Vous êtes sur la page 1sur 7

ANTIEMETIQUES AU DECOURS DES

CHIMIOTHERAPIES

I. INDICATIONS :

Fonction de la tolérance de chacun et des protocoles de


chimiothérapie.
Classification des anticancéreux en fonction de leur potentiel
émétogène :

A. Risque émétisant des agents chimiothérapiques oraux

Elevé ( risque émétique, > 90% sans antiémétiques)


Hexaméthylmélamine Procarbazine
Lomustine Altrétamine
Moyen ( risque émétique, 30- 90% sans antiémétiques)
Cyclophosphamide Témozolomide
Etoposide Vinorelbine
Imatinib
Idarubicine
Faible ( risque émétique, 10-30% sans antiémétiques)
Capécitabine Fludarabine
Topotécan
Minimal ( risque émétique, <10% sans antiémétiques)
Chlorambucil Melphalan
Erlotinib Méthotrexate
Gefitinib Sorafénib
Hydroxyurée Sunitinib
Busulfan 6-thioguanine
Mercaptopurine
B. Risque émétisant des agents chimiothérapiques IV

Elevé ( risque émétique, > 90% sans antiémétiques)


Carmustine, BCNU Cisplatine
Cyclophosphamide( >1500mg/m2) Streptozotocine
Dacarbazine, DTIC

Moyen ( risque émétique, 30- 90% sans antiémétiques)


Carboplatine Ifosfamide
Cyclophosphamide(<1500mg/m2) Irinotécan
Cytarabine (>1g/m2) Melphalan
Daunorubicine Mitoxantrone (>12mg/m2)
Doxorubicine Oxaliplatine
Epirubicine Trabectédine
Idarubicine Treosulfan
Dactinomycine, actinomycine D Méthotrexate >250mg/M2

Faible ( risque émétique, 10-30% sans antiémétiques)


Bortézomib Mitoxantrone(<12mg/m2)
Cétuximab Paclitaxel
Cytarabine (<1g/m2) Pegasparaginase
Docétaxel Pemetrexed
Etoposide Téniposide
5-Fluorouracile Thiotepa
Gemcitabine Topotécan
100mg/M2 < Méthotrexate< 250mg/M2 Trastuzumab
Pentostatine

Minimal ( risque émétique, <10% sans antiémétiques)


Bléomycine Interféron α, β, γ
Bevacizumab Melphalan
Busulfan Méthotrexate (<100mg/m2)
Cladribine Vinblastine
Cytarabine (<100mg/m2) Vincristine
Fludarabine Vinorelbine
Hormone Asparaginase
Généralement :
Pour les protocoles comprenant :
- des produits de risque < 10% : pas de traitement.
- des produits de risque 10-30% : prise en charge prophylactique le
jour de la chimiothérapie et 24h après par antagoniste de la
dopamine comme le PRIMPERAN® (Métoclopramide) ou le
VOGALENE® (Métopimazine).
- des produits de risque 30-90% : prise en charge prophylactique le
jour de la chimiothérapie et 24h après par Anti 5-HT3 comme le
ZOPHREN® (Ondansetron).
- des produits de risque > 90% : prise en charge prophylactique le
jour de la chimiothérapie et 24h après par Anti 5-HT3 comme le
ZOPHREN® (Ondansetron). Pour ces produits fortement
émétisants, si le Zophren® ne suffit pas on peut rajouter des
corticoïdes (protocole DECTANCYL®) potentialisant les Anti 5-HT3
puis un neuroleptique de la famille des phénothiazines comme le
LARGACTIL® (Chlorpromazine).
- plus de 15 ans ou plus de 40 Kg et risque émétique > 90% :
protocole à base d’antagoniste NK1 EMEND®.

ATTENTION :
1. Chaque individu a une sensibilité variable face aux effets
émétogènes de la chimiothérapie et à chaque cure il faut s’adapter en
fonction de l’expérience de la précédente.
2. En cas de vomissements anticipatoires, il est nécessaire
d’envisager une prise en charge prophylactique par anxiolytique per os
type Tranxéne® ou Lysanxia® 24h av.
3. Pour les produits de risques supérieurs à 90% la prophylaxie des
nausées aiguës se fait IV puis PO pour les nausées retardées.
II. PRODUITS :

ƒ PRIMPERAN ®
Cp sécable = 10 mg
Solution buvable adulte 0.1% (1mg/ml)
Solution buvable enfant 0.4% : 10 gouttes = 1 mg
Suppo 20 mg
Suppo sécable 10 mg
1 Amp = 10 mg/2ml
Dose journalière = 0.5 mg/kg/prise 4x/jr PO ou IR
Débuter à 1 mg /kg/jr en 4 IVL
ou IVC – dose max 3 mg/kg/j
ƒ VOGALENE ®
Gel = 15 mg
Lyoc = 7.5 mg
Solution buvable adulte 0.1% (1mg/ml)
Solution buvable enfant 0.4% : 10 gouttes = 1 mg
Suppo sécable = 5 mg
Dose journalière =
15 à 30 mg/jr en 3 fois PO ou IR pour les adultes
7,5 à 15 mg/jr en 3 fois PO ou IR pour les 6 à 12 ans
1 mg/kg/jr en 3 fois PO ou IR pour les moins de 6 ans

ƒ LARGACTIL ®
solution injectable 25 mg = 5ml
solution buvable à 4% .1 goutte = 1 mg.
Dose journalière = 0,5 à 1,5 mg/kg/jr (attention
débuter à 0.5 mg/kg/jr) PO en 3 fois ou IV ds le plan des 24h
(max 40 mg/j si <23 kg et 75 mg/j si > 23 kg)
ƒ ZOPHREN ® ou autre anti 5-HT3
Faire ordonnance d'exception si sortie
Cps ou Lyoc = 4 mg
Cps ou Lyoc = 8 mg
Sirop 4mg/5ml
Amp : 2ml= 4 mg
4ml= 8 mg
Posologie =
• < 10 kg 2 mg x 2/j
• < 25 kg 4 mg x 2/j
• 25 kg 8 mg x 2/j
• 40 kg
La dose initiale habituelle est de 8 mg administrée en IV
lente 30 minutes x 2/j.

Si sujet réfractaire une dose plus élevée peut-être utilisée :


- 32 mg en IV lente sur plus de 15 minutes avant le
début du traitement cytotoxique, ou 8 mg en IV lente
suivis d'une perfusion de 1 mg/heure sur 24 heures
- 8 mg en IV lente suivis de 2 injections de 8 mg en IV
lente à 4 heures d'intervalle et/ou une association à
une corticothérapie pourront être utilisées d'emblée.

Alternative si chimiothérapie moyennement émétisante


1 suppositoire à 16 mg administré 1 à 2 heures avant la
chimiothérapie. Dans certaines circonstances (cf supra),
une association à une corticothérapie per os pourra être
utilisée d'emblée.

ƒ PROTOCOLE DECTANCYL®
Dexamethasone 10 mg/m2 /jr en 1 fois (max 12 mg/j) IV ou PO jusqu’au dernier jour
de chimiothérapie.
ƒ PROTOCOLE EMEND®
Indication: plus de 15 ans ou plus de 40 kg et risque émétique à 90%

Posologie :
Les jours de chimiothérapie :

J1 : Emend® 125 mg x 1/j PO (ou IVEmend® + Zophren® 8 mg x 2/j IV +


Dectancyl® 10 mg/m2 /jr en 1 fois (max 12 mg/j) PO (ou dexamethasone IV même
dose).
J2 + autres jrs de chimiothérapie : Emend® 80 mg x 1/j PO + Zophren® 8 mg x 2/j
IV + Dectancyl® 10 mg/m2 /jr en 1 fois (max 12 mg/j) PO (ou dexamethasone IV
même dose).
Après la chimiothérapie continuer pendant 48h :
Emend® 80 mg x 1/j PO + Zophren® 8 mg x 2/j PO

REFERENCES :
Toutes les références peuvent être retrouvées dans les revues générales, seules les quelques
références indispensables seront citées :
1- AZAB M, DROZ JP : Les antiémétiques en cancérologie. La lettre du cancérologue, 1992,1 : 164-
170.
2- BECK TM, HESKETH PJ, MADAJEWICZ S. et al : Stratified, randomized, double-blind
comparison of intravenous ondansetron administered as a multiple-dose regimen versus two
single-dose regimens in prevention of cisplatin-induced nausea and vomiting. J Clin Oncol, 1992 ;
10 :1969-75.
3- BECK TM, CIOCIOLA A.A., NONES S.E. et al : Efficacy of oral ondansetron in the prevention of
emetesis in outpatient receiving cyclophosphamide based chemotherapy. Ann Intern Med, 1993,
118 : 407-13.
4- EVANS C, STEIN RC, DAVENPORT J et al. Comparison of ondansetron with dexamethasone
and domperidone in the prophylaxis of non-cisplatin chemotherapy induced emesis refractory to
dexamethasone. Eur J Cancer, 1991, 27 : 302-303.
5- GRALLA RJ. Symposium article : Current issues in the management of nausea and vomiting.
Annals of Oncology, 1993, 4 (suppl 3) : 3-7.
6- GRUNBERG SM, HESKETH PJ. Review article : Control of chemotherapy induced emesis. N
Engl J Med, 1993, 329 :1790-5.
7- The Italien Group for antiemetic research. Dexamethasone, granisetron of both for the prevention
of nausea and vomiting during chemotherapy for cancer. N Engl J Med, 1995, 332 : 1-5.
8- KRIS MG, BALTZER L, PISTERS K, TYSON L. Enhancing the effectiveness of the specific
serotonin antagonists : Combination antiemetic therapy with Dexamethasone. Cancer, 1993, 72
(suppl) : 3436-42.
9- MOERTEL CG, REITEMEIER RJ, GAGE RP. A controlled clinical evaluation of antiemetic drugs.
JAMA, 1963, 186 : 116-8.
10- RAZAVI D, DELVAUX N, FARVACQUES C et al. Prevention of adjustement disorders and
anticipatory nausea secondary to adjuvant chemotherapy : a double-bling, placebo-controlled
study assessing the usefulness of alprazolam. J Clin Oncol, 1993, 11 :1384-1390.
11- RIVIERE A et la F.N.L.C.C. Standards, options et recommandations pour l’utilisation des
antiémétiques en cancérologie. Bull Cancer, 1995, 82 (suppl 4) : 453-85.
12- TONATO M, ROILA F, DEL FAVERO A. Methodology of antiemetic trials : A review. Annals of
Oncology, 1991, 2 : 107-114.
13- KRIS M et Al. « Consensus proporsals for the prevention of acute and delayed vomiting and
nausea following hig-emetic-risk chemotherapy » Support Care Cancer 2005 (13) : 58 – 96
14- BERGSTROM M et Al. “Human positron emission tomographystudies of brain neurokinin 1
receptor occupancy by aprepitant” Biol Psych 2004;55: 1007 – 1012
15- JORDAN K. SIPPEL C. SCHMOLL H-J. “Recommandations pour le traitement antiémétiques des
nausées et vomissements induits par la chimiothérapie : recommandations antérieures, actuelles
et futures » The Oncologist 2007 ; 12 :1143-1150.