Vous êtes sur la page 1sur 17

Service d’Orthopédie dento-faciale

COMPTE RENDU DE L’EXAMEN


CLINIQUE
Patiente : khenifer wissam
Etudiants en charge :
- LeulmiNassiba

-loucif Ahlem
- Lemita Ilyes
-Loucif Selma
-Lessak Aya
- Makhbouche Meroua
Examen clinique

Fiche clinique :
Etat civil :
Nom : KHENIFER

Prénom : WISSAME

Date de naissance : 22/02/2010 CONSTANTINE

Age : 9 ans

Niveau scolaire : élève en 4ème année primaire

Profession des parents : (le père : commerçant)

Adresse : ALKHROUB CONSTANTINE

Anamnèse :
Date de la première consultation : 08/10/2019

Motif de consultation : esthétique

Histoire de la maladie : depuis l’éruption des dents permanentes

Antécédents familiaux : RAS

Antécédents généraux : Angine à répétition (hypertrophie amygdalienne)

Caractère : calme

Tic et Habitudes : Morsure du stylo

Etat général actuel : En bonne santé

Poids : 45 Kg

Taille : 1,40 M
Examen clinique proprement dit :
Examen exo buccal :
Inspection :

De face :
Typologie faciale : courte (l’étage inférieur est inférieur à l’étage supérieur)
Egalite des étages : non respectée (étages non égaux)
La symétrie : respecter selon le plan sagittal médian
Le menton : centré

De profil :
Le profil cutané : convexe
Les lèvres :

Le profil labial : supérieur : prochélie (la lèvre supérieure affleure la ligne E de RICKETTS)

Inferieur : éversée vers le bas (la lèvre inférieure est en avant de la ligne E de
RICKETTS)

La palpation :(Examen des ATM et muscles masticateurs)


L’ATM :

-Pas de douleur, ni de bruit

-L’amplitude de l’ouverture buccal : suffisante

-Chemin de fermeture : en 2 temps

Examen endo-buccal :
Hygiène : mauvaise, technique non adaptée, présence des caries

Parties molles :

 Les joues : présence du plan de morsure sur la face interne


 Palais : profond
 Frein : insertion asymétrique par rapport au PSM (frein dévié du côté gauche )

Examen de la denture :
 Formule dentaire :

1 55 14 53 12 11 21 2 63 64 65 26
6 2
4 85 44 83 42 41 31 3 73 74 75 36
6 2

 Indice CAO :

Dents cariées Dents absentes Dents obturées


16, 26, 36, 46
74, 75, 85

Indice CAO = 7

 L’âge dentaire :

= (le nombre des dents permanentes/4) +5

= (14/4) + 5 = 8,5 ans < 9 ans (âge civil)

La différence est 0,5 ans donc l’âge dentaire est en harmonie avec l’âge civil donc on a une
éruption normale

 Stade de la morphogenèse des arcades dentaires (phase de dentition)  : la phase


de constitution de la denture adolescente (C ET PM en évolution)
 Anomalie dentaire :

De position :

-11 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

-21 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

-41 : mésio linguo rotation maginale

-42 : mésio linguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-83 : disto linguo rotation marginale

-32 : mésio linguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-73 : disto linguo rotation marginale


Description de l’articulé :

Etude statique :

Sens transversal Sens vertical Sens sagittal


Incisives Déviation de point inter OB côté droit = 5mm OJ côté droit = 7 mm
incisifs inferieure du OB côté gauche = 5mm OJ côté gauche = 6 mm
Côté droit par rapport
au point inter incisif
supérieur
Canines ∕ ∕ ∕
Molaires Molaire supérieure Engrènement Classe II div 1
circonscrite la molaire
inférieure
Examen des fonctions :
 Respiration : respiration buccale (hypertrophie des amygdales)
 Déglutition : atypique avec Pression de la langue

Etude des moulages :

Etude intra-arcade :

 Arcade supérieure :
En forme de V symétrique par rapport au plan sagittal médian
 Arcade inférieure :
En forme de U symétrique par rapport au plan sagittal médian

Mensuration :
1. Overbite :
 OB = 5mm supraclusion
2. Overjete :
- OJ D= 7 mm proclusion
- OJ G = 6mm proclusion
3. Indices et mensurations :
Arcade supérieur :
Indice de château :(diamètres mésio–disto des dents)

11 :8mm 21 : 9mm

12 : 5mm 22 : 6mm

16 : 10mm

Indice de château :

 P10 = (1+6)*3.85 = (8+10)*3.85=69,3


 P14 = (1+6)* 5.95 = (8+10)*5.95= 107
Mesure de l’arc incisif :(diamètres mésio-distaux des 4 incisifs permanentes)
8+5+9+6 = 28mm
Indices de Pont : (corrélation entre l’arc incisif et la largeur d’arcade après
comparaison « endo ou exo alvéolie »

-Pont : D6G6= (A*100) /64= (28*100) /64= 43 mm

-Selon le tableau de Château = 42.8

-Sur le moulage D6G6= 42mm

La valeur pathologique est inférieure à la valeur théorique Endoalvéolie postérieure


supérieure légère

Longueur d’arcade ou La Flèche d’arcade  : "mésiopositions " 


L: 31.5mm

La valeur théorique = P10* 0.40= 69.3*0.4= 28

-Selon le tableau de Château = 26.8 on ajoute à la valeur théorique l’amplitude de


vestibulo-version des incisives 2mm donc = 28.8 mm

Valeur pathologique est supérieure à la valeur théorique distoposition des molaires

Arcade inferieure :

41 : 6mm 31 : 6 mm


42 : 6mm 32 : 6mm
36 : 9mm

 Mesure de l’arc incisif :


6+6+6+6=24mm
 Indice de Pont :
Pont : D6G6= (A*100) /64= (24*100) /64= 37.5 mm

Selon le tableau de Château = 39.2mm


Sur le moulage D6G6= 36mm
La valeur pathologique est inferieure a la valeur théorique endoalvéolie postérieur
inferieur
 Longueur d’arcade :
Longueur côté droit =27mm
Longueur côté gauche =25mm
La valeur théorique = 22.3 (Selon le tableau de Château)
Valeur pathologique est supérieure à la valeur théorique distoposition des molaires

 Mesure de la DDM :
DDM = ED-EN
 Arcade supérieure :
o ED (de la face mésiale de la 1M droite à la face mésiale de la 1M
gauche) =76mm
"Place disponible = périmètre de l’arcade – leeway "
ED=76-(0.9*2) = 74,2mm
o EN= arc incisif sup + (A /2 + 11) *2 = 28+(28/2 +11) *2=78mm
o ED-EN= 74,2-78= - 4 mm
DDM= - 4 mm on a une DDM par défaut (manque de place)
 Arcade inferieur :
o Périmètre d’arcade = 67mm
ED = périmètre d’arcade – leeway
ED = 67- (1.7*2) =69-3.4= 63,6 mm
o EN= A+ (A/2 + 10) *2= 24+ (24∕2 +10) *2 = 68mm
o ED-EN =63.6 – 68 = -4.4 mm
o DDM= -4.4mm on a une DDM par défaut (manque de place)
Examens complémentaires :
Examen des photographies :
Examen de face :
Sens vertical :

- Etage supérieur de face :35 mm


- Etage inférieur de face :29 mm
- Pas d’égalité des étages de la face (l‘étage inférieur< l’étage supérieur) : Donc la face
est courte

Sens transversal :

- Symétrique faciale par rapport au plan sagittal médian.


- Les lignes horizontales (ligne bi pupillaire et bi commissurales) sont parallèles entre elles
et perpendiculaire au PSM.
- Les lignes verticales (la ligne qui passe par le centre des pupilles et la face externe du
nez) sont parallèles entre elles au PSM.
- Les commissures labiales se trouvent entre les lignes verticales qui passe par l’aile du
nez et celle qui passe par le centre de la pupille (normo-position).

Répartition des étages du visage :

- Etage frontal supérieur :25mm


- Etage nasal moyen : 35mm
- Etage buccal Inferieur :29 mm

→ Selon la classification de SIGAUD : type respiratoire

Examen de profil :
- La lèvre supérieure affleure la ligne E de RICKETTS →prochélie supérieur.
- La lèvre inferieur est éversée vers le bas (en avant de la ligne E de RICKETTS (2 mm))
→prochélie inferieur.

→ Donc : le profil cutané est convexe.

- D’après l’analyse clinique de profil selon IZARD, on a trouvé que le menton est entre le
plan fronto-orbitaire (c’est le plan compris entre le plan d’IZARD et le plan de Simon)
donc position normale du menton
Examen Radio :
La panoramique :
Il s’agit d’une radio extra orale de type pano bidimensionnel du 1ere intention de la patiente
KHENIFER WISSAM qui donne une image globale des 2 maxillaires et ses structures
environnantes.

Examen des structures environnantes :

ATM : les condyles sont centrés dans leurs cavités glénoïdes et symétriques par rapport au plan
sagittal médian et ils ont une forme normale

Les sinus maxillaires : symétriques, radio claire (homogènes), de volume normal

L’étage nasal : les fosses nasales radio claires asymétriques par rapport à la cloison nasale qui
est déviée (et au PSM)

Le nerf dentaire inferieur : il est visible

Le parodonte : l’os alvéolaire : en bon état + la lamina dura est saine et continue

Examen de l’odonte :

Bilan dentaire :

16 55 14 53 12 11 21 22 63 6465 26
46 85 44 83 42 41 31 32 73 74 75 36

 Le maxillaire sup :

-Hémi arcade droite :

Les dents temporaires : 53, 55

Les dents permanentes : 11, 12,14,16

Le degré de rhizalyse :

Tiers moyen pour : 53

Tiers coronaire pour : 55


L’édification complète de la :11,12,14, 16

L’édification incomplète de : 13 ,15,17

Stade 6 de NOLLA :17

Stade 7 de NOLLA : 15

Stade 8 de NOLLA : 13

-Hémi arcade gauche :

Les dents temporaires : 63, 64 ,65

Les dents permanentes : 21, 22, 26

Le degré de rhizalyse :

Tiers coronaire pour : 64 ,65

Tiers moyen pour : 63

L’édification complète de la : 21, 22, 26

L’édification incomplète :23, 24,25, 27

Stade 6 de NOLLA : 27

Stade 7 de NOLLA : 25

Stade 8 de NOLLA : 23,24

 La mandibule :

Hémi arcade gauche :

Les dents temporaires : 73 ,74, 75

Les dents permanentes : 31, 32, 36

Le degré de rhizalyse :

Tiers coronaire pour : 74 (presque au collet)

Tiers moyen pour : 73 ,75

L’édification complète de la : 31, 32, 36

L’édification incomplète de la : 33, 34, 35,37

Stade 7 de NOLLA : 35, 37


Stade 8 de NOLLA : 33, 34

Hémi arcade droite :

Les dents temporaires : 83, 85

Les dents permanentes : 41, 42, 44, 46

Le degré de rhizalyse :

Tiers coronaire pour : 83 (presque au collet)

Tiers moyen pour : 85

L’édification complète de la : 41, 42, 46

L’édification incomplète de la : 43, 44, 45, 47

Stade 7 de NOLLA : 45 ,47 

Stade 8 de NOLLA : 43

Stade 9 de NOLLA :44

L’âge dentaire :

= (le nombre Des dents permanentes/4) +5

= (14/4) +5 = 8,5 ans 9 ans (âge civil)

La différence est 0,5ans donc l’âge dentaire est en harmonie avec l’âge civil donc on a une
éruption normale

Bilan des germes :

18 17 15 13 23 24 25 27 28
48 47 45 43 33 34 35 37 38

Les germes : 18 germes (9sup / 9inf)

Absence des germes supplémentaires


Examen téléradiographie :
 Le sens sagittal :

Angle Valeur normale Valeur calculée Interprétation


AF 90°+- 3 92° Normo position du
menton par rapport
au profil squelettique
général
AC 6°+- 5 14° Profil osseux
convexe
SNA 83°+- 3 87° Le maxillaire est en
avant par rapport à la
base du crane
SNB 80°+- 3 80° La mandibule est en
normo position par
rapport à la base du
crane
ANB 3°+- 1 7° Décalage de classe II
Squelettique
maxillaire en avant

 Le sens vertical :

Angle Valeur normale Valeur calculée Interprétation


FMA 27°+- 4 26° Croissance
mandibulaire de
tendance moyenne
L’axe Y 59°+- 3 66° La croissance faciale
est de tendance
verticale dirigée en
avant mais surtout
vers le bas
Angle goniaque 128°+- 6 134° Normo divergence de
la mandibule

 Etude des structures dento-alvéolaires (BALLARD)  :

Angle Valeur normale Valeur calculée Interprétation


I/F 107°+- 3 116° Proalvéolie supérieur
i/m 90°+- 3 96° Proalvéolie inférieur
I/i 135°+- 5 120° Protrusion du groupe
incisif
Angleꭤ 90°+- 3 84° Disto version molaire
supérieure
100°+ 3 89° Disto version molaire
Angle ᵦ inférieure
 Etude esthétique :

La ligne E de RICKETTS :

* la lèvre supérieure affleure la ligne E de RICKETTS => prochélie

* la lèvre inférieure se trouve à 2 mm en avant de la ligne E de RICKETTS =>prochélie

- biprochélie => le profil cutané est convexe

Diagnostic :
Diagnostic positif :

-Osseux (maxillaire) : classe II squelettique

-Alvéolaire :

*Sens transversal : endoalvéolie supérieure et inferieure

*Sens sagittal : biproalvéolie

*Sens vertical : supraclusion antérieure

-Harmonie dento-maxillaire :

*DDM supérieur par défaut de place de (-4mm)

*DDM inferieur par défaut de place de (-4,4 mm)

-Anomalie fonctionnelle (glissement) :

*Dysfonction : Respiration buccale

*Parafonction : Morsure de stylo

-Malposition dentaire :

-11 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

-21 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

-41 : mésio linguo rotation maginale

-42 : mésio linguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-83 : disto linguo rotation marginale


-32 : mésio linguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-73 : disto linguo rotation marginale

-Occlusale :

- Classe II molaire div 1


Diagnostic étiologique :
 Etiologie primaire : RAS
 Etiologie secondaire :
-Dysfonction : Respiration buccale 
- Déglutition : atypique pression de la langue
-Para fonction : morsure de stylo
Diagnostic synthétique :

Il s’agit de KHENIFER WISSAME âgée de 9ans, elle s’est présentée au service d’ODF pour une
première consultation le08 Octobre 2019 pour un motif esthétique

La patiente présente une classe II squelettique avec une face courte et un profil cutané convexe
elle présente :

-Une endoalvéolie supérieure et inferieure

-Une biproalvéolie antérieure

-Une supraclusion antérieure

-une DDM par défaut de place sup de -4mm et inf de - 4,4 mm

- des malpositions dentaires :

* arcade Supérieur :

-11 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

-21 : vestibulo version et disto palato rotation marginale

*arcade Inferieur :

-41 : mésiolinguo rotation maginale

-42 : mésiolinguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-83 : disto linguo rotation marginale

-32 : mésiolinguo rotation axiale et disto vestibulo rotation axiale

-73 : disto linguo rotation marginale


Concernant les rapports inter arcade la patiente a une occlusion de classe II div 1d’angle, une
supraclusion et proclusion

Elle présente aussi des fonctions perturbées : une respiration buccale et une déglutition
atypique avec pression de la langue et des para fonction : morsure de stylo

Plan de traitement :
1 - Objectifs du traitement :
A / Objectifs squelettiques :

- réduire ou corriger le décalage basal antéro-postérieur

B / Objectifs occlusaux :

Assure une fonction occlusale optimale :

- Avoir OB et OJ correcte
- Obtenir une classe I molaire ou classe II thérapeutique
- Correction des anomalies alvéolaires
- Avoir une harmonie dento maxillaire : correction la DDM sup et inf

C/ Objectifs esthétiques :

-Rechercher l’harmonie de visage

- Avoir un alignement dentaire plaisant et satisfaisant

-Améliorer le sourire

D/Pérennité à court et à long terme :

-Stabilité de résultats sans récidive à court et à moyen terme

-Longévité à long terme des résultats par : (objectifs fonctionnels)

- Rééducation neuro musculaire des fonctions perturbées (avoir une respiration nasale stricte
et une déglutition typique)
- Suppression de toutes les habitudes néfastes (morsure de stylo)
- Rééducation de la position de la langue

E/ Eviter les lésions iatrogènes

2 – plan de traitement proprement dit :


En premier temps : préparation pré orthodontique

- Motivation à l’hygiène bucco-dentaire


- Informer la patiente et de ses parents sur l’anomalie et du plan de traitement
- Motivation de la patiente au port et au nettoyage de l’appareillage
- Mise en état de la cavité buccale (traitement des dents cariées)

En deuxième temps : traitement étiologique

Rééducation fonctionnelle sans appareillage afin de solliciter l’activité de la musculature et


permettre la réhabilitation des fonctions perturbées :

*Rééducation de la posture : rééducation de la position de la langue au repos

*Rééducation de la déglutition :

Transformer la déglutition atypique en une déglutition adulte typique

Après avoir motiver la patiente au traitement lui expliquer le trouble et le faire observer en face
d’un miroir pour ensuite lui faire comprendre le mouvement qu’elle doit exécuter :

- Pointe de la langue sur la papille palatine retro incisive (position correcte de la langue)
- Mâchoires jointes en occlusion
- Lèvres jointes sans effort
- Avaler sa salive sans desserrer ses mâchoires

*Rééducations de la respiration buccale :

En cas d’obstruction nasale vraie, le patient sera d’abord orienté en O.R.L. pour un traitement (médical
ou chirurgical)

Puis sera pris en charge pour la rééducation de la respiration  : Apprendre à l’enfant à : - Se moucher -
inspirer et expirer alternativement par chaque narine. - Demander à l’enfant d’expirer par le nez sur une
bougie et de l’éteindre, - Souffler sur une balle de ping-pong par le nez pour la déplacer (en obturant
alternativement les narines droite et gauche), faire de la buée sur un miroir

En cas de respiration habituelle buccale, rééduquer d’emblée le trouble par des exercices respiratoires
d’inspiration et expirations de 2 mn matin et soir bouche fermée en s’aidant d’une bande de sparadrap,
d’une baguette de carton entre les lèvres ou d’une plaque vestibulaire perforée (insérée en bouche)
munie de grand pertuis au départ puis au fur et à mesure on va réduire le diamètre de ces pertuis pour
favoriser la respiration nasale.

*Suppression tout para fonctions et habitudes néfastes

En troisième temps : Traitement mécanique

 Pour réduire le décalage squelettique, il faut :


-Libérer la croissance mandibulaire en supprimant les verrous occlusaux éventuels. Le plus souvent, il
faut corriger la forme de l’arcade maxillaire (arcade en forme de V) et réaliser une expansion maxillaire
-Stimuler ou réorienter la croissance mandibulaire en propulsant la mandibule.
-freiner la croissance maxillaire ;

 Appareil orthopédique pour la prognathie maxillaire :


Force Extra Buccale (FEB) sur bagues  : comprend un appui dentaire constitué par des bagues scellées
sur les premières molaires maxillaires portant un tube cylindrique qui accueille l’arc interne de l’arc facial
un arc facial un élément dynamique qui délivre la force. Il s’agit d’un dispositif élastique, qui s’attache sur
les crochets de l’arc externe et sur l’ancrage crânien un ancrage crânien ou cervical (Effets : - Freinage de
la croissance maxillaire. - Distalisation de la molaire maxillaire.)
On peut utiliser aussi FEB sur gouttière (résine recouvre la plus grande partie de la face vestibulaire des
incisives pour réduire les mouvements parasites (mouvement distal de toute l’arcade maxillaire, palato-
version des incisives maxillaires) et Le Distal Active Concept (DAC) une technique de distalisation des
molaires maxillaires qui présente un effet orthopédique marqué sur la croissance mandibulaire. Il peut
être employé en denture mixte ou en denture permanente.

 Arcade sup :

Plaque palatine en résine munie d’un vérin médian à action transversale (la plaque recouvre tout
le palais et doit être dégagée dans la région rétro incisive) +deux crochets d’Adams pour la
rétention +arc vestibulaire actif

- Plan plat rétro-incisive pour la supraclusion (on peut utiliser aussi la gouttière de surélévation de
Château et l’equiplan de Planas)

En quatrième temps : (Activation et contrôle)

-Séance de contrôle

- Activation de vérin tous les 21 jours

-Activation de l’arc vestibulaire par fermeture des boucles de compensation en U tous les 3
semaines

En cinquième temps : Contention

-Même appareillage mais passif

Pour conserver les résultats obtenus et éviter la récidive

3 – Pronostic : Bon
- Patiente motivée et calme
- Anomalies d’étiologie fonctionnelle et pas héréditaire
- Age favorable : patiente en plein croissance