Vous êtes sur la page 1sur 23

FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

CHAPITRE 3 : LES PATENTES

SECTION N° 1 : LA CONTRIBUTION DES PATENTES

La contribution des patentes est un impôt professionnel qui tient compte, entre autres :
- du chiffre d’affaires ou des recettes brutes hors taxes de l’année précédente.
- De la valeur locative des locaux professionnels .

I. CHA MP D’A PPLICA TION

1) LES ASSUJETTIS (ARTICLE 264 DU CGI)

Est assujettie à la patente, toute personne physique ou morale exerçant en Côte d’Ivoire un
commerce, une industrie, une profession non exemptée selon l’article 264 du CGI.

2) LES EXEMPTIONS (ART 280 DU CGI)


Ne sont pas assujetties à la patente, les personnes ci-après énumérées :
- l’état, les départements, les communes et les étab lissements publics pour les
services publics d’utilité générale ;
- les établissements d’enseignement scolaires et universitaires
- édifices religieux
- etc… (voir art 280 CGI).

II. LIQUIDATION DES DROITS

La contribution de la patente se compose (CGI, art 265) du :

- Droit sur le chiffre d’affaires


- Droit sur la valeur locative.

1) LE DROIT SUR LE CHIFFRE D’AFFAIRES (DCA)


Le chiffre d’affaire s’entend de l’ensemble des recettes et produits acquis dans le cadre de l’exercice de
l’activité, y compris toutes les sommes provenant des activités annexes et accessoires ou de la gestion de
l’actif commercial, quelle que soit leur situation fiscale au regard des taxes sur le chiffre d’affaires (CGI,
art 270).
Le ta ux de dro it co mmun est de 0,5 %, calculé sur le chiffre d’affaires ou des recettes hors taxe, de
l’année précédente. Un minimum de perception fixé à 300 000 FCFA.
Il y a fixation du seuil maximum de perception du doit sur le chiffre d’affaires comme suit : (LFP 2002)

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 1


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Chiffres d’affaires ou Montant maximum du DCA


recettes HT
Inférieur à 200 000 000 350 000F
De 200 000 001 à 500 000 000 700 000F
De 500 000 001 à 1 000 000 000 1 300 000F
Supérieur à 1 000 000 000 3 000 000F

Ce taux est porté à 0,7% pour :

- Les entrepreneurs de télégraphie et téléphonie par câble ou sans fils ;

- Les ports ivoiriens ;

- Les concessionnaires de la distribution de l’eau ;


- Les entreprises d’enlèvement des ordures ménagères ;

- La poste de Côte d’Ivoire (LFP 2003)

- Les hôtels
NB : Les entreprises et organismes qui acquittent le droit sur le chiffre au taux de 0,7 % sont
exemptés du droit sur la valeur locative.

Il convient de noter que la limite maximum de perception du droit sur le chiffre d’affaires n’est pas
applicable aux entreprises passibles du taux de 0,7% ainsi qu’aux entreprises de transport.

2) LE DROIT SUR LA VALEUR LOCATIVE (DVL)

2-1 Règle générale d’assiette


Le DVL est établi sur la valeur Locative Annuelle ‘‘VLA’’ des bureaux, magasins, boutiques, usines,
ateliers, hangars, remises, chantiers, garages, terrains de dépôt, autres locaux et emplacement
professionnels, à l’exclusion des matériels et outillages, des mobiliers, agencement et installation visés à
l’alinéa 5 de l’article 153 du Code Général des Impôts. Le plancher du DVL est :
1
Minimum de DVL = DCA
3

2-2 Assiette du DVL des établissements industriels


Le DVL est assis sur la valeur locative des établissements pris dans leur ensemble.
La VLA des établissements industriels est déterminée comme suit (idem que pour l’impôt foncier) :
Terrains, Bâtiments industriels, Usines : 5,6 % Valeur Brute au bilan
Bureaux (Immeuble à usage administratif) : 15 % Valeur Brute au bilan
Magasins (Immeuble à usage Commercial) : 15 % Valeur Brute au bilan
La méthode de calcul de la VLA à partir du bilan n’est utilisé qu’à défaut d’une valeur locative rée le.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 2


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

NB : Entreprises Commerciales et entreprises Prestataires de Services.


Les immeubles (terrains et bâtiments) sont pris en compte, par l’Administration F iscale,
dans le calcul de la valeur locative de l’entreprise pour 10 % de leur valeur brute au bilan.

3) LES TAUX USITES


Il existe deux taux :

- le taux de 18,5 % s’applique au niveau des communes


- le taux de 16 % s’applique hors des communes.

4) LES OBLIGATIONS DES REDEVABLES

4-1 L’obligation de déclaration

La contribution des patentes est due pour l’année entière par toutes les personnes
physiques ou morales exerçant au 1er Janvier un commerce, une industrie ou une
profession.
La patente des entreprises nouvelles est acquittée au prorata du nombre de jours restant à
courir jusqu’au 31 Décembre de l’année.
4-2 L’obligation de payement (art283)

E/ses E/ses E/ses


Fractions minières, E/ses de relevant relevant du
Impôts Entreprises
exigibles industrielle prestations d’un régime régime de
dus s, et
commerciales
réel l’impôt
de services
pétrolières d’imposition synthétique
Patente er
1 fraction 10 mars 15 mars 20 mars 15 mars
s 2e fraction 10 juillet 15 juillet 20 juillet 15 Juillet

Remarque : La LF 2006 exclut de l’assiette de la contribution financ ière des propriétés


bâties, les matériels et outillages, les aménagements, les agencements et installations pour
le calcul de la patente et de l’impôt foncier.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 3


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

PLIF :1
L’entreprise SOCOCE (entreprise commerciale) a trois établissements Yakro, Daloa et
Abidjan.
SOCOCE loue les locaux de Daloa et de Yakro, mais au niveau d’Abidjan, SOCOCE est
dans ses propres locaux. Les autres informations suffisantes sont dans le tableau ci -
dessous.

Propriétés de
Location
Etablissements Nature SOCOCE Mt brut CAHT N-1
mensuelle
au bilan
YAKRO Hall d’exposition 400 000 1 000 000 000

DALOA Magasins 45 000 55 000 000


Bureaux………………. ………….. 500 000 000
Bâtiments industries….. ………….. 1 200 000 000
ABIDJAN Magasins……………... ………….. 2 000 000 000 15 000 000 000
3 700 000 000
Matériels et outillages …………… 400 000 000
NB : Les locaux de Daloa et de Yakro appartiennent à des personnes physiques

TAF :
1- Calculer la patente due par SOCOCE

2- Calculer la patente due si SOCOCE était BLOHORN (entreprise industrielle)

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 4


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

SECTION 2 LES PATENTES SPECIALES

I. DCA

1. Assiette et Liquidation du Droit sur le Chiffre d'Affaires


1.1. Assiette ou Chiffre d'Affaires Taxable (CCI, Art 270)
1.1.1. Cas Général
Selon l'article 270 du CGI, le chiffre d'affaires s'entend de l'ensemble des recettes et
produits acquis dans le cadre de l'exercice de l'activité, y compris toutes les sommes
provenant des activités annexes et accessoires ou de la gestion de l'actif commerc ial quelle
que soit leur situation fiscale au regard des taxes sur le chiffre d'affaire s. Il s'agit du
Chiffre d'affaires HT de l'année précédente (CGI, Art 267). Il s'agit du chiffre
d'affaires en termes de produits encaissables ou de flux monétaires y compris les
rentrées sur créances amorties, à l'exc lus ion des produits purement comptables tels que les
reprises sur provisions, les Transferts de charges, les variations de stocks, etc.

1.1.2. Cas du Chiffre d'Affaires des Entreprises Nouvelles


(CCI, Art 271)
Le chiffre d'affaires taxab le à la patente est le chiffre d'affaires prévisionnel. Ce dernier
est évalué par l'Administration des Impôts au moyen des données prévisionnelles
d'exploitation fournies par le contribuable pour la période allant du 1 er jour du début de
l'activité jusqu'au 31 décembre de la même année, à charge pour le contribuable de
procéder à une régularisation en fin d'exercice au vu du chiffre d'affaires réalisé au 31
décembre.

1.1. 3. Cas du Chiffre d'Affaires des Acheteurs de Produits


(Note n° 2542 / MEF /DGI-DLC du 2 septembre 2002)
La Note du 2 septembre 2002 de la DGI, ci-dessus citée, ind ique que le chiffre d'affaires
des acheteurs de produits est normalement constitué par le montant total des ventes.
Toutefois, compte tenu des spécific ités du secteur, il sera retenu 5 % de ce chiffre
d'affaires, comme base taxable au droit sur le chiffre d'affaires. Le chiffre d'affaires
ci-dessus est hors produits accessoires, qui eux, sont en intégralité passibles du droit
sur le chiffre d'affaires dans le respect du minimum de droit de 300 000 F.

Cas d'Application n° 2
Mr Yap i Pierre est acheteur de produits café-cacao dans la zone du Sud-ouest du pays qu'il
livre à la Société d'Exportation de Café-Cacao « SECC » qui lui octroie, en début de

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 5


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

campagne, des avances de fonds pour l'achat desdits produits. Par ailleurs, Mr Yapi
explo ite une boutique de produits phytosanitaires et de sr :s de conditionnement de
produits agricoles qu'il vend aux p lanteurs. Au cours de l'exercice (N-1), Mr Yapi a livré
pour 500 millions de francs de café-cacao à la SECC et réalisé un chiffre d'affaires de 50
millions pour la boutique.
Liquidons le chiffre d'affaires, base taxable à la patente due par Mr Yapi.

Corrigé indicatif
Chiffre d'affaires taxable au titre d'Acheteur de produits 25 000 000
500 000 000 x 5 % = 25 000 000
Chiffre d'affaires taxable au titre de la boutique 50 000 000
------------------
Chiffre d'affaires total taxable à !a patente 75 000 000

1.1.4. Cas du Chiffre d'Affaires des Exploitants des stations -


services et des Distributeurs de boissons
(Note n° 1842/MEF/DGI-DLC du 25 Juin 2002),
Pour la taxation à la patente des exploitants de stations -service et des concessionnaires ou
distributeurs de boissons, la Note du 25 juin ci-dessus mentionnée, indique ce qui suit :

- En ce qui concerne les exploitants de stations -service


La base taxab le à retenir n'est pas les recettes brutes réalisées à l'occasion de la vente de
produits pétroliers pour le compte des compagnies de distribution (Total, Shell, Petro -
Ivoire, Ivoir Oil, Petroci, etc.), mais les rémunérations ou commissions de toute nature
que les exp loitants reçoivent desdites compagnies auxquelles s'ajoutent le chiffre d'affaires
réalisé par ces exploitants sur leurs activités accessoires.

- En ce qui concerne les concessionnaires, distributeurs de boissons, exploitants de


dépôts et sous dépôts de boissons
La base taxable à retenir n'est pas les recettes brutes provenant de la vente des boissons
pour le compte des fournisseurs (Solibra, Pepsi, etc.), mais les commissions,
ristournes et autres frais de toute nature que les explo itants reçoivent desdits
fournisseurs auxquelles s'ajoutent le chiffre d'affaires réalisé par ces exploitants sur leurs
activités accessoires.

Cas d'Application n° 3

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 6


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Mr Lucas est exploitant d'un dépôt de boissons Solibra. Il a la charge de la distribution des
produits Solibra dans le département de Toumodi, Pour l'exercice (N-1), Mr Lucas a vendu
pour 350 millions de francs de boissons. Il est également propriétaire d'un maquis -bar au
Quartier Hors-la-lo i qui lui à rapporté 12 500 000 F de recettes brutes, Ses ristournes
Solibra sont de 12,5 % des ventes. Il a, par ailleurs, reçu en (N-1) 4 500 000 F au titre de
remboursements de divers frais de gestion du dépôt,
Liquidons le chiffre d'affaires, base taxable à la patente due par Mr Lucas.

Corrigé Indicatif
Chiffre d'affaires taxable au titre de concessionnaire 48 250 000
(350 000 000 x 12,5 % = 43 750 000) + 4 500 000
Chiffre d'affaires taxable au titre du maquis -bar 12 500 000
----------------
Chiffre d'affaires total taxable à la patente 60 750 000

1.1.5. Cas du Chiffre d'Affaires des Entreprises Mises en Sommeil


(Instruction du 9 février 1996 IN 003 BODGI)
L'instruction du 9 février ci-dessus citée déclare que « peuvent être considérées comme
étant en sommeil, les personnes morales qui, sans avoir souscrit une déclaration fiscale de
cessation d'activité, se trouvent dans un état d'arrêt momentané d'activité ».
L'état de mise en sommeil ne concernerait donc que les entreprises « personnes morales ».
La Note indique également que l'entreprise en sommeil est redevable de la
contribution des patentes pour l'année entière en cas de mise en sommeil au cours de
Tannée. Autrement dit, la base taxable au titre de l'année de mise en sommeil est
celle précédant l'année du sommeil.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 7


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Elle sera, par contre, dispens ée de patente, au titre de l'année suivant celle de la déclaration
de mise en sommeil si le sommeil dure au mo ins 3 trimestres civils consécutifs au cours de
ladite année.

1.1.6. Cas du Chiffre d'Affaires de l'Etablissement Principal


(CCI, Art 267; Budget 2010, Annx Fisc, Art 20)
L'article 20 de l'annexe fiscale au Budget 2010 ind ique que pour les entreprises disposant
de plusieurs établissements, le chiffre d'affaires taxab le à la patente de l'établissement
princ ipal est le chiffre d'affaires total de l'entreprise, sous déduction, du chiffre d'affaires
ayant effectivement supporté le droit sur le chiffre d'affaires dans chaque établissement
secondaire.

Cas d'Application n° 4
L'exploitant Konan Mousse Pierre est propriétaire d'une chaîne de boutiques d'articles de
quincaillerie reparties dans différents quartiers d'Abidjan, de Bouaké et de Korhogo. Pour
l'année (N-1), les centres des impôts des différentes localités d'implantat ion des boutiques
se sont accordés avec les déclarations faites par le contribuable sur les chiffres d'affaires
ci-après :
- Boutique de Cocody (Centre DGI Cocody) 160 000 000
- Boutique d'Adjamé (Centre DGI Adjamé) 295 000 000
- Boutique de Treichville (Centre DGI Treichville) 154 800 000
- Boutique de Bouaké Koko 86 400 000
- Boutique de Korhogo ouvert le 2 Janv (N-1) 40 000 000
- Boutique de Niakara ouvert le 1er Oct (N-1) 4 500 000
----------------
CA HT de l'ensemble des activités de Konan 740 700 000

La Boutique d'Adjamé est l'établissement principal.


Les boutiques de Treichville, Bouak é, Korhogo et Niakara ont été ouvertes respectivement
en (N-4), (N-2) et (N-1).

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 8


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Liquider le chiffre d'affaires taxable à la patente au titre de l'année N de l'établissement


princ ipal, sachant que les établissements secondaires patentables ont acquitté le dro it sur le
chiffre d'affaires sur la base des chiffres d'affaires bruts ci-dessus déclarés. Motiver votre
réponse.

P.S. Mr Konan est adhérant de Centre de Gestion Agréé pour chacun de ses
établissements.

Corrigé Indicatif
Liquidation du Chiffre d'affaires taxab le au droit sur le chiffre d'affaires de
l'établissement principal d'Adjamé.
Le texte nous dit que Mr Konan est adhérent de CGA pour chacun de ses établissements.
Cette qualité lui accorde l'exonération de patente à 100 % au titre de l'année d'adhésion et
les deux années suivantes puis ramenée à 50 % pour les 4 ème et 5ème années (COI, Art 280-
27). Il faut b ien noter que l'exonération concerne la patente elle-même et non le chiffre
d'affaires, assiette de la patente. Les chiffres d'affaires des boutiques de Cocody,
Treichville et Bouaké seront déduits pour leur montant total.
Par ailleurs, les boutiques de Korhogo et de Niakara réalisent chacune un chiffre d'affaires
du domaine des assujettis à l' impôt synthétique. Ces deux étab lissements sont exemptés de
patente (CGI, Art 280-19). Leur chiffre d'affaires est à déduire de la base taxable à la
patente.

Opérations Montants
Chiffre d'affaires réalisé en (N-1) par l'exploitant Konan 740 700 000

A déduire :

Boutique de Cocody < 160 000 000 >


Boutique de Treichville < 154 800 000 >
Boutique Bouaké Koko < 86 400 000 >
Boutique de Korhogo ouvert le 2 Janv (N-1) < 40 000 000 >
Boutique de Niakara ouvert le 1er Oct (N-1) < 4 500 000 >
Chiffre d'affaires taxable de l'établissement principal 295000000

1.2. Liquidation du Droit sur le Chiffre d'Affaires


1.2.1. Droit Général (CCI, Art 267)

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 9


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Le droit général sur le chiffre d'affaires dû au titre de l'année N est de 0,5 % du Chiffre
d'Affaires HT réalisé à l’année (N-1) avec un minimum de cotisation de 300 000 F. Ce
minimum de 300 000 F ne s'applique pas aux entreprises de transport public de personnes
ou de marchandises (CGI, Art 267, dernier alinéa).

1.2.2. Droit Particulier (CGI, Art 268)


Le Droit sur le Chiffre d'affaires est de 0,7 % avec un minimum de perception de 300
000 F pour les personnes ou activités suivantes :
- Les entrepreneurs de télé graphie et téléphonie par câble ou sans fils (MTN, Orange,
KOZ, GREEN, etc.) ;
- Les ports ivoiriens ;
- Les concessionnaires de la distribution d'eau ;
- Les entreprises d'enlèvement des ordures ménagères ;
- La Poste de Côte d'Ivoire ;
- Les hôtels pour les exercices 2003 à 2010 (Budget 2007, Annx Fisc, Art 18).

1.2.3. Les Minimum et les Maximum de perception de droit sur le Chiffre d'affaires

Montant Exclus de la cotisation Minimum


Minimum Les entreprises de transport public
300 000 F de personnes ou de marchandises.
Montants du chiffre
Montants d'affaires taxable Exclus de la cotisation Maximum
« CA »
350 000 CA < 200 000 000 - Les entreprises de transport
750 000 CA compris entre 200 public de personnes ou de
Maximum
M° et 500 000 000 marchandises ;
(CGI, Art 269)
CA compris entre 500 Les marchands forains avec
1 300 000 véhicule automobile : Les
M° et 1 000 000 000
entreprises soumis au droit
3 000 000 CA > 1 000 000 000 particulier de 0,7 % visées à
l'article 268 du CGI (Cf. 1.2.2.)

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 10


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

1,2.4. Cas du droit sur le Chiffre d'Affaires des Entreprises de Transport 1.2.4.1. Cas
Général des Entreprises de Transport (CCI, Art 272)

b) Transports Fluviaux,
a) Transport Terrestre Maritimes ou Lagunaires
1-Transport de Par Voiture : 50 400 F Par Bateau : 75 600 F +
personnes + 2520 F par place, celle 1008 F par place, celle du
du conducteur non conducteur non comprise
comprise
Par Voiture ou Tracteur : 37 800 F + 1 008 F par
2- Transport de tonne de charge utile au-dessus de 2 tonnes ; une
marchandises fraction de tonne étant comptée comme une tonne
entière.
Par Voiture : 50 300 F + cumul des majorations par
3-Transports Mixtes
place et par tonne.

Remarque :
- Les entreprise de transport public ne bénéficient ni du minimum, ni du maximum de
cotisations du droit sur le chiffre d'affaires. Elles cotisent suivant leur capacité.
- Seule l'activité de transport de personnes fait la distinction entre le transport terrestre et
les transports fluviaux, maritimes ou lacunaires.
- Pour les transports mixtes, la taxation n'est prévue que pour les transports par voiture,
autrement dit les transports terrestres.
- Les activités de transports aériens et ferroviaires n'entrent pas dans le champ
d'application de la patente.

Attention : Les entreprises de transport public de personnes ou de marchandises sont


exonérées de la patente jusqu'au 31 décembre 2010, pour les véhicules de transport
neufs ou d'occasion de moins de 6 ans acquis au titre des exercices 2006, 2007, 2008,
2009 et 2010 (CGI, Art 280-29° nouveau et 30°; Budget 2009, Annx Fisc, Art 27 -7).
Rappelons que cette faveur avait été décidée par l'article 6 de l'annexe fiscale au budget
2006. L'exonération prenait fin en 2008 et se limitait aux véhicules acquis jusqu'en 2008.

Cas d'Application n° 5
La Compagnie des Transports de la Vallée du Bandama « CTVB », assujettie au réel
normal d'imposition et ayant établi, depuis 20 ans, son siège à Bouaké, exploite :

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 11


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

- un parc de 50 cars de 60 places et de 10 tonnes de charge utile pour le transport mixte sur
les lignes Intérieur du pays ↔ Abidjan;
- 25 mini-cars Massa de 18 places pour le transport des personnes lignes Intérieur du pays
↔ Abidjan;
- 02 pinasses (bateaux) de 50 places chacune qui font la travers ée Treichville, Plateau et
Locodjro ;
- Dix (10) camions de 30 tonnes. Ces camions sont mis en location à la Solibra pour les
livraisons de boissons aux différents dépôts Solibra sur l'ensemble du territoire.

Autres informations :
- L'année N est l'année 2010 ;
- Vingt cinq (25) cars neufs ont été acquis de 2005 à 2009 en raison de 5 cars par an ;
- 10 Massa ont été acquis en 2004, 10 autres en 2005 et les 5 derniers en 2009;
- Dix (10) cars et 5 Massa sont sur cale depuis le 10 janvier N en raison de leur
surexplo itation à l'occasion des fêtes de fin d'année (N-1). Ils sont déclarés inutilis ables
pour l'année N et les cartes grises ont été déposées au Centre DGI compétent le 25 janvier
N;
- 5 Camions ont été acquis en 2000, quatre (4) en 2004 et un (1) occasion « France Au
Revoir » de 10 ans d'âge acquis en 2008 ;
- Pour l'année (N-1), la CTVB a réalisé un chiffre d'affaires de 3, 5 milliards de francs ;
- La CTVB n'a pas arrêté ses activités pendant cette crise militaro -politique. Elle en a reçu
les félicitations de l'Etat.

Liquidons le droit sur le chiffre d'affaires d û par la CTVB au titre de l'année N.

Corrigé Indicatif
Les entreprises de transport public b énéficient de faveurs en matière de patente :
- Exonération de patente aux entreprises de transport de personnes et/ou de marchandises à
raison de leurs véhicules inutilisés au 1er janvier de l'année d'imposition (CGI, Art 280-23°)
- Exonération de patente aux entreprises de transport public de personnes ou de
marchand ises jusqu'au 31 décembre 2010, pour les véhicules de transport neufs ou
d'occasion de moins de 6 ans acquis au titre des exercices 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010
(CGI, Art 280-29° nouveau et 30°; Budget 2009, Annx Fisc, Art 27-7).
La CTVB réalise un chiffre d'affaires excédant largement 1 milliard. Elle existe depuis 20
ans et n'a pas interrompu ses activités, Sur cette base, la CTVB ne peut pas prétendre aux
exonérations prévues en faveur des :

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 12


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

- entreprises relevant d'un régime réel d'imposition et réalisant un chiffre d'affaires


inférieur à un (1) milliard pour l'année de leur création ou les deux premières années pour
celles créées en zones ex-assiégées (CGI, Art 280-28);
- entreprises nouvelles ou réimplantées avant le 31 décembre 2012 en zones Centre, Nord
et Ouest au titre des exercices 2010, 2011, 2012. 2013, 2014 et 2015, ....(CGI, Art 280-32).

1- Détermination du parc taxable au titre de l'année N

Exonérations au titre de
Parc
Rubriques Parc
Art 280- Art Taxable
Total
23 280-29

Voiture 25 5 5 10 15
Transport de personnes
Bateaux 2 / / / 2
Transport de marchandises 10 / / / 10
Transport mixte 50 10 20 30 20

2. Liquidation des droits sur le chiffre d'affaires


2.1. Transport de Personnes

Droit
Droit s/CA Nbre
Nature Moyen s/CA Parc Total Droits
de Transport Places s/CA
p/Unité Taxable
Fixe Variable p/Unité
(*)

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 13


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Voiture (Massa) 50400 2520 18 95760 15 1 436 400


Bateau 75600 1 008 50 126 000 2 252 000
Total / / / / / 1 688 400

(*) Droit S/CA p/Unité = Fixe + (Variable x Nbre Places p/Unité)

2.2. Transport de marchandises par camion de 30 tonnes

Tonnage
Droit s/ ÇA Droit s/CA Parc Total Droits
Taxable
p/Unité Taxable s/CA
p/Unité
Fixe Variable
37800 1 008 28 66024 10 660 240

2.3. Transport Mixte

Droit s/ CA
Droit
Fixe Variable Nbre Tonnage Total
s/CA Parc
Places Taxable Droits
p/Unité Taxable
p/Unité p/Unité s/CA
Personne Marchdise (**)

50300 2520 1 008 60 8 209 564 20 4 191 280

(**) Droit S/CA p/Unité = Fixe + [(Variable x Nbre Places p/Unité) + (Variable
x Tonnage taxable)]
= 50 300 + [(2 520 x 60) + (1 008 x 8)] * 209 564

Total Droit s/ CA à acquitter par la CTVB au titre de l'année N = 6 539 920


(1 688 400 + 660 240 + 4 191 280 =6 539 920)

II.DVL
.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 14


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

2. Assiette et Liquidation du Droit sur la Valeur Locative


L'article 274 du CGI aménagé par l'article 24 de l'annexe fiscale au budget 2009 stipule
que le droit sur la valeur locative est établi sur la valeur locative des bureaux, magasins,
boutiques, usines, ateliers, hangars, remises, chantiers, garages, terrains de dépôt et autres
locaux et emp lacements seyant à l'exerc ice de la profession, les installations de toute
nature passibles de la contribution foncière des propriétés bâties à l'exclus ion des matériels
et outillages, des mobiliers, agencements et installations.
Il est dû même lorsque les locaux occupés sont concédés à titre gratuit.

2.1. Assiette ou Valeur Locative Taxable (CCI, An 2 75)


La valeur locative est le prix que le propriétaire retire de ses immeubles lorsqu'il les donne
à bail, ou, s'il les occupe lui-même, celui qu'il pourrait en tirer en cas de location (CGI, Art
153).

2.1.1. Cas Général de détermination de la Valeur Locative


Nous rappelons que le droit sur la valeur locative porte sur les locaux de toute nature
servant à l'exercice de la profession. Ce droit est déterminé à partir de la valeur locative
desdits locaux.
Il s'agit des locaux servant à l'accomplissement de tous les actes liés à la profession. Ce
sont :
- Les bureaux, magasins, usines, ateliers, hangars, remises, chantiers, garages, terrains de
dépôt et tous autres locaux et emplacements servant à la profession.
Attention : Désormais, il est exclu, dans la détermination de la valeur locative, les
matériels & outillages, les mobiliers, agencements et installations, même s'ils sont fixés à
perpétuelle demeure (Budget 2006, Annx F isc, Art 1-6 ; Budget 2009, Annx F isc, Art 24).
Les agencements et les installations étaient affectés aux immobilisations auxquelles ils se
rapportaient. Ils étaient à comprendre dans la VL desdites immobilisations.
Néanmoins, pour mémoire, nous énumérons, dans l'encadré ci-dessous, ces exclus qui
étaient également des installations passibles de l'impôt foncier:

- L'outillage des établissements industriels attachés au fonds à perpétuelle


demeure reposant sur des fondations spéciales faisant corps avec l'immeub le y
compris les matériels de manutention à l'exc lusion de l'outillage à main ou du
matériel roulant ;
- Les réservoirs fixés à perpétuelle demeure.

Comme en matière d'impôt sur le foncier bâti, la valeur locative est déterminée :
- soit par référence au bail ;
- soit par comparaison avec des locaux similaires ;

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 15


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

- soit par voie d'appréciation directe, à défaut d'avoir pu appliquer les deux premières
méthodes.
Cette démarche pour la détermination de la valeur locative est prescrite par les articles 153
et 275 du CGI. La Note n° 3324 /MEMEF / DGI-DLC du 26 décembre 2002 indique que
cette démarche doit être rigoureusement suivie et elle procède par élimination selon l'ordre
ci-après :

2.1.1.1. La Référence au Bail


La valeur locative est déterminée au moyen de baux authentiques ou de locations verbales
passées dans les conditions normales c'est-à-dire que le loyer ne doit être ni sous-évalué, ni
surévalué en raison des liens de dépendance ou autres liens existants entre le propriétaire
et le locataire (Note n° 3324 /MEMEF / DGI-DLC du 26 décembre 2002),

Attention : C'est à défaut d'un loyer annuel connu que p our le calcul de la valeur locative,
nous allons recourir à la méthode de comparaison et à défaut à la méthode d'appréciation
directe. Tout local ou tout bien patentable dont le loyer annuel est connu (cas des locaux et
biens pris en location, crédit-bail non compris) est à exclure de la valeur locative des biens
pour lesquels nous allons utiliser les autres méthodes d'évaluation de leur valeur locative.

2.1.1.2. La Méthode de Comparaison


En absence de baux ou de locations verbales, l' évaluation de la valeur locative est établie
par comparaison avec des locaux dont le loyer aura été régulièrement constaté ou sera
notoirement connu. L'Administration a recours à cette technique, notamment, lorsqu'elle
estime que le prix du bail a été influencé en raison d es relations particulières existant entre
le locataire et le bailleur et par conséquent ce prix ne reflète pas la réalité du marché.
La Note du 26 décembre 2002 précitée indique que la méthode de comparaison autorise
l'Administration à recourir au prix du m2 en fonction de la localisation du bâtiment et de
son état (Note n° 3324 /MEMEF / DGI-DLC du 26 décembre 2002).

2.1.1.3. La Voie d'Appréciation Directe


L'Administration a recours à l'évaluation par voie d'appréciation directe, notamment,
lorsque le contribuable est le seul propriétaire des locaux.
Les articles 153 et 275 du CCI, appuyés par la Note du 26 décembre 2002 suscitée,
indique les modalités ci-après :
- Evaluation de la valeur vénale de l'immeub le : en pratique, il est retenu la valeur brute au
bilan de l'immobilisation. Mais l'artic le 21 de l'annexe fiscale au budget 2011 autorise la
DGI à déterminer cette valeur vénale par tous moyens, notamment, le recours a des experts
immobiliers privés ;
- Détermination du taux moyen d'intérêt des placements immobiliers dans la région où est
situé l'immeuble ;
- Application du taux à la valeur vénale de l'immeuble.
Cette dernière technique est seulement usitée à défaut des deux premiers procédés.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 16


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

2.1.2. Cas Particuliers des terrains bâtis mis en valeur par la formule « BOT »
(Build-Operate-Transfer ou Construire-Exploiter-Transférer) (CGI, Art 155)
La valeur locative est le prix que le preneur tire des immeubles qu'il a b âtis lorsqu'il les
donne en location ou, à défaut, l'annuité d'amortissement desdits immeubles calculée sur la
durée du bail. Dans ce dernier cas, l'impôt est dû par !e preneur à partir du 1 er janvier de
l'année qui suit celle d'achèvement de la construction.
Lorsque le contrat de bail prévo it le reversement d'un loyer au propriétaire pendant la
durée du bail, le propriétaire est assujetti à l'Impôt sur le Revenu Foncier (IRF) sur la base
du loyer perçu.

2.1.3. Cas Particuliers des terrains à usage industriel et commercial


(CGI, Art153-4èal)
La valeur locative est déterminée à raison de l'usage auquel les terrains sont affectés y
compris la valeur locative du sol.

2.1.4. Cas Particulier des Usines


En princ ipe, le droit sur la valeur locative (DVL) des usines et établissements industriels
est calculé sur la valeur locative de ces établissements pris dans leur ensemble et munis de
tous leurs moyens matériels de production.
Mais avec l'exc lus ion de l'assiette du DVL des matériels et outillages, des mobiliers,
agencements et installations (Budget 2009, Annx Fisc, Art 24), cette assiette ne comprend
plus que :
- Les bureaux, magasins, usines, ateliers, hangars, remises, chantiers, garages, terrains de
dépôt et tous autres locaux et emplacements servant à la profession ;
- Les canalisations et galeries souterraines ;
- Les chambres froides ;
- Les fosses en maçonnerie destinées à recevoir des réservoirs.
Il est entendu que si les trois dernières citées sont qualifiées de matériel ou outillage, elles
seront exclues de la base taxable au DVL.
Dans un souci de simplification, les Notes n9 541/DGI/CT8 du 14 avril 1982 et n°3324
/MEMEF/ DGI-DLC du 26 décembre 2002, cette dernière, reprise par la Note n° 3325
/MEMEF / DGI-DLC de la même date ind ique les taux ci-après pour le calcul de la valeur
locative des éléments des usines et des établissements industriels :
- Terrains, bâtiments, usine : 5,6 % de la Valeur brute au bilan de l'immobilisation ;
- Bureaux, Hangars : 15 % de la Valeur brute au bilan de l'immobilisation.
La base de calcul est la valeur brute au b ilan des immobilisations concernées, c'est à dire
leur valeur d'origine, sans tenir compte de la date d'acquisition ni des amortissements
pratiqués.
Pour Mémoire ;

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 17


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

- Matériel & Outillage fixe : 4 % de la valeur brute au bilan


- Autres moyens matériels de production (matériel mobile : mob ilier, agencements,
installations) : 10 % de la valeur brute au bilan. Ils suivent le sort du compartiment de
l'entreprise auquel ils se rattachent,

2.1.5. Cas des Entreprises Commerciales et des Prestataires de services


Avec l'exc lusion, dans la détermination de la valeur locative, des matériels & outillages,
des mobiliers, agencements et installations, même s'ils sont fixés à perpétuelle demeure
(Budget 2006, Annx Fisc, Art 1-6), les éléments imposables des entreprises commerciales
et des prestataires de services se limitent aux locaux professionnels (bureaux). La Note n°
3324 /MEMEF/ DGI-DLC du 26 décembre 2002 reprise par la Note n° 3325 /MEMEF /
DGI-DLC de la même date, fixe un taux uniforme de 10 %.

2.1.6. Cas Particulier des Etablissements Hôteliers


Les Notes n° 2695/DGI/CT de 1987 et n° 3324 et 3325 /MEMEF/ DGI-DLC suscitées
indiquent que la valeur locative est déterminée à partir du revenu locatif annuel auquel on
applique des abattements pour tenir compte de la quote-part des charges normalement
supportables par l'exploitant et du taux d'inoccupation de l'hôtel.

Revenu Locatif Annuel = Total du prix cumulé de toutes les chambres de


L’hôtel pour 1 journée x 360 jours
Valeur Locative :
- Revenu Locatif Annuel x 10 % pour les hôtels de 1 et 2 étoiles ;
- Revenu Locatif Annuel x 20 % pour les hôtels de 3 étoiles et plus.

Cas d'Application n° 6
L'Hôtel G lamour de Yop-City est classé « Hôtel 2 ** » par le ministère du Tourisme.
Hôtel Glamour dispose de 20 chambres et fait la nuitée à 7 000 F,
Liquidons le revenu locatif annuel et la valeur locative pour l'imposition de la patente.

Corrigé Indicatif
Revenu locatif annuel = 7 000 F x 20 Chbres x 360 j = 50 400 000 F Valeur Locative,
assiette de la patente = 50 400 000 x 10 % - 5 040 000

2.1.7. Cas Particulier des biens acquis par crédit-bail


Pour les biens acquis par crédit-bail et inscrits à l'actif du bilan, leur valeur locative est la
valeur d'acquisition au bilan.

2.1.8. Cas Particulier des Loueurs de Fonds


En ce qui concerne les loueurs de fonds, le droit est étab li sur la valeur locative des locaux
loués.

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 18


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

2.2. Liquidation du Droit sur la Valeur Locative (DVL)


- Taux de droit commun : 18,5%
- Taux particulier pour les établissements
installés hors du périmètre Communal : 16 %
- Minimum de droit sur la valeur locative : 1 / 3 du DCA

Section 3. Les Redevables et leurs Obligations


Nous avons noté plus haut qu'à titre exceptionnel, pour l'année 2011, l'artic le 1er de
l'annexe fiscale à l'ordonnance n° 2011-121 du 22 juin 2011 portant budget de l'Etat pour
l'année 2011 accorde les faveurs ci-après :
- suspension du paiement de la patente des véhicules de transport due au titre de l'année
2011 ;
- Réduction de moitié de la patente commerciale due au titre de l'année 2011. Ces faveurs
ont été consenties en raison de nombreuses pertes subies p ar les entreprises (destructions
totales ou partielles des installations professionnelles, pillages de biens, etc.) à l'occasion
du conflit armé des mois de mars et avril 2011 lié a la crise post-élection présidentielle de
novembre 2010.

1. Les Redevables
1.1. Cas Général
L'article 283 du CGI stipule que la contribution des patentes est due pour l'année entière
par toutes les personnes physiques ou morales exerçant au 1er janvier un commerce, une
industrie ou une profession.
Ce qui exp lique qu'une entreprise nouvelle paie la patente au titre de l'année de sa création
sauf si elle en est exonérée (cas des CGA ou de leurs adhérents ; CGI, Art 280, al 26 et
27).
Les personnes morales de type « sociétés de capitaux : SA, SARL) sont imposables en leur
nom propre. Par contre, pour les sociétés de personnes (SNC, SCS), ce sont les associés
qui seront personnellement imposables.

1.2. Cas des Entreprises Nouvelles (CCI, An 283)


La patente des entreprises nouvelles est acquittée au prorata du nombre de jours restant à
courir jusqu'au 31 décembre de l'année.

Cas d'Application n° 8
Une entreprise prestataire de services est créée le 1er Avril N. Le compte d'exploitation
prévis ionnel fourni lors de sa déclaration d'existence, se présente comme suit pour les 3
premières années.

Années 1 2 3
Chiffre d'affaires prévisionnel en F 75 000 000 150000000 200 000 000

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 19


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Par ailleurs, elle a pris en location un local dont le loyer mensuel est de 125 000F.
Liquidons la patente due par l'entreprise au titre de l'année N.

Corrigé Indicatif
1. Méthode du prorata de la patente (Prorata du droit)
- Liquidons la patente de l'année entière N :
Droit théorique sur le chiffre d'affaires = 0,5 % 75 000 000 = 375 000 F.
Ce droit étant compris entre le minimum de 300 000 F et le maximum de 3 000 000 F, il
est exigible.
Droit théorique sur la valeur locative = 18,5 % (125 000 x 12 mois) = 277 500 F. Ce droit
étant supérieur au minimum de 125 000 = (1/3 x 375 000), il est exigible.
Patente de l'année entière (12 mois) = 375 000 + 277 500 = 652 500

- Patente pour les 9 mois de N = 652 500 x 9/12 = 489 375

2. Méthode du prorata de l'assiette du droit


Droit théorique le ÇA pour les 9 mois = 0,5 % (75 000 000 x 9/12) = 281 250. Ce droit
étant inférieur à 300 000 F, Le droit exigib le sera 300 000 F qui sont le minimum de
perception.
Droit sur la VL = 18,5 % (125 000 x 9 mo is) = 208 125 F. Ce droit étant supérieur au
minimum de 100 000 = (1/3 x 300 000), il est exigible.

Patente pour les 9 mois de N = 300 000 + 208 125 = 508 125
Nous constatons avec cet exemple que la méthode du prorata du droit est avantageuse pour
le contribuable. Et cette méthode est co nforme à l'article 283 du CGI qui indique que la
patente des entreprises nouvelles est acquittée au prorata du nombre de jours restant à
courir jusqu'au 31 décembre de l'année. Il s'agit donc du prorata temporis du droit et non
du prorata temporis de l'assiette du droit.
Malheureusement, l'Administration retient la méthode du prorata temporis de l'assiette.
Elle le d it clairement pour le droit sur le chiffre d'affaires (CGI, Art 271). La logique
voudrait alors, que la minimum de perception de 300 000 F soit aussi proportionné par
rapport au temps couru car ce minimum est fixé dans un contexte d'activité de 12 mole,
Pour éviter que le Contribuab le-Sujet engage un bras de fer avec l'Administration, le
Prince, alignons-nous donc sur la position du Prince.

1.3. Cas des locaux exploités par plusieurs professionnels


Lorsque plusieurs patentab les exercent dans un même local, le droit sur la valeur locative
est dû pour chacun d'eux sur la part de la valeur locative qui lui est imputée (CGI, Art
279).

Cas d'Application n° 9

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 20


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

Un Avocat, un Notaire et un Huissier ont pris en location le palier d'un immeuble pour
installer leur Cabinet et Etude. Le loyer annuel, d'un montant de 3 600 000 F, est reparti
entre les 3 professionnels sur la base de la surface occup ée. Le notaire occupe 40 % de la
surface totale, l'avocat 35 % et l'huissier, 25 %.
Liquidons le droit sur la valeur locative d û par chacun des 3 professionnels.

1.4. Cas des Stations-service (CCI, Art 288)


En principe, le redevable de la patente est l'explo itant de la station-service. Mais comme le
propriétaire des installations de distribution est solidaire au paiement de la patente due par
l'exp loitant, alors la pratique trouve p lus aisée de faire du propriétaire des installations le
redevable de ladite patente. Et la lo i autorise le propriétaire à se faire rembourser par
l'exploitant.

1.5. Cas de Cession de Fons de Commerce (CCI, Art 289)


Le redevable de la patente due au titre de l'année de cession est le cédant. Toutefois, que la
cession du fonds de commerce ait lieu à titre onéreux ou à titre gratuit, le cessionnaire
demeure solidairement responsable du paiement de la patente due au titre de ladite année,
tant que la demande de transfert n'a pas été produite.

2. Déclarations et Paiement de la Patente

2.1. Déclarations à faire par les redevables


Les redevables de la patente sont tenus à différentes obligations, notamment celles de
déclarations à la DGI de certaines situations sur un imprimé administratif prévu à cet effet
et, également d'accomplir d'autres actes relatifs à la vie de l'entreprise. Il s'agit :
- Déclaration de l'existence de l'entreprise à la DGI avant le commencement de l'activité
et paiement, à cette occasion, de l'intégralité de la patente de l' année du début d'activité
(CGI, Art 284-1er al);
- Déclaration des changements apportés aux conditions d'exploitation de l'activité, car
susceptibles de modifier le droit sur la valeur locative (CGI, Art 284-2è al). C'est le cas,
lorsque le professionnel prend un local d'une valeur locative supérieure à celle souscrit
dans la déclaration primitive ;
- En fin d'année N et au plus tard le 30 Avril de l'année (N+1), souscription d'une
déclaration annuelle auprès de son Centre DGI (CGI, Art 206) ;
- En cas de cession de fonds de commerce en cours d'année, le cédant et le cessionnaire
établissent d'un commun accord une demande de transfert de la patente au titre de l'année
de cession (CGI, Art 298) ;
- Obligation d'exhiber la formule de patente dans son établissement et de le présenter en
cas de réquisition par les agents de l'Administration et/ou par les officiers de police
judic iaire (CGI, Art 290). Pour les acheteurs de produits locaux, marchands forains avec
véhicule automobile, entreprise de transport p ublic, exp loitants de corbillards, ils
présenteront sur réquis ition, la formule spéciale de patente justifiant le paiement de leur

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 21


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

droit de patente (CGI, Art 291). Pour ce faire, ils sont tenus à leur diligence, de se faire
délivrer autant de patente qu'ils ont de véhicules en service (CGI, Art 297).

2.2. Calendrier de Paiement de la Patente


2.2.1. Cas Général (CGI, Art 285)
En principe, les contributions des patentes sont payables en une seule fo is et en int égralité.
Toutefois, les textes admettent leur paiement en deux (2) fractions égales suivant le
calendrier ci-dessous :
- La 1èra moitié, au plus tard le 30 Avril, date limite de la déclaration annuelle à souscrire
par les redevables de la patente ;
- La 2ème moitié, au plus tard le 30 juillet.
Il est remis au redevab le une formule de patente à titre de justification du paiement
intégral des droits. Les patentables qui ne pourront justifier de leur imposition seront
astreints au paiement de la contribution pour l'année entière sans préjudice des pénalités
prévues par le livre de Procédures fiscales (CGI, Art 295).

2.2.2. Cas Parti culier des Entrepri ses de Tr ans port Publ ic, des Expl oi tants de Corbi ll ards,
des Marchands Forai ns avec automobi l e
(CGI, Art 286-2è me et 3 è m e nouveaux, Art 287-3è m e nouveau i ssus Budget 2007,
Annx fi sc, Art 19-2)
Les entreprises de transport public, les exp loitants de corbillards ou fourgons mortuaires et
les marchands forains avec véhicule automobile sont soumis, pour le paiement de leur
patente, au calendrier ci-après :
- La 1ère moitié, au plus tard le 1er Mars ;
- La 2ème moitié, au plus tard le 30 Juin.
Pour les marchands forains avec véhicule automobile, le calendrier susmentionné ne
concerne que ceux relevant d'un régime réel d'imposition (CGI, Art 287; Additif Budget
2007, Annx Fisc, Art 19-3).

2.2.3. Cas Particulier des Professionnels N'ayant pas de Demeure Fixe ^t des Marchands Forains
avec Automobile Non assujettis au Réel d'Imposition
(CGI, Art 287; Additif Budget 2007, Annx Fisc, Art 19-3)
Les professionnels n'ayant pas de demeure fixe et les marchands forains, non assujettis au
réel et équipés de véhicule automobile acquittent la patente pour l'année entière, en un
seul terme, le 15 Février au plus tard et sans fractionnement.

2.2.4. Cas Particulier des Acheteurs de Produits Locaux


(CGI, Art 287)
Les acheteurs de produits locaux (café, cacao anacarde, coton, etc.) acquittent la patente
pour l'année entière, en un seul terme, sans fractionnement, et au plus tard 15 jours après
la date de l'ouverture offic ielle de la princ ipale campagne ou la date de fixation du prix

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 22


FISCALITE DES ENTREPRISES LES PATENTES LP3 2019 - 2020

d'achat de ces produits.

2.2.5. Calendrier de Paiement des Entreprises Nouvelles


2.2.5.1. Cas Général
Nous disons plus haut que la patente est compos ée d'un droit sur le chiffre d'affaires et
d'un droit sur la valeur locative. S i le dro it sur la valeur locative, au titre de l'année de
création d'une entreprise (Entreprise Nouvelle) est liquidé sur des données réelles de
l'année, il n'en est pas de même du droit sur le chiffre d'affaires qui, lui, est calculé sur le
chiffre d'affaires prévisionnel de ladite année de création.
Toute prévision imp liquant un réajustement au vu des réalisations, le droit sur le chiffre
d'affaires acquitté à la date de déclaration d'existence de l'entreprise, fera l'objet de
régularisation en fin d'année au vu du chiffre d'affa ires réalisé au 31 décembre de l'année
de création (CGI, Art 271).
L'entreprise va assurer un complément de droit si le droit perçu sur le chiffre d'affaires
prévis ionnel est inférieur au droit sur le chiffre d'affaires réel. Dans le cas contraire, nous
serons en présence d'un excédent de droit.
Le complément de droit est acquitté en même temps que la 1 ère mo itié de la patente due au
titre de l'année (N+1) prévue pour le 30 Avril (N+1). L'excédent de droit du premier
exercice constitue un crédit imputable sur le droit de l'exercice suivant (CGI, Art 271).

2.2.5.2. Cas des Entreprises Nouvelles de Transport Public, d'Exploitant de


Corbillards et de Marchand Forain avec Automobile
Au titre de leur 1ère année civile d'activité, les entreprises nouvellement créées pour les
activités de transport public, d'exploitant de corbillards ou fourgons mortuaires et de
marchand forain avec véhicule automobile, acquittent la patente en un seul et en
intégralité lors de la formalité administrative de déclaration d'existence au Centre DGI
compétent.

2.2.5.3. Cas des Entreprises Fermées par suite de Décès, de faillite...


En cas de fermeture d'un étab lissement par suite de décès, de liquidation jud iciaire ou
faillite déclarée, d'expropriation ou d'expulsion, les droits non encore acquittés restent dus
(CGI, Art 299).

BROU TOURE CONSULTANT FORMATEUR EN ENTREPRISE, CABINET, ECOLE Page | 23

Vous aimerez peut-être aussi