Vous êtes sur la page 1sur 9

PREDIMENSIONNEMENT DES ELEMENETS

II.1 Introduction
L’évaluation des différentes sections des éléments de notre structure : poutres, poteaux,
voiles et autres, passe impérativement par un dimensionnement préliminaire, appelé
prédimensionnement.
Pour cela nous évaluons une descente des charges afin de déterminer ce qui revient à chaque
élément porteur, à touts les niveaux jusqu’à la fondation.

II.2 Prédimensionnement Des Planchers


Les planchers sont des plaques minces dont l’épaisseur est faible par rapport à leurs
dimensions en plan.
Dans notre structure on a deux types de planchers  dalle pleine et corps creux.

II.2.1. Plancher à Dalle Pleine

a. Dalle reposant sur quatre côtés

 Condition de sécurité contre l'incendie


o e = 7 cm pour une heure de coupe-feu.
o e = 11 cm pour deux heures de coupe-feu.

 Condition d’isolation acoustique
Selon les règles, l’épaisseur du plancher doit être supérieure ou égale à : 15 cm pour obtenir
une bonne isolation acoustique.
Donc, on limitera l’épaisseur dans notre cas à : 15cm

 Résistance à la flexion
- Dalles reposant sur trois ou quatre cotés : Lx / 50  e  Lx / 40.
Lx : est la petite portée du panneau le plus sollicité (cas défavorable)

Dans notre cas la dalle reposant sur quatre cotés a une portée égale à : Lx= 3,30m

Ceci engendre
330 / 50  e  330 / 40  6,60 cm  e  8,25 cm
e = 8 cm

Alors on adopte :
e = 16 cm

II.2.2. Planchers à corps creux 


Figure II.2 : Dalle à corps creux.

Les planchers sont constitués de poutrelles préfabriquées associées aux corps creux. Pour
le Prédimensionnement de la hauteur des poutrelles en utilisera la formule empirique
L
suivante : h  22,5
Avec :
h : épaisseur de la dalle de compression+corps creux .
L : la portée maximale de la poutrelle
On a: L = 435 cm alors h  19,33
Donc on adopte une épaisseur de: 24cm
On prend : h = (16+4) cm

II.3. Prédimensionnement Des Poutres


Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux en béton armé, leurs
prédimensionnement sont basé sur les trois étapes suivantes :
1- détermination des dimensions (h,b) à partir de formules empiriques
2- vérification des conditions imposées sur (h,b) selon RPS 2008
3- vérification de la rigidité

Selon les formules empiriques


-la hauteur h de la poutre doit être L/16  h  L/10
-La largeur b de la poutre doit être 0,3h  b  0,7h
Avec : L : portée de la poutre
h : hauteur de la poutre
b : largeur de la poutre

Selon RPS2008
On doit respecter les conditions suivantes :
- la hauteur h de la poutre doit être : h ≥ 30 cm
- la largeur b de la poutre doit être : b ≥ 20 cm
h
- le rapport hauteur largeur doit être :  4
b
- la largeur b de la poutre doit être : b  bc+hc/2
avec bc dimension de la section du poteau perpendiculaire à l’axe de la poutre
hc dimension de la section du poteau parallele à l’axe de la poutre

II.4. Prédimensionnement Des Voiles

Le Prédimensionnement du voile est fonction de la hauteur nette he de l’étage et des


conditions de rigidité des extrémités.
e min = min( 15 cm, he/20) pour un voile non rigidifié à ses deux extrémités.
e min = min( 15 cm, he/22) pour un voile rigidifié à une extré mité .
e min = min(15 cm, he/25) pour un voile rigidifié à ses deux extré mité s.

Les voiles servent, d’une part, à contreventer le bâtiment en reprenant les efforts
horizontaux (séisme et/ou vent), et d’autre part, à reprendre les efforts verticaux (poids propre
et autres) qu’ils transmettent aux fondations.
D’après le   RPS 2008 les voiles sont considérés comme des éléments satisfaisant la condition:
L≥4e. Dans le cas contraire, les éléments sont considérés comme des éléments linéaires.
Avec :
L : longueur du voile.
e : épaisseur du voile.
L'épaisseur minimale est de 15 cm. De plus, l'épaisseur doit être déterminée en fonction de la
hauteur libre d'étage he et des conditions de rigidité aux extrémités indiquées.

Figure II.32. : Coupe de voile en élévation

Pour étage courant et RDC :


he
he  3,06  0,35  2,71m  a   13,55cm
20
Pour le sous-sol
he
he  2,96  0,20  2,76m  a   13,8cm
20
Conclusion: 

Donc On adopte l’épaisseur des voiles :


- a= 20cm pour le sous-sol
- a= 20cm pour le RDC et les étages courants

D’après le «  RPS 2008 : amin=15cm

a  20cm  a min  15cm...............vérifiée

II.5. LES POTEAUX

a. Principe :

Les poteaux sont près dimensionnés en compression simple en choisissant 3 types de


poteaux les plus sollicités de la structure. C'est-à-dire, un poteau central, un poteau de rive et un
poteau d’angle.
Chaque type de poteau est affecté de la surface du plancher chargé lui revenant, et on
utilisera un calcul basé sur la descente de charge. On appliquera la loi de dégression des charges
d’exploitation.

b. Etapes de pré dimensionnement (calcul) :

 Calcul de la surface reprise par chaque poteau.


 Evaluation de l’effort normal ultime de la compression à chaque niveau.
 La section du poteau est alors calculée aux états limite ultime (ELU) vis-à-vis de la
compression simple du poteau.
 La section du poteau obtenue doit vérifier les conditions minimales imposée par le « RPS
2008

Loi de dégression :

Comme il est rare que toutes les charges d’exploitation agissent simultanément, on applique pour
leur détermination la loi de dégression qui consiste à réduire les charges identiques à chaque étage
de 10% jusqu’à 0,5Q.
Q : Charge d’exploitation.
3 n
Ce qui donne : Q0   Q1  Q2  ............  Qn  Donnée par « BAEL 91modifié 99 » [1]
2n
Avec :
n: Nombre d’étage.
Q0  : La structure d’exploitation sur la terrasse.
Q1 , Q2 ,……, Qn  : Les surcharges d’exploitation des planchers respectifs.

Tableau II.2 : Dégression des surcharges poteux centrale


Niveau des Surcharge ∑ surcharge ∑ surcharge
planchers (kN/m2)
P Terrasse Q0 ∑0= Q0 1
P14 Q1 ∑1= Q0+Q1 2
P13 Q2 ∑3= Q0+0,95(Q1+Q2) 3,375
P12 Q3 ∑4= Q0+0,9(Q1+Q2+Q3) 4,6
P11 Q4 ∑5= Q0+0,85(Q1+Q2+Q3+Q4) 5,675
P10 Q5 ∑6= Q0+0,8(Q1+Q2+Q3+Q4+Q5) 6,6
P9 Q6 ∑7= Q0+0,75(Q1+Q2+Q3+Q4+Q5+Q6) 7,375
P8 Q7 ∑8= Q0+0,71 (Q1+………………+Q7) 8,1
P7 Q8 ∑8= Q0+0,69(Q1+………………+Q8) 8,935
P6 Q9 ∑9= Q0+0,67(Q1+………………+Q9) 9,71
P5 Q10 ∑10= Q0+0,65(Q1+………………+Q10) 10,425
P4 Q11 ∑11= Q0+0,64(Q1+………………+Q11) 11,24
P3 Q12 ∑12= Q0+0,63(Q1+………………+Q12) 12,025
P2 Q13 ∑13= Q0+0,62(Q1+………………+Q13) 12,78
P1 Q14 ∑14= Q0+0,61(Q1+………………+Q14) 13,51
P.RDC Q15 ∑15= Q0+0,60(Q1+………………+Q15) 14,2
P.SS1 Q16 ∑16= Q0+0,59(Q1+………………+Q16) 14,865
P.SS2 Q17 ∑17= Q0+0,58(Q1+………………+Q17) 16,08

Tableau II.2 : Dégression des surcharges rive


Niveau Surcharg ∑ surcharge ∑ surcharge
des e (kN/m2)
planchers
P14 Q1 ∑0= Q0 1
P13 Q2 ∑1= Q0+Q1 2,5
P12 Q3 ∑3= Q0+0,95(Q1+Q2) 3,85
P11 Q4 ∑4= Q0+0,9(Q1+Q2+Q3) 5,05
P10 Q5 ∑5= Q0+0,85(Q1+Q2+Q3+Q4) 6,10
P9 Q6 ∑6= Q0+0,8(Q1+Q2+Q3+Q4+Q5) 7,00
P8 Q7 ∑7= Q0+0,75(Q1+Q2+Q3+Q4+Q5+Q6) 7,75
P7 Q8 ∑8= Q0+0,71 (Q1+………………+Q7) 8,50
P6 Q9 ∑8= Q0+0,69(Q1+………………+Q8) 9,28
P5 Q10 ∑9= Q0+0,67(Q1+………………+Q9) 10,05
P4 Q11 ∑10= Q0+0,65(Q1+………………+Q10) 10,75
P3 Q12 ∑11= Q0+0,64(Q1+………………+Q11) 11,56
P2 Q13 ∑12= Q0+0,63(Q1+………………+Q12) 12,34
P1 Q14 ∑13= Q0+0,62(Q1+………………+Q13) 13,09
P.RDC Q15 ∑14= Q0+0,61(Q1+………………+Q14) 13,81
P.SS1 Q16 ∑15= Q0+0,60(Q1+………………+Q15) 14,5
P.SS2 Q17 ∑16= Q0+0,59(Q1+………………+Q16) 15,75
Dimensionnement des poteaux :

Le pré dimensionnement est déterminé en supposant que les poteaux sont soumis à la
compression selon la formule suivante :
 Br. f c 28 A fe 
Nu     s ..............1
 0,9 b s 
Avec :
* Nu  : Effort normal ultime (compression) =1,35G+1,5Q.
* α : Coefficient réducteur tenant compte de la stabilité    f ( )  .
 lf 
λ: Elancement d’EULER    .
 i 
lf  : Longueur de flambement.
 I 
i: Rayon de giration  i  .

 B 
I : Moment d’inertie de la section par rapport à l’axe passant par son centre de gravité
 bh 3 
et perpendiculaire au plan de flambement  I   .
 12 
B : Surface de la section du béton (B=a x b).
* γb  : Coefficient de sécurité pour le béton (γb=1,50)………..situation durable.
* γs  : Coefficient de sécurité pour l’acier (γs=1,15)………….situation durable.
* fe : Limite élastique de l’acier (fe=400MPa).
* fc28  : Contrainte caractéristique du béton à 28 jours (fc28=25MPa).
* As  : Section d’acier comprimée.
* Br : Section réduite d’un poteau, obtenue en réduisant de sa section réelle 1cm d’épaisseur sur
toute sa périphérie (Br= (a-0,02)(b-0,02)) [m2].

* Selon le «  BAEL 91 modifié 99  »  [1] :


A
0,2%  s  5%
B
As
On cherche à dimensionner le poteau de telle sorte que :  1%
B
0,85 
  2
si   50 
   
1  0,2  
 35  
2 
 50 
   0,6  si 50  100
   

Pour les poteaux carrés, il est préférable de prendre   35    0,708
On tire de l’équation (1) la valeur de Br :
Nu
Br   0,066 N u
 f c 28 As fe 
   
 0,9 b B  s 

e. Le minimum requis par le «  RPS 2008:

Les dimensions de la section transversale du poteau, hC et bC étant respectivement la plus grande et


la plus petite dimension, doivent satisfaire les conditions suivantes :
a) bC ≥ 25 cm (ductilité ND1 et ND2)
bC ≥ 30 cm (ductilité ND3)

b) H / bC ≤ 16
H : la hauteur de l’étage

f. zone critique d’un poteau:

Sont considérées comme zones critiques :


a) Les extrémités du poteau ( Figure 7.5) sur une longueur lc égale à la plus grande des longueurs
suivantes :
- la plus grande dimension de la section du poteau hc
- 1/6 de la hauteur nette du poteau he
- 45 cm
lc = Max (he / 6, hc , 45 cm) (7.10)
b) Dans le cas où un poteau est adjacent de part et d’autre à un mur de remplissage incomplet (Figure
7.6) la longueur minimale de la zone critique est égale à :

lc =Max ( x; he / 6; bc ; 45 cm) (7.11)


avec x = ( he - hr ) + bc
bc étant la dimension du poteau
parallèle au mur. hr hauteur du
remplissage.

Espacement Zone critique s = min (8 ФL ; 0.25 bc ;15 cm)


maximal : s
Zone courante s = min (12 ФL; 0.5 bc ;30 cm)

Espacement maximum (7.12)


II.6. Evaluation des charges :

II-6.1) Charges et surcharges

II-6.1-1) Charges permanentes

a)Plancher terrasse corps creux) : (fig : 1)


1
1- Protection lourde (ep = 5cm)…………… 0,85 KN /m² 2
2- Etanchéité multiple (ep = 2cm)……………0,12 KN /m² 3
3- Forme de pente (ep = 10cm)…………… 2,20 KN /m² 4
5
4- Para vapeur (Feuille polyane)…………… 0,01 KN/m²
6
5- Isolation thermique en liége (ep =5cm) …. 0,16 KN /m²
7
6- Plancher corps creux (16 + 4 cm)………… 2,80 KN /m²
7- Enduit de plâtre (ep = 2cm) ………… 0,20 KN /m² fig :01
G = 6,34 KN /m²

a)Plancher terrasse machine dalle pleine : (fig : 1)


1
1- Protection lourde (ep = 5cm)…………… 0,85 KN /m² 2
2- Etanchéité multiple (ep = 2cm)……………0,12 KN /m² 3
3- Forme de pente (ep = 10cm)…………… 2,20 KN /m² 4
5
4- Para vapeur (Feuille polyane)…………… 0,01 KN/m²
6
5- Isolation thermique en liége (ep =5cm) …. 0,16 KN /m²
7
6- Plancher dalle pleine (16 cm)………… 4 KN /m²
7- Enduit de plâtre (ep = 2cm) ………… 0,20 KN /m² fig :02
G = 7,54 KN /m²
c) Plancher étages courants (corps creux) :(fig :03) 6

1-Revétement en carrelage (ep = 2cm)………..0,50 KN /m²


2-Mortier de pose (ep = 2cm)……… 0,40 KN /m²
3-Couche de sable (ep = 3cm)……… 0,54 KN /m² 1
4-Plancher corps creux (16 +4 cm)……… 2 ,80 KN /m² 2
3
5-Enduit de plâtre (ep = 2cm)……… 0,20 KN /m²
6-Maçonerie en brique creuse (ep = 10cm)…… 1,00 KN /m² 4
5
G = 5,44 KN/m² fig : 03

d) Plancher étages courants (Dalle pleine) :(fig : 04)


1-Revétement en carrelage (ep = 2cm)………..0,50 KN /m² 6
2-Mortier de pose (ep = 2cm)……… 0,40 KN /m²
3-Couche de sable (ep = 3cm)……… 0,54 KN /m²
1
4-Plancher dall plein (20 cm)……… 5 KN /m² 2
5-Enduit de plâtre (ep = 2cm)……… 0,20 KN /m² 3
6-Maçonerie en brique creuse (ep = 10cm)…… 1,00 KN /m² ² 4
G = 7,64 KN/m² 5

Sous sol (Dalle pleine) :(fig : 04) fig : 04


 Plancher dalle pleine (16cm) ………….…… 4,50 KN/m2
 Enduit sous plafond (2cm) …………………… 0,36 KN/m2
 Revêtement du sol (chape en ciment) .…1,20 KN/m2

G = 5,56 KN/m2

Q = 2,50 KN/m2

e) MAÇONNERIE

Murs extérieurs :

1- Enduit en ciment (e=2cm ; ρ=18kN/m3)……………….. 0,36kN/m2

2- Brique creuse (e=15cm)……………. …………………..1,30kN/m2

3- Ame d’air (e=5cm)……………… ……………………...0,00kN/m2

4- Brique creuse (e=10cm)………………………………….0,90kN/m2

5- Enduit en plâtre (e=2cm ; ρ=10kN/m3)………………….0,20kN/m2

G=2,76kN/m2

f) Balcons: (fig: 05)


1- Revêtement en carrelage (ep = 2cm)…. 0,40 KN /m²
1
2- Mortier de pose (ep = 2cm)………0,60 KN /m²
2
3- Couche de sable (ep = 3cm)………0,54 KN /m² 3
4- Dalle pleine en béton armé (ep =16cm)……. 4,00 KN /m² 4
5- Enduit de ciment (ep = 2cm)………0,20 KN /m² 5
G = 5,74KN /m²
fig :05

Surcharges d’exploitation :
Plancher terrasse……………………………. 1,00 KN /m²
Plancher étages courants …………………… 1,50 KN /m²
Balcons……………………………………… 3,50 KN /m²
Plancher du RDC………………………..….. 1,50 KN /m²
Escalier ………………………………… 2,50 KN /m²

Vous aimerez peut-être aussi