Vous êtes sur la page 1sur 5

Abstrait

Le couplage pli-torsion (BTC), également appelé méthode de personnalisation aéroélastique


.ou méthode de contrôle de pas passif, est souvent utilisé pour réduire la charge de fatigue

sur les pales d'éoliennes. Avec BTC, la lame peut se tordre en se pliant, ce qui atténue la
force aérodynamique due à la diminution de l'angle

d'attaque lorsque la charge est soudainement augmentée. Dans cette recherche, la méthode
basée sur la contrainte est utilisée pour étudier la charge de fatigue due

à l'effet BTC dans différentes conditions de sillage. Pour commencer, le modèle de poutre
anisotrope unidimensionnel est adopté en aéroélastique

simulation. Ensuite, les analyses statiques et modales pour la pale d'éolienne NREL 5MW
avec différentes orientations de fibre sont effectuées pour

vérifier le modèle de poutre anisotrope. Enfin, l'historique des contraintes de chaque


.élément sur chaque section est reconstitué à l'aide du DTU BECAS

La résistance à la fatigue de différents matériaux dans chaque section transversale dans


différentes conditions de sillage a été analysée. Les résultats montrent que le

La durée de vie prévue en fatigue de la pale d'éolienne NREL 5 MW (26,0187 ans) est très
proche de la durée de vie nominale (20 ans). L'effet de fatigue

a un impact sur la durée de vie des pales d'éoliennes, qui peut être affectée par la
.disposition des éoliennes et atténuée par l'effet BTC

Mots clés: fatigue des éoliennes, couplage pli-torsion, aéro-élasticité, analyse de fatigue de
la durée de vie des contraintes

Introduction .1

Les dommages de fatigue des pales d'éoliennes, qui sont construites à partir de matériaux 2
composites, sont entraînés par le flux et le sillage ambiants

opérations. Les dommages de fatigue menacent la sécurité et la stabilité de la structure de 3


l'éolienne et réduisent ainsi l'économie et l'efficacité

du système de production d'électricité. C'est aussi un goulot d'étranglement pour 4


.augmenter la longueur de la pale d'éolienne pour atteindre une plus grande efficacité [1]

En conséquence, la méthode d'atténuation de la charge de fatigue attire l'attention à la fois


,de l'industrie éolienne et des chercheurs universitaires. De nos jours

deux méthodes sont souvent utilisées pour atténuer la charge de fatigue, les méthodes de 6
contrôle de pas actif et passif [2]. Avec le contrôle de hauteur actif

la charge aérodynamique instable est contrôlée activement par des dispositifs de contrôle ,7
supplémentaires, tels que la surface mobile dans le train de fuite
bord [3]. Contrairement à la méthode de contrôle actif, le contrôle passif tire parti de 8
l'effet de couplage bend-twist (BTC) du composite

matériaux, ce qui signifie que ce type de lame peut se tordre en se pliant. Profitant de 9
l'effet BTC, le chargement instantané peut être

.réduit en raison du changement de l'angle d'attaque [4] 10

Ce concept BTC est issu de l'industrie aéronautique et a été utilisé avec succès dans la 11
conception du F-86 Sabre et du Boeing

B-47 Stratojet pour atténuer la charge aérodynamique (voir la page 9 de [5]). Dans 12
l'industrie éolienne moderne, de nos jours, il y a deux

branches principales des concepts BTC: «twist-to-stall» et «twist-to-feather». Quant à la 13


pale d'éolienne «twist-to-stall», la pale a tendance à

fonctionnent dans la région de décrochage pour réduire la charge pendant 14


l'augmentation instantanée de la vitesse du vent. Cependant, cette technique BTC fait
souffrir la lame

de l'instabilité du flottement [6] et un dommage de fatigue substantiel. En fait, la 15


conception «twist-to-stall» est toujours adoptée pour capter plus d'énergie

16 plutôt que de réduire les dommages dus à la fatigue [7]. Au lieu d'augmenter l'angle
d'attaque par rapport à la zone de décrochage, la lame «twist-to-feather» est

conçu pour diminuer l'angle d'attaque lorsque la vitesse du vent augmente soudainement.
Des recherches récentes se concentrent sur le BTC avec «twist-to18

plume »en raison de sa réponse rapide aux rafales et de son atténuation efficace de la
charge de fatigue [4]. Le problème de l'instabilité du flottement et de la fatigue augmente

dans la conception «twist-to-stall» ne sont pas évidentes dans BTC avec la conception 19
«twist-to-plume». Bien qu'il n'y ait pas d'application du concept BTC dans le

conception de grandes pales d'éoliennes off-shore (par exemple des pales d'éoliennes de 20
5 MW), la conception BTC a encore le potentiel de fournir une solution

à l'atténuation de la fatigue des grandes éoliennes, en particulier pour les éoliennes 21


"offshore. En conséquence, dans cet article, le "twist-to-feather

.La lame 22 BTC sera étudiée et discutée

Dans le domaine des lames BTC «twist-to-feather», les recherches antérieures se sont 23
principalement concentrées sur l'analyse statique ou l'analyse dynamique des

charge [8, 9] de lames BTC basée sur une analyse FEM 3D entièrement résolue pour 24
obtenir un coefficient de couplage plus élevé. Cependant, pour la fatigue

l'aéroélasticité d'une éolienne est également un facteur dominant de sorte que les ,25
équations gouvernantes de la partie d'écoulement et de la partie structurelle doivent

être couplés et résolus ensemble [10]. En raison de son coût de calcul élevé, la méthode 26
de résolution complète de la lame 3D est moins attrayante pour le
chercheurs et ingénieurs qui étudient plusieurs éoliennes. De plus, l'analyse de fatigue 27
des pales d'éoliennes nécessite une grande quantité

de la série chronologique de chargement, ce qui augmente encore le coût de calcul. Bien 28


qu'il existe la méthode du spectre, dans laquelle le chargement

peut être généré en utilisant un modèle empirique, tel que le spectre WISPERX [11], ces 29
méthodes sont fortement dépendantes de la structure de

pales d'éoliennes et turbulence éolienne. En raison des changements dans la structure de 30


,la pale et des conditions de vent (par exemple, les conditions de sillage)

la nature du spectre changera également. En conséquence, un modèle aéroélastique 31


efficace pour les lames BTC est nécessaire pour générer le temps de chargement

Série 32. Les modèles basés sur la théorie des faisceaux sont populaires dans les modèles
aéroélastiques des pales d'éoliennes [10]. L'idée de la théorie des faisceaux

consiste à scinder le problème de structure de poutre 3D en un problème d'analyse en 33


coupe transversale 2D et un problème de modélisation de poutre 1D [12]. En ce qui
concerne la

Problème d'analyse en coupe 2D, les modèles précédents supposent toujours que la 34
.poutre est constituée de matériaux homogènes et isotropes

Ces modèles ne parviennent pas à simuler les effets anisotropes et les effets de 35
gauchissement causés par les matériaux composites (par exemple, le couplage pli-torsion

induite par les orientations des fibres). Pour surmonter ces problèmes, Giavotto et al. a 36
proposé une méthode FEM 2D pour calculer le

fonctions de gauchissement et propriétés de section transversale des structures de 37


poutres [13]. Sur la base de cette théorie, le DTU BECAS a été développé

pour analyser les propriétés transversales d'une pale d'éolienne. Pour la modélisation 38
des faisceaux 1D, Kim et al [14] ont proposé la méthode anisotrope

modèle de poutre sur la base de l'analyse en coupe transversale 2D FEM généralisée 39


susmentionnée. Dans la présente étude, le DTU BECAS

et le modèle de poutre anisotrope sera )outil d'analyse transversale 2D généralisée ( 40


utilisé pour générer le chargement dynamique du vent

.aubes de turbine pour l'analyse de fatigue 41

Les méthodes d'analyse de fatigue basées sur le moment sont populaires dans l'industrie 42
de l'énergie éolienne, en raison de l'utilisation des

modèles de faisceaux et spectre de charge empirique. Il est pratique de fournir des 43


moments de flexion de la racine (moment de flexion le plus élevé le long de la lame)

à partir de modèles de poutres et de spectre de charge empirique plutôt que de fournir 44


la série chronologique des contraintes. Quant à la méthode basée sur le moment, la racine

moments de flexion, y compris les moments de flexion des volets et des bords, seront 45
utilisés pour calculer la charge équivalente aux dommages (DEL)
basé sur une courbe M-N et un algorithme de comptage des flux de pluie en fonction du 46
nombre de référence de plages de charge [15, 16, 17, 18]. En raison de son

De simplicité et de robustesse, il est désormais également adopté dans les recherches


récentes sur les pales d'éoliennes à couplage torsadé [4]. Cependant, dans ce

méthode, les dommages de fatigue de différents matériaux à une section d'aube ne 48


peuvent pas être calculés, ce qui est également critique pour le couplage pli-torsion

Conception de 49 aubes de turbine. Afin de montrer la résistance à la fatigue de différents


,matériaux à différentes sections transversales dans différentes conditions de sillage

.la méthode de la durée de vie du stress est utilisée ici 50

La pale d'éolienne est une sorte de structure de poutre composite à paroi mince. Pour ce 51
type de structure, il existe trois méthodes principales pour

prédiction de la durée de vie en fatigue, y compris les modèles macroscopiques (modèles 52


de résistance à la fatigue ou modèles empiriques), les modèles phénoménologiques (rigidité
ou

méthode de dégradation de la résistance) et des modèles de dommages progressifs. Ces 53


trois méthodes ont été introduites de manière exhaustive dans [19]. le

La première catégorie de modèles de durée de vie en fatigue est basée sur les courbes S-N et
les diagrammes de durée de vie constants (CLD). Les dommages de fatigue sont calculés

55 par les règles empiriques d'accumulation des dommages telles que la règle Palmgren-
Miner. T

en introduisant la métrique de fatigue de la résistance résiduelle ou de la rigidité résiduelle.


La rupture de fatigue se produit lorsque la certaine limite de fatigue

métrique est atteinte. Malgré les modèles phénoménologiques capturant la signification 58


physique des dommages de fatigue, cela ne montre pas mieux

performances comparées à la première catégorie de modèles empiriques dans le cas 59


d'un chargement d'amplitude variable qui est présenté dans [20]. Dans

Selon les auteurs, cela est dû au mécanisme compliqué des dommages dus à la fatigue des
pales d’éoliennes. Par conséquent, d'autres corrections

et des améliorations sont également nécessaires pour les modèles phénoménologiques. 61


Les lignes directrices pour les facteurs de sécurité des modèles phénoménologiques sont

manquait également. Le principal inconvénient de ces deux méthodes susmentionnées 62


est qu'elles sont limitées aux cas de chargement uniaxial et ne

ne prennent pas en compte d'autres composants de contrainte pour la prévision de la 63


durée de vie en fatigue. Mais ils sont raisonnables pour les structures de poutres minces,
telles que

pales d'éoliennes, dans lesquelles la contrainte normale dans la direction axiale du 64


faisceau est dominante. Pour gérer les schémas de chargement complexes, le
troisième catégorie de modèles, les modèles de dommages progressifs, ont été 65
proposées sur la base de la micro-mécanique, dans ce modèle, un ou plusieurs

variables d'endommagement de fatigue liées aux mécanismes d'endommagement 66


observables sont introduites pour modéliser les modes d'endommagement, tels que

fissures de matrice et dé-laminations. Bien que cette méthode soit la manière la plus 67
prometteuse de prédire la durée de vie en fatigue des structures composites, elle

est toujours gourmand en calculs. Peu d'auteurs ont appliqué cette méthode à la 68
,prédiction de la durée de vie en fatigue des pales d'éoliennes. Par conséquent

la première catégorie de modèles de durée de vie en fatigue, également suggérée dans 69


les directives GL pour les éoliennes, est adoptée ici pour analyser la

longévité des différents matériaux des pales d'éoliennes. Les séries chronologiques de 70
stress sont reconstruites à l'aide de DTU BECAS. le

nouveauté de cet article est de proposer une méthodologie d'analyse de fatigue basée 71
,sur le modèle de poutre anisotrope, modèle d'analyse en coupe

et méthode d'analyse de fatigue pour la pale d'éolienne BTC et étude de l'effet BTC dans 72
.les conditions de sillage

Dans cet article de recherche, un modèle de faisceau anisotrope basé sur la formulation 73
par éléments finis [14] est utilisé pour modéliser la

mouvement de la pale d'éolienne, y compris la flexion et la torsion. Ensuite, en utilisant 74


le code d'analyse en coupe bidimensionnelle, BECAS [21], le

séries chronologiques de contraintes sur différentes sections de lame sont reconstruites 75


en fonction de la série chronologique de force et de moment résultant de la

modèle de poutre unidimensionnel anisotrope susmentionné, et la section critique de 76


fatigue (10,25 m de la racine) est déterminée. Enfin, le

Une analyse de fatigue est réalisée pour étudier l'effet du couplage flexion-torsion sur
.différents matériaux composites sur chaque section d'aube

Le corps principal de cet article peut être divisé en trois sections. Dans la première 78
section, la méthodologie sera brièvement présentée dans

termes du modèle de section transversale, du modèle de poutre, du modèle 79


aéroélastique et de la méthode d'analyse de fatigue. Dans la deuxième section, les résultats
de la

analyses statiques et modales de l'aube de turbine NREL 5MW seront présentées. Dans la 80
dernière section, les effets d'atténuation de la fatigue

81 d'une pale BTC dans des conditions de turbulence ambiante et de turbulence de sillage
sont démontrées et discutées.

Vous aimerez peut-être aussi