Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 15 Modéliser l’écoulement d’un fluide.

La mécanique des fluides est un domaine de la physique consacré à l’étude du comportement


des fluides (liquides, gaz et plasmas). Ce domaine est présent par exemple dans la circulation
d’air dans les systèmes de climatisation, de chauffage, dans le refroidissement à air ou à eau
des machines, dans l’écoulement de l’air ou de l’eau autour des voitures, avions, bateaux …
Discussion :
Poussée d’Archimède : ballon poussé dans l’eau, bateau métallique qui flotte, boulon qui flotte dans mercure.

I - Poussée d’Archimède.

Tout corps plongé dans un fluide reçoit de la part de ce fluide une force (poussée) verticale, vers le haut dont l'intensité est
égale au poids du volume de fluide déplacé (ce volume est donc égal au volume immergé du corps).

Origine :
Tout objet plongé dans un fluide (liq ou gaz) subit des forces pressantes F  pS
Exercice :
Calculer la pression p (en Pascal puis en bar) exercée par le talon aiguille d’une dame de masse m = 60 kg.
Surface du talon S = 1,0 cm2.

La loi fondamentale de la statique des fluides PB  PA    g  ( z A  z B )

La pression augmente avec la profondeur


Les forces pressantes sont plus intenses sur le bas de l’objet que sur le haut : la résultante est une
force dirigée vers le haut.

Simulation P : https://phet.colorado.edu/fr/simulation/under-pressure

Discussion pression sous l’eau et pression atmosphérique, plongée.

Expression vectorielle : 𝑃𝐴 = −𝜌𝑓𝑙𝑢𝑖𝑑𝑒 ∙ 𝑉𝑖𝑚𝑚𝑒𝑟𝑔 é ∙ 𝑔

La norme de la poussée d’Archimède est égale à. 𝑃𝐴 = 𝜌𝑓𝑙𝑢𝑖𝑑𝑒 ∙ 𝑉𝑖𝑚𝑚𝑒𝑟𝑔 é ∙ 𝑔


𝑚
ρ fluide la masse volumique du fluide déplacé en kg.m-3. 𝜌 = 𝑉
Vimmergé le volume du corps immergé en m3
-2
g est l’intensité de la pesanteu en m.s

Exercice : Un iceberg immobile de volume V flotte à la surface de l’eau. Son volume immergé est Vi.
1. Représenter les deux forces exercées sur l’iceberg en équilibre.
2. Écrire l’expression vectorielle de ces deux forces
3. En déduire la valeur du volume immergée Vi.
Volumes : V= 7,0 × 104 m3 ; Masses volumiques : ρ(glace) = 9,2 × 102 kg·m–3 ; ρ(eau) = 1,02 × 103 kg·m–3 ;
Intensité de la pesanteur : g = 9,81 N·kg–1 Réponse : Vi = 6,3.104 m3

La poussée d’Archimède dans la semoule. https://www.youtube.com/watch?v=KS5xQwaAKSc (Université de Lille I)


Pourquoi un bateau flotte ?https://www.youtube.com/watch?v=wrV09tdQf70. (Université de Lille I)

Discussion condition de flottaison d’un objet


Un solide qui flotte à la surface de l’eau est partiellement immergé dans deux fluides l’eau et l’air pour chacun desquels la
poussée d’Archimède s’applique. Seule la poussée d’Archimède due à l’eau est prise en compte (celle de l’air étant négligeable
car  air <<  eau )
Le bateau flotte le poids du volume d’eau immergé est égal à au poids du bateau.

II - Ecoulement d’un fluide.

 Hypothèses :

- fluide parfait : un fluide non visqueux (pas de frottement au sein du fluide donc aucune résistance lors d’un
changement de forme du fluide
- Régime permanent : Un régime d'écoulement est dit permanent ou stationnaire si les paramètres qui le caractérisent
(pression, température, vitesse, masse volumique, ...), ont une valeur constante au cours du temps donc le fluide est
incompressible et homogène  fluide =cst
- l’écoulement est supposé non tourbillonnaire (pas de mouvement local de rotation du fluide) pas de vortex

 Débit volumique q :

Le débit volumique d’un fluide est le volume de fluide qui s’écoule par unité de temps à travers une section droite S
Il se note q
Le volume de fluide s’écoulant pendant t est : V=S  L (en m )
3
S
L= v  t distance parcourue en mètre
v la vitesse d’écoulement du fluide au niveau de S pendant t en
seconde

L=v  t V S L
L q   S v Attention au petit v et grand V !
t t

Question :
De l’eau s’écoule dans une conduite de 30,0 cm de diamètre à la vitesse de 0,50 m.s -1.
Calculer le débit volumique en m3 . s-1 et en L . s-1

 Conservation du débit.

q1  q2 donc v1  S1 = v2  S2

Question : Calculer la vitesse dans un rétrécissement de 15cm de diamètre.

III - Relation de Bernoulli.

 Observations liées à la relation de Bernoulli.

Balle de ping-pong dans un entonnoir :


https://www.youtube.com/watch?v=cOd_lkFqP_w (Université de Lille I)
Balle de ping-pong en lévitation :
https://www.youtube.com/watch?v=WWHXTumy4RQ (Université de Lille I)

On considère un écoulement permanent d’un fluide parfait, entre les


sections S1 et S2, entre lesquelles il n’y a aucune machine
hydraulique, (pas de pompe, ni de turbine).
𝒗𝟐𝟏 𝒗𝟐𝟐
𝒑𝟏 + 𝝆 ∙ + 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒉𝟏 = 𝒑𝟐 + 𝝆 ∙ + 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒉𝟐 La pression d'un fluide diminue lorsque sa vitesse augmente
𝟐 𝟐

L'équation de Bernouilli traduit une conservation de l’énergie et fait apparaître trois formes d'énergie :

𝒗𝟐
𝒑 : l'énergie de pression par unité de volume ; 𝝆 ∙ : l'énergie potentielle par unité de volume)
𝟐

𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒉 est l'énergie cinétique par unité de volume.


Discussion : varices

https://phet.colorado.edu/sims/cheerpj/fluid-pressure-and-flow/latest/fluid-pressure-and-flow.html?simulation=fluid-pressure-and-flow&locale=fr
Balle ping-pong + Séchoir + gobelet : https://www.youtube.com/watch?v=CX92L2LyqFE
Venturi : balle ping-pong attirée quand on souffle dessus – feuilles se rapprochent si on souffle. https://www.youtube.com/watch?v=13eoSasj4hw
Lévitation + gros ballon ! : https://www.youtube.com/watch?v=Ye3QPgDdJNg
Effet Magnus d’un ballon de basket du haut d’un barrage : https://www.youtube.com/watch?v=2OSrvzNW9FE (à voir absolument)

IV- Applications de la relation de Bernoulli.


Applications expérimentales de Bernoulli https://www.youtube.com/watch?v=E32YHDTDy-4 (Université Lille I) Durée (de 0 à 5min 14 s) (à voir absolument)
Simulation Ecoulement d’un fluide : http://ressources.univ-lemans.fr/AccesLibre/UM/Pedago/physique/02/divers/bernou1.html

 Formule de Torricelli (1643)


Cette formule établit que le carré de la vitesse d'écoulement d'un fluide sous l'effet de la
pesanteur est proportionnel à la hauteur de fluide située au-dessus. Cela permet de
déterminer, par exemple, la vitesse d’un fluide en sortie de canalisation
𝒗𝟐 = 𝟐𝒈 ∙ 𝒉

Retrouver la formule de Torricelli à partir de la formule de Bernoulli


On considère que V1=0

Exercice
Un grand réservoir d’eau est équipé d’un tube fin en U comme indiqué sur la figure ci-contre.
La pression atmosphérique est identique en A et en S.
La hauteur H est égale à H = 2,45 m.
La hauteur h est égale à h = 0,65 m.
La section du tube en S est égale à Ss = 1,00 cm
-2
L’intensité de la pesanteur est g = 10,0 m.s

On considère, là encore, que la vitesse de l’eau en A, vA est nulle.


Ecrire l’équation de Bernoulli entre les points A et S et en déduire la vitesse v S de l’eau qui sort en S.
Calculer le débit volumique au point S.

 Tube de Pitot
Ce système permet de déterminer la vitesse d’un fluide. Il est couramment
utilisé dans les avions. Deux petits tubes plongeant le fluide, l'un débouchant
en A face au courant, et l'autre en B est le long des lignes de courant, les
deux extrémités sont à la même hauteur.

Les points A et B sont à la même cote : zA=zBAu point B, le tube perturbe peu
le liquide et la vitesse v en B est la même que dans la canalisation. La
pression au point B est notée pB.
En A la vitesse est nulle et la pression est notée pA. En effet, le fluide en équilibre dans le tube A, est immobile.

On applique le théorème de Bernoulli :


𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
𝒑𝑨 + 𝝆 ∙ + 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒛𝑨 = 𝒑𝑩 + 𝝆 ∙ + 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒛𝑩
𝟐 𝟐
Comme les deux hauteurs h1 et h2 sont les mêmes, cette équation se simplifie :
𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
𝒑𝑨 + 𝝆 ∙ = 𝒑𝑩 + 𝝆 ∙
𝟐 𝟐
De plus, la vitesse en A est nulle alors on peut écrire :
𝒗𝟐𝑩
𝒑𝑨 = 𝒑𝑩 + 𝝆 ∙
𝟐

𝟐(𝒑𝑨 − 𝒑𝑩 )
𝒗𝑩 =
𝝆

En utilisant la loi fondamentale de la statique des fluides (vue plus haut) : 𝒑𝑨 − 𝒑𝑩 = 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ (𝒛𝑨 − 𝒛𝑩 )
Soit dans ce cas : 𝒑𝑨 − 𝒑𝑩 = 𝝆 ∙ 𝒈 ∙ 𝒉
On trouve 𝒗𝑩 = 𝟐𝒈 ∙ 𝒉

 Effet Venturi
Un conduit de section principale SA subit un étranglement en B
où sa section est SB.

Les points A et B sont à la même cote : zA=zB donc le théorème


𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
de Bernoulli s’écrit : 𝒑𝑨 + 𝝆 ∙ = 𝒑𝑩 + 𝝆 ∙
𝟐 𝟐

Montrons que la pression diminue dans l’étranglement en B


D'après l'équation de continuité, le débit est constant alors 𝒗𝑨 ∙ 𝑺𝑨 = 𝒗𝑩 ∙ 𝑺𝑩 comme 𝑺𝑨 > 𝑺𝑩 alors 𝒗𝑩 > 𝒗𝑨
𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
𝒑𝑨 + 𝝆 ∙ = 𝒑𝑩 + 𝝆 ∙
𝟐 𝟐

Puisque vB > vA alors pA > pB La pression est plus faible dans l’étranglement
Ce système permettrait aussi comme le tube de Pitot de mesurer le débit q connaissant h
Le calcul du débit q est accessible en Term mais un peu plus compliqué…

Effet Venturi : https://phet.colorado.edu/sims/cheerpj/fluid-pressure-and-flow/latest/fluid-pressure-and-flow.html?simulation=fluid-pressure-and-flow&locale=fr

 Aile d’avion, d’hydrofoil . (associé à une voile de kite bien sûr … https://vimeo.com/210894236#at=31 à voir absolument pour connaître les
addictions du prof !)

Vous aimerez peut-être aussi