Vous êtes sur la page 1sur 4
L pensée peut-elle influencer Ia matiére, les sols, les semences? Une expérience menée en Inde montre les effets de Ia méditation sur les fendements agricoles. Apres !’agriculture biologique, “histoire de l'agriculture yogique commence 4 Kolhapur, a 300 kilométres au sud de Bombay, dans I'un des centres de raja yoga de luniversité spirituelle Brahma Kumaris (voir encadré page92). Manisha s‘occupe du jardin, elle parle aux plantes, probable- ment dans l'esprit de la communauté de Findhorn, en Ecosse. Régulié- rement, elle conseille aux fermiers qui assistent aux cours de médita- tion dispensés par le centre de cultiver leurs champs en utilisant « le pouvoir de Diew ». Car Manisha a la conviction que ce quelle fait dans sen jardin avec les fleurs, les fermiers pourraient aussi le faire dans leurs champs avec leurs récoltes. Elle motive une amie, femme d'un des fermiers qui fréquentent le centre de méditation. Ce dernier n'est pas trés enthousiaste. Mais |"épouse insiste et Bahasahib accepte de lui haisser une parcelle de terrain, la plus aride et rocailleuse. Quelques ois plus tard, au temps de lz mousson, les jeunes pousses vont étre altaquées par des insectes; le fermier est prét & les arroser dinsecti- cides, mais il en parle dabord 4 Manisha, qui lui demande d'attendre deux ou trois jours. Le soir méme, elle se rend dans le champ avec tun groupe de yogis: ils méditent A c6té des plantes pendant une > Trois questions 4... Rajesh Dave, ingénieur agronome, fesponsable régional du développement rural et de agriculture QO Sepremnre-octobee 2032 PRs ve estmembie ce Fonganisaton Brahma Kumaris depuis une jinzaine dannées. Par sa formation dlingénieur agronome et sa position dans la banque fédéale. ila particips au déploioment du concept dagriculture yogique dans état du Gujarat. oti était en paste avant détie muté 3 Bombay. Quand il pratique la méditation sur son champ. prés. de sa ville d'origine, il inveque les forces spirituelles versa terre mére, explique-til. demande a son champ la permission de utiliser, avec des ensées tes positives. Il ne se passe pas un seul jour sans quillinvoque (2s forces quand il méctte a laurore, une pratique qu'il a enseignée aux paysans des villages alemtou NEXUS: Pensez-vous que l'agriculture yogique soit accessible aux Occidentaux? Rajesh Dave: Cites-moi pourquoi tant ¢ 0ccidentaux aiment inde? Cest un pays pauvre, poussiéreux, sale, surpeupl,. Tout est ciffcle inconfortable, et pourtant. ils aiment Inde pour ses vibrations famour ui emplit sonatmosphére Toutes les formes de vie sont touchées par les vibrations, méme les microbes et les bactéries. Nous générons nes, ‘Seance de méatation dans un champ de Kolnapur (Etat du Maharashtra, dans Fouest de inde}, \ibrations avec notre énergie spirituella. La méditation nous apprend a générer une vitration pure, postive, pour harmoniser les étres humains et la terre mere. Que voulez-vous prouver avec cette pratique? Le sol meurta cause des taitements chimiques ertificiels, e lindustrie agricole, Cest comme un intestin privé de flore intestinale. Il faut des vibrations ct une pratique agricole qui reconstitvent les sols. agriculture yogique prend en compte ces aspects aux plans spirituel et physique Elle préserve aussi les ressources naturelles, ca’ elle demande moins eau; et surtout, elle est non violente: vivre et laisser vivre. Cest le bon sens. IIne s'agit pas dexoloiter la terre, mais de laisser a la génération suivante, nos enfants, un sol riche. Vous connaissez Cette expression: dis-mol ce que tu manges, [2 te dai qui tu es! €h bien, manger les produits de lagriculture yogique, cest prépater des individus non violents, pacifiques. Un individu en paix. ure agriculture en paix, des aliments qui apportent ia paix. Cest le moyen de 'épanotir spirituellement et physiquement. Laméditation dépasse donc le cadre de I'agriculture... \Vous avez entendu parler cu probleme des paysans indiens {ui Se suicident quand ils sont ruinés? lls ne peuvent plus payer leurs semences, les pesticides, et leurs récoltes sont détiuites, Les fermiers qui integrent la mécitation dans leur vie pratique et professionnelle acquiérent une grande force de caractare. Ils sont capables de tiouver des Solutions & leurs problémes, ils sont unis, 1s ne baissent jamais les bras. Un yogi foi dans la vie en lui et autour de lui Grace a lagriculture yogique, es paysans n’ont plus besoin de sendetter aupras des muitinationcles étrangéres, {Qui leur vendent ces pesticides et des engrais industriels dévastateuts. Les colts dexpittation sont moins importants etl font pius de bénétices car ils pocuisent les mémes quantités, mais de meilleure quali onexuse gy |» Chiffres publiés por le département d’Agriculture de Pantnagar | ‘Semences | | See a es Nie a a 2 Sans méditation, | 200 | 220 agriculture biologique ae) | 0) Avec méditation 196 et seulement de irrigation eo (pas d'engrais naturels) a7e) | as) Poids en grains récoltes (quintauxlacre. 4047_m'), avril 2010 | R5 Taal | Moyenne | 187 an | 97 | 2 ia | sia | 192 | (5,7) Lssanaisesconparatves sur aterets ruts et legumes ont monte ds diféences notables dans la qualité des produits ni faveur de agriculture yogique. Par exemple, la valeur énergétique de 100 grammes de tomates est passée de 18,5 kcal 827,47 kcal. Les matiéres grasses sont descendues de 0,2 & 0,1 %. De telles mesures, Insuffisantes pour tier des conclusions | générales, sont néanmoins trés encouregeantes. Tableau et chiffres extraits d'études menées par le docteur 5. P. Raut, Dr3.SKKV, Dalpoli, et les docteurs Kewalanand et Sunita T. Pandey, de Pantnagar (Etat d'Utterakhand) demi-heure, assis sur des biiches pour éviter la bone (on est en pleine saison des pluies}. Cette année, Bahasahib obtient le meilleur rendement sur cette méme parcelle avec de la canne A sucre, car s'il est impossible de rationaliser lefiet d'une méditation, le fait est que les insectes n’ont pas attaqueé les plants de canne 4 sucre, au grand étonnement des fermiers voisins et de Bahasahib Iui-méme. Cest ainsi qu'il devient le premier fermier indien A mener sur toutes ses terres cette expérience de llagriculture yogique ou Yogic Kheti. les principes de agriculture yogique + Lesgraines sont déposées pendant une dizaine de jours dans la salle de méditation du centre de raja yoga. + Des méditations quatidiennes en groupe sont orga nisées pour charger la pidce en énergie spirituelle. + Des visualisations des sept couleurs de la lumigre associées a sept attributs spirituels chargent l'stmos phere et les semences: paix, unité, harmonie, fra- temnité, intégrité, transparence, détermination - il existe des variantes. + Les fermiers méditent pendant quelques minutes avant les semailles, une sorte d’offrande & la divinité en méme temps u’a la terre, pour harmoniser les Gnergies de la nature. lls utilisent alors la couleur rouge, symbole de force, de responsabilité + Tous les jeudis, is se rendent sur le champ pour ane méditation spéciale. Chacun des éléments de la na- ture est identifié A une couleur: le bleu pour l’éther, » Brahma Kumaris | :ganisation qui se définit comme spirituele, présente dans toute inde. Brahma Kumaris campte environ 1 million d'adeptes dont quelques miliers cispersés dans lune centaine dautres pays. La pratique de la méditation est au centre de enseignement, Son siege se trouve dans le Rajasthan. Brahma Kumars est aussi une ONG affilée a plusieurs institutions internationales, En inde, elle s'est lancée dans des actions humanitaires et environnementales, deducation et de protection des femmes et des enfants. 92 Sectembrecoctonre 2012 le ciel; Ie jaune pour le few; Vorange pour l'eau; le rouge pour la terre. Cette méditation renforce un élé- ment de la matidre qui manquerait d’énergie. + Ils dégagent une heure par jour pour envoyer des vibrations spirituelles vers leurs champs, plus parti- culiérement 15 minutes a Vaurore et 15 minutes au erépuscule + En cas de maladie des cultures, ils méditent sur les plantes contaminées en visualisant leur guérison + Des drapeaux symbolisant Ia pratique yogique sont disposés & chaque coin des champs 7000 fermiers ont fait le pas Brahma Kumaris anime depuis plusieurs années des activités destinées au monde rural (70 % de la popu- lation de I'inde), pour éduquer les paysans, les aider se débarrasser de leurs addictions au tabac ou 4 Valcool, contraires a leurs traditions. Encouragée par Vexpérience de Bahasahib, linstitution demande 4 Manisha, i des fermiers et des ingénieurs agronomes qui pratiquent la méditation de définir ensemble les principes de agriculture yogique. Une campagne s> déploie dans plusieurs fats de inde pour inviter les paysans & tenter lexpérience: le Maharashtra oit est née Pidée, le Gujarat ot Brahma Kumaris est bien implantée, le Penjab et 'Haryana, plus au nord, les deux « greniers » du pays. Lobjectif est de favoriser Vagriculture biologique, de libérer les paysans de leur dépendance aux pesticides ainsi qu’aux OGM et autres semences hybrides. en intégrant la pratique de la méditation dirigée sur les semences, et pendant toute la durée des travaux des champs. Aujourd'hui, 7000 fermiers indiens ont adopté cette pratique hors norme. Elle fait Tobjet d'un suivi scientifique sur cing années dans deux universités dagronomie du pays. Plusieurs Européens (lire le témoignage de Piero M.) pratiquant la méditation se sont aussi lancés dans Vaventure. @ Renaud Russeil > Témoignage: « Nous produisons 20 % en moins, mais notre Farine se vend 30 4 40 % plus cher en raison de sa qualité » stall dans la région de Gubbio (province ce Pércuse), Pleto.a décidé de pratiguer agriculture yorique sur 200 hectares de terres cultivables, Son premier défi fut ce passer de lagriculture conventionnelle I'agriculture biologique et ¢'ebtenir la certification de sa production. ‘Gar sis étalent protessiomeliement inéprochabies, les ‘ermiers qui cultivaient ses terres étaient peu enciins & changer leursméthodes de travail. Aujourdhui, 80 % des. ‘terres de Piero sontcartifises, les 20 % restants le seront 3lafinde'amée NEXUS: Que cultivez-vous dans vos champs? Piero: Jaicherché des graines anciennes non mocifiées, Cest-dire qui ne soient ni des OGM ni des hybrides. Nous faisons pousser del'épeautre, du bié cur, plusieurs sortes e millet, du sarrasin, Ges pois chiches, des tournesols. Nos Semences se cultivent ditferemment des hybrides. Leshybrides me font pensera des junkies, is ont besoin de leur dose de pesticides sinon ils sont en manque. Avec les semences anciennes, 2 production est un peu moins importante, mais les farines sont plus nourrissentes, Et elles ne déclenchent pas autant allergies chez les personnes intolérantes au gluten. Quelle forme de labourage pratiquez-vous? Nous utilisons des disques dacier qui retoument entre 10 et 20 cm de terre, De cette fagen, nous ne touchons pas & la vie micioscopique souterraine qui est dans la premiere couche du Sol, Nous n/utilisons aucun désherbant, aucun pesticide, aucun engrais, si bien que nous voyons pousser es plantes quenous n'avons pas semées. Méditez-vous surles semences, comme en inde? ui, autant que possible. Du fait des volumes de semiences que nous plantons, nous ne pouvons pas déposer tous les sacs dans une sale. Nous mettons ‘eS échantlions de graines et les gens qulvivent ici ‘éditent tous les jours. Des personnes viennent cuss! pour des séminaires de méditation et desilence dansla proprit. Elles participant aux méditations collectives surlessemences et dansles champs Je suis allé voir des {ermiers yos's en Inde. jaime beaucoup leur concent Comme eux, jaimis des drageaux aux quatre coins des champs et quand je fais un tour jemédite, sur place cela me rappelle ma motivation. (Quelle est cette motivation? pratique le raja yoga. le veux avoir un esprit clit, un (olps en bonne santé, et cela demande de bons aliments. a nourriture et fairque nous respirons sont nos aliments, Cast une mission de fournir aux gens das aliments de qualité. Vagriculture yogique. Cest comme rétablr une sorte dee dor dans notre systéme agricole. On offre ala ‘nature les conditions optimales pout sexprimer, Cest une. histoire d'amour avec ce métier, avec la nature. Ce sont des. sentiments enrichissants pour fun et f2utre. Tout cela fait partie de lagrcuiture yogique. On se connait, on se découvre, Piero M pratique ragsicutture yogique das la région Assise (Italie) Qu’avez-vous découvert, par exemple? En septembre dernier, nous avions semé des graines et, au printemps suivant, nous avons découvert la présence dune plante sauvage en plus grande quantité= Tavaina. Nous appelons cela des plantes voisines, des amias. Celane nous a pas génés, nous avions plutot envie de comprendre pourquoi la plante sauvage était plus forte que nos semences. Nous avons fasit le choix de laisser sa, liberté au sol, de ne pas iui imposer notre volonté. ai un bon fermier qui gare les terres, Jaime son état esprit Iisait lite Ihistoire des champs, il miapprend, Mais la production, [a rontabilité, c'est important? Nos récoltes sont un peu moins importantes, est vrai, mais la qualité est supérieure, Une usine de pates 8 qui je vends ma farine 'a comparée avec la farine < normale », biologique elle aussi. Is mont dit, aprés analyse, que ina farine possédait une meilleure structure, plus ce protéines. Les semences sont les mémes au départ, mais fa méthode, le sol aussi tontia dittérence. En tat, iny pas que la chimie des éléments. Les semences sont Vivantes, la vie riest pas faite que de chimie. Ici nous sommes tout prés éAssise, qui est un haut leude la spiritualité mondiale. Je suis convaincu que cola.a une influence sur notre récolte, sur le sol. en plus de nos nécitations. Et si nous produisons 20 % en moins, notre farine se vend 30 4.40% plus cher en raison de sa qualité Récemment, le bi issu de semences hybrides se vendait 20 centimes d euro sur le marché européen, tandis que Je ble de Kamut se vendait 70 centimes, NEXUS 2 3