
quatre filles, Nachou, Bella, Antou et Amou Tati, sa première cassette. En 1995, Mangercratie
faire de beaux mariages avec des Blancs. Née se vendra à plus de 300 000 exemplaires et
au Havre en 1979 d’une mère ivoirienne et d’un le fera connaître sur le marché panafricain.
père gabonais, Tatiana Rojo est tombée dans le Il se produit pour la première fois en Europe
théâtre... et le choc des cultures dès son plus en 1998 et en 2000, et devient lauréat pour
jeune âge, puisqu’à l’âge de six ans, elle quitte un l’Afrique du concours «  Découverte  » de RFI.
quotidien normand où elle était souvent la seule Fort de ce succès grandissant, il entre en
Noire pour San Pedro en Côte d’Ivoire, où son 2002 sous contrat chez Barclay et enregistre

DÉCOUVERTE
accent «  chôcô  » de «  Blanche-Noire  » dénote l’album Françafrique dans le studio de Bob
dans les cours de récré. La petite Tati découvre Marley avec trois ex-Wailers, album qui sera
le théâtre au catéchisme et à l’école, et se salué par une victoire de la musique en 2003.
distingue dès l’âge de quatorze ans, en étant Cette même année, il prend part à l’album
sacrée meilleure comédienne nationale pour son Drop the debt, produit conjointement par ATAC,
rôle dans La Ville Maglodidi de Paul Akoto Yao. African Consciences et Survie, l’association
À sa majorité, direction Paris pour courir de de François-Xavier Verschave, auteur du livre
casting en casting à la poursuite de son rêve, France-Afrique. C’est en exil qu’il composera
aujourd’hui en pleine phase d’accomplisse- l’album Coup de gueule, tandis que L’Africain,
ment : présenté à deux reprises au Festival sorti en 2007, est un énorme succès en Côte
d’Avignon, le spectacle Amou Tati, victime bien- d’Ivoire, notamment le tube Ouvrez les fron-
heureuse de son succès, a fait salle comble à tières. Ironisant sur les «  rastas qui tressent des
l’Appolo Théâtre de Paris jusqu’en janvier 2016. couronnes aux dictateurs  », celui pour qui les
En mai 2015, la comédienne a reçu le prix de la régimes arrivent et passent tandis que lui reste
meilleure actrice au Festival du film de Montréal constant dans sa dénonciation des injustices
pour son rôle dans Danbé, la tête haute, téléfilm se méfie cependant de toute forme de récupé-
adapté du roman autobiographique de la cham- ration : «  Mon parti, c’est le contre-pouvoir  ».
pionne franco-malienne de boxe Aya Cissoko En 2010, sort l’album African Revolution. En
(coécrit avec Marie Desplechin), diffusé sur 2012, Tiken chante aux côtés d’Alpha et trois-
Arte. En 2016, la Côte d’Ivoire, où elle s’est cents autres chanteurs et musiciens ivoiriens
produite à l’occasion des Doff du rire et du pour la caravane de la réconciliation en Côte
Masa (Marché des arts du spectacle africain), d’Ivoire. L’année 2014 consacre le grand retour
rend hommage à l’ensemble de sa carrière de Tiken Jah sur la scène musicale, avec la
cinématographique et théâtrale en lui décernant sortie de l’album Dernier appel, auquel ont
le Prix de l’excellence des Arts vivants. contribué les chanteurs Patrice et Nneka, et
le frère (retrouvé) Alpha Blondy. Fil conducteur
de ce nouvel opus : l’urgence qu’il y a, pour un
Tiken Jah Fakoly continent africain en mal d’existence, à sortir de
Drôle de griot que cet anti-griot issu d’une la spirale infernale des guerres et coups d’État
lignée de griots ou, selon les sources, de fratricides afin de tirer profit de son immense
guerriers ou de forgerons. Toujours est-il que, potentiel, et accomplir enfin une destinée
loin de se rallier à ses compatriotes, chantres porteuse de lendemains qui... chantent.
du coupé-décalé et autres adeptes d’atalakus Fin 2015 sort l’album Racines, dans lequel
(éloges chantés), Tiken Jah n’est pas du genre l’artiste ivoirien reprend pour la première fois
à caresser ses interlocuteurs dans le sens du de grands standards du reggae (Get up, stand
poil. Tant s’en faut d’ailleurs, puisqu’après up, Brigadier Sabari...) qu’il enrichit de sonorités
avoir été contraint de s’exiler au Mali (où il typiquement africaines (kora, balafon...) et de
a vécu entre 2003 et 2011) pour «  incom- la participation d’invités prestigieux (U-Roy,
patibilité d’humeur avec le gouvernement en Max Romeo...), rappelant comme en écho au
place  », ce «  griot de circonstance  » a trouvé retour aux sources prôné par Marcus Garvey
le moyen d’être déclaré persona non grata au le lien indéfectible entre Jamaïque et Afrique.
Sénégal, après s’être indirectement adressé à Aux dernières nouvelles, il était question que
Abdoulaye Wade lors du festival des Hip Hop la star du reggae ouvre une radio libre et un
Awards, lui conseillant de «  laisser [son] fil à studio d’enregistrement à Yopougon.
Lexique
TITRE 1
« Moi je définis le nouchi comme tel : ‘‘N’’ comme les décennies agitées de la conjoncture et de
langue Nationale. ‘‘O’’ comme Originalité. ‘‘U’’, l’ouverture au multipartisme. Icônes généra-
qui prône l’Unité. ‘‘C’’ : Créole ivoirien. ‘‘H’’ : basé tionnelles ayant suscité en égale mesure crainte
sur l’Humour. ‘‘I’’ : Identité culturelle. » Nash. et admiration, les Ziguéhis (« guerriers »), par
« Et on dit premier gaou n’est pas gaou-ô, leur rapport aux arts martiaux et à la danse
c’est deuxième gaou qui est gnata-ô »... Ça (avatar chorégraphique du taekwondo, la toute
vous rappelle quelque chose ? C’était en première danse urbaine de Côte d’Ivoire, le
2002 et le nouchi, né au début des années gnamagnama – ordures en malinké –, fut
1980 dans les quartiers précaires d’Abidjan, inventée en prison par John Pololo, figure
passait pour la première fois les frontières emblématique du mouvement ziguéhi), à la
du continent. Nouchi ? Kézako ? À la base, « digbature » (musculation), à la musique et à
une forme de langage codé développé par l’argot des rues, ont joué un rôle de premier
les jeunes marginaux non scolarisés zonant plan dans l’élaboration d’une culture urbaine
et commettant leurs larcins aux abords des comparable au gangsta rap dont le nouchi
cinémas, des gares, et dans les ghettos de la est vite devenu le porte-étendard. C’est sur
ville. Nouchi : nou + chi, respectivement « nez » le substrat de cette (contre-) culture que s’est
et « poil » en malinké, soit littéralement « poil popularisé et développé le créole ivoirien tel
de nez ». Comme le poil qui dépasse et qui fait qu’on le connaît et pratique aujourd’hui, langue
désordre, à l’instar de ces jeunes délinquants. de la débrouille, d’une « voyouserie » insolente
Ou la moustache des héros « badass » peuplant et d’une résistance qui se vit au jour le jour,
les westerns à l’affiche des cinés de la ville et à mille lieues des cercles privilégiés où l’on
l’imaginaire de ces laissés-pour-compte se parle le « gros français » enseigné dans le
rêvant en hommes forts. Si l’on s’en réfère à système scolaire mis en place par les colons.
la définition du créole, auquel le nouchi est très Les artistes ivoiriens, dont certains entrete-
fréquemment comparé, il s’agit d’un « parler naient des liens très forts avec la culture ziguéhi
issu des transformations subies par un système et ses représentants, ont aussi grandement
linguistique utilisé comme moyen de commu- contribué à son expansion à l’échelle nationale
nication par une communauté importante, et internationale : Alpha Blondy (« Gan gban ils
ces transformations étant vraisemblablement ont créé là, ils vont prendre drap... »), Ismaël
influencées par les langues maternelles origi- Isaac, Serge Kassi, Tiken Jah Fakoly pour
nelles des membres de la communauté ». C’est les reggaemen, et bien sûr les chanteurs de
exactement le procédé qui a présidé à l’élabo- zouglou (Magic System, Petit Yodé et l’enfant
ration de ce pidgin ivoirien, langue-patchwork Siro, Petit Denis...), mais aussi des groupes
créée à partir d’un français basique enrichi comme RAS, les rappeurs (Roch Bi, Garba
de vocables issus des différentes langues du 50, Billy Billy, Nash...), les humoristes (Adama
pays et de la sous-région (dioula, bété, baoulé, Dahico, Patson), les acteurs et les réalisateurs
soussou de Guinée), mais aussi de mots créés (notamment Jean-Omer Kipré alias Sahin Polo,
par les locuteurs eux-mêmes au cours de avec « Les Enfants d’Houphouët »). Ainsi, de
leurs causeries de quartier, d’onomatopées crypto-langage d’abord parlé par une minorité
et même d’emprunts aux langues étrangères d’initiés, le nouchi est progressivement passé
comme l’anglais (enjailler vient de l’anglais au stade de « contre-langue » à fort caractère
« enjoy »), l’espagnol (« c’est como ? »), l’italien identitaire fédérant dans le sillage de la
(« fratello »), et plus récemment le japonais, jeunesse toutes les franges de la population,
sous l’influence des mangas (« frère-san on dit jusqu’aux hommes politiques dont Laurent
quoi ? »). Plus qu’une curiosité locale ou un Gbagbo et même le très compassé Henri Konan
moyen de communiquer, le nouchi, pour ses Bédié, qui n’ont pas hésité à en émailler leurs
puristes, est avant tout une philosophie, un état discours de campagne en 2009. Sans oublier
d’esprit. D’ailleurs l’intonation et la gestuelle Alassane Ouattara et son « allons seulement ! »
qui lui sont associées comptent autant que la resté dans les mémoires. Aujourd’hui, les mots
langue elle-même, composant une façon d’être et expressions du nouchi ont largement dépassé
et de se revendiquer directement héritée du le cadre des frontières ivoiriennes. De plus en
mouvement ziguéhi, ces jeunes loubards tant plus utilisés dans la sous-région et jusqu’en
redoutés qui imposèrent leur loi dans les rues Europe (vous avez certainement déjà entendu le
d’Abidjan et des autres villes du pays pendant mot « go » ou le fameux « toi-même tu sais »),
Lexique 143

ils constituent également pour les membres de wwAvoir la bouche sucrée, faire sa bouche
la diaspora ivoirienne un moyen d’affirmer leur sucrée : se montrer mielleux ou obséquieux,
appartenance au pays. minauder, amadouer.
En tant que phénomène linguistique et social, wwAvoir un son : avoir un scoop, une nouvelle
le nouchi suscite un intérêt croissant chez les ou une blague à partager.
chercheurs locaux et étrangers, au point d’avoir
déjà fait l’objet de mémoires de recherche et
ww(Être) bahi : être malchanceux. Ex : « Rien
ne lui réussit, il est bahi ».
de plusieurs dictionnaires, dont le dernier est
paru fin 2016 aux éditions de l’Harmattan. wwBangala : du portugais « cana de bengala ».
D’une richesse incroyable, cette langue se Terme populaire pour désigner le pénis. Ex :
réinvente constamment et s’enrichit chaque « Affaire de bangala là, si tu promènes trop
jour de nouveaux mots, tandis qu’en fonction de avec les toutous, après tu as le sida ! »
l’évolution de l’actualité ou de la mode, d’autres wwBara : travail.
tombent en désuétude. La « première pression wwBédou : portefeuille.
à froid » prend généralement sa source dans les
ghettos de la ville – notamment le Black Market wwBeou : s’en aller, filer, foutre le camp. Ex :

DÉCOUVERTE
d’Adjamé, célèbre marché noir d’Abidjan – avant « Beou en vitesse avant que je me fâche ! »
d’infuser et de se répandre à travers les diffé- wwBien même ! Sert à renforcer un énoncé
rents quartiers de Babi où chacun l’interprète et affirmatif. Ex : « Tu as préparé l’exposé ? » /
se la réapproprie à sa sauce, d’où son extrême « Bien même ! ».
volatilité et ses multiples nuances, sans parler wwBlaguer : jouer un mauvais tour à quelqu’un,
de son orthographe fluctuante calquée sur faire marcher, duper, rouler dans la farine. Ex :
l’écriture SMS. Élément-clé de l’identité ivoi- « C’est quel faux marabout ça ? Il m’a blagué
rienne et source de fierté indéniable, le nouchi pour m’escroquer ! »
est aujourd’hui largement préféré aux langues wwBoutique-cul, faire boutique son cul :
vernaculaires, qui suscitent de moins en moins prostitution ; se prostituer, faire le trottoir.
d’engouement auprès des Ivoiriens. À cet égard, Ex : « Sa sœur fait boutique son cul à Abidjan ».
plusieurs artistes et intellectuels le considèrent
comme un langage à part entière qui mériterait wwBramôgô : bra (du français « bras ») + môgô
d’être promu en tant que langue nationale, (du dioula, « homme »). Bras droit, ami, homme
à l’image du wolof au Sénégal. Mais si les de confiance, confident. Ex : « Michel et Gérald
autorités aiment se prévaloir ponctuellement de sont mes bramôgôs ». Synonyme : gars sûr. Ex :
leurs connaissances en nouchi pour recueillir « Michel et Gérald sont mes gars sûrs ; tu peux
l’approbation de la société civile ou glaner les compter sur eux ».
voix d’électeurs potentiels, il semble que cette wwBrouteur : cyber-escroc qui arnaque des
reconnaissance officielle ne soit pas encore à mugus (pigeons) sur le Web et va ensuite flamber
l’ordre du jour... en boîte avec son argent mal acquis (version
courte).
Petit lexique non exhaustif wwCadeau : gratuit. Ex : « Faut prendre cadeau
pardon ! » (C’est pour toi, c’est cadeau).
à l’usage du toubabou débarquant wwCaler : squatter, être posé. Ex : « Djo on dit
en Côte d’Ivoire... quoi, tu es où là ? » – « Je suis calé à la maison/
wwAaaaaah yakoi ? ! Expression qui dénote je cale à la maison » (Je suis posé tranquille à
l’exaspération. la maison).
wwAffairage : rumeur, ragot, commérage. (S’) wwÇa fait deux jours ! => Ça fait un bail !
affairer : ragoter, parler de. Un affairé (syn : un wwÇa a coupé mon cœur ! => Ça m’a fichu
kpakpato) : une personne qui aime se mêler de ce une frousse monstre !
qui ne la regarde pas. Ex : « Bon, affaire-moi un wwÇa mange pour toi ! => Ça roule pour toi !
peu : quelles sont les nouvelles ? » – « Vraiment, wwÇa ment sur moi => C’est chaud pour moi ;
ces filles-là ne font rien que s’affairer ! » c’est dur, c’est compliqué.
wwAnnnhannnn ! Par cette onomatopée wwÇa ne ment pas => C’est de top qualité. Ex :
généralement bien appuyée, votre interlocuteur « Le gars là ne ment pas », pour parler d’un homme
vous signifie que le message est enfin passé. séduisant. Également applicable à un produit, un
wwAtouh ! Marque d’affection. C’est ce qu’on service ou autre dont on fait la promotion.
dit quand on s’embrasse ou que l’on se prend wwÇa va aller : expression incontournable de
affectueusement dans les bras par exemple. l’indéfectible optimisme ivoirien. On l’utilise
wwAvoir des foutaises : exagérer, « déconner » au moins autant que « Yako », son alter-ego
(connotation négative). compassionnel.
144 Lexique

ww« C’est comment ? » => Alors, quelles être instruit. Ex : « Si tu connais pas papier, à
nouvelles/qu’est-ce que tu racontes de beau ? Abidjan tu peux rien faire ! ».
Expression panafricaine dont l’équivalent ivoirien wwDaba : désigne à la base une sorte de spatule
est : « On dit quoi ? » – « On est là ! » en bois avec laquelle on creuse le sol. Par
wwC’est doux dêh ! Expression du contentement extension, le terme éponyme signifie frapper,
typiquement ivoirienne qui s’utilise à toutes les taper. Ex : « Faut pas faire ton s’amusé avec
sauces : quand un plat est bon, quand on se moi, sinon je vais te daba » (T’amuses pas avec
sent bien, que l’on passe un moment agréable. moi, sinon je vais te cogner) – « Ils ont daba
wwC’est l’homme qui a peur sinon y a rien => le plat » (Ils ont bien tapé dans le plat, ils ont
Ça va aller, il n’y a pas de raisons de s’inquiéter. tout mangé). Daba en puissance : bien manger.
wwC’est le lass => C’est la meilleure, c’est la wwDabali/badouko : manger, faire bombance.
goutte d’eau, il ne manquait plus que ça. Ex : « Envoie le dabali/badouko » (Envoie la
bouffe !). Synonyme : djaffer.
wwC’est mon comme ça => C’est ma nature.
wwDahico : beuverie, saoulerie, cuite.
wwC’est quelle science ? => C’est quoi ces
histoires ? wwDe + verbe infinitif et point d’interrogation :
formulation populaire d’une question, typique de
wwC’est quoi ? C’est quoi même ? => Qu’est- certaines personnes de condition modeste. Une
ce que ça veut dire ? Qu’est-ce qui se passe ?
cuisinière, par exemple, pourra s’adresser ainsi
Dénote la curiosité, la surprise, voire l’indignation.
à son patron : « Monsieur, d’envoyer poisson ? »
wwChap-chap : vite. Ex : « Faut faire chap-chap (comprendre : Je peux servir le poisson ?).
on va go ! » (Dépêche-toi, on y va !)
wwDécaler : danser. Ex : « Tu décales trop
wwChauffer le rognon de quelqu’un : le mettre bien ! ».
en colère, lui taper sur les nerfs, l’indigner,
wwDêh/kêh ! Exclamation. Ex : « C’est doux dêh/
l’écœurer. Ex : « Les grèves intempestives
kêh ! » (C’est bon, c’est trop chic !). À noter que
chauffent trop mon rognon ! ». Synonyme :
kêh a tendance à être de moins en moins utilisé.
« Mon gbêlê brûle » (Je bous de colère).
wwDésciencer : décourager, décevoir.
wwChauffez le coin ! => Mettez l’ambiance !
Souvent utilisé comme une incitation à la wwDeuxième bureau : maîtresse, femme
bagarre. entretenue par un homme marié en dehors de
son domicile, à l’insu de son épouse légitime
wwChicoter : fouetter et par extension, frapper. (selon les hommes, il y a aussi des troisième,
Ex : « Dêh, je vais tellement te chicoter que ton
quatrième bureaux, etc.). Ex : « Il a ouvert un
figure là sera tout mélangé ! »
deuxième bureau » (Il a un foyer extra-conjugal,
wwChôcô : bien parler français ou parler avec il a une maîtresse).
un niveau de langue soutenu. Par extension,
wwDiallo : boutiquier. On dit d’eux qu’ils sont
être beau, faire le beau, être in, à la mode.
« en prison », car leur commerce est toujours
Ex : « Tu chôcô dêh ! » (Tu te la pètes avec ton
barré d’une grille.
gros français !).
wwDja : tuer, mourir (au sens propre et figuré).
wwCœur mort : trouillard, peureux. Antonyme : Ex : « Non je te jure : la go là m’a trop dja » (Elle
gros cœur.
m’a « tué » par son comportement).
wwConnaisseur connaît, gaou passe : un peu wwDjagaille : cigarette. Ex : « Donne-moi la
l’équivalent de « tu peux pas comprendre ».
djagaille » (Donne-moi une cigarette). On peut
Signifie que l’on a l’œil, l’expertise, que l’on
aussi utiliser les termes « fal », ou « bâton ».
est au fait, « in ».
wwDjo/môgô : un mec, un gars. Ex : « Djo,
wwConnaître façon : savoir y faire, s’y connaître, vrai-vrai on a gâté le coin » (Mec je te dis, on
être compétent dans un domaine bien précis.
a foutu un boxon pas possible !).
Ex : « Façon i connaît, on dit pas ! » (Laisse
tomber, le mec est trop fort !) - Connaître faire : wwDoigter : montrer du doigt. Ex : « Si je
savoir faire. Ex : « Ton chauffeur là, tu crois il m’habille comme ça au village, les gens vont
connaît faire ? Je peux lui laisser le pneu ? » me doigter ! »
– Connaître garçon : se dit d’une jeune fille qui wwDrap. « Être en drap » : Être au courant de
n’est plus vierge et a eu plusieurs expériences quelque chose – « Y a pas drap ! » => Y a pas
amoureuses. Ex : « Ta copine, il y a longtemps de problème ! – « Y a drap sur elle/lui » => Il/
qu’elle connaît garçon ! » – Connaître manière : elle s’est mis dans un sale pétrin, dans... de
savoir se débrouiller, savoir y faire. Ex : « Ceux beaux draps. « Tu vas prendre drap » => Tu vas
qui connaissent manière ont donné casier de prendre cher/Il va t’arriver malheur – Casser
Beaufort, la bière de l’homme fort » – Connaître drap : dénoncer. Ex : « Sa belle-sœur l’a surpris
papiers : savoir lire et écrire et par extension, avec une fille. Elle a cassé drap ».
ivoirismes croustillants 145

S’il y a bien une caractéristique qui définit


les Ivoiriens, c’est leur inventivité et leur sens
Bon à savoir
de la créativité, déclinés dans divers aspects En Côte d’Ivoire, on prend systématiquement
de la vie quotidienne : la prolifération de les nouvelles et on s’enquiert toujours de la
petits métiers insolites (laveuses de pieds, famille et des proches de son interlocuteur
toiletteurs pour fauteuils à domicile…), avant d’entamer une conversation. Au
les inscriptions naïves destinées à attirer moment des salutations, certaines formules
peu familières au non-initié participent
l’attention du badaud (« Ouvert de l’aube
également du rituel de la communication.
jusqu’à fatiguer », « Bouffe-partie tous les
Parmi les plus usitées : « C’est comment ? »,
week-ends : essayons autre chose »…),
« On dit quoi ? », auxquelles on répondra
sans oublier le nouchi, qui invente au gré
généralement « On est là », « Voilà moi » ou
des modes et de l’humeur des expressions
« Ya fohi », équivalent du neutre « Ça va ». Le
aussi cocasses qu’attachantes. On a ainsi
« Ça va un peu » signifie généralement que
« l’heure CFA », qui tourne en dérision
cela pourrait aller mieux. Quant aux formules
la non-ponctualité légendaire de qui a « C’est chaud hein », « Ça y est sur le feu » ou
trop pris ses habitudes sur le continent « C’est pôtchô », elles s’utilisent pour signifier
africain (Noir comme Blanc...), ou encore que l’on a des problèmes d’argent. Souvent,
la distinction entre une femme « Nokia » il faut aussi savoir lire entre les lignes. Les
(petite et ronde) et une femme « Motorola » Ivoiriens, par exemple, n’utilisent par le terme
(plutôt longiligne). Certains utilisent même « tout à l’heure » comme nous, puisque pour
le terme « 4x4 » pour désigner les femmes eux, il équivaut à « tout de suite ». De même,
aux formes généreuses. Le phénomène social « bonsoir » s’utilise à partir de midi. Quant à
et l’actualité sont si présents au cœur du la nuit, elle correspond littéralement à l’heure
langage et des préoccupations quotidiennes à laquelle le soleil se couche. Si on vous dit
qu’ils en imprègnent jusqu’aux moindres « Je t’appelle la nuit », cela ne signifie donc
manifestations : cela se traduit notamment pas que l’on vous appellera entre 20h et 22h,
par la dénomination des pagnes ou par des mais plutôt vers 18h30-19h. Si vous avez
vocables ponctuels comme « Hillary », utilisé rendez-vous et que, ne voyant pas venir la
un temps pour désigner une femme trompée, personne, vous l’appelez pour « prendre sa
ou « Mandela », surnom que l’on donnait position » (« Tu es où là ? ») comme on dit
à un homme ayant fait de la prison. Les ici, vous pouvez être sûr que le fameux « Je
coiffeurs, eux, suivant de près l’évolution de suis en route » (variantes : « J’arrive ! », « Je
la situation au pays, avaient même un temps viens ! », « J’ai quitté », « Je suis non loin »)
créé des coiffures baptisées « Marcoussis » signifie tout le contraire de ce qu’il veut dire.
ou « Accra » (« Oh Accra, ça on fait Accra En Côte d’Ivoire, un interlocuteur téléphonique
1, 2, 3... jusqu’à 8 même ! »). Cette joyeuse que l’on dérange est toujours en « réunion »
inventivité transparaît également dans ou en « séance de travail » ; que cela soit vrai
la « récupération » de chaque situation (la personne n’en prend pas moins la peine
marquant les Ivoiriens et s’exprimant dans de décrocher) ou que votre interlocuteur soit
la langue populaire. Par exemple pendant la en train de boire des bières au maquis avec
crise des années 1980, le mot « conjoncture » ses amis. Un bon signe pour savoir si vous
était utilisé à toutes les sauces : quand on dérangez vraiment la personne est le « Je suis
était fauché, on était « conjoncturé », en réunion ; rappelez-moi dans dix minutes ».
quand une voiture était en panne, elle était Généralement, votre interlocuteur ne
« conjoncturée » ; quand une femme était décroche que très rarement par la suite. Enfin,
stérile, son mari disait d’elle qu’elle avait ici on n’aime pas trop le « non » (d’ailleurs
les ovaires « conjoncturés ». Entre autres un proverbe bien connu dans le pays dit
traits saillants, c’est aussi sa propension à que « c’est non qui envoie palabres »), donc
recourir aux barbarismes qui rend le nouchi méfiez-vous, car tout étant toujours possible
si savoureux : « délinquer » (s’encanailler), et toute requête se voyant généralement
« d’accoriser » (être d’accord), « enceinter » adresser un enthousiaste « Y a même pas
(mettre enceinte), « se fourrer » (fourrer sa de problème ! », vous risquez parfois d’avoir
chemise dans son pantalon), « se têter » de sacrées déconvenues. Équivalent national
(se voir en tête à tête), « doigter » (montrer du « Non » ou du « Je ne sais pas », le
du doigt), ou « enjailler » (prendre du bon célébrissime « Bon... » (légèrement traînant et
temps), de l’anglais « enjoy »... Enjoy ! dubitatif + trois points de suspension).
146 Lexique

wwDye : saoul. immédiatement l’argent que je t’ai prêté, tu vas


ww« En même temps est mieux » : Pas la peine gagner affaire ! » – Gagner la chance : avoir
de remettre à demain, autant agir sur-le-champ. de la chance, s’attirer la bonne fortune. Ex :
« Beaucoup de citoyens sans le sou ont recours
wwEnceinter : mettre enceinte, engrosser. aux marabouts pour gagner la chance » – Gagner
Ex : « Son oncle et sa tante l’on faite revenir la honte : se taper la honte, être humilié. Ex :
au village, car ils avaient peur qu’elle se fasse « Vraiment, quand elle m’a pris sur le fait, j’ai
enceinter ». Certaines femmes utilisent aussi trop gagné la honte, je ne savais plus quoi
l’expression « attraper l’enfant », comme... faire ! » – Gagner travail : trouver un emploi.
attraper une maladie (une femme qui tombe Ex : « Patron, si je gagne pas travail, bientôt je
enceinte sitôt qu’elle s’allonge et doit assumer vais mort. » (Patron si je ne trouve pas vite du
le quotidien de toute une fratrie ne voit pas travail je ne vais pas m’en sortir).
forcément les choses de la même façon que
sa sœur du Nord qui attend patiemment le wwGaou/brèzo/gnata : péquenaud, looser de
bon moment pour faire sa petite reine ou son service (« gnata » étant le degré au-dessus
petit roi...). de « gaou »).
wwEnjaillement : attirance, amusement. wwGâter : vanner, dire du mal, salir la réputation
Enjailler : plaire, attirer. Ex. « Tu m’enjailles de quelqu’un. Ex : « Ne gâte pas son nom ! ».
trop quoi » => Tu me plais trop, je suis fan de Existe également ce que l’on appelle le « gât-
toi – « On va s’enjailler » => On va passer du bon gât », à savoir une sorte de joute verbale où le
temps, s’amuser (dérivé de l’anglais enjoy). Être but est de vanner gentiment son interlocuteur
enjaillé : être amoureux, être en joie, enjoué. et d’avoir le dernier mot ; ce petit jeu est surtout
« Enjaillement est dans ses dents » => Il est l’apanage des enfants – Gâter l’affaire : faire
raide dingue d’elle. échouer une entreprise. Ex : « Tchrourrr, ne
viens pas gâter mon affaire, toi ! » – Gâter la
wwEntrer-coucher : studio. réputation : médire – Gâter la tête : influencer
wwÊtre bec sucré : être gourmand(e), aimer quelqu’un dans un mauvais sens, faire perdre
les sucreries. Un bec sucré : un gourmand, tout bon sens. Ex : « Ce photographe là, avec
une gourmande. ses belles promesses et son argent facile il
wwÊtre culottée : avoir de grosses fesses. lui a complètement gâté la tête ! » – Gâter le
coin : foutre le boxon quelque part (dans une
wwÊtre sur le Web : être célibataire, seul en soirée, à une fête, notamment). Ex : « C’est gâté
amour. nan ni nan ! » (On va bien s’amuser !) - Gâter
wwFaçon : bizarre, qu’on a du mal à définir. Ex : le nom : ruiner la réputation d’une personne,
« Tu as vu les vélos façon qu’ils ont, les coureurs faire perdre la face. Ex : « Si tu n’organises
maintenant ? » – Comparatif : qui ressemble pas des funérailles dignes de ce nom, ton nom
à. Ex : « Elle va encore se ramener avec une sera gâté ! » – Gâter le temps : faire perdre du
robe façon sac à patates ! » – Bizarrement, temps. Ex : « Tchrourrr, toi quitte là, tu gâtes
curieusement. Ex : « Ce type ne me plaît pas : mon temps ! ». Expression similaire : « Si tu
il me regarde toujours façon ». peux pas m’arranger, faut pas me déranger »
(que les filles ont humoristiquement détourné
wwFaire farot-farot, faroter : se pavaner,
en « Si tu peux pas m’habiller, faut pas me
faire le beau. Terme qui s’applique tout
déshabiller », façon pour certaines de faire
particulièrement aux « sapeurs ». Farotage :
comprendre à leurs prétendants qu’elles ne
frime. Faroteur : frimeur.
se donnent pas cadeau) – Gâter le ventre :
wwFaux type, faux gars : personne faire avorter – Gâté complet, gâté fini : être
irresponsable, sur laquelle on ne peut pas totalement fichu. Ex : « Y a pas courant, y a
compter, qui ne tient pas ses promesses, qui pas téléphone, y a pas l’argent, Abidjan là c’est
« ne vaut rien » ; hypocrite, ingrat, faux-jeton. gâté complet ! ».
Ex : « Il ne paye pas son loyer et en plus il bat
sa femme : faux type sur tous les bords ! ». wwGazer : sortir, faire la fête. Ex : « Ce soir on
gaze ensemble ! ». Gazoils : endroits branchés
wwFraya : fuir. Ex : « Les voleurs ont fraya en pour faire la fête.
brousse ! »
wwGbangban : situation difficile, troubles,
wwFréquenter : aller à l’école, au lycée, à remue-ménage. Ex : « Il y a gbangban dans le
l’université. Ex : « Tu fréquentes où ? » (Dans pays » (Ça chauffe au pays).
quelle école/lycée/université tu es ?).
wwGbayer ou gbaer : du bété. Signifie selon le
wwFreshnie/gazelle : jolie fille. contexte parler avec éloquence ou sécher les
wwGagner affaire : avoir des ennuis, cours. Ex : « Le politicien gbaye à ses militants ».
des histoires. Ex : « Si tu ne me rends pas Par extension, un gbaeur est un grand orateur,
Lexique 147

voire un beau parleur ou un bonimenteur, comme ww« Le jour de son jour » : son heure. Ex :
ceux que l’on peut rencontrer dans les gares « Personne ne connaît le jour de son jour » =>
de bus et les cars de transport. Personne ne sait quand son heure sonnera.
wwGnaga : bagarre. Ex : « Les supporters ont wwLe vieux, la vieille : le père, la mère.
gnaga sur le terrain ! » Gnagasseur : bagarreur. À l’inverse de l’Occident, en Côte d’Ivoire, cette
wwGnanhi : se dit d’une cougar, soit une femme appellation a une connotation respectueuse et
d’un certain âge friande des « petits pompiers » affectueuse. Par extension, on l’utilise aussi
(les hommes qui sortent avec ce genre de pour désigner un aîné, même s’il est âgé de
femmes). quelques années de plus seulement.
wwMal : à l’excès, beaucoup, trop (sens
wwGo/biefrou/gomi/pey’ite : fille (pendant
appréciatif). Ex : « Le garba me manque
féminin de « gars », que l’on entend également
mal ! » – « Tu mens mal quoi ! » – « Je vais mal
beaucoup). Par extension, go signifie également
te botter » – « Je vais te gifler mal même ! » –
petite amie (« C’est ta go/C’est ton gars ? » =>
« Le gars est mal fort » (Il excelle dans son
C’est ta copine/ton copain ?), qui peut aussi
domaine).
se dire le way.

DÉCOUVERTE
wwMême père même mère : frère et sœur
wwGrôtô : homme riche (son aisance financière ou frère et frère issus des mêmes parents
est généralement proportionnelle à la taille de son biologiques. Utile à préciser dans le contexte
ventre. D’ailleurs en Côte d’Ivoire, si tu es gros et africain où l’on appelle affectueusement « mon
sans le sou, on t’appelle « le gros », alors que si tu frère » ou « ma sœur » des personnes proches
es gros et riche, on t’appelle « le boss ») souvent et même moins proches, et où « mon frère/ma
flanqué d’une jeune gazelle qui le fréquente sœur » est souvent utilisé quand on s’adresse
exclusivement pour son porte-monnaie. à son interlocuteur.
wwGrouper : se liguer contre quelqu’un ou wwMoisi, piqué : fauché. Ex : « Djo, vraiment
se disputer quelque chose. Ex : « À Noël, les là je suis moisi pardon » (Mec, j’ai plus un rond
mamans groupent les cadeaux avec leurs --> cette phrase peut s’avérer très utile en cas
enfants ! » ; « On va grouper sur toi pour te de contrôle de routine, si l’on tente de vous
frapper ». soutirer quelques pièces). À l’inverse, « avoir
wwHon hon : non non (n’insistez pas on vous pierre/jeton », signifie avoir beaucoup d’argent,
dit !). être aisé, « friqué ». Synonyme : tchass. Ex.
wwIjioh ! Oh là là ! Synonyme : tchié (ééé) ! « Le gars est tchass, il va prendre crédit pour
pouvoir manger à midi ».
ww« Il a fini avec ça » : Il maîtrise trop bien
son affaire. wwOpko ! : N’importe quoi !
ww« On est ensemble » : Je te soutiens, je te
ww« J’emprunte le 11 » : Je vais à pied (en
comprends, y a pas de problème, ça va aller.
référence au numéro de ligne imaginaire formé
Synonyme : « On est au kohi ».
par les deux jambes). Ex : « Kouamé, tu vas
comment à Adjamé ? Tu empruntes le 11 ou ww« On s’attrape » : équivalent ivoirien du
bien ? » – « Non, j’écrase tomate » (comprendre : fameux « On s’téléphone-on s’fait une bouffe »
Je prends le taxi... rapport à la couleur des parisien. Ex : « On s’attrape à la descente »
taximètres, ou warren en nouchi). (On se retrouve après le boulot).
ww« Je suis arrêté » : Je suis debout, je me tiens ww« Qui est fou ? ! » : Exclamation qui
là, je suis là. Ex : « Je suis arrêté en face de la correspond en gros à « Mais qu’est-ce que tu
banque ; depuis je t’attends » (Je suis en face de crois ? ! », ou encore « Tu me prends pour un
la banque ; ça fait une plombe que je t’attends). imbécile ? ». Ex : « Je n’ai pas grillé le feu rouge,
mais qui est fou ? Je ne payerai pas amende ! »
ww« Je te dis » : marque l’assentiment résigné
et/ou impuissant. Ex : « Embouteillages là, wwPetite : maîtresse, amante.
vraiment ça va prendre tout notre temps ! » – wwPian : et tac !
« Je te dis... ». Expressions synonymes : En tout wwPissant môgô ou môgô pissant : du mot
cas/Tu as vu non ? puissant + môgô (homme). Désigne un homme
wwKéchia/kessia : diminutif de « qu’est-ce qu’il puissant sexuellement parlant ou un homme
y a ». Ex : « Kéchia mon vieux, tu es malade ou qui a des pouvoirs ou encore un homme qui
quoi ? ». Typique de la tendance du nouchi à est brave et s’illustre dans un domaine donné.
« désarticuler », comme dans le cas de « l’ahen » Ex : « Allez dire aux pissants môgô du pays (les
(l’argent) ou « manher » (manger). autorités) d’arranger les routes ! »
wwKpata : canon. Ex : « Papapapa, la go là est ww« Quitte là ! » : Fiche-moi le camp, dégage,
kpata dêh ! » laisse-moi tranquille !
148 Lexique

wwRentrer en brousse : disparaître de la ww« Y a foye/foyi/fohi ! Y a rien ! » : C’est


circulation. rien, c’est pas grave, ça le fait !
wwS’en fout la mort : casse-cou. Ex : « Je ne ww« Y a pas son deux » : Il n’y a pas
veux pas monter en moto avec lui : c’est un d’équivalent, il n’y en a pas deux pareils.
s’en fout la mort ! ». ww« Y a quoi ? » : Qu’est-ce qui se passe, c’est
wwS’en gnangner : s’en foutre. quoi le problème ?
wwSciencer : réfléchir à quelque chose, bloquer ww« Y a rien c’est propre » : Rien à redire,
sur quelque chose. Ex : « Sur quoi tu sciences ? » c’est nickel, ça le fait.
(Qu’est-ce qui t’arrives, à quoi tu penses ?). wwYako : exprime la compassion.
L’expression « Faut sciencer », quant à elle, ww« Yé dis » : s’utilise pour insister, affirmer,
est une manière de demander pardon à son renforcer un énoncé ou un argument. Ex : « Yé
interlocuteur. dis : c’est l’homme qui a peur sinon y a rien ! »
wwSe fourrer : rentrer sa chemise dans son (Je te dis que ça va aller).
pantalon. « Être fourré comme toupaille » wwYêrê : au courant (« être yéré/être yéré-
(toupaille désignant les gélules bicolores). yéré » : être au courant).
wwSe têter : avoir un tête-tête, se concerter
en privé. Pour aller plus loin...
ww« Ta bouche porte pas caleçon » : Tu aimes
trop parler sur les gens/tu ne sais pas te taire/
wwAya de Yopougon : bande dessinée en six
tomes écrite par Marguerite Abouet et illustrée
tu es une langue de vipère, une grande gueule/
par Clément Oubrerie, ce petit bijou de poésie
tu ne dis que des bêtises...
et d’humour vous permettra de recueillir une
wwTantie/tonton : c’est ainsi que l’on appelle foule de renseignements sur la société ivoirienne
une femme ou un homme plus âgé que soi, ou et, avec le « bonus ivoirien » proposé à la fin
à laquelle on souhaite témoigner son affection, de chaque tome et constitué notamment d’un
son respect ou sa déférence. lexique franco-nouchi, n’aura pas son pareil
wwTaper poteau : dans le sens de rater un pour vous initier en beauté aux subtilités de
but. Échouer, se prendre un vent (contexte cet argot savoureux.
sentimental). Ex : « Ah patron pardon hein, wwGbich ! « Le journal d’humour et de BD qui
aujourd’hui là vraiment j’ai tapé poteau » (Désolé frappe fort ! ». Hebdomadaire populaire de BD
patron mais aujourd’hui je n’ai rien vendu). satirique dans lequel vous trouverez une foule
wwTchieéé ! Signifie que l’on est dépassé par d’expressions nouchi du moment.
les événements. wwLe site www.nouchi.com et sa page
wwTchôkô-tchôkô : quoi qu’il arrive. Ex : Facebook : un des sites-satellites du
« Tchôkô-tchôkô je vais arriver là-bas » (Quoi prolifique réseau Abidjan.net, ludique et assez
qu’il advienne, j’irai là-bas) – « Tchôkô-tchôkô, complet, proposant notamment un dico nouchi
les gos vont les attraper quelque part pour régulièrement mis à jour et enrichi, et le « sourire
encaisser l’argent dont elles ont besoin pour du jour », petit nouchi illustré. Et dans la rubrique
se faire belles ». Humour du site Abidjan.net, le « Mot nouchi
wwTchrourrr ! Exclamation marquant du jour ».
généralement l’exaspération, la colère, voire wwLe hashtag #chezlesivoiriens sur Twitter,
le mépris. pour une petite sociologie amusante des
wwTogo : du sénoufo. Cent francs. Deux togos : particularismes ivoiriens.
deux cents francs. Ex : « Je suis tchass, prête- wwDictionnaire des mots et expressions du
moi togo ! ». français ivoirien, Josué Guébo, L’Harmattan,
ww« Ton papa ! », « Ta maman ! » : injure 2016.
quasiment impardonnable qui appelle au wwDans le « Journal Gbayé » , la rappeuse
minimum une réponse verbale (variante : ta et ambassadrice du nouchi, Nash (de son vrai
mère con) nom Flora Nathasha Sonloé), qui s’est fait
connaître du grand public en reprenant l’hymne
wwTrouver son terminus : trouver plus fort
national ivoirien dans le langage des ghettos,
que soi (dans le sens trouver l’amour de sa vie,
propose avec son compatriote Smile (alias
ou un rival imbattable dans le contexte d’une
Ismaël Sissoko) une lecture réjouissante et
bagarre : voilà qui veut tout dire !).
sans concession de l’actualité du moment,
ww« Tu me moyen pas » : Tu n’es pas à la inspirée du journal rappé, wolof et français du
hauteur, tu ne peux pas me battre ; équivalent rappeur sénégalais Xuman. À retrouver sur la
(aussi approximatif) de « tu peux pas test ». chaîne YouTube (« Journal Gbayé ») de l’équipe
wwUn less : une chose sans importance. aux manettes de ce JT ludique et libertaire.
ABIDJAN
Cathédrale Saint-Paul dans le quartier du Plateau.
© ELODIE VERMEIL
Voie express d’Ab
PARC
150
NATIONAL
o
DU BANCO Zoo

o
uZ
d’Abidjan

Routre d
o bo
Entrée du ADJAME
Parc du Banco Fondation
u gon Gare ferroviaire Charles Donwahi
Yopo
ss de d’Adjamé pour l’Art Contemporain
Voie expre
vers Yopougon, Notre-Dame
d’Afrique
Bd d
u Voie express de Yopougon
Yamoussokro,

Ge
Agboville et Adzopé Gare routière

n. d
Boulevard

d’Adjamé
Liberté

e Gaulle
ATTÉCOUBÉ

Bd. Nangui Abrogoua


Quartier s Mitterrand
Françoi U
vard

jardins
de la Paix Boule
de la

Latrille
un iv e rsité de Cocody
Pellieuville e l’
Pa

d
Bromakote Boulevard
ix

CHU de

Boulevard André
Cocody

Bd. du Ge
Av. reboul Vieux

des
Bd.
Avenue 13 Cocody Av. Jean M
ermoz

Ha n II
Bd. Angoulevant

Rue Ste-Marie
ssa
n. De Gaulle

Rue
Musée des Boulevard de
France
Civilisations
Locodjoro Cathédrale Ambassades
Baie

K79
PLATEAU St-Paul
Bo

Avenue J. Ak
a
Bd.
ul e

Hôtel Hôtel
du B

var

Tiama Ivoire
d
de la

Hôtel Baie de
de la Republique
anc

Blokosso
Av dela

Pullman Cocody
Paix

Av Terrasson
o

de Fougères

sse
f o

M2 Commerce
Le grand Hôtel
Gare Novotel aulle Pont du Gen.
eG
n. D De Gaulle
R
Bo

e
Abobo Doumé Bd. G
u le

rd
Palais de
va

Pont F-H. du Biafra la culture



Boigny nér
ni r Bia ka al d
ia
C h
t
ris Victo G . Dadié e Gau
Av Av lle
ue Treichville Hôtel

Abidjan
Aven Hamanieh
centre ulibaly
Co Belleville
Bo zin
ule uez zet
var vO
Gare dG A n t Clou Bd
SICF isc re
ard Av Lau
Rue du Cana

Bo
u le Bo u d’E
va l ev staing seurs
Lagune Ebrié rd ard Bras
Centr
Port Autonome du de des de la v
d’Abidjan Po Ma
r Rue
rt sei
lle
l

TREICHVILLE
Boulevard de Vridi

CHU de
Treichville

ÎLE BOULAY

Zone Industrielle
de Treichville

Bo
ule
va
rd
d e
Ca Rue Zone industrielle
Vr
idi

na du
l d Can de Vridi
e
str

e V al
lve

rid
Sy

i
e
Ru
d
rran vers Bingerville
M itte
an çois 151
d Fr
var
Bo ule

n
wahi
mporain erra
nd
ois Mitt
ranç
ard F
Bo ulev
Edifice religieux
Musée
Université de Curiosité
e Cocody Cocody
Parc zoologique
e COCODY Riviera Golf
y Hôpital
Marché/artisanat
Ivoire golf club
D33

Hébergement
Gare routière
5
E8
Golf Gare ferroviaire
ard de France
ulev
Bo
Hôtel
du Golf
Pont
Henri Konan Bédié

Lagune Ebrié

Marcory
Résidentiel

Bd.
Ach
alm ANOUMABO
e KOUMASSI
ôtel Bou
lev NORD EST
anieh ard
du
Bd
Bra MARCORY
de
Bd z za vi Cam
du lle ero
Ga un
inoti
ers Lagune Ebrié
bo
n eroun des M
u Cam Rue
Centre Artisanal vard d
de la ville d’Abidjan Boule a on
b
du G
evard
Rue Thomas Edison

Rue N Sciences
Rue d

Boul
Marie

Bou e
lev u Cair
vard d
Curie

es

a
icot

rd
Va Boule bre hand
our
Rue Hôtel ce m
Rue Pierre et

l é
u7d Rue Georges
M Ibis ard d
ér

Rue arc u lev G


Bo
yG

Rue du D oni KOUMASSI


isca

Pau r. Bl
l La anch arivo
rd d

nge ard tanan


Bou

vin An
vard
’E

Hôtel Boule
lev

stain

La nouvelle
ard

Pergola
g
de

Rue
du
Ma

Can
rs e

a l
Zone 4
ille

(Bietry)
Hôtel
le Wafou 0 1000 m
Ro
ute

Hôtel
le Marly
du

Notre-Dame
Gra

-d’Afrique
nd-

Av
Rou PORT-BOUËT
Bas

de te d
la e l’a
s am

La érop
g un ort Aéroport International
Quartier Félix Houphouët-Boigny
e Ebrié

Vridi des éléveurs m ue


sa ltiq 43è BIMA
as a Ba
Bo u l et it-vBde l
evard de P A vers Grand-Bassam
Rue d
e l’Océa
n Université
Nord-Sud
Abidjan
Mari semper altior, « Toujours plus haut grâce à la la villageoise reprend ses droits... Abidjan est
mer »... Fière devise adoptée par l’administration schizophrène. Sous la conduite du « Vieux père
coloniale pour souligner la vocation portuaire de la nation », Félix Houphouët-Boigny, la ville
d’Abidjan, du temps où celle-ci fut choisie pour a connu un destin fabuleux, un développement
devenir capitale. Mais l’ambiguïté de la phrase fulgurant auquel rien ne la prédestinait. Jusqu’à
latine donne aussi à la formule Mari semper la fin des années 1980, à l’instar du pays tout
altior la signification « toujours plus haut que entier, elle constituait encore une destination
la mer » – et c’est peut-être avant tout cela qui privilégiée et, pour toute la sous-région, celle
frappe quand on arrive à Abidjan : la hauteur, que l’on appelle aussi la « Perle des lagunes »
la démesure, le niveau de développement et incarnait l’idéal rêvé du miroir aux alouettes,
l’immensité de cette mégapole au moins quatre plaque tournante d’énergies et de créativités
fois plus vaste que Paris, au moins deux fois cosmopolites se nourrissant et s’enrichissant
plus peuplée. Dès la sortie de l’avion, le souffle mutuellement, mégapole noire et fière de l’être,
chaud, l’humidité de l’air donnent le change : carrefour où toutes les aspirations, toutes les
pas de doute, on est bien en Afrique ! Minute : ambitions, tous les rêves devenaient réalisables.
l’Afrique, avec ce superbe aéroport climatisé, On y trouvait alors des hôtels de classe inter-
dont rien ne vient perturber l’éclatante propreté ? nationale, des boîtes de nuit mythiques, des
L’Afrique, avec cette double voie filant en droite studios d’enregistrement qui n’avaient rien à
ligne jusqu’au cœur de la ville, sans même un envier à ceux de Londres, de Paris ou de New
nid de poule pour mettre à mal les suspensions York ; on y tournait des films ou on venait s’y
du véhicule ? Dans un premier temps, seuls prélasser, pieds dans le sable la journée, bercé
les appels et les sollicitations insistantes des par le reflux de vagues claires déferlant sur
bagagistes et taximen agglutinés à la sortie de des plages paradisiaques, tandis que la nuit
l’aéroport semblent correspondre à la réalité vibrait toute entière aux rythmes endiablés
que l’on s’attendait à trouver. Mais, patience, perpétués jusqu’au petit matin par et pour une
l’Afrique est bien là, qui vit et vibre... Enserrée foule de fêtards hédonistes, aussi insouciants
par des bras de lagune méandreux et blottie qu’insatiables. Ces dernières années, Abidjan
dans un écrin de verdure protectrice : ainsi a donné plus souvent qu’à son tour l’impression
apparaît la ville d’Abidjan lorsqu’on l’aperçoit d’une maison confiée aux enfants en l’absence
pour la première fois par le hublot de l’avion. des parents, belle orgueilleuse malmenée vivant
Le voyageur ne prendra pas tout de suite la sur les quelques souvenirs difficilement identi-
mesure de son étendue et de sa géographie fiables de sa splendeur d’antan, évoqués avec
tourmentée. Une fois à terre, la cité présente une nostalgie passive par ceux qui l’avaient
les caractéristiques de n’importe quelle ville connue du temps où elle était plus princesse
africaine : bruit et fureur, air saturé de chaleur et que citrouille : « Y a fohi, un jour la chance
de poussière, bagagistes et taximen pressants reviendra... ». Ou l’éternelle litanie du « ça va
s’avançant pour cueillir le nouveau venu dès aller », gravée au fer rouge dans l’ADN des
sa sortie de l’aéroport... Abidjan, frénétique et Ivoiriens. La ville, à l’instar du pays, a payé un
chahutée, noie le béotien dans le flot incessant lourd tribut aux années de tourment et si son
de ses longues artères embouteillées, qui relient charme indéfectible continue d’opérer, c’est
entre eux les principaux secteurs de la ville, et avec le légitime déficit d’insouciance et de
de ses petites ruelles labyrinthiques, myriades spontanéité engendré par les crises à répétition.
de tentacules urbains menant toujours plus loin Sous la conduite d’Alassane Ouattara, Abidjan a
au cœur insoupçonné et reculé de la cité. La néanmoins repris du poil de la bête et retrouvé
circulation y est dense, l’orientation incertaine. une attractivité qui semble s’inscrire dans la
La mégapole se dérobe à la perception sous durée malgré quelques troubles sécuritaires
un syncrétisme architectural et social aussi ponctuels : « Côte d’Ivoire is back » comme on
déroutant que fascinant : tour à tour verti- dit au pays. Pour tirer toute la substantifique
calement agressive et moderne au Plateau, moelle de cette ville, il faut aller à sa rencontre,
alanguie et secrète dans les vallons cocodyens, à la fois dépouillé des préjugés colportés par les
industrialisée et polluée en bord de lagune ; tour médias occidentaux et conscient de la situation
à tour branchée, chic et choc dans les méandres de fragilité politique qui prévaut encore dans
de sa Zone 4, chaotique et exubérante dans ses le pays ; ne pas la craindre tout en sachant
quartiers lointains et populaires, là où la vie à rester humble et mesuré. Abidjan tout en
Histoire 153

contrastes, Abidjan la fiévreuse, l’agitée, la C’est probablement à l’un de ces hommes que
pressée, l’empressée, la gouailleuse. Dans la l’on doit cette amusante erreur. Croisant dans
cohue chaotique et vrombissante de la circu- la forêt le chemin d’un vieil homme chargé de
lation, on croisera aussi bien véhicules mili- branchages, il lui aurait demandé en français le
taires et voitures gouvernementales que des nom de l’endroit où ils se trouvaient et ce dernier
4x4 d’ONG, côtoyant la masse grouillante des ne parlant pas la langue du colon, impressionné
taxis « pimentés », Porsche Cayenne, Hummer, par le drôle d’homme blanc et certainement
voitures de sport et autres grosses berlines persuadé qu’il avait à se justifier de sa présence
immatriculées « Eugène 1er grand prophète »... en ces lieux, se serait enfui en criant : « N’tchan
Pas de doute : Abidjan bouge, pour le meilleur m’bidjan ! n’tchan m’bidjan ! », ce qui signifie
et pour le pire ; éveille les sens du promeneur en langue ébrié : « Je reviens de couper des
par les multiples et incessantes manifesta- feuilles ! ». Suite à quoi l’explorateur aurait alors
tions de son énergie et de sa vie débordantes. soigneusement consigné l’exclamation déformée
L’espace y est plein sans être saturé, investi dans son carnet, pour déclarer dans son rapport
par les clameurs, les couleurs et les activités que le village en question s’appelait Abidjan.
de tout un chacun. Comme souvent en Afrique, La légende ne manque certes pas de charme,
la rue s’y fait spectacle, partageant l’attachante mais il semble que la réalité soit à la fois plus
fantaisie de ses enseignes naïves et colorées, basique et plus complexe : Abidjan (« le pays
de ses fruits et légumes aux parfums capiteux, des Bidjan ») serait en fait le nom de l’endroit

ABIDJAN
de ce quotidien sans cesse réinventé à travers où vivaient les Bidjan (une branche de l’ethnie
mille petits métiers informels qui sacrent roi et Tchaman, « les élus »), avant l’arrivée des
reine l’espoir de jours meilleurs et une joie de premiers colons. La lagune Ébrié, quant à elle,
vivre inaltérable. La parole y vibre, travestie en doit son nom au fait que, tournant en dérision
autant de dialectes et de langues que le pays l’instinct de supériorité au nom duquel leurs
compte d’ethnies et de communautés, mais aussi voisins lagunaires se revendiquaient peuple
en nouchi, argot populaire de la rue devançant élu, les Abouré de Moossou remplacèrent le
toujours la réalité d’une image. Parole criée, terme de Tchaman par celui d’Ébrié, qui dans
chantée, éclatée de rire, mais jamais murmurée, leur langue, signifie « les gens sales ». Ce
encore moins chuchotée ; parole par le biais terme fut par la suite repris par l‘administration
de laquelle l’humour et la dérision, se faisant coloniale, qui étendit même son usage à la
art et arme, désamorceront jusqu’aux situa- dénomination de la lagune telle qu’on la connaît
tions les plus délicates. Oui, ici c’est ainsi que encore aujourd’hui ; les Tchaman eux, l’appellent
l’on avance, même si les inégalités persistent, N’Doupé : « la lagune à l’eau tiède ». Dès 1897,
souvent indécentes ; même si la guerre a entaillé l’insalubrité chronique de Grand-Bassam et
la confiance collective d’une plaie béante diffi- le caractère quasi endémique des épidémies
cilement cicatrisable et que chacun tente de de fièvre jaune qui y sévissaient conduisirent
conjurer son spectre cauchemardesque en l’administration coloniale à envisager le transfert
répétant à l’envi la litanie qui tient le mauvais du chef-lieu de la colonie vers un endroit
sort éloigné : « Plus jamais ça »... Abidjan, c’est plus approprié. Deux sites furent retenus :
tout cela et bien plus encore à la fois : vaste Drewin (actuel Sassandra) et Abidjan-Santè
bouillon de culture à l’interface parfois chaotique, (ou Santey). Le choix des décideurs se porta
derrière lequel se cache une ville attachante sur Abidjan-Santè, qui offrait plus d’espace
et excessive, concentré de violence, d’énergie et de plus grandes possibilités d’expansion
et d’exubérance que quelques phrases figées commerciale, et présentait l’avantage d’être
sur le papier ne sauraient restituer. À vous de situé à proximité de Grand-Bassam, poumon
l’apprivoiser, à moins que ce ne soit elle qui, économique de la jeune colonie malgré ses
en fin de compte, vous apprivoise... terres hostiles. En outre, les conclusions de
la mission Houdaille-Duplessis, dépêchée sur
Histoire place par le ministère des Colonies afin d’étudier
les possibilités d’aménagement de la côte,
ww« Je reviens de couper des feuilles ! » Le désignaient le site d’Abidjan-Santè comme le
Dictionnaire encyclopédique de la Côte d’Ivoire plus approprié à la création d’un port intérieur
rapporte que, selon la tradition orale ébrié, le et au point de départ d’une ligne ferroviaire
nom d’Abidjan (anciennement Abijean) serait traversant le pays de part en part. Le 30 août
né d’un quiproquo. À l’époque, explorateurs, 1899, le ministère officialisa sa volonté de faire
militaires, capitaines de mission et topographes d’Abidjan la capitale définitive de la Côte d’Ivoire
sillonnaient la région, afin de déterminer et, le temps que celle-ci soit dotée de toutes les
l’endroit le plus approprié à la création d’un infrastructures nécessaires à une implantation
port intérieur et d’établir un tracé pour la voie durable, il fut décidé que le chef-lieu serait
de pénétration ferroviaire à travers le territoire. provisoirement installé à Bingerville.
154 Histoire

La colonie se retrouvait ainsi avec trois capitales 1928, un premier plan d’urbanisme fut rendu
pour le prix d’une