Vous êtes sur la page 1sur 4

5/8/2021

UE BIOS 318
INITIATION A LA CONNAISSANCE DU MEDICAMENT Plan de la présentation:

Introduction
I‐ Mécanismes d’action des médicaments
CHAPITRE 5: II‐ Interactions médicament‐récepteur
Introduction à la pharmacodynamie III‐ Etude de la relation dose‐effet et Interactions médicamenteuses
IV‐Les principales cibles des médicaments
Conclusion 
DR BEBOY EDJENGUELE NATHALIE

Année académique 2020‐2021 1 2

Introduction

Introduction
 Pharmacocinétique (PK):   Demi‐vie d’un médicament: quantité du principe actif 
Devenir du médicament dans l’organisme (ADME = absorption,  correspondant à la moitié de la concentration plasmatique obtenu 
distribution, métabolisme, élimination) en un temps donné. Elle est déterminante pour la vitesse 
d’élimination et la répétabilité des doses;
 Pharmacodynamie (PD): 
Etudes des effets du médicament sur l’organisme (bénéfices et   Dose: rapport entre le poids de la substance absorbée et le poids de 
effets secondaires)  l’organisme qui l’absorbe. Elle est exprimée en mg/Kg;
C’est l’interaction du médicament avec sa cible moléculaire qui va   Dose efficace 50 (DE 50): dose ou concentration  du médicament 
déclencher une cascade d’évènements aboutissant à un effet  qui produit 50% de l’effet maximum pharmacologique obtenu pour 
pharmacologique sur un organe ou système. chaque animal d’expérience;

3 4

Introduction

I‐ Mécanisme d’action des médicaments:
 Dose létale 50 (DL 50): dose qui tue 50% d’un lot d’animaux   Un médicament peut exercer son action par différents mécanismes:
d’expérience. C’est la détermination du seuil moyen de toxicité; Actions non spécifiques: propriétés physico‐chimiques.
 Activité intrinsèque: capacité du ligand à produire un effet plus u   Actions spécifiques: interactions avec des molécules,
moins important en se liant au récepteur.
I‐1 Les actions non spécifiques:
Ce sont des actions physico‐chimiques :
 Réponses de l’organisme suite à une stimulation mécanique due au 
médicament (laxatifs osmotiques pour l’augmentation de la pression 
osmotique);

5 6
5/8/2021

Mécanisme d’action des médicaments: Mécanisme d’action des médicaments:

 Modification du de l’équilibre acido‐basique (alcalinisation ou  I‐2‐2 Interaction avec l’ADN:


acidification du milieu : antiacides pour diminuer l’acidité gastrique);   Cible dans les cellules tumorales en bloquant son ouvertures par des 
liaisons covalentes (agents alkylants)
 Pansements gastriques, intestinaux; 
 Modificateurs de l’équilibre osmotique (mannitol). I‐2‐3 Action sur le phénomène de transport ionique:
I‐2 Les actions spécifiques:  Interaction avec les systèmes de transport ionique transmembranaires 
(diurétiques de l’anse)
I‐2‐1 Interaction avec bactéries et virus: 
•Inhibition de synthèse d’un constituant indispensable à leur 
développement ou leur survie (inhibition de la synthèse de la paroi 
bactériennes par les Béta‐lactamines, inhibiteurs de protéases)
7 8

Mécanisme d’action des médicaments: Mécanisme d’action des médicaments:

I‐2‐4 Interaction avec une enzyme: I‐2‐5 Interaction avec le récepteur:
 Bloquer l’enzyme par un inhibiteur donc pas de produit de réaction   Cible principale des médicaments entrainant une cascade 
(dégradation ou synthèse); réactionnelle à l’origine de l’effet biologique
 Protéines membranaires ou intracellulaires activées par des 
 Potentialiser l’action du substrat, diminuer l’action du produit de  substances endogènes (hormone, neuromédiateur)
réaction (médicaments hypocholestérolémiants inhibant la HMG‐  Différents types de récepteurs : récepteurs nucléaires, récepteurs 
CoA réductase, responsables de la synthèse du cholestérol). couplés à des canaux ioniques, récepteurs couplés à une enzyme, 
récepteurs couplés à une protéine G , protéine qui permet le 
transfert d’informations à l’intérieur d’une cellule

9 10

Interaction médicament – récepteur

II‐ Interaction médicament – récepteur


 Le médicament = ligand qui est une molécule dont la liaison à un 
récepteur entraîne son activation (induction de l’effet) ou son 
blocage.

 Le récepteur assure la transmission d’un signal véhiculé par le 
ligand vers l’intérieur des cellules           la transduction du message

 L’effet pharmacologique du médicament est proportionnel au 
nombre de récepteurs occupés. Figure: Représentation simplifiée de la liaison à un récepteur‐protéine

11 12
5/8/2021

III‐ Interaction médicament ‐récepteur  III‐ Interaction médicament ‐récepteur 

Caractéristiques de la liaison médicament ‐ récepteur: Un médicament qui se fixe sur un récepteur, peut:


 La spécificité: un seul ligand peut se fixer L’activer            agoniste
 La réversibilité, dépend du type de liaisons L’inactiver              antagoniste
 La saturation: nombre de récepteurs limités  Agoniste = Substance qui se fixe sur un récepteur, le stimule et 
entraîne une réponse biologique. Un agoniste mime les effets d’un 
 L’affinité: détermine la capacité de liaison du ligand au récepteur ligand endogène (hormone) du récepteur (Salbutamol, 
bronchodilatateur). 
 La sélectivité: un organe ou tissu est ciblé
 Antagoniste = Substance capable de se fixer à un récepteur et de 
bloquer son action en empêchant les agonistes endogènes de s’y 
fixer (antihistaminique).

13 14

III‐ Etude de la relation dose‐effet et Interactions médicamenteuses

III‐ Etude de la relation dose‐effet et Interactions 
médicamenteuses
III‐1 Etude de la relation  NB:
dose‐effet:  La marge ou zone thérapeutique est la différence entre la 
La relation dose‐effet ou dose‐ concentration efficace et la concentration toxique
réponse exprime le changement 
d'effet, sur un organisme, 
provoqué par une quantité   Elle peut aussi être définie comme étant la dose minimale en deçà de 
différente de «stimuli» (ligand)  laquelle aucun effet pharmacologique n’est obtenu et au‐delà de 
après un certain temps  laquelle les effets indésirables apparaissent.
d'exposition. 

15 16

III‐ Etude de la relation dose‐effet et Interactions médicamenteuses

III‐2 Interactions médicamenteuses: 
Elles entraînent des modifications in vivo des effets du médicament 
par rapport à un autre, aliment ou des agents chimiques de 
l’environnement (tabac). Elles doivent être cliniquement 
significatives. On distingue :
Les interactions synergiques: addition des effets pharmacologiques 
ou potentialisation;
Les interactions par antagonisme: effet thérapeutique du 
médicament A réduits par ceux du médicament B (Fluoxétine + 
Tamoxifène= baisse de l’efficacité du Tamoxifène par inhibition par le 
Fluoxétine de la synthèse de son métabolite.
17 18
5/8/2021

IV‐ Les principales cibles des médicaments

IV‐ Les principales cibles des médicaments
Les principales cibles d’action des médicaments sont:  Les transporteurs de molécules, le transport à travers les 

 Les récepteurs, macromolécules dont la fonction est de lier le  membranes cellulaires des ions et petites molécules organiques 
médicament et de convertir cette interaction en un effet. Ils peuvent  nécessite certaines protéines de transport sur lesquelles peuvent se 
être couplés à des enzymes ou à des canaux ioniques; fixer les médicaments;

 Les canaux ioniques, la liaison du médicament sur un site de   Les acides nucléiques, Un grand nombre de médicaments exercent 


reconnaissance du canal modifie sa conformation et sa conductance.  leurs effets thérapeutiques en agissant sur les acides nucléiques 
Un canal peut être activé ou inhibé (récepteur‐canal);  (ADN et ARN), la synthèse et la dégradation des protéines. 

Les enzymes, a fixation du PA sur les enzymes provoque une 
activation ou inhibition enzymatique responsable de l’effet 
thérapeutique;
19 20

Tableau: Quelques exemples de cibles des médicaments
Cible de médicament Exemple Médicament 
Enzymes  Enzyme extracellulaire:
Enzymes de la coagulation
Héparine  Conclusion
Enzyme intracellulaire: AINS  La plupart des médicaments agissent sur des cibles (récepteurs, 
Cyclo‐oxygénases enzymes...) dont la stimulation ou le blocage peut engendrer une 
Canaux ioniques Canaux dépendant du voltage: série de réactions biochimiques à l’origine d’un effet thérapeutique 
Fibre nerveuse (canaux sodium) Anesthésiques locaux
Muscles lisses (canaux calcium) Vasodilatateurs  ou indésirable. 
Canaux dépendant d’un agent intracellulaire: Sulfamides 
Canaux potassium antidiabétiques
 L’intensité de ces effets est le plus souvent proportionnelle à la 
quantité de médicament présente au niveau du site d’action.
Transporteurs  Transporteurs de molécules organiques :  Antidépresseurs, 
Noradrénaline/sérotonine amphétamines
Transporteurs d’ions :
Cotransporteur Na+/K+/2Cl‐ Diurétiques 
ATPase Na+/H+ Oméprazole

21 22

Conclusion
Médicament
Récepteur

Effets pharmacologiques correspondant à la réponse cellulaire 
MERCI POUR VOTRE 
AIMABLE ATTENTION
Effets thérapeutiques  bénéfiques  Effets indésirables, néfastes non 
recherchés par le clinicien souhaités par le clinicien

23 24