Vous êtes sur la page 1sur 22

Fiche séquence n° 4

Module : 18 Gestion budgétaire et Tableau de bord Masse


horaire : 70 Heures
Séquence n° 4 La budgétisation des investissements Temps
prévu : 10 Heures
Objectif de la Etablir le budget des investissements en mettant l’action sur la rentabilité
séquence de ces derniers

Séquence (4) : La budgétisation des investissements

Introduction
Un projet d’investissement est l’engagement immédiat de capitaux sous diverses formes, en
espérant que leur utilisation réalisera des bénéfices.
Investir, c’est aussi, apprécier la rentabilité d’un projet, c’est comparer ce qu’il rapporte à ce
qu’il coûte.
La décision d’investissement est souvent précédée d’un diagnostic économique et financier et
implique, par conséquent, une vision de l’avenir.
Toute décision comporte aussi des éléments de risques car les prévisions des recettes dans le
futur reposent toujours sur des hypothèses et peuvent être parfois très différentes de la réalité.
Le budget d’investissement est un élément constitutif du budget financier.
Les éléments constitutifs de ce budget ont un rôle précis dans l’élaboration d’une planification
et d’un contrôle efficace des activités opérationnelles. Le budget de trésorerie et le budget
d’investissement sont les plus importants.
La décision d’investissement est d’une importance capitale dans la mesure où :
 Elle engage l’avenir de l’entreprise
 Elle a des effets difficilement réversibles
 Elle véhicule le progrès technique et la productivité de l’entreprise.

I. La théorie économique classique


La théorie économique classique retient cinq méthodes d’appréciation de la rentabilité d’un
investissement :
 Les flux nets de trésorerie (FNT actualisés cumulés)
 La valeur actuelle nette (VAN)
 Le taux interne de rendement ou de rentabilité (TIR)
 Le délai de récupération (DR) du capital investi
 L’indice de profitabilité (IP)
Lorsqu’une entreprise réalise un investissement, elle veille à ce qu’il soit rentable.
La somme des surplus monétaires dégagés par l’investissement doit permettre de :
 Récupérer la mise de fonds initiale ;
 Rémunérer le capital investi.

Concepteur : SOUAID Salah Page 1


Analyser financièrement un investissement, c’est comparer les utilisations des ressources et des
revenus futurs étalés sur toute la durée de vie de l’investissement.
On procède, alors, à l’élaboration de prévision des recettes attendues de l’investissement.
On supposera, ensuite, que les recettes et les dépenses sont connues de manière certaine
et perçues en fin de période.

A. Les flux nets de trésorerie (FNT actualisés cumulés)


On mesure la rentabilité d’un investissement par la différence entre le coût de cet investissement
et la somme des flux nets de trésorerie dégagés en fin des (n) périodes de prévisions appelés (FNT).
Les flux nets de trésorerie (FNT) correspondent à la différence entre ce que rapporte l’investissement
(CA prévisionnel ou recettes prévisionnelles) et ce qu’il coût (Charges supplémentaires liées à
l’investissement), en tenant compte, de l’incidence de la fiscalité et du mode de financement de
l’investissement.
Les flux nets de trésorerie (FNT) peuvent être calculés à l’aide d’un tableau correspondant à la durée
de vie de l’investissement.

FNT actualisés cumulés d’une période :

Chiffre d’affaires prévisionnel


- Les dépenses prévisionnelles
- Les dotations aux amortissements
= Résultat d’exploitation
- Impôt sur les sociétés
= Résultat après impôts
+ Dotations aux amortissements
= Flux nets de trésorerie (ou CAF d’exploitation)
+ Récupération du BFR
+ Valeur résiduelle
= Cash-flows
* (1 + i )-n
= Cash-flows actualisés
NB: Il faut faire le cumul de ces cash-flows

Remarques :
 Le mode d’amortissement de l’investissement peut être linéaire ou dégressif.
 Les flux nets de trésorerie (FNT) sont appelés également Cash flow (ou Capacité
d’autofinancement).
 On tient compte dans le calcul des flux nets de trésorerie (FNT) de l’amortissement
comptable qui est différent de l’amortissement financier (Remboursement d’un emprunt).
 Dans les exemples qui vont suivre, on tiendra compte d’un flux de l’impôt sur les bénéfices
des sociétés (L’IS) de 30 % pour toute la durée de vie de l’investissement.
 Lorsque l’investissement a une valeur résiduelle (Valeur de revente à la fin de
l’amortissement), il convient de tenir compte du traitement fiscal car la valeur résiduelle
constitue une plus-value et est donc imposable à 30 %.

Concepteur : SOUAID Salah Page 2


NB :
Nous supposerons dans les deux exemples qui vont suivre que le financement des investissements
est fait à partir de Fonds propres.

B. La valeur actuelle nette (VAN)


La valeur actuelle nette (VAN) d’un investissement est égale à la différence entre les flux nets de
trésorerie (FNT) et le coût de l’investissement actualisés à la date 0.
Cette méthode consiste à rapprocher la dépense d’investissement engagée aux cash-flows dégagés
pendant la durée de vie du projet. Il y a lieu d’actualiser les cash-flow avec le même taux
d’actualisation de l’investissement.
Le cash-flow signifie les flux de trésorerie et il est égal à :

Cash-flow = Flux nets de trésorerie = Encaissement (Recettes) – Décaissements (Dépenses)

VAN = Cash-flow – Dépense initiale

VAN = ∑ FNTk (1+i)-k - I0

Avec :
FNTk = Les flux nets de trésorerie de la période k.
I0 = L’investissement à la date 0.

Un projet est rentable si la VAN est positive.


Une VAN est égale à 0 signifie, en effet, que le projet permet de rémunérer et de rembourser le
capital investi, mais qu’il ne laisse pas de surplus pour l’entreprise.

Remarques :
 Un investissement est rentable au taux (i) si la VAN est positive à ce taux.
 La VAN est une fonction croissante du taux d’actualisation retenu. Elle dépend directement
du choix de ce taux.
 Le taux d’actualisation utilisé est généralement le taux habituel de la rentabilité des capitaux
investis par l’entreprise. Il dépend principalement de l’activité de l’entreprise, du taux de
rentabilité connu d’un autre projet, du taux de rendement d’un autre projet, de l’inflation, etc.

Concepteur : SOUAID Salah Page 3


C. Le taux interne de rentabilité (TIR)
Le taux interne de rentabilité (TIR) est le taux qui est réalisé entre l’investissement et les cash-flows
annuels actualisés. Autrement-dit, c’est le taux qui correspond à une VAN nulle.
La valeur actuelle nette (VAN) d’un projet diminue au fur et à mesure que le taux d’actualisation
s’élève.

On appelle taux interne de rentabilité (TIR) d’un projet, le taux pour lequel la valeur actuelle nette
(VAN) génère une équivalence entre le capital investi et la somme des flux nets de trésorerie (FNT),
y compris la valeur résiduelle actualisée à l’époque 0.
Soit
r : le taux interne de rentabilité (TIR), alors VAN = 0

r est tel que :

I0 = ∑ FNTk (1+r)-k

D. Le délai de récupération (DR) du capital investi


C’est le délai au bout duquel les cash- flow dégagés permettent de récupérer le capital investi.
Le délai de récupération est le taux nécessaire pour que le montant cumulé des FNT actualisés
soit égal au capital investi. Il se calcule par interpolation linéaire.

E. L’indice de profitabilité (IP)


Lorsque le décideur d’investissement est confronté au choix de plusieurs projets qui ne donnent
pas l’avantage de l’un par rapport à l’autre, il est très utile de déterminer l’indice de profitabilité
afin de permettre un choix plus judicieux. Le projet le plus rentable est celui qui a un indice de
profitabilité le plus élevé.
Dans notre exemple, il faut choisir celui qui donne l’indice de profitabilité (IP) le plus grand.

Indice de profitabilité (IP) =

II. Le choix de financement de l’investissement


Si on considère les projets isolément, les méthodes de la VAN et du TIR aboutissent à la même
conclusion : les projets dont le TIR est supérieur au taux d’actualisation choisi par l’entreprise, ont
une valeur actuelle nette (VAN) positive et doivent être retenus.
Si on considère les projets relevant des investissements concurrents, l’application des trois
méthodes (VAN, TIR et DR) peut conduire à des conclusions différentes. On adopte généralement
le TIR même s’il est parfois irréaliste (Quand il est élevé) car la VAN et le DR dépendent du choix
du taux d’actualisation. En effet, la VAN permet uniquement de dire si un projet peut être
sélectionné ou non, en fonction du choix arbitraire d’un taux d’actualisation.

Concepteur : SOUAID Salah Page 4


Remarques :
Dans les exemples de ce chapitre, le calcul des flux nets de trésorerie (FNT) a pris en compte le
financement des investissements sur des fonds propres de l’entreprise.
N’oublions pas qu’il existe d’autres possibilités de financement :
 Par emprunts bancaires
 Par crédit-bail
 Par financement mixte (Emprunts et fonds propres).
Il va sans dire que l’incidence du mode de financement sur le choix d’un projet est déterminante
car les FNT vont s’en ressentir et, par conséquent, la rentabilité d’un investissement dépendra
davantage de son mode de financement.

A. L’autofinancement
D’une manière générale, la détermination des futures ressources propres à l’entreprise sera fondée
sur la rentabilité des anciens et nouveaux investissements. Les moyens de financement doivent être
exprimés en disponibilités de trésorerie et basés sur l’autofinancement net : Le résultat non distribué
augmenté des amortissements.

Exemple :
Une entreprise industrielle envisage d’acquérir une machine pour 99 900 DH.
Les marges espérées avant amortissements et charges financières sont de 59 300 DH pour les
3 premières années. Les dirigeants hésitent entre deux modes de financement :
 Soit par des fonds propres
 Soit par un emprunt de 60 000 DH au taux de 10 % et le solde par des fonds propres.
Travail à faire :
Quel est le mode de financement à conseiller aux dirigeants ?

Solution :
1er mode de financement par des fonds propres :

Cash-flows prévisionnels :
Cash- flows
Eléments 1 2 3
Marges espérées 59 300 59 300 59 300
- DEA 33 300 33 300 33 300
Résultat d’exploitation 26 000 26 000 26 000
Impôts sur les bénéfices (30%) 7 800 7 800 7 800
Résultat net d’impôts 18 200 18 200 18 200
+ DEA 33 300 33 300 33 300
= Cash- flow 51 500 51 500 51 500

Calculons le taux interne de rentabilité (TIR) :

99 900 = 51 500 [ = 1,94

Concepteur : SOUAID Salah Page 5


La table financière (TF4) donne (i) = 25,25 %
Donc le TIR = 25,25 %
Les dirigeants de l’entreprise vont investir 99 900 DH qui leur rapportent 25,25 % pendant 3 ans.

2ème mode de financement par un emprunt de 60 000 DH et le solde par des fonds propres
de 39 900 DH :

Le tableau d’amortissement de l’emprunt est le suivant :


Années Capital restant dû Intérêts Remboursement Annuités
1 60 000 6 000 20 000 26 000
2 40 000 4 000 20 000 24 000
3 20 000 2 000 20 000 22 000
Total - 12 000 60 000 72 000

Les cash- flows prévisionnels :


Cash- flows
Eléments 1 2 3
Marges espérées 59 300 59 300 59 300
- DEA 33 300 33 300 33 300
- Charges financières (Intérêts) 6 000 4 000 2 000
Résultat d’exploitation 20 000 22 000 24 000
Impôts sur les bénéfices (30%) 6 000 6 600 7 200
Résultat net d’impôts 14 000 15 400 16 800
+ DEA 33 300 33 300 33 300
- Remboursement de l’emprunt 20 000 20 000 20 000
= Cash- flows 27 300 28 700 30 100

Le taux interne de rentabilité (TIR) des capitaux propres investis :

39 900 = 27 300 (1+i)-1 + 28 700 (1+i)-2 + 30 100 (1+i)-3

Les cash-flows n’étant pas constants, on doit chercher le taux (i) par itérations successives.
On prend les différents taux pour déterminer le taux le plus proche.

B. Financement par leasing (ou Crédit-bail)


Le crédit-bail comme son l’indique s’apparente à la fois à une opération de financement et à une
opération de location.
Grâce à cette formule, les entreprises peuvent disposer du Matériel et Mobilier préalablement
choisis, sans avoir à débourser les sommes nécessaires à leur acquisition.
Les sociétés de Crédit-bail se chargent à cet égard de l’achat des équipements à leur place dans le
but de les louer.
Cette technique présente l’avantage d’éviter à un promoteur de consacrer une part très importante
de ses capitaux en investissement d’équipements en lui permettant de renforcer les moyens de
développement de l’entreprise.

Concepteur : SOUAID Salah Page 6


Exemple :
Une société procède à l’étude de financement d’un investissement comme suit :
 Valeur du Matériel : 600 000 DH (HT)
 Marge de structure hors frais d’investissement (Hors charges financières et hors
amortissement : 1 200 000 DH
 Progression de l’excédent brut d’exploitation (EBE) de 10 % par an.
Les dirigeants de la société envisagent un investissement par Crédit-bail d’une durée de 5 ans dont
les caractéristiques sont les suivantes :
 Loyer (HT) de la 1ère année : 42,32 %
 Loyer (HT) de la 2ème année : 32,36 %
 Loyer (HT) de la 3ème année : 24,20 %
 Loyer (HT) de la 4ème année : 16,80 %
 Loyer (HT) de la 5ème année : 11,96 %
La valeur résiduelle : 2 % de la valeur amortissable en un an.
Les loyers sont payables au terme de chaque année.

Travail à faire :
1) Quelle est l’évolution de l’excédent brut d’exploitation (EBE) ?
2) Calculer les montants des loyers du Matériel
3) Calculer les flux nets de trésorerie (FNT), en déduire le taux interne de rentabilité financière.

Solution :
1) L’évolution de l’EBE se présente dans le tableau suivant :
1 2 3 4 5 6
300 000 330 000 363 000 399 630 439 593 483 552,30

2) Les loyers du Matériel :


1 2 3 4 5 6
253 920 194 160 145 200 100 800 71 760 -

3) Calcul des FNT :


1 2 3 4 5 6
EBE 300 000 330 000 330 000 399 630 439 593 483 552,30
Crédit-bail 253 920 194 160 145 200 100 800 71 760 -
Amortissement - - - - - 12 000 (1)
= Résultat 46 080 135 840 217 800 298 830 367 833 471 552,30
Impôts/Résultat 13 824 40 752 65 340 89 649 110 349,1 141 465,69
MAB 32 256 95 088 152 460 209 181 257 483,1 330 086,61
Valeur du rachat - - - - -12 000 -
FNT 32 256 95 088 152 460 209 181 245 483,1 330 086,61

600 000 = +

Concepteur : SOUAID Salah Page 7


Ceci correspond à un taux de 11,7 %
Le taux interne de rentabilité financière de 600 000 DH investis par l’entreprise en mode Crédit-bail
est de 11,7 %
Application (1) :
Soient les informations suivantes relatives aux deux investissements (A) et (B).
Eléments Investissement (A) Investissement (B)
I0 : Investissement à l’époque 0 750 000 DH 300 000 DH
Mode d’amortissement Am linéaire sur 4 ans Am linéaire sur 4 ans
Valeur résiduelle au bout de 4 ans 480 000 DH 0
Dépenses d’exploitation constantes 150 000 DH 70 000 DH
Recettes d’exploitation de la 1ère année 360 000 DH 180 000 DH
Taux d’actualisation (i) 14 % 14 %

Autres informations :
Investissement A : Les dépenses de cet investissement augmentent de 20 000 DH par an
Investissement A : Les recettes de cet investissement augmentent de 10 % par an
Investissement B : Les recettes de cet investissement augmentent de 10 % par an
Investissement A : Tenir compte d’un taux de l’IS de 30 % sur la valeur résiduelle

Travail à faire :
1) Calculer les FNT des deux investissements
2) Calculer et interpréter la VAN des deux investissements
3) Calculer et interpréter le TIR des deux investissements
4) Calculer et interpréter le DR des deux investissements
5) Calculer et interpréter l’IP des deux investissements

Application (2) :
Pour développer son activité, l’entreprise (X) achète un nouvel équipement dont les caractéristiques
sont les suivantes :
Dépenses engagées :
 Prix d’achat : 250 000 DH (HT)
 Frais d’installation : 47 000 DH (HT)
 Frais de formation du personnel : 20 000 DH (HT)
 Augmentation du BFRE en 1ère Année : 30 000 DH (HT). Sachant que cette augmentation est
récupérée en fin de période et ce montant de la variation du BFR ne doit pas être amorti.
Prévisions :
 Durée d’exploitation : 5 ans
 Mode d’amortissement : linéaire
 CA annuel : 315 000 DH (HT)
 Charges variables : 40 % du CA (HT)
 Charges fixes (Hors amortissement) : 70 700 DH par an
 Valeur résiduelle (Nette d’impôts) : 24 300 DH

Concepteur : SOUAID Salah Page 8


Travail à faire :
1) Déterminer le montant du capital investi
2) Sachant que le taux d’actualisation est de 10 %, étudier la rentabilité de cet investissement
sur la base de :
a) Cash-flows (Ou FNT actualisés et cumulés)
b) Valeur actuelle nette (VAN)
c) Délai de récupération (DR)
d) Indice de profitabilité (IP)
e) Taux interne de rentabilité (TIR)

Corrigé de l’application (1) : 


La rentabilité de l’investissement A :

1) Les FNT de l’investissement A


Années 1 2 3 4
Recettes encaissées 360 000 396 000 (1) 435 000 479 160
Dépenses d’exploitation 150 000 170 000 190 000 210 000
DEA 187 500 (2) 187 500 187 500 187 500
Résultat avant impôts 22 500 38 500 58 100 81 660
IS (30 %) 6 750 (3) 11 550 17 430 24 498
Résultat après impôts 15 750 26 950 40 670 57 162
DEA 187 500 187 500 187 500 187 500
= CAF d’exploitation 203 250 214 450 228 170 244 662
Récupération du BFR - - - -
Valeur résiduelle - - - 336 000 (4)
Cash – flows 203 250 214 450 228 170 580 662
Taux d’actualisation 0,877192982 0,769467528 0,674971516 0,592080277
(i) = (1+i) -n

FNT actualisés 178 289,4737 165 012,3115 154 008,2509 343 798,518


au taux de 14 %
FNT actualisés 178 289,4737 343 301,7852 497 310,0361 841 108,5541
cumulés

(1) Les recettes augmentent en progression géométrique de 10 % par an.


(2) DEA = VO (HT) / Durée = I0 / Durée = 750 000 / 4 = 187 500 DH
(3) IS (1ère Année) = 22 500 * 30 % = 6 750 DH
(4) Valeur résiduelle = 480 000 – (480 000 * 30 %) = 366 000 DH

2) La valeur actuelle nette (VAN) de l’investissement A

VAN = ∑ FNTk (1+i)-k - I0


VAN = ∑ FNTk (1,14)-4 - I0
VAN = 841 108,5541 – 750 000
VAN = 91 108,5541 DH

Concepteur : SOUAID Salah Page 9


3) Le taux interne de rentabilité (TIR) de l’investissement A

On recherche r tel que :


750 000 = 203 250 (1+r)-1 + 214 450 (1+r)-2 + 228 170 (1+r)-3 + 580 662 (1+r)-4

On procède par interpolation linéaire :


On sait que pour un taux de 14 % : ∑ FNTk (1,14)-k = 91 108,5541 (VAN)
On sait encore que plus le taux augmente, plus la VAN diminue
Le TIR est donc supérieur à 14 %

Par tâtonnement, on trouve :


Taux ……………………………………………. VAN
18 % .............................................. + 14 630,7197
TIR …………………………………………… 0
19 % ............................................. – 2 806,9545

t = 18 % :
750 000 = 203 250 (1,18)-1 + 214 450 (1,18)-2 + 228 170 (1,18)-3 + 580 662 (1,18)-4
750 000 = 172 245,7627 + 154 014,651 + 138 871,3062 + 299 498,9998
750 000 = 764 630,7197 (Soit une VAN = + 14 630,7197 DH)

t = 19 % :
750 000 = 203 250 (1,19)-1 + 214 450 (1,19)-2 + 228 170 (1,19)-3 + 580 662 (1,19)-4
750 000 = 170 798,3193 + 151 437,0454 + 135 399,6863 + 289 557,9945
750 000 = 747 193,0455 (Soit une VAN = - 2 806,9545 DH)

Donc : (TIR – 18) / (19 – 18) = (0 – 14 630,7197) / (-2 806,9545 – 14 630,7197)


(TIR – 18) = – 14 630,7197 / - 17 437,6742
(TIR – 18) = 0,8390299307
TIR = 18,8390299307 (Soit 18,84 %)

4) Le délai de récupération (DR) de l’investissement A

3 …………………………. 497 310,0361
DR ………………………… 750 000
4 …………………………. 841 108,5541

DR = 3 + [(750 000 – 497 310,0361) / (841 108,5541 – 497 310,0361)]


DR = 3 + [(252 689,9639) / (343 798,518)]
DR = 3 + 0,734994337
DR = 3,734994337 (Soit 3 ans; 8 mois et 25 jours)

Concepteur : SOUAID Salah Page 10


5) L’indice de profitabilité (IP) de l’investissement A

L’indice de profitabilité (IP) de l’investissement (A) :

Indice de profitabilité (IP) =

IP = 841 108,5541 / 750 000 = 1,121478072

(1 DH investi rapporte 1,12 DH)

La rentabilité de l’investissement B :

1) Les FNT de l’investissement B


Années 1 2 3 4
Recettes encaissées 180 000 198 000 217 800 239 580
Dépenses d’exploitation 70 000 70 000 70 000 70 000
DEA 75 000 (2) 75 000 75 000 75 000
Résultat avant impôts 35 000 53 000 72 800 94 580
IS (30 %) 10 500 (3) 15 900 21 840 28 374
Résultat après impôts 24 500 37 100 50 960 66 206
DEA 75 000 75 000 75 000 75 000
= CAF d’exploitation 99 500 112 100 125 960 141 206
Récupération du BFR - - - -
Valeur résiduelle - - - -
Cash – flows 99 500 112 100 125 960 141 206
Taux d’actualisation 0,877192982 0,769467528 0,674971516 0,592080277
(i) = (1+i)-n
FNT actualisés 87 280,70175 86 257,30994 85 019,41218 83 605,28765
au taux de 14 %
FNT actualisés 87 280,70175 173 538,1017 258 557,4239 342 162,7115
cumulés

(1) Les recettes augmentent en progression géométrique de 10 % par an.


(2) DEA = VO (HT) / Durée = I0 / Durée = 300 000 / 4 = 75 000 DH
(3) IS (1ère Année) = 35 000 * 30 % = 10 500 DH

2) La valeur actuelle nette (VAN) de l’investissement B

VAN = ∑ FNTk (1+i)-k - I0


VAN = ∑ FNTk (1,14)-4 - I0
VAN = 342 162,7115 – 300 000

Concepteur : SOUAID Salah Page 11


VAN = 42 162,7115 DH

3) Le taux interne de rentabilité (TIR) de l’investissement B

On recherche r tel que :


300 000 = 99 500 (1+r)-1 + 112 100 (1+r)-2 + 125 960 (1+r)-3 + 141 206 (1+r)-4

On procède par interpolation linéaire :


On sait que pour un taux de 14 % : ∑ FNTk (1,14)-k = 42 162,7115 (VAN)
On sait encore que plus le taux augmente, plus la VAN diminue
Le TIR est donc supérieur à 14 %

Par tâtonnement, on trouve :


Taux ……………………………………………. VAN
20 % .............................................. + 1 754,436731
TIR …………………………………………… 0
21 % ............................................. – 4 228,0093

t = 20 % :
300 000 = 99 500 (1,20)-1 + 112 100 (1,20)-2 + 125 960 (1,20)-3 + 141 206 (1,20)-4
300 000 = 82 916,66667 + 77 847,22222 + 72 893,51852 + 68 097,02932
300 000 = 301 754,4367 (Soit une VAN = + 1 754,436731 DH)

t = 21 % :
300 000 = 99 500 (1,21)-1 + 112 100 (1,21)-2 + 125 960 (1,21)-3 + 141 206 (1,21)-4
300 000 = 82 231,40496 + 76 565,80835 + 71 101,13623 + 65 873,64113
300 000 = 295 771,9907 (Soit une VAN = - 4 228,0093 DH)

Donc : (TIR – 20) / (21 – 20) = (0 – 1 754,436731) / (-4 228,0093 – 1 754,436731)


(TIR – 20) = – 1 754,436731 / - 5 982,446031
(TIR – 20) = 0,293264113
TIR = 20,293264113 (Soit 20,29 %)

4) Le délai de récupération (DR) de l’investissement B

3 …………………………. 258 557,4239


DR ………………………… 300 000
4 …………………………. 342 162,7115

DR = 3 + [(300 000 – 258 557,4239) / (342 162,7115 – 258 557,4239)]


DR = 3 + [(41 442,5761) / (83 605,2876)]
DR = 3 + 0,495693242
DR = 3,495693242 (Soit 3 ans; 5 mois et 28 jours)

Concepteur : SOUAID Salah Page 12


5) L’indice de profitabilité (IP) de l’investissement B

L’indice de profitabilité (IP) de l’investissement (B) :

Indice de profitabilité (IP) =

IP = 342 162,7115 / 300 000 = 1,140542372

(1 DH investi rapporte 1,14 DH). On choisit l’investissement B.

Remarque :
L’indice de profitabilité (IP) est calculé à chaque fois que les investissements ont des coûts
différents. On choisit alors le projet d’investissement correspondant au taux de profitabilité
le plus élevé.

Concepteur : SOUAID Salah Page 13


Corrigé de l’application (2) :
1) Déterminer le montant du capital investi
Le capital investi comprend les dépenses engagées pour entamer le projet d’investissement :
I0 = Prix d’achat HT + Frais d’installation HT + Frais de formation HT + Augmentation du BFR
I0 = 250 000 + 47 000 + 20 000 + 30 000
I0 = 347 000 DH

2) Sachant que le taux d’actualisation est de 10 %, étudier la rentabilité de cet investissement


sur la base de :

a) Cash-flows (Ou FN actualisés cumulés)


Années 1 2 3 4 5
CA HT 315 000 315 000 315 000 315 000 315 000
CV 126 000 (1) 126 000 126 000 126 000 126 000
CF (Hors Am) 70 700 70 700 70 700 70 700 70 700
DEA 63 400 (2) 63 400 63 400 63 400 63 400
Résultat 54 900 54 900 54 900 54 900 54 900
avant impôts
IS (30 %) 16 470 (3) 16 470 16 470 16 470 16 470
Résultat 38 430 38 430 38 430 38 430 38 430
après impôts
DEA 63 400 63 400 63 400 63 400 63 400
CAF 101 830 101830 101830 101 830 101 830
d’exploitation
Récupération - - - - 30 000
du BFR
Valeur - - - - 24 300
résiduelle
Cash-flow 101 830 101 830 101 830 101 830 156 130
(1,1) -n
0,909090909 0,826446281 0,7513148 0,683013455 0,620921323
Cash-flows 92 572,72727 84 157,02479 76 506,38618 69 551,26016 96 944,44617
actualisés
Cash-flows 92 572,72727 176 729,7521 253 236,1382 322 787,3984 419 731,8446
cumulés

(1) 315 000 * 40 % = 126 000 DH


(2) DEA = [(I0 – Augmentation du BFR)] / 5 = (347 000 – 30 000) / 5 = 63 400 DH
(3) IS (1ère Année) = 54 900 * 30 % = 16 470 DH

Concepteur : SOUAID Salah Page 14


b) Valeur actuelle nette (VAN)

VAN = ∑ FNTk (1+i)-k - I0


VAN = ∑ FNTk (1,10)-5 - I0
VAN = 419 731, 8446 – 347 000
VAN = 72 731, 8446 DH (Donc, le projet est rentable car la VAN est positive)

c) Délai de récupération (DR)

C’est le délai au bout duquel les cash-flows dégagés permettent de récupérer le capital investi
(On utilise l’interpolation linéaire)
322 787,3984 ˂ DR ˂ 419 731,8446

4 …………………………. 322 787,3984


DR ………………………… 347 000
5 …………………………. 419 731,8446

DR = 4 + [(347 000 – 322 787,3984) / (419 731,8446 – 322 787,3984)]


DR = 4 + [(24 212,6016) / (96 944,4462)]
DR = 4 + 0,24975749
DR = 4,24975749 (Soit 4 ans et 3 mois)

e) Indice de profitabilité (IP)

Un projet est rentable est celui qui a un indice de profitabilité le plus élevé.

Indice de profitabilité (IP) =

IP = 419 731,8446 / 347 000 = 1,209601858

(1 DH investi rapporte 1,21 DH). Le projet est rentable car chaque DH investi rapporte 1,21 DH.

Concepteur : SOUAID Salah Page 15


f) Taux interne de rendement (Ou de rentabilité = TIR)

Le taux interne de rendement d’un projet est le taux pour lequel la VAN génère une équivalence entre le
capital investi est la somme des FNT (Y compris la valeur résiduelle à l’époque 0).
Les cash-flows sont une fonction décroissante du taux d’actualisation (On procède par itérations
successives, par tâtonnement ou par interpolation linéaire)

On recherche r tel que :


347 000 = 101 830 (1+r)-1 + 101 830 (1+r)-2 + 101 830 (1+r)-3 + 101 830 (1+r)-4
+ 156 130 (1+r)-5

On procède par interpolation linéaire :


On sait que pour un taux de 14 % : ∑ FNTk (1,10)-k = 72 731,8446 (VAN)
On sait encore que plus le taux augmente, plus la VAN diminue
Le TIR est donc supérieur à 10 %

Par tâtonnement, on trouve :


Taux ……………………………………………. VAN
17 % .............................................. + 3 556,255314
TIR …………………………………………… 0
18 % ............................................. – 4 825,144489

t = 17 % :
347 000 = 101 830 (1,17)-1 + 101 830 (1,17)-2 + 101 830 (1,17)-3 + 101 830 (1,17)-4
+ 156 130 (1,17)-5
347 000 = 87 034,18803 + 74 388,1949 + 63 579,65376 + 54 341,58441 + 71 212,63421
347 000 = 350 556,2553 (Soit une VAN = + 3 556,255314 DH)

t = 18 % :
347 000 = 101 830 (1,18)-1 + 101 830 (1,18)-2 + 101 830 (1,18)-3 + 101 830 (1,18)-4
+ 156 130 (1,18)-5
347 000 = 86 296,61017 + 73 132,72048 + 61 976,88177 + 52 522,78116 + 68 245,86193
347 000 = 342 174,8555 (Soit une VAN = - 4 825,144489 DH)

Donc : (TIR – 17) / (18 – 17) = (0 – 3 556,255314) / (-4 825,144489 – 3 556,255314)


(TIR – 17) = – 3 556,255314 / - 8 381,399803
(TIR – 17) = 0,424303266
TIR = 17,424303266 (Soit 17,42 %)

Concepteur : SOUAID Salah Page 16


Dossier 6 : Gestion budgétaire (25 Points) [Variante 1 Année 2015]

Le département « Contrôle de gestion » d’une entreprise vous soumet un projet d’investissement


dont les caractéristiques sont les suivantes :
 Acquisition d’un bâtiment pour 720 000 DH amortissable linéairement sur 25 ans.
 Acquisition d’un matériel pour 522 000 DH amortissable linéairement sur 5 ans.
 Les besoins en fonds de roulement (BFR) augmenteront en début d’année respectivement
de 27 900 DH et 44 100 DH.
 Les prévisions d’exploitation varieront pour les prochaines années à la suite des seuls effets
de la réalisation de l’investissement projeté.

Les prévisions d’activité et de charges d’exploitation de l’entreprise s’établiront alors, après


investissement comme suit :
Années 1 2 3 4 5
Chiffres d’affaires 13 941 000 14 490 000 15 147 000 16 002 000 16 551 000
Charges variables (CV) 8 778 000 8 880 000 8 970 000 9 048 000 9 132 000
CF hors amortissement 4 389 000 4 440 000 4 485 000 4 524 000 4 566 000

Le projet peut être exploité pendant 5 ans au terme desquels l’entreprise en sortirait avec une valeur
résiduelle nette d’impôts de 648 000 DH.
NB : Taux d’actualisation est de 11 %.

Travail à faire :
1) Déterminer le coût de l’investissement sachant que les frais de montage et d’installation du
matériel s’élèvent à 108 000 DH. 4 Points
2) Déterminer le montant des cash-flows actualisés et cumulés. 10 Points
3) Déterminer et commenter la VAN. 4 Points
4) Déterminer et commenter l’IP. 3 Points
5) Déterminer et commenter le DR. 4 Points

Concepteur : SOUAID Salah Page 17


Dossier 6 : Gestion budgétaire (25 Points) [Variante 2 Année 2015]

Le département « Contrôle de gestion » d’une entreprise vous soumet un projet d’investissement


dont les caractéristiques sont les suivantes :
 Acquisition d’un bâtiment pour 640 000 DH amortissable linéairement sur 25 ans.
 Acquisition d’un matériel pour 464 000 DH amortissable linéairement sur 5 ans.
 Les besoins en fonds de roulement (BFR) augmenteront en début d’année respectivement
de 24 800 DH et 39 200 DH.
 Les prévisions d’exploitation varieront pour les prochaines années à la suite des seuls effets
de la réalisation de l’investissement projeté.

Les prévisions d’activité et de charges d’exploitation de l’entreprise s’établiront alors, après


investissement comme suit :
Années 1 2 3 4 5
Chiffres d’affaires 12 392 000 12 880 000 13 464 000 14 224 000 14 712 000
Charges variables (VC) 7 802 667 7 893 300 7 970 000 8 042 600 8 117 000
CF hors amortissement 3 901 333 3 946 700 3 990 000 4 021 400 4 059 000

Le projet peut être exploité pendant 5 ans au terme desquels l’entreprise en sortirait avec une valeur
résiduelle nette d’impôts de 576 000 DH.
NB : Taux d’actualisation est de 11 %.

Travail à faire :
1) Déterminer le coût de l’investissement sachant que les frais de montage et d’installation du
matériel s’élèvent à 96 000 DH. 4 Points
2) Déterminer le montant des cash-flows actualisés et cumulés. 10 Points
3) Déterminer et commenter la VAN. 4 Points
4) Déterminer et commenter l’IP. 3 Points
5) Déterminer et commenter le DR. 4 Points

Concepteur : SOUAID Salah Page 18


Corrigé du dossier 6 : Gestion budgétaire [Variante 1 Année 2015]

1) Coût de l’investissement : (4 Points)


I0 = (720 000 + 522 000) + 108 000 + (27 900 + 44 100)
I0 = 1 242 000 + 108 000 + 72 000
I0 = 1 422 000 DH

2) Montant des cash-flows actualisés et cumulés : (10 Points)


Années 1 2 3 4 5
Chiffre d’affaires 13 941 000 14 490 000 15 147 000 16 002 000 16 551 000
Charges variables 8 778 000 8 88 000 8 970 000 9 048 000 9 132 000
Charges fixes hors 4 389 000 4 440 000 4 485 000 4 524 000 4 566 000
amortissement
Am du bâtiment(1) 28 800 28 800 28 800 28 800 28 800
Am du matériel(2) 126 000 126 000 126 000 126 000 126 000
Résultat avant impôts 619 200 1 015 200 1 537 200 2 275 200 2 698 200
Impôts (IS = 30 %) 185 760 304 560 461 160 682 560 809 460
Résultat après impôts 433 440 710 640 1 076 040 1 592 640 1 888 740
Am du bâtiment 28 800 28 800 28 800 28 800 28 800
Am du matériel 126 000 126 000 126 000 126 000 126 000
Récupération du BFR - - - - 72 000
Valeur résiduelle - - - - 648 000
Cash-flows 588 240 865 440 1 230 840 1 747 440 2 763 540
Taux d’actualisation 0,9009009 0,811622433 0,731191381 0,658730974 0,593451328
= (1,11)-n
CF actualisés 529 945,95 702 410,52 899 979,60 1 151 092,85 1 640 026,48
CF actualisés cumulés 529 945,95 1 232 356,47 2 132 336,07 3 283 428,92 4 923 455,40
(1) Am du bâtiment = 720 000 / 25 = 28 800 DH
(2) Am du matériel = (522 000 + 108 000) / 5 = 126 000 DH

3) Montant et commentaire de la VAN : (4 Points)


VAN = Somme des CF actualisés et cumulés – Coût de l’investissement
VAN = 4 923 455,40 – 1 422 000
VAN = 3 501 455,40 DH
La VAN étant positive, donc le projet en question est à retenir (Projet rentable).

4) L’indice de profitabilité (IP) : (3 Points)


IP = Somme CF actualisés et cumulés / Coût de l’investissement
IP = 4 923 455,40 / 1 422 000

Concepteur : SOUAID Salah Page 19


IP = 3,46 DH (Cette valeur est supérieure à 1)
Le projet est rentable car chaque DH investi rapporte à l’entreprise 3,46 DH

5) Calcul et commentaire du délai de récupération (DR) : (4 Points)


Délai ………………………….. VAN
2………………………………… 1 232 356,47
DR………………………………. I0 = 1 422 000
3…………………………………. 2 132 336,07

(DR – 2) / (3 – 2) = (1 422 000 – 1 232 356,47) / (2 132 336,07 – 1 232 356,47)


(DR – 2) = 189 643,53 / 899 979,60
(DR – 2) = 0,210719809
DR = 0,210719809 + 2
DR = 2,210719809
Le projet en question peut être récupéré dans 2 ans; 2 mois et 16 jours

Concepteur : SOUAID Salah Page 20


Corrigé du dossier 6 : Gestion budgétaire [Variante 2 Année 2015]

1) Coût de l’investissement : (4 Points)


I0 = (640 000 + 464 000) + 96 000 + (24 800 + 39 200)
I0 = 1 104 000 + 96 000 + 64 000
I0 = 1 264 000 DH

2) Montant des cash-flows actualisés et cumulés : (10 Points)


Années 1 2 3 4 5
Chiffre d’affaires 12 392 000 12 880 000 13 464 000 14 224 000 14 712 000
Charges variables 7 802 667 7 893 300 7 970 000 8 042 600 8 117 000
Charges fixes hors 3 901 333 3 946 700 3 990 000 4 021 400 4 059 000
amortissement
Am du bâtiment(1) 25 600 25 600 25 600 25 600 25 600
Am du matériel(2) 112 000 112 000 112 000 112 000 112 000
Résultat avant impôts 550 400 902 400 1 366 400 2 022 400 2 398 400
Impôts (IS = 30 %) 165 120 270 720 409 920 606 720 719 520
Résultat après impôts 385 280 631 680 956 480 1 415 680 1 678 880
Am du bâtiment 25 600 25 600 25 600 25 600 25 600
Am du matériel 112 000 112 000 112 000 112 000 112 000
Récupération du BFR - - - - 64 000
Valeur résiduelle - - - - 576 000
Cash-flows 522 880 769 280 1 094 080 1 553 280 2 456 480
Taux d’actualisation 0,9009009 0,811622433 0,731191381 0,658730974 0,593451328
= (1,11)-n
CF actualisés 471 063,06 624 364,91 799 981,87 1 023 193,65 1 457 801,32
CF actualisés cumulés 471 063,06 1 095 427,97 1 895 409,84 2 918 603,49 4 376 404,81
(1) Am du bâtiment = 640 000 / 25 = 25 600 DH
(2) Am du matériel = (464 000 + 96 000) / 5 = 112 000 DH

3) Montant et commentaire de la VAN : (4 Points)


VAN = Somme des CF actualisés et cumulés – Coût de l’investissement
VAN = 4 376 404,81 – 1 264 000
VAN = 3 112 404,81 DH
La VAN étant positive, donc le projet en question est à retenir (Projet rentable).

4) L’indice de profitabilité (IP) : (3 Points)


IP = Somme CF actualisés et cumulés / Coût de l’investissement
IP = 4 376 404,81 / 1 264 000

Concepteur : SOUAID Salah Page 21


IP = 3,46 DH (Cette valeur est supérieure à 1)
Le projet est rentable car chaque DH investi rapporte à l’entreprise 3,46 DH

5) Calcul et commentaire du délai de récupération (DR) : (4 Points)

Délai ………………………….. VAN


2………………………………… 1 095 427, 97
DR………………………………. I0 = 1 264 000
3…………………………………. 2 895 409, 84

(DR – 2) / (3 – 2) = (1 264 000 – 1 095 427, 97) / (1 895 409, 84 – 1 095 427, 97)
(DR – 2) = 168 572, 03 / 799 981, 87
(DR – 2) = 0,210719812
DR = 0,210719812 + 2
DR = 2,210719812
Le projet en question peut être récupéré dans 2 ans; 2 mois et 16 jours.

Concepteur : SOUAID Salah Page 22

Vous aimerez peut-être aussi