Vous êtes sur la page 1sur 14

NM 03.4.

162
Norme Marocaine 2009

Bitumes et liants bitumineux

Détermination de la viscosité cinématique

Norme Marocaine homologuée


Par arrêté conjoint du Ministre de l'Industrie, du Commerce et des
Nouvelles Technologies et du Ministre de l'Equipement et des transports
N° 472 du 23 Février 2009, publié au B.O. N° 5722 du 2 Avril 2009.

Correspondance
La présente norme est en large concordance avec la
NF EN 12595/2007.

Modifications

Elaborée par le comité technique de normalisation des liants hydrocarbonés


Editée et diffusée par le Service de Normalisation Industrielle Marocaine (SNIMA)

©SNlMA 2009 ICS : 75.140.


NM 03.4.162

,
Sommaire J.
Page

1 Domaine d'application 3
..
'

2 Références 3

3 Termes et définitions 3

4 Principe 4

5 Appareillage 4

6 Préparation des échantillons d'essai 5

7 Mode opératoire 5

8 Calculs 6

9 Expression des résultats 7

10 Fidélité 7

11 Rapport d'essai 7

Annexe A (normative) Spécifications des viscosimètres 8

Annexe B (normative) Caractéristiques des thermomètres 11

Annexe C (informative) Étalonnage des viscosimètres 12

2
NM 03.4.162

1 Domaine d'application
Cette norme marocaine prescrit une méthode de détermination de la viscosité cinématique de liants bitumineux
à 60°C et 135°C, dans l'intervalle de 6 mm2/s à 300 000 mm2/s. Le domaine d'application de la présente méthode
ne comprend pas les émulsions bitumineuses.
NOTE Les émulsions contenant des liants bitumineux ne sont pas couverts par la présente méthode. Cette méthode peut
être utilisée pour les liants anhydres obtenus à partir d'émulsions (liants stabilisés et/ou récupérés).

Les résultats de la présente méthode peuvent être utilisés pour calculer la viscosité dynamique quand la masse
volumique du matériau d'essai est connue ou peut être déterminée.
AVERTISSEMENT - L'utilisation de la présente norme peut impliquer le recours à de produits,
des opérations et des équipements à caractères dangereux. ta présente norme n'est pas censée
aborder tous les problèmes de sécurité concernés par son usage. Il est de la responsabilité de l'utilisateur
de consulter et d'établir des règles de sécurité et d'hygiène appropriées et de déterminer l'applicabilité des
restrictions réglementaires avant utilisation.

2 Références

NM 03.4.150 Bitumes et liants bitumineux - Échantillonnage des liants bitumineux.

NM 03.4.161 Bitumes et liants bitumineux - Préparation des échantillons d'essai.

NM ISO 2592 Produits pétroliers - Détermination des points d'éclair et de feu - Méthode Cleveland en vase ouvert.

NM ISO 3696 Eau pour laboratoire à usage analytique - Spécification et méthodes d'essai.

3 Termes et définitions
Pour les besoins du présent document, les termes et définitions suivants s'appliquent.

3.1
viscosité cinématique
rapport de la viscosité dynamique sur la masse volumique d'un liquide à la température de mesure de la viscosité
NOTE 1 La viscosité cinématique est une mesure de la résistance à l'écoulement d'un liquide sous l'effet de la gravité.
NOTE 2 L'unité SI de la viscosité cinématique est le m2/s ; pratiquement, un sous-multiple (mm2/s) est plus commode.

3.2
masse volumique
masse par unité de volume d'un liquide
NOTE 1 Lorsque l'on note la masse volumique, son unité, associée avec une température, est indiquée explicitement, par
exemple le kilogramme par mètre cube.
NOTE 2 L'unité SI de la masse volumique est le kg/m3.

3.3
viscosité dynamique
rapport entre la contrainte de cisaillement et le gradient de vitesse
NOTE 1 La viscosité dynamique est une mesure de la résistance à l'écoulement d'un liquide sous l'effet de la gravité et est
couramment appelée·viscosité du liquide.
NOTE 2 L'unité SI de la viscosité dynamique est le Pa.s.

3
NM 03.4.162

3.4
liquide newtonien
liquide dont la viscosité est indépendante du taux de cisaillement
NOTE Le rapportconstant entre la contraintede cisaillementet le gradientde vitesse est la viscositédynamiquedu liquide.
Si ce rapport n'est pas constant, le liquide est non-newtonien.

4 Principe
On détermine le temps nécessaire pour qu'un volume fixé de liquide s'écoule à travers un viscosimètre à capillaire
en verre étalonné sous une charge hydrostatique reproductible à une température minutieusement contrôlée (temps
d'écoulement). La viscosité cinématique est calculée en multipliant le temps d'écoulement en secondes par le facteur
d'étalonnage du viscosimètre.

5 Appareillage
Appareillage et verrerie courants de laboratoire, ainsi que:

5.1 Viscosimètre, de type CANNON-FENSKE, BS/IP/RF ou tube ZEITFUCHS, capillaire, en verre borosilicaté,
décrits dans la Figure A.1, la Figure A.2 et la Figure A.3 et le Tableau A.1, le Tableau A.2 et le Tableau A.3.
D'autres viscosimètres sont autorisés si les résultats obtenus sont comparables.

Des viscosimètres étalonnés sont disponibles chez les fournisseurs. Des détails concernant l'étalonnage des
viscosimètres sont donnés en Annexe C.

5.2 Thermomètres, étalonnés, à colonne liquide, tels que décrits en Annexe B, ou n'importe quel autre
appareillage calibré pour la mesure de températures et de précision équivalente.

Les thermomètres prescrits doivent être étalonnés en «immersion totale" ; ce qui signifie immergé jusqu'au sommet
de la colonne de liquide, le reste du thermomètre et la chambre d'expansion au sommet étant exposés à la
température ambiante.
NOTE 1 La pratique qui consiste à immerger complètement le thermomètre n'est pas recommandée. En effet, si le
thermomètreest complètement immergé dans le bain pendant l'utilisation, la pressiondu gaz dans la chambred'expansion
sera supérieure ou inférieure à la pression pendant l'étalonnage, et peut causer des erreurs de lecture au thermomètre.
Quand les thermomètres sont utilisés complètement immergés, les corrections à appliquées pour chacun d'eux pris
individuellement,devront avoir été déterminéesdans des conditionsde complète immersion

Il est essentiel que les thermomètres à colonne liquide soient étalonnés périodiquement, et que des corrections soient
appliquées pour tenir compte des dérives de la lecture de la température. Les températures doivent être lues
à 0,1 "C près.
NOTE2 Il convientde vérifier les thermomètresà intervallesde temps réguliers.
NOTE 3 Une méthode utilisée couramment, consiste à appliquer une correction basée
sur la dérive de la lectureau point de fusion de la glace.

Le thermomètre à colonne de mercure est le système de référence. D'autres indicateurs de température peuvent
aussi être utilisés sous réserve d'être étalonnés de manière à fournir des mesures identiques à celles indiquées par
le thermomètre à colonne, en prenant en compte la différence de temps de réponse thermique comparativement à
un thermomètre à colonne de mercure.
NOTE 4 Lorsde mesureset contrôlesde températuresconstantes,tel que décrit dans la présenteméthoded'essai,certains
appareils de mesure de la température peuvent indiquerdes cycles de variations plus importants que ceux indiqués par le
thermomètreà mercure, selon la durée du cycle de chauffageet la puissancede la régulationde température.

4
NM 03.4.162

5.3 Bain, propice à l'immersion du viscosimètre afin que le réservoir liquide ou le sommet du capillaire, en
l'occurrence le plus élevé, soit au moins 20 mm sous le niveau supérieur du bain, et disposé de façon à dégager la
visibilité du viscosimètre et du thermomètre. Des supports solides pour le viscosimètre doivent être prévus, ou
le viscosimètre doit être une partie intégrante du bain. L'efficacité de l'agitation et l'éauiübre entre les pertes et les
apports de chaleur doivent être tels que la température du bain ne varie pas de plus de 0,3 °C (mesure à 60°C)
ou 0,5 °C (mesure à 135°C) sur la longueur du viscosimètre, ou d'un viscosimètre à l'autre placés en différents
endroits du bain.

Un bain d'eau, conforme au grade 3 de la NM ISO 3696, convient parfaitement pour des mesures à 60°C. L'huile
blanche USP ou n'importe quelle huile paraffinique ou silicone dont le point éclair est supérieur à 215°C convient
pour des déterminations à 135°C. Le point éclair est déterminé conformément à la NM ISO 2592.

5.4 Chronomètre, mécanique ou électrique, gradué à 0,1 s près,ou moins, et précis à 0,5 s jusqu'à 1 000 s, lors
d'essais réalisés sur des durées de 15 min minimum.

5.5 Chronomètres électriques, utilisé sur des circuits électriques dont les fréquences sont précises à 0,5 s
jusqu'à 1 000 s ou mieux.
NOTE Les courants alternatifsdu secteur ont quelquefois des fréquencescontrôlées de façon intermittente.Lorsqu'ils sont
utilisés pour faire fonctionner les dispositifs d'avance électrique, ils peuvent alors engendrer des erreurs importantes,
particulièrement sur des intervallesde temps courts.

5.6 Équipements automatiques ou semi automatiques, ils sont autorisés à condition qu'ils respectent les
prescriptions de régulation de la température et de précision du temps données dans cet article, et qu'il ait été montré
qu'ils permettent d'obtenir la même fidélité que celle donnée à l'Article 10, et enfin qu'ils soient dûment étalonnés.

6 Préparation des échantillons d'essai


L'échantillon de laboratoire doit être prélevé selon la NM 03.4.150 et préparer ensuite selon la NM 03.4.161.
Amener le viscosimètre et l'échantillon à la température d'essai ± 30°C (afin d'éviter les corrections de constantes
du viscosimètre). Mélanger l'échantillon minutieusement sans incorporer d'air. Si la température a baissé à 30°C ou
plus en dessous de la température d'essai, réchauffer l'échantillon.
Charger immédiatement le viscosimètre, ou, si l'essai doit être fait ultérieurement, verser approximativement 20 ml
dans un ou plusieurs récipients propres et secs ayant une capacité approximative de 30 ml et fermer immédiatement
de manière étanche.

7 Mode opératoire

7.1 Conditions de l'essai


Maintenir le bain (5.3) à la température de l'essai ± 0,3 °C (mesures à 60°C) ou à ± 0,5 °C (mesures à 135°C).
Faire les corrections nécessaires, si besoin, pour toutes les lectures de thermomètre.
Sélectionner un viscosimètre propre, sec, donnant un temps d'écoulement supérieur à 60 s et le préchauffer à la
température de l'essai.

Charger le viscosimètre selon le protocole propre à chaque type d'instrument, décrit ci-après.
Pour charger le viscosimètre opaque CANNON-FENSKE, renverser le viscosimètre et appliquer le vide au tube L en
immergeant le tube N dans l'échantillon liquide. Aspirer le liquide à travers le tube N en remplissant le réservoir D
jusqu'à la marque G. Essuyer l'excès d'échantillon à l'extérieur du tube N et renverser le viscosimètre dans sa position
normale. Installer le viscosimètre dans le bain à température constante en gardant le tube L vertical.
Placer un bouchon à l'orifice du tube L quand le réservoir A est rempli aux 4/5.

5
NM 03.4.162

Installer le viscosimètre BS/IP/RF dans le bain à température constante en gardant le tube L vertical.
Verser l'échantillon dans le tube N jusqu'à un point juste au dessus de la marque de remplissage G ; laisser
l'échantillon couler librement à travers le capillaire R, en faisant attention à ne pas fractionner la colonne de liquide,
jusqu'à ce que le ménisque inférieur soit environ 5 mm en dessous de la marque de remplissage H et arrêter son
écoulement en obstruant le tube de mesure L avec un bouchon en liège ou en caoutchouc.
Ajouter davantage de liquide si nécessaire pour amener le ménisque supérieur au-dessus de la marque G.
Après avoir laissé à l'échantillon le temps d'atteindre la température du bain, et aux bulles d'air de remonter à la surface,
desserrer doucement le bouchon, permettant ainsi à l'échantilloh de s'écouler jusqu'à la marque de remplissage H et
de nouveau arrêter l'écoulement. Retirer l'excès d'échantillon au-dessus de la marque de remplissage G en insérant
la pipette spéciale jusqu'à ce que son bouchon de liège reste au sommet du tube N ; appliquer une faible succion
jusqu'à ce que l'air passe à travers. Le ménisque supérieur doit coïncider avec la marque G.
1

Installer le viscosimètre tube ZEITFUCHS dans le bain à température constante, en gardant le tube N vertical.
Introduire l'échantillon par le tube N en faisant attention à ne pas mouiller ses parois, dans le tube coudé D jusqu'à
ce que le bord d'attaque du ménisque se trouve à moins de 0,5 mm de la marque de remplissage G sur le tube siphon.

7.2 Détermination et mesure

Laisser le viscosimètre dans le bain à température constante le temps suffisant pour être sûre que l'échantillon ait
atteint l'équilibre de température. L'essai doit être réalisé dans les 4 h.
NOTE 1 Normalement, l'équilibre de la température n'est pas atteint avant au moins 30 min.

Pour le viscosimètre CANNON-FENSKE et le viscosimètre BS/IP/RF, retirer le bouchon du Tube L et permettre à


l'échantillon de couler par gravité jusqu'à ce que le ménisque inférieur soit au niveau de la marque inférieure E.
Pour le viscosimètre tube ZEITFUCHS, appliquer un léger vide dans le tube M-6 (ou une légère pression dans le
tube N-15, voir Figure A.3) pour déplacer le ménisque à travers le tube du siphon, à environ 30 mm sous le niveau
du tube D dans le capillaire R. L'écoulement par gravité est ainsi amorcé.
Mesurer à 0,1 s près le temps requis pour faire passer le bord d'attaque du ménisque de la marque E à la marque F,
et de la marque F à la marque 1 (Cannon-Fenske). Si le temps d'écoulement est inférieur à 60 s, sélectionner un
viscosimètre de plus faible diamètre capillaire, et répéter l'opération.
Après réalisation de l'essai, nettoyer le viscosimètre doucement en rinçant plusieurs fois avec un solvant approprié
complètement miscible avec l'échantillon, puis avec un solvant complètement volatil. Sécher le tube en passant un
faible courant d'air filtré et sec à travers le capillaire pendant 2 min, ou jusqu'à ce que la dernière trace de solvant soit
éliminée. Nettoyer périodiquement l'instrument avec un produit de nettoyage non caustique approprié afin d'éliminer
les dépôts organiques, rincer minutieusement avec de l'eau conforme à la qualité 3 de la NM ISO 3696 et de
l'acétone exempt de résidu, et sécher avec de l'air sec filtré.
NOTE 2 L'utilisation de solutions alcalines de nettoyage peut modifier l'étalonnage du viscosimètre, et n'est pas
recommandée. D'autres méthodes de nettoyage peuvent être envisagées (méthode par pyrolyse). Dans ce cas, on
recommande de vérifier la calibration du viscosimètre fréquemment pour détecter tout changement dès que possible.

8 Calculs
Calculer la viscosité cinématique, V, en millimètres carrés par seconde, en utilisant les différents temps
d'écoulements mesurés et en utilisant l'équation suivante:

V = Cx t ... (1)

C est la constante d'étalonnage du viscosimètre, en millimètres carrés par secondes carrées;


est le temps d'écoulement, en secondes.

6
NM 03.4.162

9 Expression des résultats


Exprimer la viscosité cinématique comme la valeur moyenne, avec trois chiffres significatifs pour des valeurs en
dessous de 1 000 mm2/s, ou arrondie à l'unité pour des valeurs supérieures, ainsi que la température de l'essai .
.)

10 Fidélité

10.1 Répétabilité
La différence entre deux résultats d'essais successifs obtenus par le même opérateur avec le même appareillage
dans des conditions opératoires identiques et sur un même produit ne devrait pas, au cours d'une longue série
d'essais effectués en appliquant correctement et normalement la méthode d'essai, dépasser plus d'une fois sur vingt
la valeur indiquée dans le Tableau 1.

10.2 Reproductibilité

La différence entre deux résultats uniques et indépendants obtenus par différents opérateurs travaillant dans des
laboratoires différents sur un même produit, ne devrait pas, au cours d'une longue série d'essais effectués en
appliquant correctement et normalement la méthode d'essai, dépasser plus d'une fois sur vingt la valeur indiquée
dans le Tableau 1.

Tableau 1 - Fidélité

Répétabilité, r Reproductibilité, R

% de la moyenne % de la moyenne

à 135°C

< 600 mm2/s 4 6

~ 600 mm2/s 4 9

à 60°C

bitume mou 7 9

bitume mou après durcissement (TFOT) 9 20

rapport de Viscosité Cinématique (KV) à 60°C 6 16


(seulement pour les rapports KV < 1,5)

NOTE Ces données de fidélité ne sont pas automatiquement applicables aux bitumes modifiés et pour les bitumes modifiés,
il convient de ne les utiliser que comme ordres de grandeur, jusqu'à ce que des critères plus précis soient disponibles.

11 Rapport d'essai
Le rapport d'essai doit comporter au moins les indications suivantes:
a) le type et l'identification complète du produit soumis à l'essai;
b) une référence à la présente norme;
c) le type d'appareillage utilisé;
d) le résultat de l'essai (voir Article 9) ;
e) tout écart par rapport au mode opératoire prescrit, qu'il résulte ou non d'un accord entre les parties;
f) la date de l'essai.

7
NM 03.4.162

Annexe A
(normative)
Spécifications des viscosimètres .)

Dimensions en millimètres

r- 25

L -13
0
co
N-8

r---

,....,
U"I

f---
K)- 0-30
G

0 R
co

~A
y~
,....,
U"I
J
~A F
f~
,....,
U"I
C
~A
y~ E
,....,
0
A

Figure A.1 - Viscosimètre opaque Cannon-Fenske


pour liquides opaques et transparents

Tableau A.1 - Dimensions et gammes de viscosités cinématiques pour le viscosimètre Cannon-Fenske

Constante Gammes Diamètre Diamètre intérieur Volume


Volume
nominale de viscosités intérieur des Tubes N et G, des réservoirs
Taille na. du réservoir D,
du viscosimètre cinématiques du Tube R, E, F et l, A, C et J,
ml, (± 5 %)
mm2/s2 mm2/s mm, (±2 %) mm, (±5%) ml(±5%)

200 0,1 6 à 100 1,02 3,2 2,1 11

300 0,25 15 à 200 1,26 3,4 2,1 11

350 0,5 30 à 500 1,48 3,4 2,1 11

400 1,2 72 à 1200 1,88 3,4 2,1 11

450 2,5 150 à 2 500 2,20 3,7 2,1 11

500 8 400 à 8 000 3,10 4,0 2,1 11

600 20 1 200 à 20 000 4,00 4,7 2,1 13

8
NM 03.4.162

Dimensions en millimètres

25

l.("\
r-

l.("\

1---
~
0

l.("\

<0

)(
0

<C>
(Y"\

~
l.("\

Il
l.("\
(Y"\

~
5)~
Figure A.2 - Exemple de viscosimètre BS/IP/RF tube en U à écoulement inversé pour les liquides opaques

Tableau A.2 - Dimensions et gammes de viscosités cinématiques pour le viscosimètre BS/IP/RF

Constante Gammes Diamètre Diamètre


Longueur Volume
nominale de viscosités intérieur intérieur
Taille n°. du tube R, du réservoir C,
du viscosimètre cinématiques du Tube R, en E, F et H,
mm ml, (± 5 %)
mm2/s2 mm2/s mm, (±2 %) mm

4 0,1 6 à 100 1,26 185 3,0 à 3,3 4,0

5 0,3 18 à 300 1,64 185 3,0 à 3,3 4,0

6 1,0 60 à 1000 2,24 185 3,0 à 3,3 4,0

7 3,0 180 à 3 000 2,93 185 3,3 à 3,6 4,0

8 10 600 à 10 000 4,00 185 4,4 à 4,8 4,0

9 30 1 800 à 30 000 5,50 185 6,0 à 6,7 4,0

10 100 6000 à 100000 7,70 210 7,7 4,0

11 300 18000 à 300 000 10,00 210 10,0 4,0

9
NM 03.4.162

Dimensions en millimètres

20

l
- M-6

lf'I
CI'
,
N-15
)

~
lf'I
N G
1
R
0
0
~

F E

lf'I
,.....,
tttt--- F
E ~

2 3

Figure A.3 - Viscosimètre tube Zeitfuchs pour les liquides transparents et opaques

Tableau A.3 - Dimensions et gammes de viscosités cinématiques pour le viscosimètre tube Zeitfuchs

Constante Gammes Diamètre Longueur Volume


Volume
nominale de viscosités intérieur du tube R du réservoir
Taille n°. du réservoir C,
du viscosimètre cinématiques du Tube R, de G à E, inférieur,
mm, (±5%)
mm2/s2 mm2/s mm, (±2%) mm ml (± 5 %)

4 0,10 6 à 100 0,64 210 0,3 3,9

5 0,3 18 à 300 0,84 210 0,3 3,9

6 1,0 60à1000 1,15 210 0,3 4,3

7 3,0 180 à 3 000 1,42 210 0,3 4,3

8 10,0 600 à 10 000 1,93 165 0,25 4,3

9 30,0 1 800 à 30 000 2,52 165 0,25 4,3

10 100,0 6000 à 100 000 3,06 165 0,25 4,3

10
NM 03.4.162

Annexe B
(normative)
Caractéristiques des thermomètres

Température de mesure de la viscosité °C 60 135

Échelle de température °C 58,6 à 61,4 133,6 à 136,4

Graduations

Subdivision °C 0,05 0,05

Traits longs à chaque °C 0,1 et 0,5 0,1 et 0,5

Chiffres à chaque °C

Erreur d'échelle maximale °C 0,1 à 60 0,15 à 135

Immersion totale totale

Chambre d'expansion permettant un chauffage jusqu'à °C 105 170

Longueur totale mm 300 à 310 300 à 310

Diamètre extérieur de la tige mm 6,0 à 8,0 6,0 à 8,0

Longueur du réservoir mm 45 à 55 45 à 55

Diamètre extérieur du réservoir mm < au diamètre de la tige < au diamètre de la tige

Position de l'échelle

Du fond du réservoir à la ligne à °C 58,6 133,6

Distance mm 145 à 165 160 à 180

Longueur de l'échelle mm 40 à 90 40 à 90

11
NM 03040162

Annexe C
(informative)
Étalonnage des viscosimètres .)

,
C.1 Domaine d'application )

Cette annexe décrit les produits et les procédures utilisés pour l'étalonnage ou la vérification de l'étalonnage des
viscosimètres utilisés.dans la présente norme.

C.2 Produits de référence


Huiles étalons de viscosité, conformes aux huiles étalons de viscosité, et ayant les viscosités cinématiques
approximatives 1 indiquées dans le Tableau C.10
Les valeurs de viscosité cinématique certifiées sont fournies avec chaque échantillon.

Tableau C01 - Huiles étalons de viscosité

Viscosité cinématique approximative


Huiles étalons mm2/s
de viscosité a)
à 37,8 °C à 50 °C à 99°C

S 60 60 ... ...

S 200 200 ... ...

S 600 600 280 32

S 2 000 2 000 ... . ..

S 8000 8 000 o·· ...

S 30 000 27 000 11 000 •• 0

a) Les étalons de viscosité cités dans le Tableau C 1 sont issus du système de référence de la
société suivante:

CANNON INSTRUMENTS Co

2139 High Tech Road

State College, PA 16801

USA

Cette information est donnée pour la commodité des utilisateurs de la présente norme,
et ne signifie pas qu'il est recommandé l'emploi exclusif desproduits ainsi désignés.
Des produits équivalents peuvent être utilisés si on peut démontrer qu'ils conduisent aux
mêmes résultats.

12
NM 03.4.162

C.3 Étalonnage

C.3.1 Étalonnage du viscosimètre courant au moyen d'étalons de viscosité


C.3.1.1 Sélectionner à partir du Tableau C 1 un étalon liquide ayant un temps minimal 'écoulement de 200 s à la
température d'étalonnage (de préférence 37,8 CC). Déterminer le temps d'écoulement à 0,1 s près par le mode
opératoire décrit dans l'Article 7 et calculer la constante de viscosité, C, en millimètres carrés par secondes carrées,
de la manière suiv..ante :

... (C.1)

où:
v est la viscosité du liquide étalon, en millimètres carrés par seconde;
est le temps d'écoulement, en secondes.
NOTE 1 Il est recommandé d'éviter l'utilisation d'huiles de silicone comme huiles pour l'étalonnage de la viscosité. Cela rend :
les viscosimètres impropres à de futurs usages.

NOTE 2 La constante de viscosité est indépendante de la température pour les viscosimètres BS/IP/RF à tube en U.

C.3.1.2 Le viscosimètre opaque Cannon-Fenske (voir Figure A.1) a un volume fixe d'échantillon chargé à la
température de remplissage. Si la température de l'essai diffère de la température de remplissage, la constante du
viscosimètre est calculée de la manière suivante:

... (C.2)

où:
Cr est la constante du viscosimètre à la température T;
Co est la constante du viscosimètre lorsque celui-ci est rempli et que l'essai a lieu à la même température;
F est le facteur de dépendance de la température;
Tt est la température d'essai, en degrés Celsius;
Ti est la température de remplissage, en degrés Celsius.

C.3.1.3 Calculer la constante de dépendance de la température au moyen de l'équation suivante:

... (C.3)

où:
V est le volume de la charge, en centimètres cubes;
d est le diamètre moyen du ménisque du réservoir supérieur, en centimètres;
h est la tête moyenne de commande, en centimètres;
a est le coefficient d'expansion thermique de l'échantillon testé entre la température de remplissage et la
température de l'essai;
p est la masse volumique, en grammes par centimètres cubes;
Tt est la température d'essai, en degrés Celsius;
Tf est la température de remplissage, en degrés Celsius.

13
NM 03.4.162

C.3.1.4 Si le viscosimètre est utilisé en un autre lieu que le laboratoire d'étalonnage, il convient que la constante C
soit corrigée pour tenir compte de la différence d'accélération de la pesanteur, g, entre les deux lieux, de la manière
suivante:

... (CA)

où:
C2 est la constante d'étalonnage dans le laboratoire d'essai;
C1 est la constante d'étalonnage dans le laboratoire d'étalonnaqe ;
g2 est l'accélération de la pesanteur dans le laboratoire d'essai;
g1 est l'accélération de la pesanteur dans le laboratoire d'étalonnage.
Les certificats des viscosiniètres devraient indiquer la valeur de 9 au lieu d'étalonnage. Négliger la correction dé la
pesanteur peut entraîner des erreurs de 0,2 %.

C.3.2 Étalonnage du viscosimètre courant au moyen d'un viscosimètre de référence - Sélectionner une
huile de pétrole ou un bitume ayant un temps d'écoulement d'au moins 200 s. Sélectionner aussi un viscosimètre de
référence de constante C connue, ou un viscosimètre de référence du même type qui a été étalonné par comparaison
avec un viscosimètre maître. Des viscosimètres étalonnés sont disponibles chez certains fournisseurs. Installer le
viscosimètre de référence et le viscosimètre à étalonner dans le même bain et déterminer les temps d'écoulement
de l'huile par le procédé décrit.

Calculer la constante C de la manière suivante:

... (C.5)

où:
C1 est la constante C du viscosimètre courant;
t1 est le temps d'écoulement à 0,1 s près dans le viscosimètre courant;
C2 est la constante C du viscosimètre de référence;
t2 est le temps d'écoulement à 0,1 s près dans le viscosimètre de référence.

14