Vous êtes sur la page 1sur 8

LP SARII – parcours AS

TP d'automatismes : TGBT - MB

durée : 6h

Tableau Général Basse Tension supervisé via


Modbus RTU

1. PRÉSENTATION.
On se propose à travers ce TP de mettre en œuvre un écran tactile Schneider HMISTU655 qui permettra de
superviser une armoire électrique.
Les équipements de cette armoire et l’écran tactile sont reliés à un réseau Modbus RTU.
Il s'agira au cours du TP de paramétrer la liaison entre ces appareils, de définir les communications à établir entre
les équipements, puis à travers le logiciels associé à l’IHM (Vijeo Designer) de créer des vues permettant de
visualiser l’état des équipements du TGBT et d’agir sur ceux-ci.

• Le synoptique du TGBT considéré est le suivant :

Il permet de gérer une installation électrique comportant 4 départs, équipés chacun d’un disjoncteur avec contact
auxiliaire et d’un contacteur (relais) de commande. Une centrale de mesure permet de récolter l’ensemble des
paramètres électriques de l’installation, tandis qu’un module de sous-comptage permet de mesurer l’énergie
consommé par un des départs.

L’IHM permettra de superviser l’état de l’installation (état des disjoncteurs, mesures des paramètres électriques) et
de la piloter (commande des relais, mise en place de délestages).

IUT de Toulon département GEII LP SARII


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

• Schéma (partie commande) :

• Schéma (partie puissance) :

IUT de Toulon département GEII 2/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

2. PRÉPARATION : DÉFINITION DES ÉCHANGES MODBUS


Nous allons dans cette partie définir les fonctions Modbus à utiliser (codes fonction, adresses, données…) afin de
permettre à notre IHM (Schneider HMI STU655*) de communiquer avec la centrale de mesure Schneider PM9C*
et le module Schneider smartlink Acti9 A9XMSB11*.
*Cliquez sur le lien pour obtenir la documentation du produit correspondant.

Ces équipements seront, sur le réseau modbus :


• IHM : Maître
• Centrale de Mesure : Esclave 1
• Module smartlink : Esclave 2

Q1) Justifiez le choix d’une liaison RS-485 pour la couche physique du réseau Modbus dans la présente
application (TGBT).
Q2) Relevez, sur les documentations des deux esclaves, quels sont les paramétrages possibles de la liaison RS-
485 (débit, parité, bits de stop).
Q3) En déduire le paramétrage qui devrait être défini au niveau de la liaison maître si les valeurs par défaut
sont conservées.
Q4) Relevez, sur la documentation de la centrale de mesure, les adresses Modbus permettant de lire :
◦ la tension V1
◦ la puissance active consommée
◦ le facteur de puissance
◦ le courant I1
Q5) Avec quelle fonction Modbus peut-on lire ces données ?
Q6) Écrire la trame Modbus RTU complète (hors CRC) permettant de lire le courant dans la phase 1.
Q7) Relevez, sur la documentation du module smartlink, les adresses Modbus permettant de lire :
• l’état des contacts auxiliaires des 4 disjoncteurs (reliées aux entrées I1 des canaux 2 à 5)
• l’état des contacteurs (reliées aux sorties Q des canaux 2 à 5)
• la valeur du sous-compteur d’énergie (relié à l’entrée I1 du canal 1)

Q8) Relevez, sur la documentation du module smartlink, les adresses Modbus permettant de commander les
relais reliées aux sorties Q des canaux 2 à 5.
Q9) Indiquez les valeurs à écrire sur ces adresses pour piloter l’ouverture et la fermeture.

IUT de Toulon département GEII 3/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

3. PROGRAMMATION DE L'IHM
1 Configuration
Q1) Ouvrez Vijeo Designer et créez un nouveau projet :

Q2) Choisissez la cible à programmer :

Q3) Rentrez la configuration IP suivante : adresse IP : « 192.168.0.182 », Masque : « 255.255.255.0 ».

L'arborescence du projet se présente sous la forme suivantes :

IUT de Toulon département GEII 4/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

Définition des différentes vues qui composent


l'IHM (1)

Déclaration des variables de l'automate en lien


avec l'IHM (2)

Définition des équipements vus par l'IHM (3)

→ (1) Permet de créer de nouveaux écran. Des images et du texte peuvent être insérés, et surtout des objets
dynamiquement liés aux variables du(des) équipement(s) esclave(s) :

Commutateur - Voyant - Afficheur/saisie Numérique - message - compteur - graphique


→ (2) Sert à déclarer les variables à lire/écrire dans le(s) équipement(s) scruté(s). Une variable est accessible grâce
à son adresse CEI.
→ (3) Permet de définir le(s) équipement(s) scruté(s) par l'IHM.

Q4) Dans le gestionnaire d'Entrées/Sorties, définir un nouveau pilote « Modbus (RTU) » configuré
conformément aux indications figurant sur le synoptique de la page 1.
Q5) Créez un écran d'accueil permettant de naviguer vers 4 autres écrans au moyen de 4 commutateurs :
• états des disjoncteurs
• commande des relais
• mesures PM9C
• délestage

IUT de Toulon département GEII 5/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

2 Communication avec la centrale de mesure.


Q6) Déclarer un nouvel équipement sur la ligne créée, nommé par exemple « PM9C », d'adresse Modbus « 1 » :

Permet d'utiliser les


adresses CEI (%I,%M,%Q)
pour définir les variables
échangées avec l'automate,
plutôt que les adresses
Modbus.

Q7) Déclarez les différentes variables à lire dans la centrale, avec les adresses correspondantes à celles définie
dans la préparation. Respectez les types indiqués.
Exemple de création de variable : bit d’adresse 1 de l’esclave 1

IUT de Toulon département GEII 6/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

Q8) Créez l’écran « Mesures» permettant d'afficher les paramètres électriques de l’installation, et en lier les
éléments de la page aux variables correspondantes :

• Exemple : affichage de la fréquence :

Q9) Chargez votre projet et testez les différents affichages.

IUT de Toulon département GEII 7/8


LP SARII - TP6 : TGBT Modbus - S2

3 Communication avec le module « Smart Link Acti9 ».


Q10) Déclarer un nouvel équipement sur la ligne créée, nommé par exemple « Acti9 », d'adresse Modbus « 2 ».
Q11) Déclarez les différentes variables à lire dans la centrale, avec les adresses correspondantes à celles définie
dans la préparation. Respectez les types indiqués.
Q12) Créez l’écran « etat_disj » permettant d'afficher l'état des contacts auxiliaires des disjoncteurs, en plaçant
des voyants sur la page « entrées TOR » et en liant ceux-ci aux variables correspondantes :

Exemple : affichage de l'état de la variable fdc_b

Q13) Créez l’écran permettant de piloter les voyants de la platine en plaçant huit commutateurs sur la
page « Relais ». On associera à chaque relais 2 commutateurs de couleurs différentes, un pour l’allumage et
l’autre pour l’extinction.

L’appui sur un commutateur doit provoquer l’écriture de la valeur adéquate dans le mot mémoire du module
smartlink acti9, afin d’assurer la fermeture ou l’ouverture du relais correspondant.
Q14) Pour cela, définir une opération sur « mot » de type « affecter » dans l’onglet « général », à l’appui sur
chaque commutateur. Puis, dans « source » indiquer la valeur à écrire dans le mot ; dans destination la variable
correspondant au mot à écrire.
Q15) Chargez votre projet et validez la commutation avec le smartlink.

4 Délestage
On souhaite délester une partie de l’installation (départ n°2) lorsque la puissance instantanée dépasse 50W.
Q16) Créez une action (Clic-droit sur « Actions » dans le navigateur) à déclenchement conditionnel.
Q17) Cochez « activer l’interverrouillage » et rentrez le test correspondant au dépassement de 50W dans la case
adjacente.
Q18) Enfin, lorsque l’écran « paramètres d’actions » apparaît, affectez au mot relatif au relais n°2 la valeur
correspondant à l’ouverture de celui-ci.

IUT de Toulon département GEII 8/8