Vous êtes sur la page 1sur 34

Université Abdelmalek ESSAADI

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques


et Sociales de Tanger

Module: Comptabilité Générale II


Pr. EJBARI Ridouane

Cours N° 1:
Définitions et Terminomogies

 Le personnel, pris au sens large, regroupe toutes les


personnes pour lesquelles l’entreprise établie un bulletin de
paie.

Salaire brute

Cotisations sociales
Rémunération
salariales

 Les charges sociales patronales calculées en fonction du


montant des salaires bruts sont à la charge de l’employeur.
Définitions et Terminomogies
 Le bulletin de paie est un document
obligatoirement remis à chaque salarié
lors du versement de chaque paie.
 Il n’est soumis à aucune condition de
forme. Il comporte cependant un certain
nombre de mentions obligatoires:
 Le salariés;
 L’employeur;
 la durée du travail;
 La rémunération;
 Les cotisations;
 Les retenus;
Exemple d’un bulletin de paie
Bulletin de paie Mois de paie Année
Page 1
Juin
Raison sociale Adresse N° CNSS

N° Matricule Nom et Prénom N° CNSS

Date de naissance Date d’embauche Qualification N° retraite

N° Rub Libellé Base Taux Gains Retenues


01 Salaire de base
02 Prime d’ancienneté
03 Prime de responsabilité
04 Indemnités
05 Avantages en nature
06 Allocations familiales
07 CNSS
- AMO
09 CIMR
10 IR
11 Avance sur salaire
Avantages en nature

Total
Références au plan comptable
Les charges de personnel se composent des rémunérations des
personnels « salaires » (au sens large) et des charges sociales légales ou
contractuelles. Ces charges sont inscrites au débit des comptes suivants prévus par
le PCGE :
6171 Rémunération du personnel
61711 Appointements et salaires
61712 Primes et gratifications
61713 Indemnités et avantages diverses
61714 Commissions au personnel
61715 Rémunérations des administrateurs, gérants et associés
6174 Charges sociales
61741 Cotisations de sécurité sociale
61742 Cotisations aux caisses de retraites
61743 Cotisations aux mutuelles
61744 Prestations familiales
61745 Assurances accidents du travail
6177 Rémunération de l’exploitant
61771 Appointements et salaires
61774 Charges sociales sur appointements et salaires de
l’exploitant
Références au plan comptable
En outre, le PCGM à prévu les comptes suivants:

343 Personnel débiteur


3431 Avances et acomptes au personnel
3438 Personnel – autres débiteurs
Le compte 3431 est débité du montant des avances et acomptes versés au
personnel par le crédit d’un compte de trésorerie. Il est crédité pour solde par le
débit du compte intéressé des classes 4 ou 5.

443 Personnel – Créditeur


4432 Rémunération dues au personnel
4433 Dépôts du personnel créditeurs
4434 Oppositions sur salaires
4437 Charges du personnel à payer
4438 Personnels – autres créditeurs
Le compte 4432 est crédité du montant des rémunérations nettes à payer au
personnel par le débit des comptes de charges intéressés.
Références au plan comptable
Notamment :
 Il est débité du montant des règlements effectués au personnel par le
crédit d’un compte de trésorerie.
 Le compte 4433 est crédité du montant des sommes confiées en dépôt à
l’entreprise par les membres de son personnel, par le débit d’un compte
de trésorerie. Il est débité, lors du remboursement des sommes ainsi
déposées, par le crédit d’un compte de trésorerie.
 Le compte 4434 est crédité du montant des sommes faisant l’objet
d’oppositions obtenues par des tiers à l’encontre des membres du
personnel de l’entreprise. Il est débité du montant desdites sommes, lors
de leur versement aux tiers bénéficiaires de l’opposition, par le crédit
d’un compte de trésorerie.
 Le compte 4437 est crédité à la clôture de l’exercice du montant des
dettes de personnel potentielles et rattachables à cet exercice, dont le
montant est suffisamment connu et évaluable, telles que indemnités pour
congés payés, par le débit des comptes intéressés de la classe 6. A
l’ouverture de l’exercice suivant, ces écritures sont contrepassées.
Références au plan comptable
444 Organismes sociaux
4441 Caisse Nationale de Sécurité Sociale
4443 Caisse de Retraite
4445 Mutuelles
4447 Charges sociales à payer
4448 Autres organismes sociaux

Les comptes composant le poste 444 sont crédités du montant total des sommes
dues par l’entreprise à la sécurité sociale ainsi qu’aux différents organismes
sociaux au titre des cotisations patronales et salariales d’assurances sociales,
d’allocations familiales, d’accidents de travail, de retraites du personnel etc.… Par
le débit des comptes de charges ou de tiers intéressés.

445 Etat- Créditeur


Les opérations à inscrire dans ce poste sont celles qui sont faites avec l’Etat
considéré en tant que puissance publique à l’exception des opérations qui
pourraient être faites avec l’Etat en tant que fournisseur ou associé par exemple.
Références au plan comptable
4452 Etat – impôts et taxes assimilés
Il est crédité des impôts, taxes et dettes assimilées y compris les retenues
effectuées par l’entreprise pour le compte de l’Etat sur des sommes dues à des
tiers par le débit de leurs comptes (prélèvements sur les traitements et salaires,
retenues à la source, etc.…).
Présentation des éléments du salaire de
base
Le salaire est composé d’une somme d’agent qu’un
salarié reçoit en contrepartie de son service fourni à
son entreprise (heures de travail) ainsi que d’autres
avantages (majorations):
– en argent (primes d’ancienneté, primes de rendement, des
commissions et autres indemnités)
– et en nature (tel qu’un logement, une voiture de fonction, de
repas…etc.).
Ce sont les éléments du salaire, ayant une référence au
contrat du travail et aux conventions collectives du
travail (relations individuelles et collectives du travail).
Présentation des éléments du salaire de
base
• Le contrat du travail est un document écrit, signé et légalisé par les
deux parties dites contractuelles (le salarié et le représentant de
l’entreprise).
Il constitue la référence par laquelle le comptable se réfère pour
s’informer sur le montant du salaire de base ainsi que sur les autres
éléments du salaire (primes d’ancienneté, selon la date d’entrée du
salarié à l’entreprise, commissions, primes de rendement….etc.).

• La convention collective est un contrat collectif du travail, conclu au


niveau d’un même secteur d’activité, entre les représentants des
employeurs et les représentants des salariés (syndicats).
Cette convention stipule les éléments du salaire dans un même
secteur d’activité, avec des conditions plus favorables aux salariés,
c’est-à-dire des salaires avantageux plus que ce prétend le SMIG.
Présentation des éléments du salaire de
base
• Le salaire de base se calcule comme suit:
Salaire de base = Nombre d’heures de travail effectif x Taux horaire

Salaire de base = Nombre de jour de travail effectif x Taux journalier


– Le taux réglementé par un décret ministériel, mais il peut être
supérieur à celui-ci conventionnellement entre les deux partie du
contrat). Sa réglementation à l’heure a pour objectif de fixer un Salaire
Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG), au-dessus duquel
l’employeur commis une infraction du droit du travail.
– Le taux actuel est de 13,46 DH/Heure (pour les activités commerciales,
industrielles et libérales) et de 69,73 DH/Journée (pour les activités
agricoles)
Présentation des éléments du salaire de
base
Durée du travail:
• Selon l’article 184 du code de travail de la loi 65.99. La durée du travail est
fixée à 2288 heures par année ou 44 heures par semaine, dans les
activités non agricoles. Alors que pour les activités agricoles, elle est de
2496 heures.
• Les heures supplémentaires, autres que normales, du travail ont été
réglementées par l’article 201 du code du travail

LES MAJORATIONS
Activités industrielles,
Activités agricoles
commerciales et de services
De 5 à 20 H De 20 à 5 H 6 à 21 21 à 6 H
Jours Jours Jours Jours Jours Jours
Jours normaux Jours repos
repos normaux repos normaux repos normaux
25% 50% 25% 50%
50% 100% 50% 100%
Présentation des éléments du salaire de
base
• Eléments accessoires : Ils s’ajoutent au salaire de base et sont soumis aux
cotisations. De ces éléments, on distingue :
– Les avantages en nature ;
– Les indemnités ;
– Les primes.
• Ainsi, toutes les primes sont facultatives sauf la prime d’ancienneté qui est
obligatoire et qui doit être payée selon les conditions suivantes
Barème d’ancienneté
Ancienneté Taux
[0 - 2 [ 0%
[2 - 5 [ 5%
[5 - 12 [ 10 %
[12 - 20 [ 15 %
[20 – 25 [ 20 %
[25 et plus 25%
Présentation des éléments du salaire de
base
• La prime d’ancienneté se calcule par la formule suivante :
Prime d’ancienneté = (Salaire de base + Salaire des H.S) x Taux de la prime.

• Allocations familiales : Ce sont des prestations servies par la CNSS aux


salariés ayant des enfants à charge. Elles sont de 300 DH pour chacun des
trois premiers enfants ; et 36 DH pour chacun des trois suivants.
• Acomptes : ils sont déduits du net après cotisations. Ils représentent un
paiement anticipé du salaire.
• Avance : elle est déduite du net après cotisations. Elle représente un prêt
de l’employeur à son salarié.
• Opposition : elle est déduite du net après cotisations. Elle correspond à
une retenue sur le salaire à la suite d’une décision de justice (saisie-arrêt).
• Net à payer : correspond au montant que l’employeur doit régler au
salarié en espèces, par chèque ou par virement. Il correspond à la somme
algébrique du net après cotisations
Présentation des éléments du salaire de
base
Application:
Le salarié Daoudi a travaillé 2 années révolues de travail
effectif avec l’entreprise FALAE. Pendant le mois de mars 2017, il
a travaillé 191 heures pour le compte de son entreprise TANGER
sarl de services. Le taux horaires est de 30 DH/H.
Daoudi a accompli 8 Heures supplémentaires, pour le
mois de mars 2017 réparties comme suit: 6 Heures entre 20h et
5 h et 2 H pendant le jour son repos.
T.A.F:
Calculer le salaire de base, les heures supplémentaires et la
prime d’ancienneté de Daoudi.
Présentation des éléments du salaire de
base
• Les avantages en nature et en argent:
– Pour les avantages en nature, il s’agit des biens ou
des prestations accordés aux salariés, tel que
l’octroi d’une voiture de fonction, de l’attribution
d’un logement, des repas ….etc.
– Les avantages en argent concernent le paiement
d’une somme pour hospitalisation du salarié ou
de l’un de sa famille, d’une indemnité de
logement, ….etc.
Présentation des éléments du salaire de
base
Application
Supposant que Daoudi a bénéficié d’une voiture de fonction
qui lui coûte 300 DH/mois de gasoil, payé par lui-même et récupéré
auprès de son entreprise. Il a bénéficié des avantages en argent de 120
DH.
Il a payé 220 DH à la CTM en raison de son voyage à Rabat
dans l’intérêt de société. Ce montant est récupéré auprès de la société.

T.A.F:
Déterminer les avantages en nature, en argent et les frais de transport
justifiés que Daoudi avait bénéficier.
Présentation des éléments du salaire de
base
• Les autres primes et gratifications
En plus de la prime d’ancienneté, le salarié peut
recevoir d’autres primes, dites de rendement, liées au
chiffre d’affaire (commission)…etc.

Exemple : Mohamed a reçu une prime de rendement


(travail en groupe), de 120 DH, le mois de mars.

• Frais professionnels.
Ce sont des frais inhérents à la fonction ou l’emploi,
mais qui sont fixés, fiscalement, à 20% du salaire brut
imposable (hors les avantages en nature et en argent)
et plafonnés à 30.000 DH par an, soit 2.500 DH par
mois.
Les retenus sur salaire

Les retenues sur salaire sont les cotisations


salariales à la CNSS et AMO qui sont
obligatoires, la cotisation à la CIMR (facultative),
les cotisations salariales facultatives aux
mutuelles et aux organismes d’assurance et
enfin, la retenue pour l’IR.
Les retenus sur salaire
Tableau des cotisations patronales et salariales à la CNSS par mois
Eléments Part Part salariale Plafond en DH
patronale
Cotisation aux allocations familiales 6,4% 0% Sans plafond
Cotisation aux prestations sociales (1) 8,98% 4,48% 6.000
Assurance Maladie Obligatoire
4,11% 2,26% Sans plafond
(AMO)
Taxe de formation professionnelle 1,6% 0% Sans plafond
Total 21,09% 6,74%
Dont 0,57% relatif à l'Indemnité pour perte d'emploi réparti comme suit : la charge patronale est
de 0,38% et la charge salariale est de 0,19%

La CNSS est aussi chargée également du recouvrement de la taxe de Formation


Professionnelle et de son versement à l’Office de la Formation Professionnelle
et de la Promotion du Travail.
Le taux de cette taxe qui est à la charge exclusive de l’employeur est de 1,6 %
de la masse salariale brute, sans limite de plafond.
Les retenus sur salaire
• Cotisation du salarié à la retraite « complémentaire » ou à
un organisme d’assurance:
Le taux de cotisation varie suivant le grade du salarié (soit 3,75%,
4,5%, 5,25% et 6%). Cette cotisation est versée à la CMIR (caisse
interprofessionnelle marocaine de retraite) ou à un autre organisme de
retraite.
Contractée par l’employeur au profit de son personnel contre les
risques de maladies, invalidité … et versée à un organisme d’assurance
(cotisation généralement plafonnée).

Cotisation à la CIMR = Traitement de base x Taux


= (SBG - Avantages en nature – Remboursement de frais
engagés dans l’exercice de la fonction - Allocations familiales)
x Taux
Les retenus sur salaire
Impôt sur le revenu (I.R)
L’IR s’applique aux traitements, aux indemnités et émoluments, aux
salaires, aux pensions et rentes viagères. Il donne lieu à une retenue à
la source opérée par l’employeur sur chaque paiement effectué.
L’IR se calcul sur le salaire net imposable selon la formule suivante :

IR = (SNI x taux) - Somme à déduire - Déductions pour charges


familiales
Le calcul de l’Impôt sur le Revenu (IR) oblige le passage par les étapes
suivantes:
1ère étape : détermination du Salaire Brut (SB):

SB = Salaire de base + Les primes +Les indemnités +Les avantages en


argent et en nature +frais de transport
Les retenus sur salaire
• 2ème étape : détermination du Salaire Brut Imposable (SBI).
SBI = SB - ∑ Exonérations
Ils sont exclues du salaire brut les indemnités accordées au salarié pour
remboursement de frais engagés dans l’exercice de ses fonctions : frais de
déplacement, de transport justifiés, de représentation et les allocations
familiales.

• 3ème étape : détermination du Salaire Net Imposable (SNI).


SNI = SBI – déductions
Les éléments déductibles sont :
– Frais professionnels = (SBI – Avantages en nature) x 20% plafonné à 2500 DH/mois.
– Cotisations aux organismes sociaux (CNSS, mutuelle, CIMR…).
– Cotisations aux assurances groupes.
– Remboursement des crédits pour l’acquisition ou la construction de logement
économique ou, Intérêts des crédits pour l’acquisition ou la construction de logement à
titre d’habitation principale, dans la limite de 10% du SNI calculé avant déduction de ces
intérêts.
Les retenus sur salaire
• 4ème étape : Calcul de l’impôt
L’impôt est calculé selon le barème d’imposition mensuelle suivant :
Tranche du revenu mensuel Taux en % Somme à déduire en DH
0 - 2500,00 0% -
2.501,00 – 4.166,66 10% 250,00
4.166,67 - 5.000 20% 666,67
5.001,00 – 6.666,67 30% 1.166,67
6.666,68 – 15.000,00 34% 1.433,33
Au-delà de 15.000,00 38% 2.033,33

Les salariés ayant des charges de famille bénéficient de la déduction d’une


somme égale à 360 DH par an et par personne à charge dans la limite de 2160
DH par an et par personne à charge dans la limite de 180 DH soit 30DH/mois
par personne à charge du salarié (maximum 6 personnes). Cette déduction
est appliquée au niveau de l’impôt dû.
Les retenus sur salaire
• Les retenues de caractère personnel :

Les avances et acomptes: Ce sont des sommes d’argent avancées par


l’employeur au salarié au cours du mois avant la date de paie pour un travail
non encore effectué (avance) ou pour un travail déjà accompli (acompte).

Les oppositions : C’est une partie du salaire retenue par l’employeur en vertu
d’un jugement rendu par le tribunal pour qu’elle soit versée à un créancier du
salarié.

Les cessions de salaire : lorsque le salarié accepte volontairement qu’une


partie de son salaire lui soit retenue par l’employeur au profit d’un créancier.
C’est le cas, par exemple, des traites qui sont payées sur le salaire mensuel
d’un salarié bénéficiant d’un crédit auprès d’un établissement bancaire.

Toutes les retenues doivent être mentionnées sur le « bulletin de paie » remis
au salarié.
Application
La rémunération d’un salarié célibataire pour le mois de mars N se présente comme
suit :
Salaire de base 5000
Salaire de base 5000
Heures supplémentaires 600
Heures supplémentaires
Prime d’ancienneté 450
600
Prime d’ancienneté
Prime de logement 800
450
Prime de logement
Indemnité de déplacements justifiés 250 800
Indemnité de déplacements justifiés 250

Déductions sur salaire :


CNSS : taux normal
AMO : SBI non plafonné
Cotisation retraite complémentaire (CIMR) : 6 %
Frais professionnels : 20% plafond 2 500
Le salarié rembourse un crédit –logement contracté auprès de la banque
pour la construction d’un logement à usage d’habitation principale :
mensualité 1200 DH dont 560 DH d’intérêts.
Travail à faire :
Calculer le salaire net imposable puis l’impôt sur le revenu mensuel
Solution:
1- Salaire brut imposable:
Salaire de base 5000
Heures supplémentaires 600
Prime d’ancienneté 450
Prime de logement 800
Indemnité de déplacements justifiés 250
Salaire brut global (SBG) 7100
Indemnité de déplacements justifiés -250
Salaire brut imposable (SBI) 6850

2- Les déductions sur salaire


• Frais professionnel : (6850 – 800) × 20% = 1210 DH (plafond 2 500 DH)
• Cotisation CNSS : 6000 × 4,48%= 268,8DH
• AMO( assurance maladie obligatoire ) : 6850 x 2,26%= 154,81 DH
• Cotisation CMIR : (6850 – 800) × 6% = 363 DH
• Intérêts déductibles = 485, 339 DH
• Salaire net imposable avant déduction des intérêts (4853,39) d’où intérêts déductible
(4853,39× 10% = 485, 339).
Solution (suite):
Salaire net imposable:

Salaire brut global (SBG) 7100


Indemnité de déplacements justifiés - 250
Salaire brut imposable (SBI) 6850
La somme des déductions - 2481,949
Salaire net imposable 4368,051

Ce salaire se situe dans la tranche passible du taux 20% (barème mensuel)


Impôt dû = 4368,051 x20 % - 666,67 = 206,95
Le salaire net à payer = SNI – IR = 4368,051 - 206,95 = 4161,101
Comptabilisation
• Les avances et acomptes
Le montant des avances et des acomptes versés au personnel, au cours du
mois, est inscrit au débit du compte « 3431 Avances et acomptes au
personnel » par le crédit d’un compte de trésorerie.
Le compte avances et acomptes sera soldé lors de l’enregistrement des
salaires.

3431 Avances et acomptes au personnel XXX


5141/61 Banque ou Caisses XXX
Avances au personnel
Comptabilisation
• Enregistrement de la paie
En fonction des éléments du bulletin de paie, l’entreprise procède à
l’enregistrement comptable des opérations de la rémunération de son
personnel en optant pour les écritures suivantes :

6171 Rémunération du personnel xxx


3431 Avances et acomptes au personnel X
4411 CNSS X
4443 Caisses de retraite X
44525 Etat IR X
4448 Autres organismes sociaux X
4434 Oppositions sur salaires X
4432 Rémunération dues au personnel X
Paie du mois …
Comptabilisation
• Paiement du salaire
Le compte « 4432 Rémunérations dues au personnel » est soldé
par son débit pour le montant des nets à payer des bulletins de
paie et par le crédit d’un compte de trésorerie.

4432 Rémunération dues au personnel XXX


5141/61 Banque ou Caisses XXX
Paie au personnel
Comptabilisation
• Les charges patronales sur les salaires
La majorité de ces charges est destinée à financer des aides sociales au profit
des salariés (allocations familiales, indemnité de maternité …), ou à
compléter le salaire (congés payés, indemnités de préavis …). Elles
constituent donc la forme « indirecte des salaires » et s’inscrivent dans les
charges de personnel « 6174 charges sociales),
Le tableau ci-dessous donne le barème de ces principales cotisations :

Eléments Part patronale Part salariale Taux Plafond en


Global DH
Cotisation aux allocations familiales 6,4% 0% 6,4% Sans plafond
Cotisation aux prestations sociales (1) 8,98% 4,48% 13,46% 6.000
Assurance Maladie Obligatoire Sans plafond
4,11% 2,26% 6,37%
(AMO)
Taxe de formation professionnelle 1,6% 0% 1,6% Sans plafond
(1) Dont 0,57% relatif à l'Indemnité pour perte d'emploi réparti comme suit : la charge patronale est de 0,38% et la charge
salariale est de 0,19%
Comptabilisation
Enregistrement comptable

61741 Cotisations de sécurité sociale xx


61742 Cotisations aux caisses de retraite xx
61761 Assurances-groupe xx
4441 CNSS xx
4443 Caisse de retraite xx
4448 Autres organismes sociaux xx
Enregistrement des charges patronales xx

4441 CNSS xx
4443 Caisse de retraite xx
4448 Autres organismes sociaux xx
44525 Etat, IR xx
5141 Banque xxx
Paiement des charges patronales et IR