Vous êtes sur la page 1sur 3

PETIT LEXIQUE DES TERMES POUR LA LUMIERE ET LA

COULEUR
Absorption : Transformation de l'énergie notamment dans les domaines de la
lumineuse en une autre forme lors de la tra- colorimétrie et de la vision des couleurs.
versée d'une matière.
flux absorbé Clarté : Attribut d'une sensation visuelle
Facteur d'absorption : αv = .
flux incident selon laquelle une surface paraît diffuser
plus ou moins de lumière par rapport à un
Achromatique : Une couleur achromatique diffuseur parfait.
n'a pas de teinte, la courbe représentant son
facteur de réflexion spectrale est plate Composantes trichromatiques : Quantité
(blanc, gris et noir) des trois stimuli ou primaires de référence
- Achromate ou monochromate : se dit permettant de reconstituer l'équivalent du
d'une personne qui ne voit aucune stimulus de couleur considéré, dans un
couleur, mais seulement des nuances de système trichromatique donné.
noir, gris et blanc. Par exemple : X, Y, Z (CIE 1931)
- Dichromate : se dit d'une personne qui
ne perçoit que deux des trois couleurs Coordonnées trichromatiques :
fondamentales (un daltonien). Grandeurs donnant le rapport des trois
- Trichromate ; cas général des individus composantes trichromatiques à leur
pour lesquels les trois couleurs somme :
fondamentales sont nécessaires à la X Y Z
x= y= z=
vision. X+Y+Z X+Y+Z X+Y+Z
x+y+z=1
Bâtonnets : Récepteurs visuels de la rétine
permettant la vision nocturne ou scoto- Cônes : récepteurs visuels de la rétine per-
pique. . mettant la vision diurne ou photopique, c'est-
à-dire la vision des couleurs.
Blancheur : Attribut d'un stimulus de cou-
leur de surface, lié à une forte clarté et à un Couleur : Caractéristique du rayonnement
niveau de coloration très faible. visible permettant à l'observateur de distin-
- Surface blanche : se dit d'une surface guer des différences entre deux objets
achromatique dont la réflectance identiques, placés en un même lieu.
spectrale est uniforme et pratiquement La couleur est directement liée à la longueur
égal à 1 pour toutes les radiations du d’onde λ .
domaine visible. 1.) - Complémentaires : Deux lumières (cou-
- Lumière blanche : se dit d'une lumière leurs) sont complémentaires quand leur
visuellement proche de celle émise par le addition produit une sensation visuelle
soleil. achromatique. Exemple : jaune et bleu.
2.) - Primaires : Pour les lumières : rouge,
Candela : Unité d'intensité lumineuse du vert, bleu (synthèse additive). Pour les
système CIE. 1 cd = 1 Im. sr–1 encres : jaune, magenta, cyan (synthèse
soustractive).
Chromaticité : Caractéristique calorimé-
trique d'un stimulus de couleur, repérable Densité optique : Grandeur qui dépend du
soit par les coordonnées trichromatiques x facteur de réflexion (en imprimerie, noircis-
et y (ou a* et b*), soit par sa longueur d'onde sement plus ou moins intense d'un photo-
dominante λ (ou complémentaire pour les type) ou du facteur de transmission (en
pourpres) et sa pureté. sensitométrie, noircissement d'un film) :
1 1
D = log ou D = log . La densité
CIE : Commission Internationale de l'Éclai- R T
rage : organisme international intervenant optique est mesurée avec un densitomètre.
Diagramme de Chromaticité : Diagramme Ligne des pourpres : Droite joignant les
plan où les points définis par leurs coor- deux extrémités du lieu spectral. Ces cou-
données trichromatiques représentent les leurs ne correspondent à aucun rayonne-
chromaticités des stimuli de couleur. ment monochromatique mais peuvent être
Certains diagrammes sont dits uniformes : obtenues par mélange de violet et rouge.
ils sont élaborés par calcul mathématique de
façon que l'intervalle séparant deux points Longueur d'onde dominante : Longueur
de couleur soit représentatif de leur d'onde : c’est la longueur d’onde qui définit
différence visuelle (par ex : CIE Lab et CIE la teinte de la couleur.
Luv).
Luminance : La luminance est une gran-
Diffusion : Réémission de la lumière inci- deur physique qui caractérise une surface
dente dans toutes les directions. Un émettant ou diffusant un rayonnement dans
diffuseur parfait (source de Lambert) diffuse une direction donnée.
la lumière de manière isotrope avec une I
L=
luminance identique dans toutes les Sapparente
directions.
Luminance énergétique en Le en W.m–2
Écart colorimétrique : Distance séparant Luminance visuelle en cd.m–2
deux points de couleur dans un espace
chromatique uniforme. Luminosité : Attribut d'une sensation
∆L*2 + ∆a*2 + ∆b*2)1/2
∆E = (∆ visuelle selon laquelle une surface paraît
ou ∆L2 + ∆U2 + ∆v2 ) 1/2
∆E = (∆ émettre plus ou moins de lumière.

Eclairement : Métamérisme : Phénomène caractérisant


flux énergétique ou lumineux deux ou plusieurs rayonnements qui pro-
E= , en lux
surface éclairée duisent, sous un éclairage donné, la même
perception colorée bien qu'ayant des répar-
Efficacité lumineuse : en Im.W–1. tition spectrales différentes.
flux lumineux d'un rayonnement F
k= =
flux énergétique(puissance) P Munsell (système) : Système de classifica-
tion ou les couleurs pigmentaires sont
Filtre : Dispositif qui modifie, par transmis- repérées à l'aide de trois paramètres : hue
sion, le flux et (éventuellement) la répartition (longueur d'onde dominante), value (clarté)
spectrale qui le traverse (filtre gris ou et chroma (pureté).
coloré).
Noir : Qualificatif donné aux couleurs de
Flux F ou φ surfaces pratiquement achromatiques de
Energétique φe, quantité de lumière émise, facteur de réflexion voisin de zéro.
propagée ou reçue en watt. Corps noir ou radiateur de Planck : Corps
Flux lumineux ou visuel φv ou F tient compte idéal qui absorbe complètement toutes les
de la sensibilité du récepteur, en lumen. radiations incidentes et qui émet le rayon-
nement maximal à chaque température à
Illuminant : Source de lumière normalisée laquelle il est porté (Loi de Stefan).
servant de référence, caractérisée en parti-
culier par sa température de couleur. Les Opacité : Aptitude d'une substance à s'op-
plus utilisés sont les illuminants A, C, D 65. poser à la transmission d'un flux lumineux.

Lieu spectral (spectrum locus) : Lieu des Pureté : Grandeur évaluant la proportion
points de couleur des radiations des quantités de stimulus monochromatique
monochromatiques. Sur le lieu spectral, la et de stimulus neutre de référence, qui, en
pureté est égale à 1. Ce sont toutes les mélange additif, égalise le stimulus
couleurs obtenues par la décomposition de considéré. La pureté est une estimation de
la lumière blanche. la saturation.
Quadrichromie : Mode d'impression utili- férentes du rayonnement incident par diffu-
sant les trois couleurs primaires et le noir. sion ou transmission.

Rayonnement : Ensemble d'ondes ou Système trichromatique : Système de


radiations électromagnétiques : spécification des stimuli visuels par trois
• Monochromatique : caractérisé par une grandeurs, fondé sur des égalisations de
seule fréquence et défini par sa longueur couleur par synthèse additive de trois stimuli
d'onde dans le vide λ . de référence convenablement choisis.
• Polychromatique : caractérisé par un Systèmes usuels : CIE 1931, CIE 1964,
domaine de fréquence et défini par sa CIELAB, CIELUV...
répartition spectrale.
• Visible : rayonnement polychromatique Teinte (hue) : Attribut de la sensation
limité pratiquement par les longueurs d'onde visuelle pouvant être décrit par un qualificatif
de 400 nm à 750 nm. tel que rouge, jaune... correspondant
physiquement à la longueur d’onde λ .
Rendu des couleurs : Effet d'une source
lumineuse sur l'aspect chromatique des Température de couleur : Température en
objets, en comparaison avec l'aspect chro- Kelvin du corps noir qui émet un rayonne-
matique de ces mêmes objets éclairés par ment ayant la même chromaticité (la même
un illuminant de référence dans des condi- répartition spectrale) que le rayonnement
tions déterminées. considéré.

Répartition spectrale d'énergie : Tonalité chromatique : Synonyme de teinte


Représentation des qualités spectrales d'un
rayonnement. Courbe représentant une
grandeur énergétique caractéristique
quelconque en fonction de la longueur
d'onde λ .

Saturation : Sensation visuelle permettant


d'évaluer la proportion de couleur pure dans
la sensation totale.

Spectre : Représentation chromatique du


rayonnement émis par une source en fonc-
tion de sa longueur d'onde λ .

Spectrocolorimétrie : Technique de me-


sure (avec un spectrocolorimètre ou
spectrophotomètre) des composantes
trichromatiques d'un stimulus colorimétrique.

Stimulus visuel : Rayonnement perçu par


le système visuel et qui provoque la
sensation de couleur.

Synthèse :
• Additive : Reproduction de lumières colo-
rées par addition de rayonnements fournis
par des sources différentes.

• Soustractive : Reproduction de couleurs de


surface par mélange de matières pig-
mentées, provoquant des absorptions dif-

Vous aimerez peut-être aussi