Vous êtes sur la page 1sur 3

En quoi la cinétique chimique est-elle

déterminante lorsqu’on prescrit une


espèce chimique a un patient ?
La cinétique chimique se définit comme étant l’étude de l’évolution dans le temps des
systèmes chimiques. Elle étudie la vitesse des réactions chimiques et les facteurs cinétiques
pouvant influencer l’évolution de ces transformations chimiques.
Par ailleurs, lorsque l’on ingère un médicament, ce dernier met un temps afin d’être
totalement absorbé par l’organisme. On suit ainsi son évolution grâce à la pharmacocinétique
qui consiste à étudier le devenir d’un médicament dans l’organisme. Dans ce qui suit, nous
allons essayer de répondre à la question suivante : « En quoi la cinétique chimique est-elle
déterminante lorsqu’on prescrit une espèce chimique a un patient ? »

La pharmacocinétique permet de suivre l’évolution d’un médicament dans l’organisme à


travers 4 étapes : l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’élimination.
L’absorption du médicament est son passage depuis son site d’administration vers la
circulation générale. Elle peut-être influencer par la façon dont le médicament est administré,
à savoir par voie intraveineuse, intramusculaire, sous-cutanée ou par voie orale mais aussi par
sa formulation galénique. En effet, une administration par voie intraveineuse rend plus facile
et plus rapide l’absorption du médicament par l’organisme.
Une fois le médicament absorbé, celui-ci se retrouve dans la circulation systémique, c’est
l’étape de la distribution. Ce processus est caractérisé par le volume de distribution qui
correspond au volume apparent dans lequel semble se répartir la totalité de la quantité du
𝑫
médicament. Ce volume peut être calculé par la formule 𝒗𝑫 = 𝑪 (D est la dose administrée et
C est la concentration plasmatique). Cette distribution peut être influencée par la fixation
protéique, les caractéristiques physico-chimiques du médicament, la vascularisation des
organes, l’âge…
Après que le médicament soit totalement distribué, l’étape de la métabolisation intervient
pour rendre hydrosoluble les molécules dans le but de favoriser leur élimination. L’altération
métabolique des médicaments implique deux types de réactions biochimiques qui se
déroulent de manière séquentielle : les réactions de phase I dites « conversion métabolique »
et qui correspondent souvent à des oxydations, des réductions ou des hydrolyses et leurs
produits sont fréquemment plus réactifs et parfois plus toxiques que les médicaments
d’origine ; les réactions de phase II dites « conjugaison » donnant ainsi des composés inactifs.
Enfin, la dernière étape consiste en l’élimination du médicament dans l’organisme. On
retrouve plusieurs voies d’élimination des médicaments mais les principales voies sont par
extraction urinaire (sous forme d’urine) ou par extraction biliaire (élimination par la bile).

Par conséquent, afin d’entreprendre un traitement, un praticien a donc deux décisions à


prendre : choisir un principe actif et décider d’un schéma posologique. Ainsi, plusieurs
paramètres pharmacocinétiques sont déterminées afin d’établir le schéma posologique d’un
médicament. Les principaux paramètres pharmacocinétiques sont : la biodisponibilité, le
volume de distribution, la clairance et la demi-vie. La biodisponibilité est définie comme étant
la fraction de la dose administrée ou du principe actif qui parvient dans la circulation générale
et la vitesse à laquelle se réalise se processus. Elle a donc pour formule
𝑫𝒐𝒔𝒆 𝒅𝒖 𝒎é𝒅𝒊𝒄𝒂𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒂𝒅𝒎𝒊𝒏𝒊𝒔𝒕𝒓é 𝒒𝒖𝒊 𝒂𝒕𝒕𝒆𝒊𝒏𝒕 𝒍𝒂 𝒗𝒐𝒊𝒆 𝒈é𝒏é𝒓𝒂𝒍𝒆
𝑭 = 𝒗𝒊𝒕𝒆𝒔𝒔𝒆 à 𝒍𝒂𝒒𝒖𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒂𝒕𝒕𝒆𝒊𝒏𝒕
et est exprimé en %. Elle est
également suivi par le facteur vitesse qui correspond à la concentration maximale (Cmax) de
principe actif atteinte et le délai (Tmax) d’obtention de cette concentration maximale. La
biodisponibilité d’un même principe actif peut donc être variable ; elle est définie pour une
voie d’administration et une formulation pharmaceutique données.
Le volume de distribution, vu précédemment, joue également un rôle dans la mise en place
du schéma posologique d’un médicament. Ce volume traduit cependant l’intensité de la
diffusion du médicament dans l’organisme. Il sera utilisé pour déterminer la dose permettant
d’obtenir une concentration plasmatique donnée en administration intraveineuse directe.
Un autre paramètre pharmacocinétique très important est la clairance qui est définie comme
étant le volume de plasma totalement épuré du médicament par unité de temps. Elle
caractérise les processus d’élimination. Elle peut être obtenue à travers la formule suivante :
(𝑭.𝑫𝒐𝒔𝒆)
𝑪𝑳 = 𝑨𝑺𝑪 Avec F= facteur de biodisponibilité et ASC = aire sous la courbe des
concentrations en fonction du temps. Par conséquent, l’intérêt de cette clairance pour la
prescription serait donc la détermination des conséquences d’un défaut d’élimination
affectant une voie particulière.
Enfin, le dernier principal paramètre pharmacocinétique est la demi-vie qui correspond au
temps nécessaire pour que la concentration d’un médicament diminue de moitié. Elle peut
varier de quelques minutes à plusieurs semaines selon le médicament ingéré. En considérant
que la quasi-totalité du médicament est éliminé au bout de 5 demi-vies, ce paramètre permet
donc d’avoir une idée sur la durée totale du médicament dans un organisme. Le temps de
𝟎,𝟔𝟗𝟑.𝑽𝒐𝒍𝒖𝒎𝒆 𝒅𝒊𝒔𝒕𝒓𝒊𝒃𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏
demi-vie peut être retrouvée à travers la formule suivante : 𝑻𝟏/𝟐 = 𝒄𝒍𝒂𝒊𝒓𝒂𝒏𝒄𝒆
.
Cette même formule peut également être retrouvé à partir de la résolution d’une équation
différentielle :
𝐶 = 𝐶𝑜. 𝑒 (FGH.I)
𝐶𝑜
= 𝐶𝑜. 𝑒 JFGH.I!/#K
2
1
= 𝑒 JFGH.I!/#K
2
1
ln 0 1 = −𝐾𝑒. 𝑡L/M
2
− ln(2) = −𝐾𝑒. 𝑡L/M
ln (2)
= 𝑡L/M
𝐾𝑒
NOPQRPSTH
Avec ln(2)=0,693 et 𝐾𝑒 = UVOWXH YH YQZIRQ[WIQVS

En conclusion, on peut remarquer que lorsqu’on prescrit un médicament à un patient,


plusieurs paramètres doivent être surveiller afin de mettre en œuvre le schéma posologique
du médicament. La cinétique chimique, qui intervient dans la pharmacocinétique, est donc
déterminante afin de guider le patient sur la dose quotidienne qu’il doit prendre et sur la
durée de séparation des prises. Tout cela est calculé à travers de nombreux outils
mathématiques ainsi que différents paramètres.
Projet d’orientation

Désireux depuis longtemps travailler dans le domaine de la chimie, l’idée de


prendre des sujets en lien avec ce domaine m’est directement venu à la tête. En
effet, cet investissement et cette réflexion sur des sujets qui sont en lien direct
avec mon domaine dans lequel je souhaite poursuivre m’ont permis de
découvrir différentes facettes de la chimie. Par ailleurs, malgré que la chimie soit
un domaine très large, j’ai eu donc à choisir mes sujets sur un domaine précis,
mais à la fois très intéressant, à savoir les médicaments. De nature très curieux,
j’ai tendance à laisser un œil sur tout ce qui m’entoure. Cependant, ayant grandi
autour des boîtes de médicaments puisque je passais mes journées à la
pharmacie se trouvant à quelques mètres de chez moi, j’ai eu plusieurs fois
l’occasion d’ouvrir ses boites et de découvrir les notices de chacun de ces
médicaments, leurs compositions, les effets thérapeutiques…. Les réseaux
sociaux m’ont également été d’une grande aide puisqu’à travers ces différentes
plateformes que l’on utilise quotidiennement, j’ai eu le privilège de tomber à de
nombreuses reprises sur des articles ou des vidéos traitant des médicaments, de
plus la situation sanitaire nous pousse à être plus curieux sur le monde médical.
A cet instant, j’ai compris que le thème auquel je vais m’investir pour cet oral
serait sur les médicaments. De plus, mon rêve serait de devenir formulateur et
ainsi pouvoir innover, créer, découvrir de nombreuses choses dans le domaine
de la chimie, le domaine du médicale m’intéresse fortement. Pour y arriver, je
souhaite donc intégrer un BUT Mesures Physiques qui est une formation
pluridisciplinaire, afin de pouvoir découvrir tous les domaines dans lesquelles la
chimie peut intervenir, et à l’issus de ces 3 ans de formation, intégrer un master
en Formulation ou une école d’ingénieur spécialisé dans la chimie. J’ai eu à
effectuer un stage en 2nd dans un laboratoire d’analyse médicale et c’est à ce
moment où j’ai eu mes premiers contacts avec le domaine du médical. Ayant un
fort esprit d’équipe, une curiosité hors du commun, je pense posséder les
qualités nécessaires afin de mener à bien ce projet dont je tiens depuis des
années.