Vous êtes sur la page 1sur 1

LE M I L I E U PHYSIQUE 3

plus mouillée) et octobre pour la seconde saison des pluies (la plus courte
et la moins mouillée). En résumé il y a des différences très nettes et très
caractéristiques entre le climat tropical et le climat équatorial.
Il ne faudrait pas se figurer du reste qu'il tombe énormément d'eau
dans le cercle de Bondoukou. Ce serait même une assez grave erreur. Il
peut se faire du reste que dans cette région, comme dans toute la Gôte
d'Ivoire, le climat participe à l'assèchement graduel du Sahara et de la
zone tropicale, assèchement que l'on a fort bien noté pour le Sénégal et
pour le Soudan. Jadis on estimait à 4 ou 5 mètres la quantité d'eau qui
tombait annuellement à la Gôte d'Ivoire. Or M. Joseph dans son ouvrage
récent sur la Côte d'Ivoire (1917), divise le pays à ce point de vue en trois
zones : la zone maritime ou la côte — la région sylvestre et lagunaire qui
comprend la forêt et les lagunes — et la région des savanes ou Haute-
Côte d'Ivoire ou Côte d'Ivoire soudanaise (qui comprend entre autres la
région de Bondoukou). Dans la première il tomberait, d'après les rensei-
gnements les plus récents, 2 m. 50 à 3 m. 25 d'eau par an, dans la seconde
il tomberait seulement de 2 mètres à 2 m. 50 et dans la troisième de
1 m. 50 à 1 m. 80. Avec ces chiffres nous sommes loin des 4 ou 5 mètres
d'eau qu'on attribuait il n'y a pas longtemps encore à la Côte d'Ivoire.
Pour le cercle de Bondoukou proprement dit nous n'avons pas de chif-
fres absolument précis sauf pour la période qui va du i^"" août 1919 à ac-
tuellement, une station météorologique n'ayant été établie dans le cercle
qu'à la date du l^"" août 1919. Encore ces chiffres sont-ils très suspects en
ce sens que la fin de l'année 1919 ayant été très peu pluvieuse et la se-
conde récolte de maïs y ayant manqué à cause de cela, ces chiffres de-
vraient être sans doute majorés pour constituer un chiffre approximatif
moyen. Cependant nous les donnons ici à titre documentaire.
Il est donc tombé comme quantité d'eau :

En août 1919 4 millimètres.


En septembre 221 —
En octobre 153 —
En novembre a —
En décembre a —
En janvier 1920 (( « —
En février , 85 500 —
En mars .53 —
En avril 180.500 —
En mai 246.337 —
En juin 154.498 —
En juillet 77.928 —
ce qui donne pour l'année pluviométrique août 1919 à juillet 1920
1145 millimètresr773 soit, en arrondissant les chiffres 115 centimètres ou